Étiquette : écoles

Une infirmière apprend aux écoliers de Louise Michel à bien porter le masque

Vendredi 6 novembre, les élèves de l’école Louise Michel ont pu poser toutes leurs questions à l’infirmière du collège Montaigne, Pascale Massines. Tout au long de la journée, la professionnelle de santé a donné des conseils aux jeunes enfants sur le port du masque.

Après les gestes barrières, le port du masque est maintenant généralisé pour les élèves dès l’âge de 6 ans. Afin de sensibiliser ses écoliers, Rodolphe Delorme, directeur de l’école Louise Michel, a demandé à une infirmière de l’Éducation Nationale d’intervenir dans toutes ses classes. Un moment de partage et d’échange qui a apporté des réponses aux plus curieux.

Apprendre le plus tôt possible

Ne pas toucher ses yeux, retirer le masque sans risque, le délai pour le changer… Toutes ces informations, Pascale Massines a voulu les apprendre aux écoliers pendant une trentaine de minute par classe. ”  Étant infirmière, j’ai toujours eu l’habitude de le porter. Le but de ma venue est d’apprendre aux plus petits à porter le masque tout en répondant à leurs questions. Car plus ça rentre dans leur tête de bonne heure, plus ça devient systématique. C’est un âge où il est plus simple de communiquer” explique la professionnelle de santé qui met l’accent sur des pratiques simples et efficaces.

Des conseils pour bien porter le masque

Dans la classe de CE1 de Nadège Bescond-Boutleux, les questions fusent. Après une brève introduction, Pascale passe directement au vif du sujet : “D’abord, il faut éviter de se gratter et d’y toucher. Car on propage le virus partout avec nos mains. Ensuite, pour l’enlever on utilise les élastiques !” Deux doigts se lèvent. “Papa m’a dit qu’il faut le changer dans la journée, c’est vrai ? Mais pourquoi on doit le porter si on est à plus d’un mètre ” s’interroge Armand avec un petit masque noir taille enfant. L’infirmière répond en toute simplicité qu’il faut le changer “toutes les 4 heures mais on fait le mieux qu’on peut, Je sais que c’est difficile pour vous, mais vous êtes courageux. Et pour la distance, il faut quand même le porter car ça permet d’éviter au maximum les postillons de salives qui s’échappent quand on parle.” Solène quant à elle se demande si elle peut le retirer devant chez elle : “On fait comment, c’est dans notre maison ou devant notre maison ?”  Pascale lui montre sans parler comment enlever le masque en toute sécurité et lui répond une fois la bouche couverte : “Tu l’enlèves dès que tu es chez toi, à l’intérieur, ensuite tu vas le mettre à la poubelle si c’est un jetable, sinon tu le met au lavage et tu te laves les mains.”  

Prendre soin de soi 

Les dix écoliers semblent bien assimiler les conseils de l’infirmière qui leur remet à tous un petit flyer de prévention. Outre le masque, se protéger du froid est indispensable en temps de pandémie : “Il faut faire attention à soi et bien se couvrir le matin ! Mettez vos manteaux et vos écharpes.” L’enseignante Nadège Bescond-Boutleux, leur conseille aussi de ne pas aller à des anniversaires ou aux goûters entre amis : ” Si vous voyez d’autres personnes que votre famille, mettez un masque et surtout n’allez pas à des invitations de copains d’école. C’est pour votre santé et la leur.” 

Toutes les classes ont écouté et ont échangé jusqu’à 14h avec Pascale qui était ravie de montrer aux enfants la nécessité du masque. Une intervention qui a rassuré les petites bouilles pour éviter le surplus d’angoisse dans ses temps difficiles.

Partagez :

Les écoles rolivaloises ont rendu hommage à Samuel Paty chacune à leur manière

Ce lundi 2 novembre, les sept écoles de Val-de-Reuil ont rendu hommage à Samuel Paty. À 11h, une minute de silence a été respectée dans chaque classe. Certains établissements ont fait le choix de personnaliser cet hommage à leur manière… Reportage aux Dominos et au Pivollet où l’heure était à la discussion.

Le 16 octobre dernier, Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie et d’éducation civique est décédé pour avoir fait son métier. Ce lundi, à 11h, l’ensemble du corps enseignant de Val-de-Reuil a rendu hommage à leur confrère. Dans chaque classe, une minute de silence a été respectée. Au Pivollet, les élémentaires ont assisté à la lecture de la lettre de Jean-Jaurès ; quant aux Dominos, pas de lettre, mais 30 minutes de discussion autour de la liberté d’expression. Deux interventions qui ont fait réfléchir les jeunes écoliers, posant des questions tout au long de la matinée.

La lettre de Jaurès en vidéo pour les élémentaires du Pivollet

Au sein de l’école du Pivollet, dans la classe de CM1-CM2 , les enfants se tiennent debout silencieux, l’air grave et compatissant face à ce tragique incident. En présence de Christian Avollé, adjoint en charge du cadre vie de Val-de-Reuil, ils ont effectué une minute de silence avant de visionner, ensemble, la lettre de Jean-Jaurès adressée aux instituteurs dans laquelle il rappelle aux enseignants l’importance de leur rôle dans l’accompagnement des élèves mais aussi la noblesse de leur métier. Un instant solennel à l’issue duquel l’élu de la Ville s’est adressé aux élèves pour leur rappeler les droits dont bénéficie chacun en matière de liberté et d’égalité des chances et de la bienveillance qu’exercent leurs instituteurs au quotidien.

Liberté d’expression, république et religion aux Dominos

« On fait ça pour rendre hommage au professeur » s’est exclamée Elise en réponse à son maître d’école, Laurent Avenel, qui voulait voir si les jeunes écoliers savaient pourquoi ils devaient ne plus faire de bruit pendant une minute. 11h, l’horloge sonne. Les 17 élèves de CM1 se lèvent tous en même temps et arrêtent de dessiner. Le directeur de l’école des Dominos, Gilles Fleury, a décidé de ne pas lire la lettre de Jean Jaurès aux enfants : « Elle est trop compliquée, mais on va discuter sur le sujet » 

Une fois tous rassis dans le respect des gestes barrières, les multiplications et la dictée attendront un peu. « Notre responsabilité à nous c’est que vous deveniez responsables et soyez respectés » signale l’enseignant à ses élèves. « C’est quoi un deuil national ? » lance Gilles Fleury en inscrivant le terme sur le tableau blanc. Les enfants hochent la tête de gauche à droite timidement avant que leur instituteur leur explique la définition : « c’est un événement grave qui suit la perte de quelqu’un à l’échelle nationale. Mais pourquoi on en parle ? »

Quelques doigts se lèvent pour évoquer la mort de Samuel Paty et sa matière, l’histoire géographie. « Mais il n’enseignait pas que ça » poursuit le directeur en expliquant aux jeunes gens que Samuel Paty instruisait aux collégiens la citoyenneté. Un doigt se lève. Pour Stan, être citoyen, c’est “respecter la loi.” À sa droite, une de ses camarade précise : “C’est apprendre à être respectueux et vivre en harmonie.”  Une réponse qui fait sourire Gilles sous son masque : “C’est ça, et ce prof enseignait ce que c’était la loi, le vivre ensemble.”

“Il y a des gens qui voudraient qu’on soit en colère les uns contre les autres. Et bien, cette journée est spéciale car elle empêche de leur faire croire qu’on l’est.” 

Toujours dans le calme, l’échange continue vers un sujet plus précis, la religion. Laurent Avenel prend alors la main : “Quand on fait de l’histoire, on est obligé de parler de comment fonctionnent les religions.” Pour illustrer ses propos, le professeur s’avance en direction d’une frise chronologique qui longe les murs de la classe. “Vous voyez, chacun peut croire à ce qu’il veut de façon personnelle. Je vous ai déjà parlé du prophète et de l’église, ça fait partie des programmes.” explique-t-il en pointant désormais la déclaration des droits de l’homme et du citoyen accrochée sur la porte d’entrée. “Vous voyez, en France la République nous protège. La liberté d’expression permet à tous de dire ce que l’on aime ou non. Et si on n’est pas d’accord, on n’a pas à se battre pour ça” déclare le directeur de l’établissement en insistant sur les valeurs de la constitution. Les deux professionnels de l’éducation ont voulu conclure leur intervention en faisant un lien en douceur avec le terrorisme : “Il y a des gens qui voudraient qu’on soit en colère les uns contre les autres. Et bien cette journée est spéciale car elle empêche de leur faire croire qu’on l’est.” 

Deux scènes qui se sont répétées tout au long de la matinée, partageant ainsi les valeurs Républicaines à tous les petits rolivalois qui repartiront chez eux le cœur et la tête pleine de savoirs que leurs maîtres et maîtresses leur ont inculqués au fil de la journée.

 

Partagez :

La musique au cœur des écoles !

Près de 300 enfants des écoles rolivaloises ont assisté à la représentation musicale « Où tu vas comme ça ? », proposée par le conservatoire de musique et de danse de Val-de-Reuil.

C’était l’effervescence la semaine passée dans la cour de l’école Léon Blum où huit professeurs du conservatoire de danse et de musique de Val-de-Reuil s’étaient réunis auprès des enfants pour interpréter et adapter en musique le conte « Où tu vas comme ça ? », de Gilles Bizouerne. « Toute la semaine, les professeurs du conservatoire intervenant sur les temps scolaires se sont rendus dans les différentes écoles de la ville pour jouer un conte musical aux enfants de maternelle jusqu’au CE2 », explique Audrey Rojzman, en charge de la communication du conservatoire, évoquant les raisons de cette démarche artistique et culturelle. « L’idée était de permettre aux enfants de voir leurs intervenants habituels dans leur tenue de musiciens mais aussi de profiter de ce temps de représentation pour présenter les instruments de musique sous une forme ludique et conviviale ». Au total, ce sont près de 300 enfants issus des écoles Louise Michel, Léon Blum et Coluche qui ont pu assister à cette adaptation de conte dans laquelle des chansons du répertoire jeunesse telles que celles d’Henri Dès ont été intégrées.

Des enfants conquis !

Ainsi, à la manière du conte musical « Pierre et le Loup », chaque musicien a incarné à l’aide de son déguisement et de son instrument (flûte à bec, flûte traversière, batterie, surdo, basse, contrebasse, accordéon, conteuse, clarinette et violoncelle), un personnage du conte. Une mise en scène qui n’a pas manqué de séduire les jeunes pousses rolivaloises. Dans l’audience, les rires se multiplient, certains ont peur à la vue de la sorcière, d’autres dansent au contact des notes jouées par les musiciens. A l’issue de la représentation, tous ont applaudi et remercié les musiciens du conservatoire pour ce voyage musical de merveilleuse facture. A noter que les écoles n’ayant pas encore reçu la visite des musiciens seront invitées au mois de février prochain dans l’auditorium du conservatoire pour un second tour de piste.

Les actus culture à Val-de-Reuil

Pour que vive la poésie !

Face à la crise sanitaire, la Factorie maison de poésie de Normandie a décidé de se réinventer pour continuer à ...
Lire La Suite…

La Médiathèque relance son drive !

Contrainte de fermer ses portes au public, la Médiathèque du Corbusier a remis en place son système de Drive. Tous ...
Lire La Suite…

Halloween s’invite à la médiathèque !

La médiathèque Le Corbusier propose à tous les enfants de plonger dans l’univers d’Halloween, mercredi 28 octobre 2020, à partir ...
Lire La Suite…

Les Clowns rolivalois font découvrir le Népal aux écoliers

L'équipe des Petites mains a démarré son tour des écoles ! Après avoir fait le tour du Népal l'an dernier, ...
Lire La Suite…

La musique au cœur des écoles !

