Étiquette : insertion

Humando s’installe au CCAS

Vendredi 6 décembre 2019, l’Entreprise de Travail Temporaire d’Insertion (ETTI) Humando a inauguré ses nouveaux locaux au sein du CCAS de Val-de-Reuil en présence de Marc-Antoine Jamet, de la sous-préfète Virginie Sené-Rouquier, ainsi que de nombreux partenaires.

Favoriser l’insertion professionnelle, permettre à tous, femmes, hommes, jeunes, seniors de trouver ou retrouver le chemin de l’emploi : telle est la volonté de la Ville qui a inauguré, vendredi 6 décembre, l’ouverture de la première agence HUMANDO de l’Eure au sein du CCAS de Val-de-Reuil. Un nouvel acteur qui vient renforcer l’arsenal de dispositifs présents sur le territoire en faveur de l’emploi pour tous comme 100 chances 100 emplois, la Garantie Jeunes, Professionn’elles en action, Crée ta boîte etc. et dont l’objectif est d’arriver à la création de l’équivalent de 25 temps plein d’ici fin 2020.

Un acteur complémentaire

Spécialisée dans l’insertion professionnelle, cette entreprise propose un recrutement solidaire et responsable tout en ayant l’assurance d’un accompagnement sécurisé et professionnel pour les Rolivalois les plus éloignés de l’emploi. « Notre vocation est de faire en sorte que tout le monde trouve sa place. Nul n’est inemployable », explique Sébastien Moriceau, le directeur opérationnel d’Humando faisant part de leur souhait et de leur besoin de travailler main dans la main avec l’ensemble des acteurs du territoire. « Il n’y pas de réponse uniforme, car elles sont toutes adaptées à l’Humain. En ce sens, l’idée est de travailler en complémentarité avec l’ensemble des acteurs et dispositifs existant sur le territoire afin de permettre à tous de retrouver le chemin de l’emploi ».

Le CCAS, un lieu central pour l’emploi

Une philosophie en adéquation avec celle de la municipalité. « Au cœur de l’accompagnement vers l’emploi, il y a une stratégie municipale globale de lutte contre le chômage qui s’appuie en premier lieu sur la proximité de l’accompagnement, la complémentarité des acteurs de l’emploi et la croissance de nos activités économiques », rappelle Marc-Antoine Jamet, le maire de la Ville soulignant le CCAS comme le service municipal de l’emploi. « Il faut des lieux repérés et identifiés, des incubateurs, des facilitateurs, des accélérateurs et j’ai souhaité que le CCAS en soit un. Nous en avons fait un lieu reconnu et désigné pour favoriser la réussite de chacun ».

En effet, cette année, le CCAS a accueilli, informé, et orienté 1758 rolivalois, a développé 312 accompagnements individualisés et gère 63 coordinations partenariales notamment avec l’organisation du 1er forum de l’Emploi du Département avec 4 500 visiteurs et 180 exposants.

Le chômage en baisse

Une volonté qui porte ces fruits puisque le nombre de demandeurs d’emplois rolivalois est en baisse depuis quelques années déjà. « On note une baisse de 19,06% pour les chômeurs de catégorie A et une baisse de 5,78% pour les chômeurs toutes catégories (ABC) entre septembre 2014 et juin 2019. Côté entreprise, nous avons aujourd’hui 314 entreprises implantés sur le territoire contre 260, il y a 5 ans et 180, il y a 15 ans », a souligné le maire de la plus jeune commune de France, félicitant l’ensemble des acteurs et partenaires pour le travail accompli tout en rappelant que le chemin est encore long et qu’il faut continuer le combat engagé pour l’emploi de tous les rolivalois.

