Étiquette : NPNRU

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! – Tous les rendez-vous et toutes les animations
pour se détendre, comprendre et apprendre

à lire également

  • page 6 Le nouveau gymnase Léo Lagrange sort de terre
  • page 8 Un parvis accueillant et sécurisé pour la crèche du Pivollet
  • page 9 Le chiffre : un budget de 63 millions €
  • page 12 À l’ombre d’une ville en fleurs
  • page 18 Votre maison bien gardée
  • page 20 Les vacances de la réussite
  • page 24 Cin’été sous les étoiles
  • page 25 Bain de fraîcheur à la piscine
  • page 26 Bienvenue à Anymania

Votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°15 - DÉCEMBRE 2019 - JANVIER 2020

Val de Reuil_Infos n°15 – DÉCEMBRE 2019 – JANVIER 2020

En une de ce numéro : Priorité aux piétons : un plan sécurité en action. Des aménagements partout en ville ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°14 Septembre - Octobre - Novembre 2019

Val de Reuil_Infos N°14 Septembre – Octobre – Novembre 2019

En une de ce numéro : Aux écoles, les grands moyens ! Zoom sur les travaux, les équipements et nouveautés ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°13 Juillet - Août - Septembre 2019

Val de Reuil_Infos N°13 Juillet – Août – Septembre 2019

En une de ce numéro : Plongez dans le tourbillon de l’été ! Pleins feux sur les rendez-vous et animations ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°12 Avril - Mai - Juin 2019

Val de Reuil_Infos N°12 Avril – Mai – Juin 2019

En une de ce numéro : Le Conseil des Sages ouvre une nouvelle page - Les Seniors rolivalois appelés aux ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°11 Février - Mars 2019

Val de Reuil_Infos N°11 Février – Mars 2019

En une de ce numéro : À la rencontre de Rolivaloises d’exception : Interviewées par des jeunes Rolivalois, cinq femmes ...
Lire La Suite…
Chargement…

RESPONSABLE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE (H/F)

Cadre d’emploi : Ingénieur territorial / Attaché territorial

Les candidatures seront closes le 15 Septembre 2020

Enjeux et Missions

Sous l’autorité du directeur général des services et du directeur général adjoint en charge de l’aménagement et du cadre vie, proche du Maire et rattaché(e) directement à la chef du projet de renouvellement urbain, vous participez à la définition et à la mise en oeuvre des orientations stratégiques en matière d’environnement et de développement durable que vous pilotez, réalisez et évaluez. Vous êtes également en charge de l’adaptation de la politique environnementale locale aux enjeux nationaux. Vos missions principales sont :

Mise en oeuvre des orientations stratégiques

  • Réaliser un diagnostic du territoire ;
  • Conduire une analyse des besoins et traduire la stratégie de la collectivité en un programme d’actions, d’outils, de ressources et d’indicateurs au bénéfice aussi bien des services que des administrés ;
  • Intégrer, dans ses analyses, les problématiques des différents services spécialisés internes et des prestataires extérieurs (publics et privés) ;
  • Rechercher pro-activement tout financement permettant la réalisation des actions envisagées.

Adaptation de la politique environnementale aux enjeux nationaux et locaux

  • Suivre les évolutions règlementaires et les traduire en actions territoriales, déterminer les procédures et les financements correspondants ;
  • Mettre en place des collaborations et relations avec les administrations de l’Etat, ainsi qu’avec les autres collectivités ;
  • Piloter et suivre des programmes de maîtrise des ressources (eau, énergie, espaces naturels, etc.) et des évènements pour informer ;

Coordination, pilotage et évaluation des projets

  • Assister et conseiller les services dans la définition des cahiers des charges et dans la réalisation d’études et évaluations ;
  • Développer et conduire des projets inter et intraservices ;
  • Contribuer aux actions de développement durable de la collectivité ;
  • Communiquer sur les finalités et enjeux des projets ;
  • Animer des groupes de production internes et ouverts ;
  • Conseiller le Maire, l’élue en charge de l’environnement et la direction générale des services

Profil

De formation supérieure Bac +4/5 (Université, école de commerce, école spécialisée dans le secteur du développement durable, école d’ingénieurs, …), vous disposez d’une première expérience au cours de laquelle vous avez démontré vos :

  • Connaissances des acteurs du développement durable et du cadre réglementaire des politiques environnementales ;
  • Bonne connaissance de l’environnement territorial ;
  • Capacité confirmée à manager en transversalité ;
  • Bonnes capacités rédactionnelles, de synthèse, et sens de la communication.

Conditions de recrutement

  • Rémunération statutaire et régime indemnitaire.
  • Création de poste

Merci d’adresser votre candidature

(lettre de motivation + C.V.) avant le 15 Septembre 2020 par courrier

à l’attention de M. LE MAIRE
Mairie de Val-de-Reuil
70, rue Grande BP 604
27106 – VAL-DE-REUIL CEDEX

Pour tout renseignement, contacter M. Julien TRISTANT, Directeur Général des Services, jtristant@valdereuil.fr

Par courriel

Recrutement RESPONSABLE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE (H/F) - Juillet 2020

Soucieuse de la préservation de son environnement, la Ville avec ses 44 000 m² d’espaces verts créés depuis 2001, sa volonté de diversification énergétique, son éco-quartier des Noés, premier du genre de Normandie, construit en 2016, sa base de loisirs, ou encore la mise en place d’éco-pâturage dont l’objectif est de préserver la biodiversité, a fait de la défense de l’environnement une priorité. La municipalité récemment élue a fait de cette problématique un engagement fort de son action.
  • Non obligatoire
  • Déposer les fichiers ici ou
    Insérez ici vos fichiers (pdf recommandés)

Télécharger l’offre

Vœux de Marc-Antoine Jamet et de la Municipalité le 16 Janvier 2020 à 18h30

Le 16 Janvier à 18h30 au Théâtre de l’Arsenal, Marc Antoine Jamet, Maire, et le Conseil municipal vous présenteront leurs vœux.
Spectacle surprise si vous êtes à l’heure ! ⌚️

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Les vœux à Val-de-Reuil

Vœux de Marc-Antoine Jamet et de la Municipalité le 16 Janvier 2020 à 18h30

Le 16 Janvier à 18h30 au Théâtre de l'Arsenal, Marc Antoine Jamet, Maire, et le Conseil municipal vous présenteront leurs ...
Lire La Suite…
Marc-Antoine Jamet, accompagné de la Maîtrise de Seine-Maritime pour ses voeux à l'Arsenal le 17 janvier

Voeux de Marc-Antoine Jamet : un chemin de victoires en victoires

Le théâtre de l'Arsenal était à peine assez grand hier pour accueillir la foule immense venue assister aux voeux de ...
Lire La Suite…

Belle année 2019 à tous !

Belle année à vous tous et rendez-vous le 17 janvier à 18h30 au théâtre de l’Arsenal pour les vœux de ...
Lire La Suite…
4 médaillés, 2 retraités mis à l'honneur pendant la cérémonie

Les agents municipaux à l’honneur !

Plus de 200 agents municipaux étaient réunis ce 29 janvier pour la traditionnelle cérémonie des vœux. L’occasion de mettre à ...
Lire La Suite…
Plus de 700 personnes au théâtre de l'Arsenal hier soir

Salle comble pour des voeux mémorables !

Une foule immense assistait hier aux voeux de Marc-Antoine Jamet au théâtre de l’Arsenal. En plus d'être chaleureuse, la cérémonie ...
Lire La Suite…
Marc-Antoine Jamet a présenté ses voeux devant 200 personnes hier soir

2018 : une année riche et un combat qui continue !

C'est devant une salle comble, au collège PMF, que Marc-Antoine Jamet a présenté ses voeux à la communauté éducative. Une ...
Lire La Suite…
Le centre de secours, c'est 33 pompiers professionnels et 59 volontaires

Aux sapeurs-pompiers : “Merci” !