Près de 300 enfants des écoles rolivaloises ont assisté à la représentation musicale « Où tu vas comme ça ? ...
Lire La Suite…

La culture à Val-de-Reuil

Le théâtre de l'Arsenal

La culture

Pour une commune de 16 000 habitants, la vie culturelle de Val-de-Reuil est riche. La ville compte des équipements de ...
Lire La Suite…
Le cinéma Les Arcades à Val de Reuil

Programmes du cinéma

Le 22 Juin c'est la réouverture ! Retrouvez le programme de votre cinéma à compter du 22 Juin. Le cinéma ...
Lire La Suite…
Médiathèque Le Corbusier - Val de Reuil

La Médiathèque Le Corbusier

Les services publics sont maintenus. les écoles et centre de loisirs restent ouverts ; les services d’accueil aux administrés maintiennent ...
Lire La Suite…
Théâtre de l'Arsenal saison 2019-2020

Le Théâtre de l’Arsenal

L’Arsenal, est un théâtre. Un vrai. Un beau. Un tatoué. Il l’est en rouge et en noir. En verre, en ...
Lire La Suite…
L'école intercommunale de musique et de danse de Val de Reuil

Le conservatoire à rayonnement intercommunal musique & danse

Le Conservatoire ouvre ses portes pour les inscriptions de la saison 2020-2021 du 15 au 26 Juin et du 31 ...
Lire La Suite…
Promenade dans l'art contemporain à Val-de-Reuil

Val-de-Reuil, promenade dans l’art contemporain

Val-de-Reuil est aujourd’hui la quatrième ville de l’Eure et le premier pôle de développement économique du département. Chef-lieu de canton, ...
Lire La Suite…
Cin'été 33 films gratuits projetés à la tombée de la nuit

Cin’été : un festival à la belle étoile

Organisée par l’association Sous le soleil exactement, en partenariat avec la Ville de Val-de-Reuil, Cin’Eté propose à Val de Reuil ...
Lire La Suite…

Maison de la jeunesse et des associations

Infos pratiques Adresse : Place des Chalands - 27100 Val-de-Reuil Horaires : du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 ...
Lire La Suite…

Classes dédoublées : des résultats prometteurs

12 élèves par classe en CP et CE1 : c’est le quotidien des écoliers rolivalois dans six des sept écoles de la ville. Aux Cerfs-Volants vendredi, l’inspecteur d’académie en personne est venu mesurer l’impact des classes dédoublées. Rencontre.

Qu’ils soient à Coluche, à Jean Moulin, aux Dominos, au Pivollet, à Louise Michel ou aux Cerfs-Volants… tous les petits Rolivalois de CP et CE1 ont un point commun : ils apprennent à lire, à écrire, à compter dans des classes de 12 élèves. Un dispositif progressivement mis en place depuis la rentrée 2017 dans un seul but : favoriser la réussite de tous les enfants.

Deux ans plus tard et alors que les dernières classes rolivaloises viennent tout juste d’être dédoublées, les résultats semblent déjà prometteurs. C’est en tout cas le constat qu’a pu faire vendredi Laurent Le Mercier, directeur académique des services de l’Education Nationale de l’Eure (DASEN), en poussant les portes de l’école des Cerfs-Volants.

Plus d’autonomie, moins de décrochage

Plus d'autonomie, moins de décrochage, des acquis plus solides... les classes dédoublées semblent porter leurs fruits
Plus d’autonomie, moins de décrochage, des acquis plus solides… les classes dédoublées semblent porter leurs fruits

Dans sa classe de CE2, Mélody Dehais affichait un enthousiasme débordant. Ses 25 élèves ont bénéficié, les deux années précédentes,  du dispositif à 12 élèves en CP comme en CE1. « Ce dispositif les a vraiment poussés vers le haut. La différence de niveau est énorme avec les classes précédentes qui n’avaient pas bénéficié du dédoublement ». Des enfants plus autonomes, des acquis plus solides, moins de décrochage… autant de bénéfices que les petits groupes ont permis d’ancrer pour l’avenir.

Même constat quelques minutes plus tard, dans la classe de Franck Sissaoui, enseignant de CE2-CM1. « Avec le fonctionnement antérieur, les élèves fragiles auraient inévitablement décroché. Là, la permanence des acquis est beaucoup plus grande et ils ont tous envie de travailler ». Plus étonnant, le retour en classe de 20 ou 25 élèves en CE2 n’a semble-t-il pas posé de soucis aux enfants… « Le climat de la classe est apaisé. Ils sont à l’aise sur les méthodes ».  

La dynamique confirmée

Visite de l'école en compagnie de Marc-Antoine Jamet
Visite de l’école en compagnie de Marc-Antoine Jamet

Des témoignages qui ravissent Laurent Le Mercier, convaincu de l’intérêt de ce dispositif mis en place par le Ministère de l’Education Nationale. « Nous constatons la même dynamique à l’échelle départementale sur l’éducation prioritaire », se réjouissait-il vendredi tout en félicitant les enfants pour leur travail et leur motivation.

Du côté de la Ville qui a déployé les grands moyens pour accompagner ce dédoublement, l’heure est également à la satisfaction. Depuis deux ans en effet, d’importants travaux ont été réalisés dans les écoles pour mettre à disposition des enseignants et des élèves des locaux adaptés à ce nouveau fonctionnement en petits effectifs : aménagement et équipement de nouvelles salles, installation de cloisons pour diviser les classes. « Tout a été mis en œuvre pour que les élèves concernés disposent des conditions optimales pour suivre leur scolarité. Pour cela, nous avons investi plusieurs centaines de milliers d’euros depuis 2017 ».

A la rentrée 2020, de nouvelles classes – de Grande Section de maternelle cette fois – seront dédoublées à Val-de-Reuil. Si bien que d’ici un an, toutes les classes de Grande Section, CP et CE1 des écoles de la ville situées en éducation prioritaire bénéficieront de ce nouveau dispositif.

Les actus jeunesse à Val-de-Reuil

Conseil municipal - gestes barrières

Conseil Municipal du 23 Novembre 2020

Retrouvez la retransmission en direct du Conseil municipal du 23 Novembre L’organisation de la séance prend en compte le respect ...
Lire La Suite…

Une infirmière apprend aux écoliers de Louise Michel à bien porter le masque

Vendredi 6 novembre, les élèves de l'école Louise Michel ont pu poser toutes leurs questions à l'infirmière du collège Montaigne, ...
Lire La Suite…

Des enfants et des parents conquis !

Les centres de loisirs ont accueilli plus de 150 enfants rolivalois par jour au cours des vacances de la Toussaint ...
Lire La Suite…

La Médiathèque relance son drive !

Contrainte de fermer ses portes au public, la Médiathèque du Corbusier a remis en place son système de Drive. Tous ...
Lire La Suite…

Les écoles rolivaloises ont rendu hommage à Samuel Paty chacune à leur manière

Ce lundi 2 novembre, les sept écoles de Val-de-Reuil ont rendu hommage à Samuel Paty. À 11h, une minute de ...
Lire La Suite…

Un stage d’impro pour oser s’exprimer

Des minis comédiens ont suivi un stage de théâtre pendant trois jours à la salle Prétentaine. Grâce aux conseils de ...
Lire La Suite…

Matthieu Bataille à la rencontre des judokas !

Mercredi dernier, plus d’une centaine de jeunes judokas se sont rendus au gymnase Léo Lagrange pour participer au stage organisé ...
Lire La Suite…

Premiers pas dans la peinture

À chaque vacances scolaires, les chantiers jeunes reprennent du service ! Pendant deux semaines, huit lycéens de Marc Bloch ont ...
Lire La Suite…

Prendre le temps d’apprendre !

L’association Réseaux d’Échanges Réciproques de Savoirs (RERS) et le service jeunesse de la Ville ont mis en place des temps ...
Lire La Suite…

L’enfance et la Jeunesse à Val-de-Reuil

petite enfance crèches enfance jeunesse

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
L’éducation et la formation : une priorité de tous les instants

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

Pour une école de tous les enfants

Le Réseau Ecole Inclusive 27 (REI27) propose avec le soutien du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Val-de-Reuil, une réunion publique sur le thème de l’école inclusive dans l’Eure, jeudi 14 novembre, à 18h00 à la Maison de la Jeunesse et des Associations.

Alors qu’une nouvelle circulaire (Loi Blanquer) vient d’entrer en vigueur depuis la rentrée venant renforcer la loi de 2005 concernant l’intégration des enfants en situation d’handicap, l’acceptation de la différence ou encore les moyens d’accueil (humains et matériels) restent, encore aujourd’hui, des sujets complexes à aborder et concernent l’ensemble de la société.

C’est en ce sens que le Réseau École Inclusive 27 regroupant 13 associations issus de tout le département propose une réunion publique sur le thème de l’école inclusive dans l’Eure, jeudi 14 novembre, à 18h00, à la Maison de la Jeunesse et des Associations (MJA). Une réunion qui s’adresse à toutes les familles des enfants scolarisés ou qui devraient l’être, en situation de handicap ou non, aux personnels de l’Éducation Nationale et des établissements médico-sociaux, aux professionnels qui accompagnent les enfants, aux responsables des institutions, des collectivités et des différentes organisations.

“L’inclusion, une question qui dépasse le seul champ de l’Education Nationale”

« Cette réunion est ouverte à tous, il s’agit d’un temps de débat citoyen pour faire avancer les réflexions sur la place du handicap au sein des écoles et de ses pistes d’amélioration », explique Georgio Loiseau, le président de l’association Oiseau Bleu, l’une des 13 associations et membre du collectif REI27.

« Bien qu’il existe aujourd’hui un cadre légal favorisant l’intégration d’enfants en situation d’handicap, il reste encore beaucoup de travail à faire sur le terrain ». En effet, la scolarisation d’un enfant en situation d’handicap reste parfois, encore aujourd’hui, un long parcours semé d’embûches ; l’acception de la différence reste encore un combat de tous les jours. « L’inclusion ça ne se décrète pas, ça se travaille. C’est une question qui dépasse le seul champ de l’éducation nationale et concerne l’ensemble de la société ».

Débats et pistes de réflexions

Ainsi, après une brève présentation par les différentes associations et institutions présentes, le public sera amené à débattre et à amener des pistes de réflexions pour améliorer les conditions d’accueil et d’intégration de demain. « A l’issue du débat, les différentes propositions seront rapportées aux différents acteurs concernés », indique Georgio Loiseau. « Nous siégons dans beaucoup de commissions. En ce sens, nous pourrons faire remonter et assigner les résultats de ce rendez-vous aux personnes concernées ». L’occasion pour tous d’amener son grain de sable, sa première pierre pour faire de demain, une école de tous les enfants de la République.

 

Rens* Mme Fresne: 02.32.09.51.41 ou par E-mail : mifresne@valdereuil.fr

Les actus jeunesse à Val-de-Reuil

Conseil municipal - gestes barrières

Conseil Municipal du 23 Novembre 2020

Retrouvez la retransmission en direct du Conseil municipal du 23 Novembre L’organisation de la séance prend en compte le respect ...
Lire La Suite…

Une infirmière apprend aux écoliers de Louise Michel à bien porter le masque

Vendredi 6 novembre, les élèves de l'école Louise Michel ont pu poser toutes leurs questions à l'infirmière du collège Montaigne, ...
Lire La Suite…

Des enfants et des parents conquis !

Les centres de loisirs ont accueilli plus de 150 enfants rolivalois par jour au cours des vacances de la Toussaint ...
Lire La Suite…

La Médiathèque relance son drive !

Contrainte de fermer ses portes au public, la Médiathèque du Corbusier a remis en place son système de Drive. Tous ...
Lire La Suite…

Les écoles rolivaloises ont rendu hommage à Samuel Paty chacune à leur manière

Ce lundi 2 novembre, les sept écoles de Val-de-Reuil ont rendu hommage à Samuel Paty. À 11h, une minute de ...
Lire La Suite…

Un stage d’impro pour oser s’exprimer

Des minis comédiens ont suivi un stage de théâtre pendant trois jours à la salle Prétentaine. Grâce aux conseils de ...
Lire La Suite…

Matthieu Bataille à la rencontre des judokas !

Mercredi dernier, plus d’une centaine de jeunes judokas se sont rendus au gymnase Léo Lagrange pour participer au stage organisé ...
Lire La Suite…

Premiers pas dans la peinture

À chaque vacances scolaires, les chantiers jeunes reprennent du service ! Pendant deux semaines, huit lycéens de Marc Bloch ont ...
Lire La Suite…

Prendre le temps d’apprendre !

