Étiquette : attractivité

Val-de-Reuil remercie M. Hou, Président de Proya, qui lui a donné 100 000 masques au cœur de l’épidémie

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Partagez :

Clip’in : 30 ans de bijoux et cadeaux

Depuis 30 ans, Thierry Lechevalier tient les rênes de Clip’In, sa boutique de bijoux / cadeaux blottie sur la place des 4 Saisons. 30 ans d’une passion débordante pour sa ville et sa caverne d’Ali Baba. Rencontre.

Entre Thierry Lechevalier et les bijoux, c’est l’histoire de toute une vie. Une vie de commerçant non sédentaire aux quatre coins de France et d’ailleurs qui l’a mené un jour jusqu’à Val-de-Reuil, sa ville d’adoption qu’il affectionne tout particulièrement. « Cela fait 38 ans que je suis dans le commerce, dont 8 ans de non sédentaire. J’ai beaucoup bougé en faisant les marchés où j’ai vendu des bijoux dans le sud de la France et aux Baléares aussi ». Jusqu’à ce retour aux sources normandes pour ce Havrais d’origine qui a passé son enfance à Vernon.

« J’avais des amis à Val-de-Reuil qui venaient vendre leurs produits sur le marché de cette ville ». C’est là qu’il décide lui aussi de poser son étal. « La ville, la mentalité, le brassage ethnique m’ont aussitôt séduit ». A tel point qu’il décide d’y changer de vie où ouvrant sa propre boutique. « La Galerie Vivaldi était en train de se construire sur la place des Quatre Saisons, j’ai choisi de m’y installer ».

Des trésors pour toutes les générations

Clip'in, des bijoux mais aussi des cadeaux, des accessoires, des cosmétiques...
Clip’in, des bijoux mais aussi des cadeaux, des accessoires, des cosmétiques…

Nous sommes en 1989 : Clip’In voit le jour, un matin de décembre, dans un local de 40m2 empli principalement de bijoux à petits prix.« Mais pas seulement puisque je vends aussi des bijoux en argent et en plaqué or ». Très vite, les clients affluent de partout, plébiscitent cette petite boutique rolivaloise pleine de trésors pour toutes les générations, toutes les fantaisies. Si bien qu’en 1996, Thierry Lechevalier agrandit son commerce et diversifie ses activités. Clip’In devient alors une véritable caverne d’Ali Baba, entre bijoux, cadeaux en tout genre, cosmétique, petite maroquinerie, soins du corps, accessoires de mode…

Un mois d’anniversaire

La caverne d'Ali Baba de Thierry Lechevalier est installé au coeur de la Galerie Vivaldi
La caverne d’Ali Baba de Thierry Lechevalier est installé au coeur de la Galerie Vivaldi

Alors que le commerçant rolivalois s’apprête à souffler les 30 bougies de sa boutique (l’une des plus anciennes boutiques de la ville), Clip’In séduit toujours autant ses clients. Au fil des jours, au fil des heures, ils sont nombreux, très nombreux parfois, à s’engouffrer dans la galerie Vivaldi et pousser sa porte derrière laquelle se cachent bien des trésors.« C’est vrai qu’il est rare que quelqu’un sorte sans avoir trouvé son bonheur », confie humblement celui qui a bien l’intention de fêter dignement, en décembre, le trentième anniversaire de sa petite pépite. « Pour l’occasion, nous avons prévu un mois de promotions, de cadeaux et d’opérations commerciales ».

Et parce que Thierry Lechevalier a malgré tout gardé le goût de voir du pays, il continue l’été venu à poser ses bijoux sur le marché de soirée de l’Ile de Ré mais aussi sur le marché de Noël de Rouen tout au long du mois de décembre.

*Clip’In – galerie Vivaldi à Val-de-Reuil. Ouvert du mardi au samedi de 10h00 à 12h45 et de 14h45 à 19h00. Tel. 02 32 59 42 49 / 06 15 33 87 95.

 

Partagez :

La Voie Bachelière prête à accueillir de nouveaux propriétaires

15 maisons individuelles clé en main sortent de terre sur la Voie Bachelière. Preuve de l’attractivité de la ville, de futurs propriétaires s’y installeront bientôt.

Devenir propriétaire d’une maison individuelle à Val-de-Reuil : un pas que de plus en plus de Rolivalois et de ménages venus d’ailleurs franchissent au fil des mois. Preuve de l’engouement pour la ville, les constructions s’y multiplient, que ce soit dans le quartier des Noés, à la Comminière, à proximité du lycée Marc-Bloch… Parmi elles, les 15 maisons individuelles clé en main signées Amex, qui commencent à sortir de terre Voie Bachelière.« La commercialisation de ces maisons a rapidement été un grand succès », confirme Etienne Requin, gérant de la société Amex et président du constructeur Extraco.

Aux 8 premières maisons – avec garage et jardin – livrées pour l’été 2020, s’ajouteront les 7 autres maisons commercialisées dans les prochaines semaines. Des logements de 89 à 104 m2(T4 et T5), à moins de 200 000 € qui, mois après mois, séduisent de nombreux ménages.

Un secteur particulièrement prisé

Situé à deux pas du lycée et d’une zone où le commerce se développe à vitesse grand V (centre des Falaises), le long de l’avenue des Falaises en pleine modernisation, à proximité des parcs d’activités, « ce secteur de Val-de-Reuil est extrêmement prisé par les candidats à l’accession à la propriété », se réjouissait samedi Marc-Antoine Jamet, lors de la pose de la première pierre de ce nouveau programme.

Elus, futurs propriétaires et représentants d'Amex étaient réunis samedi matin pour marquer ensemble le lancement de ce nouveau programme immobilier
Elus, futurs propriétaires et représentants d’Amex étaient réunis samedi matin pour marquer ensemble le lancement de ce nouveau programme immobilier

Rien d’étonnant donc qu’en plus de ces maisons clé en main, les 11 terrains à bâtir, blottis entre l’avenue des Falaises et la Voie Bachelière, aient été vendus en quelques semaines seulement cet été. Les travaux d’aménagement tout juste achevés, les premières constructions sortiront de terre ces prochaines semaines. « Avec un cahier des charges très exigeant pour une véritable qualité et homogénéité des pavillons », insiste Julien Dugnol, directeur du développement chez Amex. Qualité et homogénéité auquel le maire ne cache pas son attachement.« Nous sommes extrêmement vigilants à ce qu’il y ait une véritable cohérence entre les différentes constructions dans tous les quartiers de la ville ».

Des zones de respiration préservées

Si l’objectif que s’est fixé la municipalité est bien-sûr d’accroître le nombre d’habitants à Val-de-Reuil (pour notamment maintenir les écoles ouvertes et permettre de ne pas augmenter les impôts), pas question pour autant d’urbaniser la ville à outrance. « Nous posons un certain nombre de conditions à la construction en ville », insistait samedi Marc-Antoine Jamet. « Parce que nous sommes très attachés à l’écologie et l’environnement, nous mettons un point d’honneur à ce qu’un certain nombre de lieux restent des espaces de respiration, sans urbanisation ».

Les maisons Comepos débarquent

Dans cette logique de préservation de l’environnement et de la planète, la ville se réjouit de la construction imminente des trois maisons expérimentales dites « Comepos » (à énergie positive), le long de l’avenue des falaises. Panneaux photovoltaïques, vitrages intelligents, travail sur la qualité de l’air intérieur… autant d’innovations, testées grandeur nature, qui devront permettre à ces maisons de suffire à leurs besoins énergétiques et bien plus encore !

Partagez :

Bienvenue à la nouvelle halle de l’écoquartier !

Touche finale à l’éco-village des Noés, sa nouvelle halle publique se dresse désormais au cœur du quartier. Place bientôt aux animations et marchés de producteurs bio !

Éco-quartier des Noés : mission accomplie ! Trois ans après l’arrivée des premiers habitants sur le tout nouvel éco-village rolivalois (le premier labellisé en Normandie), la place centrale est désormais aménagée. Au beau milieu des 98 logements bioclimatiques, la halle couverte de 300m2 – tout de bois et de zinc construite – s’y impose fièrement dans le prolongement d’une vaste esplanade arborée.

La halle construite tout de bois et de zinc accueillera bientôt des marchés de producteurs bio
La halle construite tout de bois et de zinc accueillera bientôt des marchés de producteurs bio

« Cette halle fait le lien entre les berges de l’Eure et la partie urbaine de la ville », indiquait Philippe Madec, son architecte, lors de l’inauguration le 18 octobre. Sous cet équipement public, à la fois épuré et moderne, se succèderont bientôt événements et animations en tout genre. « Nous avons l’ambition d’y installer notamment un marché de producteurs et maraîchers bio », précisait ce soir-là Marc-Antoine Jamet. Une belle opportunité pour la ferme des 2 Rives (lire par ailleurs), pour les producteurs bio des du pôle des Hauts Prés ou encore la nouvelle boutique Val2Bio.

“Une sentinelle publique”

Cette halle est, pour Marc-Antoine Jamet, une "sentinelle publique au milieu des logements"
Cette halle est, pour Marc-Antoine Jamet, une “sentinelle publique au milieu des logements”

Construite par le bailleur Siloge, cette halle – « véritable sentinelle publique au cœur des logements » – vient donc achever l’éco-village des Noés, un programme expérimental tout aussi écologique que solidaire où se côtoient les habitations (alimentées par une chaufferie collective au bois), une éco-crèche municipale, des jardins familiaux, un verger conservatoire, un pré où paissent les ânes de l’association Le Chemin de Halage ; où les habitants eux-mêmes ont créé leur association autour de l’éco-citoyenneté et du vivre-ensemble.

Bientôt, cette nouvelle place fera également office de trait d’union entre l’écoquartier des Noés et le Hameau de l’Andelle voisin, dont les travaux de réhabilitation (dans l’esprit de l’éco-quartier) démarrent ces prochaines semaines grâce au nouveau programme de rénovation urbaine.

 

L’actu de l’environnement à Val-de-Reuil

INAUGURATION DU PREMIER POULAILLER PARTAGE DE VAL-DE-REUIL

C'est avec un plaisir non dissimulé que le conseil municipal et l'association Les Poulettes Rolivaloises vous invitent, ce samedi 3 octobre à ...
Lire La Suite…

I have a dream !

Passionné par le monde animal depuis sa plus tendre enfance et soucieux de son environnement, Jérémy Barber a décidé depuis ...
Lire La Suite…

L’EPIDE aux petits soins de la base ornithologique de la grande Noé

Mercredi dernier, sept jeunes volontaires de l’EPIDE (Établissement Pour l’Insertion Dans l’Emploi) ont procédé à des travaux d’entretien de la ...
Lire La Suite…

Les clés de la réduction énergétique

Le foyer Stéphanais, en partenariat avec GRDF et l’association Soliha, propose une journée de sensibilisation autour de la réduction énergétique, ...
Lire La Suite…

Un poulailler partagé au sein de l’éco-quartier des Noés !

L’association Les Poulettes Rolivaloises lance ce week-end, samedi 12 et dimanche 13 septembre, des chantiers participatifs pour la construction de ...
Lire La Suite…

Jardins de Neustrie : des légumes bio vendus directement à la ferme !

A compter du 11 septembre, chaque vendredi après-midi et samedi matin, les Jardins de Neustrie proposent une vente de leurs ...
Lire La Suite…

L’environnement à Val-de-Reuil
L’écoquartier des Noés vient de remporter un nouveau prix national : le « Grand Prix Ville Durable » du concours Green Solutions Awards 2017. La distinction la plus élevée pour la France

L’environnement

Val-de-Reuil est une ville construite à la campagne. On n’y plante pas que des entreprises et des logements. Des parcs ...
Lire La Suite…
Grand prix des villes durables 2017

Le logement

L’écoquartier des Noés n’en finit pas de séduire ! A tel point que le premier écoquartier labellisé en Normandie est ...
Lire La Suite…
urbanisme

Le Plan local d’urbanisme

Vous voulez construire à Val-de-Reuil ? Vous trouverez dans cette rubrique les informations et documents nécessaires à vos démarches. LE ...
Lire La Suite…

Partagez :

A Val-de-Reuil, un centre auto Midas ouvre ses portes

Midas, entreprise spécialisée dans l’entretien et la réparation rapide des véhicules, a ouvert ses portes à Val-de-Reuil le 1eroctobre. A sa tête, la famille Dubreuil pour qui l’automobile n’a plus de secrets depuis plusieurs générations. Rencontre.

Plus qu’une tradition, c’est une véritable passion ! Chez les Dubreuil, on a l’automobile dans la peau, de génération en génération. A tel point qu’au fil des années, au fil des décennies, de nouveaux bébés voient régulièrement le jour à 50 km à la ronde.

