Catégorie : Dossier d’actus

6 bons plans pour se mettre au vert

Val-de-Reuil a choisi de faire de son patrimoine naturel une véritable richesse au service des Rolivalois. C’est là tout l’enjeu des aménagements (programmés pour certains, en cours de réalisation pour d’autres) sur la zone située autour de la gare et de la rivière Eure. Coup de projecteur sur ces opérations inédites.

Longtemps éloignée de la vie rolivaloise, l’immense zone naturelle disséminée autour de la gare reprend des couleurs. Bientôt, les Rolivalois de toutes générations investiront les lieux pour profiter des activités de loisirs tous azimuts créées ici, à la reconquête des berges de l’Eure et ses abords. La ferme Anymania ouvrira le bal ces prochaines semaines, le parc CEMEX lui emboîtera le pas… en attendant leurs voisins. Petit tour d’horizon.

Dossier spécial AMÉNAGEMENT DES PARCS ÉCOLOGIQUES – Avril – Mai – Juin 2019 Val de Reuil_Infos n°12

 

Les informations concernant l’environnement

Erreur : la vue a395aa70yg n’existe pas

Les actualités concernant l’environnement et la protection de la nature

Erreur : la vue 0dd5fd1y5h n’existe pas
Partagez :

Quand la cantine voit bon, bio et local

À la cantine chaque midi, on met les petits plats dans les grands pour les écoliers rolivalois ! Produits locaux, repas bio, découverte de nouveaux goûts, chasse au gaspi… autant d’ingrédients grâce à qui ce petit monde peut savourer les plaisirs de (bien) manger à la cantine. Pour réussir ce défi, c’est un vrai travail d’équipe qui s’organise en coulisses : de la commission qui choisit les menus aux cuisiniers qui concoctent les repas, en passant par les « dames de la cantine » sans qui rien ne serait possible et les partenaires mobilisés sur les animations… Petit tour d’horizon.

Dossier spécial Restauration municipale – Décembre 2018 – Janvier 2019 Val de Reuil_Infos n°10

 

Les informations concernant l’enfance et la jeunesse

nbsp;

Erreur : la vue 796cf85onx n’existe pas

Les actualités concernant l’enfance et la jeunesse

nbsp;

Erreur : la vue 36c1cd3z5h n’existe pas
Partagez :

Toujours plus proches, dans leur nouveau poste !

Ils sont au contact permanent des Rolivalois : de jour comme de nuit, les neuf policiers municipaux veillent à la sécurité et la tranquillité des habitants. Installés depuis le début de l’été dans leur nouveau poste, place aux Jeunes, ils peuvent désormais exercer leurs missions avec plus encore d’efficacité et de réactivité. Sans compter qu’autour d’eux, les initiatives se multiplient pour que chacun vive mieux à Val-de-Reuil.

Dossier spécial Police Municipale – Septembre 2018 Val de Reuil_Infos n°9

 

Nos articles concernant la sécurité

&nbps;

Erreur : la vue 4e63d1ai2h n’existe pas
 

Partagez :

Valdereuil_infos n°8 JUIN – JUILLET – AOUT 2018

Vous restez à Val-de-Reuil cet été ? On vous l’assure : impossible de vous y ennuyer ! Venez profiter de la déferlante d’activités proposées au fil des semaines ! Petits et grands, adeptes de sports ou amateurs de cinéma, férus de sensations fortes, que vous vouliez croquer l’été à pleines dents ou lâcher prise, sortir en journée ou en soirée, rester sur le plancher des vaches ou goûter les plaisirs de l’eau… vous trouverez forcément votre bonheur à Val-de-Reuil cet été.

