Étiquette : solidarité

Les Balles Roses 2022

Le VRTS organise un après-midi « Les balles roses » au profit de la lutte contre le cancer du sein ouvert à tout public licencié ou non. Ateliers ludiques de découverte du tennis pour pratiquer entre filles, toutes générations confondues (messieurs solidaires bienvenus), animations radar de vitesse au service, petits matches, démonstrations ; vente d’objets, petite restauration sont au programme
*Rens 06 16 12 34 69

Partagez :

Forum des Associations 2022

Venez à la rencontre de la centaine d’associations présentes sur le territoire de Val-de-Reuil. Echanges, rencontres, démonstrations et initiations rythmeront cet évènement à la fois sportif, culturel, solidaire et environnemental.

Rendez-vous au Stade Jesse Owens, samedi 10 septembre de 10h à 13h et de 14h à 18h

Gratuit – ouvert à tous

*Rens. 02 32 09 51 51

Partagez :

Epireuil : Fête de la Soupe

L’association Epireuil propose pour sa 3ème Fête de la Soupe un après-midi de partage autour de potages et des animations pour petits et grands sur le thème de la lutte contre le gaspillage alimentaire et la conservation des aliments.

Rendez-vous à partir de 14h sur la Place des 4 Saisons.

Dégustation (vers 16h30) et concours de la meilleure soupe

*Rens 02 32 50 57 98 ou sur https://associationepireuil.fr/

Partagez :

La Ville en renfort des membres de Sea Shepherd France

A la demande du Maire de Val-de-Reuil, Marc-Antoine Jamet, les services de la Ville épaulent l’association Sea Shepherd dans sa tentative de sauvetage du béluga perdu dans la Seine.

Beluga seine2Depuis la semaine passée, les réseaux sociaux sont en ébullition suite à la découverte d’un béluga égaré dans la Seine. Parmi les lanceurs d’alerte, l’association de protection de la biodiversité marine Sea Shepherd France, a donc décidé de se rendre sur place pour tenter de sauver ce cétacé vivant habituellement dans les milieux arctiques de notre planète. Le béluga ayant été localisé au niveau d’une écluse dans l’Eure, l’association a lancé un appel sur les réseaux, à la recherche d’un pied-à-terre pour ses militants mobilisés sur le territoire de Val-de-Reuil et ses alentours.

La Ville en action pour épauler Sea Shepherd France

Mairie VDR1Un appel auquel le Maire de la ville, Marc-Antoine Jamet n’a pas manqué de répondre au pied levé avec les services de la Ville afin d’aider et d’accompagner au mieux l’antenne française de l’organisation non gouvernementale Sea Shepherd Conservation Society dans sa tentative de sauvetage. C’est ainsi que depuis vendredi dernier, une dizaine de ses membres intervenant sur l’opération est accueillie, sur l’Ile du Roi, à la Villa Sally Mara en partenariat avec la Factorie, Maison de Poésie de Normandie sous la houlette de Jérôme Revel.

Un lieu adapté à l’équipe

Un havre de paix qui n’a pas manqué de ravir Lamya Essemlali, la présidente de Sea Shepherd France. « La ville a répondu extrêmement rapidement avec une solution optimale pour accueillir notre équipe mais aussi tout notre matériel, ce qui nous a soulagés d’un poids et nous a permis de nous focaliser sur le béluga et non sur le toit que l’on devait mettre sur notre tête », explique-t-elle, soulignant les contraintes et le stress liés à la recherche d’hébergements. « Ce n’est jamais facile de trouver un lieu adapté. Il faut avoir des emplacements qui soient suffisamment grands et sécurisés pour accueillir les véhicules, les remorques, les bateaux et il faut que l’équipe puisse se reposer, pour organiser les relais comme c’est le cas ici où l’on s’est relayés 24h sur 24 pour surveiller le béluga ».

Un hébergement idéal pour relâcher la pression

Sea Shepherd2Côté équipe, on ne manque pas d’apprécier ce lieu empli de calme et de sérénité. « L’aménagement est top, on est entre nous, le cadre nous permet de nous couper de la pression sur site, des médias et de vite récupérer », confie Ludovic Machefert, pilote de bateau et délégué de Charente-Maritime Sea Shepherd France. « Outre le repos, ce lieu nous permet de travailler dans de bonnes conditions comme pour faire les bilans de la journée, préparer les repas, ravitailler les autres, etc. ». Côté intervention, les membres de Sea Shepherd tenteront de sortir, ce mardi, le béluga de la Seine pour le transporter vers une écluse d’eau salée en bord de mer pour continuer de l’observer, de le soigner et envisager éventuellement par la suite de le relâcher en mer.

Partagez :

La Ville propose un séjour d’exception à 33 jeunes Ukrainiens

Jusqu’au 28 juillet, des jeunes Ukrainiens réfugiés à Sztum en Pologne, vont passer un séjour exceptionnel à Val-de-Reuil. Arrivés hier soir, l’émotion était vive à la descente du car. 

Depuis le début de la guerre en Ukraine, la Ville de Val-de-Reuil ne cesse de se mobiliser pour exprimer sa solidarité envers le peuple ukrainien. Après un rassemblement de soutien riche en émotion le 1er mars, plusieurs familles de réfugiés rejoignaient la ville dans les semaines suivantes.  Au même moment, une vaste collecte s’organisait par le biais du centre de dons rolivalois, aboutissant à l’acheminement de plusieurs dizaines de tonnes de produits de première nécessité vers la frontière ukrainienne. Au Grand Ballet de Kiev qui faisait salle comble à l’Arsenal (les recettes ont été reversées au peuple ukrainien) fin mars, s’ajoutaient également  deux aides exceptionnelles de 5 000 euros (en mai et juillet) à Sztum (commune polonaise jumelée avec Val-de-Reuil et accueillant un millier de réfugiés). Cinq mois après le début de la guerre, la Ville continue de se mobiliser en s’unissant à nouveau à ses communes jumelées. Pendant une semaine, 33 jeunes Ukrainiens de 8 à 17 ans (ainsi que 11 accompagnateurs) réfugiés à Sztum vont passer un séjour exceptionnel sur les terres rolivaloises à la découverte de la Normandie et de la capitale. Ils sont arrivés hier. 

Aide exceptionnelle de 10 000 euros

Tout a commencé en mai dernier alors que le maire de Sztum avait invité la municipalité à participer aux festivités locales annuelles. Une tradition à laquelle la Ville est attachée depuis de nombreuses années. Une délégation rolivaloise d’agents municipaux, d’élus, de sportifs du VRAC et du club Pleine Forme ont ainsi fait leurs valises pour partir à la rencontre de nos amis Polonais. Lors des festivités, plusieurs familles et enfants Ukrainiens présents ont pu rencontrer Marc-Antoine Jamet et la délégation rolivaloise. “Nous avons un volet humanitaire très fort à Val-de-Reuil et pour valeur centrale la solidarité internationale et le soutien entre les peuples. Quand nous sommes arrivés là-bas, nous avions les mains pleines de biens de première nécessité à leur offrir. Nous sommes partis à leur rencontre et nous avons discuté avec eux sur leurs besoins et ressentis”, explique Jeanne Pouhé, élue en charge des jumelages. Parmi ces réfugiés, des jeunes, parfois seuls, qui ont dû quitter leur pays sans leurs parents, logés dans des internats de fortune. 

