Étiquette : sport

Poursuivre ses rêves !

A 13 ans, Florian Mekue N’Diaye a été sélectionné pour intégrer le pôle espoir de la ligue de Football de Normandie pour les deux années à venir.

Ne jamais baisser les bras, poursuivre ses rêves et se donner les moyens d’y parvenir. C’est le credo de Florian Mekue N’Diaye, un jeune joueur du Football Club Val-de-Reuil (FCVR) de la catégorie U13 qui vient d’intégrer et pour deux ans le pôle espoir de la ligue de football de Normandie. Une heureuse nouvelle tombée au début du mois de juin pour cette jeune étoile montante du ballon rond rolivalois. « Je suis très content. C’est beaucoup de fierté et de joie. C’est une première étape vers le monde professionnel », confie Florian Mekue N’diaye, qui depuis ses débuts, s’entraîne d’arrache-pied pour tenter d’atteindre un jour son rêve de devenir footballeur professionnel.

Intégrer un centre de formation professionnel

« Depuis que j’ai commencé le foot, J’ai toujours beaucoup travaillé. Cette sélection reflète le fruit de mon travail. Aujourd’hui, j’ai la chance d’intégrer ce pôle et je continuerai de travailler car rien n’est acquis », poursuit le jeune attaquant du FCVR qui souhaiterait rejoindre, à l’issue de ces deux années, le centre de formation de l’Olympique Lyonnais et pourquoi pas un jour disputer des matchs en présence de ses idoles comme Kylian Mbappé, Karim Benzema et bien d’autres encore. En attendant, Florian Mekue N’Diaye garde la tête froide et l’esprit lucide. « Le chemin est encore long, rien n’est joué, mais je suis prêt à me donner à 3000% », conclut celui qui souhaite également mettre toute sa technique à disposition pour faire monter son équipe en Régionale 2eme division (R2) à la fin de la saison 2021 – 2022.

La fierté du club

Du côté de ses coéquipiers et de son entraîneur, la joie est partagée. « Nous sommes très heureux pour lui et nous lui souhaitons tous énormément de réussite. Nous n’avons pas de doute sur son implication », explique Harouna Moussa, son entraîneur, soulignant les qualités du jeune Rolivalois. « Florian est avant tout un jeune respectueux, bienveillant envers ses coéquipiers. C’est le joueur modèle pour un entraîneur, toujours présent aux entraînements, très à l’écoute et pose fréquemment des questions pour comprendre ce que l’entraîneur demande ». Même son de cloche pour Daniel Portier, le président du FCVR. « Il a tous les atouts pour réussir ! C’est un joueur exemplaire. C’est une excellente nouvelle pour lui et sa famille avant tout mais aussi pour le club et la ville de Val-de-Reuil ».

Partagez :

1er tour de la Coupe Gambardella : FCVR – FC Alizay

Venez encourager l’équipe du FCVR U18 qui reçoit le FC Alizay à l’occasion du 1er tour de la coupe Gambardella, l’équivalent de la coupe de France chez les jeunes.

Coup d’envoi à 15H sur le terrain synthétique du stade Jesse Owens

Entrée gratuite sur présentation d’un Pass Sanitaire.

Partagez :

3ème TOUR DE LA COUPE DE FRANCE FOOTBALL : FCVR – GRAVENCHON CS

Venez encouragez l’équipe A du FCVR qui reçoit le CS Gravenchon à l’occasion du 3ème tour de la coupe de France.

Coup d’envoi à 15H sur le terrain synthétique du stade Jesse Owens.

Entrée gratuite sur présentation d’un Pass Sanitaire.

 

 

Partagez :

Triathlon des 2 Amants

À l’occasion de la première édition du Triathlon des 2 amants, 500 cyclistes feront un détour sur l’Avenue des Falaises jusqu’à la place des Chalands. Deux kilomètres de spectacle en plein air ouvert à tous !

De 9h30 à 17h, des centaines de coureurs de renommée dévaleront l’Avenue des Falaises à la force de leurs mollets pour un virage exceptionnel sur la place des Chalands.

Partagez :

Venez encourager les cyclistes du Triathlon des 2 Amants ce dimanche 19 septembre !

À l’occasion de la première édition du Triathlon des 2 amants, 500 cyclistes feront un détour sur l’Avenue des Falaises jusqu’à la place des Chalands. Deux kilomètres de spectacle en plein air ouvert à tous !

Les fans de cyclisme seront servis dimanche ! La Ville a l’honneur d’accueillir les participants du Triathlon des 2 amants. De 9h30 à 17h, des centaines de coureurs de renommée dévaleront l’Avenue des Falaises à la force de leurs mollets pour un virage exceptionnel sur la place des Chalands. 

Un détour spectaculaire plein de surprise 

La météo prévoit du soleil, et ça tombe bien, car les sportifs auront besoin de vitamines pour l’étape rolivaloise ! Dès 9h, après un passage à la nage dans le lac de Poses, plus de 500 coureurs enclencheront leurs pédales au départ de la Base de Loisirs de Léry-Poses. Deux tranches du parcours longue distance feront étape dans la commune nouvelle. Les premiers cyclistes passeront entre 9h30 et 13h30, le plus sensationnel est attendu l’après-midi pour l’épreuve de sprint : environ 250 sont inscrit de 16h20 à 17H.

Après l’annulation de l’événement l’an dernier, le club Team Val’Eure de Gaillon est heureux de pouvoir lancer cette première édition qui rassemblera des amateurs, mais également des athlètes régionaux qui ont brillé sur les podiums nationaux. Après un ravitaillement mérité, les cyclistes feront demi-tour sur un virage serré sur la place des Chalands, avant de repartir en direction de leur point de départ. Ils termineront leur course en posant leurs casques et en chaussant leurs baskets pour une course à pied autour du lac. Tout au long des étapes, les participants décrocheront des bracelets en fonction de leurs performances.

Courses juniors 

Les inscriptions sont fermées pour les courses adultes, mais il n’est pas trop tard pour les enfants de 8 à 11 ans et de 12 à 15 ans ! Un mini Triathlon est spécialement organisé par le club pour les jeunes athlètes de 10h15 à 10h45 à la Base de loisirs de Léry-Poses. (inscription en ligne sur https://triathlon2amants.com)

Un événement à ne pas manquer et une bonne raison de s’entrainer sur les 15 kilomètres de pistes cyclables de Val-de-Reuil avant le grand départ dimanche !

Organisation de la circulation de 7h à 19h

Pour assurer la sécurité des coureurs et des visiteurs ainsi que l’accessibilité aux voies par les habitants, la Ville met en place un système de déviation. La Route des Falaises sera fermée à partir de la Gare SNCF jusqu’à la Place des Chalands. Afin d’accéder au parking de la gare, une déviation sera mise en place en double sens en passant par la Chaussée des Berges. L’accès aux espaces situés sur l’Avenue des Falaises jusqu’à la Place des Chalands sera possible Route de Seine. 

Retrouvez le plan en détail ci-dessous : 

 

Partagez :

Les clubs vous donnent rendez-vous ce samedi 11 septembre !

Renouer avec l’activité sportive ou découvrir d’autres disciplines ; c’est la mission du forum des associations sportives de Val-de-Reuil qui fait sa rentrée ! De 13h30 à 18h, venez à la rencontre des clubs de sport : animations, démonstrations, inscriptions… Il y en aura pour tous les goûts et tous les âges ! 

Ce samedi 11 septembre, de 13h30 à 18h00, près de 40 clubs sportifs deVal-de-Reuil, représentant une soixantaine de disciplines, vous donnent rendez-vous au Stade Jesse Owens ! Envie de faire du foot ? De la danse ? De la gym ? Riche de son maillage associatif, la Ville permet aux Rolivalois et aux habitants des communes voisines de venir découvrir ses activités sportives ainsi que ses associations sociales et solidaires.

 

                                                                     Démonstrations et animations

L’été est terminé, place à la reprise du sport ! En amateur, débutant, ou en compétiteur, petits et grands pourront choisir le ou les sports qu’ils voudront faire cette année. Pour faciliter les choix de chacun, les entraîneurs, présidents et licenciés seront présents tout au long de la journée pour parler de leurs disciplines. Du VRAC (Val-de-Reuil athlétique club) au FCVR (Football club de Val-de-Reuil) en passant par le VRTS, le BVRL ou encore le club de plongée, ils seront tous au rendez-vous pour offrir une rentrée sportive de qualité. Venez vous essayer au tir au but ou au badminton, à la gym ou à l’athlétisme ! Afin de faciliter les choix, parfois compliqués, et de lever les doutes des indécis, des démonstrations seront organisées au pied des stands ou dans les espaces du parc des sports.

Village loisirs

À l’entrée : place aux loisirs ! Origami, ateliers graphique et structures gonflables vous accueilleront sur l’espace extérieur du stade Jesse Owens. Organisé par l’association Val Mix Cité, ce village loisirs, ouvert à tous, permettra de créer du lien entre les nouveaux licenciés, les futurs adhérents des clubs et même les membres du bureau !

Pour venir en toute sécurité, prise de température, lavage des mains, respect de la distanciation physique et port du masque devront naturellement être respectés. Le pass sanitaire est obligatoire pour accéder au forum (Parcours vaccinal complet ou test négatif de moins de 72h).

L’info en +  : Le pass’Sport 

Proposé par le CNOSF, le pass’Sport est une aide de 50 euros délivrée à l’inscription dans un club affilié à une fédération sportive. Ce coup de pouce concerne les jeunes âgés de 6 à 17 ans qui bénéficient : soit de l’allocation de rentrée scolaire, soit de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ou de l’allocation aux adultes handicapés. (Demande directe auprès du club)

 

 

Partagez :

Deux rolivalois aux championnats du monde de Para-Rafting !

Début juillet, deux Rolivalois ont fait des exploits aux championnats du monde de para-rafting. Un événement international inédit ! 

Ils ont ramé pour atteindre des sommets. Du 26 juin au 4 juillet, deux adhérents du club de kayak “Pagaie passion”, ont participé aux championnats du monde de para-rafting. Une semaine de navigation intensive qui a permis à Thomas Caviole et Steven Batellier de décrocher la troisième place du podium !

Médailles de bronze 

Pour la première fois, la Fédération Française de Canoë-Kayak (FFCK) a organisé un championnat d’handisport. Pendant 7 jours, des sportifs licenciés des clubs du monde entier se sont défiés en plusieurs épreuves. Au milieu des équipes adaptées, un duo de Rolivalois s’est démarqué.Thomas, 37 ans et Steven, 28 ans, ont porté les couleurs de leur club dans la Durance de l’Argentière en Besse, dans les Hautes-Alpes. “On a passé beaucoup de tests pcr mais c’était super sympa ! Je suis vraiment content”, sourit Thomas qui est licencié au club depuis plus de 20 ans. Tout au long de la compétition, les deux kayakistes ont enchainé les épreuves : Sprint contre la montre, cross, slalom, raft extrême… À la force de leur bras, les deux navigateurs ont réussi à décrocher la troisième place, devancé par des Italiens.

“Ça m’a permis de dépasser mes limites et de diminuer mon appréhension, je me suis surpassé” s’exclame Steven qui travaille juste à côté de son club, à l’ESAT de Val-de-Reuil. Face à leurs médailles au cou, Serge Marcen leur formateur depuis toujours, et Jérôme Bourlet, le président du club, ne cachent pas leur fierté : “Ils sont connus de la fédération, ça ne m’a pas étonné quand ils ont été sélectionné. Je suis très fier de leur parcours, ils représentent les valeurs de Pagaie Passion qui oeuvre pour ouvrir à un public varié !” 

