Étiquette : formation

Journées portes ouvertes du CFAIE en 2020

En 2020 le CFAie ouvre ses portes au public :

  • Le samedi 8 février 2020
  • Le samedi 21 mars 2020
  • Le samedi 16 mai 2020

De 9h à 12h et de 14h à 17h.

Lors de ces portes ouvertes, venez découvrir les métiers et les formations proposés au CFAie et vous informer sur l’apprentissage. C’est aussi l’occasion de rencontrer les équipes pédagogiques et de visiter les locaux du CFAie.

NOUVEAUTÉ ! Cette année, vous pourrez plonger en immersion dans les cours de pratique des apprentis grâce à la réalité virtuelle !

Adresse : 41 rue du Pas des Heures, 27100 Val-de-Reuil

Partagez :

Des jeunes Rolivalois recrutés pour devenir apprentis journalistes

L’@gence2, agence de presse et de formation, s’apprête à recruter deux jeunes Rolivalois pour devenir apprentis-journalistes. Les jeunes intéressés sont invités à une réunion d’informations le mercredi 29 janvier au CCAS de Val-de-Reuil

Vous avez entre 18 et 30 ans ; vous habitez Val-de-Reuil et les métiers de l’information vous intéressent… rendez-vous le mercredi 29 janvier à 14h30 au CCAS de Val-de-Reuil. Les équipes de « L’@gence2 », agence nationale d’information et de formation dont une antenne ouvrira début février à Evreux, vous présenteront cette belle aventure pour laquelle des places ont été réservées à deux jeunes Rolivalois qui pourront ainsi devenir « apprentis journalistes »

Formation en alternance

Pendant un an, les deux jeunes retenus pour rejoindre le groupe (également composé de 13 jeunes venus d’Evreux) suivront une formation qualifiante en alternance combinant chaque mois une semaine de cours dispensée dans l’une des plus prestigieuses écoles de journalistes françaises : l’ESJ Lille et trois semaines de formation sur le terrain au sein de l’antenne locale d’Evreux.

Pendant ces semaines de pratique, les « apprentis journalistes » recueilleront et relayeront l’information sous forme de fil d’actualité en rapport avec l’actualité des quartiers, sur le site internet de l’@gence2. Ils commercialiseront des reportages et des récits auprès des médias traditionnels, des décideurs politiques et économiques (au travers d’offres d’abonnement).

Revaloriser l’image des quartiers

« L’ambition de l’@gence2 est non seulement d’informer sur le quotidien de la vie des quartiers mais aussi de former les jeunes issus des quartiers prioritaires aux métiers de l’information, de revaloriser l’image des quartiers aux yeux de la société française, de développer l’employabilité dans les quartiers », indique l’@agence2 qui promet de nombreux débouchés à ses jeunes recrues. Une belle opportunité en effet pour les accompagner ensuite vers un autre cursus plus spécialisé, les aider à préparer les concours d’entrée aux écoles de journalisme ou intégrer des rédactions ou services de communication.

Pour postuler à cette formation, il faut avoir entre 18 et 30 ans ; être issu des quartiers prioritaires, n’être ni en emploi, ni en formation, ni en stage ; savoir lire et écrire ; et pratiquer (de préférence) deux langues.

Renseignements: contact@lagencedesquartiers.com – ou CCAS de Val-de-Reuil : 02 32 09 51 41.

Partagez :

5ème Forum de l’Emploi, des Métiers et de l’Orientation Professionnelle

Organisé par la ville de Val-de-Reuil, du CCAS,   avec le concours de la CASE, de la Mission Locale, de Pôle emploi, de la Préfecture de l’Eure et de Cap Emploi.
Plus 160 entreprises et acteurs de l’emploi pour le grand rendez-vous annuel avec les personnes en recherche d’emploi et de formation.
500 postes à pourvoir (postes en ligne 10 jours avant sur salonenligne.pole-emploi.fr)

*Rens. 02 32 09 51 41

Partagez :

40 ans du CFAIE

Le 3 octobre de 9h à 12h et de 14h à 17h :
Journée portes ouvertes dans le cadre des 40 ans de l’implantation du CFAIE à Val-de-Reuil.

Présentation des formations Boulanger-pâtissier-chocolatier/Boucherie-charcuterie-traiteur/Cuisine-Restauration/Fleurs/Vente/Coiffure/Mécanique Automobile

Animations : défilés de mode, parcours en Segway, courses de garçons de café, dégustations, exposition de grands décors floraux, quizz

*Rens. 02 32 09 33 77 cfaie@cfaie.fr

Le 4 octobre à partir de 11h dans les rues de Val-de-Reuil : devenez spectateurs d’un des plus grands défilés d’apprentis de France

Partagez :

Demandeurs d’emploi : des formations à la carte, pour vous !