“Offrir un moment de répit pour leur faire oublier ce drame” 

Lors de ce séjour, Marc-Antoine Jamet a proposé aux jeunes de venir à Val-de-Reuil pendant l’été. Les yeux brillants, nombre d’entre eux n’ont pas hésité. “ Nous avons vu la précarité qu’il y avait sur place et c’était essentiel de les faire venir pour leur offrir un moment de répit et, je l’espère, leur faire un peu oublier ce drame”, a souligné Marc-Antoine Jamet, le maire de Val-de-Reuil.

 

Après 2 jours de voyage, 1 334 kilomètres, les 33 jeunes et leurs 11 accompagnateurs ont posé leurs valises à Val-de-Reuil hier soir aux alentours de 21h00. Les sourires aux lèvres, tous se sont pressés pour choisir leurs chambres mises à leur disposition dans l’internat du CFA rolivalois. Une installation dans la bonne humeur qui n’a pas manqué de faire rire les adultes qui les accompagnent pour la semaine. La soirée s’est prolongée par un repas d’accueil avec des spécialités françaises qui ont intrigué les jeunes enfants : camembert, taboulé, barbecue… Un festin pour recharger leurs batteries avant de s’amuser sur les tables de ping-pong et baby-foot, puis de tomber dans les bras de Morphée en attendant leur semaine qui s’annonce exceptionnelle : Visite du château de Versailles, excursion sur la côte Normande, journée à Paris, balade à Biotropica, ateliers sur l’île du roi ou encore jeux de pistes avec les Rolivalois des centres de loisirs… 

Des moments de partages uniques à suivre sur les réseaux de la Ville tout au long de la semaine !



Partagez :

Valdereuil_infos n°27 JUILLET – AOUT 2022

En une de ce numéro : Tony Parker enflamme le complexe Léo Lagrange – Le nouvel équipement rolivalois inauguré par la légende du basket

à lire également

  • page 2 – Holi, l’inoubliable carnaval
  • page 6 – Tony Parker enflamme le nouveau complexe sportif Léo Lagrange
  • page 9 – Quand la dalle se transforme
  • page 14 – Déplacement : votre avis nous intéresse
  • page 17 – Solidarité avec le peuple ukrainien
  • page 18 – Hub de l’emploi, l’union fait la force !
  • page 23 – Pc de la réussite : 40 élèves récompensés
  • page 26 – Marie-Rose Mansion : une vie pour les autres
  • page 29 – Animations tous azimuts : l’été de tous les plaisirs
  • page 35 – Ville Fleurie : 5000 fleurs distribuées
  • page 34 – Portrait de Kidromi, artiste rolivalois

Votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°28 SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2022

En une de ce numéro : Toujours plus de moyens pour nos 2000 écoliers ! - Classes rénovées, cantines en self-service, Cité Éducative... Une rentrée riche en nouveautés. À lire ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°27 AVRIL – JUILLET – AOUT 2022

Valdereuil_infos n°27 JUILLET – AOUT 2022

En une de ce numéro : Tony Parker enflamme le complexe Léo Lagrange - Le nouvel équipement rolivalois inauguré par la légende du basket à lire également page 2 - ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°26 AVRIL – MAI – JUIN 2022

Valdereuil_infos n°26 AVRIL – MAI – JUIN 2022

En une de ce numéro : Le nouveau complexe Léo Lagrange est ouvert : bienvenue ! - Petite visite guidée à l'usage des Rolivalois, de leurs voisins, de leurs amis, ...
Lire La Suite…
VDR infos N°25

Valdereuil_infos n°25 FEVRIER – MARS – AVRIL 2022

En une de ce numéro : Notre Ville fait le pari de l'inclusion - Education, logement, sport, culture... à Val-de-Reuil, le handicap au coeur de la vie à lire également ...
Lire La Suite…
VDR Infos N°24 - Décembre 2021 - janvier 2022

Valdereuil_infos n°24 – DECEMBRE 2021 – JANVIER 2022

En une de ce numéro : Retrouvons ensemble la féerie de Noël ! - La ville scintille de mille feux et c'est le grand retour des animations de fin d'année ...
Lire La Suite…
Val-de-Reuil Infos N°22

Valdereuil_infos n°23 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2021

En une de ce numéro : A l'école de la Réussite ! - Coup de projecteur sur les travaux, les équipements et les nouveautés de la rentrée scolaire. à lire ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°22 - MAI - JUIN - JUILLET 2021

Valdereuil_infos n°22 – MAI – JUIN – JUILLET 2021

En une de ce numéro : Le temps des retrouvailles ! - Culture, commerces, restaurants, loisirs… à l’heure des réouvertures, la ville bouillonne de vie à lire également page 2 ...
Lire La Suite…
Val-de-Reuil Infos N°21 - mars -avril 2021

Valdereuil_infos n°21 – MARS – AVRIL 2021

En une de ce numéro : La Ville redevient nouvelle ! - Rénovation des immeubles, espaces verts créés, voiries refaites, pistes cyclables, la transformation s'accélère. à lire également page 2 ...
Lire La Suite…

Valdereuil_infos n°20 – DECEMBRE 2020 – JANVIER 2021

En une de ce numéro : Nos commerçants ont du talent ! - Plateforme clic et collecte, plan de soutien municipal : Les commerces rolivalois vous ouvrent les bras à ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel de 2 millions € pour nos 2000 écoliers à lire ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les animations pour se détendre, comprendre et apprendre à lire également ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures pour protéger, accompagner, déconfiner en toute sécurité à lire également ...
Lire La Suite…
Chargement…

Comment bien surmonter ces fortes chaleurs !

Des températures qui dépassent les 30 degrés et vont flirter ces prochains jours avec les 40°C… Soyez prudents et pensez, si vous être fragile, à vous faire connaître auprès du CCAS.

On vous rappelle ici toutes les précautions à prendre en cette période de forte chaleur.

Comme partout en France, une vague de chaleur s’installe actuellement sur Val-de-Reuil. La mission des équipes municipales : avoir une attention particulière auprès des Rolivalois les plus fragiles.

Vous êtes concerné ? Vous avez dans votre entourage une personne fragile ? Pensez à vous inscrire sur le registre ouvert par le CCAS, en contactant le 07 61 73 34 88., afin que la Ville vous identifie et puisse, le cas échéant, vous assurer un accompagnement personnalisé.

Si ces fortes chaleurs vous empêchent de faire vos courses, d’aller chercher des médicaments ou pour tout autre besoin spécifique… n’hésitez pas non plus à contacter le 07 61 73 34 88. Les agents de la Ville vous y aideront.

Si par ailleurs, la température à l’intérieur de votre domicile est trop élevée, vous pouvez rejoindre la résidence Espages (allée des Sages) où une pièce réfrigérée est à la disposition de tous.

Enfin, pendant cet épisode de fortes chaleurs, pensez à suivre ces consignes pour assurer votre bien-être.Consignes canicule

Epireuil : Femme à l’honneur

Du 16 au 21 Mai, l’Association Epireuil organise une semaine “Femme à l’honneur”. Plusieurs ateliers collectifs tels que socio-esthétique, prévention sur le cancer du sein, customisation de sac en partenariat avec le RERS, se succéderont autour du bien-être et de la valorisation de soi. Des coffrets bien-être seront également remis à chaque participante.

Renseignements et Réservation au 02 32 50 57 98.

Le programme

Epireuil - Femme à l'honneur, mai 2022

Z-Addict : Zumba Party – “Jungle Safari”

L’association Z-addict propose de concilier sport, convivialité, bien-être et solidarité à l’occasion de sa Zumba Party “Jungle Safari”, le samedi 18 juin, de 18h30 à 21h30 au gymnase du Parc de Val-de-Reuil. L’intégralité des fonds sera reversée au profit de l’association l’Oiseau Bleu.