Le 24 septembre prochain, les championnats de France de kayak se dérouleront à Val-de-Reuil. D’ailleurs, sur l’affiche, on retrouve Thomas en pleine descente !  Bientôt, il deviendra formateur pour aider les jeunes dans les écoles et les lycées. Un bel avenir dans l’eau mais aussi sur la Terre ferme pour ces deux graines de talent !

 

Partagez :

Opération Terre de Jeux : l’inclusion par le sport

Ce mardi 13 juillet, le CCAS a organisé une rencontre entre les enfants des établissements spécialisés du département. Plus de 15 jeunes dont 9 Rolivalois ont participé à plusieurs activités sportives adaptées. Une journée de sensibilisation au handicap qui sera renouvelée jusqu’aux JO de 2024 !  

Vivre ensemble, cela passe aussi par le sport !  Depuis toujours, la ville de Val de Reuil se mobilise pour l’inclusion des personnes en situation de handicap. Dans le cadre du label de Terre de Jeux 2024, certaines infrastructures sportives vont accueillir des athlètes internationaux pour les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. Une occasion de mener des actions inclusives qui fédèrent la jeunesse rolivaloise au sport adapté et handisport. Tout au long de la journée du 13 juillet, le parc des sports a accueilli une quinzaine d’enfants des IME(Instituts Médicos Pédagogiques)du Moulin Vert, de Louviers, et du Château des Andelys ainsi que le SESSAD (Service d’éducation spéciale et de soins à domicile).

« Promouvoir le handicap dans la ville, avec à terme, les JO paralympiques 2024 » 

Dès 10h, les jeunes enfants ont débuté par des jeux de grimpes. Encadrés par Stéphane Chemin de la fédération départementale de Handisport, ils ont appris à escalader un mur de 2 mètres 50. “On a fait venir des enfants en situation de handicap mental, le but de cette journée est de montrer que le sport permet à tous de vivre ensemble. Qu’il est possible d’adapter chaque discipline en fonction du handicap. Ça permet de montrer une autre façon de voir les choses”, souligne Mireille Fresne responsable du pôle handicap au CCAS, porteuse du projet. Tous assis en rang d’oignons, les jeunes Olympiens en herbe ont appris à faire du bowling comme s’ils étaient en fauteuil roulant. “Stéphane leur a fait une initiation au handisport, et là ils vont faire du Cécifoot. On va leur bander les yeux afin qu’ils se mettent dans la peau d’une personne mal voyante. Dans chaque sport, quel que soit le handicap on peut s’adapter, on n’est pas obligé d’être sédentaire. On souhaite vraiment promouvoir le handicap dans la ville, avec à terme les JO Paralympiques de 2024 », explique Quentin Baugue entraineur au VRAC, qui envisage même d’obtenir des places aux Jeux Olympiques et paralympiques de 2024 pour émerveiller les jeunes et peut-être susciter des vocations…

D’autres activités seront proposées à partir de septembre, pour les petits mais aussi pour les plus grands afin de véhiculer le message au plus grand nombre.

 

Partagez :

Place aux Jeux Olymp’EPIDE !

Pour la première fois, l’EPIDE rolivalois organisait hier un événement autour des jeux Olympiques. Expositions, quiz, conférences, tournois… Une journée de partage avec un parrain exceptionnel ! 

Les JO c’est pour bientôt ! Depuis plusieurs semaines, les actions autour des Jeux Olympiques fleurissent à Val-de-Reuil. Sélectionnée comme base arrière pour Paris 2024, la commune nouvelle se met déjà à la pointe de la flamme. Et le centre EPIDE rolivalois porte le drapeau avec un tout nouvel événement qui a eu lieu ce mercredi : les Jeux Olymp’EPIDE ! Une journée autour de l’Olympisme mêlant exposition, tournois, conférences ou encore quiz. Plus de 100 volontaires en insertion ont partagé, avec leurs encadrants, un moment unique au goût des valeurs olympiques en compagnie du Judoka David Larose !

Des conférences qui prennent tout leur sens

Depuis le début de la semaine, les jeunes de l’établissement d’insertion rolivalois peuvent venir s’enrichir sur l’histoire des Jeux Olympiques avec une exposition inédite confiée par le Comité Régional Olympique et Sportif de Normandie. Dans le couloir central de l’EPIDE, on retrouve l’historique des Jeux et les grands athlètes qui ont marqué le sport. Afin de sensibiliser à cet événement international, les formateurs sportifs de l’EPIDE de Val-de-Reuil se sont démenés pour proposer une journée exceptionnelle aux volontaires et aux agents de l’établissement. Mercredi, tout au long de la journée, plusieurs animations se sont déroulées en plein air. “C’est un concept qu’on a lancé début juin, le but était que chaque section travaille sur un pays des JO théoriquement, puis ensuite, ils se sont sélectionnés entre eux pour s’attribuer un niveau afin de participer aux différents sports proposés. Il n’y a pas de moins fort ou de plus fort, ce n’est pas une compétition” , explique Benoît Balut, éducateur sportif à l’EPIDE et conseiller municipal chargé des associations à la Ville de Val-de-Reuil. 

Avant de se défouler autour des diverses disciplines, les jeunes des 7 sections ont assisté à une conférence du judoka David Larose, ancien numéro 1 mondial, champion du monde et participant aux jeux olympiques de Londres 2012 : “Je voulais leur montrer que mon vécu d’enfant placé m’a permis de construire ma carrière d’athlète. Je leur ai donné toutes les clés, en axant sur la résilience, pour leur prouver qu’il est toujours possible de sortir avec quelque chose de positif en apprenant de ses erreurs et en tirant le meilleur de soi-même.C’était très sympa, les jeunes étaient réceptifs !”  

Briser la glace 

Des conférences suivies de la fameuse cérémonie mise en scène avec le porter de drapeau et l’hymne national Olympique, raisonnant à travers la cour de l’établissement. Le top départ des Jeux Olymp’EPIDE donné, les jeunes se sont lancés dans un échauffement intense qui a plu même aux novices comme Marie, une jeune volontaire de 18 ans qui a tout donné : “ça fait du bien de sortir, on bouge, surtout après les confinements !” 

Entre deux, trois pompes et jumping jacks, les jeunes se sont initiés à la thèque, une sorte de Baseball ludique originaire de Normandie. “C’est génial de tester des sports qu’on n’a jamais testé ” , s’écrit Nolan en plein relais du biathlon sur le terrain synthétique. 

Après une pause déjeuner aux saveurs asiatiques pour rester dans le thème des JO de Tokyo, les jeunes ont enchaîné des tournois avec leurs CIP (conseillers en insertion professionnelle). Un moment d’échange qui vient briser la glace des liens hiérarchiques . “Avec tout ce qu’on vient de vivre, cette journée est le parfait moment pour tisser des liens. C’est très bon enfant entre nous !” souligne la directrice Delphine Magny, baskets aux pieds, prête à affronter ses collègues et volontaires déjà sur le terrain de volley. Un avis partagé par Didier Nicol, CIP, qui encadre les quiz : “C’est fair play, tout le monde est mélangé, en plus la météo est avec nous ! ” 

“C’est un super moment de convivialité !” 

Une cohésion qui se fait sentir dehors, mais aussi à l’intérieur dans une salle aménagée pour l’occasion. “Vous allez rencontrer l’Australie !”, clame Damien Mayer, CIP, en inscrivant les scores des équipes de ping-pong sur une affichette scotchée au mur. C’est au tour d’Armand, 19 ans, d’affronter Carole Franjus, chargée de recrutement, dans une partie endiablée de raquettes :  “C’est un beau moment de convivialité, ça permet de sortir du cadre, on peut même voir des compétences chez certains qu’on aurait pas discerné avant. ” 

Un moment unique en lien avec les valeurs Olympiques. Épuisés, le sourire aux lèvres, volontaires et cadres éducatifs se sont retrouvés une dernière fois sous le soleil rolivalois pour une remise de récompenses et un goûter collectif. “J’ai passé un excellent moment, même si je ne pouvais pas jouer à cause de mon handicap, j’ai retrouvé mes copains des autres sections que je n’avais pas vu depuis longtemps !”, sourit Cédric, en admirant ses camarades monter sur le podium. 

L’établissement compte renouveler l’expérience l’année prochaine en invitant tous les jeunes des EPIDE du nord de la France. Tout au long de l’année, des travaux autour des JO seront proposés aux jeunes olympiens en herbe qui auront de beaux souvenirs à raconter ! 

Partagez :

Pleine saison : Les horaires de la piscine changent

Envie de vous rafraichir ? La piscine rolivaloise reste ouverte tout au long de l’été avec des horaires adaptés du 7 juillet au 1er septembre :

Horaires d’ouverture du 07/07 au 01/09

Horaires : 
  • Lundi fermé
  • Mardi de 12h à 19h30
  • Mercredi de 14h à 19h30
  • Jeudi de 12h à 19h30
  • Vendredi de 12h à 19h30
  • Samedi de 14h à 19h30
  • Dimanche de 9h à 14h00

Exceptions :

  • Les Mercredis (soirée estivales) du 7 juillet et du 25 aout la piscine sera ouverte de 14h à 20h30
  • Les Jours Fériés du 14 juillet et du 15 aout la piscine sera ouverte du 9h à 13h30

Pour respecter le protocole sanitaire en vigueur, un dispositif d’entrée sur réservation est toujours en place afin de pouvoir maîtriser les flux, éviter les files d’attente trop importantes ou un déplacement inutile des usagers. Les Rolivalois devront donc s’inscrire au préalable sur la tranche horaire sur laquelle ils souhaitent nager. Les inscriptions s’effectuent :

  • soit par téléphone au 06 99 54 20 64
  • soit à la piscine aux horaires d’ouverture
  • soit en ligne : voir ci-dessous

Retrouvez ici les modalités pratiques, le règlement intérieur, et le lien vers les réservations

Réserver un accès à la piscine

La piscine

La piscine sera accessible au public à compter de lundi 8 Mars. Seul le grand bassin avec le toit ouvert et l'eau à 27° sont accessibles jusqu'à nouvel ordre. L'agenda ...
Lire La Suite…

L’actualité du sport à Val-de-Reuil

Poursuivre ses rêves !

A 13 ans, Florian Mekue N’Diaye a été sélectionné pour intégrer le pôle espoir de la ligue de Football de ...
Lire La Suite…

Pleine saison : Les horaires de la piscine changent

Envie de vous rafraichir ? La piscine rolivaloise reste ouverte tout au long de l’été avec des horaires adaptés du 7 juillet ...
Lire La Suite…
La vie municipale

Conseil Municipal du 7 Juin 2021

L’organisation de la séance prend en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans ...
Lire La Suite…

Un nouveau directeur sportif pour le club de foot

Vendredi soir, le président du club de foot de Val-de-Reuil (FCVR) a présenté son nouveau directeur sportif, André Auzoux. Rencontre ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°21 - MAI - JUIN - JUILLET 2021

Valdereuil_infos n°21 – MAI – JUIN – JUILLET 2021

En une de ce numéro : Le temps des retrouvailles ! - Culture, commerces, restaurants, loisirs… à l’heure des réouvertures, ...
Lire La Suite…

Des balades printanières à moins de 10km

Depuis que le soleil a pointé le bout de son nez, les promenades sur les espaces extérieurs de Val-de-Reuil se ...
Lire La Suite…

A la découverte du chantier de Léo Lagrange

Après les clubs sportifs, ce fut au tour des riverains de découvrir mardi le chantier du nouveau gymnase Léo Lagrange ...
Lire La Suite…

La piscine rolivaloise reste ouverte au grand public !