Vous êtes demandeur d’emploi, à la recherche d’une formation qualifiante ? Découvrez ici toute les offres proposées à Val-de-Reuil et ses alentours.

Après l’énorme succès de la 4ème édition du Forum des métiers qui a accueilli plus 3000 visiteurs autour des 160 entreprises et partenaires de l’emploi, le CCAS de Val-de-Reuil et la Région Normandie se sont mobilisés pour offrir aux demandeurs d’emploi un accès simple et direct à toutes les formations qualifiantes proposées sur le territoire de Val-de-Reuil et ses environs.

Trouvez ici les formations en accès direct :

  • Le tableau complet de l’offre de formation qualifiante proposée sur le territoire de Val-de-Reuil et des zones limitrophes (Louviers, Elbeuf) en cliquant ici.
  • Le tableau des actions de formation se déroulant à proximité de Val-de-Reuil en cliquant ici

Des formations dans tous les secteurs d’activité

 Pour vous permettre l’accès à un emploi durable, il existe un panel de formations dans l’Eure et la Seine-Maritime, que ce soit dans l’animation, le bâtiment, le commerce, l’industrie, la logistique, la santé… Trouvez la formation qui vous convient selon votre projet professionnel !

Des formations pour différents niveaux de diplôme

Les niveaux de formations visés sont les niveaux CAP, BAC, BAC + 2, et plusieurs titres professionnels.

Le dispositif « Une Formation, Un Emploi »

 

Le dispositif « Une Formation, Un Emploi » vous concerne si vous êtes demandeur d’emploi. Il vous permet de vous former en alternance dans une entreprise et dans un organisme de formation, pour préparer au mieux votre emploi au sein de l’entreprise partenaire.

Grâce à une convention signée entre l’entreprise et la Région, vous êtes accueilli et rémunéré en entreprise et au sein d’un organisme de formation sous le statut de stagiaire de la Formation Professionnelle pendant trois à six mois.

Vous trouverez toutes les informations sur le flyer du dispositif « Une Formation, Un Emploi » en cliquant ici

 

Partagez :

Une place dans les métiers du luxe pour les Rolivalois

25 Rolivalois ont rejoint hier le village de l’institut des Métiers d’excellence à Clichy. Plusieurs d’entre eux pourraient bientôt intégrer une formation dans les métiers du luxe.

Village de l'IME : à la découverte des formations et métiers d'exception
Village de l’IME : à la découverte des formations et métiers d’exception

Bijouterie-joaillerie, maroquinerie, métiers de la mode, conseiller de vente, design… les métiers du luxe recrutent en France ! Pour les atteindre, diverses formations diplômantes sont proposées, pour tous les niveaux scolaires (du CAP au Master 2)

90 % des diplômés placés

Hier mardi 16 janvier, l’institut des métiers d’excellence LVMH ouvrait les portes de son village IME à Clichy sous Bois. Un salon ouvert aux élèves, aux parents, aux demandeurs d’emploi… Sa vocation ? Faire découvrir la vaste palette de formations aux métiers d’exception proposée par l’IME et ses 12 écoles partenaires. Fort d’un taux de réussite aux différentes formations (en alternance) de l’ordre de 96 %, l’IME est en effet largement reconnu sur le marché de luxe : 90 % des diplômés trouvent une place dans les différentes filières métiers.

Marc-Antoine Jamet a accueilli les Rolivalois avec les maires de Clichy et Montfermeil
Marc-Antoine Jamet a accueilli les Rolivalois avec les maires de Clichy et Montfermeil

25 Rolivalois étaient donc du voyage hier et ont pu pousser la porte de ce salon hors du commun où se côtoyaient une quarantaine de partenaires présentant les différents métiers, les différentes formations… Autant dire que le petit groupe est rentré à Val-de-Reuil en soirée, enchanté de cette journée, très productive et positive pour nombre d’entre eux.

Saloua et le design

Saloua (à droite) espère décrocher son ticket pour une formation en design
Saloua (à droite) espère décrocher son ticket pour une formation en design

Saloua, 28 ans, décoratrice au Maroc pendant quelques années, a un objectif depuis son arrivée en France : exercer sa profession initiale. Pour cela, elle a besoin d’une formation. « J’ai pu entrer en contact avec les responsables d’une formation de Design retals. Ils doivent me recontacter ces prochains jours mais je vais probablement pouvoir intégrer leur formation dès le mois de septembre ».