Réservation : https://www.billetweb.fr/zumba-jungle-safari
Rens. au 06 16 28 40 93
Page Facebook : https://www.facebook.com/groups/1629163727360267

AGENT DE MEDIATION SOCIALE (H/F) CONTRAT ADULTE RELAIS

La Ville de Val-de-Reuil, 15.000 habitants, surclassée 20/40.000 habitants, est la plus jeune commune de France et la dernière-née des villes nouvelles. Située dans l’Eure à 100 km de Paris et à 30 km de Rouen, sur l’autoroute A13 et la ligne SNCF qui va de la Gare Saint-Lazare au Havre. Elle est dotée de très importantes infrastructures et forme un pôle de développement économique parmi les plus dynamiques de Normandie, sans doute le plus important de l’Eure.

Elle compte 418 agents (Ville et CCAS) tous statuts confondus.

Dans le cadre du renforcement des équipes, le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) recherche un /une :

AGENT DE MÉDIATION SOCIALE (H/F)

CONTRAT ADULTE RELAIS

MISSIONS

 

Sous l’autorité du responsable de service médiation, vous mettez en œuvre des missions de médiation sociale dont l’objectif est de renforcer la politique du « Vivre ensemble » de la Ville.

Vos missions principales sont de :

  • Assurer une présence active de proximité par des déambulations quotidiennes au sein des différents quartiers ;
  • Assurer une veille sociale territoriale (Quartiers Politique de la Ville) afin de comprendre et d’analyser les interactions au sein du site ;
  • Assurer une veille technique de proximité concernant des désordres urbains, en les signalant aux services techniques municipaux ou aux interlocuteurs privés et en suivant leurs réparations réelles ;
  • Prévenir et gérer les situations de conflits ;
  • Favoriser l’accès au droit des usagers par la mise en relation avec le Point d’Accès au Droit Municipal ;
  • Mener des actions de concertation avec les habitants ;

Dans le cadre des chantiers jeunes et d’accueillir des personnes en travaux d’intérêts généraux et réparations pénale :

  • Participer aux repérages des chantiers à mettre en œuvre ;
  • Accompagner les jeunes qui effectuent des travaux de second œuvre du bâtiment (Nettoyage, entretien et peinture) ;
  • Veiller à l’approvisionnement et à la bonne utilisation des matériels et matériaux utilisés ;
  • Accueillir et accompagner les personnes en respectant les prescriptions de leurs organismes de tutelle

 

PROFIL

 

  • Former au métier de la formation ;
  • Avoir un bon relationnel et se sentir à l’aise en public ;
  • Qualité d’analyse et d’écoute ;
  • Être capable de travailler en équipe ;
  • Capacités à travailler de manière autonome et avec un réseau de partenaires ;
  • Faire preuve de discrétion, de distance et de neutralité ;
  • S’adapter aux situations d’urgence ;
  • Permis B.

 CONDITIONS D’EXERCICE

  • Contrat Adulte Relais d’une durée de 3 ans ;
  • Temps de travail hebdomadaire : 39 heures
  • Poste à pourvoir à compter du 1er mai 2022.

Bénéficiaire du Contrat Adulte Relais :

  • Être âgé(e) d’au moins 26 ans ;
  • Être sans emploi ou bénéficier d’un contrat d’accompagnement dans l’emploi, sous réserve qu’il soit mis fin à ce contrat ;
  • Résider dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV), ou dans un autre territoire prioritaire des contrats de ville. Les candidatures ne respectant pas ces conditions ne pourront être étudiées.

 

Fière de sa diversité et de sa jeunesse, rejoignez une collectivité qui offre des projets ambitieux, une carrière épanouissante et qui agit dans le cadre d’une politique éco-citoyenne.

Adresser votre candidature, curriculum vitae et lettre de motivation, avant le 20 avril 2022 à l’attention de la Direction des ressources humaines, recrutement@valdereuil.fr.

 

Pour tout renseignement :

Contacter M. ATIF, Responsable du service Médiation, mohamed.atif@valdereuil.fr.

 

Le deuxième convoi de dons pour l’Ukraine en route vers la Pologne

Grâce au soutien de l’entreprise rolivaloise Biopack, un second camion vient de prendre la route vers la Pologne ! À son bord,  60 m3 de dons pour le peuple Ukrainien ! Reportage. 

Depuis le début du mois de mars, la Ville de Val-de-Reuil ne cesse de se mobiliser pour exprimer sa solidarité aux Ukrainiens. Après une cérémonie riche en émotion et l’accueil de 15 réfugiés, la municipalité a mobilisé ses forces dans l’ouverture d’un lieu unique dédié à la collecte de matériel et de produits de première nécessité destinés au peuple ukrainien et aux personnes déplacées. Pendant 3 semaines, des centaines de bénévoles et donneurs ont donné, stocké, trié plusieurs tonnes de matériel de première nécessité. Après un premier départ le 15 mars dernier, un deuxième convoi est parti le 7 avril avec l’aide de Mathieu Guilluy, directeur de l’entreprise Rolivaloise Biopack.

2,3 tonnes de nourriture pour animaux

Dès 9h, une vingtaine de bénévoles se sont rassemblés au 101 rue Grande pour un dernier chargement riche en émotion. Dans les pièces du centre de collecte, les derniers cartons attendent d’être empalés. “ Un premier trajet va être effectué vers Lubaczow en Pologne avec tous les dons animaliers qui seront redistribués à Lviv car il y a une fondation pour animaux là-bas. Ensuite, le reste des dons va être acheminé vers la destination du premier convoi, à Korkozwa, puis à Ivano-Frankisvk, à l’Ouest de l’Ukraine”, explique Nadia Benamara, la présidente du collectif Vivre-Ensemble qui chapeaute le centre depuis son ouverture. En pleine action, 9 volontaires de l’EPIDE aident au chargement. Depuis deux jours, ces jeunes s’attèlent à empaqueter les derniers dons. “Cette action intervient dans le cadre de leur parcours citoyen, mais évidemment , c’est la solidarité qui prime par-dessus tout. Ils étaient nombreux à répondre présent. On ferait ça pour n’importe quel autre peuple de la planète”, souligne Florent Mesnil, conseiller en citoyenneté à l’EPIDE qui a monté, avec ses collègues cadres, une collecte en interne. 

Au total, plus de 2,3 tonnes de croquettes et pâtés pour chiens et chats ainsi que plusieurs tonnes de matériel vétérinaire, des accessoires, couvertures, banettes… sont acheminés jusqu’en Pologne. “C’est une première pour nous d’aider les animaux étrangers. Ça pourrait être nous, il est important de se mobiliser. Les quantités sont énormes, mais ça va partir vite !”, soulignent Elise Friboulet Perrier, assistante vétérinaire bénévole, et son mari Pascal. 

 “Nous avons une usine en Pologne où nous avons environ 60 salariés Ukrainiens qui y travaillent et ont de la famille en Ukraine.” 

Une quantité qui vient s’ajouter aux produits d’hygiène, aux cartons d’alimentation non périssable, aux vêtements chauds, aux piles, torches, médicaments (triés par une équipe médicale d’infirmières), matelas, lits de camps, draps… Près de 60 m3 affrétés par la société Biopack qui se mobilise sur toute la France. « C’est une action tout à fait normale, nous avons une usine en Pologne où nous avons environ 60 salariés Ukrainiens qui y travaillent et ont de la famille en Ukraine.  On aide comme on peut ! Nous avons organisé une collecte dans toutes les usines et des camions partent dans toutes les régions. Ici, nous avons mené une collecte, nos 300 salariés ont contribué”, explique Mathieu Guilluy, le directeur du site de Val-de-Reuil qui a mobilisé un poids-lourd Polonais pour l’occasion ainsi que des palettes et cartons : “La société Schenker nous fait le transport à prix coûtant, les deux chauffeurs sont eux-mêmes des salariés Polonais. Ils ont l’habitude de faire la route.” 

