Étiquette : éducation

Conseil municipal du 22 Octobre 2022

Retransmission en différé du Conseil Municipal

Le conseil municipal a été retransmis en direct le 22 octobre à 10h00.

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Ordre du jour

Partagez :

Valdereuil_infos n°28 SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2022

En une de ce numéro : Toujours plus de moyens pour nos 2000 écoliers ! – Classes rénovées, cantines en self-service, Cité Éducative… Une rentrée riche en nouveautés.
À lire également

  • page 2 – Tony Parker Garden : un match de gala exceptionnel !
  • page 6 – La piste d’athlétisme digne des plus grands stades
  • page  8 – La métamorphose de la promenade des Tilleuls
  • page 9 – L’avenue des Falaises retrouve sa liberté
  • page 13 – Le point sur la fibre
  • page 15 – La feuille de route du nouveau commissaire
  • page 16 – Hommage à Hervé Lofidi
  • page 17 – Des casques virtuels à l’Espages
  • page 19 – 4 lieux pour vos services numériques
  • page 20 – Et si vous deveniez bénévoles ?
  • page 24 – Nos 2000 écoliers sur le chemin de la réussite
  • page 36 – L’Arsenal en haut de l’affiche
  • page 38 – La Factorie fait chanter des rivières
  • page 39 – La passion du jeu de société

Votre magazine !

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°28 SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2022

En une de ce numéro : Toujours plus de moyens pour nos 2000 écoliers ! - Classes rénovées, cantines en self-service, Cité Éducative... Une rentrée riche en nouveautés. À lire ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°27 AVRIL – JUILLET – AOUT 2022

Valdereuil_infos n°27 JUILLET – AOUT 2022

En une de ce numéro : Tony Parker enflamme le complexe Léo Lagrange - Le nouvel équipement rolivalois inauguré par la légende du basket à lire également page 2 - ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°26 AVRIL – MAI – JUIN 2022

Valdereuil_infos n°26 AVRIL – MAI – JUIN 2022

En une de ce numéro : Le nouveau complexe Léo Lagrange est ouvert : bienvenue ! - Petite visite guidée à l'usage des Rolivalois, de leurs voisins, de leurs amis, ...
Lire La Suite…
VDR infos N°25

Valdereuil_infos n°25 FEVRIER – MARS – AVRIL 2022

En une de ce numéro : Notre Ville fait le pari de l'inclusion - Education, logement, sport, culture... à Val-de-Reuil, le handicap au coeur de la vie à lire également ...
Lire La Suite…
VDR Infos N°24 - Décembre 2021 - janvier 2022

Valdereuil_infos n°24 – DECEMBRE 2021 – JANVIER 2022

En une de ce numéro : Retrouvons ensemble la féerie de Noël ! - La ville scintille de mille feux et c'est le grand retour des animations de fin d'année ...
Lire La Suite…
Val-de-Reuil Infos N°22

Valdereuil_infos n°23 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2021

En une de ce numéro : A l'école de la Réussite ! - Coup de projecteur sur les travaux, les équipements et les nouveautés de la rentrée scolaire. à lire ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°22 - MAI - JUIN - JUILLET 2021

Valdereuil_infos n°22 – MAI – JUIN – JUILLET 2021

En une de ce numéro : Le temps des retrouvailles ! - Culture, commerces, restaurants, loisirs… à l’heure des réouvertures, la ville bouillonne de vie à lire également page 2 ...
Lire La Suite…
Val-de-Reuil Infos N°21 - mars -avril 2021

Valdereuil_infos n°21 – MARS – AVRIL 2021

En une de ce numéro : La Ville redevient nouvelle ! - Rénovation des immeubles, espaces verts créés, voiries refaites, pistes cyclables, la transformation s'accélère. à lire également page 2 ...
Lire La Suite…

Valdereuil_infos n°20 – DECEMBRE 2020 – JANVIER 2021

En une de ce numéro : Nos commerçants ont du talent ! - Plateforme clic et collecte, plan de soutien municipal : Les commerces rolivalois vous ouvrent les bras à ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel de 2 millions € pour nos 2000 écoliers à lire ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les animations pour se détendre, comprendre et apprendre à lire également ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures pour protéger, accompagner, déconfiner en toute sécurité à lire également ...
Lire La Suite…
Chargement…

Rentrée 2022 : des selfs-service à la cantine !

Être acteur de son repas et limiter le gaspillage alimentaire, deux choses que les écoliers des Dominos et Jean-Moulin peuvent désormais faire ! Depuis la rentrée, les enfants peuvent déjeuner au self, un système de restauration moderne qui vient s’ajouter à une rénovation des cantines. Reportage.

“Miammm ! J’aime trop, on peut choisir ce qu’on veut, si on n’aime pas ou on n’a pas faim par exemple”, s’exclame la petite Lana, 6 ans, qui vient de faire sa rentrée en CP à l’école Jean-Moulin. Comme elle, ce sont plus de 700 enfants qui peuvent se restaurer au self-service, un dispositif déjà instauré à Louise Michel depuis plusieurs années. Les autres établissements de la ville suivront dans les prochaines années : d’abord dans la nouvelle école Victor Hugo et Coluche l’an prochain. 

Apprendre à manger en autonomie 

Pour cette nouvelle année scolaire, la Ville peaufine son plan “écoles” avec un nouveau programme, celui de transformer et de moderniser les cantines. 114 000 euros ont été investis pour mettre en place ces selfs-services. Une nouveauté qui ravit la directrice de Jean-Moulin, Stéphanie Moy : “Les enfants se sentent responsabilisés, je pense que cela va avoir un impact conséquent sur le gâchis. Et pour le personnel, le contact est différent, nous ne sommes plus dans l’échange, leur montrer comment faire et comment recycler leurs déchets.”  

En effet, auparavant, les agents servaient à table les élèves, maintenant, ils se prennent eux-mêmes en main. Du service jusqu’au débarras de leurs assiettes, les jeunes enfants apprennent à se débrouiller. “C’est bien, cela va permettre aussi aux CM2 de se préparer au collège !”, souligne Éloïse Dieng, enseignante en maternelle, en inaugurant le self. 

“J’apprends à trier”

Dès 12H, l’odeur du poisson grillé et des pommes de terre rissolées enivre les narines. Les premiers à tester le self viennent d’arriver en file indienne. Un plateau, un verre, des couverts… Et hop ! Plus qu’à choisir son déjeuner ! Et sur les étalages, il y a le choix : tomates à la vinaigrette, poisson pané, pommes dauphines, raisins… Un repas équilibré, composé comme avant, avec des produits bio et locaux. En pleine dégustation de son repas, Malon, élève en CP, savoure ce plaisir de ne pas prendre de fromage : “Je n’aime pas ça, avant, il finissait à la poubelle !” Son copain Thibaut est tout aussi content, aidé par un animateur de la Ville, il débarrasse son assiette avec attention : “J’apprends à trier !” 

A l’école des Dominos, même engouement pour les enfants comme pour les équipes pédagogiques. D’autant plus qu’ici, en plus de la création du self-service, les locaux de la cantine ont également  été rénovés cet été pour améliorer le confort des écoliers. Moins bruyante, plus agréable, plus économe en énergie… cette salle de restauration a bénéficié d’une importante rénovation pour un montant total de 51.000 €.

A l’école maternelle du Pivollet, les petits Rolivalois déjeunent également dans un environnement plus serein. Ici, à la pose d’une cloison vitrée pour apaiser le bruit et rendre les lieux plus intimistes, s’ajoutent la réfection du sol, le remplacement des luminaires, la pose de faux plafonds phoniques et de nouvelles peintures murales… Coût de l’opération : 45 000 €. 

 

Lutter contre l’inflation 

L’ensemble de ces nouveaux aménagements dans les cantines rolivaloises s’accompagnera d’un effort financier considérable de la Ville concernant le coût de la restauration scolaire. A l’heure où de nombreuses collectivités répercutent l’augmentation du coût des matières premières sur le prix du repas facturé aux familles ou sur la qualité des menus, la municipalité a fait le choix de ne pas faire peser les conséquences cette situation sur les Rolivalois et de privilégier la solidarité. Le prix du repas reste donc inchangé pour les familles tout comme la composition et la qualité des menus. 50 % des produits utilisés pour le déjeuner des petits Rolivalois restent locaux ou en circuit court et 20 % bio (un repas par semaine est entièrement bio). En complément, une aide de 36 euros par enfant a été versée pour l’achat du matériel scolaire. Dans un contexte marqué par l’inflation et la hausse générale des prix, la Ville a deux priorités conjointes : maintenir une ambition toujours plus élevée pour l’école sans en faire supporter le coût aux familles. Avec les élus municipaux qui, comme moi, dès 8h30, ont accueilli les enfants, parents et enseignants devant chacune des écoles, nous avons travaillé à rendre cette rentrée 2022-2023 plus sereine, plus heureuse et porteuse de réussite pour les 2.000 élèves qui ont repris le chemin de leur classe ce jeudi 1er septembre” , a précisé Marc-Antoine Jamet lors de sa traditionnelle tournée dans les classes.

La passion de Guillaume Godart : créer des jeux de société

C’est à son domicile, entouré de ses 450 jeux de société que Guillaume Godart crée les jeux de demain. De son imagination et de son expertise naissent des prototypes dont un a été primé au niveau international.