Les sapeurs-pompiers étaient à l’honneur vendredi soir : la traditionnelle cérémonie des vœux, au centre de secours, fut l’occasion de leur ...
Lire La Suite…
éditorial

Belle année, beau journal, beaux projets

Les débuts d’année sont propices aux bonnes nouvelles et aux effusions. N’y renonçons pas ! Alors, même si les sujets ...
Lire La Suite…

Voeux et médailles aux agents municipaux

Marc-Antoine Jamet et la directrice générale des services, Nadia Basso, ont présenté leurs vœux aux agents municipaux ce lundi soir ...
Lire La Suite…
Chargement…

Val de Reuil_Infos n°15 – DÉCEMBRE 2019 – JANVIER 2020

En une de ce numéro : Priorité aux piétons : un plan sécurité en action. Des aménagements partout en ville pour réduire la vitesse des autos

à lire également

* Pages 6-12 Spécial rénovation urbaine : Les plans sont faits, les grues arrivent !
* Page 13 La halle de l’écoquartier se dévoile
* Page 14 Quand moutons et abeilles s’installent en coeur de ville
* Page 16 Rolivalois, la chasse aux mégots va s’ouvrir !
* Page 19 Le chômage recule
* Page 20 Sport sur ordonnance récompensé
* Page 20 L’hommage à Claude Aubé
* Page 22 Dossier spécial : Sécurité routière : tous concernés !
* Page 28 Apprendre à nager : un jeu d’enfant !
* Page 29 Portrait : Corinne Lefèvre
* Page 30 Bien dans ses poils
* Page 31 Dans la féérie de Noël
* Page 32 31 janvier : concert gratuit de l’opéra de Rouen
* Page 33 Val-de-Reuil, capitale normande de la poésie
* Page 33 Les dessous du cinéma
* Page 34 La MJA retrouve ses couleurs

Votre magazine

Télécharger votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°15 - DÉCEMBRE 2019 - JANVIER 2020

Val de Reuil_Infos n°15 – DÉCEMBRE 2019 – JANVIER 2020

En une de ce numéro : Priorité aux piétons : un plan sécurité en action. Des aménagements partout en ville ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°14 Septembre - Octobre - Novembre 2019

Val de Reuil_Infos N°14 Septembre – Octobre – Novembre 2019

En une de ce numéro : Aux écoles, les grands moyens ! Zoom sur les travaux, les équipements et nouveautés ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°13 Juillet - Août - Septembre 2019

Val de Reuil_Infos N°13 Juillet – Août – Septembre 2019

En une de ce numéro : Plongez dans le tourbillon de l’été ! Pleins feux sur les rendez-vous et animations ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°12 Avril - Mai - Juin 2019

Val de Reuil_Infos N°12 Avril – Mai – Juin 2019

En une de ce numéro : Le Conseil des Sages ouvre une nouvelle page - Les Seniors rolivalois appelés aux ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°11 Février - Mars 2019

Val de Reuil_Infos N°11 Février – Mars 2019

En une de ce numéro : À la rencontre de Rolivaloises d’exception : Interviewées par des jeunes Rolivalois, cinq femmes ...
Lire La Suite…
Chargement…

Val de Reuil_Infos N°13 Juillet – Août – Septembre 2019

En une de ce numéro : Plongez dans le tourbillon de l’été ! Pleins feux sur les rendez-vous et animations à savourer à Val-de-Reuil cet été

à lire également

* Page 2 Concert symphonique : un sublime succès !
* Page 6 La voie de l’Orée se dévoile
* Page 8 Des écoles plus sûres
* Page 10 Orange se remet au vert
* Page 10 La fibre à l’horizon
* Page 13 Fans de bio et de local
* Page 17 Quand congés riment avec chantiers
* Page 20 Les écoliers, champions de l’éco-mobilité
* Page 23 Dans le tourbillon de l’été – DOSSIER SPÉCIAL
* Page 30 Les mains vertes récompensées
* Page 35 Portrait : Florian Barbarot, un cuisinier au Top !

Votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°15 - DÉCEMBRE 2019 - JANVIER 2020

Val de Reuil_Infos n°15 – DÉCEMBRE 2019 – JANVIER 2020

En une de ce numéro : Priorité aux piétons : un plan sécurité en action. Des aménagements partout en ville ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°14 Septembre - Octobre - Novembre 2019

Val de Reuil_Infos N°14 Septembre – Octobre – Novembre 2019

En une de ce numéro : Aux écoles, les grands moyens ! Zoom sur les travaux, les équipements et nouveautés ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°13 Juillet - Août - Septembre 2019

Val de Reuil_Infos N°13 Juillet – Août – Septembre 2019

En une de ce numéro : Plongez dans le tourbillon de l’été ! Pleins feux sur les rendez-vous et animations ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°12 Avril - Mai - Juin 2019

Val de Reuil_Infos N°12 Avril – Mai – Juin 2019

En une de ce numéro : Le Conseil des Sages ouvre une nouvelle page - Les Seniors rolivalois appelés aux ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°11 Février - Mars 2019

Val de Reuil_Infos N°11 Février – Mars 2019

En une de ce numéro : À la rencontre de Rolivaloises d’exception : Interviewées par des jeunes Rolivalois, cinq femmes ...
Lire La Suite…
Chargement…

RESPONSABLE DU PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN (H/F)

Après avoir réussi deux premières opérations ORU puis ANRU, pour un total de 130 millions d’euros, la ville a été sélectionnée avec 200 autres quartiers prioritaires pour bénéficier du nouveau programme national de renouvellement urbain, pour un budget prévisionnel global de 100 M€. La Ville est en phase de signer la Convention dont le lancement est prévu pour septembre 2019.
Dans le cadre d’une mobilité et afin de poursuivre la transformation de la Ville, la Commune de Val-de-Reuil recherche son :

RESPONSABLE DU PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN (H/F)

Cadre d’emploi : Ingénieur territorial

Enjeux et Missions

Rattaché(e) au Directeur Général Adjoint en charge de l’Aménagement et du Cadre de Vie vos missions principales sont :

  • Piloter le projet de restructuration urbaine de la Ville autour de trois axes : la reconstruction des services publics, la réhabilitation de logements et la création d’équipements publics,
  • Assurer l’animation du dispositif de pilotage stratégique et opérationnel en fédérant les différents acteurs de ce projet urbain,
  • Coordonner, conduire et gérer les études pré-opérationnelles et des opérations sur les plans technique, administratif et financier,
  • Mettre en œuvre la requalification des espaces publics (espaces extérieurs, reprise de la dalle de l’Hôtel de Ville…) et la création de nouveaux équipements publics (gymnase, école…),
  • Accompagner la réhabilitation et/ou la démolition-construction de logements (environ 70% de logements sociaux)
  • Travailler en transversalité avec de nombreux acteurs internes (CCAS, services scolaires, services des sports…) et externes (bailleurs sociaux, maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre…).

Vous êtes garant de la qualité architecturale et urbaine du projet.

Profil et compétences requises

De formation supérieure (type Master / Ingénieur) dans les domaines de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme ou de l’architecture, vous disposez d’une expérience confirmée en conduite de projets urbains complexes.
Vous connaissez les méthodes de pilotage de projet, les politiques de l’habitat, de la ville et de rénovation urbaine, ainsi que les acteurs publics (Etat, collectivités territoriales) et privés (secteur du logement social…) concernés.
Vous êtes reconnu(e) pour vos capacités d’analyse et de synthèse et êtes en mesure de suivre des études techniques, juridiques et financières.
Rigoureux, pédagogue, à l’écoute et disponible, vous faîtes preuve d’esprit d’initiative et êtes en capacité de décloisonner et intégrer des problématiques diverses vers un même objectif.
Vous êtes doté(e) d’un excellent relationnel qui vous permet de collaborer avec de multiples acteurs.

Conditions de recrutement

  • Poste à pourvoir à compter dès que possible par mutation ou par voie contractuelle.
  • Travail à temps complet (37h50 hebdomadaire) du lundi au vendredi (de 8h30 à 17h30).
  • Rémunération statutaire + régime indemnitaire.

Consulter l’offre

 

Merci d’adresser votre candidature d’ici le 30/06/2019

(lettre de motivation + C.V. + photo)
par courrier :
À l’attention de M. le Maire
Mairie de Val-de-Reuil
70, rue Grande BP 604
27106 – VAL-DE-REUIL CEDEX

Pour tout renseignement
Contacter M. Pierre-Antoine AURIÈRES Directeur Général Adjoint en charge du Cadre de vie et de l’Aménagement au 02.32.09.51.33 ou paaurieres@valdereuil.fr

Pour postuler par courriel

[contact-form-7 id=”44388″ title=”V4_Candidatures_Responsable_projetNPNRU”]

FPH : encourageons les projets des Rolivalois !

Des idées, des projets ? Les Rolivalois, bien souvent, n’en manquent pas ! C’est pour favoriser leur réalisation que le fonds de participation des habitants a été créé l’an passé à Val-de-Reuil. L’objectif ? Financer certains projets qui renforcent le lien social. Et ça marche !