En plus des 3 palettes collectées par l’entreprise, l’entreprise Lampe Berger de Grand Bourgtheroulde à fait don de 200 flacons de gel hydroalcoolique et le centre de détention plusieurs kilos de produits alimentaires. 62 dessins réalisés par les enfants des centres de loisirs de la Ville viendront compléter le convoi pour réchauffer les cœurs des soldats Ukrainiens engagés pour défendre leur pays. 

Contraint par la législation, le camion ne pourra pas circuler ce week-end sur les routes Polonaises. Les deux chauffeurs arriveront à leur première destination lundi, à 1 903 kilomètres de la commune nouvelle. 

Une partie des dons est restée à Val-de-Reuil pour être redistribuée aux 15 réfugiés Ukrainiens que la Ville a accueillis.

Même si le centre de dons a fermé ses portes, une adresse mail générique est mise en place pour toutes les questions relatives aux dons, solutions d’hébergement et autres demandes :  solidarité-ukraine@valdereuil.fr

Solidaire avec l’Ukraine : venez déposer vos dons !

Depuis hier après-midi, un centre de collecte de dons en faveur du peuple ukrainien a ouvert ses portes au 101 rue Grande. Un élan de générosité incroyable a démarré dans la commune nouvelle.

Vêtements, nourriture, médicaments, accessoires pour animaux… Depuis hier après-midi, des dizaines de bénévoles se démènent pour trier et conditionner les dons généreusement offerts par les Rolivalois et habitants des communes alentours. Une mobilisation incroyable pour aider le peuple Ukrainien. 

“Un petit don peut avoir un énorme impact !”

Depuis plus d’une semaine, la Ville de Val-de-Reuil se mobilise sans relâche pour exprimer sa solidarité aux Ukrainiens. Après une cérémonie riche en émotion mardi dernier et l’accueil d’une famille de réfugiés vendredi, la municipalité a mobilisé ses forces dans l’ouverture d’un lieu unique dédié à la collecte de matériel et de produits de première nécessité destinés au peuple ukrainien et aux personnes déplacées.

Situés au rez-de-chaussée du 101, rue Grande, ces locaux, facilement accessibles, ont été aménagés ce week-end par les équipes de la Mairie pour permettre de centraliser, trier et conditionner les dons des habitants. Des jeunes, des moins jeunes, certains Rolivalois, d’autres des villes extérieures, des bénévoles sont nombreux à donner un coup de main.  Animées par le Collectif Vivre Ensemble, une dizaine d’associations locales et extérieures de la Ville ont pu trouver un lieu commun afin de mutualiser leurs initiatives diverses. “Beaucoup d’associations, de personnalités ou encore d’infirmières se sont rapprochés de nous au moment du rassemblement du mardi 1er mars. Nous avons pris la décision d’initier une démarche solidaire et fédérer tous les acteurs locaux pour aider le peuple Ukrainien. De cette rencontre est né le « Collectif Lesia pour l’Ukraine », Lesia étant une jeune Ukrainienne dont le témoignage nous a tous beaucoup émus”, explique Nadia Benamara, présidente du Collectif derrière une pile de vêtements chaleureusement donnés par une famille rolivaloise. Un acte de solidarité essentiel pour Nadine et sa fille Samy : “Lundi, on a filé acheter du matériel médical et des conserves au magasin le plus proche  ! C’est une belle initiative !”  

Vers 18h30, Marion, une Lovérienne vient d’arriver avec 5 sacs pleins de vêtements pour enfants : “J’avais énormément de choses à donner. C’est comme aider n’importe qui, comme je fais à longueur d’année, si chacun peut faire comme moi, ce serait génial ! Un petit don peut avoir un énorme impact !”

Bénévoles en action

Un peu plus loin, au milieu des sacs, Vincent est en plein tri. Ce Rolivalois n’a pas hésité une minute à donner de son temps libre et s’est porté bénévole au centre de collecte : “Dès que j’ai vu le post sur Facebook j’ai tout de suite contacté le collectif. J’étais en vacances, c’est une façon de faire un geste pour l’Ukraine !” Même s’il reprendra le travail la semaine prochaine, ce bénévole reviendra le soir pour aider à trier et collecter les dons. Dans la pièce d’à côté, Shannon range les boites de médicaments sur des étagères. Devant elle, des centaines de produits médicaux attendent d’être triés et étiquetés. “Ça me fait plaisir de me donner à fond et exprimer mon soutien à ces personnes. Je vais continuer de trier chez moi et faire le  transfert de dons avec le CHU de Rouen” , explique la Rolivaloise accompagnée d’une dizaine de petites mains dans chaque “rayon”. Depuis hier, plusieurs tonnes de produits de première nécessité ont été collectées !

Un premier convoie en direction de Sztum 

En fin de semaine, les dons seront affrétés jusqu’à la frontière entre la Pologne et l’Ukraine. La Ville prendra à sa charge le transport et l’acheminement du matériel. Une centaine de familles réfugiées pourront recevoir les dons collectés tout au long de cette semaine. Un prochain convoi partira la semaine suivante avec le reste des provisions.

Le centre de collecte est ouvert tous les jours de 16h00 à 19h00 jusqu’au 18 mars au 101 rue Grande, 27100 à Val-de-Reuil.

Vous souhaitez rejoindre le réseau des bénévoles et participer au tri des produits collectés ? Manifestez-vous auprès du collectif Vivre Ensemble en écrivant à vivrensemblevdr@gmail.com ou en vous présentant au centre de collecte.

Retrouvez la liste des produits recherchés ci-dessous : 

LISTE DES BESOINS PRIORITAIRES : Fournitures pour bébés (lait maternisé en poudre, petits pots, couches), produits d’hygiène (dentifrice et brosses à dent, gel douche, shampoing, savon, dentifrice, brosses, serviettes hygiéniques, coton, serviettes en papier, masques réutilisables et jetables), denrées alimentaires (conserves, lait en poudre, biscuits secs, pâtes, café soluble, chocolat poudre, eau, barres énergétiques, fruits secs, noix, conserves, pâtes, vermicelles, céréales, compotes en gourde), matériel de soins (bandages, pansements, médicaments grippaux, rhumes, antidouleur, antiseptique, alcool médical), vêtements, équipements divers (tentes, couvertures thermiques de survie, plaids, matelas, oreillers tentes, sacs de couchage, lits de camp et réchauds, serviettes en microfibre, sets de vaisselle réutilisables, piles, bougies, lampe-torches.

 

Solidarité avec le peuple Ukrainien : Ouverture d’un centre de collecte de dons

  Du 8 au 18 mars, un centre de collecte de dons ouvre ses portes au 101 rue Grande, de 16H à 19H.

La collecte commence. Depuis plusieurs jours, la Ville, à la demande de Marc-Antoine Jamet et de la municipalité, travaille à l’ouverture d’un lieu unique dédié à la collecte de matériel et de produits de première nécessité destinés au peuple ukrainien et aux personnes déplacées.

Choisis pour leur accessibilité, ces locaux, aménagés par les équipes de la Mairie, situés au rez-de-chaussée du 101, rue Grande, ouvriront leurs portes à partir de mardi. Ils permettront, grâce aux différents espaces de stockage disponibles, de centraliser, trier et conditionner les dons qui, dès la semaine prochaine, seront affrétés par la Ville jusqu’à la frontière entre la Pologne et l’Ukraine. La Ville prendra à sa charge le transport et l’acheminement du matériel. Animé par le collectif Vivre Ensemble, qui assurera la coordination des bénévoles et fédèrera autour de lui l’ensemble des initiatives individuelles ou collectives, le centre sera ouvert tous les jours de 16h00 à 19h00. Il recevra les dons collectés par les particuliers, les associations ou les entreprises.