Les actus emploi à Val-de-Reuil

rejoignez-nous

GESTIONNAIRE DE PAIE ET DE CARRIERES (H/F) CDD D’UN AN

Cadre d'emploi : Adjoint administratif ou rédacteur territorial Sous l’autorité de la Directrice des Ressources Humaines, vous réalisez la paie ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

RESPONSABLE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE (H/F)

Cadre d'emploi : Ingénieur territorial / Attaché territorial Les candidatures seront closes le 15 Septembre 2020 Enjeux et Missions Sous ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

DIRECTEUR / DIRECTRICE DE L’ACTION CULTURELLE (H/F)

Cadre d'emploi : Attaché territorial/ Attaché principal / Attaché hors classe/ Conservateur territorial du patrimoine/ Conservateur territorial de bibliothèque Les ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AGENT DE MÉDIATION SOCIALE RÉFÉRENT (H/F)

Cadre d'emploi : Animateur Enjeux et Missions Sous l’autorité du responsable de service médiation, vous supervisez l’équipe de médiation de ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AGENT COMPTABLE (h/f) dans le cadre d’un contrat à durée déterminée de 12 mois

Cadre d'emploi : Adjoint administratif Enjeux et Missions Sous la responsabilité de la Directrice des finances, vous assurez la gestion ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

MAITRE NAGEUR SAUVETEUR (h/f) – été 2020

Ville ludique et sportive, elle a rénové les deux bassins de 25m et le hall d’entrée de sa piscine municipale ...
Lire La Suite…

L’emploi à Val-de-Reuil

Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? La Ville de Val-de-Reuil accueille en son sein des stagiaires. Malheureusement le nombre de places ...
Lire La Suite…
Carte de Val-de-Reuil

Vie économique : Les commerces, entreprises artisanales et industrielles

Créée en 1975 entre Seine et Eure, rebaptisée Val de Reuil en 1985, la cité rolivaloise, maintenant quatrième ville du ...
Lire La Suite…
Forum de l'emploi 2019

L’emploi

Nos actualités concernant l'emploi ...
Lire La Suite…
Partagez :

L’EPIDE recrute à nouveau 60 jeunes

Nouvelle session de recrutement à L’EPIDE ! D’ici fin mars, 60 jeunes de 18 à 25 ans pourront rejoindre la structure rolivaloise. En attendant, deux matinées portes ouvertes sont organisées les jeudis 9 et 16 mars.

L'EPIDE recrute
L’EPIDE recrute

150… C’est le nombre de volontaires âgés de 18 à 25 ans, accueillis à l’EPIDE de Val-de-Reuil. L’ambition de ce centre : leur permettre de trouver un emploi ou une formation à l’issue des quelques mois passés dans la structure, située voie du Futur.

Un accompagnement qui a su faire ses preuves au fil du temps. Près de 60 % des jeunes  quittent en effet l’EPIDE chaque année avec une solution.

Tenue bleu marine et internat

Ici, les volontaires sont accueillis du lundi matin au vendredi après-midi. Particularité des lieux, ils portent tous la tenue de l’EPIDE (tenue bleu marine) et se plient chaque jour à une batterie de règles spécifiques.

Aidés par les 72 professionnels qui œuvrent au sein de l’EPIDE, ces jeunes y bâtissent progressivement leur projet professionnel ou d’insertion, bénéficient de stages, passent leur code de la route ainsi que différents certificats…

Dans le même temps, tous perçoivent une allocation mensuelle ainsi qu’un complément en cas de sortie positive.

Comment rejoindre l’EPIDE

Le centre EPIDE de Val-de-Reuil accueillera 60 nouveaux jeunes volontaires dès le 28 mars prochain. Vous êtes intéressés pour rejoindre le programme ? N’hésitez pas, dans un premier temps à venir visiter les lieux lors des deux matinées portes ouvertes organisées les jeudi 9 et jeudi 16 mars de 10h à 12h.

Les entretiens de pré-admission ont lieu les 21 / 22 et 23 mars.

Pour postuler au dispositif et être convoqués pour les entretiens, merci de vous inscrire en ligne sur : www.epide.fr / un jeune / déposer sa candidature
Partagez :

Professionn’elles en action

La Ville de Val-de-Reuil, en partenariat avec le CIDFF, met en place un dispositif unique pour aider les femmes chargées de famille à retrouver un emploi. 20 Rolivaloises ont répondu présent.

Mère au foyer ? Le plus beau métier du monde, dit-on. Pas celui le plus simple toutefois lorsqu’on veut (re)mettre le pied sur le marché du travail et (re)trouver un emploi après avoir élevé ses enfants !

