Étiquette : éducation

Bulletin de suivi quotidien des classes fermées à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil viennent d’être fermées par l’Agence Régionale de Santé. Le point sur la situation ce lundi 29 mars. 

Face à la recrudescence des contaminations au sein des établissements scolaires, le Ministère de l’Education Nationale a pris la décision, en fin de semaine, de renforcer le protocole sanitaire dans l’ensemble des écoles de l’Eure comme des 18 autres départements français confinés. Un protocole qui s’applique donc désormais à tous les établissements (écoles, collèges, lycée) de Val-de-Reuil.

Concrètement, chacune des classes où un cas positif a été détecté après le vendredi 27 mars, est contrainte de fermer ses portes. Tous ses élèves, considérés comme cas contact, doivent immédiatement s’isoler à la maison pendant une durée de 7 jours et réaliser un test de dépistage avant de pouvoir revenir à l’école.

Dans notre commune, plusieurs classes maternelles et élémentaires sont aujourd’hui fermées sur décision de l’Agence Régionale de Santé. A charge pour l’Education Nationale de faire appliquer cette mesure.

Voici la liste des classes aujourd’hui concernées ; liste qui sera quotidiennement mise à jour car susceptible d’évoluer tout au long de la semaine : 

ECOLE LEON BLUM  

  • Fermeture de 2 classes maternelles :

    • Classe de Petite Section / Moyenne Section de Mme Desbois jusqu’au 30 mars.
    • Classe de Grande Section de Mme Crasnier jusqu’au 2 avril
  • Pas de fermeture en élémentaire  

ECOLE COLUCHE

  • Fermeture de 3 classes maternelles

    • Sont concernées l’ensemble des classes de grande section, à savoir celles de Mme N’Bongo, M.Lanoes, Mme Suzeau jusqu’au 2 avril inclus
  • Fermeture d’une classe élémentaire

    • Classe de CM1 / CM2 de Mme Silva jusqu’au 6 avril inclus.

ECOLE DES DOMINOS

  • Fermeture d’une classe de Petite / moyenne section

    • Classe de Mme Arrieula jusqu’au 2 avril inclus
  • Fermeture d’une classe élémentaire

    • Classe de Mme Hermeline jusqu’au 2 avril inclus 

ECOLE DU PIVOLLET 

  • Fermeture d’une classe de petite / moyenne section

    • classe de Mme Delgas jusqu’au 2 avril inclus

Hormis la classe de petite section de Mme Pugin, tous les autres écoliers de maternelle ne sont pas accueillis à l’école cette semaine en raison de l’absence des enseignants. Seul un service minimum d’accueil est assuré pour les enfants dont les parents ont des contraintes professionnelles.

  • Pas de fermeture de classe en élémentaire

Les écoliers de CM1/CM2 de Mme Thevenin ne sont pas accueillis cette semaine en raison de l’absence de leur enseignante. L’enseignement est assuré à distance et un accueil proposé dans le cadre du service minimum d’accueil pour les enfants dont les parents travaillent. Retour en classe le mardi 6 avril.

JEAN MOULIN

  • Pas de fermeture de classe en maternelle

En revanche, en raison de l’absence des trois enseignantes de Grande Section, les élèves de ce niveau ne sont pas accueillis à l’école jusqu’au 31 mars inclus. Un accueil est toutefois assuré pour les enfants dont les parents travaillent. 

  • Pas de fermeture de classe en élémentaire 

LOUISE MICHEL 

  • Pas de fermeture de classe en maternelle

  • Pas de fermeture de classe en élémentaire

CERFS VOLANTS

  • Pas de fermeture de classe en maternelle

  • Pas de fermeture de classe en élémentaire

 

Partagez :

COMMUNIQUÉ : La Ville met en place une aide exceptionnelle de 250 euros par étudiant

Communiqué de la Ville de Val-de-Reuil
Pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire,
la Ville met en place une aide exceptionnelle
de 250 euros par étudiant

L’ampleur de la crise et sa durée vont, si rien n’est fait, conduire des dizaines de milliers d’étudiants, aux situations fragiles, vers la précarité. En France, un étudiant sur trois vivrait actuellement sous le seuil de pauvreté.

À la stagnation universitaire et au mal-être psychologique qu’entraîne la fermeture des universités, à l’isolement et à l’enfermement subis, aux stage annulés et aux emplois étudiants introuvables, s’ajoutent désormais les difficultés financières et sociales.

Amplifiant les 150.000 euros de l’allocation de solidarité rolivaloise déjà versée en mai dernier à 600 familles aux revenus modestes pour un soutien alimentaire de 250 euros, et prolongeant le doublement des fonds de la commission des secours du CCAS, Marc-Antoine Jamet, Maire de Val-de-Reuil, a annoncé la mise en place d’une aide exceptionnelle à destination des étudiants Rolivalois affectés par la crise.

Conforter les parcours universitaires, valoriser une scolarité, permettre à chacun de poursuivre ses études dans un environnement propice à l’épanouissement personnel et à l’obtention d’un diplôme, donner à tous la possibilité de progresser, par la formation et la connaissance, avant d’aborder sa vie professionnelle, est une priorité de la municipalité. De la petite enfance à l’université, elle accompagne, soutient, investit massivement dans la réussite éducative de tous les jeunes Rolivalois.

Pour la municipalité, il était inconcevable qu’un étudiant soit contraint de renoncer ou de réviser ses ambitions universitaires, qu’il ne puisse se nourrir ou se loger. Tous doivent accéder, sans frein, à leur projet d’étude, d’insertion professionnelle et de vie. Pour les étudiants Rolivalois, aux origines souvent modestes, contraints de souscrire à un prêt ou d’ajouter au rythme de leur journée d’enseignement un travail tôt le matin ou tard le soir, des années d’efforts ne peuvent être réduites à néant. Un grand nombre d’entre eux ne peuvent s’appuyer sur leurs familles pour faire face aux charges courantes, aux dépenses de première nécessité. C’est une inégalité, une de plus, une de trop, que la crise a contribué à accélérer et à creuser.

C’est pourquoi la Ville, via son Centre Communal d’Action Sociale, rend opérationnelle, à compter du lundi 8 février, une aide exceptionnelle ouverte aux étudiants Rolivalois pénalisés par la crise sanitaire. Son montant est fixé à 250 euros par étudiant. Elle sera attribuée, sous condition de ressources, aux jeunes, âgés de moins de 25 ans, habitant à Val-de-Reuil ou dont l’un des parents réside dans la commune. Chaque étudiant devra se munir d’un certificat de scolarité en cours de validité dans une école ou une formation post-Baccalauréat.

Pour répondre à l’urgence, l’accès à cette allocation sera facilité et le délai de versement de l’aide raccourci pour être inférieur à un mois. Au-delà du critère d’attribution financier, correspondant à un reste à vivre inférieur à 300 euros par mois ou 10 euros par jour et par personne, les agents du CCAS examineront chaque demande et tiendront compte des situations individuelles et parfois complexes de tous les étudiants qui s’adresseront à eux pour bénéficier de ce dispositif.

Dès aujourd’hui, les étudiants Rolivalois peuvent adresser leur demande et solliciter un rendez-vous auprès des agents de la Ville en appelant au 02.32.09.51.41 ou en écrivant sur ccas@valdereuil.fr. Vous pouvez également transmettre votre demande par le formulaire en bas de page.

À l’initiative de ce dispositif de soutien aux étudiants, Marc-Antoine JAMET a déclaré : «Avoir entre 18 et 25 ans ne peut pas être synonyme de sacrifice et de renoncement. Depuis un an, la génération étudiante paie un lourd tribut aux conséquences sociales de la pandémie. Les difficultés à régler un loyer ou des frais d’inscription, à subvenir aux besoins alimentaires ou à se déplacer, ont des répercussions terribles sur la vie des étudiants. De la situation scolaire et sociale dans laquelle se trouvera la jeunesse à la fin de cette crise dépendra notre capacité à redresser et à relancer notre pays. Aucun jeune ne peut être laissé au bord du chemin. Comme nous l’avons fait dès le début de la crise, auprès des plus modestes, des plus fragiles, des plus vulnérables, de celles et ceux qui, par la perte d’un emploi ou la baisse de leurs revenus, ont été mis en difficulté, j’ai demandé que soit versée une  aide exceptionnelle aux étudiants Rolivalois les plus durement frappés par la crise. Son objectif est double : compenser la perte de revenus des étudiants privés de stages ou de «job étudiant » et renouer avec des conditions propices à l’apprentissage et à la préparation de leur avenir professionnel. Par ailleurs, je réexprime le souhait, au moins pour la durée de la crise, que le RSA soit ouvert à tous nos concitoyens de 18 à 25 ans. C’est une préoccupation que ne semblent pas partager les sénateurs de droite Eurois qui, en début de semaine dernière, ont voté contre la proposition d’étendre le RSA aux étudiants. 20 exécutifs départementaux sont prêts à expérimenter cette mesure. Je demande à la majorité du département de l’Eure et à son Président de rejoindre cet appel et de s’inscrire dans ce mouvement.»

Nous transmettre votre demande

Aide exceptionnelle aux étudiants

la Ville, via son Centre Communal d’Action Sociale, rend opérationnelle, à compter du lundi 8 février, une aide exceptionnelle ouverte aux étudiants Rolivalois pénalisés par la crise sanitaire. Son montant est fixé à 250 euros par étudiant. Elle sera attribuée, sous condition de ressources, aux jeunes, âgés de moins de 25 ans, habitant à Val-de-Reuil ou dont l’un des parents réside dans la commune.
  • Votre situation

  • Vous devez avoir moins de 25 ans pour bénéficier de cette aide. Format 01/01/2021
  • Vous pouvez nous faire parvenir en pièce jointe, carte d'étudiant, certificat de scolarité, ou tout autre document spécifiant votre situation en cours de formation. Ce champ est obligatoire.
  • Préciser ici, le nom, prénom de votre parent habitant Val-de-Reuil. Un seul suffit pour traiter votre demande.
  • Déposer les fichiers ici ou
    Merci de nous transmettre, l'avis d'imposition du parent rolivalois, un document attestant de votre situation en cours de formation. Un Relevé d'identité bancaire (RIB) ou sera versée l'aide si vous y avez droit.
Partagez :

Pour Val-de-Reuil, l’éducation, à l’école, c’est une priorité. Avec le Département et le Rectorat, au collège, au lycée, c’est une corvée.

Communiqué de Marc-Antoine Jamet
Maire de Val-de-Reuil
Président de la commission des finances de la Région Normandie
Pour Val-de-Reuil, l’éducation, à l’école, c’est une priorité.
Avec le Département et le Rectorat, au collège, au lycée, c’est une corvée.

Trop c’est trop. Quel est le grand ou le petit timonier qui, quelque part, a juré d’avoir la peau des enseignants de Val-de-Reuil, d’en décourager les parents d’élèves et, pour les enfants, d’y arrêter l’ascenseur social. On se souvient comment, par une décision purement politicienne, pour construire de nouveaux collèges là où les électeurs sont plus dociles, dans le sud de l’Eure, et en restaurer là où, plus près de nous, il y avait un risque que l’alliance LR/LREM perdre un canton, le département, manœuvré en catimini par le ministre Lecornu, avait rayé de la carte le collège Pierre Mendès France de Val-de-Reuil.

On mesure aujourd’hui l’incommensurable dose d’incompétence et la sombre bêtise que recélait cette injustice. Nous en payons les conséquences au prix fort : saturation des collèges voisins Michel de Montaigne et Hyacinthe Langlois, recul de la mixité sociale à Alphonse Allais, dégradation des résultats aux examens, fatigue et temps de trajet allongé pour les enfants. Il semble que cela ne suffise toujours pas à ceux qui ignorent (ou feignent d’ignorer) que les établissements situés dans les quartiers de la Politique de la Ville demandent plus de moyens, plus de crédits, plus d’attention, ainsi que l’avait pourtant souligné l’actuel chef de l’État dans un fameux discours qu’il prononça à Grenoble

Les démolisseurs de l’école laïque, gratuite et obligatoire ont donc jugé qu’il fallait passer la vitesse supérieure. Réveille-toi Jules Ferry, ils sont devenus fous ! En préparation de la rentrée scolaire 2021/2022, les prévisions d’effectifs et de moyens affectés aux établissements scolaires du second degré viennent d’être dévoilés. Classes surchargées, dotations horaires diminuées, conditions de sécurité des élèves non assurées, projets d’excellence sacrifiés, tel est le détonnant cocktail que devraient avaler collégiens et lycéens rolivalois en septembre prochain, telle est la voie ou plutôt l’impasse vers l’échec, que souhaitent tracer Département et Rectorat pour l’avenir des enfants de Val-de-Reuil, Léry, Pont de l’Arche, Poses ou du Vaudreuil. Incohérence, désinvolture et mépris se le disputent pour caractériser ces orientations néfastes auxquelles il doit être immédiatement remédié, comme je l’ai martelé, hier soir, au conseil d’administration du lycée Marc Bloch. Cette situation s’apparente à du sabotage en administration organisée. Elle ne peut durer.

Depuis 20 ans, la municipalité investit, chaque année, 2 millions d’euros en moyenne dans la réussite éducative des élèves Rolivalois. Écoles reconstruites, réhabilitées et modernisées, projets pédagogiques innovants, soutenus et financés, sorties scolaires subventionnées, classes numérisées, matériel acheté ou  remplacé, dédoublements des effectifs facilités, moyens humains renforcés avant, pendant et après les temps scolaires, davantage encore pendant les deux confinements : la Ville a fait de l’éducation la première de ses priorités. Il n’est pas un dispositif, une mesure ou une expérimentation proposée par le Ministère de l’Education Nationale en faveur de l’Education prioritaire que nous n’ayons intégré ou accompagnéCette politique partenariale volontariste, construite avec les Inspections de circonscription ou d’académie, grâce au remarquable travail du corps enseignant, s’est traduite dans notre Ville par une hausse continue du nombre d’élèves, de classes et de professeurs. Elle n’a qu’un seul objectif : permettre à chaque élève, quel que soit son origine ou son parcours de compenser, par l’école, les inégalités de la vie. Les statistiques le rappellent : celles-ci sont, hélas, à Val-de-Reuil plus criantes que partout ailleurs dans l’Eure. Notre engagement devrait être relayé par l’ensemble de la communauté éducative. Il ne semble plus trouver, chez ceux qui ont la responsabilité d’y veiller, la moindre volonté. Pour le Département et le Rectorat, assurer l’égalité des chances est devenu une corvée.

