Étiquette : culture

Médiathèque Le Corbusier : Rencontre avec l’auteure Agnès Abécassis

La médiathèque Le Corbusier vous propose un après-midi placé sous le signe de la littérature avec la venue de l’auteure  et romancière Agnès Abécassis.

Au programme rencontre littéraire et ateliers d’écriture :

De 10h30 à 12h30 :

Atelier enfants (à partir de 8 ans)autour du thème “Tu serais pas le pote d’Harry Potter par hasard ?”.

De 14h30 à 16h30 :

Atelier ados/adultes sur le thème : “Gourmandise ou gastronomie ?”

 

Ces ateliers seront suivis d’une séance dédicace.

Gratuit , ateliers sur inscription au 02.32.59.31.36 ou par E-mail : mediatheque.lecorbusier@valdereuil.fr

Partagez :

Théâtre de l’Arsenal : “Je vous aime”, Compagnie Répète un peu pour voir

A partir de 5 ans

Les six interprètes vous invitent au coeur du son, dans un dispositif circulaire partagé par les artistes et le public, où les voix dansent et se mêlent toujours différemment. Je vous aime, c’est une déclaration d’amour au public !

Entraîné dans un voyage musical mêlant allègrement Paris Combo, Jean-Sébastien Bach, Steve Reich, Jacques Rebotier, ou encore les Jackson Five, chacun sera bienvenu et accompagné pour participer à la fête, laisser émerger un son, un geste… Je vous aime, c’est avant tout l’envie de saisir chaque opportunité de se relier à l’autre. De chanter ensemble, pour amortir nos coups durs comme pour célébrer nos joies… Profitons de cette inépuisable réserve d’énergie pour trouver la force de continuer à chercher et à défendre l’essentiel.

*Rens 02.32.40.70.40 ou sur www.theatredelarsenal.fr

Présentation du Pass Sanitaire obligatoire.

Partagez :

Théâtre de l’Arsenal : “Incandescence(s)”, Ahmed Madani

A partir de 15 ans

Face à leur destin épisode III/ Les filles et les garçons.
Création Octobre 2020.

Après l’inoubliable Flamme(s) venu la saison dernière au Théâtre de l’Arsenal, Incandescence(s) dernier chapitre de la trilogie Face à leur destin, mettra en scène des jeunes femmes et des jeunes hommes non professionnels, nés de parents ayant vécu l’exil et résidant dans des quartiers populaires. Nous poursuivrons  l’objectif  d’investir les scènes de France pour y faire entendre la voix d’une jeunesse rarement entendue, y amener d’autres corps, d’autres visages, d’autres histoires, poussées par un vent de liberté de joie et d’espérance.

Comment ces jeunes composent-ils avec leurs histoires et traditions familiales, leurs modèles parentaux, leurs appartenances religieuses, leur couleur de peau, leur culture, leur positionnement dans la fratrie, pour vivre leurs relations amoureuses ?

« Ainsi, c’est avec de vrais experts de la jeunesse – les jeunes eux-mêmes, que je veux faire ce voyage au pays des zones sensibles. Nous sommes tous des Ready made humains, tous des oeuvres d’art en puissance. Au théâtre, il faut juste faire un pas pour passer de l’autre côté du miroir. En cet endroit j’aimerais mener ma troupe de garçons et de filles, là où chacun verra que dans leurs veines ne coule pas un sang impur, mais le sang de la jeunesse, celui de la vie et de l’avenir ».

Ahmed Madani.

*Rens 02.32.40.70.40 ou sur www.theatredelarsenal.fr

Présentation du Pass Sanitaire obligatoire.

Partagez :

Théâtre de l’Arsenal : “A Passage to Bollywood”, Navdhara India Dance Theater

A partir de 10 ans

A Passage to Bollywood offre un concentré de la culture populaire indienne sous la forme d’une comédie musicale délicieusement kitsch. Dépaysement garanti.

Bien que peu diffusés en France, 200 films environ sont produits par Bollywood chaque année. Ces comédies musicales sont le point de rencontre entre traditions et innovations, qui irriguent inlassablement la société indienne. C’est l’effervescence de ces productions que se propose de porter à la scène le chorégraphe Ashley Lobo avec A Passage to Bollywood, pièce pour vingt-deux danseurs et deux chanteurs. Empruntant au récit initiatique traditionnel de Bollywood du jeune homme qui découvre la grande ville et l’amour, la pièce est une plongée jouissive dans le kitsch et l’exubérance du cinéma indien. De la couleur, de grands mouvements d’ensemble chorégraphiés et l’exacerbation des sentiments font de A Passage to Bollywood un écrin extrêmement divertissant et dépaysant pour découvrir le renouveau des danses indiennes traditionnelles, au carrefour du yoga, de la sophrologie et de l’expérience spirituelle.

