Étiquette : économie

Janssen-Cilag : 300 personnes mobilisées pour dire non à la fermeture ! 

Près de 300 personnes, élus locaux, salariés et syndicalistes se sont réunis, ce mercredi-midi, pour exprimer leur mécontentement et leurs inquiétudes suite à l’annonce faite par le géant Américain de fermer prochainement le centre de recherche « pharmaceutique » de Janssen-Cilag.

Des blouses au sol, d’autres accrochées sur le grillage de l’entrée de l’entreprise Janssen-Cilag… La récente annonce concernant la fermeture prochaine du centre de recherche pharmaceutique du site rolivalois qui emploie actuellement 42 personnes, ne passe pas. En effet, près de 300 personnes, élus locaux (dont de nombreux élus Rolivalois), salariés de tous les secteurs et syndicalistes se sont réunis, ce mercredi midi, pour exprimer leur mécontentement et leurs inquiétudes suite à l’annonce faite par le géant américain Johnson et Johnson de recentrer son pôle recherche sur son site de Beerse, en Belgique, à une quarantaine de kilomètres à l’est d’Anvers.

Incompréhension générale

« Nous nous sommes donnés rendez-vous aujourd’hui à l’occasion du deuxième Comité Social Économique (CSE) de notre entreprise afin de sensibiliser la direction, qui est présente actuellement, de notre incompréhension, de nos inquiétudes et mécontentements face à leur décision », explique Virginie Poncelet, Senior Associate Scientist en chimie médicinale depuis 28 ans chez Janssen-Cilag. Elle revient sur l’incompréhension générale régnant au sein des salariés et leur volonté d’obtenir « les vraies raisons » de la fermeture. « On nous a avancé un licenciement économique, ce qui n’est pas acceptable », précise-t-elle soulignant la bonne santé du site rolivalois. « Quand nous recevons des mails qui nous disent que l’on fait une progression à deux chiffres depuis dix ans et qu’en plus de cela nous sommes assujettis à un bonus qui est calculé par rapport aux bénéfices de l’entreprise et que ce dernier n’a jamais été aussi élevé que depuis cette année, on ne peut pas accepter le licenciement économique ».

Un site d’excellence

Un sentiment partagé par l’ensemble des salariés qui pointent également l’excellence de leur site en matière de recherches. « Bien que l’on ait des résultats super intéressants comme la mise sur le marché de trois médicaments issus du centre de recherches de Val-de-Reuil en dix ans, on décide de fermer notre site », ironise Laurence Queguiner, employée depuis 24 ans au centre de recherche pharmaceutique, au laboratoire support en analyses. « Et pourtant, c’est nettement mieux que nos collègues belges et espagnols qui n’ont rien produit ». En effet, il faut savoir que depuis une décennie, les chercheurs rolivalois sont à l’origine de découvertes majeures comme 20 nouveaux traitements mis au point dont 3 progrès essentiels sur le VIH, les tuberculoses multi-résistantes et le cancer de la vessie. Une excellence d’ailleurs saluée et reconnue au travers de nombreuses récompenses internationales prestigieuse, dont la désignation du « chercheur européen de l’année » il y a dix ans et le Prix Galien en 2016.

10 postes par an crées à l’échelle nationale

Enfin, au cœur des discussions la question du devenir des chercheurs inquiète. « Nous exerçons des métiers extrêmement spécifiques. Il y a tout au plus, dix créations de postes par an à l’échelle nationale », indique Virginie Poncelet rappelant la suppression prochaine de 42 postes soit 4 années d’embauche à l’échelle nationale, et qui attend comme tout le monde une attention, une écoute de la part de la direction. « On attend que les primes de licenciements soient en accord avec ce que nous avons donné à l’entreprise depuis toutes ces années, que les personnes embauchées récemment puissent repartir dignement, et que l’entreprise accompagne les personnes dans leur reclassement ou recherche d’emploi ». Une inquiétude, d’autant plus grande qu’à l’heure actuelle, cette annonce de fermeture a déjà des répercussions sur le tissu économique local avec la perte d’environ une vingtaine de postes chez les entreprises prestataires. Selon les réponses de la direction, les salariés de Janssen-Cilag se réservent le droit d’engager d’autres actions à venir. Affaire à suivre…

Les actus commerces à Val-de-Reuil

La Ressourcerie a pris d'importantes mesures de précaution pour rouvrir ses portes en toute sécurité

La Ressourcerie reprend vie

Bonne nouvelle pour les fidèles de la Ressourcerie : la boutique rolivaloise a rouvert ses portes il y a quelques ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…

La vie commerçante reprend ses quartiers

A Val-de-Reuil, les différents commerces reprennent du service et accueillent, depuis le début de la semaine dernière, un grand nombre ...
Lire La Suite…
Chaque dimanche, la boulangerie Covin offre des pâtisseries aux résidents de l'Espages.

Solidaire, la boulangerie Covin offre pains et pâtisseries

Plus que jamais à Val-de-Reuil, la solidarité se décline au pluriel. Que ce soit les services municipaux, les Rolivalois par ...
Lire La Suite…

La solidarité au rendez-vous

Avec le soutien de la Ville de Val-de-Reuil et la solidarité des habitants, les maraîchers de Martot retrouvent une pleine ...
Lire La Suite…

Janssen-Cilag : 300 personnes mobilisées pour dire non à la fermeture ! 

Près de 300 personnes, élus locaux, salariés et syndicalistes se sont réunis, ce mercredi-midi, pour exprimer leur mécontentement et leurs ...
Lire La Suite…

L’emploi à Val-de-Reuil

L’emploi

L’information, l’accompagnement et la mobilisation d’un réseau d’entreprises voilà le triptyque sur lequel s’appuient Mmes Caron, Potin et De Araujo ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? La Ville de Val-de-Reuil accueille en son sein des stagiaires. Malheureusement le nombre de places ...
Lire La Suite…
Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…

Forum des métiers : des centaines d’emplois déjà en ligne

Près de 200 entreprises et partenaires de l’emploi seront rassemblés le jeudi 28 mars au stade Jesse Owens, pour le 5ème Forum de l’emploi, des métiers, de la formation et de l’orientation. Dimension essentielle de l’édition 2019 : plus de 500 emplois – consultables en ligne depuis le 11 mars sur salonenligne.pole-emploi.fr – seront proposés sur place. Une chance supplémentaire pour les milliers de visiteurs, toutes générations confondues, attendus de 9h00 à 17h00, de retrouver le chemin de l’emploi.  

La Ville de Val-de-Reuil fait de la lutte contre le chômage une priorité absolue ! Pour concrétiser davantage encore ce mot d’ordre de l’équipe municipale, le service communal de l’emploi s’est mobilisé pour mettre sur pied, en collaboration avec l’Agglomération Seine-Eure, un grand rendez-vous consacré à l’emploi.

Pour sa cinquième édition, jeudi 28 mars, au stade Jesse Owens, près de 200 entreprises et partenaires de l’emploi issus de très nombreux secteurs d’activités ont d’ores et déjà confirmé leur participation.Cette affluence prouve à quel point ce forum de l’emploi, des métiers, de la formation et de l’orientation, cofinancé par la Ville, l’Agglomération, la Région et l’État, est devenu un événement incontournable pour les professionnels qui recherchent des salariés comme pour ceux qui recherchent un emploi.

Concilier l’offre et la demande

 

Cette rencontre exceptionnelle – qui allie solidarité, efficacité et proximité – permet, en effet, chaque année, de familiariser ses visiteurs avec la très vaste palette des métiers présents sur la ville, ainsi que sur le territoire de l’Agglomération ou aux alentours.

 

Forum de l'emploi

 

2019 ne dérogera pas à la règle : de la logistique à la cosmétique, de la pharmacie aux métiers du luxe, des transports au BTP en passant par les espaces verts, la métallurgie, l’automobile, le numérique, l’interim ou encore les services à la personne…, de très nombreuses entreprises se sont spontanément mobilisées pour donner encore plus d’envergure à ce 5rendez-vous de l’emploi Seine-Eure. Parmi elles : Aptar, Carlo Erba, le groupement d’entreprises de la cosmetic valley, Hermès Parfum, Hermès Maroquinerie, Burger King, Mac Donald’s, Big Mat, Renault, transports Hirsch, Valdepharm, Candor, Auchan, Altitude Infrastructure, Manoir Industries, LVMH, le Jardin d’acclimatation… et bien d’autres encore.

Parce que, aujourd’hui, la plus jeune commune de France abrite plus de 11 000 emplois, souvent qualifiés, dans une très grande diversité de métiers, ce rendez-vous est d’autant plus essentiel que cette formidable dynamique économique ne profite pas suffisamment aux habitants du territoire, en raison souvent de l’inadéquation entre les postes proposés et les compétences des demandeurs d’emploi locaux, mais aussi parce que les sociétés présentes se dirigent trop souvent pour recruter vers les bassins d’emplois de Rouen ou Paris.

500 postes à pourvoir

 

Quels sont les métiers du territoire ? Comment peuvent-ils s’intégrer dans un projet professionnel ? Comment bien se former pour accéder à ces métiers ? C’est à ces questions et bien d’autres que le forum rolivalois, qui accueillera également de nombreux organismes de formation, pourra répondre.

 

Par-dessus tout, ce rendez-vous sera plus que jamais une véritable locomotive vers l’embauche. Un mois avant l’événement, plus de 500 postes à pourvoir parmi les entreprises présentes au forum ont déjà été enregistrés: ils englobent tous types de qualifications, de contrats, de domaines d’activités (restauration, automobile, maroquinerie, aide à la personne, logistique, espaces verts, cosmétiques, pharmacie…). Si bien que de nombreux visiteurs, quels que soient leur parcours, leur projet, leurs compétences, pourront retrouver le chemin de l’emploi après leur passage à Jesse Owens le 28 mars.

Des offres déjà en ligne

En attendant, dans une volonté d’efficacité et avec un objectif de résultats, la majorité des offres est disponible depuis le 11 mars sur salonenligne.pole-emploi.frLes candidats peuvent  immédiatement postuler via internet en déposant leur CV et lettre de motivation tandis qu’un espace spécifique dédié aux entretiens de recrutement sera aménagé, à l’écart de l’agitation de la foule.

 

Tous différents, tous compétents !

 

« Tous différents, tous compétents ». Ce slogan symbolique, le forum de l’emploi l’a fait sien au fil du temps. Ainsi, parce que le handicap ne doit pas être un frein à l’emploi, un véritable village sera consacré, cette année encore, à l’accompagnement des personnes en situation de handicap. Des entreprises adaptées, centres de formations et associations spécialisées y seront rassemblés.

Pour la seconde année consécutive, l’événement rolivalois ne fera plus qu’un avec le forum de l’orientation de la vallée de l’Andelle, rendez-vous organisé pendant de longues années par la Mission Locale, en partenariat avec l’Education Nationale, à Romilly sur Andelle. Au total, ce sont près de 1500 élèves de 3ème des collèges de Val-de-Reuil, Louviers, Pont de l’Arche et la Vallée de l’Andelle (Romilly et Fleury sur Andelle)qui pousseront la porte du forum.

L’occasion pour ces élèves d’affiner leur projet, de découvrir les différentes filières et formations proposées dans la région, de rencontrer un grand nombre de professionnels.

Ce qu’en dit Marc-Antoine Jamet

« Grâce à Géraldine Deliencourt-Godefroy, élue et chef d’entreprise, nous menons sans relâche la guerre pour l’Emploi. Sous son impulsion, avec l’aide de nos fonctionnaires du CCAS, la plus jeune commune de France est l’une des rares à disposer d’un service municipal de l’emploi, guichet de proximité que je crois très efficace. Moi-même, je reçois chaque samedi de nombreux jeunes à la recherche d’un stage ou d’un premier job. Je mets mon réseau à leur service.

Ce 5eforum de l’emploi et de la formation est donc pour la Ville de Val-de-Reuil un axe fort d’une politique continue et déterminée au service des habitants. Il faut que les entreprises de notre territoire se mobilisent concrètement, massivement, résolument, à nos côtés, pour aider les Rolivalois.

On ne peut, quand on est implanté dans une commune, rester indifférent ou insensible à sa situation sociale. C’est un devoir. Notamment pour les plus grands. Sans cela la responsabilité citoyenne des entreprises ne serait qu’un vain mot. Lutter contre le chômage en synergie avec les différents partenaires et les entreprises mobilisés est une priorité absolue.

Aujourd’hui, les efforts collectifs effectués pour améliorer la situation des Rolivalois portent leurs premiers fruits. Même si 1100 d’entre nous sommes toujours à la recherche d’un emploi, le taux de chômage diminue.

Le Forum des métiers et de la formation aura lieu le jeudi 28 mars 2019 de 10h00 à 18h00 au stade Jesse Owens à Val-de-Reuil. Il est gratuit et ouvert à tous.

