Étiquette : urbanisme

Des comédiens en herbe montent une pièce de théâtre ambulante !

Pendant 4 semaines, 8 jeunes âgés de 11 à 16 ans se sont immergés dans la mémoire de Val-de-Reuil. Avec l’aide du collectif de La Bourlingue, ils présenteront leur création lors d’une déambulation dans le quartier du Mail vendredi 15 avril à 15h30. Rencontre. 

Et si on se racontait Val-de-Reuil ? Et si on plongeait dans les années 70, à l’ère des premiers conseils municipaux, des premiers clubs sportifs ? Et si les jeunes prenaient part à ce retour dans le passé ? Des questions, que 8 jeunes rolivalois et les architectes et comédiens de La Bourlingue ne se posent plus. Pendant les vacances d’hiver et de printemps, la petite troupe de théâtre a travaillé des scènes variées retraçant l’histoire de la commune Nouvelle. 

À la découverte des archives 

Quand l’architecture rencontre le théâtre, quand l’histoire se confronte au regard des ados… c’est un cocktail aux mille saveurs qui s’invente au fil des jours. « Ils se sont inspirés d’anecdotes, de faits marquants sur l’histoire de Val-de-Reuil pour créer des scènes », indique Victor Toutain, membre du collectif. 

Pour mener à bien leur projet, direction les archives de la médiathèque pour faire rejaillir quelques bribes de la mémoire rolivaloise. Parmi les faits historiques qui les ont passionnés : le premier mariage célébré en 1973 dans un bâtiment agricole ; la construction de la gare en 1969 ou encore l’arrivée, en 1986, du 10 000ehabitant, à qui la Ville a offert un séjour en Grèce ! « Je ne connaissais pas l’histoire de Val-de-Reuil, c’est passionnant », confie Seyda, 16 ans, séduite par ces ateliers.

Scène ouverte le 15 avril

Après ce passage historique, les jeunes ont posé leurs idées sur papier, imaginant leurs personnages : Le polytechnicien, le maire, la Présidente de la République ou encore l’élu au sport.  Une pièce en 6 actes retraçant divers moments de Val-de-Reuil. Avec ironie et mystère, leur chef-d’œuvre met en avant la création de la Ville Nouvelle du Vaudreuil, des premières infrastructures inaugurées par les élus, les chantiers de démolition ou encore l’inauguration de la Gare SNCF. “Toutes les scènes ont été imaginées à partir des articles de journaux qu’ils ont découvert. Au début, ils ont fait de l’improvisation et ensuite ils ont rédigé le scénario que l’on peaufine aujourd’hui en leur montrant comment penser la structure d’une scène dans son intégralité”, explique Marie Foucault une des comédiennes du collectif.  En pleine répétition, Sayda ne cache pas sa joie. Avec ses 3 frères et sœurs, cette jeune Rolivaloise de 2nd avait déjà participé à des ateliers d’architecture : “J’oscille entre devenir architecte ou avocate et le fait d’écrire et m’exprimer en public est un bon entrainement. C’est enrichissant, notamment pour la culture générale !” 

Un avis partagé par Omer et Ibrahim, ses deux petits frères : “Il y a plein de choses qu’on ne connaissait pas, comme la création de la gare, les œuvres de Thurnaurer ou encore des mots de la comédie.”

Une comédie qu’ils joueront vendredi devant les habitants de leur Ville, traversant le quartier du Mail pour un départ entre la voie de la découverte et la Cour du feu jusqu’à la Cour de la Lance. (voir sur le plan). “Ils se sont emparés de l’architecture de la Ville et on a décidé de jouer dans ce quartier, car c’est une zone où nous sommes libres pour peindre et laisser vaguer leur imagination”, précise Aurèle Rattez, architecte au sein du collectif. 

Pour permettre aux jeunes ados de faire vivre leur pièce, une scénographie sera mise en place à l’image de tableaux vivants. Un spectacle de 45 minutes qu’Eda, 15 ans, attend patiemment : “ J’ai appris à m’exprimer devant tout le monde, chose que je n’arrivais pas avant. Je jouerai une journaliste, Nathalie, qui interroge une architecte sur un plateau TV au sujet des activités proposées dans la Ville nouvelle du Vaudreuil.” Sereine, la jeune fille n’a plus peur de se mettre en scène. Le collectif La Bourlingue leur propose même des échauffements pour les aider à articuler et bien porter leur voix afin d’être les plus audibles possible. 

Les 8 ados sont même allés plus loin encore en imaginant, dans un dernier tableau, la ville de demain. Une ville dans laquelle s’est projeté Omer, 12 ans : « En 2032, je serai maire de Val-de-Reuil ». 

Rendez-vous vendredi à 15H30 pour découvrir de futurs comédiens et architectes qui vous en mettront plein les yeux !

Le plan de la déambulation : 

Partagez :

Valdereuil_infos n°25 FEVRIER – MARS – AVRIL 2022

En une de ce numéro : Notre Ville fait le pari de l’inclusion – Education, logement, sport, culture… à Val-de-Reuil, le handicap au coeur de la vie

à lire également

  • page 2 – A Val-de-Reuil, de belles et joyeuses fêtes de Noël
  • page 6 – Le centre-ville commerçant entre en scène
  • page 11 – Priorité à la nature !
  • page 15 – Tous au forum de l’emploi
  • page 16 – Contre le variant Omicron, tous les moyens sont bons !
  • page 18 – Portrait de Mickaël Naassila
  • page 20 – Permis de conduire citoyen : le coup de pouce aux jeunes
  • page 22 – Listes électorales : comment s’inscrire ?
  • page 24 – Handicap : La Ville fait le pari de l’inclusion
  • page 31 – Rolivaloise : la vie en rose
  • page 34 – La Factorie : donner le goût de la poésie

Votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°28 SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2022

En une de ce numéro : Toujours plus de moyens pour nos 2000 écoliers ! - Classes rénovées, cantines en self-service, Cité Éducative... Une rentrée riche en nouveautés. À lire ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°27 AVRIL – JUILLET – AOUT 2022

Valdereuil_infos n°27 JUILLET – AOUT 2022

En une de ce numéro : Tony Parker enflamme le complexe Léo Lagrange - Le nouvel équipement rolivalois inauguré par la légende du basket à lire également page 2 - ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°26 AVRIL – MAI – JUIN 2022

Valdereuil_infos n°26 AVRIL – MAI – JUIN 2022

En une de ce numéro : Le nouveau complexe Léo Lagrange est ouvert : bienvenue ! - Petite visite guidée à l'usage des Rolivalois, de leurs voisins, de leurs amis, ...
Lire La Suite…
VDR infos N°25

Valdereuil_infos n°25 FEVRIER – MARS – AVRIL 2022

En une de ce numéro : Notre Ville fait le pari de l'inclusion - Education, logement, sport, culture... à Val-de-Reuil, le handicap au coeur de la vie à lire également ...
Lire La Suite…
VDR Infos N°24 - Décembre 2021 - janvier 2022

Valdereuil_infos n°24 – DECEMBRE 2021 – JANVIER 2022

En une de ce numéro : Retrouvons ensemble la féerie de Noël ! - La ville scintille de mille feux et c'est le grand retour des animations de fin d'année ...
Lire La Suite…
Val-de-Reuil Infos N°22

Valdereuil_infos n°23 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2021

En une de ce numéro : A l'école de la Réussite ! - Coup de projecteur sur les travaux, les équipements et les nouveautés de la rentrée scolaire. à lire ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°22 - MAI - JUIN - JUILLET 2021

Valdereuil_infos n°22 – MAI – JUIN – JUILLET 2021

En une de ce numéro : Le temps des retrouvailles ! - Culture, commerces, restaurants, loisirs… à l’heure des réouvertures, la ville bouillonne de vie à lire également page 2 ...
Lire La Suite…
Val-de-Reuil Infos N°21 - mars -avril 2021

Valdereuil_infos n°21 – MARS – AVRIL 2021

En une de ce numéro : La Ville redevient nouvelle ! - Rénovation des immeubles, espaces verts créés, voiries refaites, pistes cyclables, la transformation s'accélère. à lire également page 2 ...
Lire La Suite…

Valdereuil_infos n°20 – DECEMBRE 2020 – JANVIER 2021

En une de ce numéro : Nos commerçants ont du talent ! - Plateforme clic et collecte, plan de soutien municipal : Les commerces rolivalois vous ouvrent les bras à ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel de 2 millions € pour nos 2000 écoliers à lire ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les animations pour se détendre, comprendre et apprendre à lire également ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures pour protéger, accompagner, déconfiner en toute sécurité à lire également ...
Lire La Suite…
Chargement…

Présentation des vœux de Marc-Antoine Jamet et de la Municipalité pour l’année 2022

Bienvenue en 2022 ! Quelques jours après le lever de rideau sur cette nouvelle année, Marc-Antoine Jamet et le conseil municipal vous présentent à nouveau leurs meilleurs vœux dans une interview exclusive sans tabou ni concessions autour des projets et moments forts de l’année.  