Dossier spécial été

Partagez :

PMF : retour sur plusieurs mois de luttes

Malgré la mobilisation de centaines de parents d’élèves, malgré l’opposition de toute une Agglomération et de l’ensemble de ses maires, quelle que soit leur opinion politique, malgré les arguments qui concluaient, tous, à la nécessité de maintenir ce collège, situé au cœur d’un réseau d’éducation prioritaire, le Conseil départemental de l’Eure a voté en Décembre 2017 la mort de PMF. La Ville de Val-de-Reuil, parce qu’elle sait qu’elle a raison, parce qu’elle défend les enfants, les siens comme ceux des autres communes, voisines et amies, parce qu’elle donne priorité à l’éducation a entrepris de contester devant la justice administrative cette décision.

Erreur : la vue eb04483mi9 n’existe pas
Partagez :

Anymania : connaître le projet, participer, les infos

Comment participer ?

Et si vous aussi vous consacriez une heure, une journée ou une semaine de votre temps libre à participer à ce beau projet à la fois pédagogique, écologique et touristique ? En contrepartie, pour vous remercier de votre investissement, Anymania vous offrira « un pass annuel illimité à la ferme, dès son ouverture, pour 10 participations au chantier ».

N’hésitez pas à contacter Marie-Morgane Trémollières au 06 03 15 98 50 ou ferme@anymania.fr.

Erreur : la vue 0a733e7k92 n’existe pas
Partagez :

Les guides pratiques de Val-de-Reuil

Pour que vous disposiez de l’information la plus complète sur Val-de-Reuil, nous mettons en ligne des guides pratiques : L’éducation et la formation, la vie économique et les commerces, les associations, les sports, la vie culturelle, la santé, vous sont ainsi présentés.

Pour les retrouver, les consulter ou les télécharger suivez ce lien

Partagez :

Tous au forum des Métiers et de la Formation le 29 mars !

Plus de 160 entreprises et partenaires de l’emploi seront rassemblés le jeudi 29 mars au stade Jesse Owens pour le 4ème Forum des métiers, de l’emploi et de la formation. Nouveauté 2018 : il est rejoint par le Forum de l’Orientation, destiné aux plus jeunes. Près de 4000 visiteurs sont attendus tout au long de cette journée riche en rencontres.  

Près de 4000 visiteurs sont attendus au fil de la journée
Près de 4000 visiteurs sont attendus au fil de la journée

Val-de-Reuil a fait de la lutte contre le chômage une priorité ! C’est dans cette perspective que le service municipal de l’emploi se mobilise depuis plusieurs mois pour mettre sur pied, avec l’étroite collaboration de l’Agglomération Seine-Eure, son grand rendez-vous annuel consacré à l’emploi.

Pour sa quatrième édition, jeudi 29 mars au stade Jesse Owens, plus de 150 entreprises et partenaires de l’emploi issus de secteurs d’activités très diversifiés ont d’ores et déjà confirmé leur participation. Ce record prouve à quel point le forum des métiers, de l’emploi et de la formation de Val-de-Reuil – cofinancé par la Ville, l’Agglomération, la Région et l’Etat – est devenu un événement incontournable pour les professionnels comme pour les personnes à la recherche d’un emploi.

Concilier l’offre et la demande

Cette rencontre exceptionnelle – qui allie solidarité, efficacité et proximité – permet chaque année de familiariser les visiteurs avec la très vaste palette des métiers présents sur la ville, sur le territoire de l’Agglomération et ses alentours.

2018 ne dérogera pas à la règle : de la logistique à la cosmétique, de la pharmacie aux métiers du luxe, des transports au BTP en passant par les espaces verts, la métallurgie, l’automobile, le numérique, l’intérim ou encore les services à la personne…, de très nombreuses entreprises se sont spontanément mobilisées pour donner davantage d’envergure à ce 4e rendez-vous de l’emploi Seine-Eure. Un rendez-vous plus que jamais essentiel pour la population.

160 exposants attendus au stade Jesse Owens
160 exposants attendus au stade Jesse Owens

Dans une très grande diversité d’entreprises, cette formidable dynamique économique ne profite malheureusement pas suffisamment aux habitants du territoire. La cause ? L’inadéquation entre les postes proposés et les compétences des demandeurs d’emploi locaux.

Quels métiers sur le territoire ?