Depuis quelques semaines, c’est l’effervescence à l’école des Dominos le mercredi après-midi. Parents et enfants de toute la ville s’y retrouvent pour partager une après-midi autour du jeu grâce à la ludothèque installée ici pendant plusieurs heures chaque semaine.

Mise en place en partenariat avec l’association la Semaine des Quatre Jeudis, cette initiative – portée par l’association des parents d’élèves de l’école des Dominos – a bénéficié d’un précieux coup de pouce grâce au fonds de participation des habitants, le FPH. « Nous leur avons octroyé un financement de 1800 € pour faire vivre cette ludothèque », indique Fadilla Benamara, adjointe au maire en charge du renouvellement urbain, et mobilisée autour de ce dispositif.

S’impliquer dans la vie de la cité

Créé il y a près d’un an par la ville de Val-de-Reuil et ses partenaires dans le cadre de la politique de la ville, le FPH permet donc à des Rolivalois (sous certaines conditions) de se voir accorder des financements pour mener à bien des projets qui leur tiennent à cœur, dès lors qu’ils renforcent le lien social.

Comme la ludothèque, le Noël de la Solidarité organisé en décembre dernier par le collectif Vivre Ensemble (un spectacle, des cadeaux et un goûter offerts à 450 petits Rolivalois) a bénéficié d’un financement de 1550 € de la part du FPH.

« C’est une excellente manière de permettre aux habitants de participer et s’impliquer davantage dans la vie de la cité. Ce concept me séduit beaucoup ».Martine Lecanu, une Rolivaloise très engagée dans la vie de la plus jeune commune de France, a accepté de s’investir dans l’association de gestion du FPH. Avec deux autres Rolivalois (Laurent Chouquet et Christian Avollé), elle assure l’animation, la gestion et l’accompagnement du dispositif.

Comment ça marche ?

Envie de vous lancer dans un tel projet ? Rendez-vous à la maison des Projets pour retirer un formulaire. « Pour être valide, le projet doit être porté par 3 personnes minimum, toutes domiciliées à des adresses différentes », rappelle Fadilla Benamara.

Dès lors que la demande est déposée, l’association de gestion du FPH s’assure de la conformité du projet qui est ensuite étudié par le comité de suivi (où siège notamment le délégué du Préfet) avant d’être soumis à l’approbation du jury (7 ou 9 membres dont le maire et 4 membres du conseil citoyen).

*Maison des projets – 121 rue Grande – du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h30. 02 32 09 50 11. maisondesprojets@valdereuil.fr

Nos actus «Rénovation urbaine»

Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

RESPONSABLE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE (H/F)

Cadre d'emploi : Ingénieur territorial / Attaché territorial Les candidatures seront closes le 15 Septembre 2020 Enjeux et Missions Sous ...
Lire La Suite…

Vœux de Marc-Antoine Jamet et de la Municipalité le 16 Janvier 2020 à 18h30

Le 16 Janvier à 18h30 au Théâtre de l'Arsenal, Marc Antoine Jamet, Maire, et le Conseil municipal vous présenteront leurs ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°15 - DÉCEMBRE 2019 - JANVIER 2020

Val de Reuil_Infos n°15 – DÉCEMBRE 2019 – JANVIER 2020

En une de ce numéro : Priorité aux piétons : un plan sécurité en action. Des aménagements partout en ville ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°13 Juillet - Août - Septembre 2019

Val de Reuil_Infos N°13 Juillet – Août – Septembre 2019

En une de ce numéro : Plongez dans le tourbillon de l’été ! Pleins feux sur les rendez-vous et animations ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

RESPONSABLE DU PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN (H/F)

Après avoir réussi deux premières opérations ORU puis ANRU, pour un total de 130 millions d’euros, la ville a été ...
Lire La Suite…
Chargement…

Val de Reuil_Infos N°11 Février – Mars 2019

En une de ce numéro : À la rencontre de Rolivaloises d’exception : Interviewées par des jeunes Rolivalois, cinq femmes courageuses témoignent

à lire également

* Page 6 À nouveaux équipements, nouveaux visages !
* Page 8 Attention, travaux !
* Page 10 Rue de l’activité
* Page 12 Ces femmes bien décidées à retrouver un emploi
* Page 13 L’intérim à sa porte
* Page 14 Au rendez-vous de l’emploi
* Page 15 Alerter en un clic
* Page 18 Un renfort bienvenu
* Page 19 Un refuge au poil
* Page 21 Les jeunes Rolivalois prennent la plume à la rencontre de femmes d’exception
* Page 25 Courons au féminin !
* Page 28 Carnaval, nous voilà !
* Page 29 Handicap : tous à l’Arsenal !
* Page 30 À la Factorie, la scène est à vous

Votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°15 - DÉCEMBRE 2019 - JANVIER 2020

Val de Reuil_Infos n°15 – DÉCEMBRE 2019 – JANVIER 2020

En une de ce numéro : Priorité aux piétons : un plan sécurité en action. Des aménagements partout en ville ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°14 Septembre - Octobre - Novembre 2019

Val de Reuil_Infos N°14 Septembre – Octobre – Novembre 2019

En une de ce numéro : Aux écoles, les grands moyens ! Zoom sur les travaux, les équipements et nouveautés ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°13 Juillet - Août - Septembre 2019

Val de Reuil_Infos N°13 Juillet – Août – Septembre 2019

En une de ce numéro : Plongez dans le tourbillon de l’été ! Pleins feux sur les rendez-vous et animations ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°12 Avril - Mai - Juin 2019

Val de Reuil_Infos N°12 Avril – Mai – Juin 2019

En une de ce numéro : Le Conseil des Sages ouvre une nouvelle page - Les Seniors rolivalois appelés aux ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°11 Février - Mars 2019

Val de Reuil_Infos N°11 Février – Mars 2019

En une de ce numéro : À la rencontre de Rolivaloises d’exception : Interviewées par des jeunes Rolivalois, cinq femmes ...
Lire La Suite…
Chargement…

Partager son potager au coeur de la ville !

Des aromates et des légumes cultivés par les habitants au pied des immeubles… C’est le projet d’un groupe de Rolivalois, mené grâce au fonds de participation des habitants. Rencontre.

Longues heures de jardinage pour faire naître le potager partagé

Finies les jardinières envahies par les herbes hautes dans les espaces publics des Arcanes 3 (face à la place des Chalands) ! Place désormais à un jardin urbain d’un nouveau genre : le potager partagé.  Depuis l’été, une dizaine de familles profitent ainsi des plaisirs de savourer aromates, radis et salades… cultivés au pied de leur immeuble.

C’est Patricia Laferchoux, habitante du quartier et membre du conseil citoyen, qui la première a lancé l’idée d’une telle initiative. Avec deux autres Rolivaloises – Dominique Chichignoud, Atika El Kouchi -, elle s’est donc attelée dès le printemps à mobiliser ses voisins. « J’ai frappé à toutes les portes pour expliquer le projet aux habitants. Un certain nombre d’entre eux ont tout de suite donné leur accord et choisi quels aromates ils souhaitaient faire pousser ».

De longues heures de jardinage entre voisins

Il faudra attendre le milieu de l’été pour que le projet devienne enfin réalité. Les 10 familles mobilisées retroussent alors leurs manches pour de longues heures de jardinage. « Il a fallu désherber les 12 bacs, travailler la terre pour ensuite seulement planter les aromates et les légumes ». Parents, enfants… toutes les générations ont mis la main à la pâte pour que leur jardin voie le jour.

Jennifer, membre du conseil citoyen, est ravie : “ce projet est génial. A refaire”

Manger sain (tout ce qui est cultivé est exclusivement bio), redécouvrir les joies du jardin, partager un moment de plaisir entre voisins… c’est tout cela à la fois qui fait le grand intérêt de ce projet original. « Cela fonctionne très bien : chacun entretient naturellement les bacs dès qu’il a un moment ; les familles se servent avec parcimonie selon les besoins », poursuit Patricia, ravie d’avoir réussi à mener à bien ce beau projet.

Grâce au fonds de participation des habitants  

Le projet de jardin partagé a pu voir le jour grâce à la mobilisation d’habitants grâce au FPH

Ce jardin partagé n’aurait probablement jamais vu le jour sans le soutien du fonds de participation des habitants (FPH), dispositif dans lequel la ville vient tout juste de s’engager.