Même avec les nouvelles restrictions, la piscine de Val-de-Reuil reste ouverte pour les particuliers comme les scolaires ! A la ...
Lire La Suite…

Le club de judo se mobilise pour les femmes et les restos du cœur

Mercredi après-midi, les femmes étaient à l’honneur lors de la séance hebdomadaire du Judo des 2 RIV. Au programme, initiation ...
Lire La Suite…

Le sport à Val-de-Reuil

Le sport à Val-de-Reuil

Les sports

Le sport fait partie de l’ADN, de l’identité, des passions de Val-de-Reuil. Il y a grandi à l’ombre de clubs ...
Lire La Suite…
Réserver un accès à la piscine

La piscine

La piscine sera accessible au public à compter de lundi 8 Mars. Seul le grand bassin avec le toit ouvert ...
Lire La Suite…
à Val de Reuil des activités sportives pour tous les goûts et à tout âge

Les activités sportives à Val de Reuil

De nombreuses activités sportives sont proposées par le services des sports de Val-de-Reuil ainsi que par plus de 50 associations ...
Lire La Suite…
Sport santé sur ordonnance

Sport Santé sur ordonnance

Depuis le 1er juin 2017, la Ville de Val-de-Reuil, est engagée dans le dispositif « Sport sur Ordonnance ». A ...
Lire La Suite…
Le stade couvert Jesse Owens en configuration de meeting international

Stade couvert Jesse Owens

Jesse Owens reçoit régulièrement des manifestations diverses (meetings sportifs, colloques, conférences, repas et spectacles). Citons pêle-mêle : le Forum des ...
Lire La Suite…
La Rolivaloise 2021

La Rolivaloise

« La Rolivaloise » est de retour, du 20 au 28 Mars, sur 5 ou 10 kilomètres, ou plus si ...
Lire La Suite…

Un avant goût des Jeux Olympiques !

À l’occasion de la journée olympique et paralympique organisée ce mercredi 23 juin au stade Jesse Owens, des jeunes Rolivalois fréquentant les clubs sportifs de la Ville, ont pu découvrir, aux côtés d’athlètes de renommée, une dizaine de disciplines phares des Jeux Olympiques ! 

Fédérer, créer du lien, se défouler… Des valeurs sportives bien connues à Val-de-Reuil. À l’occasion de la journée olympique et paralympique, la Ville s’est associée au Comité Départemental Olympique Sportif de l’Eure (CDOS 27)ainsi qu’au Comité d’Organisation des Jeux Olympiques pour une journée exceptionnelle organisée au stade Jesse Owens ! Plus de 200 jeunes âgés de 6 à 13 ans, licenciés des clubs sportifs, ont pu découvrir, auprès d’athlètes d’exception, une dizaine de disciplines des Jeux Olympiques ! Du football à l’escrime en passant par le golf, le basket-ball, le badminton, la lutte… les sportifs en herbe se sont défoulés en créant du lien avec ces athlètes professionnels !

Tous unis par le sport 

“Ça fait bizarre d’avoir des grands sportifs en face de nous” souffle Léa devant Kséniya Moustafaeva, ancienne gymnaste rythmique quintuple championne de France, qui lui montre comment manier le ruban. Tout comme cette jeune Rolivaloise âgée de 10 ans, des licenciés de tous les clubs sportifs de la ville se souviendront longtemps de cette journée et de ces trois heures passées aux côtés des plus grandes stars du haut-niveau. “ C’est une superbe initiative cet événement. Je peux à la fois répondre aux interrogations des enfants et leur faire partager mon savoir. J’étais même très étonnée de voir qu’il n’y a pas que les filles qui sont venues me voir ! Les jeunes garçons voulaient eux aussi essayer le ruban et ballon, c’est génial pour casser les clichés autour de ma discipline”, souligne la finaliste aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, qui a mis pour la première fois les pieds à Val-de-Reuil : “C’est dingue les installations ici, les clubs ont tout ce qu’il faut. J’aurais aimé avoir ça lors de ma première licence !”

Un peu plus loin, dans la salle d’échauffement, une trentaine de petits basketteurs s’agitent. C’est aux côtés d’Emilie Gomis, vice-championne Olympique de Basket aux JO de Londres en 2012, que ces Olympiens en herbe apprennent à dribbler et mettre des paniers avec précision.“Moi aussi j’ai débuté dans un milieu amateur. Être dans un club c’est l’école de la vie ! C’est d’ailleurs pour ça que je suis là, je viens régulièrement à Val-de-Reuil pour venir au contact des plus jeunes. C’est en faisant des actions collectives comme celle-ci qu’on montre que nous sommes unis”,  sourit-elle en repartant mettre un panier sous le regard attentif de Mathias. “Je l’ai déjà vu à l’école, en vidéo elle répondait à nos questions. C’est trop bien de jouer avec”, s’exclame le petit légèrement timide face à la basketteuse. 

“Raviver la flamme en se rassemblant” 

De l’autre côté du stade, Brice Guyart, champion Olympique de fleuret aux JO d’Athènes en 2004, est en pleine partie d’escrime avec Donovan. Une fente, une parade et l’Olympien du fleuret laisse son adversaire de 12 ans remporter le match haut la main. “Ça me fait plaisir de jouer contre eux. Être au contact des jeunes c’est aussi la magie des Jeux, surtout après ces longs mois sans pratiquer pour certains à cause de la pandémie. C’est indispensable de se rassembler autour du sport”, s’exclame l’athlète en ôtant la chasuble qu’un club lui a prêté.  Pour lui, cette journée c’est aussi de fédérer la jeunesse rolivaloise en leur montrant et en leur inculquant toutes les clés pour atteindre des sommets : “Je leur montre mes médailles d’or olympique, je donne beaucoup de conseils aussi ! Disons qu’on ravive la flamme ensemble, à l’approche des JO, ça prend tout son sens…”

Vers 16H, les jeunes se sont tous rassemblés pour profiter d’un spectacle de démonstration. Notamment un show avec le club rolivalois de BreakDance, une nouvelle discipline qui figurera aux Jeux Olympiques de Tokyo. Le calme s’est vite dispersé pour laisser place à des applaudissements et des cris d’impressionnants de la part des enfants quand Jonathan Ith, animateur sportif à la Ville et finaliste de la France a un Incroyable Talent en 2015,  s’est mis à tourbillonner sur lui-même. 

Un après-midi de partage qui s’est terminé par une séance de photos-dédicaces avec l’ensemble des athlètes telle que Perrine Saint-Etienne, championne de France de Judo ou encore Muriel Hurtis, championne du monde du relais 4X100 mètres en 2003. Le stylo en main, l’ancienne sprinteuse a signé une ribambelle d’autographes : “c’était un beau moment d’échange, j’ai pu les encourager et leur transmettre les valeurs Olympiques. C’est drôle car les questions étaient toutes les mêmes : Combien de médailles j’ai gagné, combien de kilomètres j’ai fait…. C’est mignon et très flatteur”

Sac sur le dos, maillots floqués “Val-de-Reuil, Terre de Jeux  2024” et autographes en main, les petits Rolivalois sont rentrés chez eux des souvenirs et des conseils qu’ils garderont à jamais dans leurs mémoires !  

 Une  journée qui marque le début d’une longue série pour la Ville, sélectionnée comme base arrière des Jeux Olympiques de 2024.

 

 

 

 

L’EURO FOOTBALL à la MJA !

⚽️🇫🇷 A #valdereuil, vivons ensemble la passion du ballon rond ! Rendez-vous à la Maison de la Jeunesse et des Associations (MJA), place des Chalands, ce lundi 28 juin pour soutenir l’équipe de France 🇫🇷 qui tentera de décrocher son billet pour les quarts de finale de l’#EURO2021.
Le match France 🇫🇷 / Suisse 🇨🇭 en direct sur écran géant : c’est à 21h00 ! Venez nombreux !
Allez les Bleus 😃!!!!!
Renseignements au 02 32 61 25 28  – 06 31 20 63 69

Conseil Municipal du 7 Juin 2021

L’organisation de la séance prend en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans le cadre de l’épidémie de COVID-19.

 

Retransmission en différé du Conseil Municipal

Le conseil municipal a été retransmis en direct le 7 Juin à 19h30 sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/valde.reuil

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Ordre du jour

La piscine rolivaloise reste ouverte au grand public !

Même avec les nouvelles restrictions, la piscine de Val-de-Reuil reste ouverte pour les particuliers comme les scolaires ! A la grande satisfaction des férus de natation qui peuvent faire leur sport sans prendre de risques. Reportage.

 

Soulagement après le feu vert des autorités sanitaires : chacun, à Val-de-Reuil, peut bel et bien continuer à profiter de la piscine en toute sécurité. L’équipement aquatique municipal, que la municipalité avait décidé de rouvrir au public le 8 mars grâce à son toit ouvert et aux importantes mesures de précaution sanitaires déployées, n’aura pas une nouvelle fois à baisser son rideau pendant ce nouveau confinement.

Les particuliers peuvent donc toujours réserver leurs créneaux pour retrouver les plaisirs de l’eau sans aucun risque. Mieux encore, depuis quelques jours, les scolaires y reprennent leur cours de natation, interrompus pendant plusieurs semaines.

Dans le bassin intérieur, seuls les groupes scolaires peuvent pratiquer.

Les scolaires de retour dans l’eau

Sac sur le dos, lunettes prêtes à être mises sur le nez, un coup de gel à l’entrée, et c’est parti pour une bonne heure à faire chauffer les muscles. Depuis la réouverture, les inscriptions défilent. « Les créneaux des midis sont presque tous pris, et dimanche, on était complet ! », se réjouit Pascale Ravaux, directrice du service des sports.  Et parmi les inscrits, on retrouve évidemment les groupes scolaires qui, contrairement au grand public, sont autorisés à plonger dans le bassin intérieur en plus du grand bassin extérieur. Leslie Renen, professeur de sport au collège Montaigne, est de retour avec sa classe de 6ème« Pour les enfants, c’est absolument une priorité de savoir nager. De plus, seuls les 6èmes ont des cours de natation. Donc on est bien content de pouvoir revenir leur apprendre la pratique ».  En pleine séance de brasse, Marie-Andréa est heureuse de retrouver les sensations du contact avec l’eau « Ça fait du bien, ça détend, je peux enfin nager ! » s’exclame la collégienne de 11 ans.

Entrainement, défoulement et rééducation

Dans le bassin extérieur, les adultes nagent chacun dans leur file d’eau.  Christophe prend sa pause déjeuner une fois par semaine à la piscine. À 43 ans, ce sportif a réussi à décrocher quelques créneaux sur son temps libre :  « C’est l’une des rares occasions que j’ai trouvées pour nager. C’est important et ça fait du bien d’en profiter ». Six mètres plus loin, Vylas, 39 ans fait son sport hebdomadaire : « Je trouve que c’est génial, en plus c’est l’une des rares à être ouverte dans l’Eure. Je peux entretenir mon corps et me dépenser.  Avant, j’y allais une fois par semaine donc c’est un vrai plaisir de reprendre le chemin du bassin. »

Vylas est heureux de refaire des longueurs !

D’autres profitent de l’équipement à titre thérapeutique. Margot s’est blessée l’année dernière lors d’un entraînement de triathlon. Cette résidente de Vironvay est soulagée de pouvoir se soigner : « Je suis à moins de 10 kilomètres donc c’est parfait. Pour la rééducation, la natation est le meilleur sport ».

