Catégorie : On parle de Val de Reuil

2018 à Val-de-Reuil : la rétrospective

Retrouvez ici la rétrospective des principaux évènements et les principales actualités à Val-de-Reuil en 2018

Marché de Noël 2018

Marché de Noël – Décembre 2018 – L’album photos

Retrouvez notre album photos du marché de Noël 2018 ! Notre album photos du Marché de Noël 2018 ...
Lire La Suite…

Un colis gourmand offert à chaque Senior rolivalois

Les 800 Seniors rolivalois viennent de recevoir leur traditionnel colis de Noël. Une initiative placée sous le signe de la convivialité pendant deux jours à la maison de la jeunesse ...
Lire La Suite…
Marion et Armand ont tous deux décroché une médaille d'excellence aux olympiades des métiers

Nos apprentis ont un “immense” talent !

Marion Jouen et Armand Chéron, deux apprentis du CFA de Val-de-Reuil, ont décroché la médaille d'excellence aux olympiades nationales des métiers la semaine dernière. Rencontre avec nos deux jeunes talents.  ...
Lire La Suite…
L'écoquartier a remporté l'Equerre d'argent "catégorie aménagement urbain et paysager"

L’écoquartier des Noés décroche la très convoitée Equerre d’Argent – « aménagement urbain et paysager »

Depuis sa construction, l'écoquartier des Noés est salué tous azimuts ! Il vient à nouveau de remporter un prix national cette semaine: l'Équerre d'argent «catégorie aménagement urbain et paysager». Un ...
Lire La Suite…

Brevet et Baccalauréat : félicitations à la promotion 2018 !

Avec le mois de novembre est venu le temps de la traditionnelle remise des diplômes, fruit de longues années de travail pour les collégiens et les lycéens. Petit tour d'horizon ...
Lire La Suite…
Chaque vendredi, les petits Rolivalois savourent un repas 100 % bio, « jusqu’au pain »

Quand la cantine voit bon, bio et local

À la cantine chaque midi, on met les petits plats dans les grands pour les écoliers rolivalois ! Produits locaux, repas bio, découverte de nouveaux goûts, chasse au gaspi… autant ...
Lire La Suite…
Marc-Antoine Jamet Maire de Val-de-Reuil

Maire de Famille

L’hiver commence. Le temps est gris. Il pleut sur Paris. Le parc des expositions de la porte de Versailles n’a jamais été un endroit folichon. Sous les nuages de novembre, ...
Lire La Suite…

Voie de l’Epargne : les travaux dans les starting-blocks

Alors que les travaux de transformation de la voie de l'Epargne débutent ces prochains jours, Marc-Antoine Jamet a rencontré  les habitants du quartier samedi matin pour leur présenter le chantier. D'ici ...
Lire La Suite…
Une cinquantaine d'habitants sont venus à la rencontre de Marc-Antoine Jamet samedi matin sur le chantier de la voie de l'Orée

Travaux : les cinq sens de la Voie de l’Orée

Marc-Antoine Jamet a rencontré samedi les riverains de la future voie de l'Orée en cours d'aménagement L'occasion de leur expliquer les tenants et les aboutissants du projet ; de dissiper ...
Lire La Suite…

Nos apprentis ont un “immense” talent !

Marion Jouen et Armand Chéron, deux apprentis du CFA de Val-de-Reuil, ont décroché la médaille d’excellence aux olympiades nationales des métiers la semaine dernière. Rencontre avec nos deux jeunes talents. 

Ils étaient quatre… Quatre jeunes, passionnés par la boucherie, l’art floral, la pâtisserie ou la mécanique… Quatre apprentis du CFA rolivalois qualifiés pour se confronter à 600 de leurs camarades venus de toute la France ! A Caen, pendant deux jours et demi (du 29 novembre au 1erdécembre), ils ont vécu au rythme fou des olympiades nationales des métiers. Une compétition nationale à l’issue de laquelle deux d’entre eux ont été récompensés : Armand Chéron (boucherie) et Marion Jouen (art floral) y ont tous deux décroché la médaille d’excellence.

Des mois de préparation

Marion Jouen ou le talent pour l'art floral
Marion Jouen ou le talent pour l’art floral

« Il y avait une très grosse pression », confie Marion (19 ans), heureuse de son résultat et satisfaite du travail qu’elle a réalisée au fil des neuf épreuves qui l’attendaient pendant les deux jours et demi de compétition. Quant à Armand (20 ans), c’est plutôt détendu qu’il s’est soumis à chacune des épreuves. « Même si 16h40 de compétition en deux jours et demi, c’est très fatigant ».

Comme leurs deux autres camarades rolivalois, nos deux médaillés avaient consacré énormément de temps à la préparation de ces olympiades. Marion, qui a obtenu son BP en juin et quitté le CFA depuis (elle travaille aujourd’hui chez un fleuriste à Isneauville), est revenue à plusieurs reprises à Val-de-Reuil pour préparer les épreuves où elle a pu bénéficier des précieux conseils de Charline Pritscaloff, meilleure ouvrier de France.

Armand estime également avoir été bien préparé à cette compétition très sélective. «Ça a été un énorme investissement : il m’a fallu deux mois de préparation en dehors de mon temps de travail pour être prêt aux Olympiades ».