Le dernier-né des Dubreuil : l’entreprise Midas, spécialisée dans l’entretien et la réparation rapide des véhicules toutes marques, ici à Val-de-Reuil. La naissance a eu lieu le 1er octobre dernier, dans un bâtiment mitoyen au garage Peugeot, situé chaussée de la Voie Blanche / route de Louviers. « Jusqu’alors, il n’y avait aucun centre auto à Val-de-Reuil. Nous avons donc décidé de mener une étude de marché qui nous a d’emblée montré qu’il y avait un besoin », indique Sylvain Dubreuil, président du groupe du même nom.

Les différents types d’interventions

Midas intervient pour l'entretien et les réparations sur toutes les marques, avec ou sans rendez-vous
Midas intervient pour l’entretien et les réparations sur toutes les marques, avec ou sans rendez-vous

En juin dernier, commence alors la construction du premier centre rolivalois sur le terrain disponible à côté de sa concession. Après un peu plus de trois mois de travaux, l’enseigne Midas est désormais opérationnelle. « Nous proposons toutes sortes de réparations mécaniques, révisions, entretiens pneumatiques, vidanges, échappements, clims…  avec ou sans rendez-vous », précise le dirigeant.

A moyen terme, quatre personnes travailleront ici au quotidien (aujourd’hui 2 salariés en plus de Ludivine, la fille de Sylvain Dubreuil qui gère le centre provisoirement), du mardi au samedi.

Une histoire de famille

En attendant, la famille Dubreuil savoure cette nouvelle naissance, 73 ans après leur première acquisition. « Tout a commencé ou presque en 1946 lorsque Citroën a implanté une succursale à Louviers. Mon père a alors pris la casquette d’agent Citroën ». A laquelle s’ajouter celle de  concessionnaire Peugeot, dans la cité drapière toujours, en 1971.

C’est en 1995 que Sylvain Dubreuil scelle ses liens avec Val-de-Reuil où il prend la direction de Peugeot. Suivront ensuite de nombreuses autres acquisitions : Elbeuf, Bourg-Achard, Louviers (Citroën), Vernon, Romilly-sur-Andelle, Gaillon… avant d’installer sa concession Citroën de Louviers, à Val-de-Reuil, sur l’avenue des Métiers. S’y greffe bientôt une concession Opel. « Au total, nous avons 160 salariés sur les différents sites ».

Et pour chapeauter toute cette belle machine, Sylvain Dubreuil s’est entouré de ses trois enfants Laurent, Ludivine et Laura… Une chose est sûre : la relève est assurée pour de longues années encore chez les Dubreuil !

*Midas – Val-de-Reuil – angle chaussée de la voie Blanche / route de Louviers (face à la station-service Auchan). Ouvert du lundi au vendredi de 8h00 à 18h00 et le samedi de 9h00 à 17h00. Tel. 02 85 29 76 35.

 

 

Partagez :

Retour en images sur la 56ème édition des puces moto du moto-club Les Vikings

Retrouvez ici toutes les images de la 56ème édition des puces moto du moto-club Les Vikings.

Cet album est pour vous. Alors, n’hésitez pas : feuilletez, téléchargez, partagez sans modération !

56ème édition Des Puces Moto Du Moto-club Les Vikings (04 Octobre 2019)

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank
Partagez :

Douce Evasion : le premier institut de beauté rolivalois !

La zone commerciale des Falaises abrite depuis quelques jours un institut de beauté : « Douce Evasion ». Rencontre.

« Mon métier, je l’adore. Ce qui me plaît par-dessus tout ? C’est apporter de l’apaisement et du bien-être dans ce monde de fous ». Esthéticienne depuis 10 ans, Adeline Damieux a tout d’une petite fée. En quelques minutes seulement, dans son espace de cocooning, elle parvient à des miracles : « couper mes clients de tous les soucis ». 

Un magasin / deux cabines de soins

La nouvelle esthéticienne utilise des produits 100 % bio et de fabrication française
La nouvelle esthéticienne utilise des produits 100 % bio et de fabrication française

Salariée pendant plusieurs années dans un institut de beauté de Tourville-la-Rivière, cette habitante du Vaudreuil a choisi de voler de ses propres ailes en créant son propre institut à Val-de-Reuil... “Il y a ici des esthéticiennes à domicile mais jusque là aucun institut. Il y avait à mon sens un vrai potentiel”. C’est ainsi que l’esthéticienne de 38 ans a ouvert mardi “Douce Evasion”, au coeur du centre commercial des Falaises.

Dans son espace d’accueil / magasin et ses deux cabines de soins, Adeline Damieux propose – épaulée de sa jeune apprentie – soins du corps et du visage, maquillage ainsi que des épilations… pour les femmes comme pour les hommes. « Les produits que j’utilise et que je vends sont 100 % bio et de fabrication française », tient-elle à préciser.

Rdv sur internet aussi

L’institut de beauté “Douce Evasion” est ouvert le lundi de 12h00 à 19h00 – du mardi au vendredi de 9h00 à 19h00 (sans interruption) et le samedi de 10h00 à 16h00.

Les soins ont lieu sur rendez-vous, lesquels peuvent être  directement pris via Internet : douce-evasion.befull.fr ; par téléphone 02 32 25 96 03 ; ou sur place au 1, avenue des Falaises.

Pendant toute la durée des travaux qui ont lieu actuellement sur l’avenue des Falaises devant le centre commercial, l’institut de beauté – comme l’ensemble des commerces de la zone – est accessible par la voie de l’Equerre, parallèle à l’avenue des Falaises.

Douce Evasion – 1 avenue des Falaises à Val-de-Reuil. 02 32 25 96 03.

L’actualité du commerce à Val-de-Reuil

La Ressourcerie a pris d'importantes mesures de précaution pour rouvrir ses portes en toute sécurité

La Ressourcerie reprend vie

Bonne nouvelle pour les fidèles de la Ressourcerie : la boutique rolivaloise a rouvert ses portes il y a quelques ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…

La vie commerçante reprend ses quartiers

A Val-de-Reuil, les différents commerces reprennent du service et accueillent, depuis le début de la semaine dernière, un grand nombre ...
Lire La Suite…
Chaque dimanche, la boulangerie Covin offre des pâtisseries aux résidents de l'Espages.

Solidaire, la boulangerie Covin offre pains et pâtisseries

Plus que jamais à Val-de-Reuil, la solidarité se décline au pluriel. Que ce soit les services municipaux, les Rolivalois par ...
Lire La Suite…

La solidarité au rendez-vous

Avec le soutien de la Ville de Val-de-Reuil et la solidarité des habitants, les maraîchers de Martot retrouvent une pleine ...
Lire La Suite…

Janssen-Cilag : 300 personnes mobilisées pour dire non à la fermeture ! 

Près de 300 personnes, élus locaux, salariés et syndicalistes se sont réunis, ce mercredi-midi, pour exprimer leur mécontentement et leurs ...
Lire La Suite…
Partagez :

Val de Reuil_Infos N°14 Septembre – Octobre – Novembre 2019

En une de ce numéro : Aux écoles, les grands moyens ! Zoom sur les travaux, les équipements et nouveautés de la rentrée

à lire également

* Page 6 Avenue des Falaises : le grand lifting
* Page 8 Un parvis haut en couleurs
* Page 9 Le nouveau jardin sportif
* Page 14 Humando : l’autre visage de l’Interim
* Page 16 Quand été rime avec chantiers
* Page 20 Rentrée scolaire : aux petits soins des écoliers
* Page 28 Les puces motos sur les chapeaux de roue
* Page 29 Marathon, nous voilà
* Page 31 Pleins feux sur l’Arsenal
* Page 34 Retour en fanfare de l’opéra
* Page 34 La Factorie ouvre le bal

Votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°15 - DÉCEMBRE 2019 - JANVIER 2020

Val de Reuil_Infos n°15 – DÉCEMBRE 2019 – JANVIER 2020

En une de ce numéro : Priorité aux piétons : un plan sécurité en action. Des aménagements partout en ville ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°14 Septembre - Octobre - Novembre 2019

Val de Reuil_Infos N°14 Septembre – Octobre – Novembre 2019

En une de ce numéro : Aux écoles, les grands moyens ! Zoom sur les travaux, les équipements et nouveautés ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°13 Juillet - Août - Septembre 2019

Val de Reuil_Infos N°13 Juillet – Août – Septembre 2019

En une de ce numéro : Plongez dans le tourbillon de l’été ! Pleins feux sur les rendez-vous et animations ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°12 Avril - Mai - Juin 2019

Val de Reuil_Infos N°12 Avril – Mai – Juin 2019

En une de ce numéro : Le Conseil des Sages ouvre une nouvelle page - Les Seniors rolivalois appelés aux ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°11 Février - Mars 2019

Val de Reuil_Infos N°11 Février – Mars 2019

En une de ce numéro : À la rencontre de Rolivaloises d’exception : Interviewées par des jeunes Rolivalois, cinq femmes ...
Lire La Suite…
Chargement…
Partagez :

L’album photo des festivités du 13 Juillet 2019

Retrouvez ici toutes les images des Festivités du 13 Juillet 2019!

Cet album est pour vous. Alors, n’hésitez pas : feuilletez, téléchargez, partagez sans modération !

L’album photo

Les Festivités Du 13 Juillet 2019

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank
Partagez :

Val2Bio : nouvelle vitrine des produits bio et locaux !

Ouvert dans le courant du printemps, Val2Bio a été officiellement inauguré samedi soir dernier. Retour sur cette enseigne pas comme les autres où les amateurs de produits bio et locaux ont rapidement trouvé leur bonheur 

« Merci de croire et d’avoir cru en nous ». Devant un parterre d’invités, Valérie Auvray ne cachait pas son enthousiasme samedi 22 juin lors de l’inauguration officielle de Val2Bio. Avec ses cinq associés, la co-fondatrice du magasin bio indépendant installé au cœur de Val-de-Reuil se réjouit d’avoir fait le pari rolivalois pour lancer une seconde boutique bio, petite sœur de Robin des Bios à Elbeuf. C’est sur la zone commerciale des Falaises, de plus en plus prisée, que ces aficionados du bio et des produits locaux ont jeté leur dévolu ! Et bien leur en a pris… Car depuis l’ouverture de Val2Bio, le 10 avril, les clients s’y pressent sans relâche, jour après jour.

Commerces doublés en 20 ans

« Il faut absolument que ce lieu soit connu », insistait samedi Marc-Antoine Jamet. « On ne peut que vous féliciter de favoriser ainsi les circuits courts, la production locale ». 10commerce à ouvrir à Val-de-Reuil en 12 mois, Val2Bio « participe pleinement au dynamique commercial de notre ville. Nous avions 60 commerces à Val-de-Reuil au début des années 2000 ; il y en a 120 désormais. S’ils ne sont pas encore assez nombreux, ils renaissent progressivement et c’est une excellente nouvelle ». D’autant plus lorsque ces commerces contribuent au mieux-vivre. « Manger bio ou local, c’est quelque chose auquel de plus en plus de gens sont sensibles », précise Valérie Auvray.

Des fidèles déjà nombreux

Val2Bio travaille avec 34 producteurs locaux
Val2Bio travaille avec 34 producteurs locaux

Passée la ruée des premiers jours où s’ajoutaient les curieux aux adeptes du « bon », du bio et du local, la toute nouvelle boutique a rapidement trouvé sa vitesse de croisière. Et elle compte déjà ses premiers fidèles. Parmi eux, Séverine, une mère de famille rolivaloise. « Je viens au moins une fois par semaine, pour les fruits et les légumes surtout. Je sais que ce sont des produits de qualité alors je n’imagine même plus aller ailleurs ».

 Même engouement pour Elisabeth, habitante de Poses. « Je suis très attachée à consommer des produits locaux. Je suis prête à payer un petit peu plus cher pour être certaine de la qualité de ce que j’ai dans mon assiette. Et puis, on adapte les menus en fonction des prix du moment ».

 La caverne d’Ali Baba bio

Force est de constater, en sillonnant les allées, en s’attardant sur les étagères (fabriquées par une menuiserie solidaire) qu’on trouve de tout à Val2Bio : de l’entrée au dessert, en passant par les boissons, les surgelés, les produits frais mais aussi les produits d’hygiène, les cosmétiques ou encore la droguerie… « Pour l’instant, nous comptons environ 2000 références. A terme, nous devrions atteindre les 4000 ».

Val2Bio, une boutique vraiment pas comme les autres
Val2Bio, une boutique vraiment pas comme les autres

 En attendant cette montée en puissance, Val2Bio travaille aujourd’hui avec 34 producteurs locaux et régionaux.« Leurs produits partent très vite. Preuve que les clients sont vraiment en demande »,conclut Manu, l’un des salariés de Val2Bio.