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

 

De 0:00 à 20:00 : Actualité générale

De 20:00 à 34:00 : Val-de-Reuil et ses partenaires

De 34:00 jusqu’à la fin : Actualité de Val-de-Reuil

Valdereuil_infos n°24 – DECEMBRE 2021 – JANVIER 2022

En une de ce numéro : Retrouvons ensemble la féerie de Noël ! – La ville scintille de mille feux et c’est le grand retour des animations de fin d’année !

à lire également

  • page 2 – La Ville illuminée dans ses habits de Noël
  • page 8 – Pédalez en tout liberté !
  • page 12 – Quand Victor Hugo se dévoile
  • page 14 – Un nouveau toit pour l’emploi
  • page 15 – Virginie Lesage : un projet qui a du chien
  • page 17 – La Détente, Nouveau Centre de vaccination
  • page 18 – Les 100 printemps d’Andrée Géroult
  • page 22 – Jeunes, seniors, familles : à chacun son logement !
  • page 29 – Vive la magie de Noël
  • page 32 – Les footballeurs nous ont fait rêver
  • page 34 – Musique et danse à l’unisson

Votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°28 SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2022

En une de ce numéro : Toujours plus de moyens pour nos 2000 écoliers ! - Classes rénovées, cantines en self-service, Cité Éducative... Une rentrée riche en nouveautés. À lire ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°27 AVRIL – JUILLET – AOUT 2022

Valdereuil_infos n°27 JUILLET – AOUT 2022

En une de ce numéro : Tony Parker enflamme le complexe Léo Lagrange - Le nouvel équipement rolivalois inauguré par la légende du basket à lire également page 2 - ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°26 AVRIL – MAI – JUIN 2022

Valdereuil_infos n°26 AVRIL – MAI – JUIN 2022

En une de ce numéro : Le nouveau complexe Léo Lagrange est ouvert : bienvenue ! - Petite visite guidée à l'usage des Rolivalois, de leurs voisins, de leurs amis, ...
Lire La Suite…
VDR infos N°25

Valdereuil_infos n°25 FEVRIER – MARS – AVRIL 2022

En une de ce numéro : Notre Ville fait le pari de l'inclusion - Education, logement, sport, culture... à Val-de-Reuil, le handicap au coeur de la vie à lire également ...
Lire La Suite…
VDR Infos N°24 - Décembre 2021 - janvier 2022

Valdereuil_infos n°24 – DECEMBRE 2021 – JANVIER 2022

En une de ce numéro : Retrouvons ensemble la féerie de Noël ! - La ville scintille de mille feux et c'est le grand retour des animations de fin d'année ...
Lire La Suite…
Val-de-Reuil Infos N°22

Valdereuil_infos n°23 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2021

En une de ce numéro : A l'école de la Réussite ! - Coup de projecteur sur les travaux, les équipements et les nouveautés de la rentrée scolaire. à lire ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°22 - MAI - JUIN - JUILLET 2021

Valdereuil_infos n°22 – MAI – JUIN – JUILLET 2021

En une de ce numéro : Le temps des retrouvailles ! - Culture, commerces, restaurants, loisirs… à l’heure des réouvertures, la ville bouillonne de vie à lire également page 2 ...
Lire La Suite…
Val-de-Reuil Infos N°21 - mars -avril 2021

Valdereuil_infos n°21 – MARS – AVRIL 2021

En une de ce numéro : La Ville redevient nouvelle ! - Rénovation des immeubles, espaces verts créés, voiries refaites, pistes cyclables, la transformation s'accélère. à lire également page 2 ...
Lire La Suite…

Valdereuil_infos n°20 – DECEMBRE 2020 – JANVIER 2021

En une de ce numéro : Nos commerçants ont du talent ! - Plateforme clic et collecte, plan de soutien municipal : Les commerces rolivalois vous ouvrent les bras à ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel de 2 millions € pour nos 2000 écoliers à lire ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les animations pour se détendre, comprendre et apprendre à lire également ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures pour protéger, accompagner, déconfiner en toute sécurité à lire également ...
Lire La Suite…
Chargement…

Conseil Municipal du 14 Décembre 2021

L’organisation de la séance prend en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans le cadre de l’épidémie de COVID-19.

Retransmission en différé du Conseil Municipal

Le conseil municipal a été retransmis en direct le 14 Décembre à 19h00 sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/valde.reuil

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Ordre du jour

Conseil Municipal du 15 Novembre 2021

L’organisation de la séance prend en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans le cadre de l’épidémie de COVID-19.

Retransmission en différé du Conseil Municipal

Le conseil municipal a été retransmis en direct le 15 Novembre à 19h00 sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/valde.reuil

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Ordre du jour

Les projets des jeunes architectes prennent vie !

Dans le cadre du projet “C’est mon patrimoine”, deux nouveaux mobiliers urbains ont été construits devant le lycée Marc Bloch et le collège Alphonse Allais. Des créations architecturales élaborées de A à Z par une vingtaine de jeunes lycéens et collégiens.  

Les architectes en herbe peuvent être fiers d’eux ! Du 12 au 23 juillet, le collectif Yakafokon a réinvesti la commune nouvelle pour faire vivre les maquettes élaborées par une vingtaine d’adolescents en mars dernier. Deux semaines qui viennent clore le projet “C’est mon Patrimoine !” porté par la DRAC Normandie(Direction Régionale des Affaires Culturelles de Normandie. Ces deux œuvres en bois de pin ont été construites devant le lycée Marc Bloch et le collège Alphonse Allais. 

Deux oeuvres, deux architectures 

Sous le soleil, Thibaut Terrier et Louise Granger étaient déjà en prospection ce lundi matin. La semaine dernière, les deux architectes du collectif Yakafokon ont retroussé leurs manches pour fabriquer un banc-gradin devant le collège Alphonse Allais avec les jeunes collégiens. “On formalise en vrai ce que les jeunes ont imaginé ”, souligne Louise en montrant l’emplacement du deuxième projet ; devant l’entrée du lycée rolivalois. 

En plus de permettre aux jeunes élèves et aux habitants de s’asseoir, cette création  longue de 3 mètres 50 et large de 4 mètres 50, vient s’harmoniser avec la commune nouvelle, déjà riche d’une architecture exceptionnelle et singulière. 

Marteau, clous, vis… Quatre membres du collectif ont débuté le deuxième chantier, aidés par une dizaine de jeunes comme Seyda, qui entre au lycée à la rentrée : “Je veux être décoratrice d’intérieur plus tard, ce stage m’a appris beaucoup de choses, notamment comment on se sert des machines, comment prendre des cotes… En plus c’est mon frère, Omer, qui a imaginé l’idée de départ de ce banc !” Sa copine, Irem-Sahra est elle aussi enchantée. Du haut de ses 15 ans, cette jeune Rolivaloise a déjà le compas dans l’œil : “l’architecture c’est un métier que je veux faire depuis que je suis toute petite. J’avais même réalisé mon stage de 4e avec une architecte de Yakafokon, c’est elle qui m’a inscrite !” Pendant ces deux semaines, les deux jeunes filles ont participé aux deux chantiers. Un travail épuisant mais revigorant : “La découpe et l’assemblage, on aime beaucoup ! L’odeur du bois c’est agréable.”

Je suis contente de faire connaître notre métier !” 

Du côté de la scie à onglet, Marie Deruyter, membre du collectif, apprend à Ibrahim à découper les tasseaux de bois.« Ce sont des moments privilégiés, on se rend compte qu’on a des choses à transmettre . Construire à plusieurs, c’est très enrichissant, être dans le concret, mixer dessin et conceptualisation. Je suis contente de faire connaître notre métier et de leur donner des outils et le pouvoir de faire des choses.  Leur prouver qu’ils ne sont pas juste des consommateurs mais des citoyens et acteurs dans leur ville !”, explique la jeune architecte le mètre en main.

Similaire à celle du collège, la création du lycée se pose dans la continuité du bâtiment. Les deux bancs disposent d’une architecture boisée propre à chaque lieu. Ce concept est à l’initiative d’un groupe de quatre jeunes lycéens dont Alexis. À 17 ans, il a déjà tout d’un grand : “On a fait le choix du lycée car c’est un endroit de passage, c’est pratique pour les lycéens mais aussi pour les habitants qui se baladent devant.” Bientôt en terminale à Marc Bloch, ce jeune Valderolien envisage de faire des études dans une grande école d’architecture. Le design du banc a également été trouvé par Omer, 12 ans, qui a déjà trouvé son avenir professionel  : “Je voulais un mobilier urbain qui soit original, confortable et écologique. J’adore créer et manager des équipes, d’où le fait de vouloir devenir architecte ! Un apprentissage sur le tas qui lui a permis de s’enrichir et de confirmer sa volonté de s’engager dans ce métier. “C’est très sympa et agréable. On est très content de construire pour eux et avec eux ! ”, s’exclame Thibaut, architecte de métier, en lui montrant comment bien positionner ses mains lors de la découpe. 

