Catégorie : Actualités

À la découverte de la ferme pédagogique Anymania

Ouverte depuis l’année dernière à Val-de-Reuil, Anymania est la première ferme découverte de l’Eure ! Chevaux, vaches, chèvres, moutons, cochons… A mi-chemin entre ferme pédagogique et parc animalier, elle fait le bonheur des petits comme des grands. Un projet d’envergure qui s’étend sur un terrain de 10 hectares situé derrière le théâtre de l’Arsenal. Un lieu idéal pour faire une rupture avec la vie quotidienne, un incontournable à visiter cet été et toute l’année !

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Avec les témoignages de Marie-Morgane Trémollières et Manon Richer.

 

 

Tournage et montage : Olivier Bonnet

Rédaction et voix off : Coline Lefèvre

Partagez :

Les projets des jeunes architectes prennent vie !

Dans le cadre du projet “C’est mon patrimoine”, deux nouveaux mobiliers urbains ont été construits devant le lycée Marc Bloch et le collège Alphonse Allais. Des créations architecturales élaborées de A à Z par une vingtaine de jeunes lycéens et collégiens.  

Les architectes en herbe peuvent être fiers d’eux ! Du 12 au 23 juillet, le collectif Yakafokon a réinvesti la commune nouvelle pour faire vivre les maquettes élaborées par une vingtaine d’adolescents en mars dernier. Deux semaines qui viennent clore le projet “C’est mon Patrimoine !” porté par la DRAC Normandie(Direction Régionale des Affaires Culturelles de Normandie. Ces deux œuvres en bois de pin ont été construites devant le lycée Marc Bloch et le collège Alphonse Allais. 

Deux oeuvres, deux architectures 

Sous le soleil, Thibaut Terrier et Louise Granger étaient déjà en prospection ce lundi matin. La semaine dernière, les deux architectes du collectif Yakafokon ont retroussé leurs manches pour fabriquer un banc-gradin devant le collège Alphonse Allais avec les jeunes collégiens. “On formalise en vrai ce que les jeunes ont imaginé ”, souligne Louise en montrant l’emplacement du deuxième projet ; devant l’entrée du lycée rolivalois. 

En plus de permettre aux jeunes élèves et aux habitants de s’asseoir, cette création  longue de 3 mètres 50 et large de 4 mètres 50, vient s’harmoniser avec la commune nouvelle, déjà riche d’une architecture exceptionnelle et singulière. 

Marteau, clous, vis… Quatre membres du collectif ont débuté le deuxième chantier, aidés par une dizaine de jeunes comme Seyda, qui entre au lycée à la rentrée : “Je veux être décoratrice d’intérieur plus tard, ce stage m’a appris beaucoup de choses, notamment comment on se sert des machines, comment prendre des cotes… En plus c’est mon frère, Omer, qui a imaginé l’idée de départ de ce banc !” Sa copine, Irem-Sahra est elle aussi enchantée. Du haut de ses 15 ans, cette jeune Rolivaloise a déjà le compas dans l’œil : “l’architecture c’est un métier que je veux faire depuis que je suis toute petite. J’avais même réalisé mon stage de 4e avec une architecte de Yakafokon, c’est elle qui m’a inscrite !” Pendant ces deux semaines, les deux jeunes filles ont participé aux deux chantiers. Un travail épuisant mais revigorant : “La découpe et l’assemblage, on aime beaucoup ! L’odeur du bois c’est agréable.”

Je suis contente de faire connaître notre métier !” 

Du côté de la scie à onglet, Marie Deruyter, membre du collectif, apprend à Ibrahim à découper les tasseaux de bois.« Ce sont des moments privilégiés, on se rend compte qu’on a des choses à transmettre . Construire à plusieurs, c’est très enrichissant, être dans le concret, mixer dessin et conceptualisation. Je suis contente de faire connaître notre métier et de leur donner des outils et le pouvoir de faire des choses.  Leur prouver qu’ils ne sont pas juste des consommateurs mais des citoyens et acteurs dans leur ville !”, explique la jeune architecte le mètre en main.

Similaire à celle du collège, la création du lycée se pose dans la continuité du bâtiment. Les deux bancs disposent d’une architecture boisée propre à chaque lieu. Ce concept est à l’initiative d’un groupe de quatre jeunes lycéens dont Alexis. À 17 ans, il a déjà tout d’un grand : “On a fait le choix du lycée car c’est un endroit de passage, c’est pratique pour les lycéens mais aussi pour les habitants qui se baladent devant.” Bientôt en terminale à Marc Bloch, ce jeune Valderolien envisage de faire des études dans une grande école d’architecture. Le design du banc a également été trouvé par Omer, 12 ans, qui a déjà trouvé son avenir professionel  : “Je voulais un mobilier urbain qui soit original, confortable et écologique. J’adore créer et manager des équipes, d’où le fait de vouloir devenir architecte ! Un apprentissage sur le tas qui lui a permis de s’enrichir et de confirmer sa volonté de s’engager dans ce métier. “C’est très sympa et agréable. On est très content de construire pour eux et avec eux ! ”, s’exclame Thibaut, architecte de métier, en lui montrant comment bien positionner ses mains lors de la découpe. 

L’ensemble des architectes en herbe ont eu le privilège de signer leurs oeuvres et d’obtenir un diplôme de fin de stage.Ces deux constructions sont à découvrir dès maintenant !  Le collectif Yakafokon projette déjà de renouveler l’expérience pour sensibiliser la jeunesse rolivaloise à l’architecture tout en mettant en avant leur environnement de vie.

Partagez :

750 vaccinations effectuées en une journée !

Le carnet de rendez-vous affiche déjà complet depuis plusieurs jours. Ce jeudi, pour sa deuxième ouverture, le centre de vaccination éphémère rolivalois enregistre plus de 300 secondes injections et 450 premières doses ! 

Se faire vacciner à deux pas de chez soi. C’est désormais possible avec le centre de vaccination éphémère rolivalois implanté au gymnase Alphonse Allais. La Ville, engagée depuis le début de la pandémie dans la lutte contre le COVID-19, a ouvert pour la deuxième fois, un centre de vaccination éphémère ce jeudi après-midi. Sur les 750 inscrits, près de 300 sont venus réaliser leur seconde injection administrée le 30 juin, les autres ont, quant à eux, décidé de franchir le cap du vaccin pour une première dose.

“Je veux me protéger et protéger les autres “

Dès 12H, le centre a ouvert ses portes pour les premiers rendez-vous. Devant l’entrée, pas d’attente ! Tout est organisé pour fluidifier les passages en fonction des horaires attribués. Une prise de température, un coup de gel sur les mains… Et chacun peut pénétrer à l’intérieur du gymnase en toute sécurité. Carte vitale dans les mains, Patrick et Murielle s’avancent le long de la file pour leur première injection. Ces deux habitants d’Alizay ont réservé leurs créneaux de justesse :  “On doit partir en vacances en septembre, on devait se faire vacciner en juin mais il n’y avait plus de places. Là c’est à côté de chez nous donc c’est parfait !”

Marc a quant à lui profité d’être en déplacement en Normandie cette semaine pour se faire vacciner dans la commune nouvelle : “J’aime pas les aiguilles mais il faut bien le faire, je veux protéger mes proches.”  

Vers 14H, les entrées se sont densifiée. Certains jeunes ont profité de leurs vacances d’été pour prendre un rendez-vous ensemble comme Thomas et ses deux amis. Ces trois Rolivalois ont pleine conscience de leur action. “Perso, je le fais pour me protéger mais aussi protéger les autres. C’est très bien organisé, ça donne envie et ça rassure”, souligne Boris qui vient de prendre ses 19 ans.

Profiter de l’été tout en étant protégé

Une jeunesse rolivaloise qui était très présente pour cette deuxième ouverture. Manon, 20 ans, est déjà habituée. “J’ai fait ma première dose à Louviers, c’était il y a plus de 5 semaines. Quand j’ai vu que je pouvais changer de centre j’ai vite choisi celui-ci. Au lieu de 30 minutes, en 5 minutes je vais pouvoir me faire vacciner. Je le fais surtout pour voyager, protéger les autres mais surtout pour moi-même. Je ne regrette vraiment pas ! ” lance-t-elle en partant en direction d’un box pour sa seconde injection.

Un peu plus loin, Dylan attend une feuille à la main pour récupérer son pass sanitaire. À 23 ans, ce rolivalois a lui aussi fait le choix de se faire vacciner à Val-de-Reuil pour voyager sans contrainte :  “C’est au pied de chez moi donc c’est tout réfléchi. En plus, c’est joli contrairement à certains centres….”

Un avis partagé par un couple de Saint-Pierre-du-Vauvray, soulagés de ne pas a avoir à faire des kilomètres. “Moi je dois faire qu’une seule dose car j’ai eu le COVID, c’est n’est pas mal comme lieu, on n’est pas attroupé”, confie Stéphanie qui envisage de partir en vacances une fois que le parcours vaccinal de son mari Jérôme sera complété.

Le centre ouvrira de nouveau ses portes les 29,30 et 31 juillet pour les prochains rendez-vous (première et deuxième injection) Pour ceux ayant réalisé leur première injection ce 22 juillet, il sera possible de revenir le 26 août, la prise de rendez-vous sera obligatoire sur Doctolib ou au 02.32.59.35.05. De nouveaux créneaux seront disponibles dans les prochains jours sur la plateforme Doctolib.fr.

Partagez :

Ils s’engagent pour leur Ville : les bénévoles de la plage rolivaloise

Tout au long de l’été, 42 jeunes se portent volontaires pour encadrer Côté Plage. Une expérience de bénévolat unique ! 

S’occuper, rendre utile, servir leur commune… Les jeunes bénévoles de Val-de-Reuil Côté Plage étaient nombreux cette année ! 42 adolescents âgés de 13 à 21 ans ont profité de leurs vacances d’été pour aider les animateurs du service des sports de la Ville.

Un engagement citoyen 

“Attention les enfants ! ” , s’exclame Fanta, 15 ans, en demandant d’ôter leurs chaussures. Depuis 2 semaines, elle se porte bénévole sur la plage de la commune nouvelle. Une première expérience pour cette jeune fille qui est venue le premier jour de l’ouverture : “Mon amie Théa était inscrite, je l’ai suivie. C’est super sympa de se rendre utile pour la ville ! Je pense revenir après ma semaine de vacances.” 

Comme elle, ils sont plus de 40 à se porter bénévoles. Un engagement symbolique qui fait sens. “En contrepartie de leur engagement, la ville leur remet un passeport du bénévolat pour valoriser leur temps de travail. On organise également des actions collectives ou individuelles en fonction de leurs âges et de leur projet professionnel. Ça peut être un barbecue, des bons cadeaux…” , explique Fouzia Nouicer, chargée de mission au service jeunesse de la Ville de Val-de-Reuil.

Sous le soleil estival, Antoine et Aya Elenga animent le “foot savon”. Les deux jeunes de 18 ans ont entendu parler de cet engagement par leurs amis. Un bouche à oreille qui a du bon. “ On va sûrement rester jusqu’à la fin de l’été. Ça permet de nous occuper car on ne part pas en vacances, on ne s’ennuie pas et on s’amuse bien !”, lancent les deux rolivalois tout souriants.

“Faire une action pour la ville voisine” 

D’autres sont même venus de loin comme Louane qui a rejoint son ami, Samy surveillant de la piscine municipale. “Je suis de Pont-de-L’arche. Je trouve ça super de faire une action pour la ville qui est à côté de chez moi. Je prends le bus tous les matins pour venir ici. Je pense que je vais revenir au mois d’août”, projette l’Archepontaine de 17 ans en rejoignant son complice au pédalo. 

Un engagement solidaire qui se prolonge tout au long de l’année. 

Du nettoyage des rives de l’Eure aux actions citoyennes temporaires, comme l’aide aux personnes fragiles pendant les fortes chaleurs, les jeunes bénévoles se comptent par centaines tous les ans. Chacun est suivi personnellement par le service jeunesse de la Ville qui valorise le travail effectué. Une contribution à la vie locale pour continuer à vivre ensemble !