L’actualité de l’emploi à Val-de-Reuil

Ça pédale dur à la Mission Locale

Du 12 au 21 octobre, les 14 Missions Locales Normandes se défient à coup de pédale. Le cyclo-challenge "Tous en ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

RESPONSABLE D’ACCUEIL COLLECTIF ÉDUCATIF DE MINEURS (H/F)

Cadre d'emploi : Positionné(e) dans l’organigramme de la Direction Enfance Jeunesse Éducation (DEJE), rattaché(e) au chef de service Péri/Extrascolaire (N+2) ...
Lire La Suite…

Transdev forme ses futurs conducteurs de cars

Transdev tiendra une réunion d’information au CCAS, le lundi 12 octobre prochain à 14h00 pour présenter sa formation diplômante de ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

Chargé(e) de missions auprès du Directeur Général des Services (h/f)

Cadre d'emploi : Attaché/ Attaché principal Enjeux et Missions Sous la responsabilité du Directeur Général des Services, vous assurez un ...
Lire La Suite…

L’emploi à Val-de-Reuil

Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? La Ville de Val-de-Reuil accueille en son sein des stagiaires. Malheureusement le nombre de places ...
Lire La Suite…
Carte de Val-de-Reuil

Vie économique : Les commerces, entreprises artisanales et industrielles

Créée en 1975 entre Seine et Eure, rebaptisée Val de Reuil en 1985, la cité rolivaloise, maintenant quatrième ville du ...
Lire La Suite…

L’emploi

L’information, l’accompagnement et la mobilisation d’un réseau d’entreprises voilà le triptyque sur lequel s’appuient Mmes Caron, Potin et De Araujo ...
Lire La Suite…

Adresser un courriel à la cellule Emploi de Val-de-Reuil

[contact-form-7 id=”38388″ title=”V4_poleemploi_ccas”]

Pour femmes au look « tendance » !

Linda Koucha ouvre aujourd’hui sur le marché son commerce de prêt à porter féminin : Kelleshowroom. Des vêtements tendance à petits prix. 

Linda Koucha ne s’en cache pas : elle aime sa ville ! Installée depuis 4 ans à Val-de-Reuil, cette trentenaire passionnée de mode n’a donc pas hésité une seule seconde lorsqu’elle a pu, enfin, donner vie à son projet : c’est ici (et nulle part ailleurs) que verrait le jour « kelleshowroom », son commerce de prêt à porter féminin.

« La ville est très agréable ; je m’y plais beaucoup mais il manque vraiment des commerces de prêt à porter féminin ». En attendant de pouvoir ouvrir sa propre boutique rolivaloise, Linda Koucha a choisi de démarrer son activité chaque vendredi sur le marché, place des Quatre Saisons à Val-de-Reuil. « Je propose des vêtements tendance, petites et grandes tailles, à des prix raisonnables. Pour chaque tenue, je complète aussi avec les chaussures et le sac ».

Les collections de Linda Koucha sont par ailleurs visibles sur les réseaux sociaux et peuvent être envoyées aux clientes de Val-de-Reuil comme des quatre coins de France via Mondial Relay. « D’ici 3 à 4 mois, j’aurai également ouvert un site internet de vente en ligne ».

Motivée, la jeune commerçante l’est particulièrement. Il faut dire que les premiers retours des Rolivaloises qui ont eu la chance de découvrir ses collections lors de l’inauguration de Kelleshowroom dans un hôtel rolivalois en février, sont plus qu’encourageants ! Preuve donc que Linda Koucha a déjà trouvé son public… et ce n’est qu’un début !

« Je suis vraiment ravie : tout ça a pu être possible grâce notamment au soutien de Crée ta boîte ». Le dispositif porté par la Ville et ses partenaires offre un accompagnement à de nombreux Rolivalois qui souhaitent créer leur propre entreprise. Un concept qui marche ! (voir la page Rolivalois crée ta boîte)

*Kelleshowroom – chaque vendredi après-midi, place des Quatre Saisons à Val-de-Reuil. Page facebook : kelleshowroom (https://www.facebook.com/kelleshowroom/).

Voeux de Marc-Antoine Jamet : un chemin de victoires en victoires

Le théâtre de l’Arsenal était à peine assez grand hier pour accueillir la foule immense venue assister aux voeux de Marc-Antoine Jamet. L’occasion pour le maire de rappeler – dans un discours empreint d’émotions, d’humour, d’ironie, d’hommages, d’espoir – les belles victoires dont toute une ville peut être fière. 

Marc-Antoine Jamet est un homme heureux et ne s’en cache pas : « La Chambre de comptes l’a dit : Val-de-Reuil n’est plus l’homme malade du département » ! Mieux, jour après jour, les victoires s’y multiplient. « Individuelles ou collectives, elles n’ont pas manqué en 2018 », rappelait-il d’emblée lors de ses vœux, devant 900 invités – des Rolivalois, des partenaires de tous horizons, des amis de la ville – réunis au théâtre de l’Arsenal.

L’excellence à la Rolivaloise

Aux habitants de plus en plus nombreux, aux entreprises qui prospèrent et aux commerces qui se multiplient, à la délinquance qui recule, s’ajoute l’excellence à la rolivaloise dans de nombreux domaines.

L’écoquartier, qui en 2018 a remporté plusieurs prix nationaux d’architecture et d’urbanisme, est une de ses vitrines. « Philippe Madec est l’homme de l’année à Val-de-Reuil », se réjouissait le maire en félicitant l’architecte qui a dessiné ce bijou.

L’enthousiasme des nombreux promoteurs pour la ville (Amex, Altitude, Nexity, Korian, Korangi… y développent de nouveaux programmes immobiliers) comme l’intégration de Val-de-Reuil dans le nouveau programme de renouvellement urbain (95 millions € d’investissement) en sont une autre.

«C’est la victoire du renouvellement urbain : Val-de-Reuil est tout simplement champion du monde ! En 2001, on montait sur le podium avec l’ORU pour une prime de match de 35 millions d’Euros ; En 2005 également avec une prime de 100 millions. Troisième podium cette fois avec une prime qui devrait être de 95 millions €.»  Un programme qui permettra de poursuivre la grande transformation de la ville dès les prochains mois et pour les cinq prochaines années.

L’excellence, c’est aussi le sport : avec ses nombreux clubs, ses équipements performants, les moyens conséquents déployés par la ville pour les faire vivre; avec ses champions mis à l’honneur hier (Sharon Francillette et Hervé Lofidi pour la boxe; Iman Tighlain et Marwa Ikhrazzen pour le Taekwendo ; Rodolphe Bertrand pour le Ju Jitsu…)

900 personnes rassemblées dans la salle de théâtre
900 personnes rassemblées dans la salle de théâtre

La culture: une priorité

L’excellence, c’est encore la culture : « pour certains, c’est une charge ; pour nous, c’est une priorité. Ce choix a un coût mais je préfère qu’on brûle les planches que les voitures; j’aime plus les villes d’art que les cités dortoirs ». Et ici, la culture se décline à tous les genres : Maison de la Poésie, Beau Geste, avant-premières de cinéma, livres de nos écrivains, conservatoire, Ephéméride, médiathèque, festivals… et bien évidemment le théâtre de l’Arsenal. «Après avoir hébergé 15 000 spectateurs en 2017, il en aura accueilli 17 000 en 2018, avant de faire mieux encore.» 

L’excellence, c’est enfin la jeunesse avec les apprentis du CFA qui multiplient trophées et médailles ; les résultats exceptionnels des lycéens de Marc Bloch. Seule ombre au tableau : la fermeture du collège Pierre Mendès France. «Quatre mois après qu’elle a été décidée, la fermeture de PMF s’avère être l’échec que nous avions prédit et que m’a confirmé le recteur.» 

Ce qui nous attend cette année

À l’aube de cette nouvelle année, l’excellence semble poursuivre son chemin. Que ce soit la création d’un terrain de foot synthétique et d’un skate park qui portera le nom du jeune Théo Ridel, disparu tragiquement l’an passé; que ce soit la réhabilitation du jardin sportif et du square François Mitterrand ou les travaux de voirie (prolongement de la voie de l’Orée, réfection de la voie de l’Epargne et de l’avenue des Falaises)…

Un vaste plan de mobilité piétonne et cycliste verra également le jour cette année tandis que devrait démarrer la construction du futur gymnase Léo Lagrange, suivi tout début 2020 par celle de la toute nouvelle école des Cerfs Volants.

« Tous ces projets ont un dénominateur commun : l’intérêt des Rolivalois », martelait en conclusion Marc-Antoine Jamet

Une soirée pleine de surprises

La maîtrise de Seine-Maritime a subjugué le public
La maîtrise de Seine-Maritime a subjugué le public

Au delà de l’incontournable discours de Marc-Antoine Jamet, empreint chaque année d’émotion, d’humour, d’ironie, de sarcasmes à l’égard de ses adversaires politiques, d’hommages, d’espoir et parfois aussi de déception, de colère ou de tristesse (lorsque le Maire évoquait notamment la disparition de Noëlle Boudart l’an passé)… la soirée a été ponctuée de belles surprises. À commencer par la prestation exceptionnelle des chanteurs de la Maîtrise de Normandie qui ont ouvert cette cérémonie hors du commun et l’ont conclu, dans une véritable osmose avec le public, en reprenant la Marseillaise !

Hors moment fort de cette soirée, l’intervention de Uck Ludovic Illolo. Mystérieux d’abord, déroutant ensuite, l’artiste a littéralement emporté la salle qui s’est laissée porter par ses ondes positives, les emmenant dans des mises en scènes collectives surprenantes.

Ucka Ludovic Illolo a emporté l'adhésion collective du public
Ucka Ludovic Illolo a emporté l’adhésion collective du public

Compétences et choix chez Krys, route des Falaises

Cindy Tomas et Fabrice Shoemaecker vous accueillent dans la boutique Krys, 1 route des Falaises

Après avoir pratiqué 20 ans à Bernay, Fabrice Schoemaecker, opticien à la juste cinquantaine fringante, a ouvert boutique à Val-de-Reuil dans le centre commercial des Falaises : « J’y suis arrivé presque par hasard, par le biais de connaissances…Et je suis très content d’y être. C’est très différent et très convivial grâce à la diversité des Rolivalois.  Ils m’ont accueilli chaleureusement et certains m’ont dit être très satisfaits d’avoir une enseigne nationale en ville ». Il est vrai que le réseau national Krys leur promet une garantie sur tout le territoire.

Pour l’aider et conseiller ses clients, Fabrice Shoemaecker est secondé par Cindy Tomas, elle-même diplômée, comme son patron, d’un BTS Opticien et d’une licence « adaptation lentilles de contact ». Choisir une paire de lunettes prend du temps (près de 900 modèles sont en exposition sur les présentoirs), une petite salle est donc prévue pour les plus jeunes avec tableau noir et craies de couleur. Par ailleurs le magasin dispose d’un local « espace de contrôle » avec tout l’équipement nécessaire pour un examen de vue. En effet, après avoir obtenu une ordonnance délivrée par un ophtalmologiste, les clients de 16 à 41 ans ont 3 ans, et 5 ans à partir de 42 ans, s’il n’y a pas de contre-indications médicales,  pour changer leurs lunettes après un simple examen de vue chez leur opticien.

Depuis qu’elle a ouvert il y a quelques mois, la boutique Krys ne désemplit pas et Fabrice Schoemaecker, qui prend régulièrement des stagiaires,  promet,  si la charge de travail monte dans les deux ans, une future embauche.

Krys
1 route des Falaises, 27100 Val-de-Reuil
Tél : 02 32 50 32 38

val-de-reuil@krys.com

AMC Auto : un Rolivalois ouvre un nouveau garage à Val-de-Reuil !

Besoin d’une réparation, d’un entretien ou d’un diagnostic pré-contrôle ? AMC Auto a ouvert ses portes début décembre à Val-de-Reuil !

AMC Auto
Le Rolivalois Anthony Colin ouvre AMC Auto à Val-de-Reuil

Arrivé avec ses parents à Val-de-Reuil en 1988, Anthony  Colin est un Rolivalois engagé pour sa ville. Après sa reconversion professionnelle en 2016, il a créé une micro entreprise de mécanique auto. Fort d’une clientèle fidèle satisfaite de son travail,  il a voulu passer à la vitesse supérieure en créant à Val-de-Reuil une SARL : AMC Auto.

Connaissant et habitant Val-de-Reuil avec  sa femme et leurs trois enfants scolarisés en ville, il peut compter sur le réseau local de ses connaissances qui ne manqueront pas de faire appel à lui.

Son activité essentielle est la réparation et l’entretien de véhicules toutes marques mais aussi le pré-contrôle. Distribution, pompe à eau, embrayage, vidange et filtres, freins (disques et plaquettes) n’ont plus de secret pour lui  et il se fait fort de monter en charge ce qui lui permettrait d’embaucher un apprenti et/ou un mécanicien.

AMC Auto
Bloc 16, 11 voie du Testelet, 27100 Val-de-Reuil
Tél : 06 40 23 56 86
Anthony-coco@hotmail.fr
Facebook : AMC auto
https://amc-auto.business.site/

Recrea Sound, la boîte à outils rolivaloise des musiciens

Vous aimez la musique ? Vous cherchez un lieu où écrire, répéter, enregistrer une maquette, faire des vidéos ? Christophe Adon vous ouvre les portes de Recrea Sound, son association installée à la Ferme des Jeunes. 

Christophe Adon a créé Recrea Sound fin 2016. Depuis, de nombreux jeunes musiciens amateurs poussent la porte du local prêté par la Ville.

Il a la musique dans la peau… et l’envie de partager sa passion ! A 33 ans, Christophe Adon s’est fait un nom dans l’univers des platines qu’il écume à travers la région : depuis plusieurs années, le DJ rolivalois met du son un peu partout dans les événements publics et soirées privées.

