Étiquette : avenir

Fermeture du Laboratoire « Pharma » de Janssen-Cilag: Marc-Antoine Jamet monte au créneau

 Après l’annonce de la direction de l’entreprise Janssen de fermer son laboratoire de recherche à Val-de-Reuil, Marc-Antoine Jamet dénonce “une décision brutale, désinvolte et absurde”. Sa réaction :

La direction de l’entreprise Janssen vient de communiquer au comité social et économique de l’entreprise la décision de fermer le laboratoire de recherche pharmaceutique implanté sur son site de Val-de-Reuil.

C’est une décision brutale, désinvolte et absurde.

Brutale, parce qu’elle a été prise unilatéralement, secrètement, sans préavis, ni dialogue, sans recherche d’une solution négociée, en privilégiant à la fois une délocalisation/relocalisation en Belgique et un plan social aux conséquences sévères (puisque toutes les personnes concernées ne se verront pas proposer une évolution dans l’entreprise) et l’exil des salariés et de leurs familles à 600 km de la Normandie, à Beerse. Belge par naissance, européen par capillarité, Janssen reste bien, dans ces méthodes d’un autre âge, la filiale d’un groupe américain, Johnson & Johnson, qui suit une logique d’amélioration de ses résultats financiers et de protection des intérêts américains compréhensible pour ses actionnaires, mais indifférente aux conséquences sociales qu’elle entraîne en France. Il faut songer au choc qu’ont éprouvé les femmes et les hommes directement concernés, l’inquiétude, et l’incertitude qu’ils ressentent pour leur avenir personnel, celui de leurs enfants, mais aussi les doutes que fait germer une telle décision dans l’esprit des prestataires et fournisseurs du laboratoire de recherche également impactés par cette mauvaise décision.

Désinvolte, puisque Jansen-Cilag pratique la politique du coup de force et du fait accompli en ne prévenant les organisations syndicales qu’avec un minimum de préavis et en informant le Maire de la commune victime de cette décision que par un mail et un coup de téléphone 24 heures seulement avant qu’elle soit rendue publique.

20 nouveaux traitements mis au point ici

Absurde enfin parce qu’à l’heure des réseaux numériques, des vidéo-conférences et du télétravail, prétexter la nécessité de rapprocher des salariés – physiquement – sur un unique campus relève de la supercherie. C’est faire peu de cas de l’intelligence et de la compétence des chercheurs rolivalois qui ont été à la l’origine de découvertes majeures. 20 nouveaux traitements ont été mis au point depuis une décennie, dont 3 progrès essentiels sur le VIH, les tuberculoses multi-résistantes, le cancer de la vessie. Des récompenses internationales prestigieuses sont venus saluer leur réussite, dont la désignation du « chercheur européen de l’année » il y a dix ans et le Prix Galien 2016.

Outre la question des emplois et des vies, concernées par ce transfert que rien ne laissait prévoir, c’est une conception de l’avenir industriel, et stratégique de la France dont il s’agit, dans un domaine, l’industrie pharmaceutique, où, les investissements en la matière étant les plus élevés de l’industrie, la recherche est hautement stratégique.

C’est pourquoi j’ai décidé :

  1. d’apporter mon soutien plein et entier aux salariés de l’entreprise,
  2. de demander la solidarité des élus du département et de la région, ainsi que des membres du Gouvernement originaires de notre territoire
  3. de saisir sans attendre le nouveau préfet de l’Eure M. Jérôme Filippini,
  4. de demander l’intervention immédiate de M. Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances, si régulièrement attaché dans ses propos à l’indépendance industrielle et à la souveraineté économique de notre pays, de Mme Agnès Pannier-Rusacher, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, en qui j’ai confiance, et de Mme Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, tous dépositaires de l’intérêt national et que je sais attentifs à ces questions,
  5. d’exiger d’être reçu par la direction générale de l’entreprise pour examiner les compensations qui doivent se diriger vers le site de Val-de-Reuil.

Val-de-Reuil reste un des territoires les plus dynamiques de Normandie, le premier producteur de richesses, d’emplois et de brevets de l’Eure, une Ville où Jansen-Cilag compte encore près de 500 salariés et un centre de recherche mondialement performant en cosmétique sur un site dont le nombre des salariés progresse.

Cependant, même s’il ne concerne que 5% des effectifs, le plan de sauvegarde de l’emploi, évoqué par la direction du groupe Johnson & Johnson, loin d’apaiser mes craintes, me remplit d’inquiétude et renforce ma détermination à défendre les salariés concernés, comme je l’ai toujours fait, mais aussi à me battre pour que reste sur le sol français une structure intellectuelle et industrielle indispensable dans un secteur primordial pour notre pays et ses habitants : la santé.

Partagez :

Crée ta boîte : la solution sur mesure

Le dispositif Crée ta boîte a organisé une session de speed-meeting au Factory sport Café. Rencontre avec ces porteurs de projets plein d’enthousiasme.

Chaque année, le dispositif Crée ta boîte multiplie les actions en faveur de l’accompagnement à la création d’entreprise. Récemment, l’ambiance était à la fois studieuse et conviviale au Factory sport Café où entrepreneurs, porteurs de projets et chefs d’entreprise s’étaient réunis pour un atelier de speedmeeting. « Vous avez deux minutes pour vous présenter et ensuite vous passez à la personne suivante », explique Fabien Dégand, chargé de mission Initiative Eure à la douzaine d’entrepreneurs, porteurs de projet et chefs d’entreprise présents ce jour- là. Une consigne à laquelle la douzaine de participants dont la moitié issus de la Ville n’ont pas manqué de respecter à la lettre, avec le sourire et le plaisir d’échanger chacun sur leur activité.

Faciliter la vie des jeunes créateurs

Un moment convivial pour partager son expérience

« L’idée est de créer des temps d’échange où chacun peut faire part de ses expériences, de son réseau, s’entraider collectivement pour la réussite de tous », indique Dieynaba N’Game, manager de centre-ville rappelant l’essence et les objectifs de ce dispositif lancée en 2018 par la Ville de Val-de-Reuil pour faciliter la vie des jeunes entrepreneurs en devenir.

« L’objectif est d’augmenter le taux de création d’entreprises et de renforcer la pérennité de ces dernières à travers l’appui de partenaires spécialisés comme l’ADIE, Initiative Eure, Haute-Normandie Active ou encore l’institut du Créateur/repreneur d’entreprises ».

Un accompagnement sur mesure 

Le Résultat ? C’est une boîte à outils sur-mesure pour tous ceux qui souhaitent un jour franchir le pas et se lancer dans le monde de l’entreprenariat. « Aujourd’hui les créateurs ont simplement besoin de pousser la porte de la maison des Projets pour bénéficier de conseils personnalisés, de formations, d’une mise en réseau, des rendez-vous individuels de suivi, de réunions collectives… ». Une aide pour laquelle les jeunes entrepreneurs et porteurs de projets rolivalois n’ont pas hésité.

Zoom sur les porteurs de projets et créateurs d’entreprises Rolivalois

Graziella Pimont – les ateliers de Grazie

Graziella Pimont a créé les ateliers de Grazie
Graziella Pimont a lancé es ateliers de Grazie, son activité de créations pour les enfants

Passionnée depuis une dizaine d’année par la couture, Graziella a décidé de monter sa micro-entreprise Les Ateliers de Graziella  qui propose aux enfants de laisser libre cours à leur imagination à travers la création d’un ensemble de pièces allant des coussins en forme de cœur aux colliers de fleurs et bien d’autre encore. « Les enfants peuvent aussi venir avec leurs envies, leurs idées», précise cette jeune entrepreneur faisant part d’une formation amorcée en ce début d’année afin de proposer ses cours par la suite aux adultes.

Les Ateliers de Grazie – 36, Voie Frédégonde, Val-de-Reuil. Rens. 06 71 04 90 41 ou lesateliersdegrazie@gmail.com

Rose Bakang (Pouhé)

Rose Bakang
Rose Bakana va créer son entreprise de consulting tournée vers les Etats-Unis

Après avoir voyagé aux quatre coins du monde dans le cadre de son travail pour une grande société spécialisée dans la sécurité, la certification et les audits de contrôles de qualité, Rose Bakang a décidé de quitter son poste de « business developpement manager », il y a un peu plus d’un an afin de pouvoir se rapprocher de sa famille et aussi d’amorcer son envie de voler de ses propres ailes.

« Je souhaite créer un bureau de consulting, conseil, accompagnement et stratégie pour les entreprises souhaitant s’implanter aux États-Unis », explique celle qui a tissé à travers ses expériences professionnelles un réseau de partenaires à travers le monde. Et qui espère lancer son aventure d’ici la fin de l’année.

Nadège Brocard- les créations de Nedgie et Flo

Nadège Brocard
Nadège Brocard crée des objets faits main et sur mesure.

Passionnée par la création, la mode, le design et « tout ce qui rend beau », Nadège Brocard a lancé, il y a un peu plus de 4 ans, son auto-entreprise les créations de Nedgie et Flo qui propose un ensemble d’objets fait main et sur mesure pour vous amener un peu de couleur et de magie dans les quotidien et les foyers de ses contemporains. En effet, derrière l’enseigne se cache un ensemble de trésors, des créations uniques allant du savon au faire-part, produits artisanaux, déco d’intérieur, produits cosmétiques, tableau et bien d’autres encore.

*Rens. https://www.lescreationsdenedgieetflo.com/ Tel : 06 66 29 48 76

Chantal Bizon – Bureau connecté

Chantal Bizon, assistante administrative indépendante

Conjuguer vie familiale et professionnelle : c’est le défi que s’est lancé Chantal Bizon, qui suite à un licenciement économique a décidé de se lancer comme assistante administrative indépendante. « Je propose à distance ou sur site de faire toutes les tâches qui incombe à un service administratif comme les devis, les facturations, les relances, suivies de données, de ventes, courriers… », explique cette jeune entrepreneur, qui avec plus de 20 années passées dans le monde de l’administratif, maîtrise à la perfection tout type de logiciels informatiques comme Word, Excel, Office, Publisher… « Je propose mes services notamment aux jeunes et petites entreprises qui n’ont pas de personnel affilé à l’administratif ». Une démarche qui ne manque pas de séduire et qui permet à Chantal Bizon, aujourd’hui de conjuguer sa vie professionnelle et familiale en parfaite harmonie.

*Rens. Tel : 06 35 19 05 80 – E-mail : c.bizon@bureau-connecte.net  site : http://bureau-connecte.net/

Claude Machuret – L’Atelier de Cléa 276

Claude Machuret s’apprête à créer son entreprise de retouche et conception d’objets.

Avoir son propre atelier de création, c’est une idée qui fait son chemin depuis 4 – 5 ans dans la tête de Claude Machuret. Une rolivaloise qui s’apprête à lancer d’ici le printemps prochain L’atelier de Cléa 276, une micro-entreprise spécialisée dans la retouche et la confection d’objets en tous genres. « Je propose de réaliser des petites confections du quotidien comme les pochons pour les légumes frais, des lingettes démaquillantes lavables, des petits sacs en tissu pour lutter contre le gaspillage », explique cette dame tombée dans le monde de la couture depuis sa plus tendre enfance. « Je peux aussi m’adapter à toutes demandes spécifiques faite par ma clientèle », conclut Claude Machuret, qui souhaite faire rimer activité économique avec engagement pour l’environnement.

Alexandra Dondeyne – Alexandra Parthena

Alexandra Dondeyne, bientôt créatrice de robes de mariées écologiques.

Tombée dans le monde de la couture et du stylisme à l’adolescence, Alexandra Dondeyne s’apprête à lancer prochainement sa propre marque de robes de mariée écologiques, Alexandra Parthena. « J’ai toujours eu cette idée dans un coin de ma tête depuis mes études en couture et stylisme », confie cette Rolivaloise, qui suite à son licenciement pour une grande enseigne de prêt à porter, a décidé de franchir le pas et de se lancer dans l’aventure. « Je souhaite créer des robes de mariée accessible, dans une démarche écologique et réutilisable », précise cette Rolivaloise qui est titulaire d’un bac pro en artisanat et métier d’art ainsi que d’un CAP en chapellerie, lingerie, corsetterie. « L’idée de travailler à partir de produits naturels comme le lin, la soie, le satin…, de faire travailler les circuits courts mais aussi à travers le design des robes, de pouvoir, une fois la cérémonie passée, les adaptées facilement en robe du quotidien ». Le lancement est prévu pour septembre 2020.

Mode d’emploi

Crée ta boîte s’adresse aux Rolivalois de plus de 18 ans, issus du périmètre QPV (quartier politique de la Ville). Vous êtes intéressés ? Prenez contact avec Dieynaba N’Game et rendez-vous à la Maison des Projets. *Rens. : Dieynaba N’Game – 02 32 09 51 34

Par courriel
[contact-form-7 id=”38059″ title=”V4_Cree_ta_boite”]

L’emploi sur notre site

 

Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? La Ville de Val-de-Reuil accueille en son sein des stagiaires. Malheureusement le nombre de places ...
Lire La Suite…
Carte de Val-de-Reuil

Vie économique : Les commerces, entreprises artisanales et industrielles

Créée en 1975 entre Seine et Eure, rebaptisée Val de Reuil en 1985, la cité rolivaloise, maintenant quatrième ville du ...
Lire La Suite…
Forum de l'emploi 2019

L’emploi

Nos actualités concernant l'emploi ...
Lire La Suite…

 

L’actualité de l’emploi

 

Transdev forme ses futurs conducteurs de cars

Transdev tiendra une réunion d’information au CCAS, le lundi 12 octobre prochain à 14h00 pour présenter sa formation diplômante de ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

Chargé(e) de missions auprès du Directeur Général des Services (h/f)

Cadre d'emploi : Attaché/ Attaché principal Enjeux et Missions Sous la responsabilité du Directeur Général des Services, vous assurez un ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

EDUCATEUR SPORTIF (H/F)

Cadre d'emploi : Éducateur Sportif spécialité Activité Aquatique Enjeux et Missions Rattaché(e) à la Direction Culture, Evènementiel, Sports, sous la ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AGENT ADMINISTRATIF SERVICE LOGEMENT DU CCAS (H/F)

Cadre d'emploi : Adjoint administratif Enjeux et Missions Sous l’autorité du Directeur du CCAS, vous accueillez les administrés, identifiez la ...
Lire La Suite…
Partagez :

Classes dédoublées : des résultats prometteurs

12 élèves par classe en CP et CE1 : c’est le quotidien des écoliers rolivalois dans six des sept écoles de la ville. Aux Cerfs-Volants vendredi, l’inspecteur d’académie en personne est venu mesurer l’impact des classes dédoublées. Rencontre.

Qu’ils soient à Coluche, à Jean Moulin, aux Dominos, au Pivollet, à Louise Michel ou aux Cerfs-Volants… tous les petits Rolivalois de CP et CE1 ont un point commun : ils apprennent à lire, à écrire, à compter dans des classes de 12 élèves. Un dispositif progressivement mis en place depuis la rentrée 2017 dans un seul but : favoriser la réussite de tous les enfants.

Deux ans plus tard et alors que les dernières classes rolivaloises viennent tout juste d’être dédoublées, les résultats semblent déjà prometteurs. C’est en tout cas le constat qu’a pu faire vendredi Laurent Le Mercier, directeur académique des services de l’Education Nationale de l’Eure (DASEN), en poussant les portes de l’école des Cerfs-Volants.

Plus d’autonomie, moins de décrochage

Plus d'autonomie, moins de décrochage, des acquis plus solides... les classes dédoublées semblent porter leurs fruits
Plus d’autonomie, moins de décrochage, des acquis plus solides… les classes dédoublées semblent porter leurs fruits

Dans sa classe de CE2, Mélody Dehais affichait un enthousiasme débordant. Ses 25 élèves ont bénéficié, les deux années précédentes,  du dispositif à 12 élèves en CP comme en CE1. « Ce dispositif les a vraiment poussés vers le haut. La différence de niveau est énorme avec les classes précédentes qui n’avaient pas bénéficié du dédoublement ». Des enfants plus autonomes, des acquis plus solides, moins de décrochage… autant de bénéfices que les petits groupes ont permis d’ancrer pour l’avenir.

Même constat quelques minutes plus tard, dans la classe de Franck Sissaoui, enseignant de CE2-CM1. « Avec le fonctionnement antérieur, les élèves fragiles auraient inévitablement décroché. Là, la permanence des acquis est beaucoup plus grande et ils ont tous envie de travailler ». Plus étonnant, le retour en classe de 20 ou 25 élèves en CE2 n’a semble-t-il pas posé de soucis aux enfants… « Le climat de la classe est apaisé. Ils sont à l’aise sur les méthodes ».  

La dynamique confirmée

Visite de l'école en compagnie de Marc-Antoine Jamet
Visite de l’école en compagnie de Marc-Antoine Jamet

Des témoignages qui ravissent Laurent Le Mercier, convaincu de l’intérêt de ce dispositif mis en place par le Ministère de l’Education Nationale. « Nous constatons la même dynamique à l’échelle départementale sur l’éducation prioritaire », se réjouissait-il vendredi tout en félicitant les enfants pour leur travail et leur motivation.

Du côté de la Ville qui a déployé les grands moyens pour accompagner ce dédoublement, l’heure est également à la satisfaction. Depuis deux ans en effet, d’importants travaux ont été réalisés dans les écoles pour mettre à disposition des enseignants et des élèves des locaux adaptés à ce nouveau fonctionnement en petits effectifs : aménagement et équipement de nouvelles salles, installation de cloisons pour diviser les classes. « Tout a été mis en œuvre pour que les élèves concernés disposent des conditions optimales pour suivre leur scolarité. Pour cela, nous avons investi plusieurs centaines de milliers d’euros depuis 2017 ».

A la rentrée 2020, de nouvelles classes – de Grande Section de maternelle cette fois – seront dédoublées à Val-de-Reuil. Si bien que d’ici un an, toutes les classes de Grande Section, CP et CE1 des écoles de la ville situées en éducation prioritaire bénéficieront de ce nouveau dispositif.

Les actus jeunesse à Val-de-Reuil

1000 MASQUES INCLUSIFS : FAIRE BARRAGE AU VIRUS SANS QUE LE MASQUE NE SOIT UNE BARRIÈRE

La Ville a remis 300 masques inclusifs aux enseignants, ATSEM, AVS, personnels de crèche, agents d’accueil municipaux et CCAS. Sept ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…

La musique au cœur des écoles !

Près de 300 enfants des écoles rolivaloises ont assisté à la représentation musicale « Où tu vas comme ça ? ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…

6-15 ans : à chaque semaine, son stage pendant tout l’été !