*Rens 02.32.40.70.40 ou sur www.theatredelarsenal.fr

Présentation du Pass Sanitaire obligatoire.

Partagez :

Théâtre de l’Arsenal : “Falaise”, Compagnie Baro d’evel

à partir de 8 ans

Pièce en blanc et noir pour huit humains, un cheval et des pigeons

 « Là », le premier volet de ce dyptique, crée il y deux ans, était déjà un spectacle époustouflant, de ceux qu’on voit peut-être une fois tous les 5 ans. Une rareté artistique à l’état pur. Falaise en est l’envers, et l’enfer émerveillant.

Dans l’obscurité des cavernes, le son était pour les hommes une boussole, la lumière qui les guidait dans l’aveugle, le chant qui éclairait contre les parois. Il fallait crier pour se repérer. Il fallait chanter pour éclairer le noir. Ici aussi, ça crie, ça cherche, ça tâtonne. Ça avance du mieux que ça peut dans le tunnel de l’époque. Difficile de savoir si c’est le pied du mur ou le sommet du monde, si la vie y meurt ou si elle renait. Mais ça chute et ça se relève avec la même évidence, avec la même innocence, avec la même insistance. Ça veut s’en sortir. Coûte que coûte. C’est nombreux. C’est un troupeau. C’est une foule. Presque une famille. Et dans les interstices d’un monde en ruine, ça invente du nouveau. Une autre fin du monde est possible – elle a même commencé. Voilà ce que disent ces corps. Ceux de la vie qui luit, ceux de la vie qui cogne.

Deuxième volet du diptyque, après , Falaise n’en est pas vraiment la suite. Mais plutôt l’envers. Son véritable endroit. Le gant s’est retourné. Nous sommes passés de l’autre côté du mur, de l’autre côté du monde. Cette vie grouillante qui débordait des parois. La voilà devant nous. Inquiète. Fragile. Obstinée. Têtue. Plurielle. Elle n’en a pas fini. Elle n’a pas dit son dernier mot. Elle vient de très très loin. Ou parle pour plus tard. Elle ne sait pas si elle a survécu à la catastrophe ou si elle la précède. Elle ne sait pas. Une chose est sûre : elle tremble – de joie, de tendresse, de peur, de l’envie d’y aller, de ne pas céder, de ne pas reculer, de trouver comment, de se ronger les sangs, de s’en vouloir, d’être coupable, horriblement coupable, d’être ce hoquet du monde, qui hésite, qui hésite et s’en fout, qui cherche à se rassembler, qui se prête aux rôles, qui trouble ce qu’on attendait d’elle. Qu’importe. Elle tremble. Comme quelque chose de vivant. Puisque c’est la vie même. Celle qui insiste.

*Rens 02.32.40.70.40 ou sur www.theatredelarsenal.fr

Présentation du Pass Sanitaire obligatoire.

Partagez :

Théâtre de l’Arsenal : “Bande de Tattoos”, Lucien et les Arpettes

Une cabane construite dans le canapé, l’anniversaire d’une mémé centenaire, une fourchette pour jouer de la batterie, un vaisseau spatial bricolé sous le bureau, une manifestation de doigts de pied …

Lucien et les Arpettes traque un quotidien réinventé, imaginaire et drôle vu avec des yeux d’enfant. A l’école ou avec leurs parents, les enfants de 6 à 10 ans auxquels s’adresse le spectacle Bande de Tattoos sont plongés dans la problématique du « vivre ensemble ». Les chansons illustrent avec malice les différents aspects de cet apprentissage au quotidien : la mauvaise foi entre frères et soeurs «  Qui est ce qui m’l’a prise ? », les sentiments ambivalents vis à vis de la famille « l’anniversaire de mémé », le plaisir de jeux imaginés en solo «  capitaine Hugo », en duo « on dirait qu’on serait », en groupe « Bande de Tattoos ».

L’envie du trio est de montrer qu’ensemble on est plus forts.
Pour cela rien de mieux que la scène pour faire monter le plaisir du partage d’un spectacle vivant. « Si tu crois que t’as tout, quand t’es tout seul t’as pas tout, viens avec nous chez les Tattoos! ».Guitares en main, Gégé, Lucien et Rico déroulent la mise en scène des chansons avec l’énergie d’un concert de rock. Les Arpettes sont d’abord un groupe, une bande qui aime jouer avec le public. Ils vont lui apprendre qu’1+1 ça peut faire plus que 2, car quand on est vraiment ensemble… on est beaucoup plus forts… on est une Bande de Tattoos!