Hamidou décroche un entretien

Entretien dès ce mercredi pour Hamidou
Entretien dès ce mercredi pour Hamidou

Hamidou, 30 ans, a d’emblée pu décrocher un entretien téléphonique pour ce mercredi 17 janvier. « J’ai toujours rêvé de travailler dans les métiers du luxe. J’ai postulé à deux reprises déjà mais ça n’a pas abouti ». Cette fois, après un contact direct avec les équipes de recrutement de la formation qu’il vise, l’issue pourrait être différente. « De cet entretien, pourrait découler mon entrée dans une école dès septembre, en alternance ».

Autant dire qu’Hamidou était sur un petit nuage hier soir, au retour de Clichy et attendait impatiemment cet appel téléphonique qui pourrait bientôt changer sa vie.

David chez les Compagnons du Devoir.

David a choisi les Compagnons du Devoir. Nouveau contact ce week-end
David a choisi les Compagnons du Devoir. Nouveau contact ce week-end

Changer sa vie… c’est aussi le sentiment que David, 40 ans, avait au retour du village de l’IME hier. « Ancien intermittent, je voulais me convertir dans la maroquinerie. J’ai eu un contact formidable avec les compagnons du devoir pour un CAP sur un ou deux ans ». Dès ce week-end, David participera aux journées portes ouvertes en région parisienne, dans l’espoir de faire partie des futurs apprentis.

Guido : un profil qui séduit

Les recruteurs attendent le CV de Guido
Les recruteurs attendent le CV de Guido

Quant à Guido, 25 ans, il a pu profiter de nombreux conseils pour peaufiner son CV, sur la manière de bien appréhender un entretien de recrutement. “Ils m’ont dit que j’avais un profil intéressant dans la vente et me demandent de leur renvoyer mon CV dès que je l’aurais corrigé”. Pour lui aussi, cette journée aura été exceptionnelle.

Au final, tous les participants ou presque ont su saisir cette formidable opportunité de pénétrer dans ce village de l’IME. Nous les suivrons au fil des semaines et des mois pour connaître l’avancée de leur projet !

Partagez :

Les métiers du luxe forment et recrutent : pourquoi pas vous ?

Les métiers d’art, d’excellence, du luxe recrutent ! Vous souhaitez découvrir cette filière ? Rejoindre les formations adaptées ? Ne manquez pas la réunion d’information le mardi 9 janvier à 18h à Val-de-Reuil.

Haute couture, joaillerie, maroquinerie... des métiers qui recrutent
Haute couture, joaillerie, maroquinerie… des métiers qui recrutent

Le saviez-vous ? Les métiers de la bijouterie / joaillerie, de la couture, de la maroquinerie… ont constamment besoin de professionnels qualifiés.

C’est pourquoi l’Institut des métiers d’excellence propose des formations CAP maroquinerie, CAP bijouterie-joaillerie, CAP couture flou, Vente (niveau bac pro et bac +5), Master retail design… ouvertes aux jeunes ou en moins jeunes, en recherche d’emploi, quel que  soit leur parcours.

Réunion le 9 janvier à Val-de-Reuil

Afin de présenter au public les différentes maisons du groupe de luxe et les différentes formations de l’IME, le village de l’institut des métiers d’excellence se tiendra le 16 janvier de 14h à 16h à Clichy sous Bois.

Vous êtes intéressés par cette journée ? Vous souhaiteriez travailler dans ces métiers porteurs ? La Ville de Val-de-Reuil vous invite à une réunion d’information qui se tiendra le mardi 9 janvier à 18h au CCAS de Val-de-Reuil, place aux Jeunes.

Ne tardez pas : inscrivez-vous à la réunion en contactant Christine Potin au 02.32.09.51.73 

 

 

Partagez :

L’éducation et la formation – guide pratique

À Val-de-Reuil 50% de la population a moins de 25 ans. 105 classes dont rassemblées au sein de 7 groupes scolaires. 2 collèges d’environ 500 élèves chacun : le collège Alphonse Allais reconstruit ;  le collège Montaigne, situé à la limite de Val-de-Reuil et du Vaudreuil. Le collège Pierre Mendès France composé depuis 2011 d’une antenne du CNAM (Conservatoire national des arts et métiers) et depuis 2013 labellisé « Collège numérique » a été fermé suite à une décision du Conseil Départemental de l’Eure malgré la mobilisation importante et constante des habitants de Léry, Pont de l’Arche, Poses, Val-de-Reuil, et le soutien des 37 maires de l’agglomération Seine-Eure.

