Étiquette : SILOGE

Bienvenue à la nouvelle halle de l’écoquartier !

Touche finale à l’éco-village des Noés, sa nouvelle halle publique se dresse désormais au cœur du quartier. Place bientôt aux animations et marchés de producteurs bio !

Éco-quartier des Noés : mission accomplie ! Trois ans après l’arrivée des premiers habitants sur le tout nouvel éco-village rolivalois (le premier labellisé en Normandie), la place centrale est désormais aménagée. Au beau milieu des 98 logements bioclimatiques, la halle couverte de 300m2 – tout de bois et de zinc construite – s’y impose fièrement dans le prolongement d’une vaste esplanade arborée.

La halle construite tout de bois et de zinc accueillera bientôt des marchés de producteurs bio
La halle construite tout de bois et de zinc accueillera bientôt des marchés de producteurs bio

« Cette halle fait le lien entre les berges de l’Eure et la partie urbaine de la ville », indiquait Philippe Madec, son architecte, lors de l’inauguration le 18 octobre. Sous cet équipement public, à la fois épuré et moderne, se succèderont bientôt événements et animations en tout genre. « Nous avons l’ambition d’y installer notamment un marché de producteurs et maraîchers bio », précisait ce soir-là Marc-Antoine Jamet. Une belle opportunité pour la ferme des 2 Rives (lire par ailleurs), pour les producteurs bio des du pôle des Hauts Prés ou encore la nouvelle boutique Val2Bio.

“Une sentinelle publique”

Cette halle est, pour Marc-Antoine Jamet, une "sentinelle publique au milieu des logements"
Cette halle est, pour Marc-Antoine Jamet, une “sentinelle publique au milieu des logements”

Construite par le bailleur Siloge, cette halle – « véritable sentinelle publique au cœur des logements » – vient donc achever l’éco-village des Noés, un programme expérimental tout aussi écologique que solidaire où se côtoient les habitations (alimentées par une chaufferie collective au bois), une éco-crèche municipale, des jardins familiaux, un verger conservatoire, un pré où paissent les ânes de l’association Le Chemin de Halage ; où les habitants eux-mêmes ont créé leur association autour de l’éco-citoyenneté et du vivre-ensemble.

Bientôt, cette nouvelle place fera également office de trait d’union entre l’écoquartier des Noés et le Hameau de l’Andelle voisin, dont les travaux de réhabilitation (dans l’esprit de l’éco-quartier) démarrent ces prochaines semaines grâce au nouveau programme de rénovation urbaine.

 

L’actu de l’environnement à Val-de-Reuil

Concours photos du plus bel arbre

La Ville de Val-de-Reuil lance dès aujourd'hui le concours du plus bel arbre. Faites-nous partager votre coup de coeur en ...
Lire La Suite…

Devenez explorateur de votre quartier !

La Ville lance une grande opération participative à la découverte de la faune sauvage qui foisonne à Val-de-Reuil. Jusqu'au 16 ...
Lire La Suite…

4 façons de recycler votre sapin de Noël 

Les fêtes de fin d’année terminées, les sapins de Noël quittent nos salons pour une nouvelle vie. Mais attention, ces ...
Lire La Suite…

La fête de la soupe a fait bouillonner la place des Quatre Saisons

Les marmites ont mijoté ce vendredi 16 octobre sur la place des Quatre Saisons. Pour la première fête de la ...
Lire La Suite…

INAUGURATION DU PREMIER POULAILLER PARTAGE DE VAL-DE-REUIL

C'est avec un plaisir non dissimulé que le conseil municipal et l'association Les Poulettes Rolivaloises vous invitent, ce samedi 3 octobre à ...
Lire La Suite…

I have a dream !

Passionné par le monde animal depuis sa plus tendre enfance et soucieux de son environnement, Jérémy Barber a décidé depuis ...
Lire La Suite…

L’environnement à Val-de-Reuil
L’écoquartier des Noés vient de remporter un nouveau prix national : le « Grand Prix Ville Durable » du concours Green Solutions Awards 2017. La distinction la plus élevée pour la France

L’environnement

Val-de-Reuil est une ville construite à la campagne. On n’y plante pas que des entreprises et des logements. Des parcs ...
Lire La Suite…
Grand prix des villes durables 2017

Le logement

L’écoquartier des Noés n’en finit pas de séduire ! A tel point que le premier écoquartier labellisé en Normandie est ...
Lire La Suite…
urbanisme

Le Plan local d’urbanisme

Vous voulez construire à Val-de-Reuil ? Vous trouverez dans cette rubrique les informations et documents nécessaires à vos démarches. LE ...
Lire La Suite…

Siloge : une nouvelle agence et une nouvelle résidence !  

