Des comédiens en herbe montent une pièce de théâtre ambulante !

Pendant 4 semaines, 8 jeunes âgés de 11 à 16 ans se sont immergés dans la mémoire de Val-de-Reuil. Avec l’aide du collectif de La Bourlingue, ils présenteront leur création lors d’une déambulation dans le quartier du Mail vendredi 15 avril à 15h30. Rencontre. 

Et si on se racontait Val-de-Reuil ? Et si on plongeait dans les années 70, à l’ère des premiers conseils municipaux, des premiers clubs sportifs ? Et si les jeunes prenaient part à ce retour dans le passé ? Des questions, que 8 jeunes rolivalois et les architectes et comédiens de La Bourlingue ne se posent plus. Pendant les vacances d’hiver et de printemps, la petite troupe de théâtre a travaillé des scènes variées retraçant l’histoire de la commune Nouvelle. 

À la découverte des archives 

Quand l’architecture rencontre le théâtre, quand l’histoire se confronte au regard des ados… c’est un cocktail aux mille saveurs qui s’invente au fil des jours. « Ils se sont inspirés d’anecdotes, de faits marquants sur l’histoire de Val-de-Reuil pour créer des scènes », indique Victor Toutain, membre du collectif. 

Pour mener à bien leur projet, direction les archives de la médiathèque pour faire rejaillir quelques bribes de la mémoire rolivaloise. Parmi les faits historiques qui les ont passionnés : le premier mariage célébré en 1973 dans un bâtiment agricole ; la construction de la gare en 1969 ou encore l’arrivée, en 1986, du 10 000ehabitant, à qui la Ville a offert un séjour en Grèce ! « Je ne connaissais pas l’histoire de Val-de-Reuil, c’est passionnant », confie Seyda, 16 ans, séduite par ces ateliers.

Scène ouverte le 15 avril

Après ce passage historique, les jeunes ont posé leurs idées sur papier, imaginant leurs personnages : Le polytechnicien, le maire, la Présidente de la République ou encore l’élu au sport.  Une pièce en 6 actes retraçant divers moments de Val-de-Reuil. Avec ironie et mystère, leur chef-d’œuvre met en avant la création de la Ville Nouvelle du Vaudreuil, des premières infrastructures inaugurées par les élus, les chantiers de démolition ou encore l’inauguration de la Gare SNCF. “Toutes les scènes ont été imaginées à partir des articles de journaux qu’ils ont découvert. Au début, ils ont fait de l’improvisation et ensuite ils ont rédigé le scénario que l’on peaufine aujourd’hui en leur montrant comment penser la structure d’une scène dans son intégralité”, explique Marie Foucault une des comédiennes du collectif.  En pleine répétition, Sayda ne cache pas sa joie. Avec ses 3 frères et sœurs, cette jeune Rolivaloise de 2nd avait déjà participé à des ateliers d’architecture : “J’oscille entre devenir architecte ou avocate et le fait d’écrire et m’exprimer en public est un bon entrainement. C’est enrichissant, notamment pour la culture générale !” 

Un avis partagé par Omer et Ibrahim, ses deux petits frères : “Il y a plein de choses qu’on ne connaissait pas, comme la création de la gare, les œuvres de Thurnaurer ou encore des mots de la comédie.”

Une comédie qu’ils joueront vendredi devant les habitants de leur Ville, traversant le quartier du Mail pour un départ entre la voie de la découverte et la Cour du feu jusqu’à la Cour de la Lance. (voir sur le plan). “Ils se sont emparés de l’architecture de la Ville et on a décidé de jouer dans ce quartier, car c’est une zone où nous sommes libres pour peindre et laisser vaguer leur imagination”, précise Aurèle Rattez, architecte au sein du collectif. 

Pour permettre aux jeunes ados de faire vivre leur pièce, une scénographie sera mise en place à l’image de tableaux vivants. Un spectacle de 45 minutes qu’Eda, 15 ans, attend patiemment : “ J’ai appris à m’exprimer devant tout le monde, chose que je n’arrivais pas avant. Je jouerai une journaliste, Nathalie, qui interroge une architecte sur un plateau TV au sujet des activités proposées dans la Ville nouvelle du Vaudreuil.” Sereine, la jeune fille n’a plus peur de se mettre en scène. Le collectif La Bourlingue leur propose même des échauffements pour les aider à articuler et bien porter leur voix afin d’être les plus audibles possible. 

Les 8 ados sont même allés plus loin encore en imaginant, dans un dernier tableau, la ville de demain. Une ville dans laquelle s’est projeté Omer, 12 ans : « En 2032, je serai maire de Val-de-Reuil ». 

Rendez-vous vendredi à 15H30 pour découvrir de futurs comédiens et architectes qui vous en mettront plein les yeux !

Le plan de la déambulation : 

Partagez :

Vous êtes sans connexion