Avec 630 élèves, au moins, dans un établissement dont on a longtemps dit qu’il ne pouvait en compter que 500 et qui n’en abritait autrefois que 400, les effectifs du collège Michel de Montaigne, à la prochaine rentrée, vont exploser. Au-delà de l’inquiétante augmentation du nombre des élèves par classe, et d’un environnement pédagogique dégradé, c’est la sécurité même des enfants  qui n’est plus assurée. Faudra-t-il attendre qu’un accident se produise pour s’en inquiéter ? La commission de sécurité a eu l’occasion, à plusieurs reprises, d’estimer que les locaux actuels, par leurs circulations inadaptées, des couloirs étroits et des toilettes en nombre insuffisant (10 en tout et pour tout), ne peuvent accueillir autant d’enfants. La limite compatible avec un accueil de qualité, déjà dépassée cette année,  va continuer d’être franchie sans qu’aucun moyen d’encadrement supplémentaire ne soit prévu pour en neutraliser les effets. Silence dans les rangs du Rectorat et du Département. Le collège Michel de Montaigne n’est, hélas, pas le seul à faire les frais de cette politique de gribouille.

Le Collège Alphonse Allais n’a, lui, conservé de son appellation REP+ que le nom. Seul collège du département de l’Eure à entrer encore dans cette catégorie, après la mise en coupe réglée de Pablo Neruda à Evreux, toute personne censée aurait pensé, sans imaginer se tromper, qu’il ferait l’objet d’une attention plus soutenue. Les élèves de Criquebeuf et des Damps, que le Département, déconnecté de toute réalité, obstinément enfermé, avait cru voir intégrer l’établissement pour diversifier les origines sociales des enfants, s’en sont allés vers l’enseignement privé. Pari perdu. En matière d’éducation, il vaut mieux tenir la barre que naviguer au hasard et jouer à la loterie. Le gâchis vire à la gabegie. La proportion de catégorie sociale défavorisée, près de 80%, n’a jamais été aussi élevée dans ce collège. Une révision immédiate de la carte scolaire est indispensable. Elle permettrait de rapatrier les élèves brinquebalés plus d’une heure dans les transports, de Pont de l’Arche à Louviers, soumis à un rythme journalier effréné, contraire à toutes les recommandations pédagogiques en matière de rythme de l’enfant, partant de chez eux à 7h15 pour n’en revenir qu’à 18h15. Ils retrouveraient ainsi, dans un établissement qui a la capacité de les recevoir, des conditions d’études favorables à leur réussite. La Ville, les parents et les enseignants le demandent. Personne ne répond.

Comme si cela n’était pas assez, les mêmes irresponsables s’en prennent maintenant au Lycée Marc Bloch. Celui-ci, il y a trois ans encore, affichait des résultats au Baccalauréat parmi les meilleurs de l’Académie et faisait pâlir les établissements rouennais assis sur leur réputation. C’était trop beau. L’établissement subit désormais la réduction de ses dotations horaires, la fermeture d’une division de seconde et des effectifs programmés pour atteindre 35 à 36 élèves par classe dès leur entrée au lycée. Pour les trois prochaines années, ce sont 163 heures d’enseignement qui seront retranchées du quota annuel dont est doté le lycée. Comment, dans ces conditions, à l’oral, en langues étrangères, dans les enseignements scientifiques, pour lesquels toutes les études internationales s’accordent à dire que nous accusons un retard important, un élève peut-il s’exprimer ? L’établissement de Val-de-Reuil, le seul, dans l’Eure, à être directement rattaché à un réseau d’éducation prioritaire renforcé, dans lequel étudient 300 élèves issus d’un Quartier Politique de la Ville, serait celui qui perdrait le plus d’heures de tous les établissements du département. Scandaleux.

Depuis trois ans, les signaux d’alarme ont tous été tirés : baisse de la réussite aux épreuves du Baccalauréat, suppression des heures d’aide personnalisée en langues, en mathématiques et en français, fin du dédoublement des heures d’enseignement moral et civique, renoncement à de nombreux projets impliquant des rémunérations en heures supplémentaires effectives. On prétexte, pour justifier rabais et coup de rabot, une baisse progressive des effectifs. Qui veut noyer son chien dit qu’il a la rage. C’est la perte d’attractivité et la baisse des moyens qui sont la cause de ce recul. Non l’inverse. Que sont devenus les programmes d’excellence, l’originalité, la rareté, la spécialité qui permettaient d’attirer des élèves de l’Agglomération et du département ? Pour combattre les inégalités, il faut éviter l’appauvrissement ou la banalité. Ce sont ces programmes, ces options, en langues rares ou anciennes par exemple, ces projets, culturels et internationaux, qui, demain démantelés, permettaient d’élever, d’émanciper, d’ouvrir à de nouveaux horizons des lycéens qui, à défaut de revenus familiaux suffisants, pouvaient en bénéficier. C’est aussi se prémunir qu’on assassine d’autres Samuel Paty. Je connais le dévouement et l’engagement sans faille des enseignants. Leur ambition est intacte. Celle, du Rectorat, en revanche, fait cruellement défaut. Il faut un réveil et un sursaut.

Alors que chacun s’inquiète des risques de décrochage et des conséquences de la crise sanitaire sur l’avenir de notre jeunesse, que le gouvernement, hier soir, par la voix du Premier ministre Jean Castex, annonçait des moyens renforcés pour les quartiers de grande précarité, je demande, que, sous l’autorité de la Rectrice d’Académie, sans prétexter pour ne rien faire l’imminence d’élections locales, qu’une réunion visant à accélérer la révision de la carte scolaire du second degré, garante de la sécurité des élèves et de l’équilibre et la mixité des effectifs dans les collèges de Val-de-Reuil, Pont de l’Arche et Louviers, soit organisée et que l’on en finisse sans délai avec les coupes budgétaires, les fermetures de division en seconde, l’absence de vision et d’ambition dont souffre actuellement notre Lycée.

Contact presse : Thomas TOUTAIN – 06.13.80.45.49thomas.toutain@valdereuil.fr

Partagez :

Conseil Municipal du 23 Novembre 2020

Retrouvez la retransmission en direct du Conseil municipal du 23 Novembre

L’organisation de la séance prend en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans le cadre de l’épidémie de COVID-19.

 

Retransmission en direct du Conseil Municipal

Dès 19h sur notre page Facebook

Ordre du jour

Partagez :

Une infirmière apprend aux écoliers de Louise Michel à bien porter le masque

Vendredi 6 novembre, les élèves de l’école Louise Michel ont pu poser toutes leurs questions à l’infirmière du collège Montaigne, Pascale Massines. Tout au long de la journée, la professionnelle de santé a donné des conseils aux jeunes enfants sur le port du masque.

Après les gestes barrières, le port du masque est maintenant généralisé pour les élèves dès l’âge de 6 ans. Afin de sensibiliser ses écoliers, Rodolphe Delorme, directeur de l’école Louise Michel, a demandé à une infirmière de l’Éducation Nationale d’intervenir dans toutes ses classes. Un moment de partage et d’échange qui a apporté des réponses aux plus curieux.

Apprendre le plus tôt possible

Ne pas toucher ses yeux, retirer le masque sans risque, le délai pour le changer… Toutes ces informations, Pascale Massines a voulu les apprendre aux écoliers pendant une trentaine de minute par classe. ”  Étant infirmière, j’ai toujours eu l’habitude de le porter. Le but de ma venue est d’apprendre aux plus petits à porter le masque tout en répondant à leurs questions. Car plus ça rentre dans leur tête de bonne heure, plus ça devient systématique. C’est un âge où il est plus simple de communiquer” explique la professionnelle de santé qui met l’accent sur des pratiques simples et efficaces.

Des conseils pour bien porter le masque

Dans la classe de CE1 de Nadège Bescond-Boutleux, les questions fusent. Après une brève introduction, Pascale passe directement au vif du sujet : “D’abord, il faut éviter de se gratter et d’y toucher. Car on propage le virus partout avec nos mains. Ensuite, pour l’enlever on utilise les élastiques !” Deux doigts se lèvent. “Papa m’a dit qu’il faut le changer dans la journée, c’est vrai ? Mais pourquoi on doit le porter si on est à plus d’un mètre ” s’interroge Armand avec un petit masque noir taille enfant. L’infirmière répond en toute simplicité qu’il faut le changer “toutes les 4 heures mais on fait le mieux qu’on peut, Je sais que c’est difficile pour vous, mais vous êtes courageux. Et pour la distance, il faut quand même le porter car ça permet d’éviter au maximum les postillons de salives qui s’échappent quand on parle.” Solène quant à elle se demande si elle peut le retirer devant chez elle : “On fait comment, c’est dans notre maison ou devant notre maison ?”  Pascale lui montre sans parler comment enlever le masque en toute sécurité et lui répond une fois la bouche couverte : “Tu l’enlèves dès que tu es chez toi, à l’intérieur, ensuite tu vas le mettre à la poubelle si c’est un jetable, sinon tu le met au lavage et tu te laves les mains.”  

Prendre soin de soi 

Les dix écoliers semblent bien assimiler les conseils de l’infirmière qui leur remet à tous un petit flyer de prévention. Outre le masque, se protéger du froid est indispensable en temps de pandémie : “Il faut faire attention à soi et bien se couvrir le matin ! Mettez vos manteaux et vos écharpes.” L’enseignante Nadège Bescond-Boutleux, leur conseille aussi de ne pas aller à des anniversaires ou aux goûters entre amis : ” Si vous voyez d’autres personnes que votre famille, mettez un masque et surtout n’allez pas à des invitations de copains d’école. C’est pour votre santé et la leur.” 

Toutes les classes ont écouté et ont échangé jusqu’à 14h avec Pascale qui était ravie de montrer aux enfants la nécessité du masque. Une intervention qui a rassuré les petites bouilles pour éviter le surplus d’angoisse dans ses temps difficiles.

Partagez :

La Médiathèque relance son drive !

Contrainte de fermer ses portes au public, la Médiathèque du Corbusier a remis en place son système de Drive. Tous les Rolivalois peuvent dès à présent se ravitailler en ouvrages sans risque!

Les lecteurs n’ont pas à s’en faire ! En un coup de fil, le nouveau polar du moment peut se glisser sur leur table de chevet ! Qui dit re-confinement, dit sécurité, il est donc désormais interdit de flâner dans les allées. Mais la Médiathèque du Corbusier ne s’avoue pas vaincue et s’adapte de nouveau en relançant son drive pour ne pas perdre le lien avec ses lecteurs.

Les retours et emprunts se déroulent comme en mai dernier

Vincent Baillot sera en charge de récupérer les livres dans les bacs

Contrairement au premier confinement, le système de drive a été enclenché dès aujourd’hui. Comme en mai, les ouvrages qui ont été empruntés pourront être déposés du mardi au samedi de 13h à 16h dans des bacs disponibles à l’entrée de la salle des expositions. «Les gens ne rentrent pas, comme ça il y a aucun contact. Le port du masque est obligatoire. Du gel hydroalcoolique sera à leur disposition et ils devront respecter le marquage au sol devant la porte.» rassure Valérie Barchino responsable du secteur jeunesse qui ne change pas les règles sanitaires : «Tous les livres papier partent ensuite en quarantaine pendant trois jours et ceux avec du plastique pendant neuf jours. Pour la désinfection, on le fait toujours avec de l’éthanol.»

La salle des expositions se situe à gauche de l’entrée principale

Quant aux emprunts, le système ne change pas non plus. Les équipes de la Médiathèque ont travaillé d’arrache-pied pour élaborer des listes de lectures (disponibles à la fin de cet article) qui s’adaptent à tous les profils de lecteurs ! Les commandes peuvent être prises par téléphone du mardi au samedi de 9h à 12h et de 13h à 16h au 02 32 59 31 36 ou par courriel à l’adresse mediatheque.lecorbusier@valdereuil.fr. Une fois le livre choisi et réservé, les amateurs de bouquins pourront récupérer leur précieux ouvrages sur rendez-vous préalablement pris lors de la réservation (sur une plage horaire du mardi au vendredi de 13h à 17h). Contrairement aux retours, les livres sont à retirer à l’entrée de l’établissement où un guichet d’accueil a été installé devant les portes coulissante. Une vitre en plexiglas séparera les agents des clients.

Le portage des livres à domicile pour les plus de 65 ans et les personnes fragiles est également renouvelé sur demande par téléphone ou par mail.

Les livres jouent les mannequins en vitrine

Pour Valérie Barchino, rompre le lien avec ses lecteurs est une nouvelle fois difficile : «On s’était adaptés, depuis mai, on a eu une augmentation d’inscrits incroyable. J’avais de nouveaux lecteurs tous les jours !» Afin d’établir un lien à distance, la responsable du rayon jeunesse à déjà mis en évidence une farandole de livres sur les tables en face des vitrines de la médiathèque : «Quand les gens passent, ils peuvent voir les nouveautés et donc potentiellement réserver un ouvrage. Elles changeront toutes les semaines pour proposer une variété de livres pour tous les goûts.»

 

La sélection de la Médiathèque :

Médiathèque Le Corbusier 88 rue Grande à Val-de-Reuil.
Appeler le 02 32 59 31 36

Partagez :

Les écoles rolivaloises ont rendu hommage à Samuel Paty chacune à leur manière

Ce lundi 2 novembre, les sept écoles de Val-de-Reuil ont rendu hommage à Samuel Paty. À 11h, une minute de silence a été respectée dans chaque classe. Certains établissements ont fait le choix de personnaliser cet hommage à leur manière… Reportage aux Dominos et au Pivollet où l’heure était à la discussion.

Le 16 octobre dernier, Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie et d’éducation civique est décédé pour avoir fait son métier. Ce lundi, à 11h, l’ensemble du corps enseignant de Val-de-Reuil a rendu hommage à leur confrère. Dans chaque classe, une minute de silence a été respectée. Au Pivollet, les élémentaires ont assisté à la lecture de la lettre de Jean-Jaurès ; quant aux Dominos, pas de lettre, mais 30 minutes de discussion autour de la liberté d’expression. Deux interventions qui ont fait réfléchir les jeunes écoliers, posant des questions tout au long de la matinée.

La lettre de Jaurès en vidéo pour les élémentaires du Pivollet

Au sein de l’école du Pivollet, dans la classe de CM1-CM2 , les enfants se tiennent debout silencieux, l’air grave et compatissant face à ce tragique incident. En présence de Christian Avollé, adjoint en charge du cadre vie de Val-de-Reuil, ils ont effectué une minute de silence avant de visionner, ensemble, la lettre de Jean-Jaurès adressée aux instituteurs dans laquelle il rappelle aux enseignants l’importance de leur rôle dans l’accompagnement des élèves mais aussi la noblesse de leur métier. Un instant solennel à l’issue duquel l’élu de la Ville s’est adressé aux élèves pour leur rappeler les droits dont bénéficie chacun en matière de liberté et d’égalité des chances et de la bienveillance qu’exercent leurs instituteurs au quotidien.