Le lycée Marc Bloch, rénové en 2003 par l’architecte Patrick Mauger, est classé parmi les meilleurs lycées de l’Eure. Il accueille 600 élèves. Le CFAIE (centre de formation des apprentis interconsulaire de l’Eure) de Val-de-Reuil est le plus grand du département, l’un des plus grands de France avec 1 700 apprentis y suivant 14 formations. Enfin, Val-de-Reuil accueille un EPIDE (Etablissement public d’insertion de la Défense). 200 jeunes y résident. 80% parviennent à se réinsérer par la suite.

Le guide de l’éducation et de la formation

Vous retrouvez également ce guide dans notre page «L’éducation et la formation»
Si vous constatez une imprécision, une correction à apporter, une modification, merci d’utiliser ce formulaire de contact pour nous en informer. Merci de votre participation !

[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2018/09/EducationA-Val-de-Reuil2018-2019-1.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]
Partagez :

Rentrée scolaire : la Ville déploie les grands moyens pour plus de 2000 écoliers

Attachée à la réussite de ses écoliers, la Ville de Val-de-Reuil a déployé de très importants moyens matériels et financiers pour que la rentrée 2017 se déroule parfaitement. De nombreux travaux ont été réalisés dans les différentes écoles et se poursuivront au fil de l’année. De nouveaux équipements pédagogiques ont été installés tandis que les dispositions ont été prises pour dédoubler efficacement les classes de CP dans plusieurs écoles… Le tout dans un contexte non seulement de hausse des effectifs et d’ouverture de classes, mais aussi d’inquiétudes quant à la pérennité des aides de l’Etat.

Rentrée scolaire rolivaloise avec le Maire
Rentrée scolaire rolivaloise avec le Maire

Ce lundi 4 septembre, plus de 2030 écoliers ont repris le chemin des 14 écoles maternelles et élémentaires qui ponctuent la ville. Jamais depuis 10 ans, Val-de-Reuil n’avait enregistré des effectifs aussi importants lors d’une rentrée des classes (ils étaient 1980 l’an passé). Il était donc logique que la Commune bénéficie de deux ouvertures de classe, l’une à l’école élémentaire le Pivollet et l’autre, sous la forme d’un dispositif  Très Petite Section (TPS) à l’école Jean Moulin (portant à 4 le nombre de TPS à Val-de-Reuil).

Une rentrée scolaire sans problèmes
Une rentrée scolaire sans problèmes

Marc-Antoine Jamet, fidèle de chaque rentrée scolaire depuis 16 ans, a salué individuellement les 111 enseignants (contre 103 l’année passée) qui, dans les 99 classes que comptent désormais la commune (contre 92 lors de la précédente rentrée), accueillent cette année les élèves rolivalois.

Plus de 2000 écoliers et près de 4000 collégiens, lycéens, apprentis et volontaires de l’EPIDE, cette affluence record est une belle récompense pour l’équipe municipale. Elle mesure ainsi le succès de la politique qu’elle mène depuis 15 ans.

La plus jeune commune de France affiche, en effet, à chaque rentrée, comme un pied de nez à l’INSEE, une remarquable dynamique démographique et urbaine. La logique de cet élan est assez simple : de nouveaux logements fleurissent, de nouvelles familles s’installent, les écoles se développent !

Dédoublement des CP dans quatre écoles

Quatre établissements rolivalois sont en effet concernés par la mesure gouvernementale qui vise, dans les écoles situées en REP+, à dédoubler les classes de CP + pour aboutir à un effectif maximal de 12 enfants par classe
Quatre établissements rolivalois sont en effet concernés par la mesure gouvernementale qui vise, dans les écoles situées en REP+, à dédoubler les classes de CP + pour aboutir à un effectif maximal de 12 enfants par classe

La rentrée scolaire 2017 prend, par ailleurs, une dimension particulière pour plus de la moitié des élèves  de CP. Quatre établissements rolivalois sont en effet concernés par la mesure gouvernementale qui vise, dans les écoles situées en REP+, à dédoubler les classes de CP + pour aboutir à un effectif maximal de 12 enfants par classe.

Ce dispositif devrait permettre de mieux lutter contre les difficultés scolaires et de faciliter l’apprentissage des savoirs fondamentaux.

Alors qu’à Val-de-Reuil, trois écoles sont situées en REP + (Coluche, Jean Moulin, Cerfs-Volants), la municipalité a voulu aller plus loin en y incluant également l’école du Pivollet (située en REP) qui disposait, dès cette rentrée, de l’espace nécessaire pour dédoubler une classe de CP. Sa localisation au cœur du Germe de Ville et son recrutement justifiaient pleinement cette extension.