Quels sont les métiers du territoire ? Comment peuvent-ils s’intégrer dans un projet professionnel ? Comment bien se former pour accéder à ces métiers ? C’est à ces questions et bien d’autres que le forum, qui accueillera également de nombreux organismes de formation, pourra répondre.

De manière très concrète, plusieurs sociétés proposeront, au fil de cette journée, des offres d’emploi, de stages, de contrats en alternance… L’an passé, plusieurs dizaines de visiteurs avaient ainsi pu trouver un travail simplement en visitant le forum des métiers et de la formation.

démonstration de savoir-faire d'un artisan-verrier
démonstration de savoir-faire d’un artisan-verrier

Certaines entreprises et structures présenteront également des démonstrations de leur savoir-faire : Hermès, l’Alchimie du verre (artisan verrier de Pont-de-l’Arche) ; CFA de Val-de-Reuil (fleuriste, cuisine, service, coiffure…) ou des conseils personnalisés comme ceux de l’association NQT (« nos quartiers ont du talent ») dont la mission est d’accompagner les jeunes diplômés (Bac + 3 et plus) et qui proposera tout au long de la journée des « speed coaching » afin de perfectionner les techniques d’entretien des jeunes.

Et parce que le handicap ne doit pas être un frein à l’emploi, un espace spécifique sera consacré, cette année encore, à l’accompagnement des personnes en situation de handicap. Des entreprises adaptées, centres de formations et associations spécialisées y seront rassemblés.

Nouveauté 2018

Grande nouveauté de cette année 2018 : le forum des métiers de Val-de-Reuil ne fera plus qu’un avec le forum de l’orientation de la vallée de l’Andelle, rendez-vous organisé depuis 14 ans maintenant par la Mission Locale, en partenariat avec l’Education Nationale, à Romilly sur Andelle. Pour cette édition, les organisateurs ont choisi de s’associer pour diversifier les exposants et accueillir un public plus large. Près de 1500 élèves de 3e des collèges de Val-de-Reuil, Louviers, Pont de l’Arche et la Vallée de l’Andelle (Romilly et Fleury sur Andelle) pousseront ainsi la porte du forum au fil de la journée. L’occasion pour eux d’affiner leur projet, de découvrir les différentes filières et formations proposées dans la région, de rencontrer un grand nombre de professionnels.

Un service municipal de l’emploi dynamique

Le service municipal de l'emploi, un guichet de proximité efficace
Le service municipal de l’emploi, un guichet de proximité efficace

Ce 4eme forum des métiers et de la formation est – pour la ville de Val-de-Reuil – un des points forts de sa politique de l’emploi. Même si elle est l’une des rares communes à disposer d’un service municipal de l’emploi, guichet de proximité particulièrement efficace auquel elle est très attachée, elle ne songe évidemment à ne lutter contre le chômage qu’en synergie avec les différents partenaires et les entreprises qui se mobilisent.

Aujourd’hui, les efforts collectifs effectués pour améliorer la situation des Rolivalois portent leurs fruits. Sans oublier une seconde les 1100 Rolivalois qui sont à la recherche d’un emploi,  le taux de chômage a baissé de 7 % en un an.

Le Forum des métiers et de la formation – jeudi 29 mars 2018 de 09h00 à 18h00 au stade Jesse Owens à Val-de-Reuil. Il est gratuit et ouvert à tous.

Infos pratiques

Pour tous renseignements vous pouvez appeler Madame Christine Potin au 02 32 09 51 73 vous pouvez également adresser un courriel (sélectionner le service emploi dans le formulaire de contact)

Le flyer du Forum

Télécharger le document
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2018/03/flyerforum2018vecto4.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Partagez :

Contre le chômage l’union fait la force

Lutter contre le chômage, c’est sa priorité ! Pour permettre à un maximum de Rolivalois de retrouver le chemin de l’emploi, la ville de Val-de-Reuil multiplie jour après jour les initiatives, par le biais notamment de son service municipal de l’emploi. Outil de proximité indispensable, il œuvre en partenariat avec tous les acteurs de l’emploi qui, eux-mêmes déploient un arsenal d’actions. Petit tour d’horizon.