Liberté d’expression, république et religion aux Dominos

« On fait ça pour rendre hommage au professeur » s’est exclamée Elise en réponse à son maître d’école, Laurent Avenel, qui voulait voir si les jeunes écoliers savaient pourquoi ils devaient ne plus faire de bruit pendant une minute. 11h, l’horloge sonne. Les 17 élèves de CM1 se lèvent tous en même temps et arrêtent de dessiner. Le directeur de l’école des Dominos, Gilles Fleury, a décidé de ne pas lire la lettre de Jean Jaurès aux enfants : « Elle est trop compliquée, mais on va discuter sur le sujet » 

Une fois tous rassis dans le respect des gestes barrières, les multiplications et la dictée attendront un peu. « Notre responsabilité à nous c’est que vous deveniez responsables et soyez respectés » signale l’enseignant à ses élèves. « C’est quoi un deuil national ? » lance Gilles Fleury en inscrivant le terme sur le tableau blanc. Les enfants hochent la tête de gauche à droite timidement avant que leur instituteur leur explique la définition : « c’est un événement grave qui suit la perte de quelqu’un à l’échelle nationale. Mais pourquoi on en parle ? »

Quelques doigts se lèvent pour évoquer la mort de Samuel Paty et sa matière, l’histoire géographie. « Mais il n’enseignait pas que ça » poursuit le directeur en expliquant aux jeunes gens que Samuel Paty instruisait aux collégiens la citoyenneté. Un doigt se lève. Pour Stan, être citoyen, c’est “respecter la loi.” À sa droite, une de ses camarade précise : “C’est apprendre à être respectueux et vivre en harmonie.”  Une réponse qui fait sourire Gilles sous son masque : “C’est ça, et ce prof enseignait ce que c’était la loi, le vivre ensemble.”

“Il y a des gens qui voudraient qu’on soit en colère les uns contre les autres. Et bien, cette journée est spéciale car elle empêche de leur faire croire qu’on l’est.” 

Toujours dans le calme, l’échange continue vers un sujet plus précis, la religion. Laurent Avenel prend alors la main : “Quand on fait de l’histoire, on est obligé de parler de comment fonctionnent les religions.” Pour illustrer ses propos, le professeur s’avance en direction d’une frise chronologique qui longe les murs de la classe. “Vous voyez, chacun peut croire à ce qu’il veut de façon personnelle. Je vous ai déjà parlé du prophète et de l’église, ça fait partie des programmes.” explique-t-il en pointant désormais la déclaration des droits de l’homme et du citoyen accrochée sur la porte d’entrée. “Vous voyez, en France la République nous protège. La liberté d’expression permet à tous de dire ce que l’on aime ou non. Et si on n’est pas d’accord, on n’a pas à se battre pour ça” déclare le directeur de l’établissement en insistant sur les valeurs de la constitution. Les deux professionnels de l’éducation ont voulu conclure leur intervention en faisant un lien en douceur avec le terrorisme : “Il y a des gens qui voudraient qu’on soit en colère les uns contre les autres. Et bien cette journée est spéciale car elle empêche de leur faire croire qu’on l’est.” 

Deux scènes qui se sont répétées tout au long de la matinée, partageant ainsi les valeurs Républicaines à tous les petits rolivalois qui repartiront chez eux le cœur et la tête pleine de savoirs que leurs maîtres et maîtresses leur ont inculqués au fil de la journée.

 

Partagez :

Un stage d’impro pour oser s’exprimer

Des minis comédiens ont suivi un stage de théâtre pendant trois jours à la salle Prétentaine. Grâce aux conseils de Martin-James Vanasse, directeur artistique de la compagnie GIFLE, six jeunes rolivalois se sont initiés à la pratique de l’improvisation, de quoi susciter des vocations….

Enfiler le costume d’un artiste sans n’avoir jamais fait de scène. C’était le but du stage intensif organisé par le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale)  de Val-de-Reuil dans le cadre du dispositif de l’escale culturelle. Du mercredi 28 à vendredi 30 octobre, six jeunes collégiens et lycéens ont appris le théâtre d’impro dans le but de décomplexer la prise de leur parole et de prendre confiance en eux.

Plus facile à voir qu’à faire

“C’est la fin du monde !” s’exclame Eda telle une véritable actrice. Depuis mercredi, la jeune adolescente de 13 ans s’essaye au théâtre six heures par jour avec ses cinq autres camarades à la salle Prétentaine. Pauline Bonet, référente du parcours PRE (programme de réussite éducative) du CCAS, explique le double intérêt de ce stage : “Le théâtre favorise la confiance en soi. Ça leur permet de voir les bases et d’être paré pour affronter des futurs oraux ou bien des situations de la vie quotidienne.”

Par groupes de trois, les jeunes doivent improviser plusieurs pièces en quelques minute à l’aide d’un thème précis donné par Martin-James Vanasse. Après avoir joué leur impro “destination le sud” , le comédien débriefe sur les points positifs et négatifs en leur donnant des conseils pointilleux : “ça allait dans tous les sens, vous avez fait un mix entre l’impro et la compari.”

Ce stage intensif  a séduit les jeunes gens qui ne se rendaient pas compte du travail à accomplir pour devenir un artiste. “Le théâtre ce n’est pas ce que l’on croit, c’est pas facile. J’en ai jamais fait, tout à un début. C’est un bon essai, peut-être qu’à l’avenir je serais humoriste.” projette la lycéenne de 16 ans, Khadiga, qui se voit déjà au Zénith. Seyda aussi n’aurait jamais imaginé la difficulté de la comédie. Cette jeune curieuse de 15 ans voulait approfondir ce qu’elle avait déjà vu à l’école primaire : “Je ne savais pas que c’était aussi dur. Je me disais que c’était simple, mais il y a beaucoup de vocabulaire. Je trouve ça fabuleux, on s’est beaucoup amusé.” Son frère, Omer, trouvait le concept aguichant. “Je me suis dit que ça pouvait faire une activité. C’est sympa, j’ai appris beaucoup de termes et je connais mieux l’impro maintenant.” explique le collégien de 11 ans qui est prêt à revivre l’aventure mais ne se voit pas comédien à l’avenir : “Je veux être architecte de production en bâtiment.”  Quant à Salemadou, 13 ans, ce stage était un bon moyen pour “jouer sur scène.”

Se forcer à exprimer ses idées

Certains d’entre eux n’auraient jamais osé parler en public et encore moins devenir des comédiens. Eda a d’ailleurs accepté ce stage pour vaincre sa timidité. “J’en ai fait en primaire, et je voulais voir comment ça se passait. Maintenant, j’ai plus confiance en moi. Je suis timide à la base, j’arrivais pas trop à parler. Cela m’a beaucoup aidé.” souligne la mini actrice de 13 ans qui se voit bien en ouverture de rideau. Un enjeu important pour l’intervenant, Martin-James Vanasse, qui partage ses connaissances tout en poussant les jeunes au plus haut. “Là c’est le premier jet et ils se prêtent facilement au jeu. L’impro, c’est un déterminant social très fort, une ouverture culturelle avec laquelle on échange avec les autres. Tout le monde à plein d’idées, et il faut que chacun arrive à les exprimer. Et ça, les jeunes l’ont vite compris.” se réjouit le comédien qui, même en pause, observe ses élèves en train de créer une nouvelle pièce sans qu’il ne leur demande : “J’ai allumé quelque chose en eux et, ils vont continuer à l’entretenir et peut-être un jour produire. Pour preuve, j’ai croisé un jeune rolivalois que j’ai eu à l’école des Dominos il y a une dizaine d’années, et il se souvient de moi, il a entretenu cette soif de curiosité.” En plus de les aider à délier leur imagination et leurs langues, l’artiste exploite leurs origines si précieuse, que lui-même a expérimenté en 30 ans de carrière : “Chez eux, certains parlent dans une autre langue ou bien regardent la télévision de leur pays d’origine. Ils sont baignés au quotidien dans une autre culture, et cette double origine doit être conservée sur scène. Il faut jouer avec ! ” 

Les six rolivalois ont continué jusqu’à 16h30 avec un match d’improvisation mêlant humour et ironie. Une présentation devant leurs parents était prévu le 4 novembre à la MJA (Maison des Jeunes et des Associations). Confinement oblige, leur pièce est reportée pour protéger leur santé et celle de leurs ainés. Ils pourront montrer leur acquis dans leur salon pour amener un peu de gaieté tout en restant en sécurité !

 

Partagez :

Les Clowns rolivalois font découvrir le Népal aux écoliers

L’équipe des Petites mains a démarré son tour des écoles ! Après avoir fait le tour du Népal l’an dernier, les quatre bénévoles de l’association avaient promis d’aller à la rencontre des écoliers rolivalois. La promesse est tenue ! Jérôme Revel et Charlène Damour ont démarré leur visite à l’école des Dominos ce jeudi 15 octobre, pour raconter leur voyage à travers une exposition de 40 photos.

“Wahou !” C’est la réaction des élèves de la classe de Grande Section de Marie-Laure Thomas en voyant les objets ramenés par l’association des Petites Mains. Depuis le 15 octobre, et tout au long de l’année, Jérôme Revel et Charlène Damour font le tour des écoles de Val-de-Reuil pour présenter leur voyage au Népal qu’ils ont effectué en été 2019 avec Julie et Luc Piednoir. Lors de leur périple, les acolytes ont ramené une ribambelle de souvenirs dont des photos de leur spectacle de Clown, des objets, ainsi qu’un documentaire qui sortira en hiver prochain. Un moment de partage intergénérationnel unique qui a captivé les jeunes enfants.

Faire passer un message humaniste

Nez rouge bien placé, un sac bien garni, et c’est parti pour raconter l’histoire de leur “grande aventure” aux écoliers des Dominos.” Le but est de faire passer un message aux enfants, comme quoi les artistes peuvent porter quelque chose d’humaniste. Il est possible de découvrir une population autrement ! C’est ce que je veux montrer à ces jeunes gens . C’est la deuxième partie d’une belle aventure “ se réjouit Jérôme Revel avec passion. Charlène Damour, en charge de la production, souhaite sensibiliser au maximum les bambins :“J’ai vraiment hâte de voir leur réaction !” Le planning des classes en main, un coup d’œil à l’exposition photo dans le hall, et c’est parti pour enclencher la porte de la première classe !

Tous en cercle, les élèves ne bougent pas d’un trait. Leurs yeux s’interrogent sur la venue des deux Petites Mains devant leur tableau. Pour commencer, Jérôme et Charlène imposent une brève révision : “Essayez de trouver le Népal sur le globe !” Quelques doigts se lèvent en harmonie pour tenter de répondre. Ils poursuivent leur présentation en contant leur voyage de Katmandou (la capitale du Népal) aux Montagnes Népalaises les plus rurales. Sous les regards attentifs, Charlène demande aux enfants s’ils ont déjà vu un clown. “Non !” répondent les écoliers en chœur avant de rire aux éclats devant le nez de Jérôme.

Rites, mandalas et langue locale

Les deux bénévoles sortent ensuite de leur sac plusieurs objets qu’ils ont ramenés de leur aventure : mandalas, tenue traditionnelle, figurine ou encore des bâtons d’encens qu’ils font sentir aux enfants. “ça sent la menthe !” s’exclame le petit Joseph absorbé par les vestiges qu’il a en face de lui. Après une démonstration d’essayage de la tenue traditionnelle, Charlène explique comment dire bonjour au Népal. Un grand “Namasté” retentit alors dans toute l’école. Des sourires complices clôturent la matinée, créant un lien entre des civilisations lointaines. Il n’y a pas que les élèves qui semblent séduits par l’action. “C’est très intéressant. Raconter ce voyage est bénéfique pour les élèves qui ne se rendent pas forcément compte de la différence de vie de ces populations.” souligne Karine Sanchez, l’ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles) de la maîtresse.

Le documentaire sur leur périple sortira en février 2021. Les enfants pourront contempler l’exposition de photos pendant trois semaines avant de faire profiter les autres écoles de Val-de-Reuil. Une belle rencontre qui se poursuivra tout au long de l’année avant que les Clowns ne repartent au Népal pour des retrouvailles bien méritées.

 

 

 

Partagez :

1000 MASQUES INCLUSIFS : FAIRE BARRAGE AU VIRUS SANS QUE LE MASQUE NE SOIT UNE BARRIÈRE

La Ville a remis 300 masques inclusifs aux enseignants, ATSEM, AVS, personnels de crèche, agents d’accueil municipaux et CCAS. Sept cent masques supplémentaires doivent être livrés d’ici la fin de la semaine. Sur demande auprès du CCAS, ils seront mis à la disposition des personnes sourdes, malentendantes ou rencontrant des difficultés pour s’exprimer.

Vendredi dernier, les sourires sont redevenus visibles, les expressions limpides… Dans la classe de maternelle grande section de Corinne Hantzberg, les enfants de l’école Jean Moulin redécouvrent avec un plaisir non dissimulé le sourire de leur enseignante préférée.  Et pour cause : depuis vendredi dernier, la Ville a procédé à une distribution de masques inclusifs fabriqués dans les ateliers ébroiciens de l’APF France Handicap à destination des enseignants, ATSEM, AVS, personnel de crèche mais aussi des agents d’accueil municipaux et le CCAS.

« Faire barrage au virus sans que le masque ne soit une barrière, telle est la raison pour laquelle j’ai souhaité que la Ville soit la première collectivité du département de l’Eure à commander auprès de nos partenaires de l’APF un millier de masques inclusifs destinés à favoriser l’apprentissage du langage et de la lecture à l’école, à améliorer la communication entre les agents d’accueil municipaux et les usagers de nos services publics et à équiper les personnes en situation de handicap  », explique Marc-Antoine Jamet, Maire de Val-de-Reuil. « Beaucoup de choses se passent au niveau de l’expression et de la communication non verbale. En ce sens ce masque permet à la fois à chacun de se protéger mais également à leurs interlocuteurs de voir le visage complet de ceux qui le portent, ce qui constitue un véritable atout pédagogique pour les enseignants », précise Catherine Duvallet, 1ère Adjointe en charge de l’Education.

Un outil pédagogique indispensable

En effet, côté enseignants, on ne boude pas son plaisir : « C’est super ! », exprime Aurélie Lefebvre, une enseignante en Très Petite Section (TPS) de l’école Jean Moulin à l’égard de ce masque transparent et anti-buée. « Avec les masques traditionnels, nos voix sont étouffées, on ne peut pas travailler l’articulation et la communication avec les enfants est rendue difficile. C’est impossible d’apprendre à parler sans voir la bouche de son interlocuteur. Ça va nous changer la vie ! ». Une pensée partagée par l’ensemble du corps enseignant rolivalois mais également par tous les fonctionnaires de la Ville au contact des usagers des services publics municipaux.