Les services municipaux se sont livrés à une véritable course contre la montre tout au long de l’été
Les services municipaux se sont livrés à une véritable course contre la montre tout au long de l’été

Les services municipaux se sont livrés à une véritable course contre la montre tout au long de l’été pour aménager dans un délai record les locaux nécessaires à la mise en œuvre de cette organisation nouvelle (opérations d’autant plus complexes que les classes de CP dédoublées doivent être regroupées en pôle, donc dans des locaux contigus).

Le maire et les responsables des services techniques ont donc défini les espaces à transformer entre le 15 et le 25 juillet dernier, avant de constater que les travaux avaient été réalisés jeudi dernier au terme de cinq heures d’inspection.

2,2 millions € de travaux dans les écoles pour l’année scolaire 2017/2018

ANRU ou pas ANRU, investissements ou pas investissements dans d’autres opérations, Val-de-Reuil consacre chaque année 10 % du budget municipal aux écoles. C’est une constante que Marc-Antoine Jamet a établie dès 2001.

Tous les moyens sont déployés chaque année pour permettre aux élèves des sept groupes scolaires de bénéficier des conditions les plus favorables à leur réussite.

Convaincue que la qualité de l’environnement de travail et de vie scolaire est fondamentale pour les écoliers comme pour les enseignants, la municipalité a mis en œuvre cet été un très important programme de travaux pour maintenir et entretenir, restaurer et développer son patrimoine scolaire.

Ce programme se poursuivra tout au long de l’année scolaire  et toutes les écoles seront concernées des rénovations. Au final, ce sont plus de 2,2 millions € qui seront investis par la ville pour ses écoles cette année.

Ce programme se poursuivra tout au long de l’année scolaire et toutes les écoles seront concernées des rénovations. Au final, ce sont plus de 2,2 millions € qui seront investis par la ville pour ses écoles cette année
Ce programme se poursuivra tout au long de l’année scolaire et toutes les écoles seront concernées des rénovations. Au final, ce sont plus de 2,2 millions € qui seront investis par la ville pour ses écoles cette année

Léon Blum 

A Léon Blum, le hall d’entrée a déjà été rafraîchi, plusieurs fenêtres de toit et l’alarme intrusion remplacées. Ces prochains mois, le parvis de l’école sera intégralement refait ainsi que la voie de l’Epargne qui longe l’établissement. L’accueil des élèves et l’accès à l’établissement y seront ainsi facilités. Enfin la toile de Maillard représentant Juin 1936 et qui orne ce hall sera protégée.

Jean Moulin 

A Jean Moulin, les pinceaux ont fonctionné à plein régime cet été pour préparer l’arrivée de la nouvelle classe de toute petite section où les bambins ont à leur disposition un mobilier flambant neuf. Le remplacement des baies vitrées et des sheds est programmé avant la fin de l’année pour un montant de 225 000 €. Ce chantier viendra clore les travaux de réfection des toits terrasses et le remplacement des centrales d’air réalisés l’hiver dernier.

Dominos

Aux Dominos, des travaux de peinture et des interventions sur la toiture ont été réalisés en attendant les gros chantiers d’accessibilité (ascenseur) et d’isolation phonique et thermique programmés cette année.

Cerfs Volants

Aux Cerfs-Volants, les chantiers jeunes, mobilisés tout au long du mois de juillet, ont entièrement repeint la façade extérieure côté parking. Dans cette école, les études portant sur sa restructuration sont en cours dans le cadre du PNRU2. Le cabinet retenu pour effectuer ce travail remettra à la Ville son diagnostic au cours du mois de septembre.

Coluche

A l’école Coluche, des menuiseries ont été remplacées tandis qu’une importante réhabilitation débutera à l’automne pour un montant de plus de 500 000 €.

Louise Michel 

A l’école Louise Michel, c’est l’intégralité du dispositif de détection incendie qui a été remplacé en juillet/aout. Dans les toutes prochaines semaines, des travaux de stabilisation de la promenade des Tilleuls, dans la partie qui mène parents et enfants du Gymnase Léo Lagrange à l’école, seront entrepris. Ils rendront ainsi ce chemin très fréquenté praticable y compris en cas de précipitations.

Et dans toutes les écoles… 

Enfin, d’ici la fin de l’année civile, débuteront des travaux de sécurisation de l’ensemble des écoles de la ville. Un chantier d’un montant de 460 000 € consistera, notamment, à surélever clôtures et barrières, à installer des alarmes comprenant flashs et vidéophones. Des « filtres flagrants » ont déjà été posés sur les parois vitrées des classes cet été pour en masquer la visibilité depuis l’extérieur.