Forum des métiers
Forum des métiers

9h – un mardi de janvier, comme il y en a tant d’autres au CCAS de Val-de-Reuil. Les portes sont à peine ouvertes que c’est déjà l’ébullition au rez de jardin. Pas de répit pour Christine Caron et Christine Potin, chevilles ouvrières du service municipal de l’emploi. C’est ici, en effet, dans les locaux du CCAS, qu’est installé ce service de proximité vers lequel se tournent plusieurs milliers de Rolivalois chaque année.

Créé au début des années 80, cet outil municipal affichait d’emblée son ambition : jouer la carte de la proximité. « Au départ, il permettait aux Rolivalois d’avoir accès, en temps réel, aux offres d’emploi dont disposait l’ANPE, sans avoir à faire des kilomètres », se souvient Patrice Caumont, directeur général adjoint de la mairie, parti en retraite ces dernières semaines.

Preuve de son efficacité, trois décennies plus tard, le service fonctionne toujours à plein régime, et ce malgré le maillage de plus en plus étroit entre les différents acteurs de l’emploi sur l’Agglomération. Reste qu’au fil du temps, cet outil de proximité – qui a permis à bien des Rolivalois de retrouver le chemin de l’emploi – a très largement évolué. Aujourd’hui, Christine Caron et Christine Potin ne se cantonnent plus à la mise en relation entre un emploi et une demande : « Nous suivons beaucoup de gens, soit les plus éloignés de l’emploi, soit empêchés par des freins importants ». Un accompagnement individualisé que les partenaires soutiennent avec conviction.

Si certains ont juste besoin d’un petit coup de pouce pour préparer leur CV ou leur lettre de motivation, d’autres au contraire ont besoin d’un accompagnement plus régulier, plus étroit. Sur l’agenda des deux agents, c’est chaque après-midi le même rituel : les rendez-vous individuels se succèdent, sans répit.

Pour d’autres demandeurs, ce service de proximité permet simplement de consulter les offres d’emploi via les trois ordinateurs mis à disposition en libre accès. Ils sont en moyenne une trentaine le matin à s’installer derrière l’écran à la recherche du sésame qui leur ouvrira les portes d’une nouvelle vie !

Au final, 3400 personnes environ poussent chaque année la porte du service emploi qui multiplie également les initiatives collectives. « Nos actions successives, qui touchent chaque fois des petits groupes, nous prouvent qu’on arrive à faire avancer les choses », soulignent Géraldine Deliencourt et Mohamed Flihou, élus en charge de l’emploi. «Petit à petit, on constate une baisse du chômage ; ce qui nous conforte dans cette politique de l’emploi de proximité ».

L’an passé, le dispositif « Professionn’elles en action » mené avec le CIDFF* pour aider les femmes chargées de famille à trouver un emploi, a rencontré un vif succès. « À l’issue de cette action proposée à 20 Rolivaloises, plus de la moitié ont trouvé un emploi ou une formation ». Christine Caron le confirme : elle sera donc renouvelée cette année.

Auparavant, le service avait aussi participé à Kit’Emploi, 100 chances / 100 emplois, aux États Généraux de l’Emploi qui avaient abouti au lancement du forum des Métiers (lire notre article sur le forum des Métiers 2017 et le rendez-vous prévu en 2018 le 29 Mars prochain). Et les projets fleurissent encore pour ces prochains mois, ces prochaines années.

Service municipal de l’emploi

Au CCAS, place aux Jeunes.
– Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h en accès libre ; sur rendez-vous de 14h à 17h.
Tel. 02 32 09 51 41

En savoir plus

Lire la page consacrée à l’emploi sur notre site
Lire les articles consacrés à l’emploi sur notre site

Le dossier spécial

Télécharger le document
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2018/02/vdrmag006-dossieremploi.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Partagez :

Paris 2024 : Val-de-Reuil dans les starting blocks !