 

Partagez :

Val-de-Reuil : les événements et équipements soumis au pass sanitaire le 21 juillet

Suite aux annonces du Président de la République le 12 juillet et aux décisions prises par le gouvernement en début de semaine, l’ensemble des lieux de loisirs et de culture accueillant plus de 50 personnes sont soumis à la présentation d’un pass sanitaire à compter du 21 juillet.

Aussi la Ville de Val-de-Reuil est-elle contrainte d’adapter dès demain, l’accès à ses événements proposés cet été et certains de ses équipements municipaux.  

 

TROIS SITES CONCERNES

Sont concernés par ce nouveau dispositif sanitaire qui vise à freiner la propagation du virus :

  • Val-de-Reuil Côté Plage installé au jardin sportif, sur la route de Louviers et dans la cour de l’école du Pivollet jusqu’au vendredi 27 août
  • Le festival Cin’Eté organisé chaque soir à la nuit tombée dans la cour de l’ancien collège Pierre Mendès France.
  • La piscine municipale, place aux Jeunes.

A compter de ce mercredi 21 juillet, toutes les personnes de 18 ans et plus munies d’un pass sanitaire pourront avoir accès à ces quatre sites. Cette obligation ne s’appliquera qu’à partir du 30 août pour les jeunes de 12 à 17 ans. Quant aux enfants âgés de moins de 12 ans, ils ne sont pas soumis au pass sanitaire.

 

EN QUOI CONSISTE LE PASS SANITAIRE ?

Le pass sanitaire demandé à l’entrée de chacun de ces sites peut prendre plusieurs formes :

  • Un certificat de vaccination, dès lors que le parcours vaccinal est complet (soit au moins une semaine après la seconde injection)

ou

  • Un test PCR ou antigéniques négatifs de moins de 48 heures (plusieurs pharmacies de la ville proposent des tests antigéniques sur rendez-vous).

ou

  • Un certificat d’immunité au Covid-19 (test PCR ou antigénique positif datant d’au moins 11 jours et de moins de six mois).

Merci de présenter l’une de ces preuves sanitaires, accompagnée d’un justificatif d’identité avec photo aux agents qui vous accueilleront à l’entrée de Val-de-Reuil Côté Plage et de Cin’Eté, à l’accueil de la piscine municipale et du cinéma.

 

LA MEDIATHÈQUE & LE CINÉMA S’ADAPTENT

Afin de permettre aux usagers de la médiathèque d’accéder à l’équipement municipal sans être soumis au pass sanitaire, la Ville de Val-de-Reuil a pris la décision de limiter la capacité d’accueil à 50 personnes maximum à compter de ce mercredi 21 juillet.

Le cinéma les Arcades, sur la place des Chalands, a également opté pour une jauge limitée à 49 personnes. Les spectateurs peuvent donc profiter des salles obscures rolivaloises sans pass sanitaire. Le port du masque reste toutefois obligatoire.

 

EXTENSION DU PASS SANITAIRE LE 1ER AOUT

A partir du 1eraoût, une deuxième étape de l’élargissement du pass sanitaire entrera en vigueur. Elle concernera notamment :

  • les bars et restaurants
  • les transports longue distance (train, avion, car)
  • les maisons de retraite
Partagez :

Deux rolivalois aux championnats du monde de Para-Rafting !

Début juillet, deux Rolivalois ont fait des exploits aux championnats du monde de para-rafting. Un événement international inédit ! 

Ils ont ramé pour atteindre des sommets. Du 26 juin au 4 juillet, deux adhérents du club de kayak “Pagaie passion”, ont participé aux championnats du monde de para-rafting. Une semaine de navigation intensive qui a permis à Thomas Caviole et Steven Batellier de décrocher la troisième place du podium !

Médailles de bronze 

Pour la première fois, la Fédération Française de Canoë-Kayak (FFCK) a organisé un championnat d’handisport. Pendant 7 jours, des sportifs licenciés des clubs du monde entier se sont défiés en plusieurs épreuves. Au milieu des équipes adaptées, un duo de Rolivalois s’est démarqué.Thomas, 37 ans et Steven, 28 ans, ont porté les couleurs de leur club dans la Durance de l’Argentière en Besse, dans les Hautes-Alpes. “On a passé beaucoup de tests pcr mais c’était super sympa ! Je suis vraiment content”, sourit Thomas qui est licencié au club depuis plus de 20 ans. Tout au long de la compétition, les deux kayakistes ont enchainé les épreuves : Sprint contre la montre, cross, slalom, raft extrême… À la force de leur bras, les deux navigateurs ont réussi à décrocher la troisième place, devancé par des Italiens.

“Ça m’a permis de dépasser mes limites et de diminuer mon appréhension, je me suis surpassé” s’exclame Steven qui travaille juste à côté de son club, à l’ESAT de Val-de-Reuil. Face à leurs médailles au cou, Serge Marcen leur formateur depuis toujours, et Jérôme Bourlet, le président du club, ne cachent pas leur fierté : “Ils sont connus de la fédération, ça ne m’a pas étonné quand ils ont été sélectionné. Je suis très fier de leur parcours, ils représentent les valeurs de Pagaie Passion qui oeuvre pour ouvrir à un public varié !” 

Le 24 septembre prochain, les championnats de France de kayak se dérouleront à Val-de-Reuil. D’ailleurs, sur l’affiche, on retrouve Thomas en pleine descente !  Bientôt, il deviendra formateur pour aider les jeunes dans les écoles et les lycées. Un bel avenir dans l’eau mais aussi sur la Terre ferme pour ces deux graines de talent !

 

Partagez :

Chantiers jeunes : Tous recrutés !

Cet été, les chantiers jeunes prennent une allure colossale. Pour ces vacances de juillet et août , l’ensemble des candidats a été recruté, soit 88 jeunes rolivalois ! 

Ils sont nombreux et heureux d’être saisonniers ! Habituellement, les jeunes embauchés pour les chantiers jeunes s’échelonnent tout au long de l’année lors des vacances scolaires. Au total, tous les ans, la Ville de Val-de-Reuil propose des contrats à environ 70 adolescents. Mais cette année, les chantiers jeunes prennent de l’ampleur ! Du 6 juillet au 27 août, 88 Rolivalois vont travailler dans divers services de la Ville. Un premier contrat pour certains, de l’argent de côté pour d’autres ou juste l’envie de servir leur commune. Ils sont tous embauchés et motivés !

Animation d’été et entretien des équipements sportifs 

À l’occasion de Val-de-Reuil plage, une dizaine d’animateurs, peintres et techniciens en herbe viennent apporter de l’aide au service des sports jusqu’à la fin du mois de juillet. Au jardin sportif, une dizaine de petites mains s’affairent à la mise en oeuvre des animations comme Deborah et Yani qui ont installé toutes les structures gonflables. “Tous les matins on remet en ordre et on place les jeux correctement. C’est sympa, on s’amuse bien” sourit la jeune animatrice qui vient de souffler ses 17 bougies en compagnie de ses collègues. Un peu plus loin, au skimboard, Maxime, 16 ans, vérifie que les enfants ne se blessent pas. Pour ce jeune rolivalois, cette première expérience dans le monde du travail est enrichissante : “je n’avais rien à faire de l’été. Ça me permet de me faire de l’argent de poche tout en acquérant des compétences.” Un premier contrat pour Zoë, 17 ans, qui est ravie d’être affectée à Côté Plage. “J’aime bien être en contact avec les enfants, les encourager, voir qu’ils prennent du plaisir. Je pense que je reviendrais en tant qu’animatrice pour des jobs d’été !” s’exclame-t-elle en repartant gérer la sécurité du mini-golf. 

“Je vais pouvoir payer mes études à Bordeaux !

Aux quatre coins de la commune, 25 autres jeunes s’attellent au rafraîchissement des places de parking à mobilité réduite. Rue du Moulin Bachelet, le groupe est déjà bien avancé. Casquette sur la tête, pinceau en main, Ishak, 16 ans, se lance dans son premier chantier. “J’ai jamais essayé, et là ils ont embauché tout le monde donc j’ai pu participer ! C’est cool, ça permet d’avoir une première expérience et je vais pouvoir mettre de l’argent de côté pour mon permis !”, se ravit le rolivalois en ouvrant un pot de peinture bleue pour créer une place à destination des personnes à mobilité réduite. Une première aussi pour Alhem qui a signé pour deux semaines : “pour un premier job c’est intéressant. Même si je ne connais pas grand chose j’apprends !” 

Un peu plus haut, rue des Thuillières, Quentin est en train de tracer une ligne jaune au bord du trottoir pour empêcher les véhicules de stationner : “J’aime bien ce côté d’aider la mairie, au moins les gens pourront voir que les jeunes on est actifs  !” 

Au niveau de la dalle piétonne, un autre groupe de 5 rolivalois viennent de terminer de nettoyer le local poubelle. Manie, 20 ans, compte beaucoup sur ces deux semaines de travail. “Je pars faire des études de mode à Bordeaux. Je vais pouvoir financer mon appartement et mon permis grâce aux chantiers ! En plus, l’ambiance est bonne et le tuteur est super cool, il nous apprend les gestes pour peindre, nettoyer son espace de travail… “ explique la future étudiante qui projette déjà de reprendre le pinceau pour les murs de son logement bordelais. 

Dans le parking d’un immeuble, Loane met en pratique les conseils de son père, lui-même peintre de métier. “Je connais quelques bases. Je fais ça pour mettre de l’argent de côté mais aussi pour ajouter une ligne à mon Cv”, confie l’adolescente de 17 ans le T-shirt taché de peinture blanche.

Prochainement, les chantiers jeunes iront à l’école Léon Blum, pour rafraîchir le traçage des jeux extérieurs ainsi qu’au Centre de loisirs Jean Moulin pour donner un coup de magie aux murs et murets. La marelle sera flambant neuve à la rentrée, prête à accueillir les petits frères et les petites sœurs des jeunes travailleurs !

Partagez :

Il descend la Seine à la nage ! : Arthur Germain a fait escale à Val-de-Reuil

Le jeune nageur qui s’est lancé le défi de descendre la seine à la nage, est passé à Val-de-Reuil ce jeudi en début d’après-midi ! Une quarantaine de petits Rolivalois des centres de loisirs ont pu échanger sur son aventure !

Il n’a que 19 ans mais a déjà plein de projets en tête. Après avoir été le premier jeune français à avoir traversé la Manche à la nage en 2017, Arthur Germain, fils d’Anne Hidalgo la maire de Paris, a décidé de descendre la seine à la force de ses membres pour sensibiliser à l’écologie. Jeudi 15 juillet, aux alentours de 14H,  il a fait escale au bord de la Passe Marinière de Val-de-Reuil pour rencontrer des petits Rolivalois des centres de loisirs. Quelques petits curieux n’ont pas hésité à lui poser des questions sur sa vie sous l’eau !

50 jours de nage, 784 kilomètres 

“Allez Arthur !! Allez Arthur !!” ont crié haut et fort les jeunes rolivalois avec leurs pancartes pour encourager le nageur qui est venu accoster dans la commune nouvelle. Seul, avec son kayak qu’il tire à la force de ses bras contenant son matériel nécessaire (soit 100 kg), en totale autonomie et sans assistance, Arthur Germain parcourt chaque jour une quinzaine de bornes dans les eaux de la Seine. Cette aventure a débuté le 6 juin de Source-Seine, en Côte-d’Or (à côté de Dijon). Ce jeune sportif de 19 ans ne s’est pas lancé ce défi par hasard : “ je l’ai construit dans l’optique de montrer qu’on pouvait vivre heureux avec pas grand chose. C’est pour ça que je suis en autonomie complète, j’emporte avec moi le nécessaire : la nourriture, l’eau, un petit panneau solaire… Pour moi le fleuve montre le lien qu’il y a entre les villes et l’environnement, il reflète notre mode de vie : les pesticides,les déchets… Je montre à la fois le problème et la solution.”  Car à chaque kilomètre qu’il parcourt, 2 arbres sont plantés dans une forêt du Morbihan. Un enjeu écologique mais aussi humaniste. 