Nouvelle organisation des centres de loisirs

Marc-Antoine Jamet et son équipe travaillent déjà à la programmation d’importants travaux qui seront réalisés l’été prochain
Marc-Antoine Jamet et son équipe travaillent déjà à la programmation d’importants travaux qui seront réalisés l’été prochain

a>

Marc-Antoine Jamet et son équipe travaillent déjà à la programmation d’importants travaux qui seront réalisés l’été prochain pour permettre que, à partir de la rentrée 2018, toutes les classes de CP de Val-de-Reuil situées en REP (malheureusement l’école Léon Blum n’est pas concernée) et toutes les classes de CE1 de REP et REP+ soient à leur tour dédoublées. La municipalité mettra un soin particulier à offrir aux enfants et aux enseignants des conditions de travail confortables.

Pour anticiper ce besoin en nouveaux locaux et compte tenu de la suppression brutale du financement des emplois aidés entérinée par le nouveau gouvernement, la Ville a mis en place une organisation différente de ses centres de loisirs. Jusqu’alors, elle disposait d’un centre de loisirs attenant à chacune des écoles (soit 7 centres).

Désormais, elle les regroupera sur trois sites (Œillets Rouges, Voie Blanche et Trésorerie) auxquels s’ajouteront Ferme des Jeunes et centre de l’Eléphant. Néanmoins ds animateurs seront affectés dans chacune des écoles pour les temps du midi et les temps d’activités périscolaires. Cette nouvelle organisation sera donc neutre pour les enfants qui continueront de bénéficier du même niveau d’encadrement.

Pour le mercredi, les enfants seront répartis entre ces trois structures. Dès l’an prochain, les espaces ainsi libérés pourront accueillir les nouvelles classes créées.

Des tablettes numériques dans toutes les écoles

Enfin il faut donner de nouveaux moyens aux équipes éducatives pour qu’elles développent une pédagogie numérique. Chacune des écoles dispose désormais d’une mallette de tablettes numériques financées par la ville.

Dans les prochains jours, l’école des Cerfs-Volants, non pourvu jusqu’à présent, se verra ainsi remettre deux mallettes de 27 IPAD avec vidéoprojecteurs pour un coût de 16 500 € tandis que plusieurs ordinateurs seront confiés aux différentes écoles élémentaires.

L’équipement de Louise Michel qui avait été dérobé voici un an a été reconstitué. Des nombreux vidéoprojecteurs ont été installés au plafond des classes. L’ensemble du marché des photocopieurs ayant été renouvelé, de nouvelles machines plus performantes s’installeront dans toutes les écoles le 7 septembre.

La semaine de 4 jours et demi maintenue

Les écoliers rolivalois reprennent cette année le chemin de l’école 4 jours et demi par semaine
Les écoliers rolivalois reprennent cette année le chemin de l’école 4 jours et demi par semaine

Les écoliers rolivalois reprennent cette année le chemin de l’école 4 jours et demi par semaine. La Ville de Val-de-Reuil a choisi, en accord avec l’inspecteur de l’Education Nationale et la majorité des conseils d’école, de maintenir pour cette année l’organisation actuelle.

A Val-de-Reuil, les temps d’activité périscolaire (TAP) fonctionnent particulièrement bien, la ville y ayant consacré les moyens qui convenaient pour proposer des activités (gratuites) de qualité. 70 % des écoliers y participent chaque jour.

Ce dispositif repose sur le professionnalisme et le talent des intervenants, que ce soit les animateurs de la ville, les enseignants volontaires, les services municipaux, le conservatoire, les associations ou les intervenants indépendants.

Priorité à la concertation

Tout au long de cette année 2017-2018, la municipalité consultera ses partenaires pour évaluer l’évolution des demandes des enseignants comme des parents. Si l’organisation des rythmes scolaires devait être modifiée à la rentrée 2018, cela ne pourrait se faire que dans la concertation et dans l’intérêt supérieur des écoliers rolivalois.

Un point cependant, les enfants qui bénéficient de la semaine répartie sur quatre jours et demi, notamment lorsqu’ils proviennent de milieux défavorisés, bénéficient d’un encadrement sur cinq jours, ne sont pas livrés à eux-mêmes, suivent une éducation et un enseignement constants, bénéficient des services municipaux en permanence (restauration, infirmerie, assistantes sociales). C’était cela aussi le sens de la réforme voulue par Nadjat Vallaud-Belkacem.

Partagez :

Lancement de “English for schools” vendredi 7 février à14h45 à l’école des Dominos

Une première en France : vendredi 7 février, à l’école élémentaire des Dominos, a été lancée, avant d’être étendue à tout le pays, en même temps qu’à Poitiers, siège du CNED, l’expérience «English for Schools»

English for schools aux Dominos
English for schools aux Dominos

Avec Serge Bergamelli, le directeur du Centre National de l’Enseignement à Distance, avec le directeur de l’école élémentaire des dominos, M. Parenty, avec les Inspecteurs d’académie et de circonscription.