Faire garder sa progéniture, concilier les contraintes familiales avec les contraintes professionnelles, gérer les déplacements, retrouver confiance en soi lorsqu’on est resté longtemps à la maison… la liste des freins à l’emploi est parfois longue pour certaines femmes.

Seule Ville à proposer ce dispositif

D’où l’initiative de la Ville de Val-de-Reuil, qui dispose d’un service municipal de l’emploi particulièrement actif, de tendre la main à toutes ces mères parfois submergées par l’ampleur des difficultés.  Un dispositif  dont la commune peut d’ailleurs en revendiquer la paternité!  Il s’agit en effet de « la seule ville de l’Eure à proposer cette démarche » hors du commun,  comme le souligne Patricia Lucas, directrice du centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) de l’Eure, copilote du dispositif.

« Nous avons à cœur de lutter contre les inégalités et de donner à nos habitants toutes les chances possibles pour trouver un emploi, explique Géraldine Deliencourt Godefroy, élue en charge de l’emploi. C’est pourquoi, en partenariat avec le CIDFF, nous avons choisi de nous mobiliser pour accompagner des Rolivaloises, toutes mamans et proches de l’emploi, à lever les freins qui pourraient les gêner pour trouver du travail ».

Ateliers collectifs / entretiens individuels

A l’issue de la réunion d’information, organisée ce mardi 29 novembre, 20 femmes – toutes plus enthousiastes – se sont portées volontaires pour intégrer le dispositif baptisé Professionn’elles en action, qui se déploie dès aujourd’hui et jusqu’en juin prochain. « Pendant ce laps de temps, nous proposerons régulièrement des ateliers collectifs et des entretiens individuels », précise Patricia Lucas.

Pour cela, la Ville et le CIDFF s’appuyeront également sur les compétences de leurs partenaires, tels que la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou l’association IFAIR (aide à la mobilité)… « Nous travaillerons en effet sur la garde des enfants, la mobilité, la formation, le droit du travail, les chantiers d’insertion… mais aussi sur des ateliers de bien-être, d’estime de soi…».

Mener son projet à la carte

Une à deux fois par mois, les 20 Rolivaloises bénéficieront donc d’ateliers collectifs pendant lesquels elles pourront également échanger entre elles pour enrichir leurs expériences. « On cherche souvent mieux un emploi quand on est à plusieurs ».

Quant aux entretiens individuels, ils permettront à chacune de mener son projet « à la carte » ; de l’affiner au fil des semaines mais aussi de perfectionner son CV pour être plus efficace sur le marché du travail.

« Je trouve que ce dispositif est une excellente chose, reconnaissait l’une des participantes au cours de la rencontre. On s’est souvent senties seules face à tout ce qu’il y a à gérer pour pouvoir trouver un emploi ». Un coup de pouce qui permettra sans aucun doute à la plupart de ces femmes de retrouver confiance en elles pour se lancer dans une nouvelle vie.

Ce qu’elles en pensent

Christine, 44 ans

A 44 ans, Christine est maman de 5 enfants. Lassée de ces trop longs mois de recherche d’emploi infructueuses (« on n’a même jamais de réponses », déplore-t-elle), elle a finalement décidé de créer, à Val-de-Reuil, sa propre entreprise de stylisme / création / dépôt-vente / accessoires… Les différentes démarches sont en cours.

« Mon problème, c’est la mobilité. Aujourd’hui, je n’ai pas de permis et ça m’empêche de faire plein de choses. Ca me gênera aussi dans ma nouvelle activité : il faut donc que je puisse trouver une solution pour avoir le permis ».

C’est notamment ce que cette mère de famille nombreuse attend du dispositif Professionn’elles en action. Elle espère aussi trouver de précieuses informations sur le droit du travail, sur la manière de faire prospérer son entreprise… « En tout cas, j’y crois vraiment et je suis heureuse de cette initiative qui va beaucoup nous aider j’en suis sûre ».

Sabrina, 40 ans

Difficile pour Sabrina de trouver un travail stable depuis qu’elle a été reconnue travailleur handicapée il y a quelques années. « Je ne peux plus postuler sur tous les postes que je pouvais exercer avant. Je fais donc des petites missions, des petits CDD mais c’est toujours compliqué ».