*Rens 02.32.40.70.40 ou sur www.theatredelarsenal.fr

Présentation du Pass Sanitaire obligatoire.

Partagez :

Théâtre de l’Arsenal : “Brûlé.e.s”, Compagnie La Base

A partir de 14 ans

Cinq adolescents se retrouvent enfermés dans un collège. Ilham, sa bande de dealers et Minah, bouc émissaire de la classe. Cette situation va donner lieu à des échanges inédits, où les aprioris sont bousculés et les rapports de forces bouleversés. Le pouvoir d’Ilham s’effondre alors que Minah n’est pas l’enfant modèle attendue, le collège brûle… Brûlé.e.s met en jeu ce moment de vie qu’est l’adolescence, période fondatrice de la construction de notre regard sur nous-mêmes et sur le monde. Les comédiennnes et comédiens embarquent le public dans une opération théatrale commando où les rôles circulent d’une corporalité à l’autre pour mieux éclairer les ressorts de la stigmatisation sociale.

Par delà le sujet, Brulé.e.s c’est d’abord un formidable hommage au théâtre : au milieu des spectateurs, in situ, répartis sur le grand plateau, la pièce se rejoue au moins deux fois, les comédiens et comédiennes changent tous de rôles, parmi une douzaine de versions possibles tirées au sort, est ainsi crée un virtuose effet d’étrangeté.

« Ilham : En fait, tu fais du tourisme, toi, ici. Je crois qu’il y a un truc que tu captes pas : Pour nous
les frontières de la cité, c’est les frontières du monde. Au-delà, c’est pas pour nous. Quand on sort
de la cité, c’est nous les Minah du collège… Toi, demain, tu vas bouger d’école et on sera plus
qu’un mauvais souvenir, alors que nous, on va crever dans le mauvais souvenir… »

*Rens 02.32.40.70.40 ou sur www.theatredelarsenal.fr

Présentation du Pass Sanitaire obligatoire.

Partagez :

Théâtre de l’Arsenal : “Through the grapevine”, Alexander Vantournhout

Librement inspiré par les codes du pas de deux classique, Alexander Vantournhout et Axel Guérin s’aventurent dans une performance acro-chorégraphique jouant sur leurs singularités morphologiques et leurs différences de force physique. Bien que de taille identique, l’un a le haut du corps allongé et les jambes courtes quand l’autre est inversement proportionné. Des différences de mesures qui nourrissent un langage corporel pluriel et singulier. En utilisant la force du corps en position de contrepoids le duo développe une magnifique symétrie. Les deux danseurs s’entrelacent, se soutiennent, se contorsionnent, en recherche d’équilibre, avec beaucoup d’efforts, de concentration et un art du décalage unique et comique.

Rendue célèbre par la chanson de Marvin Gaye, l’expression « I heard it through the grapevine » signifie « j’ai entendu dire », « j’ai reçu des informations peu fiables ». Dans sa nouvelle création, Alexander Vantournhout – formé aux arts du cirque et passé par l’école de danse d’Anne Teresa De Keersmaeker – s’interroge : la perception d’une œuvre d’art ne revient-elle pas à entendre des choses through the grapevine ?

Avec le soutien de SPRING 2021, festival des nouvelles formes de cirque en Normandie, proposé par la Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie / La Brèche à Cherbourg – Cirque-Théâtre d’Elbeuf

*Rens 02.32.40.70.40 ou sur www.theatredelarsenal.fr

Présentation du Pass Sanitaire obligatoire.

Partagez :

Théâtre de l’Arsenal : “Queen Blood”, Ousmane Sy

A partir de 8 ans

« On n’aura jamais eu autant besoin de danser ! » Avec ce cri du coeur, lancé en pleine période de confinement au printemps dernier, Ousmane Sy dit « Baba » avait placé la danse comme un besoin vital et irrépressible. Baba s’est éteint brusquement en décembre dernier. C’est donc avec une émotion particulière que nous accueillons Queen Blood, une partition pour sept danseuses autour de la question des féminités.