Grâce à lui, les Rolivalois peuvent en effet se voir accorder sous certaines conditions des financements pour mener à bien des projets qui renforcent le lien social. Pour ce projet, le FPH a notamment permis d’acheter les outils, le terreau, les aromates, les plants de légumes…

La marche à suivre

Vous avez un projet ? Rendez-vous à la maison des projets (121 rue Grande) pour effectuer vos premières démarches. « Pour être valide, le projet doit être porté par trois personnes minimum, toutes domiciliées à des adresses différentes », indique Irène Fina, responsable de la maison des projets.

L’association de gestion du FPH (composée de trois membres du conseil citoyen) s’assure de la conformité du projet avant la présentation au jury (membres du conseil citoyen / élus et délégué du Préfet) qui donnera son feu vert.

Maison des projets – 121 rue Grande – du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30. 02 32 09 50 11. maisondesprojets@valdereuil.fr

Val de Reuil_Infos N°8 Juin-Juillet-Août 2018

En une de ce numéro
4 grands chantiers majeurs qui démarrent «L’Anru a donné son feu vert pour leur démarrage, ils changeront la vie de nombreux Rolivalois»

Val de Reuil_Infos N°8 Juin-Juillet-Août 2018
Val de Reuil_Infos N°8 Juin-Juillet-Août 2018

à lire également

* Page 6 Spécial rénovation urbaine : ces quatre grands chantiers qui démarrent
* Page 9 Siloge change de quartier
* Page 10 Le commerce en plein boom
* Page 12 Crée ta boîte… sans embûche
* Page 13 Emploi : un coup de pouce pour les jeunes
* Page 14 Cantines, crèches… payer en ligne, c’est possible
* Page 15 En mémoire de Noëlle Boudart
* Page 16 Que faisiez-vous en mai 68 ?
* Page 21 Cocktail d’activités à savourer cet été
* Page 28 Tous au feu de la Saint-Jean, Repas partage : 10 ans de fête
* Page 31 Fête de la Ville avec Shy’m

Votre magazine

Votre magazine à télécharger
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2018/06/VDR_INFOS_8.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Les habitants au coeur de la rénovation urbaine

Les habitants et les acteurs de la ville sont associés à la construction de la future rénovation urbaine. Le cabinet chargé de l’étude urbaine est actuellement en ville et multiplie les rencontres. 

Rencontre avec le conseil citoyen pour la réalisation de l’étude urbaine

« Quand on travaille sur une ville, on ne peut pas mener un projet correctement en restant dans son bureau ». C’est pourquoi Magali Volkwein, directrice du pôle urbanisme chez Devillers & Associés, accompagnée d’un architecte urbaniste, de deux paysagistes, deux sociologues, deux programmistes et un ingénieur viennent de poser leurs valises pour trois jours à Val-de-Reuil.

Objectif ? S’imprégner de la ville et rencontrer ses habitants, ses professionnels… pour réaliser le plus pertinente étude urbaine qu’elle doit réaliser dans le cadre du futur NPNRU.

Tester les idées

L’équipe entière du cabinet parisien Devillers & Associés travaille depuis quelques semaines déjà sur le dossier ; ils sont déjà venus à Val-de-Reuil « et nous serons là encore quelques mois. Il faut que nous sentions la ville et que nous testions nos idées ».

Particularité de son séminaire rolivalois ces jours-ci : c’est une immersion totale dans la vie rolivaloise à laquelle se prête l’équipe de professionnels.

Balade urbaine

Arrivés mercredi matin, ils ont débuté leur séminaire par une balade urbaine en compagnie de représentants de la ville, des bailleurs et de l’Etat. « Nous avons besoin de savoir quels sont les endroits où il y a des problèmes ; de comprendre un peu mieux le rapport entre la dalle et le reste de la ville qu’on peut appeler le sol », précise Magali Volkwein.

Déambulation en ville pour comprendre son fonctionnement et identifier les problèmes

Place ensuite aux ateliers techniques autour de la dalle, des équipements scolaires, des équipements sportifs… avant de rencontrer mercredi et jeudi en fin de journée associations et habitants.

Les habitants ont la parole

Hier soir, c’est avec le conseil citoyen que le cabinet avait rendez-vous. Un moment de très riches échanges autour de trois orientations : le vivre ensemble ; la poursuite du réaménagement de la dalle et l’harmonisation des différents quartiers…

Le cabinet chargée de l’étude urbaine donne la parole aux habitants

Pendant près de deux heures, les habitants ont notamment donné leur vision de la dalle, son évolution, les raisons de son déclin, les solutions qu’ils imaginent pour la faire revivre… A charge maintenant pour le cabinet de se nourrir de toutes ces réflexions pour proposer le scénario le plus adapté pour bâtir les grands chantiers de la future rénovation urbaine.

La rénovation urbaine à la loupe

2017 : une année à marquer d’une pierre blanche à Val-de-Reuil ! C’est désormais officiel, la plus jeune commune de France bénéficie d’un nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU) d’envergure. L’objectif ? Poursuivre et achever la transformation de la ville. Les chantiers vont donc fleurir aux quatre coins de Val-de-Reuil ces prochaines années. En attendant, les premières études viennent d’être lancées et les Rolivalois invités à s’associer au projet. Petit tour d’horizon.

La future Maison des Projets
La future Maison des Projets

Nouveau coup d’accélérateur dans la transformation de la ville ! Val-de-Reuil a en effet été retenue avec 200 autres quartiers prioritaires à travers la France pour bénéficier d’un nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU), le 3ème depuis 15 ans. Les deux premières opérations (entre 2001 et 2003 et entre 2006 et 2014) avaient permis d’investir plus de 100 millions € dans la métamorphose de la ville ; avec cette troisième opération, les crédits alloués à la poursuite des travaux pourraient franchir la barre des 50 millions €. « Etre éligible au NPNRU nous permettra en effet de bénéficier de financements très importants de différentes institutions de l’Etat mais aussi de nombreux partenaires », indique Caroline Foucart, chef de projet renouvellement urbain à la mairie de Val-de-Reuil (lire p 25). Une véritable bouffée d’oxygène donc pour Val-de-Reuil qui pourra ainsi poursuivre l’œuvre de transformation engagée ces 15 dernières années.
Lire la suite ci-dessous
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/10/vdrmag-renovationurbaine004.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Val-de-Reuil lauréate catégorie innovation

La Ville de Val-de-Reuil a été retenue pour faire partie du « Club ANRU+ » en étant lauréate du volet « Innover ».

Dispositif d’accompagnement renforcé sur l’innovation et l’investissement économique, le « Club ANRU+ » réunira les lauréats des volets « Innover » et « Investir », les collectivités d’ores et déjà accompagnées par le PIA « Ville durable et solidaire » ainsi que leurs partenaires, mais aussi 24 des 74 candidats à l’AMI « ANRU+ ».

Val de Reuil lauréate de l'appel à projet ANRU+ Innover Val de Reuil lauréate de l’appel à projet ANRU+ Innover

Ce sont au total plus de 60 collectivités du NPNRU qui intégreront ce Club et ses groupes de travail thématiques (développement économique, urbanisme éphémère, économie circulaire, performance énergétique, mobilité, approche égalitaire de l’urbanisme, santé, diversification fonctionnelle…). Ils bénéficieront de temps collectifs d’expertise, d’échanges, de réflexions, pour accompagner la réalisation des opérations d’innovation et d’investissement privé, et enrichir la culture de l’innovation dans le renouvellement urbain. Lire sur le site l’Agence Nationale pour la rénovation urbaine

[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/07/Com_Presse_Laureats_ANRU-_06-07-2017.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Rénovation urbaine : c’est parti !

C’est officiel : le nouveau programme de rénovation urbaine de Val-de-Reuil est en marche ! A la clé, 50 millions € pour poursuivre la transformation de la ville.

Nouveau programme de rénovation urbaine : c'est parti !
Nouveau programme de rénovation urbaine : c’est parti !

Val-de-Reuil est prête à poursuivre sa transformation en profondeur ! La plus jeune commune de France a en effet été retenue, avec 199 autres quartiers dans toute la France, pour bénéficier du nouveau programme de renouvellement urbain (NPRU), d’intérêt national.

Elle est la seule ville du département, avec le quartier de Nétreville à Évreux, à bénéficier de ce statut qu’elle a su obtenir grâce à une extraordinaire persévérance, un travail de terrain acharné et sur la base de la réussite toujours citée en exemple des deux opérations précédentes pour convaincre les instances nationales du renouvellement urbain.