La boucherie, une passion pour Armand Cheron
La boucherie, une passion pour Armand Cheron

Avant sa médaille d’excellence, Armand (titulaire d’un CAP et d’un BP boucherie) avait déjà brillé lors d’autres compétitions tout aussi prestigieuses : le jeune boucher, qui travaille actuellement avec son père à Elbeuf, avait décroché une 5eplace, exceptionnelle, au concours du Meilleur Apprenti de France ! Alors qu’il fait actuellement ses premiers pas en charcuterie (il vient de débuter un CAP), souhaitons-lui qu’il suive un chemin tout aussi couronné de succès et de talents !

Bravo à tous les deux mais aussi à Kathleen Molière (pâtisserie) et Jordan Durecu (technologie automobile) dont le talent leur a permis de se hisser jusqu’aux finales nationales des olympiades des métiers !

 

L’écoquartier des Noés décroche la très convoitée Equerre d’Argent – « aménagement urbain et paysager »

Depuis sa construction, l’écoquartier des Noés est salué tous azimuts ! Il vient à nouveau de remporter un prix national cette semaine: l’Équerre d’argent «catégorie aménagement urbain et paysager».

Un plébiscite ! L’écoquartier des Noés, construit en 2016 à Val-de-Reuil sur les Rives de l’Eure, n’en finit pas de séduire et de fasciner. Premier écoquartier à avoir été labellisé en Normandie, ce programme de 98 logements bioclimatiques, chauffés au bois, à budget maîtrisé; complété d’une écocrèche, de parcelles de culture bio… a toujours fait figure de pionnier et de modèle du genre. A tel point qu’Emmanuelle Cosse, la Ministre du Logement, était venue l’inaugurer en personne début 2017.

Soucieux d’inventer aujourd’hui l’habitat de demain, Marc-Antoine Jamet et son équipe – associés au bailleur Siloge – ont eu l’immense fierté, pour ce projet, de travailler main dans la main avec Philippe Madec, architecte connu et reconnu, pionnier de l’habitat éco-responsable.

Un prix prestigieux

Dans les milieux avertis comme auprès du grand public, cet éco-village unique en son genre ne passe pas inaperçu. Preuve en est le nouveau prix, prestigieux, remporté le 26 novembre  : l’Equerre d’Argent, dans la catégorie « aménagement urbain et paysager ».

Considéré comme le Goncourt de l’Architecture, ce trophée d’exception a été remis à Philippe Madec, son architecte qui a œuvré pour le compte de la Siloge, et Marc-Antoine Jamet, lors d’une cérémonie organisée dans les locaux du conseil économique, social et environnemental (Cese) à Paris.  Vingt-cinq projets – réalisés pour certains par les plus grands architectes du moment – avaient été sélectionnés à travers la France entière (cinq dans la catégorie « aménagement urbain et paysager ») et étaient en lice pour ces Equerres d’Argent 2018.

Une kyrielle de prix

Après le grand prix de la ville durable, le « green solutions awards », après le grand prix de l’aménagement / construction en zones inondables, cette Equerre d’Argent est donc une nouvelle consécration pour l’écoquartier.

Organisé par les publications professionnelles le Moniteur et AMC, ce trophée national est une démonstration supplémentaire de la place de choix qu’occupe désormais Val-de-Reuil dans le paysage architectural et urbanistique français. Quelle fierté de remporter ce trophée exceptionnel où concourrait parmi d’autres Jean Nouvel, l’un des plus architectes les plus influents, à la fois bâtisseur du Louvre d’Abu Dabi, du musée du Quai Branly ou encore du Dentsu Building à Tokyo… !

La compétition s’annonçait particulièrement rude mais Val-de-Reuil, qui a su, au fil des années, faire preuve d’audace et d’inventivité pour se transformer, qui a su s’appuyer sur de nombreux architectes de renom, croyait en ses chances. Le Petit Poucet des Villes de France avait raison d’y croire : le jury, composé notamment d’éminents architectes, présidé par Bernard Plattner (architecte vainqueur de l’Equerre d’Argent 2017 avec le Palais de Justice de Paris), a couronné notre ville.

Et quel plus bel éloge que l’hommage rendu par ce jury à l’Ecoquartier des Noés qui, selon eux, « apporte une réponse à l’urgence écologique et à la nécessité sociale ».

En attendant les Victoires !

 L’écoquartier aura-t-il le même succès aux Victoires du Paysage, équivalent des Victoires de la Musique, où il est nominé parmi 67 projets à travers la France ? Le palmarès sera dévoilé le 6 décembre.

Nos articles concernant le Quartier des Noés

La halle, construite au coeur de l'écoquartier, pourra accueillir divers événements, animations..

La halle voit le jour au coeur de l’écoquartier

Les travaux de construction de la halle, au cœur de l’écoquartier, seront achevés courant octobre. Ce nouvel espace public de ...
Lire La Suite…
L'écoquartier a remporté l'Equerre d'argent "catégorie aménagement urbain et paysager"

L’écoquartier des Noés décroche la très convoitée Equerre d’Argent – « aménagement urbain et paysager »

Depuis sa construction, l'écoquartier des Noés est salué tous azimuts ! Il vient à nouveau de remporter un prix national ...
Lire La Suite…

Les Victoires du Paysage pour l’écoquartier des Noés ?