Membre du collectif FAIR-E qui dirige depuis 2019 le Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne, Ousmane Sy traçait son chemin depuis presque trente ans « de la rue au studio, du studio au club et du club au théâtre ». Il était connu à travers le monde non seulement pour ses victoires à la Battle of the Year avec Wanted Posse, mais aussi en tant que Babson, ambassadeur de la « french touch » et de l’Afro House Spirit, style empreint de l’héritage des danses traditionnelles africaines et antillaises. Sur son chemin, il croisa et forma à la house les danseuses du groupe Paradox-sal. Ils travaillèrent ensemble une création en plusieurs actes où elles relatent leur féminité en mouvement. Dans Fighting spirit, elles y expriment la quête de reconnaissance de leurs pairs. Queen Blood, le 2e acte, creuse cette recherche des gestuelles et des énergies féminines en puisant dans la singularité et la virtuosité technique des sept interprètes.

« Féminité dans la danse, féminité dans le geste, féminité assumée ou subie… il s’agit avant tout pour moi d’amener les interprètes à exprimer leurs ressentis personnels sur une notion plurielle tout en s’appuyant sur leurs qualités techniques respectives. »

Un hommage à la féminité qui s’appuie sur le passé pour mieux s’inscrire au présent.

*Rens 02.32.40.70.40 ou sur www.theatredelarsenal.fr

Présentation du Pass Sanitaire obligatoire.

Partagez :

Théâtre de L’Arsenal : “Le Jour se rêve”, Jean-Claude Gallotta

De retour au Théâtre de l’Arsenal, le chorégraphe Jean-Claude Gallotta donne rendez-vous au musicien Rodolphe Burger pour renouer avec ses sources : début des années 80, du côté de Manhattan dans les studios de Merce Cunningham. C’est à cette époque à New York, qu’il se rêvait chorégraphe.

Cette pièce pour 10 danseurs est pour Jean-Claude Gallotta l’occasion de réinterroger la danse de ses débuts, celle de l’abstraction.

Depuis de nombreuses années, il fait dialoguer la danse avec la musique rock (My Rock, My Ladies Rock, L’Homme à tête de chou), ou la littérature. Il renoue avec une danse sans habillage narratif et invite la plasticienne Dominique Gonzalez-Foester à mettre les danseurs en lumières et en costumes. Rodolphe Burger, en explorateur curieux, voyage dans des univers musicaux, rock, chamaniques, urbains, rhythm and blues.

Le jour se rêve est composé de trois parties de vingt-cinq minutes, un hommage à Merce Cunningham. Jean-Claude Gallotta y danse les interludes et l’épilogue en solo.Corégraphie éclatée ou danseurs qui l’éclatent, duos qui se trouvent, groupe qui se réunit. La chair de la danse est présente, tout comme les échappées qui sont sa signature. Une chorégraphie qui puise son intensité dans l’expérience du mouvement, du son et de l’image.

Une danse qui n’a d’autre sujet que le vivant.

Mercredi 10 novembre à 19h
Venez assister à une rencontre avec Jean-Claude Gallotta, animée par Dominique Boivin

*Rens 02.32.40.70.40 ou sur www.theatredelarsenal.fr

Présentation du Pass Sanitaire obligatoire.

 

Partagez :

Théâtre de l’Arsenal : “Car/Men”, Philippe Lafeuille

Après TUTU, les Chicos Mambo s’emparent d’une figure référence de la scène, mille fois revisitée mais assurément réinventée.

Avec la fantaisie qui le caractérise, la nouvelle création chorégraphique de Philippe Lafeuille va côtoyer l’humour, le théâtre, le chant, le clown, et cette fois-ci la vidéo pour en faire une Carmen 2.0. Mais homme ou femme ? Minotaure ou gitane ? Carmen ou Micaëla ? Cigare ou vaporette ? Taureau ou toréro ? Icône ou carte postale ? Animal ou théâtral ? Opéra ou ballet ? Raison ou instinct ? Rouge ou noir ?

« Qui es-tu Carmen ? Une Carmen réinitialisée, un minotaure volanté ou un toréro sur pointes ? Rencontre improbable entre un chanteur et des danseurs masculins et un éternel féminin. Des robes à volants pour ajouter des volants à la vie. Comme une dédicace flamboyante à ce moment de vie espagnol, un habit de lumière pour mieux entrer dans l’arène des souvenirs et des sentiments. Peut-être une façon de dire : je n’ai pas oublié… Et Olé ! Carmen dans tous ses états… Jeu de masques… L’amour est enfant de bohême… » – Philippe Lafeuille.

Vendredi 15 et samedi 16 octobre : Bal dansant
Venez finir la soirée en beauté ! Philippe Lafeuille, maître de cérémonie, vous invite au bal à l’issue de chaque représentation. De la valse à Beyoncé, entrez dans la danse pour un moment de danse et de diversité…

*Rens 02.32.40.70.40 ou sur www.theatredelarsenal.fr

Présentation du Pass Sanitaire obligatoire.