50 millions d’euros

Grâce à ce NPRU, c’est une enveloppe d’environ 50 millions € que l’Agence Nationale du Renouvellement Urbain a prévu d’allouer à Val-de-Reuil pour poursuivre sa dynamique de rénovation urbaine.

Cette enveloppe permettra de continuer à améliorer plus encore les conditions et le cadre de vie des habitants, à accroître la mixité sociale et architecturale de la ville, de renforcer son attractivité et d’accompagner l’arrivée des nombreux nouveaux habitants.

Les principaux chantiers du NPRU

La patience des Rolivalois est aujourd’hui récompensée : hier, lundi 20 mars, a été signé le protocole de préfiguration de ce nouveau programme de renouvellement urbain. Celui-ci marque bel et bien son lancement, à la grande joie de Marc-Antoine Jamet : “nous nous battons depuis 15 ans pour transformer la ville et la vie de ses habitants. Peu de communes ont été rendues éligibles aux trois programmes ORU, ANRU et NPRU2. Je remercie l’ANRU de nous avoir accompagnés et compris. J’adresse notre reconnaissance à tous les partenaires locaux et nationaux pour leur aide dans cette belle aventure. C’est aujourd’hui la récompense des efforts d’une population unie, d’une équipe compétente et motivée et peut-être aussi de l’énergie, du travail et du temps passé pour obtenir cette qualification”. 

Les projets dans les tuyaux

Ce nouveau programme verra la mise en œuvre de projets très attendus comme la rénovation du gymnase Léo Lagrange, la reconstruction de l’école des Cerfs-Volants, la rénovation des quartiers du Mail et du Parc, la construction d’une passerelle pour relier le Germe de ville et la gare, la réhabilitation de la copropriété de la Garancière. Il intégrera également les « délaissés » des précédentes opérations (rues Payse, Bonvoision, des Compagnons et Traversière).

De nouveaux projets
De nouveaux projets

Il viendra appuyer deux autres axes du programme de travail de la municipalité : la dynamisation du commerce (galerie Vivaldi, rue Grande, Ilot 14) et la construction d’un millier de logements neufs privés.

De nombreux partenaires

Ce protocole, signé le lundi 20 mars par la Ville de Val-de-Reuil, avec l’Etat mais aussi l’Agence Nationale de Renouvellement Urbain, avec le concours de l’Agglomération, du Département et de la Région ainsi que des différents partenaires concernés (Immobilière Basse-Seine, Eure-Habitat, Siloge, Foyer Stéphanais, Logement Familial de l’Eure, Caisse des Dépôts et Consignations, Agence nationale d’amélioration de l’habitat) recense les études à mener, dans les 18 prochains mois, pour déterminer les modalités concrètes de mise en œuvre des opérations à réaliser.

“Nous entrons dans une phase de vraie préfiguration qui va déboucher sur le passage à l’acte, indique le Préfet de l’Eure, Thierry Coudert, quelques minutes avant la signature officielle. La vie de Val-de-Reuil dans son centre sera profondément modifiée… Nous ferons en sorte de reconfigurer les choses pour rendre les choses plus agréables pour les habitants”. 

Co-construction avec les habitants

Pendant toute la durée de ces études, les habitants seront très largement associés à l’élaboration de ce nouveau programme de renouvellement urbain, que ce soit par l’intermédiaire d’un conseil citoyen particulièrement actif qui fêtera bientôt son premier anniversaire ou à la Maison du Projet, ce lieu d’information aménagé en centre-ville de Val-de-Reuil (un local situé en rez de dalle, accessible au public) qui ouvrira ses portes à la rentrée 2017 ; ou bien encore par l’intermédiaire de réunions de concertation organisées au fil de cette phase d’études.

Les habitants vivent leur ville au quotidien. Ils doivent avoir leur mot à dire sur ses transformations, sur son évolution !

Première pierre symbolique

Au-delà de l’aspect officiel et institutionnel, cette signature ouvre donc incontestablement une nouvelle page pour Val-de-Reuil, pour les Rolivalois : il s’agit en quelque sorte de la pose symbolique de la première pierre du nouveau programme de renouvellement urbain, celui qui va achever la transformation de la ville dans les toutes prochaines années.
Lire notre page concernant le renouvellement urbain

La Ministre du logement dans la dynamique de Val-de-Reuil

La Ministre du Logement et de l’Habitat Durable s’est longuement arrêtée à Val-de-Reuil le 20 janvier. L’occasion pour elle de  sillonner la ville à la découverte des grands chantiers et projets mais aussi d’inaugurer l’écoquartier.

Sous le soleil de Val-de-Reuil
Sous le soleil de Val-de-Reuil

Jamais encore Emmanuelle Cosse n’avait foulé le sol rolivalois. C’est finalement une visite de plusieurs heures que la Ministre du logement et de l’Habitat Durable avait programmée dans la plus jeune commune de France le vendredi 20 janvier.

Et qu’importe le froid glacial de cette matinée d’hiver, elle s’est volontiers prêtée à une longue déambulation à travers la ville ; à commencer par un passage dans le quartier du Mail qui sera totalement reconfiguré dans le cadre de la prochaine opération de renouvellement urbain pour laquelle la ville a été retenue. «Il faut casser ici le sentiment d’enfermement”», indiquait Marc-Antoine Jamet.

15 ans de rénovation urbaine

Direction ensuite le gymnase Léo Lagrange dont la rénovation est également prévue dans le futur PNRU. Ici, Emmanuelle Cosse a pu découvrir un vaste panorama des réalisations menées au cours des 15 ans de rénovation urbaine. « Nous sommes parvenus à changer l’image globale de la ville ; à améliorer le cadre de vie », insistait le maire heureux de pouvoir bientôt achever cette transformation…

Une transformation dont Marc-Antoine Jamet rêve également pour la co-propriété La Garancière : une de ses grandes priorités ! Depuis de longues années, la ville et ses partenaires se mobilisent en effet pour trouver les financements nécessaires à la réhabilitation de ce bâtiment de 68 logements, construit dans les années 70 autour du Jardin de la Grosse Borne et très fortement dégradé.

Faute de moyens financiers, la plupart des propriétaires sont dans l’incapacité d’assurer le financement du ravalement de la façade, des travaux de chauffage et d’isolation…

Des solutions pour la Garancière

Interpellée sur le sujet alors qu’elle se rendait sur le site de la Garancière, la Ministre a pris le problème à bras le corps. « Je demande au Préfet de réunir rapidement tous les partenaires, collectivités et propriétaires pour accélérer le dispositif », a-t-elle assuré aux propriétaires présents ce matin-là avant de s’engager à prendre personnellement attache auprès de l’ANAH (agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) pour qu’elle s’investisse dans ce dossier.

Une bonne nouvelle donc pour la Ville très impliquée pour trouver une solution rapide à ce problème mais aussi pour les habitants qui pourraient bientôt voir le bout du tunnel. « Ses propos nous rassurent. On espère maintenant que les choses vont aller vite », confie Mohamed Boukhssaye, un des membres du conseil syndical de la Garancière.

Un message que la Ministre a clairement fait sien: « Il faut agir vite », a –t-elle conclu ! (lire tout le détail sur la Garancière sur www.valdereuil.fr dès lundi).

1000 nouveaux logements

Agir vite, c’est justement le credo des investisseurs privés de plus en plus présents sur Val de Reuil où 1000 nouveaux logements devraient très prochainement fleurir. C’est à  l’Hôtel d’entreprises des 4 soleils, qu’ont ainsi été présentés à Emmanuelle Cosse les nombreux programmes immobiliers privés prévus. Amex, Altitudes, Nexity… sont mobilisés autour de ces chantiers tous azimuts « qui permettront de favoriser plus encore la mixité et inciter les salariés des parcs d’activités à s’installer à Val-de-Reuil », précisait le maire.

C’est finalement à l’écoquartier des Noés, inauguré en fin de matinée, que la Ministre a salué l’action municipale : « Je suis convaincue que le dynamisme de la ville et l’envie de faire avancer les projets explique pourquoi d’aussi grands architectes sont venus ici ». Philippe Madec, qui a dessiné l’écoquartier des Noés, fait partie de ceux-là.