L’ensemble des architectes en herbe ont eu le privilège de signer leurs oeuvres et d’obtenir un diplôme de fin de stage.Ces deux constructions sont à découvrir dès maintenant !  Le collectif Yakafokon projette déjà de renouveler l’expérience pour sensibiliser la jeunesse rolivaloise à l’architecture tout en mettant en avant leur environnement de vie.

Embellir la ville à travers le regard des habitants

Tous les trimestres, des Rolivaloises déambulent au cœur du germe de ville pour apporter leurs points de vue sur divers sujets. Pour la première fois, une marche exploratoire a été organisée autour de l’accessibilité et du handicap. Reportage.

Donner la parole aux citoyennes pour embellir la commune nouvelle. C’est le projet porté par la Ville de Val-de-Reuil depuis 2018 avec les“marches exploratoires”.

Ces balades ont pour vocation de recueillir un avis sur le cadre de vie des femmes qui habitent à Val-de-Reuil, tout en prenant en compte leurs réflexions sur les aménagements, les problématiques de sécurité ou les divers besoins de chacune. Ce mardi, onze Rolivaloises ont arpenté la Dalle piétonne ainsi qu’une partie du trajet du BHNS pour échanger avec élus, agents et policiers municipaux autour de l’accessibilité.

Lunettes sur les yeux, écran solaire et casquette sur la tête, la dizaine de Rolivaloises ont débuté sa balade exploratoire devant la Maison des projets. Malgré les 35 degrés, les idées ne manquaient pas ! “Cette marche autour du handicap est une première. On a voulu mettre en avant tous les types de handicap en conviant des femmes avec des profils variés”, précise Irène Fina coordinatrice du dispositif. Une diversité qui est au cœur des valeurs rolivaloises. Depuis 42 ans, la ville accueille un grand nombre de personnes en situation de handicap. Et pour cause, tout a été pensé : rampes, logements, places de parking… Afin de renforcer cette démarche, la parole des habitants était essentielle pour construire la ville de demain. C’est d’ailleurs ce que Jacqueline Lamelle est venue faire en participant à la marche. Accompagnée par Laetitia Guilbert, coordinatrice à l’ESAT (Établissement de service d’aide par le travail), cette habitante n’hésite pas à lever sa voix : “C’est une belle initiative. J’ai proposé des éléments pour s’appuyer au niveau des arrêts de bus par exemple.”

Une idée innovante pour permettre à tous de renforcer le vivre ensemble. “Il faut se mettre à la place des habitants et surtout des témoins clés. Ils savent mieux que nous les aménagements dont ils ont besoin “, tient à souligner Fadilla Benamara, adjointe au maire chargée de la rénovation urbaine.

“Ce n’est pas des paroles en l’air. Tout est résolu !”

Mais le bus n’est pas l’unique source de besoin. La Ville débute depuis plusieurs années un véritable travail autour des 11 kilomètres d’axes routiers. Pour faire cohabiter les piétons et les cyclistes, trottoirs et pistes cyclables fleurissent petit à petit. Des axes qui seront également adaptés pour permettre aux personnes à mobilité réduite de circuler dans les conditions les plus optimales.

C’est d’ailleurs ce que Dominique avait en tête avant de venir se balader. “Je promène régulièrement des enfants dans des poussettes. Je n’ai pas vraiment de choses à dire, car tout est bien adapté. Juste peut-être au niveau des signalisations ou des trottoirs qui manquent. Mais j’ai vu qu’ils sont en train d’en refaire”, se réjouit cette habitante qui réside depuis 28 ans à Val-de-Reuil. Séduite, elle trouve que les “choses avancent” et se sent écoutée : “On peut discuter des problèmes qui nous viennent à l’esprit, et ce n’est pas des paroles en l’air. Tout est résolu !”

Des idées innovantes

Devant la piscine, quelques marches posent des interrogations. “Je suis malvoyante depuis trois ans. En fonction du handicap, on ne voit pas les choses de la même façon, c’est bien qu’on se concerte tous. Avec ces marches, je ne vois pas quand je dois descendre. ”, indique Annette qui parcourt la commune à pied depuis une trentaine d’années.

Certaines sont aussi venues avec leur mari, comme Gérard, en fauteuil roulant depuis 2003. Ce Rolivalois a eu une idée ingénieuse au moment où il devait monter la côte qui mène à la mairie : “quand on doit monter les dénivelés, c’est très difficile et fatiguant. J’ai donné l’idée de mettre en place des rampes pour pouvoir tenir d’une main tout en avançant sans trop s’épuiser.”

Une remarque qui séduit Inci Altuntas, adjointe au maire chargée du handicap et de la santé : ” Ça montre l’utilité du concept, les citoyens sont bien conscients des difficultés, ils apportent leur regard. Dans le cadre du projet de renouvellement urbain, c’est ce qu’il faut faire, discuter et faire remonter en prenant en considération les doléances de tous les habitants.”

La balade s’est terminée par une dose de rafraîchissement et de sourires qui en disent long sur la satisfaction des participantes. Avec l’ensemble des éléments récoltés et relevés, un rapport sera rédigé afin de mettre en place au plus vite chaque doléance. Une nouvelle marque d’inclusion, qui vient s’ajouter aux autres projets qui sortiront de terre dans les prochains mois tels que la classe inclusive dans la nouvelle école Victor Hugo ou encore la résidence sur la chaussée de la Voie blanche.

 

Pour participer aux marches exploratoires ou donner ses idées de thèmes :

Envoyez un mail à ifina@valdereuil.fr ou contactez la maison des projets au 02 32 09 50 11
Maison des Projets, 121 Rue Grande 27100 à Val-de-Reuil

La maison des projets a rouvert ses portes !

Depuis quelques jours, la maison des projets peut à nouveau accueillir du public. Pour limiter les brassages, de nouveaux horaires et un système de prise de rendez-vous ont été mis en place. Explications.

Les rolivalois peuvent à nouveau rendre visite à l’équipe de la maison des projets !  Créée en 2016, la maison des projets permet aux Rolivalois de venir poser toutes leurs questions en lien avec le nouveau projet de renouvellement urbain, l’implantation commerciale ou encore  l’urbanisme. Fermée depuis le reconfinement, la maison ouvre ses portes au public tous les lundis, mardis et vendredis. Avec ou sans rendez-vous, chacun pourra poser ses questions en toute sécurité !

Prise de rendez-vous privilégiée 

Afin de répondre au mieux aux demandes des rolivalois, l’équipe de la maison des projets se relaie trois jours par semaine. Ainsi, l’ouverture au public est désormais effective le lundi, mardi et vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h30. Le reste de la semaine, les agents continuent de répondre aux demandes par téléphone ou par mail. “Les personnes qui passent sur la Dalle peuvent passer nous voir les jours où nous sommes ouverts. Nous privilégions néanmoins les rendez-vous pour limiter les allers et venues”, précise Irène Fina chargée d’accueil.

Les manifestations et les visites de chantier seront communiquées individuellement aux habitants des quartiers concernés par mail complété par des flyers dans leurs boîtes aux lettres.

La salle de réunion reste accessible à 6 personnes maximum à la fois.

Irène Fina en charge de la démocratie locale et du Conseil Citoyen assure un accueil permanent, avec, le Manager de centre-ville, Dieynaba N’Game. Pour des questions de renouvellement urbain, d’implantation commerciale, de proximité ou encore d’urbanisme, veuillez adresser votre demande au 02 32 09 50 11 ou à l’adresse maisondesprojets@valdereuil.fr 

Maison des Projets, 121 Rue Grande 27100 à Val-de-Reuil 

 

Conseil municipal du 12 Avril 2021

Retrouvez la retransmission en replay du Conseil municipal du 15 Février 2021

L’organisation de la séance a pris en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans le cadre de l’épidémie de COVID-19.

 

Retransmission en différé du Conseil Municipal

Le conseil municipal a été retransmis en direct le 12 Avril à 19h sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/valde.reuil

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Ordre du jour

Oops! You forgot to select a pdf file.