Vous connaissez les Victoires de la Musique ? Et bien voici, dans un autre domaine, les Victoires du Paysage ! Cerise sur ...
Lire La Suite…
L'asinobus à Val-de-Reuil

Vous connaissez l’asinobus ?

Qu’est-ce que l’asinobus ? L’asinobus est un dispositif d’éco-mobilité identifiable à un ramassage scolaire. Les enfants sont récupérés par un ...
Lire La Suite…
L'écocrèche des Noés

Bienvenue à la crèche des Noés

Première rentrée à l’écocrèche des Noés ! La toute nouvelle crèche municipale, installée dans l’écoquartier, accueille ses premiers occupants depuis lundi ...
Lire La Suite…

La Ministre du Logement à Val-de-Reuil ce vendredi

Val-de-Reuil accueillera Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, ce vendredi 20 janvier toute la matinée. Plusieurs temps ...
Lire La Suite…

Portes ouvertes à l’éco-quartier des Noés

Ce vendredi et ce samedi, Habitat Coopératif de Normandie, en partenariat avec la Ville de Val-de-Reuil, vous propose deux journées ...
Lire La Suite…
projet d'écoquartier Les Noés

Lancement du chantier de l’Eco-quartier

La Ville de Val-de-Reuil et la SILOGE, bailleur social, se sont associées pour proposer aussi bien à des Rolivalois qu’à ...
Lire La Suite…

Voie de l’Epargne : les travaux dans les starting-blocks

Alors que les travaux de transformation de la voie de l’Epargne débutent ces prochains jours, Marc-Antoine Jamet a rencontré  les habitants du quartier samedi matin pour leur présenter le chantier. D’ici 3 mois, ce secteur sera plus sûr, plus agréable, plus fonctionnel. Explications.

Une vingtaine d'habitants sont venus à la rencontre du maire samedi matin devant l'école Léon Blum
Une vingtaine d’habitants sont venus à la rencontre du maire samedi matin devant l’école Léon Blum

Plus que quelques tout petits mois de patience pour les riverains comme les écoliers de Léon Blum… Dès le printemps, la voie de l’Epargne dévoilera son nouveau visage. En attendant, les engins de chantier s’apprêtent à investir les lieux pour cette cure de jouvence tant attendue.

Une vingtaine d’habitants avaient fait le déplacement samedi matin pour connaître l’ensemble des aménagements prévus dans leur rue, faire part de leurs interrogations et espoirs. Une heure durant, Marc-Antoine Jamet, accompagnés des élus et des responsables municipaux, a échangé avec eux autour de cette problématique.

Première bonne nouvelle : la chaussée tout entière depuis la chaussée du Village jusqu’à la voie des Quatre Acres (une rue également refaite jusqu’à la route des Sablons) mais aussi les trottoirs des deux côtés de la rue seront totalement remis à neuf. Dès le début du printemps, piétons et automobilistes pourront y circuler en toute sécurité.

Deuxième bonne nouvelle : le stationnement va sensiblement s’étoffer dans ce quartier résidentiel. « Nous allons créer 20 places supplémentaires en épis, pour répondre aux besoins croissants de l’ensemble des riverains », indiquait le maire devant l’assemblée.

Troisième bonne nouvelle : priorité à la sécurité ! Pour dissuader les automobilistes trop pressés, un plateau surélevé sera aménagé au croisement avec l’allée Pique Sou et un mini-giratoire créé à l’angle des voies de l’Epargne et des Quatre Acres. De nouvelles caméras de vidéo-vigilance sont également prévues dans ce quartier tandis que l’éclairage public sera intensifié, au niveau des passages piétons notamment.

Pas question enfin de redonner une nouvelle vie à cette rue sans réhabiliter le parvis mitoyen de l’école Léon Blum où minéral et végétal y cohabiteront en parfaite harmonie. Que ce soit sur la voie de l’Epargne ou sur le parvis Léon Blum, 25 arbres de grande taille seront plantés (arbres de Judée et poiriers) au total. Enfin, deux jeux pour les petits seront installés sur l’espace vert au niveau de l’allée Pique Sou.

Démarrage des travaux le 26 novembre !

Travaux : les cinq sens de la Voie de l’Orée

Marc-Antoine Jamet a rencontré samedi les riverains de la future voie de l’Orée en cours d’aménagement L’occasion de leur expliquer les tenants et les aboutissants du projet ; de dissiper leurs craintes. Car tout ici a été conçu pour améliorer le cadre de vie des habitants. Explications.  

Rares sont les automobilistes qui empruntent aujourd’hui la voie de l’Orée. Si ce n’est bien-sûr ceux qui travaillent au Data Center d’EDF ou d’Orange, dans les entreprises Cera ou Altix. Pourtant, cette voie sans issue qui part de la chaussée du Vexin et prend fin quelques centaines de mètres plus loin, sera bientôt un axe privilégié de Val-de-Reuil.

Depuis le mois d’octobre, ouvriers et engins de chantier ont investi les lieux. L’objectif ? Prolonger la route sur 1,5 kilomètre pour rejoindre d’abord la chaussée de Ritterhude (au niveau du stade Jesse Owens) et atteindre ensuite la chaussée de la Voie Blanche. Dans le même temps, une nouvelle voie sera créée jusqu’au cimetière.