Val2Bio, zone commerciale des Falaises. Ouverte 7 jours sur 7 (sauf lundi matin, jeudi matin et dimanche après-midi).
Partagez :

Le fleurissement de la ville, un art à part entière !

Les jardiniers sont à pied d’oeuvre durant tout le mois de juin pour préparer le fleurissement estival de la commune.

Pour accompagner les automobilistes et les piétons le long des routes, les jardiniers de la Ville ont commencé depuis début juin et ce jusque la fin du mois,  à préparer le fleurissement estival en plantant 18 805 plantes sur les 6 massifs que compte la ville (Centre Technique Municipal, Carrefour Peugeot et celui du CFA, le serpent floral le long de la route des Falaises, la zone du stade Jesse Owens, ou encore celle des Lacs Voie Blanche). Une démarche qui s’inscrit dans l’ADN de la ville et de son amour pour la nature et les couleurs associées.

200 variétés différentes

Pour cette année,  tout comme les précédentes, les jardiniers ont pensé et désigné les massifs aussi bien sur le plan des couleurs (en harmonie ou en couleur opposées) que par les textures des 200 variétés de plantes présentes créant ainsi de véritables œuvres graphiques. Un cocktail floral détonant dans lequel on retrouve des Dalhias cactus rouge et orange, des Roses d’Inde, du géranium « lierre double » ou encore des Cosmos bipinnatus (blanc), des Salvia gregii ‘Puebla’ (rose) et bien d’autres encore. Une démarche qui ne manquera pas d’attiser l’œil des passants, ou des passionnés d’art floral et pourquoi pas de jeunes Monet en devenir !

Une dizaine de nouveautés à découvrir

Et comme à Val-de-Reuil, on aime la nouveauté, les Rolivalois et les passants pourront découvrir une dizaine de nouvelles plantes comme le Nolana Paradoxa, une plante rampante originaire d’Amérique du sud aux teintes florales bleutés qui se dressera sur le massif situé devant le centre Technique  Municipal ou encore de l’Azurite (Echinops ritro) que l’on appelle plus communément chardon bleu ou oursin bleu, une espèce de plante vivace originaire du sud de la France que l’on retrouvera sur le massif situé devant le CFA et qui ne manquera pas de maintenir le soleil durant tout l’été !

Un enjeu stratégique

Le fleurissement de Val-de-Reuil est un enjeu stratégique pour sa qualité de vie et son attractivité. Il en va également de sa beauté et, même, de son humanité. Cela n’est pas sans lien avec une politique soucieuse du respect de l’environnement.

Aussi Marc-Antoine Jamet et son équipe se sont-ils engagés, avec enthousiasme et conviction, voici 15 ans, dans une démarche continue d’amélioration des espaces publics (création de squares, verdissement de carrefours, places, édifices publics, ronds-points, décoration de l’avenue des falaises), démarche toujours reconnue, souvent saluée et, parfois même, récompensée dont chacun, habitants ou voisins de la Ville, constate aujourd’hui les résultats.

Ces actions ont pu être complétées par des initiatives privées (parc devant l’éco-quartier et PMF) ou en contrepartie de concessions (parc que va livrer CEMEX le long de la chaussée de l’Andelle entre prison et gare).

C’est pourquoi Val-de-Reuil fait partie des rares villes françaises à avoir réussi une ascension quasi fulgurante dans l’univers des « villes et villages fleuris », label de notoriété nationale. De fait, à peine adhérait-elle au dispositif en 2005 qu’elle décrochait sa première fleur en 2006, puis sa deuxième en 2009 et sa 3eme en 2012. Un palmarès exceptionnel qui, à lui seul, témoigne de la place primordiale que la municipalité, par ailleurs « ville numérique » accorde à l’aménagement paysager dans la transformation urbaine. Ce qui était gris devait devenir vert, car une ville qui séduit est une ville où l’on respire !

Les dernières actus sur l’environnement

INAUGURATION DU PREMIER POULAILLER PARTAGE DE VAL-DE-REUIL

C'est avec un plaisir non dissimulé que le conseil municipal et l'association Les Poulettes Rolivaloises vous invitent, ce samedi 3 octobre à ...
Lire La Suite…

I have a dream !

Passionné par le monde animal depuis sa plus tendre enfance et soucieux de son environnement, Jérémy Barber a décidé depuis ...
Lire La Suite…

L’EPIDE aux petits soins de la base ornithologique de la grande Noé

Mercredi dernier, sept jeunes volontaires de l’EPIDE (Établissement Pour l’Insertion Dans l’Emploi) ont procédé à des travaux d’entretien de la ...
Lire La Suite…

Les clés de la réduction énergétique

Le foyer Stéphanais, en partenariat avec GRDF et l’association Soliha, propose une journée de sensibilisation autour de la réduction énergétique, ...
Lire La Suite…

Un poulailler partagé au sein de l’éco-quartier des Noés !

L’association Les Poulettes Rolivaloises lance ce week-end, samedi 12 et dimanche 13 septembre, des chantiers participatifs pour la construction de ...
Lire La Suite…

Jardins de Neustrie : des légumes bio vendus directement à la ferme !

A compter du 11 septembre, chaque vendredi après-midi et samedi matin, les Jardins de Neustrie proposent une vente de leurs ...
Lire La Suite…

L’environnement à Val-de-Reuil

L’écoquartier des Noés vient de remporter un nouveau prix national : le « Grand Prix Ville Durable » du concours Green Solutions Awards 2017. La distinction la plus élevée pour la France

L’environnement

Val-de-Reuil est une ville construite à la campagne. On n’y plante pas que des entreprises et des logements. Des parcs ...
Lire La Suite…
Grand prix des villes durables 2017

Le logement

L’écoquartier des Noés n’en finit pas de séduire ! A tel point que le premier écoquartier labellisé en Normandie est ...
Lire La Suite…
urbanisme

Le Plan local d’urbanisme

Vous voulez construire à Val-de-Reuil ? Vous trouverez dans cette rubrique les informations et documents nécessaires à vos démarches. LE ...
Lire La Suite…
Partagez :

Val de Reuil_Infos N°13 Juillet – Août – Septembre 2019

En une de ce numéro : Plongez dans le tourbillon de l’été ! Pleins feux sur les rendez-vous et animations à savourer à Val-de-Reuil cet été

à lire également

* Page 2 Concert symphonique : un sublime succès !
* Page 6 La voie de l’Orée se dévoile
* Page 8 Des écoles plus sûres
* Page 10 Orange se remet au vert
* Page 10 La fibre à l’horizon
* Page 13 Fans de bio et de local
* Page 17 Quand congés riment avec chantiers
* Page 20 Les écoliers, champions de l’éco-mobilité
* Page 23 Dans le tourbillon de l’été – DOSSIER SPÉCIAL
* Page 30 Les mains vertes récompensées
* Page 35 Portrait : Florian Barbarot, un cuisinier au Top !

Votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°15 - DÉCEMBRE 2019 - JANVIER 2020

Val de Reuil_Infos n°15 – DÉCEMBRE 2019 – JANVIER 2020

En une de ce numéro : Priorité aux piétons : un plan sécurité en action. Des aménagements partout en ville ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°14 Septembre - Octobre - Novembre 2019

Val de Reuil_Infos N°14 Septembre – Octobre – Novembre 2019

En une de ce numéro : Aux écoles, les grands moyens ! Zoom sur les travaux, les équipements et nouveautés ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°13 Juillet - Août - Septembre 2019

Val de Reuil_Infos N°13 Juillet – Août – Septembre 2019

En une de ce numéro : Plongez dans le tourbillon de l’été ! Pleins feux sur les rendez-vous et animations ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°12 Avril - Mai - Juin 2019

Val de Reuil_Infos N°12 Avril – Mai – Juin 2019

En une de ce numéro : Le Conseil des Sages ouvre une nouvelle page - Les Seniors rolivalois appelés aux ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°11 Février - Mars 2019

Val de Reuil_Infos N°11 Février – Mars 2019

En une de ce numéro : À la rencontre de Rolivaloises d’exception : Interviewées par des jeunes Rolivalois, cinq femmes ...
Lire La Suite…
Chargement…
Partagez :

Le data center “vert” d’Orange voit deux fois plus grand

La première pierre du deuxième data center Orange, voie de l’Orée, a été posée ce matin. Stéphane Richard, président national d’Orange avait pour l’occasion fait le déplacement jusqu’à Val-de-Reuil.

Val-de-Reuil est en passe de devenir la capitale nationale des data centers ! EDF, BNP Paribas, Altitude telecom, Orange… tous ont choisi d’implanter ici leurs centres de données sur lesquels sont regroupés serveurs, ordinateurs centraux, baies de stockage.

Orange, qui a construit son premier data center en 2013 sur la voie de l’Orée (15 000 m2 de bâtiments), vient de passer la vitesse supérieure en doublant la surface et la capacité de son équipement rolivalois. Depuis janvier 2019, un immense bâtiment de 16 000 m2 – dont 5000 m2 de salles informatiques – est en cours de construction, à deux pas de son aîné.

Stéphane Richard rappelle le besoin énorme en transports, hébergement et valorisation des données.

« Nous sommes à une période où l’économie numérique connaît une phase d’accélération extraordinaire : il y a un besoin énorme de transports, d’hébergement et de valorisation des données. Et ce phénomène ne va pas ralentir : d’ici 10 ans, ce sont 200 milliards d’objets connectés qui seront en circulation », indiquait d’emblée Stéphane Richard, le président national d’Orange qui avait spécialement fait le déplacement jusqu’à Val-de-Reuil ce matin pour la pose officielle de la première pierre de ce deuxième data center.

Entre 40 et 60 emplois créés

Pour répondre aux enjeux numériques de demain, Orange mettra donc en service son nouveau data center, dès la fin 2020. Un bâtiment qui hébergera à la fois les données et les services des clients entreprises et grand public d’Orange ainsi que son propre système d’information interne. A terme, ce sont entre 40 et 60 emplois (dans l’environnement technique de l’informatique) qui seront créés ici.

Le chantier, débuté en début d'année, s'achèvera fin 2020
Le chantier, débuté en début d’année, s’achèvera fin 2020

Pourquoi Val-de-Reuil ? Stéphane Richard n’a pas manqué ce matin de donner quelques pistes de réponses. « Ici, ce site correspondait parfaitement à notre cahier des charges… avec des partenaires toujours à l’écoute ».

Des propos confirmés par Marc-Antoine Jamet, rappelant au passage divers éléments qui avaient fait, dès les premières négociations pour la création du premier data center, la force rolivaloise. « Nous avons fait jouer nos avantages comparatifs : rapidité du parcours réglementaire, instructions facilitées du permis de construire, mise en relation avec les partenaires, enquête publique rondement menée, soutien devant les services de la Préfecture… C’est ce travail je crois qui a permis ensuite d’envisager cette extension dans les meilleures conditions ».

Grâce à Orange notamment, Val-de-Reuil conforte sa place de 1er bassin industriel de l’Eure

Le free cooling ou data center vert

Aujourd’hui, Orange ne s’en cache pas : la technologie éco-efficace de ses data centers rolivalois fait la fierté du groupe. Ils sont les seuls en effet à travers la France à disposer de la technologie du « free cooling direct ». Grâce à lui, plus besoin ou presque de climatisation artificielle pour refroidir les salles ; avec le free cooling, l’air extérieur fait tout le travail.

Le free cooling, une technique révolutionnaire et écologique testée sur le premier data center
Le free cooling, une technique révolutionnaire et écologique testée sur le premier data center

Une technique à la fois économique et écologique puisqu’en plus de diminuer la facture énergétique, Orange réduit substantiellement ses émissions de CO2. « Orange estime que les économies réalisées sur le premier data center grâce à cette technologie correspondent à la consommation électrique domestique annuelle d’une ville de 30 000 habitants », indique le groupe dans un communiqué.

Premier bassin industriel de l’Eure

Véritable locomotive pour la croissance de Val-de-Reuil, Orange pourrait même à terme poursuivre plus encore son extension rolivaloise. Stéphane Richard ne l’a en tout cas pas démenti ce matin. « C’est un écosystème de performance et d’excellence à la française », a insisté Marc Antoine Jamet avant de rappeler ce qui fait sa fierté : « Grâce à vous aujourd’hui, Val-de-Reuil conforte d’année en année sa place de premier bassin industriel du département de l’Eure ».

Et Bernard Leroy, président de l’Agglomération Seine-Eure de les remercier chaleureusement de leur confiance.