L’association Réseaux d’Échanges Réciproques de Savoirs (RERS) et le service jeunesse de la Ville ont mis en place des temps ...
Lire La Suite…

L’enfance et la Jeunesse à Val-de-Reuil

petite enfance crèches enfance jeunesse

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
L’éducation et la formation : une priorité de tous les instants

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

Val de Reuil_Infos N°14 Septembre – Octobre – Novembre 2019

En une de ce numéro : Aux écoles, les grands moyens ! Zoom sur les travaux, les équipements et nouveautés de la rentrée

à lire également

* Page 6 Avenue des Falaises : le grand lifting
* Page 8 Un parvis haut en couleurs
* Page 9 Le nouveau jardin sportif
* Page 14 Humando : l’autre visage de l’Interim
* Page 16 Quand été rime avec chantiers
* Page 20 Rentrée scolaire : aux petits soins des écoliers
* Page 28 Les puces motos sur les chapeaux de roue
* Page 29 Marathon, nous voilà
* Page 31 Pleins feux sur l’Arsenal
* Page 34 Retour en fanfare de l’opéra
* Page 34 La Factorie ouvre le bal

Votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°15 - DÉCEMBRE 2019 - JANVIER 2020

Val de Reuil_Infos n°15 – DÉCEMBRE 2019 – JANVIER 2020

En une de ce numéro : Priorité aux piétons : un plan sécurité en action. Des aménagements partout en ville ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°14 Septembre - Octobre - Novembre 2019

Val de Reuil_Infos N°14 Septembre – Octobre – Novembre 2019

En une de ce numéro : Aux écoles, les grands moyens ! Zoom sur les travaux, les équipements et nouveautés ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°13 Juillet - Août - Septembre 2019

Val de Reuil_Infos N°13 Juillet – Août – Septembre 2019

En une de ce numéro : Plongez dans le tourbillon de l’été ! Pleins feux sur les rendez-vous et animations ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°12 Avril - Mai - Juin 2019

Val de Reuil_Infos N°12 Avril – Mai – Juin 2019

En une de ce numéro : Le Conseil des Sages ouvre une nouvelle page - Les Seniors rolivalois appelés aux ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°11 Février - Mars 2019

Val de Reuil_Infos N°11 Février – Mars 2019

En une de ce numéro : À la rencontre de Rolivaloises d’exception : Interviewées par des jeunes Rolivalois, cinq femmes ...
Lire La Suite…
Chargement…

Val de Reuil_Infos N°13 Juillet – Août – Septembre 2019

En une de ce numéro : Plongez dans le tourbillon de l’été ! Pleins feux sur les rendez-vous et animations à savourer à Val-de-Reuil cet été

à lire également

* Page 2 Concert symphonique : un sublime succès !
* Page 6 La voie de l’Orée se dévoile
* Page 8 Des écoles plus sûres
* Page 10 Orange se remet au vert
* Page 10 La fibre à l’horizon
* Page 13 Fans de bio et de local
* Page 17 Quand congés riment avec chantiers
* Page 20 Les écoliers, champions de l’éco-mobilité
* Page 23 Dans le tourbillon de l’été – DOSSIER SPÉCIAL
* Page 30 Les mains vertes récompensées
* Page 35 Portrait : Florian Barbarot, un cuisinier au Top !

Votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°15 - DÉCEMBRE 2019 - JANVIER 2020

Val de Reuil_Infos n°15 – DÉCEMBRE 2019 – JANVIER 2020

En une de ce numéro : Priorité aux piétons : un plan sécurité en action. Des aménagements partout en ville ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°14 Septembre - Octobre - Novembre 2019

Val de Reuil_Infos N°14 Septembre – Octobre – Novembre 2019

En une de ce numéro : Aux écoles, les grands moyens ! Zoom sur les travaux, les équipements et nouveautés ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°13 Juillet - Août - Septembre 2019

Val de Reuil_Infos N°13 Juillet – Août – Septembre 2019

En une de ce numéro : Plongez dans le tourbillon de l’été ! Pleins feux sur les rendez-vous et animations ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°12 Avril - Mai - Juin 2019

Val de Reuil_Infos N°12 Avril – Mai – Juin 2019

En une de ce numéro : Le Conseil des Sages ouvre une nouvelle page - Les Seniors rolivalois appelés aux ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°11 Février - Mars 2019

Val de Reuil_Infos N°11 Février – Mars 2019

En une de ce numéro : À la rencontre de Rolivaloises d’exception : Interviewées par des jeunes Rolivalois, cinq femmes ...
Lire La Suite…
Chargement…

Connexion avec le Japon

Une vingtaine d’enfants issus du Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité ont participé au projet Les Petits Cerisiers. Un projet porté par trois étudiants de l’ESIGELEC de Rouen.

Les enfants du CLAS ont écrit une lettre à des enfants japonais
Les enfants du CLAS ont écrit une lettre à des enfants japonais

Assidus, appliqués, les sourires ne manquent pas de se dessiner sur les visages des enfants participant, mardi dernier, à un atelier un peu spécial. « Nous sommes en train d’écrire une lettre pour des enfants japonais », énonce Serkan, l’un des enfants issu du CLAS, qui s’applique à écrire son prénom en japonais sous les regards d’Adel Benamara, étudiant rolivalois à l’École supérieure d’ingénieurs en génie électrique (ESIGELEC) de Rouen et de ses collègues Daniel Conombo et Damien Couin.

Un projet étudiant

de gauche à droite : Damien Couin, Adel Benamara, Daniel Conombo
De gauche à droite : Damien Couin, Adel Benamara, Daniel Conombo

« Nous intervenons auprès des enfants du CLAS pour les sensibiliser à la culture japonaise à travers la réalisation d’une lettre qui sera remise cette été à des enfants japonais », explique Adel Benamara soulignant l’origine de ses interventions et de leur projet intitulé « Les petits cerisiers ». « Dans le cadre de nos études, nous devions créer un projet d’initiative et créatif autour de l’écologie, la culture et ou l’humanitaire », poursuit-il revenant sur le choix avec ses collègues de permettre à des enfants de la ville de se connecter à l’autre bout du monde, au pays du soleil levant.

Passionné par le Japon

« J’ai grandi à Val-de-Reuil et je suis passionné par le Japon. J’ai toujours pensé que le Japon était sous représenté. En ce sens, c’était l’occasion pour moi de mettre la culture japonaise sur le devant de la scène. D’autant plus que le carnaval de cette année avait pour thématique le Japon ». Une idée qui n’a pas manqué de séduire ses collègues. « Lorsque Adel nous a proposé cette idée, nous avons tout suite adhérer », confient d’une même voix Damien Couin et Daniel Conombo.

Réponse à la rentrée

Les enfants écirivent leur lettre sous le regard des jeunes étudiants
Les enfants écrivent leur lettre sous le regard des jeunes étudiants

Une démarche qui a également séduit les enfants, qui au cours des deux séances proposées ont pu découvrir l’alphabet, les coutumes, la culture et des mots japonais. « Nous leur avons concocté un petit livret permettant une meilleure immersion », précise Damien Couin, qui avec ses collègues ont récupéré en fin de séance les précieuses lettres des enfants. « Adel part en stage au Japon cet été. Il profitera de l’occasion pour remettre ces lettres en main propre aux enfants japonais. Il récupérera ensuite les réponses, qu’il remettra aux enfants de Val-de-Reuil à la rentrée scolaire prochaine ». Une réponse qu’attendent impatiemment la vingtaine de jeunes rolivalois. A noter que les enfants se sont vu également offrir une place de cinéma par le cinéma les Arcades, partenaire de l’opération avec l’association Le Collectif Vivre Ensemble et le CCAS, pour assister à une séance manga, le mercredi 10 avril prochain.

Les actus jeunesse à Val-de-Reuil

Conseil municipal - gestes barrières

Conseil Municipal du 23 Novembre 2020

Retrouvez la retransmission en direct du Conseil municipal du 23 Novembre L’organisation de la séance prend en compte le respect ...
Lire La Suite…

Une infirmière apprend aux écoliers de Louise Michel à bien porter le masque

Vendredi 6 novembre, les élèves de l'école Louise Michel ont pu poser toutes leurs questions à l'infirmière du collège Montaigne, ...
Lire La Suite…

Des enfants et des parents conquis !

Les centres de loisirs ont accueilli plus de 150 enfants rolivalois par jour au cours des vacances de la Toussaint ...
Lire La Suite…

La Médiathèque relance son drive !

Contrainte de fermer ses portes au public, la Médiathèque du Corbusier a remis en place son système de Drive. Tous ...
Lire La Suite…

Les écoles rolivaloises ont rendu hommage à Samuel Paty chacune à leur manière

Ce lundi 2 novembre, les sept écoles de Val-de-Reuil ont rendu hommage à Samuel Paty. À 11h, une minute de ...
Lire La Suite…

Un stage d’impro pour oser s’exprimer

Des minis comédiens ont suivi un stage de théâtre pendant trois jours à la salle Prétentaine. Grâce aux conseils de ...
Lire La Suite…

Matthieu Bataille à la rencontre des judokas !

Mercredi dernier, plus d’une centaine de jeunes judokas se sont rendus au gymnase Léo Lagrange pour participer au stage organisé ...
Lire La Suite…

Premiers pas dans la peinture

À chaque vacances scolaires, les chantiers jeunes reprennent du service ! Pendant deux semaines, huit lycéens de Marc Bloch ont ...
Lire La Suite…

Prendre le temps d’apprendre !

L’association Réseaux d’Échanges Réciproques de Savoirs (RERS) et le service jeunesse de la Ville ont mis en place des temps ...
Lire La Suite…

L’enfance et la Jeunesse à Val-de-Reuil

petite enfance crèches enfance jeunesse

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
L’éducation et la formation : une priorité de tous les instants

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

Visite guidée insolite avec les nouveaux enseignants

Une quinzaine de nouveaux enseignants à Val-de-Reuil ont profité ce mercredi d’une visite commentée insolite de la ville. Pendant 3 heures, le maire en personne avait enfilé la casquette de guide.

Une quinzaine d'enseignants a découvert la ville entourés d'un guide hors pair : Marc-Antoine Jamet
Une quinzaine d’enseignants a découvert la ville entourés d’un guide hors pair : Marc-Antoine Jamet

Ils enseignent à Léon Blum, Louise Michel, le Pivollet, Jean Moulin ou encore Coluche… En plus d’être enseignants, ces 15 femmes et hommes réunis ce mercredi après-midi ont un autre point commun : ils ont fait en septembre leur première rentrée à Val-de-Reuil.

Le mystère rolivalois

Et cette ville, quoi qu’on en dise, reste souvent un mystère pour bien des acteurs : une histoire si peu banale ; un développement tellement étonnant ; une architecture singulière ; des richesses économiques, environnementales, urbaines hors du commun ; des équipements à découvrir absolument…

D’où l’initiative de Stéphanie Matula, directrice du groupe scolaire Jean Moulin, de proposer une visite annuelle de la ville pour tous les nouveaux enseignants. « Il y a une telle richesse sur Val-de-Reuil qu’il me semble indispensable de faire découvrir cette ville et son potentiel à tous les enseignants qui arrivent ».

Maire et guide à la fois

Et pour cette première visite commentée, c’est à Marc-Antoine Jamet qu’est revenu l’honneur d’être le guide de la troupe. Après une petite leçon d’histoire dans l’enceinte de la mairie, place à la découverte de la plus jeune commune de France : des parcs d’activités à la base de loisirs, des bords de l’Eure aux centres commerciaux, en passant par la gare, le germe de ville… trois heures durant, le maire a présenté toutes les richesses, toutes les particularités de sa ville.

« C’est formidable que le maire ait pris ce temps pour les enseignants ; il a une connaissance de la ville hors pair qui servira bien sûr à tous », précise Stéphanie Matula.

Réservé aujourd’hui aux enseignants du premier degré, cette visite sera étendu dès l’an prochain à leurs collègues du second degré (collège et lycée) et du CFA. « Avec la volonté que ce soit des jeunes qui présentent la ville aux enseignants ». 

Les jeunes prennent le relais

Concrètement, Stéphanie Matula imagine transformer des élèves de Segpa et de seconde passerelle en ambassadeur de Val-de-Reuil. Ils transmettraient aux nouveaux enseignants les connaissances qu’ils auraient acquises sur la ville pour l’occasion. Lesquels enseignants pourraient ensuite les transmettre à nouveau à leur propres élèves. Une initiative pédagogique à tous les étages !

Les actus jeunesse

Conseil municipal - gestes barrières

Conseil Municipal du 23 Novembre 2020

Retrouvez la retransmission en direct du Conseil municipal du 23 Novembre L’organisation de la séance prend en compte le respect ...
Lire La Suite…

Une infirmière apprend aux écoliers de Louise Michel à bien porter le masque

Vendredi 6 novembre, les élèves de l'école Louise Michel ont pu poser toutes leurs questions à l'infirmière du collège Montaigne, ...
Lire La Suite…

Des enfants et des parents conquis !

Les centres de loisirs ont accueilli plus de 150 enfants rolivalois par jour au cours des vacances de la Toussaint ...
Lire La Suite…

La Médiathèque relance son drive !

Contrainte de fermer ses portes au public, la Médiathèque du Corbusier a remis en place son système de Drive. Tous ...
Lire La Suite…

Les écoles rolivaloises ont rendu hommage à Samuel Paty chacune à leur manière

Ce lundi 2 novembre, les sept écoles de Val-de-Reuil ont rendu hommage à Samuel Paty. À 11h, une minute de ...
Lire La Suite…

Un stage d’impro pour oser s’exprimer

Des minis comédiens ont suivi un stage de théâtre pendant trois jours à la salle Prétentaine. Grâce aux conseils de ...
Lire La Suite…

Matthieu Bataille à la rencontre des judokas !

Mercredi dernier, plus d’une centaine de jeunes judokas se sont rendus au gymnase Léo Lagrange pour participer au stage organisé ...
Lire La Suite…

Premiers pas dans la peinture

À chaque vacances scolaires, les chantiers jeunes reprennent du service ! Pendant deux semaines, huit lycéens de Marc Bloch ont ...
Lire La Suite…

Prendre le temps d’apprendre !