Valdereuil_infos n°20 – DECEMBRE 2020 – JANVIER 2021

En une de ce numéro : Nos commerçants ont du talent ! – Plateforme clic et collecte, plan de soutien municipal : Les commerces rolivalois vous ouvrent les bras

à lire également

  • 6 Acheter rolivalois en clic et collecte
  • 12 Caméras thermiques : bienvenue !
  • 15 Attention travaux !
  • 18 Avenue des Falaises : 386 arbres bientôt plantés
  • 20 Jérémy Barber court pour la planète
  • 24 Défendons le droits des enfants
  • 27 Quand la ville surfe sur le numérique
  • 36 Val-de-Reuil au coeur des Jeux Olympiques de 2024
  • 40 Un Noël magique et multicolore

Votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°28 SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2022

En une de ce numéro : Toujours plus de moyens pour nos 2000 écoliers ! - Classes rénovées, cantines en self-service, Cité Éducative... Une rentrée riche en nouveautés. À lire ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°27 AVRIL – JUILLET – AOUT 2022

Valdereuil_infos n°27 JUILLET – AOUT 2022

En une de ce numéro : Tony Parker enflamme le complexe Léo Lagrange - Le nouvel équipement rolivalois inauguré par la légende du basket à lire également page 2 - ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°26 AVRIL – MAI – JUIN 2022

Valdereuil_infos n°26 AVRIL – MAI – JUIN 2022

En une de ce numéro : Le nouveau complexe Léo Lagrange est ouvert : bienvenue ! - Petite visite guidée à l'usage des Rolivalois, de leurs voisins, de leurs amis, ...
Lire La Suite…
VDR infos N°25

Valdereuil_infos n°25 FEVRIER – MARS – AVRIL 2022

En une de ce numéro : Notre Ville fait le pari de l'inclusion - Education, logement, sport, culture... à Val-de-Reuil, le handicap au coeur de la vie à lire également ...
Lire La Suite…
VDR Infos N°24 - Décembre 2021 - janvier 2022

Valdereuil_infos n°24 – DECEMBRE 2021 – JANVIER 2022

En une de ce numéro : Retrouvons ensemble la féerie de Noël ! - La ville scintille de mille feux et c'est le grand retour des animations de fin d'année ...
Lire La Suite…
Val-de-Reuil Infos N°22

Valdereuil_infos n°23 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2021

En une de ce numéro : A l'école de la Réussite ! - Coup de projecteur sur les travaux, les équipements et les nouveautés de la rentrée scolaire. à lire ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°22 - MAI - JUIN - JUILLET 2021

Valdereuil_infos n°22 – MAI – JUIN – JUILLET 2021

En une de ce numéro : Le temps des retrouvailles ! - Culture, commerces, restaurants, loisirs… à l’heure des réouvertures, la ville bouillonne de vie à lire également page 2 ...
Lire La Suite…
Val-de-Reuil Infos N°21 - mars -avril 2021

Valdereuil_infos n°21 – MARS – AVRIL 2021

En une de ce numéro : La Ville redevient nouvelle ! - Rénovation des immeubles, espaces verts créés, voiries refaites, pistes cyclables, la transformation s'accélère. à lire également page 2 ...
Lire La Suite…

Valdereuil_infos n°20 – DECEMBRE 2020 – JANVIER 2021

En une de ce numéro : Nos commerçants ont du talent ! - Plateforme clic et collecte, plan de soutien municipal : Les commerces rolivalois vous ouvrent les bras à ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel de 2 millions € pour nos 2000 écoliers à lire ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les animations pour se détendre, comprendre et apprendre à lire également ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures pour protéger, accompagner, déconfiner en toute sécurité à lire également ...
Lire La Suite…
Chargement…

Conseil municipal du 16 Décembre 2020

Retrouvez la retransmission en direct du Conseil municipal du 16 Décembre

L’organisation de la séance prend en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans le cadre de l’épidémie de COVID-19.

 

Retransmission en direct du Conseil Municipal

Dès 19h30 sur notre page Facebook

Ordre du jour

Oops! You forgot to select a pdf file.

Conseil Municipal du 23 Novembre 2020

Retrouvez la retransmission en direct du Conseil municipal du 23 Novembre

L’organisation de la séance prend en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans le cadre de l’épidémie de COVID-19.

 

Retransmission en direct du Conseil Municipal

Dès 19h sur notre page Facebook

Ordre du jour

Oops! You forgot to select a pdf file.

Conseil municipal du 5 Octobre 2020

Retrouvez la retransmission en différé du Conseil municipal du 5 Ocotbre dernier

L’organisation de la séance a pris en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans le cadre de l’épidémie de COVID-19.

 

Retransmission en différé du Conseil Municipal

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Ordre du jour

Oops! You forgot to select a pdf file.

Améliorer le cadre de vie des Rolivalois

Depuis cette semaine et jusqu’à la fin du mois d’octobre, la Ville engage différents travaux de voirie pour assurer la sécurité et le confort des Rolivalois.

Chaque année, des travaux d’amélioration ou de réfection des voiries sont entrepris pour la sécurité et le confort des Rolivalois. Le programme en est décidé par la Ville qui établit ses priorités avec l’agglomération.

À partir de cette semaine et jusqu’à la fin du mois d’octobre, les rues, allé et impasse suivantes font partie de ce programme :

  • Voie de la Marelle du lundi 28 septembre au mercredi 7 octobre
  • Rue du Chant des Oiseaux du 30 septembre au 10 octobre
  • Allée Pique-Sou du lundi 5 octobre au lundi 20 octobre
  • Impasse des Murmures du mardi 6 octobre au mardi 21 octobre

La circulation et le stationnement aux abords de ces chantiers pourraient être perturbés.

Afin que l’entreprise Tofolutti, retenue pour la réalisation de ces chantiers, puisse intervenir dans de bonnes conditions et que tout soit terminé dans les meilleurs délais, nous vous remercions de respecter les zones d’intervention et les interdictions temporaires de circuler et de stationner.

Nous sommes conscients de la gêne temporaire que ces travaux peuvent engendrer, mais ils sont réalisés pour que, à terme, notre vie quotidienne en soit améliorée.

En cas de difficultés, nous vous engageons à prendre contact avec les services de la Ville, auprès de M. Erwan Duconseille, en charge de l’aménagement urbain à la Direction de l’aménagement et du cadre de vie (par courriel : educonseille@valdereuil.fr ou par téléphone au 02 32 09 51 40)

Conseil municipal du 2 Juillet 2020

Retrouvez la retransmission en différé du Conseil municipal du 2 Juillet dernier

L’organisation de la séance a pris en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans le cadre de l’épidémie de COVID-19.

 

Retransmission en différé du Conseil Municipal

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Ordre du jour

Oops! You forgot to select a pdf file.

La Voie Bachelière prête à accueillir de nouveaux propriétaires

15 maisons individuelles clé en main sortent de terre sur la Voie Bachelière. Preuve de l’attractivité de la ville, de futurs propriétaires s’y installeront bientôt.

Devenir propriétaire d’une maison individuelle à Val-de-Reuil : un pas que de plus en plus de Rolivalois et de ménages venus d’ailleurs franchissent au fil des mois. Preuve de l’engouement pour la ville, les constructions s’y multiplient, que ce soit dans le quartier des Noés, à la Comminière, à proximité du lycée Marc-Bloch… Parmi elles, les 15 maisons individuelles clé en main signées Amex, qui commencent à sortir de terre Voie Bachelière.« La commercialisation de ces maisons a rapidement été un grand succès », confirme Etienne Requin, gérant de la société Amex et président du constructeur Extraco.

Aux 8 premières maisons – avec garage et jardin – livrées pour l’été 2020, s’ajouteront les 7 autres maisons commercialisées dans les prochaines semaines. Des logements de 89 à 104 m2(T4 et T5), à moins de 200 000 € qui, mois après mois, séduisent de nombreux ménages.

Un secteur particulièrement prisé

Situé à deux pas du lycée et d’une zone où le commerce se développe à vitesse grand V (centre des Falaises), le long de l’avenue des Falaises en pleine modernisation, à proximité des parcs d’activités, « ce secteur de Val-de-Reuil est extrêmement prisé par les candidats à l’accession à la propriété », se réjouissait samedi Marc-Antoine Jamet, lors de la pose de la première pierre de ce nouveau programme.

Elus, futurs propriétaires et représentants d'Amex étaient réunis samedi matin pour marquer ensemble le lancement de ce nouveau programme immobilier
Elus, futurs propriétaires et représentants d’Amex étaient réunis samedi matin pour marquer ensemble le lancement de ce nouveau programme immobilier

Rien d’étonnant donc qu’en plus de ces maisons clé en main, les 11 terrains à bâtir, blottis entre l’avenue des Falaises et la Voie Bachelière, aient été vendus en quelques semaines seulement cet été. Les travaux d’aménagement tout juste achevés, les premières constructions sortiront de terre ces prochaines semaines. « Avec un cahier des charges très exigeant pour une véritable qualité et homogénéité des pavillons », insiste Julien Dugnol, directeur du développement chez Amex. Qualité et homogénéité auquel le maire ne cache pas son attachement.« Nous sommes extrêmement vigilants à ce qu’il y ait une véritable cohérence entre les différentes constructions dans tous les quartiers de la ville ».

Des zones de respiration préservées

Si l’objectif que s’est fixé la municipalité est bien-sûr d’accroître le nombre d’habitants à Val-de-Reuil (pour notamment maintenir les écoles ouvertes et permettre de ne pas augmenter les impôts), pas question pour autant d’urbaniser la ville à outrance. « Nous posons un certain nombre de conditions à la construction en ville », insistait samedi Marc-Antoine Jamet. « Parce que nous sommes très attachés à l’écologie et l’environnement, nous mettons un point d’honneur à ce qu’un certain nombre de lieux restent des espaces de respiration, sans urbanisation ».