Il n'est pas trop tard pour inscrire vos enfants sur les nombreux stages à la semaine proposés tout l'été à ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AUXILIAIRE DE PUERICULTURE DIPLOME (E) D’ETAT (H/F)

Si vous souhaitez déposer une candidature spontanée suivez ce lien. AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE DIPLÔMÉ (E) D’ETAT (H/F) - poste à ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Dès 7h30 le matin, les enfants peuvent être accueillis au centre de loisirs de la Trésorerie

Accueillir les enfants des soignants, coûte que coûte !

Le service de garde pour les enfants des professionnels de santé et des forces de l'ordre s'organise à Val-de-Reuil. Reportage ...
Lire La Suite…

L’enfance et la Jeunesse à Val-de-Reuil

petite enfance crèches enfance jeunesse

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
L’éducation et la formation : une priorité de tous les instants

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…
Partagez :

27 avril : portes ouvertes au CFA

Le CFA de Val-de-Reuil ouvre ses portes au public, pour la troisième journée de l’année, ce samedi 27 avril. Venez découvrir ses formations de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00 !

Après une première journée portes ouvertes en février, une deuxième en mars, le CFA de Val-de-Reuil ouvre à nouveau ses portes aux visiteurs ce samedi 27 avril. L’occasion daccueillir les jeunes et/ou leurs parents, les informer sur les différentes formations possibles et répondre à toutes les questions sur l’apprentissage, l’orientation professionnelle et les métiers proposés au CFAie.

Le CFAie propose 28 formations par apprentissage dans des secteurs tous azimuts : fleurs, coiffure, mécanique, métiers de bouche, vente…

Au cours de cette journée, chacun pourra découvrir les locaux, les différents Pôles et leurs laboratoires / ateliers… mais aussi rencontrer les formateurs, échanger avec les apprentis et participer aux différentes animations des pôles métiers :

  • –  Pôle Coiffure : des démonstrations « Barber » et Chignons au salon d’application
  • –  Pôle Mécanique Automobile : la présentation d’un projecteur 3D
  • –  Pôle Boucherie-Charcuterie : des démonstrations de techniques et vitrines, en 
présence d’Armand CHERON, médaillé d’excellence aux Olympiades des métiers en décembre 2018
  • –  Pôle Cuisine et Restauration : une activité « Lunettes immersives » sur les métiers de 
la salle, un jeu des 7 épices, un atelier « Fais ta crêpe » et quizz
  • –  Pôle Fleurs : exposition du concours Clayrton’s, scénographie de l’atelier fleuriste
  • –  Pôle Boulangerie-Pâtisserie : démonstration en montage de choux, atelier sucre, 
entraînement MAF
Le CFA avait fait fureur au forum de l’emploi le 28 mars

Ce qu’en dit le directeur, Patrice Pierre :

« Les équipes du CFA poursuivent une mission qui consiste à faire grandir chaque jeune dans sa dimension professionnelle et humaine. Le CFA est l’un des plus importants CFA de France et il le prouve à travers ses 85% de réussite aux examens et son excellent taux d’insertion professionnel. Nous serons heureux d’accueillir les candidats et leurs familles pour faire aboutir leur projet de formation et pour les accompagner dans la recherche d’une entreprise. »

Le CFA : comment ça marche ?  

Le CFAie propose 28 formations par apprentissage dans les secteurs des métiers de la boucherie-charcuterie-traiteur, de la boulangerie-pâtisserie-chocolaterie, de la fleur, de la mécanique automobile, de la coiffure, de la vente et des métiers de la restauration.

La gouvernance du CFAie est assurée par la CCI Portes de Normandie, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Eure ainsi que par les organisations professionnelles.

Le CFAie se situe par sa taille parmi les plus importants CFA de France. Il forme chaque année plus de 1700 apprentis. 1250 apprentis fréquentent les transports mis à leur disposition par le CFAie.

Le CFAie dispose également d’un internat qui accueille 650 jeunes chaque année.

Pour plus d’informations sur le CFAIE voir leur site

Partagez :

Premier job, premier salaire pour 12 lycéens

Pendant toutes ces vacances de printemps, 12 lycéens ont troqué leur sac de cours pour s’initier aux travaux de peinture dans le cadre des chantiers jeunes. A la clé, leur premier salaire.

Ils sont 12… 12 lycéens de Marc Bloch à avoir choisi de faire une croix sur leurs vacances de printemps. A la place, ces jeunes Rolivalois, âgés de 16 et 17 ans, ont préféré goûter leur première expérience professionnelle : deux semaines de chantiers jeunes au service de la ville.

« Pendant 15 jours, ils sont affectés à différents travaux de peinture sur les espaces publics mais aussi dans les équipements, les cages d’escalier… », indique Mohamed Atif, responsable du service médiation, en charge des chantiers jeunes.

“On apprend plein de choses”

Véritable action citoyenne: les jeunes sont mobilisés sur leur cadre de vie
Véritable action citoyenne: les jeunes sont mobilisés sur leur cadre de vie

Pas de répit donc pendant ces deux semaines de labeur à l’issue desquelles les jeunes décrocheront leur premier salaire. « C’est chouette ce chantier, glisse Norine, 17 ans, en affichant un large sourire. On apprend plein de choses, on travaille dans une bonne ambiance et on gagne un peu d’argent. Je ne regrette pas du tout d’avoir postulé ».

Comme elle, Galaad, Valentin, Myriam et les autres enfilent chaque matin leur tee-shirt et leur casquette estampillés « chantiers jeunes » et se retrouvent dès 8h30 pour découvrir leur mission du jour.

Des missions tous azimuts

Coup de neuf au théâtre de l'Arsenal grâce aux 12 lycéens mobilisés
Coup de neuf au théâtre de l’Arsenal grâce aux 12 lycéens mobilisés

Une chose est sûre, le petit groupe n’a pas chômé au fil des heures, au fil des jours : travaux de peinture au théâtre de l’Arsenal, dans une cage d’escalier de Jeune Rue, dans un appartement de l’Espages, sur la voûte de la mairie, la façade de l’Araca… avant de clore le chantier par des opérations de traçage de places de stationnement sur plusieurs parkings rolivalois.

Demain, vendredi, ces 12 jeunes pourront donc quitter la mairie, fiers du travail accompli pendant ces vacances peu ordinaires ! Après un week-end prolongé de repos bien mérité, ils reprendront dès mardi le chemin du lycée.

Comment postuler

Dès le début de l’été, une trentaine d’autres jeunes prendront le relais sur les « chantiers jeunes » pour trois semaines chacun de découverte professionnelle.

Organisés à chaque période de vacances, ces chantiers sont exclusivement destinés aux Rolivalois de 16 à 18 ans. Pour postuler, une seule démarche : adressez une lettre de motivation à Monsieur le Maire.

Infos complémentaires

Pour tout renseignement, contacter le 02 32 09 51 41.

Diagnostic en marchant

Le Pôle Médiation-Gestion Urbaine Sociale de Proximité (GUSP)

La médiation est un lien essentiel entre le service public et les habitants. A Val-de-Reuil où 50% de la population a moins de 25 ans, où plus de 60 nationalités se côtoient, où les travaux ont rénové la ville depuis plus de 15 ans, la cohésion sociale est renforcée par cet effort de médiation, qu’elle soit intergénérationnelle, intercommunautaire ou urbaine dans le cadre des chantiers du renouvellement urbain. Elle favorise le lien social et le vivre ensemble dans les différents quartiers de la ville. Le Pôle Médiation-GUSP intervient par : -La médiation sociale de proximité : médiation et diagnostic de pré-état des lieux -La gestion urbaine sociale de proximité : diagnostic en marchant et chantiers jeunes La médiation La médiation ...
Lire La Suite…
Partagez :

Emploi : le forum de tous les records !

Le forum de l’emploi 2019, organisé ce jeudi à Jesse Owens, aura été celui de tous les records : Record d’exposants, record de visiteurs, record d’offres d’emplois proposées…

 

 

Ils sont venus de partout : de Val-de-Reuil, de l’ensemble de l’agglomération, de la région d’Evreux, de Rouen… Autant de visiteurs qui, pour rien au monde, n’auraient voulu manquer ce rendez-vous avec l’emploi. Il faut dire que ce 5eforum rolivalois dédié à l’emploi, la formation et l’orientation avait de quoi séduire son public : près de 200 entreprises et organismes de formation réunis le temps d’une journée avec dans leur besace plus de 700 offres d’emploi !

 

4800 visiteurs : record pulvérisé !

 

De la logistique à la pharmacie, des métiers du luxe aux transports, en passant par l’automobile, les espaces verts ou encore l’aide à la personne… la grande majorité des métiers du territoire, et bien au-delà même, recrutaient ce 28 mars.

Pas étonnant donc que plus de 4 800 visiteurs aient poussé la porte du stade Jesse Owens, pour ce plus grand rendez-vous de l’emploi du département, CV et lettres de motivation à la main pour la plupart. « Ce forum nous permet d’avoir une vision d’ensemble sur ce qui se fait dans le coin », témoignent Caroline et Céline, deux sœurs jumelles. Nous venons deux de finir notre bilan de compétences dans l’optique d’une reconversion. En ce sens, ce forum nous permet de nous tenir informer sur les formations et métiers proposés. Si on peut décrocher un travail, ce serait royal ! »

Comme elles, Kompheak, un Rolivalois de 21 ans, attendait beaucoup de ce forum. « C’est une opportunité pour moi qui suis étudiant en école de commerce. Il me permettra, je l’espère de trouver une alternance auprès d’une entreprise présente sur le site. »

Et pendant que jeunes et moins jeunes déambulaient de stands en stands, en quête d’un précieux sésame, pendant que les 1500 collégiens présents découvraient la vaste palette de formations proposées dans la région, les apprentis du CFA assuraient le spectacle en proposant des démonstrations de leur talent et savoir-faire culinaire, floral, en coiffure ou en mécanique…

Au final, cette édition 2019 restera sans aucun doute comme un excellent cru. Grâce aux nombreuses entreprises mobilisées, grâce à la qualité de l’organisation, grâce à cette déferlante d’offres d’emploi proposées au fil de la journée. “Je n’aurai qu’un seul mot : merci”, tenait à indiquer Marc-Antoine Jamet. “Merci à toutes les entreprises : sans elles, pas de forum, pas d’économie. Celles qui ne sont pas là aujourd’hui ont tort car il n’y a pas d’entreprise sans territoire, sans enracinement, sans adresse”. 

 

Un plan d’actions pour l’emploi

 

Avant de quitter le stade ce jeudi, le maire de Val-de-Reuil a par ailleurs souhaité poser les jalons d’un plan d’actions en faveur de l’emploi.

  • Il faut que nous prenions notre bâton de pélerin pour demander au président de la Région d’installer des formations à Val-de-Reuil”. 
  • Alors que Schneider Electric prévoit de créer un CFA privé, Marc-Antoine Jamet compte peser de tout son poids, avec le soutien de l’agglomération, espère-t-il, pour que celui-ci soit implanté à Val-de-Reuil.
  • Il souhaite enfin que le Pôle Pharma puisse proposer des formations ici à Val-de-Reuil pour accompagner les entreprises pharmaceutiques du territoire.

Anne Frakowiak-Jacobs, sous-préfète de l’Eure, rejoint Marc-Antoine Jamet sur la nécessité de mettre l’accent sur la formation. “Elle est capitale et essentielle. Mais pour être efficace, elle doit être parfaitement adaptée au territoire”. 

Personne aujourd’hui ne le contestait : la bataille sera encore longue mais pour Bernard Leroy, président de l’Agglomération,  “il est indispensable de jouer collectif dans ce combat pour l’emploi. C’est comme cela qu’on y arrivera”. 

 

Le forum de l’emploi et des métiers à Val-de-Reuil

Le Forum de l’Emploi et la Rolivaloise reportés

Communiqué de Marc-Antoine Jamet, maire de Val-de-Reuil, président de la commission des finances de la Région Normandie  Reports du forum ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°12 Avril - Mai - Juin 2019

Val de Reuil_Infos N°12 Avril – Mai – Juin 2019

En une de ce numéro : Le Conseil des Sages ouvre une nouvelle page - Les Seniors rolivalois appelés aux ...
Lire La Suite…

Emploi : le forum de tous les records !

Le forum de l’emploi 2019, organisé ce jeudi à Jesse Owens, aura été celui de tous les records : Record d’exposants, ...
Lire La Suite…
4000 visiteurs au forum des métiers de Val-de-Reuil

Le forum des métiers attire les foules

Affluence record hier au 4e forum des métiers, de l’emploi et de la formation : 4000 visiteurs sont venus à la ...
Lire La Suite…
3ème forum des métiers - 2017

Ruée sur le forum des métiers

Énorme succès du forum des métiers et de la formation ce mardi au stade Jesse Owens. Les visiteurs ont afflué ...
Lire La Suite…

Tous au Forum des Métiers le 4 avril

Près de 120 entreprises du territoire seront présentes au 3e Forum des métiers et de la formation organisé, mardi 4 ...
Lire La Suite…

L’emploi à Val-de-Reuil

Transdev forme ses futurs conducteurs de cars

Transdev tiendra une réunion d’information au CCAS, le lundi 12 octobre prochain à 14h00 pour présenter sa formation diplômante de ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

Chargé(e) de missions auprès du Directeur Général des Services (h/f)

Cadre d'emploi : Attaché/ Attaché principal Enjeux et Missions Sous la responsabilité du Directeur Général des Services, vous assurez un ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

EDUCATEUR SPORTIF (H/F)

Cadre d'emploi : Éducateur Sportif spécialité Activité Aquatique Enjeux et Missions Rattaché(e) à la Direction Culture, Evènementiel, Sports, sous la ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AGENT ADMINISTRATIF SERVICE LOGEMENT DU CCAS (H/F)

Cadre d'emploi : Adjoint administratif Enjeux et Missions Sous l’autorité du Directeur du CCAS, vous accueillez les administrés, identifiez la ...
Lire La Suite…
Partagez :

Forum des métiers : des centaines d’emplois déjà en ligne

Près de 200 entreprises et partenaires de l’emploi seront rassemblés le jeudi 28 mars au stade Jesse Owens, pour le 5ème Forum de l’emploi, des métiers, de la formation et de l’orientation. Dimension essentielle de l’édition 2019 : plus de 500 emplois – consultables en ligne depuis le 11 mars sur salonenligne.pole-emploi.fr – seront proposés sur place. Une chance supplémentaire pour les milliers de visiteurs, toutes générations confondues, attendus de 9h00 à 17h00, de retrouver le chemin de l’emploi.  

La Ville de Val-de-Reuil fait de la lutte contre le chômage une priorité absolue ! Pour concrétiser davantage encore ce mot d’ordre de l’équipe municipale, le service communal de l’emploi s’est mobilisé pour mettre sur pied, en collaboration avec l’Agglomération Seine-Eure, un grand rendez-vous consacré à l’emploi.

Pour sa cinquième édition, jeudi 28 mars, au stade Jesse Owens, près de 200 entreprises et partenaires de l’emploi issus de très nombreux secteurs d’activités ont d’ores et déjà confirmé leur participation.Cette affluence prouve à quel point ce forum de l’emploi, des métiers, de la formation et de l’orientation, cofinancé par la Ville, l’Agglomération, la Région et l’État, est devenu un événement incontournable pour les professionnels qui recherchent des salariés comme pour ceux qui recherchent un emploi.

Concilier l’offre et la demande

 

Cette rencontre exceptionnelle – qui allie solidarité, efficacité et proximité – permet, en effet, chaque année, de familiariser ses visiteurs avec la très vaste palette des métiers présents sur la ville, ainsi que sur le territoire de l’Agglomération ou aux alentours.

 

Forum de l'emploi

 

2019 ne dérogera pas à la règle : de la logistique à la cosmétique, de la pharmacie aux métiers du luxe, des transports au BTP en passant par les espaces verts, la métallurgie, l’automobile, le numérique, l’interim ou encore les services à la personne…, de très nombreuses entreprises se sont spontanément mobilisées pour donner encore plus d’envergure à ce 5rendez-vous de l’emploi Seine-Eure. Parmi elles : Aptar, Carlo Erba, le groupement d’entreprises de la cosmetic valley, Hermès Parfum, Hermès Maroquinerie, Burger King, Mac Donald’s, Big Mat, Renault, transports Hirsch, Valdepharm, Candor, Auchan, Altitude Infrastructure, Manoir Industries, LVMH, le Jardin d’acclimatation… et bien d’autres encore.

Parce que, aujourd’hui, la plus jeune commune de France abrite plus de 11 000 emplois, souvent qualifiés, dans une très grande diversité de métiers, ce rendez-vous est d’autant plus essentiel que cette formidable dynamique économique ne profite pas suffisamment aux habitants du territoire, en raison souvent de l’inadéquation entre les postes proposés et les compétences des demandeurs d’emploi locaux, mais aussi parce que les sociétés présentes se dirigent trop souvent pour recruter vers les bassins d’emplois de Rouen ou Paris.

500 postes à pourvoir

 

Quels sont les métiers du territoire ? Comment peuvent-ils s’intégrer dans un projet professionnel ? Comment bien se former pour accéder à ces métiers ? C’est à ces questions et bien d’autres que le forum rolivalois, qui accueillera également de nombreux organismes de formation, pourra répondre.

 

Par-dessus tout, ce rendez-vous sera plus que jamais une véritable locomotive vers l’embauche. Un mois avant l’événement, plus de 500 postes à pourvoir parmi les entreprises présentes au forum ont déjà été enregistrés: ils englobent tous types de qualifications, de contrats, de domaines d’activités (restauration, automobile, maroquinerie, aide à la personne, logistique, espaces verts, cosmétiques, pharmacie…). Si bien que de nombreux visiteurs, quels que soient leur parcours, leur projet, leurs compétences, pourront retrouver le chemin de l’emploi après leur passage à Jesse Owens le 28 mars.

Des offres déjà en ligne

En attendant, dans une volonté d’efficacité et avec un objectif de résultats, la majorité des offres est disponible depuis le 11 mars sur salonenligne.pole-emploi.frLes candidats peuvent  immédiatement postuler via internet en déposant leur CV et lettre de motivation tandis qu’un espace spécifique dédié aux entretiens de recrutement sera aménagé, à l’écart de l’agitation de la foule.

 

Tous différents, tous compétents !

 

« Tous différents, tous compétents ». Ce slogan symbolique, le forum de l’emploi l’a fait sien au fil du temps. Ainsi, parce que le handicap ne doit pas être un frein à l’emploi, un véritable village sera consacré, cette année encore, à l’accompagnement des personnes en situation de handicap. Des entreprises adaptées, centres de formations et associations spécialisées y seront rassemblés.