Guillaume Godart, Rolivalois depuis 8 ans, a exercé plusieurs métiers. Après des études de STAPS à Rouen, il fut, entre autres, technicien d’escalade et professeur des écoles. Grand joueur d’échecs, pratiquant les jeux de société, en dilettante au départ, puis par passion, il s’est mis à développer ses propres jeux, passant de cinq à huit heures par jour (ou nuit) sur ses créations. Recherches et études sur les thèmes qui l’inspirent, tests et arrangements pour toutes sortes de possibilités mécaniques avec des matériaux divers sont devenus son quotidien.  Toujours en recherche d’idées originales et conscient que le marché du jeu est saturé avec « plus de mille nouveautés par an », il part à la quête du Graal : « un jeu de qualité avec un super intérêt ludique, un beau jeu à effet Whaou !  L’important c’est d’avoir une identité propre, car, comme les plus grands auteurs de jeux tels Uwe Rosenberg, Bruno Cathala, Roberto Fraga, dont on reconnaît d’emblée l’identité par leurs jeux, la création est mixte et trouver sa pâte personnelle, c’est trouver son identité de créateur. »

Un Rolivalois au Festival de Cannes 

« Mercure », son premier jeu de société, a reçu en 2020 le 1er prix au Concours International des créateurs de jeux de société, catégorie « Expert » à Boulogne Billancourt, l’équivalent du Goncourt littéraire pour le secteur du jeu. « Tour de force pour un jeu de gestion…dimension de surprise rafraîchissante, véritable effet Whaou ! » :  le jury a été conquis… Mais il s’est heurté à la dure réalité des coûts de production. « Mercure » ne sera pas édité.

Depuis, la Covid et le confinement sont passés par là, « des années blanches », qui ont empêché de nombreuses manifestations et rencontres.  Pas découragé pour autant, Guillaume en a profité pour concevoir une quinzaine de prototypes. 2022 et c’est le grand retour du Festival des Jeux de Cannes « enfin, le vrai décollage de mon activité ». Grâce à son 1er Prix Guillaume y a été invité : « cela m’a permis de rencontrer enfin pendant quatre jours les grands éditeurs de jeux qui étudient testent et sélectionnent ; ce sera huit jeux pour moi, reste à savoir combien seront édités au final ».

Un partage de créateur pour un média de partage

En attendant la réponse pour une éventuelle édition qui lui permettrait de vivre de sa passion, ce papa poule ne perd pas son temps et aime à partager. Souvent, il emprunte le chemin de la ludothèque rolivaloise, son second quartier général où, bénévole de l’association qui la gère (La Semaine des 4 Jeudis), il donne à tester ses prototypes pour le plus grand plaisir des amateurs ! Par ailleurs, cet ancien professeur des écoles aime à retourner en classe pour donner à découvrir aux enfants « le processus de création dans sa diversité, le monde des jeux, leur mécanique et leur complexité… » Enfin, avec d’autres auteurs de jeux Normands, dont Grégory Grard l’auteur de « Mot Malin » qui connaît un succès international, il participe au BAR (le Bureau des Auteurs Rouennais) « cela permet d’avancer, de se créer un réseau, c’est essentiel car en tant que presque inconnu on a accès à rien… Le jeu de société est un média de partage et collectivement on avance plus vite ».

Guillaume Godart ne connaît pas la « page blanche », phobie de tous les créateurs : « c’est un métier énergivore… l’inspiration peut venir de tout, d’un vol de moineaux par exemple… C’est génial, toutes les situations de la vie sont propices à faire un jeu ! »

Retrouvez Guillaume et le Bureau des Auteurs Rouennais sur leur page Facebook

Envie d’une animation découverte autour du jeu ?
Guillaume Godart : 06 76 48 53 16

Le « Wagon », locomotive du parcours motricité

Souvent citée en exemple pour ses actions envers la jeunesse, Val-de-Reuil porte toute son attention aux plus jeunes Rolivalois par l’administration de crèches (Pivollet, Noés et Crèche familiale) et de la Maison de l’enfance. Focus sur une activité très en vogue au sein de cette dernière : le parcours motricité.

9h30 : c’est l’heure de motricité ! Le parcours est semé d’une dizaine de mini agrès aux couleurs vives, cerceaux, poutres, cubes, trampoline répartis dans une salle dédiée du relais petite enfance « Le Wagon », partie intégrante de la « Maison de l’Enfance ». On se déchausse. Les bambins, accompagnés de leur assistante maternelle libérale, peuvent commencer à explorer un parcours toujours différent. Au bout de dix minutes, l’effort aidant, on retire une veste ou un pull en trop. Et hop ! Obstacle franchi. Par le jeu, appréhender l’espace et acquérir l’équilibre devient vraiment amusant : les préscolaires s’en donnent à cœur joie !

Deux fois par semaine, le mardi et le vendredi matin, les codirectrices du relais, Nathalie Boissonnet et Julia Grandon, proposent en effet, à la dizaine d’assistantes maternelles libérales qui le fréquentent, cet atelier ludique et sportif parfait pour leur développement moteur. Emilie Charrat, éducatrice sportive de la ville, encadre ces petits bouts de chou pour leur apprendre à gérer les risques et leur propre sécurité en devenant plus autonomes dans leur gestuelle, en développant des capacités telles que sauter, grimper, enjamber… Mieux percevoir son environnement, travailler l’éveil, le goût de l’effort et la concentration sont aussi au programme du relais. Moment d’éveil musical au conservatoire, créneau ludothèque ou encore atelier développement durable, tout est ainsi mis en œuvre par le service municipal de la petite enfance pour accueillir assistantes maternelles et enfants dans d’excellentes conditions matérielles et humaines… Pour donner aux très jeunes enfants les atouts nécessaires à un bon développement corporel et intellectuel.

Coordonnateur de la Cité éducative (H/F)

Le coordonnateur de la Cité éducative est directement rattaché au responsable des Affaires Scolaires de la Ville. . Il travaille étroitement avec les partenaires de la Cité Educative (Education Nationale et services déconcentrés de l’Etat) au sein de la cellule de coordination de la Cité éducative.

Quinzaine du bien-être : 15 ateliers pour changer les idées des parents Rolivalois

Relaxation, sport, art,cuisine, massage… Du 9 au 20 mai, la Ville de Val-de-Reuil organise sa “Quinzaine du bien-être” ! Près de 15 ateliers destinés aux parents qui veulent se détendre ! Le programme.

Offrir un moment de répit aux familles rolivaloises, c’est l’objectif de la quinzaine du bien-être organisée par le service socio-éducatif de la Ville de Val-de-Reuil. Pendant 11 jours, 15 ateliers gratuits avec plusieurs créneaux disponibles en fonction de l’emploi du temps de chacun sont organisés dans diverses structures de la Ville.

Créer du lien social et gérer son stress

“Le but de ces ateliers est de permettre aux parents de prendre soin d’eux,de leur montrer comment gérer leur stress au quotidien, l’estime qu’ils ont d’eux…” explique Isabelle Avenel responsable du service socio-éducatif. Habituellement, la Ville organise des ateliers échelonnés tout au long de l’année, cette semaine est la parfaite occasion de rassembler les ateliers. Quatre actions sont proposées gratuitement à tous les parents habitant la ville nouvelle : sport, art, culinaire, bien-être et relaxation. 

Sur le temps scolaire, en soirée, dans la matinée, sur la pause déjeuner, les
créneaux sont tous adaptés en fonction des emplois du temps de chacun. Des agents du service des sports, des associations et artistes prendront part aux activités proposées. Dépêchez-vous les places sont limitées ! 

Attention ! L’inscription est obligatoire auprès du CCAS en demandant le service socioéducatif.

Par téléphone au 02-32-09-51-41 ou par mail « msonmez@valdereuil.fr »

Mme Mayide DUMAN et Mme Isabelle AVENEL répondrons à toutes vos questions.

Le programme :

 

40 PC de la Réussite remis à des collégiens et lycéens “méritants”

La Ville vient de remettre un ordinateur portable à 40 jeunes Rolivalois de milieu modeste qui se sont notamment distingués par leurs efforts ou leurs résultats. Une opération solidaire pour favoriser leur réussite scolaire. 

Difficile aujourd’hui, lorsqu’on est collégien ou lycéen, d’étudier sans ordinateur, sans internet ou sans outil numérique. Un constat plus éloquent encore depuis la crise sanitaire et ces cours en distanciel, ces visios en tout genre… D’où la décision de la Ville de jouer la carte de la solidarité à l’égard de ces jeunes, de ces familles privées d’équipement informatique faute de moyens financiers. « Grâce à un appel à projet, nous avons pu financer l’achat d’un ordinateur et de tous ses accessoires pour 40 jeunes Rolivalois qui n’en disposaient pas », indique Catherine Duvallet, adjointe au maire en charge de l’Education. Des collégiens de Montaigne, d’Alphonse Allais mais aussi des lycéens de Marc Bloch que les responsables des établissements avaient identifiés en amont pour s’être notamment distingués par leurs efforts, leur motivation ou leurs résultats scolaires.