C’est désormais officiel : les jeux olympiques auront lieu à Paris à l’été 2024 ! Val-de-Reuil compte bien saisir sa chance et faire valoir sa situation géographique, ses équipements sportifs et ses possibilités logistiques pour accueillir des équipes étrangères. Dans le même temps, la ville mise déjà sur quelques jeunes espoirs qui pourraient bien nous faire rêver lors de ces JO tricolores.

Meeting indoor Val de Reuil
Meeting indoor Val de Reuil

Les JO 2024 ? On en parle depuis bien longtemps à Val-de-Reuil… Bien avant ce jeudi 13 septembre 2017, jour de leur attribution officielle à la capitale française ! En mars dernier déjà, la Rolivaloise – cette marche / course 100 % féminine – était placée sous le signe de Paris 2024. Ce jour-là, la ville avait accueilli une marraine d’exception, la jeune boxeuse Sarah Ourahmoune, ambassadrice de la candidature de Paris pour ces JO. Le défi avait été brillamment relevé par les 2024 femmes présentes au départ, joignant les doigts pour réaliser le geste par lequel Paris 2024 évoque l’emblématique Tour Eiffel.

Que la plus jeune commune de France se soit très vite intéressée à ces JO relève presque de l’évidence. Si la passion du sport est inscrite dans l’ADN de la ville, Val-de-Reuil a toujours su que ces JO seraient, pour elle, une formidable opportunité. « Non seulement, on est à une heure de Paris mais en plus nous proposons un site verdoyant, sans pollution et des infrastructures à la hauteur de l’événement », explique d’emblée Marc-Antoine Jamet qui faisait lui-même partie de la délégation officielle en déplacement à Lima (Pérou) en septembre pour l’attribution des JO à Paris…

Lire ou télécharger notre dossier complet :
Télécharger notre dossier

[embeddoc url=”http://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/11/vdrmag-JO2024005.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]
Partagez :

Vous connaissez l’asinobus ?

Qu’est-ce que l’asinobus ? L’asinobus est un dispositif d’éco-mobilité identifiable à un ramassage scolaire. Les enfants sont récupérés par un animateur et son âne. L’âne accompagne ainsi les enfants, à pied, sur le chemin de l’école en portant leurs sacs.

L'asinobus à Val-de-Reuil
L’asinobus à Val-de-Reuil

Ludique et pédagogique

La présence de l’âne apporte un côté ludique et pédagogique supplémentaire qui attire les enfants et permet à ceux-ci d’être déchargés du poids de leur cartable. Cela permet aussi de responsabiliser les enfants qui doivent s’occuper de l’animal (lui donner à manger lors de l’arrivée à l’école, le caresser …).

Les ânes sont également utilisées lors de l'opération Ville Propre tous les ans au mois de Mai
Les ânes sont également utilisées lors de l’opération Ville Propre tous les ans au mois de Mai

Un transport doux, de multiples points positifs

L’asinobus pérennise l’action de la ville de Val‑de‑Reuil dans une démarche de développement durable, en développant ce mode de transport doux, économiquement viable, socialement rentable et écologiquement responsable dans toutes ses composantes : sociale (attractivité et lien social) ; économique (création d’un emploi aidé à pérenniser et soutien à une association locale relevant de l’Économie Sociale et Solidaire) ; environnementale (respect des sols, économie d’énergie fossile, diminution des gaz à effet de serre).

Voir le reportage de la chaîne Equidia

Ce reportage valorise, et explique le partenariat entre la Ville de Val-de-Reuil, la SILOGE et l’association du Chemin du Halage mis en place dans l’éco-quartier des Noés. C’est un quartier où il fait bon vivre avec de nombreux espaces publics partagés. Une crèche, des jardins partagés et un espace dédié à l’horticulture biologique et cultivé par le biais d’une association de réinsertion , mais aussi à venir une halle avec un magasin commercialisant des produits bio ainsi qu’une blanchisserie coopérative. L’asinobus qui accompagne les enfants à l’école s’intègre à l’éco-village et l’on peut voir les ânes paître régulièrement dans les champs qui leur sont réservés.