Rolivalois, habitants des communes voisines, vous souhaitez rejoindre le réseau des bénévoles et participer au tri des produits collectés ? Manifestez-vous auprès du collectif Vivre Ensemble en écrivant à vivrensemblevdr@gmail.com ou en vous présentant au centre de collecte à partir de mardi après-midi. 

LISTE DES BESOINS PRIORITAIRES : Fournitures pour bébés (lait maternisé en poudre, petits pots, couches), produits d’hygiène (dentifrice et brosses à dent, gel douche, shampoing, savon, dentifrice, brosses, serviettes hygiéniques, coton, serviettes en papier, masques réutilisables et jetables), denrées alimentaires (conserves, lait en poudre, biscuits secs, pâtes, café soluble, chocolat poudre, eau, barres énergétiques, fruits secs, noix, conserves, pâtes, vermicelles, céréales, compotes en gourde), matériel de soins (bandages, pansements, médicaments grippaux, rhumes, antidouleur, antiseptique, alcool médical), vêtements, équipements divers (tentes, couvertures thermiques de survie, plaids, matelas, oreillers tentes, sacs de couchage, lits de camp et réchauds, serviettes en microfibre, sets de vaisselle réutilisables, piles, bougies, lampe-torches.

Solidarité avec l’Ukraine : une famille de réfugiés accueillie à Val-de-Reuil

Après avoir fui Odessa, une ville au sud de l’Ukraine, une famille a trouvé refuge à Val-de-Reuil. Rencontre.

Terre d’accueil, la Ville de Val-de-Reuil n’a pas attendu une seule seconde pour accueillir le 1er mars une famille de réfugiés ukrainiens. Soulagés, ils sont hébergés à l’Espages et sont accompagnés par les services sociaux municipaux ainsi que les associations du secteur. Ils racontent leur périple pour quitter leur pays.  

Un trajet interminable 

Depuis le début de la semaine, plus de 1 000 réfugiés ukrainiens ont rejoint la France pour échapper au conflit entre la Russie et l’Ukraine. Volontaire, solidaire, la Ville a déjà fait le choix d’accueillir une famille d’exilés. Comme elle l’avait fait cet été en ouvrant ses bras à 20 réfugiés afghans ou encore aux 50 Syriens en 2015. “Ils sont venus nous voir en début de semaine, on a tout de suite sollicité les équipes de l’Espages pour leur trouver un logement, ils ont passé une nuit chez la cousine de monsieur qui habite ici ”, signale Sonia Rossignol, la directrice du CCAS rolivalois. 

Avant d’arriver dans leur F3, la petite famille a dû passer par un chemin interminable, semé d’embûches. “On était couchés dans notre lit quand on a entendu 2 bombes à 5 heures du matin. On a tout de suite pris le strict nécessaire et nous sommes partis de chez nous en direction de la gare la plus proche”, raconte Anna (Gana en Ukrénien)  Bangolira avec son fils de 3 ans Mohamed dans les bras. Un départ précipité, le 25 février, de leur ville Odessa située au sud de l’Ukraine.  Laissant derrière eux sœur, fils, père, mère… Lui est entraîneur de foot, elle travaillait dans le commerce. Ils n’auraient jamais imaginé vivre cette situation : “on menait une vie normale dans un pays tranquille. Personne n’était prêt pour partir…”  Arrivé à la gare, le couple a vite constaté que leur voyage n’allait pas être aussi facile. La première étape était de se rendre à Lviv afin de se rapprocher de la frontière Polonaise. “Beaucoup de trains étaient annulés, on a dû rester au moins une journée pour avoir un train. Ils arrivaient toutes les heures donc il ne fallait pas les louper. Les gens se piétinaient, c’était très stressant” , se souvient Youssouf dans un Français parfait. Ce Guinéen de naissance vivait depuis 13 ans en Ukraine. Le couple s’est vite perdu au milieu de la foule et n’a pas pris le même train. “Nous sommes restés plus de 14h à l’arrêt au lieu de 2h dans le train pour arriver à la frontière. Sans toilettes, debout, tous collés en ayant des complications pour respirer. C’était horrible !” se remémore Anna qui était seule sans son mari et son fils. 

27h de route jusqu’à Paris 

Une fois à Przemysl en Pologne, le couple se retrouve sur le quai. À l’extérieur, la solidarité et l’entraide étaient de plus en plus fortes, les habitants du coin venaient à leur rencontre pour leur donner des couvertures et de la nourriture. Après quelques vérifications d’identité à la douane, la famille n’avait qu’une chose en tête : rejoindre la France. “J’ai une cousine très éloignée qui habite à Val-de-Reuil. J’avais retrouvé un peu de réseau donc je l’ai appelé. On a ensuite vite trouvé un bus pour Paris”, explique Youssouf qui a gardé les billets dans sa poche.  Après 27 heures de route, le couple arrive à Paris le 1er mars à 14h30 avant de reprendre un train en direction de la commune nouvelle pour passer la nuit chez leur cousine rolivaloise. 

“Ils font tout ce qu’ils peuvent, c’est vraiment parfait” 

Pour ne pas la déranger plus longtemps, ils toquent à la porte de la mairie jeudi matin pour une prise en charge directe, bienveillante et rapide des services municipaux. En plus d’un logement meublé, la petite famille peut compter sur les assistantes sociales du CCAS afin de les accompagner dans les démarches administratives. “Lundi, ils ont un rendez-vous avec France Terre d’Asile ainsi que l’aide médicale d’état pour l’accès aux soins”, précise Sonia Rossignol qui a mobilisé les associations partenaires de la Ville comme le CIDFF pour les vêtements, des kits d’hygiène ou encore des draps et des serviettes. La Ressourcerie l’Abri s’est proposée pour fournir des équipements électroménagers manquants comme un téléviseur qui leur sera donné la semaine prochaine. Une grande quantité de nourriture, des bons alimentaire a également été mise à disposition de la famille et un accès au wifi sera activé dans le week-end. “Ils font tout ce qu’ils peuvent, c’est vraiment parfait. On dort bien, on mange bien” ,remercient-ils en chœur. 

Sereins, ils vont maintenant se reposer et réfléchir à leur avenir dans leur nouvelle ville.

Val-de-Reuil solidaire à l’Ukraine

Le 1er mars, plus de 500 personnes se sont rassemblées au Monument Mémoire et Paix de Val-de-Reuil, le temps d’un instant, d’une soirée, et ont allumé une bougie ou leur lampe de téléphone, pour la paix en Ukraine ! Une cérémonie émouvante qui a touché à sa fin au rythme de l’hymne Ukrainien.

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Epireuil : débat publique autour de la précarité alimentaire

Epireuil participe à la consultation citoyenne proposée par le Conseil national de l’alimentation  en invitant tous les Rolivalois et habitants des communes environnantes à un débat le 8 mars prochain autour de la question “Que faut-il faire pour que chaque personne ait un accès digne à une alimentation suffisante et de qualité ?”

Une opportunité de faire entendre votre voix à l’échelle Nationale et de communiquer les attentes et les préoccupations sur notre territoire sur ce sujet !

Rendez-vous le 8 mars de 9h à 11H30 à la MJA (maison de la jeunesse et des associations) Place des Chalands de #valdereuil.