Du matériel et un accompagnement

Le 8 avril dernier, lors d’une cérémonie officielle organisée dans l’enceinte du lycée rolivalois, 40 « PC de la réussite » ont ainsi été remis à leurs heureux bénéficiaires. Cet ordinateur portable accompagné d’une sacoche, d’un casque et d’une souris leur permettra désormais de disposer du matériel nécessaire pour poursuivre leur scolarité, libérés de ces freins numériques qui trop souvent les pénalisaient. « Dans cette mallette que nous vous remettons ce soir, il faut qu’il y ait une promesse : celle que vous travailliez bien. Vos efforts, votre réussite sont la contrepartie de notre solidarité », insistait Marc-Antoine Jamet devant les familles réunies.

En plus du matériel informatique fourni, la Ville propose un accompagnement technique et humain (dispensé par les médiateurs numériques de la Cyberbase) à ces jeunes et leur famille afin de garantir une utilisation optimale de ces nouveaux outils. Tous seront également suivis par le service socioéducatif de la mairie, en lien étroit avec les équipes éducatives des établissements scolaires.

Ce dispositif des « PC de la réussite » représente un coût total de 26 000 €, dont 20 000 € de financements de l’Etat dans le cadre de la Politique de la Ville.

Une lycéenne Syrienne remporte un concours national d’écriture en anglais

À tout juste 17 ans, Lobna El Kaisi vient de remporter un concours national d’écriture en langue britannique. Portrait d’une jeune fille brillante qui s’est parfaitement intégrée à sa ville d’adoption.

L’émotion était intense ce mardi au lycée Marc Bloch. Accueillie avec sa famille par la Ville de Val-de-Reuil en 2016, Lobna El Kaisi, une jeune Syrienne de 17 ans, vient de décrocher la première place d’un concours d’écriture en anglais. Une fierté pour ses parents émus de voir leur fille s’épanouir. 

Publiée dans un journal pour adolescents

Une fierté pour ses parents.

Le 24 novembre dernier, Tatiana Gebuhrer, la professeure de spécialité anglais de Lobna emmène ses élèves voir une exposition mettant en avant des femmes artistes , au musée du Luxembourg à Paris. “L’exposition mettait en avant les photos de Vivian Maier et Georgia O’Keefe. Les élèves de 1ère et terminale devaient choisir une photo de l’expo et écrire un texte de 200 mots sur celle-ci”, explique l’enseignante qui avait déjà reçu un premier texte de la jeune fille : “Beaucoup de leurs textes étaient trop longs. Alors j’ai demandé à ce qu’ils me rendent une autre version, Lobna a été dans les premiers à me rendre le sien. Ils pouvaient écrire en adoptant le point de vue d’un des personnages de la photo ou de la photographe.” Séduite, Tatiana envoie le texte au jury de Speak Easy, un journal pour adolescents qui organise chaque année un concours national. Le texte de Lobna fait alors sensation ; il est sélectionné pour être publié dans les pages web de la revue. “Mon texte parle d’amour, j’écris beaucoup sur le sujet et j’adore l’anglais ! J’ai choisi cette photo, car je trouve ça fort de voir des personnes âgées amoureuses”, explique la jeune fille qui a fait sa scolarité aux collèges Pierre Mendes France et Montaigne avant d’arriver au lycée Marc Bloch. 

“ Je suis contente d’avoir représenté le lycée !”

Fière de gagner un prix étudiant, les larmes de joie coulent sur ses joues. Mes parents sont fiers de moi, je suis contente d’avoir représenté le lycée » , souligne la jeune fille qui atteint 18/20 de moyenne dans sa spécialité qu’elle compte bien garder l’année prochaine. Pour la récompenser de ses efforts, l’équipe enseignante lui a offert un livre sur la photographe Vivian Maier, Catherine Duvallet, première adjointe au maire, lui a également remis quelques cadeaux. Parmi eux :  des places pour le théâtre de l’Arsenal, pour le cinéma les Arcades ainsi que des tickets de piscine  : “Elle était mon élève en 6ème à PMF, se souvient Catherine Duvallet.  C’était une très bonne élève attentionnée. Elle a deux points communs avec la photographe. Elle est très discrète comme était Vivian dans ses prises de vues et elle a des compétences uniques ”. 

L’exemple d’une intégration réussie pour cette jeune réfugiée qui attendra, on est sûr, des sommets ! 

Le texte de Lobna disponible ici :

https://www.speakeasy-news.com/vivian-maier-winners-premiere/


 

SOULMATE

True love? I thought it was a lie that generations have circulated over the years until I met him, the man who made a perfect adjustment to my life, not only did he make me believe in love, he made me believe in soul mates, sacrifice for the people we love. He made us perfect together, he always made sure to do things that make me happy and comfortable. I looked at him and at the wrinkles that tell the story of our love, our misery and our sacrifice, listing all the obstacles and happy moments we spent together. I smiled when he looked at me and said: “I love you”, I answered him, “I love you, too”, he said, “You look tired, sleep on my shoulder if you want to”. I didn’t hesitate and rested my head on his shoulder, and I’m thankful he’s been in my life all these years. He wasn’t just my husband, he was my friend, my lover, my family. A woman who was sitting in front of us on the bus told us: “Hello, my name is Vivian Maier, and I’m a photographer, I took a great picture of you both”, we saw the picture, and it was really great and we’ve agreed with her to publish it, of course. Under the title: SOULMATE

 

Traduction : 

Véritable amour ? Je pensais que c’était une blague entre générations qui circulait au fil des années avant que je le rencontre, l’homme qui a fait le parfait ajustement à ma vie, pas seulement fait croire en l’amour. Il m’a fait croire aux âmes-sœurs, aux sacrifices pour les gens que l’on aime. Il nous a rendu parfait ensemble, il s’est toujours assuré de faire les choses qui me rendent heureuse. Je l’ai regardé et les rides qui racontent l’histoire de notre amour, nos misères et nos sacrifices, en écoutant tous les obstacles et moment heureux que nous avons passés ensemble. J’ai souris quand il m’a regardé et dit : “Je t’aime”, je lui ai répondu : “Je t’aime aussi” et il m’a répondu : “Tu as l’air fatiguée, dors sur mon épaule si tu veux.” Je n’ai pas hésité et j’ai baissé ma tête sur son épaule. Je suis reconnaissante de l’avoir dans ma vie depuis toutes ces années. Il n’était pas seulement mon mari, il était mon ami, mon amant, ma famille. Une femme qui était assise en face de nous dans le bus nous a dit : “Bonjour, je m’appelle Vivian Maier et je suis photographe, j’ai pris une très belle photo de vous deux !” Elle nous a montré la photo et elle était vraiment belle, nous étions d’accord pour qu’elle la publie. Sous le titre de : âme-soeur. 

 

Journée portes ouvertes du lycée Marc Bloch

Le Lycée Marc Bloch vous invite à venir découvrir son établissement, le samedi 26 mars de 9h à 12h. Au programme de cette matinée : des ateliers animés par les enseignants et les élèves sur les enseignements, les spécialités, la nouvelle section sportive de Canoë Kayak, ainsi que sur les projets pédagogiques et éducatifs du lycée. Les élèves de la MDL (Maison Des Lycéens) animeront en musique leur atelier.

*Rens 02 32 59 50 75

Conseil municipal du 23 Mars 2022

Retransmission en différé du Conseil Municipal

Le conseil municipal a été retransmis en direct le 23 Mars à 20h00 sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/valde.reuil

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Ordre du jour

Conseil municipal du 1er Février 2022

L’organisation de la séance prend en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans le cadre de l’épidémie de COVID-19.

Retransmission en différé du Conseil Municipal

Le conseil municipal a été retransmis en direct le 1er Février à 19h30 sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/valde.reuil

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Ordre du jour

Des capteurs de CO2 dans les classes rolivaloises

210, c’est le nombre de capteurs de CO2 qui seront installés à Val-de-Reuil à la fin de l’hiver. Dans les 120 classes des écoles de la Ville, l’installation a déjà commencé. Explications. 

Petit, autonome, discret… Ce petit boitier a plus d’un tour dans son sac. Depuis le début de la pandémie de COVID-19, la Ville de Val-de-Reuil ne cesse de faire face au virus. Après les opérations de dépistages gratuits, le centre de vaccination, ou encore l’installation de purificateur d’air dans la cantine de l’école Louise Michel,  la Ville a décidé d’investir 38 000 euros (avec une aide de l’État) dans des capteurs de CO2 qui seront installés dans les écoles, les bâtiments municipaux accueillant du public et les bureaux collectifs de la mairie. 

Limiter les contaminations

Fortement conseillés par les autorités sanitaires, ces équipements préventifs permettent de jauger le niveau de dioxyde de carbone dans une pièce, une molécule qui est rejetée par nos poumons au moment de la respiration. Si le taux de C02 est trop élevé à l’intérieur d’une classe, les enseignants et les élèves sont plus susceptibles d’être contaminé si un cas de COVID est présent dans la pièce. “Il y a trois niveaux, le vert, le jaune pour un taux entre 1 000 et 1 400 et le rouge qui montre que le taux est au-dessus de 1 400. Quand on est au jaune, il faut aérer 5 à 10 minutes : quand il passe au rouge, il se met à biper, il faut alors créer un courant d’air”, explique Anne Lehelloco, responsable environnement à la Ville. 