“La seule chose que les gens peuvent me donner c’est eux-même”

Six heures par jour, il traverse l’eau douce sans s’arrêter. Un exploit sportif auquel il faut ajouter une grande force mentale sur laquelle il puise dans ses échanges. Tout au long de son périple, le jeune aventurier a rencontré des milliers d’habitants de plus de 350 communes ! “Il me reste encore 9 jours, je commence à réfléchir à tout ce que j’ai appris sur les enjeux environnementaux, c’est une expérience à la fois humaine et personnelle qui était hyper intense. Ce que je retiens aussi c’est, vu que je refuse tout ce qui est matériel, la seule chose que les gens peuvent me donner c’est eux-même !” a souligné l’éco-aventurier en allant voir les petits brandissant leurs dessins devant lui.

Il a bravé le froid, la crue, la pluie, les chutes d’arbres…Le courage d’Arthur a vivement étonné les enfants. “Tu n’as pas mangé ?” lance un jeune garçon, les yeux pétillants. Arthur le rassure en lui expliquant que tout est dans son bateau et qu’il dort sur le bord de seine où il attache un bivouac ou monte sa tente. “ La chance !!!” se sont étonnés les enfants en le laissant repartir pour une collation bien méritée. 

Arthur est arrivé à Val-de-Reuil avec plus de 600 kilomètres à son compteur. Un exploit qui le mènera jusqu’à son arrivée au Havre le 24 juillet prochain. “C’est génial de voir ses enfants ici ! De voir leurs sourires et qu’ils sont à fond derrière moi ! Car, ce sont eux qui vont changer les choses, ils vont vivre le dérèglement climatique. Je veux aussi leur donner de l’espoir car on a tendance, quand on parle d’écologie, à être pessimiste moi je veux leur montrer qu’on peut profiter de la nature d’une belle manière.”

Un moment unique, de partage qui a requinqué le nageur pour terminer son aventure. Il est possible de le suivre en temps réel sur son site internet avec une carte interactive tenue par son père !  Au total, il aura parcouru 784 kilomètres à la nage !

Arthur Germain

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank
Partagez :

Opération Terre de Jeux : l’inclusion par le sport

Ce mardi 13 juillet, le CCAS a organisé une rencontre entre les enfants des établissements spécialisés du département. Plus de 15 jeunes dont 9 Rolivalois ont participé à plusieurs activités sportives adaptées. Une journée de sensibilisation au handicap qui sera renouvelée jusqu’aux JO de 2024 !  

Vivre ensemble, cela passe aussi par le sport !  Depuis toujours, la ville de Val de Reuil se mobilise pour l’inclusion des personnes en situation de handicap. Dans le cadre du label de Terre de Jeux 2024, certaines infrastructures sportives vont accueillir des athlètes internationaux pour les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. Une occasion de mener des actions inclusives qui fédèrent la jeunesse rolivaloise au sport adapté et handisport. Tout au long de la journée du 13 juillet, le parc des sports a accueilli une quinzaine d’enfants des IME(Instituts Médicos Pédagogiques)du Moulin Vert, de Louviers, et du Château des Andelys ainsi que le SESSAD (Service d’éducation spéciale et de soins à domicile).

« Promouvoir le handicap dans la ville, avec à terme, les JO paralympiques 2024 » 

Dès 10h, les jeunes enfants ont débuté par des jeux de grimpes. Encadrés par Stéphane Chemin de la fédération départementale de Handisport, ils ont appris à escalader un mur de 2 mètres 50. “On a fait venir des enfants en situation de handicap mental, le but de cette journée est de montrer que le sport permet à tous de vivre ensemble. Qu’il est possible d’adapter chaque discipline en fonction du handicap. Ça permet de montrer une autre façon de voir les choses”, souligne Mireille Fresne responsable du pôle handicap au CCAS, porteuse du projet. Tous assis en rang d’oignons, les jeunes Olympiens en herbe ont appris à faire du bowling comme s’ils étaient en fauteuil roulant. “Stéphane leur a fait une initiation au handisport, et là ils vont faire du Cécifoot. On va leur bander les yeux afin qu’ils se mettent dans la peau d’une personne mal voyante. Dans chaque sport, quel que soit le handicap on peut s’adapter, on n’est pas obligé d’être sédentaire. On souhaite vraiment promouvoir le handicap dans la ville, avec à terme les JO Paralympiques de 2024 », explique Quentin Baugue entraineur au VRAC, qui envisage même d’obtenir des places aux Jeux Olympiques et paralympiques de 2024 pour émerveiller les jeunes et peut-être susciter des vocations…

D’autres activités seront proposées à partir de septembre, pour les petits mais aussi pour les plus grands afin de véhiculer le message au plus grand nombre.

 

Partagez :

Votre été à Val-de-Reuil : tout le programme des animations !

Cet été à Val-de-Reuil, une profusion d’animations ludiques, festives, culturelles… viendra rythmer vos journées comme vos soirées ! Dès demain, vendredi 9 juillet, plongez-vous dans la magie de l’été : Val-de-Reuil Côté Plage s’ouvre en fanfare pour 7 semaines de plaisirs! 

Il ne manque plus que le soleil et tout est fin prêt pour vous offrir le plus mémorable des étés à Val-de-Reuil. Au jardin sportif, à la piscine, dans la cour de l’ancien collège Pierre Mendès France ou sur l’esplanade de la mairie… ce sera l’embarras du choix pour les petits comme pour les grands.

C’est un temps fort de l’été : Val-de-Reuil Côté Plage revient en force du 9 juillet au 27 août. Profitez du sable blanc, d’une pause sur les transats à l’ombre des parasols, des structures gonflables, manèges, ateliers et animations en tout genre disséminés à l’intérieur du jardin sportif, sur la route de Louviers et dans la cour de l’école du Pivollet.

Ne manquez pas non plus les festivités du 14 juillet, l’incontournable Festival Cin’été, les sorties famille à la mer, les animations à la piscine ou encore les concerts et guinguettes proposées en soirée !

Le guide de l’été, distribué ces prochains jours, est à télécharger ici ou à consulter ci-dessous(précautions sanitaires obligent, quelques modifications ont dû être apportées au guide que vous avez peut-être consulté en ligne ce week-end). On vous attend nombreux tout au long de l’été !

Partagez :

Place aux Jeux Olymp’EPIDE !

Pour la première fois, l’EPIDE rolivalois organisait hier un événement autour des jeux Olympiques. Expositions, quiz, conférences, tournois… Une journée de partage avec un parrain exceptionnel ! 

Les JO c’est pour bientôt ! Depuis plusieurs semaines, les actions autour des Jeux Olympiques fleurissent à Val-de-Reuil. Sélectionnée comme base arrière pour Paris 2024, la commune nouvelle se met déjà à la pointe de la flamme. Et le centre EPIDE rolivalois porte le drapeau avec un tout nouvel événement qui a eu lieu ce mercredi : les Jeux Olymp’EPIDE ! Une journée autour de l’Olympisme mêlant exposition, tournois, conférences ou encore quiz. Plus de 100 volontaires en insertion ont partagé, avec leurs encadrants, un moment unique au goût des valeurs olympiques en compagnie du Judoka David Larose !

Des conférences qui prennent tout leur sens

Depuis le début de la semaine, les jeunes de l’établissement d’insertion rolivalois peuvent venir s’enrichir sur l’histoire des Jeux Olympiques avec une exposition inédite confiée par le Comité Régional Olympique et Sportif de Normandie. Dans le couloir central de l’EPIDE, on retrouve l’historique des Jeux et les grands athlètes qui ont marqué le sport. Afin de sensibiliser à cet événement international, les formateurs sportifs de l’EPIDE de Val-de-Reuil se sont démenés pour proposer une journée exceptionnelle aux volontaires et aux agents de l’établissement. Mercredi, tout au long de la journée, plusieurs animations se sont déroulées en plein air. “C’est un concept qu’on a lancé début juin, le but était que chaque section travaille sur un pays des JO théoriquement, puis ensuite, ils se sont sélectionnés entre eux pour s’attribuer un niveau afin de participer aux différents sports proposés. Il n’y a pas de moins fort ou de plus fort, ce n’est pas une compétition” , explique Benoît Balut, éducateur sportif à l’EPIDE et conseiller municipal chargé des associations à la Ville de Val-de-Reuil. 

Avant de se défouler autour des diverses disciplines, les jeunes des 7 sections ont assisté à une conférence du judoka David Larose, ancien numéro 1 mondial, champion du monde et participant aux jeux olympiques de Londres 2012 : “Je voulais leur montrer que mon vécu d’enfant placé m’a permis de construire ma carrière d’athlète. Je leur ai donné toutes les clés, en axant sur la résilience, pour leur prouver qu’il est toujours possible de sortir avec quelque chose de positif en apprenant de ses erreurs et en tirant le meilleur de soi-même.C’était très sympa, les jeunes étaient réceptifs !”  

Briser la glace 

Des conférences suivies de la fameuse cérémonie mise en scène avec le porter de drapeau et l’hymne national Olympique, raisonnant à travers la cour de l’établissement. Le top départ des Jeux Olymp’EPIDE donné, les jeunes se sont lancés dans un échauffement intense qui a plu même aux novices comme Marie, une jeune volontaire de 18 ans qui a tout donné : “ça fait du bien de sortir, on bouge, surtout après les confinements !” 

Entre deux, trois pompes et jumping jacks, les jeunes se sont initiés à la thèque, une sorte de Baseball ludique originaire de Normandie. “C’est génial de tester des sports qu’on n’a jamais testé ” , s’écrit Nolan en plein relais du biathlon sur le terrain synthétique. 

Après une pause déjeuner aux saveurs asiatiques pour rester dans le thème des JO de Tokyo, les jeunes ont enchaîné des tournois avec leurs CIP (conseillers en insertion professionnelle). Un moment d’échange qui vient briser la glace des liens hiérarchiques . “Avec tout ce qu’on vient de vivre, cette journée est le parfait moment pour tisser des liens. C’est très bon enfant entre nous !” souligne la directrice Delphine Magny, baskets aux pieds, prête à affronter ses collègues et volontaires déjà sur le terrain de volley. Un avis partagé par Didier Nicol, CIP, qui encadre les quiz : “C’est fair play, tout le monde est mélangé, en plus la météo est avec nous ! ” 

“C’est un super moment de convivialité !” 

Une cohésion qui se fait sentir dehors, mais aussi à l’intérieur dans une salle aménagée pour l’occasion. “Vous allez rencontrer l’Australie !”, clame Damien Mayer, CIP, en inscrivant les scores des équipes de ping-pong sur une affichette scotchée au mur. C’est au tour d’Armand, 19 ans, d’affronter Carole Franjus, chargée de recrutement, dans une partie endiablée de raquettes :  “C’est un beau moment de convivialité, ça permet de sortir du cadre, on peut même voir des compétences chez certains qu’on aurait pas discerné avant. ” 

Un moment unique en lien avec les valeurs Olympiques. Épuisés, le sourire aux lèvres, volontaires et cadres éducatifs se sont retrouvés une dernière fois sous le soleil rolivalois pour une remise de récompenses et un goûter collectif. “J’ai passé un excellent moment, même si je ne pouvais pas jouer à cause de mon handicap, j’ai retrouvé mes copains des autres sections que je n’avais pas vu depuis longtemps !”, sourit Cédric, en admirant ses camarades monter sur le podium. 

L’établissement compte renouveler l’expérience l’année prochaine en invitant tous les jeunes des EPIDE du nord de la France. Tout au long de l’année, des travaux autour des JO seront proposés aux jeunes olympiens en herbe qui auront de beaux souvenirs à raconter ! 