S’il a fait de sa passion son métier, Christophe a également choisi de mettre son énergie et son talent au service des jeunes Rolivalois. Pour cela, il a donné naissance à Recrea Sound, « une association qui regroupe des artistes musicaux amateurs ». Son but ? « Proposer un lieu où les jeunes amateurs de musique peuvent répéter, s’entraîner, enregistrer une maquette mais aussi écrire, faire des vidéos, trouver des conseils pour mener à bien leurs projets musicaux ».

Une source d’inspiration

Véritable boîte à outil dédiée à la musique, Recrea Sound a très vite trouvé son public : les jeunes sont de plus en plus nombreux à pousser la porte du local mitoyen à la Ferme des Jeunes, mis par la Ville à disposition de l’association.

« Certains jeunes aiment même simplement venir ici car ils trouvent leur inspiration dans ce lieu qui respire la musique ». Pour le plus grand plaisir de Christophe Adon qui ouvre les portes du local de Recrea Sound du lundi au vendredi de 14h00 à 17h00 et de 20h00 à 23h00 (sur demande).

Itinéraire d’un musicien accompli

Le DJ rolivalois ne s’en cache pas : c’est une formidable aventure artistique et humaine qu’il vit depuis deux ans maintenant, épaulé par un groupe de jeunes artistes. Une sorte d’accomplissement, un peu moins de 20 ans après avoir fait ses premiers pas dans la musique : « En 2000, avec mon frère jumeau Cédric, on a commencé à se passionner pour la musique, à toucher aux platines. On faisait beaucoup de fêtes, beaucoup de soirées… dans la famille, les copains… ». Jusqu’au départ de Christophe en Guadeloupe entre 2003 et 2006.

« La musique m’a suivi. Pendant cette période, j’ai appris beaucoup dans le métier de DJ, beaucoup développé de compétences ». Malgré les aléas de la vie qui ont conduit Christophe à mettre la musique entre parenthèses pendant quelques années, la soif des platines l’a à nouveau envahi en 2015. Depuis, plus question de la laisser filer : sa profession comme ses loisirs, ils les consacrent à 100 % à la musique ! Pour lui et pour les autres…

*Recrea Sound – local mitoyen à la Ferme des Jeunes – Rens. 07 81 44 18 11. Du lundi au vendredi sur demande de 14h à 17h et de 20h à 23h. 

2018 à Val-de-Reuil : la rétrospective

Retrouvez ici la rétrospective des principaux évènements et les principales actualités à Val-de-Reuil en 2018

Marché de Noël 2018

Marché de Noël – Décembre 2018 – L’album photos

Retrouvez notre album photos du marché de Noël 2018 ! Notre album photos du Marché de Noël 2018 ...
Lire La Suite…

Un colis gourmand offert à chaque Senior rolivalois

Les 800 Seniors rolivalois viennent de recevoir leur traditionnel colis de Noël. Une initiative placée sous le signe de la convivialité pendant deux jours à la maison de la jeunesse ...
Lire La Suite…
Marion et Armand ont tous deux décroché une médaille d'excellence aux olympiades des métiers

Nos apprentis ont un “immense” talent !

Marion Jouen et Armand Chéron, deux apprentis du CFA de Val-de-Reuil, ont décroché la médaille d'excellence aux olympiades nationales des métiers la semaine dernière. Rencontre avec nos deux jeunes talents.  ...
Lire La Suite…
L'écoquartier a remporté l'Equerre d'argent "catégorie aménagement urbain et paysager"

L’écoquartier des Noés décroche la très convoitée Equerre d’Argent – « aménagement urbain et paysager »

Depuis sa construction, l'écoquartier des Noés est salué tous azimuts ! Il vient à nouveau de remporter un prix national cette semaine: l'Équerre d'argent «catégorie aménagement urbain et paysager». Un ...
Lire La Suite…

Brevet et Baccalauréat : félicitations à la promotion 2018 !

Avec le mois de novembre est venu le temps de la traditionnelle remise des diplômes, fruit de longues années de travail pour les collégiens et les lycéens. Petit tour d'horizon ...
Lire La Suite…
Chaque vendredi, les petits Rolivalois savourent un repas 100 % bio, « jusqu’au pain »

Quand la cantine voit bon, bio et local

À la cantine chaque midi, on met les petits plats dans les grands pour les écoliers rolivalois ! Produits locaux, repas bio, découverte de nouveaux goûts, chasse au gaspi… autant ...
Lire La Suite…
Marc-Antoine Jamet Maire de Val-de-Reuil

Maire de Famille

L’hiver commence. Le temps est gris. Il pleut sur Paris. Le parc des expositions de la porte de Versailles n’a jamais été un endroit folichon. Sous les nuages de novembre, ...
Lire La Suite…

Voie de l’Epargne : les travaux dans les starting-blocks

Alors que les travaux de transformation de la voie de l'Epargne débutent ces prochains jours, Marc-Antoine Jamet a rencontré  les habitants du quartier samedi matin pour leur présenter le chantier. D'ici ...
Lire La Suite…
Une cinquantaine d'habitants sont venus à la rencontre de Marc-Antoine Jamet samedi matin sur le chantier de la voie de l'Orée

Travaux : les cinq sens de la Voie de l’Orée

Marc-Antoine Jamet a rencontré samedi les riverains de la future voie de l'Orée en cours d'aménagement L'occasion de leur expliquer les tenants et les aboutissants du projet ; de dissiper ...
Lire La Suite…

Du pain frais à deux pas de la gare

La boulangerie Thiry a ouvert ses portes lundi matin sur l’avenue des Falaises, à proximité de la gare. Un nouveau commerce qui développe un concept innovant. Rencontre.

Pain frais le matin, viennoiseries, pâtisseries… une aubaine pour les tout nouveaux occupants du lotissement des Noés. Depuis le 5 novembre, ces Rolivalois savourent en effet les plaisirs gourmands du boulanger à deux pas de chez eux.

Installée à l’angle de la voie Dagobert et de l’avenue des Falaises, la boulangerie Thiry (la 6ede la ville) joue à la fois la carte de la qualité, de la flexibilité et de la praticité. « Ici, tous les produits sont artisanaux, faits sur place et varient en fonction des saisons », confie d’emblée son propriétaire, Vincent Thiry, qui a choisi d’ouvrir son commerce 7 jours sur 7, de 6h00 à 21h00.

En plus de la boulangerie traditionnelle, le nouveau boulanger développe un concept de « drive » qui permet aux clients trop pressés d’acheter pain ou viennoiseries sans descendre de voiture. Sans oublier le service de « snacking » (plats chauds, sandwiches, quiches, pizzas, soupes, salades…) à emporter ou à consommer sur place. « Nous avons aménagé un espace de restauration de 40 places assises ».

Changement de cap

Quelques jours seulement après l’ouverture de sa boulangerie, Vincent Thiry ne s’en cache pas : c’est un rêve qui se réalise pour lui qui, après 20 ans passés dans les domaines de la sécurité, la qualité et les ressources humaines, avait choisi de changer de vie. « J’adore tout ce qui touche à l’alimentation de qualité ; je voulais un métier qui soit protégé : la boulangerie m’a tout de suite séduit ».

Sans hésiter, il retrousse ses manches et se lance dans un CAP de boulanger, assorti d’une formation de management, de comptabilité et de commerce. « Val-de-Reuil m’a tout de suite semblé être la ville idéale pour mener cette aventure »,confie cet habitant de Bonnières-sur-Seine. « C’est une ville qui a de l’avenir, avec beaucoup de projets de développement ».

Un coup de coeur

Rapidement, le futur commerçant rolivalois a le coup de cœur pour ce site où tout est à construire. « On m’a proposé ce terrain à l’angle de la voie Dagobert et l’avenue des Falaises. A deux pas de la gare, le long d’une rue très passante et avec une grande visibilité, j’ai tout de suite compris que c’était une opportunité à saisir ». Sans compter que, dans quelques semaines, ouvrira à côté de la boulangerie, le centre de formation F4S.

Pour faire vivre son commerce de proximité, Vincent Thiry a déjà recruté huit personnes en production (3 boulangers, 1 pâtissier, 1 traiteur, 3 apprentis) et 7 personnes en vente.

Les commerces dans nos actualités

La Ressourcerie a pris d'importantes mesures de précaution pour rouvrir ses portes en toute sécurité

La Ressourcerie reprend vie

Bonne nouvelle pour les fidèles de la Ressourcerie : la boutique rolivaloise a rouvert ses portes il y a quelques ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…

La vie commerçante reprend ses quartiers

A Val-de-Reuil, les différents commerces reprennent du service et accueillent, depuis le début de la semaine dernière, un grand nombre ...
Lire La Suite…
Chaque dimanche, la boulangerie Covin offre des pâtisseries aux résidents de l'Espages.

Solidaire, la boulangerie Covin offre pains et pâtisseries

Plus que jamais à Val-de-Reuil, la solidarité se décline au pluriel. Que ce soit les services municipaux, les Rolivalois par ...
Lire La Suite…

La solidarité au rendez-vous

Avec le soutien de la Ville de Val-de-Reuil et la solidarité des habitants, les maraîchers de Martot retrouvent une pleine ...
Lire La Suite…

Janssen-Cilag : 300 personnes mobilisées pour dire non à la fermeture ! 

Près de 300 personnes, élus locaux, salariés et syndicalistes se sont réunis, ce mercredi-midi, pour exprimer leur mécontentement et leurs ...
Lire La Suite…

L’emploi dans nos actualités

Ça pédale dur à la Mission Locale

Du 12 au 21 octobre, les 14 Missions Locales Normandes se défient à coup de pédale. Le cyclo-challenge "Tous en ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

RESPONSABLE D’ACCUEIL COLLECTIF ÉDUCATIF DE MINEURS (H/F)

Cadre d'emploi : Positionné(e) dans l’organigramme de la Direction Enfance Jeunesse Éducation (DEJE), rattaché(e) au chef de service Péri/Extrascolaire (N+2) ...
Lire La Suite…

Transdev forme ses futurs conducteurs de cars

Transdev tiendra une réunion d’information au CCAS, le lundi 12 octobre prochain à 14h00 pour présenter sa formation diplômante de ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

Chargé(e) de missions auprès du Directeur Général des Services (h/f)

Cadre d'emploi : Attaché/ Attaché principal Enjeux et Missions Sous la responsabilité du Directeur Général des Services, vous assurez un ...
Lire La Suite…
 

Les Délices de la Mer à Val-de-Reuil…et dans votre assiette !

On ne compte plus désormais les nouveaux commerces qui s’installent à Val-de-Reuil ! Inaugurée samedi dernier, c’est une poissonnerie- restaurant qui a ouvert ses portes lundi 5 novembre dans l’immeuble Signal, place des 4 Saisons. Une nouvelle offre très attendue et qui réjouira de nombreux Rolivalois.

Les Délices de la Mer
Nedra et Walid Rekik viennent d’ouvrir “Les Délices de la Mer”

Nedra et Walid Rekik, se sont installés il y a déjà un an à Val-de-Reuil. Originaires et poissonniers dans le Val-de-Marne ils avaient envie d’une vie plus calme en dehors de la région parisienne. Ayant des amis près de la plus jeune commune de France, ils ont découvert et pu apprécier le dynamisme de la ville. Après avoir emménagé et scolarisé leurs enfants sur la commune, les voici devenus nouveaux commerçants Rolivalois avec l’appui de la ville et du manager de centre-ville pour la recherche du local.

Inauguration samedi 3 novembre 2018
Inauguration samedi 3 novembre 2018

Une venue très appréciée et attendue pour ce commerce qui offre par ailleurs un concept original. En effet, outre la poissonnerie ouverte du lundi au dimanche (avec arrivage de produits frais tous les jours en provenance du port de Ouistreham), ils ont ouvert une partie restaurant (adjacente à la poissonnerie)  accessible midi et soir du lundi au samedi proposant tajines de poissons, couscous de la mer, plateaux de fruits de mer, bar à huîtres… L’après-midi on pourra même de 14h30 à 17h s’y installer pour y déguster thé à la menthe, café gourmand et pâtisseries tunisiennes faites maison.

Pratique

Les Délices de la Mer
Immeuble Signal
25 place des 4 Saisons, 27100 Val-de-Reuil

Poissonnerie :
Ouverture du lundi au samedi de 8h30 à 19h30
Dimanche de 8h30 à 13h30
Tél : 09 80 87 37 98

Restaurant :
Ouverture du lundi au samedi
Déjeuner : 11h30-14h00
Salon de thé : 14h30-17h
Dîner : 19h00-22h30
Tél : 09 80 87 37 74

Les Délices de la Mer
Les Délices de la Mer

“Aux Fleurs des Falaises” : senteurs et couleurs route des Falaises

Originaires de la région, deux amies, Stéphanie Lesueur et Elodie Mudie ont ouvert fin octobre « Aux Fleurs des Falaises », le nouveau commerce route des Falaises.

Aux Fleurs des Falaises
Stéphanie Lesueur et Elodie Mudie ont ouvert Aux Fleurs des Falaises le 27 octobre 2018

Cogérantes, Stéphanie et Elodie travaillent de concert pour présenter à leurs clients  fleurs coupées, compositions faites maison, plantes, contenants et bougies artisanales. D’une grande fraîcheur, les fleurs et plantes arrivent en direct du MIN (Marché d’Intérêt National) de Rouen et de Hollande, le plus grand marché floral européen, et sont livrées une à deux fois par semaine.