Simples d’utilisation, ces boitiers sont liés à une application mobile où il est possible de suivre l’évolution et l’historique des taux de CO2. Paramétrables, ils peuvent être adaptés aux évolutions des réglementations futures. “La surveillance de la qualité de l’air dans les bâtiments scolaires, les crèches, les collèges et les lycées est une règle qui date d’il y a plus de 3 ans.”

Un investissement pour l’avenir 

Si les capteurs sont utiles pour la lutte contre l’épidémie, ils seront tout aussi efficients une fois la crise sanitaire terminée. À chaque hiver, pour toutes les maladies autres que le virus du COVID, un investissement sur le long terme pour une qualité de l’air améliorée et des réflexes gardés pour les maîtresses, maîtres et tous les écoliers.

 Val-de-Reuil en soutient aux enseignants 

Depuis le début de la crise sanitaire, la Ville de Val-de-Reuil a soutenu le corps éducatif pour mener au mieux leur mission d’éducation auprès des écoliers.Chaque lundi, les services techniques de la collectivité distribuent 5 masques FFP2 par enseignants, dans les 14 écoles rolivaloises, soit à peu près 800 masques offerts par semaine. Une action symbolique et nécessaire qui vient compléter la distribution régulière de gel hydroalcoolique et la mise à disposition d’affichage spécifique.

 

 

 

Lycée Marc Bloch – Journée portes ouvertes BTS Optique

👓🕶Vous aspirez à devenir opticien ? Bonne nouvelle ! Le Lycée Marc Bloch de Val-de-Reuil ouvre les portes de son BTS Optique au public !

À partir de 9h, samedi 29 janvier, venez découvrir cette formation d’exception au taux de réussite très élevé pour la profession (90 % en 2020), le BTS rolivalois est une des rares formations de la région avec Vire.

Plus de renseignements au 02 32 59 50 75.

Présentation des vœux de Marc-Antoine Jamet et de la Municipalité pour l’année 2022

Bienvenue en 2022 ! Quelques jours après le lever de rideau sur cette nouvelle année, Marc-Antoine Jamet et le conseil municipal vous présentent à nouveau leurs meilleurs vœux dans une interview exclusive sans tabou ni concessions autour des projets et moments forts de l’année.  

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

 

De 0:00 à 20:00 : Actualité générale

De 20:00 à 34:00 : Val-de-Reuil et ses partenaires

De 34:00 jusqu’à la fin : Actualité de Val-de-Reuil

Le magasin optique du lycée Marc Bloch !

Depuis sa création en 2008, le BTS optique du lycée Marc Bloch ouvre une boutique ouverte au grand public ! Tous les vendredis matin, il est possible de venir examiner sa vue ou changer de monture. Reportage. 

Comme chez un opticien classique, la boutique du lycée rolivalois accueille des clients venus de l’extérieur. De l’examen de vue à la pose de verres en passant par la prise en charge de la complémentaire santé, les opticiens en herbe sont directement plongés dans le bain de leur métier.

Premier BTS de Normandie

Rayons de lunettes, ordinateurs, miroirs… Les étudiants disposent de l’intégralité du matériel professionnel.  En plus d’avoir un taux de réussite très élevé pour la profession (90 % en  2020), le BTS optique de Marc Bloch est la première et rare formation de la région avec Vire.  “ Ce sont les deuxièmes année qui peuvent exercer dans la boutique. Ils peuvent choisir les collections, monter les verres, examiner la vue… C’est un très bon exercice pour eux car c’est de la vente réelle” , explique Camille Schwartz, enseignante et coordinatrice du BTS en entrant dans la boutique optique.

Dans le magasin, 16 élèves de 2ème année planchent sur les logiciels de prise en charge. Étant en formation initiale (pas d’alternance) les jeunes étudiants ne manquent pas la séance pratique du vendredi en boutique. Julie Gassa, 19 ans, a déjà pris en charge plusieurs clients : “ C’est très formateur, on est dans les conditions pour exercer le métier par la suite. J’ai déjà reçu plusieurs personnes de l’extérieur, pour des devis et des examens.” 

Au total, près de 350 montures sont proposées dans le magasin pédagogique. “On change de collection tous les ans. On les emmène à des salons pour qu’ils choisissent les modèles”, souligne Valérie Sauvage, une opticienne professionnelle qui intervient régulièrement le vendredi.  

Une formation prestigieuse qui offre aux étudiants un avenir assuré. Dans les trois mois après leur diplôme, plus de la moitié décroche un contrat  ! 

Magasin pédagogique, ouvert tous les vendredis matin (en période scolaire) de 8h à 12h. Lycée Marc Bloch, 1 Voie Bachelière, 27100 à Val-de-Reuil. Rens* : 02 32 59 50 75 

Conseil Municipal du 15 Novembre 2021

L’organisation de la séance prend en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans le cadre de l’épidémie de COVID-19.

Retransmission en différé du Conseil Municipal

Le conseil municipal a été retransmis en direct le 15 Novembre à 19h00 sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/valde.reuil

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Ordre du jour

Une nouvelle proviseure au Lycée Marc Bloch !

Depuis la rentrée, une nouvelle proviseure a pris ses fonctions au lycée Marc Bloch. À 55 ans, Thi-Hoa-Phuong Lefèvre a déjà plusieurs projets en tête. Portrait.

L’année scolaire débute avec quelques nouveautés. Dans les classes, Thi-Hoa Phuong Lefevre s’est présentée aux 750 élèves du lycée Marc Bloch. Cette Mont-Saint-Aignanaise vient succéder à Joël Garnier, à la direction de l’établissement. 

Enseignante puis principale 

Née au Vietnam, Thi-Hoa-Phuong est arrivée en France dans les années 80. Toute jeune, elle fait ses études au Havre, puis à l’université de Rouen où elle ressort diplômée d’un Master de chimie. “J’ai toujours su que je voulais enseigner” , souligne-t-elle se rappelant de ses premiers pas dans l’éducation nationale au lycée Jean-Rostand de Mantes-la-Jolie.

Après avoir fait ses armes en tant que professeur de sciences physiques au Lycée Sanghor d’Évreux, Thi-Hoa-Phuong s’est lancée dans la formation des enseignants dans un IUFM (Institut universitaire de formation des maîtres) : “J’ai arrêté, car le contact avec les jeunes me manquait, j’ai donc commencé en adjointe à la direction du lycée Pierre Corneille de Rouen puis au collège d’Isneauville. En 2014, je suis devenue principale au collège Le Roumois de Routot.”  Jusqu’à l’année dernière, où elle dirigeait le collège Henri Dunant d’Evreux qu’elle a laissé, fière d’avoir tissé des liens entre l’établissement et les entités locales. “J’aime bien bouger, ouvrir les yeux et les oreilles pour m’adapter. C’est enrichissant, ça permet de développer des compétences professionnelles et humaines riches de sens.”

“Je veux faire rayonner le lycée et les élèves à l’extérieur” 

 Pour cette nouvelle année scolaire, elle a décidé de revenir dans sa ville de cœur qu’elle a quitté il y a 30 ans : “ Le lycée Marc Bloch de Val-de-Reuil était dans mes premiers vœux ! J’ai vu sa construction, je suis arrivée aux débuts de la ville, revenir ici est un pur plaisir”. 

Le 2 septembre, elle a posé ses dossiers dans son nouveau bureau prête à faire la rencontre des jeunes à la quête de leur bien-être : « J’ai plusieurs idées en tête. Je veux surtout faire rayonner le lycée dans le contexte local, pour qu’il soit plus visible de l’extérieur. Je veux valoriser le travail des élèves en tissant des liens avec les acteurs locaux !” Des associations aux collectivités, en passant par les entreprises et les médias, Thi-Hoa-Phuong travaille déjà à la création de partenariats qui permettront aux jeunes de se développer à l’intérieur du lycée, mais également en dehors des salles de classe : “Je veux donner un sens aux études des jeunes, les faire réussir tout en mettant en place des actions externes. Si un jeune participe à une compétition de sport par exemple, je viendrais le voir. Il faut qu’il soit pris en considération. Surtout dans le contexte actuel.” 

Le contact, la coopération, l’humain… des valeurs que cette nouvelle proviseure compte bien renforcer à Marc Bloch. Comme un lien commun avec la commune nouvelle…

 

INTERVENANT Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité (H/F) d’Octobre 2021 à Juin 2022

Cadre d’emploi : Adjoint d’animation

Au sein du service Socioéducatif, vous êtes en charge de l’encadrement et l’accompagnement des jeunes âgés, de 6 à 15 ans, dans les apprentissages, apports méthodologiques aux leçons.

Qualités et compétences requises

Vous développez et mettez en œuvre des activités éducatives et pédagogiques. Vous proposez et encadrez des sorties culturelles, des activités parents/enfants.

Vous disposez :

  • D’un bac +2 ou plus
  • D’expérience auprès d’enfants
  • Enseignants, étudiants et personnes retraitées bénévoles acceptés
  • Au delà de vos connaissances, votre disponibilité, discrétion, sens du service public et aptitudes éducatives sont des qualités indispensables pour exercer vos missions.

Conditions d’exercice

Rémunération statutaire et régime indemnitaire. Poste à pourvoir dès que possible. Contrat à durée déterminée (CDD) d’Octobre 2021 à Juin 2022.