Pour la seconde année consécutive, l’événement rolivalois ne fera plus qu’un avec le forum de l’orientation de la vallée de l’Andelle, rendez-vous organisé pendant de longues années par la Mission Locale, en partenariat avec l’Education Nationale, à Romilly sur Andelle. Au total, ce sont près de 1500 élèves de 3ème des collèges de Val-de-Reuil, Louviers, Pont de l’Arche et la Vallée de l’Andelle (Romilly et Fleury sur Andelle)qui pousseront la porte du forum.

L’occasion pour ces élèves d’affiner leur projet, de découvrir les différentes filières et formations proposées dans la région, de rencontrer un grand nombre de professionnels.

Ce qu’en dit Marc-Antoine Jamet

« Grâce à Géraldine Deliencourt-Godefroy, élue et chef d’entreprise, nous menons sans relâche la guerre pour l’Emploi. Sous son impulsion, avec l’aide de nos fonctionnaires du CCAS, la plus jeune commune de France est l’une des rares à disposer d’un service municipal de l’emploi, guichet de proximité que je crois très efficace. Moi-même, je reçois chaque samedi de nombreux jeunes à la recherche d’un stage ou d’un premier job. Je mets mon réseau à leur service.

Ce 5eforum de l’emploi et de la formation est donc pour la Ville de Val-de-Reuil un axe fort d’une politique continue et déterminée au service des habitants. Il faut que les entreprises de notre territoire se mobilisent concrètement, massivement, résolument, à nos côtés, pour aider les Rolivalois.

On ne peut, quand on est implanté dans une commune, rester indifférent ou insensible à sa situation sociale. C’est un devoir. Notamment pour les plus grands. Sans cela la responsabilité citoyenne des entreprises ne serait qu’un vain mot. Lutter contre le chômage en synergie avec les différents partenaires et les entreprises mobilisés est une priorité absolue.

Aujourd’hui, les efforts collectifs effectués pour améliorer la situation des Rolivalois portent leurs premiers fruits. Même si 1100 d’entre nous sommes toujours à la recherche d’un emploi, le taux de chômage diminue.

Le Forum des métiers et de la formation aura lieu le jeudi 28 mars 2019 de 10h00 à 18h00 au stade Jesse Owens à Val-de-Reuil. Il est gratuit et ouvert à tous.

L’actualité de l’emploi à Val-de-Reuil

Transdev forme ses futurs conducteurs de cars

Transdev tiendra une réunion d’information au CCAS, le lundi 12 octobre prochain à 14h00 pour présenter sa formation diplômante de ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

Chargé(e) de missions auprès du Directeur Général des Services (h/f)

Cadre d'emploi : Attaché/ Attaché principal Enjeux et Missions Sous la responsabilité du Directeur Général des Services, vous assurez un ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

EDUCATEUR SPORTIF (H/F)

Cadre d'emploi : Éducateur Sportif spécialité Activité Aquatique Enjeux et Missions Rattaché(e) à la Direction Culture, Evènementiel, Sports, sous la ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AGENT ADMINISTRATIF SERVICE LOGEMENT DU CCAS (H/F)

Cadre d'emploi : Adjoint administratif Enjeux et Missions Sous l’autorité du Directeur du CCAS, vous accueillez les administrés, identifiez la ...
Lire La Suite…

L’emploi à Val-de-Reuil

Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? La Ville de Val-de-Reuil accueille en son sein des stagiaires. Malheureusement le nombre de places ...
Lire La Suite…
Carte de Val-de-Reuil

Vie économique : Les commerces, entreprises artisanales et industrielles

Créée en 1975 entre Seine et Eure, rebaptisée Val de Reuil en 1985, la cité rolivaloise, maintenant quatrième ville du ...
Lire La Suite…
Forum de l'emploi 2019

L’emploi

Nos actualités concernant l'emploi ...
Lire La Suite…

Adresser un courriel à la cellule Emploi de Val-de-Reuil

[contact-form-7 id=”38388″ title=”V4_poleemploi_ccas”]
Partagez :

Visite guidée insolite avec les nouveaux enseignants

Une quinzaine de nouveaux enseignants à Val-de-Reuil ont profité ce mercredi d’une visite commentée insolite de la ville. Pendant 3 heures, le maire en personne avait enfilé la casquette de guide.

Une quinzaine d'enseignants a découvert la ville entourés d'un guide hors pair : Marc-Antoine Jamet
Une quinzaine d’enseignants a découvert la ville entourés d’un guide hors pair : Marc-Antoine Jamet

Ils enseignent à Léon Blum, Louise Michel, le Pivollet, Jean Moulin ou encore Coluche… En plus d’être enseignants, ces 15 femmes et hommes réunis ce mercredi après-midi ont un autre point commun : ils ont fait en septembre leur première rentrée à Val-de-Reuil.

Le mystère rolivalois

Et cette ville, quoi qu’on en dise, reste souvent un mystère pour bien des acteurs : une histoire si peu banale ; un développement tellement étonnant ; une architecture singulière ; des richesses économiques, environnementales, urbaines hors du commun ; des équipements à découvrir absolument…

D’où l’initiative de Stéphanie Matula, directrice du groupe scolaire Jean Moulin, de proposer une visite annuelle de la ville pour tous les nouveaux enseignants. « Il y a une telle richesse sur Val-de-Reuil qu’il me semble indispensable de faire découvrir cette ville et son potentiel à tous les enseignants qui arrivent ».

Maire et guide à la fois

Et pour cette première visite commentée, c’est à Marc-Antoine Jamet qu’est revenu l’honneur d’être le guide de la troupe. Après une petite leçon d’histoire dans l’enceinte de la mairie, place à la découverte de la plus jeune commune de France : des parcs d’activités à la base de loisirs, des bords de l’Eure aux centres commerciaux, en passant par la gare, le germe de ville… trois heures durant, le maire a présenté toutes les richesses, toutes les particularités de sa ville.

« C’est formidable que le maire ait pris ce temps pour les enseignants ; il a une connaissance de la ville hors pair qui servira bien sûr à tous », précise Stéphanie Matula.

Réservé aujourd’hui aux enseignants du premier degré, cette visite sera étendu dès l’an prochain à leurs collègues du second degré (collège et lycée) et du CFA. « Avec la volonté que ce soit des jeunes qui présentent la ville aux enseignants ». 

Les jeunes prennent le relais

Concrètement, Stéphanie Matula imagine transformer des élèves de Segpa et de seconde passerelle en ambassadeur de Val-de-Reuil. Ils transmettraient aux nouveaux enseignants les connaissances qu’ils auraient acquises sur la ville pour l’occasion. Lesquels enseignants pourraient ensuite les transmettre à nouveau à leur propres élèves. Une initiative pédagogique à tous les étages !

Les actus jeunesse

1000 MASQUES INCLUSIFS : FAIRE BARRAGE AU VIRUS SANS QUE LE MASQUE NE SOIT UNE BARRIÈRE

La Ville a remis 300 masques inclusifs aux enseignants, ATSEM, AVS, personnels de crèche, agents d’accueil municipaux et CCAS. Sept ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…

La musique au cœur des écoles !

Près de 300 enfants des écoles rolivaloises ont assisté à la représentation musicale « Où tu vas comme ça ? ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…

6-15 ans : à chaque semaine, son stage pendant tout l’été !

Il n'est pas trop tard pour inscrire vos enfants sur les nombreux stages à la semaine proposés tout l'été à ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AUXILIAIRE DE PUERICULTURE DIPLOME (E) D’ETAT (H/F)

Si vous souhaitez déposer une candidature spontanée suivez ce lien. AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE DIPLÔMÉ (E) D’ETAT (H/F) - poste à ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Dès 7h30 le matin, les enfants peuvent être accueillis au centre de loisirs de la Trésorerie

Accueillir les enfants des soignants, coûte que coûte !

Le service de garde pour les enfants des professionnels de santé et des forces de l'ordre s'organise à Val-de-Reuil. Reportage ...
Lire La Suite…

L’enfance & la jeunesse à Val de Reuil

petite enfance crèches enfance jeunesse

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
L’éducation et la formation : une priorité de tous les instants

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…
Partagez :

Voeux de Marc-Antoine Jamet : un chemin de victoires en victoires

Le théâtre de l’Arsenal était à peine assez grand hier pour accueillir la foule immense venue assister aux voeux de Marc-Antoine Jamet. L’occasion pour le maire de rappeler – dans un discours empreint d’émotions, d’humour, d’ironie, d’hommages, d’espoir – les belles victoires dont toute une ville peut être fière. 

Marc-Antoine Jamet est un homme heureux et ne s’en cache pas : « La Chambre de comptes l’a dit : Val-de-Reuil n’est plus l’homme malade du département » ! Mieux, jour après jour, les victoires s’y multiplient. « Individuelles ou collectives, elles n’ont pas manqué en 2018 », rappelait-il d’emblée lors de ses vœux, devant 900 invités – des Rolivalois, des partenaires de tous horizons, des amis de la ville – réunis au théâtre de l’Arsenal.

L’excellence à la Rolivaloise

Aux habitants de plus en plus nombreux, aux entreprises qui prospèrent et aux commerces qui se multiplient, à la délinquance qui recule, s’ajoute l’excellence à la rolivaloise dans de nombreux domaines.

L’écoquartier, qui en 2018 a remporté plusieurs prix nationaux d’architecture et d’urbanisme, est une de ses vitrines. « Philippe Madec est l’homme de l’année à Val-de-Reuil », se réjouissait le maire en félicitant l’architecte qui a dessiné ce bijou.

L’enthousiasme des nombreux promoteurs pour la ville (Amex, Altitude, Nexity, Korian, Korangi… y développent de nouveaux programmes immobiliers) comme l’intégration de Val-de-Reuil dans le nouveau programme de renouvellement urbain (95 millions € d’investissement) en sont une autre.

«C’est la victoire du renouvellement urbain : Val-de-Reuil est tout simplement champion du monde ! En 2001, on montait sur le podium avec l’ORU pour une prime de match de 35 millions d’Euros ; En 2005 également avec une prime de 100 millions. Troisième podium cette fois avec une prime qui devrait être de 95 millions €.»  Un programme qui permettra de poursuivre la grande transformation de la ville dès les prochains mois et pour les cinq prochaines années.

L’excellence, c’est aussi le sport : avec ses nombreux clubs, ses équipements performants, les moyens conséquents déployés par la ville pour les faire vivre; avec ses champions mis à l’honneur hier (Sharon Francillette et Hervé Lofidi pour la boxe; Iman Tighlain et Marwa Ikhrazzen pour le Taekwendo ; Rodolphe Bertrand pour le Ju Jitsu…)

900 personnes rassemblées dans la salle de théâtre
900 personnes rassemblées dans la salle de théâtre

La culture: une priorité

L’excellence, c’est encore la culture : « pour certains, c’est une charge ; pour nous, c’est une priorité. Ce choix a un coût mais je préfère qu’on brûle les planches que les voitures; j’aime plus les villes d’art que les cités dortoirs ». Et ici, la culture se décline à tous les genres : Maison de la Poésie, Beau Geste, avant-premières de cinéma, livres de nos écrivains, conservatoire, Ephéméride, médiathèque, festivals… et bien évidemment le théâtre de l’Arsenal. «Après avoir hébergé 15 000 spectateurs en 2017, il en aura accueilli 17 000 en 2018, avant de faire mieux encore.» 

L’excellence, c’est enfin la jeunesse avec les apprentis du CFA qui multiplient trophées et médailles ; les résultats exceptionnels des lycéens de Marc Bloch. Seule ombre au tableau : la fermeture du collège Pierre Mendès France. «Quatre mois après qu’elle a été décidée, la fermeture de PMF s’avère être l’échec que nous avions prédit et que m’a confirmé le recteur.» 

Ce qui nous attend cette année

À l’aube de cette nouvelle année, l’excellence semble poursuivre son chemin. Que ce soit la création d’un terrain de foot synthétique et d’un skate park qui portera le nom du jeune Théo Ridel, disparu tragiquement l’an passé; que ce soit la réhabilitation du jardin sportif et du square François Mitterrand ou les travaux de voirie (prolongement de la voie de l’Orée, réfection de la voie de l’Epargne et de l’avenue des Falaises)…

Un vaste plan de mobilité piétonne et cycliste verra également le jour cette année tandis que devrait démarrer la construction du futur gymnase Léo Lagrange, suivi tout début 2020 par celle de la toute nouvelle école des Cerfs Volants.

« Tous ces projets ont un dénominateur commun : l’intérêt des Rolivalois », martelait en conclusion Marc-Antoine Jamet

Une soirée pleine de surprises

La maîtrise de Seine-Maritime a subjugué le public
La maîtrise de Seine-Maritime a subjugué le public

Au delà de l’incontournable discours de Marc-Antoine Jamet, empreint chaque année d’émotion, d’humour, d’ironie, de sarcasmes à l’égard de ses adversaires politiques, d’hommages, d’espoir et parfois aussi de déception, de colère ou de tristesse (lorsque le Maire évoquait notamment la disparition de Noëlle Boudart l’an passé)… la soirée a été ponctuée de belles surprises. À commencer par la prestation exceptionnelle des chanteurs de la Maîtrise de Normandie qui ont ouvert cette cérémonie hors du commun et l’ont conclu, dans une véritable osmose avec le public, en reprenant la Marseillaise !

Hors moment fort de cette soirée, l’intervention de Uck Ludovic Illolo. Mystérieux d’abord, déroutant ensuite, l’artiste a littéralement emporté la salle qui s’est laissée porter par ses ondes positives, les emmenant dans des mises en scènes collectives surprenantes.

Ucka Ludovic Illolo a emporté l'adhésion collective du public
Ucka Ludovic Illolo a emporté l’adhésion collective du public
Partagez :

Education : une moisson de chantiers et projets en action !

À Val-de-Reuil, priorité à l’Éducation ! Les voeux à la communauté éducative ont permis à Marc-Antoine Jamet de présenter hier les projets et chantiers tous azimuts menés par la Ville pour ses 6000 élèves et apprentis. Parmi eux, la nouvelle école des Cerfs Volants.

C’est une tradition rolivaloise : chaque début d’année, Marc-Antoine Jamet réunit les membres de la communauté éducative de la ville pour leur adresser ses vœux.

Ce mardi soir, enseignants, directeurs d’établissements, animateurs, agents de sécurité, personnels administratifs, médicaux et sociaux… tous étaient  réunis autour de la municipalité et de l’inspecteur de la Circonscription, Jean-Marie Le Chanony pour une cérémonie en toute convivialité.

Un rendez-vous auquel le maire est d’autant plus attaché qu’à Val-de-Reuil, ce sont pas moins de 6000 enfants, adolescents et jeunes adultes qui prennent chaque jour le chemin de l’école ; que ce soit dans les 14 établissements maternels et élémentaires de la ville, les collèges et le lycée, le CFA et depuis peu… l’institut de formation F4S.

Enseignants, directeurs d’établissements, agents de sécurité, animateurs, personnels administratifs, sociaux et médicaux avaient fait le déplacement à la MJA

Ils sont d’ailleurs chaque année un peu plus nombreux à étoffer les rangs des écoles : « dix nouvelles classes ont été créées ces dernières années ; deux sont encore annoncées pour la rentrée prochaine »,glissait d’emblée Marc-Antoine Jamet. Des jeunes et moins jeunes qui figurent au premier rang des priorités de la municipalité (qui a notamment choisi de maintenir la semaine de quatre jours et demi pour les écoliers)… Preuve en est ces efforts financiers colossaux consentis par la ville pour leur bien-être, pour leur sécurité, pour un meilleur apprentissage.

« Entre 2017 et 2018, 20 classes ont été dédoublées ; toutes en privilégiant la qualité pour les enfants et les enseignants concernés ».Un dédoublement (qui sera encore renforcé à la rentrée de septembre) qui aura coûté à la ville plus de 350 000 € sur 3 ans.

Une déferlante de chantiers

Dans le même temps, Val-de-Reuil mène plusieurs chantiers d’envergure qui vont changer la vie de bien des écoliers, leurs familles, leurs enseignants : des travaux d’accessibilité pour 500 000 euros ; des travaux de réfection du parvis Léon Blum, de la crèche du Pivollet et de l’école maternelle ; de menuiserie à l’école Jean Moulin ; de sécurisation de toutes les écoles  (grilles surélevées, vitres anti-flagrance, caméras…) ; de modernisation du parc informatique…

Mais le plus gros chantier, le plus impressionnant, le plus attendu peut-être… reste sans aucun doute celui qui verra le jour dans les prochains mois : la nouvelle école des Cerfs Volants. « Nous venons de retenir celui qui dessinera, conduira et travaillera à la réalisation de notre future école des Cerfs-Volants. Il fallait du beau et du bien : c’est donc Jean-François Bodin, l’architecte du théâtre de l’Arsenal qui en aura la charge ».

L’architecte Jean François Bodin est venu en personne présenter la future école des Cerfs-Volants

En avant-première hier soir, Marc-Antoine Jamet et Jean-François Bodin (photo ci-dessus) ont donc dévoilé à la communauté éducative le visage du nouvel équipement rolivalois dont les travaux de construction débuteront tout début 2020 ! « Elle sera plus fonctionnelle avec un étage pour les maternelles et un autre pour les élémentaires ; plus spacieuse puisqu’elle pourra accueillir jusqu’à 350 élèves ; mieux intégrée dans son environnement puisqu’elle sera intégrée au cœur de la plaine de Jeux », insistait le maire.

Des projets tous azimuts

Les prochains mois à Val-de-Reuil seront par ailleurs marqués par un chantier, plus symbolique : celui de la nouvelle carte scolaire « pour mieux répartir les enfants dans les écoles, assurer une meilleure mixité sociale ».

Marc-Antoine Jamet et son équipe souhaitent également récréer avec le lycée Marc Bloch un cycle de quatre conférences annuelles autour de grands thèmes d’actualité ; multiplier le nombre de Rolivalois au CFA ; favoriser le volontariat et le recrutement de sapeurs-pompiers en proposant des actions dans les collèges et centres de loisirs…

Au final, chacun l’a constaté hier soir : les projets et chantiers ne manquent pas à Val-de-Reuil. Un tableau qui pourrait sembler idyllique si le ciel n’était pas obscurci par la fermeture du collège PMF à la rentrée de septembre. « C’est un échec, une erreur totale que nous payons tous collectivement ; la mixité s’est dégradée ; nos enfants en subissent les conséquences ».

Toujours révolté par la décision du conseil départemental, Marc-Antoine Jamet dénonce avec fermeté les conditions de vie imposées à nos collégiens. Son espoir aujourd’hui : que le Département reconstruise au plus vite un nouveau collège PMF, indispensable à Val-de-Reuil.  Puisse-t-il être entendu !