Partagez :

Théâtre de l’Arsenal : “Le Prix Martin”, d’Eugène Labiche Compagnie Catherine Delattres

A partir de 14 ans

Deux amis, Martin et Agénor, se retrouvent chaque jour pour d’interminables parties de cartes. Agénor a un secret qui le tourmente : depuis trois ans, il est l’amant de Loïsa, la femme de Martin. Mais il s‘est lassé de cette amante exigeante et préfère maintenant les parties de bésigue aux parties de jambes en l’air. Quand Martin, aidé de son cousin Hernandez, un volcanique et sanguin guatémaltèque, découvre l’adultère, il décide, pour se venger, d’emmener femme, cousin, valet et ‘’ami’’, en voyage. Destination : les Alpes Suisses où il pourra précipiter le traître Agénor au fond d’un gouffre. Mais il n’est pas si facile de supprimer son rival, surtout quand c’est son meilleur ami…

« Je retiendrai en premier l’éclat de rire de Flaubert, le soir de la première représentation. Car c’est la comédie ébouriffante qu’il nous faut mettre à l’honneur, en nous laissant porter par le vent de folie poétique qui parcourt les trois actes. Un délire meurtrier qui devient un délire dramatique, des répliques hilarantes à faire frémir le bon sens, des coqs-à-l‘âne et  des tête-à-queue… ».
Catherine Delattres.

*Rens 02.32.40.70.40 ou sur www.theatredelarsenal.fr

Présentation du Pass Sanitaire obligatoire.

Partagez :

Les Soirées poétiques de la Factorie : Coline Marescaux / Voloz Collective / Vîrus / Jean-Pascal Dubost

Les soirées poétiques permettent de découvrir les poètes et compagnies que la Factorie accueille en résidence. Le temps d’une soirée conviviale, vous découvrez les travaux en cours des artistes, à travers des présentations d’étapes de travail et de lectures.

19h00 – 20h00

Spectacle des Cies : “Coline Marescaux” pour “Le Corps poétique” et “Voloz Collective” pour “La Poussière”

20h00 – 20h15

Scène ouverte poétique pendant laquelle les spectateurs sont invités à partager leur texte sur la scène. Un poème dit = un verre offert

20h30 – 21h30

Rencontre/Lecture avec Vîrus et Jean-Pascal Dubost

Buvette et petite restauration sur place.

Tarif : 5 euros (espèces et chèque uniquement)

Gratuit pour nos adhérents (20 euros d’adhésion pour l’année)

Renseignements au 02 32 59 41 85 La Factorie – Ile du Roi – 27100 Val-de-Reuil – www.factorie.fr

Présentation du Pass Sanitaire obligatoire.

Partagez :

Les Soirées poétiques de la Factorie : La Cie des Premiers Mots / La Youle Cie / Zoé Besmond de Senneville / Violaine Bérot

Les soirées poétiques permettent de découvrir les poètes et compagnies que la Factorie accueille en résidence. Le temps d’une soirée conviviale, vous découvrez les travaux en cours des artistes, à travers des présentations d’étapes de travail et de lectures.

19h00 – 20h00

Spectacle des Cies : “La Cie des Premiers Mots” pour “Notre Jeunesse” et “La Youle Cie” pour “Hot Dog

20h00 – 20h15

Scène ouverte poétique pendant laquelle les spectateurs sont invités à partager leur texte sur la scène. Un poème dit = un verre offert

20h30 – 21h30

Rencontre/Lecture avec Zoé Besmond de Senneville et Violaine Bérot

Buvette et petite restauration sur place.

Tarif : 5 euros (espèces et chèque uniquement)

Gratuit pour nos adhérents (20 euros d’adhésion pour l’année)

Renseignements au 02 32 59 41 85 La Factorie – Ile du Roi – 27100 Val-de-Reuil – www.factorie.fr

Présentation du Pass Sanitaire obligatoire.

Partagez :

Théâtre de l’Arsenal : « Oh la belle vie ! », Malandain Ballet Biarritz

A partir de 6 ans

Cinq de Coeur, un quintette vocal a cappella, aussi déjanté que virtuose !

On se souvient de leur présence lumineuse lors de l’inauguration du théâtre de l’Arsenal. Cette nouvelle création, née entre deux confinements, fait un bien fou !

A redécouvrir certaines de ces chansons là, on sort avec une étrange sensation à la fois de gravité et de légèreté : ah oui ? cette époque a donc existée ! Il y a eu un temps ou avant toutes les catastrophes de ces dernières années, on chantait avec Sacha Distel, puis tant d’autres, simplement et sincèrement : Oh La Belle Vie !