« Nous allons enfin proposer un accès digne, calme et apaisé au cimetière ; créer un ralentisseur au sommet de la Voie Blanche et une alternative à l’avenue des Falaises… Le tout en développant un large espace de voie verte paysagère », promettait Marc-Antoine Jamet à la cinquantaine de riverains réunis samedi matin au sein même du chantier au dessus de la chaussée de Ritterhude.

1 – Désengorger l’avenue des Falaises

Le maire a d’emblée mis en avant l’un des atouts majeurs de cette nouvelle voie : réduire les embouteillages sur l’avenue des Falaises (seul axe majeur permettant aujourd’hui de traverser Val-de-Reuil d’Est en Ouest) en « supprimant 5 à 10 % du trafic qui, à eux seuls, génèrent 100 % des embouteillages». 

D’ici le printemps, les automobilistes pourront donc emprunter la voie de l’Orée pour rejoindre Val-de-Reuil, Léry ou Poses, depuis la chaussée du Vexin jusqu’à la Voie Blanche.

Un trafic qui restera toutefois limité compte tenu de la configuration de la voie: la chaussée (interdite aux poids-lourds) y sera effet étroite, la vitesse limitée à 50 km/h avec plusieurs plateaux surélevés au fil du trajet tandis qu’un accent particulier mis sur les équipements (nouveaux luminaires, mobilier urbain…). « Nous avons privilégié les luminaires bas pour éviter les rassemblements autour de cette voie et préserver la tranquillité des habitants », signalait le maire durant la rencontre.

2 – Relier le cimetière et la forêt

«Enfin, nous pourrons nous rendre au cimetière depuis la ville». Marc-Antoine Jamet reconnaît qu’aujourd’hui, il n’est pas question de se satisfaire de l’accès très compliqué au cimetière rolivalois, depuis trop longtemps coupé de la ville.

La chaussée de Ritterhude prolongée derrière le stade pour rejoindre le cimetière
La chaussée de Ritterhude prolongée derrière le stade pour rejoindre le cimetière

La future voie de l’Orée se raccordera bientôt à la chaussée de Ritterhude, au-dessus du complexe sportif ; à l’endroit même où verra le jour une nouvelle voie menant directement au cimetière. Nul doute que cet aménagement, complété par un giratoire pour sécuriser le croisement, sera accueilli avec soulagement par les familles souhaitant se rendre au cimetière.

3- Voie Blanche : stop à la vitesse !

Un giratoire paysager cassera la vitesse en haut de la voie blanche
Un giratoire paysager cassera la vitesse en haut de la voie blanche

Le constat est sans appel : les automobilistes roulent encore trop vite sur la chaussée de la Voie Blanche pourtant traversée par de nombreux piétons. Régulièrement d’ailleurs, la police municipale y verbalise les conducteurs trop pressés.

Bientôt, la vitesse ne sera plus ici qu’un mauvais souvenir : un nouveau giratoire paysager sera aménagé début 2019 à l’entrée de Val-de-Reuil à l’endroit même où débouchera, sur la chaussée de la Voie Blanche, la future Voie de l’Orée. Ce giratoire sera également relié à la petite rue menant au centre équestre.

 4 – Ecologique et rurale

Un air de campagne à la ville… C’est l’une des grandes particularités de la nouvelle voie de l’Orée en liaison permanente avec la forêt.

Cette voie et ses abords, très largement paysagés, ont été conçus pour se fondre dans le paysage. Nul doute que la centaine de cerisiers plantés le long de cet axe donneront un caractère plus champêtre encore à cet aménagement.

« Mon objectif est que vous viviez bien et que vos maisons prennent bien sûr de la valeur », insistait Marc-Antoine Jamet face à des habitants parfois inquiets. Alors que la voie de l’orée passera à 35 mètres des premières habitations, elle sera dissimulée par un merlon très fortement paysager (2m de hauteur) qui protègera à la fois du bruit et de la vue sur la voirie.

L’aménagement fera par ailleurs la part belle aux cyclistes et aux piétons : place bientôt, sur toute sa longueur depuis la chaussée du Vexin jusqu’à la voie Blanche mais aussi le long de la route menant au cimetière, à une piste cyclable et une zone piétonne totalement sécurisées qui feront le bonheur des amoureux de nature, des adeptes des transports doux et des sportifs en tout genre… Et pourquoi pas, pour les salariés des parcs d’activités, laisser la voiture au garage et opter pour le vélo ?

5 –Rapprocher les parcs d’activités

Dans quelques mois, les 350 salariés d’Altitude infrastructures rejoindront la voie de l’Orée (à son extrémité vers la chaussée du Venin) où se construit actuellement le futur siège national de l’entreprise spécialisée dans la fibre optique.

Nul doute donc que cette nouvelle route va renforcer l’attractivité économique du secteur. Une bonne nouvelle pour l’emploi !

TOUT LE DÉTAIL DES TRAVAUX SUR CES PANNEAUX :

 

Un Centenaire baigné de surprises et d’émotion !