Les horaires :

  • De 16h30-17h30 les groupes élémentaires (du CP au CM2)
  • De 16h30-18h00 les groupes collèges (de la 6ème à la 3ème)

Consulter l’offre

Merci d’adresser votre candidature d’ici le 24/09/2021

(lettre de motivation + curriculum vitae (+ photo)) par courrier électronique  à l’attention de M. le Maire : drh@valdereuil.fr

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter Madame Mayide DUMAN, Coordinatrice CLAS,Médiatrice Ecole – Famille par téléphone : 02.32.09.51.41 ou par courriel : msonmez@valdereuil.fr

.

Pour postuler par courriel

Recrutement INTERVENANT CLAS (h/f) CDD D'OCTOBRE 2021 A JUIN 2022

Au sein du service Socioéducatif, vous êtes en charge de l’encadrement et l’accompagnement des jeunes âgés, de 6 à 15 ans, dans les apprentissages, apports méthodologiques aux leçons.
  • Hidden
  • Non obligatoire
  • Types de fichiers acceptés : pdf, Taille max. des fichiers : 15 MB.
    3 fichiers maximum - taille maxi 15mb chacun. Format pdf

La Ville de Val-de-Reuil vous souhaite une bonne rentrée !

Retour des cartables, stylos et tableaux, les écoliers, collégiens et lycées feront leur rentrée demain dans les établissements de Val-de-Reuil ! La Ville vous souhaite une joyeuse rentrée 2021 !

Tournage & montage : Olivier Bonnet
Rédaction : Coline Lefèvre
Organisation : Benjamin Barber

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Après 33 ans à Léon Blum, la directrice de l’école tire sa révérence

Elle est arrivée à Léon Blum en 1987, depuis elle ne l’a jamais quittée. Cet été, Christine Desbois, directrice de l’école maternelle, fera ses valises pour une retraite bien méritée. Portrait. 

Elle a appris à enseigner sur le terrain. Des projets, elle en a réalisé des milliers. À 60 ans, Christine Desbois signe son départ en retraite, fatiguée mais heureuse des écoliers qu’elle a accompagné tout au long de sa carrière.

Institutrice à 20 ans 

“À la base je voulais enseigner les langues. J’ai fait deux ans d’études en Licence de langues étrangères appliquées et je me suis dit que ce n’était pas pour moi. Alors je suis passée par la petite porte” , se souvient la directrice de Léon Blum, les yeux pétillants en se rappelant ses premiers remplacements dans les écoles locales : “J’ai répondu à l’appel de recrutement massif en 1981. À l’époque, on passait un simple entretien.” C’est ainsi que Christine débute sa carrière à 20 ans en remplacement dans plusieurs écoles, sur le plateau du Roumois d’abord, puis à Igoville, Louviers et Thuit-de-l’Oison (anciennement Thuit-Signol)  : “Je me rapprochais de plus en plus de Val-de-Reuil”, sourit-elle dans le couloir qui mène à son bureau. Son métier, elle l’a appris sur le terrain appuyée par ses collègues et son passé d’animatrice qui lui est chère :  “Je faisais partie des Francas, un mouvement de formation populaire. À 15 ans j’étais animatrice dans les centres de loisirs. Ça m’a beaucoup aidé dans mon métier !” 

“C’est l’ouverture culturelle qu’il faut prôner” 

Christine lors de son dernier projet "au bout du rouleau" lors des fêtes de fin d'année
Christine lors de son dernier projet “au bout du rouleau” lors des fêtes de fin d’année

Titularisée, elle pose ses valises à Val-de-Reuil en 1985. Même à cette époque, la ville avait déjà une attractivité culturelle exemplaire face aux autres communes. “Il y avait, et encore aujourd’hui, tout ! Une médiathèque, un théâtre, des commerces…” , se souvient la Rolivaloise en sortant d’anciennes photos de classe lors de sa prise de fonctions à l’école Jean-Moulin la même année. Après deux ans à enseigner dans une classe de maternelle, elle est nommée à Léon Blum. Sa force de proposition et ses projets qui fédèrent les jeunes, lui ont permis de prendre la direction de l’école en 1994. Tout au long de sa carrière, Christine a toujours prouvé qu’à Val-de-Reuil tout était possible, que rien n’est inatteignable : “Je pense que la culture, c’est la base de tout. On s’amuse, on s’autorise des choses, on ne s’arrête jamais ! Je me souviens du premier projet de danse qu’on avait eu avec la compagnie Beau geste en 2003, c’était incroyable ! C’est ça, l’ouverture culturelle qu’il faut prôner à l’école.”

Pour les dernières heures de cours de ses 123 écoliers, avec ses collègues, elle n’a pas manqué d’idées. Un travail d’équipe qu’elle compte bien affirmer jusqu’à la fin de l’été où elle tournera une page de sa vie pour enfin se reposer et voyager. “Je vais pouvoir profiter des miens et partir hors vacances scolaires. C’est sur ça va me faire un grand vide , mais je viendrais leur apporter des biscuits !”, projette-t-elle se hâtant de passer du temps avec ses deux enfants infirmiers et ses petits enfants, pour un nouveau chapitre loin des pupitres… 

 

La Directrice de l’école Coluche prend sa retraite

Après 25 ans à diriger l’école Coluche, Nathalie M’Bongo M’Bappe tire sa révérence avec émotion. Portrait.

Son humanisme et sa curiosité avérée font de Nathalie un modèle pour tous les élèves qu’elle a accompagnés pendant plus d’un tiers de siècle. À 63 ans, cette travailleuse acharnée, à la tête de l’école Coluche, part en retraite à la fin de l’été.

“Ici, c’est comme ma seconde maison”

Dès qu’elle pousse la porte de son école, Nathalie M’Bongo M’Bappe est chez elle.“Je suis à l’aise partout ici, c’est comme ma seconde maison. J’y reste toute la journée, des fois tard le soir ”, confie-t-elle en se souvenant de ses premiers pas dans l’Éducation Nationale : “Je suis arrivée à Val-de-Reuil en 1982, remplaçante au Pivollet puis aux Dominos, je suis ensuite nommée aux Cerf-Volants où je reste pendant 5 ans.” Mais avant d’enseigner, Nathalie n’était pas destinée à devenir maîtresse. Originaire d’Évreux, elle a d’abord entrepris une année de littérature à l’université de Caen avant de se tourner vers la culture en partant à l’IUT de Bordeaux puis en psychologie et sociologie.“J’adore apprendre, j’aurais pu faire des études toute ma vie !”, souligne-t-elle sans savoir à l’époque, qu’un concours allait changer sa vie. “L’école a toujours eu une grande place à la maison, mon père était enseignant et principal. Mais au début je n’étais pas en accord avec le système. Un jour, mon ancienne maîtresse de CP m’a parlé d’un concours organisé pour créer des postes dans les écoles locales. Je me suis dit pourquoi pas.” Ni une ni deux, elle obtient le concours et débute dans les écoles rolivaloises en adoptant une pédagogie personnelle qui lui tient à cœur.

À Coluche depuis sa création

En 1988, une nouvelle école est ouverte à Val de Reuil : l’école Coluche. Nathalie y est nommée dès la première rentrée. Elle en deviendra la directrice en 1996. Depuis le début, elle apporte ses idées, concrétise des projets pour les élèves de maternelle et plus particulièrement de grande section. “ J’ai toujours voulu une école où l’on pouvait vivre, apprendre, sans jugements ni barrière institutionnelle. Un lieu en lien avec mes valeurs qui permet aux enfants et aux parents de se sentir bien » déclare-t-elle le sourire aux lèvres. Un espace de partage qu’elle a réussi à instaurer avec sa grande complice Nathalie Suzeau, enseignante en maternelle : “Nous avons eu de nombreux projets ensemble, notre lien est très fort. Toutes les deux, nous sommes complémentaires ! ”

Nathalie M’Bongo (à droite) avec son acolyte Nathalie Suzeau (à gauche)

Le 31 août, elle refermera la porte de son école pour la dernière fois. Les larmes coulent déjà mais elle est loin de s’arrêter et continuera toujours à transmettre ses connaissances et ses valeurs : “ Je pense peut-être à donner des cours de français aux femmes et aux mineurs isolés. Je suis également passionnée de cinéma, je passe des journées à lire, j’aime apprendre, découvrir de nouveaux univers. »

 En plus de quitter ses fonctions, Nathalie déménage pour se rapprocher de sa famille. Même si elle ne pourra pas être là lors de la rentrée car l’émotion sera trop vive, elle laisse derrière elle des enfants, des collègues, une ville, qui aura toujours le souvenir d’une directrice aux valeurs symboliques, contribuant au développement de nombreux petits rolivalois.

 

 

Une page se tourne à l’école du Pivollet

Après 40 ans d’enseignement au sein d’écoles rolivaloises, Agnès Anvers, directrice de l’école du Pivollet, termine sa carrière dans l’éducation passionnée comme au premier jour. Portrait.

Son métier est une vocation : à l’âge de 6 ans, elle se destine à devenir enseignante. Aujourd’hui, à 59 ans, Agnès Anvers tourne une page du livre de sa vie avec sérénité et à l’image d’autres professeurs rolivalois, a fait ses adieux, au début de l’été, à ses collègues et élèves de l’école du Pivollet.