Le bailleur social Siloge inaugurait vendredi les locaux de sa nouvelle agence, chaussée de la Voie Blanche, ainsi que le programme immobilier qui l’accompagne.

Oubliés les locaux de la place des Quatre Saisons ! Depuis quelques semaines, c’est au pied de la nouvelle résidence Voie Blanche, située chaussée de la Voie Blanche, que le bailleur social Siloge a ouvert son agence rolivaloise.

« L’agence Siloge de Val-de-Reuil gère aujourd’hui près de 2300 logements (NDLR : dont 420 dans la commune) contre 1600 il y a quelques années », soulignait d’emblée son président, Pierre Bibet, lors de l’inauguration. Autant dire que les locaux d’origine, implantés en cœur de ville, avaient atteint leurs limites.

De meilleures conditions d’accueil

Une agence fonctionnelle et confortable
Une agence fonctionnelle et confortable

Siloge a donc profité de la construction de son nouveau programme de logements pour y adjoindre, en rez de chaussée, son agence rolivaloise qui gère une partie du parc de l’Eure. Le 3e bailleur de la commune reçoit désormais les locataires dans des locaux spacieux, adaptés aux exigences actuelles, propices à la confidentialité et équipés d’un espace libre-service intégrant une borne interactive reliée au site internet du bailleur.

Pour mieux les accueillir, la Siloge a recruté deux agents supplémentaires pour épauler les huit salariés rolivalois déjà en poste.

 

Protection de l’environnement

Côté municipalité, la satisfaction est de mise : « Depuis 2012, nous travaillions ensemble sur ce projet immobilier qui répond totalement à notre objectif de mixité sociale », indiquait Catherine Duvallet, première adjointe au maire de Val-de-Reuil. De fait, la résidence Voie Blanche, composée de deux bâtiments d’architecture contemporaine, propose à la fois 10 appartements (6 T2 et 4 T3) en location gérés par la Siloge et 10 appartements privés en accession à la propriété.

S’il se distingue par ses hautes performances thermiques et ses équipements économes, le programme contribue ainsi à réduire les gaz à effets de serre et les charges des occupants. Quant aux logements, répartis sur deux étages, ils disposent tous d’un balcon spacieux et pour les locataires qui le souhaitent, d’une place de parking extérieure et d’une cave sur palier.

Vous connaissez l’asinobus ?

Qu’est-ce que l’asinobus ? L’asinobus est un dispositif d’éco-mobilité identifiable à un ramassage scolaire. Les enfants sont récupérés par un animateur et son âne. L’âne accompagne ainsi les enfants, à pied, sur le chemin de l’école en portant leurs sacs.

L'asinobus à Val-de-Reuil
L’asinobus à Val-de-Reuil

Ludique et pédagogique

La présence de l’âne apporte un côté ludique et pédagogique supplémentaire qui attire les enfants et permet à ceux-ci d’être déchargés du poids de leur cartable. Cela permet aussi de responsabiliser les enfants qui doivent s’occuper de l’animal (lui donner à manger lors de l’arrivée à l’école, le caresser …).

Les ânes sont également utilisées lors de l'opération Ville Propre tous les ans au mois de Mai
Les ânes sont également utilisées lors de l’opération Ville Propre tous les ans au mois de Mai

Un transport doux, de multiples points positifs

L’asinobus pérennise l’action de la ville de Val‑de‑Reuil dans une démarche de développement durable, en développant ce mode de transport doux, économiquement viable, socialement rentable et écologiquement responsable dans toutes ses composantes : sociale (attractivité et lien social) ; économique (création d’un emploi aidé à pérenniser et soutien à une association locale relevant de l’Économie Sociale et Solidaire) ; environnementale (respect des sols, économie d’énergie fossile, diminution des gaz à effet de serre).

Voir le reportage de la chaîne Equidia

Ce reportage valorise, et explique le partenariat entre la Ville de Val-de-Reuil, la SILOGE et l’association du Chemin du Halage mis en place dans l’éco-quartier des Noés. C’est un quartier où il fait bon vivre avec de nombreux espaces publics partagés. Une crèche, des jardins partagés et un espace dédié à l’horticulture biologique et cultivé par le biais d’une association de réinsertion , mais aussi à venir une halle avec un magasin commercialisant des produits bio ainsi qu’une blanchisserie coopérative. L’asinobus qui accompagne les enfants à l’école s’intègre à l’éco-village et l’on peut voir les ânes paître régulièrement dans les champs qui leur sont réservés.