 

“Une chance pour nos élèves”

Jean-Marie Le Chanony a salué la qualité du partenariat entre la ville et l'éducation nationale
Jean-Marie Le Chanony a salué la qualité du partenariat entre la ville et l’éducation nationale

Jean-Marie Le Chanony, inspecteur de la circonscription, a profité de cette cérémonie pour saluer la qualité du partenariat très fort entre l’Education Nationale et la Ville de Val-de-Reuil. “C’est une chance pour nos élèves d’apprendre sur un territoire où la municipalité met tout en oeuvre pour favoriser la réussite de tous”. C’est aussi de ses équipes qu’il a tenu à mettre à l’honneur ce mardi soir. A commencer par l’initiative de la directrice de l’école Jean Moulin d’organiser une rencontre pour présenter les richesses de la ville ; par celle ensuite du directeur de l’école des Dominos, pilote du forum de l’éducation aux messins, un événement hors du commun qui aura lieu le 21 mars au stade Jesse Owens et réunira des élèves de toute la circonscription; sans oublier bien-sûr le projet mené par la directrice de l’école maternelle Léon Blum, avec ses équipes, qui aboutit chaque année depuis plusieurs décennies à la réalisation d’une incroyable exposition de Noël dans l’établissement…

Partagez :

2018 à Val-de-Reuil : la rétrospective

Retrouvez ici la rétrospective des principaux évènements et les principales actualités à Val-de-Reuil en 2018

Marché de Noël 2018

Marché de Noël – Décembre 2018 – L’album photos

Retrouvez notre album photos du marché de Noël 2018 ! Notre album photos du Marché de Noël 2018 ...
Lire La Suite…

Un colis gourmand offert à chaque Senior rolivalois

Les 800 Seniors rolivalois viennent de recevoir leur traditionnel colis de Noël. Une initiative placée sous le signe de la convivialité pendant deux jours à la maison de la jeunesse ...
Lire La Suite…
Marion et Armand ont tous deux décroché une médaille d'excellence aux olympiades des métiers

Nos apprentis ont un “immense” talent !

Marion Jouen et Armand Chéron, deux apprentis du CFA de Val-de-Reuil, ont décroché la médaille d'excellence aux olympiades nationales des métiers la semaine dernière. Rencontre avec nos deux jeunes talents.  ...
Lire La Suite…
L'écoquartier a remporté l'Equerre d'argent "catégorie aménagement urbain et paysager"

L’écoquartier des Noés décroche la très convoitée Equerre d’Argent – « aménagement urbain et paysager »

Depuis sa construction, l'écoquartier des Noés est salué tous azimuts ! Il vient à nouveau de remporter un prix national cette semaine: l'Équerre d'argent «catégorie aménagement urbain et paysager». Un ...
Lire La Suite…

Brevet et Baccalauréat : félicitations à la promotion 2018 !

Avec le mois de novembre est venu le temps de la traditionnelle remise des diplômes, fruit de longues années de travail pour les collégiens et les lycéens. Petit tour d'horizon ...
Lire La Suite…
Chaque vendredi, les petits Rolivalois savourent un repas 100 % bio, « jusqu’au pain »

Quand la cantine voit bon, bio et local

À la cantine chaque midi, on met les petits plats dans les grands pour les écoliers rolivalois ! Produits locaux, repas bio, découverte de nouveaux goûts, chasse au gaspi… autant ...
Lire La Suite…
Marc-Antoine Jamet Maire de Val-de-Reuil

Maire de Famille

L’hiver commence. Le temps est gris. Il pleut sur Paris. Le parc des expositions de la porte de Versailles n’a jamais été un endroit folichon. Sous les nuages de novembre, ...
Lire La Suite…

Voie de l’Epargne : les travaux dans les starting-blocks

Alors que les travaux de transformation de la voie de l'Epargne débutent ces prochains jours, Marc-Antoine Jamet a rencontré  les habitants du quartier samedi matin pour leur présenter le chantier. D'ici ...
Lire La Suite…
Une cinquantaine d'habitants sont venus à la rencontre de Marc-Antoine Jamet samedi matin sur le chantier de la voie de l'Orée

Travaux : les cinq sens de la Voie de l’Orée

Marc-Antoine Jamet a rencontré samedi les riverains de la future voie de l'Orée en cours d'aménagement L'occasion de leur expliquer les tenants et les aboutissants du projet ; de dissiper ...
Lire La Suite…
Partagez :

Nos apprentis ont un “immense” talent !

Marion Jouen et Armand Chéron, deux apprentis du CFA de Val-de-Reuil, ont décroché la médaille d’excellence aux olympiades nationales des métiers la semaine dernière. Rencontre avec nos deux jeunes talents. 

Ils étaient quatre… Quatre jeunes, passionnés par la boucherie, l’art floral, la pâtisserie ou la mécanique… Quatre apprentis du CFA rolivalois qualifiés pour se confronter à 600 de leurs camarades venus de toute la France ! A Caen, pendant deux jours et demi (du 29 novembre au 1erdécembre), ils ont vécu au rythme fou des olympiades nationales des métiers. Une compétition nationale à l’issue de laquelle deux d’entre eux ont été récompensés : Armand Chéron (boucherie) et Marion Jouen (art floral) y ont tous deux décroché la médaille d’excellence.

Des mois de préparation

Marion Jouen ou le talent pour l'art floral
Marion Jouen ou le talent pour l’art floral

« Il y avait une très grosse pression », confie Marion (19 ans), heureuse de son résultat et satisfaite du travail qu’elle a réalisée au fil des neuf épreuves qui l’attendaient pendant les deux jours et demi de compétition. Quant à Armand (20 ans), c’est plutôt détendu qu’il s’est soumis à chacune des épreuves. « Même si 16h40 de compétition en deux jours et demi, c’est très fatigant ».

Comme leurs deux autres camarades rolivalois, nos deux médaillés avaient consacré énormément de temps à la préparation de ces olympiades. Marion, qui a obtenu son BP en juin et quitté le CFA depuis (elle travaille aujourd’hui chez un fleuriste à Isneauville), est revenue à plusieurs reprises à Val-de-Reuil pour préparer les épreuves où elle a pu bénéficier des précieux conseils de Charline Pritscaloff, meilleure ouvrier de France.

Armand estime également avoir été bien préparé à cette compétition très sélective. «Ça a été un énorme investissement : il m’a fallu deux mois de préparation en dehors de mon temps de travail pour être prêt aux Olympiades ».

La boucherie, une passion pour Armand Cheron
La boucherie, une passion pour Armand Cheron

Avant sa médaille d’excellence, Armand (titulaire d’un CAP et d’un BP boucherie) avait déjà brillé lors d’autres compétitions tout aussi prestigieuses : le jeune boucher, qui travaille actuellement avec son père à Elbeuf, avait décroché une 5eplace, exceptionnelle, au concours du Meilleur Apprenti de France ! Alors qu’il fait actuellement ses premiers pas en charcuterie (il vient de débuter un CAP), souhaitons-lui qu’il suive un chemin tout aussi couronné de succès et de talents !

Bravo à tous les deux mais aussi à Kathleen Molière (pâtisserie) et Jordan Durecu (technologie automobile) dont le talent leur a permis de se hisser jusqu’aux finales nationales des olympiades des métiers !

 

Partagez :

Brevet et Baccalauréat : félicitations à la promotion 2018 !

Avec le mois de novembre est venu le temps de la traditionnelle remise des diplômes, fruit de longues années de travail pour les collégiens et les lycéens. Petit tour d’horizon des résultats de la promotion 2018 à Val-de-Reuil.

Collège Alphonse Allais : 95,95 % de réussite !

Grande satisfaction pour tous, anciens collégiens, parents et toute l’équipe administrative et enseignante du collège Alphonse Allais vendredi 17 novembre. La promotion 2018  du Diplôme National du Brevet (DNB)  a en effet été exceptionnelle ! D’un point de vue comportemental, comme le soulignait la principale Estelle Morin, mais aussi des résultats avec 95,95% d’admis, alors que le taux de réussite dans le département de l’Eure a été de 86,36 % !

Une cérémonie où se succédaient nominations et applaudissements de parents très fiers venus en nombre récupérer le premier diplôme de leurs enfants. A noter que 81,69% des admis ont décroché une mention dont 35% de très bien, 22,54% de bien et 23,94% d’assez bien.

Lycée Marc Bloch : 19,91 de moyenne pour le major de la promotion !

La semaine suivante c’est la joie des retrouvailles qui imprimait l’ambiance au lycée Marc Bloch. Six mois sans se voir… L’occasion de cette remise du diplôme du Baccalauréat, et du dossier scolaire de l’élève depuis le Cours préparatoire, a permis à chacun de prendre des nouvelles de ses anciens camarades, permis de faire des comparaisons entre les différentes facs, les différents cursus, de revoir ses photos portraits de primaire. Elle a surtout permis d’applaudir à tout rompre les 28 lauréats de la mention très bien pendant la cérémonie organisée à cet effet par le proviseur Joël Garnier et toute  l’équipe pédagogique.

La série Générale a en effet obtenu 93,25 % de réussite (91,10% en moyenne au niveau national) et la série technologique 82,25%. Sur 201 admis, 84 bacheliers ont été reçus avec mention :  28 assez bien, 28 bien et 28 très bien. Félicitations particulières au 3 premiers qui ont obtenu leur diplôme avec plus de 19 de moyenne dont le major de la promotion Adrien Sarg (photo ci-dessus), en série ES, avec 19,91 !

Marc-Antoine Jamet à la dernière promotion du collège Pierre Mendès France : Que chacun d’entre-vous réussisse !

Ambiance solennelle et empreinte d’émotion  un peu plus tard au collège Alphonse Allais qui a accueilli la remise du DNB de la dernière promotion du collège Pierre Mendès France (fermé en juin sur décision du Conseil départemental) devant une assistance très nombreuse. Sur 67 inscrits à l’épreuve, 47 ont été reçus dont 30 avec mention (12 assez bien, 10 bien et 8 très bien).

Marc-Antoine Jamet, maire de la ville, a félicité enseignants, parents  et élèves, prodiguant à ces derniers quelques conseils : « J’espère que vous continuerez ce travail…Vous avez franchi un grand pas. Ce Brevet est une petite feuille mais un grand pas pour vos familles et j’en suis fier pour vous et pour Val-de-Reuil ».  Et d’ajouter « Je suis triste aussi car ce Brevet ne vous est pas remis dans votre collège de proximité…c’était plus d’intérêt général et d’éducation dans le quartier… On a fermé PMF, c’est dommage !  Mais je vais vous dire, je suis surtout heureux et je laisse ma tristesse de côté car ce qui compte pour moi et c’est le plus important : que chacun de vous réussisse ! »

L’enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil

petite enfance crèches enfance jeunesse

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
L’éducation et la formation : une priorité de tous les instants

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

Nos actualités jeunesse

1000 MASQUES INCLUSIFS : FAIRE BARRAGE AU VIRUS SANS QUE LE MASQUE NE SOIT UNE BARRIÈRE

La Ville a remis 300 masques inclusifs aux enseignants, ATSEM, AVS, personnels de crèche, agents d’accueil municipaux et CCAS. Sept ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…

La musique au cœur des écoles !

Près de 300 enfants des écoles rolivaloises ont assisté à la représentation musicale « Où tu vas comme ça ? ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…

6-15 ans : à chaque semaine, son stage pendant tout l’été !

Il n'est pas trop tard pour inscrire vos enfants sur les nombreux stages à la semaine proposés tout l'été à ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AUXILIAIRE DE PUERICULTURE DIPLOME (E) D’ETAT (H/F)

Si vous souhaitez déposer une candidature spontanée suivez ce lien. AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE DIPLÔMÉ (E) D’ETAT (H/F) - poste à ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Dès 7h30 le matin, les enfants peuvent être accueillis au centre de loisirs de la Trésorerie

Accueillir les enfants des soignants, coûte que coûte !

Le service de garde pour les enfants des professionnels de santé et des forces de l'ordre s'organise à Val-de-Reuil. Reportage ...
Lire La Suite…
Partagez :

Quand la cantine voit bon, bio et local

À la cantine chaque midi, on met les petits plats dans les grands pour les écoliers rolivalois ! Produits locaux, repas bio, découverte de nouveaux goûts, chasse au gaspi… autant d’ingrédients grâce à qui ce petit monde peut savourer les plaisirs de (bien) manger à la cantine. Pour réussir ce défi, c’est un vrai travail d’équipe qui s’organise en coulisses : de la commission qui choisit les menus aux cuisiniers qui concoctent les repas, en passant par les « dames de la cantine » sans qui rien ne serait possible et les partenaires mobilisés sur les animations… Petit tour d’horizon.

Dossier spécial Restauration municipale – Décembre 2018 – Janvier 2019 Val de Reuil_Infos n°10

 

Les informations concernant l’enfance et la jeunesse

nbsp;

petite enfance crèches enfance jeunesse

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
L’éducation et la formation : une priorité de tous les instants

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

Les actualités concernant l’enfance et la jeunesse

nbsp;

1000 MASQUES INCLUSIFS : FAIRE BARRAGE AU VIRUS SANS QUE LE MASQUE NE SOIT UNE BARRIÈRE

La Ville a remis 300 masques inclusifs aux enseignants, ATSEM, AVS, personnels de crèche, agents d’accueil municipaux et CCAS. Sept ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…

La musique au cœur des écoles !

Près de 300 enfants des écoles rolivaloises ont assisté à la représentation musicale « Où tu vas comme ça ? ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…

6-15 ans : à chaque semaine, son stage pendant tout l’été !

Il n'est pas trop tard pour inscrire vos enfants sur les nombreux stages à la semaine proposés tout l'été à ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AUXILIAIRE DE PUERICULTURE DIPLOME (E) D’ETAT (H/F)

Si vous souhaitez déposer une candidature spontanée suivez ce lien. AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE DIPLÔMÉ (E) D’ETAT (H/F) - poste à ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Dès 7h30 le matin, les enfants peuvent être accueillis au centre de loisirs de la Trésorerie

Accueillir les enfants des soignants, coûte que coûte !

Le service de garde pour les enfants des professionnels de santé et des forces de l'ordre s'organise à Val-de-Reuil. Reportage ...
Lire La Suite…
Partagez :

Maire de Famille

L’hiver commence. Le temps est gris. Il pleut sur Paris. Le parc des expositions de la porte de Versailles n’a jamais été un endroit folichon. Sous les nuages de novembre, il est carrément sinistre. Ses pavillons de plastique, de plexi et de parpaings, regroupés au hasard, ressemblent aux bâtiments d’une zone industrielle ratée. On peut douter qu’un architecte se soit un jour penché sur leur silhouette déglinguée. Le tout ne déparerait pas un paysage post stalinien. Aujourd’hui le béton murmure. Une foule morose se hâte à la recherche d’un abri. Peu de femmes, beaucoup de cheveux blancs, des accents. Les Maires de France sont en congrès. Je suis avec eux.

Le Président de la République ayant fait savoir qu’il était empêché, le Premier ministre doit parler. En politique, Édouard Philippe n’est pas un champignon poussé après la pluie. Une ville, il sait ce que c’est. Au Havre, il a appris. Théoriquement. Pourtant les collègues n’attendent rien de bon de cet après-midi. Un discours pour dire que rien ne va changer ? À quoi bon ! Les conversations sont uniformément désabusées. Ça grogne. Ça se plaint. Ça maugrée. Les collègues qui démissionnent : ceux qui sont fatigués, ceux qui sont découragés, ceux qui perdent pied. Le « métier » n’est plus ce qu’il était.

Marc-Antoine Jamet Maire de Val-de-Reuil
Marc-Antoine Jamet Maire de Val-de-Reuil

Les Maires veulent être aimés. Ils ne sont plus respectés. Les figures républicaines sont dépassées. Gambetta, Jules Ferry, Clemenceau, revenez. Ils sont devenus fous ! Sans l’écharpe, point de reconnaissance. Avec ce n’est guère mieux : « dépêchez-vous ne nous marier, on a prévu une célébration yoga juste après ». Dans les campagnes, dans les petites villes, les Maires n’ont pas choisi de se présenter pour la centaine d’euros que leur rapporte leur indemnité. Le mauvais mousseux leur fait mal au ventre. Comme à tout le monde. Peut-être y sont-ils allés avec un peu d’orgueil, une pincée d’ambition, un petite envie de gloriole, mais, le plus souvent, c’est le goût du collectif, de l’intérêt général, du service public qui les a motivés. Travailler pour les autres, rendre au pays ce qu’il vous a donné, mettre ses compétences et ses idées à disposition d’une commune et la développer. Existe-t-il de plus belle vocation, de mission plus utile ?

Construire une école est un bonheur. Refaire un gymnase est une joie. Transformer un quartier est un défi. Il n’y a pas de travaux ennuyeux ou facile quand il s’agit de moderniser ou d’améliorer. Cyrano, probablement pas le meilleur des gestionnaires, le disait élégamment : « c’est encore plus beau quand c’est difficile ! ». Alors, à tous les collègues, un seul conseil. À tous les maux, un seul remède. Retroussons les manches et allons de l’avant. Pour les habitants.

Alors, bien sûr, les derniers mois ont été rudes. L’impression de ne pas être écouté, de ne pas être considéré, est venue mettre du sel sur des plaies plus anciennes. La montée des agglomérations, trop grandes, trop lointaines, trop techniciennes, sans la moindre responsabilité réelle devant les citoyens, a accéléré le suicide des municipalités. La fin du cumul des mandats a éloigné les députés des réalités et les élus locaux des responsabilités. Les dotations diminuent. Les sujets, la circulation, l’environnement, les jeunes, la culture, sont de plus en plus compliqués. Il devient difficile de construire, d’entretenir ou de réparer un gymnase, une école, une route un cimetière. Dans les Palais Nationaux, les communes, et ce n’est pas d’hier, ne sont plus des priorités. Ce qui a fait le pays, son histoire, sa géographie, sa singularité, est en train de disparaître. La fin  des beffrois et des clochers est programmée. Nos repères disparaissent dans le grand flou uniforme et mondialisé.

Alors on pourrait jeter l’éponge et tout arrêter. Ce n’est pas dans mes gênes. Ce n’est pas dans ma personnalité. J’aime l’optimisme et la volonté. Pas d’états d’âme quand on est au service de la collectivité. On n’en a pas le droit. On n’en a pas le temps. Les nouveaux médias éloignent des habitants ? Il faut donner à tous votre adresse internet, communiquer sur twitter, apprivoiser cette « nouvelle convivialité ». L’esprit de citoyenneté disparaît ? Il faut faire le tour des écoles et voir les petits élèves, à l’invitation de leur institutrice se lever, aller à la rencontre des associations, distribuer médailles et trophées. L’argent vient à manquer ? Il faut aller le chercher là où il est : dans le privé, à l’intercommunalité, dans les crédits exceptionnels comme l’ANRU qui va encore transformer Val-de-Reuil au cours des cinq prochaines années. Le nombre des unions ne cesse de chuter ? Il faut en faire, en mairie, les plus belles des cérémonies. On doute de sa propre utilité ? Il y a assez à faire, par soi-même parfois, dans la sécurité et la propreté, pour ne pas musarder. Les grands projets sont durs à monter ? Occupez-vous en bouchant les trous et en effaçant les tags ou les graffitis. Le manque emploi est le cancer qui ronge la cité ?  N’abandonnez rien, ni le stage pour la jeune fille timide, ni la recommandation pour celui qui roule des biscottos, votre sourire pour les investisseurs et votre disponibilité pour les chefs d’entreprise. La fonction publique est un repoussoir ? Ce n’est pas vrai. Il y a des équipes jeunes, talentueuses, capables.