“Je faisais l’école à mes petits frères dans leur chambre !”

Tout au long de sa carrière, la passion pour l’enseignement est restée intacte pour celle qui dès son plus jeune âge ne rêvait que d’une chose : devenir un jour enseignante. “J’ai toujours voulu enseigner ! A l’époque, je séquestrais mes petits frères dans leur chambre pour leur faire la classe “, se souvient avec le sourire Agnès Anvers qui se voyait devenir professeur de français en raison de son amour pour la littérature. ” C’est au lycée que je me suis rendu compte que j’étais plus attirée par l’enseignement auprès des plus jeunes : suite à mes expériences comme encadrante en colonie de vacances ou d’intervenante auprès d’association d’aides aux devoirs”. C’est en ce sens qu’ après son Bac, elle passe le concours de l’école Normale d’où elle ressort diplômée en 1983. “J’ai  commencé ma carrière à Louviers, dans une classe de maternelle. L’année d’après j’ai eu une opportunité à Val-de-Reuil où j’ai retrouvé tous mes collègues de promo !” se souvient-elle. “Beaucoup de postes s’ouvraient à cette époque, d’ailleurs  nous étions une dizaine issus de la même promotion à prendre nos fonctions sur la ville comme Christine Desbois, Yves Jezequel ou encore José Vidal ! C’est que des bons souvenirs”. 

Des souvenirs gravés

En effet, fin 1984, la commune nouvelle s’agrandit et des écoles sont créées dont Jean-Moulin, où Agnès se retrouve d’abord enseignante en maternelle puis, quelques années plus tard en élémentaire. Au début des années 2000 et après un passage à l’école des Dominos, elle pose ses craies au Pivollet en classe passerelle, l’ancêtre des classes TPS (très petite section). Aux côtés de Marie-France Tardif, elle instaure une pédagogie basée sur la transmission et la cohésion. “ Quand Marie-France est partie en retraite en 2018, elle m’a passé le flambeau. Ce que j’ai apprécié lors de de ces trois ans de direction, c’est l’esprit d’équipe : de voir comment tous les acteurs éducatifs s’allient pour mener à bien l’éducation d’un enfant. Un bon enseignant, c’est quelqu’un qui répond aux besoins de chaque enfant et de sa famille. On est une pièce du puzzle”. 

Un puzzle qui se termine, mais Agnès se souviendra toujours de ses nombreuses années de transmission. Sereine, elle est fière de ce qu’elle a accompli : “Je n’ai pas de pincement au cœur. J’ai bien fait mon travail, je l’ai toujours effectué avec bienveillance. C’est la fin d’une étape et le début d’une autre”. 

Un nouveau chapitre s’ouvre pour cette rolivaloise qui projette de voyager avec son mari et de profiter de ses petits-enfants, une nouvelle histoire loin des classes, qui elles restent ancrées dans son cœur.

Conseil Municipal du 7 Juin 2021

L’organisation de la séance prend en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans le cadre de l’épidémie de COVID-19.

 

Retransmission en différé du Conseil Municipal

Le conseil municipal a été retransmis en direct le 7 Juin à 19h30 sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/valde.reuil

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Ordre du jour

Oops! You forgot to select a pdf file.

carte-scolaire-ce-qui-change-entre-2021-et-2023

carte-scolaire-ce-qui-change-entre-2021-et-2023

Pour permettre à chaque petit Rolivalois d’être scolarisé à moins de 10 minutes de son domicile, tout en harmonisant les effectifs des écoles, la Ville réorganise sa carte scolaire. Une transformation en douceur lancée entre les rentrées 2021 et 2023. 

Le nouveau découpage en images

 

Détail des changements rue par rue

Tapez le nom de votre rue pour retrouver votre école de secteur pour l’année à venir