Certifié par la DGA, anti-buée et lavable en machine à 60°C

Au-delà de favoriser la communication verbale, ce masque novateur, inventé par Anissa Mekrabech, jeune créatrice toulousaine, elle-même atteinte de surdité, obéit aux mêmes règles d’utilisation que les masques en tissu. « Il peut être lavé 20 fois à la machine à 60°C. Le tissu en lui-même est un tissu chirurgical. On a choisi un niveau d’épaisseur qui permet une filtration de plus de 98% des particules. Il est le seul masque inclusif à avoir reçu la certification de niveau 1 de la Direction Générale de l’Armement. Pour la partie plastique, c’est un PET spécifique qui est utilisé avec un traitement de surface pour pouvoir recevoir l’anti-buée », précise David Torres, directeur régional adjoint à l’APF Entreprises, en charge de la production de ces masques inclusifs. Il fait part également des bienfaits de ce dernier au regard de l’emploi sur les entreprises adaptées. « Depuis que l’on a démarré la production de masques sur Évreux, on y a créé une dizaine d’emplois et près de 150 sur toute la France », conclut-il en soulignant les innovations apportées en permanence à ces masques fabriqués uniquement à la main, avec la participation de sa créatrice Anissa Mekrabech.

Partagez :

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens – 100 mesures pour protéger, accompagner, déconfiner en toute sécurité

à lire également

* Page 6 50 000 masques distribués à tous les Rolivalois
* Page 9 Sous les masques, la solidarité
* Page 9 Coup de pouce aux familles
* Page 11 A la crèche, les bébés cocoonés et protégés
* Page 12 Aux écoles, les grands moyens !
* Page 15 Sécurité maximale à l’Espages
* Page 19 Facebook Live : le plébiscite !
* Page 20 Accès à la mairie : mode d’emploi
* Page 23 Garder la ville propre
* Page 24 Commerce : l’union fait la force
* Page 25 Grand retour du marché
* Page 28 Attention, travaux !
* Page 30 Marc-Antoine Jamet réélu avec 90 % des voix
* Page 31 Les visages du nouveau conseil municipal

Votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°20 – DECEMBRE 2020 – JANVIER 2021

En une de ce numéro : Nos commerçants ont du talent ! - Plateforme clic et collecte, plan de soutien ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°15 - DÉCEMBRE 2019 - JANVIER 2020

Val de Reuil_Infos n°15 – DÉCEMBRE 2019 – JANVIER 2020

En une de ce numéro : Priorité aux piétons : un plan sécurité en action. Des aménagements partout en ville ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°14 Septembre - Octobre - Novembre 2019

Val de Reuil_Infos N°14 Septembre – Octobre – Novembre 2019

En une de ce numéro : Aux écoles, les grands moyens ! Zoom sur les travaux, les équipements et nouveautés ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°13 Juillet - Août - Septembre 2019

Val de Reuil_Infos N°13 Juillet – Août – Septembre 2019

En une de ce numéro : Plongez dans le tourbillon de l’été ! Pleins feux sur les rendez-vous et animations ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°12 Avril - Mai - Juin 2019

Val de Reuil_Infos N°12 Avril – Mai – Juin 2019

En une de ce numéro : Le Conseil des Sages ouvre une nouvelle page - Les Seniors rolivalois appelés aux ...
Lire La Suite…
Chargement…

Accueillir les enfants des soignants, coûte que coûte !

Le service de garde pour les enfants des professionnels de santé et des forces de l’ordre s’organise à Val-de-Reuil. Reportage à l’école Léon Blum ce matin.

Ce jeudi comme les autres jours de la semaine, Alderick, Lidye, Sacha et Mathis ne resteront pas à la maison aujourd’hui. Les quatre petits Rolivalois, âgés de 4 à 10 ans, ont pris le chemin de l’école Léon Blum en tout début de matinée. Pas d’autre choix : leurs parents, professionnels de santé, sont plus que jamais mobilisés pendant cette période exceptionnelle.

Pour eux, la Ville en complémentarité et en coordination avec l’Education Nationale, assure un service minimum de garde de 7h30 à 18h30 pour permettre à leurs parents d’assurer leurs missions essentielles. Un service qui a été étendu ici aux pompiers, aux policiers et aux agents de l’administration pénitentiaire, eux mêmes très fortement sollicités.

Des animateurs volontaires

Dès 7h30 ce matin, les premiers enfants ont donc poussé la porte du centre de loisirs de la Trésorerie. Pour les accueillir, plusieurs animateurs volontaires qui se relaieront tout au long de la période de confinement. « Tout est organisé pour les accueillir en respectant les plus strictes précautions sanitaires. Les surfaces sont nettoyées en permanence par le personnel mobilisé et les gestes barrières sont appliqués à la lettre », assure Agnès Dupain, directrice-adjointe du service enfance / jeunesse / éducation de la Ville.

Un temps d’école pour tous

Les enfants sont pris en charge par des enseignants sur le temps scolaire
Les enfants sont pris en charge par des enseignants sur le temps scolaire

8h30 : direction l’école Léon Blum mitoyenne pour nos quatre petits Rolivalois, accueillis toute la matinée par deux enseignants volontaires. « Nous sommes là pour essayer d’assurer la continuité pédagogique », indique Benoît Bunel, un des enseignants présents ce matin. Une matinée qui commencera par des mathématiques pour Sacha et Mathis.

Déjeuner au centre de loisirs

A la cantine, chacun apporte son panier-repas
A la cantine, chacun apporte son panier-repas

Après trois heures de classe adaptée aux niveaux, aux besoins et aux envies de chacun, direction la cantine où les équipes municipales reprennent le relais. La restauration collective étant à l’arrêt, chacun apporte son repas, partagé dans la plus grande convivialité avec les animateurs présents… avant de reprendre le chemin de l’école en début d’après-midi. « A 15h20, nous assurons à nouveau l’accueil des enfants dans le centre jusqu’à ce que les familles quittent leur travail », précise Agnès Dupain.

Nettoyés de fond en comble après le départ des enfants, le centre de loisirs comme l’école Léon Blum seront à nouveau opérationnels dès demain matin pour recevoir leurs petits pensionnaires. Et ce sera ainsi chaque jour encore.

Service minimum : comment ça marche ?

La Ville, en liaison avec les services de l’Education Nationale, assure un service de garde pour les enfants des personnels de santé, mais aussi pour ceux des membres des forces de l’ordre (policiers, pompiers, agents de l’administration pénitentiaires) qui n’ont aucune autre solution de garde. Voici le détail des personnels de santé concernés:

Détails de l'ensemble des professions concernées
Détails de l’ensemble des professions concernées

L’accueil a lieu chaque jour, pour les enfants de plus de trois ans, au centre de loisirs de la Trésorerie / école Léon Blum), rue du Calcul (Tel : 02 32 59 27 78 / email : accueilmairie@valdereuil.fr).

Pour les moins de trois ans, un service de garde est assuré dans les crèches de la ville (Tel :02 32 59 46 16 Email : accueilmairie@valdereuil.fr).

Dans les deux cas, l’accueil est possible sur présentation d’une carte professionnelle ou d’un bulletin de salaire attestant de son activité professionnelle, après s’être réinscrit dans la mesure du possible. En cas d’urgence et d’impossibilité pour les personnels concernés d’anticiper, le service de garde est malgré tout ouvert.

Actualités concernant le Coronavirus

Erlab : un système qui ne manque pas d’air !

L’entreprise rolivaloise Erlab développe une hotte de filtration d’air qui permet de réduire à près de 100% les bactéries et virus, dont la COVID-19, dans les lieux clos ! La filtration de l’air serait l’une des clés pour sortir de la pandémie. Installée depuis plus de 25 ans à Val-de-Reuil, ...
Lire La Suite…

La campagne de dépistage gratuit prolongée jusqu’à vendredi

La campagne de tests gratuits à la Covid-19 mise en place par l'Agence Régionale de Santé et la Ville de Val-de-Reuil se poursuit jusqu'au 16 avril. Rendez-vous du lundi au vendredi de 10h à 17h, voie des Clouets. Permettre à tous de se faire dépister et d'obtenir des résultats dans les plus bref délais : ...
Lire La Suite…

20 petits Rolivalois à l’école cette semaine !

Tout au long de la semaine, l'école Coluche accueille les enfants des personnels mobilisés dans la gestion de la crise, dans le cadre d'un Service Minimum d'Accueil (SMA). Reportage. Comme partout en France, les écoles de Val-de-Reuil ont fermé leurs portes vendredi dernier. Ainsi, cette semaine, l’instruction se fait à ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le 31 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, une école entière de Val-de-Reuil et plusieurs classes de maternelles, élémentaires, du collège et du lycée sont actuellement fermées sur décision de l'Agence Régionale de Santé. Le point sur la situation ce mercredi 31 mars.  Face à la recrudescence des contaminations ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le mardi 30 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil sont actuellement fermées sur décision de l'Agence Régionale de Santé. Le point sur la situation ce mardi 30 mars.  Face à la recrudescence des contaminations au sein des établissements scolaires, le Ministère de l’Education Nationale a pris ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi quotidien des classes fermées à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil viennent d'être fermées par l'Agence Régionale de Santé. Le point sur la situation ce lundi 29 mars.  Face à la recrudescence des contaminations au sein des établissements scolaires, le Ministère de l’Education Nationale a pris la décision, ...
Lire La Suite…

La Rolivaloise 2021 virtuelle et connectée !

C’est le rendez-vous incontournable du mois de mars. La Rolivaloise 2021 se termine le 28 mars ! Un challenge solidaire au profit de la lutte contre cancer du sein, réinventé en virtuel et connecté. Une première qui a séduit les participantes. Avec les témoignages de Rachida Dordain adjointe au maire chargée ...
Lire La Suite…

Couvre-feu : dans la nuit rolivaloise, les élus sillonnent la ville

Une quarantaine d'élus et d'agents municipaux ont arpenté les rues de Val-de-Reuil lundi soir pour sensibiliser les Rolivalois au respect du couvre-feu. Une action pédagogique que Marc-Antoine Jamet a promis de renouveler. Reportage. Lundi 22 mars – 19h00 : l’heure du couvre-feu à Val-de-Reuil comme partout en France. Plus de sorties ...
Lire La Suite…

Jusqu’à vendredi, venez vous faire dépister gratuitement !

La campagne de test gratuit au Covid 19 bat son plein voie des Clouets. Une semaine après son lancement, 350 personnes ont déjà été dépistées. L’opération se poursuit jusqu’au 26 mars. Ouvert à tous.  300 entreprises ! De l’industrie pharmaceutique à la logistique, du secteur du luxe à la cosmétique ...
Lire La Suite…

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste – Au stade Jesse Owens, un équipement moderne pour jouer par tous les temps

à lire également

* Page 6 Coup d’envoi pour le terrain de football synthétique
* Page 8 1000 arbres de plus pour Val-de-Reuil
* Page 9 L’avenue des Falaises new look
* Page 11 Attention, travaux !
* Page 11 Le magasin ACTION dans les starting blocks
* Page 13 Avec la procureure, priorité à la sécurité
* Page 14 Le nouveau visage de la rue Grande
* Page 17 Humando : objectif emploi !
* Page 19 À l’école, c’est petit déj bio
* Page 23 DOSSIER SPÉCIAL – Les jeunes Rolivalois prennent la plume autour du développement durable
* Page 29 Toutes à la Rolivaloise le 8 mars
* Page 30 Carnaval, à vos costumes !
* Page 30 Le meeting d’athlétisme en piste
* Page 34 À la Cyberbase, le numérique pour tous

Votre magazine

Télécharger votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°20 – DECEMBRE 2020 – JANVIER 2021

En une de ce numéro : Nos commerçants ont du talent ! - Plateforme clic et collecte, plan de soutien ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°15 - DÉCEMBRE 2019 - JANVIER 2020

Val de Reuil_Infos n°15 – DÉCEMBRE 2019 – JANVIER 2020

En une de ce numéro : Priorité aux piétons : un plan sécurité en action. Des aménagements partout en ville ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°14 Septembre - Octobre - Novembre 2019

Val de Reuil_Infos N°14 Septembre – Octobre – Novembre 2019

En une de ce numéro : Aux écoles, les grands moyens ! Zoom sur les travaux, les équipements et nouveautés ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°13 Juillet - Août - Septembre 2019

Val de Reuil_Infos N°13 Juillet – Août – Septembre 2019

En une de ce numéro : Plongez dans le tourbillon de l’été ! Pleins feux sur les rendez-vous et animations ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°12 Avril - Mai - Juin 2019

Val de Reuil_Infos N°12 Avril – Mai – Juin 2019

En une de ce numéro : Le Conseil des Sages ouvre une nouvelle page - Les Seniors rolivalois appelés aux ...
Lire La Suite…
Chargement…

Vœux de Marc-Antoine Jamet et de la Municipalité le 16 Janvier 2020 à 18h30

Le 16 Janvier à 18h30 au Théâtre de l’Arsenal, Marc Antoine Jamet, Maire, et le Conseil municipal vous présenteront leurs vœux.
Spectacle surprise si vous êtes à l’heure ! ⌚️

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Les vœux à Val-de-Reuil

NOTE#1 – ARRÊT SUR LES IMAGES FORTES DES VŒUX DE LA MUNICIPALITÉ

Au cours de ses vœux, Marc-Antoine Jamet avait appelé toutes les usines pharmaceutiques, et en premier lieu SANOFI, à se ...
Lire La Suite…

Cérémonie des vœux 2021 de Marc-Antoine Jamet et de la municipalité

Pour une année belle et meilleure à Val-de-Reuil Cérémonie des vœux 2021 de Marc-Antoine Jamet et de la municipalité ...
Lire La Suite…

VOEUX 2021 : LUNDI 25 JANVIER À 19H00

Le 25 janvier à 19h00 sur www.valdereuil.fr les vœux de la municipalité et de Marc-Antoine Jamet ! ...
Lire La Suite…

Cap sur 2021 !

Pour la nouvelle année, les Rolivalois font part de leurs bonnes résolutions et de leurs souhaits pour 2021. C’est le ...
Lire La Suite…

Vœux de Marc-Antoine Jamet et de la Municipalité le 16 Janvier 2020 à 18h30

Le 16 Janvier à 18h30 au Théâtre de l'Arsenal, Marc Antoine Jamet, Maire, et le Conseil municipal vous présenteront leurs ...
Lire La Suite…
Marc-Antoine Jamet, accompagné de la Maîtrise de Seine-Maritime pour ses voeux à l'Arsenal le 17 janvier

Voeux de Marc-Antoine Jamet : un chemin de victoires en victoires

Le théâtre de l'Arsenal était à peine assez grand hier pour accueillir la foule immense venue assister aux voeux de ...
Lire La Suite…

Belle année 2019 à tous !