Partagez :

Nous recrutons : Journaliste territorial(e) / adjoint(e) à la responsable du service information

Cadre d’emploi : Journaliste territorial(e) / adjoint(e) à la responsable du service information

Placé(e) sous l’autorité́ de la responsable de l’information des publics, le (la) Journaliste territorial(e) / Adjoint(e) à la responsable du service information, contribue à l’élaboration de la stratégie d’information et communication de la collectivité́. Il (elle) met en œuvre et produit des contenus diversifiés et innovants pour mieux informer la population. Il (elle) assiste la responsable dans la gestion et la coordination du service

Qualités et compétences requises

Titulaire d’un bac + 3 minimum (communication, journalisme, droit, sciences po,….), vous disposez impérativement d’une expérience dans la presse dans laquelle vous avez démontré :

  • De grandes capacités rédactionnelles et capacités à problématiser les contenus ;
  • Une maitrise parfaite des techniques journalistiques ;
  • Une maîtrise de l’orthographe et grammaire ;
  • Rigueur et autonomie ;
  • Curiosité et bonne culture générale ;
  • Analyse et esprit de synthèse ;
  • Dynamisme et flexibilité ;
  • Sens du contact et créativité ;
  • Connaissance des règles déontologiques, éthiques, juridiques de la profession (copyright, droit d’auteur) ;
  • Connaissance générale des sciences de l’information et de la Communication ;
  • Connaissance de l’environnement des collectivités ;
  • Connaissance des techniques de prises de vue (photos, vidéos) ;
  • Parfaite connaissance des réseaux sociaux ;
  • Sens de la discrétion et devoir de réserve ;
  • Maîtrise du pack office.

Une expérience en collectivité territoriale serait appréciée.

Conditions d’exercice

  • Important travail de terrain au contact des interlocuteurs pour la réalisation des reportages – permis B requis
  • Amplitude variable en fonction des obligations professionnelles, en soirée ou le week- end.
  • Résistance au stress (bouclages / urgences / modifications d’articles…)

Poste à pourvoir dès que possible dans le cadre d’un CDD d’1 an ou de 3 ans – poste à temps complet
Rémunération statutaire + régime indemnitaire

Consulter l’offre

Merci d’adresser votre candidature avant le 20/07/2021

lettre de motivation + curriculum vitae par courrier à l’attention de M. le Maire :
Mairie de Val-de-Reuil
70, rue Grande
BP 604
27106 – VAL-DE-REUIL CEDEX

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter Mme Céline Jégu, Directrice du service Information, par téléphone au 07 64 16 88 96, par courriel cjegu@valdereuil.fr

Pour postuler par courriel

Recrutement - Juillet 2021 Journaliste territorial(e)

Pour postuler merci d'utiliser le formulaire ci-dessous.
  • Hidden
  • Merci de déposer un Curriculum-vitae et une lettre de motivation (format pdf)
    Déposer les fichiers ici ou
    Types de fichiers acceptés : pdf, Taille max. des fichiers : 128 MB, Max. des fichiers : 2.
    Partagez :

    Nous recrutons : Agent d’animations pour la résidence ESPAGES

    Cadre d’emploi : Adjoint d’animation

    Sous l’autorité de la Directrice de l’Espages, vous organisez des activités et festivités pour les trois publics de la résidence (personnes âgées, jeunes adultes et personnes accueillies en logement temporaire).

    Qu’est-ce que l’ESPAGES ?

    L'ESPAGES - Résidence de personnes âgées - Foyer Jeunes Travailleurs

    L’ESPAGES

    L’Espages : un lieu unique en son genre dont le nom est né de la contraction de l’expression « espace des âges ». Entre le foyer-logements pour personnes âgées et le foyer des jeunes travailleurs, toutes les générations s’y retrouvent. Visite guidée La résidence Espages abrite 80 logements, tous occupés, ...
    Lire La Suite…

    Vos missions principales sont :

    • Concevoir, mettre en place des projets socio-culturels fédérateurs et innovant en effectuant le suivi ;
    • Préparation et pilotage des actions d’animations, de sensibilisation, de création, d’exposition et de diffusion ;
    • Participation à différents groupes de travail internes ou externes ;
    • Élaborer et suivre le budget lié aux activités ;
    • Ouverture de la résidence sur la ville.

    Qualités et compétences requises

    Diplômé(e) d’un Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport (BPJEPS) ou équivalent, vous disposez d’une expérience réussie auprès d’un public fragile vous permettant de justifier de vos qualités d’organisation et de planification, d’un sens de l’écoute active et de l’observation et du service public. Vous êtes disponible le soir et les week-ends en fonction des nécessités de service.

    Conditions d’exercice

    • Rémunération statutaire et régime indemnitaire ;
    • Poste à pourvoir le plus rapidement dans le cadre d’un remplacement ;
    • 20 heures par semaine.

    Consulter l’offre

    Pour adresser votre candidature :

    Si ce poste vous intéresse, veuillez adresser votre candidature, curriculum vitae et lettre de motivation manuscrite, avant le 18 juillet 2021. Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter Mme Sonia ROSSIGNOL, directrice du C.C.A.S par courriel srossignol@valdereuil.fr

    Pour postuler par courriel

    Recrutement Agent d'animation pour l'ESPAGES - Juillet 2021

    Pour postuler merci d'utiliser le formulaire ci-dessous.
    • Hidden
    • Merci de déposer un Curriculum-vitae et une lettre de motivation (format pdf)
      Déposer les fichiers ici ou
      Types de fichiers acceptés : pdf, Taille max. des fichiers : 128 MB, Max. des fichiers : 2.

      Nous recrutons : Conseiller-e en économie sociale et familiale

      Cadre d’emploi : Assistant socio-educatif (A)

      Placé(e) sous l’autorité́ de la Directrice du C.C.A.S, la / le conseiller(e) en économie sociale et
      familiale a pour missions :

      • L’animation du projet de vie sociale et partagée dans le cadre de la mise en oeuvre d’une offre d’habitat inclusif sur la commune à raison de 50 % de son temps ;
      • L’accueil, l’orientation et l’accompagnement des rolivalois rencontrant des difficultés dans les domaines de la vie quotidienne, permettant la mise en oeuvre des dispositifs de droit commun ainsi que la participation à la déclinaison de la politique sociale communale à raison de 50 % de son temps

      A ce titre, ses missions principales sont les suivantes :

      • Élaboration des différents diagnostics permettant d’intervenir sur les différents volets : Maintien de l’autonomie (vieillesse, handicap, santé), logement (impayés locatifs, accès et maintien dans les lieux), hébergement, budget (accompagnement budgétaire, soutien alimentaire), accompagnement administratif et accès aux droits, droit des étrangers ;
      • Animer le projet de vie sociale et partagée dans le cadre de l’habitat inclusif : rencontre avec les locataires de l’habitat inclusif, à domicile ou au sein des lieux de vie en commun ; veiller à l’articulation des actions des différents intervenants ainsi qu’au respect de leurs engagements ; mettre en place des actions de soutien à l’autonomie de la personne ;
      • Travailler en relation avec les différentes instances liées au projet : animation et organisation de la la vie sociale du dispositif, en lien étroit avec les équipes d’auxiliaires de vie, participation aux réunions de coordination et aux commissions d’admission, information et orientation lors de sollicitations extérieures
      • Participation aux différentes réunions institutionnelles : représentation de l’institution lors de rencontres partenariales, participation aux instances techniques liées à l’hébergement, l’habitat indigne, la prévention des expulsions…
      • Prévention et développement social : réflexion et élaboration de projets visant à réduire les inégalités, participation aux projets de territoire
      • Intervention sociale d’intérêt collectif et d’aide à la personne : Contribuer, en collaboration avec l’équipe et les partenaires, à la mise en oeuvre d’actions collectives destinées à lutter contre les inégalités, et à favoriser l’autonomie des personnes.

      Qualités et compétences requises

      Titulaire d’un diplôme d’Etat en travail social (DE CESF), vous disposez d’une expérience similaire réussie dans l’accompagnement des publics en difficultés au cours de laquelle vous avez démontré :

      • Connaissance des caractéristiques du territoire et de l’environnement institutionnel ;
      • Connaissance des dispositifs réglementaires et d’aides en matière d’action sociale ;
      • Aptitude à l’analyse et la synthèse ;
      • Maîtrise de la méthodologie d’intervention sociale ;
      • Capacités rédactionnelles ;
      • Rigueur et autonomie ;
      • Posture empathique ;
      • Disponibilité et adaptabilité ;
      • Respect du cadre d’emploi et de la déontologie
      • Autonomie
      • Sens de la discrétion et devoir de réserve ;
      • Maîtrise du pack office

      Conditions d’exercice

      • Poste à temps complet à pourvoir dans les meilleurs délais par voie contractuelle ;
      • Rémunération statutaire + régime indemnitaire.

      Consulter l’offre

      Pour adresser votre candidature :

      Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter Mme Sonia ROSSIGNOL, directrice du C.C.A.S par courriel srossignol@valdereuil.fr

      Pour postuler par courriel

      Recrutement Agent d'animation pour l'ESPAGES - Juillet 2021

      Pour postuler merci d'utiliser le formulaire ci-dessous.
      • Hidden
      • Merci de déposer un Curriculum-vitae et une lettre de motivation (format pdf)
        Déposer les fichiers ici ou
        Types de fichiers acceptés : pdf, Taille max. des fichiers : 128 MB, Max. des fichiers : 2.

        Concours instagram : Il reste trois semaines pour participer

         Il vous reste trois semaines pour participer au concours Instagram ! Jusqu’au 31 juillet, sortez vos smartphones ou vos appareils photo pour réaliser la plus belle photo de votre lieu fétiche rolivalois ! À la clé pour le meilleur cliché : sa publication dans le magazine municipal de la rentrée.

        Pour participer rien de plus simple 👇🏻
         
        🔵Capturez votre photo
        ⚪️Postez-la sur votre compte Instagram
        🔴Identifier @val_de_reuil
        ⚫️Ajoutez dans la description le hashtag #naturellementvaldereuil
        🔵Abonnez-vous au compte 
         
        Un jury de photographes professionnels sélectionnera 5 photos. Ces cinq personnes auront jusqu’au 23 août pour maximiser le nombre de « j’aime » sur leurs photos. Celle qui aura récolté le plus de « j’aime » le 30 août, aura la chance d’être publiée dans le prochain magazine municipal Val-de-Reuil infos ! Les autres participants auront l’occasion de voir leurs posts partagés sur la story du compte officiel de Val-de-Reuil.
        Alors, à vos appareils ! On vous attend sur @val_de_reuil ⤵️

        Infos pratiques :

        Concours ouvert à tous du 1er juin à 9h00 jusqu’au 31 juillet 18h00.

        Compte Instagram @val_de_reuil

        #NaturellementValdeReuil

        Renseignements sur valdereuilinfos@valdereuil.fr

        Suivez-nous sur Instagram !

