Étiquette : chantier

Améliorer le cadre de vie des Rolivalois

Depuis cette semaine et jusqu’à la fin du mois d’octobre, la Ville engage différents travaux de voirie pour assurer la sécurité et le confort des Rolivalois.

Chaque année, des travaux d’amélioration ou de réfection des voiries sont entrepris pour la sécurité et le confort des Rolivalois. Le programme en est décidé par la Ville qui établit ses priorités avec l’agglomération.

À partir de cette semaine et jusqu’à la fin du mois d’octobre, les rues, allé et impasse suivantes font partie de ce programme :

  • Voie de la Marelle du lundi 28 septembre au mercredi 7 octobre
  • Rue du Chant des Oiseaux du 30 septembre au 10 octobre
  • Allée Pique-Sou du lundi 5 octobre au lundi 20 octobre
  • Impasse des Murmures du mardi 6 octobre au mardi 21 octobre

La circulation et le stationnement aux abords de ces chantiers pourraient être perturbés.

Afin que l’entreprise Tofolutti, retenue pour la réalisation de ces chantiers, puisse intervenir dans de bonnes conditions et que tout soit terminé dans les meilleurs délais, nous vous remercions de respecter les zones d’intervention et les interdictions temporaires de circuler et de stationner.

Nous sommes conscients de la gêne temporaire que ces travaux peuvent engendrer, mais ils sont réalisés pour que, à terme, notre vie quotidienne en soit améliorée.

En cas de difficultés, nous vous engageons à prendre contact avec les services de la Ville, auprès de M. Erwan Duconseille, en charge de l’aménagement urbain à la Direction de l’aménagement et du cadre de vie (par courriel : educonseille@valdereuil.fr ou par téléphone au 02 32 09 51 40)

Partagez :

Val de Reuil_Infos N°14 Septembre – Octobre – Novembre 2019

En une de ce numéro : Aux écoles, les grands moyens ! Zoom sur les travaux, les équipements et nouveautés de la rentrée

à lire également

* Page 6 Avenue des Falaises : le grand lifting
* Page 8 Un parvis haut en couleurs
* Page 9 Le nouveau jardin sportif
* Page 14 Humando : l’autre visage de l’Interim
* Page 16 Quand été rime avec chantiers
* Page 20 Rentrée scolaire : aux petits soins des écoliers
* Page 28 Les puces motos sur les chapeaux de roue
* Page 29 Marathon, nous voilà
* Page 31 Pleins feux sur l’Arsenal
* Page 34 Retour en fanfare de l’opéra
* Page 34 La Factorie ouvre le bal

Votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°20 – DECEMBRE 2020 – JANVIER 2021

En une de ce numéro : Nos commerçants ont du talent ! - Plateforme clic et collecte, plan de soutien ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°15 - DÉCEMBRE 2019 - JANVIER 2020

Val de Reuil_Infos n°15 – DÉCEMBRE 2019 – JANVIER 2020

En une de ce numéro : Priorité aux piétons : un plan sécurité en action. Des aménagements partout en ville ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°14 Septembre - Octobre - Novembre 2019

Val de Reuil_Infos N°14 Septembre – Octobre – Novembre 2019

En une de ce numéro : Aux écoles, les grands moyens ! Zoom sur les travaux, les équipements et nouveautés ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°13 Juillet - Août - Septembre 2019

Val de Reuil_Infos N°13 Juillet – Août – Septembre 2019

En une de ce numéro : Plongez dans le tourbillon de l’été ! Pleins feux sur les rendez-vous et animations ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°12 Avril - Mai - Juin 2019

Val de Reuil_Infos N°12 Avril – Mai – Juin 2019

En une de ce numéro : Le Conseil des Sages ouvre une nouvelle page - Les Seniors rolivalois appelés aux ...
Lire La Suite…
Chargement…

Education : une moisson de chantiers et projets en action !

À Val-de-Reuil, priorité à l’Éducation ! Les voeux à la communauté éducative ont permis à Marc-Antoine Jamet de présenter hier les projets et chantiers tous azimuts menés par la Ville pour ses 6000 élèves et apprentis. Parmi eux, la nouvelle école des Cerfs Volants.

C’est une tradition rolivaloise : chaque début d’année, Marc-Antoine Jamet réunit les membres de la communauté éducative de la ville pour leur adresser ses vœux.

Ce mardi soir, enseignants, directeurs d’établissements, animateurs, agents de sécurité, personnels administratifs, médicaux et sociaux… tous étaient  réunis autour de la municipalité et de l’inspecteur de la Circonscription, Jean-Marie Le Chanony pour une cérémonie en toute convivialité.