Réservation conseillée au 02 32 50 57 98 .

Les Aiguilles de Normandie : un retour vers l’emploi par la mode

Une nouvelle association vient de voir le jour rue Grande ! Sous le nom des “Aiguilles de Normandie”, cette structure d’insertion économique permet d’allier l’emploi à l’écologie en passant par la couture ! 

Qui a dit que la mode n’était pas éthique ? Les Aiguilles de Normandie prouvent le contraire avec leurs ateliers de confection qui permettent à 10 personnes, dont 7 Rolivaloises, de remettre un pied dans l’emploi tout en favorisant l’environnement ! 

Triple vocation

Créée il y a un an par Nathan Gouin, chercheur en géographie économique et politique, spécialiste de la Normandie, et Founé Camara, professionnelle de l’insertion et gestion de projet, passionnée de mode, cette association vient tout juste de prendre ses marques au 135 rue Grande. Un projet de grande envergure qui se concrétise pour les deux passionnés. “Nous avons réalisé un diagnostic territorial montrant à la fois un besoin social, car de nombreuses personnes sont éloignées de l’emploi dans les quartiers politiques de la Ville, et un besoin économique mêlant le zéro déchet à la mode. Après de nombreuses rencontres avec les habitants, nous avons décidé de créer un atelier d’insertion autour de la couture” , explique Nathan président de l’association. 

On laisse la chance aux gens” 

Chaque semaine, 10 couturières en chantier d’insertion participent à des sessions de couture où elles créent des articles zéro déchet à partir de tissus neufs ou anciennement recyclés confiés par la Ressourcerie ou encore Emmaüs,  ainsi que des pièces pour les jeunes créateurs de mode de la Région.En pleine confection d’un coton lavable, Parfia Kikoli a le sourire aux lèvres. Pour cette salariée en parcours d’insertion, travailler pour l’association est une véritable chance :  Les personnes sont accueillies sans préjugés et on nous laisse une chance de prouver ce qu’on est capables de faire. C’est bien, car cela permet d’augmenter la qualification des gens. Surtout sur un métier comme la couture “.

Un chantier atypique qui leur offre la possibilité d’évoluer dans le milieu de la mode ou dans d’autres secteurs d’activité. “Nous sommes particulièrement tournés vers l’empowerment (ndlr prise de pouvoir) des femmes, nous mettons en place une démarche d’économie circulaire, la production textile, est une activité historique de la vallée de la Seine et dont l’industrie s’est largement délocalisée dès les années 1960. Nous participons ainsi à notre échelle à l’effort de relocalisation, en formant une main d’œuvre pour un secteur qui peine à recruter” , précise le président de la structure.  Des créations made in Val-de-Reuil qui seront bientôt disponibles à la vente dans une boutique dédiée afin de contribuer à la diminution des déchets et dépenses des ménages les plus précaires : couches lavables, lingettes, bavoirs, serviettes hygiéniques…

Ateliers ouverts au public 

En plus d’aider des personnes éloignées de l’emploi, les Aiguilles de Normandie vont proposer des ateliers de découverte, de sensibilisation et d’initiation à la broderie au grand public : “le but est de favoriser la mixité à travers cette action et de faire venir le public sur la dalle piétonne.” Chaque mercredi et samedi, à partir du printemps 2022, tout le monde pourra contribuer à la diminution des déchets avec un fil et une aiguille ! De quoi enchanter les passionnées du textile ! 

 

Les Gazelles reviennent du Népal !

L’association G comme Gazelles s’est envolée l’automne dernier pour participer à la course solidaire de la Gazelle au Népal. Pendant 10 jours, ces 4 aventurières ont distribué 120 kg de fournitures scolaires aux écoliers du pays.

Les 4 gazelles reviennent la tête pleine de souvenirs. En octobre, elles ont enfin livré les 120 kilos de fournitures scolaires qu’elles ont récoltés depuis 2 ans. Pendant 10 jours, elles ont participé à la Gazelle au Népal, une course humanitaire, 100% féminine. 

“C’était un séjour unique qui laissera des souvenirs inoubliables” 

Pendant plus d’un an, elles ont collecté des centaines de kilos de fournitures données par des associations, habitants, entreprises et collectivités de la Ville et ses environs.

De Bhaktapur à la chaîne de l’Himalaya en passant par le lac de Begnas et le lac Pokhara, les aventurières ont vu du paysage ! Chaque jour, les gazelles ont parcouru plus de 10 kilomètres pour atteindre une école. Le petit déjeuner était servi à 7h. Ensuite on partait courir vers une école. À l’arrivée, nous avions le droit à une cérémonie d’accueil organisée par les enfants et leurs professeurs , expliquent-elles les yeux remplis de souvenirs. Une expérience humaine qui les a mené dans plusieurs villes à la rencontre de plusieurs centaines d’habitants.Nous sommes très contentes d’avoir donné le meilleur de nous-mêmes sur chaque course et d’avoir profité de tous ces beaux paysages, de l’accueil chaleureux et dansant des enfants dans les écoles. Une aventure inédite, un terrain incroyable, des paysages époustouflants, des enfants souriants…Un séjour unique qui laissera des souvenirs inoubliables”, souligne Stéphanie Dumont Ginfray.

Leur mission achevée, les quatre aventurières projettent de raconter leur voyage aux enfants des écoles du département pour les sensibiliser à travers leur récit, un film et les photos prises tout au long de leur séjour.

Un besoin plus élevé en pleine pandémie 

 Créée par quatre copines, l’association G comme Gazelle a vu le jour bien avant la pandémie, le 8 janvier 2019. “Une de nos amies, Delphine, avait participé à la même course en 2018, mais seule. On s’est dit, pourquoi ne pas se lancer ensemble dans cette aventure en collectant des fournitures scolaires pour les écoles Népalaises !” se rappellent-elles.  En plus des ciseaux, crayons, trousses ou encore cahiers, les quatre amies ont dû lever des fonds pour leur voyage, une partie a été reversée aux orphelinats du pays. “On a lancé une cagnotte en ligne, on a eu des subventions de plusieurs entreprises, des excédents d’associations ainsi qu’une subvention de la Ville de 1 000 euros. On a voulu faire un maximum de choses à Val-de-Reuil. Cet argent a servi à aider les enfants qui n’ont pas de parents” , concluent les deux rolivaloises en notant que le COVID-19 n’a pas arrangé le pays : Nous étions le premier groupe à être revenu au Népal depuis la pandémie. Ils n’ont pas cessé de nous dire combien notre absence en 2020 avait été difficile pour eux et de ce fait, nous étions très attendues.

Des dons de jouets solidaires

Une nouvelle association vient d’arriver à Val-de-Reuil ! Depuis juin, une Rolivaloise se démène pour venir en aide aux enfants des personnes dans le besoin. 

Toutes les semaines, Laetitia Leconte parcourt la région à la recherche de jouets en tous genres : poupées, puzzles, légos, livres, peluches… Son objectif ? Les récolter pour les donner aux personnes qui sont dans le besoin. Une main sur le cœur, un dévouement personnel qu’elle exprime à travers “Jouet encore”,  l’association qu’elle a montée l’été dernier. 

“J’ai toujours voulu aider” 

Chez elle, une pièce est dédiée aux dons qu’elle reçoit de particuliers, d’entreprises ou d’écoles. “J’ai toujours eu la fibre d’aider, je le faisais déjà avant de monter l’asso. Quelquefois, j’achète des jouets dans des ressourceries ou des brocantes. J’ai toujours voulu aider, c’est une idée que j’avais depuis longtemps”, lance la bénévole qui consacre une bonne partie de son temps à traverser la ville et les communes environnantes. Une fois récoltés, les jouets sont inspectés par l’œil expert de Laetitia qui favorise au maximum la réutilisation : “S’il y a des réparations, je le fais, si des pièces manquent, je les mets de côté pour un autre jeu. Le but est de ne pas jeter un seul don.” 