        Pleine saison : Les horaires de la piscine changent

        Envie de vous rafraichir ? La piscine rolivaloise reste ouverte tout au long de l’été avec des horaires adaptés du 7 juillet au 1er septembre :

        Horaires d’ouverture du 07/07 au 01/09

        Horaires : 
        • Lundi fermé
        • Mardi de 12h à 19h30
        • Mercredi de 14h à 19h30
        • Jeudi de 12h à 19h30
        • Vendredi de 12h à 19h30
        • Samedi de 14h à 19h30
        • Dimanche de 9h à 14h00

        Exceptions :

        • Les Mercredis (soirée estivales) du 7 juillet et du 25 aout la piscine sera ouverte de 14h à 20h30
        • Les Jours Fériés du 14 juillet et du 15 aout la piscine sera ouverte du 9h à 13h30

        Pour respecter le protocole sanitaire en vigueur, un dispositif d’entrée sur réservation est toujours en place afin de pouvoir maîtriser les flux, éviter les files d’attente trop importantes ou un déplacement inutile des usagers. Les Rolivalois devront donc s’inscrire au préalable sur la tranche horaire sur laquelle ils souhaitent nager. Les inscriptions s’effectuent :

        • soit par téléphone au 06 99 54 20 64
        • soit à la piscine aux horaires d’ouverture
        • soit en ligne : voir ci-dessous

        Retrouvez ici les modalités pratiques, le règlement intérieur, et le lien vers les réservations

        Réserver un accès à la piscine

        La piscine

        La piscine sera accessible au public à compter de lundi 8 Mars. Seul le grand bassin avec le toit ouvert et l'eau à 27° sont accessibles jusqu'à nouvel ordre. L'agenda ...
        Lire La Suite…

        L’actualité du sport à Val-de-Reuil

        Pleine saison : Les horaires de la piscine changent

        Envie de vous rafraichir ? La piscine rolivaloise reste ouverte tout au long de l’été avec des horaires adaptés du 7 juillet ...
        Lire La Suite…
        La vie municipale

        Conseil Municipal du 7 Juin 2021

        L’organisation de la séance prend en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans ...
        Lire La Suite…

        Un nouveau directeur sportif pour le club de foot

        Vendredi soir, le président du club de foot de Val-de-Reuil (FCVR) a présenté son nouveau directeur sportif, André Auzoux. Rencontre ...
        Lire La Suite…
        Valdereuil_infos n°21 - MAI - JUIN - JUILLET 2021

        Valdereuil_infos n°21 – MAI – JUIN – JUILLET 2021

        En une de ce numéro : Le temps des retrouvailles ! - Culture, commerces, restaurants, loisirs… à l’heure des réouvertures, ...
        Lire La Suite…

        Des balades printanières à moins de 10km

        Depuis que le soleil a pointé le bout de son nez, les promenades sur les espaces extérieurs de Val-de-Reuil se ...
        Lire La Suite…

        A la découverte du chantier de Léo Lagrange

        Après les clubs sportifs, ce fut au tour des riverains de découvrir mardi le chantier du nouveau gymnase Léo Lagrange ...
        Lire La Suite…

        La piscine rolivaloise reste ouverte au grand public !

        Même avec les nouvelles restrictions, la piscine de Val-de-Reuil reste ouverte pour les particuliers comme les scolaires ! A la ...
        Lire La Suite…

        Le club de judo se mobilise pour les femmes et les restos du cœur

        Mercredi après-midi, les femmes étaient à l’honneur lors de la séance hebdomadaire du Judo des 2 RIV. Au programme, initiation ...
        Lire La Suite…

        Toutes à la Rolivaloise ! Une édition 2021 inédite, virtuelle et connectée…

        La Rolivaloise est de retour, du 20 au 28 Mars, sur 5 ou 10 kilomètres, ou plus si vous le ...
        Lire La Suite…

        Le sport à Val-de-Reuil

        Le sport à Val-de-Reuil

        Les sports

        Le sport fait partie de l’ADN, de l’identité, des passions de Val-de-Reuil. Il y a grandi à l’ombre de clubs ...
        Lire La Suite…
        Réserver un accès à la piscine

        La piscine

        La piscine sera accessible au public à compter de lundi 8 Mars. Seul le grand bassin avec le toit ouvert ...
        Lire La Suite…
        à Val de Reuil des activités sportives pour tous les goûts et à tout âge

        Les activités sportives à Val de Reuil

        De nombreuses activités sportives sont proposées par le services des sports de Val-de-Reuil ainsi que par plus de 50 associations ...
        Lire La Suite…
        Sport santé sur ordonnance

        Sport Santé sur ordonnance

        Depuis le 1er juin 2017, la Ville de Val-de-Reuil, est engagée dans le dispositif « Sport sur Ordonnance ». A ...
        Lire La Suite…
        Le stade couvert Jesse Owens en configuration de meeting international

        Stade couvert Jesse Owens

        Jesse Owens reçoit régulièrement des manifestations diverses (meetings sportifs, colloques, conférences, repas et spectacles). Citons pêle-mêle : le Forum des ...
        Lire La Suite…
        La Rolivaloise 2021

        La Rolivaloise

        « La Rolivaloise » est de retour, du 20 au 28 Mars, sur 5 ou 10 kilomètres, ou plus si ...
        Lire La Suite…

        Au gymnase Alphonse Allais, 350 personnes vaccinées en une journée !

        Près de 350 personnes ont franchi les portes du gymnase Alphonse Allais hier pour recevoir leur première injection du vaccin contre le COVID-19 et retrouver un peu plus de liberté et de sérénité.

        Depuis le début de la pandémie COVID-19, la Ville de Val-de-Reuil se mobilise sans relâche pour faire front face au virus. Après les campagnes de distribution de masques, de dépistages gratuits ou encore la mise en place de dispositifs d’accompagnement vers les plus fragiles, la Ville, en lien avec l’ARS, a ouvert mercredi  un centre de vaccination éphémère afin d’offrir à tous la possibilité de se faire vacciner à deux pas de chez eux. Une initiative plébiscitée par les Rolivalois et les habitants alentours : ils étaient plus de 350 à saisir cette opportunité.

        « A deux pas de chez nous »

        « Nous avions rendez-vous au mois de juillet au centre de vaccination de Louviers. Lorsque nous avons vu la possibilité de se faire vacciner, ici, à deux pas de chez nous, nous n’avons pas hésité », explique Melissa Queniez, une Rolivaloise venue accompagnée de son conjoint et de leur enfant pour recevoir sa première dose. « Nous ne sommes pas véhiculés, donc ce centre nous simplifie grandement la vie ».

        Une pensée partagée par Kévin Lavallée, un jeune Rolivalois de 19 ans, qui n’a pas hésité une seule seconde pour sauter sur l’occasion. « Pour des personnes comme moi qui n’ont pas le permis ou pour des gens qui ne peuvent pas se déplacer en dehors de la ville c’est vraiment très pratique », explique-t-il soulignant les raisons de sa venue. « Si nous sommes tous vaccinés, cela aidera à faire reculer la pandémie. Donc c’est important pour moi, pour me protéger mais aussi protéger mes proches ».

        Quelques chaises plus loin, Rose Makret Goudet, une Rolivaloise de 68 ans, se sent soulagée d’avoir reçu sa dose vaccinale tout comme David Edeline, un autre Rolivalois âgé de 51 ans. « Je viens de recevoir ma première dose, ma seconde dose est prévue pour le mois de juillet. Ça fait du bien, car cela me permet de me sentir un peu plus en sécurité et de retrouver un petit goût de liberté », confie-t-il saluant, à l’image du plus grand nombre, la très belle organisation mise en place par la municipalité. « C’est rapide, on n’attend pas et tout le monde est très accueillant, c’est parfait ! ».

        Une démarche essentielle

        Du côté du corps médical, on salue l’engouement des Rolivalois et l’initiative de la municipalité d’avoir organisé ce genre d’opération. « Ça se passe plutôt très bien. Le fait d’avoir organisé cette séquence de vaccination dans notre ville est une bonne idée car cela correspond à un vrai besoin de santé publique, c’est-à-dire d’aller vers les patients qui en ont besoin, vers les personnes qui n’ont pas forcément ressenti le besoin d’être vaccinées », explique Dr Thomas Bourez, médecin généraliste sur la plus jeune commune de France qui, accompagné d’un infirmier et de trois infirmières, a passé huit heures à accueillir et vacciner près de 350 personnes originaires à 90% de Val-de-Reuil.

        Il rappelle l’importance d’une telle démarche. « Le COVID nous éprouve tous ; outre les personnes hospitalisées à cause de complications, je dirais que l’ensemble de notre société a été impactée du fait de ne plus pouvoir avoir une vie sociale. On voit aussi des jeunes en souffrance car ils sont isolés et ne peuvent pas voir leurs amis. Le tout virtuel ne fait pas l’épanouissement des gens. A l’heure actuelle, pour pouvoir revivre à peu près une vie sociale, la vaccination est essentielle », conclut le médecin rolivalois, saluant la qualité et le sérieux des services municipaux autour de cette opération qui fut un véritable succès.

        Rendez-vous le jeudi 22 juillet de 14h à 20h pour la deuxième injection. A noter que pour les personnes qui n’auraient pas réussi à trouver un créneau hier, le gymnase sera également ouvert aux personnes en quête d’une première dose. De nouveaux créneaux seront disponibles dans les prochains jours sur la plateforme Doctolib.fr.

        Made In Val-de-Reuil : La Ferme des 2 Rives

        Située à Val De Reuil entre la Seine et l’Eure, le long de la voie verte, la Ferme des 2 Rives, inaugurée en septembre 2019, est une ferme maraichère en Agriculture Biologique, permaculture, agroécologie de l’Association YSOS une filiale du Groupe SOS Solidarités. Cette association déploie tout un panel d’actions autour du logement et de l’insertion professionnelle. En plus de produire des fruits et des légumes de qualité, cette exploitation forme et accompagne des personnes vers la réinsertion professionnelle. Un havre écologique et éthique de 2,5 hectares, sur 5 qu’elle dispose, 100% Made In Val-de-Reuil !

        Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

        Politique de confidentialité de YouTube

        Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

        Avec les témoignages de Romain Carvahlo directeur des filiales de l’association YSOS, Arnauld Chappedelaine Responsable d’exploitation et Sophie Habbar salariée en insertion.

        L’ensemble de la production est commercialisé auprès des magasins bio comme Val2Bio, des grossistes bio ou encore des conciergeries d’entreprise.

        D’autres circuits sont également développés avec la vente directe à la Ferme le vendredi après-midi de 14H à 17H et le samedi matin de 10H à 13H ainsi que sur coopcircuits.fr, une plateforme de vente en ligne.

        Tournage et montage : Olivier Bonnet

        Rédaction et voix off : Coline Lefèvre

         

        Plus de renseignements : 

        La Ferme des 2 rives Sente Maraichère (derrière la gare SNCF) 

        27100 à Val-de-Reuil

        Tél : 02 32 63 08 47

         

         

        Nous recrutons : Gestionnaire Ressources Humaines (H/F)

        Cadre d’emploi : Gestionnaire Ressources Humaines (H/F)

        Sous l’autorité de la Directrice des Ressources Humaines, vous réalisez la paie de la saisie des éléments variables jusqu’au mandatement des salaires et des charges. Vous mettez en œuvre les procédures individuelles liées à la carrière et rédigez les actes administratifs afférents. Ces missions sont évolutives dans le cadre du projet et des besoins du service.

        Qualités et compétences requises

        • Vous justifiez d’une expérience similaire d’une durée minimum de deux ans vous permettant de justifier de vos connaissances en matière de gestion de la paie et des carrières.
        • Au-delà de vos connaissances, votre adaptabilité, vos capacités d’apprentissage et d’analyse, votre aptitude au travail en équipe et en autonomie sont indispensables. Votre état d’esprit et votre discrétion professionnelle feront toute la différence.
        • La maîtrise des outils informatiques est attendue. La connaissance du logiciel CIRIL serait un atout.

        Conditions d’exercice

        • Recrutement par voie statutaire (mutation, détachement) ou, à défaut par voie contractuelle
        • Rémunération statutaire et régime indemnitaire.
        • Poste à pourvoir dès que possible.

        Consulter l’offre

        Pour adresser votre candidature :

        lettre de motivation + curriculum vitae par courrier à l’attention de M. le Maire :
        Mairie de Val-de-Reuil
        70, rue Grande
        BP 604
        27106 – VAL-DE-REUIL CEDEX

        Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter Mme Elodie Barbey, Directrice des Ressources Humaines, par courriel drh@valdereuil.fr

        Pour postuler par courriel

        Recrutement Agent d'animation pour l'ESPAGES - Juillet 2021

        Pour postuler merci d'utiliser le formulaire ci-dessous.
        • Hidden
        • Merci de déposer un Curriculum-vitae et une lettre de motivation (format pdf)
          Déposer les fichiers ici ou
          Types de fichiers acceptés : pdf, Taille max. des fichiers : 128 MB, Max. des fichiers : 2.