Certains prétendent qu’on peut vivre d’amour et d’eau fraîche… Les chanteurs de CINQ DE COEUR décident de vivre uniquement d’humour et de musique ! Ils ne quitteront plus la scène, du soir au matin et du matin au soir : le plateau sera leur terrain de jeu, leur terrain de vie. Chaque instant du quotidien apporte sa nouvelle aventure : ils croisent Vivaldi qui philosophe avec Maitre Gim’s, Aretha Franklin séduisant Schubert, Purcell en pâmoison devant Pharrell Williams… Que de surprises ! Que d’émotions ! Nos acrobates de la voix nous régalent plus que jamais de leur humour ravageur et continuent de nous éblouir…

*Rens 02.32.40.70.40 ou sur www.theatredelarsenal.fr

Présentation du Pass Sanitaire obligatoire.

Partagez :

Festival Poésia, Acte II : Aux Arbres Etc.

Pour ce dernier dimanche avant l’automne, la Factorie vous propose de découvrir l’acte II de leur festival Poésia consacré à la poésie dans toutes ses formes, avec concerts, lectures poétiques, rencontres d’auteurs, parcours et expositions poétiques, avec notamment l’inauguration de l’arbre monde conçu par le talentueux Romain Reveilhac et réalisé par Nicolas Pujervie (Le Bois à l’Oeuvre).

Buvette et petite restauration 

Entrée libre 

Renseignements au 02 32 59 41 85

La Factorie – Ile du Roi – 27100 Val-de-Reuil – www.factorie.fr

Présentation du Pass Sanitaire obligatoire.

Partagez :

Ouverture de saison de la Factorie – Maison de Poésie de Normandie

Comme chaque année, la Factorie vous convie, le mercredi 22 septembre prochain, à son ouverture de saison. (Les poètes et compagnies en résidence à découvrir dès maintenant ici ou )
Au programme de cette édition 
19h – Les Facteurs de poèmes  vous présentent la saison 2021/2022 (Feuilletez le flyer)en lettres et en balades (déambulation poétique) en présence de nos poètes canadiens Nancy R. Lange, Annie Molin Vasseur, Claudine Bertrand et le musicien Marc Poellhuber.
20h – Souviens-toi de moi : nouvelle création de la Factorie autour de Louise Colet et de la correspondance de Gustave Flaubert (spectacle musical)
21h – Projection des 6 films finalistes du “Concours de Vidéo-poèmes de la Factorie – Edition 2″:
-Itinéraire le plus beau de Miel Pagès
-Redevenir un arbre de Mouni Belkaïd
-Sang d’encre de Margot Rondia
-A vol d’oiseau de Matthias Bourre et Johanna Hess
-Respiration de Thibault Castan Boissy
-Salix babylonica de Pascal Gary
Remise du prix au réalisateur primé par le Prix du Jury (le jury est constitué des poètes venus en résidence durant la saison précédente)
_____________________________________________________
Entrée libre sur présentation d’un pass sanitaire.
Buvette & petite restauration sur place.
Renseignements au 02 32 59 41 85 ou sur www.factorie.fr
La Factorie, Ile du Roi – 27100 Val-de-Reuil.
Partagez :

A Val-de-Reuil : L’été se finit en musique

Les festivités de l’été ne sont pas encore terminées à Val-de-Reuil ! Après le succès de Val-de-Reuil Côté Plage, la Ville invite habitants, voisins et amis à prolonger l’été en musique avec deux concerts gratuits donnés en plein-air. Pendant deux jours de suite, le 26 et 27 août, en fin d’après-midi, venez assister à deux concerts devant la Mairie pour venir applaudir des musiciens de talent.

Jeudi 26 août, 17H00 : Les Petites Mains Symphoniques

Vendredi 27 août, 18H00 : Les cuivres de l’opéra de Rouen

Ne perdez pas une minute. En accès libre et gratuit, sur simple présentation d’un passeport sanitaire, venez prendre place jeudi 26 août à 17h00 et vendredi 27 août à 18h00 devant la Mairie de Val-de-Reuil pour finir l’été en musique avec les Orchestres des Petites Mains Symphoniques et de l’Opéra de Rouen Normandie !

Partagez :

Val-de-Reuil Côté Plage

Au jardin sportif, à la piscine, dans la cour de l’ancien collège Pierre Mendès France ou sur l’esplanade de la mairie… ce sera l’embarras du choix pour les petits comme pour les grands.