C’était il y a 100 ans : le 11 novembre 1918, les canons de la Grande Guerre se taisaient enfin. Ce matin, un siècle plus tard, des centaines de Rolivalois étaient rassemblés pour une commémoration tellement différente des autres.

La cérémonie débute par un retour au 1er aout 1914, jour où l’ordre de la mobilisation générale était donné

1er août 1914 : le tocsin alerte les populations ! Le Président de la République vient d’ordonner la mobilisation générale partout en France !

Ce dimanche matin 11 novembre 2018, avant même de pénétrer dans le monument Mémoire et Paix pour assister à la cérémonie marquant le Centenaire de la Grande Guerre, difficile pour l’assemblée de cacher sa surprise et son émotion.

D’emblée, l’ordre de mobilisation générale reprenait vie sous la voix des comédiens de la Maison de la Poésie. Les centaines de Rolivalois et de citoyens venus d’ailleurs étaient immédiatement replongés dans cette terrible journée de 1914 où tout a basculé.

Les discours de grands hommes de la Guerre rejaillissent pendant la cérémonie

Un cheminement à travers la Grande Guerre … c’est ce qu’a parcouru l’assemblée, au fil de la cérémonie, se laissant porter par le message du président Poincaré, au lendemain de la mobilisation ; par le discours du Premier Ministre britannique David Lloyd Georges prononcé à Glasgow en 1915 ou celui de Georges Clemenceau devant la Chambre des Députés en mars 1918 ; en passant par les propos de Philippe Scheidemann (chef du gouvernement allemand) au Reichtag le 9 novembre 1918, de Ferdinand Foch, le 11 novembre 1918 mais aussi la diatribe de Jean Jaurès contre la guerre…

Et pour donner plus de poids et de puissance à l’émotion du moment, poilus et cavaliers en tenue d’époque avaient pris place de part et d’autre du monument Mémoire et Paix.

Hommage aux Poilus au Monument Mémoire et Paix
Les cavaliers du centre équestre de la Voie Blanche s’associent au Centenaire

Ce Centenaire était aussi et surtout l’occasion, pour Marc-Antoine Jamet et son équipe, de faire rayonner l’amitié entre les peuples. Aux côtés de la municipalité rolivaloise ce matin, Suzanne Geils, maire allemande de Ritterhude (ville avec laquelle la commune est jumelée), Joan Wright, adjointe au maire de Workington, ville anglaise jumelle de Val-de-Reuil. Retenu en Pologne, le maire de Stzum avait adressé un texte lu ce matin au cours de la cérémonie.

Une cérémonie placée sous le signe de l’amitié entre les peuples, avec Suzanne Geils (maire de Ritterhude) et Joan Wright (adjointe au maire de Workington)

Marc-Antoine Jamet ne s’en cachait pas: « Cette cérémonie n’est pas banale. On y parle de guerre et pourtant, elle fait l’apologie de la paix… Elle fête la victoire de la France et de l’Angleterre mais elle réunit fraternellement les délégations de trois grands pays européens qui furent soit vainqueurs, soit vaincus… ».

Pas question pour le maire de Val-de-Reuil de ne pas non plus associer ce matin ces « tirailleurs sénégalais, goumiers marocains, spahis algériens, auxiliaires indochinois ou malgaches » souvent oubliés malgré leur rôle déterminant dans les combats.

Au final, comme Marc-Antoine Jamet l’avait souhaité, ce Centenaire de la Grande Guerre restera sans nul doute gravé dans les mémoires de ces centaines de personnes, de toutes générations, de tous horizons, présentes ce matin à Val-de-Reuil.

Chacun  aura bien-sûr été sensible à ce message empreint d’une grande humanité : «Cette cérémonie n’est pas anodine. Si, dans une vie, il fallait n’en suivre qu’une, c’est à celle-ci qu’il aurait fallu assister, le 11 novembre 2018, car elle marque un siècle d’histoire. Elle est le regard du XXIème siècle, ses craintes et ses découvertes, sur le XXème, ses progrès et ses folies. Elle fait ressurgir l’image de nos grands-parents, pour les plus âgés d’entre nous, de nos arrière-grands-parents, pour les plus jeunes.» 

Sport adapté : les kayakistes rolivalois en haut de l’affiche !

Quelle fierté pour le club de kayak de Val-de-Reuil qui organisait ce week-end les championnats de France de sport adapté ! Les kayakistes rolivalois ont plus que brillé avec 16 médailles dont 8 en or !

16 médailles pour les kayakistes rolivalois au championnat de France sport adapté de kayak
16 médailles pour les kayakistes rolivalois au championnat de France sport adapté de kayak

8 titres de champions de France, 5 médailles d’argent et 3 médailles de bronze… la moisson a été exceptionnelle ce week-end pour les kayakistes rolivalois qui participaient aux championnats de France de sport adapté.

Une compétition organisée à domicile puisque c’est sur le lac de Poses et sur la rivière Eure, devant la base de kayak rolivaloise que nos 8 co-équipiers sélectionnés ont affronté les 250 kayakistes venus de toute la France.

« Nous sommes tellement heureux et tellement fiers », confiait Jérome Bourlet de la Vallée, président du club rolivalois Pagaie Passion, à l’issue de ce week-end haut en couleurs et riche en émotions. « Nos compétiteurs ont montré à quel point ils étaient bourrés de talents ». Des sportifs qui ont offert une magnifique récompense à leur club, très fortement mobilisé autour du sport adapté. « Nous accueillons 10 kayakistes dans cette section ».