Même les sportifs de haut niveau continuent à s’entraîner à Val-de-Reuil. « On devait faire les championnats de France mais avec le COVID c’était compliqué. La piscine de Val-de-Reuil est l’une des seules à être ouverte alors on en profite », se réjouit  Rayan qui est venu avec son frère jumeau et son père pour un entraînement intensif.

Quant aux particuliers, ils peuvent nager dans le bassin extérieur qui est aéré avec son toit ouvrant !

En pleine désinfection de lunettes de plongée, Isabelle Lefèbvre, vice-présidente du VRN (Val-de-Reuil Natation),  est impatiente de remettre les pieds dans l’eau :  « c’est vital pour nos sportifs. On remercie la ville d’avoir tout mis en œuvre pour qu’ils puissent revenir petit à petit nager, c’est une grande chance ! »

En plus de la joie de ces sportifs, qu’ils soient amateurs ou novices, leur sécurité est assurée au maximum.« Les gens ne se croisent pas, il y a des endroits pour nettoyer leurs équipements, les règles sanitaires dans les vestiaires sont extrêmement cadrées…  La Ville a mis tout en œuvre pour sécuriser les sportifs », tient à rappeler Rachida Dordain, adjointe au maire chargée des sports.

La jauge maximale de nageurs accueillis simultanément dans l’équipement a également été revue à la baisse afin de permettre à tous de savourer les joies des longueurs en toute sécurité. Désormais, 40 personnes au total ont accès en même temps à la piscine. Une manière efficace de concilier activité physique et sécurité sanitaire !

Nouveaux horaires

À partir du 29 mars, les nageurs peuvent s’inscrire sur des créneaux horaires du Lundi au vendredi de 12h à 13h45 et de 16h à 18h45 ainsi que le Mercredi de 12h à 18h45 , le Samedi de 9h à 12h45 et de 14h à 18h45 et le Dimanche de 9h à 13h45

Réservation des créneaux sur www.valdereuil.fr

 

La Rolivaloise 2021 virtuelle et connectée !

C’est le rendez-vous incontournable du mois de mars. La Rolivaloise 2021 se termine le 28 mars ! Un challenge solidaire au profit de la lutte contre cancer du sein, réinventé en virtuel et connecté. Une première qui a séduit les participantes. Avec les témoignages de Rachida Dordain adjointe au maire chargée des sports, Stéphanie Ginfray Dumont, Nadine Rousselin, Françoise Roguë, Asma Nassili, Badera Ouali, Joëlle Pollet et Isabelle Maximilien.

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Toutes à la Rolivaloise ! Une édition 2021 inédite, virtuelle et connectée…

La Rolivaloise est de retour, du 20 au 28 Mars, sur 5 ou 10 kilomètres, ou plus si vous le souhaitez… Une version virtuelle et connectée ouverte à tous les femmes ! Inscrivez-vous dès aujourd’hui et participez à la lutte contre le cancer !

Une vague rose unique en son genre qui déferle sur la ville … C’est le spectacle qu’offre chaque année le désormais incontournable rendez-vous rolivalois du mois de mars, Vous l’aurez deviné : il s’agit bien de la Rolivaloise, cette marche / course 100 % féminine qui rassemble plus de 2500 participantes de toutes générations, de tous horizons.

Pour rien au monde, les « aficionadas » de cette rencontre festive, sportive et solidaire dont l’ambition est de promouvoir les droits des femmes, lutter contre le cancer du sein et savourer le plaisir de se retrouver ne manqueraient cette date marquée d’une pierre blanche.

Après l’annulation de l’édition 2020, programmée à quelques jours du premier confinement, et malgré les règles sanitaires qu’imposent aujourd’hui la pandémie, il était hors de question cette année d’annuler l’événement. La Ville de Val-de-Reuil a donc rivalisé d’imagination pour permettre aux milliers de femmes adeptes du rendez-vous de prendre le départ de la Rolivaloise 2021… en toute sécurité ! Et c’est avec le plus grand des plaisirs que la municipalité vous propose une version revisitée de la Rolivaloise.

Du 20 au 28 mars : une semaine de challenge

Du samedi 20 au dimanche 28 mars, toutes les femmes, quels que soient leur âge et leur niveau de pratique sportive, Rolivaloises, habitantes de Val-de-Reuil, des communes voisines et de plus loin encore, salariées de nos parcs d’activité, seront ainsi invitées à participer à un grand challenge virtuel, connecté et solidaire.

Comment s’inscrire ?

Dès aujourd’hui, seule ou en équipe, à partir d’une application développée sur Internet et disponible sur le site de « La Rolivaloise » : larolivaloise.valdereuil.fr, coureuses ou marcheuses peuvent s’inscrire sur la distance de leur choix avec un principe : pour 1 € kilomètre parcouru, 1 € sera reversé au profit de la recherche contre le cancer.

Laissez vous guider : la procédure d’inscription est simple, rapide et efficace ! Une fois inscrite, vous recevrez une notification confirmant votre participation. Vous serez également informée ces prochains jours des dates et lieu de retrait de vos tee-shirts collector.

 

Quel parcours ?

Au départ d’un parcours inédit, depuis la Mairie, longeant la Promenade des Tilleuls, passant à travers le Parc Sud, remontant les berges de l’Eure avant de plonger au cœur du parc arboré de l’éco-quartier, il suffira aux participantes d’activer leur chronomètre, leur smartphone, leur montre connectée ou leur application de course à pied, puis, une fois le parcours terminé, d’enregistrer leurs données sur l’application en utilisant leur téléphone ou leur clavier.

Le parcours d’une distance totale de 5 km (à effectuer une ou plusieurs fois selon vos envies) est disponible en téléchargement sur le site internet de la Rolivaloise (larolivaloise.valdereuil.fr) ou en cliquant sur le plan ci contre.

Au nom de la lutte contre le cancer du sein

Pour les férues de course à pied, impatientes de retrouver, après un an d’interruption, la ligne de départ d’une compétition, ce sera le plaisir de se mesurer à distance aux autres participantes, de suivre en temps réel l’évolution de leur classement.

Pour les autres, ce sera la joie de prendre part à une action participative, d’entraîner amis, famille, collègues et voisins au service d’une grande et juste cause. Toutes, engagées, seront ainsi les ambassadrices de la lutte contre le cancer du sein. Depuis plus d’un an, les campagnes de dons, les manifestations caritatives, l’action des bénévoles sur le terrain afin d’attirer l’attention des femmes sur l’importance du dépistage, n’ont pas pu se tenir ou obtenir leur écho habituel. La bataille engagée contre le coronavirus ne doit pas nous détourner des autres combats.

Ensemble, liguons-nous pour faire reculer le cancer du sein en incitant le plus grand nombre de femmes à participer à la nouvelle édition de « la Rolivaloise ».
RENDEZ-VOUS SUR larolivaloise.valdereuil.fr POUR VOUS INSCRIRE ET POUR OBTENIR TOUTES LES INFORMATIONS NECESSAIRES SUR LA ROLIVALOISE. POSSIBILITÉ ÉGALEMENT DE CONTACTER LE 02 32 59 42 12 POUR PLUS DE DETAILS.

Premiers plongeons pour les nageurs !

Dès aujourd’hui, la piscine de Val-de-Reuil est la première de l’agglomération à rouvrir ses portes depuis octobre dernier. Un beau cadeau pour les amateurs d’eau !

L’heure était aux premières brasses ce lundi matin. Après plusieurs semaines de fermeture, le grand bassin de la piscine de Val-de-Reuil a ouvert son toit aux associations et aux usagers. Il s’agit du seul équipement « aquatique » de l’Agglomération Seine-Eure à rouvrir ses portes au public. Toit ouvert sur un tiers de sa longueur, capacité d’accueil divisée par 5, entrée sur inscription, pratique dynamique et bassin fractionné en six couloirs de nage, désinfection renforcée des vestiaires et blocs sanitaires… les nageurs peuvent retrouver les plaisirs de l’eau en toute sécurité !

Le retour des habitués

Dès 11h45, les nageurs impatients franchissaient la porte de la piscine pour remettre les pieds dans l’eau et se défouler pendant une heure dans le bassin extérieur. « Certains viennent sur leur pause du midi pour faire leur séance de natation. On a un public fidèle qui a vite répondu présent lors des inscriptions. Ça manque à tous de ne plus pratiquer, c’est un véritable cadeau », se réjouit Pascale Ravaux, directrice du service des sports de la Ville. Comme l’été dernier, le chemin coloré fait son retour : « C’est le même protocole, les gens s’inscrivent sur un créneau horaire sur le site de la Ville, ensuite ils doivent venir 15 minutes avant leur rendez-vous où ils récupèrent un bracelet coloré pour atteindre les vestiaires en toute sécurité. »

À l’entrée, le premier nageur vient d’arriver. Sac de sport à la main, Jérôme est prêt à retrouver les lignes d’eau. « Ça m’a terriblement manqué, je suis licencié au club de Gaillon. J’ai réservé depuis mercredi. C’est la seule piscine ouverte et c’est un grand plaisir de retrouver l’eau », lance le sportif en confiant qu’il n’hésitera pas à parcourir à nouveau les 20 kilomètres qui séparent son domicile de la piscine pour revenir nager à Val-de-Reuil.

« L’ouverture de la piscine est aussi une dose d’espoir, on retrouve un lien social. »

Une fois le maillot et le bonnet enfilés, les nageurs suivent le chemin mis en place par les services de la Ville. L’excitation était si grande ce lundi que certains en ont même oublié leurs lunettes de plongée dans les cabines ! Grâce au toit sur rails coulissants dont dispose le grand bassin, les premiers plongeons se sont effectués sous le soleil normand avec une eau chauffée à 27 degrés. « On ne l’ouvre pas forcément entièrement, on peut l’arrêter au milieu, et c’est un énorme avantage ! L’ouverture de la piscine est aussi une dose d’espoir, on retrouve un lien social », précise la directrice des sports.

Cette semaine, les femmes sont à l’honneur à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes : la piscine est gratuite pour toutes les Rolivaloises jusqu’à dimanche !

Un lundi exceptionnel pour le monde du sport qui ouvre un chapitre aux clubs et aux particuliers qui pourront suivre le chemin coloré le Mercredi de 11h45 à 17h45, le Jeudi de 11h45 à 14h15, le Samedi de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 17h45 ainsi que le Dimanche de 9h00 à 14h00.

Réservation des créneaux sur www.valdereuil.fr

La piscine de Val-de-Reuil, première piscine de l’Agglomération à rouvrir ses portes au public !

Communiqué de la Ville de Val-de-Reuil 

La piscine de Val-de-Reuil, 

première piscine de l’Agglomération à rouvrir ses portes au public !

A partir du lundi 8 mars 2021, le grand bassin de la piscine de Val-de-Reuil sera accessible aux associations et aux usagers. Il s’agira du seul équipement « aquatique » de l’Agglomération à rouvrir ses portes au public. En liaison étroite avec l’Agence Régionale de Santé et les services de la Préfecture de l’Eure, de nouvelles conditions d’accès ont été travaillées et arrêtées pour tenir compte des protocoles sanitaires en vigueur et de la situation épidémique. Toit ouvert sur un tiers de sa longueur, capacité d’accueil divisée par 5, entrée sur inscription, pratique dynamique et bassin fractionné en six couloirs de nage, désinfection renforcée des vestiaires et blocs sanitaires permettront aux nageurs de s’adonner à leur activité en toute sécurité. Aligner les longueurs après avoir réenfiler lunettes, bonnets et maillots de bain (sans masque dans l’eau !) sera de nouveau une réalité à Val-de-Reuil pour le plus grand plaisir des baigneurs, de Val-de-Reuil, Louviers, Pont de l’Arche ou Gaillon, qui vont pouvoir profiter des plaisirs de l’eau. 