Ecoquartier des Noés: «Un site extraordinaire»

Une chose est sûre: la ministre a véritablement été séduite par l’écoquartier : « Il fait partie des rares écoquartiers labellisés en France. C’est un site paysager extraordinaire ». Après avoir visité l’un de ses logements et rencontré ses occupants, Emmanuelle Cosse n’a pas manqué de saluer la qualité des usages de ces espaces, l’architecture comme la dimension écologique des logements, le développement de l’horticulture bio…

Pas étonnant donc qu’il soit la fierté de Marc-Antoine Jamet et de son équipe. « Nous sommes fiers notamment de sa mixité : les gens qui vivent ici viennent de Val-de-Reuil ou d’ailleurs, sont en accession à la propriété ou en location ; sont mélangés à la crèche et au parc écologique… ». Fiers aussi de la reconnaissance de tous les partenaires qui ont contribué au financement de ce programme d’exception.

Autant dire que cet écoquartier restera longtemps dans les mémoires. « C’est le premier quartier écologique du département et le premier écoquartier labellisé dans la région », indiquait Pierre Bibet, président de la Siloge. Un quartier tellement hors du commun que 8 ans auront été nécessaires pour venir à bout du projet.

Les photos

La Ministre du Logement à Val-de-Reuil ce vendredi

Val-de-Reuil accueillera Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, ce vendredi 20 janvier toute la matinée.

Val de Reuil va accueillir Emmanuelle Cosse
Val de Reuil va accueillir Emmanuelle Cosse

Plusieurs temps forts marqueront cette visite.

Cette visite ministérielle dans la plus jeune commune de France, est une manière de saluer la forte dynamique urbaine de la ville qui, après avoir construit 1000 logements et en avoir rénové 3000 autres au cours des dix dernières années, s’apprête à en construire 1000 de plus.

Déambulation dans le quartier du Mail
Aux alentours de 9h30, accompagnée de Marc-Antoine Jamet, la Ministre quittera la mairie où elle aura été accueillie par le Conseil Municipal pour rejoindre le gymnase Léo Lagrange, équipement sportif dont la réhabilitation est prévue et qui situé à la jonction du quartier du Mail et de celui du Parc au cœur de l’opération de PNRU2, plan national de renouvellement urbain (PNRU) 2e génération dotée de 50 millions d’Euros pour laquelle la ville de Val-de-Reuil a été retenue avec deux cents autres candidats dans la France entière. Le bilan des deux premières opérations de renouvellement urbain dont, à hauteur de 35 millions d’euros d’abord, puis de 100 millions d’euros ensuite, a bénéficié Val-de-Reuil depuis le début des années 2000 sera présenté à la Ministre.

Les conséquences favorables de cette opération sur les conditions et le cadre de vie des habitants, sur la mixité sociale et architecturale de la Commune seront évidemment mises en avant, comme les investissements associés qui ont permis l’amélioration de la sécurité et de la propreté, la création d’espaces publics de qualité, la réhabilitation et la modernisation environnementale du Parc Social, le développement de nouveaux quartiers en entrée et en sortie de Ville.… Les principaux projets de la maquette PNRU2 lui seront également présentés, ainsi qu’un point sur l’avancement du projet.

1000 logements à venir
Alors que le potentiel économique de Val-de-Reuil, à bien des titres poumon industriel de l’Agglomération, est largement reconnu, les salariés des entreprises concernées habitent encore peu la Ville. La Ministre viendra donc soutenir les différents projets immobiliers (Nexity, Amex, Altitude Logements, Siloge), souvent des programmes privés et en accession à la propriété, qui verront le jour d’ici 2020 (déjà lancés pour certains).

Parmi ceux-ci, plusieurs opérations véritablement innovantes seront présentées, en avant-première, à la Ministre devant l’Hôtel d’entreprises des Quatre Soleils. Il s’agit de convaincre les jeunes ménages, les salariés, représentants les classes moyennes de s’installer à Val-de-Reuil.

Cette dynamique, outre qu’elle favorisera la mixité sociale et l’accroissement démographique d’une Ville qui espère atteindre les 20000 habitants en 2020/2025, réduira davantage encore la part de logements sociaux à Val-de-Reuil sans en chasser un seul locataire. Portée à un maximum de 93% en 2000, l’objectif est de la faire passer de 63 % aujourd’hui à 50 % ou mains.

La Garancière au coeur de la visite
La copropriété de La Garancière, sur le Germe de Ville, sera également un moment important. Depuis de longues années, la ville et ses partenaires, singulièrement IBS, se mobilisent pour trouver les financements nécessaires à la réhabilitation de ce bâtiment de 68 logements, construit dans les années 70 autour du Jardin de la Grosse Borne et très fortement dégradé. Faute de capacité de financement de ses propriétaires privés, un plan de sauvegarde – établi en 2008 sans avoir pu aboutir – vient d’être relancé.

Le Maire de Val-de-Reuil, Marc-Antoine Jamet, appelle tous les partenaires à se regrouper, avec l’aide de l’Etat, pour sortir de cet impasse. Réunis autour de la ministre ce vendredi, ces différents acteurs (que sont la Ville, l’Agglomération Seine-Eure, l’Immobilière Basse Seine et le syndicat de copropriété) présenteront les solutions envisagées.

Inauguration de l’écoquartier
L’inauguration de l’écoquartier des Noés se fera peu après 11h. Ce programme a déjà attiré l’attention de la Ministre puisqu’en décembre, elle avait personnellement remis à la municipalité, qui venait de remporter dans la semaine précédente deux autres prix nationaux d’urbanisme, le label « écoquartier » qu’elle a attribué aux Noés.

Premier écoquartier labellisé dans l’ensemble de la grande Normandie, celui-ci abrite 98 logements bioclimatiques chauffés par une chaudière collective au bois, une crèche municipale de 30 berceaux, des parcelles de culture bio… autour d’un immense parc écologique en bordure de la rivière Eure. Ce programme, dont la dernière tranche a été livrée fin novembre, a été conçu par l’architecte Philippe Madec, construit par la société Quille pour le compte de la Siloge, sous l’impulsion de la ville de Val-de-Reuil. C’est donc un véritable projet d’équipe au cœur de la dynamique du développement durable.

L’écoquartier des Noés a également la particularité de remettre l’agriculture au cœur de la ville : l’association Ysos y cultive en effet quatre parcelles de fruits et légumes bio, dans le cadre de chantiers d’insertion. Emmanuelle Cosse pourra ainsi découvrir dans la Cité contemporaine plusieurs des aspects fondamentaux d’une politique de développement social et économique qu’elle défend avec force et conviction au sein du Gouvernement.

Des Rolivalois aux côtés du Président de la République

Invités au forum national des conseils citoyens, deux Rolivalois ont eu le privilège de siéger aux côtés du Président de la République le 27 octobre dernier.

Aux côtés du Président
Aux côtés du Président

1000 participants et 2 heureux élus ! Oren Pouhé et Nadia Benamara se souviendront longtemps de ce jeudi 27 octobre : les deux Rolivalois, qui faisaient partie d’une délégation de Val-de-Reuil au forum national des conseils citoyens (Paris), ont été invités à s’installer aux premières loges, aux côtés de François Hollande. Plus d’une heure passée de part et d’autre du Président de la République venu conclure la journée de travaux.

Visiblement remarqués par la pertinence de leurs propos lors des ateliers organisés au fil de la journée, les deux habitants ont obtenu les faveurs des organisateurs parmi le millier de représentants des conseils citoyens de toute la France. « J’ai cru à une blague lorsqu’on est venu nous demander si nous acceptions de nous installer à côté du président. C’était un tel honneur », confie Nadia Benamara, séduite par la simplicité du Président. « Nous avons ri ensemble. Il a même pris mon téléphone pour faire un selfie avec moi ».

Une belle reconnaissance donc pour ces membres du conseil citoyen de Val-de-Reuil, venus avec trois autres habitants membres du conseil, deux élues et un agent municipal chargé du conseil citoyen.

Un conseil citoyen, c’est quoi ?

Installé en avril dernier, le conseil citoyen rolivalois a semble-t-il déjà trouvé sa vitesse de croisière. « 15 habitants et 15 partenaires sont mobilisés autour de ce dispositif », indique Fadilla Benamara, adjointe au maire en charge du conseil citoyen. Six mois après sa création, ses membres se sont déjà réunis cinq fois.

Véritable espace de propositions et d’initiatives où les habitants doivent avoir la parole, il a aussi vocation à leur permettre de participer aux comités de pilotage du contrat de ville ; il s’agit en résumé de coconstruire le projet urbain.