Belle année à vous tous et rendez-vous le 17 janvier à 18h30 au théâtre de l’Arsenal pour les vœux de ...
Lire La Suite…
4 médaillés, 2 retraités mis à l'honneur pendant la cérémonie

Les agents municipaux à l’honneur !

Plus de 200 agents municipaux étaient réunis ce 29 janvier pour la traditionnelle cérémonie des vœux. L’occasion de mettre à ...
Lire La Suite…
Plus de 700 personnes au théâtre de l'Arsenal hier soir

Salle comble pour des voeux mémorables !

Une foule immense assistait hier aux voeux de Marc-Antoine Jamet au théâtre de l’Arsenal. En plus d'être chaleureuse, la cérémonie ...
Lire La Suite…
Chargement…

Convivialité et solidarité à Coluche !

Très attachée à sa soirée jeux avec les familles, l’école Coluche avait revêtu ses habits de fête mardi soir pour une belle soirée pleine de surprises et d’animations.

Mardi soir, une belle effervescence régnait dans l’école du quartier de la Voie Blanche où était organisée une grande soirée jeux pour les écoliers et leurs parents. Proposée par l’équipe enseignante, en collaboration avec l’association des parents d’élèves et les centres de loisirs, cette soirée était l’occasion “de faire venir les parents à l’école pour la découvrir dans une autre ambiance, plus conviviale”, indique Nathalie Silva, directrice de l’école élémentaire. Des parents qui ont répondu très nombreux à l’invitation de l’équipe, heureux de pouvoir partager ce moment festif et ludique avec leur progéniture.

Une belle occasion aussi pour l’équipe pédagogique de présenter l’exposition organisée dans le cadre du défi Arts Plastiques auquel ont participé ces dernières semaines les élèves du CP au CM2. “Nous mettons en place un défi par trimestre au cours duquel les enfants réalisent des œuvres. Le dernier de l’année sera relevé par tous les écoliers de maternelle et d’élémentaire”, souligne pour sa part Nathalie Mbongo Mbappe, directrice de l’école maternelle.

Troc de jouets

L'association des parents d'élèves organisait son premier troc aux jouets
L’association des parents d’élèves organisait son premier troc aux jouets

Fortement mobilisée autour de cette soirée, l’association des parents d’élèves avait décidé – en plus d’organiser une vente d’objets – de lancer une action inédite, particulièrement appréciée des écoliers : le troc de jouets. « Les enfants apportent des jouets qu’ils peuvent échanger avec d’autres jouets amenés par leurs camarades », précise Inci Altuntas, présidente de l’association.

Tout au long de la soirée, poupées, peluches, petites voitures et autres robots ont ainsi trouvé de nouveaux petits propriétaires, sous les yeux attendris des parents. “C’est une magnifique initiative”, confiait une maman, qui allait rentrer à la maison ce soir-là avec une nouvelle poupée Barbie !

Collecte pour les Restos du Coeur

Quoi de plus naturel pour l'école Coluche que d'organiser une grande au profit des Restos du Coeur
Quoi de plus naturel pour l’école Coluche que d’organiser une grande au profit des Restos du Coeur !

Et parce que porter le nom de Coluche revêt un sens tout particulier, celui d’être nécessairement plus sensibilisé encore à la solidarité, l’ensemble des jouets qui n’ont pas trouvé preneurs mardi seront remis aux Restos du Cœur.

Depuis début décembre, une grande collecte de jouets, vêtements et produits alimentaires est d’ailleurs organisée au sein de l’école au profit des Restos du Cœur. Une initiative qui tenait particulièrement à cœur de Nathalie Mbongo Mbappe.

Les actus jeunesse à Val-de-Reuil

Devenez explorateur de votre quartier !

La Ville lance une grande opération participative à la découverte de la faune sauvage qui foisonne à Val-de-Reuil. Jusqu'au 16 ...
Lire La Suite…

Des chantiers jeunes au commissariat

Comme à chaque congés scolaires, les chantiers jeunes reprennent du service. Pour la première fois, les peintres en herbe ont ...
Lire La Suite…

20 petits Rolivalois à l’école cette semaine !

Tout au long de la semaine, l'école Coluche accueille les enfants des personnels mobilisés dans la gestion de la crise, ...
Lire La Suite…

A la chasse aux œufs avec les Poulettes Rolivaloises !

Les Poulettes Rolivaloises organisent jusqu'au 4 avril un grand jeu de chasse aux œufs au sein de leur poulailler de l’écoquartier. Un ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le 31 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, une école entière de Val-de-Reuil et plusieurs classes de maternelles, élémentaires, ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le mardi 30 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil sont actuellement fermées sur décision de l'Agence ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi quotidien des classes fermées à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil viennent d'être fermées par l'Agence Régionale de ...
Lire La Suite…

Retour vers 2050 !

Plus de 450 élèves ont participé au E-forum de l'éducation aux médias et à l'information organisé par la circonscription de ...
Lire La Suite…

Des architectes en devenir !

Une vingtaine de jeunes Rolivalois ont reçu des mains du collectif Yakafokon leur diplôme d'architectes junior et des lettres de ...
Lire La Suite…

L’enfance et la Jeunesse à Val-de-Reuil

enfance, jeunesse, petite enfance - infos utiles

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer, ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
Les écoles à Val-de-Reuil

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

Classes dédoublées : des résultats prometteurs

12 élèves par classe en CP et CE1 : c’est le quotidien des écoliers rolivalois dans six des sept écoles de la ville. Aux Cerfs-Volants vendredi, l’inspecteur d’académie en personne est venu mesurer l’impact des classes dédoublées. Rencontre.

Qu’ils soient à Coluche, à Jean Moulin, aux Dominos, au Pivollet, à Louise Michel ou aux Cerfs-Volants… tous les petits Rolivalois de CP et CE1 ont un point commun : ils apprennent à lire, à écrire, à compter dans des classes de 12 élèves. Un dispositif progressivement mis en place depuis la rentrée 2017 dans un seul but : favoriser la réussite de tous les enfants.

Deux ans plus tard et alors que les dernières classes rolivaloises viennent tout juste d’être dédoublées, les résultats semblent déjà prometteurs. C’est en tout cas le constat qu’a pu faire vendredi Laurent Le Mercier, directeur académique des services de l’Education Nationale de l’Eure (DASEN), en poussant les portes de l’école des Cerfs-Volants.

Plus d’autonomie, moins de décrochage

Plus d'autonomie, moins de décrochage, des acquis plus solides... les classes dédoublées semblent porter leurs fruits
Plus d’autonomie, moins de décrochage, des acquis plus solides… les classes dédoublées semblent porter leurs fruits

Dans sa classe de CE2, Mélody Dehais affichait un enthousiasme débordant. Ses 25 élèves ont bénéficié, les deux années précédentes,  du dispositif à 12 élèves en CP comme en CE1. « Ce dispositif les a vraiment poussés vers le haut. La différence de niveau est énorme avec les classes précédentes qui n’avaient pas bénéficié du dédoublement ». Des enfants plus autonomes, des acquis plus solides, moins de décrochage… autant de bénéfices que les petits groupes ont permis d’ancrer pour l’avenir.

Même constat quelques minutes plus tard, dans la classe de Franck Sissaoui, enseignant de CE2-CM1. « Avec le fonctionnement antérieur, les élèves fragiles auraient inévitablement décroché. Là, la permanence des acquis est beaucoup plus grande et ils ont tous envie de travailler ». Plus étonnant, le retour en classe de 20 ou 25 élèves en CE2 n’a semble-t-il pas posé de soucis aux enfants… « Le climat de la classe est apaisé. Ils sont à l’aise sur les méthodes ».  

La dynamique confirmée

Visite de l'école en compagnie de Marc-Antoine Jamet
Visite de l’école en compagnie de Marc-Antoine Jamet

Des témoignages qui ravissent Laurent Le Mercier, convaincu de l’intérêt de ce dispositif mis en place par le Ministère de l’Education Nationale. « Nous constatons la même dynamique à l’échelle départementale sur l’éducation prioritaire », se réjouissait-il vendredi tout en félicitant les enfants pour leur travail et leur motivation.

Du côté de la Ville qui a déployé les grands moyens pour accompagner ce dédoublement, l’heure est également à la satisfaction. Depuis deux ans en effet, d’importants travaux ont été réalisés dans les écoles pour mettre à disposition des enseignants et des élèves des locaux adaptés à ce nouveau fonctionnement en petits effectifs : aménagement et équipement de nouvelles salles, installation de cloisons pour diviser les classes. « Tout a été mis en œuvre pour que les élèves concernés disposent des conditions optimales pour suivre leur scolarité. Pour cela, nous avons investi plusieurs centaines de milliers d’euros depuis 2017 ».

A la rentrée 2020, de nouvelles classes – de Grande Section de maternelle cette fois – seront dédoublées à Val-de-Reuil. Si bien que d’ici un an, toutes les classes de Grande Section, CP et CE1 des écoles de la ville situées en éducation prioritaire bénéficieront de ce nouveau dispositif.

Les actus jeunesse à Val-de-Reuil

Devenez explorateur de votre quartier !

La Ville lance une grande opération participative à la découverte de la faune sauvage qui foisonne à Val-de-Reuil. Jusqu'au 16 ...
Lire La Suite…

Des chantiers jeunes au commissariat

Comme à chaque congés scolaires, les chantiers jeunes reprennent du service. Pour la première fois, les peintres en herbe ont ...
Lire La Suite…

20 petits Rolivalois à l’école cette semaine !

Tout au long de la semaine, l'école Coluche accueille les enfants des personnels mobilisés dans la gestion de la crise, ...
Lire La Suite…

A la chasse aux œufs avec les Poulettes Rolivaloises !

Les Poulettes Rolivaloises organisent jusqu'au 4 avril un grand jeu de chasse aux œufs au sein de leur poulailler de l’écoquartier. Un ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le 31 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, une école entière de Val-de-Reuil et plusieurs classes de maternelles, élémentaires, ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le mardi 30 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil sont actuellement fermées sur décision de l'Agence ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi quotidien des classes fermées à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil viennent d'être fermées par l'Agence Régionale de ...
Lire La Suite…

Retour vers 2050 !

Plus de 450 élèves ont participé au E-forum de l'éducation aux médias et à l'information organisé par la circonscription de ...
Lire La Suite…

Des architectes en devenir !

Une vingtaine de jeunes Rolivalois ont reçu des mains du collectif Yakafokon leur diplôme d'architectes junior et des lettres de ...
Lire La Suite…

L’enfance et la Jeunesse à Val-de-Reuil

enfance, jeunesse, petite enfance - infos utiles

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer, ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
Les écoles à Val-de-Reuil

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

Pour une école de tous les enfants

Le Réseau Ecole Inclusive 27 (REI27) propose avec le soutien du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Val-de-Reuil, une réunion publique sur le thème de l’école inclusive dans l’Eure, jeudi 14 novembre, à 18h00 à la Maison de la Jeunesse et des Associations.

Alors qu’une nouvelle circulaire (Loi Blanquer) vient d’entrer en vigueur depuis la rentrée venant renforcer la loi de 2005 concernant l’intégration des enfants en situation d’handicap, l’acceptation de la différence ou encore les moyens d’accueil (humains et matériels) restent, encore aujourd’hui, des sujets complexes à aborder et concernent l’ensemble de la société.

C’est en ce sens que le Réseau École Inclusive 27 regroupant 13 associations issus de tout le département propose une réunion publique sur le thème de l’école inclusive dans l’Eure, jeudi 14 novembre, à 18h00, à la Maison de la Jeunesse et des Associations (MJA). Une réunion qui s’adresse à toutes les familles des enfants scolarisés ou qui devraient l’être, en situation de handicap ou non, aux personnels de l’Éducation Nationale et des établissements médico-sociaux, aux professionnels qui accompagnent les enfants, aux responsables des institutions, des collectivités et des différentes organisations.

“L’inclusion, une question qui dépasse le seul champ de l’Education Nationale”

« Cette réunion est ouverte à tous, il s’agit d’un temps de débat citoyen pour faire avancer les réflexions sur la place du handicap au sein des écoles et de ses pistes d’amélioration », explique Georgio Loiseau, le président de l’association Oiseau Bleu, l’une des 13 associations et membre du collectif REI27.

« Bien qu’il existe aujourd’hui un cadre légal favorisant l’intégration d’enfants en situation d’handicap, il reste encore beaucoup de travail à faire sur le terrain ». En effet, la scolarisation d’un enfant en situation d’handicap reste parfois, encore aujourd’hui, un long parcours semé d’embûches ; l’acception de la différence reste encore un combat de tous les jours. « L’inclusion ça ne se décrète pas, ça se travaille. C’est une question qui dépasse le seul champ de l’éducation nationale et concerne l’ensemble de la société ».

Débats et pistes de réflexions

Ainsi, après une brève présentation par les différentes associations et institutions présentes, le public sera amené à débattre et à amener des pistes de réflexions pour améliorer les conditions d’accueil et d’intégration de demain. « A l’issue du débat, les différentes propositions seront rapportées aux différents acteurs concernés », indique Georgio Loiseau. « Nous siégons dans beaucoup de commissions. En ce sens, nous pourrons faire remonter et assigner les résultats de ce rendez-vous aux personnes concernées ». L’occasion pour tous d’amener son grain de sable, sa première pierre pour faire de demain, une école de tous les enfants de la République.

 

Rens* Mme Fresne: 02.32.09.51.41 ou par E-mail : mifresne@valdereuil.fr

Les actus jeunesse à Val-de-Reuil

Devenez explorateur de votre quartier !

La Ville lance une grande opération participative à la découverte de la faune sauvage qui foisonne à Val-de-Reuil. Jusqu'au 16 ...
Lire La Suite…

Des chantiers jeunes au commissariat

Comme à chaque congés scolaires, les chantiers jeunes reprennent du service. Pour la première fois, les peintres en herbe ont ...
Lire La Suite…

20 petits Rolivalois à l’école cette semaine !

Tout au long de la semaine, l'école Coluche accueille les enfants des personnels mobilisés dans la gestion de la crise, ...
Lire La Suite…

A la chasse aux œufs avec les Poulettes Rolivaloises !

Les Poulettes Rolivaloises organisent jusqu'au 4 avril un grand jeu de chasse aux œufs au sein de leur poulailler de l’écoquartier. Un ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le 31 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, une école entière de Val-de-Reuil et plusieurs classes de maternelles, élémentaires, ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le mardi 30 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil sont actuellement fermées sur décision de l'Agence ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi quotidien des classes fermées à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil viennent d'être fermées par l'Agence Régionale de ...
Lire La Suite…

Retour vers 2050 !