Construire une école est un bonheur. Refaire un gymnase est une joie. Transformer un quartier est un défi. Il n’y a pas de travaux ennuyeux ou facile quand il s’agit de moderniser ou d’améliorer. Cyrano, probablement pas le meilleur des gestionnaires, le disait élégamment : « c’est encore plus beau quand c’est difficile ! ». Alors, à tous les collègues, un seul conseil. À tous les maux, un seul remède. Retroussons les manches et allons de l’avant. Pour les habitants. Et puis comme toute peine mérite salaire, quand une grand-mère nous salue, avec émotion, ou un enfant nous reconnait, en confiance, rappelonsnous qu’il n’y a pas de plus belle récompense, de plus grand honneur. Je suis un maire de famille. C’est ainsi que je sers Val-de-Reuil.

Marc-Antoine JAMET
Maire de Val-de-Reuil.

 

L’éditorial

 

Partagez :

13 nouveaux heureux propriétaires rue du Triangle !

Les 13 pavillons individuels construits par Amex ont tous trouvé preneur. Ils ont été inaugurés vendredi en présence des nouveaux propriétaires venus de tous horizons. Rencontre. 

Ils sont de plus en plus nombreux à franchir le cap et réaliser leur rêve : devenir propriétaire ! Certains étaient déjà Rolivalois (depuis toujours ou depuis peu), d’autres viennent d’ailleurs et ont délibérément choisi de poser leurs valises à Val-de-Reuil.

Dans les rues de l’Abscisse et de l’Ordonnée, le nouveau programme immobilier construit par Amex en est une belle démonstration. Les 13 pavillons, inaugurés vendredi soir, abritent six familles rolivaloises et 7 autres venues des alentours et de la région rouennaise. Tous ou presque ont acheté là leur premier logement, tout confort.

Maisons avec jardin

« Les maisons disposent de 3 ou 4 chambres pour une surface de 92 à 102m2 ; possèdent toutes un garage et un jardin, à deux pas des écoles et des commerces ». Philippe Chiappe, le gérant du promoteur Amex, reconnaît n’avoir eu aucune difficulté à trouver acquéreur pour ces maisons aux tarifs plutôt abordables (entre 178 000 et 192 000 €). Preuve en est : 18 mois auront suffi entre le lancement de la commercialisation et la livraison des pavillons !

Pour Marc-Antoine Jamet, des programmes comme celui-ci multiplient les atouts. Et parmi eux, « celui de permettre aux Rolivalois d’avoir un parcours complet vers la propriété : beaucoup ont grandi à Val-de-Reuil, ont été locataires à Val-de-Reuil et peuvent désormais y devenir propriétaires ».

Une ville en pleine mutation

Dans le même temps, la ville ne cache pas son plaisir à accueillir de plus en plus d’habitants qui ne viennent pas de Val-de-Reuil. « Cela signifie que l’image de notre ville a évolué : c’est bien là la preuve de son attractivité ». Des propos confirmés par Julien Dugnol, directeur du développement chez Amex. « La Ville est en pleine mutation, c’est un territoire très dynamique dans lequel nous prenons plaisir à travailler ».

Et Amex ne s’y est pas trompé : depuis 4 ans maintenant, le promoteur normand multiplie les programmes immobiliers à Val-de-Reuil, pour tous les budgets. Après une première opération de 4 maisons de ville inaugurée rue des Troubadours en 2016, après ce programme de 13 maisons en 2018,

Amex achève la construction d’une opération immobilière dans le quartier des Noés (7 maisons de ville), et sur la route des Lacs (3 maisons de ville et 11 lots à bâtir), a lancé la commercialisation de 15 maisons voie Bachelière et d’une résidence de standing chaussée du parc (22 pavillons haut de gamme)…

Un développement qui n’a rien d’étonnant pour le président de l’Agglomération Seine-Eure, Bernard Leroy : « Ici, les habitants ont tout pour être heureux ; avec en plus des équipements exceptionnels ».

« Un coup de cœur »

Impossible pour Amandine Leclerc et Mathieu Dugard de cacher leur impatience. Le jeune couple, heureux parents d’une petite fille de 15 mois, poseront leurs valises dans leur maison en janvier 2019. En attendant, ces habitants de Notre-Dame de Bondeville (76) préparent déjà leur future nouvelle vie. « Nous avons eu le coup de cœur pour la maison et son jardin. C’est un quartier calme, pas loin des commerces. Et puis, nous avons bien compris que Val-de-Reuil était une ville en plein développement ».

Surtout, la petite famille a été attentive aux équipements : « il y a plein de choses à faire ici et côté crèche, il y a du choix. C’était important pour nous ».

« Pas question de quitter Val-de-Reuil »

 « Je suis presque née à Val-de-Reuil, j’ai grandi à Val-de-Reuil ; pas question pour moi de quitter Val-de-Reuil pour acheter ma maison ». Autant dire qu’E.Denli a saisi la balle au bond lorsqu’elle a découvert ce futur programme immobilier : c’est ici qu’elle voulait vivre avec sa famille. Maman de deux jeunes garçons, elle découvre depuis fin août les plaisirs de la vie en pavillon tandis que les enfants savourent les joies de se défouler dans le jardin. Au final, E.Denli l’affirme : « je suis heureuse ! »

Que faire à Val-de-Reuil ?

Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
Val de Reuil sur Instagram

Val de Reuil sur Instagram

Les dernières photos publiées sur Instagram avec le «hashtag» #valdereuil ! ...
Lire La Suite…

L’agenda

Le calendrier des évènements à Val-de-Reuil : sorties, spectacles, sports, culture, pour les enfants, la famille... Tout savoir Retrouvez ici ...
Lire La Suite…
Naturellement Val de Reuil

Val de Reuil en bref

Val de Reuil la plus jeune ville de France, par son rayonnement économique, culturel et sportif, est devenue l’un des ...
Lire La Suite…
Forum de l'emploi 2019

L’emploi

Nos actualités concernant l'emploi ...
Lire La Suite…
Le repas partage tous les ans au mois de Juillet

Les associations

La vie associative rolivaloise est riche et variée. De multiples évènements organisés chaque année en sont une démonstration. À quand ...
Lire La Suite…
nos vidéos

La galerie vidéos

Toutes les vidéos de la Ville de Val de Reuil : https://www.youtube.com/embed?listType=playlist&list=UU-C5HPM66cjUQD4KrMLUt3g&layout=gallery Nos articles contenant une vidéo Que faire à ...
Lire La Suite…
nos photos

Les galeries photos

Nos articles contenant une galerie photo (Les fêtes et évènements de Val de Reuil en photos) Que faire à Val ...
Lire La Suite…
Partagez :

Karlen B : sa pop urbaine embrase la toile

Quand une artiste rolivaloise met YouTube en ébullition, c’est toute la ville qui vibre au rythme de son talent. A 21 ans, Karlen B, chanteuse de pop urbaine, entame sa carrière sur les chapeaux de roue.

Vous connaissez Karlen Bischoff ? Karlen B ? Peut-être même les deux d’ailleurs ? Dans ce cas, vous le savez aussi :  il s’agit bien d’une seule et même jeune femme… pourtant si différente ! « : Dans la vie, moi Karlen Bischoff, je suis très timide, très réservée. Mais dès que je me mets à chanter, mon deuxième moi surgit : Karlen B ose les choses, dépasse ses limites, se libère ».

10 000 vues en une journée

Difficile en visionnant le clip A Jamais, le premier single de Karlen B, d’imaginer cette jeune femme « introvertie » que tant de gens ont croisée, côtoyée, vue grandir ici, à Val-de-Reuil. Posté fin avril sur la plateforme vidéo You Tube, A Jamais fait immédiatement un carton : le nombre de vues explose ! « Au bout d’une journée, j’avais déjà 10 000 vues ». Sept mois plus tard, elle en compte 300 000 !

Une incroyable percée qui prouve au label indépendant M&B à quel point il avait raison de croire, l’an passé, en notre jeune Rolivaloise de 21 ans aujourd’hui. « Ils se sont intéressés à moi après un concours auquel j’ai répondu sur le réseau social Instagram. Il fallait reprendre une musique de Dadju, le frère de Maître Gims ».

Karlen ne remporte pas le concours mais atteint les 30 000 vues. Il n’en faut pas plus au label pour voir en elle une véritable perle et lui donner sa chance. « J’avais aussi été contactée par la production de The Voice, par la Nouvelle Star… mais j’ai refusé ».

C’est alors le début d’une grande aventure pour l’étudiante rolivaloise, partie à Nîmes poursuivre ses études d’assistante de manager.

Sa passion pour la danse

« J’ai écrit À Jamais en une seule journée, sur un coup de tête… J’ai aussi composé les mélodies ; les premiers retours ont été très positifs. On a décidé de le sortir ». Le 28 avril dernier, la chanteuse faisait donc une entrée tonitruante sur You Tube, faisant partager au passage ses talents de danseuse, sa seconde passion.

Désormais, Karlen B a une feuille de route bien tracée pour atteindre son rêve : vivre de sa musique. « Il n’y a que cela que j’aime ». Autant dire que la jeune artiste travaille dur pour cela, entre les compositions de nouvelles chansons, les répétitions de danse, les séances en studio et les rendez-vous dans les grandes maisons de disque… « Visiblement, je les intéresse. Ils veulent juste que je fasse un peu plus mes preuves avant d’envisager quoi que ce soit avec moi ».

Son rêve : partir en tournée

Karlen B l'annonce sur son compte Instragram : son 2e single sortira le 13 octobre
Karlen B l’annonce sur son compte Instragram : son 2e single sortira le 13 octobre

Aujourd’hui, Karlen B ne cache pas ses ambitions : « Signer avec une maison de disque, sortir un album et partir en tournée et surtout offrir un vrai show à la Karlen B ». Ce qui ne l’empêche pas de garder les pieds sur terre et prendre déjà beaucoup de recul. « C’est un monde de requins, très difficile. Il faut être solide et ne pas avoir peur de l’échec ».

En attendant, l’artiste rolivaloise donne les dernières touches à son deuxième single sortira le 13 octobre : Je m’en vais  aura-t-il le même succès qu’A Jamais ? Verdict dans quelques semaines.

À Jamais, de Karlen B

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Suivre Karlen B sur Instragram : kaarlenb

Partagez :

40 ans du CFA : deux jours d’animations à la rencontre du public !

Le saviez-vous ? Le CFA de Val-de-Reuil, le plus important de la région, souffle cette semaine ses 40 bougies. Pour fêter cela, ses 1700 apprentis donnent rendez-vous aux Rolivalois mercredi et jeudi.

Tous les métiers enseignés au CFA proposeront des animations le 3 octobre

La notoriété du CFA de Val-de-Reuil a largement dépassé les frontières de la ville, de l’Eure, voire de la Normandie ! Ses performances dans les concours régionaux et nationaux viennent d’ailleurs le confirmer.  Celui qui se présente aujourd’hui comme le plus gros CFA de la Région et l’un des plus importants de France, n’a pas à rougir de son succès.

« Nous sommes un véritable levier contre le chômage des jeunes », confie Patrice Pierre, son directeur. Pour preuve, le taux d’insertion de nos apprentis à 18 mois est de 80 % ». 

Patrice Pierre, le directeur du CFA

45 jeunes Rolivalois

Les métiers de bouche (boucherie, boulangerie, pâtisserie, traiteur), les fleurs, la mécanique automobile, la coiffure, l’hôtellerie / restauration, la vente… autant de secteurs d’activités auxquels l’établissement rolivalois forme ses 1700 jeunes actuellement en formation. Dont 45 de Val-de-Reuil. « Nous proposons 30 formations à 12 métiers, en alternance pour la grande majorité », précise le directeur.

Et les jeunes affluent de partout pour suivre les cours en alternance dans l’établissement rolivalois, qui fête cette année ses 40 ans. C’est en 1978 en effet, quasiment en même temps que la ville elle-même que le CFA a vu le jour, rue du Pas des Heures. De 700 jeunes accueillis à ses débuts, l’établissement a plus que doublé ses effectifs. « Notre internat fait aussi notre force : nous accueillons 650 internes », insiste Patrice Pierre.

Journée portes ouvertes

Les festivités, organisées mercredi 3 et jeudi 4 octobre pour fêter les 40 ans du CFA, inciteront peut-être de jeunes Rolivalois à choisir plus nombreux encore la voie de l’apprentissage.

Toujours est-il que l’établissement a mis les petits plats dans les grands pour cet anniversaire pas comme les autres. En ouvrant d’abord ses portes au grand public ce mercredi 3 octobre de 9h à 12h et de 14h à 17h. Pour l’occasion, chaque section propose pléthore d’animations pour les visiteurs :


– Parcours segway avec le pôle mécanique proposent un parcours de Segway
– Exposition de grands décors floraux avec les apprentis du pôle fleurs
– Course de garçons de café par les apprentis du pôle cuisine – restauration
– L’histoire de la coiffure à travers les époques avec le pôle coiffure
– Un atelier décor de pièces en pain avec les apprentis de boulangers, pâtissiers, chocolatiers
– Découverte de vitrines de concours avec le pôle boucherie – charcuterie traiteur.

Défilé en ville

Le lendemain, jeudi 4 octobre, rendez-vous à partir de 11h devant la mairie de Val-de-Reuil pour suivre le défilé exceptionnel des apprentis du CFA. Plusieurs centaines de jeunes, vêtus en tenue professionnelle, ustensile de circonstance à la main, défileront sur l’avenue des Falaises et la voie Blanche jusqu’au CFA à la manière de la parade des nations lors des jeux olympiques. Une manière de mettre à l’honneur chacune des sections proposées au CFA.

CFA de Val-de-Reuil – 41 rue du Pas des Heures à Val-de-Reuil. www.cfaie.fr

 

L’emploi sur notre site

 

Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? La Ville de Val-de-Reuil accueille en son sein des stagiaires. Malheureusement le nombre de places ...
Lire La Suite…
Carte de Val-de-Reuil

Vie économique : Les commerces, entreprises artisanales et industrielles

Créée en 1975 entre Seine et Eure, rebaptisée Val de Reuil en 1985, la cité rolivaloise, maintenant quatrième ville du ...
Lire La Suite…
Forum de l'emploi 2019

L’emploi

Nos actualités concernant l'emploi ...
Lire La Suite…

 

L’actualité de l’emploi

Transdev forme ses futurs conducteurs de cars

Transdev tiendra une réunion d’information au CCAS, le lundi 12 octobre prochain à 14h00 pour présenter sa formation diplômante de ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

Chargé(e) de missions auprès du Directeur Général des Services (h/f)

Cadre d'emploi : Attaché/ Attaché principal Enjeux et Missions Sous la responsabilité du Directeur Général des Services, vous assurez un ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

EDUCATEUR SPORTIF (H/F)

Cadre d'emploi : Éducateur Sportif spécialité Activité Aquatique Enjeux et Missions Rattaché(e) à la Direction Culture, Evènementiel, Sports, sous la ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AGENT ADMINISTRATIF SERVICE LOGEMENT DU CCAS (H/F)

Cadre d'emploi : Adjoint administratif Enjeux et Missions Sous l’autorité du Directeur du CCAS, vous accueillez les administrés, identifiez la ...
Lire La Suite…
Partagez :

Comment mieux (re)trouver un emploi quand on est une mère de famille ?

Permettre aux femmes chargées de famille de retrouver un emploi… C’est l’ambition du dispositif Professionn’elles en action ! 90 Rolivaloises pourront en bénéficier dans les prochaines semaines. Réunions d’information les 2 et 5 octobre. 

Irène Fina témoigne (ci dessous) de son expérience avec Professionn’elles en action

Trouver un emploi est à l’évidence loin d’être chose aisée ! Quand en plus, on est une femme qui a quitté le marché du travail pour élever ses enfants ; qu’on n’a pas ou peu de qualifications, pas de moyens de locomotion, qu’il faut encore gérer le quotidien de sa progéniture… le parcours du combattant se transforme parfois en mission impossible ! C’est du moins ce que pensent nombre de « mères au foyer » confrontées à cette situation.

Expérience concluante

Et pourtant, il suffit parfois d’un petit coup de pouce pour reprendre pied ! C’est le constat qu’à Val-de-Reuil, la Ville et ses partenaires ont fait l’an passé en lançant le dispositif Professionn’elles en action. « 21 Rolivaloises chargées de famille avaient été accompagnées pendant un an pour les aider à lever les freins qui pouvaient les gêner pour trouver du travail », explique Christine Caron, responsable du service municipal de l’emploi.

Entretiens individuels et ateliers collectifs menés par des professionnels ont rythmé ces quelques mois de mobilisation. Avec à la clé des résultats prometteurs : treize d’entre elles en effet trouvé un travail ou une formation. « Les femmes ont repris confiance en elles, ont pu sortir de leur isolement. Elles réalisent que c’est possible d’avancer sur leur projet professionnel », se réjouit Géraldine Deliencourt, élue en charge de l’emploi.

12 femmes sur 4 mois

Une vingtaine de femmes avaient participé au premier dispositif en 2016-2017

Conscients de l’espoir qu’ils offraient à ces mères de famille, la ville et ses partenaires ont choisi de renouveler l’action, mais à plus vaste échelle. Près de 90 femmes pourront ainsi rejoindre Professionn’elles en action. « Pendant 3 ans, nous allons constituer des groupes de 12 femmes qui seront accompagnées pendant 4 mois », précise la responsable municipale. Le premier groupe débutera en novembre 2018, le deuxième en janvier 2019, le troisième en mars… pour un total de neuf sessions.

Concrètement, chaque Rolivaloise volontaire participera à deux ateliers collectifs chaque semaine (pendant les heures de classe) ; bénéficiera d’un accompagnement autour de son projet professionnel et réalisera un stage de 2 semaines en milieu professionnel. « Pendant ce stage, les frais de garde de leurs enfants seront pris en charge pour ne pas imposer un obstacle supplémentaire », souligne Allal El Ouerdighi, directeur du CCAS. N’hésitez plus !

*Réunions d’informations les 5 et 12 octobre à 9h30 au CCAS. Rens. et inscriptions au service emploi du CCAS : 02 32 09 51 73

 Témoignage

Au bout du chemin, le succès !