Aux Fleurs des Falaises
“Aux Fleurs des Falaises” : un nouveau magasin route des Falaises

Stéphanie est depuis 26 ans “dans la partie” et a fait son apprentissage au CFAIE de Val-de-Reuil et se rappelle avec émotion de ses professeurs, notamment de M. Derrien professeur de pratique,  qui lui ont tant appris. Elle s’est d’ailleurs longtemps investie dans cette filière de l’apprentissage en étant encore il y a 3 ans  correctrice  du CAP. Elodie est quant à elle issue de la filière gestion administrative et se forme à l’art floral avec Stéphanie pour tenir le magasin. « Aux Fleurs des Falaises »  offre en effet une ouverture d’une grande amplitude horaire et elles ne sont pas trop de deux  pour servir et se relayer, l’affluence  étant déjà au rendez-vous dans ce nouveau commerce clair et coloré.

Pratique

Aux Fleurs des Falaises
1, route des Falaises , 27100 Val-de-Reuil
02 76 49 96 36 auxfleursdesfalaises@gmail.com
https://www.facebook.com/auxfleurs.desfalaises.1

Magasin ouvert :
Mardi 9h-12h  14h-19h
Mercredi 9h-19h
Jeudi, vendredi  et samedi 9h-19h30
Dimanche 9h-13h

Aux Fleurs des Falaises

5 bonnes raisons de prolonger la Voie de l’Orée

Les travaux de prolongement de la voie de l’Orée viennent tout juste de démarrer. Mise en service au printemps prochain, cette nouvelle route multiplie les atouts. Petit tour d’horizon. 

Rares sont les automobilistes qui empruntent aujourd’hui la voie de l’Orée. Si ce n’est bien-sûr ceux qui travaillent au Data Center d’EDF ou d’Orange, chez Altix ou Cera. Pourtant, cette voie sans issue qui part de la chaussée du Vexin et prend fin quelques centaines de mètres plus loin au pied d’un immense champ, sera bientôt un axe stratégique de Val-de-Reuil.

Depuis le 15 octobre, ouvriers et engins de chantier ont investi les lieux pour une transformation en profondeur. L’objectif ? Prolonger la route sur 1,5 kilomètre pour rejoindre d’abord la chaussée de Ritterhude (au-dessus du stade Jesse Owens) et atteindre ensuite la chaussée de la Voie Blanche. Dans le même temps, une nouvelle route sera créée jusqu’au cimetière.

Un chantier qui tenait particulièrement à cœur de Marc-Antoine Jamet, convaincu des nombreux atouts de cette initiative : « Nous allons enfin proposer un accès digne, calme et apaisé au cimetière ; créer un ralentisseur au sommet de la Voie Blanche et une alternative à l’avenue des Falaises… Le tout en développant un espace de voie verte paysagère ».

1 – Désengorger l’avenue des Falaises

De fait, cette nouvelle rue permettra de désengorger et sécuriser l’avenue des Falaises, seul axe majeur permettant aujourd’hui de traverser Val-de-Reuil. D’ici le printemps, les automobilistes pourront donc emprunter la voie de l’Orée pour rejoindre Val-de-Reuil, Léry ou Poses, depuis la chaussée du Vexin.

2 – Relier le cimetière

Depuis la chaussée de Ritterhude, une nouvelle rue rejoindra le cimetière
Depuis la chaussée de Ritterhude, une nouvelle rue rejoindra le cimetière

La future voie de l’Orée se raccordera bientôt à la chaussée de Ritterhude, au-dessus du complexe sportif ; à l’endroit même où verra le jour une nouvelle route menant directement au cimetière, situé à 400 mètres de là. Nul doute que cet aménagement, complété par un giratoire pour fluidifier et sécuriser le croisement, sera accueilli avec satisfaction et soulagement pour les proches des défunts.

3- Voie Blanche : stop à la vitesse !

Le constat est sans appel : les automobilistes roulent trop vite sur la chaussée de la Voie Blanche pourtant traversée par de nombreux piétons. Régulièrement d’ailleurs, la police municipale y verbalise les conducteurs trop pressés. Bientôt, la vitesse ne sera plus ici qu’un mauvais souvenir : un nouveau giratoire sera aménagé dans les prochaines semaines à l’entrée de Val-de-Reuil à l’endroit même où débouchera, sur la chaussée de la Voie Blanche, la future Voie de l’Orée. Ce giratoire sera également relié à la petite rue menant au centre équestre.

Un giratoire sera créé chaussée de la voie blanche, à la sortie de Val-de-Reuil
Un giratoire sera créé chaussée de la voie blanche, à la sortie de Val-de-Reuil

4 – À vos vélos, à vos baskets !

Un air de campagne à la ville… C’est l’une des grandes particularités de la nouvelle voie de l’Orée qui courra bientôt à travers champs. Très largement paysagée (une centaine d’arbres seront plantés entre les deux giratoires), cette route fera la part belle aux cyclistes et aux piétons.

Place bientôt, sur toute sa longueur depuis la chaussée du Vexin jusqu’à la chaussée de Ritterhude mais aussi le long de la route menant au cimetière, à une piste cyclable et une zone piétonne qui feront le bonheur des amoureux de nature, des adeptes des transports doux et des sportifs en tout genre… Depuis la chaussée de la voie Blanche, une voie piétonne et cyclable située à l’écart de la chaussée rejoindra la forêt et le cimetière.

Les salariés des parcs d’activités pourraient même laisser la voiture au garage et opter pour le vélo !

5 –Renforcer les parcs d’activités

Nul doute que cette nouvelle route va renforcer l’attractivité économique du secteur. De nouvelles entreprises s’installeront inéluctablement à proximité de l’usine Cera et du data center d’Orange, situés le long de la voie de l’Orée. Une bonne nouvelle pour l’emploi à Val-de-Reuil.

LE CALENDRIER

Les travaux ont débuté le 15 octobre ; l’ensemble de l’aménagement devrait être opérationnel fin avril au plus tard.

Pour l’heure, les travaux se concentrent sur les zones occupées par les champs. “Nous profitons de la météo clémente de cet automne pour avancer un maximum sur ces zones de champs”, indique le chef de chantier.

Les travaux d’aménagement du giratoire de la Chaussée de la Voie Blanche devraient démarrer début 2019. La route ne sera pas coupée à la circulation : les ouvriers travailleront en effet en demie chaussée.

Les travaux, commencés le 15 octobre, s'achèveront fin avril
Les travaux, commencés le 15 octobre, s’achèveront fin avril

 

 

40 ans du CFA : deux jours d’animations à la rencontre du public !

Le saviez-vous ? Le CFA de Val-de-Reuil, le plus important de la région, souffle cette semaine ses 40 bougies. Pour fêter cela, ses 1700 apprentis donnent rendez-vous aux Rolivalois mercredi et jeudi.

Tous les métiers enseignés au CFA proposeront des animations le 3 octobre

La notoriété du CFA de Val-de-Reuil a largement dépassé les frontières de la ville, de l’Eure, voire de la Normandie ! Ses performances dans les concours régionaux et nationaux viennent d’ailleurs le confirmer.  Celui qui se présente aujourd’hui comme le plus gros CFA de la Région et l’un des plus importants de France, n’a pas à rougir de son succès.

« Nous sommes un véritable levier contre le chômage des jeunes », confie Patrice Pierre, son directeur. Pour preuve, le taux d’insertion de nos apprentis à 18 mois est de 80 % ». 

Patrice Pierre, le directeur du CFA

45 jeunes Rolivalois

Les métiers de bouche (boucherie, boulangerie, pâtisserie, traiteur), les fleurs, la mécanique automobile, la coiffure, l’hôtellerie / restauration, la vente… autant de secteurs d’activités auxquels l’établissement rolivalois forme ses 1700 jeunes actuellement en formation. Dont 45 de Val-de-Reuil. « Nous proposons 30 formations à 12 métiers, en alternance pour la grande majorité », précise le directeur.

Et les jeunes affluent de partout pour suivre les cours en alternance dans l’établissement rolivalois, qui fête cette année ses 40 ans. C’est en 1978 en effet, quasiment en même temps que la ville elle-même que le CFA a vu le jour, rue du Pas des Heures. De 700 jeunes accueillis à ses débuts, l’établissement a plus que doublé ses effectifs. « Notre internat fait aussi notre force : nous accueillons 650 internes », insiste Patrice Pierre.

Journée portes ouvertes

Les festivités, organisées mercredi 3 et jeudi 4 octobre pour fêter les 40 ans du CFA, inciteront peut-être de jeunes Rolivalois à choisir plus nombreux encore la voie de l’apprentissage.

Toujours est-il que l’établissement a mis les petits plats dans les grands pour cet anniversaire pas comme les autres. En ouvrant d’abord ses portes au grand public ce mercredi 3 octobre de 9h à 12h et de 14h à 17h. Pour l’occasion, chaque section propose pléthore d’animations pour les visiteurs :


– Parcours segway avec le pôle mécanique proposent un parcours de Segway
– Exposition de grands décors floraux avec les apprentis du pôle fleurs
– Course de garçons de café par les apprentis du pôle cuisine – restauration
– L’histoire de la coiffure à travers les époques avec le pôle coiffure
– Un atelier décor de pièces en pain avec les apprentis de boulangers, pâtissiers, chocolatiers
– Découverte de vitrines de concours avec le pôle boucherie – charcuterie traiteur.

Défilé en ville

Le lendemain, jeudi 4 octobre, rendez-vous à partir de 11h devant la mairie de Val-de-Reuil pour suivre le défilé exceptionnel des apprentis du CFA. Plusieurs centaines de jeunes, vêtus en tenue professionnelle, ustensile de circonstance à la main, défileront sur l’avenue des Falaises et la voie Blanche jusqu’au CFA à la manière de la parade des nations lors des jeux olympiques. Une manière de mettre à l’honneur chacune des sections proposées au CFA.

CFA de Val-de-Reuil – 41 rue du Pas des Heures à Val-de-Reuil. www.cfaie.fr

 

L’emploi sur notre site

 

Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? La Ville de Val-de-Reuil accueille en son sein des stagiaires. Malheureusement le nombre de places ...
Lire La Suite…
Carte de Val-de-Reuil

Vie économique : Les commerces, entreprises artisanales et industrielles

Créée en 1975 entre Seine et Eure, rebaptisée Val de Reuil en 1985, la cité rolivaloise, maintenant quatrième ville du ...
Lire La Suite…

L’emploi

L’information, l’accompagnement et la mobilisation d’un réseau d’entreprises voilà le triptyque sur lequel s’appuient Mmes Caron, Potin et De Araujo ...
Lire La Suite…

 

L’actualité de l’emploi

Ça pédale dur à la Mission Locale

Du 12 au 21 octobre, les 14 Missions Locales Normandes se défient à coup de pédale. Le cyclo-challenge "Tous en ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

RESPONSABLE D’ACCUEIL COLLECTIF ÉDUCATIF DE MINEURS (H/F)

Cadre d'emploi : Positionné(e) dans l’organigramme de la Direction Enfance Jeunesse Éducation (DEJE), rattaché(e) au chef de service Péri/Extrascolaire (N+2) ...
Lire La Suite…

Transdev forme ses futurs conducteurs de cars

Transdev tiendra une réunion d’information au CCAS, le lundi 12 octobre prochain à 14h00 pour présenter sa formation diplômante de ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

Chargé(e) de missions auprès du Directeur Général des Services (h/f)

Cadre d'emploi : Attaché/ Attaché principal Enjeux et Missions Sous la responsabilité du Directeur Général des Services, vous assurez un ...
Lire La Suite…

The “Factory Sport Café” fait une entrée remarquée

Un peu plus de 15  jours après son ouverture, la nouvelle brasserie rolivaloise, installée avenue des Falaises, ne désemplit pas. Rencontre avec son patron, Léo Alvarez.

Démarrage sur les chapeaux de roue pour Léo Alvarez et son équipe ! A peine le gérant du « Factory Sport Café » avait-il levé le rideau de son café / brasserie, implanté au cœur du centre commercial des Falaises, le 3 septembre que déjà les clients affluaient de tous horizons.

Du petit café matinal au verre de fin de soirée en passant par le déjeuner, le dîner, le pot après le lycée ou l’afterwork… Aucun répit ici de 8h à 23h.

Les événements sportifs retransmis

« Nous accueillons des clients de toutes générations, de Val-de-Reuil mais aussi d’ailleurs ; et ce du matin au soir », se réjouit Léo Alvarez qui a ouvert ce pub / restaurant avec son associé Franck Schmitt. Certains posent même leur ordinateur un peu à l’écart de l’agitation et, profitant du wifi, peuvent y travailler en toute tranquillité.

Autre atout des lieux : la retransmission télévisée d’événements sportifs en tout genre. Dont la première était proposée hier soir, mardi 18 septembre, pour le match de football PSG / Liverpool : « Une quarantaine de clients étaient devant l’écran tout au long de la soirée ; c’était très sympa ».

Huit salariés recrutés

Pour faire tourner cette ambitieuse machine, Léo Alvarez et Franck Schmitt ont recruté huit salariés en cuisine et en salle, « dont la grande majorité viennent de Val-de-Reuil et des environs ».

Autant dire qu’avec 110 places à l’intérieur et 80 places en terrasse, on ne chôme pas à la « Factory Sport Brasserie » où les derniers calages se mettent en place.  « Dès vendredi, le système informatique sera totalement opérationnel. Si bien que les délais d’attente seront beaucoup moins longs », confie Léo Alvarez, fatigué mais heureux de cette nouvelle aventure rolivaloise.