La Rolivaloise les offre ensuite aux familles suivies par les services sociaux communaux ainsi qu’aux centres de loisirs, aux crèches et récemment aux familles afghanes arrivées à Val-de-Reuil en juillet dernier. “Ça me fait du bien de faire du bien, donner c’est agir ! ” souligne l’engagée qui organise une bourse aux jouets tous les ans : “Je continue cette Bourse jusqu’à fin décembre, sur rendez-vous. L’intégralité de la recette sera reversé dans l’achat de jouets neufs pour des enfants démunis.”

Une main sur le cœur qui attend vos dons ! 

Association Jouet Encore 

Pour prendre rendez-vous ou donner : 06 30 03 29 76 

www.facebook.com/jouetencore 

 

Vendredi 3 et samedi 4 décembre: toute une ville mobilisée pour le Téléthon !

Venez nombreux vendredi et samedi participer aux multiples animations organisées à Val-de-Reuil dans le cadre du 35e Téléthon ! Entre Vélothon, soirée nordique à la piscine, tournois sportifs, ventes en tout genre… c’est un programme haut en couleurs qui se déclinera pendant 24 heures. 

Trois millions : c’est le nombre de personnes aujourd’hui atteintes de maladies rares en France . Pour ces malades, pour leurs familles, l’association AFM Téléthon (mène un combat sans relâche dans un seul objectif : faire avancer la recherche, faire émerger des thérapies innovantes pour permettre à ces malades de guérir. Grâce à la mobilisation citoyenne autour du Téléthon, au formidable élan de solidarité qui permet chaque année de récolter plusieurs centaines de millions d’euros à travers l’hexagone, d’importants progrès ont pu être réalisés ces dernières décennies ; des progrès qui redonnent espoir à toutes ces familles terrassées par la maladie.

Parce que la solidarité est dans l’ADN de Val-de-Reuil, la plus jeune commune de France s’associe chaque année au Téléthon dont la 35édition aura lieu ce week-end, vendredi 3 et samedi 4 décembre. Autour de la Ville, associations; entreprises, commerçants rolivalois… seront plus que jamais mobilisés. Et si vous aussi vous participiez à ce bel élan collectif ?

UN FIL ROUGE : LE VELOTHON

Ces 24 heures placées sous le signe de la solidarité se dérouleront autour d’un fil rouge : le vélothon. « Ensemble, nous pouvons former le plus grand peloton simultané jamais vu en France et aller sur la lune »…c’est le défi national de ce 35etéléthon. De Calais à Nice, de Bordeaux à Strasbourg, petits et grands sont invités à pédaler sans répit pour parcourir les 384 400 kilomètres qui séparent la Terre de la Lune. Ce défi, Val-de-Reuil a choisi de le relever à son échelle en faisant le pari de parcourir 3637 km en 24 heures (soit un centième environ de la distance totale à parcourir sur l’ensemble de la France). Jeunes ou moins jeunes, femmes ou hommes, sportifs ou non : participez, vous aussi, à cette formidable aventure !

Où pédaler pendant 24 heures ?

Dès 17h00 vendredi, des home-trainers seront installés à la piscine municipale où se déroulera la soirée nordique au profit du téléthon (lire ci-dessous). Chacun pourra apporter sa pierre en pédalant pour cette grande cause.

Rendez-vous ensuite le samedi 4 novembre de 10h00 à 18h00 pour la suite de ce vélothon exceptionnel. A vos vélos ! Un parcours de 10 km a été matérialisé et balisé dans Val-de-Reuil au départ de la place des Chalands, en passant par la route de Louviers, l’écoquartier, la Voie Verte, le Parc Sud puis la rue Grande pour revenir place des Chalands. Une manière pour tous, petits et grands, de s’associer au défi national.

Pour participer, rien de plus simple :

  • téléchargez sur vos smartphones l’application « Geovelo » (disponible sur Android et Apple) dont la Ville s’est dotée
  • créez votre compte
  • connectez-vous sur la page Velothon Val-de-Reuil.

Tous les kilomètres parcourus sur le territoire de Val-de-Reuil (et exclusivement sur le territoire rolivalois) seront alors comptabilisés pour faire grimper le compteur. Pour ceux qui souhaitent pédaler mais ne disposent pas de vélo, des deux-roues peuvent être mis à leur disposition sur la place des Chalands (sur présentation d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile) par l’intermédiaire de la vélothèque rolivaloise. De 10h00 à 18h00, les home-trainers prendront également leurs quartiers sur la place des Chalands. Ainsi qu’un grand écran qui permettra de prendre connaissance, en temps réel, de l’évolution du compteur.

Si le défi – clôturé à 18h00 le samedi 4 décembre – est relevé avec succès, la Ville s’engage à reverser à l’AFM Téléthon la somme de 3637 € (faisant référence au numéro de téléphone unique 36 37 pour faire les dons), équivalent à 1 € par kilomètre parcouru. Cette somme viendra s’ajouter aux fonds récoltés lors des nombreuses animations organisées à Val-de-Reuil entre le vendredi 3 décembre et le samedi 4 décembre. Animations auxquelles tous les Rolivalois sont invités à participer, nombreux :

Vendredi 3 décembre : un lancement sportif

  • SOIRÉE NORDIQUE À LA PISCINE

Le toit de la piscine ouvert, une eau à 30 °c pour découvrir les plaisirs des bains nordiques

Le principe de l’événement est simple : nager en plein air et au rythme des animations. Au cours de cette soirée, le toit du grand bassin sera grand ouvert afin d’offrir au public le plaisir de nager en plein air, sous les étoiles, comme le font nos amis suédois, finlandais, danois, islandais et norvégiens. Qu’on se rassure : impossible de prendre froid même si l’air rolivalois se refroidissait à des températures hivernales ! L’eau sera chauffée à plus de 30°C et de nombreuses animations seront proposées sous des jeux de lumières exceptionnels. Et puisque cet événement est organisé le jour du téléthon, il sera solidaire en plus d’être festif : chaque entrée sera reversée au Téléthon !

Organisée par la Ville de Val-de-Reuil en partenariat avec plusieurs associations sportives, la soirée est ouverte à tous les publics, les enfants comme les adultes. Au programme :

  • jardin aquatique les plus jeunes (3/8 ans) de 17h30 à 19h30
  • baptêmes de plongée de 18h00 à 20h30 et découverte de la nage mono-palmes et nage avec flotteurs
  • accès au sauna et au SPA de 17h à 20h30…

Cette soirée nordique, qui avait connu un immense succès lors de ses précédentes éditions, sera placée sous le signe de la solidarité. Alors que s’ouvrira le vendredi 3 décembre, le 35emeTéléthon, la Ville de Val-de-Reuil et les clubs partenaires ont souhaité associer l’événement qu’ils organisaient à l’opération nationale : la totalité des entrées (tarif piscine habituel) sera donc reversée au Téléthon. Attention : lors de cette soirée, le paiement de l’entrée ne peut se faire qu’en espèces (pas de carte d’abonnement).

  • VENTE DE SOUPE

Après avoir savouré les plaisirs d’un bain nordique ou tout simplement à la place de cette baignade inédite, pourquoi ne pas déguster un bol de soupe maison, concocté par l’association Epireuil ? Les bénévoles du collectif Vivre Ensemble assureront la distribution devant la piscine au fil de la soirée. Le bol de soupe sera vendu 1 € (reversé au Téléthon).