L’association Réseaux d’Échanges Réciproques de Savoirs (RERS) et le service jeunesse de la Ville ont mis en place des temps ...
Lire La Suite…

L’enfance & la jeunesse à Val de Reuil

petite enfance crèches enfance jeunesse

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
L’éducation et la formation : une priorité de tous les instants

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

Au guidon du S’Cool Bus !  

Pédaler en cadence pour aller à l’école… c’est désormais le quotidien de 24 écoliers de Louise Michel et Jean Moulin. Bienvenue au S’Cool Bus !

Une chose est sûre : pour Kalvin, Maïlys, Yéliz, Chloé et les autres…, aller à l’école est chaque matin une nouvelle aventure. Il faut dire que ces 24 écoliers de Louise Michel et Jean Moulin ont la chance de découvrir les plaisirs d’un ramassage scolaire pas comme les autres pour rejoindre leur classe. Dispositif inédit proposé par l’Agglo seine-Eure en partenariat avec la Ville, le S’Cool Bus cumule les atouts tous azimuts : bon pour la santé, pour l’environnement, pour la sécurité comme pour la convivialité !

Leurs impressions

Opérationnel depuis le 7 janvier à Val-de-Reuil, le S’Cool Bus a immédiatement conquis son public. « C’est rigolo. On pédale tous ensemble pour aller à l’école ». Kalvin, 9 ans, confie même avoir encore plus envie d’aller à l’école maintenant. Tout comme sa petite sœur Kayla (6 ans) qui reconnaît tout de même : « la première fois, j’avais un peu peur ».

 Yéliz, une grande, en CM1 à l’école Louise Michel, est tout aussi ravie : «ce qui me plaît, c’est d’aller chercher les enfants chez eux et de faire du vélo. Normalement, j’en fais presque jamais. Comme ça j’en fais un peu plus.»

Quant à Waï, ce qu’il adore, c’est «pédaler. De toute façon ,c’est électrique alors c’est plus facile». 

Waï est joyeux et excité de prendre le s'cool Bus
Waï est joyeux et excité de prendre le s’cool Bus

Casques et chasubles

Formés pour piloter les trois engins en service à Val-de-Reuil, les trois chauffeurs sont extrêmement vigilants sur la sécurité : pas question de démarrer tant que les gilets phosphorescents ne sont pas enfilés et les casques enfoncés sur les petites têtes, ni de prendre le moindre risque sur le trajet.

Actuellement, deux S’Cool bus assurent les rotations quotidiennes à Louise Michel (16 enfants) et un autre à Jean Moulin (8 enfants).« On tourne toutes les quatre semaines pour permettre à un maximum d’enfants de bénéficier du S’Cool Bus », indique Cyrielle, l’une des pilotes, qui récupère ses passagers devant chez eux le matin et les y redéposent le soir.

*Vous souhaitez inscrire vos enfants sur l’un de ces circuits, rendez-vous sur www.scoolbus.fr.

 

Suzon a testé pour vous !

Suzon Godefroy, élève de 3e au collège Montaigne, a testé pour vous le S’cool Bus. Elle prend la plume pour vous le présenter et vous donner ses impressions : 

Suzon, 14 ans, a testé le vélo-bus et nous livre ses impressions
Suzon, 14 ans, a testé le vélo-bus et nous livre ses impressions

J’ai eu l’occasion d’essayer le S’Cool Bus, un vélo-bus qui permet aux enfants des écoles primaires Louise Michelet Jean Moulin d’aller à l’école et repartir chez eux le soir tout en s’amusant et en faisant du sport.

Cet étrange véhicule, composé de plusieurs pédaliers est un moyen de transport collectif, ludique et écologique, mais aussi éducatif pour les enfants. En effet, en le prenant, les enfants en savent plus sur la sécurité routière et sur le code de la route.

Tout d’abord, j’ai pu rencontrer les Coolducteurs et Coolductrices qui sont très sympathiques et mettent vite en confiance, ce qui permet d’être tout de suite à l’aise pour monter sur les S’Cool Bus.

Ils nous munissent ensuite d’un gilet jaune et d’un casque afin d’être bien sécurisé pendant tout le trajet, en plus des éléments de protection mis en place sur les S’Cool Bus.

Sécurité oblige, tout le monde porte un casque. Même Suzon !
Sécurité oblige, tout le monde porte un casque. Même Suzon !

Moteur électrique

Comme ils possèdent un moteur électrique, il n’est absolument pas difficile d’avancer avec les S’Cool Bus.

En tant que passager, nous avons seulement besoin de nous tenir aux barres placées devant nous et à pédaler, chacun à son rythme.

Pour ma part, pédaler ne m’a pas paru difficile. Je pense que c’est abordable pour tous car c’est sans grande difficulté et on est encouragé par les personnes qui sont avec nous sur le véhicule.

Le trajet est agréable et dynamique : comme j’étais avec des enfants, c’était super de les voir heureux et entrain de sourire.

L’atmosphère est détendue, les gens sont contents et n’ont pas l’impression de faire de l’exercice.

Les S’Cool Bus avancent très bien mais pas trop vite ce qui permet d’avoir un peu de temps pour s’amuser avec les autres et de faire des efforts physiques plus prolongés.

Si cela était à refaire, je n’hésiterais pas une seconde pour remonter à bord !

 

Salle comble pour des voeux mémorables !

Une foule immense assistait hier aux voeux de Marc-Antoine Jamet au théâtre de l’Arsenal. En plus d’être chaleureuse, la cérémonie oscillait entre humour et gravité, ironie et sincérité, bilans et perspectives.

C’est un rituel qu’ils sont nombreux à ne pas vouloir manquer. Habitants, personnalités politiques, corps constitués, partenaires de la ville : tous s’étaient massés dans la grande salle de théâtre hier soir pour l’incontournable cérémonie des vœux du maire de Val-de-Reuil.

Accueillis par une compagnie de chant lyrique qui a littéralement subjugué l’assemblée, les quelque 700 invités étaient d’emblée mis dans l’ambiance de la soirée : chaleureuse et unique ! La suite des événements l’a confirmée !

Hervé Lofidi à l’honneur

Hervé Lofidi ovationné par le public
Hervé Lofidi ovationné par le public

À peine monté sur scène, Marc-Antoine Jamet s’éclipsait quelques minutes pour laisser place à un spectacle insolite : une retransmission expresse d’un combat de boxe ! Mais pas n’importe lequel ; celui qui, samedi soir, allait mener Hervé Lofidi, notre boxeur rolivalois, sur la plus haute marche du podium français. Il a en effet été sacré champion de France lourd-léger à l’issue de sa revanche contre Siril Makiadi sur le ring de Levallois Perret. Une retransmission qui a provoqué dans le public de l’Arsenal une explosion de joie et d’applaudissements lorsque notre boxeur a mis KO son adversaire.

Explosion plus intense encore quand Marc-Antoine Jamet a appelé sur scène notre « héros » rolivalois, qui n’aurait manqué, pour rien au monde, cette soirée des vœux 2018. Et c’est muni de sa ceinture de champion de France qu’Hervé Lofidi a été acclamé par l’assemblée avant de remercier sa ville pour son soutien sans faille.

Quand Fatima fait monter les larmes

Le témoignage de Fatima, petite fille syrienne
Le témoignage de Fatima, petite fille syrienne

Et quel plus beau message d’humanité et de fraternité que la scène qui allait suivre alors. Entre Marc-Antoine Jamet et Hervé Lofidi, se postait Fatima, cette petite Syrienne réfugiée à Val-de-Reuil, qui par ses mots poignants, racontant son histoire, a baigné le public d’émotion : « Je t’aime la France ; je t’aime Messieurs, dames » a conclu la petite fille sous une déferlante d’applaudissements.

Message d’humanité aussi porté par Marc-Antoine Jamet : « félicitons-nous des combats silencieux que nous remportons et que nous oublions de fêter. Tous les jours, nous avons de quoi nous réjouir ». Se réjouir de tous ces champions que la ville cultive, de ces hommes et ces femmes qui se mobilisent pour que la vie soit plus belle ici, à Val-de-Reuil.

 Val-de-Reuil se porte de mieux en mieux

Val-de-Reuil est devenue attractive
Val-de-Reuil est devenue attractive

La plus jeune commune de France est devenue attractive : tout le confirme. « Se rappelle t-on que depuis 18 ans, on n’augmente pas les impôts, qu’on rembourse la dette diminuée de moitié en presque deux décennies, que nos investissements sont colossaux… ? ».

Aujourd’hui, les chiffres parlent d’eux même. Jamais autant de permis de construire n’ont été délivrés qu’en 2017, les entreprises prospèrent : « Sanofi, en engageant 170 millions € devient la première fabrique mondiale de vaccins ; Hermès, au rond-point du Fantôme, marche sereinement vers les 200 emplois ; Orange va construire un second data center ; Soprema implante une start-up ultra innovante qui dévorera le bitume et le goudron pour le recycler en matériaux recyclables… » 

PMF : le combat n’est pas fini

Les combats de toute une ville
Les combats de toute une ville

Face à toutes ces victoires, la colère envers le Conseil départemental est encore plus grande ! « Avec la honteuse décision du Département de fermer PMF, nous avons perdu une bataille mais pas la guerre », soulignait Marc-Antoine Jamet faisant référence aux recours déposés devant la justice.

Le maire de Val-de-Reuil ne peut oublier ce jour de septembre 2015 où Sébastien Lecornu lui avait promis qu’il ne fermerait pas le collège rolivalois « Parce qu’ils préfèrent la gabegie et l’incompétence, la direction exclusivement masculine du département s’est enfoncée dans son incompétence », martelait-il avant d’adresser sa reconnaissance aux 36 maires de l’agglomération qui l’ont soutenu dans son combat pour sauver PMF.

Priorité à l’éducation

Loin de se laisser abattre par cette première défaite, le combat continue… Combat pour améliorer la ville et changer la vie. Combat pour l’éducation pour lequel les efforts sont constants. « Le programme 2018 est un des plus importants que nous ayons expérimentés » : travaux colossaux d’accessibilité et de sécurité (2 millions €), réhabilitations importantes à Coluche, Jean Moulin, Dominos, crèche du Pivollet, davantage de numériques dans les écoles…

L’Ilôt 14 arrive

salle archi-comble
salle archi-comble

Le combat, c’est aussi vers le commerce qu’il se tourne ! « On m’annonce les premières grues de l’Ilôt 14 fin 2018 ». Autre accélération en cette année 2018 : la future rénovation urbaine pour laquelle la ville a été retenue. La feuille de route est fixée : « Une nouvelle école des cerfs-volants, un nouveau gymnase Léo Lagrange, les quartiers du mail et du parc refaits, une liaison facilitée vers la gare et la reprise des délaissés de l’ANRU ».

Au final, pendant une bonne heure, Marc-Antoine Jamet aura réussi à emmener son auditoire sur les chemins de l’humour et de la gravité, de l’ironie et de la sincérité, des bilans et des perspectives.

2018 : une année riche et un combat qui continue !

C’est devant une salle comble, au collège PMF, que Marc-Antoine Jamet a présenté ses voeux à la communauté éducative. Une cérémonie au cours de laquelle plusieurs annonces importantes ont été faites. Petit tour d’horizon.

Marc-Antoine Jamet a présenté ses voeux devant 200 personnes hier soir
Marc-Antoine Jamet a présenté ses voeux devant 200 personnes hier soir

Difficile pour Marc-Antoine Jamet, comme pour les quelques 200 invités, de masquer leur émotion ce jeudi 11 janvier au collège Pierre Mendès France. Quelques semaines seulement après la décision du conseil départemental de fermer l’établissement rolivalois, le maire de Val-de-Reuil avait choisi de présenter ses vœux à la communauté éducative dans ces lieux mêmes, symbole du combat pour l’éducation et de la résistance contre « l’injustice» et « l’obstination irrationnelle ».

Émotion d’autant plus forte qu’on fêtait justement hier le 111e anniversaire de la naissance de celui qui fut le plus jeune président de conseil général de France, le plus jeune ministre… « Que le plus jeune d’aujourd’hui détruise ce que le plus jeune d’hier a créé… c’est l’ironie de l’histoire », glissait avec amertume Marc-Antoine Jamet, en référence à Sébastien Lecornu, artisan de la fermeture du collège PMF.

Pour votre mobilisation : merci !

Emotion toute particulière au collège PMF pour cette cérémonie 2018
Émotion toute particulière au collège PMF pour cette cérémonie 2018

D’emblée donc, le maire donnait le ton, remerciant chaleureusement toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisés autour de ce combat pour l’éducation : parents, enseignants, principal du Collège PMF mais aussi maires de toute l’agglo, élus de Val-de-Reuil… Sans oublier Jean-Jacques Coquelet, conseiller départemental qui a défendu ardemment ce collège « avec les valeurs de raison, vérité et progrès ».