“Le Neymar du kayak”

Huit d’entre eux avaient été sélectionnés au niveau régional pour participer aux championnats de France ce week-end. Parmi eux, celui que le monde de la pagaie surnomme « le Neymar du kayak », tant son talent et sa notoriété ont dépassé les frontières : Thomas Caviole.

A 35 ans, cet habitant du Vaudreuil licencié à Pagaie Passion depuis 7 ans, est une star dans le monde du sport adapté. « Il gagne tous les titres depuis 3 ans ». Ces championnats de France 2018 n’ont pas échappé à la règle : Thomas Caviole a décroché le titre de champion de France de course en ligne – sprint – en solo mais aussi en équipage avec son binôme rolivalois, Steven Batellier, 25 ans. Il remporte également l’or dans la catégorie course en ligne de fond (2000 m) en solo comme en équipage, avec Steven toujours ; et l’or encore en slalom (solo).

Champion de France en équipage en fond comme en sprint, Steven Batellier, décroche également la médaille d’argent du sprint en solo, le bronze en slalom.

Jennifer Feugray, seule féminine de l’équipe, a tenu toutes ses promesses ce week-end. La Rolivaloise de 21 ans devient championne de France de sprint, de fond et de slalom. Elle monte donc trois fois sur la plus haute marche du podium.

Thibault Courtin, Gaillonnais de 24 ans, décroche le bronze en fond tandis que son frère Clément Courtin, 28 ans, décroche la médaille d’or en slalom et l’argent en sprint.

Quant à Valentin Mazurek, un habitant de Guitry âgé de 25 ans, il décroche l’argent au sprint et au fond.

Un grand bravo donc à tous ces compétiteurs qui se sont surpassé tout au long du week-end, bravant l’appréhension, la pression et la concurrence !

L’album photos du Marathon Seine-Eure 2018

Bravo aux 2800 athlètes du marathon Seine-Eure 2018, de l’Ekiden et de la nouvelle épreuve en duo ! Récompenses et podiums se sont succèdés…À l’année prochaine avec tous nos amis des jumelages !

Retrouvez notre album photos

Marathon Seine-Eure 2018

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

L’actualité du sport à Val-de-Reuil

La Mission Locale rolivaloise a remporté le cyclo-challenge !

Le tour des Missions Locales Normandes a été remporté par Val-de-Reuil ! Après deux semaines de pédalage, de joie et ...
Lire La Suite…

Le VRASAD investit le cœur de ville !

Samedi 26 septembre prochain, le VRASAD organise, de 14h00 à 16h00, un après-midi sportif et culturel ouvert à tous au niveau ...
Lire La Suite…

Le bien-être à portée de main !

Adnan Tammar, un jeune auto-entrepreneur Rolivalois a lancé, au début de l'été, son activité de coaching sportif : Tammarfit Le ...
Lire La Suite…

Au Rendez-vous des clubs

Communiqué de la Ville de Val-de-Reuil Dimanche 20 septembre, Stade Jesse Owens, pour s’inscrire et pratiquer une discipline à Val-de-Reuil, ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

EDUCATEUR SPORTIF (H/F)

Cadre d'emploi : Éducateur Sportif spécialité Activité Aquatique Enjeux et Missions Rattaché(e) à la Direction Culture, Evènementiel, Sports, sous la ...
Lire La Suite…
Conseil municipal - gestes barrières

Conseil municipal du 2 Juillet 2020

Retrouvez la retransmission en différé du Conseil municipal du 2 Juillet dernier L’organisation de la séance a pris en compte ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

MAITRE NAGEUR SAUVETEUR (h/f) – été 2020

Ville ludique et sportive, elle a rénové les deux bassins de 25m et le hall d’entrée de sa piscine municipale ...
Lire La Suite…

La piscine municipale rouvre ses portes le samedi 20 juin

La piscine sera à nouveau accessible au public à partir de samedi 20 juin. Compte tenu des mesures de précaution ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…

Le sport à Val-de-Reuil

Le sport à Val-de-Reuil

Les sports

Le sport fait partie de l’ADN, de l’identité, des passions de Val-de-Reuil. Il y a grandi à l’ombre de clubs ...
Lire La Suite…

La piscine

La piscine sera à nouveau accessible au public à partir de samedi 20 juin. Compte tenu des mesures de précaution ...
Lire La Suite…
à Val de Reuil des activités sportives pour tous les goûts et à tout âge

Les activités sportives à Val de Reuil

De nombreuses activités sportives sont proposées par le services des sports de Val-de-Reuil ainsi que par plus de 50 associations ...
Lire La Suite…
Sport santé sur ordonnance

Sport Santé sur ordonnance

Depuis le 1er juin 2017, la Ville de Val-de-Reuil, est engagée dans le dispositif « Sport sur Ordonnance ». A ...
Lire La Suite…
Le stade couvert Jesse Owens en configuration de meeting international

Stade couvert Jesse Owens

Jesse Owens reçoit régulièrement des manifestations diverses (meetings sportifs, colloques, conférences, repas et spectacles). Citons pêle-mêle : le Forum des ...
Lire La Suite…
Une marée rose annoncée sur la ville le dimanche 18 mars

La Rolivaloise

« La Rolivaloise » est une course gratuite exclusivement réservée aux femmes et jeunes filles, à l’occasion de la Journée ...
Lire La Suite…

40 ans du CFA : deux jours d’animations à la rencontre du public !