Si les conseils citoyens sont désormais obligatoires dans tous les quartiers Politique de la Ville, Val-de-Reuil s’était déjà imposé en pionnier bien avant la promulgation de la loi : dès 2012, un conseil citoyen avait ainsi été mis en place dans le cadre du plan stratégique local. Parce qu’ici, on l’a compris de longue date : pas question de bâtir le projet urbain au détriment de l’humain !
Voir notre page consacré à la Maison des Projets et celle consacrée au renouvellement urbain

Hélène Geoffroy, secrétaire d’Etat à la Ville, en déplacement à Val-de-Reuil

Ce mardi 26 mars 2016, Hélène GEOFFROY, secrétaire d’Etat à la Ville, s’est rendue à Val-de-Reuil

Hélène Geoffroy en visite à Val de Reuil
Hélène Geoffroy en visite à Val de Reuil

La ministre a assisté à l’école des Dominos à la projection d’un film contre le harcèlement à l’école réalisé par des élèves de CM1/CM2. Au sein de l’établissement, elle a rencontré une classe dotée de tablettes numériques financées par l’Etat puis elle a échangé avec des acteurs du Programme de Réussite Éducative (PRE).

Elle a visité ensuite le théâtre de l’Arsenal, financé en partie par le PNRU, la ministre a tenu par cette visite à montrer la dimension culturelle que peut apporter le renouvellement urbain.

Visite à l'Arsenal - la dimension culturelle du renouvellement urbain
Visite à l’Arsenal – la dimension culturelle du renouvellement urbain

La ministre s’est rendue ensuite dans le quartier du Mail pour faire un point sur le Nouveau Programme National de Rénovation Urbaine (NPNRU) et lancer le Conseil citoyen.

Lancement du Conseil citoyen
Lancement du Conseil citoyen

Pour terminer, la secrétaire d’Etat a inauguré “L’Arbre de la Liberté” de Christian Zimmermann,  situé au carrefour de la chaussée du Parc et de la route des Sablons


 

Visite D’Hélène Geoffroy, Secrétaire D’état à La Ville – 26 Mars 2016

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

Subvention exceptionnelle de 1,1 million d’euros pour Val-de-Reuil

L’Etat vient d’accorder à la plus jeune ville nouvelle de France deux subventions exceptionnelles de 873.456,63 euros et de 218.934,30 euros

Communiqué de Marc-Antoine JAMET,
Maire de Val-de-Reuil,
Vice-président du Conseil régional de Haute-Normandie

Le chef de bureau des finances et des investissements des collectivités locales auprès du Préfet de l’Eure vient d’en avertir la commune. Ce million cent mille euros sera affecté au financement du PNRU 2, pour renforcer le centre-ville. Il sera également dédié à la réduction de la dette de la Ville, priorité engagée depuis 2000 par notre municipalité qui est parvenue à la faire passer de 65 à 35 millions d’euros en moins de quinze ans. Il s’ajoute au million d’euros de recettes foncières acté lors du dernier conseil municipal. Il permettra à la Ville de continuer, comme depuis quinze ans, à ne pas augmenter les impôts des rolivalois tout au long de la mandature.

Première étape du PNRU2 : Val-de-Reuil reçoit la Ministre en charge de la Politique de la Ville

Val-de-Reuil a été retenue parmi les 200 sites à « enjeu national » qui vont bénéficier du Nouveau Plan National de Rénovation Urbaine

Accueil républicain devant la mairie par M. Marc-Antoine Jamet, Maire de Val-de-Reuil, M. René Bidal, Préfet de l’Eure, M. Jean Louis Destans, Président du Conseil Général de l’Eure, Mme Janick Léger Conseillère générale du canton de Val-de-Reuil et la Municipalité
Accueil républicain devant la mairie par M. Marc-Antoine Jamet, Maire de Val-de-Reuil, M. René Bidal, Préfet de l’Eure, M. Jean Louis Destans, Président du Conseil Général de l’Eure, Mme Janick Léger Conseillère générale du canton de Val-de-Reuil et la Municipalité

Parmi ses premiers déplacements organisés dans cette perspective, Mme Myriam El Khomri, Secrétaire d’Etat chargée de la Politique de la ville, a décidé de se rendre mercredi 7 janvier dans l’Eure et de visiter la plus jeune commune de France afin d’y constater les progrès accomplis lors des deux premières opérations de rénovation urbaine (ORU, puis ANRU), dont, pour un peu plus de 100 millions d’euros, a bénéficié la « cité contemporaine ».

Le programme de travail, dont cette visite devait marquer la première étape, a été également tourné vers l’avenir. Il a jeté les bases des quatre étapes essentielles au démarrage rapide de l’opération rolivaloise : 1) désigner une équipe de maîtrise d’ouvrage et un comité de pilotage. 2) envisager ce que pourra être l’enveloppe dévolue à Val-de-Reuil, enveloppe qui avait été estimée entre 35 et 50 millions d’euros. 3) interroger les partenaires publics (Caisse des Dépôts, CAF, etc.), les collectivités locales (Agglomération, Département, Région) et bailleurs sociaux sur ce que pourra être la répartition du budget nécessaire et leur niveau d’engagement. 4) définir une liste d’opérations prioritaires.

Visite du quartier du Mail
Visite du quartier du Mail
Quartier du Mail (suite) : Présentation cour des Mousquetaires du projet de restructuration par Eure-Habitat
Quartier du Mail (suite) : Présentation cour des Mousquetaires du projet de restructuration par Eure-Habitat

Au titre de ces dernières, la municipalité souhaite naturellement inclure les 150 logements du Quartier du Mail, dont la rénovation a été évaluée à une dizaine de millions d’euros et qui auraient dû figurer parmi les deux premières vagues de réhabilitation entamées dès 2001, s’ils n’avaient été hors des limites administratives d’intervention de l’ANRU, la copropriété dégradée de la Garancière sur la Grosse Borne, la Maison des services publics actuellement étudiée en collaboration avec la Préfecture de L’Eure ainsi que Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur, s’y était engagé, le centre commercial de l’îlot 14, entre Avenue des Falaises et Route de la Voie Blanche, pour lequel les deux équipes finalistes présenteront en mairie le lundi 12 janvier un projet déjà aidé par la baisse de la TVA à 5,5% sur les constructions de la Ville Nouvelle, son intégration dans le contrat d’agglomération Seine-Eure et son classement en zone B2 au titre de la Loi Dufflot.

Présentation par le Maire de Val-de-Reuil des opérations de l’ANRU dans les locaux du nouvel Hôtel d’Entreprises des 4 Soleils
Présentation par le Maire de Val-de-Reuil des opérations de l’ANRU dans les locaux du nouvel Hôtel d’Entreprises des 4 Soleils
Les photos de Sylvain Bachelot phtographe ©

Jamais deux sans trois : Val-de-Reuil parmi les 200 quartiers prioritaires du nouveau programme national de renouvellement urbain !

Il est des tournants qu’une Ville doit savoir prendre, qu’elle ne peut pas manquer qu’elle n’a pas le droit de rater. Par trois fois en quinze ans seulement, le destin, la place, l’avenir de Val-de-Reuil, se seront joués autour du dossier de son renouvellement urbain.

En 2001, la plus jeune commune de France se relève à peine d’une situation financière dramatique qui lui fait cumuler une dette colossale, une fiscalité brutalement et massivement augmentée à la demande conjointe du préfet et de la chambre régionale des comptes, une adhésion à Seine-Eure, qui n’est alors qu’une communauté de communes, marquée par la cession à l’établissement public nouvellement créé et en position de force de l’ensemble de ses terrains disponibles et jusqu’à l’instruction des permis de construire. L’inscription de la dernière-née des Villes Nouvelles parmi les premières opérations de renouvellement urbain, décision fondamentale prise par Claude Bartolone, va desserrer l’étau qui enserre Val-de-Reuil en lui redonnant une capacité d’investissement, et en la dotant de trente millions d’Euros, de procéder aux aménagements, aux réparations, aux améliorations que ses habitants exigeaient.