Pour Marc-Antoine Jamet, pas question de baisser les bras : « Le service public doit se déployer dans les quartiers de grande pauvreté… Nous engageons un recours en justice : j’espère qu’il sera fructueux ».

Si l’Éducation est mise à mal par le département, à Val-de-Reuil, tout est mis en œuvre pour que le meilleur soit donné aux petits Rolivalois et leurs familles. Ainsi, alors que s’ouvre ces prochaines semaines une concertation locale autour de l’organisation des rythmes scolaires à la rentrée prochaine, Marc-Antoine Jamet n’a pas caché son souhait de maintenir la semaine de classe à quatre jours et demi. « Le système actuel a trouvé sa vitesse de croisière ; les familles sont satisfaites. En supprimant le mercredi, nous ferions disparaître 21 jours d’école ; ce qui, à mon sens, serait préjudiciable aux enfants ». Réponse dans les prochaines semaines à l’issue de la concertation.

Cascade de projets et de travaux à l’horizon

De nombreux projets, de nombreux travaux à l'horizon
De nombreux projets, de nombreux travaux à l’horizon

L’année qui débute sera par ailleurs riche en nouveautés, en chantiers, en investissements. A commencer par le dédoublement de cinq nouvelles classes à la rentrée de septembre. « C’est un véritable défi technique, avoue Marc-Antoine Jamet. Cela exige du travail et une grande concertation entre le monde de la mairie et celui de l’école ».

Côté travaux, un vaste plan de sécurisation des établissements sera mis en oeuvre cet été (alarme anti-intrusion, vidéophones, filtres sur vitres…) pour un montant total de 500 000 € ; des travaux d’accessibilité et d’accueil seront menés dans différents établissements (Jean Moulin, Dominos, Pivollet…) entre février et cet été ; la réfection du parvis de Léon Blum et de ses abords sera lancée dans le courant de l’année. Enfin, pour ce qui est de l’école des Cerfs Volants qui doit être reconstruite dans le cadre du futur programme national de renouvellement urbain, « nous nous orientons vers la réalisation d’une nouvelle école à l’ouest de la plaine de Jeux et non sur site».

Côté équipements enfin, la ville poursuit cette année le développement du numérique dans toutes les écoles (tablettes, écrans…).

“Une terre d’innovations”

Jean-Mary Le Chanony a salué le travail de ses équipes
Jean-Mary Le Chanony a salué le travail de ses équipes

Pour tous ces mots, pour tous ces projets, pour toutes ces actions, Jean-Mary Le Chanony a tenu à remercier chaleureusement Marc-Antoine Jamet.  L’inspecteur de l’Education Nationale de la circonscription de Val-de-Reuil n’a ensuite pas manqué de rappeler le contexte difficile de ce début 2018, “les événements douloureux que nous venons de vivre”, “les inquiétudes liées à la fermeture de PMF”… avant de saluer le travail réalisé par la communauté éducative de la circonscription. “Bravo pour ces actions concertées pour le bien-être de l’élève sur l’ensemble de son parcours scolaire, de la maternelle au lycée”.

Jean-Mary Le Chanony a tenu à rappeler à quel point la circonscription était “une terre d’innovations. Nous pouvons en être fiers. Innover, c’est oser !”

Autant de messages finalement passés hier soir qui ne peuvent que réchauffer les coeurs des équipes éducatives, meurtris ces dernières semaines, ces derniers mois par ce combat de tous les instants pour que vive le collège PMF. Soyons en sûrs : aujourd’hui, tout n’est pas fini !

938 élèves pour le cross des écoles !

C’est une tradition à laquelle les écoliers ne dérogent pas. Le cross des écoles avait lieu les jeudi 23 et vendredi 24 novembre sur les pistes rénovées du Parc des Sports.

Cross des écoles
Cross des écoles : la joie de participer sur et autour de la piste

Organisé par l’Inspection éducation nationale de Val-de-Reuil et les services des sports de la ville, avec le soutien du VRAC, du Comité départemental d’athlétisme et de l’EPIDE, il a rassemblé 938 élèves de la ville  dans des courses adaptées en fonction de l’âge :  de 1 100  à 1 400 mètres (suivant l’année de naissance) pour les 506 élèves CM1- CM2 le jeudi et de 800 mètres pour les 432 écoliers CE1- CE2 le vendredi.

Cross des écoles nov 2017
Cross des écoles : après la course, le réconfort
Cross des écoles
L’élu Nabil Ghoul sur le terrain

Une bien belle sortie scolaire alliant performance et esprit d’équipe.  Challenge de vitesse pour les habitués déjà licenciés du VRAC ou simple  participation « obligatoire », chacun y a trouvé son compte : le plaisir de la foulée ou celui de l’en-cas d’après course,  la joie de monter sur le podium et/ou d’un moment partagé avec sa classe et son professeur, le cri de la victoire et/ou celui contagieux des encouragements de ses camarades… Au terme du cross, sur les deux jours, classes et genres confondus, c’est l’école Coluche,  qui a remporté le classement général.

Classement général des Ecoles
Les professeures des écoles sur le podium du classement général

Résultats

Classement Général écoles
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/12/CLASSEMENTGENERAL-ECOLES-CROSS-VDR-NOV-2017.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”] – Podiums individuels CE1-CE2
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/12/BILAN-PODIUMS-INDIV-CE-VDR-NOV-2017.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”] – Podiums individuels CM1-CM2
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/12/BILAN-PODIUMS-INDIV-CM-VDR-NOV-2017.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

La chasse au gaspillage à l’école Louise Michel

Les écoliers de Louise Michel mènent la vie dure au gaspillage alimentaire. Depuis plusieurs mois, ils participent à un vaste projet pour réduire le volume de leurs déchets alimentaires. Et ça marche !

Lutte contre le gaspillage alimentaire à l'école Louise Michel
Lutte contre le gaspillage alimentaire à l’école Louise Michel

10 millions de tonnes : c’est le poids de produits alimentaires gaspillés chaque année en France. Soit près de 20 kg par habitant !  A l’école Louise Michel, on a donc décidé de prendre le taureau par les cornes. Depuis l’automne, les écoliers participent ainsi à un vaste projet lancé par l’Agglomération Seine-Eure et piloté par l’association Saveurs et Savoir.
« Nous sommes partis du constat qu’il y avait beaucoup de déchets issus du gaspillage alimentaire dans les cantines »,
indique Esther Demaegdt, de l’association Saveurs et Savoir.

Un plan d’actions collectif

Dès lors, animateurs, enseignants, parents, enfants et élus ont uni leurs forces pour stopper cette dérive et mettre en place un plan d’actions.

Depuis quelques semaines, l’aménagement de la salle de restauration a été revu et corrigé. « En ré-agençant les lieux, nous permettons aux enfants de prendre plus de temps pour déjeuner et par conséquent d’être plus enclins à finir leur assiette », indique Jamila Krim, directrice du centre de loisirs des Œillets Rouges.

Un véritable plan d'actions a été mis en place
Un véritable plan d’actions a été mis en place

Désormais, les animateurs servent les enfants : ils les connaissent individuellement, savent leurs goûts, leur appétit… et remplissent leur assiette en connaissance de cause.

De nombreuses animations ont également été organisées sur les temps périscolaires et en classe pour sensibiliser les écoliers.

Quel bilan ?

L'heure est au bilan
L’heure est au bilan

Depuis quelques jours, l’heure est au bilan du côté de la cantine. Quatre enfants ont été désignés ambassadeurs anti-gaspillage. Leur mission : « rassembler par type de déchets les restes des assiettes et les peser ensuite pour évaluer l’impact de ces trois mois de sensibilisation », précise Esther Demaegdt (NDLR : les déchets avaient été pesés sur plusieurs jours avant le démarrage de l’action).

Et le constat est éloquent : les restes se réduisent comme peau de chagrin dans les assiettes.

Nul doute que cette action collective aura porté ses fruits… reste donc maintenant à maintenir le cap sur le long terme. En attendant, une chose est sûre : à Louise Michel, on ne gaspille “presque” plus !

Reste à maintenir le cap sur le long terme
Reste à maintenir le cap sur le long terme

Rentrée 2017 : deux nouvelles classes

Une 8e classe ouvrira ses portes au Pivollet à la rentrée prochaine. A Jean Moulin, c’est une classe de tout-petits (moins de 3 ans) qui verra le jour.

Excellente nouvelle pour Val-de-Reuil, notamment pour les parents d’élèves de la Ville Nouvelle comme pour les 2000 écoliers qui fréquentent ses écoles primaires : le Conseil Départemental de l’Education Nationale (CDEN) a annoncé l’ouverture de deux classes supplémentaires à la rentrée prochaine dans les écoles rolivaloises.

Il s’agit une toute petite section (pour les enfants avant 3 ans) à l’école maternelle Jean Moulin et une 8e classe à l’école élémentaire du Pivollet. Cette décision portera à 10 le nombre d’ouvertures de classe à Val-de-Reuil en cinq ans, soit l’équivalent d’un petit collège.

Le poste supplémentaire créé au sein du groupe scolaire du Pivollet permettra bien-sûr, en ajustant les effectifs dans les classes, d’améliorer les conditions de travail et d’apprentissage des élèves.

60 tout-petits à la rentrée

L’ouverture de la toute petite section (il en existe 3 jusqu’alors à Val-de-Reuil), considérée comme un véritable atout dans la lutte contre la difficulté scolaire, permettra à d’autres petits Rolivalois de rejoindre les bancs de l’école dès 2 ans : ils sont aujourd’hui 45 à bénéficier de ce dispositif ; ils seront 60 dès la prochaine rentrée.

Pour consulter ou télécharger la brochure de présentation des classes de toute petite section, cliquez ici. 

Cette décision du CDEN vient confirmer la dynamique urbaine dans laquelle la ville de Val-de-Reuil est engagée. Elle s’appuie d’une part sur l’actuelle hausse constatée des effectifs, d’autre part sur la perspective d’évolution pour les prochaines années. Contrairement à d’autres administrations,  malgré l’absence de recensement de l’ensemble de la population, l’éducation nationale constate, en effet, l’accroissement de la population de la Ville, tendance confirmée cette année encore par les inscriptions sur les listes électorales ou par le nombre d’autorisations d’urbanisme délivrées.

De nouvelles classes encore à venir

Forte de ses 1000 nouveaux logements construits ces dix dernières années, la plus jeune commune de France n’a eu de cesse d’accueillir de nouveaux habitants, de nouveaux écoliers. Une tendance amenée à se poursuivre, comme en témoignent ces 1000 logements supplémentaires (en majorité des programmes privés et en accession à la propriété) attendus d’ici 2020. Les jeunes ménages comme les familles venus des communes extérieures devraient donc s’installer en nombre à Val-de-Reuil, favorisant ainsi l’accroissement démographique de la ville qui espère atteindre les 20 000 habitants en 2025.

Le Projet éducatif sur de bons rails
Le Projet éducatif sur de bons rails

En attendant d’atteindre cet objectif, la Ville de Val-de-Reuil mobilise tous les moyens nécessaires pour accueillir ses 2000 écoliers (répartis dans les sept groupes scolaires et 90 classes) dans les meilleures conditions, en consacrant chaque année 3,5 millions € à l’Education (premier budget de la ville), soit 10 % de son budget total.

Contradictions pour Pierre Mendès France

Cependant, si la rentrée 2017 s’annonce sereine côté primaire, demeurent les grandes inquiétudes qui pèsent sur le collège Pierre Mendès France, menacé de fermeture (à la rentrée 2018) par le Président du Conseil départemental.

On remarquera que cette position est en totale contradiction avec l’analyse du CDEN. Toutes les écoles de Val-de-Reuil, les collèges voisins Alphonse Allais et Montaigne ont une la motion de soutien au collège Pierre Mendès France. Les élus de Val-de-Reuil, avec les parents d’élèves et les équipes enseignantes, feront donc tout pour empêcher cette fermeture.

 

Fin de travaux à Jean Moulin

Après 3 mois de chantier, les ouvriers viennent tout juste de quitter l’école Jean Moulin. Toiture, clôtures en terrasse, ventilation… tout a été refait à neuf.

Chantier de l'école Jean Moulin
Chantier de l’école Jean Moulin

Oubliés les échafaudages à l’école Jean Moulin ! Depuis quelques jours à peine, les ouvriers ont fait place nette, après plus de trois mois passés sur les toits de l’établissement scolaire rolivalois. Désormais, les occupants de l’école du quartier de la Voie Blanche n’auront plus les yeux rivés vers le ciel lorsque la pluie tombera ! Finies en effet les infiltrations d’eau en cas d’intempéries : les toits terrasses ont été entièrement refaits à neuf.