Les actus de l’emploi à Val-de-Reuil

Transdev forme ses futurs conducteurs de cars

Transdev tiendra une réunion d’information au CCAS, le lundi 12 octobre prochain à 14h00 pour présenter sa formation diplômante de ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

Chargé(e) de missions auprès du Directeur Général des Services (h/f)

Cadre d'emploi : Attaché/ Attaché principal Enjeux et Missions Sous la responsabilité du Directeur Général des Services, vous assurez un ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

EDUCATEUR SPORTIF (H/F)

Cadre d'emploi : Éducateur Sportif spécialité Activité Aquatique Enjeux et Missions Rattaché(e) à la Direction Culture, Evènementiel, Sports, sous la ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AGENT ADMINISTRATIF SERVICE LOGEMENT DU CCAS (H/F)

Cadre d'emploi : Adjoint administratif Enjeux et Missions Sous l’autorité du Directeur du CCAS, vous accueillez les administrés, identifiez la ...
Lire La Suite…

L’emploi à Val-de-Reuil

Forum de l'emploi 2019

L’emploi

Nos actualités concernant l'emploi ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? La Ville de Val-de-Reuil accueille en son sein des stagiaires. Malheureusement le nombre de places ...
Lire La Suite…
Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
Partagez :

New Com : la communication dans la peau

Après une trentaine d’années passées dans l’univers de la publicité, Dominique Marginier a souhaité lancer son entreprise New Com à Val-de-Reuil.

Voler de ses propres ailes et pouvoir laisser libre cours à sa créativité, telles sont les envies qui ont guidé Dominique Marginier pour lancer, il y a 1 an et demi,  son activité NEW COM, une entreprise spécialisée dans l’impression et le marquage publicitaire ou décoratif.

« Nous réalisons des impressions  sur tous les supports allant des enseignes LEDs, le flocage de véhicules, la signalétique, les devantures de magasins ou encore le total covering, un procédé permettant l’application d’adhésif imprimé avec un visuel ou monochrome sur des carrosseries », explique ce nouveau chef d’entreprise revenant sur son choix de quitter le monde du salariat pour celui de l’entreprenariat, il y a trois ans lors du rachat de l’entreprise vernonnaise Efficience pour laquelle il travaillait. « Je n’étais plus en accord avec mes nouveaux chefs. C’est à ce moment-là que je me suis décidé à voler de mes propres ailes ».

Peintre en lettre chez Bréard & associée

Une envie qui s’inscrit également dans la continuité de son parcours professionnel. « J’ai toujours fait ça, depuis l’âge de 16 ans », confie ce passionné d’art visuel qui a commencé à forger ses premières armes à la suite d’un concours paru dans un journal local en 1983.

« A l’époque, je ne savais pas vraiment ce que je voulais faire si ce n’est un travail en lien avec les arts visuels. Je pensais intégrer les beaux-arts jusqu’à ce que mes parents me montrent une annonce pour rentrer chez Bréard & associée. Du coup, j’ai passé le concours et j’ai été embauché », poursuit avec le sourire celui qui a appris à peindre dès qu’il a pu tenir un pinceau entre les doigts.

« J’y suis resté 12 ans, puis j’ai intégré une autre entreprise en tant que chef d’atelier sur le Neubourg avant de me lancer une première fois dans la création de ma propre entreprise ». Une aventure qui dura 17 ans mais à laquelle il manquait quelques ingrédients. « Le lieu d’implantation n’était pas idéal pour faire grandir mon entreprise et je manquais de formation en raison des évolutions et l’arrivée de nouvelles technologies dans notre domaine d’activité, comme le total covering », précise Dominique Marginier.

« En ce sens, j’ai décidé de cesser mon activité, de retrouver un travail afin de parfaire mes connaissances et mon savoir-faire  ».

Un axe parfait

Un choix qui permet aujourd’hui à Dominique Marginier de proposer un vaste ensemble de services tant pour le monde professionnel, que pour celui des particuliers. « Nous travaillons aussi bien avec des professionnels qu’avec des particuliers pour la réalisation de décorations d’intérieur ou bien l’impression de T-shirt, la création de logos ou encore la customisation de véhicules comme des voitures, des motos ou encore des bateaux », relate-t-il faisant part de sa satisfaction de s’être installé sur Val-de-Reuil.

« L’axe est parfait. Il y a beaucoup d’entreprises sur ce territoire et les axes routiers et l’axe ferroviaire nous rapprochent des grandes villes telles que Vernon, Rouen, Évreux ou encore Paris ». Une situation géographique propice au bon développement de son entreprise. « L’entreprise se porte plutôt bien, nous avons de gros clients qui nous sollicitent toute l’année », conclut Dominique Marginier faisant part tout de même de voir développer son activité auprès des particuliers.

Plus de renseignements :

NEW COM

11 voie du Testelet BOX 12

27100 Val-de-Reuil

Tel : 06.16.09.03.00 ou 09.87.32.20.57

E-mail : contact@newcompub.com

Les actus commerces à Val-de-Reuil

La Ressourcerie a pris d'importantes mesures de précaution pour rouvrir ses portes en toute sécurité

La Ressourcerie reprend vie

Bonne nouvelle pour les fidèles de la Ressourcerie : la boutique rolivaloise a rouvert ses portes il y a quelques ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…

La vie commerçante reprend ses quartiers

A Val-de-Reuil, les différents commerces reprennent du service et accueillent, depuis le début de la semaine dernière, un grand nombre ...
Lire La Suite…
Chaque dimanche, la boulangerie Covin offre des pâtisseries aux résidents de l'Espages.

Solidaire, la boulangerie Covin offre pains et pâtisseries

Plus que jamais à Val-de-Reuil, la solidarité se décline au pluriel. Que ce soit les services municipaux, les Rolivalois par ...
Lire La Suite…

La solidarité au rendez-vous

Avec le soutien de la Ville de Val-de-Reuil et la solidarité des habitants, les maraîchers de Martot retrouvent une pleine ...
Lire La Suite…

Janssen-Cilag : 300 personnes mobilisées pour dire non à la fermeture ! 

Près de 300 personnes, élus locaux, salariés et syndicalistes se sont réunis, ce mercredi-midi, pour exprimer leur mécontentement et leurs ...
Lire La Suite…

L’emploi à Val-de-Reuil

Forum de l'emploi 2019

L’emploi

Nos actualités concernant l'emploi ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? La Ville de Val-de-Reuil accueille en son sein des stagiaires. Malheureusement le nombre de places ...
Lire La Suite…
Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
Partagez :

Val de Reuil_Infos N°12 Avril – Mai – Juin 2019

En une de ce numéro : Le Conseil des Sages ouvre une nouvelle page – Les Seniors rolivalois appelés aux urnes pour élire leurs représentants

à lire également

* Page 6 La Voie de l’Épargne fait peau neuve
* Page 7 Voie Blanche : le giratoire se dessine
* Page 8 Le plogging, écolo-sportif
* Page 9 À la chasse au frelon asiatique
* Page 12 Forum de l’emploi : 700 jobs sur la table
* Page 13 Un coup de pouce pour ses études
* Page 14 Le Conseil des Sages renouvelé
* Page 18 À quoi servent les journalistes ?
* Page 18 Un renfort bienvenu
* Page 19 François Hollande au lycée Marc Bloch
* Page 21 Cocktail de loisirs sur les rives de l’Eure
* Page 26 Message aux femmes
* Page 26 Fleurissons ensemble
* Page 29 Portrait : Benoît Balut
* Page 31 Rendez-vous avec l’Opéra !

Votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°15 - DÉCEMBRE 2019 - JANVIER 2020

Val de Reuil_Infos n°15 – DÉCEMBRE 2019 – JANVIER 2020

En une de ce numéro : Priorité aux piétons : un plan sécurité en action. Des aménagements partout en ville ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°14 Septembre - Octobre - Novembre 2019

Val de Reuil_Infos N°14 Septembre – Octobre – Novembre 2019

En une de ce numéro : Aux écoles, les grands moyens ! Zoom sur les travaux, les équipements et nouveautés ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°13 Juillet - Août - Septembre 2019

Val de Reuil_Infos N°13 Juillet – Août – Septembre 2019

En une de ce numéro : Plongez dans le tourbillon de l’été ! Pleins feux sur les rendez-vous et animations ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°12 Avril - Mai - Juin 2019

Val de Reuil_Infos N°12 Avril – Mai – Juin 2019

En une de ce numéro : Le Conseil des Sages ouvre une nouvelle page - Les Seniors rolivalois appelés aux ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°11 Février - Mars 2019

Val de Reuil_Infos N°11 Février – Mars 2019

En une de ce numéro : À la rencontre de Rolivaloises d’exception : Interviewées par des jeunes Rolivalois, cinq femmes ...
Lire La Suite…
Chargement…
Partagez :

Comptoir du Malt : le bon goût du Nord

Le Comptoir du Malt, un nouveau restaurant à découvrir sur la zone des Clouets ! Au menu : spécialités du Nord mais aussi pizzas, burgers, grillades… dans une ambiance chaleureuse. 

Troquer son tablier de chef de cuisine pour prendre les rênes de son propre restaurant… C’est le défi que s’est lancé Steve Hennequin. A 38 ans, il nous accueille désormais au Comptoir du Malt, son nouveau restaurant rolivalois qu’il vient tout juste d’ouvrir sur la zone des Clouets (en lieu et place de Au Wedge).

Ses premiers clients, qui ont poussé sa porte le 15 mars dernier, ont découvert un établissement totalement relooké. « Nous avons fait de gros travaux ; à tel point que nous n’avons gardé que les murs de l’ancien restaurant. Tout le reste a été refait : que ce soit dans la structure ou dans la déco », indique le nouveau restaurateur, associé dans l’aventure à Hubert Dumoleyn (qui possède déjà plusieurs comptoirs du Malt dans la région et ailleurs).

Un lieu, deux ambiances

Un message qui donne le ton !
Un message qui donne le ton !

Ici, tout a été imaginé, conçu et créé pour nous plonger dans la chaleur et la convivialité des brasseries du Nord. A la manière de ce message gravé en lettres capitales sur l’une des façades intérieures du lieu : « Le rire est à l’homme ce que la bière est à la pression » !

Envie de s’immerger dans l’effervescence des lieux ? Direction la grande salle de restaurant. Envie d’un peu plus d’intimité ? Cap sur les deux salons “cosy”. Au final, le Comptoir du Malt dispose de 184 couverts midi et soir, 7 jours sur 7 pour tous types de clients. « En semaine, le midi, on sait être très rapide pour les clients qui travaillent ; le soir et le week-end, on a des formules adaptées aux familles, aux enfants». 

24 employés en salle et en cuisine

Pour recevoir tout ce petit monde, les deux associés ont recruté 24 salariés : 12 en cuisine et 12 en salle. « Cinq d’entre eux viennent de l’Epide à Val-de-Reuil ».

Côté spécialités, le Comptoir du Malt propose toute une gamme de bières, de nombreux plats traditionnels du Nord, de la choucroute en plus d’une carte très diversifiée (grillades, burgers, pizzas, salades…). Pour tous les goûts, tous les âges et toutes les envies !

Comptoir du Malt, zone des Clouets – ruelle du coin des saules à Val-de-Reuil. Ouvert 7 jours sur 7, midi et soir. Service jusqu’à 22h30 en semaine ; 23h30 le vendredi et le samedi. 02 32 61 10 36. www.lecomptoirdumalt.fr

 

 

Partagez :

Visite guidée insolite avec les nouveaux enseignants

Une quinzaine de nouveaux enseignants à Val-de-Reuil ont profité ce mercredi d’une visite commentée insolite de la ville. Pendant 3 heures, le maire en personne avait enfilé la casquette de guide.

Une quinzaine d'enseignants a découvert la ville entourés d'un guide hors pair : Marc-Antoine Jamet
Une quinzaine d’enseignants a découvert la ville entourés d’un guide hors pair : Marc-Antoine Jamet

Ils enseignent à Léon Blum, Louise Michel, le Pivollet, Jean Moulin ou encore Coluche… En plus d’être enseignants, ces 15 femmes et hommes réunis ce mercredi après-midi ont un autre point commun : ils ont fait en septembre leur première rentrée à Val-de-Reuil.

Le mystère rolivalois

Et cette ville, quoi qu’on en dise, reste souvent un mystère pour bien des acteurs : une histoire si peu banale ; un développement tellement étonnant ; une architecture singulière ; des richesses économiques, environnementales, urbaines hors du commun ; des équipements à découvrir absolument…

D’où l’initiative de Stéphanie Matula, directrice du groupe scolaire Jean Moulin, de proposer une visite annuelle de la ville pour tous les nouveaux enseignants. « Il y a une telle richesse sur Val-de-Reuil qu’il me semble indispensable de faire découvrir cette ville et son potentiel à tous les enseignants qui arrivent ».