L'entrée dans l'ère numérique
L’entrée dans l’ère numérique

« English for schools » est l’aboutissement d’une demande du Ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon, dans le cadre de la stratégie nationale pour « faire entrer l’école dans l’ère du numérique ». Le Centre national d’enseignement à distance (CNED), présidé par Marc-Antoine Jamet, a été chargé de créer un service en ligne pour aider à l’apprentissage de l’anglais en primaire. Aider les professeurs des écoles qui n’ont pas toujours à leur disposition les outils nécessaires. Aider les enfants à acquérir ce savoir indispensable dans le monde moderne en mettant, à destination des 8-11 ans, des ressources pédagogiques en ligne pour un apprentissage ludique et facilité de l’anglais en classe et à la maison.

Après les classes IPads à l’école Coluche, après la labellisation « collège numérique » du collège Pierre Mendès France, après la mise en place d’ « Hebdo’Net » instaurant un calendrier de visioconférences hebdomadaires entre les élèves Rolivalois et leurs camarades des villes jumelées avec Val-de-Reuil, c’est un nouveau pas franchi par la Ville, en collaboration avec les services de l’Education Nationale, pour le numérique à l’école et la réussite de ses enfants. Passer de l’enseignement à distance à l’école en ligne, c’est aussi le beau défi du CNED.

Partagez :

Val-de-Reuil : le Président de la Région choisit Val-de-Reuil pour son premier déplacement 2014 sur le thème de l’éducation

Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Région Haute-Normandie, a effectué mercredi 8 janvier sa quatrième visite dans la plus jeune commune de France depuis son élection du mois d’octobre 2013

Visite de Nicolas Mayer-Rossignol Président de la Région
Visite de Nicolas Mayer-Rossignol Président de la Région

Il s’est rendu au lycée Marc Bloch, à qui il a choisi de réserver sa première visite de lycée pour 2014. Le partenariat Lycée-Région-Ville y fonctionne en effet particulièrement bien.

Lycée Marc Bloch
Lycée Marc Bloch

1) C’est grâce à l’investissement de la Région que le lycée, œuvre de Henri Baillot et Jacques Etienne en 1990, a été agrandi en 2003 d’une aile moderne (salles pédagogiques, laboratoires de langues) par l’architecte Patrick Mauger.

Une nouvelle aile qui rajoute à la modernité
Une nouvelle aile qui rajoute à la modernité
Une visite pour souligner l'excellence de notre Lycée
Une visite pour souligner l’excellence de notre Lycée

2) L’enseignement des langues rares, la présence d’un BTS d’optique très compétitif (tous les étudiants, à l’issue de leur formation, trouvent un emploi), la réussite de l’atelier Sciences Po, les conférences données par de grands intervenants (Stoléru, Védrine, Wieviorka), l’ouverture de la filière EsMode témoignent de son haut niveau d’exigence.

3) Dans le cadre de l’ANRU le lycée a été le point d’appui de la création d’un nouveau quartier. 4) Le nombre des élèves, venus de toutes les communes alentour, va grandissant et traduit une vraie mixité sociale. 5) La visite de Nicolas Mayer-Rossignol s’explique également par les excellents résultats qu’obtient le lycée (93% de reçus au baccalauréat en 2013, une dizaine d’élèves reçus à Sciences Po depuis 2008). Le lycée est un pilier de la réussite et de l’attractivité de la Ville. La priorité à l’éducation déterminée par la commune Val-de-Reuil est ainsi illustrée.

Partagez :

Soirée de gala au lycée Marc Bloch : les Echos, premier journal économique français, et leur éditorialiste Dominique Seux, parrainent l’atelier Sciences-Po

Cette année la traditionnelle cérémonie de remise des diplômes du bac aux élèves du Lycée Marc Bloch de Val-de-Reuil a été un peu différente.

Au Lycée Marc Bloch une rencontre d'importance
Au Lycée Marc Bloch une rencontre d’importance

Outre l’Inspecteur d’académie, désormais appelé DASEN, Philippe Fatras, le proviseur de l’établissement Jean-Pierre Cantrelle et le Maire de la plus jeune commune de France Marc-Antoine Jamet, de nouveaux invités se sont joints cette année à la fête le 15 novembre dernier. La ville de Val-de-Reuil et le lycée Marc Bloch, ont, en effet, proposé à Francis Morel, Président directeur général du quotidien Les Echos, que sa rédaction parraine l’atelier Sciences Po 2013/2014. Dominique Seux, rédacteur en chef du journal, également éditorialiste de la tranche matinale de France Inter, a accepté de suivre cet échange. Avec d’autres journalistes de la rédaction du premier quotidien économique français, ils ont rencontré les élèves à plusieurs reprises au cours de l’année scolaire pour que, par des échanges et des discussions sur les sujets d’actualité, ils préparent à la fois leur bac et le concours de l’IEP de Paris.