Plus de 450 élèves ont participé au E-forum de l'éducation aux médias et à l'information organisé par la circonscription de ...
Lire La Suite…

Des architectes en devenir !

Une vingtaine de jeunes Rolivalois ont reçu des mains du collectif Yakafokon leur diplôme d'architectes junior et des lettres de ...
Lire La Suite…

L’enfance et la Jeunesse à Val-de-Reuil

enfance, jeunesse, petite enfance - infos utiles

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer, ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
Les écoles à Val-de-Reuil

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

AGENT DE SÉCURITÉ DES ÉCOLES (H/F) – jusqu’au 20 Novembre 2019

AGENT DE SÉCURITÉ DES ÉCOLES (H/F)

Dans le cadre d’un contrat à durée déterminée à compter du 6 janvier 2020 jusqu’au 5 juillet 2020 – 11h/semaine

Enjeux et Missions

Assurer la sécurité des piétons (élèves et familles) sur un passage protégé lors des entrées et sorties d’écoles.

Profil

Ponctualité, courtoisie, vigilance

Horaires de travail

Lundi/mardi/jeudi/vendredi (8h15 à 8h45 – 11h35 à 12h05 – 13h15 à 13h45 – 15h05 à 15h35 – 16h15 à 16h45) Mercredi (8h15 à 8h45 – 11h35 à 12h05)

Merci d’adresser votre candidature avant le 20/11/2019

(curriculum vitae (+ photo) et lettre de motivation) par courrier à l’attention de la Direction des Ressources Humaines
Mairie de Val-de-Reuil
70 Rue Grande
BP 604
27106 Val-de-Reuil Cedex

Pour postuler par courriel

[contact-form-7 id=”46934″ title=”V4_Candidatures_Agent_Securite_ecole”]

CLAS : la Ville en quête d’intervenants diplômés pour l’aide aux devoirs

La Ville de Val-de-Reuil recrute des intervenants extérieurs diplômés, une dizaine d’heures chaque mois, pour aider les jeunes Rolivalois de 6 à 14 ans dans leurs devoirs, pour les soutenir dans leur scolarité. Venez nous rejoindre !

Proposer une aide aux devoirs, un soutien scolaire aux jeunes Rolivalois après la classe, c’est l’objectif du contrat local d’accompagnement à la scolarité (CLAS). Chaque semaine, une centaine d’écoliers et de collégiens de Val-de-Reuil bénéficient du dispositif mis en place par la Ville, avec l’aide de la caisse d’allocations familiales. Une initiative (gratuite pour les familles) loin de concerner uniquement des élèves en difficulté. Parce que le CLAS vise avant tout l’excellence éducative, tous les élèves rolivalois sont les bienvenus !

Comment ça marche ?

« Cet accompagnement est proposé aux écoliers, dans chacun des établissements scolaires de la ville, le soir entre 16h30 et 17h30 », indique Isabelle Avenel, responsable du service socio-éducatif de la ville. Pour les collégiens d’Alphonse Allais et de Montaigne, c’est à la médiathèque ou à la cyberbase que se réunissent chaque soir les jeunes et leurs encadrants entre 16h30 à 18h00. Et pour les Rolivalois scolarisés dans les collèges de Pont-de-l’Arche et Louviers, le rendez-vous est fixé le mercredi de 14h à 15h30.

Et si c’était pour vous ?

Pour les accompagner sur le chemin de la réussite, la Ville a fait le choix de se tourner vers des intervenants extérieurs diplômés, rémunérés pour chaque heure effectuée auprès des jeunes. Et si vous aussi vous deveniez intervenant CLAS ? Il reste en effet quelques places à pourvoir pour cette nouvelle année scolaire. Vous êtes diplômé d’un BAC + 3 ou plus, vous êtes étudiant, enseignant, professionnel issu de toutes spécialités, retraité… venez rejoindre dès maintenant le dispositif le temps de quelques heures (10h/mois) !

Pour tout renseignement, contacter le CCAS de Val-de-Reuil au 02 32 09 51 41.

Les actus emploi à Val-de-Reuil

Recrutements d’Avril 2021 : plusieurs postes à pourvoir

La Ville de Val-de-Reuil, 15.000 habitants, surclassée20/40.000 habitants, est la plus jeune commune de France et la dernière-née des villes ...
Lire La Suite…

ASSISTANT DE DIRECTION (H/F)

Cadre d'emploi : Rédacteur territorial /Adjoint administratif Rattaché(e) directement à la Responsable du Secrétariat Général, en lien quotidien avec le Maire, ...
Lire La Suite…

Agnès Pannier-Runacher en visite à Val-de-Reuil

Vendredi 26 février, la ministre déléguée en charge de l’Industrie a visité, en compagnie des élus de la circonscription, le ...
Lire La Suite…

ANIMATEUR SAISONNIER EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F)

Cadre d'emploi Rattaché(e) au directeur (-trice) de structure, vous êtes chargé(e) d’assurer l’accueil, l’encadrement et la sécurité des publics (maternels, ...
Lire La Suite…

Un nettoyage renforcé

Dès le début de la crise sanitaire, la société rolivaloise ODS PROPRETE a dû faire face à quelques changements. Désinfection ...
Lire La Suite…
On recrute

TECHNICIEN EN BATIMENT (H/F)

Cadre d'emploi : Fonctionnaire de catégorie B Placé(e) sous l’autorité du directeur des Bâtiment et énergie, vous proposez et mettez ...
Lire La Suite…

L’emploi à Val-de-Reuil

Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? Merci de postuler en suivant ce lien : https://www.valdereuil.fr/vous-recherchez-un-stage Vous souhaitez déposer une candidature spontanée ...
Lire La Suite…
Carte de Val-de-Reuil

Vie économique : Les commerces, entreprises artisanales et industrielles

Créée en 1975 entre Seine et Eure, rebaptisée Val de Reuil en 1985, la cité rolivaloise, maintenant quatrième ville du ...
Lire La Suite…
En recherche d'emploi ?

L’emploi

La Ville de Val-de-Reuil a pour priorité la lutte pour l'emploi. De nombreuses actions sont mises en place, retrouvez ici ...
Lire La Suite…

Conseil Municipal du 30 Septembre 2019

Ordre du jour

Télécharger l’ordre du jour du Conseil

 

Retransmission en différé du Conseil Municipal

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Jusqu’à présent nous utilisions un système de diffusion en direct via le site. Cependant depuis quelque temps le nombre de connexions simultanées étaient trop importantes pour permettre aux utilisateurs d’avoir une connexion de qualité (soit absence d’images, soit sauts de diffusion, soit même absence totale d’image et de son). Par exemple lors du dernier conseil des « pointes » à plus de 250 connexions simultanées ont été enregistrées ce qui dépassait largement la capacité de diffusion en direct admissible sur notre site.

Val de Reuil_Infos N°14 Septembre – Octobre – Novembre 2019

En une de ce numéro : Aux écoles, les grands moyens ! Zoom sur les travaux, les équipements et nouveautés de la rentrée

à lire également

* Page 6 Avenue des Falaises : le grand lifting
* Page 8 Un parvis haut en couleurs
* Page 9 Le nouveau jardin sportif
* Page 14 Humando : l’autre visage de l’Interim
* Page 16 Quand été rime avec chantiers
* Page 20 Rentrée scolaire : aux petits soins des écoliers
* Page 28 Les puces motos sur les chapeaux de roue
* Page 29 Marathon, nous voilà
* Page 31 Pleins feux sur l’Arsenal
* Page 34 Retour en fanfare de l’opéra
* Page 34 La Factorie ouvre le bal

Votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°20 – DECEMBRE 2020 – JANVIER 2021

En une de ce numéro : Nos commerçants ont du talent ! - Plateforme clic et collecte, plan de soutien ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°15 - DÉCEMBRE 2019 - JANVIER 2020

Val de Reuil_Infos n°15 – DÉCEMBRE 2019 – JANVIER 2020

En une de ce numéro : Priorité aux piétons : un plan sécurité en action. Des aménagements partout en ville ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°14 Septembre - Octobre - Novembre 2019

Val de Reuil_Infos N°14 Septembre – Octobre – Novembre 2019

En une de ce numéro : Aux écoles, les grands moyens ! Zoom sur les travaux, les équipements et nouveautés ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°13 Juillet - Août - Septembre 2019

Val de Reuil_Infos N°13 Juillet – Août – Septembre 2019

En une de ce numéro : Plongez dans le tourbillon de l’été ! Pleins feux sur les rendez-vous et animations ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°12 Avril - Mai - Juin 2019

Val de Reuil_Infos N°12 Avril – Mai – Juin 2019

En une de ce numéro : Le Conseil des Sages ouvre une nouvelle page - Les Seniors rolivalois appelés aux ...
Lire La Suite…
Chargement…

Sympas, Serviables et Ravis D’être Là !

Dans le cadre du projet de Coopérative Jeunesse de Services, 8 jeunes viennent de lancer leur première entreprise Sympas, Serviables et Ravi d’être Là

Acquérir de nouvelles compétences, découvrir le monde du travail ou encore gagner un peu d’argent, tel est le choix de 8 jeunes âgés de 16 à 18 ans qui ont décidé de troquer leurs vacances pour revêtir leur premier costume de travail et créer leur première entreprise Sympas, Serviables et Ravis D’être Là (SSRDL). Une entreprise éphémère créée dans le cadre de la mise en place d’une Coopérative Jeunesse de Services (CJS). Un projet d’éducation à entrepreneuriat venu du Canada et mis en place pour la première fois dans l’Eure.

Créer son propre emploi d’été

« Une CJS regroupe 12 à 15 adolescents âgés de 16 à 18 ans issus d’univers différents (garçons, filles, ville, campagne, quartiers prioritaires, scolarisés, en décrochage scolaire, bénéficiaires du dispositif garantie jeune …) qui créent leur emploi d’été en proposant différents services à la population et aux entreprises », indique Pauline Bonnet, référente du programme de réussite éducative de la Ville de Val-de-Reuil et l’une des chevilles ouvrières du dispositif. « Plus qu’un job d’été rémunéré, la CJS est une aventure collective et un lieu d’apprentissage stimulant le développement de compétences, de savoir-être et du sens des responsabilités des jeunes ».

De A à Z

C’est en ce sens que Dorine, Laurie, Brandon, Yassin, Bryan, Alexandra, Manon et Laurie ont lancé début juillet et après une semaine de formation avec le dispositif Crée ta boîte, leur entreprise de service SSDRL. « Nous proposons un ensemble de services pour particuliers ou entreprises sur le territoire de Val-de-Reuil et ses alentours allant du lavage de voitures au jardinage, du ménage, des actions d’animations, garde d’enfants ou encore d’animaux », indique Dorine, qui avec ses collègues gère, outre les prestations de services, toutes les facettes de leur entreprise. Démarchage, création et distribution de flyers, définition des emplois du temps de chacun, des prix des prestations, devis, règlement intérieur, réunions de travail…

Développer de nouvelles compétences

Une gestion collégiale qui demande toutefois un peu d’organisation. « Il n’y a pas de chef chez nous, nous prenons les décisions ensemble et nous organisons le travail de la même manière. A cet effet, nous avons créé trois pôles à savoir le marketing, les finances et les ressources humaines », souligne Alexandra, qui se destine, une fois le bac en poche, à des études de marketing. « C’est extrêmement enrichissant car cela nous permet de découvrir toutes les facettes et métiers existant au sein d’une entreprise. De plus, cela nous permet d’acquérir de nouvelles compétences tant sur le plan du travail que sur le plan personnel comme la confiance en soi, l’expression orale etc.. ». Un avis partagé par l’ensemble de ces jeunes qui ne manquent pas de saluer le soutien de leurs tutrices Laurie Leray et Maud Menanteau de l’association Interactions qui les accompagnent pas à pas dans cette première expérience de travail.

Bénéfices partagés

A l’issue de l’été, les gains engendrés par l’entreprise seront redistribués à l’ensemble des jeunes au prorata de leur investissement.  A noter que ces jeunes entrepreneurs cherchent à recruter 7 à 9 jeunes pour renforcer l’équipe et pallier les besoins de l’entreprise qui a déjà décroché ses premiers contrats auprès des entreprises et institutions locales.

A noter que si vous avez souhaiter faire appel à leurs services, veuillez contacter :

Sympas, Serviable et Ravi d’être Là (SSDRL)

57 rue Traversière, local « La Rencontre »

27100 Val-de-Reuil

Tel : 06.47.03.67.57

E-mail : cjs.normandie.valdereuil2019@gmail.com

Les actus commerces à Val-de-Reuil

Coiff & Co installe ses ciseaux sur la zone des Falaises

Le nouveau salon de coiffure Coiff & Co a ouvert ses portes le 24 mars sur la zone Commerciale des ...
Lire La Suite…

Des gourmandises livrées ou à emporter !

Fermés depuis plusieurs mois, les restaurants et les Fast Food se renouvellent avec des plats à emporter ou à se ...
Lire La Suite…

Des achats sans tracas chez les commerçants rolivalois !

Les Rolivalois peuvent faire leurs emplettes en physique ou à distance en tout sécurité ! Jour après jour, la municipalité ...
Lire La Suite…

Pour la Saint-Valentin, la chocolaterie Auzou réchauffe les coeurs dans son atelier rolivalois

Praliné, cœur fondant, cupidon est loin d’oublier les plaisirs fondants. À la Saint-Valentin, la chocolaterie Auzou de Val-de-Reuil fait battre ...
Lire La Suite…

L’art de peau jette l’encre à Val-de-Reuil

L'encre coule sur les peaux des Rolivalois ! Depuis le début du mois d'octobre, Christophe Da Silva, a lancé son ...
Lire La Suite…

Le premier tunnel de décontamination de Normandie installé à Val-de-Reuil

Sans contact, naturellement et en 5 secondes, grâce au nouveau tunnel de désinfection, chassez l’épidémie ! Jeudi 21 janvier, le ...
Lire La Suite…

L’emploi à Val-de-Reuil

En recherche d'emploi ?

L’emploi

La Ville de Val-de-Reuil a pour priorité la lutte pour l'emploi. De nombreuses actions sont mises en place, retrouvez ici ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? Merci de postuler en suivant ce lien : https://www.valdereuil.fr/vous-recherchez-un-stage Vous souhaitez déposer une candidature spontanée ...
Lire La Suite…
Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…

Animateur du Comité Local de l’Accompagnement scolaire (CLAS) (H/F)

Le centre communal d’action sociale (C.C.A.S.) est une structure clé de la solidarité au service des Rolivalois et des habitants des communes voisines. Il est organisé autour de huit pôles, social, logement, emploi, éducation, handicap, gestion urbaine sociale de proximité, un point d’accès au droit et aussi une résidence de personnes âgées et un foyer de jeunes travailleurs comprenant 80 logements.