Irène Fina le dit à qui veut l’entendre : Professionn’elles en action lui a offert un nouveau départ dans la vie. Jamais, avant de se lancer dans l’aventure, cette mère de famille rolivaloise n’aurait imaginé qu’un jour, elle deviendrait responsable de la Maison des Projets de Val-de-Reuil, chargée à la fois de la démocratie locale et du conseil citoyen. Un poste qu’elle occupe depuis un peu plus d’un an.

Tout a commencé en 2016. Depuis trois ans, Irène Fina cherche un emploi. En vain. « On m’a alors proposé d’intégrer ce tout nouveau dispositif ». Pendant plusieurs mois, elle participe à tous les ateliers, tisse des liens, travaille son projet professionnel, reprend petit à petit confiance en elle. « L’atelier théâtre durant lequel on travaille l’image de soi, la gestion du stress avec une comédienne a été décisif pour moi ».

Fin prête pour les entretiens d’embauche, Irène se lance alors dans une phase de recherches intensives qu’elle étend vers de nouveaux horizons. Et le succès est au bout du chemin ! « J’ai postulé à la mairie de Val-de-Reuil, passé plusieurs entretiens et décroché ce travail ». Pour son plus grand bonheur !

L’emploi sur notre site

 

Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? La Ville de Val-de-Reuil accueille en son sein des stagiaires. Malheureusement le nombre de places ...
Lire La Suite…
Carte de Val-de-Reuil

Vie économique : Les commerces, entreprises artisanales et industrielles

Créée en 1975 entre Seine et Eure, rebaptisée Val de Reuil en 1985, la cité rolivaloise, maintenant quatrième ville du ...
Lire La Suite…
Forum de l'emploi 2019

L’emploi

Nos actualités concernant l'emploi ...
Lire La Suite…

 

L’actualité de l’emploi

Transdev forme ses futurs conducteurs de cars

Transdev tiendra une réunion d’information au CCAS, le lundi 12 octobre prochain à 14h00 pour présenter sa formation diplômante de ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

Chargé(e) de missions auprès du Directeur Général des Services (h/f)

Cadre d'emploi : Attaché/ Attaché principal Enjeux et Missions Sous la responsabilité du Directeur Général des Services, vous assurez un ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

EDUCATEUR SPORTIF (H/F)

Cadre d'emploi : Éducateur Sportif spécialité Activité Aquatique Enjeux et Missions Rattaché(e) à la Direction Culture, Evènementiel, Sports, sous la ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AGENT ADMINISTRATIF SERVICE LOGEMENT DU CCAS (H/F)

Cadre d'emploi : Adjoint administratif Enjeux et Missions Sous l’autorité du Directeur du CCAS, vous accueillez les administrés, identifiez la ...
Lire La Suite…
Partagez :

22 septembre: les Virées Alternatives avec les Vagabonds de l’Energie

De retour d’un tour du monde pas comme les autres, les Vagabonds de l’Energie ont soif de partage. Leur festival, Virées alternatives, est à découvrir le 22 septembre sur l’Ile du Roi.

Ils ont parcouru le monde pendant un an et demi. Mais ce n’est pas l’envie de jouer les touristes qui a guidé Clément Bresciani, 29 ans, et François Claizot, 34 ans, dans leur voyage. Les deux jeunes Eurois de 29 et 34 ans, transformés en Vagabonds de l’Energie, avaient un autre défi : « découvrir, aux quatre coins du monde, des solutions innovantes mises en place autour de l’énergie avec les citoyens ».

En novembre 2016, nos deux voyageurs s’envolaient donc vers des contrées lointaines. “Même si, pour certaines destinations, il était impossible de faire autrement, il s’agissait pour nous d’éviter au maximum de prendre l’avion”. Transport en commun, train, auto-stop, cargos… Clément et François ont ainsi sillonné l’Amérique du Sud, l’Amérique centrale, l’Asie, le Moyen Orient…

Des projets incroyables

Jusqu’en mai 2018, ils ont ainsi découvert une dizaine de projets au fil de leur périple : de Haïti où ils se sont plongés dans l’univers de cette coopérative locale de production d’électricité par énergie solaire, au Guatemala où un enseignant a construit un lycée au moyen de bouteilles plastique en passant par la Colombie où un village a créé une micro-centrale installée sur la rivière pour produire de l’électricité…

« Partout, les citoyens avaient une large place dans ces dispositifs », insiste Clément Bresciani. C’était d’ailleurs un des points essentiels de notre voyage ».

Caméra à la main, Clément et François y ont réalisé des reportages vidéo de chaque projet, rédigé de nombreux articles. « Avec l’intention à terme de sensibiliser au problème de l’énergie, aux bonnes pratiques, à la nécessité d’inclure le citoyen dans les dispositifs ».

Un festival à découvrir absolument

Pour cela, en plus des documentaires, les deux hommes organisent des séries de projections et conférences dans la région. Mais ils sont surtout les chevilles ouvrières de « Virées Alternatives », un  festival inédit autour du voyage utile et alternatif, organisé ce samedi 22 septembre sur l’Ile du Roi (jour de la présentation de la saison à la Factorie).

Les Vagabonds de l’Energie y ont invité de nombreux voyageurs qui témoigneront de leur aventure « différente » et passionnante. Et pour ceux qui voudraient suivre ce chemin, ne manquez pas à 18h00 la table ronde sur le voyage utile !

Parce que les Virées alternatives sont aussi et surtout une fête, concerts et animations en tout genre se succèderont. Ne manquez pas les groupes : National Wood Band (folk) à 21h30, Skabada tsoin tsoin (ska-rock) à 22h30 et DJ Gos Pelat (Electro swing) à 23h30

*Samedi 22 septembre de 14h00 à 1h du matin à l’Ile du Roi. Entrée : tarif libre.

*Toutes les infos sur https://www.vagabondsenergie.org/fr/

Partagez :

Toujours plus proches, dans leur nouveau poste !

Ils sont au contact permanent des Rolivalois : de jour comme de nuit, les neuf policiers municipaux veillent à la sécurité et la tranquillité des habitants. Installés depuis le début de l’été dans leur nouveau poste, place aux Jeunes, ils peuvent désormais exercer leurs missions avec plus encore d’efficacité et de réactivité. Sans compter qu’autour d’eux, les initiatives se multiplient pour que chacun vive mieux à Val-de-Reuil.

Dossier spécial Police Municipale – Septembre 2018 Val de Reuil_Infos n°9

 

Nos articles concernant la sécurité

&nbps;

rejoignez-nous

AGENT DE POLICE MUNICIPALE (H/F)

Cadre d'emploi : Fonctionnaire de catégorie C (Gardien de police ou Brigadier) Enjeux et Missions Placé(e) sous l’autorité du Maire ...
Lire La Suite…
Toute la journée, les agents multiplient les patrouilles à pied ou en voiture

La police municipale sur tous les fronts

Ils sont toute l’année en première ligne, de jour comme de nuit, du lundi au dimanche. En dépit du confinement, ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…

Vœux de Marc-Antoine Jamet et de la Municipalité le 16 Janvier 2020 à 18h30

Le 16 Janvier à 18h30 au Théâtre de l'Arsenal, Marc Antoine Jamet, Maire, et le Conseil municipal vous présenteront leurs ...
Lire La Suite…

Un nouveau commandant chez les pompiers

À l’occasion de la Sainte-Barbe, le capitaine John Drieu a confié le commandement du centre d’incendie et de secours Val-de-Reuil/Louviers ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°15 - DÉCEMBRE 2019 - JANVIER 2020

Val de Reuil_Infos n°15 – DÉCEMBRE 2019 – JANVIER 2020

En une de ce numéro : Priorité aux piétons : un plan sécurité en action. Des aménagements partout en ville ...
Lire La Suite…
 

Partagez :

Une certaine idée de Val-de-Reuil

Le Général de Gaulle avait deux ou trois défauts qui, peu à peu, le rendirent antipathique à une majorité de ses contemporains. Il était, par sa naissance, par son éducation, par son milieu, un fieffé conservateur, endurci par les épreuves, affligé d’un caractère rancunier, parfois cruel. Ses opposants éprouvèrent la dureté, pour ne pas dire la brutalité, de ses méthodes, son goût pour la vengeance, davantage encore que pour la revanche, son peu d’inclination pour la piété, la miséricorde, l’indulgence. Ses ennemis, ceux de 1940 ou, même, ceux de 1958, ceux de 1944 et, sur un autre registre, ceux de 1962, n’incitaient guère à la compréhension ou à la clémence. Il est vrai. Plus d’une fois il fut leur cible. Il n’empêche. Soldat valeureux, mais politicien rusé, son esprit alerte jusque dans la vieillesse était au service, à la fois, de la République qu’il releva, en la plaçant à l’ombre de sa gloire, et d’une intelligence imbue d’elle-même, obsédé par la postérité de son oeuvre, par la trace qu’il laisserait dans l’Histoire. Tout était chez lui paradoxe et, peut-être, est-ce aussi en cela qu’il était exceptionnel.

Marcher seul ou presque, avec l’aide de camp Flohic et tante Yvonne, dans les landes de la verte Irlande pour oublier, furieux et méprisant, le congé que le peuple lui avait donné, ne manquait pas de panache, de désintéressement, de cran. Serrer la main du dictateur Franco par la simple curiosité de n’avoir pu le rencontrer auparavant relevait d’une insupportable légèreté que, à un autre, on n’aurait pas pardonnée. La démocratie autour de la méditerranée s’accommode mal, en général, des fraternités de képi et des amitiés de casernes. Lillois devenu lorrain, il aurait pu y songer.

Mais, quand il s’agissait, non plus de lui, mais de la France, il avait quasi invariablement conscience de ce qu’impose l’honneur et qu’exige la grandeur. De la générosité, du courage, des idées. Ajoutons-y un don pour l’écriture et le sens de la formule qui lui permirent de s’affirmer avec talent comme le premier commentateur et le meilleur mémorialiste de ses propres actes. Un peu comme si Jésus s’était passé des évangélistes ou Napoléon de Las Cases. Directement du producteur au consommateur. Des gestes à la Geste. Le genre incite, dans la plupart des cas, sauf schizophrénie grave, l’auteur à faire preuve d’une grande écoute respectueuse, voire d’une particulière bienveillance à l’égard de son principal personnage. L’homme de Colombey n’en manqua pas et se donna dans la plupart des cas le beau rôle, s’attribuant dans ses mémoires ce que l’Histoire ne lui avait pas donné, s’y montrant ingrat pour ceux qui l’avaient aidé à Londres ou à Alger. Au fil de la plume comme au fil de l’épée, on n’est jamais mieux servi que par soi-même.

Quand bien même il n’aurait pas toujours été à la hauteur de la légende qu’il s’est forgée, ses mots, parce qu’ils étaient forts, parce qu’ils étaient drôles, parce qu’ils étaient vrais, tournent encore dans nos têtes : l’Europe et les « cabris », Mai 68 et la « chienlit », le « quarteron » et les putschistes. Chacun s’en souvient.

La résistance en politique, pour De Gaulle, c’était d’avoir su faire face «avec un mépris de fer (…) aux dérisoires imputations (…) dont nous fûmes comblés, sans jamais en être accablés (…) par la tourbe des intrigants mal satisfaits ».

Pourtant, c’est une autre phrase de l’homme du 18 juin qui me revient quand je songe aux difficultés que vivent les Rolivalois et leur municipalité. Prononcée à Épinal, en septembre 1946, si mes souvenirs sont exacts, elle veut décrire ce qu’est l’esprit de résistance. La résistance en politique, pour De Gaulle, c’était d’avoir su faire face «avec un mépris de fer (…) aux dérisoires imputations (…) dont nous fûmes comblés, sans jamais en être accablés (…) par la tourbe des intrigants mal satisfaits ». J’aime cette définition et, parce qu’un respect infini est dû à eux qui ont souffert ou combattu, sans évidemment m’imaginer une seule seconde que nous affrontons des événements semblables à ceux qui divisèrent, en parts très inégales, la France entre héros, collaborateurs et attentistes, je la fais mienne.

Nous avons été « comblés » de cadeaux empoisonnés depuis quelques années. La manière honteuse avec laquelle le département a fermé le collège Pierre Mendès-France restera dans les annales de l’infamie. L’agglomération, de son côté, a pour Louviers la passion anachronique d’une jeune fille timide pour un vieillard fatigué tentant quotidiennement de raviver sa flamme sous une pluie de millions. Sans se rendre compte de son hostilité, elle nous montre que nous ne sommes pas son fils préféré. Les responsables de la région ont choisi d’aider prioritairement leurs amis et ne font pas mystère de ne pas compter les quartiers de grande précarité parmi ces derniers. Il n’est pas jusqu’au Gouvernement qui n’a pour la politique de la Ville, comme pour celles du logement et du bâtiment, qu’une attention limitée que vient à peine tempérer « le plan anti pauvreté».

Notre fierté est donc de ne pas en être « accablés » et de continuer à marcher, à réussir, à avancer.

Notre fierté est donc de ne pas en être « accablés » et de continuer à marcher, à réussir, à avancer. Une rentrée réussie avec un record historique battu pour ce qui est des élèves accueillis, des dizaines de logements qui surgissent un peu partout, mieux conçus, mieux construits que ceux d’avant, attirant des jeunes, des familles, des propriétaires, un centre commercial qui se développe en entrée de Ville, un autre qui va se construire sur l’Îlot 14, des entreprises qui s’agrandissent ou s’implantent, nous maintenant en tête des territoires industriels de l’Eure, un nombre inédit de boulangeries, une école, les nouveaux cerfs-volants, et un complexe sportif, le nouveau Léo Lagrange, dont l’ANRU vient d’autoriser le début des travaux, une démographie dynamique, l’axe structurant qu’entreprend l’intercommunalité et une alternative à l’Avenue des falaises par la voie de l’Orée dont le chantier commence, une vie associative, sportive et culturelle exceptionnelle.

Où veux-je en venir ? A la certitude que, en dépit des médiocres et des méchants, je me suis toujours fait une « certaine idée » de Val-de-Reuil et que, si nous sommes travailleurs, unis et fiers de notre identité, rien ne peut nous arriver ? Ce serait probablement prétentieux. Ce ne serait pas totalement inexact.

Marc-Antoine JAMET
Maire de Val-de-Reuil.

L’éditorial

 

Partagez :

A Val-de-Reuil, la rentrée placée sous le signe des nouveautés !

Les 2042 écoliers rolivalois ont repris hier le chemin de l’école. Coup de projecteur sur cette rentrée, ses nouveautés et les moyens déployés par la ville. 

Ce lundi 3 septembre, comme partout en France, les écoliers, collégiens, lycéens et apprentis rolivalois (soir 6000 élèves au total) ont pris le chemin de l’école, plus nombreux encore que les années précédentes.

Val-de-Reuil séduit, Val-de-Reuil grandit, Val-de-Reuil s’épanouit… À tel point que les nouveaux logements commencent à fleurir aux quatre coins de la ville. Cet engouement de plus en plus grand se confirme déjà dans les sept groupes scolaires rolivalois qui accueillent, pour cette rentrée 2018, 2042 élèves de maternelles et d’élémentaires. Soit une cinquantaine de plus que l’an passé.

Une tendance à la fois prometteuse et encourageante pour la municipalité qui voit ici une première belle récompense pour tous ses efforts déployés afin de rendre la ville sans cesse plus attractive : jamais depuis une décennie Val-de-Reuil n’avait compté autant d’écoliers dans ses établissements.

Progression qui n’en est qu’à ses prémices puisque des centaines de nouveaux logements sont déjà annoncés ou en cours de construction.

115 enseignants répartis dans 105 classes

En attendant, la ville a déployé un arsenal de moyens humains, matériels et financiers pour que cette rentrée 2018 se déroule sous les meilleurs auspices dans les 7 groupes scolaires rolivalois ; pour que les 115 enseignants répartis dans 105 classes bénéficient des meilleures conditions pour assurer la classe aux 2042 élèves.

Le maire fidèle au poste

Ce lundi 3 septembre, Marc-Antoine Jamet – comme il le fait chaque année depuis 17 ans – a d’ailleurs poussé la porte de chacune des classes, est venu saluer chacun des enseignants, s’assurant en personne que rien n’entachait les premiers pas dans cette nouvelle année.

Une manière pour le maire de rappeler à chaque représentant de la communauté éducative, à chaque famille, à chaque enfant qu’à Val-de-Reuil où la moitié de la population a moins de 25 ans, où 10 % du budget municipal est consacré aux écoles, l’éducation sera toujours au cœur de ses priorités.

Ce lundi,  les écoliers l’ont promis à Marc-Antoine Jamet : ils seront sages et travailleront beaucoup cette année. Une bonne nouvelle pour les enseignants des 7 groupes scolaires !

Une Rentrée en musique

Ce jour de rentrée 2018 restera également un joli souvenir pour de nombreuses familles. Quelle surprise en effet  pour les 2042 écoliers rolivalois et leurs familles ce lundi 3 septembre de bon matin ! Alors que petits et grands rejoignaient leur école après deux mois de trêve estivale, c’est en musique que chacun d’eux était accueilli devant tous les groupes scolaires de la ville.

Il paraît que la musique adoucit les mœurs… Ce matin-là, elle a en tout cas détendu tout ce petit monde, stressé pour la plupart par cette journée un peu particulière.

Clarinette, saxophone, contrebasse, guitare, flûte traversière… les musiciens ont offert aux familles un intermède musical aussi inattendu qu’apprécié. « C’est une très belle idée. C’est tellement agréable », glissait une maman devant l’école des Dominos où étaient offerts (comme dans les autres écoles) café et viennoiseries en attendant que les enfants rejoignent leur classe. «Ca a vraiment permis de dédramatiser la rentrée », confiait une autre maman devant l’école Coluche en fin de journée.

 Neuf classes de CP et CE1 dédoublées

Cette rentrée 2018, qui prend une dimension toute particulière dans six des sept groupes scolaires de la ville, en est d’ailleurs la plus belle des démonstrations. L’ensemble des établissements rolivalois situés en REP et REP + (tous à l’exception de l’école Léon Blum) bénéficient en effet du dédoublement des classes de CP et CE1, un dispositif prévu par le gouvernement actuel pour favoriser la réussite scolaire des écoliers dès leur plus jeune âge. Désormais, ces écoliers ne seront plus que 12 par classe.

L’an passé déjà, les petits Rolivalois de CP scolarisés à Coluche, Jean Moulin, Pivollet et Cerfs-Volants avaient expérimenté ce nouveau dispositif pour lequel la ville avait consacré des moyens très importants.

Car l’équipe municipale en est convaincue : la réussite éducative des écoliers dépend aussi de l’environnement et des conditions de travail qu’offre la collectivité. C’est la raison pour laquelle la ville a une nouvelle fois mis les bouchées doubles pour que ce dédoublement soit véritablement bénéfique aux écoliers.