Dominique Seux et la spécialiste de l’éducation des Echos, Marie-Christine Corbier, avec le responsable du programme Sciences Po CEP (Convention Éducation Prioritaire), Hâkim Hallouch et la Directrice des Études à Sciences Po, Delphine Grouès, étaient présent à la cérémonie de remise des diplômes aux bacheliers 2013 et à l’hommage rendu à “nos” élèves de Sciences Po. Pour la nouvelle promotion de l’atelier, c’est un entrainement et une chance de réussite supplémentaires. 4 des 149 élèves issus des 100 lycées conventionnés  à avoir intégré cette année Sciences Po Paris sont issus du lycée Marc Bloch de Val-de-Reuil, proportion inimaginable quand on songe au nombre d’établissements en lice, et un des meilleurs résultats du pays. Depuis 2008, 11 jeunes du lycée rolivalois ont franchi la porte de cette grande école. Avec les conférences qui seront données aux lycéens, par l’ancien Ministre des Affaires Etrangères et spécialiste des relations internationales, Hubert Védrine le 10 décembre, l’ancien Ministre du Plan et économiste Lionel Stoléru le 13 décembre, le directeur de l’école pratique des Hautes études en sciences sociales Michel Wieviorka le 24 janvier et Nicole Maestracci, membre du Conseil Constitutionnel le 29 novembre tout est mis en œuvre pour donner toutes les chances à nos lycéens.

Partagez :

BAC+ 5 à Val-de-Reuil : La ville inaugure la nouvelle formation innovante du CNAM

La municipalité de Val-de-Reuil a accueilli vendredi 15 novembre en mairie, et en présence de l’ensemble de l’équipe pédagogique et de direction, des étudiants et des partenaires du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), la toute nouvelle promotion rolivaloise

La nouvelle formation innovante du CNAM
La nouvelle formation innovante du CNAM

Une promotion d’auditeurs de la formation Manager de la Chaine Logistique qui a ouvert ses portes le lundi 14 octobre dernier au sein du collège Pierre Mendès France. Pour le collège, c’est un atout supplémentaire et une bonne nouvelle de plus après l’annonce de sa labellisation en « collège numérique » lors de la venue à Val-de-Reuil de Fleur Pellerin, Ministre de l’innovation et de l’économie numérique. Avec 15 Auditeurs, dont 14 en contrat de professionnalisation, cette formation exigeante (BAC+5) traduit le soutien de la municipalité au développement de l’enseignement supérieur sur son territoire et le renforcement de la filière logistique dans notre département. Du conditionnement au transport en passant par l’emballage et l’entreposage, l’Eure dispose de savoirs-faire spécifiques sur l’ensemble de la filière logistique, déjà approuvés par de nombreux acteurs d’envergure internationale (pharmacie, cosmétique, automobile, agroalimentaire, VAD…). L’Eure est le 2ème département de France pour le routage de la VAD et du e-commerce. 550 établissements y emploient 11 700 salariés. Il dispose désormais de sa filière d’excellence. Notre Ville est leader.

Partagez :
Les conférences en hommage à Marc Bloch se poursuivent !

Les conférences en hommage à Marc Bloch se poursuivent !

Le lycée Marc Bloch de Val-de-Reuil fête, tout au long de l’année scolaire 2011/2012, son vingtième anniversaire. Pour marquer cet événement, après une soirée de gala avec les anciens élèves du lycée au mois de septembre, après une évocation de Marc Bloch par Régis Debray au mois d’octobre, un colloque est organisé les 8, 9 et 10 février, qui rendra hommage à l’intellectuel, à l’historien et au résistant.

Emmanuel Le Roy Ladurie, professeur au Collège de France, participera à ces travaux,  jeudi 9 février à Val-de-Reuil à 14h00. Il débattra avec les petits-enfants de Marc Bloch, avec les lycéens, avec les étudiants de l’atelier Sciences Po du lycée, avec des universitaires. La représentation au théâtre des Chalands d’une adaptation de L’Etrange défaite ouvrira cet après-midi à laquelle vous êtes toutes et tous les bienvenus.

Partagez :

Vous êtes sans connexion