Animateur du Comité Local de l’Accompagnement scolaire (CLAS) (H/F)

Contrat à Durée Déterminée jusqu’à juin 2020

Cadre d’emploi : Adjoint d’animateur ou animateur (catégorie A ou B)

Enjeux et Missions

Sous la responsabilité de la référente du Contrat Local d’Accompagnement Scolaire vous :

  • Serez en charge de l’encadrement et l’accompagnement des jeunes dans l’aide aux devoirs et l’apprentissage des leçons (apports méthodologiques à la leçon) ;
  • Développerez et mettez en œuvre des activités éducatives, et pédagogiques ;
  • Proposerez et encadrerez des sorties culturelles ;
  • Serez en relation avec les familles et avec l’Education Nationale.

Profil et compétences requises

Titulaire d’un BAC+2 ou plus, vous disposez d’expériences professionnelles avec des enfants.

  • Capacité d’observation, d’écoute, de patience,
  • Autonomie ;
  • Aptitude à l’accueil et la prise en charge des enfants difficiles et/ou en difficultés ;
  • Sens de l’organisation et de la rigueur (efficacité professionnelle dans une démarche de performance) ;
  • Discrétion professionnelle (non transmission d’informations sensibles ou relatives à des situations personnelles à l’extérieur).

Conditions d’exercice

  • Poste à temps plein – CDD d’octobre 2019 à juin 2020 ;
  • Horaires : de 16h30 à 17h30 du CP au CM2 (6 à 10 ans) et de 16h30 à 18h00 de la 6ème à la 3ème (11 à 15 ans) ;
  • Etudiants acceptés.

Consulter l’offre

Merci d’adresser votre candidature d’ici le 20/08/2019

(curriculum vitae et lettre de motivation manuscrite)
par courrier :
À l’attention de M. le Maire
Centre Communal d’Action Sociale
Place aux Jeunes – 27100 VAL-DE-REUIL

Pour tout renseignement :
Contacter Madame DUAMAN, Référente CLAS 02 32 09 54 41 , msonmez@valdereuil.fr

Pour postuler par courriel

[contact-form-7 id=”45501″ title=”V4_Candidatures_Animateur_CLAS”]

Des Collégiens, apprentis-comédiens !

Une dizaine de jeunes Rolivalois ont participé cette semaine à une résidence autour du théâtre en anglais. Une initiative proposée dans le cadre du dispositif “école ouverte”

Au collège Alphonse Allais, plusieurs petits groupes d’élèves ont joué les prolongations cette semaine dans le cadre du dispositif « école ouverte ». Parmi eux, une dizaine de collégiens réunis sous la houlette de Stéphane Giraud, professeur d’anglais volontaire. Des jeunes qui, pour l’occasion, n’ont pas pris le chemin de leur collège mais celui de la maison de la jeunesse est des associations (MJA) pour y vivre une aventure hors du commun.

« J’ai eu l’idée de leur proposer une sorte de résidence autour du théâtre, en anglais »,indique l’enseignant, ravi de l’enthousiasme et de la motivation des collégiens. Dès lundi, nos apprentis-comédiens avaient donc rendez-vous avec leur enseignant, accompagné d’un duo de comédiens professionnels anglophones qui les ont initiés aux techniques du théâtre.

« L’objectif ensuite était de leur faire travailler leur créativité, pour produire quelque chose à présenter en fin de résidence »…le tout dans la langue de Shakespeare !

Mercredi après-midi, dernier jour de résidence, les jeunes sont donc montés sur la scène de la MJA pour présenter le fruit de leur travail. Une excellente manière de favoriser l’apprentissage de la langue de manière ludique et artistique, de leur donner confiance en eux et de renforcer la cohésion d’un groupe ! Au final, Stéphane Giraud est catégorique : « l’an prochain, on remet ça ».

L’école ouverte, c’est quoi ?

Dispositif national proposé prioritairement  dans l’éducation prioritaire, l’école ouverte est l’occasion de renouveler le lien entre les élèves et les enseignants autour d’activités scolaires et péri-scolaires s’inscrivant dans des démarches innovantes et favorisant l’engagement, l’initiative et l’autonomie des élèves. En proposant des activités de soutien scolaire, elle contribue à une réassurance essentielle à la réussite des élèves. Elle permet ainsi de prévenir les risques de décrochage scolaire.

Les actus de l’éducation et de la jeunesse

Devenez explorateur de votre quartier !

La Ville lance une grande opération participative à la découverte de la faune sauvage qui foisonne à Val-de-Reuil. Jusqu'au 16 ...
Lire La Suite…

Des chantiers jeunes au commissariat

Comme à chaque congés scolaires, les chantiers jeunes reprennent du service. Pour la première fois, les peintres en herbe ont ...
Lire La Suite…

20 petits Rolivalois à l’école cette semaine !

Tout au long de la semaine, l'école Coluche accueille les enfants des personnels mobilisés dans la gestion de la crise, ...
Lire La Suite…

A la chasse aux œufs avec les Poulettes Rolivaloises !

Les Poulettes Rolivaloises organisent jusqu'au 4 avril un grand jeu de chasse aux œufs au sein de leur poulailler de l’écoquartier. Un ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le 31 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, une école entière de Val-de-Reuil et plusieurs classes de maternelles, élémentaires, ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le mardi 30 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil sont actuellement fermées sur décision de l'Agence ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi quotidien des classes fermées à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil viennent d'être fermées par l'Agence Régionale de ...
Lire La Suite…

Retour vers 2050 !

Plus de 450 élèves ont participé au E-forum de l'éducation aux médias et à l'information organisé par la circonscription de ...
Lire La Suite…

Des architectes en devenir !

Une vingtaine de jeunes Rolivalois ont reçu des mains du collectif Yakafokon leur diplôme d'architectes junior et des lettres de ...
Lire La Suite…

L’éducation et la jeunesse à Val-de-Reuil

enfance, jeunesse, petite enfance - infos utiles

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer, ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
Les écoles à Val-de-Reuil

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

L’agenda jeunesse

Pas d'événement actuellement programmé.

30eme prix des incorruptibles – Pour le plaisir de lire !

Plus de 700 élèves se sont rendus au stade Jesse Owens et à la Maison de la Jeunesse et des Associations à l’occasion de la 30e édition du prix des incorruptibles lundi.

Des éclats de joie pour célébrer l’amour de la lecture et de la littérature, telle était l’ambiance au stade Jesse Owens, lundi 13 mai dernier, à l’occasion de la 30e édition du prix des incorruptibles. Plus de 300 élèves venant des différents établissements primaires et secondaires de la circonscription de Val-de-Reuil s’étaient réunis le matin en vue de l’annonce des résultats en local de ce prix de littérature jeunesse décerné, comme le veut la tradition, par des élèves issus de classes de maternelle jusqu’au lycée.

Insuffler l’envie de lire

« Le Prix des Incorruptibles a pour objectif de proposer des sélections d’albums et de romans de qualité à un maximum d’enfants afin de les amener à la lecture plaisir », explique Capucine Habib, la vice-présidente de l’association nationale du prix des incorruptibles.

Elle fait part de « son immense plaisir » d’assister, chaque année, au dénouement local de ce prix littéraire. « C’est toujours plaisant de voir la joie des enfants s’exprimer lorsque le livre qu’ils ont choisi remporte la palme. On ne s’en lasse pas », confie-t-elle tout en soulignant le travail fourni par les enseignants participant au projet. « Je suis toujours épatée de voir ce que les enseignants ont développé comme activités autour de la liste de livres qui leurs étaient proposée ».

Au-delà des livres

Une idée que partage l’association Association Val-de-Reuil Éducation et Culture (AVEC), organisatrice de l’évènement, comme le précise sa présidente Annie Demarly. « Toute la journée, les enfants ont pu découvrir un grand nombre d’ateliers crées spécialement par les enseignants pour accompagner l’envie de lire de leurs élèves », souligne la présidente remerciant aussi l’ensemble des partenaires (La ville de Val-de-Reuil, les associations Lire et faire lire, Art et Anglais, fréquence Andelle, la cyberbase Isaac Asimov, la médiathèque Le Corbusier, les bénévoles, les parents d’élèves etc.) gravitant autour de l’organisation de cette journée.

« Cela permet de donner une continuité aux livres nominés, de créer une extension à partir des ateliers utilisés par les enseignants qui, tout au long de l’année, s’impliquent dans le projet avec les enfants. Enfin c’est aussi une très belle façon d’impliquer les parents et de développer les liens intergénérationnels ».

Une dizaine d’ateliers adaptés à tous les âges

C’est en ce sens que les enfants et les jeunes ont pu découvrir une dizaine d’ateliers allant de la création de mouches, à des poissons volants tout en passant par la réalisation d’un court métrage ou encore d’un enregistrement audio des différents livres.

Une attention qui n’a pas manqué de séduire les élèves présents. « C’est bien car on redécouvre les livres qu’on a lu durant l’année », confient Isra et Esma, deux élèves de l’école Les Cerfs-volants soulignant, outre toutes ces activités, le plaisir de participer à ce prix littéraire jeunesse. « On aime bien les incorruptibles parce qu’on aime bien lire et puis c’est prouvé scientifiquement, bien lire nous permet d’être meilleur à l’école », disent-elles en riant.

Des temps d’échanges et de rencontres

Un plaisir partagé également par la communauté enseignante. « C’est un temps d’échange très sympathique où l’on peut se retrouver entre différents collègues et s’apporter mutuellement des idées », relate Isabelle Uriac, l’enseignante de la classe de CP de l’école Louise Michel. « C’est très fédérateur et c’est une très belle façon de clôturer ce projet qui représente une année de travail », ajoute Sophie Guérin, enseignante de CP à l’école élémentaire du Vaudreuil qui participait pour la première fois à ce rendez-vous littéraire.

« And the winner is… »

Côté résultat, ce sont les enfants de la classe de CM1 / CM2 de l’école du Pivollet qui, sous la houlette d’Emmanuelle Martin, cheffe de projet culture de Val-de-Reuil, ont présenté les résultats de cette trentième édition. « Et le gagnant est… », a énoncé avec talent une élève au public qui a aussitôt exprimé sa joie à l’annonce de ses livres préférés. La journée s’est poursuivie l’après-midi avec l’accueil de nouveaux élèves. En tout, ce sont près de 700 enfants qui se sont rendus au stade Jesse Owens, une façon sans le vouloir de démontrer que sport et loisirs de l’esprit peuvent cohabiter en toute harmonie. À noter également que des créations théâtrales sur mesure proposée par Hélène Beuvin de la Cie Contes Gouttes ont été jouées à la Maison de la Jeunesse et des Associations.

Les résultats

Maternelle : « Plus Gros que le ventre » – Michaël Escoffier et Amandine Piu

CP : « Ouvre-moi » – Muka

CE1 : « La Piscine Magique » – Carol Norac et Clothilde Delacroix

CE2/CM1 : « Ni Lire, ni écrire » – Yves-Marie Clément et Emilie Vanvolsen

CM2/6ème : « Les Compagnons de la Cigogne » – Sophie Humann

Concernant le vote final, il faudra attendre le 6 juin prochain pour connaitre les lauréats de cette 30ième édition des incorruptibles nommés chaque année par près de 465 000 jeunes issus de 8300 établissements scolaires situés en France métropolitaine, dans les DOM-TOM et dans des pays étrangers.

Les actus jeunesse à Val-de-Reuil

Devenez explorateur de votre quartier !

La Ville lance une grande opération participative à la découverte de la faune sauvage qui foisonne à Val-de-Reuil. Jusqu'au 16 ...
Lire La Suite…

Des chantiers jeunes au commissariat

Comme à chaque congés scolaires, les chantiers jeunes reprennent du service. Pour la première fois, les peintres en herbe ont ...
Lire La Suite…

20 petits Rolivalois à l’école cette semaine !

Tout au long de la semaine, l'école Coluche accueille les enfants des personnels mobilisés dans la gestion de la crise, ...
Lire La Suite…

A la chasse aux œufs avec les Poulettes Rolivaloises !

Les Poulettes Rolivaloises organisent jusqu'au 4 avril un grand jeu de chasse aux œufs au sein de leur poulailler de l’écoquartier. Un ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le 31 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, une école entière de Val-de-Reuil et plusieurs classes de maternelles, élémentaires, ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le mardi 30 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil sont actuellement fermées sur décision de l'Agence ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi quotidien des classes fermées à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil viennent d'être fermées par l'Agence Régionale de ...
Lire La Suite…

Retour vers 2050 !

Plus de 450 élèves ont participé au E-forum de l'éducation aux médias et à l'information organisé par la circonscription de ...
Lire La Suite…

Des architectes en devenir !

Une vingtaine de jeunes Rolivalois ont reçu des mains du collectif Yakafokon leur diplôme d'architectes junior et des lettres de ...
Lire La Suite…

L’enfance et la Jeunesse à Val-de-Reuil

enfance, jeunesse, petite enfance - infos utiles

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer, ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
Les écoles à Val-de-Reuil

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

Un sac écoresponsable, économique et solidaire

Une douzaine de jeunes issus de la Garantie Jeunes ont inauguré leur projet d’entreprise « Solid’Bag » en présence des partenaires affiliés.

Des sacs ont été distribués aux partenaires

Solid’Bag, « Solid pour la solidité, la solidarité et Bag pour le côté cool ! », ont confié la dizaine de jeunes de la mission locale de Val-de-Reuil-Andelle lors de l’inauguration de leur projet d’entreprise Solid’Bag, lundi 25 mars 2019 dans les locaux de la Garantie Jeunes, en présence des différents partenaires affiliés. Pour l’occasion une exposition et une remise de sacs 100 % écoresponsables, économiques et solidaires ont été mis en place et il y en avait pour tous les goûts.

Au service de l’environnement

Pour l’occasion une exposition et une remise des sacs 100 % écoresponsable, économique et solidaire a été mis en place et il y en avait pour tous les goûts.« Nous confectionnons des sacs/cabas à partir, principalement, de matières recyclées comme des papiers journaux, ou bien des livres illustrés, ou encore des bâches publicitaires qui nous sont fournies par différents organismes généreux et bienveillants tels que les associations Abri ou encore Epireuil », précise Gwen Oréal, l’une des douze jeunes issus de la Garantie Jeunes ayant participé à la création de cette entité éphémère. « Une partie de nos créations est redistribuée à nos partenaires et une autre est destinée à la revente », poursuit-elle témoignant de sa méconnaissance et de la découverte du milieu de l’Économie Sociale et Solidaire. « C’est une expérience extrêmement enrichissante. On découvre et on apprend un grand nombre de compétences. Et puis c’est utile et agréable, donc ce n’est que positif ».