« Cela fait 3 ans que je travaille sur ce projet sur Val-de-Reuil. J’étais certain que c’était un lieu idéal pour ouvrir une pub / brasserie ». Et en termes d’établissements de ce type, Léo Alvarez en connaît un rayon : lui qui ouvrait en 1994 un bar / tabac / PMU à Evreux, suivi quelques années plus tard d’un pub. En 2004, c’est au Vaudreuil qu’il jetait son dévolu en achetant le bar des Sports. Un établissement qu’il possède toujours aujourd’hui avec son fils.

Et 15 jours après son ouverture, force est de constater que Léo avait raison : le concept séduit, l’emplacement est stratégique. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si certaines journées, The Factory Sport Brasserie dépasse les 200 couverts !

Factory Sport Brasserie – centre commercial des Falaises – avenue des Falaises à Val-de-Reuil. Ouvert tous les jours (sauf le dimanche) de 8h à 23h – minuit le  week-end. 02 32 61 27 95

Alexis Carpentier, directeur d’Auchan : “nous adaptons nos services aux besoins”

Simply Market est devenu Auchan début avril. Alexis Carpentier, son nouveau directeur, nous en explique les raisons et ce qui change pour les clients.

A 27 ans, Alexis Carpentier dirige le supermarché rolivalois depuis décembre 2017
A 27 ans, Alexis Carpentier dirige le supermarché rolivalois depuis décembre 2017

Val-de-Reuil Infos : Il y a quelques semaines, l’enseigne « Simply Market », place des 4 saisons, a été décrochée pour la remplacer par « Auchan ». Pourquoi ce changement de nom ?

Alexis Carpentier : Il faut savoir que l’enseigne Simply Market appartient au groupe Auchan qui a décidé de faire disparaître les 260 enseignes Simply Market à travers la France d’ici le mois de juin. Elles seront toutes remplacées par l’enseigne Auchan, pour des questions de visibilité, de notoriété.

VDR Infos : Est-ce que cela a des incidences sur les salariés du supermarché rolivalois ? 

A.C : Absolument aucune. Les 50 salariés, Rolivalois pour la plupart et très attachés à notre enseigne, continuent à travailler dans les mêmes conditions

VDR Infos : Et pour les clients, quelles sont les conséquences ?

A.C : Contrairement à ce qu’il m’est arrivé d’entendre, aucune hausse de prix n’a été pratiquée avec le changement d’enseigne ; les seules conséquences sont positives pour les clients car ils ont davantage de choix dans de nombreux produits et nous avons lancé de nouveaux services.

Davantage de choix et de services depuis le changement d'enseigne
Davantage de choix et de services depuis le changement d’enseigne

VDR Infos : Quels sont ces nouveaux services ?

A.C : Nous essayons d’être à l’écoute permanente de nos clients et d’adapter nos services aux besoins qu’ils nous expriment. C’est pourquoi nous nous lançons désormais dans la fabrication de sandwiches ; dans la vente de viennoiseries à l’unité et de jus d’orange pressé grâce à la machine à jus d’orange dans laquelle nous avons investi.

Nous avons aussi accentué la qualité des fruits et légumes et de tout ce qui concerne la marée comme la boucherie.

VDR Infos : Après le changement d’enseigne, viendra le changement de locaux. Que pouvez-vous nous en dire aujourd’hui ?

A.C : Les Rolivalois ont tous entendu parler je crois de l’arrivée de l’Ilôt 14, ce centre commercial très attendu, qui sera construit de l’autre côté de l’avenue des Falaises. Notre supermarché s’installera sur  ce site et sera entouré de nombreuses boutiques. On espère pouvoir signer fin 2018 et commencer les travaux début 2019. Ce déménagement apportera de la valeur ajoutée au magasin dont la surface de vente sera probablement plus grande. Nous serons plus visibles de la rue également. Bref, nous attendons avec impatience la concrétisation de ce beau projet.

“27 Forever”, une boutique à découvrir !

27 Forever, nouvelle boutique de prêt à porter et de chaussures, vient d’ouvrir ses portes à Val-de-Reuil. Hommes, femmes, enfants peuvent y trouver leur bonheur à des prix accessibles.

Christelle Choquené et sa vendeuse, Laurie, accueillent leurs nouveaux clients à 27 Forever
Christelle Choquené et sa vendeuse, Laurie, accueillent leurs nouveaux clients à 27 Forever

10 ans maintenant qu’elle a découvert Val-de-Reuil et pas question pour elle de changer de paysage. A tel point que Christelle Choquené a décidé d’y ouvrir son propre commerce.

Depuis mercredi, sa boutique de prêt à porter « 27 forever » accueille ses clients au 1 bis rue de l’Equerre (à proximité de Top Déco), dans un commerce très éclectique : « Je ne suis ni un commerce discount ni une boutique haut de gamme mais je propose des vêtements et des chaussures à prix accessibles ; modernes pour certains, classiques pour d’autres ; avec un choix important de grandes tailles », confie la gérante, ravie de l’engouement que suscite l’ouverture de sa boutique. Quelques grandes marques sont également disponibles au fil des rayons, en déstockage pour certaines.

Des clients de tous horizons

Depuis son ouverture mercredi, les clients se pressent donc dans la nouvelle boutique rolivaloise. Des hommes, des femmes, des enfants… venus de Val-de-Reuil mais pas seulement. « C’est aussi cela mon ambition : en plus de proposer une nouvelle offre aux Rolivalois, j’ai bien l’intention de faire venir ici des clients des communes environnantes et de plus loin même ».

Christelle Choquené a une solide expérience dans le commerce
Christelle Choquené a une solide expérience dans le commerce

L’étude de marché qu’elle a réalisée avant d’ouvrir sa boutique a achevé de la convaincre de l’intérêt de son projet. « La demande en chaussures et en prêt à porter est très importante ici ». Une aubaine donc pour cette Havraise d’origine, diplômée en commerce, qui a posé ses valises à Val-de-Reuil en 2008. « J’ai été recrutée comme responsable du magasin Chausse Prix de 2008 jusqu’à sa fermeture en 2015 ». Christelle Choquené est alors recrutée par Top Discount, sur le même site… Jusqu’à décider de voler de ses propres ailes et d’ouvrir sa boutique.

“Une ville qui a beaucoup évolué”

« Je connais très bien les clients de Val-de-Reuil. Je m’y sens bien, j’avais vraiment envie de rester ici », glisse t-elle pour justifier son choix. « Val-de-Reuil est une ville qui a beaucoup évolué et qui ne demande qu’à être redynamisée en termes de commerces ».

Une enseigne faite pour durer...
Une enseigne faite pour durer…

Pour mener à bien sa nouvelle aventure, la gérante a déjà recruté une salariée (avec qui elle travaillait déjà depuis plusieurs années) et un apprenti. « A terme, je voudrais embaucher un autre salarié encore ». Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Christelle a nommé sa boutique ainsi : « 27 pour le département, et Forever parce que j’ai bien l’intention de m’installer ici pour très longtemps ». A bon entendeur.

27 forever – 1 bis voie de l’Equerre à Val-de-Reuil (à proximité de Top Déco). Ouvert le lundi de 14h à 19h, du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h et deux dimanches par mois (ouverture le dimanche 8 avril). Tel. 02 32 59 80 64.

 

Le bio aura bientôt sa boutique à Val-de-Reuil !

Un magasin bio et local s’installera à Val-de-Reuil d’ici fin 2018. En attendant, ses concepteurs lancent un questionnaire pour mieux s’adapter aux besoins de la clientèle. On compte sur vous !

Val2Bio ouvrira avant la fin de l'année à val-de-Reuil
Val2Bio ouvrira avant la fin de l’année à val-de-Reuil

Bonne nouvelle pour les amateurs de produits locaux et bios ! Dans quelques mois, « Val2Bio » leur ouvrira les bras sur la zone commerciale des Falaises à Val-de-Reuil.

«Il s’agira d’une épicerie bio où l’on trouvera un maximum de produits locaux et normands. Notre objectif étant de développer les circuits courts et de favoriser les producteurs locaux», indique Valérie Auvray, l’une des fondatrices de Val2bio. « De plus, les produits seront éthiquessolidaires et écoresponsables afin que le consommateur puisse avoir une totale confiance dans nos produits :fruits, légumes, épicerie salée, sucrée, viande, volailles, charcuterie, produits laitiers, produits halal, surgelés, boissons, compléments alimentaires, produits cosmétiques et d’hygiène, d’entretien ». 

Animations et ateliers en tout genre

Créée sous forme de SCOP (société coopérative et participative), la boutique rolivaloise – dont l’ouverture est annoncée pour l’automne – fera également la part belle à la convivialité et au partage. « Nous avons prévu d’y proposer des animations régulières, comme des ateliers autour du bien-être, de l’alimentation ou de la fabrication de produits en tout genre mais aussi des conférences et des expositions… ». Sans oublier l’espace bar, l’espace détente, un coin enfant… pour permettre à chacun de s’y sentir bien !

En attendant, Valérie Auvray et ses partenaires ont bien l’intention de s’adapter aux besoins de leur future clientèle. Ils ont donc lancé un questionnaire en ligne qui leur permettra de mieux cibler les attentes des uns et des autres.

Ils ont besoin de vous ! Pour participer à cette enquête, rien de plus simple : cliquez ici et prenez quelques petites minutes pour répondre à ce questionnaire. Merci !

Vie économique, les commerces, les artisans, les industries – guide pratique

Créée en 1975 entre Seine et Eure, rebaptisée Val de Reuil en 1985, la cité rolivaloise, maintenant quatrième ville du département a conquis en vingt ans son autonomie démographique, économique, budgétaire et politique. D’une superficie totale de 3 100 ha pour 9,5 et 4,5 kms de longueur et largeur moyennes, elle compte 15 000 habitants issus de 70 nationalités. Pour la connaître un peu mieux découvrez-là en bref, prenez connaissance des évènements et manifestations, découvrez son plan local d’urbanisme, constatez les efforts réalisés en matière d’emploi, apprenez que l’éducation et la formation est la 1ère de nos priorités, que l’environnement est naturellement une richesse rolivaloise, et que notre commune bénéficie de soutiens forts pour mener un ambitieux programme de renouvellement urbain.

Le guide de la vie économique : les commerces, entreprises artisanales et industrielles

Vous retrouvez également ce guide dans notre page «Vie économique : les commerces, entreprises artisanales et industrielles»
Si vous constatez une imprécision, une correction à apporter, une modification, merci d’utiliser ce formulaire de contact pour nous en informer. Merci de votre participation !

Le guide pratique des commerces, entreprises artisanales et industrielles de Val-de-Reuil
Les commerces à Val de Reuil sur notre site
La Ressourcerie a pris d'importantes mesures de précaution pour rouvrir ses portes en toute sécurité

La Ressourcerie reprend vie

Bonne nouvelle pour les fidèles de la Ressourcerie : la boutique rolivaloise a rouvert ses portes il y a quelques ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…

La vie commerçante reprend ses quartiers

A Val-de-Reuil, les différents commerces reprennent du service et accueillent, depuis le début de la semaine dernière, un grand nombre ...
Lire La Suite…
Chaque dimanche, la boulangerie Covin offre des pâtisseries aux résidents de l'Espages.

Solidaire, la boulangerie Covin offre pains et pâtisseries

Plus que jamais à Val-de-Reuil, la solidarité se décline au pluriel. Que ce soit les services municipaux, les Rolivalois par ...
Lire La Suite…

La solidarité au rendez-vous

Avec le soutien de la Ville de Val-de-Reuil et la solidarité des habitants, les maraîchers de Martot retrouvent une pleine ...
Lire La Suite…

Janssen-Cilag : 300 personnes mobilisées pour dire non à la fermeture ! 

Près de 300 personnes, élus locaux, salariés et syndicalistes se sont réunis, ce mercredi-midi, pour exprimer leur mécontentement et leurs ...
Lire La Suite…

L’emploi sur notre site

 

Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? La Ville de Val-de-Reuil accueille en son sein des stagiaires. Malheureusement le nombre de places ...
Lire La Suite…
Carte de Val-de-Reuil

Vie économique : Les commerces, entreprises artisanales et industrielles

Créée en 1975 entre Seine et Eure, rebaptisée Val de Reuil en 1985, la cité rolivaloise, maintenant quatrième ville du ...
Lire La Suite…

L’emploi

L’information, l’accompagnement et la mobilisation d’un réseau d’entreprises voilà le triptyque sur lequel s’appuient Mmes Caron, Potin et De Araujo ...
Lire La Suite…

 

L’actualité de l’emploi

 

Ça pédale dur à la Mission Locale

Du 12 au 21 octobre, les 14 Missions Locales Normandes se défient à coup de pédale. Le cyclo-challenge "Tous en ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

RESPONSABLE D’ACCUEIL COLLECTIF ÉDUCATIF DE MINEURS (H/F)

Cadre d'emploi : Positionné(e) dans l’organigramme de la Direction Enfance Jeunesse Éducation (DEJE), rattaché(e) au chef de service Péri/Extrascolaire (N+2) ...
Lire La Suite…

Transdev forme ses futurs conducteurs de cars

Transdev tiendra une réunion d’information au CCAS, le lundi 12 octobre prochain à 14h00 pour présenter sa formation diplômante de ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

Chargé(e) de missions auprès du Directeur Général des Services (h/f)

Cadre d'emploi : Attaché/ Attaché principal Enjeux et Missions Sous la responsabilité du Directeur Général des Services, vous assurez un ...
Lire La Suite…

La bière bio “made in” Val-de-Reuil !