Un rendez-vous auquel le maire est d’autant plus attaché qu’à Val-de-Reuil, ce sont pas moins de 6000 enfants, adolescents et jeunes adultes qui prennent chaque jour le chemin de l’école ; que ce soit dans les 14 établissements maternels et élémentaires de la ville, les collèges et le lycée, le CFA et depuis peu… l’institut de formation F4S.

Enseignants, directeurs d’établissements, agents de sécurité, animateurs, personnels administratifs, sociaux et médicaux avaient fait le déplacement à la MJA

Ils sont d’ailleurs chaque année un peu plus nombreux à étoffer les rangs des écoles : « dix nouvelles classes ont été créées ces dernières années ; deux sont encore annoncées pour la rentrée prochaine »,glissait d’emblée Marc-Antoine Jamet. Des jeunes et moins jeunes qui figurent au premier rang des priorités de la municipalité (qui a notamment choisi de maintenir la semaine de quatre jours et demi pour les écoliers)… Preuve en est ces efforts financiers colossaux consentis par la ville pour leur bien-être, pour leur sécurité, pour un meilleur apprentissage.

« Entre 2017 et 2018, 20 classes ont été dédoublées ; toutes en privilégiant la qualité pour les enfants et les enseignants concernés ».Un dédoublement (qui sera encore renforcé à la rentrée de septembre) qui aura coûté à la ville plus de 350 000 € sur 3 ans.

Une déferlante de chantiers

Dans le même temps, Val-de-Reuil mène plusieurs chantiers d’envergure qui vont changer la vie de bien des écoliers, leurs familles, leurs enseignants : des travaux d’accessibilité pour 500 000 euros ; des travaux de réfection du parvis Léon Blum, de la crèche du Pivollet et de l’école maternelle ; de menuiserie à l’école Jean Moulin ; de sécurisation de toutes les écoles  (grilles surélevées, vitres anti-flagrance, caméras…) ; de modernisation du parc informatique…

Mais le plus gros chantier, le plus impressionnant, le plus attendu peut-être… reste sans aucun doute celui qui verra le jour dans les prochains mois : la nouvelle école des Cerfs Volants. « Nous venons de retenir celui qui dessinera, conduira et travaillera à la réalisation de notre future école des Cerfs-Volants. Il fallait du beau et du bien : c’est donc Jean-François Bodin, l’architecte du théâtre de l’Arsenal qui en aura la charge ».

L’architecte Jean François Bodin est venu en personne présenter la future école des Cerfs-Volants

En avant-première hier soir, Marc-Antoine Jamet et Jean-François Bodin (photo ci-dessus) ont donc dévoilé à la communauté éducative le visage du nouvel équipement rolivalois dont les travaux de construction débuteront tout début 2020 ! « Elle sera plus fonctionnelle avec un étage pour les maternelles et un autre pour les élémentaires ; plus spacieuse puisqu’elle pourra accueillir jusqu’à 350 élèves ; mieux intégrée dans son environnement puisqu’elle sera intégrée au cœur de la plaine de Jeux », insistait le maire.

Des projets tous azimuts

Les prochains mois à Val-de-Reuil seront par ailleurs marqués par un chantier, plus symbolique : celui de la nouvelle carte scolaire « pour mieux répartir les enfants dans les écoles, assurer une meilleure mixité sociale ».

Marc-Antoine Jamet et son équipe souhaitent également récréer avec le lycée Marc Bloch un cycle de quatre conférences annuelles autour de grands thèmes d’actualité ; multiplier le nombre de Rolivalois au CFA ; favoriser le volontariat et le recrutement de sapeurs-pompiers en proposant des actions dans les collèges et centres de loisirs…

Au final, chacun l’a constaté hier soir : les projets et chantiers ne manquent pas à Val-de-Reuil. Un tableau qui pourrait sembler idyllique si le ciel n’était pas obscurci par la fermeture du collège PMF à la rentrée de septembre. « C’est un échec, une erreur totale que nous payons tous collectivement ; la mixité s’est dégradée ; nos enfants en subissent les conséquences ».

Toujours révolté par la décision du conseil départemental, Marc-Antoine Jamet dénonce avec fermeté les conditions de vie imposées à nos collégiens. Son espoir aujourd’hui : que le Département reconstruise au plus vite un nouveau collège PMF, indispensable à Val-de-Reuil.  Puisse-t-il être entendu !