  • LES ASSOCIATIONS À L’UNISSON

Les associations sportives main dans la main pour ce Téléthon 2021. Amateurs de marche, de football ou de badminton, les clubs vous ouvrent les bras tout au long de la soirée.

Marche nocturne

Le club d’athlétisme rolivalois s’associe au Téléthon en organisant une marche nocturne au départ de la piscine à partir de 18h30. Plusieurs parcours seront proposés : 5 km, 10 km, 15 km. Prévoyez une lampe frontale. Inscriptions : 5 € minimum. Gratuit pour les enfants.

 Tournoi de football

Le club de football rolivalois organise un tournoi de football parents/enfants au gymnase Léo Lagrange de 18h00 à 20h30. 2 € l’inscription à cet événement sportif ouvert à tous.

Tournoi de badminton

Le club de badminton propose un grand tournoi déguisé de 20h30 à minuit avec animation musicale de l’association Recreasound. 2 € l’inscription à cette soirée.

SAMEDI 4 DECEMBRE : LA PLACE DES CHALANDS DEVIENT VILLAGE DU TELETHON

Le défi : parcourir 3637 km à vélo pendant 24 heures

Le samedi 4 décembre de 10h00 à 18h00, la place des Chalands se transforme en village du téléthon. Pour l’occasion, de nombreuses associations rolivaloises posent leurs valises sur les espaces extérieurs et à l’intérieur de la maison de la jeunesse et des associations.

LES ANIMATIONS INTERIEURES

  • RERS : vente de doudous, bonnets, snoods, sacs…
  • JOUET ENCORE: dons de jouets contre un don symbolique au Téléthon
  • CYBERBASE: Tournoi de jeux vidéo.
  • LA SEMAINE DES 4 JEUDIS: installation d’un espace petite enfance, d’un espace Kapla et quelques jeux en bois. Gratuit.
  • ACRI:  Tombola et ateliers dessins au Henné sur les mains.
  • Shop en Seine: vente d’objets divers (bijoux créatifs, coffrets esthétique…) dont une partie de la recette sera reversée au Téléthon.
  • CANIEDUC’EURE: vente d’objets divers sur le thème canin – tombola
  • CINEMA : vente d’affiches

LES ANIMATIONS EXTÉRIEURES

  • LES FLEURS DES FALAISES: vente de jacinthes au profit du téléthon sur le parking
  • ACRI:  vente de boissons chaudes
  • LES POULETTES ROLIVALOISES : vente de crêpes avec les œufs du poulailler participatif
  • ARDF : vente de plats chauds et de Bissap (boisson à base d’hibiscus)
  • APEColuche: vente de plats chauds

SUR LES AUTRES SITES ROLIVALOIS

  • Au gymnix (parc des Sports) : petit déjeuner de 8h30 à 10h00 avec vente de crêpes, gâteaux, café…
  • A la piscine : découverte de l’activité bébés nageurs de 9h15-11h30 (entrée reversée au Téléthon).

 

Epireuil : “La Semaine des lutins”

L’association Epireuil vous propose la “Semaine des lutins” pour fabriquer des cadeaux maisons ou de la décoration pour Noel. Rendez-vous lundi 20 décembre à 10h30 et 14H, le mardi 21 décembre à 14h et le mercredi 22 décembre à 10h et 14H pour participer à ces ateliers ouvert à tous. La semaine se clôturera par un “brunch” de Noel, le jeudi 23 décembre de 11h à 15h.

Ateliers sur réservation au 02 32 50 57 98

Prog Semaine des Lutins - Epireuil 2021

Réunion d’information 100 chances 100 emplois

Vous cherchez un emploi et vous avez un projet professionnel défini… Et si vous rejoignez le dispositif 100 chances, 100 emplois ? Son objectif : donner à tous les clés de la réussite, les accompagner jusqu’à ce qu’ils trouvent un emploi.

Après une semaine de coaching personnalisé dans les locaux du CCAS de Val-de-Reuil, vous êtes suivi par un parrain (acteur économique) qui vous ouvre les portes de son réseau, vous donne de précieux conseils…

Vous êtes intéressé ? Rendez-vous le jeudi 25 novembre 2021 à 9H00 au CCAS, pour une réunion d’information avant d’intégrer la semaine de formation du lundi 29 novembre au vendredi 3 décembre 2021.

Renseignements et inscription auprès du service emploi au 02 32 09 51 41 ou par courriel : ccaron@valdereuil.fr

Job dating Mcdonald à la MJA

#McDonald’s Val de Reuil et la Mairie de Val-de-Reuil organisent une journée de recrutement le mardi 9 novembre 2021 à 17h00 à la Maison des jeunes et des associations (MJA). Des postes en CDD CDI sont proposés.

Inscrivez vous au CCAS au 02 32 09 51 41.

CCAS : Réunion d’Information – Formation agricole

Vous recherchez un emploi ou une formation dans le domaine agricole ? Le service emploi de la Ville de #valdereuil organise une réunion d’informations au CCAS, Place aux Jeunes, le 8 novembre à 10 h 00.

Avec ou sans inscription, les participants pourront rencontrer et déposer leurs CV à l’Association d’Insertion Des Salariés de l’Agriculture (AIDSA) ! Plus d’informations au 02 32 09 51 43

Formation PSC1 – Gestes 1er secours

Le CCAS de la ville et La Croix Blanche vous proposent d’apprendre les gestes de premiers secours à travers une formation ludique et conviviale, le mardi 2 novembre à la prétentaine de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30.

Cette formation  est essentiellement pratique, est effectuée à partir de démonstrations, de l’apprentissage des gestes et de mise en situation d’accidents simulés.

Objectifs :

– faire acquérir à toute personne les capacités nécessaires pour concourir par son comportement à la sécurité civile,

– être capable d’exécuter une action citoyenne d’assistance à personne en réalisant les gestes élémentaires de secours.

– créer un lien de confiance parent/ enfant

– valoriser l’enfant au sein de sa famille

– développer les compétences de chaque stagiaire

Formation gratuite Parent/ enfants âgés d’au moins 10 ans (toutes les familles et leurs enfants Rolivaloises)

 Pour toute participation à l’une de ces actions : inscription obligatoire auprès du CCAS (Service socioéducatif tel : 02 32 09 51 41/ mail : ccas@valdereuil.fr à l’attention de Mme Mayide DUMAN et/ou Mme Isabelle AVENEL)    

Opération “Ptit dèj” avec Epireuil !

En partenariat avec Kellogg’s, la Ville de #valdereuil et Epireuil lance l’opération “Petit dèj’” ! Le vendredi 29 octobre, un atelier de sensibilisation autour de l’équilibre alimentaire est organisé dans les locaux d’EPIREUIL !

Dès 9h, petits et grands pourront cuisiner sur place un petit déjeuner idéal. Lait, jus d’orange, céréales… Un moment convivial et matinal gratuit et ouvert à toutes les familles ! inscription obligatoire auprès du CCAS au 02 32 09 51 41 ou par mail à ccas@valdereuil.fr

Epireuil fête Halloween !

La fête de l’horreur approche ! Que les sorcières, squelettes, loups-garous ou les fées maléfiques sortent de leur cachette ! Pour célébrer comme il se doit Halloween, Epireuil ouvre ses portes mercredi 20 octobre à 14 h 30 pour un atelier décoration ! Toile d’araignée, citrouille, chat noir… Les participants pourront repartir avec leur chef-d’œuvre !

Gratuit et ouvert à tous. Inscription au 02 32 50 57 98.

Vous êtes sans connexion