Nage à ciel ouvert 

Classé en établissement de type X – plein air – grâce au toit sur rails coulissant dont dispose son grand bassin, la Ville a reçu, après instruction du dossier par les services de la Direction départementale de la Cohésion sociale, le feu vert des autorités pour rouvrir l’équipement au public. Marc-Antoine Jamet avait, au début du mois de février, passé commande aux équipes des sports de la Ville de se rapprocher de celles de l’Etat pour étudier, à la condition que toutes les règles de sécurité sanitaire puissent être respectées, la possibilité d’une réouverture. L’objectif de la municipalité, le même qui a présidé aux décisions prises depuis un an pour faire face à l’épidémie, est clair : s’adapter, toujours et encore, pour assurer la continuité du service public et ainsi favoriser la reprise de l’activité physique en direction des publics pour lesquels elle est indispensable à leur bien-être, à leur équilibre et à leur santé. 

Entrée sur réservation et jauge divisée par 5

Réserver un accès à la piscine
Réserver un accès à la piscine

Un nouveau protocole a donc été déterminé. L’entrée s’effectuera uniquement sur inscription depuis le site internet de la Ville ( https://www.valdereuil.fr/les-sports/la-piscine), auprès des agents du service des sports au 06.99.54.20.64 ou sur place aux horaires et aux jours d’ouverture de l’équipement. Pour éviter tout déplacement inutile, il est recommandé de vérifier, avant de se rendre sur place, le nombre de places disponibles sur la plateforme de réservation mise en place par la Ville. Afin de permettre une rotation profitable au plus grand nombre d’usagers, le temps de pratique dans le bassin sera d’une heure. Le nombre de nageurs présents simultanément dans la piscine sera de 40 personnes et six personnes au plus emprunteront le même couloir de nage. Les vestiaires seront désinfectés après chaque utilisation et le bonnet de bain obligatoire. La piscine sera ouverte selon le modèle d’un bassin dynamique et ne pourra être accessible qu’à ceux qui souhaitent y pratiquer une activité physique. Des mesures indispensables pour se protéger mais aussi pour permettre à chacun de renouer avec les plaisirs de la pratique sportive aquatique. 

La semaine dernière, un bureau de contrôle indépendant, mandaté par la Ville, a réalisé des tests d’ouverture du toit rétractable et pu vérifier la solidité et le niveau de réactivité de la structure. Quelles que soient les conditions météorologiques, la piscine restera ouverte et la température de l’eau maintenue à une température égale ou supérieure à 27°C. Des conditions idéales pour un retour dans le grand bain !

Avant la réouverture effective de la piscine municipale, Marc-Antoine Jamet a déclaré : « Il est de notre responsabilité, en application des textes gouvernementaux et en plein accord avec les autorités sanitaires, de travailler aux conditions de reprise progressive et encadrée de l’activité physique. Faire du sport, se mettre en mouvement, rompre avec la sédentarité qu’impose l’épidémie, c’est restaurer son capital santé. Ce sont autant de pathologies évitées, de douleurs musculaires traitées, de maladies chroniques soignées. Nous en avons besoin. Je suis heureux que nous soyons parvenus, en quelques semaines, à trouver les solutions qui vont permettre aux nageurs de toute l’Agglomération, Lovériens, Lérysiens, Posiens, Valdéroliens, archépontains ou gaillonais, de retrouver une activité qui leur manquait depuis de nombreux mois. Val-de-Reuil fait une nouvelle fois la démonstration de sa capacité à s’adapter, de l’utilité d’un vrai service public du sport qui allie savoir-faire, réactivité et proximité et de l’aide active qu’elle apporte, à travers ses équipements, à ses communes voisines. »

Horaires d’ouverture :

Ouverture exceptionnelle lundi 8 mars : 11h45 à 14h15 

Puis toutes les semaines aux jours et horaires suivants : 

Mercredi : 11h45 à 17h45

Jeudi : 11h45 à 14h15

Samedi : 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 17h45 

Dimanche : 9h00 à 14h00

Réservation des créneaux sur www.valdereuil.fr

Fermeture des salles de sport : Les clubs s’adaptent !

Même si les espaces de sports couverts ont fermé leurs portes, les clubs rolivalois continuent d’exercer leurs activités. Visio, mails, exercices en plein air… Tout est fait pour continuer à pratiquer !

Plus de salles, mais pleins d’idées. Depuis que les espaces de sports couverts sont fermés pour endiguer l’épidémie de COVID-19, les clubs rolivalois continuent de pratiquer avec leurs licenciés. Une multitude d’adaptations pour ne pas perdre le lien.

Des séances en plein air pour le Val-de-Reuil Olympique Lutte

Le Val-de-Reuil Olympique Lutte (VROL) met tout en œuvre pour préserver le capital santé de ses adhérents. Depuis mars 2020, le club a, petit à petit, mis en place plusieurs activités. Habituellement, les sportifs pratiquent la lutte au gymnase Léo Lagrange, qui a été contraint de fermer selon les consignes sanitaires. « On a repris nos séances en sans contact pour garder du lien. On partage des vidéos de notre fédération sur facebook où l’on réalise aussi des séances avec nos entraîneurs. » souligne Natalia Yon la présidente du club, qui a instauré un programme en extérieur chaque week-end : « On propose un circuit de Wrestling training ouvert à tous. Un entraînement basé sur des mouvements de lutte qui se déroule en petits groupes sans contact physique. Il permet de maintenir une bonne forme physique pour prévenir les blessures et améliorer la santé des pratiquants. On a également transformé notre programme de remise en forme en plein air. » Tous les dimanches, le club met en place quatre ateliers santé ouverts à cinq participants maximum : « Il y a de la marche active, du fractionné, du footing ou encore de la course plus poussée. Ce sont nos retrouvailles dominicales ! » s’exclame la présidente qui compte bien faire perdurer ces séances en extérieur.

Des ateliers de remise en forme pour le club de Kung Fu

L’extérieur, c’est aussi ce qu’a choisi Jocelyn Dur qui propose des ateliers de remise en forme avec son club de Kung Fu : «Habituellement, on exerçait dans le dojo du gymnase Léo Lagrange. De ce fait, j’ai proposé pendant la première semaine des vacances scolaires des cours en extérieur d’une durée maximum de 2 heures par jour, permettant de faire des révisions aussi bien techniques que du réveil musculaire. Je fais aussi de la relaxation». 

Rester en forme avant la réouverture de la piscine

Céline Crouin a tout mis en œuvre pour que ses nageurs restent en forme. « Nous avons trouvé des solutions avec la passion du sport. En novembre, les mercredis et les samedis après-midi, nous faisions un petit jogging, en forêt, histoire de ne pas oublier l’effort. Nous avions également à notre disposition la piste du stade Bernard Amsalem» explique la présidente du club de natation rolivalois qui pourra bientôt reprendre le chemin de la piscine municipale : «c’est une très bonne nouvelle que la piscine rouvre ! Je remercie, la municipalité, Monsieur le Maire et toute son équipe d’avoir effectué ce changement qui est important pour les Rolivalois. Pouvoir reprendre le chemin du bassin, c’est avant tout un soulagement moral.»

Le Judo des 2 Riv garde le contact en visio

Avec ses 161 adhérents, le Judo des 2 Riv use du wifi ! Depuis plusieurs mois, le club réalise une partie de ses cours en viso.  « Pour les enfants et les adultes qui ne travaillent pas, on pratique tous les mercredis sur la cour extérieure du boulodrome. Afin de remplacer le partenaire, on utilise un élastique que l’on accroche aux poteaux.  Pour les adultes qui travaillent, on fait des cours sur zoom à 18H. Et en plus des vidéos réalisées par les professeurs sont envoyés par mail à tous. C’est difficile mais ça crée du lien et on ne perd pas la main ! » explique Éric Delannoy le président de l’association en insistant sur le fait que les activités sont réalisées en toute sécurité.

 

Modern street art donne cours à distance en attendant les beaux jours

Côté danse, les adhérents de Modern street art n’ont pas mis les pieds à la Prétentaine depuis novembre. « Je fais mes séances en visio et dès que la météo sera meilleure j’espère pouvoir faire mes séances en extérieur ! » lance son président, Pol Chanthou.

L’entraîneur du squash se met en scène pour ses licenciés

Le VRTS (Val-de-Reuil Tennis Squash) propose également des cours à distance. «Jusqu’à la mi-janvier on a proposé des séances d’endurance avec un échauffement en visio tous les mercredis à 18h sur zoom. Ça a permis de créer une dynamique de groupe», lance Alexandre Marteau fraîchement nommé entraîneur du squash. «Récemment, j’ai mis en place des plans d’entraînement sur 6 semaines en extérieur. J’envoyais des fiches d’exercices par mail aux licenciés et ils pouvaient avoir accès à des vidéos youtube qui me mettent en scène pour montrer les exercices. J’ai aussi créé un groupe whatsapp pour garder le lien avec eux». Depuis le week-end dernier, le club initie petits et grands au Pickleball, un sport de raquette venu d’Amérique du Nord et qui se joue sur un terrain de badminton avec une raquette de ping-pong et un filet de tennis, ainsi qu’au Street Racket (tennis de rue). «On utilise pour cela l’ancien skate park. Tous les samedis et dimanches de 14h à 17h des groupes se relaient pour jouer aux deux sports. On demande aux gens de s’inscrire sur des créneaux horaires pour limiter le nombre de personnes sur le terrain», précise le fan de raquette qui pense continuer ces deux nouvelles pratiques par la suite.

Une preuve qu’à Val-de-Reuil, le sport peut être pratiqué en toute situation !

Meeting d’athlétisme à Val-de-Reuil : les coulisses de l’organisation

Le 14 février 2021, des athlètes du monde entier se sont donné rendez-vous à un seul même endroit : au stade Jesse Owens de Val-de-Reuil. Crise sanitaire oblige, le meeting de l’Eure s’est déroulé à huis clos. Une première pour la cinquième édition ! Vivez en image des coulisses de l’événement !

Avec les témoignages de Rachida Dordain adjointe au maire en charge des sports, Daniel Gassa conseiller municipal en charge des sports de haut niveau, Hervé Boissin médecin superviseur du protocole sanitaire et les athlètes : Floria Guë, Grant Holloway, Mike Rodgers et Cynthia Bolingo Mbongo.

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Tournage et montage : Olivier Bonnet

Rédaction et voix off : Coline Lefèvre

Twitter : @valdereuil_info

Facebook : Val-de-Reuil infos

Instagram @val_de_reuil

Du sport à portée de main

S’entretenir, transpirer et se défouler est possible même sans salle de sport ! Sur les 15 000 Rolivalois, 4 000 sont licenciés dans un club ou une fédération sportive. Pour ne pas perdre la main, voici quelques conseils pour rompre sa sédentarité !

Santé, sport et solidarité, ces trois valeurs sont essentielles à Val-de-Reuil. Même en crise sanitaire, l’activité physique est primordiale. Alors pour ne pas perdre cette fibre sportive, on vous propose quelques idées à mettre en place aux grés de vos envies.