Le saviez-vous ? Le CFA de Val-de-Reuil, le plus important de la région, souffle cette semaine ses 40 bougies. Pour fêter cela, ses 1700 apprentis donnent rendez-vous aux Rolivalois mercredi et jeudi.

Tous les métiers enseignés au CFA proposeront des animations le 3 octobre

La notoriété du CFA de Val-de-Reuil a largement dépassé les frontières de la ville, de l’Eure, voire de la Normandie ! Ses performances dans les concours régionaux et nationaux viennent d’ailleurs le confirmer.  Celui qui se présente aujourd’hui comme le plus gros CFA de la Région et l’un des plus importants de France, n’a pas à rougir de son succès.

« Nous sommes un véritable levier contre le chômage des jeunes », confie Patrice Pierre, son directeur. Pour preuve, le taux d’insertion de nos apprentis à 18 mois est de 80 % ». 

Patrice Pierre, le directeur du CFA

45 jeunes Rolivalois

Les métiers de bouche (boucherie, boulangerie, pâtisserie, traiteur), les fleurs, la mécanique automobile, la coiffure, l’hôtellerie / restauration, la vente… autant de secteurs d’activités auxquels l’établissement rolivalois forme ses 1700 jeunes actuellement en formation. Dont 45 de Val-de-Reuil. « Nous proposons 30 formations à 12 métiers, en alternance pour la grande majorité », précise le directeur.

Et les jeunes affluent de partout pour suivre les cours en alternance dans l’établissement rolivalois, qui fête cette année ses 40 ans. C’est en 1978 en effet, quasiment en même temps que la ville elle-même que le CFA a vu le jour, rue du Pas des Heures. De 700 jeunes accueillis à ses débuts, l’établissement a plus que doublé ses effectifs. « Notre internat fait aussi notre force : nous accueillons 650 internes », insiste Patrice Pierre.

Journée portes ouvertes

Les festivités, organisées mercredi 3 et jeudi 4 octobre pour fêter les 40 ans du CFA, inciteront peut-être de jeunes Rolivalois à choisir plus nombreux encore la voie de l’apprentissage.

Toujours est-il que l’établissement a mis les petits plats dans les grands pour cet anniversaire pas comme les autres. En ouvrant d’abord ses portes au grand public ce mercredi 3 octobre de 9h à 12h et de 14h à 17h. Pour l’occasion, chaque section propose pléthore d’animations pour les visiteurs :


– Parcours segway avec le pôle mécanique proposent un parcours de Segway
– Exposition de grands décors floraux avec les apprentis du pôle fleurs
– Course de garçons de café par les apprentis du pôle cuisine – restauration
– L’histoire de la coiffure à travers les époques avec le pôle coiffure
– Un atelier décor de pièces en pain avec les apprentis de boulangers, pâtissiers, chocolatiers
– Découverte de vitrines de concours avec le pôle boucherie – charcuterie traiteur.

Défilé en ville

Le lendemain, jeudi 4 octobre, rendez-vous à partir de 11h devant la mairie de Val-de-Reuil pour suivre le défilé exceptionnel des apprentis du CFA. Plusieurs centaines de jeunes, vêtus en tenue professionnelle, ustensile de circonstance à la main, défileront sur l’avenue des Falaises et la voie Blanche jusqu’au CFA à la manière de la parade des nations lors des jeux olympiques. Une manière de mettre à l’honneur chacune des sections proposées au CFA.

CFA de Val-de-Reuil – 41 rue du Pas des Heures à Val-de-Reuil. www.cfaie.fr

 

L’emploi sur notre site

 

Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? La Ville de Val-de-Reuil accueille en son sein des stagiaires. Malheureusement le nombre de places ...
Lire La Suite…
Carte de Val-de-Reuil

Vie économique : Les commerces, entreprises artisanales et industrielles

Créée en 1975 entre Seine et Eure, rebaptisée Val de Reuil en 1985, la cité rolivaloise, maintenant quatrième ville du ...
Lire La Suite…

L’emploi

L’information, l’accompagnement et la mobilisation d’un réseau d’entreprises voilà le triptyque sur lequel s’appuient Mmes Caron, Potin et De Araujo ...
Lire La Suite…

 

L’actualité de l’emploi

La Mission Locale rolivaloise a remporté le cyclo-challenge !

Le tour des Missions Locales Normandes a été remporté par Val-de-Reuil ! Après deux semaines de pédalage, de joie et ...
Lire La Suite…

Ça pédale dur à la Mission Locale

Du 12 au 21 octobre, les 14 Missions Locales Normandes se défient à coup de pédale. Le cyclo-challenge "Tous en ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

RESPONSABLE D’ACCUEIL COLLECTIF ÉDUCATIF DE MINEURS (H/F)

Cadre d'emploi : Positionné(e) dans l’organigramme de la Direction Enfance Jeunesse Éducation (DEJE), rattaché(e) au chef de service Péri/Extrascolaire (N+2) ...
Lire La Suite…

Transdev forme ses futurs conducteurs de cars

Transdev tiendra une réunion d’information au CCAS, le lundi 12 octobre prochain à 14h00 pour présenter sa formation diplômante de ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…

L’Arsenal lève le rideau sur sa saison

J-3 avant l’ouverture de la saison 2018-2019 à l’Arsenal. Rendez-vous le jeudi 20 septembre à 19h au théâtre pour une présentation haute en couleurs. Petit aperçu de ce qui nous attend cette année. 