 

“Une chance pour nos élèves”

Jean-Marie Le Chanony a salué la qualité du partenariat entre la ville et l'éducation nationale
Jean-Marie Le Chanony a salué la qualité du partenariat entre la ville et l’éducation nationale

Jean-Marie Le Chanony, inspecteur de la circonscription, a profité de cette cérémonie pour saluer la qualité du partenariat très fort entre l’Education Nationale et la Ville de Val-de-Reuil. “C’est une chance pour nos élèves d’apprendre sur un territoire où la municipalité met tout en oeuvre pour favoriser la réussite de tous”. C’est aussi de ses équipes qu’il a tenu à mettre à l’honneur ce mardi soir. A commencer par l’initiative de la directrice de l’école Jean Moulin d’organiser une rencontre pour présenter les richesses de la ville ; par celle ensuite du directeur de l’école des Dominos, pilote du forum de l’éducation aux messins, un événement hors du commun qui aura lieu le 21 mars au stade Jesse Owens et réunira des élèves de toute la circonscription; sans oublier bien-sûr le projet mené par la directrice de l’école maternelle Léon Blum, avec ses équipes, qui aboutit chaque année depuis plusieurs décennies à la réalisation d’une incroyable exposition de Noël dans l’établissement…

A Val-de-Reuil, demain se construit déjà aujourd’hui

A Val-de-Reuil, demain se construit déjà aujourd’hui

TRAVAUX EN COURS ET A VENIR

Le futur Théâtre de l'Arsenal
Le futur Théâtre de l’Arsenal
Le CCAS totalement rénové
Le CCAS totalement rénové
Un gare plus sûre, accessible et moderne
Un gare plus sûre, accessible et moderne
Un espace de loisirs "C Gonflé"
Un espace de loisirs “C Gonflé”
La rénovation des immeubles du quartier de la gare et rue Grande
La rénovation des immeubles du quartier de la gare et rue Grande
La construction, en entrée de ville, de 8 commerces et 20 logements supplémentaires
La construction, en entrée de ville, de 8 commerces et 20 logements supplémentaires
La construction de 32 nouvelles maisons individuelles
La construction de 32 nouvelles maisons individuelles
La construction d'une nouvelle maison pour la santé avec une pharmacie
La construction d’une nouvelle maison pour la santé avec une pharmacie
La construction d'un éco-quartier avec 98 logements, une crèche, un parc écologique, une halle de marché bio
La construction d’un éco-quartier avec 98 logements, une crèche, un parc écologique, une halle de marché bio
Après la rénovation totale des bassins, création d'un nouvel espace d'accueil à la piscine
Après la rénovation totale des bassins, création d’un nouvel espace d’accueil à la piscine
La construction d'un nouveau poste de police municipale sur la dalle
La construction d’un nouveau poste de police municipale sur la dalle

TRAVAUX ACHEVÉS :

– Rénovation de la rue Grande
– Rénovation du parvis de la mairie
– Voirie de la rue du Pas des Heures
– Rénovation du secteur Cour d’Ariane
– Résidentialisation des immeubles D – rue Septentrion
– Résidentialisation des immeubles K – rue de Pas des Heures
– Entretien de la piscine (1ère tranche)
– Les « Ateliers de Val-de-Reuil », centre technique municipal
– L’hôtel d’entreprises – ancien Foyer des 4 Soleils
– Le nouveau local du canoë-kayak, voie Marmaille

Télécharger les brochures

[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2011/10/Chantier-av_ap-3vert_bd1.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”] [embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2011/10/Chantier-av_ap-3vert_suite-400×300-71.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”] [embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2011/10/Chantier-av_ap-3vert_suite_235x235.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]
Mardi 28 août, pas moins de deux préfets avant que Val-de-Reuil ne change de visage

Mardi 28 août, pas moins de deux préfets avant que Val-de-Reuil ne change de visage

A la veille de l’été, alors qu’il inspectait le centre de la deuxième chance (EPIDE) implanté dans la ville nouvelle, Pierre de Bousquet, le nouveau Préfet de la région Haute-Normandie, avait fait part de son intention de visiter Val-de-Reuil avec son collègue de l’Eure Dominique Sorain à la rentrée. Ce n’est pas une visite anodine. L’Etat et la Ville Nouvelle sont liés. Par leur histoire commune, faite de hauts et, parfois, de bas, depuis plus de trente ans. Par l’importance de la présence des services de l’Etat dans la ville : le centre de détention qui est un des  premiers employeurs publics du département, le bassin d’essai des carènes qui, pour la DGS et le ministère de la défense, continuent de se développer, le second SDIS de l’Eure, le commissariat de circonscription fleuron des services départementaux de la police, l’EPIDe, un des rares établissement public d’insertion de la Défense, qui plus est l’un des plus importants de France en taille, parmi d’autres exemples. Val-de-Reuil est également pour l’Etat un partenaire exemplaire d’une opération de renouvellement urbain souvent citée en exemple par l’ANRU et l’ACSé.