La Ville a également profité du chantier pour sécuriser l’accès à la toiture, régulièrement dégradée par des intrusions sauvages. « Nous avons posé un système de clôtures sur les parties sensibles, empêchant l’accès au toit », indique Rodolphe Bertrand, technicien en charge des bâtiments scolaires à la mairie de Val-de-Reuil. Quant aux centrales d’air (ventilation qui permet le renouvellement de l’air), elles ont été intégralement remplacées et davantage sécurisées. Au final, ces travaux d’envergure auront coûté plus de 600 000 €.

Reste maintenant à effectuer des travaux de peinture à l’intérieur du bâtiment désormais à l’abri des infiltrations. Une ultime tranche de travaux est également prévue cette année. Au programme : remplacement d’un certain nombre de menuiseries et réalisation de travaux sur les sheds.

“Faire le maximum de ce que nous pouvons”

Plus de 200 personnes s’étaient rassemblées hier au collège Pierre Mendès France pour la présentation des vœux de Marc-Antoine Jamet à la communauté éducative.

Les voeux à la communauté éducative
Les voeux à la communauté éducative

C’est une tradition à Val-de-Reuil. Chaque année, le maire présente ses vœux aux enseignants et à l’ensemble de la communauté éducative de la ville. Un moment de convivialité, de partage et de rencontres auquel Marc-Antoine Jamet tient tout particulièrement. Il faut dire qu’ici, à Val-de-Reuil, avec 6000 élèves accueillis dans les différents établissements scolaires, l’éducation prend une place toute particulière dans la vie de la commune.

“Une fortune intellectuelle”

Ce jeudi soir, l’équipe éducative avait répondu présent en nombre à l’invitation du maire. Plus de 200 personnes s’étaient ainsi rassemblées au collège Pierre Mendès France pour célébrer ensemble cette nouvelle année.

D’emblée, le maire a soulignait l’enjeu de l’école à Val-de-Reuil : enjeu urbain mais aussi enjeu social : « ici, il y a peu de fortune et peu de patrimoine. La fortune est intellectuelle et le patrimoine spirituel ».

Enjeu moral (morale laïque), enjeu politique mais aussi enjeu économique puisque la ville a fait le choix de donner la priorité budgétaire aux écoles : « Certaines communes ferment ou ne rénovent pas leurs écoles; ici, 25 % de l’investissement municipal est dirigé vers les écoles».

2016 : une année spéciale

Naturellement, Marc-Antoine Jamet a également tenu à tirer son chapeau aux enseignants rolivalois alors que vient de s’achever 2016, une année « spéciale où vous avez su faire face à l’inattendu». A commencer par mettre des mots auprès des enfants sur les atrocités des attentats mais aussi accueillir à Val-de-Reuil 30 enfants syriens venus d’Alep et de Homs. « Ca n’a pas toujours été facile mais vous avez su vous adapter et permettre d’intégrer ces enfants ».

 Les travaux 2017

Marc-Antoine Jamet le promet : 2017 sera à nouveau le reflet du dynamisme de la ville pour ses écoles. Après les 8 nouvelles classes ouvertes depuis 2013, deux classes supplémentaires pourraient à nouveau ouvrir en septembre prochain.

Cette année, de nombreux travaux sont prévus dans les écoles : le toit et les vitres de Jean Moulin pour 1 million € ; le parvis de l’école Léon Blum pour 500 000 €… Les études concernant le devenir des Cerfs-Volants seront lancées (reconstruction ou réhabilitation ou déplacement…) tandis que l’éco-crèche ouvrira ses portes dans quelques semaines.

Sans oublier les importants moyens mobilisés pour l’épanouissement des enfants. « Même s’il est regrettable que le Président du Département ait choisi de ne plus financer les classes découverte en dehors du département ». Qu’importe, Val-de-Reuil continuera à financer chaque année une classe de neige.

Sauvons PMF

Enfin, impossible de clore ces vœux sans un mot particulier pour le collège Pierre Mendès France que Sébastien Lecornu est bien décidé à fermer. « La méthode est scandaleuse. Il n’y a eu aucun dialogue, ni avec les parents, ni avec la communauté éducative, ni la municipalité ».

Le maire rappelle que 200 logements seront bientôt construits devant le collège. « C’est une erreur fondamentale de ne pas prendre en compte ces logements nouveaux ». Une commission se réunit le 17 janvier prochain pour étudier les solutions alternatives à la fermeture du collège. Car pas question ici de laisser fermer le collège Mendès France !

Les écoliers à l’assaut du cross

900 écoliers rolivalois ont chaussé leurs baskets et enfilé leur jogging la semaine dernière pour participer au traditionnel cross des écoles de la ville. Et ce n’est pas la température hivernale qui aura eu raison de leur motivation.

Dès jeudi matin, près de 450 écoliers de CM1 et CM2 avaient d’abord rendez-vous sur le stade Bernard Amsalem. Au programme de cette matinée 100 % sportive : quatre courses de 1400 m pour les plus grands et 1100 m pour les plus jeunes.

Le palmarès des écoles

Le lendemain, place aux plus petits : 418 écoliers de CE1 et CE2 ont à nouveau foulé le bitume pour avaler les 800 m de course programmée ce vendredi matin. Au final, c’est l’école du Pivollet qui s’est imposée  jeudi matin, suivie par l’école Léon Blum et celle des Cerfs Volants.

Vendredi matin, l’école Léon Blum est montée sur la plus haute du podium avant l’école Coluche et Louise Michel.

Co-organisé par la Ville de Val-de-Reuil et l’Inspection de l’Education nationale, cet incontournable rendez-vous sportif bénéficie du précieux soutien du VRAC, des jeunes de l’EPIDE et du comité départemental d’athlétisme. Autant de partenaires qui ont permis cette année encore que le cross se déroule dans les meilleures conditions pour les écoliers des sept écoles élémentaires de la ville.

Priorité à l’éducation à Val-de-Reuil

Ils sont près de 2000 (1942 contre 1907 en 2015) à être scolarisés dans les 14 écoles maternelles et élémentaires de Val-de-Reuil, 1150 dans ses trois collèges et 700 au lycée Marc Bloch. S’ajoutant aux 1800 apprentis et aux 250 élèves de l’Epide

Rentrée scolaire 2016
Rentrée scolaire 2016

Communiqué de Marc-Antoine Jamet

Ce sont près de 6000 enfants, adolescents et jeunes gens qui reprendront le chemin des établissements scolaires de la Ville jeudi 1er septembre. Ils représenteront donc un effectif total équivalent à un tiers de la population de la commune, ce qui n’est pas commun…. Comme depuis plusieurs années, ils seront, contrairement à ce que certains avaient cru pouvoir prédire, plus nombreux en 2016 qu’en 2015. Pour le niveau des écoles, uniquement, ce sont au moins quarante élèves de plus qui ont été inscrits par leurs parents, soit l’équivalent de près de deux classes supplémentaires. Cette augmentation vient confirmer la dynamique démographique positive que poursuit la plus jeune commune de France et prolonge les huit ouvertures décidées par l’inspection académique depuis 2013 qui ont porté le nombre de classes rolivaloises à 88 (dont des sections de tout petits en maternelle, des CLIS et des CLIN). Chaque instituteur, chaque institutrice, sera, comme chaque année, salué par le Maire, en présence du nouvel inspecteur de l’éducation nationale, M. Jean-Mary Le Chanouni (venu de Senlis dans l’Oise après avoir été principal adjoint de Pablo Neruda à Evreux).

Il fallait accompagner ce chiffre record d’un certain nombre de décisions qui, pour une vraie égalité des chances au service de la réussite scolaire des enfants, sont venues confirmer la priorité donnée par la municipalité à l’école et aux outils pédagogiques depuis 2001.

I) Avec le concours des services techniques de la commune qui ont travaillé tout l’été, en concertation avec les directeurs d’école et répondant aux demandes formulées par les enseignants ou les parents, une attention particulière a été portée à la sécurité dans et autour des établissements scolaires rolivalois. Près d’un million d’euros a été débloqué à cet effet. Trois chantiers se sont ainsi ouverts : 1) demande déjà ancienne, parkings et trottoirs ont été réaménagés entre l’école du Pivollet et la Route de Louviers afin de protéger les cheminements piétonniers utilisés par les écoliers et leur famille des voitures. En outre, deux classes y seront équipées à la Toussaint de mobilier neuf. 2) l’école Jean Moulin voit débuter la réfection entière de sa toiture, trop perméable aux pluies, et des grandes verrières qui, depuis la maternelle, ou le hall d’entrée donnent sur la cour. 3) Avant la fin de l’année, le parvis de l’école Léon Blum et la voie de l’épargne qui longe l’établissement seront entièrement refaits. 4) La cuisine de l’école des Dominos a été repeinte. Une classe y sera équipée à la Toussaint de mobilier neuf. 5) Nombre de circulations internes, l’allée extérieure côté rue du pas des heures et la Cour des maternelles de l’école des Cerfs-Volants ont été entièrement réhabilitées. Une classe y sera équipée à la Toussaint de mobilier neuf. L’école sera proposée pour une réhabilitation complète au conseil d’administration de l’ANRU du 14 septembre 2016 à 14 heures à la faveur de la présentation budgétaire de la maquette de cette opération par le Maire de Val-de-Reuil. Tous les travaux ont donné lieu à une inspection technique à laquelle participait le Maire jeudi dernier.

II) La réhabilitation matérielle des bâtiments des écoles est une chose essentielle. Leur modernisation en est une autre qui ne l’est pas moins. La ville achèvera en janvier le déploiement d’IPAD dans la totalité de ses écoles. 27 tablettes numériques seront ainsi attribuées à l’école Jean Moulin en septembre et 27 autres à l’école des Cerfs-Volants dont les travaux de câblage et de mise en réseau viennent de prendre fin. 14 lots d’ordinateurs offerts par la société Chèque Déjeuner seront également répartis dans chacune des écoles de la commune grâce aux liens établis par Ousmane N’Diaye, adjoint en charge du numérique. Enfin, une majorité de classes est désormais dotée d’une capacité de projection complémentaire du travail sur tableau numérique.

III) Du contenant au contenu, le renforcement des activités périscolaires se traduira par le concours demandé à près de 180 intervenants pédagogiques contre 120 pour la précédente année scolaire. Après trois ans d’expérience et un niveau de satisfaction atteignant plus de 80% des parents et enseignants interrogés, ces activités d’éveil artistique et culturel, au sport et à la santé, à la citoyenneté, à la compréhension et à l’expression, qui concernent déjà 1700 élèves, seront étendues grâce à l’intervention des services municipaux et d’une collaboration plus grande avec les associations locales.

Répondant à la demande de la municipalité d’intervenir dans chacune de ses écoles, le Théâtre de l’Arsenal proposera à huit classes de la commune des projets participatifs parmi lesquels la mise en place d’ateliers-découverte, de rencontres et d’échanges avec les artistes en résidence, de stages de pratique et de sensibilisation à toutes les formes artistiques. D’ici à la fin de l’année, toutes les classes maternelles et élémentaires de Val-de-Reuil seront accueillis pour visiter les coulisses du Théâtre et assister à un spectacle « jeune public ».

Dans le cadre du Programme de Réussite Educative (PRE), l’opération « Coup de Pouce » redémarrera au mois d’octobre pour accompagner individuellement les élèves les plus en difficulté. Deux écoles, adhérentes du réseau d’éducation prioritaire de Val-de-Reuil, bénéficieront de ce dispositif : l’école des Dominos et celle des Cerfs-Volants. Enfin et afin de renforcer plus encore les liens entre l’école et les familles, des actions communes aux écoles des Cerfs-Volants et du Pivollet, intégrées au germe de Ville, seront menées avec la mise en place du projet « Deux écoles, un quartier ».

IV) Malgré la décision malheureuse prise par le Président du Conseil Départemental de l’Eure de supprimer, sans souplesse, ni réflexion, toute subvention aux séjours scolaires se déroulant en dehors du département, la municipalité a décidé de maintenir son soutien financier aux séjours « classe de neige » afin de permettre aux enfants qui ne peuvent « partir à la montagne » de bénéficier de ce droit à la découverte et à l’épanouissement qu’il faut accorder à tout enfant quel que soit le revenu de ses parents. Qui n’a jamais écouté un enfant parler de la magie des sports d’hiver qu’il pensait lui être interdits, ne peut comprendre.

V) Une plus grande ouverture linguistique, pour la maîtrise d’un savoir désormais indispensable à tout emploi, sera favorisée par la mise en place, dès l’école élémentaire, d’échanges soutenus entre les écoles rolivaloises et celles des villes jumelées de Workington et de Ritterhude. Cette intensification du travail d’apprentissage des langues est le résultat direct de la collaboration relancée entre élus et agents de nos trois communes après les visites officielles rendues en Allemagne et en Angleterre par une délégation rolivaloise en juin dernier.