Les maisons Comepos débarquent

Dans cette logique de préservation de l’environnement et de la planète, la ville se réjouit de la construction imminente des trois maisons expérimentales dites « Comepos » (à énergie positive), le long de l’avenue des falaises. Panneaux photovoltaïques, vitrages intelligents, travail sur la qualité de l’air intérieur… autant d’innovations, testées grandeur nature, qui devront permettre à ces maisons de suffire à leurs besoins énergétiques et bien plus encore !

Conseil Municipal du 30 Septembre 2019

Ordre du jour

Télécharger l’ordre du jour du Conseil

 

Retransmission en différé du Conseil Municipal

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Jusqu’à présent nous utilisions un système de diffusion en direct via le site. Cependant depuis quelque temps le nombre de connexions simultanées étaient trop importantes pour permettre aux utilisateurs d’avoir une connexion de qualité (soit absence d’images, soit sauts de diffusion, soit même absence totale d’image et de son). Par exemple lors du dernier conseil des « pointes » à plus de 250 connexions simultanées ont été enregistrées ce qui dépassait largement la capacité de diffusion en direct admissible sur notre site.

Conseil du 27 Mai 2019

Ordre du jour

Télécharger l’ordre du jour du Conseil

 

Retransmission en direct du Conseil Municipal

Jusqu’à présent nous utilisions un système de diffusion en direct via le site. Cependant depuis quelque temps le nombre de connexions simultanées étaient trop importantes pour permettre aux utilisateurs d’avoir une connexion de qualité (soit absence d’images, soit sauts de diffusion, soit même absence totale d’image et de son). Par exemple lors du dernier conseil des « pointes » à plus de 250 connexions simultanées ont été enregistrées ce qui dépassait largement la capacité de diffusion en direct admissible sur notre site.

Afin de pallier à ce défaut nous avons recherché une solution fiable et à faible coût. C’est ainsi que ce soir nous testons pour la seconde fois la possibilité offerte par YouTube de diffusion d’évènements en direct. Cette opportunité sans coûts supplémentaires, offre également de nouvelles perspectives si le test donne satisfaction, comme par exemple la diffusion de certains évènements.

6 bons plans pour se mettre au vert

Val-de-Reuil a choisi de faire de son patrimoine naturel une véritable richesse au service des Rolivalois. C’est là tout l’enjeu des aménagements (programmés pour certains, en cours de réalisation pour d’autres) sur la zone située autour de la gare et de la rivière Eure. Coup de projecteur sur ces opérations inédites.

Longtemps éloignée de la vie rolivaloise, l’immense zone naturelle disséminée autour de la gare reprend des couleurs. Bientôt, les Rolivalois de toutes générations investiront les lieux pour profiter des activités de loisirs tous azimuts créées ici, à la reconquête des berges de l’Eure et ses abords. La ferme Anymania ouvrira le bal ces prochaines semaines, le parc CEMEX lui emboîtera le pas… en attendant leurs voisins. Petit tour d’horizon.

Dossier spécial AMÉNAGEMENT DES PARCS ÉCOLOGIQUES – Avril – Mai – Juin 2019 Val de Reuil_Infos n°12

 

Les informations concernant l’environnement

Erreur : la vue a395aa70yg n’existe pas

Les actualités concernant l’environnement et la protection de la nature

Erreur : la vue 0dd5fd1y5h n’existe pas

Conseil du 27 Février 2019

Ordre du jour

Télécharger l’ordre du jour du Conseil

Retransmission en différé du Conseil Municipal

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

L’écoquartier des Noés décroche la très convoitée Equerre d’Argent – « aménagement urbain et paysager »

Depuis sa construction, l’écoquartier des Noés est salué tous azimuts ! Il vient à nouveau de remporter un prix national cette semaine: l’Équerre d’argent «catégorie aménagement urbain et paysager».

Un plébiscite ! L’écoquartier des Noés, construit en 2016 à Val-de-Reuil sur les Rives de l’Eure, n’en finit pas de séduire et de fasciner. Premier écoquartier à avoir été labellisé en Normandie, ce programme de 98 logements bioclimatiques, chauffés au bois, à budget maîtrisé; complété d’une écocrèche, de parcelles de culture bio… a toujours fait figure de pionnier et de modèle du genre. A tel point qu’Emmanuelle Cosse, la Ministre du Logement, était venue l’inaugurer en personne début 2017.

Soucieux d’inventer aujourd’hui l’habitat de demain, Marc-Antoine Jamet et son équipe – associés au bailleur Siloge – ont eu l’immense fierté, pour ce projet, de travailler main dans la main avec Philippe Madec, architecte connu et reconnu, pionnier de l’habitat éco-responsable.

Un prix prestigieux

Dans les milieux avertis comme auprès du grand public, cet éco-village unique en son genre ne passe pas inaperçu. Preuve en est le nouveau prix, prestigieux, remporté le 26 novembre  : l’Equerre d’Argent, dans la catégorie « aménagement urbain et paysager ».

Considéré comme le Goncourt de l’Architecture, ce trophée d’exception a été remis à Philippe Madec, son architecte qui a œuvré pour le compte de la Siloge, et Marc-Antoine Jamet, lors d’une cérémonie organisée dans les locaux du conseil économique, social et environnemental (Cese) à Paris.  Vingt-cinq projets – réalisés pour certains par les plus grands architectes du moment – avaient été sélectionnés à travers la France entière (cinq dans la catégorie « aménagement urbain et paysager ») et étaient en lice pour ces Equerres d’Argent 2018.

Une kyrielle de prix

Après le grand prix de la ville durable, le « green solutions awards », après le grand prix de l’aménagement / construction en zones inondables, cette Equerre d’Argent est donc une nouvelle consécration pour l’écoquartier.

Organisé par les publications professionnelles le Moniteur et AMC, ce trophée national est une démonstration supplémentaire de la place de choix qu’occupe désormais Val-de-Reuil dans le paysage architectural et urbanistique français. Quelle fierté de remporter ce trophée exceptionnel où concourrait parmi d’autres Jean Nouvel, l’un des plus architectes les plus influents, à la fois bâtisseur du Louvre d’Abu Dabi, du musée du Quai Branly ou encore du Dentsu Building à Tokyo… !

La compétition s’annonçait particulièrement rude mais Val-de-Reuil, qui a su, au fil des années, faire preuve d’audace et d’inventivité pour se transformer, qui a su s’appuyer sur de nombreux architectes de renom, croyait en ses chances. Le Petit Poucet des Villes de France avait raison d’y croire : le jury, composé notamment d’éminents architectes, présidé par Bernard Plattner (architecte vainqueur de l’Equerre d’Argent 2017 avec le Palais de Justice de Paris), a couronné notre ville.

Et quel plus bel éloge que l’hommage rendu par ce jury à l’Ecoquartier des Noés qui, selon eux, « apporte une réponse à l’urgence écologique et à la nécessité sociale ».

En attendant les Victoires !

 L’écoquartier aura-t-il le même succès aux Victoires du Paysage, équivalent des Victoires de la Musique, où il est nominé parmi 67 projets à travers la France ? Le palmarès sera dévoilé le 6 décembre.

Nos articles concernant le Quartier des Noés

Erreur : la vue 109f248x6j n’existe pas

Voie de l’Epargne : les travaux dans les starting-blocks

Alors que les travaux de transformation de la voie de l’Epargne débutent ces prochains jours, Marc-Antoine Jamet a rencontré  les habitants du quartier samedi matin pour leur présenter le chantier. D’ici 3 mois, ce secteur sera plus sûr, plus agréable, plus fonctionnel. Explications.

Une vingtaine d'habitants sont venus à la rencontre du maire samedi matin devant l'école Léon Blum
Une vingtaine d’habitants sont venus à la rencontre du maire samedi matin devant l’école Léon Blum

Plus que quelques tout petits mois de patience pour les riverains comme les écoliers de Léon Blum… Dès le printemps, la voie de l’Epargne dévoilera son nouveau visage. En attendant, les engins de chantier s’apprêtent à investir les lieux pour cette cure de jouvence tant attendue.

Une vingtaine d’habitants avaient fait le déplacement samedi matin pour connaître l’ensemble des aménagements prévus dans leur rue, faire part de leurs interrogations et espoirs. Une heure durant, Marc-Antoine Jamet, accompagnés des élus et des responsables municipaux, a échangé avec eux autour de cette problématique.

Première bonne nouvelle : la chaussée tout entière depuis la chaussée du Village jusqu’à la voie des Quatre Acres (une rue également refaite jusqu’à la route des Sablons) mais aussi les trottoirs des deux côtés de la rue seront totalement remis à neuf. Dès le début du printemps, piétons et automobilistes pourront y circuler en toute sécurité.

