La Voie Bachelière prête à accueillir de nouveaux propriétaires

La première pierre des futures maisons de propriétaires a été posée samedi matin voie Bachelière

15 maisons individuelles clé en main sortent de terre sur la Voie Bachelière. Preuve de l’attractivité de la ville, de futurs propriétaires s’y installeront bientôt.

Devenir propriétaire d’une maison individuelle à Val-de-Reuil : un pas que de plus en plus de Rolivalois et de ménages venus d’ailleurs franchissent au fil des mois. Preuve de l’engouement pour la ville, les constructions s’y multiplient, que ce soit dans le quartier des Noés, à la Comminière, à proximité du lycée Marc-Bloch… Parmi elles, les 15 maisons individuelles clé en main signées Amex, qui commencent à sortir de terre Voie Bachelière.« La commercialisation de ces maisons a rapidement été un grand succès », confirme Etienne Requin, gérant de la société Amex et président du constructeur Extraco.

Aux 8 premières maisons – avec garage et jardin – livrées pour l’été 2020, s’ajouteront les 7 autres maisons commercialisées dans les prochaines semaines. Des logements de 89 à 104 m2(T4 et T5), à moins de 200 000 € qui, mois après mois, séduisent de nombreux ménages.

Un secteur particulièrement prisé

Situé à deux pas du lycée et d’une zone où le commerce se développe à vitesse grand V (centre des Falaises), le long de l’avenue des Falaises en pleine modernisation, à proximité des parcs d’activités, « ce secteur de Val-de-Reuil est extrêmement prisé par les candidats à l’accession à la propriété », se réjouissait samedi Marc-Antoine Jamet, lors de la pose de la première pierre de ce nouveau programme.

Elus, futurs propriétaires et représentants d'Amex étaient réunis samedi matin pour marquer ensemble le lancement de ce nouveau programme immobilier
Elus, futurs propriétaires et représentants d’Amex étaient réunis samedi matin pour marquer ensemble le lancement de ce nouveau programme immobilier

Rien d’étonnant donc qu’en plus de ces maisons clé en main, les 11 terrains à bâtir, blottis entre l’avenue des Falaises et la Voie Bachelière, aient été vendus en quelques semaines seulement cet été. Les travaux d’aménagement tout juste achevés, les premières constructions sortiront de terre ces prochaines semaines. « Avec un cahier des charges très exigeant pour une véritable qualité et homogénéité des pavillons », insiste Julien Dugnol, directeur du développement chez Amex. Qualité et homogénéité auquel le maire ne cache pas son attachement.« Nous sommes extrêmement vigilants à ce qu’il y ait une véritable cohérence entre les différentes constructions dans tous les quartiers de la ville ».

Des zones de respiration préservées

Si l’objectif que s’est fixé la municipalité est bien-sûr d’accroître le nombre d’habitants à Val-de-Reuil (pour notamment maintenir les écoles ouvertes et permettre de ne pas augmenter les impôts), pas question pour autant d’urbaniser la ville à outrance. « Nous posons un certain nombre de conditions à la construction en ville », insistait samedi Marc-Antoine Jamet. « Parce que nous sommes très attachés à l’écologie et l’environnement, nous mettons un point d’honneur à ce qu’un certain nombre de lieux restent des espaces de respiration, sans urbanisation ».

Les maisons Comepos débarquent

Dans cette logique de préservation de l’environnement et de la planète, la ville se réjouit de la construction imminente des trois maisons expérimentales dites « Comepos » (à énergie positive), le long de l’avenue des falaises. Panneaux photovoltaïques, vitrages intelligents, travail sur la qualité de l’air intérieur… autant d’innovations, testées grandeur nature, qui devront permettre à ces maisons de suffire à leurs besoins énergétiques et bien plus encore !

Partagez :

Vous êtes sans connexion