Aujourd’hui âgée de 40 ans, cette maman de deux enfants de 10 et 22 ans a également connu les difficultés des horaires décalés. « Travailler dans un internat quand on a un enfant à la maison, c’est un vrai casse-tête ».

Passionnée de bricolage, Sabrina aimerait trouver un travail dans ce secteur d’activité. Elle espère que ce dispositif  lui apportera le soutien nécessaire pour trouver plus facilement un emploi. « J’ai hâte de participer à l’atelier Bien-être qui aide à avoir confiance en soi. Parfois, on a tendance à se diminuer et c’est un vrai problème ».

Partagez :

Les 6 et 7 juillet : deux journées découverte de l’EPIDE de Val-de-Reuil

Deux journées de découverte de l’Etablissement Public pour l’Insertion dans l’Emploi de Val-de-Reuil organisées conjointement par la Ville de Val-de-Reuil et l’EPIDE les mercredi 6 et jeudi 7 juillet 2016. Deux après-midis ouverts à l’ensemble des jeunes âgés de 18 à 25 ans à la recherche d’un emploi. A la clé : près de 60% des jeunes intégrés dans cet établissement retrouvent une formation ou un emploi à l’issue de leur séjour.

près de 60% des jeunes intégrés dans cet établissement retrouvent une formation ou un emploi
près de 60% des jeunes intégrés dans cet établissement retrouvent une formation ou un emploi

Vous habitez à Val-de-Reuil ? Vous avez entre 18 et 25 ans et souhaitez définitivement relancer votre projet scolaire et professionnel ? La Ville de Val-de-Reuil et l’Établissement Public pour l’Insertion dans l’Emploi vous proposent une solution différente pour mener à bien votre projet professionnel en organisant une présentation de son dispositif le mercredi 6 juillet à 14h00 à la Maison de la Jeunesse et des Associations (rue Grande, ancien Théâtre des Chalands) et une visite de l’établissement le jeudi 07 juillet à 14h au centre EPIDE de Val-de-Reuil ( Parc d’affaires des Portes, 193 Voie du Futur ).

Dès 2005, année de sa création, la municipalité avait fait le choix d’aider à l’implantation d’un EPIDE à Val-de-Reuil dans les bâtiments devenus vacants d’un centre de formation de France Télécom. Placé sous la triple tutelle des ministères chargés de la Défense, de l’Emploi et de la Ville, l’EPIDe pilote le dispositif “Défense, 2ème chance” avec pour mission d’assurer l’insertion sociale et professionnelle de jeunes volontaires en situation d’échec ou de décrochage scolaire, en favorisant, au terme d’un projet éducatif global, leur entrée dans la vie active.

l’EPIDe a pour mission d’assurer l'insertion sociale et professionnelle de jeunes volontaires en situation d’échec ou de décrochage scolaire
l’EPIDe a pour mission d’assurer l’insertion sociale et professionnelle de jeunes volontaires en situation d’échec ou de décrochage scolaire

L’établissement accueille et héberge les jeunes souvent issus du territoire de la CASE, de l’Eure ou de Normandie, dans le cadre d’un parcours d’une durée allant de 8 mois à 2 ans. A Val-de-Reuil, les jeunes volontaires participent à chaque grand rendez-vous commémoratif, sportif, associatif et solidaire qui concourt à leur insertion. L’EPIDe de Val-de-Reuil est, depuis la fin de l’année 2015, le premier « centre de la deuxième chance » en France par ses effectifs et connaît un taux de sortie positive exceptionnel qui lui a permis de renforcer sa capacité d’accueil. Il dispose désormais de 210 places et d’un encadrement renforcé, assuré par 72 agents, éducateurs ou formateurs.

L’EPIDe de Val-de-Reuil est, depuis la fin de l’année 2015, le premier « centre de la deuxième chance » en France par ses effectifs et connaît un taux de sortie positive exceptionnel
L’EPIDe de Val-de-Reuil est, depuis la fin de l’année 2015, le premier « centre de la deuxième chance » en France par ses effectifs et connaît un taux de sortie positive exceptionnel
Partagez :

18ème édition du cross de l’EPIDE de Val-de-Reuil sous le thème de la solidarité.