Deuxième bonne nouvelle : le stationnement va sensiblement s’étoffer dans ce quartier résidentiel. « Nous allons créer 20 places supplémentaires en épis, pour répondre aux besoins croissants de l’ensemble des riverains », indiquait le maire devant l’assemblée.

Troisième bonne nouvelle : priorité à la sécurité ! Pour dissuader les automobilistes trop pressés, un plateau surélevé sera aménagé au croisement avec l’allée Pique Sou et un mini-giratoire créé à l’angle des voies de l’Epargne et des Quatre Acres. De nouvelles caméras de vidéo-vigilance sont également prévues dans ce quartier tandis que l’éclairage public sera intensifié, au niveau des passages piétons notamment.

Pas question enfin de redonner une nouvelle vie à cette rue sans réhabiliter le parvis mitoyen de l’école Léon Blum où minéral et végétal y cohabiteront en parfaite harmonie. Que ce soit sur la voie de l’Epargne ou sur le parvis Léon Blum, 25 arbres de grande taille seront plantés (arbres de Judée et poiriers) au total. Enfin, deux jeux pour les petits seront installés sur l’espace vert au niveau de l’allée Pique Sou.

Démarrage des travaux le 26 novembre !

Travaux : les cinq sens de la Voie de l’Orée

Marc-Antoine Jamet a rencontré samedi les riverains de la future voie de l’Orée en cours d’aménagement L’occasion de leur expliquer les tenants et les aboutissants du projet ; de dissiper leurs craintes. Car tout ici a été conçu pour améliorer le cadre de vie des habitants. Explications.  

Rares sont les automobilistes qui empruntent aujourd’hui la voie de l’Orée. Si ce n’est bien-sûr ceux qui travaillent au Data Center d’EDF ou d’Orange, dans les entreprises Cera ou Altix. Pourtant, cette voie sans issue qui part de la chaussée du Vexin et prend fin quelques centaines de mètres plus loin, sera bientôt un axe privilégié de Val-de-Reuil.

Depuis le mois d’octobre, ouvriers et engins de chantier ont investi les lieux. L’objectif ? Prolonger la route sur 1,5 kilomètre pour rejoindre d’abord la chaussée de Ritterhude (au niveau du stade Jesse Owens) et atteindre ensuite la chaussée de la Voie Blanche. Dans le même temps, une nouvelle voie sera créée jusqu’au cimetière.

« Nous allons enfin proposer un accès digne, calme et apaisé au cimetière ; créer un ralentisseur au sommet de la Voie Blanche et une alternative à l’avenue des Falaises… Le tout en développant un large espace de voie verte paysagère », promettait Marc-Antoine Jamet à la cinquantaine de riverains réunis samedi matin au sein même du chantier au dessus de la chaussée de Ritterhude.

1 – Désengorger l’avenue des Falaises

Le maire a d’emblée mis en avant l’un des atouts majeurs de cette nouvelle voie : réduire les embouteillages sur l’avenue des Falaises (seul axe majeur permettant aujourd’hui de traverser Val-de-Reuil d’Est en Ouest) en « supprimant 5 à 10 % du trafic qui, à eux seuls, génèrent 100 % des embouteillages». 

D’ici le printemps, les automobilistes pourront donc emprunter la voie de l’Orée pour rejoindre Val-de-Reuil, Léry ou Poses, depuis la chaussée du Vexin jusqu’à la Voie Blanche.

Un trafic qui restera toutefois limité compte tenu de la configuration de la voie: la chaussée (interdite aux poids-lourds) y sera effet étroite, la vitesse limitée à 50 km/h avec plusieurs plateaux surélevés au fil du trajet tandis qu’un accent particulier mis sur les équipements (nouveaux luminaires, mobilier urbain…). « Nous avons privilégié les luminaires bas pour éviter les rassemblements autour de cette voie et préserver la tranquillité des habitants », signalait le maire durant la rencontre.

2 – Relier le cimetière et la forêt

«Enfin, nous pourrons nous rendre au cimetière depuis la ville». Marc-Antoine Jamet reconnaît qu’aujourd’hui, il n’est pas question de se satisfaire de l’accès très compliqué au cimetière rolivalois, depuis trop longtemps coupé de la ville.

La chaussée de Ritterhude prolongée derrière le stade pour rejoindre le cimetière
La chaussée de Ritterhude prolongée derrière le stade pour rejoindre le cimetière

La future voie de l’Orée se raccordera bientôt à la chaussée de Ritterhude, au-dessus du complexe sportif ; à l’endroit même où verra le jour une nouvelle voie menant directement au cimetière. Nul doute que cet aménagement, complété par un giratoire pour sécuriser le croisement, sera accueilli avec soulagement par les familles souhaitant se rendre au cimetière.

3- Voie Blanche : stop à la vitesse !

Un giratoire paysager cassera la vitesse en haut de la voie blanche
Un giratoire paysager cassera la vitesse en haut de la voie blanche

Le constat est sans appel : les automobilistes roulent encore trop vite sur la chaussée de la Voie Blanche pourtant traversée par de nombreux piétons. Régulièrement d’ailleurs, la police municipale y verbalise les conducteurs trop pressés.

Bientôt, la vitesse ne sera plus ici qu’un mauvais souvenir : un nouveau giratoire paysager sera aménagé début 2019 à l’entrée de Val-de-Reuil à l’endroit même où débouchera, sur la chaussée de la Voie Blanche, la future Voie de l’Orée. Ce giratoire sera également relié à la petite rue menant au centre équestre.

 4 – Ecologique et rurale

Un air de campagne à la ville… C’est l’une des grandes particularités de la nouvelle voie de l’Orée en liaison permanente avec la forêt.

Cette voie et ses abords, très largement paysagés, ont été conçus pour se fondre dans le paysage. Nul doute que la centaine de cerisiers plantés le long de cet axe donneront un caractère plus champêtre encore à cet aménagement.

« Mon objectif est que vous viviez bien et que vos maisons prennent bien sûr de la valeur », insistait Marc-Antoine Jamet face à des habitants parfois inquiets. Alors que la voie de l’orée passera à 35 mètres des premières habitations, elle sera dissimulée par un merlon très fortement paysager (2m de hauteur) qui protègera à la fois du bruit et de la vue sur la voirie.

L’aménagement fera par ailleurs la part belle aux cyclistes et aux piétons : place bientôt, sur toute sa longueur depuis la chaussée du Vexin jusqu’à la voie Blanche mais aussi le long de la route menant au cimetière, à une piste cyclable et une zone piétonne totalement sécurisées qui feront le bonheur des amoureux de nature, des adeptes des transports doux et des sportifs en tout genre… Et pourquoi pas, pour les salariés des parcs d’activités, laisser la voiture au garage et opter pour le vélo ?

5 –Rapprocher les parcs d’activités

Dans quelques mois, les 350 salariés d’Altitude infrastructures rejoindront la voie de l’Orée (à son extrémité vers la chaussée du Venin) où se construit actuellement le futur siège national de l’entreprise spécialisée dans la fibre optique.

Nul doute donc que cette nouvelle route va renforcer l’attractivité économique du secteur. Une bonne nouvelle pour l’emploi !

TOUT LE DÉTAIL DES TRAVAUX SUR CES PANNEAUX :

 

13 nouveaux heureux propriétaires rue du Triangle !

Les 13 pavillons individuels construits par Amex ont tous trouvé preneur. Ils ont été inaugurés vendredi en présence des nouveaux propriétaires venus de tous horizons. Rencontre. 

Ils sont de plus en plus nombreux à franchir le cap et réaliser leur rêve : devenir propriétaire ! Certains étaient déjà Rolivalois (depuis toujours ou depuis peu), d’autres viennent d’ailleurs et ont délibérément choisi de poser leurs valises à Val-de-Reuil.

Dans les rues de l’Abscisse et de l’Ordonnée, le nouveau programme immobilier construit par Amex en est une belle démonstration. Les 13 pavillons, inaugurés vendredi soir, abritent six familles rolivaloises et 7 autres venues des alentours et de la région rouennaise. Tous ou presque ont acheté là leur premier logement, tout confort.

Maisons avec jardin

« Les maisons disposent de 3 ou 4 chambres pour une surface de 92 à 102m2 ; possèdent toutes un garage et un jardin, à deux pas des écoles et des commerces ». Philippe Chiappe, le gérant du promoteur Amex, reconnaît n’avoir eu aucune difficulté à trouver acquéreur pour ces maisons aux tarifs plutôt abordables (entre 178 000 et 192 000 €). Preuve en est : 18 mois auront suffi entre le lancement de la commercialisation et la livraison des pavillons !

Pour Marc-Antoine Jamet, des programmes comme celui-ci multiplient les atouts. Et parmi eux, « celui de permettre aux Rolivalois d’avoir un parcours complet vers la propriété : beaucoup ont grandi à Val-de-Reuil, ont été locataires à Val-de-Reuil et peuvent désormais y devenir propriétaires ».