RUESSECTEUR 2021
Abreuvoir (impasse de l')Léon Blum
Abscisse (voie)Léon Blum
Adon (allée de l')Léon Blum
Andelle (chaussée de l')Les Dominos
Andelle (cour d')Les Dominos
Apprentis (rue)Coluche
Arcanes (place des)Le Pivollet
Argile (rue de la ) Les Dominos
Arianne (cour d')Les Dominos
Arronde (voie de l')Le Pivollet
Astrolabe (place de l')Le Pivollet
Aube (allée de l')Jean Moulin
Audience (rue de l')Louise Michel
Aurore (allée de l')Jean Moulin
Bac (rue du)Louise Michel
Bachelière (voie)Coluche
Bachinets (impasse des)Léon Blum
Balance (rue de la)Louise Michel
Balladins (passage des)Les Dominos
Balustre (rue du)Léon Blum
Bas (voie de)Léon Blum
Berges (chaussée des)Louise Michel
Bernaches (rue des )Les Dominos
Biches (allée des)Coluche
Bichoquet (sente)Léon Blum
Biodiversité (rue de la)Les Cerfs-Volants
Bocquets (impasse des)Léon Blum
Bocquillon (rue du)Jean Moulin
Bonaventure (voie)Léon Blum
Bonvoisin (rue)Les Cerfs-Volants
Boréale (voie)Jean Moulin
Boucaniers (allée des)Les Dominos
Brâme (allée du)Coluche
Brèche-aux-Rêves (la)Le Pivollet
Bucaille (rue de la)Jean Moulin
Bucolique (place)Les Dominos
Buissonnière (voie)Les Cerfs-Volants
Cabane (chemin de la)Les Cerfs-Volants
Cabastière (rue de la)Les Dominos
Calcul (rue du)Léon Blum
Cavé (rue du)Léon Blum
Cerf (clos du)Coluche
Cerisaie (rue de la)Léon Blum
Chalands (voie des)Le Pivollet
Chant-des-Oiseaux (rue du)Léon Blum
Chanterelle (impasse de la)Léon Blum
Château des Sablons (le)Louise Michel
Château-d'eau (rue du)Léon Blum
Châtellenie (rue de la) Les ArcanesLe Pivollet
Chaussée du parc ( face au commissariat)Les Cerfs-Volants
Chaussée du village Léon blum
Chênaie (la ) zac des noésLes Dominos
Chêne (angle du)Louise Michel
Cherche-Midi (rue du)Le Pivollet
Chœurs (voie des)Coluche
Clair-Pré (rue du)Jean Moulin
Climat (rue du)Les Dominos
Climuche (rue)Les Dominos
Clos (voie des)Coluche
Clouets (voie des)Léon Blum
Colvert (rue du)Louise Michel
Comètes (rue des)Coluche
Comminière (rue de la)Coluche
Compagnons (rue des)Le Pivollet
Compas (rue du)Léon Blum
Concerto (voie du)Coluche
Conquérant (rue du)Les Cerfs-Volants (Victor Hugo)
Cornalisiers (rue des) (1 à 45)Louise Michel
Cornalisiers (rue des) (46 et +)Le Pivollet
Corsaires (allée des)Les Cerfs-Volants (Victor Hugo)
Côteau (rue du)Léon Blum
Cottages (les)Jean Moulin
Coudée (voie)Le Pivollet
Coulis (chemin)Les Dominos
Cour mercure Les Cerfs-Volants
Courlis (rue du)Louise Michel
Courtine (rue)Léon Blum
Coutures (voie des)Jean Moulin
Craie ( rue de la ) entre PMF et gareLes Dominos
Creuset (square du)Le Pivollet
Dagobert (voie)Les Dominos
Découverte (voie de la)Louise Michel
Détente (rue de la)Louise Michel
Deux angles ( rue des)Léon Blum
Dix mai 1981 (voie du)Les Cerfs-Volants
Domaine de la MotteLouise Michel
Echange (voie de l')Le Pivollet
Ecoliers (clos) (domaine du Val) Coluche
EcologiqueLes Cerfs-Volants
Efants (chemin des)Louise Michel
Egalitaire (rue)Louise Michel
Elan (rue de l')Coluche
Energies douces (rues des)Les Dominos
Environnement (rue de)Les Dominos
Envol (voie de l')Les Cerfs-Volants (Victor Hugo)
Epargne (voie de l')Léon Blum
Eperviers (rue des)Les Dominos
Equerre (voie de l')Léon Blum
Escoliers (clos des) résidence du val Coluche
Estudiantine ( allée) Lycée Coluche
Euclide (voie d' )Léon Blum
Evette (rue de l')Léon Blum
Excelsior (voie de)Coluche
Falaises (route des)Les Dominos
Fantastique (voie)Les Dominos
Faon (allée du)Coluche
Farfadets (traverse des)Louise Michel
Ferme (voie de la)Les Dominos
Feu (cour du)Les Dominos
Fil-à-Plomb (rue du)Léon Blum
Fisc (impasse du)Léon Blum
Fleurs (rue des)Léon Blum
Forêt (impasse de la)Léon Blum
Forêt (rue de la)Léon Blum
Fossette (la)Jean Moulin
Fraternelle (allée)Louise Michel
Frédégonde (voie)Jean Moulin
Frène (rue du)Léon Blum
Frêsnes (clos des) Coluche
Gaillarde (allée)Louise Michel
Galion (voie du)Les Cerfs-Volants
Galopins (rue des)Louise Michel
Garance (voie)Les Cerfs-Volants
Général Leclerc (rue du)Léon Blum
Goujonnière (la)Jean Moulin
Grande (rue) (1 à 105)Les Dominos
Grande (rue) (106 à146)Le Pivollet
Hélianthe (rue de l') (1 à 33)Jean Moulin
Hélianthe (rue de l') (34 et +)Coluche
HéronLes Dominos
Huit-Mai-1945 (rue du)Léon Blum
Huttiers (chemin des)Louise Michel
Isocèle (rue)Léon Blum
Jardin de la Grosse BorneLes Cerfs-Volants
Jardins (clos des)Léon Blum
Jeunes (place aux)Les Dominos
Jeunes (rue)Les Cerfs-Volants
Justice (cour de la)Louise Michel
Kiosque (place du)Les Dominos
La Passe MarinièreLouise Michel
Lactée (voie)Coluche
Laie (rue de la)Coluche
Lance (cour de la)Les Dominos
Larigot (impasse)Les Dominos
Libertaire (allée)Louise Michel
Lierre (rue du)Les Dominos
Lièvre (rue du) 1 à 51Les Dominos
Lièvre (rue du) 42 à 50Les Cerfs-Volants
Lisière (route de la)Coluche
Lune (cour de la) Les ArcanesLe Pivollet
Magonie (allée de) Les ArcanesLe Pivollet
Maigremont (rue de)Léon Blum
Mailloux (rue Edmond)Léon Blum
Maraîchère (sente)Les Dominos
Marcassin (allée du)Coluche
Marelle (voie de la)Jean Moulin
Marelotte (rue de la)Léon Blum
Marmaille (voie)Louise Michel
Marmousets (rue des)Louise Michel
Mathilde (clos)Les Cerfs-Volants
Matinale (voie)Les Cerfs-Volants
Ménestrels (allée des)Louise Michel
Mercure (cour) IBS a côté de la Renadière Les Cerfs-Volants
Métairie (voie de la)Léon Blum
Métier (avenue des)Coluche
Métiviers (rue des)Léon Blum
Migole (rue de la)Léon Blum
Milouin (chemin du)Léon Blum
MinotaureLes Cerfs-Volants
Mitan (allée du)Louise Michel
Moissons ( rue des)Jean Moulin
Monnaie ( rue de la)Léon Blum
Moulin-Bachelet (rue du) Les ArcanesLe Pivollet
Mousquetaires (cour des)Les Dominos
Mousserons (rue des)Léon Blum
Murmures (impasse des)Léon Blum
Musarde (rue)Le Pivollet
Nation (voie de la)Léon Blum
Nation (voie de la) 30 à 34Pivollet
Nature (rue de la) (Eco quartier)Les Dominos
Nécropole AntiqueColuche
Odin (place)Louise Michel
Offrand (l') Les Dominos
Ombelles (clos des)Les Cerfs-Volants
Orangerie (brêche de l')Louise Michel
Orchestre (rue de l')Coluche
Ordonnée (voie de)Léon Blum
Orion (impasse)Coluche
Ourse (impasse de l')Jean Moulin
Palestre (voie de la)Les Cerfs-Volants
Pas-des-Heures (rue du)Les Cerfs-Volants
Pas-du-Coq (le)Les Dominos
Passe Marinière (la) Louise Michel
Pavane (impasse)Louise Michel
Payse (rue)Les Cerfs-Volants
Pentue (rue)Les Dominos
Persanne (voie) au cavéLéon Blum
Petit-Prince (chemin du)Louise Michel
Pierre-Première (rue)Les Cerfs-Volants
Pique-sou (allée)Léon Blum
Pirates (chemin des)Les Cerfs-Volants
Place du Climat Les NoésLes Cerfs-Volants
Plaine (rue de la)Jean Moulin
Plantes (voie des)Léon Blum
Pluvier (rue du)Louise Michel
Point du jour (allée du) (1 à 8)Jean Moulin
Point du jour (allée du) (9 et +)Coluche
Pommeraie (voie de la)Léon Blum
Pommiers (les)Léon Blum
Pompe (rue de la)Les Dominos
Pont-vert (voie du)Léon Blum
Prat (rue du)Jean Moulin
Pressoir (rue du)Léon Blum
Prétentaine (la)Coluche
Professorale ( domaine du val)Coluche
Progrès ( résidence pasteur)Léon Blum
PythagoreLéon Blum
Quatre-Acres (voie des)Léon Blum
Quatre-Saisons (place des)Le Pivollet
Rable ( voie du) Les Dominos
Raines (rue aux)Léon Blum
Rapporteur (rue du)Léon Blum
Raquet (rue du)Jean Moulin
Rebec (clos du)Les Dominos
Regain (allée du)Les Cerfs-Volants
Renardière (la)Les Cerfs-Volants
Rhizomes (allée des)Léon Blum
Rimes (rue des)Louise Michel
Ritterhude (chaussée de)Coluche
Roche (rue de la) Les Dominos
Rondeau (chemin du)Louise Michel
Rougettes (voie des) (1 à 79)Jean Moulin
Rougettes (voie des) (80 et +)Coluche
Seine (route de)Louise Michel
Sages (allée des)Le Pivollet
Saint-Gilles (clos)Léon Blum
Saint-Jean (Plaine)Les Dominos
Sanglier (voie du)Coluche
Sarcelle (rue de la)Louise Michel
Sauvagine (rue de la)Louise Michel
Sciences ( chaussée du village )Léon Blum
Septentrion (rue) (1 à 14)Le Pivollet
Septentrion (rue) (15 et +)Les Cerfs-Volants
Soleil (voie) (1 à 79)Jean Moulin
Soleil (voie) (80 et +)Coluche
Solidarité (voie de la)Louise Michel
Temps-Libre (place au)Louise Michel
Terpat (rue du)Jean Moulin
Tertre (rue du)Jean Moulin
Thésée (square)Les Dominos
Thuillières (place des)Les Dominos
Thuillières (rue des)Les Dominos
Tilleuls (promenade des)Les Dominos
Torquette (rue de la)Jean Moulin
Tortue (rue de la)Les Dominos
Tournefeuille (impasse)Jean Moulin
Traverse des savants ( Résidence Pasteur)Léon Blum
Traversière (rue) (1 à 22)Le Pivollet
Traversière (rue) (23 et +)Les Cerfs-Volants
Trémois (rue du)Léon Blum
Trésorerie (clos de la)Léon Blum
Triangle (rue du)Léon Blum
Trident (passage du)Les Dominos
Triolets (allée des)Louise Michel
Troubadours (rue des)Louise Michel
Turbulents (passage des)Le Pivollet
Université (voie de l')Coluche
Val (rue du) Jean Moulin
Val Rollon (rue du)Léon Blum
Vallées (rue des)Jean Moulin
Verger (voie du)Léon Blum
Verseau (allée du) (1 à 9)Jean Moulin
Verseau (allée du) (10 et +)Coluche
Verte (voie) (impair)Les Cerfs-Volants
Verte (voie) (Pair)Les Dominos
Vikings (allée des)Léon Blum
Village (chaussée du), R.PasteurLéon Blum
Yrel (impasse)Les Dominos
Zénith (rue du) (1 à 20)Coluche
Zénith (rue du) (21 et +)Jean Moulin

Trois ans, trois étapes

Rentrée 2021

Seuls les nouveaux habitants et les familles dont le premier enfant entrera à l’école en septembre 2021 seront concernés par ce changement de carte scolaire.

Rentrée 2022

Les nouveaux habitants et les familles dont le ou les enfants n’étaient pas encore scolarisés seront dirigés vers la nouvelle école de secteur.

Deux options pour les familles dont les enfants sont déjà scolarisés : intégrer la nouvelle école de secteur dès la rentrée scolaire 2022 ou reporter d’une année ce changement.

Dans le cas d’une fratrie où un enfant est déjà scolarisé et un autre arrive à l’école pour la première année, le choix est également laissé aux familles.

Rentrée 2023

Tous les enfants seront scolarisés dans l’école de secteur définie par la nouvelle carte scolaire. Si les familles le souhaitent, les enfants (ou les fratries) pourront toutefois terminer leur scolarité dans leur école initiale.

*Pour tous renseignements et inscriptions, contacter le service municipal des affaires scolaires au 02 32 09 51 55 ou scolaires@valdereuil.fr

 

Bulletin de suivi quotidien des classes fermées à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil viennent d’être fermées par l’Agence Régionale de Santé. Le point sur la situation ce lundi 29 mars. 

Face à la recrudescence des contaminations au sein des établissements scolaires, le Ministère de l’Education Nationale a pris la décision, en fin de semaine, de renforcer le protocole sanitaire dans l’ensemble des écoles de l’Eure comme des 18 autres départements français confinés. Un protocole qui s’applique donc désormais à tous les établissements (écoles, collèges, lycée) de Val-de-Reuil.

Concrètement, chacune des classes où un cas positif a été détecté après le vendredi 27 mars, est contrainte de fermer ses portes. Tous ses élèves, considérés comme cas contact, doivent immédiatement s’isoler à la maison pendant une durée de 7 jours et réaliser un test de dépistage avant de pouvoir revenir à l’école.

Dans notre commune, plusieurs classes maternelles et élémentaires sont aujourd’hui fermées sur décision de l’Agence Régionale de Santé. A charge pour l’Education Nationale de faire appliquer cette mesure.