          Elections départementales : victoire de Marc-Antoine Jamet et Janick Léger

          Avec 70,93 % des voix, le binôme Marc-Antoine Jamet / Janick Léger est sorti vainqueur ce soir de l’élection départementale sur le canton de Val-de-Reuil. Sur notre commune, les deux candidats obtiennent 91,84 % des suffrages.

          Les Rolivalois étaient à nouveau appelés aux urnes ce dimanche pour élire leurs représentants au conseil départemental. Pour ce deuxième tour de l’élection, 2119 d’entre eux ont poussé la porte des six bureaux de vote de la commune.

          À l’issue d’un duel opposant Marc-Antoine Jamet / Janick Léger et le duo Louis Speybrouck / Béatrice Boudet-Raton, c’est finalement le maire de Val-de-Reuil et la maire de Léry, par ailleurs conseillère départementale sortante qui ont tiré leur épingle du jeu en devançant largement leurs adversaires, totalisant 71,26 % des voix sur l’ensemble du canton (Val-de-Reuil, Amfreville-sous-les-Monts, Connelles, Herqueville, Léry, Le Vaudreuil, Porte de Seine et Poses). Au total, ce sont 3009 électeurs qui ont voté pour le binôme vainqueur contre 1233 pour leurs adversaires.

          À Val-de-Reuil où Marc-Antoine Jamet et Janick Léger avaient obtenu – lors du premier tour le dimanche 20 juin – 81,40 % des suffrages avec 1785 voix (contre 3,83 % pour le binôme Louis Speybrouck / Béatrice Boudet-Raton), le binôme a amélioré son score en remportant l’élection par 1890 voix et 91,84 % des suffrages, contre 8,16 % pour le binôme adverse.

          Désormais, les nouveaux conseillers départementaux du canton de Val-de-Reuil pour les six ans à venir sont donc Marc-Antoine Jamet et Janick Léger. La séance d’installation du nouveau conseil départemental (46 élus issus de 23 cantons)aura lieu le jeudi 1er juillet.

          Élections départementales – Canton de Val-de-Reuil 2ème tour

          Élections régionales – Val-de-Reuil 2ème tour

          Résultats du 1er tour des élections départementales – Canton de Val-de-Reuil – 20 Juin 2021

          Résultats du 1er tour des élections régionales – Commune de Val-de-Reuil – 20 Juin 2021

          Retrouvez ici le site du Ministère de l’Intérieur pour les résultats des élections départementales dans l’Eure

          Retrouvez ici le site du Ministère de l’Intérieur pour les résultats des élections régionales en Normandie

          Un centre de vaccination ouvert au gymnase A.Allais le 30 juin

          Un centre de vaccination contre le COVID s’installe au gymnase Alphonse Allais le mercredi 30 juin de 12h à 20h. 300 injections du vaccin Pfizer pourront être réalisées sur l’ensemble de la journée. Ouvert à tous, sur rendez-vous. Explications 

          Près d’un Français sur deux a déjà reçu sa première injection de vaccin contre le COVID et 20 % sont aujourd’hui totalement vaccinés. Si la campagne de vaccination s’accélère ces dernières semaines un peu partout en France, le chemin reste encore long pour permettre à l’ensemble des concitoyens concernés d’y avoir accès. Aux difficultés de se déplacer jusqu’aux centres de vaccination, s’ajoutent parfois celles de prendre un rendez-vous via la plateforme numérique Doctolib ou même de trouver un créneau compatible avec ses contraintes personnelles ou professionnelles, dans l’un des centres opérationnels sur le territoire de l’Agglomération, sur le département et même au-delà, sur la région.

          C'est avec le vaccin Pfizer que les habitants seront vaccinés le 30 juin
          C’est avec le vaccin Pfizer que les habitants seront vaccinés le 30 juin

          C’est donc tout naturellement que la Ville de Val-de-Reuil a saisi l’opportunité offerte ces derniers jours par l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’ouvrir un centre de vaccination éphémère au cœur de la plus jeune commune de France. Accessible le mercredi 30 juin de 12h00 à 20h00 au gymnase Alphonse Allais, ce dernier offrira ainsi la possibilité à 300 Rolivalois et habitants des communes alentour, âgés d’au moins 12 ans, de recevoir leur première dose du vaccin Pfizer, sur rendez-vous, sans être contraints de parcourir plusieurs kilomètres ou dizaines de kilomètres. Pour l’administration de la seconde dose de ce même vaccin, le centre de vaccination ouvrira à nouveau ses portes le jeudi 22 juillet de 14h00 à 20h00, au gymnase Alphonse Allais toujours.

          Comment réserver ?

          L’accès aux créneaux disponibles s’effectue dès aujourd’hui par plusieurs biais :

          • Via la plateforme numérique Doctolib en cliquant ici.
          • Par l’intermédiaire du CCAS pour ceux dont l’utilisation d’internet et de la plateforme Doctolib estun obstacle difficile à surmonterTous les Rolivalois qui ressentent le besoin d’être aidés dans cette démarche sont invités à contacter les équipes du CCAS au 02 32 59 35 05, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h
          • Avec l’aide des travailleurs sociaux qui prendront ces prochaines heures et ces prochains jours, directement attache avec un certain nombre de Rolivalois, qu’ils accompagnent tout au long de l’année.

          Si la date de la seconde injection est incompatible avec vos disponibilités, n’hésitez pas à contacter le 02 32 59 35 05 : un créneau vous sera proposé, pour cette seconde dose, dans un des centres de vaccination les plus proches.

          Soutien logistique et humain

          Outre la mobilisation du personnel municipal autour de la prise de rendez-vous et de l’accès à la vaccination, de nombreux agents de la Ville seront déployés le mercredi 30 juin afin d’apporter un soutien logistique aux médecins et infirmier(e)s mobilisés, que ce soit pour acheminer les doses de vaccins, assurer l’accueil des patients et désinfection continue des locaux.

          La Ville s’est par ailleurs engagée – si cette journée était marquée par une très forte affluence – à maintenir autant que nécessaire, les moyens municipaux déployés. L’Agence Régionale de Santé n’exclut pas en effet de renouveler ce dispositif éphémère au cas où la demande s’en ferait ressentir.

          Un avant goût des Jeux Olympiques !

          À l’occasion de la journée olympique et paralympique organisée ce mercredi 23 juin au stade Jesse Owens, des jeunes Rolivalois fréquentant les clubs sportifs de la Ville, ont pu découvrir, aux côtés d’athlètes de renommée, une dizaine de disciplines phares des Jeux Olympiques ! 

          Fédérer, créer du lien, se défouler… Des valeurs sportives bien connues à Val-de-Reuil. À l’occasion de la journée olympique et paralympique, la Ville s’est associée au Comité Départemental Olympique Sportif de l’Eure (CDOS 27)ainsi qu’au Comité d’Organisation des Jeux Olympiques pour une journée exceptionnelle organisée au stade Jesse Owens ! Plus de 200 jeunes âgés de 6 à 13 ans, licenciés des clubs sportifs, ont pu découvrir, auprès d’athlètes d’exception, une dizaine de disciplines des Jeux Olympiques ! Du football à l’escrime en passant par le golf, le basket-ball, le badminton, la lutte… les sportifs en herbe se sont défoulés en créant du lien avec ces athlètes professionnels !

          Tous unis par le sport 

          “Ça fait bizarre d’avoir des grands sportifs en face de nous” souffle Léa devant Kséniya Moustafaeva, ancienne gymnaste rythmique quintuple championne de France, qui lui montre comment manier le ruban. Tout comme cette jeune Rolivaloise âgée de 10 ans, des licenciés de tous les clubs sportifs de la ville se souviendront longtemps de cette journée et de ces trois heures passées aux côtés des plus grandes stars du haut-niveau. “ C’est une superbe initiative cet événement. Je peux à la fois répondre aux interrogations des enfants et leur faire partager mon savoir. J’étais même très étonnée de voir qu’il n’y a pas que les filles qui sont venues me voir ! Les jeunes garçons voulaient eux aussi essayer le ruban et ballon, c’est génial pour casser les clichés autour de ma discipline”, souligne la finaliste aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, qui a mis pour la première fois les pieds à Val-de-Reuil : “C’est dingue les installations ici, les clubs ont tout ce qu’il faut. J’aurais aimé avoir ça lors de ma première licence !”

          Un peu plus loin, dans la salle d’échauffement, une trentaine de petits basketteurs s’agitent. C’est aux côtés d’Emilie Gomis, vice-championne Olympique de Basket aux JO de Londres en 2012, que ces Olympiens en herbe apprennent à dribbler et mettre des paniers avec précision.“Moi aussi j’ai débuté dans un milieu amateur. Être dans un club c’est l’école de la vie ! C’est d’ailleurs pour ça que je suis là, je viens régulièrement à Val-de-Reuil pour venir au contact des plus jeunes. C’est en faisant des actions collectives comme celle-ci qu’on montre que nous sommes unis”,  sourit-elle en repartant mettre un panier sous le regard attentif de Mathias. “Je l’ai déjà vu à l’école, en vidéo elle répondait à nos questions. C’est trop bien de jouer avec”, s’exclame le petit légèrement timide face à la basketteuse. 

          “Raviver la flamme en se rassemblant” 

          De l’autre côté du stade, Brice Guyart, champion Olympique de fleuret aux JO d’Athènes en 2004, est en pleine partie d’escrime avec Donovan. Une fente, une parade et l’Olympien du fleuret laisse son adversaire de 12 ans remporter le match haut la main. “Ça me fait plaisir de jouer contre eux. Être au contact des jeunes c’est aussi la magie des Jeux, surtout après ces longs mois sans pratiquer pour certains à cause de la pandémie. C’est indispensable de se rassembler autour du sport”, s’exclame l’athlète en ôtant la chasuble qu’un club lui a prêté.  Pour lui, cette journée c’est aussi de fédérer la jeunesse rolivaloise en leur montrant et en leur inculquant toutes les clés pour atteindre des sommets : “Je leur montre mes médailles d’or olympique, je donne beaucoup de conseils aussi ! Disons qu’on ravive la flamme ensemble, à l’approche des JO, ça prend tout son sens…”

          Vers 16H, les jeunes se sont tous rassemblés pour profiter d’un spectacle de démonstration. Notamment un show avec le club rolivalois de BreakDance, une nouvelle discipline qui figurera aux Jeux Olympiques de Tokyo. Le calme s’est vite dispersé pour laisser place à des applaudissements et des cris d’impressionnants de la part des enfants quand Jonathan Ith, animateur sportif à la Ville et finaliste de la France a un Incroyable Talent en 2015,  s’est mis à tourbillonner sur lui-même. 

          Un après-midi de partage qui s’est terminé par une séance de photos-dédicaces avec l’ensemble des athlètes telle que Perrine Saint-Etienne, championne de France de Judo ou encore Muriel Hurtis, championne du monde du relais 4X100 mètres en 2003. Le stylo en main, l’ancienne sprinteuse a signé une ribambelle d’autographes : “c’était un beau moment d’échange, j’ai pu les encourager et leur transmettre les valeurs Olympiques. C’est drôle car les questions étaient toutes les mêmes : Combien de médailles j’ai gagné, combien de kilomètres j’ai fait…. C’est mignon et très flatteur”

          Sac sur le dos, maillots floqués “Val-de-Reuil, Terre de Jeux  2024” et autographes en main, les petits Rolivalois sont rentrés chez eux des souvenirs et des conseils qu’ils garderont à jamais dans leurs mémoires !  

           Une  journée qui marque le début d’une longue série pour la Ville, sélectionnée comme base arrière des Jeux Olympiques de 2024.

           

           

           

           

          Journée Olympique 2021

          Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

          La Ludothèque : Un jeu d’enfant mais aussi d’adulte !

          La Ludothèque rolivaloise a rouvert ses portes ! Un plaisir pour les joueurs qui peuvent revenir se creuser les méninges et se faire plaisir avec plus de 300 jeux et jouets mis à leur disposition ! 