Une ville en pleine mutation

Dans le même temps, la ville ne cache pas son plaisir à accueillir de plus en plus d’habitants qui ne viennent pas de Val-de-Reuil. « Cela signifie que l’image de notre ville a évolué : c’est bien là la preuve de son attractivité ». Des propos confirmés par Julien Dugnol, directeur du développement chez Amex. « La Ville est en pleine mutation, c’est un territoire très dynamique dans lequel nous prenons plaisir à travailler ».

Et Amex ne s’y est pas trompé : depuis 4 ans maintenant, le promoteur normand multiplie les programmes immobiliers à Val-de-Reuil, pour tous les budgets. Après une première opération de 4 maisons de ville inaugurée rue des Troubadours en 2016, après ce programme de 13 maisons en 2018,

Amex achève la construction d’une opération immobilière dans le quartier des Noés (7 maisons de ville), et sur la route des Lacs (3 maisons de ville et 11 lots à bâtir), a lancé la commercialisation de 15 maisons voie Bachelière et d’une résidence de standing chaussée du parc (22 pavillons haut de gamme)…

Un développement qui n’a rien d’étonnant pour le président de l’Agglomération Seine-Eure, Bernard Leroy : « Ici, les habitants ont tout pour être heureux ; avec en plus des équipements exceptionnels ».

« Un coup de cœur »

Impossible pour Amandine Leclerc et Mathieu Dugard de cacher leur impatience. Le jeune couple, heureux parents d’une petite fille de 15 mois, poseront leurs valises dans leur maison en janvier 2019. En attendant, ces habitants de Notre-Dame de Bondeville (76) préparent déjà leur future nouvelle vie. « Nous avons eu le coup de cœur pour la maison et son jardin. C’est un quartier calme, pas loin des commerces. Et puis, nous avons bien compris que Val-de-Reuil était une ville en plein développement ».

Surtout, la petite famille a été attentive aux équipements : « il y a plein de choses à faire ici et côté crèche, il y a du choix. C’était important pour nous ».

« Pas question de quitter Val-de-Reuil »

 « Je suis presque née à Val-de-Reuil, j’ai grandi à Val-de-Reuil ; pas question pour moi de quitter Val-de-Reuil pour acheter ma maison ». Autant dire qu’E.Denli a saisi la balle au bond lorsqu’elle a découvert ce futur programme immobilier : c’est ici qu’elle voulait vivre avec sa famille. Maman de deux jeunes garçons, elle découvre depuis fin août les plaisirs de la vie en pavillon tandis que les enfants savourent les joies de se défouler dans le jardin. Au final, E.Denli l’affirme : « je suis heureuse ! »

Que faire à Val-de-Reuil ?

Erreur : la vue 590ffd65g4 n’existe pas

Les Victoires du Paysage pour l’écoquartier des Noés ?

Vous connaissez les Victoires de la Musique ? Et bien voici, dans un autre domaine, les Victoires du Paysage ! Cerise sur le gâteau : Val-de-Reuil y est nominée. Vous avez jusqu’au 3 novembre pour voter. A vos souris !

L’écoquartier des Noés en lice pour décrocher les Victoires du Paysage

L’écoquartier des Noés n’en finit pas de faire parler de lui. Premier écoquartier labellisé de toute la grande Région Normandie en 2016, lauréat du « Grand Prix Ville Durable » décerné lors du concours Green Solutions Awards 2017 (distinction la plus élevée pour la France), il est à nouveau sous le feu des projecteurs.

Aménagements remarquables

Le voilà en effet nominé avec 67 autres projets à travers la France pour décrocher les Victoires du Paysage ! Organisé à l’initiative de Val’Hor (interprofession de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage), ce concours national récompense les aménagements paysagers jugés remarquables.

Alors qu’un jury d’experts sillonne actuellement la France pour évaluer les finalistes sur le terrain, les citoyens ont également leur mot à dire : les organisateurs du concours ont en effet créé le prix du Public pour ces Victoires du Paysage.

Rolivaloises, Rolivalois, vous aussi, votez pour votre aménagement coup de cœur… Grâce à vous peut-être, avec l’aide des Internautes à travers la France, l’écoquartier des Noés se hissera au sommet des Victoires du Paysage.

Pour cela, ne laissez pas passer la date… Vous avez jusqu’au 3 novembre pour apporter votre voix, d’un seul clic, sur le site internet du Concours. Le verdict sera dévoilé le 6 décembre à Paris lors d’une cérémonie officielle.

COMMENT PARTICIPER ?

Jusqu’au 3 novembre, rendez-vous sur le site www.lesvictoiresdupaysage.com, dans la rubrique « Prix du Public » où les aménagements sont présentés avec photos et texte explicatif. Il suffit de s’inscrire, de voter pour son aménagement paysager préféré et de partager son vote sur les réseaux sociaux pour aider son candidat favori à gagner le Prix du Public 2018 ! De plus, un tirage au sort sera effectué pour récompenser des votants avec de nombreux lots mis en jeu…

Val-de-Reuil accueille “les jardins de Blanche”

C’est au cours d’une rencontre avec les acteurs du territoire qu’a été présentée à l’Arsenal la nouvelle résidence de standing construite ces prochains mois à Val-de-Reuil. Bientôt aux Jardins de Blanche.

« Je voudrais vous parler d’une ville que vous ne connaissez pas encore, d’une ville que j’aime et que vous pouvez aimer. Dans cette ville, il y a les 3 principaux services de l’Etat, ; le 1er pôle industriel de l’Eure et sa plus grande usine ; le plus beau Théâtre de Normandie et une Halle d’athlétisme la plus moderne de la région. La sécurité est mieux assurée que dans toutes les autres de + de 10 000 habitants dans notre département. Dans cette ville, il y a un lycée souvent classé parmi les premiers, le plus grand CFA de l’Ouest français ».  

C’est de sa ville bien-sûr, Val-de-Reuil, dont Marc-Antoine Jamet faisait l’éloge ce mardi 12 juin, en ouverture de la rencontre « Sur notre territoire : quelle attractivité pour les entreprises et leurs collaborateurs ? ».

Comment inciter les cadres à habiter à Val-de-Reuil ?

Pour l’occasion, une centaine de chefs d’entreprises du territoire étaient réunis à l’Arsenal à l’invitation de la ville de Val-de-Reuil, de la société Amex et l’Agglomération Seine-Eure.

En toile de fond de cette rencontre : comment inciter les cadres des entreprises à s’installer sur le territoire, sur la ville ? « Ce n’est plus une question d’image de Val-de-Reuil, indiquait d’emblée Yann Ghafourzadeh, directeur d’Aptar. Aujourd’hui, c’est la qualité de l’offre de logements et les perspectives qu’on offre aux salariés qui les incitent à s’installer ici ».

Quant à Philippe Ivanes, directeur de Sanofi (où 65 % des salariés résident hors de l’agglomération), il en est convaincu : « beaucoup de salariés ignorent la qualité et la diversité des équipements, des services proposés à Val-de-Reuil ».

Bienvenue aux jardins de blanche

Marc-Antoine Jamet présentait mardi les besoins en habitat à combler en habitat
Marc-Antoine Jamet présentait mardi les besoins en habitat à combler en habitat

C’est pour répondre à cette forte attente en logements adaptés que la société Amex et la ville de Val-de-Reuil travaillent main dans la main depuis plusieurs années. Cette collaboration active a donné naissance à une résidence de standing, clé en main, dans la plus jeune commune de France : les jardins de Blanche devraient être livrés fin 2019.

Un petit paradis rolivalois

« Il s’agit d’une résidence de 22 villas avec un jardin privatif spacieux, située à la frontière avec la commune de Léry », indique Julien Dugnol, responsable développement de la société Amex.  « Conçue sur le modèle des grandes résidences de standing avec le concours d’un architecte et d’un paysagiste, elle forme un domaine privilégié à taille humaine, aux espaces clos et délimités mais à la fois ouverts sur l’exceptionnel environnement naturel alentour ».

Des maisons entre 118 m2 et 180 m2
Des maisons entre 118 m2 et 180 m2

Atout indéniable du projet, les futurs propriétaires pourront choisir le volume de leur villa, modulable : 3 ou 4 chambres, avec un séjour élargi, une suite parentale, un garage simple ou double…

Pour tout renseignement, www.lesjardinsdeblanche.fr ou 02 35 18 00 21.

La résidence Raphaël sort de terre, route de Louviers

Les promoteurs se pressent aux portes de Val-de-Reuil. Parmi eux, GFI qui vient de lancer la construction d’une résidence de 36 appartements au dessus du lycée. Livraison dans un an.

Val-de-Reuil a atteint en 2017 un record dans le nombre de permis de construire délivrés ! Preuve d’une attractivité croissante, les investisseurs se pressent nombreux aux portes de la Ville. Des logements, privés pour la plupart, fleurissent dans plusieurs quartiers.