Cette rentrée sera également celle des 1200 collégiens que compte Val-de-Reuil, répartis dans trois établissements du secteur, Michel de Montaigne, Alphonse Allais et Pierre Mendès France. Au profit de ce dernier, la municipalité entend poursuivre avec la plus grande détermination son combat. Avec Catherine Duvallet, première adjointe, Val-de-Reuil participera activement aux travaux qui s’ouvriront dans quelques semaines pour, sous la direction du Préfet de l’Eure, redéfinir une carte scolaire permettant aux effectifs de ce collège menacé de fermeture de retrouver un niveau permettant son maintien et respectant les conditions de travail faites aux enseignants et aux élèves dans les deux autres établissements.

Les résultats obtenus par le Lycée Marc Bloch et ses 700 élèves, avec plus de 93% de réussite au Baccalauréat général, sont là pour confirmer la réussite et la pertinence d’un maillage éducatif s’appuyant sur la stabilité et la continuité entre ses établissements. Inversement la progression non contrôlée des effectifs à Alphonse Allais (450 contre 418 ce qui est la côte d’alerte d’un collège REP) et Michel de Montaigne (410 contre 403) vient confirmer, dès cette année, avant même que PMF (maintenu artificiellement à 270), ne soit fermé, les répercussions très négatives qu’aurait celle-ci sur la vie scolaire dans une partie importante de l’agglomération Seine Eure. On craignait que la politique de M. Lecornu fût celle du « Pauvre Gribouille ». Nous quittons la comtesse de Ségur pour aller vers le dessinateur Christophe. C’est en fait au prestigieux « Sapeur Camembert » que l’officier subalterne de réserve le plus célèbre du département ambitionne de ressembler. On creuse un second trou pour enfouir la terre du premier trou. Puis un troisième trou pour enfouir la terre du second. Puis etc…

Elus et agents de la Ville souhaitent une bonne rentrée aux étudiants, professeurs, notamment aux nouvelles directrices « primaire » de Jean Moulin et du Pivollet ainsi qu’à la nouvelle principale d’Alphonse Allais, et à tous les parents. Ils les assurent de leurs efforts constants, tout au long de cette année scolaire, pour leur apporter moyens, soutiens et compétences. La Ville investit dans sa jeunesse, sa richesse et son avenir. Au nom de la municipalité, bonne rentrée à tous !

Marc-Antoine JAMET
Maire de Val-de-Reuil
Président de la commission des finances de la Région Normandie

Toutes les photos de l’évènement

 

Rentrée Des Classes 2016

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

Triathlon à la base de loisirs pour 150 écoliers rolivalois

Joyeuse fin d’année scolaire pour près de 150 CM1 et CM2 des écoles Louise Michel, Coluche et Cerfs Volants lundi 4 juillet à la base de loisirs, pour une rencontre sportive conviviale et sans stress organisée par le service des sports de la ville en partenariat avec l’ Éducation Nationale

…un triathlon calibré pour leur âge avec, une largeur de natation de la plage de la Capoulade, un circuit VTT et deux tours de piste de course à pied. Le ravitaillement était assuré par les volontaires de l’EPIDE … qui rivalisaient d’applaudissements et d’encouragements avec les professeurs des écoles, les parents bénévoles et les élus.

Notre galerie photos

Hélène Geoffroy, secrétaire d’Etat à la Ville, en déplacement à Val-de-Reuil

Ce mardi 26 mars 2016, Hélène GEOFFROY, secrétaire d’Etat à la Ville, s’est rendue à Val-de-Reuil

Hélène Geoffroy en visite à Val de Reuil
Hélène Geoffroy en visite à Val de Reuil

La ministre a assisté à l’école des Dominos à la projection d’un film contre le harcèlement à l’école réalisé par des élèves de CM1/CM2. Au sein de l’établissement, elle a rencontré une classe dotée de tablettes numériques financées par l’Etat puis elle a échangé avec des acteurs du Programme de Réussite Éducative (PRE).

Elle a visité ensuite le théâtre de l’Arsenal, financé en partie par le PNRU, la ministre a tenu par cette visite à montrer la dimension culturelle que peut apporter le renouvellement urbain.

Visite à l'Arsenal - la dimension culturelle du renouvellement urbain
Visite à l’Arsenal – la dimension culturelle du renouvellement urbain

La ministre s’est rendue ensuite dans le quartier du Mail pour faire un point sur le Nouveau Programme National de Rénovation Urbaine (NPNRU) et lancer le Conseil citoyen.

Lancement du Conseil citoyen
Lancement du Conseil citoyen

Pour terminer, la secrétaire d’Etat a inauguré “L’Arbre de la Liberté” de Christian Zimmermann,  situé au carrefour de la chaussée du Parc et de la route des Sablons


 

Visite D’Hélène Geoffroy, Secrétaire D’état à La Ville – 26 Mars 2016

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

L’école des Dominos une nouvelle fois primée

Pour la seconde année consécutive des élèves de la classe CM1/CM2 de l’école élémentaire Les Dominos se sont rendus avec leurs professeurs Gilles Fleury et Laurent Avenel au rectorat de Rouen pour y recevoir le prix du jury dans le cadre du concours « Mobilisons-nous contre le harcèlement ».

«Victy» un film réalisé par les éléves de CM1/CM2 de l’écolé élémentaire «Les Dominos»
[google-drive-embed url=”https://drive.google.com/file/d/1xskATHuV7USjfLwpBQrO2c_UhiknkswC/preview?usp=drivesdk” title=”victy.mp4″ icon=”https://drive-thirdparty.googleusercontent.com/16/type/video/mp4″ width=”100%” height=”400″ style=”embed”]

Véritable « coup de cœur » du jury, la vidéo réalisée par les élèves, adoptant le format d’un véritable journal télévisé, a reçu le premier prix des mains du nouveau Recteur de l’Académie de Rouen Nicole Ménager et de Philippe Fatras, Directeur académique des services de l’éducation nationale (DASEN). Un prix qui leur permettra de représenter la Normandie au concours national qui aura lieu en avril prochain.

Marc-Antoine Jamet félicite « ces journalistes en herbe pour le travail réalisé qui permettra, sans nul doute – la municipalité en assurera le relais auprès de l’ensemble des écoles de la commune – d’éveiller les jeunes consciences et de lutter de manière pédagogique et efficace contre les dangers du harcèlement à l’école ».

Voeux aux enseignants 2016 : la communauté éducative rassemblée au CFA

A l’invitation de Marc-Antoine Jamet, maire de Val-de-Reuil, et de la municipalité, la communauté éducative s’est rassemblée jeudi 14 janvier 2016 au CFAIE

Magali Loubière, inspectrice de l'Education nationale, Jean-Marie Lejeune, directeur du CFAIE, Marc-Antoine Jamet, maire et Catherine Duvallet, 1ère adjointe en charge de l'éducation
Magali Loubière, inspectrice de l’Education nationale, Jean-Marie Lejeune, directeur du CFAIE, Marc-Antoine Jamet, maire et Catherine Duvallet, 1ère adjointe en charge de l’éducation

Après les discours de ces premiers voeux, où l’investissement passé et futur de la ville pour la jeunesse a été évoqué, les compétences des enseignants et de leur encadrement souligné et l’engagement des élèves, de leurs professeurs et de toute la ville envers la laïcité et les valeurs de la République rappelé et applaudi, le restaurant du CFAIE a été le théâtre d’un moment convivial avec la dégustation de la galette géante confectionnée par les apprentis pâtissiers confectionnée pour l’occasion.

Le discours des voeux de Marc-Antoine JAMET,
Maire de Val-de-Reuil,
à la communauté éducative,
jeudi 14 janvier 2016 au CFAIE de Val-de-Reuil

Téléchargez le discours des voeux de Marc-Antoine JAMET
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2016/01/VoeuxCteEducative2016.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

La galerie photos

Le Goupe Up offre pour Noël 20 ordinateurs aux écoliers Rolivalois

Un Noël bien mérité pour les élèves d’une Ville engagée depuis 2005 dans un Programme de Réussite Educative (PRE), visant à assurer l’égalité des chances

20 ordinateurs offerts à des collégiens
8 ordinateurs offerts à des collégiens

C’est à Val-de-Reuil que le Père Noël a décidé d’entamer sa tournée. Sous l’impulsion d’Ousmane Ndiaye, adjoint municipal à la transition numérique, un lot de 10 nouveaux ordinateurs, offert aux écoles par le “Groupe Up” anciennement “Groupe Chèque Déjeuner”,vient d’être livré. Dans les prochaines semaines, un second lot identique portera à 20 le nombre total des ordinateurs offerts à Val-de-Reuil saluant ainsi l’engagement de la Ville, labellisée cette année « Ville Internet », en matière de développement du numérique pour tous.

Un Noël bien mérité pour les élèves d’une Ville engagée depuis 2005 dans un Programme de Réussite Educative (PRE), visant à assurer l’égalité des chances. Lutter contre la fracture numérique pour offrir à tous les mêmes chances de réussite dans leur parcours est un véritable défi que la municipalité relève au quotidien. Ecoles, collèges, lycée, l’ensemble des établissements scolaires de la commune est d’ores et déjà connecté au très haut débit. Une connexion dont bénéficiera progressivement l’ensemble des habitants de la cité contemporaine. Pour assurer sa maintenance au quotidien, la Ville procèdera dès le début de l’année 2016 au recrutement d’un agent technique supplémentaire. Par ailleurs, après l’opération « un ordinateur pour chaque collégien » qui a permis, pour la deuxième année consécutive, d’attribuer à 8 collégiens un ordinateur, la Ville s’apprête, après avoir doté 2 écoles en tablettes numériques dès 2013, à mettre à disposition des écoliers 108 nouvelles tablettes dès la rentrée de janvier.

À l’instar du premier collège « CoCon » de l’Eure, le collège connecté Pierre Mendès France, la transition numérique passe à Val-de-Reuil par la solidarité et la pédagogie ! Grâce à ces nouveaux outils, c’est un véritable pack éducatif et numérique qui attend l’ensemble des jeunes élèves rolivalois pour la nouvelle année.

Le Père Noël a fait escale à Louise Michel

Le marché de la Fraternité a rassemblé enfants et parents à l’école Louise Michel samedi 12 décembre 2015

À l’invitation de l’association des parents d’élèves de l’école. De nombreuses animations (photo avec le Père Noël, contes lus aux enfants par l’association Lire et Faire Lire, concours de dessins sur le thème de  l’imaginaire de Noël) ont permis à tout un chacun de passer un excellent après-midi entre remise de chocolats et goûter. Côté marché, parents, enseignants et élus ont pu faire l’acquisition de nombreux objets fabriqués par les enfants et les mamans bénévoles.

La galerie photos

Rentrée : des classes plus nombreuses et connectées

Pour les 1908 enfants scolarisés cette année en maternelle et primaire, dont 45 toute petite section (TPS), 761 maternelle et 1147 élèves en élémentaire, dans les 85 classes que compte Val-de-Reuil (33 maternelles et 52 élémentaires dans les 7 groupes scolaires auxquelles il convient d’ajouter 3 dispositifs TPS), a sonné mardi 1er septembre 2015 à 8h30, l’heure de la rentrée.

Crayons, gomme et cahiers sont rangés dans les cartables, prêts pour la rentrée. L’accueil s’est fait comme il se doit dans des locaux nettoyés, remis en état et sécurisés cet été (peinture, velux ou fenêtre, sanitaires, réalisation de porte-vélos…) avec cette année l’ouverture de 3 nouvelles classes et une TPS : 1 classe maternelle et 1 TPS à l’école des Dominos ; deux classes élémentaires 1 à Louise Michel et 1 à Léon Blum.

Autre investissement majeur pour cette rentrée : tous les petits rolivalois sont connectés haut débit grâce à la fibre optique ; les écoles dotées de PC et imprimantes pour leur direction et dans les classes munies de vidéoprojecteurs les travaux de câblage effectués. Des valises numériques contenant 12 tablettes(cofinancées par la mairie, le Conseil général et le rectorat) complèteront prochainement cet investissement dans les trois écoles rattachées au collège numérique Pierre Mendès France : l’école du Pivollet, Louise Michel et l’école des Dominos.

L’Education est l’effort premier du Conseil municipal depuis 2001 et elle le restera. Pour exemple, de 2008 à 2014, 28,6 millions d’euros ont été affectés à l’éducation en fonctionnement et investissement avec un prévisionnel de 4 millions pour 2015 dont 3,8 de fonctionnement et 200 000 en investissement. Il est en effet nécessaire pour accompagner le temps scolaire de locaux propres et aux normes avec un personnel compétent et qualifié. De surcroit avec les temps périscolaires, que Val-de-Reuil avait décidé de mettre en place dès la rentrée 2013, il est nécessaire de mobiliser 120 à 160 personnes quotidiennement.Une expérience de deux années qui donne satisfaction à 80%.