A 36 ans, Bruno Couchaud vient de créer sa propre bière, artisanale et bio. Brassée à Val-de-Reuil, elle séduit déjà de très nombreux amateurs. Nous l’avons goûtée pour vous.

Bruno Couchaud fabrique sa bière bio à Val-de-Reuil
Bruno Couchaud fabrique sa bière bio à Val-de-Reuil

Raoul, Robert, Mathilde… tous les trois, à leur façon, mettent nos papilles en émoi. Le premier séduit par son style américain, plutôt exotique ; le second pour son allure plutôt fine et sèche ; la troisième grâce à sa douceur et son parfum très floral ! Raoul, Robert et Mathilde… Retenez bien ces prénoms : où que vous soyez, vous risquez bien d’en entendre beaucoup parler !

La légende des Deux Amants

C’est en effet les noms que Bruno Couchaud a choisis pour baptiser les trois bières – toutes bio – à qui il vient de donner vie. « Elles portent les prénoms des personnages de la légende de la côte des Deux amants ». Rien d’étonnant puisque « Les deux Amants », c’est justement le nom de sa toute nouvelle brasserie (laboratoire où l’on brasse la bière) qui a ouvert ses portes mi novembre au sein même du pôle d’agriculture biologique des hauts Prés, à Val-de-Reuil.

Un vieux rêve qui se réalise pour ce Rhodanien d’origine : « Je faisais déjà moi-même de la bière dans mon petit appartement lorsque j’étais étudiant ». Son diplôme d’ingénieur qualité / sécurité / environnement en poche, Bruno Couchaud comprend très vite que ce milieu n’est pas pour lui. Il décide alors de faire de sa passion son métier et intègre l’école de brasseur de la Rochelle.

D’abord salarié dans une brasserie bretonne, il rejoint ensuite une grosse structure parisienne… Mais le jeune homme a un rêve : voler de ses propres ailes. « Depuis début 2017, je cherchais un lieu où créer ma brasserie ; j’ai eu un déclic en découvrant les Hauts Prés ». Le site idéal pour celui qui a bien l’intention de développer sa bière bio et d’utiliser des matières premières exclusivement bios.

“C’est comme faire de la cuisine”

Dans son labo aux Hauts-Prés, Bruno Couchaud a créé Raoul, Robert et Mathilde
Dans son labo aux Hauts-Prés, Bruno Couchaud a créé Raoul, Robert et Mathilde

Début septembre, le nouveau brasseur s’est donc installé dans un box de 200m2 aux Hauts Prés. Après deux mois de travaux, sa brasserie était opérationnelle  mi-novembre.

« Créer une bière, c’est comme faire de la cuisine. Pendant six mois, je n’ai pas arrêté de tester, de mélanger des tas d’ingrédients. Au final, j’ai abouti à Raoul, Robert et Mathilde ».

Robert est une bière ambrée, fine et sèche. Sa particularité : elle dégage des notes de banane et de bonbons.

Quant à Mathilde, c’est une bière blonde, plutôt légère avec ses 4,2°. Très facile à boire, elle dégage un parfum floral.

Raoul enfin est également une bière blonde, mais plus costaude (6°). Son style américain lui donne un côté exotique très séduisant.

« Aujourd’hui, je propose trois bières différentes mais bientôt, je vais aussi créer des bières éphémères qui pourront surprendre les consommateurs ».

Cinq semaines de fabrication

En attendant, c’est une petite fourmilière qui s’active jour après jour dans le box des Hauts Prés où l’on peut découvrir l’univers fascinant de la fabrication de la bière. Un breuvage fabriqué en 5 semaines : création du jus de céréales, passage en cuve de brassage pendant quelques heures, insertion du houblon (et des épices), passage en cuve de fermentation pendant trois semaines (à 20°C d’abord puis à 3°C pour finir) avant de rejoindre la cuve de resucrage et la phase ultime de refermentation.

Les Deux Amants fabriquent exclusivement des bières artisanales et bios
Les Deux Amants fabriquent exclusivement des bières artisanales et bios

Pour l’heure, Bruno Couchaud vend exclusivement sa bière en bouteilles (bouteilles de 33 cl et 75 cl) ; il envisage prochainement de la proposer en fûts de 30 litres.

3 bières différentes
3 bières différentes

La brasserie des Deux Amants ouvre ses portes au public chaque samedi de 9h à 12h au pôle d’agriculture biologique des Hauts Prés (Voie des Vendaises) à Val-de-Reuil.
Elle est également disponible au magasin des maraîchers, sur le même site, le mercredi toute la journée et le samedi après-midi.

Les Deux Amants – 06 75 98 96 50 ou www.lesdeuxamants.com

60 minutes pour s’évader !

Un an maintenant que « Time Block » a pris ses quartiers à Val-de-Reuil. Depuis, l’unique « Live Escape Game » de l’Eure propose une aventure unique, à vivre à plusieurs !

Time Block - 60 minutes pour s'évader
Time Block – 60 minutes pour s’évader

Le concept fait fureur aux quatre coins de France ! Les jeux d’évasion grandeur nature, autrement appelés « Live Escape Games » fleurissent dans toutes les grandes villes de l’hexagone… Partout, le principe est le même : vous et votre équipe disposez d’une heure pour vous échapper d’une pièce où vous êtes enfermés. Comment ? En résolvant des énigmes grandeur nature ! Pas besoin d’user de ses muscles pour s’en sortir… un seul maître-mot : réfléchir ensemble !

un seul maître-mot : réfléchir ensemble !

Dans l’Eure, les Live Escape Games sont encore des perles rares ! Il n’en existe en fait qu’un seul… et c’est à Val-de-Reuil qu’il a ouvert ses portes l’an passé. « Le lieu était stratégique et mûrement réfléchi», confient Aurore Peeters et Arnaud Egot, les deux associés de ce projet. «Nous sommes au bord de l’A13, entre Rouen et la région parisienne, à la croisée de plusieurs villes et au cœur d’une très grande zone d’activités économiques ». Aucun souci de stationnement pour les joueurs, des restaurants et pubs à deux pas de Time Block, tout est fait ici pour faciliter la vie des clients venus de tous horizons !

Du hangar initial qu’ils ont investi courant 2016 ne reste plus aujourd’hui que l’emballage. A l’intérieur, c’est un royaume du jeu unique en son genre qu’il ont créé. « Nous avons d’abord ouvert une première salle baptisée The Time machine », indique Aurore Peeters. Un voyage en quête d’une machine à remonter dans le temps qui a disparu. À charge pour les joueurs de mettre la main sur elle ! « Ils ont 60 mn pour sauver l’humanité ». Forts du succès de cette première salle, la petite équipe de Time Block vient tout juste de créer une deuxième salle : La légende des cités d’or, référence au célèbre dessin animé. Dans un décor de musée d’Amérique latine, les joueurs devront retrouver le professeur Jones, disparu depuis 6 mois… en 60 minutes seulement !

Pour novices comme pour spécialistes

Amoureux des jeux de rôles de très longue date, les deux associés ont eux-mêmes inventé les différents scénarios, élaboré eux-mêmes les énigmes… qu’ils livrent à la sagacité de leurs clients de plus en plus nombreux, de plus en plus éclectiques. Car si certains joueurs sont de véritables spécialistes de telles expériences et prennent le jeu très au sérieux, d’autres viennent simplement passer un bon moment entre amis.

« Le live Escape Game s’adresse vraiment à tout le monde, pourvu que les joueurs se soient constitués en équipes de 3 à 6 personnes », précise Arnaud Egot.

Envie de tester les énigmes de Time Block ?
Le lieu est ouvert du mardi au dimanche de 10h30 à 23h30.
Réservations obligatoires sur www.timeblock.fr.
Tarifs : 80 € par équipe en heures creuses / 100 € en heures pleines.
* 11 voie du Testelet à Val-de-Reuil
Voir les avis sur Timeblock sur Tripadvisor

Les entreprises aussi

L’équipe de Time Block s’est aussi spécialisée dans le « team building ». De nombreuses entreprises font appel à leurs services pour favoriser le travail et la cohésion d’équipe, resserrer les liens entre collaborateurs… « Nous travaillons avec des partenaires extérieurs pour proposer, dans nos locaux ou ailleurs, des prestations sur mesure ». En plus de la privatisation du Live espace Game, ils proposent des séances de jeux de rôle, des initiations théâtrales, de la magie, des ateliers de bien-être, de dessins ; autour du travailler ensemble… « Notre localisation géographique est un énorme atout pour ce genre de prestations », confie Aurore Peeters.

Sanofi investit 170 millions d’€ à Val-de-Reuil

Une nouvelle unité de production de vaccins contre la grippe se construit chez Sanofi à Val-de-Reuil. Opérationnelle en 2022, elle renforcera la position de leader mondial de l’entreprise en vaccins contre la grippe saisonnière. 

Première pierre du futur site
Première pierre du futur site

Sanofi, un des leaders mondiaux dans l’approvisionnement des vaccins contre la grippe saisonnière, investit 170 millions d’euros pour l’agrandissement de son site de production de vaccins de Val de Reuil. Une nouvelle unité qui lui permettra d’augmenter l’approvisionnement de VaxigripTetra® jusqu’à 70 pays sur six continents. 

« La grippe représente toujours un enjeu majeur de santé publique dans le monde, entraînant de graves complications, des hospitalisations et des décès, en particulier pour certaines personnes à haut risque », a déclaré David Loew, Vice-Président Exécutif de Sanofi et Responsable de Sanofi Pasteur. « En tant que leader mondial des vaccins contre la grippe, cet agrandissement renforce la capacité de Sanofi Pasteur dans sa lutte contre ce problème de santé publique sous-estimé. »

Seul producteur de vaccin anti-grippal en France

« Ce projet combine l’expertise de nos collaborateurs avec notre savoir-faire industriel de pointe, et illustre notre engagement à fournir des solutions d’excellence », a indiqué Philippe Luscan, Vice-Président Exécutif, Affaires industrielles mondiales de Sanofi.« Notre investissement souligne la volonté de Sanofi de renforcer notre puissance industrielle en France, avec un centre majeur de production de vaccins contre la grippe dédié aux marchés mondiaux. »

La nouvelle installation de Val de Reuil sera le seul site de ce type en France, Sanofi Pasteur étant le seul producteur de vaccin antigrippal dans le pays.

Cet investissement représente l’une des grandes dépenses réalisées par Sanofi ces dernières années pour améliorer et augmenter ses capacités de production de vaccins en France, aux États-Unis et au Mexique.

Le groupe prévoit que l’agrandissement sera achevé d’ici à 2021, sous réserve de l’obtention de l’approbation des autorités sanitaires compétentes, et commencera à produire des vaccins dans cette nouvelle unité en 2022.

Début de la production en 2022
Début de la production en 2022

Zoom sur le site de production

Le site de Val de Reuil est leader mondial dans la production de vaccins contre la grippe. Créé en 1973 en Normandie, il couvre toutes les étapes de la fabrication de vaccins : la production d’antigène, la formulation, les différentes phases de la préparation pharmaceutique (remplissage, inspection et conditionnement) et les contrôles de qualité.

Le site comprend également la plate-forme logistique internationale de distribution des vaccins de Sanofi Pasteur, d’où sont expédiées chaque année dans le monde entier environ 900 millions de doses de vaccin.

900 millions de doses de vaccins par an
900 millions de doses de vaccins par an

La grippe : une infection virale très répandue

La grippe saisonnière est une infection virale aigüe provoquée par les virus grippaux. Elle se propage facilement d’une personne à l’autre et circule à travers le monde tout au long de l’année. La grippe saisonnière se caractérise par l’apparition brutale d’une forte fièvre, de toux (généralement sèche), de céphalées, de douleurs musculaires et articulaires, de malaise général, de maux de gorge et d’écoulement nasal. La toux peut être grave et durer jusqu’à 2 semaines et plus.

La plupart des sujets guérissent en une semaine sans avoir besoin de traitement médical. Mais la grippe peut entraîner des complications graves ou même la mort chez les personnes à haut risque. Le plus haut risque de complications concerne les femmes enceintes, les enfants de 6 à 59 mois, les personnes âgées et les individus de tout âge présentant certaines affections chroniques, telles que le diabète, le VIH/sida, l’asthme, ou des cardiopathies ou pneumopathies chroniques.

D’après les estimations de l’OMS, le taux d’attaque annuel de la grippe est estimé à 5-10% chez l’adulte et à 20-30% chez l’enfant. Au niveau mondial, ces épidémies annuelles sont responsables d’environ 3 à 5 millions de cas de maladies graves, et 250 000 à 500 000 décès.

Quatre sites de production dans le monde

Sanofi Pasteur produit chaque année 200 millions de doses de vaccin contre la grippe saisonnière sur ses quatre sites : Swiftwater (Pennsylvanie, États-Unis), Val de Reuil (France), Ocoyoacac (Mexique) et Shenzhen (Chine). Les vaccins contre la grippe saisonnière de Sanofi Pasteur sont homologués et distribués dans plus de 150 pays. Plus de 3,5 milliards de doses de vaccins contre la grippe saisonnière de Sanofi Pasteur ont été distribuées dans le monde au cours des 60 dernières années.

Tous au Forum des Métiers le 4 avril

Près de 120 entreprises du territoire seront présentes au 3e Forum des métiers et de la formation organisé, mardi 4 avril, au stade Jesse Owens. Plus d’un millier de visiteurs sont attendus.