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Le chemin du Halage

C’est l’association «Chemin du Halage» dirigée par Madame Solveig Rassat qui réalise ce service indispensable aux enfants sur notre territoire. Cette association sociale et solidaire a pour objet de valoriser « l’énergie animale », c’est-à-dire l’utilisation du cheval et de l’âne, comme une énergie durable et renouvelable. Elle promeut cette énergie dans les domaines de l’agriculture, du tourisme et de la gestion des services publics (déchets, espaces naturels…). Les animaux sont alors des transporteurs ou des accompagnateurs.Pour tous renseignements complémentaires :
LE CHEMIN du HALAGE
TRACTION ANIMALE en Normandie
29, rue des Moulins
27 590 Pîtres
06 79 23 54 48 lecheminduhalage@free.fr

Partagez :

Quoi de neuf à l’école en 2017-2018 ?

Deux nouvelles classes !

Jamais depuis 10 ans, Val-de-Reuil n’avait enregistré d’effectifs aussi importants lors d’une rentrée des classes ! Rien d’étonnant donc à ce que la ville bénéficie cette année de deux ouvertures de classe : l’une à l’école élémentaire du Pivollet et l’autre grâce à un dispositif Toute Petite Section (TPS) à l’école Jean Moulin. Le poste supplémentaire créé au Pivollet permet bien-sûr d’alléger les effectifs dans les classes et d’améliorer les conditions d’apprentissage des élèves. L’ouverture de la toute petite section
(elles sont désormais 4 à Val-de-Reuil) permet aux petits Rolivalois de rejoindre, plus nombreux encore les bancs de l’école dès 2 ans. Considérée comme un véritable atout dans la lutte contre la difficulté scolaire, « cette classe, qui fonctionne uniquement le matin, peut accueillir jusqu’à 18 enfants de 2 ans », explique Aurélie Lefebvre, leur enseignante et par ailleurs conseillère municipale. Le jour de la rentrée, 6 enfants avaient rejoint la classe. Les autres l’intégreront au fil de l’année.

[embeddoc url=”http://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/10/Vdrmag-rentreescolaire004.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]
Partagez :

La rénovation urbaine à la loupe

2017 : une année à marquer d’une pierre blanche à Val-de-Reuil ! C’est désormais officiel, la plus jeune commune de France bénéficie d’un nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU) d’envergure. L’objectif ? Poursuivre et achever la transformation de la ville. Les chantiers vont donc fleurir aux quatre coins de Val-de-Reuil ces prochaines années. En attendant, les premières études viennent d’être lancées et les Rolivalois invités à s’associer au projet. Petit tour d’horizon.

La future Maison des Projets
La future Maison des Projets

Nouveau coup d’accélérateur dans la transformation de la ville ! Val-de-Reuil a en effet été retenue avec 200 autres quartiers prioritaires à travers la France pour bénéficier d’un nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU), le 3ème depuis 15 ans. Les deux premières opérations (entre 2001 et 2003 et entre 2006 et 2014) avaient permis d’investir plus de 100 millions € dans la métamorphose de la ville ; avec cette troisième opération, les crédits alloués à la poursuite des travaux pourraient franchir la barre des 50 millions €. « Etre éligible au NPNRU nous permettra en effet de bénéficier de financements très importants de différentes institutions de l’Etat mais aussi de nombreux partenaires », indique Caroline Foucart, chef de projet renouvellement urbain à la mairie de Val-de-Reuil (lire p 25). Une véritable bouffée d’oxygène donc pour Val-de-Reuil qui pourra ainsi poursuivre l’œuvre de transformation engagée ces 15 dernières années.
Lire la suite ci-dessous
[embeddoc url=”http://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/10/vdrmag-renovationurbaine004.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Partagez :

Vous êtes sans connexion