En 2005, sélectionnée une fois encore, dès les premiers jours de son existence, par l’agence nationale de rénovation urbaine, l’ANRU, Val-de-Reuil, avec l’aide  du département, grâce à Jean Louis Destans toujours présent, de la région avec Alain Le Vern, puis Nicolas Mayer-Rossignol, fidèles entre les fidèles,  des Préfets, deus ex machina de ce miracle, Bernard Fragneau, Jacques Laisné,  Richard Samuel, Fabienne Buccio, Dominique Sorain, René Bidal, mais aussi de ses partenaires et de ses bailleurs, je songe à IBS, à Eure Habitat, à la Siloge, va prendre un nouvel essor. Il s’agit pour la Ville de redonner confiance aux milieux économiques, aux promoteurs et aux autorités administratives afin de relancer l’activité sur les parcs industriels à son profit comme à celui de ses voisines, de compenser un contrat d’agglomération plus que chiche à son égard et d’entamer, enfin, sa modernisation en utilisant au mieux les 100 millions d’euros que lui accorde alors Jean-Louis Borloo, Ministre de la Ville. Equipements publics (commissariat, collège Alphonse Allais, jardin sportif, théâtre, etc…), espaces publics (route des Falaises, dalle piétonne, place des Quatre Saisons, etc), habitat (déconstruction, réhabilitation, construction) qui verra 3.000 logements résidentialisés et réhabilités, une centaine disparaître et 500 être construits, cadre de vie et environnement (énergie solaire, chauffage au gaz, parkings, caméras de vidéo-vigilance, fibre numérique), une centaine d’actions urbaines, prolongées par l’effet multiplicateur de leur dynamique, vont accompagner la renaissance économique et démographique de Val-de-Reuil.

En 2014, cependant, la question se posait de voir la “cité contemporaine” rejoindre les agglomérations retenues pour le PNRU2, Plan National de Renouvellement Urbain de 2ème génération doté de 5 milliards d’Euros. Rien n’était sûr. La Ville était plus petite que les autres candidates. Leur liste est sur ce point éloquente. Peu de dossiers devaient être sélectionnés dans l’ouest français, ainsi que le démontre également la carte des villes retenues. L’Eure n’était pas la cible choisie par les concepteurs du plan. Alors que la Commune connaît encore de vraies difficultés et notamment le drame du chômage, certains disaient que la situation de Val-de-Reuil s’était déjà considérablement améliorée en termes d’implantations d’entreprises, de qualité du paysage, de sécurité garantie. Plus de la moitié des crédits étaient fléchés vers l’Ile-de-France et ses banlieues en difficulté : PACA soumis à la violence, la périphérie de la métropole lilloise, les bassins industriels de l’Est du pays confrontés à l’agonie de la sidérurgie et du charbon, les DOM-TOM oubliés des deux premières campagnes. On prédisait à la Ville qu’elle ne serait retenue, au mieux, que parmi les plans régionaux beaucoup plus limités, beaucoup moins dotés.

La sélection de Val-de-Reuil n’est donc que plus méritante et plus heureuse. Comment s’est-elle faite alors que Vernon, les Andelys et Louviers n’y sont pas, alors que Evreux-Nétreville profite de la porte ouverte par sa cadette de Gauche ? Sur trois arguments.

Sérieuse, solide et solidaire, Val-de-Reuil a joué le jeu qui lui était proposé, respecté les règles, privilégié l’efficacité et cela méritait récompense. Le parcours a été accompli tel qu’il avait été balisé par les architectes conseils de la Ville au premier rang desquels Philippe Vignaud. La maquette de l’ANRU a été scrupuleusement suivie ainsi qu’elle avait été définie avec l’agence jusqu’à la construction du théâtre devenue indispensable.

Le budget municipal a su donner la priorité aux opérations labellisées ORU quitte à retarder d’autres réalisations sans doute plus gratifiantes pour des élus, mais moins porteuses de subventions, moins indispensables. Lorsque des collectivités se sont montrées défaillantes ou réticentes, la Ville a pris leur relais devenant un des financeurs les plus importants de son propre redressement.

Enfin Val-de-Reuil a toujours accepté les audits, les vérifications, les contrôles de ses tutelles emportant leur confiance, acceptant que, chaque semaine, habitants, bailleurs, agents des services sociaux et techniques de la ville effectuent « un diagnostic en marchant » pour vérifier la bonne marche des chantiers, et réalisant un des cinq plans stratégiques locaux réalisés dans l’hexagone, dispositif créé par l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU) et l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSé), pour marquer la fin des travaux du renouvellement. La transparence était au rendez-vous.

Ouverte sur l’extérieur, citée en exemple par l’Agence, offrant la preuve par l’exemple d’une opération maîtrisée, la Ville a pu dans les derniers jours compter sur son réseau d’appuis et d’amis. Le Président de la République, en premier lieu, venu le 5 janvier 2013 inspecter une «opération de renouvellement urbain réussie» n’a pas oublié la promesse qu’il avait faite au maire qui le recevait. Laurent Fabius qui, depuis Grand Quevilly ou au Gouvernement, a toujours apporté à la commune son aide, ses conseils, sa force tranquille et son expérience unique, a mis, comme d’autres de ses collègues, son poids dans la balance

Les ministres de la Ville ont été décisifs :  Patrick Kanner évidemment qui a donné son feu vert, Myriam El Khomry qui annonce déjà sa venue prochaine dans la ville, Jean-Louis Borloo téléphonant et bondissant pour son “bébé rolivalois”, Claude Bartolone agissant et protégeant son action initiale. Combien de rencontres faites avec Fabrice Barbe, Catherine Duvallet, Fadilla Benamara, Jean-Jacques Coquelet, d’antichambres en bureaux parisiens, ont-elles permis de construire ce résultat collectif fondé sur le courage des habitants et la compétence des agents de la Ville ?

Que ferons-nous de cette chance ? Comment utiliserons-nous cet argent ? Vers la croissance, vers l’emploi, vers le développement, vers la modernité. Les immeubles du Mail pourront être refaits. Le prolongement de la dalle jusqu’à la Gare sera permis. La maison des services publics sera  réalisée.  « L’îlot 14 » sera enfin investi par des commerces.

Aujourd’hui Val-de-Reuil a gagné le droit d’envisager son existence avec optimisme pour les six prochaines années. À titre personnel, j’ai l’impression, en ayant réussi à qualifier ma Ville trois fois dans un processus difficile, d’avoir rempli précisément ma tâche, mérité la confiance que les Rolivalois ne m’ont jamais refusée, atteint l’objectif que je m’étais fixé : tout faire pour le bien de ma Ville et de ses habitants. J’en suis très fier. J’ai tenu mes promesses. J’ai rempli mon contrat. Retroussons-nous les manches et travaillons.

Marc-Antoine JAMET

Le courrier de Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et de Myriam El Khomri, Secrétaire d’Etat chargée de la politique de la Ville informant Marc-Antoine Jamet, Maire de Val-de-Reuil, « que le quartier Germe de ville est retenu dans la liste des sites à enjeu national

Télécharger ce document
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2014/12/courrier20141215MinistreVille.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Les perspectives de la suite du renouvellement urbain à Val-de-Reuil

La Ministre des droits des femmes, de la politique de la Ville, de la jeunesse et des sports, Najat Vallaud Belkacem, a annoncé quels étaient les quartiers et les villes retenus dans la nouvelle carte de la “géographie prioritaire” qui permet d’être bénéficiaire de la politique de la Ville du gouvernement

Interview de Mme Najat Vallaud Belkacem
Interview de Mme Najat Vallaud Belkacem

Dans cette interview au Moniteur, elle trace les grands principes de cette politique. Je vous invite en prendre connaissance. Ils seront mis en oeuvre ces prochains mois et ces prochaines années à Val-de-Reuil.

Notre Ville a été retenue et choisie pour faire partie de cette nouvelle étape. C’est pour elle une grande et bonne nouvelle. Ses efforts sont récompensés. Elle sera une nouvelle fois aidée.

Parmi nos espoirs de plus en plus proches : le Nouveau Programme national de de renouvellement urbain (NPNRU). Je rencontre dans les prochains jours le cabinet de la Ministre pour présenter nos projets, pour le Mail, pour les interstices de l’ANRU sur la dalle, pour les zones pavillonnaires qui se sont créées autour et qui sont un des enjeux que j’aimerais donner au plan qui pourrait concerner Val-de-Reuil. 

Le Moniteur m’avait sollicité pour connaître les perspectives de la suite de l’ANRU dans notre Ville. C’est précisément la réponse que j’avais faite. Elle est jointe ici et le hasard – ce qui est bon pour nous – a fait qu’elle s’est retrouvée sur la page voisine de l’entretien de la Ministre qui, décidément, nous connait bien.

C’est une nouvelle aventure qui commence. Avançons ensemble avec toujours la même passion pour la plus jeune commune de France et son avenir.

Interview de Marc-Antoine Jamet

Interview de Marc-Antoine Jamet

Vous êtes sans connexion