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Le chemin du Halage

C’est l’association «Chemin du Halage» dirigée par Madame Solveig Rassat qui réalise ce service indispensable aux enfants sur notre territoire. Cette association sociale et solidaire a pour objet de valoriser « l’énergie animale », c’est-à-dire l’utilisation du cheval et de l’âne, comme une énergie durable et renouvelable. Elle promeut cette énergie dans les domaines de l’agriculture, du tourisme et de la gestion des services publics (déchets, espaces naturels…). Les animaux sont alors des transporteurs ou des accompagnateurs.Pour tous renseignements complémentaires :
LE CHEMIN du HALAGE
TRACTION ANIMALE en Normandie
29, rue des Moulins
27 590 Pîtres
06 79 23 54 48 lecheminduhalage@free.fr

Cure de jouvence annoncée au Hameau de l’Andelle

La Siloge, propriétaire des 90 logements du Hameau de l’Andelle, prévoit d’importants travaux dans les mois à venir, dans le même esprit que l’écoquartier voisin.

d’importants travaux dans les mois à venir, dans le même esprit que l’écoquartier voisin
d’importants travaux dans les mois à venir, dans le même esprit que l’écoquartier voisin

Les habitants ont leur mot à dire ! C’est dans cette perspective que les responsables de la Siloge accompagnés de Marc-Antoine Jamet, quelques élus et agents municipaux mais aussi l’architecte Philippe Madec qui a conçu l’écoquartier, avaient donné rendez-vous aux locataires du Hameau de l’Andelle samedi, 9 septembre

Logements individuels des années 80

Le bailleur, qui prévoit d’importants travaux autour de ce programme, souhaitait en effet connaître le ressenti de ceux qui vivent au quotidien dans ces 90 logements individuels des années 80 situés aux abords de la route de Léry et à deux pas de l’écoquartier.

les responsables de la Siloge accompagnés de Marc-Antoine Jamet, quelques élus et agents municipaux mais aussi l’architecte Philippe Madec qui a conçu l’écoquartier, avaient donné rendez-vous aux locataires du Hameau de l’Andelle samedi, 9 septembre
les responsables de la Siloge accompagnés de Marc-Antoine Jamet, quelques élus et agents municipaux mais aussi l’architecte Philippe Madec qui a conçu l’écoquartier, avaient donné rendez-vous aux locataires du Hameau de l’Andelle samedi, 9 septembre

« A partir de ce que vous nous ferez remonter, nous travaillerons sur un projet », indiquait d’emblée Peggy Abert, directrice générale adjointe de la Siloge.

Les deux hémisphères d’un quartier

Pour le maire, l’ambition du bailleur est particulièrement louable. « Vous habitez à deux pas de l’écoquartier : l’idée est donc de ne faire qu’un seul et unique quartier à l’Est de la ville. La rue du Lièvre devra devenir un trait d’union entre les deux hémisphères d’un même quartier ». Pendant une heure et demi ce matin-là, toute la troupe a ainsi déambulé dans les rues du quartier, signalant les difficultés, les points à améliorer, faisant des propositions…

Pendant une heure et demi ce matin-là, toute la troupe a ainsi déambulé dans les rues du quartier, signalant les difficultés, les points à améliorer, faisant des propositions
Pendant une heure et demi ce matin-là, toute la troupe a ainsi déambulé dans les rues du quartier, signalant les difficultés, les points à améliorer, faisant des propositions

Réunion publique le 6 octobre

Alors que des travaux d’amélioration des logements sont en cours (fenêtres, portes d’entrée, volets remplacés), « nous souhaitons repenser les espaces extérieurs du hameau de l’Andelle, revoir les espaces piétons, la place de la voiture… en cohérence avec l’écoquartier », insistait Peggy Abert, ravie de l’enthousiasme des habitants à participer à ce diagnostic en marchant.

Rendez-vous désormais le vendredi 6 octobre à 17h30 au CCAS de Val-de-Reuil pour présenter les ébauches de solutions proposées. Tous les habitants de ce quartier sont invités à participer à cette rencontre.

 

 

Vous êtes sans connexion