Maire et guide à la fois

Et pour cette première visite commentée, c’est à Marc-Antoine Jamet qu’est revenu l’honneur d’être le guide de la troupe. Après une petite leçon d’histoire dans l’enceinte de la mairie, place à la découverte de la plus jeune commune de France : des parcs d’activités à la base de loisirs, des bords de l’Eure aux centres commerciaux, en passant par la gare, le germe de ville… trois heures durant, le maire a présenté toutes les richesses, toutes les particularités de sa ville.

« C’est formidable que le maire ait pris ce temps pour les enseignants ; il a une connaissance de la ville hors pair qui servira bien sûr à tous », précise Stéphanie Matula.

Réservé aujourd’hui aux enseignants du premier degré, cette visite sera étendu dès l’an prochain à leurs collègues du second degré (collège et lycée) et du CFA. « Avec la volonté que ce soit des jeunes qui présentent la ville aux enseignants ». 

Les jeunes prennent le relais

Concrètement, Stéphanie Matula imagine transformer des élèves de Segpa et de seconde passerelle en ambassadeur de Val-de-Reuil. Ils transmettraient aux nouveaux enseignants les connaissances qu’ils auraient acquises sur la ville pour l’occasion. Lesquels enseignants pourraient ensuite les transmettre à nouveau à leur propres élèves. Une initiative pédagogique à tous les étages !

Les actus jeunesse

1000 MASQUES INCLUSIFS : FAIRE BARRAGE AU VIRUS SANS QUE LE MASQUE NE SOIT UNE BARRIÈRE

La Ville a remis 300 masques inclusifs aux enseignants, ATSEM, AVS, personnels de crèche, agents d’accueil municipaux et CCAS. Sept ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…

La musique au cœur des écoles !

Près de 300 enfants des écoles rolivaloises ont assisté à la représentation musicale « Où tu vas comme ça ? ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…

6-15 ans : à chaque semaine, son stage pendant tout l’été !

Il n'est pas trop tard pour inscrire vos enfants sur les nombreux stages à la semaine proposés tout l'été à ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AUXILIAIRE DE PUERICULTURE DIPLOME (E) D’ETAT (H/F)

Si vous souhaitez déposer une candidature spontanée suivez ce lien. AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE DIPLÔMÉ (E) D’ETAT (H/F) - poste à ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Dès 7h30 le matin, les enfants peuvent être accueillis au centre de loisirs de la Trésorerie

Accueillir les enfants des soignants, coûte que coûte !

Le service de garde pour les enfants des professionnels de santé et des forces de l'ordre s'organise à Val-de-Reuil. Reportage ...
Lire La Suite…

L’enfance & la jeunesse à Val de Reuil

petite enfance crèches enfance jeunesse

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
L’éducation et la formation : une priorité de tous les instants

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…
Partagez :

Marché de Noël – Décembre 2018 – L’album photos

Retrouvez notre album photos du marché de Noël 2018 !

Notre album photos du Marché de Noël 2018

Marché De Noël – Décembre 2018

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank
Partagez :

Voie de l’Epargne : les travaux dans les starting-blocks

Alors que les travaux de transformation de la voie de l’Epargne débutent ces prochains jours, Marc-Antoine Jamet a rencontré  les habitants du quartier samedi matin pour leur présenter le chantier. D’ici 3 mois, ce secteur sera plus sûr, plus agréable, plus fonctionnel. Explications.

Une vingtaine d'habitants sont venus à la rencontre du maire samedi matin devant l'école Léon Blum
Une vingtaine d’habitants sont venus à la rencontre du maire samedi matin devant l’école Léon Blum

Plus que quelques tout petits mois de patience pour les riverains comme les écoliers de Léon Blum… Dès le printemps, la voie de l’Epargne dévoilera son nouveau visage. En attendant, les engins de chantier s’apprêtent à investir les lieux pour cette cure de jouvence tant attendue.

Une vingtaine d’habitants avaient fait le déplacement samedi matin pour connaître l’ensemble des aménagements prévus dans leur rue, faire part de leurs interrogations et espoirs. Une heure durant, Marc-Antoine Jamet, accompagnés des élus et des responsables municipaux, a échangé avec eux autour de cette problématique.

Première bonne nouvelle : la chaussée tout entière depuis la chaussée du Village jusqu’à la voie des Quatre Acres (une rue également refaite jusqu’à la route des Sablons) mais aussi les trottoirs des deux côtés de la rue seront totalement remis à neuf. Dès le début du printemps, piétons et automobilistes pourront y circuler en toute sécurité.

Deuxième bonne nouvelle : le stationnement va sensiblement s’étoffer dans ce quartier résidentiel. « Nous allons créer 20 places supplémentaires en épis, pour répondre aux besoins croissants de l’ensemble des riverains », indiquait le maire devant l’assemblée.

Troisième bonne nouvelle : priorité à la sécurité ! Pour dissuader les automobilistes trop pressés, un plateau surélevé sera aménagé au croisement avec l’allée Pique Sou et un mini-giratoire créé à l’angle des voies de l’Epargne et des Quatre Acres. De nouvelles caméras de vidéo-vigilance sont également prévues dans ce quartier tandis que l’éclairage public sera intensifié, au niveau des passages piétons notamment.

Pas question enfin de redonner une nouvelle vie à cette rue sans réhabiliter le parvis mitoyen de l’école Léon Blum où minéral et végétal y cohabiteront en parfaite harmonie. Que ce soit sur la voie de l’Epargne ou sur le parvis Léon Blum, 25 arbres de grande taille seront plantés (arbres de Judée et poiriers) au total. Enfin, deux jeux pour les petits seront installés sur l’espace vert au niveau de l’allée Pique Sou.

Démarrage des travaux le 26 novembre !

Partagez :

Du pain frais à deux pas de la gare

La boulangerie Thiry a ouvert ses portes lundi matin sur l’avenue des Falaises, à proximité de la gare. Un nouveau commerce qui développe un concept innovant. Rencontre.

Pain frais le matin, viennoiseries, pâtisseries… une aubaine pour les tout nouveaux occupants du lotissement des Noés. Depuis le 5 novembre, ces Rolivalois savourent en effet les plaisirs gourmands du boulanger à deux pas de chez eux.

Installée à l’angle de la voie Dagobert et de l’avenue des Falaises, la boulangerie Thiry (la 6ede la ville) joue à la fois la carte de la qualité, de la flexibilité et de la praticité. « Ici, tous les produits sont artisanaux, faits sur place et varient en fonction des saisons », confie d’emblée son propriétaire, Vincent Thiry, qui a choisi d’ouvrir son commerce 7 jours sur 7, de 6h00 à 21h00.

En plus de la boulangerie traditionnelle, le nouveau boulanger développe un concept de « drive » qui permet aux clients trop pressés d’acheter pain ou viennoiseries sans descendre de voiture. Sans oublier le service de « snacking » (plats chauds, sandwiches, quiches, pizzas, soupes, salades…) à emporter ou à consommer sur place. « Nous avons aménagé un espace de restauration de 40 places assises ».

Changement de cap

Quelques jours seulement après l’ouverture de sa boulangerie, Vincent Thiry ne s’en cache pas : c’est un rêve qui se réalise pour lui qui, après 20 ans passés dans les domaines de la sécurité, la qualité et les ressources humaines, avait choisi de changer de vie. « J’adore tout ce qui touche à l’alimentation de qualité ; je voulais un métier qui soit protégé : la boulangerie m’a tout de suite séduit ».

Sans hésiter, il retrousse ses manches et se lance dans un CAP de boulanger, assorti d’une formation de management, de comptabilité et de commerce. « Val-de-Reuil m’a tout de suite semblé être la ville idéale pour mener cette aventure »,confie cet habitant de Bonnières-sur-Seine. « C’est une ville qui a de l’avenir, avec beaucoup de projets de développement ».

Un coup de coeur

Rapidement, le futur commerçant rolivalois a le coup de cœur pour ce site où tout est à construire. « On m’a proposé ce terrain à l’angle de la voie Dagobert et l’avenue des Falaises. A deux pas de la gare, le long d’une rue très passante et avec une grande visibilité, j’ai tout de suite compris que c’était une opportunité à saisir ». Sans compter que, dans quelques semaines, ouvrira à côté de la boulangerie, le centre de formation F4S.

Pour faire vivre son commerce de proximité, Vincent Thiry a déjà recruté huit personnes en production (3 boulangers, 1 pâtissier, 1 traiteur, 3 apprentis) et 7 personnes en vente.

Les commerces dans nos actualités

La Ressourcerie a pris d'importantes mesures de précaution pour rouvrir ses portes en toute sécurité

La Ressourcerie reprend vie

Bonne nouvelle pour les fidèles de la Ressourcerie : la boutique rolivaloise a rouvert ses portes il y a quelques ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…

La vie commerçante reprend ses quartiers

A Val-de-Reuil, les différents commerces reprennent du service et accueillent, depuis le début de la semaine dernière, un grand nombre ...
Lire La Suite…
Chaque dimanche, la boulangerie Covin offre des pâtisseries aux résidents de l'Espages.

Solidaire, la boulangerie Covin offre pains et pâtisseries

Plus que jamais à Val-de-Reuil, la solidarité se décline au pluriel. Que ce soit les services municipaux, les Rolivalois par ...
Lire La Suite…

La solidarité au rendez-vous

Avec le soutien de la Ville de Val-de-Reuil et la solidarité des habitants, les maraîchers de Martot retrouvent une pleine ...
Lire La Suite…

Janssen-Cilag : 300 personnes mobilisées pour dire non à la fermeture ! 

Près de 300 personnes, élus locaux, salariés et syndicalistes se sont réunis, ce mercredi-midi, pour exprimer leur mécontentement et leurs ...
Lire La Suite…

L’emploi dans nos actualités

Transdev forme ses futurs conducteurs de cars

Transdev tiendra une réunion d’information au CCAS, le lundi 12 octobre prochain à 14h00 pour présenter sa formation diplômante de ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

Chargé(e) de missions auprès du Directeur Général des Services (h/f)

Cadre d'emploi : Attaché/ Attaché principal Enjeux et Missions Sous la responsabilité du Directeur Général des Services, vous assurez un ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

EDUCATEUR SPORTIF (H/F)

Cadre d'emploi : Éducateur Sportif spécialité Activité Aquatique Enjeux et Missions Rattaché(e) à la Direction Culture, Evènementiel, Sports, sous la ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AGENT ADMINISTRATIF SERVICE LOGEMENT DU CCAS (H/F)

Cadre d'emploi : Adjoint administratif Enjeux et Missions Sous l’autorité du Directeur du CCAS, vous accueillez les administrés, identifiez la ...
Lire La Suite…
 

Partagez :

5 bonnes raisons de prolonger la Voie de l’Orée

Les travaux de prolongement de la voie de l’Orée viennent tout juste de démarrer. Mise en service au printemps prochain, cette nouvelle route multiplie les atouts. Petit tour d’horizon. 

Rares sont les automobilistes qui empruntent aujourd’hui la voie de l’Orée. Si ce n’est bien-sûr ceux qui travaillent au Data Center d’EDF ou d’Orange, chez Altix ou Cera. Pourtant, cette voie sans issue qui part de la chaussée du Vexin et prend fin quelques centaines de mètres plus loin au pied d’un immense champ, sera bientôt un axe stratégique de Val-de-Reuil.

Depuis le 15 octobre, ouvriers et engins de chantier ont investi les lieux pour une transformation en profondeur. L’objectif ? Prolonger la route sur 1,5 kilomètre pour rejoindre d’abord la chaussée de Ritterhude (au-dessus du stade Jesse Owens) et atteindre ensuite la chaussée de la Voie Blanche. Dans le même temps, une nouvelle route sera créée jusqu’au cimetière.

Un chantier qui tenait particulièrement à cœur de Marc-Antoine Jamet, convaincu des nombreux atouts de cette initiative : « Nous allons enfin proposer un accès digne, calme et apaisé au cimetière ; créer un ralentisseur au sommet de la Voie Blanche et une alternative à l’avenue des Falaises… Le tout en développant un espace de voie verte paysagère ».

1 – Désengorger l’avenue des Falaises

De fait, cette nouvelle rue permettra de désengorger et sécuriser l’avenue des Falaises, seul axe majeur permettant aujourd’hui de traverser Val-de-Reuil. D’ici le printemps, les automobilistes pourront donc emprunter la voie de l’Orée pour rejoindre Val-de-Reuil, Léry ou Poses, depuis la chaussée du Vexin.