Le marathon de l’été

Tout au long de l’été, les services municipaux se sont donc livrés à une véritable course contre la montre pour aménager et équiper les écoles des Dominos, Louise Michel, Pivollet, Coluche, Jean Moulin et des Cerfs-Volants afin d’étendre le dispositif à toutes les classes concernées.

Pas question ici, contrairement à de nombreuses autres communes, d’opter pour des locaux mobiles installées à la va-vite au beau milieu de la cour de récréation, de supprimer des salles d’activités pour aménager des classes, de confiner les enfants – faute de place – dans des espaces réduits.

200 000 € pour le dédoublement

À Val-de-Reuil, 200 000 € viennent d’être consacrés à réaliser les aménagements nécessaires, à financer les équipements à la hauteur des enjeux de la réforme : 77 000 € pour les travaux de peinture, de menuiserie, de séparation, de déplacement et de réaménagement de salles ; 53 200 € pour l’achat de mobilier et de matériel ; 75 000 € pour l’informatique (23 vidéoprojecteurs, 7 classes ipads, 19 postes informatiques…).

Priorité à la sécurité et l’accessibilité

Loin toutefois de se cantonner aux seuls travaux de dédoublement, la ville s’est mobilisée cet été et avant la fin de l’année scolaire précédente autour de nombreux autres chantiers et interventions dans les écoles ; elle poursuivra d’ailleurs sur sa lancée dans les prochaines semaines :

  • des travaux d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite ont notamment été réalisés dans tous les groupes scolaires : pose de rampe d’accès et de rambarde, réfection des nez de marche tandis que le hall d’entrée de l’école des Dominos ainsi que les sanitaires étaient rendus accessibles. Le tout pour un montant total de 472 000 €.
  • le plateau sportif de la cour de l’école Jean Moulin a été rénové tandis que de nombreux travaux de peinture étaient réalisés par les chantiers jeunes dans les différentes cours d’écoles.
  • dans les toutes prochaines semaines, 300 000 € seront consacrés à la sécurisation de l’ensemble des établissements scolaires. A commencer par l’installation de clôtures surélevées pour empêcher toute intrusion intempestive dans chaque école (à l’exception de Louise Michel déjà équipée) mais aussi de vidéophones dont chaque entrée d’école sera bientôt équipée. En attendant, des filtres flagrants (cachant de l’extérieur la vue dans les classes) ont été posés cet été aux fenêtres donnant sur l’espace public.
  • des travaux de réparation de toiture sur les écoles Léon Blum, Pivollet et Louise Michel sont programmées courant septembre.
  • des travaux de modernisation des installations de chauffage et de ventilation dans les écoles pour 97000 €. Cette intervention améliorera le confort des élèves et enseignants tout en s’inscrivant dans une démarche éco-responsable grâce à la mise en place d’équipements moins énergivores.

 

La semaine de 4 jours et demi maintenue

Contrairement à la grande majorité des écoliers du département, les petits Rolivalois reprennent cette année le chemin de l’école 4 jours et demi par semaine. L’intérêt des enfants ayant été son seul et unique guide, la Ville de Val-de-Reuil a en effet choisi, en accord avec l’inspecteur de l’Education Nationale et la majorité des conseils d’école, de maintenir l’organisation actuelle.

Marc-Antoine Jamet et son équipe, particulièrement attachés à la réussite des écoliers rolivalois, issus pour la plupart de familles modestes, se sont appuyés sur un principe incontestable : les journées trop longues, préjudiciables à tous les enfants, le sont plus encore aux enfants issus de familles les plus défavorisées et accroissent les inégalités.

 

L’intérêt des cinq jours

D’autre part, les enfants qui bénéficient de la semaine répartie sur quatre jours et demi, notamment lorsqu’ils proviennent de milieux défavorisés, bénéficient d’un encadrement sur cinq jours, ne sont pas livrés à eux-mêmes, suivent une éducation et un enseignement constants, bénéficient des services municipaux en permanence (restauration, infirmerie, assistantes sociales).

L’éducation étant un facteur de justice sociale pour peu que l’égalité des chances en garantisse    un fonctionnement harmonieux, la décision ne souffrait pas la moindre hésitation.

A Val-de-Reuil, les temps d’activité périscolaire (TAP) fonctionnent particulièrement bien, la ville y consacrant cette année encore des moyens substantiels pour proposer des activités – gratuites – de qualité (370 000 € à la charge de la ville). 70 % des écoliers y participent chaque jour. Ce dispositif repose sur le professionnalisme et le talent des intervenants, que ce soit les animateurs de la ville, les enseignants volontaires, les services municipaux, le conservatoire, les associations ou les intervenants indépendants.

L’enfance et la jeunesse à Val de Reuil

petite enfance crèches enfance jeunesse

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
L’éducation et la formation : une priorité de tous les instants

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

Nos actualités jeunesse

1000 MASQUES INCLUSIFS : FAIRE BARRAGE AU VIRUS SANS QUE LE MASQUE NE SOIT UNE BARRIÈRE

La Ville a remis 300 masques inclusifs aux enseignants, ATSEM, AVS, personnels de crèche, agents d’accueil municipaux et CCAS. Sept ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…

La musique au cœur des écoles !

Près de 300 enfants des écoles rolivaloises ont assisté à la représentation musicale « Où tu vas comme ça ? ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…

6-15 ans : à chaque semaine, son stage pendant tout l’été !

Il n'est pas trop tard pour inscrire vos enfants sur les nombreux stages à la semaine proposés tout l'été à ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AUXILIAIRE DE PUERICULTURE DIPLOME (E) D’ETAT (H/F)

Si vous souhaitez déposer une candidature spontanée suivez ce lien. AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE DIPLÔMÉ (E) D’ETAT (H/F) - poste à ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Dès 7h30 le matin, les enfants peuvent être accueillis au centre de loisirs de la Trésorerie

Accueillir les enfants des soignants, coûte que coûte !

Le service de garde pour les enfants des professionnels de santé et des forces de l'ordre s'organise à Val-de-Reuil. Reportage ...
Lire La Suite…
Partagez :

Les jeunes Rolivalois pour la paix !

7 jeunes Rolivalois participent cette semaine à un séjour artistique à la Guéroulde où ils réalisent une oeuvre bientôt installée à Val-de-Reuil.  Ce séjour s’inscrit dans un large programme autour de la paix. 

Dans le cadre de la dernière année des commémorations de la Première Guerre mondiale, la Direction du service national et de la jeunesse (DSNJ) a lancé un concours ouvert aux jeunes de 16 à 24 ans, résidents des quartiers prioritaires de la politique de la ville intitulé « Les jeunes pour la paix ».

À partir d’un travail de mémoire, ce dispositif vise à sensibiliser les jeunes sur leur contribution active au maintien de la paix aujourd’hui, à travers des actions de citoyenneté, d’acculturation au monde militaire et d’apprentissage des codes républicains.

Tout un programme d’activités

Le Délégué du préfet d’Evreux a souhaité encourager cette démarche en partenariat avec la Régie des Quartiers, la réserve citoyenne de la délégation militaire de l’Eure, l’ONACVG, le service jeunesse d’Évreux et le CCAS de Val-de-Reuil.

Aussi, 14 jeunes (dont 7 Rolivalois) ont d’ores et déjà participé à la cérémonie militaire du 13 juillet à Évreux.

Le lendemain,le délégué du préfet et les médiateurs de la régie des quartiers les a conduits au défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées à Paris et ont participé à des ateliers militaires aux Invalides.

Enfin, le 17 juillet, ils ont visité le musée de l’armée de l’air de la Base 105 puis ont été reçus en préfecture pour visiter l’exposition sur le centenaire de la guerre 14/18.

Visite du musée de l'armée de l'air à la base 105
Visite du musée de l’armée de l’air à la base 105

Initier les enfants à l’art

À la demande du Préfet et à travers la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, les jeunes participent cette semaine à un séjour en résidence artistique à « La Source » à la Guéroulde. La Guéroulde est le premier des sept centres de La Source, association fondée il y a vingt- cinq ans par le peintre Gérard Garouste pour initier les enfants en difficulté à l’art. Le concept : faire sortir de leur quotidien un groupe d’enfants grâce à la création.

Pour Gérard Garouste, « plus qu’un loisir, l’art et la culture sont des leviers citoyens permettant aux jeunes de se définir, s’épanouir, dépasser les difficultés et trouver leur voie ». Pendant cette semaine, il s’agit de réaliser 2 sculptures de grande taille en métal et bois de récupération, évoquant un message de paix. L’objectif étant ainsi de favoriser le travail collectif, l’expression artistique, l’éveil culturel, l’autonomie et la prise d’initiative, considérant l’Art comme un puissant vecteur d’intégration.

Ces deux premières sculptures seront complétées par deux autres réalisées dans les quartiers prioritaires de Val-de-Reuil et d’Évreux aux vacances de la Toussaint.

À l’issue de ce séjour,  ces sept jeunes – accompagnés de 33 autres Rolivalois – participeront le 30 juillet à une visite de la caverne du dragon, chemin des Dames dans l’Aisne. L’occasion pour eux de découvrir de façon ludique et commentée la vie de poilus durant cette guerre ainsi que la visite du Musée de l’Air, Conférence de l’ONAC et exposition en Préfecture.

7 des 14 jeunes inscrits dans le programme autour de la paix sont Rolivalois (ici à la Préfecture)
7 des 14 jeunes inscrits dans le programme autour de la paix sont Rolivalois (ici à la Préfecture)

L’enfance et la jeunesse à Val de Reuil

 

petite enfance crèches enfance jeunesse

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
L’éducation et la formation : une priorité de tous les instants

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

 

Nos actualités sur l’enfance et la jeunesse

 

1000 MASQUES INCLUSIFS : FAIRE BARRAGE AU VIRUS SANS QUE LE MASQUE NE SOIT UNE BARRIÈRE

La Ville a remis 300 masques inclusifs aux enseignants, ATSEM, AVS, personnels de crèche, agents d’accueil municipaux et CCAS. Sept ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…

La musique au cœur des écoles !

Près de 300 enfants des écoles rolivaloises ont assisté à la représentation musicale « Où tu vas comme ça ? ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…

6-15 ans : à chaque semaine, son stage pendant tout l’été !

Il n'est pas trop tard pour inscrire vos enfants sur les nombreux stages à la semaine proposés tout l'été à ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AUXILIAIRE DE PUERICULTURE DIPLOME (E) D’ETAT (H/F)

Si vous souhaitez déposer une candidature spontanée suivez ce lien. AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE DIPLÔMÉ (E) D’ETAT (H/F) - poste à ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Dès 7h30 le matin, les enfants peuvent être accueillis au centre de loisirs de la Trésorerie

Accueillir les enfants des soignants, coûte que coûte !

Le service de garde pour les enfants des professionnels de santé et des forces de l'ordre s'organise à Val-de-Reuil. Reportage ...
Lire La Suite…
Partagez :

Comment peut-on être Rolivalois ?

Souvent on me demande pourquoi tant de gens veulent, désormais, acheter une maison et devenir propriétaires à Val-de-Reuil ? Nous n’avions pas, autrefois, une telle attractivité. Alors, oui, pourquoi ? Une raison simple vient immédiatement à l’esprit : parce que le maire y est sympathique et dynamique. Cela n’est, hélas, pas encore prouvé scientifiquement. Qui plus est, les exemples abondent d’un jugement moins flatteur. Avec tristesse, mais résignation, abandonnons d’emblée cette hypothèse immodeste.

Autre explication, non plus psychologique, mais quasi politique : cette ruée immobilière ne se produirait que pour faire mentir le jovial Lecornu. Le ci-devant attaché parlementaire de Bruno Lemaire avait, en effet, prédit que, à son initiative, la Ville ne connaîtrait que ruine et déclin. Ou s’il n’avait dit exactement ces mots, il s’était employé à les concrétiser. Écartons pourtant également cette seconde piste. Si la doublure lumière de M. Lehongre entretient des relations compliquées avec la vérité, il n’a pas besoin d’une mise-au-point supplémentaire pour le lui rappeler et il reviendrait un peu cher d’acheter une maison à chaque fois qu’il est insincère.

Faut-il alors penser que, chez nous, l’eau est plus propre, l’air plus pur, l’herbe plus verte ? Il y a beaucoup de vrai là-dedans, mais 36.000 autres communes le proclament non moins allègrement. Ce n’est pas vraiment un avantage comparatif…

Devant tant de perplexité, j’ai pris mon stylo et j’ai dressé la liste de nos atouts pour la partager avec vous.

« la Commune a divisé sa dette par deux en quinze ans, n’a jamais augmenté ses impôts depuis 2000 et ne compte pas le faire de sitôt»

Commençons. On peut investir tranquillement à Val-de-Reuil parce que la sécurité y règne et que la Ville, parmi celles de plus de 10.000 habitants, est régulièrement classée la plus sûre du département de l‘Eure devant Évreux, Vernon, Louviers, n’en en déplaise à nos voisines, rivales et néanmoins amies. Avec 100 policiers travaillant dans un commissariat qui a moins de dix ans, 40 caméras de vidéo-vigilance, un service de police municipale compétent et bien équipé, il serait dommage qu’il en aille différemment. Cela ne vous suffit pas ? Alors restons dans les fondamentaux : la Commune a divisé sa dette par deux en quinze ans, n’a jamais augmenté ses impôts depuis 2000 et ne compte pas le faire de sitôt. Pas mal, mais pas encore assez pour vous convaincre ? Pour les petits rolivalois, la municipalité a fait de l’éducation une priorité : trois crèches sur son territoire et une quatrième en projet, 14 écoles bien entretenues ou neuves, comme le sera dans deux ans celle des cerfs-volants, deux collèges de proximité (jadis trois…), le meilleur lycée de l’agglomération, souvent du département, qui, cerise sur le gâteau, ouvre les portes de Sciences-Po, le CFA le plus considérable de l’ouest français ! Ceci vous satisfait-il ? Non plus ?

Alors sachez que le plus beau théâtre de Normandie et une programmation culturelle plébiscitée, un cinéma d’art et d’essai qui se bat pour programmer autre chose que des imbécilités, un conservatoire de musique remarquable, une compagnie nationale de danse et une maison de la poésie ont ici pignon sur rue

Alors sachez que le plus beau théâtre de Normandie et une programmation culturelle plébiscitée, un cinéma d’art et d’essai qui se bat pour programmer autre chose que des imbécilités, un conservatoire de musique remarquable, une compagnie nationale de danse et une maison de la poésie ont ici pignon sur rue. Autre chose pourtant ? Vous êtes insatiables, mais nous avons du répondant. C’est sur notre territoire que se trouve l’échangeur autoroutier qui met les aéroports à une heure 30 et la mer à 40 minutes, la passe marinière qui donne accès à la Seine et la gare qui dessert Rouen, Paris et Le Havre. Excusez du peu ! Et puisqu’il vous faut du plus lourd, je vais vous en donner : qui est le premier pôle industriel de l’Eure, qui recense 10.000 emplois qualifiés et qui aligne les grands noms – Sanofi, EDF, Orange – de notre économie ? Non ce n’est pas Tournedos et Portejoie qui ont d’autres qualités. Pas non plus Louviers qui n’a que ses yeux pour pleurer (je plai-san-te !). C’est ici ! Le contraire ferait beau voir !

Vous me demandez de l’unique, de l’exceptionnel ? Très bien. Une piste de 100 mètres en indoor ? Le stade Jesse Owens de Val-de-Reuil. Le second site de plus visité du département ? Biotropica à Val-deReuil (juste derrière Monet et Giverny). Le plus vieux monument de l’agglomération ? Le menhir de Val-de-Reuil

Où faire de l’athlétisme, du canoé-kayak, du twirling-bâton, du jujitsu dans des conditions optimales ? Dans nos stades, nos gymnases, dojo et piscine comme 75 autres disciples individuelles ou collectives ! Faire ses courses ? Mais, bien sûr, dans une de nos cinq boulangeries, en fréquentant le nouvel Auchan ou par un détour rue Courtine où se trouve la meilleure cave à cigares des 50 kilomètres alentours. Vous me demandez de l’unique, de l’exceptionnel ? Très bien. Une piste de 100 mètres en indoor ? Le stade Jesse Owens de Val-de-Reuil. Le second site de plus visité du département ? Biotropica à Val-deReuil (juste derrière Monet et Giverny). Le plus vieux monument de l’agglomération ? Le menhir de Val-de-Reuil. Et oui, même lui, est en résidence dans la plus jeune commune de France. Il est certain que s’il ne se sentait pas bien, il aurait – de longue date – transporté au Vaudreuil ses pénates.

Et puis, il faut ajouter à cette litanie hétérogène d’autres éléments plus rationnels. La Ville s’est améliorée. Elle a su rassurer, réparer, relancer. La proportion de logements sociaux, qui voisinait naguère les 93% s’oriente vers les 50%. Deux programmes ANRU sont passés. Un troisième va débuter. Les rues sont propres. Des promoteurs sont arrivés. Le marché immobilier a retrouvé chez nous des valeurs orientées à la hausse et une fluidité à la vente qui tranquillise sur le long terme. De nouveaux produits ont été proposés aux acheteurs souvent venus de l’extérieur. Ils ont correspondu à leurs capacités de financement. Des terrains ont été mis en vente. D’autres lotis. Un bon millier de maisons et d’appartements, en quinze ans, ont trouvé acquéreur et les heureux propriétaires ne s’en sont pas mécontents. C’est même l’inverse. Alors, il ne faut pas s’étonner que cet élan se prolonge. Nexity, AMEX, MK, d’autres encore construisent à Val-de-Reuil et donnent l’occasion à de nouveaux habitants de rejoindre la Ville nouvelle. Une étude de notaires, profession philanthropique on le sait, va même poser sa plaque sur les murs de la Ville Nouvelle.

Nous avons la tête dans le guidon ou dans les étoiles et, quoi qu’il en soit, pas toujours le temps de dessiner des courbes, de remplir des tableaux, de sortir des statistiques. Quand l’histoire le fera, on verra la réussite, les efforts, le travail qu’a exigés cette métamorphose. En attendant, il fait bon vivre à Val-de-Reuil.

Marc-Antoine JAMET
Maire de Val-de-Reuil.