200 coureurs, 15 équipes mixtes, ont pris le départ mercredi 18 mai pour parcourir 5 kilomètres avec comme objectif la ligne d’arrivée devant le stade couvert Jesse Owens

Le Cross de l'EPIDE a du succès
Le Cross de l’EPIDE a du succès

Bonne organisation, esprit d’équipe,  et solidarité étaient les maîtres-mots de cette 18ème édition.  Les jeunes volontaires de l’Epide, accompagnés de leurs cadres de sections, avaient en effet pour mission de démarcher les entreprises et commerçants locaux au bénéfice de l’association “Action contre la Faim”.  Une réussite pour cette course conviviale, avec des équipes de la région de plus en plus nombreuses et qui rassemble divers milieux socio-culturels et socio-professionnels. Ainsi, Djoudé MERABET, maire d’Elbeuf sur Seine, Alexis RAGACHE, maire adjoint de Sotteville-lès-Rouen, Roland JOANNIC directeur de la DGA du Bassin des Carènes,  Nicolas BOUYDRON, Lieutenant du SDIS de Louviers/Val-de-Reuil et Fabrice BARBE, Directeur Général des Services de Val-de-Reuil,  ont couru avec les jeunes volontaires des EPIDE d’Alençon, Brétigny sur Orge, Cambrai, Combrée, Compiègne, Doullens, Montry et Val-de-Reuil et des lycéens de Marc BLOCH.

L’équipe de la mairie de Val-de-Reuil a remporté le trophée, succédant à la DGA du bassin des Carènes. Les équipes de la BA 105 et l’EPIDE  de Brétigny-sur-Orge complétant ce podium. Tous les participants ont rendez-vous le mercredi 23 novembre 2016 pour la 19ème édition.

Résultats

Individuel masculin scratch
1er Quentin JALIER Team Foulées
2ème Nicolas ROLLAND BA 105
3ème Mokhtar BENHARI Mairie de Val de Reuil
Individuel féminine scratch
1ère Melle GALLE EPIDE Brétigny sur Orge
2ème Salma BENHARI Mairie de Val de Reuil
3ème Melle ROSATI EPIDE Montry
Individuel masculin volontaire d’insertion
1er Kévin LEMAITRE EPIDE Doullens
2ème M. SACIER EPIDE Cambrai
3ème M. PYNTE EPIDE Cambrai
Individuel féminine volontaire d’insertion                          
1ère Melle GALLE EPIDE Brétigny sur Orge
2ème Melle ROSATI EPIDE Montry
3ème Melle DEDAIN EPIDE Cambrai
Classement par équipes                                         
1er Mairie de Val de Reuil
2ème BA 105
3ème EPIDE Brétigny sur Orge
4ème EPIDE Doullens
5ème EPIDE Alençon
6ème EPIDE Val de Reuil
7ème EPIDE Cambrai
8ème DGA Bassin des Carènes
9ème EPIDE Montry
10ème Mairie Elbeuf
11ème Lycée Marc BLOCH
Non classés : Team foulées, SDIS, EPIDE Compiègne, EPIDE Combrée

                                                                                   

Partagez :

Val-de-Reuil accueille Myriam El Khomri, Ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Myriam El Khomri, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, était à Val-de-Reuil jeudi 7 janvier 2016

Myriam El Khomri arrive à Val-de-Reuil
Myriam El Khomri arrive à Val-de-Reuil

Un an, jour pour jour, après avoir salué en tant que Secrétaire d’État à la Politique de la Ville la réussite des deux opérations de renouvellement urbain menées par la Ville et confirmé qu’elle était retenue parmi les 200 quartiers bénéficiant du Nouveau Plan de rénovation urbaine (NPNRU2), elle s’est rendue à l’EPIDe, Etablissement public d’insertion de la Défense, à l’occasion de son 10ème anniversaire et a participé ensuite au lancement officiel du dispositif municipal d’insertion sociale et professionnelle «KIT EMPLOI ».

Visite de l’EPIDe de Val-de-Reuil

Dès 2005, année de sa création, la municipalité avait fait le choix d’aider à l’implantation d’un EPIDe à Val-de-Reuil dans les bâtiments devenus vacants d’un centre de formation de France Télécom. Placé sous la triple tutelle des ministères chargés de la Défense, de l’Emploi et de la Ville, l’EPIDe pilote le dispositif “Défense, 2ème chance” avec pour mission d’assurer l’insertion sociale et professionnelle de jeunes volontaires en situation d’échec ou de décrochage scolaire, en favorisant, au terme d’un projet éducatif global, leur entrée dans la vie active.