Voir le programme complet

Partagez :

Festival Branche & Ciné

Dans le cadre du Festival “Branche & Ciné” organisé par l’Office national des forêts (ONF) avec la participation du cinéma Les Arcades, animation et projection gratuite en forêt de Bord, sur l’Aire du Rond de Cobourg :

  • A partir de 20 h 30 : animation

Visite forestière.

Le nombre de places pour cette visite est limité : inscription obligatoire.

  • 22 h : Lamb

De Yared Zelekee / Ethiopie / 2015 / Drame / vf.

Film très remarqué au Festival de Cannes en 2015, Lamb est une fable émouvante à hauteur d’enfant, sublimée par la beauté naturelle des paysages montagneux du Nord de l’Éthiopie. Un récit qui nous emporte par son message à portée universelle. Un film éthiopien rare pour toute la famille.

Entrée gratuite, sur inscription

Programmation complète sur onf.fr

Partagez :

Festival Branche & Ciné

Dans le cadre du Festival “Branche & Ciné” organisé par l’Office national des forêts (ONF) avec la participation du cinéma Les Arcades, projection gratuite en forêt de Bord, sur l’Aire du Rond de Cobourg :

  • A partir de 20 h 30 : animation

L’épopée de Messi me Nkode Endong, par François Essindi et Edmond Bolo. Un conte musical, accompagné d’instruments traditionnels, qui se transformera peu à peu en piste de danse

  • 22 h : Chimpanzés

De Mark Linfield et Alastair Fothergill / États-Unis / 2012 / 1h18 / Documentaire animalier/ A partir de 7 ans.

Découvrez à travers Oscar, un petit chimpanzé, l’apprentissage de la vie au cœur de la forêt tropicale africaine et suivez avec humour, émotion et angoisse ses premiers pas dans ce monde hostile. Le film a été tourné dans le parc forestier national de Taï en Côte d’Ivoire, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Entrée gratuite sur inscription

Programmation complète sur onf.fr

Partagez :

Festival Branche & Ciné

Dans le cadre du Festival “Branche et Ciné”organisé par l’Office national des forêts (ONF) avec la participation du cinéma Les Arcades, projection  gratuite en forêt de Bord, sur l’Aire du Rond de Cobourg :

  • 21 h 30 : échanges avec Michel Ocelot

A l’occasion de la projection de son film Kirikou, profitez de la présence de Michel Ocelot pour échanger avec lui sur l’Afrique, son travail de création, son rapport à la forêt.

  • 22 h : Kirikou et la sorcière

De Michel Ocelot / France 1998 / 1h10 / Film d’animation / À partir de 3 ans.

Grand prix du long métrage au Festival international du film d’animation d’Annecy en 1999, Kirikou et la sorcière est un classique du cinéma d’animation à voir et à revoir. Un hommage vibrant à l’Afrique de l’Ouest où le cinéaste a vécu une partie de son enfance. Un conte africain d’une grande beauté pour toute la famille !

Entrée gratuite sur inscription

Programmation complète sur onf.fr

Partagez :

Fête de la Musique 2021

Après une édition 2020 où DJ, chanteuses, orchestres classiques et groupes rock avaient investi les toits de la ville afin d’éviter les rassemblements, place cette année au « camion-scène » pour trois heures de « musique à bord » sur le parking du théâtre de l’Arsenal (les concerts étant interdits dans les rues et les espaces publics).

Le programme de la soirée

THE ANGIES ( SOUL / JAZZ )- de 17h45 à 18h40

Visages connus du public Rolivalois, duo aux influences musicales éclectiques, Angie, au chant, et Romuald Boutelier au piano/ clavier, du haut du camion-scène, se livreront pour vous à une performance en « live » et sans filet sur des airs contemporains qui plairont aussi bien aux plus jeunes qu’aux plus grands.

FLOO FOLK (POP / ROCK) – de 18h45 à 19h15

Une artiste, une guitare, une voix, voguant sur un répertoire composé de standards revisités, invitant la pop, la folk et le rock… Florence détourne avec charme et malice des titres de Nancy Sinatra, Gossip, Mickael Jackson ou Eurythmics. Lauréate du Concours FIP de la Chanson française, habituée des festivals et des grandes salles de spectacle, Florence, fidèle des évènements Rolivalois, sera ce lundi sur le parking du théâtre, accompagnée de deux musiciens, pour vous faire chanter, danser, et vous apporter joie et gaieté.

BROOK LINE (ELECTRO) – de 20h20 à 21h30

Brook Line affiche un début de carrière prometteur. Du Printemps de Bourges aux Transmusicales de Rennes en passant par le Festival Ouest Park du Havre, Hugo Criquioche soulève les foules. Première partie de Rone en 2018, artiste incontournable de la scène électronique, Brook Line proposera un DJ Set doux et envoûtant.