Voici la liste des classes aujourd’hui concernées ; liste qui sera quotidiennement mise à jour car susceptible d’évoluer tout au long de la semaine : 

ECOLE LEON BLUM  

  • Fermeture de 2 classes maternelles :

    • Classe de Petite Section / Moyenne Section de Mme Desbois jusqu’au 30 mars.
    • Classe de Grande Section de Mme Crasnier jusqu’au 2 avril
  • Pas de fermeture en élémentaire  

ECOLE COLUCHE

  • Fermeture de 3 classes maternelles

    • Sont concernées l’ensemble des classes de grande section, à savoir celles de Mme N’Bongo, M.Lanoes, Mme Suzeau jusqu’au 2 avril inclus
  • Fermeture d’une classe élémentaire

    • Classe de CM1 / CM2 de Mme Silva jusqu’au 6 avril inclus.

ECOLE DES DOMINOS

  • Fermeture d’une classe de Petite / moyenne section

    • Classe de Mme Arrieula jusqu’au 2 avril inclus
  • Fermeture d’une classe élémentaire

    • Classe de Mme Hermeline jusqu’au 2 avril inclus 

ECOLE DU PIVOLLET 

  • Fermeture d’une classe de petite / moyenne section

    • classe de Mme Delgas jusqu’au 2 avril inclus

Hormis la classe de petite section de Mme Pugin, tous les autres écoliers de maternelle ne sont pas accueillis à l’école cette semaine en raison de l’absence des enseignants. Seul un service minimum d’accueil est assuré pour les enfants dont les parents ont des contraintes professionnelles.

  • Pas de fermeture de classe en élémentaire

Les écoliers de CM1/CM2 de Mme Thevenin ne sont pas accueillis cette semaine en raison de l’absence de leur enseignante. L’enseignement est assuré à distance et un accueil proposé dans le cadre du service minimum d’accueil pour les enfants dont les parents travaillent. Retour en classe le mardi 6 avril.

JEAN MOULIN

  • Pas de fermeture de classe en maternelle

En revanche, en raison de l’absence des trois enseignantes de Grande Section, les élèves de ce niveau ne sont pas accueillis à l’école jusqu’au 31 mars inclus. Un accueil est toutefois assuré pour les enfants dont les parents travaillent. 

  • Pas de fermeture de classe en élémentaire 

LOUISE MICHEL 

  • Pas de fermeture de classe en maternelle

  • Pas de fermeture de classe en élémentaire

CERFS VOLANTS

  • Pas de fermeture de classe en maternelle

  • Pas de fermeture de classe en élémentaire

 

COMMUNIQUÉ : La Ville met en place une aide exceptionnelle de 250 euros par étudiant

Communiqué de la Ville de Val-de-Reuil
Pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire,
la Ville met en place une aide exceptionnelle
de 250 euros par étudiant

L’ampleur de la crise et sa durée vont, si rien n’est fait, conduire des dizaines de milliers d’étudiants, aux situations fragiles, vers la précarité. En France, un étudiant sur trois vivrait actuellement sous le seuil de pauvreté.

À la stagnation universitaire et au mal-être psychologique qu’entraîne la fermeture des universités, à l’isolement et à l’enfermement subis, aux stage annulés et aux emplois étudiants introuvables, s’ajoutent désormais les difficultés financières et sociales.

Amplifiant les 150.000 euros de l’allocation de solidarité rolivaloise déjà versée en mai dernier à 600 familles aux revenus modestes pour un soutien alimentaire de 250 euros, et prolongeant le doublement des fonds de la commission des secours du CCAS, Marc-Antoine Jamet, Maire de Val-de-Reuil, a annoncé la mise en place d’une aide exceptionnelle à destination des étudiants Rolivalois affectés par la crise.

Conforter les parcours universitaires, valoriser une scolarité, permettre à chacun de poursuivre ses études dans un environnement propice à l’épanouissement personnel et à l’obtention d’un diplôme, donner à tous la possibilité de progresser, par la formation et la connaissance, avant d’aborder sa vie professionnelle, est une priorité de la municipalité. De la petite enfance à l’université, elle accompagne, soutient, investit massivement dans la réussite éducative de tous les jeunes Rolivalois.

Pour la municipalité, il était inconcevable qu’un étudiant soit contraint de renoncer ou de réviser ses ambitions universitaires, qu’il ne puisse se nourrir ou se loger. Tous doivent accéder, sans frein, à leur projet d’étude, d’insertion professionnelle et de vie. Pour les étudiants Rolivalois, aux origines souvent modestes, contraints de souscrire à un prêt ou d’ajouter au rythme de leur journée d’enseignement un travail tôt le matin ou tard le soir, des années d’efforts ne peuvent être réduites à néant. Un grand nombre d’entre eux ne peuvent s’appuyer sur leurs familles pour faire face aux charges courantes, aux dépenses de première nécessité. C’est une inégalité, une de plus, une de trop, que la crise a contribué à accélérer et à creuser.

C’est pourquoi la Ville, via son Centre Communal d’Action Sociale, rend opérationnelle, à compter du lundi 8 février, une aide exceptionnelle ouverte aux étudiants Rolivalois pénalisés par la crise sanitaire. Son montant est fixé à 250 euros par étudiant. Elle sera attribuée, sous condition de ressources, aux jeunes, âgés de moins de 25 ans, habitant à Val-de-Reuil ou dont l’un des parents réside dans la commune. Chaque étudiant devra se munir d’un certificat de scolarité en cours de validité dans une école ou une formation post-Baccalauréat.

Pour répondre à l’urgence, l’accès à cette allocation sera facilité et le délai de versement de l’aide raccourci pour être inférieur à un mois. Au-delà du critère d’attribution financier, correspondant à un reste à vivre inférieur à 300 euros par mois ou 10 euros par jour et par personne, les agents du CCAS examineront chaque demande et tiendront compte des situations individuelles et parfois complexes de tous les étudiants qui s’adresseront à eux pour bénéficier de ce dispositif.

Dès aujourd’hui, les étudiants Rolivalois peuvent adresser leur demande et solliciter un rendez-vous auprès des agents de la Ville en appelant au 02.32.09.51.41 ou en écrivant sur ccas@valdereuil.fr. Vous pouvez également transmettre votre demande par le formulaire en bas de page.

À l’initiative de ce dispositif de soutien aux étudiants, Marc-Antoine JAMET a déclaré : «Avoir entre 18 et 25 ans ne peut pas être synonyme de sacrifice et de renoncement. Depuis un an, la génération étudiante paie un lourd tribut aux conséquences sociales de la pandémie. Les difficultés à régler un loyer ou des frais d’inscription, à subvenir aux besoins alimentaires ou à se déplacer, ont des répercussions terribles sur la vie des étudiants. De la situation scolaire et sociale dans laquelle se trouvera la jeunesse à la fin de cette crise dépendra notre capacité à redresser et à relancer notre pays. Aucun jeune ne peut être laissé au bord du chemin. Comme nous l’avons fait dès le début de la crise, auprès des plus modestes, des plus fragiles, des plus vulnérables, de celles et ceux qui, par la perte d’un emploi ou la baisse de leurs revenus, ont été mis en difficulté, j’ai demandé que soit versée une  aide exceptionnelle aux étudiants Rolivalois les plus durement frappés par la crise. Son objectif est double : compenser la perte de revenus des étudiants privés de stages ou de «job étudiant » et renouer avec des conditions propices à l’apprentissage et à la préparation de leur avenir professionnel. Par ailleurs, je réexprime le souhait, au moins pour la durée de la crise, que le RSA soit ouvert à tous nos concitoyens de 18 à 25 ans. C’est une préoccupation que ne semblent pas partager les sénateurs de droite Eurois qui, en début de semaine dernière, ont voté contre la proposition d’étendre le RSA aux étudiants. 20 exécutifs départementaux sont prêts à expérimenter cette mesure. Je demande à la majorité du département de l’Eure et à son Président de rejoindre cet appel et de s’inscrire dans ce mouvement.»

Nous transmettre votre demande

Aide exceptionnelle aux étudiants

la Ville, via son Centre Communal d’Action Sociale, rend opérationnelle, à compter du lundi 8 février, une aide exceptionnelle ouverte aux étudiants Rolivalois pénalisés par la crise sanitaire. Son montant est fixé à 250 euros par étudiant. Elle sera attribuée, sous condition de ressources, aux jeunes, âgés de moins de 25 ans, habitant à Val-de-Reuil ou dont l’un des parents réside dans la commune.
  • Votre situation

  • Vous devez avoir moins de 25 ans pour bénéficier de cette aide. Format 01/01/2021
  • Vous pouvez nous faire parvenir en pièce jointe, carte d'étudiant, certificat de scolarité, ou tout autre document spécifiant votre situation en cours de formation. Ce champ est obligatoire.
  • Préciser ici, le nom, prénom de votre parent habitant Val-de-Reuil. Un seul suffit pour traiter votre demande.
  • Déposer les fichiers ici ou
    Taille max. des fichiers : 128 MB.
      Merci de nous transmettre, l'avis d'imposition du parent rolivalois, un document attestant de votre situation en cours de formation. Un Relevé d'identité bancaire (RIB) ou sera versée l'aide si vous y avez droit.

    Vous êtes sans connexion