Cette visite intervient à un moment clé. La rentrée 2012/2013 marquera un tournant pour la plus jeune commune de France. Dans les cycles urbains, au cours d’un mandat municipal, il y a les années pour les prospections et pour les études. Puis il y a les années pour les constructions et les chantiers. L’année qui s’ouvre appartient à la seconde catégorie. Avec l’aide de la Région Haute-Normandie et du Conseil général de l’Eure, à la rentrée 2013/2014, Val-de-Reuil aura de nouveau changé de visage. Dès lors l’enjeu de cette visite était d’obtenir quitus du travail réalisé, quitus nécessaire pour que les représentants de l’Etat partagent et accompagnent l’équipe municipale dans la réalisation de ses nouveaux objectifs. C’est un examen de plus pour une ville qui doit relever des challenges puisque rien ne lui est jamais acquis.

Après un traditionnel accueil républicain en mairie, cinq étapes ont été programmées sur le parcours des préfets qui ont rencontré, au fil des étapes, les acteurs de la rénovation urbaine et de la vie rolivaloises. Ces haltes ont donné un aperçu et constitué un témoignage des enjeux d’urbanisme, de technologie, de service public, d’emploi, de logement, de vivre-ensemble qui sont les axes de travail de la commune depuis 2001. Ils demeurent les fondements de la politique municipale pour les années à venir.

– Etape 1 : Devant le nouveau Centre technique municipal, les “Ateliers de Val-de-Reuil”, en présence de l’architecte américain Jim Cowey qui les a réalisés, la première halte a présenté une vue d’ensemble du futur quartier Est de la Ville, autour de la gare SNCF qui sera rénovée à partir de janvier 2013, autour du projet d’internat d’excellence, de l’éco-quartier qui verra le jour sur les bords de l’Eure à partir de fin 2012, du futur théâtre de l’Arsenal qui deviendra le deuxième voire le premier théâtre de l’Eure et dont les plans ont été commentés par leur concepteur, l’architecte Jean-François Bodin, préfigurant la future zone tertiaire des Noés.

Etape 2 : Une des places structurantes de la dalle piétonne, la place aux jeunes, accueillera dans les mois à venir, les travaux ont débuté, le CCAS rénové et le nouveau poste de Police municipale, tandis que la piscine verra la fin de sa rénovation. Les maquettes et projections de synthèse, réalisées par l’architecte-décoratrice Emmanuelle Lego, ont servi de socle à la discussion.

Etape 3 : Un des grands paris du renouvellement urbain à Val-de-Reuil est la réimplantation d’activités économiques en cœur de ville. Bernard Malecamp, architecte, a présenté l’édification d’un nouvel hôtel d’entreprises. Il accueillera notamment médecins, architectes et notaires qui, pour la plupart, ont déjà réservé leur emplacement.

Etape 4 : Le logement est la première réussite du travail mené depuis 2001. Il doit être poursuivi, en particulier dans les quartiers de copropriétés dégradées comme celle de La Garancière dans le quartier de la grosse borne qui fait aujourd’hui l’objet de projets de réhabilitation.

Etape 5 : la visite s’est achevée  Place des Quatre Saisons, à deux pas du futur centre-ville de la cité contemporaine, un centre-ville qui n’existe pas aujourd’hui de manière satisfaisante. Il y sera question de projets de mixité urbaine et fonctionnelle regroupant commerces, logements, équipements publics et activités de services.

Sur chaque halte, une photographie du site “avant travaux” a témoigné des changements, avancées et transformations réalisés en 10 ans. Ces éclairages ont vocation à être pérennisés par l’installation de bornes sur l’histoire de la ville. Val-de-Reuil n’est pas Rouen, Dieppe, Le Havre ou Paris mais mérite que son histoire, son identité, même récentes, soient partagées et connues des visiteurs comme des habitants.