L’éditorial

Télécharger le document
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2018/06/VDR_INFOS_8_edito.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Partagez :

Val de Reuil_Infos N°8 Juin-Juillet-Août 2018

En une de ce numéro
4 grands chantiers majeurs qui démarrent «L’Anru a donné son feu vert pour leur démarrage, ils changeront la vie de nombreux Rolivalois»

Val de Reuil_Infos N°8 Juin-Juillet-Août 2018
Val de Reuil_Infos N°8 Juin-Juillet-Août 2018

à lire également

* Page 6 Spécial rénovation urbaine : ces quatre grands chantiers qui démarrent
* Page 9 Siloge change de quartier
* Page 10 Le commerce en plein boom
* Page 12 Crée ta boîte… sans embûche
* Page 13 Emploi : un coup de pouce pour les jeunes
* Page 14 Cantines, crèches… payer en ligne, c’est possible
* Page 15 En mémoire de Noëlle Boudart
* Page 16 Que faisiez-vous en mai 68 ?
* Page 21 Cocktail d’activités à savourer cet été
* Page 28 Tous au feu de la Saint-Jean, Repas partage : 10 ans de fête
* Page 31 Fête de la Ville avec Shy’m

Votre magazine

Votre magazine à télécharger
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2018/06/VDR_INFOS_8.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Partagez :

La résidence Raphaël sort de terre, route de Louviers

Les promoteurs se pressent aux portes de Val-de-Reuil. Parmi eux, GFI qui vient de lancer la construction d’une résidence de 36 appartements au dessus du lycée. Livraison dans un an.

Val-de-Reuil a atteint en 2017 un record dans le nombre de permis de construire délivrés ! Preuve d’une attractivité croissante, les investisseurs se pressent nombreux aux portes de la Ville. Des logements, privés pour la plupart, fleurissent dans plusieurs quartiers.

Parmi les dernières opérations, la Résidence Raphaël, programme de logements collectifs porté par GFI (filiale de Nexity) manifeste du retour de ce promoteur sur le territoire rolivalois, preuve s’il en est de sa satisfaction. Sa construction ayant débuté depuis quelques jours, cette résidence – située à deux pas du lycée Marc Bloch, au carrefour de la route de Louviers et de la chaussée de Ritterhude – accueillera 36 nouveaux foyers dans un peu moins d’un an.

Un programme rapidement vendu

En trois mois seulement, le promoteur privé a trouvé acquéreur pour chacun de ces appartements. Outre des primo-accédants qui occuperont leur logement, la plupart des propriétaires ont pu bénéficier des dispositions de la loi Pinel, assurant un avantage fiscal dès lors que le bien acheté est loué (sous conditions).

Pour la Ville de Val-de-Reuil, la résidence Raphaël – c’est le nom donné à ce petit programme collectif et qui explique son allure méditerranéenne – présente un atout de taille : elle propose une offre locative privée pour ces petits logements dont manque actuellement la commune et qui répondront aux besoins croissants des jeunes ou des seniors.

Les 24 T1 de 32 m2 et 11 T2 de 43 m2, répartis dans un bâtiment unique, permettront en effet d’élargir l’offre à destination des jeunes. Situé à quelques centaines de mètres des commerces, à proximité directe des transports publics, doté d’un ascenseur et totalement adapté aux personnes à mobilité réduite, ce programme s’inscrit comme une étape essentielle dans le parcours résidentiel des jeunes Rolivalois, avant de franchir le cap de l’accession à la propriété.

Onze mois de travaux et une nouvelle opération

Les travaux devraient durer un an environ
Les travaux devraient durer un an environ

La construction de ce nouveau programme vient tout juste de débuter. Onze mois de travaux étant nécessaires pour mener à bien cette opération, les premiers occupants s’installeront dans la résidence Raphaël au printemps 2019. En attendant, c’est une belle opportunité pour l’emploi local qu’offre ce chantier : plusieurs entreprises du secteur ont en effet été retenues pour réaliser les travaux.

Convaincu du potentiel de Val-de-Reuil, qui bénéficie d’une géographie privilégiée (au bord de l’A13, à moins d’une demie heure de Rouen et à deux pas de la zone économique la plus importante du département), d’une qualité et diversité d’équipements, GFI travaille, avec l’architecte Manuelle Gautrand, présidente de la société française d’architecture, à une nouvelle opération de 57 logements de même typologie, près de la Gare SNCF.

400 logements fin 2018

Notons par ailleurs que 400 maisons et appartements devraient avoir été livrés à Val-de-Reuil à la fin 2018. Pas un quartier ou presque n’échappe à ce mouvement : que ce soit le domaine des Noés, face au collège Pierre Mendès France, la chaussée du Parc à proximité de Léry, des lots à bâtir au Cavé, de coquettes maisons de ville voie Pythagore et voie Bachelière….

Nos derniers articles concernant le logement

rejoignez-nous

AGENT ADMINISTRATIF SERVICE LOGEMENT DU CCAS (H/F)

Cadre d'emploi : Adjoint administratif Enjeux et Missions Sous l’autorité du Directeur du CCAS, vous accueillez les administrés, identifiez la ...
Lire La Suite…
Conseil municipal

Conseil Municipal du 30 Septembre 2019

Ordre du jour Télécharger l'ordre du jour du Conseil Retransmission en différé du Conseil Municipal https://www.youtube.com/watch?v=1URBz-ZHq34&live=1 Jusqu’à présent nous utilisions ...
Lire La Suite…
Conseil municipal

Conseil municipal du 1er Juillet 2019

Ordre du jour Télécharger l'ordre du jour du Conseil Retransmission en différé du Conseil Municipal https://www.youtube.com/watch?v=uhfyqb1ICq8&live=1 Jusqu’à présent nous utilisions ...
Lire La Suite…
Conseil municipal

Conseil du 27 Mai 2019

Ordre du jour Télécharger l'ordre du jour du Conseil Retransmission en direct du Conseil Municipal Jusqu’à présent nous utilisions un ...
Lire La Suite…
Vincent Thiry (à gauche) est le futur propriétaire de la boulangerie

Comment peut-on être Rolivalois ?

Souvent on me demande pourquoi tant de gens veulent, désormais, acheter une maison et devenir propriétaires à Val-de-Reuil ? Nous ...
Lire La Suite…
Les jardins de Blanche, une résidence de standing de 22 villas

Val-de-Reuil accueille “les jardins de Blanche”

C'est au cours d'une rencontre avec les acteurs du territoire qu'a été présentée à l'Arsenal la nouvelle résidence de standing ...
Lire La Suite…
Inauguration de l'agence Siloge en présence de nombreuses personnalités

Siloge : une nouvelle agence et une nouvelle résidence !  

Le bailleur social Siloge inaugurait vendredi les locaux de sa nouvelle agence, chaussée de la Voie Blanche, ainsi que le ...
Lire La Suite…
La résidence Raphaël et ses 36 appartements

La résidence Raphaël sort de terre, route de Louviers

Les promoteurs se pressent aux portes de Val-de-Reuil. Parmi eux, GFI qui vient de lancer la construction d'une résidence de ...
Lire La Suite…
Plus de 700 personnes au théâtre de l'Arsenal hier soir

Salle comble pour des voeux mémorables !

Une foule immense assistait hier aux voeux de Marc-Antoine Jamet au théâtre de l’Arsenal. En plus d'être chaleureuse, la cérémonie ...
Lire La Suite…
Le développement de la ville se poursuit

2017 année record pour l’immobilier à Val de Reuil

C’est confirmé, 2017 sera une année record pour l'immobilier à Val-de-Reuil, probablement très en tête pour le département de l'Eure ...
Lire La Suite…

La Ministre du logement dans la dynamique de Val-de-Reuil

La Ministre du Logement et de l’Habitat Durable s’est longuement arrêtée à Val-de-Reuil le 20 janvier. L’occasion pour elle de ...
Lire La Suite…

La Ministre du Logement à Val-de-Reuil ce vendredi

Val-de-Reuil accueillera Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, ce vendredi 20 janvier toute la matinée. Plusieurs temps ...
Lire La Suite…

Heureux propriétaires !

Quatre maisons en accession à la propriété viennent tout juste d’être livrées rue des Troubadours. D’autres suivront dans les prochains ...
Lire La Suite…

Ouverture de la nouvelle gare de Val-de-Reuil : le long combat d’une décennie et demi qui s’achève

Le maire de Val-de-Reuil, Marc-Antoine Jamet, entouré d’élus et d'agents de la municipalité, accueillaient ce matin autour d’un café les ...
Lire La Suite…

Vente de terrains à Val-de-Reuil : un million d’euros pour la Ville

Au cours du Conseil municipal du 24 novembre 2015, la Ville de Val-de-Reuil a vendu plus de 100.000 m² de ...
Lire La Suite…

500 partenaires au Voeux de Marc-Antoine Jamet

10 priorités pour Val-de-Reuil, et un tour d'horizon de l'année à venir : l'intervention de Marc-Antoine Jamet devant les partenaires ...
Lire La Suite…
Quartier du Mail (suite) : Présentation cour des Mousquetaires du projet de restructuration par Eure-Habitat

Première étape du PNRU2 : Val-de-Reuil reçoit la Ministre en charge de la Politique de la Ville

Val-de-Reuil a été retenue parmi les 200 sites à « enjeu national » qui vont bénéficier du Nouveau Plan National ...
Lire La Suite…

Jamais deux sans trois : Val-de-Reuil parmi les 200 quartiers prioritaires du nouveau programme national de renouvellement urbain !

Il est des tournants qu'une Ville doit savoir prendre, qu'elle ne peut pas manquer qu'elle n'a pas le droit de ...
Lire La Suite…
Depuis le 1er octobre, Val-de-Reuil est intégré dans le dispositif dit « B2 » de la loi de défiscalisation en faveur de l'immobilier locatif

Immobilier : investir à Val-de-Reuil, à partir du 1er octobre, c’est encore plus facile et plus avantageux

Après que la Municipalité en a défendu le principe auprès de la Ministre du logement, Val-de-Reuil bénéficie depuis le 1er ...
Lire La Suite…
Depuis le 1er octobre, Val-de-Reuil est intégré dans le dispositif dit « B2 » de la loi de défiscalisation en faveur de l'immobilier locatif

A Val-de-Reuil, les primo-accédants à la propriété ne paieront plus que 5,5% de TVA

Depuis le 1er octobre, Val-de-Reuil est intégré dans le dispositif dit « B2 » de la loi de défiscalisation en ...
Lire La Suite…
Partagez :

Daniel Reding : de Dr Sono à Zéphir Audio !

Dans le monde de l’événementiel et du spectacle Daniel Reding s’est fait un nom. Sa société, Zéphir Audio, est aujourd’hui incontournable dans la région. Une belle ascension pour l’enfant de Val-de-Reuil !

Daniel Reding est aux commandes de Zephir Audio
Daniel Reding est aux commandes de Zephir Audio

Le meeting international d’athlétisme en janvier, c’était lui ; le championnat de France cadets / juniors fin février, c’était lui ; le championnat du monde sport adapté, c’était encore lui ; le forum des métiers fin mars, ce sera à nouveau lui !

On l’aura compris : Daniel Reding est de tous les événements ! A Val-de-Reuil bien-sûr mais pas seulement : dans l’agglomération Seine-Eure aussi, dans l’Eure, en Seine-Maritime…  Son talent a largement dépassé nos frontières !

« J’ai toujours été attaché à ma ville »

À 30 ans, l’enfant de Val-de-Reuil devenu spécialiste des techniques de l’événementiel et du spectacle vivant, a créé sa propre société de sonorisation, mise en lumière, vidéo il y a quelques mois : et sans aucun doute, Zephir Audio a de beaux jours devant elle !

Très connu dans la cité contemporaine, Daniel a grandi ici ; a commencé la musique – sa passion – ici (il est le batteur du groupe Not Mad). C’est d’ailleurs lorsqu’il faisait ses études musicales à Paris que Daniel a commencé à s’intéresser sérieusement à l’univers de la technique.

« À la sortie de l’école, j’ai postulé au conservatoire de musique de Val-de-Reuil où ils cherchaient un régisseur ». Nous sommes en 2012, Daniel est embauché. « J’ai toujours été très attaché à ma ville ; ce poste à Val-de-Reuil était une belle opportunité ».

À l’issue de son contrat, trois ans plus tard, la technique n’a plus aucun secret pour lui. A 27 ans, le jeune Rolivalois décide de voler de ses propres ailes. « J’ai acheté du matériel, un camion et j’ai créé mon auto-entreprise : Dr Sono ».

Une ascension fulgurante

De sonorisations de concerts en petits événementiels, Dr Sono se fait petit à petit un nom dans ce milieu singulier. Son professionnalisme n’échappe pas aux organisateurs d’événements qui le sollicitent de plus en plus.

Si bien que début 2017, finie l’auto-entreprise ! Daniel créé une SASU (société par actions simplifiées unipersonnelle) : c’est la naissance de Zéphir Audio ! « Ca marche plutôt bien pour moi : j’ai même déjà pu embaucher quelqu’un, début 2018 et dans quelques semaines, je recruterai une troisième personne, à mi-temps ».

Et l’ascension ne s’arrêtera pas là : installé dans les anciens locaux des services techniques de la ville de Val-de-Reuil, Daniel Reding met actuellement les dernières touches à un nouveau projet qui permettra à sa société de gravir une nouvelle marche.

« Je construis actuellement un studio d’enregistrement de 50 m2 environ dans mes locaux. Hormis la gare aux musiques à Louviers, il n’y a pas d’équipements de ce type dans le secteur alors que la demande est forte ». L’ouverture est prévue en septembre 2018.

Une chose est sûre : Daniel avait raison d’y croire… et d’oser !

*Zéphir Audio – 06 76 40 90 69. site internet : Zéphir Audio sur Facebook

 

Partagez :

Cross de l’Epide : les résultats du nouveau parcours

Comme à chaque édition du cross de l’Établissement pour l’Insertion dans l’Emploi (Epide) deux mots reviennent en boucle : organisation et convivialité.

Cross de l'Epide : le départ
Cross de l’Epide : le départ

Une organisation parfaite et millimétrée, menée par Benoît Balut, adjoint à la jeunesse et formateur sport à l’Epide,  et encadrée par de nombreux bénévoles  et  un esprit convivial avec stands pour se désaltérer à l’arrivée,  génèrent de plus en plus  de participants. C’est ainsi que jeudi  19 avril, pour cette 21ème édition, 290 coureurs ont pris le départ.

Des jeunes de 7 Épide de France ont répondu à l'appel
Des jeunes de 7 Epide de France ont répondu à l’appel

Les jeunes volontaires des Épide venus de 7 centres de toute la France, d’Alençon à Toulouse, mais aussi élus, gendarmes, pompiers, équipe d’entreprises partenaires et athlètes avertis, auxquels s’étaient joints une trentaine d’adeptes de marche nordique, ont découvert un  nouveau parcours : 1 km supplémentaire, soit une boucle de 6 kilomètres voie de la cavitation avec passage ombragé en forêt, très apprécié par les 27 degrés ce jour-là,  et quelques montées spectaculaires pour corser l’épreuve.

Un nouveau parcours avec passage en forêt de Bord
Un nouveau parcours avec passage en forêt de Bord

L’objectif a été atteint pour l’ensemble des participants : le dépassement de soi tout en se faisant plaisir !
Rendez-vous pour le prochain cross est d’ores et déjà pris : ce sera en octobre !

290 participants pour cette 21ème édition
290 participants pour cette 21ème édition

Les Résultats

[google-drive-embed url=”https://drive.google.com/file/d/11RSfe_9GS3qsTq5CnGWLjegt2_t0uWbo/preview?usp=drivesdk” title=”ResultatsCrossEpide19042018.pdf” icon=”https://drive-thirdparty.googleusercontent.com/16/type/application/pdf” width=”100%” height=”400″ style=”embed”]

 

Partagez :

PMF : retour sur plusieurs mois de luttes

Malgré la mobilisation de centaines de parents d’élèves, malgré l’opposition de toute une Agglomération et de l’ensemble de ses maires, quelle que soit leur opinion politique, malgré les arguments qui concluaient, tous, à la nécessité de maintenir ce collège, situé au cœur d’un réseau d’éducation prioritaire, le Conseil départemental de l’Eure a voté en Décembre 2017 la mort de PMF. La Ville de Val-de-Reuil, parce qu’elle sait qu’elle a raison, parce qu’elle défend les enfants, les siens comme ceux des autres communes, voisines et amies, parce qu’elle donne priorité à l’éducation a entrepris de contester devant la justice administrative cette décision.

Brevet et Baccalauréat : félicitations à la promotion 2018 !

Avec le mois de novembre est venu le temps de la traditionnelle remise des diplômes, fruit de longues années de ...
Lire La Suite…

Fermeture du collège PMF : Val-de-Reuil saisit le Conseil d’Etat

Le recours en référé contre la fermeture du collège PMF a été rejeté. La Ville a donc  décidé de porter ...
Lire La Suite…
Depuis 18 mois, ils se mobilisent pour sauver leur collège

PMF : Les recours devant le tribunal administratif sont déposés !

Comme nous l'avions écrit le 11 Décembre 2017 la Ville de Val-de-Reuil a déposé 2 recours devant le Tribunal Administratif ...
Lire La Suite…
Depuis 18 mois, ils se mobilisent pour sauver leur collège

Fermeture de PMF : Val-de-Reuil déposera un recours en justice

Malgré la mobilisation de centaines de parents d’élèves, malgré l’opposition de toute une Agglomération et de l’ensemble de ses maires, ...
Lire La Suite…

Le Département signe la mort de PMF

Ce matin, au terme de deux longues heures de débats, le conseil départemental a entériné l’impensable : la fermeture du collège ...
Lire La Suite…
L'agglomération vient de faire une nouvelle proposition au département

Collège PMF : l’Agglo fait une ultime proposition

L’Agglo Seine-Eure abat ses dernières cartes avant la décision du CD27 lundi : elle propose désormais de financer l’ensemble des frais ...
Lire La Suite…
La session 2017 des collégiens de PMF avec leur diplôme

Brevet des collèges : 81 % de réussite à PMF

L’émotion était palpable vendredi 24 novembre au collège Pierre Mendès France pour la remise du Diplôme National du Brevet (DNB) ...
Lire La Suite…
Symboliquement, la marche citoyenne s'est achevée devant le collège de Pont de l'Arche

700 personnes main dans la main pour sauver PMF

Retour sur la grande marche citoyenne organisée à Pont de l'Arche samedi matin contre la fermeture de PMF. Plus de ...
Lire La Suite…
Les 36 maires de l'agglo s'opposent à la fermeture de PMF

#sauvonsPMF – Pierre Mendes France doit rester ouvert !

Maintenant que l’on sait, Pierre Mendes France doit rester ouvert ! – réaction de Marc-Antoine Jamet Maintenant que nous savons ...
Lire La Suite…
Marie Nimier s'oppose à la fermeture de PMF

Marie Nimier au secours de PMF

Marie Nimier, célèbre romancière et parolière, est très attachée à sa ville : Val-de-Reuil. Dans un texte qu'elle vient de ...
Lire La Suite…
Partagez :

Vous êtes sans connexion