2 – Relier le cimetière

Depuis la chaussée de Ritterhude, une nouvelle rue rejoindra le cimetière
Depuis la chaussée de Ritterhude, une nouvelle rue rejoindra le cimetière

La future voie de l’Orée se raccordera bientôt à la chaussée de Ritterhude, au-dessus du complexe sportif ; à l’endroit même où verra le jour une nouvelle route menant directement au cimetière, situé à 400 mètres de là. Nul doute que cet aménagement, complété par un giratoire pour fluidifier et sécuriser le croisement, sera accueilli avec satisfaction et soulagement pour les proches des défunts.

3- Voie Blanche : stop à la vitesse !

Le constat est sans appel : les automobilistes roulent trop vite sur la chaussée de la Voie Blanche pourtant traversée par de nombreux piétons. Régulièrement d’ailleurs, la police municipale y verbalise les conducteurs trop pressés. Bientôt, la vitesse ne sera plus ici qu’un mauvais souvenir : un nouveau giratoire sera aménagé dans les prochaines semaines à l’entrée de Val-de-Reuil à l’endroit même où débouchera, sur la chaussée de la Voie Blanche, la future Voie de l’Orée. Ce giratoire sera également relié à la petite rue menant au centre équestre.

Un giratoire sera créé chaussée de la voie blanche, à la sortie de Val-de-Reuil
Un giratoire sera créé chaussée de la voie blanche, à la sortie de Val-de-Reuil

4 – À vos vélos, à vos baskets !

Un air de campagne à la ville… C’est l’une des grandes particularités de la nouvelle voie de l’Orée qui courra bientôt à travers champs. Très largement paysagée (une centaine d’arbres seront plantés entre les deux giratoires), cette route fera la part belle aux cyclistes et aux piétons.

Place bientôt, sur toute sa longueur depuis la chaussée du Vexin jusqu’à la chaussée de Ritterhude mais aussi le long de la route menant au cimetière, à une piste cyclable et une zone piétonne qui feront le bonheur des amoureux de nature, des adeptes des transports doux et des sportifs en tout genre… Depuis la chaussée de la voie Blanche, une voie piétonne et cyclable située à l’écart de la chaussée rejoindra la forêt et le cimetière.

Les salariés des parcs d’activités pourraient même laisser la voiture au garage et opter pour le vélo !

5 –Renforcer les parcs d’activités

Nul doute que cette nouvelle route va renforcer l’attractivité économique du secteur. De nouvelles entreprises s’installeront inéluctablement à proximité de l’usine Cera et du data center d’Orange, situés le long de la voie de l’Orée. Une bonne nouvelle pour l’emploi à Val-de-Reuil.

LE CALENDRIER

Les travaux ont débuté le 15 octobre ; l’ensemble de l’aménagement devrait être opérationnel fin avril au plus tard.

Pour l’heure, les travaux se concentrent sur les zones occupées par les champs. “Nous profitons de la météo clémente de cet automne pour avancer un maximum sur ces zones de champs”, indique le chef de chantier.

Les travaux d’aménagement du giratoire de la Chaussée de la Voie Blanche devraient démarrer début 2019. La route ne sera pas coupée à la circulation : les ouvriers travailleront en effet en demie chaussée.

Les travaux, commencés le 15 octobre, s'achèveront fin avril
Les travaux, commencés le 15 octobre, s’achèveront fin avril

 

 

Partagez :

13 nouveaux heureux propriétaires rue du Triangle !

Les 13 pavillons individuels construits par Amex ont tous trouvé preneur. Ils ont été inaugurés vendredi en présence des nouveaux propriétaires venus de tous horizons. Rencontre. 

Ils sont de plus en plus nombreux à franchir le cap et réaliser leur rêve : devenir propriétaire ! Certains étaient déjà Rolivalois (depuis toujours ou depuis peu), d’autres viennent d’ailleurs et ont délibérément choisi de poser leurs valises à Val-de-Reuil.

Dans les rues de l’Abscisse et de l’Ordonnée, le nouveau programme immobilier construit par Amex en est une belle démonstration. Les 13 pavillons, inaugurés vendredi soir, abritent six familles rolivaloises et 7 autres venues des alentours et de la région rouennaise. Tous ou presque ont acheté là leur premier logement, tout confort.

Maisons avec jardin

« Les maisons disposent de 3 ou 4 chambres pour une surface de 92 à 102m2 ; possèdent toutes un garage et un jardin, à deux pas des écoles et des commerces ». Philippe Chiappe, le gérant du promoteur Amex, reconnaît n’avoir eu aucune difficulté à trouver acquéreur pour ces maisons aux tarifs plutôt abordables (entre 178 000 et 192 000 €). Preuve en est : 18 mois auront suffi entre le lancement de la commercialisation et la livraison des pavillons !

Pour Marc-Antoine Jamet, des programmes comme celui-ci multiplient les atouts. Et parmi eux, « celui de permettre aux Rolivalois d’avoir un parcours complet vers la propriété : beaucoup ont grandi à Val-de-Reuil, ont été locataires à Val-de-Reuil et peuvent désormais y devenir propriétaires ».

Une ville en pleine mutation

Dans le même temps, la ville ne cache pas son plaisir à accueillir de plus en plus d’habitants qui ne viennent pas de Val-de-Reuil. « Cela signifie que l’image de notre ville a évolué : c’est bien là la preuve de son attractivité ». Des propos confirmés par Julien Dugnol, directeur du développement chez Amex. « La Ville est en pleine mutation, c’est un territoire très dynamique dans lequel nous prenons plaisir à travailler ».

Et Amex ne s’y est pas trompé : depuis 4 ans maintenant, le promoteur normand multiplie les programmes immobiliers à Val-de-Reuil, pour tous les budgets. Après une première opération de 4 maisons de ville inaugurée rue des Troubadours en 2016, après ce programme de 13 maisons en 2018,

Amex achève la construction d’une opération immobilière dans le quartier des Noés (7 maisons de ville), et sur la route des Lacs (3 maisons de ville et 11 lots à bâtir), a lancé la commercialisation de 15 maisons voie Bachelière et d’une résidence de standing chaussée du parc (22 pavillons haut de gamme)…

Un développement qui n’a rien d’étonnant pour le président de l’Agglomération Seine-Eure, Bernard Leroy : « Ici, les habitants ont tout pour être heureux ; avec en plus des équipements exceptionnels ».

« Un coup de cœur »

Impossible pour Amandine Leclerc et Mathieu Dugard de cacher leur impatience. Le jeune couple, heureux parents d’une petite fille de 15 mois, poseront leurs valises dans leur maison en janvier 2019. En attendant, ces habitants de Notre-Dame de Bondeville (76) préparent déjà leur future nouvelle vie. « Nous avons eu le coup de cœur pour la maison et son jardin. C’est un quartier calme, pas loin des commerces. Et puis, nous avons bien compris que Val-de-Reuil était une ville en plein développement ».

Surtout, la petite famille a été attentive aux équipements : « il y a plein de choses à faire ici et côté crèche, il y a du choix. C’était important pour nous ».

« Pas question de quitter Val-de-Reuil »

 « Je suis presque née à Val-de-Reuil, j’ai grandi à Val-de-Reuil ; pas question pour moi de quitter Val-de-Reuil pour acheter ma maison ». Autant dire qu’E.Denli a saisi la balle au bond lorsqu’elle a découvert ce futur programme immobilier : c’est ici qu’elle voulait vivre avec sa famille. Maman de deux jeunes garçons, elle découvre depuis fin août les plaisirs de la vie en pavillon tandis que les enfants savourent les joies de se défouler dans le jardin. Au final, E.Denli l’affirme : « je suis heureuse ! »

Que faire à Val-de-Reuil ?

Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
Val de Reuil sur Instagram

Val de Reuil sur Instagram

Les dernières photos publiées sur Instagram avec le «hashtag» #valdereuil ! ...
Lire La Suite…

L’agenda

Le calendrier des évènements à Val-de-Reuil : sorties, spectacles, sports, culture, pour les enfants, la famille... Tout savoir Retrouvez ici ...
Lire La Suite…
Naturellement Val de Reuil

Val de Reuil en bref

Val de Reuil la plus jeune ville de France, par son rayonnement économique, culturel et sportif, est devenue l’un des ...
Lire La Suite…
Forum de l'emploi 2019

L’emploi

Nos actualités concernant l'emploi ...
Lire La Suite…
Le repas partage tous les ans au mois de Juillet

Les associations

La vie associative rolivaloise est riche et variée. De multiples évènements organisés chaque année en sont une démonstration. À quand ...
Lire La Suite…
nos vidéos

La galerie vidéos

Toutes les vidéos de la Ville de Val de Reuil : https://www.youtube.com/embed?listType=playlist&list=UU-C5HPM66cjUQD4KrMLUt3g&layout=gallery Nos articles contenant une vidéo Que faire à ...
Lire La Suite…
nos photos

Les galeries photos

Nos articles contenant une galerie photo (Les fêtes et évènements de Val de Reuil en photos) Que faire à Val ...
Lire La Suite…
Partagez :

Val-de-Reuil, capitale de la moto le dimanche 21 octobre

Les 54e puces motos prennent leurs quartiers à Val-de-Reuil ce dimanche 21 octobre. Plus de 40 000 visiteurs sont attendus à la rencontre des 600 exposants. Animations, stationnement, circulation… Retrouvez ici tout ce qu’il faut savoir sur cet événement incontournable. 

Les 54e puces motos s'installent dimanche à Val-de-Reuil
Les 54e puces motos s’installent dimanche à Val-de-Reuil

Les amoureux de la moto sont attendus par dizaine de milliers dimanche à Val-de-Reuil. Tout au long de la journée, la ville se transformera en immense royaume des motards pour les plus grandes puces motos gratuites de France : 600 exposants au total (venus de tout l’hexagone) répartis sur 4 km de voirie.

Une journée d’animations

La 54e édition des Puces Motos se tiendra ce dimanche 21 octobre toute la journée da,s les rues de la ville (partie sud). Pièces détachées neuves et d’occasion, équipements, motos… on trouve de tout à Val-de-Reuil, pourvu que cela ait un lien avec la moto. Des animations seront par ailleurs organisées au fil de la journée (bancs de puissance, simulateur de Wheeling…). Pour l’occasion, tout a été organisé pour que les visiteurs soient accueillis dans les meilleures conditions à Val-de-Reuil mais aussi pour limiter la gêne des riverains. Ces derniers recevront dès aujourd’hui lundi 15 octobre dans leur boîte aux lettres un courrier de Marc-Antoine Jamet, accompagné du plan de circulation et des contacts utiles.

Parking, circulation…

La ville a ainsi mis à disposition plusieurs parkings, évitant aux véhicules de stationner de manière anarchique dans les rues de la ville : un parking de 800 places sera ouvert face à la gare et complètera le parking de la gare (moins utilisé le week-end) qui peut accueillir jusqu’à 400 places.

Le parking du collège Pierre Mendès France (voie Dagobert) sera également mis à disposition des motards pour le stationnement. De même, les contre-allées de la chaussée de Léry, près de l’école Louise Michel, pourront être utilisées pour le stationnement des motos.

Les consignes de sécurité

« Nous avons essayé de concilier un maximum les consignes de sécurité imposées par la Préfecture dans le cadre du plan vigipirate et le bien-être des riverains », insiste Dominique Lego, adjoint au maire en charge de la sécurité.

Chaque accès au périmètre des puces sera bien évidemment bloqué par des blocs béton ou des barrages mobiles (véhicules). Toutefois, la ville prendra soin de ne bloquer ces rues que le samedi matin 20 octobre « pour permettre aux exposants professionnels de s’installer en toute sécurité », précise Dominique Lego.

Les exposants, professionnels et particuliers, s’étendront sur 4 km dans la partie sud de la ville : chaussée du Parc entre l’avenue des falaises et la route de Seine ; route de Seine entre la Chaussée de Léry et la voie de Bas ; route des Sablons entre la chaussée de Léry et la voie de la Nation, chaussée de Léry entre la rue de la Solidarité et la route des Falaises.

Quelles incidences pour les riverains ?

Où qu’ils habitent dans le périmètre des puces motos, les Rolivalois pourront entrer et sortir de chez eux avec leur véhicule. « Nous avons pris soin à ce que personne ne soit bloqué pendant les puces motos », ajoute l’adjoint au maire, tout en remerciant par avance les riverains de leur compréhension face aux nuisances sonores qu’ils pourraient subir.

L’entrée et la sortie des riverains par la voie de la Solidarité sera donc possible dès que tous les exposants seront entrés dans le périmètre ; de la même manière, l’entrée et la sortie seront possibles par la voie Fantastique.

Pour télécharger le plan de circulation.