Marche, ménage et bricolage

« L’activité sportive doit être très régulière, même si on fait trois heures par jour de sport, si on passe 12 heures assis sur une chaise, ce n’est pas suffisant » a annoncé Valérie Fourneyron, l’ancienne Ministre des Sports et Présidente de l’Autorité de Contrôle Indépendante de l’Agence Mondiale Antidopage, lors de la conférence conférence digitale organisée par la Ville sur le sport-santé. Du sport, oui, mais quand le télétravail et la visio nous tiennent toute la journée devant notre bureau, bouger avant le couvre-feu se complique. Pas de panique, il existe des activités du quotidien qui aident à rester actif. « Quand on fait du sport, on fait de l’activité physique mais on peut faire de l’ activité physique sans faire du sport. Par exemple, aller acheter son pain ou monter les escaliers ! » conseille Gérard Saillant, président de l’Institut du Cerveau et de la Moelle Épinière. En effet, il est conseillé de faire minimum trente minutes d’activité physique par jour, soit seulement 2% de notre journée ! Nettoyer, balayer, astiquer, aller chercher son pain ou encore bêcher son jardin pendant 2h30 permettrait, selon une étude, de réduire de 19% le risque de mortalité ! 

Des exercices simples et accessibles

La chaise tue” selon Gérard Saillant. Mais bouger, pour pas besoin d’investir dans des haltères ou des machines de musculation ! La chaise peut faire l’affaire : flexion, pompes, abdos… Tout est possible !  L’ensemble des muscles peuvent être sollicités.  

Pour travailler les triceps et le bas du corps, voici un exercice simple à reproduire une fois par jour  : mettez vos pieds à plat et positionnez vos mains de chaque côté de la chaise de façon à vous asseoir dans le vide. Descendez votre fessier et remontez-le en poussant sur vos jambes. Répétez l’opération sur trois séries de 16 fois. 

Des vidéos youtube et des tutos sur les réseaux sociaux permettent également de suivre des cours proposés par des professionnels du sport. Yoga, musculation, training, pilates… Le catalogue de vidéos est large et permet de satisfaire toutes les envies.Pendant le premier confinement, la Ville avait mis en place des séances digitales avec les professeurs Stéphanie, éducatrice sportive à la ville de Val-de-Reuil et Antoine Boulanger chef du bassin de la piscine municipale. Retrouvez l’ensemble des vidéos par ici : https://youtube.com/playlist?list=PL3GhaXgxlhNJRD4qbW9H992HWZAvM3TSd 

 

Sport sur ordonnance

Pour les débutants, avant de se lancer, il est conseillé de prendre rendez-vous avec un médecin pour savoir quel rythme adopter en fonction de ses capacités physiques. Par ailleurs, depuis 2016, la Ville met en place le dispositif “sport sur ordonnance”, en lien avec les cabinets médicaux rolivalois. Les pathologies concernées ont été précisément ciblées sur les enfants en surpoids ou risquant de l’être, les diabétiques de type 2, les sédentaires de plus de 50 ans présentant un risque médical lié à leur état.

Pour Thomas Bourez, coordinateur médical du dispositif rolivalois « sport sur ordonnance », « Il faut encadrer les personnes qui peuvent bénéficier du programme, en mettant en place une rencontre avec un éducateur sportif pour que celles-ci, qui pensent être à 100 lieues du sport, puissent y prendre plaisir. » 

Pour en bénéficier, il suffit d’entrer en contact avec le service municipal des sports de Val-de-Reuil qui proposera alors un entretien individuel d’évaluation. En fonction des résultats, un  large panel d’activités pourra être proposé : aquagym, gym douce, marche nordique, renforcement musculaire, tir à l’arc, golf… L’ensemble des bénéficiaires du programme pourront réaliser leur sport dans les structures municipales, ouvertes spécialement à titre médical.


Faire des jeux vidéos le matin, prendre l’air l’après-midi

En dehors de la crise sanitaire, une jeune fille de 8 à 14 ans passe 6 heures par jour devant un écran. Une étude de la professeure Martine Duclas, a montré, que pendant le confinement, les enfants ont perdu 40% de leurs facultés cognitives. « Ce qu’on ne fait pas avant 15 ans, on ne peut pas le rattraper après. Deux heures de sport tous les week-ends, ça ne rattrape pas les 30 minutes par jours » souligne Gérard Saillant qui conseille d’augmenter les activités des jeunes à 1 heure par jour. Certains jeux vidéo proposent des activités hors du canapé pour allier activité physique et plaisir variés ! 

L’après-midi, pour se défouler et respirer un bol d’air, le foot, le jogging ou encore la marche permet de mettre en pratique les notions des jeux dans la réalité ! 

Des stars de l’athlétisme à Val-de-Reuil !

A l’occasion de la 5ème édition du Meeting d’Athlétisme de l’Eure qui se tiendra cette année à huis clos, l’élite mondiale de l’athlétisme se donne rendez-vous au stade Jesse Owens dimanche 14 février à partir de 16h00.

Dimanche 14 février, les stars de l’athlétisme mondial feront vibrer le stade Jesse Owens à l’occasion de la 5ème édition du Meeting d’Athlétisme de l’Eure qui se déroulera cette année à huis clos en raison de la crise sanitaire. Pour ne pas manquer ce rendez-vous, le meeting sera intégralement retransmis sur les réseaux sociaux, sur YouTube, ou encore sur la chaîne sportive Sport en France (Canal 174 (Orange), 129 (SFR), 194 (Bouygues), 180 (Free)).

Un plateau d’athlètes exceptionnels

Pour cette édition 2021 et pour la première fois de son histoire, le meeting accueillera le concours de saut à la perche masculin et le champion olympique 2012, Renaud Lavillenie ! D’autres grands noms de l’athlétisme seront aussi au rendez-vous comme Floria Gueï, la spécialiste du 400m et triple championne d’Europe, Pascal Martinot Lagarde, vice-champion d’Europe de 110m haies et champion du monde du 60m haies, Mike Rodgers, champion du monde au relais 4×100, Grant Holloway, champion du monde de 110m haies, Samuel Tefera, champion du monde et détenteur du record mondial en salle du 1500m, Yaroslava Mahuchikh, la recordwoman du monde junior et future pépite de la hauteur femme, et bien d’autres encore. 

En quête de records

« Le plateau que nous allons proposer sera le plus beau depuis la création du meeting », assure Florian Desjardins, le coordinateur du meeting. « Il y aura, à chaque fois, un ou une finaliste des J.O ou des championnats du monde dans chaque épreuve. Une telle densité, c’est rare ! ». D’autant plus qu’avec la crise sanitaire, les athlètes en manque de compétition depuis bientôt un an profiteront sûrement de ce meeting pour pouvoir se jauger en vue des prochains J.O, qui se dérouleront cet été à Tokyo (du 23 juillet au 8 août) ou encore pour réaliser les minimas pour les championnats d’Europe en salle (du 5 au 7 mars, à Torum en Pologne). De quoi assurer un spectacle endiablé et faire vibrer le cœur de tous les amoureux d’athlétisme en attendant la venue d’autres champions à l’occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 puisque le stade Jesse Owens (une des plus belles structures Européennes) a été retenu comme centre de préparation. 

Retrouvez toutes les informations sur www.meeting-eure.fr

L’intégralité du meeting sera à suivre en direct, dimanche 14 février, dès 16h sur internet et les réseaux sociaux en particulier sur :

  • TELEVISION : Entièrement diffusé sur une chaîne publique et gratuite : Sport en France , www.sportenfrance.com (Canal 174 (Orange), 129 (SFR), 194 (Bouygues), 180 (Free))
  • SITE INTERNET : www.meeting-eure.fr , rubrique : direct live
  • Twitter et Instagram : @meetingdeleure

Le sport, ma santé au quotidien : la conférence en replay !

Jeudi 4 février dernier, à 19h00, engagée dans la semaine olympique et paralympique, la Ville a organisé une conférence digitale sur le sport-santé avec les participations exceptionnelles du Professeur Gérard Saillant, de Valérie Fourneyron et d’Emilie Gomis. 

À l’occasion de la semaine olympique et paralympique (SOP) qui se déroulera du 1er au 6 février et dont les animations et réflexions porteront sur la santé, la Ville de Val-de-Reuil a souhaité poursuivre, malgré le contexte sanitaire, son engagement, son ambition, son action en faveur de la promotion du sport, facteur d’émancipation et d’intégration, garant du bien grandir et du bien vieillir, par l’organisation d’une conférence 100% digitale autour du sport-santé.

Le replay

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Semaine Olympique et Paralympique : Emilie Gomis à la rencontre des élèves de l’école Pivollet

Que représentent les Jeux Olympiques dans la tête d’un enfant de maternelle ? Et les para-sports pour un collégien ? Pour mobiliser toutes les générations autour des jeux de Paris 2024, la Semaine Olympique et Paralympique est à l’honneur dans la Ville et notamment à l’école Pivollet, dont les élèves ont pu échanger avec l’ancienne basketteuse professionnelle Emilie Gomis.

« Levez-vous et faites comme moi » lance Emilie Gomis, championne d’Europe et vice championne olympique de basket, avant de montrer, via écrans interposés, quelques mouvements simples pour bouger à la maison. L’ancienne joueuse professionnelle a échangé, lundi 1er février par visioconférence, avec les élèves de CM2 de l’école Pivollet. Une première pour les jeunes rolivalois, conscients de la chance qu’ils ont : « Je suis vraiment contente, confie Beritan Tahtali, 10 ans. On a beaucoup de chances de pouvoir lui parler, lui poser nos questions ».

Cirque, hockey et biathlon

Cette intervention s’inscrit dans le cadre de la Semaine Olympique et Paralympique. Le but : faire travailler les jeunes élèves sur les thématiques telles que les valeurs du sport, de l’olympisme, l’égalité et ou encore la santé. « Le matin, l’Union sportive de l’enseignement du premier degré (USEP) proposera des initiations au sport, explique Alexandra Mary, directrice de l’école primaire, tandis que les après-midis seront consacrés à des ateliers artistiques, de culture et de découverte ». Cirque pour les maternelles, Hockey pour les CP et CE1, biathlon du CE2 au CM2 sont au programme de la semaine.

« Vous devez pratiquer une activité sportive tous les jours »

Le thème de la semaine est le bienvenu dans l’école : « Malheureusement, cette année, c’est très compliqué de mettre en place des activités sportives, explique Mme Thévenin, professeure de la classe de CM2. Normalement, nous faisons du sport deux fois par semaine, mais avec les règles sanitaires, nous avons dû baisser le rythme. Cette semaine va leur faire énormément de bien ». « C’est normal de se sentir fatigué après une séance de sport, complète Emilie Gomis. Tu dors mieux si tu fais du sport. Mais il ne faut jamais se comparer aux autres. Il faut juste se donner des challenges pour se sentir mieux ».

Faire bouger les jeunes pour sensibiliser les parents

Clou du spectacle, Emilie Gomis leur révèle sa surprise : sa médaille olympique se trouve dans la salle de classe : « Je suis tellement contente de toucher une médaille olympique, confie Beritan Tahtali. Ça n’arrive pas à tout le monde de rencontrer une basketteuse professionnelle, même en visio ». « Faire bouger les jeunes, c’est aussi sensibiliser les parents » conclut Raisy Bantoo. Cette rolivaloise d’origine, ancienne basketteuse de haut niveau est aujourd’hui la référente pour le projet impact 2024 pour la Ville. « Val-de-Reuil est une ville où le sport à son importance. Il faut faire perdurer cette tradition ».

Actualités du sport à Val-de-Reuil

Poursuivre ses rêves !