Partagez :

Le 21 juin, Val-de-Reuil fête la musique !

La fête de la musique battra son plein lundi soir à Val-de-Reuil. Rendez-vous sur le parking du théâtre de l’Arsenal pour trois heures de concerts pour tous les plaisirs ! 

A Val-de-Reuil, on ne renonce jamais ! Pas question donc pour cette fête de la musique 2021, de faillir à l’esprit « rolivalois ». Si, comme partout en France, la grande majorité des communes de l’Eure a annulé cet événement incontournable marquant l’arrivée de l’été, Val-de-Reuil au contraire a décidé de relever le défi et maintenir les festivités. Lundi, elle sera ainsi la seule ville (de plus de 10 000 habitants) dans notre département à fêter la musique.

Pour offrir aux Rolivalois cet instant magique de convivialité auquel elle est très attachée, la municipalité a une nouvelle fois su s’adapter et faire preuve d’inventivité. Après une édition 2020 où DJ, chanteuses, orchestres classiques et groupes rock avaient investi les toits de la ville afin d’éviter les rassemblements, place cette année au « camion-scène » pour quatre heures de « musique à bord » sur le parking du théâtre de l’Arsenal (les concerts étant interdits dans les rues et les espaces publics).

Entre jazz, soul, pop, rock et electro

Un seul lieu donc ce lundi 21 juin à Val-de-Reuil pour fêter la musique mais une programmation à la fois éclectique, rythmée et haute en couleurs entre 17h30 et 21h30! Une fois n’est pas coutume, c’est confortablement assis (conformément au protocole sanitaire) au pied de cette scène insolite, inondée de projecteurs et de son, que le public pourra embarquer pour une virée musicale entre jazz, soul, pop, rock et électro… avec the Angies, Floo Trio et Brook line.

Et pour permettre à chacun de profiter au mieux de cette soirée exceptionnelle, de se rafraîchir ou se restaurer, deux food-trucks agrémentés de leur terrasse s’installeront dès 17h00 autour de cette immense salle de concert en plein air.

Le programme de la soirée

THE ANGIES ( SOUL / JAZZ )- de 17h30 à 18h45

Visages connus du public Rolivalois, duo aux influences musicales éclectiques, Angie, au chant, et Romuald Boutelier au piano/ clavier, du haut du camion-scène, se livreront pour vous à une performance en « live » et sans filet sur des airs contemporains qui plairont aussi bien aux plus jeunes qu’aux plus grands.

 

FLOO TRIO (POP / ROCK) – de 18h45 à 19h15

Une artiste, une guitare, une voix, voguant sur un répertoire composé de standards revisités, invitant la pop, la folk et le rock… Florence détourne avec charme et malice des titres de Nancy Sinatra, Gossip, Mickael Jackson ou Eurythmics. Lauréate du Concours FIP de la Chanson française, habituée des festivals et des grandes salles de spectacle, Florence, fidèle des évènements Rolivalois, sera ce lundi sur le parking du théâtre, accompagnée de deux musiciens, pour vous faire chanter, danser, et vous apporter joie et gaieté.

 

BROOK LINE (ELECTRO) – de 20h15 à 21h30

Brook Line affiche un début de carrière prometteur. Du Printemps de Bourges aux Transmusicales de Rennes en passant par le Festival Ouest Park du Havre, Hugo Criquioche soulève les foules. Première partie de Rone en 2018, artiste incontournable de la scène électronique, Brook Line proposera un DJ Set doux et envoûtant.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partagez :

Partir en Livre à travers mers et merveilles

A l’occasion de la 7ème édition de la manifestation nationale “Partir en livre” qui a pour objectif de transmettre le plaisir de lire et de redonner au livre sa valeur de divertissement, la médiathèque Le Corbusier invite tous les enfants âgés de 3 à 8 ans tous les mercredis du 30 juin au 21 juillet pour des lectures de contes autour de la thématique mers et merveilles. Un voyage unique au pays des livres qui ne manquera pas de ravir vos petits bouts de choux.

Renseignements et réservations au 02 32 59 31 36

Partagez :

Conseil Municipal du 7 Juin 2021

L’organisation de la séance prend en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans le cadre de l’épidémie de COVID-19.

 

Retransmission en différé du Conseil Municipal

Le conseil municipal a été retransmis en direct le 7 Juin à 19h30 sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/valde.reuil

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Ordre du jour

Partagez :

Vous êtes sans connexion