Parmi les dernières opérations, la Résidence Raphaël, programme de logements collectifs porté par GFI (filiale de Nexity) manifeste du retour de ce promoteur sur le territoire rolivalois, preuve s’il en est de sa satisfaction. Sa construction ayant débuté depuis quelques jours, cette résidence – située à deux pas du lycée Marc Bloch, au carrefour de la route de Louviers et de la chaussée de Ritterhude – accueillera 36 nouveaux foyers dans un peu moins d’un an.

Un programme rapidement vendu

En trois mois seulement, le promoteur privé a trouvé acquéreur pour chacun de ces appartements. Outre des primo-accédants qui occuperont leur logement, la plupart des propriétaires ont pu bénéficier des dispositions de la loi Pinel, assurant un avantage fiscal dès lors que le bien acheté est loué (sous conditions).

Pour la Ville de Val-de-Reuil, la résidence Raphaël – c’est le nom donné à ce petit programme collectif et qui explique son allure méditerranéenne – présente un atout de taille : elle propose une offre locative privée pour ces petits logements dont manque actuellement la commune et qui répondront aux besoins croissants des jeunes ou des seniors.

Les 24 T1 de 32 m2 et 11 T2 de 43 m2, répartis dans un bâtiment unique, permettront en effet d’élargir l’offre à destination des jeunes. Situé à quelques centaines de mètres des commerces, à proximité directe des transports publics, doté d’un ascenseur et totalement adapté aux personnes à mobilité réduite, ce programme s’inscrit comme une étape essentielle dans le parcours résidentiel des jeunes Rolivalois, avant de franchir le cap de l’accession à la propriété.

Onze mois de travaux et une nouvelle opération

Les travaux devraient durer un an environ
Les travaux devraient durer un an environ

La construction de ce nouveau programme vient tout juste de débuter. Onze mois de travaux étant nécessaires pour mener à bien cette opération, les premiers occupants s’installeront dans la résidence Raphaël au printemps 2019. En attendant, c’est une belle opportunité pour l’emploi local qu’offre ce chantier : plusieurs entreprises du secteur ont en effet été retenues pour réaliser les travaux.

Convaincu du potentiel de Val-de-Reuil, qui bénéficie d’une géographie privilégiée (au bord de l’A13, à moins d’une demie heure de Rouen et à deux pas de la zone économique la plus importante du département), d’une qualité et diversité d’équipements, GFI travaille, avec l’architecte Manuelle Gautrand, présidente de la société française d’architecture, à une nouvelle opération de 57 logements de même typologie, près de la Gare SNCF.

400 logements fin 2018

Notons par ailleurs que 400 maisons et appartements devraient avoir été livrés à Val-de-Reuil à la fin 2018. Pas un quartier ou presque n’échappe à ce mouvement : que ce soit le domaine des Noés, face au collège Pierre Mendès France, la chaussée du Parc à proximité de Léry, des lots à bâtir au Cavé, de coquettes maisons de ville voie Pythagore et voie Bachelière….

Nos derniers articles concernant le logement

Erreur : la vue a202164021 n’existe pas

Contournement Est de Rouen : recours déposé devant le Conseil d’Etat

Opposés au tracé du contournement autoroutier de Rouen par l’Est, la Ville de Val-de-Reuil et son maire, Marc-Antoine Jamet, ont contesté le décret du 1er Ministre déclarant le projet d’utilité publique. Convaincue que la liaison autoroutière A28/A13 portera préjudice à son territoire, à ses habitants et aux communes alentour, la Commune vient de déposer un recours devant le Conseil d’Etat afin que ce décret soit annulé.

Véritable balafre sur un territoire bucolique, insensible aux paysages de la vallée d’Eure, des falaises de la Seine, de la forêt de Bord que, de viaducs en tranchées, il massacre allègrement, le projet de contournement autoroutier de Rouen par l’Est a toujours été considéré par les Rolivalois comme une atteinte à leur cadre de vie.

C’est pourquoi, solidaire des autres communes défigurées par le tracé de cette aberration à mettre au rang des grandes erreurs d’aménagement des années soixante et soixante-dix, la Ville de Val-de-Reuil a décidé de franchir une étape juridique dans son opposition.

Persuadée que le combat n’est pas perdu, que les nuisances qu’infligerait cette saignée autoroutière ne sont pas une fatalité, que la raison peut encore l’emporter, la plus jeune commune de France – impactée par le tracé retenu – vient de déposer un recours devant le Conseil d’Etat pour annuler ce décret.

Les manques de l’enquête publique

Conseillée par Maître Alain Monod, avocat au Conseil d’Etat, la Ville entend démontrer que l’enquête publique, menée du 11 mai au 12 juillet 2016, a, dans son organisation et sa préparation, souffert de manques rédhibitoires qui ont gravement nui à l’information du public.

Elle entend prouver que plusieurs des réserves soulevées par la commission d’enquête ne sont pas levées et que l’utilité publique du projet n’a pas été pas établie. Il en va notamment des conséquences du tracé sur la biodiversité qui n’ont pas été prises en compte alors que, sur la boucle de Seine/Eure, la continuité écologique sera perturbée, altérée, détruite.

La Commune refuse également d’être physiquement coupée de son hinterland forestier comme de son accès à son fleuve et à ses rivières.

Enfin, il est inimaginable que, à l’heure des grandes alertes sur le réchauffement climatique ou l’avenir de la planète, on pénalise une population de plusieurs milliers d’habitants en les exposant au bruit et à la pollution, en confisquant des hectares de terrains qui étaient voués à la construction de logements de qualité ou à l’implantation d’industries, en saturant un réseau routier secondaire qui ne pourra absorber le trafic venu de la desserte de trois autoroutes, A154, A13 et A28, qu’au prix de sa dégradation et d’importants embouteillages.

Le droit de péage élevé

On notera enfin que ce projet n’est pas financé et qu’il serait paradoxal que les contribuables locaux soient forcés d’assurer une large partie des coûts de cette autoroute dont ils ne veulent pas et qu’ils n’utiliseront pas.

Il faut rappeler, en effet, que ce tronçon ne sera accessible aux automobilistes qu’en acquittant un droit de péage élevé. Ce double financement par l’impôt sur le citoyen et la perception d’un tarif sur l’usager rappelle, hélas, les solutions catastrophiques et injustes qui furent privilégiées au moment de créer le péage dit d’Incarville sur l’A13. Ne commettons pas deux fois la même erreur.

C’est pourquoi, la Ville de Val-de-Reuil demande au Conseil d’Etat d’annuler le décret du 14 novembre 2017 pour préserver la qualité de vie des habitants de Seine-Eure, de l’environnement et nos paysages normands, l’avenir des communes du territoire et de leur population.

2017 année record pour l’immobilier à Val de Reuil

C’est confirmé, 2017 sera une année record pour l’immobilier à Val-de-Reuil, probablement très en tête pour le département de l’Eure.

Le développement de la ville se poursuit
Le développement de la ville se poursuit

Les permis déposés représentent un total de 59.184m², soit 9.000m² de plus que notre précédent record de 2007.

L’activité économique en pointe
Xcrusher, chez Sopréma, à Val-de-Reuil, sera un bâtiment à "énergie positive" faisant appel à la géothermie, à des ruches, et des technologies de pointe respectueuses de l'environnement
Photo du projet du Cabinet d’architecte Robinson pour X-Crusher

Dans la montée de l’immobilier rolivalois, l’activité représente 35.248m², on note entre autres, le bâtiment Linkcity, la 2ème tranche du data center Orange (voir la présentation du data center) , 5 permis pour Sanofi représentant 2.600m²), l’extension du bâtiment de fabrication de macarons d’Auzou et l’arrivée d’une start-up « x crusher » Soprema si innovante qu’elle devrait faire parler.Et qui sera un bâtiment à “énergie positive” faisant appel à la géothermie et permettant des prises de chargements électriques pour les véhicules des salariés. 4 ruches sont installées et tout est prévu pour rendre leur usine la plus «verte» possible (Projet du Cabinet d’architectes Robinson).

Le logement en flèche

Énorme percée du logement à Val de Reuil avec 19.895m² (record absolu) pour 177 logements (tranche 1/2 d’Altitude, tranche 1 de la Comminière, 13 maisons Amex Courtine, 15 maisons Amex Bachelière, 14 maisons Amex Clos Guillaume et 82 pour 3 permis Amex au nord de la Ville dont une résidence de luxe.

Dans la mesure où le rythme de vente est soutenu à Val-de-Reuil, la tendance devrait se confirmer en 2018 avec 275 logements (tranche 2, 3, 4 de la Comminière, tranche 3 d’Altitude, tranche 2 voie Bachelière dont 3 maisons COMEPOS, tranche 2 et 3 du Parc et, la tranche 2 Mon Veto.

Les commerces et l’artisanat : pas en reste !

La partie commerce avec 3.741m² confirme la pression dans ce domaine et l’attente de l’ilot 14. En témoignent l’extension du centre commercial des Falaises mais également la concession Citroën/Opel DUBREUIL ou la boulangerie des Noës.

Vous êtes sans connexion