Le Forum des Métiers
Le Forum des Métiers

La Ville de Val-de-Reuil a fait de la lutte contre le chômage sa priorité ! C’est dans cette perspective que le service municipal de l’emploi se mobilise depuis des mois pour mettre sur pied, avec le concours de l’Agglomération Seine-Eure, un grand rendez-vous. Pour sa troisième édition, qui se tiendra mardi 4 avril au stade Jesse Owens, près de 120 entreprises de très nombreux secteurs d’activités ont d’ores et déjà confirmé leur participation.

Le Forum des MétiersCette affluence record prouve à quel point le forum des métiers et de la formation de Val-de-Reuil – cofinancé par la Ville, l’Agglomération, la Région et l’Etat – est devenu un événement incontournable pour les acteurs de l’emploi comme pour les personnes à la recherche d’un emploi.

Concilier l’offre et la demande

Cette rencontre exceptionnelle permettra de familiariser les visiteurs avec la très vaste palette des métiers présents sur la ville de Val-de-Reuil, sur le territoire de l’Agglomération et dans ses alentours. Aujourd’hui, ce sont plus de 11 000 emplois qu’abrite la plus jeune commune de France dans une très grande diversité d’entreprises que l’on retienne le critère de la taille, de la nationalité ou du secteur.

Cette formidable dynamique économique ne profite malheureusement pas suffisamment aux habitants du territoire, en raison de l’inadéquation entre les postes proposés et les compétences des demandeurs d’emploi locaux. C’est dire l’enjeu que représente un tel rendez-vous de l’emploi !

Quels sont les métiers du territoire ? Comment peuvent-ils s’intégrer dans un projet professionnel ? Comment bien se former pour accéder à ces métiers ? C’est à ces questions et bien d’autres que le forum, qui accueillera également de nombreux organismes de formation, pourra répondre.

De manière concrète, plusieurs entreprises, que nous remercions, proposeront, au fil de cette journée, des offres d’emploi, de stages, de contrats en alternance… L’an passé, plusieurs dizaines de visiteurs avaient ainsi pu trouver un emploi simplement en visitant le forum des métiers et de la formation.

Une occasion d'échanger
Une occasion d’échanger

Les nouveautés 2017

Plusieurs nouveautés sont annoncées pour cette édition 2017 : les organisateurs ont d’abord choisi d’élargir les compétences présentes, de présenter de nouvelles filières porteuses d’avenir. Outre les métiers de la logistique, de la cosmétique, de la pharmacie, de la sécurité,, des transports, BTP, espaces verts, mécanique, services à la personne, énergies…, on trouvera ainsi pour la première année des représentants des métiers du sport, de l’animation, du numérique !

Autre nouveauté 2017 : l’espace consacré au handicap. Parce que celui-ci ne doit pas être un frein à l’employabilité, l’accompagnement des demandes d’emploi de personnes handicapées sera au cœur de ce forum grâce à la présence de 12 entreprises adaptées, centres de formations, associations spécialisées…  Une nouveauté d’autant plus porteuse de sens qu’un tiers des personnes handicapées demandeuses d’emploi de l’agglomération sont rolivaloises.

Un service municipal de l’emploi dynamique

Pour la Ville de Val-de-Reuil, ce 3e forum des métiers et de la formation est un des axes forts de sa politique de l’emploi. Même si elle est l’une des rares communes à disposer d’un service municipal de l’emploi, guichet de proximité particulièrement efficace auquel elle est très attachée, elle veut bien évidemment lutter contre le chômage en synergie avec les différents partenaires et les entreprises qui se mobilisent.

Aujourd’hui, les efforts collectifs effectués pour améliorer la situation des Rolivalois portent leurs premiers fruits. Alors que 1800 personnes sont sur la Ville à la recherche d’un emploi,  le taux de chômage rolivalois a baissé de 3 % en un an et celui, spécifique, des rolivaloises de 7%. Cette baisse importante vient donner davantage de légitimité encore à une action municipale lancée cette année : Professionn’elles en action est un dispositif créé pour accompagner les femmes chargées de famille à trouver un emploi. 20 Rolivaloises y participent actuellement.

Ce qu’en pense le maire

Pour Marc-Antoine Jamet, maire de Val-de-Reuil et Président de la Commission des finances de la région Normandie : « l’emploi, singulièrement l’emploi des jeunes, des femmes, des seniors, de chômeurs de longue durée, est la priorité absolue de la Ville et de mon équipe. Education, formation, implantation d’entreprises, attractivité retrouvée, renouvellement urbain, transports, toutes les autres politiques sont à son service. Il ne suffit pas de dire, comme je l’entends souvent, qu’il faut trouver un logement aux salariés des parcs d’activité, il faut trouver du travail pour ceux qui habitent à Val-de-Reuil et dans nos communes. Ce n’est pas tout à fait la même chose. C’est pourquoi je suis heureux que ce forum allie solidarité, efficacité et proximité ».

Ostéopathe : ces mains qui soignent

Anaïs Legrix est une nouvelle ostéopathe installée à Val-de-Reuil. Dans son cabinet de la rue du Pas des Heures, elle reçoit tous les publics, du nourrisson au senior… Rencontre.

Une nouvelle ostéopathe
Une nouvelle ostéopathe

24 ans et déjà un solide bagage professionnel ! Ostéopathe installée à Val-de-Reuil depuis l’automne, Anaïs Legrix ne cache pas sa satisfaction : ses patients ont déjà pris leurs habitudes dans son cabinet de l’Hôtel d’entreprises des 4 soleils.

Des expériences multiples

Il faut dire que la jeune praticienne, originaire d’Andé, a déjà largement fait ses preuves. Après une formation de 5 ans à Cachan (école spécialisée en ostéopathie et biomécanique et agréée par la Ministère de la Santé), Anaïs Legrix a multiplié les expériences dans des hôpitaux parisiens, maisons de retraite, établissements pour handicapés mais aussi dans des entreprises auprès des salariés (elle est notamment intervenue auprès des salariés de Renault Cléon, Aptar le Neubourg)…

Au final, elle connaît tous les publics, du nourrisson à la personne âgée, en passant par les enfants, les adultes, les publics spécifiques… « C’est dans la diversité que je me plais ; c’est aussi pour cela que j’ai eu envie d’ouvrir mon propre cabinet ».

Quant au choix de s’installer à Val-de-Reuil, l’ostéopathe n’y va pas par quatre chemins : « Je trouve que c’est une ville très dynamique, très agréable ; il s’y passe toujours beaucoup de choses ».

Du lundi au samedi, Anaïs legrix reçoit ses patients, sur rendez-vous, pour toutes sortes de pathologies : des maux de dos aux entorses, des tendinites aux maux de tête, en passant par des problèmes nerveux, digestifs, gynécologiques, ORL…  « En fait, l’ostéopathie intervient dès lors qu’il y a un problème d’ordre mécanique ».

Anaïs Legrix, ostéopathe biométrique – 14 rue du Pas des Heures. Consultations du lundi au samedi sur rendez-vous – 06 74 42 86 07.

Val-de-Reuil accueille les 2èmes rencontres d’Entreprendre avec l’Afrique

Val-de-Reuil accueille les 2èmes rencontres « Entreprendre avec l’Afrique du XXIème siècle » Vendredi 21 octobre de 9h30 à 17h00 au Théâtre de l’Arsenal

Les Rencontres Entreprendre avec l'Afrique 2016
Les Rencontres Entreprendre avec l’Afrique 2016

Après un lancement couronné de succès en 2015 à l’Ile du Roy, la Ville de Val-de-Reuil accueillera ce vendredi 21 octobre au Théâtre de l’Arsenal, avec les mêmes espérances de réussite, les 2èmes rencontres « Entreprendre avec l’Afrique du XXIème siècle ». Initiées et portées par Hubert Zoutu, Maire d’Heudebouville, avec le soutien actif de Jean-Hervé Lorenzi, Président du Cercle des Economistes, les rencontres, conférences et débats de cette deuxième édition, placée sous le haut patronage du Secrétaire d’Etat au développement et à la francophonie André Vallini, mettront à l’honneur l’agriculture et les filières agroalimentaires. De 9 heures à 17 heures, une vingtaine d’intervenants, élus du territoire, anciens dirigeants africains, chefs d’entreprises, acteurs associatifs, opérateurs économiques et financiers, se succédera à la tribune pour présenter les enjeux d’une coopération intercontinentale à la fois plus équilibrée et renforcée et d’une meilleure prise en compte des problématiques agricoles et alimentaires à l’échelle de nos deux continents. L’ambition de ces rencontres : répondre aux défis démographiques, économiques et environnementales par le développement de modes de production plus responsables seuls garants d’une alimentation équilibrée et durable.

En présence de Kabiné Komara, ancien Premier ministre de Guinée, d’Aissata Touré-Coulibaly, Président de l’Association des Femmes Chef d’entreprise du Mali, de Xavier Beulin, Président du Groupe Avril et de la FNSEA, d’Adeline Lescanne-Gautier, Directrice générale de Nutriset, de Jean-Pierre Duhamel, Gérant de la société SIA, nous vous invitons à participer à cette journée d’échanges et de dialogue.

Retrouvez le programme complet de cette manifestation ci-après :

Inscrivez-vous en écrivant à l’adresse suivante : rencontres@entreprendreaveclafrique.com

Forum des Métiers : 1200 visiteurs à la rencontre de 100 entreprises et partenaires de l’emploi !

Offres de formations, bourse au CV, simulation d’embauche, rédaction de CV et conseils personnalisés … Ce sont près de 100 entreprises et partenaires de l’emploi qui, à l’invitation de la municipalité, avec la participation de l’Agglomération Seine-Eure, étaient présents le 10 mai dernier au stade Jesse Owens pour le deuxième Forum de l’emploi de Val-de-Reuil

Forum de l'emploi 2016
Forum de l’emploi 2016

Au succès de l’édition 2015, a succédé cette année un nombre accru de partenaires et plus de 1200 visiteurs.

Plus de visiteurs
Plus de visiteurs

L’emploi est une des priorités de la municipalité et tout au long de l’année, des initiatives sont mises en place avec le service emploi de la Ville : opération « 100 chances-100 emplois » (avec SOS Interim et Schneider Electric), pour les moins de 25 ans de l’agglomération ;  « Kit emploi », financé par Pôle emploi, pour les 25-50 ans, dont 15 personnes accompagnées par le service emploi de Val-de-Reuil et l’association Ensemble.

La multiplicité des commerces et entreprises à vouloir s’installer sur le territoire rolivalois en montre aussi le dynamisme : Hermès,  centre commercial de l’Ilot 14 route des Falaises, commerces du bâtiment Signal voie Blanche, Hôtel d’entreprises des 4 Soleils, Parc des Lacs 2… Avec la création d’entreprises et la diversification de l’emploi à Val-de-Reuil, malgré la crise, le développement continue.

 

2ème Forum Des Métiers – 10 Mai 2016

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

Val-de-Reuil accueille Myriam El Khomri, Ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Myriam El Khomri, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, était à Val-de-Reuil jeudi 7 janvier 2016

Myriam El Khomri arrive à Val-de-Reuil
Myriam El Khomri arrive à Val-de-Reuil

Un an, jour pour jour, après avoir salué en tant que Secrétaire d’État à la Politique de la Ville la réussite des deux opérations de renouvellement urbain menées par la Ville et confirmé qu’elle était retenue parmi les 200 quartiers bénéficiant du Nouveau Plan de rénovation urbaine (NPNRU2), elle s’est rendue à l’EPIDe, Etablissement public d’insertion de la Défense, à l’occasion de son 10ème anniversaire et a participé ensuite au lancement officiel du dispositif municipal d’insertion sociale et professionnelle «KIT EMPLOI ».

Visite de l’EPIDe de Val-de-Reuil

Dès 2005, année de sa création, la municipalité avait fait le choix d’aider à l’implantation d’un EPIDe à Val-de-Reuil dans les bâtiments devenus vacants d’un centre de formation de France Télécom. Placé sous la triple tutelle des ministères chargés de la Défense, de l’Emploi et de la Ville, l’EPIDe pilote le dispositif “Défense, 2ème chance” avec pour mission d’assurer l’insertion sociale et professionnelle de jeunes volontaires en situation d’échec ou de décrochage scolaire, en favorisant, au terme d’un projet éducatif global, leur entrée dans la vie active.

Visite à l'EPIDe
Visite à l’EPIDe

L’établissement accueille et héberge les jeunes souvent issus du territoire de la CASE, de l’Eure ou de Normandie, dans le cadre d’un parcours d’une durée allant de 8 mois à 2 ans. A Val-de-Reuil, les jeunes volontaires participent à chaque grand rendez-vous commémoratif, sportif, associatif et solidaire qui concourent à leur insertion.

L'EPIDe un établissement de la seconde chance
L’EPIDe un établissement de la seconde chance

L’EPIDe de Val-de-Reuil est, depuis la fin de l’année 2015, le premier « centre de la deuxième chance » en France par ses effectifs et connaît un taux de sortie positive exceptionnel qui lui a permis de renforcer sa capacité d’accueil. Il dispose désormais de 210 places et d’un encadrement renforcé, assuré par 72 agents, éducateurs ou formateurs.