Plus d’infos sur :  http://www.mclesvikings.fr/les-puces-moto/plan-d-acces.html

Partagez :

The Barber club ou l’envie de s’investir

L’ouverture de nouveaux commerces continue cet automne à Val-de-Reuil. Depuis mi-septembre c’est au tour de The Barber club, un coiffeur-barbier-visagiste d’ouvrir ses portes rue Grande.

The Barber Club
Hafid Khallouk a créé The Barber club, un salon chaud et accueillant

Arrivé à Val-de-Reuil à l’âge de 6 mois, Hafid Khallouk y a grandi, fait sa scolarité de la primaire au lycée avant que poursuivre ses études à Mont St Aignan puis de travailler dans le secteur des transports. La quarantaine venue, il a eu envie de  se recycler dans le commerce et de se lancer…Et entreprendre dans « sa ville chez lui », lui a paru comme une évidence. Surfant sur la mode des barbes hipster bien taillées et entretenues, Hafid Khallouk, élégant jusqu’au bout des ongles, donne force à son projet. Pas facile pour autant « cela a été un peu le parcours du combattant mais avec le soutien de la mairie j’ai pu  trouver un local qui contribue à faire vivre ce côté de la dalle ».

Une clientèle variée

Depuis mi-septembre The Barber club, dans un décor chaud et soigné,  portes grandes ouvertes par temps ensoleillé, accueille les nombreux clients qui s’y pressent. Avec la proximité du parking des Chalands la clientèle est variée et certains viennent même de loin… jusque du Neubourg! Hafid Khallouk s’en rejouit « c’est un commerce atypique  qui permet de rencontrer toutes sortes de gens, différents profils d’habitants,  du jeune du quartier au cadre dynamique qui profite de la pause déjeuner à la grand-mère qui vient discuter sur le pas de porte sa baguette sous le bras en passant par les gens qui fréquentent la MJA , le PIMMS ou la Maison des Mots…Cela redynamise le quartier et cela crée du lien social, c’est bien…».

The Barber Club déco
Original : The Barber club a même prévu un jeu d’échec pour ses clients

Un futur institut de beauté mixte

Pour autant The Barber Club est avant tout un salon de coiffure, barbier, soins du visage…pour homme pour l’instant. Car Hafid khallouk ne veut pas s’arrêter en si bon chemin. Tout est prêt, le matériel est là et le bar à ongles n’attend plus que l’embauche d’un(e) artiste, coiffeur(se) pour dame et esthéticien(ne).  Un salon qui se veut dans l’avenir être un véritable institut de beauté pour toutes et tous celles et ceux qui aiment prendre soin d’eux et se faire chouchouter. Pour l’instant ils sont deux à œuvrer. Si vous avez ces talents requis, et comme Hafid Khallouk l’envie de vous investir, n’hésitez pas à le contacter.

The Barber club
136 rue Grande
Hafid : 07 62 66 88 58
hafbarberclub@gmail.com
Ouvert de 10h à 19h du lundi au dimanche  (fermeture le jeudi)

Partagez :

Couscous c’est Nous !… Généreux et bon

Un des plats préférés des Français a maintenant pignon sur rue à Val-de-Reuil ! Depuis début septembre Tarik Chemoun a en effet ouvert « Couscous c’est Nous ! » au 106 rue Grande face à la Maison de la Jeunesse et des Associations et au cinéma Les Arcades.

Couscous Cest Nous
Tarik Chemoun a ouvert Coucous C’est nous ! début septembre

Issu d’une lignée de restaurateurs de père en fils depuis presque 40 ans,  exerçant à Paris et dans l’Essonne, Tarik Chemoun a voulu sortir de la région parisienne, pour être plus au calme avec sa famille, sans toutefois s’éloigner trop de la capitale où vivent encore de proches parents. Après une sérieuse prospection de villes moyennes où il n’y avait pas de couscousserie, Il a jeté son dévolu sur la Normandie et particulièrement sur Val-de-Reuil en juin 2017 : « Cette ville m’a tout de suite plu. Bien desservie au niveau transports, avec beaucoup d’activités industrielles, un secteur pavillonnaire existant et en devenir…Une ville en pleine expansion, dynamique avec beaucoup d’évènements… J’étais d’ailleurs très surpris qu’il y en ait autant. On sent qu’il y a eu un vrai travail de fond pour rendre cette ville charmante et propre.  Je m’y sens bien et j’ai de très bons contacts notamment avec les  jeunes Rolivalois. Nous  avons un rapport de respect et avec les autres restaurateurs (crêperie, kebab, pizzeria) nous ne sommes pas dans la concurrence. Les gens viennent et trouvent un peu toutes les spécialités…Ils mangent un jour chez le voisin, un jour chez moi. Les clients reviennent, c’est dynamisant et encourageant. »

CouscousCestNous (3)
Des pâtisseries algériennes sont aussi proposées à la vente

 Si les débuts sont prometteurs pour Tarik Chemoun il sait que c’est aussi grâce à l’originalité du concept qu’il propose. Il veut en effet « démocratiser »-c’est sur son enseigne-  ce plat de fête qui revient assez cher dans un restaurant traditionnel. Son concept est simple et revendiqué : proposer un couscous fabriqué de façon artisanale avec des produits de qualité dans une boîte en carton alimentaire. C’est simple et rapide, à manger sur place, à emporter ou à se faire livrer chez soi ou au bureau, un premier livreur venant d’être embauché. Les tarifs sont bas (prix d’un menu sandwich pour le couscous végétarien) et les portions généreuses. Bref un plat équilibré et sain, accessible à tous, disponible tous les jours, midis et soirs (sauf le vendredi midi) et qui peut s’agrémenter d’un dessert de pâtisseries algériennes maison.

Gageons qu’avec toutes ces qualités les objectifs de ce (désormais) Rolivalois novateur seront atteints et qu’il pourra recruter rapidement deux ou trois personnes comme il l’a prévu.

Couscous c’est nous !…
106 rue Grande, 27100 Val-de-Reuil
Tel : 09 73 26 77 88
Ouvert 7/7 j de 11h30 à 14h et de 18h30 à 22h15 (fermé le vendredi midi)
Page Facebook

Partagez :

Pour savourer les plaisirs de la “Pause Gourmande” !

Une petite “Pause Gourmande” sur le marché…  c’est ce que propose désormais Yaya Ba, dans son food truck qu’il installera aussi bientôt à la gare. Sa spécialité: les crêpes !

Vous pouvez retrouver Yaya Ba sur le marché de Val-de-Reuil chaque vendredi

Yaya Ba est un Rolivalois heureux ! Le jeune homme de 23 ans vient enfin de réaliser son rêve : ouvrir son propre food truck. Et le succès ne s’est pas fait attendre… « La Pause Gourmande » a déjà mis en émoi les papilles de très nombreux Rolivalois. Il suffit d’ailleurs de faire un détour par le marché chaque vendredi pour constater que Yaya a déjà une clientèle aussi fidèle que gourmande… Pas question en effet de passer à côté de ses savoureuses crêpes sucrées et salées sans se laisser tenter ! « C’est ma spécialité », glisse le jeune homme, tout sourire. Et je les fais toutes devant mes clients ».

Ni kebabs ni hamburgers

En ouvrant son food truck début septembre, Yaya Ba avait une ambition : se démarquer de ses concurrents. « J’ai donc décidé de ne faire ni kebabs ni hamburgers… ». En plus des crêpes, le jeune homme propose des paninis pour varier un peu les plaisirs.

Qu’on se rassure : le nouveau crêpier rolivalois n’a pas l’intention de se cantonner au marché du vendredi. Dans les prochaines semaines, il stationnera chaque matin devant la gare de Val-de-Reuil. « C’est comme ça que tout a commencé. Je trouvais dommage qu’il n’y ait rien à la gare. Quand on prend le train et qu’on a une petite faim, on ne peut pas s’acheter à manger ».

Direction la gare

Yaya a donc saisi la balle au bond. C’est lui qui viendrait au secours des estomacs des usagers. « Je serai bientôt à la gare entre 6 h et 8h du matin, au moins. On pourra m’acheter du café, du chocolat, des viennoiseries avant de rejoindre le quai ou en sortant du train ».

Il compte aussi stationner à proximité du lycée et du CFA certains jours, près des grandes entreprises d’autres jours… tout en proposant ses services pour des événements publics ou privés.

Accompagné par Crée ta boîte

Ce projet, Yaya Ba en est d’autant plus fier qu’il est particulièrement solide. Il faut dire que tout a été fait pour que la Pause Gourmande prospère… Le nouvel entrepreneur a en effet été accompagné, soutenu et encouragé dans le cadre du nouveau dispositif lancé à Val-de-Reuil ces derniers mois.

« Crée ta boîte », dont la vocation est de faciliter la vie des créateurs d’entreprises (habitants de Val-de-Reuil ou portant un projet sur Val-de-Reuil) en les accompagnant au fil des étapes de leur projet, est une boîte à outils pas comme les autres. Son grand atout : une seule porte à pousser, la maison des projets, pour effectuer l’ensemble des démarches.

Yaya Ba a été accompagné pendant plusieurs mois par “Crée ta boîte” à la maison des projets

« Nous avons aidé Yaya Ba pour effectuer toutes les démarches administratives, nous avons travaillé avec lui son plan de financement, nous l’avons dirigé vers des formations et lui avons donné de multiples conseils pour que son projet soit pérenne », confie Dieynaba N’Game qui pilote pour la Ville, le dispositif, en liaison permanente avec les partenaires spécialisés dans l’accompagnement à la création d’entreprise

Si bien qu’aujourd’hui, Yaya Ba ne s’en cache pas : « Cet accompagnement a été très précieux. Sans lui, j’aurais peut-être pu faire aboutir mon projet mais je ne suis pas sûr qu’il aurait été aussi solide ». Et ce n’est pas fini… le jeune Rolivalois pourra continuer à être accompagné – gratuitement – pendant les deux premières années de son activité !

*La pause gourmande – 06 76 50 38 55 – facebook : pause gourmande yaya

*Crée ta boîte (dispositif financé par l’Agence France Entrepreneur) – Maison des Projets, 131 rue Grande – Contact : Dieynaba N’Game – 02 32 09 51 34 – voir notre page consacré au dispositif «Crée ta boîte»

 

Partagez :

The “Factory Sport Café” fait une entrée remarquée

Un peu plus de 15  jours après son ouverture, la nouvelle brasserie rolivaloise, installée avenue des Falaises, ne désemplit pas. Rencontre avec son patron, Léo Alvarez.

Démarrage sur les chapeaux de roue pour Léo Alvarez et son équipe ! A peine le gérant du « Factory Sport Café » avait-il levé le rideau de son café / brasserie, implanté au cœur du centre commercial des Falaises, le 3 septembre que déjà les clients affluaient de tous horizons.

Du petit café matinal au verre de fin de soirée en passant par le déjeuner, le dîner, le pot après le lycée ou l’afterwork… Aucun répit ici de 8h à 23h.

Les événements sportifs retransmis

« Nous accueillons des clients de toutes générations, de Val-de-Reuil mais aussi d’ailleurs ; et ce du matin au soir », se réjouit Léo Alvarez qui a ouvert ce pub / restaurant avec son associé Franck Schmitt. Certains posent même leur ordinateur un peu à l’écart de l’agitation et, profitant du wifi, peuvent y travailler en toute tranquillité.

Autre atout des lieux : la retransmission télévisée d’événements sportifs en tout genre. Dont la première était proposée hier soir, mardi 18 septembre, pour le match de football PSG / Liverpool : « Une quarantaine de clients étaient devant l’écran tout au long de la soirée ; c’était très sympa ».

Huit salariés recrutés

Pour faire tourner cette ambitieuse machine, Léo Alvarez et Franck Schmitt ont recruté huit salariés en cuisine et en salle, « dont la grande majorité viennent de Val-de-Reuil et des environs ».

Autant dire qu’avec 110 places à l’intérieur et 80 places en terrasse, on ne chôme pas à la « Factory Sport Brasserie » où les derniers calages se mettent en place.  « Dès vendredi, le système informatique sera totalement opérationnel. Si bien que les délais d’attente seront beaucoup moins longs », confie Léo Alvarez, fatigué mais heureux de cette nouvelle aventure rolivaloise.

« Cela fait 3 ans que je travaille sur ce projet sur Val-de-Reuil. J’étais certain que c’était un lieu idéal pour ouvrir une pub / brasserie ». Et en termes d’établissements de ce type, Léo Alvarez en connaît un rayon : lui qui ouvrait en 1994 un bar / tabac / PMU à Evreux, suivi quelques années plus tard d’un pub. En 2004, c’est au Vaudreuil qu’il jetait son dévolu en achetant le bar des Sports. Un établissement qu’il possède toujours aujourd’hui avec son fils.