A 13 ans, Florian Mekue N’Diaye a été sélectionné pour intégrer le pôle espoir de la ligue de Football de ...
Lire La Suite…

Pleine saison : Les horaires de la piscine changent

Envie de vous rafraichir ? La piscine rolivaloise reste ouverte tout au long de l’été avec des horaires adaptés du 7 juillet ...
Lire La Suite…
La vie municipale

Conseil Municipal du 7 Juin 2021

L’organisation de la séance prend en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans ...
Lire La Suite…

Un nouveau directeur sportif pour le club de foot

Vendredi soir, le président du club de foot de Val-de-Reuil (FCVR) a présenté son nouveau directeur sportif, André Auzoux. Rencontre ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°21 - MAI - JUIN - JUILLET 2021

Valdereuil_infos n°21 – MAI – JUIN – JUILLET 2021

En une de ce numéro : Le temps des retrouvailles ! - Culture, commerces, restaurants, loisirs… à l’heure des réouvertures, ...
Lire La Suite…

Des balades printanières à moins de 10km

Depuis que le soleil a pointé le bout de son nez, les promenades sur les espaces extérieurs de Val-de-Reuil se ...
Lire La Suite…

A la découverte du chantier de Léo Lagrange

Après les clubs sportifs, ce fut au tour des riverains de découvrir mardi le chantier du nouveau gymnase Léo Lagrange ...
Lire La Suite…

La piscine rolivaloise reste ouverte au grand public !

Même avec les nouvelles restrictions, la piscine de Val-de-Reuil reste ouverte pour les particuliers comme les scolaires ! A la ...
Lire La Suite…

Le club de judo se mobilise pour les femmes et les restos du cœur

Mercredi après-midi, les femmes étaient à l’honneur lors de la séance hebdomadaire du Judo des 2 RIV. Au programme, initiation ...
Lire La Suite…

Le sport à Val-de-Reuil

Le sport à Val-de-Reuil

Les sports

Le sport fait partie de l’ADN, de l’identité, des passions de Val-de-Reuil. Il y a grandi à l’ombre de clubs ...
Lire La Suite…
Réserver un accès à la piscine

La piscine

La piscine sera accessible au public à compter de lundi 8 Mars. Seul le grand bassin avec le toit ouvert ...
Lire La Suite…
à Val de Reuil des activités sportives pour tous les goûts et à tout âge

Les activités sportives à Val de Reuil

De nombreuses activités sportives sont proposées par le services des sports de Val-de-Reuil ainsi que par plus de 50 associations ...
Lire La Suite…
Sport santé sur ordonnance

Sport Santé sur ordonnance

Depuis le 1er juin 2017, la Ville de Val-de-Reuil, est engagée dans le dispositif « Sport sur Ordonnance ». A ...
Lire La Suite…
Le stade couvert Jesse Owens en configuration de meeting international

Stade couvert Jesse Owens

Jesse Owens reçoit régulièrement des manifestations diverses (meetings sportifs, colloques, conférences, repas et spectacles). Citons pêle-mêle : le Forum des ...
Lire La Suite…
La Rolivaloise 2021

La Rolivaloise

« La Rolivaloise » est de retour, du 20 au 28 Mars, sur 5 ou 10 kilomètres, ou plus si ...
Lire La Suite…

Les Rolivalois tirent leur révérence

Malgré un mental d’acier, les Rolivalois se sont inclinés 7 – 1, ce dimanche à Jesse Owens, lors de la 6eme journée de Coupe de France qui se déroulait à huit clos, face au leader de N3, l’Avant Garde de Caen.

L’aventure Coupe de France se termine aujourd’hui pour les hommes du Football Club Val-de-Reuil (FCVR). Malgré un mental d’acier, les hommes en blanc n’ont pas réussi à contenir le leader de N3, l’Avant Garde de Caen, hier après-midi au stade Jesse Owens. A l’issue des 90 minutes, le compteur affichait 7 – 1 en faveur des Cannais. Une défaite amère pour les Rolivalois, qui ont tout donné jusqu’au coup de sifflet final. « J’aurais été déçu s’il y avait eu 2-1 ou à 3-1 mais 7 – 1 ! On ne peut plus être déçu. Il y a beaucoup de frustration », confie à chaud Maxime Warmé, le capitaine de l’équipe, quelques minutes après la fin du match. « Le troisième but nous a été fatal. On était revenu à 2 – 1 en début de deuxième période. A ce moment-là, nous étions à fond et nous croyions encore à une victoire possible. Puis, il y a eu le troisième et le quatrième but… Nous savions que c’était terminé pour nous ».

Plus de 2 000 supporters présents derrière leur écran

En effet, après une première mi-temps dans laquelle les Rolivalois tiennent bon mais concèdent tout de même deux buts surs « des fautes de concentration », le FCVR reprend des couleurs en début de deuxième période avec un but magistral d’Abraham Guieguie. Un but qui ne manque pas de galvaniser ces coéquipiers mais aussi plus de 2 000 supporters présents derrière leur écran grâce à la retransmission du match en direct mis en place par la municipalité. Malheureusement, quelques minutes plus tard, Caen enfonce le clou et s’envole vers la victoire. « On craque physiquement et psychologiquement après le troisième but. Malheureusement, la pandémie, le confinement, les couvre-feux ont fortement impacté notre préparation », reconnaît Rachid Belaiouaj, l’entraîneur de l’équipe, qui malgré la défaite, ne regrette rien de cette belle aventure.

« Ce n’est que partie remise ! »

« On a montré une belle adversité. Le score final ne reflète pas le match. Les gars ont donné tout ce qu’il pouvait, je n’ai rien à leur reprocher. Malgré cette défaite, nous sommes contents d’avoir atteint le 6ème tour, c’était une belle aventure. Ce n’est que partie remise ! Rendez-vous l’année prochaine ! ». Un sentiment partagé par l’ensemble des joueurs, mais également par le président du FCVR, Daniel Portier. « Le rêve s’arrête aujourd’hui mais c’était avant tout une belle aventure pour le club, les joueurs, la Ville et nos supporters. Jamais le club n’avait été aussi loin », conclut le président qui tenait à remercier Marc-Antoine Jamet, le Maire de la ville ainsi que le conseil municipal et les services municipaux pour leur soutien au quotidien.

Le sport, ma santé au quotidien

Jeudi 4 février, à 19h00, engagée dans la semaine olympique et paralympique, la Ville organise une conférence digitale sur le sport-santé avec les participations exceptionnelles du Professeur Gérard Saillant, de Valérie Fourneyron et d’Emilie Gomis.

Léo Lagrange, un bijou architectural au coeur de Val-de-Reuil

Depuis janvier 2020, le nouveau gymnase Léo Lagrange prend forme. Plus grand, plus fonctionnel, mieux intégré dans son environnement, il ouvrira ses portes fin 2021 pour le plaisir des sportifs amateurs et des professionnels. Base arrière des Jeux Olympiques de 2024, le complexe Rolivalois pourra accueillir les athlètes du monde entier. Avec le témoignage de James Cowey architecte du cabinet studio Architectures.

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

 

Tournage et montage : Olivier Bonnet / Rédaction et voix off : Coline Lefèvre

Twitter : @valdereuil_info Facebook : Val-de-Reuil infos 

Le sport, ma santé au quotidien : La ville organise une conférence digitale avec des invités d’exception !

Jeudi 4 février, à 19h00, engagée dans la semaine olympique et paralympique, la Ville organise une conférence digitale sur le sport-santé avec les participations exceptionnelles du Professeur Gérard Saillant, de Valérie Fourneyron et d’Emilie Gomis. 

À l’occasion de la semaine olympique et paralympique (SOP) qui se déroulera du 1er au 6 février et dont les animations et réflexions porteront sur la santé, la Ville de Val-de-Reuil a souhaité poursuivre, malgré le contexte sanitaire, son engagement, son ambition, son action en faveur de la promotion du sport, facteur d’émancipation et d’intégration, garant du bien grandir et du bien vieillir, par l’organisation d’une conférence 100% digitale autour du sport-santé.

Jeudi 4 février, à 19h00, une web-conférence, gratuite et ouverte à tous, retransmise en direct sur le site internet (www.valdereuil.fr ) et la page Facebook de la plus jeune commune de France ( @valdereuilinfos ), sera donnée, autour d’un même écran partagé, par trois personnalités du milieu médical et sportif : le Professeur Gérard Saillant, Président de l’Institut du Cerveau et de la Moelle Épinière, chirurgien orthopédiste, spécialiste de la médecine du sport, à qui le footballeur brésilien Ronaldo, le septuple champion du monde de Formule 1 Mickael Schumacher ou le rugbyman « all black » Dan Carter doivent le rétablissement de leur genou meurtri ; l’ancienne Ministre des Sports, députée et Maire de Rouen, Valérie Fourneyron, amie de la Ville, ancienne Ministre des Sports et Présidente de l’Autorité de Contrôle Indépendante de l’Agence Mondiale Antidopage et qui, dimanche dernier, restée fidèle à ses premiers engagements, aux côtés de 30 autres de ses confrères, rappelait, dans les colonnes du Journal du Dimanche, qu’une activité physique pratiquée 30 minutes par jour non seulement ne faisait pas courir le moindre risque de contamination au Covid-19 mais, au contraire, qu’elle était la meilleure alliée pour préserver la santé physique, psychique et sociale des Français ; Emilie Gomis, ébroïcienne de naissance, ancienne basketteuse professionnelle, formidable meneuse de jeu, championne d’Europe et vice-championne olympique à Londres, en 2012, sous le maillot de l’équipe de France, et qui, dès sa carrière sportive terminée, a décidé de se mobiliser pour faire reculer les effets dévastateurs de la sédentarité sur la santé.

Trois grands témoins, trois parcours exceptionnels, trois figures reconnues pour leur investissement au plan national et international ont donc accepté, à l’invitation de Marc-Antoine Jamet, de se prêter aux questions de la journaliste sportive et animatrice télévisée, Gaelle Millon, passée par le groupe L’ÉQUIPE, EUROSPORT, et INFOSPORT, pour exprimer l’absolue nécessité, pour le bien-être et le bien vivre de chacun, de maintenir une activité physique régulière.

Masqués, confinés, contraints de limiter nos déplacements et de restreindre nos mouvements, privés de l’accès aux stades ou au gymnases, alternant visio-conférence et travail en distanciel, la pratique du sport n’en demeure pas moins essentielle à notre équilibre social, sanitaire et psychologique. La crise sanitaire, comme sur bien d’autres sujets, a agi comme un accélérateur des maux dont souffraient notre société. Pour faire face aux dommages collatéraux que provoque l’épidémie sur nos habitudes et nos modes de vie, l’activité physique est à la fois un remède et un rempart. C’est un message, trop peu diffusé, insuffisamment relayé, que nos trois invités viendront réaffirmer. Il est une priorité d’aujourd’hui et sera l’une des urgences de demain. Cette conférence, pour alerter, sensibiliser, faire œuvre de pédagogie et attirer l’attention du public, sportif, bénévoles des clubs, enseignants ou professionnels de santé, est d’une grande actualité et ne manquera donc pas d’intérêt. Elle offrira également l’opportunité de penser le monde d’après. À Val-de-Reuil, des solutions existent. En effet, la municipalité n’a pas attendu pour expérimenter et innover. Dès 2017, plaçant la collectivité parmi les territoires pionniers dans notre Région, le Sport sur Ordonnance, qui permet aux médecins généralistes, de prescrire une activité physique gratuite et encadrée aux patients atteints de pathologie chronique, a montré qu’il était une alternative sérieuse, efficace, naturelle aux traitements médicamenteux parfois lourds et difficiles à supporter. Preuve de son utilité, près de 200 personnes en ont directement bénéficié. La Ville est ainsi devenue un territoire pilote reconnu pour son engagement et le partenariat vertueux crée entre les autorités de santé, les médecins et la municipalité. C’est un exemple initié au niveau local qui pourrait être plus largement développé. Le Docteur Thomas Bourez, installé à Val-de-Reuil et coordinateur médical du dispositif, interviendra pour en présenter les vertus et les bienfaits et tenter de convaincre élus, collectivités et professionnels de santé, de s’en emparer.