          Échecs, dominos, jungle speed ou encore Uno, la Maison du Jeu de Val-de-Reuil peut enfin accueillir du public ! Fermée depuis octobre dernier en raison de la crise sanitaire, la ludothèque située rue Grande a déjà des adeptes. 

          Le plaisir du jeu retrouvé

          Il est 16h et les rayons du soleil sont au plus fort. Dans les rues, des enfants défilent sur la dalle piétonne pour aller se rafraîchir à la piscine. D’autres sont plus intrigués par les jeux en bois installés à l’extérieur de la ludothèque. Un pion sur le côté, un autre à gauche, et Amed gagne la partie ! Ce petit Rolivalois ne connaissait pas la maison du jeu, une trouvaille qui semble le convaincre de venir plus souvent : “On est passé par là et on s’est dit qu’on allait essayer”. Sur la table, Mohamed s’initie au quoridor, un jeu de réflexion en bois. “Maintenant c’est moi qui ai gagné” , tonne le jeune homme face à son copain avant de déguerpir vers une autre activité.

          Nouveaux aménagements 

          À l’intérieur, Elsa Barré et Svetlana Rossi font une pause dans leur journée. Pour les deux animatrices, cette réouverture est une véritable bouffée d’air frais. “ Notre travail ne s’est pas arrêté pour autant pendant la fermeture. On a repensé l’aménagement, on a fait l’acquisition de nouveaux jeux, on a inventorié et classifié chaque nouvelle pièce…” explique Elsa qui a passé son diplôme de ludothécaire récemment : “Ça fait du bien de revoir du monde et de voir le lieu fonctionner à nouveau !” 

          Grâce à ses nouvelles qualifications, cette professionnelle du jeu a repensé le lieu avec des parties significatives adaptées aux enfants et aux plus grands : “Il y a un espace d’exercice et de manipulation qui fait appel au visuel et au toucher, ensuite l’espace symbolique qui permet d’incarner un rôle comme les mimes, suivi par l’espace de mise en scène où les enfants peuvent faire vivre des personnages et enfin les jeux de règles qui mixtent les compétences acquises.” L’espace d’assemblage, quant à lui, ne vise pas uniquement les enfants mais aussi les adultes en réunissant toutes les compétences transversales acquises au fil du jeu.

          “Ça me fait tellement plaisir” 

          Une nouvelle disposition qui ravit Christine, adhérente depuis l’été dernier à la ludothèque. “Je me souviens que des enfants rentraient ici. J’ai été curieuse alors je suis rentrée et m’y suis inscrite”, s’exclame la Rolivaloise, heureuse de pouvoir rejouer aux échecs et retrouver de l’interaction sociale  : “Quand j’ai appris la réouverture, ça m’a fait tellement plaisir ! Surtout pour revoir du monde”. 

          Pour profiter et explorer les divers aspects du jeu, la maison propose une adhésion à l’année par famille (parents et enfants) et une adhésion annuelle pour les demandeurs d’emploi. Chaque adhérent peut venir s’amuser sur place ou emporter ses jeux favoris chez lui. 

          Plus de renseignements au 02.32.40.50.41 ou par mail ls4j@wanadoo.fr

          Ouvert le mardi et jeudi de 16h30 à 18h30,  le mercredi et samedi de 14h à 18h30. Et pendant les vacances scolaires du mardi au samedi de 14h à 18h30.

          Réservation des jeux possible sur  www.myludo.fr

          Ludothèque de Val-de-Reuil 136 Rue Grande 

           

          Le 21 juin, Val-de-Reuil fête la musique !

          La fête de la musique battra son plein lundi soir à Val-de-Reuil. Rendez-vous sur le parking du théâtre de l’Arsenal pour trois heures de concerts pour tous les plaisirs ! 

          A Val-de-Reuil, on ne renonce jamais ! Pas question donc pour cette fête de la musique 2021, de faillir à l’esprit « rolivalois ». Si, comme partout en France, la grande majorité des communes de l’Eure a annulé cet événement incontournable marquant l’arrivée de l’été, Val-de-Reuil au contraire a décidé de relever le défi et maintenir les festivités. Lundi, elle sera ainsi la seule ville (de plus de 10 000 habitants) dans notre département à fêter la musique.

          Pour offrir aux Rolivalois cet instant magique de convivialité auquel elle est très attachée, la municipalité a une nouvelle fois su s’adapter et faire preuve d’inventivité. Après une édition 2020 où DJ, chanteuses, orchestres classiques et groupes rock avaient investi les toits de la ville afin d’éviter les rassemblements, place cette année au « camion-scène » pour quatre heures de « musique à bord » sur le parking du théâtre de l’Arsenal (les concerts étant interdits dans les rues et les espaces publics).

          Entre jazz, soul, pop, rock et electro

          Un seul lieu donc ce lundi 21 juin à Val-de-Reuil pour fêter la musique mais une programmation à la fois éclectique, rythmée et haute en couleurs entre 17h30 et 21h30! Une fois n’est pas coutume, c’est confortablement assis (conformément au protocole sanitaire) au pied de cette scène insolite, inondée de projecteurs et de son, que le public pourra embarquer pour une virée musicale entre jazz, soul, pop, rock et électro… avec the Angies, Floo Trio et Brook line.

          Et pour permettre à chacun de profiter au mieux de cette soirée exceptionnelle, de se rafraîchir ou se restaurer, deux food-trucks agrémentés de leur terrasse s’installeront dès 17h00 autour de cette immense salle de concert en plein air.

          Le programme de la soirée

          THE ANGIES ( SOUL / JAZZ )- de 17h30 à 18h45

          Visages connus du public Rolivalois, duo aux influences musicales éclectiques, Angie, au chant, et Romuald Boutelier au piano/ clavier, du haut du camion-scène, se livreront pour vous à une performance en « live » et sans filet sur des airs contemporains qui plairont aussi bien aux plus jeunes qu’aux plus grands.

           

          FLOO TRIO (POP / ROCK) – de 18h45 à 19h15

          Une artiste, une guitare, une voix, voguant sur un répertoire composé de standards revisités, invitant la pop, la folk et le rock… Florence détourne avec charme et malice des titres de Nancy Sinatra, Gossip, Mickael Jackson ou Eurythmics. Lauréate du Concours FIP de la Chanson française, habituée des festivals et des grandes salles de spectacle, Florence, fidèle des évènements Rolivalois, sera ce lundi sur le parking du théâtre, accompagnée de deux musiciens, pour vous faire chanter, danser, et vous apporter joie et gaieté.

           

          BROOK LINE (ELECTRO) – de 20h15 à 21h30

          Brook Line affiche un début de carrière prometteur. Du Printemps de Bourges aux Transmusicales de Rennes en passant par le Festival Ouest Park du Havre, Hugo Criquioche soulève les foules. Première partie de Rone en 2018, artiste incontournable de la scène électronique, Brook Line proposera un DJ Set doux et envoûtant.

           

           

           

           

           

           

           

           

          Embellir la ville à travers le regard des habitants

          Tous les trimestres, des Rolivaloises déambulent au cœur du germe de ville pour apporter leurs points de vue sur divers sujets. Pour la première fois, une marche exploratoire a été organisée autour de l’accessibilité et du handicap. Reportage.

          Donner la parole aux citoyennes pour embellir la commune nouvelle. C’est le projet porté par la Ville de Val-de-Reuil depuis 2018 avec les“marches exploratoires”.

          Ces balades ont pour vocation de recueillir un avis sur le cadre de vie des femmes qui habitent à Val-de-Reuil, tout en prenant en compte leurs réflexions sur les aménagements, les problématiques de sécurité ou les divers besoins de chacune. Ce mardi, onze Rolivaloises ont arpenté la Dalle piétonne ainsi qu’une partie du trajet du BHNS pour échanger avec élus, agents et policiers municipaux autour de l’accessibilité.

          Mieux vivre ensemble

          Lunettes sur les yeux, écran solaire et casquette sur la tête, la dizaine de Rolivaloises ont débuté sa balade exploratoire devant la Maison des projets. Malgré les 35 degrés, les idées ne manquaient pas ! “Cette marche autour du handicap est une première. On a voulu mettre en avant tous les types de handicap en conviant des femmes avec des profils variés”, précise Irène Fina coordinatrice du dispositif. Une diversité qui est au cœur des valeurs rolivaloises. Depuis 42 ans, la ville accueille un grand nombre de personnes en situation de handicap. Et pour cause, tout a été pensé : rampes, logements, places de parking… Afin de renforcer cette démarche, la parole des habitants était essentielle pour construire la ville de demain. C’est d’ailleurs ce que Jacqueline Lamelle est venue faire en participant à la marche. Accompagnée par Laetitia Guilbert, coordinatrice à l’ESAT (Établissement de service d’aide par le travail), cette habitante n’hésite pas à lever sa voix : “C’est une belle initiative. J’ai proposé des éléments pour s’appuyer au niveau des arrêts de bus par exemple.” 

          Une idée innovante pour permettre à tous de renforcer le vivre ensemble. “Il faut se mettre à la place des habitants et surtout des témoins clés. Ils savent mieux que nous les aménagements dont ils ont besoin “, tient à souligner Fadilla Benamara, adjointe au maire chargée de la rénovation urbaine.

          “Ce n’est pas des paroles en l’air. Tout est résolu !” 

          Mais le bus n’est pas l’unique source de besoin. La Ville débute depuis plusieurs années un véritable travail autour des 11 kilomètres d’axes routiers. Pour faire cohabiter les piétons et les cyclistes, trottoirs et pistes cyclables fleurissent petit à petit. Des axes qui seront également adaptés pour permettre aux personnes à mobilité réduite de circuler dans les conditions les plus optimales.

          C’est d’ailleurs ce que Dominique avait en tête avant de venir se balader. “Je promène régulièrement des enfants dans des poussettes. Je n’ai pas vraiment de choses à dire, car tout est bien adapté. Juste peut-être au niveau des signalisations ou des trottoirs qui manquent. Mais j’ai vu qu’ils sont en train d’en refaire”, se réjouit cette habitante qui réside depuis 28 ans à Val-de-Reuil. Séduite, elle trouve que les “choses avancent” et se sent écoutée : “On peut discuter des problèmes qui nous viennent à l’esprit, et ce n’est pas des paroles en l’air. Tout est résolu !”

          Des idées innovantes

          Devant la piscine, quelques marches posent des interrogations. “Je suis malvoyante depuis trois ans. En fonction du handicap, on ne voit pas les choses de la même façon, c’est bien qu’on se concerte tous. Avec ces marches, je ne vois pas quand je dois descendre. ”, indique Annette qui parcourt la commune à pied depuis une trentaine d’années.

          Certaines sont aussi venues avec leur mari, comme Gérard, en fauteuil roulant depuis 2003. Ce Rolivalois a eu une idée ingénieuse au moment où il devait monter la côte qui mène à la mairie : “quand on doit monter les dénivelés, c’est très difficile et fatiguant. J’ai donné l’idée de mettre en place des rampes pour pouvoir tenir d’une main tout en avançant sans trop s’épuiser.” 

          Une remarque qui séduit Inci Altuntas, adjointe au maire chargée du handicap et de la santé : ” Ça montre l’utilité du concept, les citoyens sont bien conscients des difficultés, ils apportent leur regard. Dans le cadre du projet de renouvellement urbain, c’est ce qu’il faut faire, discuter et faire remonter en prenant en considération les doléances de tous les habitants.”

          La balade s’est terminée par une dose de rafraîchissement et de sourires qui en disent long sur la satisfaction des participantes. Avec l’ensemble des éléments récoltés et relevés, un rapport sera rédigé afin de mettre en place au plus vite chaque doléance. Une nouvelle marque d’inclusion, qui vient s’ajouter aux autres projets qui sortiront de terre dans les prochains mois tels que la classe inclusive dans la nouvelle école Victor Hugo ou encore la résidence sur la chaussée de la Voie blanche.