Et 15 jours après son ouverture, force est de constater que Léo avait raison : le concept séduit, l’emplacement est stratégique. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si certaines journées, The Factory Sport Brasserie dépasse les 200 couverts !

Factory Sport Brasserie – centre commercial des Falaises – avenue des Falaises à Val-de-Reuil. Ouvert tous les jours (sauf le dimanche) de 8h à 23h – minuit le  week-end. 02 32 61 27 95

Partagez :

Comment peut-on être Rolivalois ?

Souvent on me demande pourquoi tant de gens veulent, désormais, acheter une maison et devenir propriétaires à Val-de-Reuil ? Nous n’avions pas, autrefois, une telle attractivité. Alors, oui, pourquoi ? Une raison simple vient immédiatement à l’esprit : parce que le maire y est sympathique et dynamique. Cela n’est, hélas, pas encore prouvé scientifiquement. Qui plus est, les exemples abondent d’un jugement moins flatteur. Avec tristesse, mais résignation, abandonnons d’emblée cette hypothèse immodeste.

Autre explication, non plus psychologique, mais quasi politique : cette ruée immobilière ne se produirait que pour faire mentir le jovial Lecornu. Le ci-devant attaché parlementaire de Bruno Lemaire avait, en effet, prédit que, à son initiative, la Ville ne connaîtrait que ruine et déclin. Ou s’il n’avait dit exactement ces mots, il s’était employé à les concrétiser. Écartons pourtant également cette seconde piste. Si la doublure lumière de M. Lehongre entretient des relations compliquées avec la vérité, il n’a pas besoin d’une mise-au-point supplémentaire pour le lui rappeler et il reviendrait un peu cher d’acheter une maison à chaque fois qu’il est insincère.

Faut-il alors penser que, chez nous, l’eau est plus propre, l’air plus pur, l’herbe plus verte ? Il y a beaucoup de vrai là-dedans, mais 36.000 autres communes le proclament non moins allègrement. Ce n’est pas vraiment un avantage comparatif…

Devant tant de perplexité, j’ai pris mon stylo et j’ai dressé la liste de nos atouts pour la partager avec vous.

« la Commune a divisé sa dette par deux en quinze ans, n’a jamais augmenté ses impôts depuis 2000 et ne compte pas le faire de sitôt»

Commençons. On peut investir tranquillement à Val-de-Reuil parce que la sécurité y règne et que la Ville, parmi celles de plus de 10.000 habitants, est régulièrement classée la plus sûre du département de l‘Eure devant Évreux, Vernon, Louviers, n’en en déplaise à nos voisines, rivales et néanmoins amies. Avec 100 policiers travaillant dans un commissariat qui a moins de dix ans, 40 caméras de vidéo-vigilance, un service de police municipale compétent et bien équipé, il serait dommage qu’il en aille différemment. Cela ne vous suffit pas ? Alors restons dans les fondamentaux : la Commune a divisé sa dette par deux en quinze ans, n’a jamais augmenté ses impôts depuis 2000 et ne compte pas le faire de sitôt. Pas mal, mais pas encore assez pour vous convaincre ? Pour les petits rolivalois, la municipalité a fait de l’éducation une priorité : trois crèches sur son territoire et une quatrième en projet, 14 écoles bien entretenues ou neuves, comme le sera dans deux ans celle des cerfs-volants, deux collèges de proximité (jadis trois…), le meilleur lycée de l’agglomération, souvent du département, qui, cerise sur le gâteau, ouvre les portes de Sciences-Po, le CFA le plus considérable de l’ouest français ! Ceci vous satisfait-il ? Non plus ?

Alors sachez que le plus beau théâtre de Normandie et une programmation culturelle plébiscitée, un cinéma d’art et d’essai qui se bat pour programmer autre chose que des imbécilités, un conservatoire de musique remarquable, une compagnie nationale de danse et une maison de la poésie ont ici pignon sur rue

Alors sachez que le plus beau théâtre de Normandie et une programmation culturelle plébiscitée, un cinéma d’art et d’essai qui se bat pour programmer autre chose que des imbécilités, un conservatoire de musique remarquable, une compagnie nationale de danse et une maison de la poésie ont ici pignon sur rue. Autre chose pourtant ? Vous êtes insatiables, mais nous avons du répondant. C’est sur notre territoire que se trouve l’échangeur autoroutier qui met les aéroports à une heure 30 et la mer à 40 minutes, la passe marinière qui donne accès à la Seine et la gare qui dessert Rouen, Paris et Le Havre. Excusez du peu ! Et puisqu’il vous faut du plus lourd, je vais vous en donner : qui est le premier pôle industriel de l’Eure, qui recense 10.000 emplois qualifiés et qui aligne les grands noms – Sanofi, EDF, Orange – de notre économie ? Non ce n’est pas Tournedos et Portejoie qui ont d’autres qualités. Pas non plus Louviers qui n’a que ses yeux pour pleurer (je plai-san-te !). C’est ici ! Le contraire ferait beau voir !

Vous me demandez de l’unique, de l’exceptionnel ? Très bien. Une piste de 100 mètres en indoor ? Le stade Jesse Owens de Val-de-Reuil. Le second site de plus visité du département ? Biotropica à Val-deReuil (juste derrière Monet et Giverny). Le plus vieux monument de l’agglomération ? Le menhir de Val-de-Reuil

Où faire de l’athlétisme, du canoé-kayak, du twirling-bâton, du jujitsu dans des conditions optimales ? Dans nos stades, nos gymnases, dojo et piscine comme 75 autres disciples individuelles ou collectives ! Faire ses courses ? Mais, bien sûr, dans une de nos cinq boulangeries, en fréquentant le nouvel Auchan ou par un détour rue Courtine où se trouve la meilleure cave à cigares des 50 kilomètres alentours. Vous me demandez de l’unique, de l’exceptionnel ? Très bien. Une piste de 100 mètres en indoor ? Le stade Jesse Owens de Val-de-Reuil. Le second site de plus visité du département ? Biotropica à Val-deReuil (juste derrière Monet et Giverny). Le plus vieux monument de l’agglomération ? Le menhir de Val-de-Reuil. Et oui, même lui, est en résidence dans la plus jeune commune de France. Il est certain que s’il ne se sentait pas bien, il aurait – de longue date – transporté au Vaudreuil ses pénates.

Et puis, il faut ajouter à cette litanie hétérogène d’autres éléments plus rationnels. La Ville s’est améliorée. Elle a su rassurer, réparer, relancer. La proportion de logements sociaux, qui voisinait naguère les 93% s’oriente vers les 50%. Deux programmes ANRU sont passés. Un troisième va débuter. Les rues sont propres. Des promoteurs sont arrivés. Le marché immobilier a retrouvé chez nous des valeurs orientées à la hausse et une fluidité à la vente qui tranquillise sur le long terme. De nouveaux produits ont été proposés aux acheteurs souvent venus de l’extérieur. Ils ont correspondu à leurs capacités de financement. Des terrains ont été mis en vente. D’autres lotis. Un bon millier de maisons et d’appartements, en quinze ans, ont trouvé acquéreur et les heureux propriétaires ne s’en sont pas mécontents. C’est même l’inverse. Alors, il ne faut pas s’étonner que cet élan se prolonge. Nexity, AMEX, MK, d’autres encore construisent à Val-de-Reuil et donnent l’occasion à de nouveaux habitants de rejoindre la Ville nouvelle. Une étude de notaires, profession philanthropique on le sait, va même poser sa plaque sur les murs de la Ville Nouvelle.

Nous avons la tête dans le guidon ou dans les étoiles et, quoi qu’il en soit, pas toujours le temps de dessiner des courbes, de remplir des tableaux, de sortir des statistiques. Quand l’histoire le fera, on verra la réussite, les efforts, le travail qu’a exigés cette métamorphose. En attendant, il fait bon vivre à Val-de-Reuil.

Marc-Antoine JAMET
Maire de Val-de-Reuil.

L’éditorial

Télécharger le document
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2018/06/VDR_INFOS_8_edito.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Partagez :

Val de Reuil_Infos N°8 Juin-Juillet-Août 2018

En une de ce numéro
4 grands chantiers majeurs qui démarrent «L’Anru a donné son feu vert pour leur démarrage, ils changeront la vie de nombreux Rolivalois»

Val de Reuil_Infos N°8 Juin-Juillet-Août 2018
Val de Reuil_Infos N°8 Juin-Juillet-Août 2018

à lire également

* Page 6 Spécial rénovation urbaine : ces quatre grands chantiers qui démarrent
* Page 9 Siloge change de quartier
* Page 10 Le commerce en plein boom
* Page 12 Crée ta boîte… sans embûche
* Page 13 Emploi : un coup de pouce pour les jeunes
* Page 14 Cantines, crèches… payer en ligne, c’est possible
* Page 15 En mémoire de Noëlle Boudart
* Page 16 Que faisiez-vous en mai 68 ?
* Page 21 Cocktail d’activités à savourer cet été
* Page 28 Tous au feu de la Saint-Jean, Repas partage : 10 ans de fête
* Page 31 Fête de la Ville avec Shy’m

Votre magazine

Votre magazine à télécharger
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2018/06/VDR_INFOS_8.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Partagez :

Val-de-Reuil accueille “les jardins de Blanche”

C’est au cours d’une rencontre avec les acteurs du territoire qu’a été présentée à l’Arsenal la nouvelle résidence de standing construite ces prochains mois à Val-de-Reuil. Bientôt aux Jardins de Blanche.

« Je voudrais vous parler d’une ville que vous ne connaissez pas encore, d’une ville que j’aime et que vous pouvez aimer. Dans cette ville, il y a les 3 principaux services de l’Etat, ; le 1er pôle industriel de l’Eure et sa plus grande usine ; le plus beau Théâtre de Normandie et une Halle d’athlétisme la plus moderne de la région. La sécurité est mieux assurée que dans toutes les autres de + de 10 000 habitants dans notre département. Dans cette ville, il y a un lycée souvent classé parmi les premiers, le plus grand CFA de l’Ouest français ».  

C’est de sa ville bien-sûr, Val-de-Reuil, dont Marc-Antoine Jamet faisait l’éloge ce mardi 12 juin, en ouverture de la rencontre « Sur notre territoire : quelle attractivité pour les entreprises et leurs collaborateurs ? ».

Comment inciter les cadres à habiter à Val-de-Reuil ?

Pour l’occasion, une centaine de chefs d’entreprises du territoire étaient réunis à l’Arsenal à l’invitation de la ville de Val-de-Reuil, de la société Amex et l’Agglomération Seine-Eure.

En toile de fond de cette rencontre : comment inciter les cadres des entreprises à s’installer sur le territoire, sur la ville ? « Ce n’est plus une question d’image de Val-de-Reuil, indiquait d’emblée Yann Ghafourzadeh, directeur d’Aptar. Aujourd’hui, c’est la qualité de l’offre de logements et les perspectives qu’on offre aux salariés qui les incitent à s’installer ici ».

Quant à Philippe Ivanes, directeur de Sanofi (où 65 % des salariés résident hors de l’agglomération), il en est convaincu : « beaucoup de salariés ignorent la qualité et la diversité des équipements, des services proposés à Val-de-Reuil ».

Bienvenue aux jardins de blanche

Marc-Antoine Jamet présentait mardi les besoins en habitat à combler en habitat
Marc-Antoine Jamet présentait mardi les besoins en habitat à combler en habitat

C’est pour répondre à cette forte attente en logements adaptés que la société Amex et la ville de Val-de-Reuil travaillent main dans la main depuis plusieurs années. Cette collaboration active a donné naissance à une résidence de standing, clé en main, dans la plus jeune commune de France : les jardins de Blanche devraient être livrés fin 2019.

Un petit paradis rolivalois

« Il s’agit d’une résidence de 22 villas avec un jardin privatif spacieux, située à la frontière avec la commune de Léry », indique Julien Dugnol, responsable développement de la société Amex.  « Conçue sur le modèle des grandes résidences de standing avec le concours d’un architecte et d’un paysagiste, elle forme un domaine privilégié à taille humaine, aux espaces clos et délimités mais à la fois ouverts sur l’exceptionnel environnement naturel alentour ».

Des maisons entre 118 m2 et 180 m2
Des maisons entre 118 m2 et 180 m2

Atout indéniable du projet, les futurs propriétaires pourront choisir le volume de leur villa, modulable : 3 ou 4 chambres, avec un séjour élargi, une suite parentale, un garage simple ou double…

Pour tout renseignement, www.lesjardinsdeblanche.fr ou 02 35 18 00 21.

Partagez :

Vous êtes sans connexion