La vie d’entreprise

Elle a tout d'une vraie petite entrepriseEn effet, de la conception à la réalisation en passant par la production, la communication, la vente ou encore la collecte de recyclables, ces jeunes entrepreneurs gèrent tout de A à Z. « On fait de la découpe de bâches et d’images recyclées, de la décoration, de la couture, des impressions 3d, du graphisme, de la communication, de l’assemblage, de la création des motifs etc. », détaille Romain Koleno un autre jeune participant à cette aventure humaine et solidaire. « J’aime beaucoup le travail en équipe et c’est important de développer des actions pour la préservation de notre environnement ».

Développer ses qualités

Nous confectionnons des sacs/cabas à partir, principalement, de matières recycléesUn sentiment partagé par un grand nombre de ses collègues qui ne manquent pas de souligner également les bénéfices tirés de cette expérience d’un point de vue plus personnel comme l’évoque Bodiel Demba. « Cette expérience m’a permis de me surpasser et d’affronter ma timidité. C’était un véritable challenge et cela me servira beaucoup dans ma vie professionnelle à venir ». Une expérience que les jeunes ne sont pas près d’oublier. Ils présenteront leur entreprise le 19 mai prochain au Conseil Régional de Normandie.

Programme d’action éducative et citoyenne du conseil régional de Normandie

Béatrice Courbois entourée de quelques jeunes participant au projet
Béatrice Courbois entourée de quelques jeunes participant au projet

« Solid’Bag répond à un appel à projets du Conseil Régional de Normandie autour de la thématique entreprendre en Économie Sociale et Solidaire », explique Christine Ranou, la directrice de la mission locale Val-de-Reuil-Andelle à l’égard de ce projet impliquant douze jeunes bénéficiant du dispositif Garantie Jeunes. « L’idée est mettre les jeunes en situation de micro entreprise, de leur faire découvrir le champ de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) et du développement durable », poursuit-elle soulignant le soutien de la Chambre Régionale  d’Économie Sociale et Solidaire (CRESS) dans l’accompagnement de ces jeunes entrepreneurs à réaliser ce projet d’entreprise initiée par Béatrice Courbois, conseillère technique à la mission locale. « Cela  faisait trois ans que j’avais cette idée en tête », confie la porteuse de projet. « Lorsque la région Normandie a lancé un appel au projet en ESS, nous avons saisi cette opportunité pour mettre cette idée en application avec les jeunes. » Une initiative qui n’a pas manqué de faire des émules parmi les jeunes de la mission locale. « Lorsque j’ai proposé cette idée, les jeunes ont très vite adhéré », conclut Béatrice Courbois qui n’a pas manqué de féliciter le travail et l’engagement de ces jeunes entrepreneurs en devenir.

Plus d’informations :

Si vous souhaitez acheter un sac (5euros) ou faire un don, contactez : Solid’Bag

Solid’Bag
1 rue Pierre Première
27100 Val-de-Reuil
Courriel : solidbag27@gmail.com

Les actus emploi à Val-de-Reuil

Recrutements d’Avril 2021 : plusieurs postes à pourvoir

La Ville de Val-de-Reuil, 15.000 habitants, surclassée20/40.000 habitants, est la plus jeune commune de France et la dernière-née des villes ...
Lire La Suite…

ASSISTANT DE DIRECTION (H/F)

Cadre d'emploi : Rédacteur territorial /Adjoint administratif Rattaché(e) directement à la Responsable du Secrétariat Général, en lien quotidien avec le Maire, ...
Lire La Suite…

Agnès Pannier-Runacher en visite à Val-de-Reuil

Vendredi 26 février, la ministre déléguée en charge de l’Industrie a visité, en compagnie des élus de la circonscription, le ...
Lire La Suite…

ANIMATEUR SAISONNIER EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F)

Cadre d'emploi Rattaché(e) au directeur (-trice) de structure, vous êtes chargé(e) d’assurer l’accueil, l’encadrement et la sécurité des publics (maternels, ...
Lire La Suite…

Un nettoyage renforcé

Dès le début de la crise sanitaire, la société rolivaloise ODS PROPRETE a dû faire face à quelques changements. Désinfection ...
Lire La Suite…
On recrute

TECHNICIEN EN BATIMENT (H/F)

Cadre d'emploi : Fonctionnaire de catégorie B Placé(e) sous l’autorité du directeur des Bâtiment et énergie, vous proposez et mettez ...
Lire La Suite…

L’emploi à Val-de-Reuil

En recherche d'emploi ?

L’emploi

La Ville de Val-de-Reuil a pour priorité la lutte pour l'emploi. De nombreuses actions sont mises en place, retrouvez ici ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? Merci de postuler en suivant ce lien : https://www.valdereuil.fr/vous-recherchez-un-stage Vous souhaitez déposer une candidature spontanée ...
Lire La Suite…
Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…

 

Connexion avec le Japon

Une vingtaine d’enfants issus du Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité ont participé au projet Les Petits Cerisiers. Un projet porté par trois étudiants de l’ESIGELEC de Rouen.

Les enfants du CLAS ont écrit une lettre à des enfants japonais
Les enfants du CLAS ont écrit une lettre à des enfants japonais

Assidus, appliqués, les sourires ne manquent pas de se dessiner sur les visages des enfants participant, mardi dernier, à un atelier un peu spécial. « Nous sommes en train d’écrire une lettre pour des enfants japonais », énonce Serkan, l’un des enfants issu du CLAS, qui s’applique à écrire son prénom en japonais sous les regards d’Adel Benamara, étudiant rolivalois à l’École supérieure d’ingénieurs en génie électrique (ESIGELEC) de Rouen et de ses collègues Daniel Conombo et Damien Couin.

Un projet étudiant

de gauche à droite : Damien Couin, Adel Benamara, Daniel Conombo
De gauche à droite : Damien Couin, Adel Benamara, Daniel Conombo

« Nous intervenons auprès des enfants du CLAS pour les sensibiliser à la culture japonaise à travers la réalisation d’une lettre qui sera remise cette été à des enfants japonais », explique Adel Benamara soulignant l’origine de ses interventions et de leur projet intitulé « Les petits cerisiers ». « Dans le cadre de nos études, nous devions créer un projet d’initiative et créatif autour de l’écologie, la culture et ou l’humanitaire », poursuit-il revenant sur le choix avec ses collègues de permettre à des enfants de la ville de se connecter à l’autre bout du monde, au pays du soleil levant.

Passionné par le Japon

« J’ai grandi à Val-de-Reuil et je suis passionné par le Japon. J’ai toujours pensé que le Japon était sous représenté. En ce sens, c’était l’occasion pour moi de mettre la culture japonaise sur le devant de la scène. D’autant plus que le carnaval de cette année avait pour thématique le Japon ». Une idée qui n’a pas manqué de séduire ses collègues. « Lorsque Adel nous a proposé cette idée, nous avons tout suite adhérer », confient d’une même voix Damien Couin et Daniel Conombo.

Réponse à la rentrée

Les enfants écirivent leur lettre sous le regard des jeunes étudiants
Les enfants écrivent leur lettre sous le regard des jeunes étudiants

Une démarche qui a également séduit les enfants, qui au cours des deux séances proposées ont pu découvrir l’alphabet, les coutumes, la culture et des mots japonais. « Nous leur avons concocté un petit livret permettant une meilleure immersion », précise Damien Couin, qui avec ses collègues ont récupéré en fin de séance les précieuses lettres des enfants. « Adel part en stage au Japon cet été. Il profitera de l’occasion pour remettre ces lettres en main propre aux enfants japonais. Il récupérera ensuite les réponses, qu’il remettra aux enfants de Val-de-Reuil à la rentrée scolaire prochaine ». Une réponse qu’attendent impatiemment la vingtaine de jeunes rolivalois. A noter que les enfants se sont vu également offrir une place de cinéma par le cinéma les Arcades, partenaire de l’opération avec l’association Le Collectif Vivre Ensemble et le CCAS, pour assister à une séance manga, le mercredi 10 avril prochain.

Les actus jeunesse à Val-de-Reuil

Devenez explorateur de votre quartier !

La Ville lance une grande opération participative à la découverte de la faune sauvage qui foisonne à Val-de-Reuil. Jusqu'au 16 ...
Lire La Suite…

Des chantiers jeunes au commissariat

Comme à chaque congés scolaires, les chantiers jeunes reprennent du service. Pour la première fois, les peintres en herbe ont ...
Lire La Suite…

20 petits Rolivalois à l’école cette semaine !

Tout au long de la semaine, l'école Coluche accueille les enfants des personnels mobilisés dans la gestion de la crise, ...
Lire La Suite…

A la chasse aux œufs avec les Poulettes Rolivaloises !

Les Poulettes Rolivaloises organisent jusqu'au 4 avril un grand jeu de chasse aux œufs au sein de leur poulailler de l’écoquartier. Un ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le 31 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, une école entière de Val-de-Reuil et plusieurs classes de maternelles, élémentaires, ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le mardi 30 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil sont actuellement fermées sur décision de l'Agence ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi quotidien des classes fermées à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil viennent d'être fermées par l'Agence Régionale de ...
Lire La Suite…

Retour vers 2050 !

Plus de 450 élèves ont participé au E-forum de l'éducation aux médias et à l'information organisé par la circonscription de ...
Lire La Suite…

Des architectes en devenir !

Une vingtaine de jeunes Rolivalois ont reçu des mains du collectif Yakafokon leur diplôme d'architectes junior et des lettres de ...
Lire La Suite…

L’enfance et la Jeunesse à Val-de-Reuil

enfance, jeunesse, petite enfance - infos utiles

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer, ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
Les écoles à Val-de-Reuil

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

Visite guidée insolite avec les nouveaux enseignants

Une quinzaine de nouveaux enseignants à Val-de-Reuil ont profité ce mercredi d’une visite commentée insolite de la ville. Pendant 3 heures, le maire en personne avait enfilé la casquette de guide.

Une quinzaine d'enseignants a découvert la ville entourés d'un guide hors pair : Marc-Antoine Jamet
Une quinzaine d’enseignants a découvert la ville entourés d’un guide hors pair : Marc-Antoine Jamet

Ils enseignent à Léon Blum, Louise Michel, le Pivollet, Jean Moulin ou encore Coluche… En plus d’être enseignants, ces 15 femmes et hommes réunis ce mercredi après-midi ont un autre point commun : ils ont fait en septembre leur première rentrée à Val-de-Reuil.

Le mystère rolivalois

Et cette ville, quoi qu’on en dise, reste souvent un mystère pour bien des acteurs : une histoire si peu banale ; un développement tellement étonnant ; une architecture singulière ; des richesses économiques, environnementales, urbaines hors du commun ; des équipements à découvrir absolument…

D’où l’initiative de Stéphanie Matula, directrice du groupe scolaire Jean Moulin, de proposer une visite annuelle de la ville pour tous les nouveaux enseignants. « Il y a une telle richesse sur Val-de-Reuil qu’il me semble indispensable de faire découvrir cette ville et son potentiel à tous les enseignants qui arrivent ».

Maire et guide à la fois

Et pour cette première visite commentée, c’est à Marc-Antoine Jamet qu’est revenu l’honneur d’être le guide de la troupe. Après une petite leçon d’histoire dans l’enceinte de la mairie, place à la découverte de la plus jeune commune de France : des parcs d’activités à la base de loisirs, des bords de l’Eure aux centres commerciaux, en passant par la gare, le germe de ville… trois heures durant, le maire a présenté toutes les richesses, toutes les particularités de sa ville.

« C’est formidable que le maire ait pris ce temps pour les enseignants ; il a une connaissance de la ville hors pair qui servira bien sûr à tous », précise Stéphanie Matula.

Réservé aujourd’hui aux enseignants du premier degré, cette visite sera étendu dès l’an prochain à leurs collègues du second degré (collège et lycée) et du CFA. « Avec la volonté que ce soit des jeunes qui présentent la ville aux enseignants ». 

Les jeunes prennent le relais

Concrètement, Stéphanie Matula imagine transformer des élèves de Segpa et de seconde passerelle en ambassadeur de Val-de-Reuil. Ils transmettraient aux nouveaux enseignants les connaissances qu’ils auraient acquises sur la ville pour l’occasion. Lesquels enseignants pourraient ensuite les transmettre à nouveau à leur propres élèves. Une initiative pédagogique à tous les étages !

Les actus jeunesse

Devenez explorateur de votre quartier !

La Ville lance une grande opération participative à la découverte de la faune sauvage qui foisonne à Val-de-Reuil. Jusqu'au 16 ...
Lire La Suite…

Des chantiers jeunes au commissariat

Comme à chaque congés scolaires, les chantiers jeunes reprennent du service. Pour la première fois, les peintres en herbe ont ...
Lire La Suite…

20 petits Rolivalois à l’école cette semaine !

Tout au long de la semaine, l'école Coluche accueille les enfants des personnels mobilisés dans la gestion de la crise, ...
Lire La Suite…

A la chasse aux œufs avec les Poulettes Rolivaloises !

Les Poulettes Rolivaloises organisent jusqu'au 4 avril un grand jeu de chasse aux œufs au sein de leur poulailler de l’écoquartier. Un ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le 31 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, une école entière de Val-de-Reuil et plusieurs classes de maternelles, élémentaires, ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le mardi 30 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil sont actuellement fermées sur décision de l'Agence ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi quotidien des classes fermées à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil viennent d'être fermées par l'Agence Régionale de ...
Lire La Suite…

Retour vers 2050 !

Plus de 450 élèves ont participé au E-forum de l'éducation aux médias et à l'information organisé par la circonscription de ...
Lire La Suite…

Des architectes en devenir !

Une vingtaine de jeunes Rolivalois ont reçu des mains du collectif Yakafokon leur diplôme d'architectes junior et des lettres de ...
Lire La Suite…

L’enfance & la jeunesse à Val de Reuil

enfance, jeunesse, petite enfance - infos utiles

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer, ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
Les écoles à Val-de-Reuil

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

CFAIE : Journée portes ouvertes

Le Centre de Formation d’Apprentis Interconsulaire de l’Eure vous ouvre ses portes de 9h à 12h et de 14h à 17h !

Venez découvrir les métiers et les formations proposées (du CAP au BAC Pro dans les secteurs de la vente, de la coiffure, des fleurs, de la mécanique automobile et de la cuisine et restauration) et vous informer sur l’apprentissage.

C’est aussi l’occasion de rencontrer les équipes pédagogiques et de visiter les locaux du CFAie.

Vous êtes sans connexion