           

           Pour participer aux marches exploratoires ou donner ses idées de thèmes : 

          Envoyez un mail à ifina@valdereuil.fr ou contactez la maison des projets au 02 32 09 50 11 

          Maison des Projets, 121 Rue Grande 27100 à Val-de-Reuil 

          Un nouveau cabinet de kinés vient d’ouvrir en ville !

          Deux nouveaux kinésithérapeutes viennent d’installer leur cabinet voie de l’Abscisse. Une valeur ajoutée à la Ville qui continue d’étendre son offre de services médicaux. Portrait.

          Deux kinés, deux spécialités ! Depuis début mai, Emmanuel Dupont, 34 ans, et Maxime Denis, 29 ans, exercent dans leur nouveau cabinet Rolivalois. Situés à côté de la Siloge, les deux professionnels de santé ont déjà leur carnet de rendez-vous bien rempli.

          Ostéopathie et kinésithérapie sportive 

          À la recherche d’un local, les deux pratiquants se sont vite tournés vers Val-de-Reuil pour ouvrir ensemble leur cabinet. ” On n’habite pas loin et on voulait aussi rompre la pénurie de kinés dans le secteur. On a eu ici un accueil très chaleureux. En plus, Val-de-Reuil est une ville dynamique et jeune en constante évolution” , soulignent les deux professionnels qui se connaissaient bien avant de collaborer ensemble. “On exerçait à Vernon dans un autre cabinet. On habite tous les deux à Acquigny”,  explique Emmanuel, en exercice depuis une dizaine d’années : “J’ai fait mes études à Paris, je suis spécialisé dans l’ostéopathie.”

          Maxime a quant à lui débuté il y a 6 ans en faisant des études à Bruxelles, en Belgique :  “J’aime la relation avec les clients, j’ai choisi ce métier car je voulais allier le sport au médical, c’est devenu ma spécialité.”

          Les deux praticiens reçoivent plusieurs patients en collaboration avec les médecins généralistes et les autres kinés des alentours. Le cabinet propose divers soins adaptés aux problèmes de chacun : ortho-traumato, pédiatrie, vestibulaire, réathlétisation ou encore du maxillo-faciale.

          Infos pratiques : 

          Physio Val-de-Reuil 

          1 Voie de L’Abscisse 

          27100 à Val-de-Reuil

          Prise de rendez-vous au 06 98 39 46 24 ou par mail à l’adresse physiovaldereuil@gmail.com

          Nous recrutons : Encadrants chantiers jeunes (H/F)

          La Ville de Val-de-Reuil, 15.000 habitants, surclassée20/40.000 habitants, est la plus jeune commune de France et la dernière-née des villes nouvelles. Située dans l’Eure à 100 km de Paris et à 30 km de Rouen, sur l’autoroute A13 et la ligne SNCF qui va de la Gare Saint-Lazare au Havre. Elle est dotée de très importantes infrastructures et forme un pôle de développement économique parmi les plus dynamiques de Normandie, sans doute le plus important de l’Eure.

          Elle compte 418 agents (Ville et CCAS) tous statuts confondus.

          Fière de sa culture et de sa jeunesse, rejoignez une collectivité qui offre des projets ambitieux, une carrière épanouissante et qui agit dans le cadre d’une politique éco-citoyenne.

          Consulter les offres

          Pour poser votre candidature

          lettre de motivation + curriculum vitae par courrier à l’attention de M. le Maire :
          Mairie de Val-de-Reuil
          70, rue Grande
          BP 604
          27106 – VAL-DE-REUIL CEDEX

          Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter Mme Elodie BARBEY, Directrice Ressources Humaines, par courrier drh@valdereuil.fr

          Pour postuler par courriel

          Recrutement - Juin 2021

          Pour postuler merci d'utiliser le formulaire ci-dessous.
          • Sélectionnez ci-dessous le poste pour lequel vous postulez
          • Hidden
          • Merci de déposer un Curriculum-vitae et une lettre de motivation (format pdf)
            Déposer les fichiers ici ou
            Types de fichiers acceptés : pdf, Taille max. des fichiers : 128 MB, Max. des fichiers : 2.

            Nous recrutons : Journaliste territorial(e) / adjoint(e) à la responsable du service information

            Cadre d’emploi : Journaliste territorial(e) / adjoint(e) à la responsable du service information

            Placé(e) sous l’autorité́ de la responsable de l’information des publics, le (la) Journaliste territorial(e) / Adjoint(e) à la responsable du service information, contribue à l’élaboration de la stratégie d’information et communication de la collectivité́. Il (elle) met en œuvre et produit des contenus diversifiés et innovants pour mieux informer la population. Il (elle) assiste la responsable dans la gestion et la coordination du service

            Qualités et compétences requises

            Titulaire d’un bac + 3 minimum (communication, journalisme, droit, sciences po,….), vous disposez impérativement d’une expérience dans la presse dans laquelle vous avez démontré :

            • De grandes capacités rédactionnelles et capacités à problématiser les contenus ;
            • Une maitrise parfaite des techniques journalistiques ;
            • Une maîtrise de l’orthographe et grammaire ;
            • Rigueur et autonomie ;
            • Curiosité et bonne culture générale ;
            • Analyse et esprit de synthèse ;
            • Dynamisme et flexibilité ;
            • Sens du contact et créativité ;
            • Connaissance des règles déontologiques, éthiques, juridiques de la profession (copyright, droit d’auteur) ;
            • Connaissance générale des sciences de l’information et de la Communication ;
            • Connaissance de l’environnement des collectivités ;
            • Connaissance des techniques de prises de vue (photos, vidéos) ;
            • Parfaite connaissance des réseaux sociaux ;
            • Sens de la discrétion et devoir de réserve ;
            • Maîtrise du pack office.

            Une expérience en collectivité territoriale serait appréciée.

            Conditions d’exercice

            • Important travail de terrain au contact des interlocuteurs pour la réalisation des reportages – permis B requis
            • Amplitude variable en fonction des obligations professionnelles, en soirée ou le week- end.
            • Résistance au stress (bouclages / urgences / modifications d’articles…)

            Poste à pourvoir dès que possible dans le cadre d’un CDD d’1 an ou de 3 ans – poste à temps complet
            Rémunération statutaire + régime indemnitaire

            Consulter l’offre

            Merci d’adresser votre candidature avant le 25/06/2021

            lettre de motivation + curriculum vitae par courrier à l’attention de M. le Maire :
            Mairie de Val-de-Reuil
            70, rue Grande
            BP 604
            27106 – VAL-DE-REUIL CEDEX

            Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter Mme Céline Jégu, Directrice du service Information, par courriel cjegu@valdereuil.fr

            Pour postuler par courriel

            Recrutement - Juillet 2021 Journaliste territorial(e)

            Pour postuler merci d'utiliser le formulaire ci-dessous.
            • Hidden
            • Merci de déposer un Curriculum-vitae et une lettre de motivation (format pdf)
              Déposer les fichiers ici ou
              Types de fichiers acceptés : pdf, Taille max. des fichiers : 128 MB, Max. des fichiers : 2.

              Conseil Municipal du 7 Juin 2021

              L’organisation de la séance prend en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans le cadre de l’épidémie de COVID-19.

               

              Retransmission en différé du Conseil Municipal

              Le conseil municipal a été retransmis en direct le 7 Juin à 19h30 sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/valde.reuil

              Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

              Politique de confidentialité de YouTube

              Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

              Ordre du jour

              Opération Ville Fleurie les 4 et 5 juin : entre distribution de fleurs et animations

              L’opération “Ville Fleurie” prend ses quartiers demain vendredi et samedi sur l’esplanade de la mairie. Au programme : distribution de fleurs aux habitants et une moisson d’animations à ne pas manquer ! 

              3 fleurs au palmarès… et bientôt en lice pour une quatrième. A Val-de-Reuil, on ne lésine pas sur le fleurissement : avec l’arrivée des beaux jours, partout en ville, les massifs se préparent à reprendre des couleurs. Une partition fleurie qui se partage chaque année avec les habitants. Si bien que vendredi 4 et samedi 5 juin, l’opération Ville Fleurie prend ses quartiers sur le parking de la mairie et ses abords.

              Deux jours pendant lesquels la Ville offrira à chaque foyer deux barquettes de dix fleurs, des bulbes issus des plantations de la ville et un pot d’aromatiques(menthe, basilic, persil, coriandre, romarin, sauge, ciboulette…) au choix selon le stock. Une belle occasion pour les Rolivalois de fleurir leur balcon ou leur jardin.

              Pour en bénéficier, rien de plus simple : il suffit de se rendre vendredi et samedi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 sur l’esplanade de la mairie, muni d’un justificatif de domicile sur la Ville de moins de trois mois. Pour accueillir tous ces spécialistes à la main verte, l’équipe des services techniques, renforcée de volontaires (bénévoles, collègues et retraités toujours partants) sera épaulée par les élus du conseil municipal. Pour rien au monde, ils ne manqueraient cette occasion annuelle d’échanger recettes botaniques et conseils paysagers. Pendant ces 48 heures, 100 tonnes de compost seront également mises à disposition des habitants, gratuitement, en libre-service.

              Marché de producteurs, rencontre avec les associations, animations vélo…

              De nombreuses animations accompagneront également cette grande opération quasi estivale :

              SAMEDI 5 JUIN,  un marché de produits locaux, bio, équitables s’installera sur le site. Aux producteurs, viendront s’ajouter une dizaine d’associations mobilisées autour du développement durable et de l’écologie. Les visiteurs pourront aller à la rencontre des Jardins de Neustrie (association d’insertion et de maraîchage biologique), de profiter des animations nature de l’association « les Petits Pas », des ateliers de transformations d’objets en pots de fleurs par L’Abri, de voir des animaux… et bien d’autres choses encore.

              L’opération « Ville Fleurie » se mettra, cette année, à l’heure des deux roues, puisque depuis déjà 3 ans, à l’initiative des Nations Unies, la journée internationale du vélo est célébrée le 3 juin. Une manière de reconnaître officiellement les bienfaits de la bicyclette non seulement sur le corps et la santé, mais aussi sur l’environnement et probablement sur l’esprit. Afin de s’associer à l’événement et promouvoir le développement de ce mode de déplacement écologique, une animation pour petits et grands sera proposée le SAMEDI 5 JUIN sur le parking de la piscine. Entre parcours ludiques et pédagogiques, au guidon de vélos mis à disposition par la Ville, ateliers de réparations vélo pour tous et exposition sur les voies vertes aménagées à Val-de-Reuil et ses environs…, la journée sera l’occasion d’apprendre à rouler mieux et bien.

              A la découverte des expositions

              La fête ne serait pas complète sans quelques expositions qui seront proposées pendant les deux jours de Ville Fleurie. On appréciera les plus beaux clichés des Rolivalois, tous réalisés ces dernières semaines à l’occasion du concours photos du plus bel arbre lancé par la Ville. Tilleuls, noyers, tulipiers, érables, cerisiers…, autant de géants majestueux à découvrir avant que soit désigné le gagnant du concours samedi 5 juin à 16h30. Profitez-en également pour découvrir le défi lancé par l’ADEME pour mesurer la qualité et la richesse des sols. L’opération subtilement baptisée « Plante ton slip » devrait séduire de nombreux Rolivalois prêts à abandonner un précieux sous-vêtement et sensible à la nature.

              Les écoliers, ambassadeurs de notre « Ville Propre »

              Comme le veut la tradition dans la plus jeune commune de France, l’opération « Ville Fleurie » s’accompagne d’une autre action, placée sous le signe de l’exemplarité : « Ville Propre ». Ce VENDREDI MATIN 4 JUIN, plus de 900 écoliers rolivalois rappelleront le respect dû à l’environnement. Equipés de gants, vêtus de tee-shirts édités pour l’occasion, ils se lanceront dans une chasse aux papiers, canettes et autres petits déchets jetés sur la voie publique à proximité de leur école. En sensibilisant les plus jeunes, c’est une belle opportunité d’en faire les ambassadeurs d’une ville propre auprès des plus grands.

               

               

              Vous êtes sans connexion