Lancement du KIT EMPLOI et signature de la convention de partenariat entre la Ville, Pôle Emploi et l’association Ensemble chargée de sa mise en oeuvre
Kit emploi et d'autres mesures au programme de la visite
Kit emploi et d’autres mesures au programme de la visite

Annoncées à l’issue des Etats Généraux de l’Emploi de Val-de-Reuil organisés en octobre 2014 en présence de 60 partenaires et entreprises locales, plusieurs mesures en faveur de l’emploi et de la formation ont été mises en œuvre par la commune :
un forum des métiers, qui, pour sa première édition en avril 2015, a accueilli plus de 800 demandeurs d’emploi et permis une vingtaine d’embauches ;
le développement de la méthode de recrutement par simulation avec le CCAS ;
la création d’un service municipal de l’emploi composé de trois agents qualifiés ;
– la mise en oeuvre de dispositifs innovants et ciblés. C’est dans cette démarche que l’opération “100 chances – 100 emplois” s’adressant aux jeunes de moins de 25 ans a vu le jour en 2015.

La signature de la convention
La signature de la convention

Mis en place pour la première fois en 2016, le « Kit Emploi » s’adresse prioritairement aux 25-50 ans. Il est le fruit d’un partenariat solide entre Pôle Emploi, la Ville et l’association Ensemble. Une convention scellant ce partenariat a été signée ce jeudi 7 janvier en présence de Madame la Ministre, Myriam El Khomri.

15 demandeurs d’emploi rolivalois, tous volontaires, identifiés par Pôle Emploi et le service Emploi de la Ville, profiteront d’un suivi personnalisé de trois mois, encadrés par une équipe de professionnels, afin de maîtriser les différentes étapes qui constituent une démarche efficace de recherche d’emploi. Développer l’estime de soi et stimuler le lien social sont les deux objectifs généraux de ce dispositif. Plusieurs axes de travail seront privilégiés avec notamment un travail spécifique sur le portefeuille de compétences et sur les techniques de recherche d’emploi, l’organisation de rencontres régulières avec des partenaires de l’emploi et des entreprises, la création d’un événement sur l’emploi. Chaque volontaire sera parrainé par une entreprise locale. Répondant à l’invitation de la municipalité, plus d’une quinzaine d’entreprises du territoire se sont ainsi engagés dans ce dispositif et étaient présentes aux côtés de Madame la Ministre et de l’ensemble des partenaires engagés pour l’emploi à Val-de-Reuil.

L’insertion sociale et professionnelle était donc au cœur du déplacement de la Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. Deux préoccupations majeures pour lesquelles Val-de-Reuil, grâce au soutien fidèle de l’Etat, s’engage au quotidien. « L’emploi et la formation restent dans notre ville, durement frappée par le chômage et le manque de qualification, une priorité absolue pour moi » a déclaré Marc-Antoine Jamet.

 

Visite De Myriam El Khomri, Ministre Du Travail – 7 Janvier 2016

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

Vente de terrains à Val-de-Reuil : un million d’euros pour la Ville

Au cours du Conseil municipal du 24 novembre 2015, la Ville de Val-de-Reuil a vendu plus de 100.000 m² de terrains constructibles à six investisseurs. Le produit de ces cessions dépasse le million d’euros

Au-delà de sa dimension budgétaire, au-delà de ce témoignage supplémentaire de l’attractivité retrouvée de la plus jeune commune de France, cette opération permet la construction d’une centaine de maisons qui participeront à atteindre l’objectif de 1000 logements construits d’ici 2020, condition d’une vraie mixité sociale, du rééquilibrage entre logements sociaux et propriétés privées, de la constitution de parcours locatifs sur le territoire communal. Plusieurs projets importants n’attendaient donc que le feu vert du Conseil Municipal.

La Ville en retirera, premièrement, un gain démographique. Sur le terrain de l’ancien Foyer des Horizons, aujourd’hui « désaffecté » et dont l’entretien permanent demeure, sur près de 5200m², à la charge des services techniques de la Ville, la société AMEX propose la réalisation de 14 logements. La société Altitude Lotissement souhaite quant à elle racheter deux vastes parcelles de 86.226m² actuellement en friche entre l’éco-quartier des Noés et l’avenue des Falaises afin d’y aménager 77 lots à bâtir. Ces 100 logements apportent à la commune 100 nouvelles familles dont les enfants rejoindront les écoles, dont les parents fréquenteront les commerces, dont les loisirs animeront les installations sportives et culturelles, dont les contributions abonderont les recettes communales.

La Ville en retirera, deuxièmement, un gain économique. Une offre de commerces et de services plus riche, la présence d’entreprises plus nombreuses seront la conséquence de cette décision municipale. C’est ce que permet, par exemple, la vente d’un terrain de 5000m², voie des Clouets, à la société de géomètre-expert AGEOS, actuellement locataire de locaux devenus vétustes et exigus voie du Futur. C’est ce que permet également l’installation d’une boulangerie-pâtisserie près du nouvel écoquartier des Noés. C’est ce que permet aussi l’acquisition, avenue des Falaises, à côté de la maison du département, d’un terrain d’une superficie de 1600m² sur lequel s’implantera un cabinet de médecins. C’est ce que permet enfin la construction d’un centre de formation en soins paramédicaux porté par le F4S. Grâce à ces investissements, c’est tout un quartier qui se construit autour du nouveau théâtre, de la gare modernisée et des nouveaux ateliers municipaux.

La Ville en retirera, troisièmement, un meilleur aménagement urbain. Le conseil municipal a accueilli, en effet, les représentants du groupement IMMOCHAN/NACARAT/Jacques FERRIER Architectures retenu qui ont décrit leur projet pour l’Ilot 14, vaste parcelle qui accueillera de nouveaux logements, de nouveaux commerces, de nouvelles offres de services et de formations, un véritable centre-ville pour que Val-de-Reuil poursuive sa marche en avant.

Outre qu’ils seront la base d’investissements futurs considérables, ce million d’euros est un moyen, à l’heure du redressement des comptes publics, de maintenir la bonne santé financière de la Ville, de ne pas augmenter sa fiscalité, de diminuer sa dette, de poursuivre son développement et de tenir le cap des 20 000 habitants.

Le reportage vidéo sur France 3

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Inauguration du nouveau site de CERA Electronique

Mercredi 30 septembre 2015 avait lieu, voie de l’Orée, l’inauguration du nouveau site de CERA Electronique, une entreprise solidement attachée à Val-de-Reuil

Les nouveaux locaux de CERA inaugurés
Les nouveaux locaux de CERA inaugurés

Spécialisée dans la fabrication de cartes électroniques (centrale d’alarme, contrôle d’accès, détection incendie, automatisme des portes…), l’entreprise, implantée depuis sa création il y a 28 ans, devait, pour voir sa volonté de se développer se concrétiser, déménager dans des locaux plus adaptés. Un site de production plus important donc et un nouveau site logistique regroupant ici à Val-de-Reuil les deux plateformes que possédait le Groupe ACCEDIA, société mère de l’entreprise CERA. Un outil productif amélioré, des machines modernisées et un espace de stockage unique. Soutenue pour son implantation par la municipalité, après 12 mois de travaux, c’est une nouvelle entreprise de haute technologie, à haute performance économique, qui poursuit sa croissance. Par ailleurs, la Région accompagne le développement économique des entreprises du territoire par le biais de Contrats d’Objectifs et de Moyens sur 3 ans. Des aides régionales en contrepartie desquelles les entreprises doivent prendre des engagements en termes de créations d’emplois et d’accueil d’apprentis.

Dans ce cadre, l’entreprise CERA a pu bénéficier ou bénéficiera de l’accompagnement de la Région pour l’acquisition de matériel de production ; de conseil stratégique et d’opérations à l’international. En contrepartie des contrats en CDI sont ou vont être signés.

 

Inauguration De CERA électronique, Voie De L’Orée – 30 Septembre 2015

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

Reprise du site Cassidian/Airbus à Val-de-Reuil par Cordon Electronics

Reprise du site Cassidian/Airbus à Val-de-Reuil par Cordon Electronics : les emplois sauvegardés, des savoir‐faire et des compétences préservées, l’activité locale renforcée

Manifestation des salariés de Cassidian/Airbus le 19 mars 2015 devant la mairie de Val-de-Reuil
Manifestation des salariés de Cassidian/Airbus le 19 mars 2015 devant la mairie de Val-de-Reuil
Marc‐Antoine Jamet, Maire de Val‐de‐Reuil et Nicolas Mayer‐Rossignol, Président de la Région,
réagissent à l’annonce de la reprise du site de Cassidian/Airbus à Val‐de‐Reuil par Cordon Electronics.
Une bonne nouvelle pour l’activité économique et l’emploi.

« Après plusieurs mois de difficiles négociations avec les plus hauts responsables d’Airbus, en Normandie comme à Paris, d’hésitations qui ont parfois paru être des tergiversations de la part de la direction de l’avionneur, de réunions secrètes, le site Cassidian/Airbus défense de Val‐de‐Reuil semble définitivement sauvé. C’est une très bonne nouvelle pour Val‐de‐Reuil et la Région Haute‐Normandie qui, avec les syndicats et les salariés, ont conduit cette discussion depuis l’origine, comme pour l’Agglomération et le Département qui ont été régulièrement tenus informés des étapes d’une solution qui n’aurait pu être trouvée sans l’appui décisif des Ministres de l’Industrie successifs, Arnaud Montebourg, puis Emmanuel Macron, tous deux personnellement investis sur ce dossier et qui ont mis tout leur poids dans la balance.

Ce soutien, comme pour Double A, a, une nouvelle fois, été déterminant. Il rappelle que, en matière de défense de l’emploi et de l’activité, il n’est jamais de combats isolés, de mérites individuels, mais bien toujours des succès collectifs, des victoires concertées », commentent Marc‐Antoine Jamet et Nicolas Mayer‐Rossignol.

Une solution ferme de reprise a donc été trouvée  mercredi 22 juillet entre Cordon Electronics et Airbus. Un premier contrat prévoit notamment que l’intégralité des activités conduites jusqu’à présent par Airbus soient poursuivies. Il prendra effet au 1er octobre prochain.

Les deux parties se sont dans le même temps engagées à conclure, à compter de la prise d’effet de l’opération, un contrat de sous‐traitance portant sur les différents marchés conclus par Airbus avec la Direction Générale de l’Armement, marchés aujourd’hui exécutés sur le site de Val‐de‐Reuil.

Ainsi, comme Marwan Lahoud, pour Airbus Industries, et Jean‐Marc Nasr, pour Aibus défense l’avaient personnellement promis au Maire de Val‐de‐Reuil voici deux ans, l’entreprise européenne accompagnera‐t‐elle concrètement son sous‐traitant eurois pour conduire l’opération de reprise vers sa réussite. C’était indispensable.

Cet accord marque la fin de dix‐huit longs mois d’incertitudes, de doutes et d’inquiétudes pour les salariés de l’entreprise Cassidian qui ont d’ores et déjà manifesté leur approbation à la solution retenue. Leur expérience, leur savoir‐faire, leurs compétences seront préservées. Des solutions de reprise et de reclassement permettront demain à l’ensemble des salariés de voir leurs emplois sauvegardés. Il faut s’en féliciter. C’est le premier combat qu’il fallait remporter.

Cet accord vient conforter une entreprise attachée à Val‐de‐Reuil depuis 1979 et dont l’implantation n’avait alors pu se faire qu’avec le soutien appuyé et renouvelé des pouvoirs publics. En ce sens, la création en mai 2014 d’un comité de suivi, réuni à de nombreuses reprises à l’initiative et sous l’égide de M. René Bidal, le Préfet de l’Eure, dont nous voulons saluer l’action , a été décisive. De la même manière que les interventions répétées de la Ville et de la Région, accompagnées de la CASE, du Département et à sa tête Jean‐Louis Destans, ont permis à ce dossier d’avancer, d’aboutir et de trouver l’issue espérée. La mobilisation de l’ensemble des acteurs politiques et institutionnels a porté. Le combat mené de concert avec l’ensemble des collectivités a montré sa pleine efficacité.

C’est, aujourd’hui, grâce à la reprise du site et des activités qui le font vivre, une nouvelle qui vient conforter l’activité industrielle dans toute l’Agglomération Seine Eure, dont l’essentiel se fait à Val‐de‐Reuil, consolider le développement de l’activité défense sur son territoire (comme l’augmentation des effectifs de l’EPIDE de Val‐de‐Reuil qui deviendra le premier centre de France ou la conformation du bassin d’essais des Carènes), donner à la Région Normandie nouvelle l’assise économique nécessaire à son épanouissement. C’est pour Val‐de‐Reuil, pour l’emploi, pour son commerce, pour tout un bassin économique qui en dépend, une belle victoire. C’est pour la Région une nouvelle preuve de son efficacité.

Val-de-Reuil accueille les rencontres “Entreprendre avec l’Afrique du XXIème siècle”

Marc-Antoine Jamet accueille de nombreux dirigeants africains et anciens ministres à l’Ile du Roy

Le monde d’aujourd’hui est confronté à une double tendance : un ralentissement global de l’économie mondiale et une accélération économique en Afrique. Comment mettre ces deux phénomènes en corrélation ?
C’est l’objectif que se donnent les rencontres « Entreprendre avec l’Afrique du XXIe siècle ». Elles ont pour vocation de faire évoluer les relations macro économiques entre la France et l’Afrique en courants d’échanges entre entreprises.

 

Entre Prendre Avec L’Afrique Du XXIème Siècle, Ile Du Roi – 13 Juin 2015

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

Vous êtes sans connexion