Cette visite est une marche supplémentaire dans le travail commun entre la Ville Nouvelle et l’Etat vers un PNRU 2 (programme de rénovation urbaine de seconde génération). La prochaine visite préfectorale est déjà inscrite. Elle aura lieu le 24 septembre pour la tenue d’un Comité local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD). Tous les partenaires sociaux, éducatifs et de sécurité de la Ville, services de l’Education Nationale, de la protection judiciaire de la jeunesse, du Conseil général, entre autres, y participeront sous la présidence de M. le Préfet de l’Eure et de Mme la Sous-préfète des Andelys. Les élus des communes voisines, parce que ce travail exige coopération et proximité, seront comme à l’accoutumée associés. La confiance des partenaires de Val-de-Reuil à son égard est pour elle un gage de réussite. L’Etat n’est pas des moindres. Il est, historiquement, le premier partenaire de la Ville.

La rénovation de la gare de Val-de-Reuil peut commencer

La rénovation de la gare de Val-de-Reuil peut commencer

Beaucoup de mails, de lettres, de blogs ont récemment servi de véhicules à des contre-vérités, des inexactitudes, des mensonges sur l’avenir de la gare de Val-de-Reuil. Plus on s’approchait du moment de vérité où ces supercheries et leurs auteurs allaient être démasqués et plus ils s’enfermaient dans l’irréalité, un peu comme ces généraux des âges passés qui manœuvraient des armées sur une carte sans que personne n’ose leur dire qu’elles avaient depuis belle lurette disparu. il n’en demeure pas moins que la rumeur est toujours insidieuse et que certains, ne pouvant imaginer qu’un tel galimatias avait pour raison les élections législatives qui auront lieu dans six mois, se laissaient parfois prendre.

La Région Haute-Normandie a donc dû publier lundi 7 novembre 2011 un communiqué confirmant que la gare de Val-de-Reuil sera intégralement rénovée.

Des points importants sont repris dans ce texte qui confirment ce que disait les partisans du projet : le maintien de la présence humaine aux guichets sera une condition de la signature convention Région-SNCF, la création d’ascenseurs à forte capacité apportera enfin une réponse aux difficultés des mères de familles, des personnes à mobilité réduite, des gens âgés (c’est un programme que la Case ne financera pas), l’hypothèse des escaliers mécaniques est écartée compte tenu de leur coût, des délais qu’ils exigent, de leur dangerosité, de leur non réponse aux justes exigences des personnes handicapées et de leur absence de dimension HQE. L’aménagement des alentours à commencer par les parkings sera fait rapidement. Un plan de financement a été validé qui voit la commune de Val-de-Reuil financer autant cet équipement que RFF, fournir un quart des ressources que consentiront les collectivités situées sur le territoire de l’établissement public intercommunal et participer à deux phases de ce chantier qui en compte trois, comme la Région. La Ville assurera notamment une véritable sécurité à la gare en l’incluant dans son dispositif de vidéo vigilance et en y installant un éclairage neuf.

Les trois conditions pour accélérer la rénovation de la gare sont donc remplies. Elle a désormais un projet, un calendrier et un budget. C’est une excellente nouvelle pour les habitants de toutes les communes de l’agglomération.

Le futur Centre Technique Municipal va voir le jour

Le futur Centre Technique Municipal va voir le jour

Le chantier des “ateliers de Val-de-Reuil”, nouveau centre technique municipal de la commune, est lancé à côté de la gare.

A Val-de-Reuil, ville nouvelle créée en 1975, plus jeune commune de France, où tout était à construire, où par définition la dépendance au service public est forte, des ateliers ont rapidement été construits. Dans l’urgence, ils le furent sur la commune de Léry.

35 ans plus tard la ville a grandi, ses équipes se sont étoffées, les tâches se sont multipliées et diversifiées. Il fallait donc :
• rendre le terrain à Léry, conformément à la demande légitime de son maire Robert Ozeel ;
• offrir aux techniciens de la ville de nouvelles et meilleures conditions de travail, plus adaptées, plus confortables, plus rationnelles ;
• densifier l’aménagement de l’Avenue des Falaises entre le centre-ville rénové, la gare SNCF reconstruite et securisée, un nouveau théâtre de 550 places et des programmes immobiliers (La Chesnaie 3, 60 logements le long de la chaussée des Berges, 30 logements de la SCI La Ferté ou à proximité du collège Pierre Mendès France le futur « éco-quartier ») ;
• poursuivre la démarche locale de préservation de l’environnement en édifiant des bâtiments aux normes HQE équipés de panneaux photovoltaïques.

Tout contribuait à faire de la construction du Centre Technique Municipal une priorité du mandat de l’actuelle municipalité. Cette ambition a amené la Municipalité à retenir le projet de l’architecte américain James Cowey, architecte de renommée internationale du cabinet Studios Architecture. La livraison des travaux est prévue en mai 2012.

Vous êtes sans connexion