Notre Ville compte aussi plus de 1000 collégiens dont 800 Rolivalois répartis dans les 3 collèges de secteur, le CFA et un lycée, le lycée Marc Bloch, qui a encore cette année atteint plus de 94% de réussite au Bac général et qui ouvre cette année une neuvième division.

Elus et agents de la Ville souhaitent une bonne rentrée aux étudiants, professeurs et parents et feront tous leurs efforts tout au long de cette année scolaire pour leur apporter finances, soutien et compétences. La Ville investit dans sa jeunesse, la richesse de notre avenir. Bonne rentrée à tous !

 

Rentrée Des Classes – 1er Septembre 2015

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

S’en prendre à des enfants pour provoquer leurs parents : une caricature de lâcheté

On peut penser exactement ce que l’on veut des caricatures ou des dessins qui, dans Charlie-Hebdo ou ailleurs, se moquent de la religion, des mœurs ou de la politique. On est obligé ni de les regarder, ni de les apprécier. Cela relève de la plus élémentaire liberté de pensée. En revanche, il est insupportable de les utiliser sciemment comme des provocations, comme des discriminations, comme des intimidations.

Ce comportement devient intolérable, inadmissible, lorsqu’il consiste à s’en prendre à tel ou tel, en fonction de sa race, de ses opinions, de ses croyances, qui plus est dans une école publique, qui plus est à l’encontre d’enfants, qui plus est à Val-de-Reuil où 16.000 habitants issus d’une soixantaine de pays vivent en parfaite intelligence.

La distinction entre ce que chacun, pour peu qu’il respecte les lois en vigueur, a le droit d’écrire et de publier, d’une part, et ce que chacun, éventuellement en alertant les tribunaux, peut critiquer, discuter, refuser d’approuver ou, même, de considérer, d’autre part, s’impose à l’ensemble des citoyens ou des étrangers qui résident sur le territoire de la République Française. Cette ligne de partage est aux fondements des notions de liberté et de laïcité qui sont nos valeurs communes. Dans le respect de la réglementation qui en prévoit naturellement les nécessaires limitations, voire les exceptions, elles encadrent notre société, notre nation à l’instar des idées de solidarité, d’égalité et de fraternité.

C’est pourquoi je veux condamner sans la moindre ambiguïté cette main malveillante, cette action isolée qui a permis de glisser -anonymement- une enveloppe dans le sac de deux petits élèves de l’école maternelle Coluche afin de les choquer, de les heurter, de faire mal à leur famille. L’intention d’offenser dépasse ici la matérialité des faits. Cette lâcheté n’a aucune excuse que ce soit à Val-de-Reuil ou dans toute autre école de notre pays ! Ce sont des enfants !

C’est parce que je vois dans cette démarche bêtise profonde, méchanceté gratuite, volonté de nuire que j’exprime ma solidarité entière aux familles et aux enseignants concernés. Les recevant aujourd’hui en Mairie, je leur dirai, à la fois qu’il leur faut garder leur calme comme devant toute situation, face à cette agression morale qui les visait peut-être davantage personnellement qu’en raison de leurs convictions spirituelles (que par ailleurs je ne connais pas) et, plus important encore, que tout est mis en œuvre pour assurer, face à des adultes mal intentionnés, la sécurité de tous les écoliers rolivalois, aux abords et à l’intérieur de nos 14 écoles, trois collèges et de notre lycée. En lien étroit avec l’Inspection Académique, j’ai pris la décision premièrement de renforcer la présence des médiateurs et de la police municipale dans l’école, deuxièmement de limiter la circulation des adultes dans les établissements du premier degré. La sécurité, qui protège les plus faibles, les plus petits, est le droit et l’affaire de tous.

Marc-Antoine JAMET
Maire de Val-de-Reuil,
Vice-président du Conseil régional de Haute-Normandie

Ouverture de quatre classes supplémentaires à la rentrée prochaine

L’ouverture de quatre classes supplémentaires à la rentrée prochaine valide la politique de l’éducation et du logement à Val-de-Reuil

Communiqué de Marc-Antoine JAMET

Enfants ou parents, c’est une très bonne nouvelle pour tous les Rolivalois et pour leur Ville. Pour la troisième année consécutive, le Conseil Départemental de l’Education Nationale (CDEN) vient d’officialiser l’ouverture de classes supplémentaires dans les écoles de Val-de-Reuil. Quatre nouvelles classes ouvriront donc dès la rentrée de septembre prochain : une Toute petite section (TPS) et une classe à l’école maternelle des Dominos, une classe à l’école élémentaire Léon Blum et une autre à l’école élémentaire Louise Michel.

Outre ces quatre ouvertures de classes, un cinquième poste de maître surnuméraire est créé pour l’école Les Dominos dans le cadre du dispositif « Plus de maîtres que de classes ». Ce poste sera entièrement dédié à l’établissement proche de la dalle et de la mairie, complétant celui déjà existant d’un poste de maître intervenant dans les autres écoles de la Ville. Les 1900 rolivalois inscrit dans l’une des quatorze écoles de la Ville seront ainsi, demain, encore mieux encadrés, mieux accompagnés, mieux soutenus. Nous retrouvons peu à peu le nombre symbolique de 100 instituteurs pour la Ville dont nous avions décroché au début des années 2000.

Cinq postes supplémentaires sur les vingt-neuf prévus au total dans le département. C’est une belle victoire penseront certains. C’est surtout un résultat logique qui valide la politique de soutien à l’éducation et au logement de la municipalité. Les règles de la carte scolaire n’ont en effet pas changé et les enfants sont inscrits au plus près de leur domicile. La décision de la CDEN s’appuie sur la hausse programmée des effectifs pour les prochaines années, elle-même conséquence de la progression constatée, malgré l’absence de recensement d’ensemble, de la population de la plus jeune commune de France. Cette prévision influe directement du nombre de logements en cours de construction dans la cité contemporaine. D’ici à 2017, 621 logements sortiront de terre à Val-de-Reuil, dont 198 dans le secteur de l’école Les Dominos ; 65 dans celui de l’école Louise Michel et 227 dans celui de Léon Blum. Améliorer nos services publics, les densifier, les moderniser, c’est anticiper et accompagner la croissance démographique de notre ville, c’est offrir à tous, les nouveaux habitants en tête, un accueil de qualité, c’est permettre qu’un enfant puisse faire ses devoirs dans un appartement ou une maison propre, moderne, adapté.

Actuellement 1876 élèves sont inscrits dans nos 7 groupes scolaires. Pour la rentrée 2015-2016 ils seront 1908.

Ces postes supplémentaires permettront donc, évidemment, de réduire les effectifs par classe dans les écoles concernées par ces ouvertures avec une moyenne qui passera d’un effectif chargé de presque 27 élèves à 23, facilitant l’enseignement et améliorant les conditions de travail et d’apprentissage de nos élèves souvent issus de milieux défavorisés. Là encore il faut s’en féliciter.

Ceci n’aurait été possible sans les multiples réunions conduites par la 1ère adjointe Catherine Duvallet en charge de l’Education avec les services de la Ville et l’Inspection de l’Education Nationale. Ceci n’aurait pas été non plus possible sans la politique affirmée et volontaire de la municipalité de faire de l’éducation sa priorité en y consacrant le premier budget de la commune.

La municipalité met, en effet, déjà tout en œuvre pour préparer et réussir la rentrée 2015-2016 avec :

– des moyens humains adaptés, grâce au recrutement de deux agents Spécialisés des écoles Maternelles (ATSEM) supplémentaires ;

– des moyens financiers renforcés avec l’achat de mobilier, la réfection et le réaménagement des locaux pour accueillir ces nouvelles classes qui vont justifier les investissements faits dans les écoles et notamment la nouvelle école Louise Michel.

A cet effet, une visite avec les élus, les services municipaux, en présence des deux inspecteurs de l’Education nationale, MM. Gilbert et Leblanc, et les directeurs des 3 écoles a d’ores et déjà permis l’identification des travaux à mettre en œuvre. Avant la rentrée, ils seront réalisés.

Devenue chaque jour plus attractive, la plus jeune commune de France se construit, se développe et voit des familles plus nombreuses, s’y installer. La qualité de l’accueil fait à nos enfants, les moyens consacrés à la jeunesse et une politique éducative ambitieuse y sont, n’en doutons pas,  pour beaucoup. Cela fonctionne d’un bout à l’autre de la chaine éducative puisque le lycée Marc Bloch vient de se classer second du département devant ceux d’Evreux ou ceux de territoires plus aisés (gageons qu’il redeviendra premier comme c’est la règle depuis dix ans) et que nous venons d’envoyer à l’admissibilité à Sciences Po de Paris trois de ses jeunes lycéens.

Pour Val-de-Reuil une ouverture de classe c’est nourrir l’avenir, c’est faire émerger la citoyenneté responsable de demain, c’est donner sens à l’Ecole de la République.

Coup de coeur de l’Académie, la vidéo de l’école des Dominos reçoit un prix

Lundi 16 février 2015, des élèves de la classe CE2/CM1 de l’école élémentaire Les Dominos se sont rendus en minibus municipal avec leur professeur Gilles Fleury au rectorat de Rouen pour y recevoir le prix du jury pour la vidéo qu’ils ont réalisée dans le cadre du concours «Mobilisons-nous contre le harcèlement».

Ce concours avait pour objet de sensibiliser les élèves du primaire au lycée contre toute forme de harcèlement. Particulièrement inspirés, les élèves des Dominos se sont investis dans ce projet en reprenant le principe des journaux télévisés et transposant de façon universelle et intemporelle l’histoire d’un cartable harcelé.

Véritable « coup de cœur » du jury, cette vidéo a reçu le premier prix des mains de Claudine Schmidt-Lainé, Recteur de l’Académie de Rouen, qui avait choisi Val-de-Reuil et le collège Pierre Mendès, collège numérique, pour faire la rentrée de septembre. Le prix, accompagné d’un chèque de 1000 €, leur permettra par ailleurs de représenter la Haute-Normandie pour le concours national qui aura lieu en avril prochain.
Voir le reportage de France3 Haute Normandie

Val-de-Reuil 2.0 : éducation en ligne en très haut débit !

La modernisation est un des dix chantiers que la Commune avait indiqués, en début d’année, être les siens et, dans cette perspective, l’importance de la dimension numérique à l’école et l’usage accru de la fibre qui, grâce à l’ANRU, équipe désormais son territoire était évidemment deux de ses principaux objectifs. Un nouveau pas vient d’être fait dans cette double direction

English for school à l'école des Dominos
English for school à l’école des Dominos

Après avoir équipé plusieurs classes d’IPads, notamment à l’école Coluche, qui en modifient la pédagogie des cours et autorisent un apprentissage différent du savoir, après l’obtention du label « collège numérique » pour Pierre Mendès France (qui en mesure déjà les premiers résultats concrets puisqu’il perçoit en fonction de cela crédits et moyens spéciaux), après avoir permis la mise en place d’« Hebdo’Net », visioconférences hebdomadaires entre les élèves de Val-de-Reuil et ceux des villes qui lui sont jumelées, notamment Workington au Royaume-Uni, après l’expérimentation à l’Ecole des Dominos (en premier avec Poitiers) d’« English for Schools », le tutorat par logiciel produit par le Centre National d’Education à Distance (CNED) pour aider les élèves du primaire et leur maître à apprendre les premiers rudiments de la langue de Shakespeare, dans le cadre de la stratégie gouvernementale pour faire entrer l’école dans l’ère du numérique, Val-de-Reuil va bénéficier au début du mois de mars d’une connexion à Très haut débit (100 mégabits) pour toutes ses écoles primaires, « ses » 3 collèges et son lycée.

Grâce à l’investissement fait par la ville dans le cadre du PPP, d’un coût global de 15 M€, dont 5 M€ pour la fibre optique, (et qui permet déjà la réception du signal télévisé par tous les foyers, la télégestion des 2000 points lumineux de l’éclairage, l’implantation des 30 caméras de la vidéo-vigilance), le CRIHAN (Centre de Ressources Informatiques de Haute-Normandie) va ouvrir son réseau sécurisé aux écoles primaires de Val-de-Reuil sous 6 semaines. On imagine sans peine ce que l’accès au Très Haut Débit (THD) permettra aux élèves et aux professeurs dès la rentrée des vacances scolaires d’hiver en facilitant, parmi beaucoup d’autres applications, des connexions plus nombreuses, plus rapides, de meilleure qualité, à des volumes d’informations plus diversifiés, plus lointains et plus volumineux.

Ce sera évidemment, mais pouvait-il en être autrement, une première dans notre région, notre département et notre agglomération. C’est un pas déterminant, que ne peut accomplir l’école publique, et seulement l’école publique, pour la réussite scolaire des enfants. C’est une avancée numérique décisive, à côté de la dématérialisation de la chaine comptable obtenue au début de ce mois et avant le branchement de tous les foyers, vers une commune connectée.

Vous êtes sans connexion