Visite à l'EPIDe
Visite à l’EPIDe

L’établissement accueille et héberge les jeunes souvent issus du territoire de la CASE, de l’Eure ou de Normandie, dans le cadre d’un parcours d’une durée allant de 8 mois à 2 ans. A Val-de-Reuil, les jeunes volontaires participent à chaque grand rendez-vous commémoratif, sportif, associatif et solidaire qui concourent à leur insertion.

L'EPIDe un établissement de la seconde chance
L’EPIDe un établissement de la seconde chance

L’EPIDe de Val-de-Reuil est, depuis la fin de l’année 2015, le premier « centre de la deuxième chance » en France par ses effectifs et connaît un taux de sortie positive exceptionnel qui lui a permis de renforcer sa capacité d’accueil. Il dispose désormais de 210 places et d’un encadrement renforcé, assuré par 72 agents, éducateurs ou formateurs.

Lancement du KIT EMPLOI et signature de la convention de partenariat entre la Ville, Pôle Emploi et l’association Ensemble chargée de sa mise en oeuvre
Kit emploi et d'autres mesures au programme de la visite
Kit emploi et d’autres mesures au programme de la visite

Annoncées à l’issue des Etats Généraux de l’Emploi de Val-de-Reuil organisés en octobre 2014 en présence de 60 partenaires et entreprises locales, plusieurs mesures en faveur de l’emploi et de la formation ont été mises en œuvre par la commune :
un forum des métiers, qui, pour sa première édition en avril 2015, a accueilli plus de 800 demandeurs d’emploi et permis une vingtaine d’embauches ;
le développement de la méthode de recrutement par simulation avec le CCAS ;
la création d’un service municipal de l’emploi composé de trois agents qualifiés ;
– la mise en oeuvre de dispositifs innovants et ciblés. C’est dans cette démarche que l’opération “100 chances – 100 emplois” s’adressant aux jeunes de moins de 25 ans a vu le jour en 2015.

La signature de la convention
La signature de la convention

Mis en place pour la première fois en 2016, le « Kit Emploi » s’adresse prioritairement aux 25-50 ans. Il est le fruit d’un partenariat solide entre Pôle Emploi, la Ville et l’association Ensemble. Une convention scellant ce partenariat a été signée ce jeudi 7 janvier en présence de Madame la Ministre, Myriam El Khomri.

15 demandeurs d’emploi rolivalois, tous volontaires, identifiés par Pôle Emploi et le service Emploi de la Ville, profiteront d’un suivi personnalisé de trois mois, encadrés par une équipe de professionnels, afin de maîtriser les différentes étapes qui constituent une démarche efficace de recherche d’emploi. Développer l’estime de soi et stimuler le lien social sont les deux objectifs généraux de ce dispositif. Plusieurs axes de travail seront privilégiés avec notamment un travail spécifique sur le portefeuille de compétences et sur les techniques de recherche d’emploi, l’organisation de rencontres régulières avec des partenaires de l’emploi et des entreprises, la création d’un événement sur l’emploi. Chaque volontaire sera parrainé par une entreprise locale. Répondant à l’invitation de la municipalité, plus d’une quinzaine d’entreprises du territoire se sont ainsi engagés dans ce dispositif et étaient présentes aux côtés de Madame la Ministre et de l’ensemble des partenaires engagés pour l’emploi à Val-de-Reuil.

L’insertion sociale et professionnelle était donc au cœur du déplacement de la Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. Deux préoccupations majeures pour lesquelles Val-de-Reuil, grâce au soutien fidèle de l’Etat, s’engage au quotidien. « L’emploi et la formation restent dans notre ville, durement frappée par le chômage et le manque de qualification, une priorité absolue pour moi » a déclaré Marc-Antoine Jamet.

 

Visite De Myriam El Khomri, Ministre Du Travail – 7 Janvier 2016

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank
Partagez :

Vous êtes sans connexion