Courir à plusieurs pendant sa pause-déjeuner, créer une équipe de sport collectif, la pratique du sport en entreprise est un besoin exprimé par une majorité de salariés. Le bien-être au travail est de plus en plus recherché. Anne-Marie Fontvieille, directrice nationale du projet « Take care & Bwel ! » chez SANOFI, apportera, au profit des collectivités et des sociétés, les solutions qu’elle a déployées auprès des collaborateurs du groupe à travers une offre adaptée au besoin physique de chacun/p>.

À travers cette conférence, la Ville entend prolonger son inscription dans les projets développés par le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques afin de faire vivre l’esprit olympique et s’insérer, au niveau local et au bénéfice des Rolivalois, dans la dynamique nationale autour de Paris 2024. Labellisée « Terre de Jeux » et prête, à travers trois de ses équipements (Stade Jesse Owens, piste extérieure du Parc des Sports et bassin d’avion de sa base de loisirs) à accueillir, dès 2023, des délégations étrangères lors de leur préparation, la Ville, en dépit de l’épidémie, avait à cœur d’être acteur de cette date importante dans le grand agenda des prochaines olympiades. Lundi 1er février, en ouverture de cette semaine olympique, dans un partenariat construit par la Ville avec le Comité Départemental Olympique et Sportif de l’Eure, Emilie Gomis s’adressera, en viso-conférence, aux élèves de l’école du Pivollet, établissement labellisé « Générations 2024 » : « J’ai découvert la pratique d’une activité physique régulière sur les bancs de l’école primaire. Quoi de mieux que l’école pour transmettre à cette future génération, celle de Paris 2024, le goût de la pratique sportive, l’envie de se dépasser, l’esprit d’équipe… Et qui sait, avec ce programme, nous éveillerons peut-être quelques vocations !” précise Emilie Gomis.

Le sport à Val-de-Reuil

Les actualités sportives

Poursuivre ses rêves !

A 13 ans, Florian Mekue N’Diaye a été sélectionné pour intégrer le pôle espoir de la ligue de Football de ...
Lire La Suite…

Pleine saison : Les horaires de la piscine changent

Envie de vous rafraichir ? La piscine rolivaloise reste ouverte tout au long de l’été avec des horaires adaptés du 7 juillet ...
Lire La Suite…
La vie municipale

Conseil Municipal du 7 Juin 2021

L’organisation de la séance prend en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans ...
Lire La Suite…

Un nouveau directeur sportif pour le club de foot

Vendredi soir, le président du club de foot de Val-de-Reuil (FCVR) a présenté son nouveau directeur sportif, André Auzoux. Rencontre ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°21 - MAI - JUIN - JUILLET 2021

Valdereuil_infos n°21 – MAI – JUIN – JUILLET 2021

En une de ce numéro : Le temps des retrouvailles ! - Culture, commerces, restaurants, loisirs… à l’heure des réouvertures, ...
Lire La Suite…

Des balades printanières à moins de 10km

Depuis que le soleil a pointé le bout de son nez, les promenades sur les espaces extérieurs de Val-de-Reuil se ...
Lire La Suite…

A la découverte du chantier de Léo Lagrange

Après les clubs sportifs, ce fut au tour des riverains de découvrir mardi le chantier du nouveau gymnase Léo Lagrange ...
Lire La Suite…

La piscine rolivaloise reste ouverte au grand public !

Même avec les nouvelles restrictions, la piscine de Val-de-Reuil reste ouverte pour les particuliers comme les scolaires ! A la ...
Lire La Suite…

Le club de judo se mobilise pour les femmes et les restos du cœur

Mercredi après-midi, les femmes étaient à l’honneur lors de la séance hebdomadaire du Judo des 2 RIV. Au programme, initiation ...
Lire La Suite…

Le service des sports

Le sport à Val-de-Reuil

Les sports

Le sport fait partie de l’ADN, de l’identité, des passions de Val-de-Reuil. Il y a grandi à l’ombre de clubs ...
Lire La Suite…
Réserver un accès à la piscine

La piscine

La piscine sera accessible au public à compter de lundi 8 Mars. Seul le grand bassin avec le toit ouvert ...
Lire La Suite…
à Val de Reuil des activités sportives pour tous les goûts et à tout âge

Les activités sportives à Val de Reuil

De nombreuses activités sportives sont proposées par le services des sports de Val-de-Reuil ainsi que par plus de 50 associations ...
Lire La Suite…
Sport santé sur ordonnance

Sport Santé sur ordonnance

Depuis le 1er juin 2017, la Ville de Val-de-Reuil, est engagée dans le dispositif « Sport sur Ordonnance ». A ...
Lire La Suite…
Le stade couvert Jesse Owens en configuration de meeting international

Stade couvert Jesse Owens

Jesse Owens reçoit régulièrement des manifestations diverses (meetings sportifs, colloques, conférences, repas et spectacles). Citons pêle-mêle : le Forum des ...
Lire La Suite…
La Rolivaloise 2021

La Rolivaloise

« La Rolivaloise » est de retour, du 20 au 28 Mars, sur 5 ou 10 kilomètres, ou plus si ...
Lire La Suite…

Des terrains mis à neuf !

Une heureuse nouvelle attend les passionnés de Squash. Après avoir procédé à la réfection du gymnase Alphonse Allais, la Ville a profité de la fin du mois de décembre pour remettre à neuf les quatre terrains du stade Bernard Lacoste. Une agréable surprise pour Serge Palenzuela, le président du Val-de-Reuil Tennis Squash (VRTS) et Patrick Le Fur, entraîneur emblématique du club et depuis peu membre de l’équipe dirigeante, ravis de découvrir l’ensemble des courts flambants neuf. « On attendait ça depuis pas mal de temps. On ne savait pas que les travaux avaient débuté pendant les fêtes », confie le président avec un sourire affiché. « Quand je vois le travail réalisé, c’est extraordinaire. Le court N°4 a été complètement revu. Les peintures et les parquets des autres courts sont comme neufs. Je pense que tous les joueurs vont être extrêmement contents de jouer dessus et moi aussi ! Merci la Mairie ! », conclut Serge Palenzuela qui, avec l’appui de Patrick Le Fur, s’attèle à préparer la reprise et le retour des joueurs dès que les conditions sanitaires le permettent. 

 

Les exploits de Saby et Arthur !

Saby Chevalme et Arthur Bellitto ont brillé aux derniers championnats de France d’athlétisme qui se déroulaient du 15 au 18 octobre dernier à Saint-Florentin, dans le département de l’Yonne.

Les couleurs du Val-de-Reuil Athlétique Club (VRAC) ont brillé aux derniers championnats de France d’athlétisme qui se déroulaient du 15 au 18 octobre dernier à Saint Florentin (département de l’Yonne). En effet, chez les seniors Saby Chevalme, athlète international du sport adapté français, a décroché l’argent sur 400 mètres et raté de peu le bronze sur 800 mètres. Arthur Bellitto, quant à lui, a remporté trois médailles d’or sur le 800 mètres, le saut en longueur et le lancer de poids dans la catégorie des moins de 14 ans.

« C’était la première fois que je participais à une course de 400 m en championnat, c’est une super belle médaille », confie Saby Chevalme revenant sur le déroulé de sa course. « J’ai pris un bon départ, ça joue beaucoup, et puis dans le dernier virage, les encouragements des spectateurs m’ont permis de me surpasser et de dépasser le deuxième avant l’arrivée ». Quarante-cinq minutes plus tard, il a pris part au 800 mètres où il a manqué de décrocher le bronze de peu, mais peu importe la joie était là tout de même. « C’était dur d’enchaîner les deux courses avec aussi peu de temps de récupération entre deux. Au final, je ne suis pas plus déçu que ça car cette année a été un peu compliquée à cause de la crise sanitaire. On n’a pas eu beaucoup de compétitions ni d’entraînements. On court pour gagner mais l’important est de se faire plaisir et de participer », précise Saby qui se prépare actuellement au test sur 5000 mètres afin d’intégrer l’équipe de France et de participer aux prochains championnats d’Europe indoor qui se dérouleront à Nantes en 2021, si la crise sanitaire le permet.

Rêve de Jeux Olympiques

De son côté, Arthur Bellitto participait pour la première fois aux championnats de France en épreuves séparées. En effet, d’ordinaire pour les catégories jeunes, la compétition se déroule sous forme de quadrathlon (1000 mètres, sprint, saut en longueur et lancer de poids) et séparée des catégories seniors. Cette année en raison de la crise sanitaire, les championnats seniors et jeunes ont été regroupés, ce qui n’a pas manqué de ravir l’étoile montante du sport adapté français qui courait pour la première fois sur 800 mètres. « Je suis très content de mes résultats, j’ai réussi à remporter trois médailles d’or », exprime avec le sourire Arthur, qui 15 jours auparavant faisait son premier stage au pôle France dans le but d’intégrer prochainement l’équipe tricolore. Ces excellents résultats le rapprochent davantage de son rêve : « Je veux participer aux prochains Jeux Olympiques de Paris en 2024 et rencontrer Michael Phelps ! ».

La fierté des entraîneurs rolivalois

Côté entraîneurs, on est ravis. « Je suis vraiment très fier de lui », évoque Quentin Baugue, l’entraîneur d’Arthur. « Je savais qu’il avait des qualités mais de là à avoir des résultats aussi rapidement, c’est remarquable ». Avec le soutien de Mokhtar Benhari, l’entraîneur incontournable du VRAC et ancien sportif de haut niveau de renom, Quentin prépare Arthur à son arrivée dans deux ans dans la catégorie cadet et à sa future spécialité : le demi-fond. Même son de cloche pour Mokhtar Benhari à l’égard de Saby : « Ce n’était pas prévu, il avait fait ça sans entraînement spécifique pour le 400 mètres, c’est très bien », souligne Mokhtar partageant son plaisir de travailler auprès de sportifs adaptés. « C’est très fort humainement. J’ai fait des courses, j’ai entraîné des gens, mais travailler avec ces sportifs de haut niveau, c’est humainement très enrichissant. On a beaucoup à apprendre d’eux ! ».

Le VRAC, haut lieu du sport adapté français

Pour Marc Bellitto, le père d’Arthur, « c’est une grande fierté mais ça va bien au-delà ». Il évoque ainsi les multiples bienfaits du sport pour son fils atteint d’autisme et notamment depuis son arrivée au VRAC : « Le sport permet à Arthur de se dépasser, de réaliser des objectifs, de gagner en confiance en soi. Cela a aussi un côté thérapeutique : cela lui permet de développer la socialisation puisqu’au VRAC il a la possibilité de s’entraîner avec un groupe de sa classe d’âge et un groupe handisport, en plus de ses entraînements individuels », poursuit-il, évoquant également les raisons de l’arrivée de son fils au VRAC. « Nous habitons dans les Yvelines, c’est là qu’Arthur a commencé.  C’est la Directrice Technique Nationale (DTN) de la Fédération Française de Sports Adaptés (FFSA)qui nous a recommendé de nous orienter vers Val-de-Reuil compte tenu de l’expérience acquise avec Saby mais également de par les efforts engagés par la Ville en matière d’handisport », conclut Marc Bellitto, qui fait avec son fils 90 km aller et 90 km retour à chaque entraînement. Malgré la crise sanitaire, Saby et Arthur ont la chance de pouvoir continuer à s’entraîner, comme tout sportif de haut niveau.

Vous êtes sans connexion