Pour rien au monde, Dominique Boivin et Jean-Yves Lazennec ne voudraient manquer ce moment. Comme chaque année, les deux directeurs de l’Arsenal ont mis les petits plats dans les grands pour la soirée de présentation de la saison.

Le public qui poussera la porte du théâtre ce jeudi 20 septembre ne devraient pas être déçus : Dominique Boivin et Jean-Yves Lazennec auront préparé des impromptus artistiques et présenteront les spectacles qu’ils ont vus et choisis pour vous, évoqueront les moments forts de cette saison 4 et vous parleront plus largement du projet artistique qu’ils portent sur l’ensemble du territoire.

Ce sera aussi l’occasion de vous proposer quelques découvertes et rencontres surprenantes pour faire de cette soirée un moment de fête et de plaisir.

Un théâtre qui attire les foules

Un moment de fête à la hauteur du succès de ce théâtre dont le rideau s’est levé pour la première fois en 2015. Aujourd’hui, ce n’est plus un secret pour personne : « Ca va bien, très bien même », résume simplement Jean-Yves Lazennec, metteur et scène et co-directeur de l’équipement culturel rolivalois.

Un public croissant, fidèle, de tous horizons… Autant dire que le théâtre de l’Arsenal a le vent en poupe. Les spectateurs viennent en effet de partout pour découvrir les trésors artistiques présentés ici : aux Rolivalois et habitants de l’agglomération s’ajoutent, nombreux, des spectateurs venus de plus loin dans le département voire même de la région.

Au final, « nous avons atteint les 20 000 spectateurs la saison passée ; soit une hausse de 25 % par rapport à l’année précédente », précise Dominique Boivin, chorégraphe et autre co-directeur.

Des femmes, de la musique…

Un chiffre qui pourrait bien grimper encore en flèche cette année, grâce à une programmation à la fois étonnante et éclectique. Du cirque au théâtre, de la danse à l’humour en passant par la musique, il y en aura pour tous les goûts et toutes les générations. « Cette saison aura plusieurs particularités : une large place accordée à la diversité, beaucoup de femmes sur le plateau et une part plus importante pour la musique », signale Jean-Yves Lazennec.

Jane Birkin brillera ainsi sur la scène de l’Arsenal en février, accompagnée de l’orchestre symphonique de Québec, dans un répertoire Gainsbourg.

Jane Birkin en février au théâtre de l’Arsenal

Autres performances musicales inédites : « femmes, femmes, femmes », trois jeunes chanteuses a capella qui revisiteront la chanson française ; « rien ne se passe jamais comme prévu », du théâtre musical avec Camelia Jordana ou encore « Cosmo 69 », un concert spectacle acrobatique inédit ; « my ladys rock », danse et musique hommage aux femmes dans le rock…

Coup de projecteur aussi sur la diversité avec « Flammes », spectacle poétique qui réunira dix jeunes femmes de tous horizons ; avec « we love arabs », rencontre entre danse et théâtre, entre Israéliens et Palestiniens ; avec « Danser Casa », spectacle de hip hop aux accents marocains…

DANSER CASA copyright Yoriyas

Parce qu’à l’Arsenal, on aime sortir des sentiers battus, offrir au public de l’insolite, de l’exceptionnel… les spectateurs rolivalois pourront découvrir aussi « l’Homme de Hus », une pièce de théâtre rare, poignante dont la seule représentation française sera jouée à l’Arsenal avant une tournée en Amérique du Sud ; mais aussi « Hansel et Gretel », cinéma spectacle – adaptation du conte à l’envers…

Un spectacle à la piscine

Attirer de nouveaux publics, c’est aussi l’ambition des deux directeurs qui tentent l’aventure hors les murs. Et si vous veniez au théâtre en maillot de bain, installés sur les gradins de la piscine ? C’est ce que l’Arsenal propose avec « Aegri Somnia” , un événement à ne pas manquer (places limitées) en mai.

AEGRI SOMNIA. Une calenture de Jean Lambert-wild.  ©Tristan Jeanne-Valès

Et si la scène de l’Arsenal se déplaçait à la médiathèque le temps d’un spectacle sur les Abeilles ? On vous avait prévenu … La saison qui s’ouvre sera étonnante ! Et encore, vous n’en avez ici qu’un aperçu !

Découvrez ici tout le programme de la fête de la Ville

Une seule date à retenir : samedi 15 septembre !  Forum des associations, fête foraine, village d’artisanat marocain, spectacle, concert… On vous attend nombreux, à Val-de-Reuil, pour la fête de la Ville

C’est la rentrée à Val-de-Reuil comme partout en France ! Mais, ici, elle prend une dimension festive toute particulière puisque se rassembleront, le temps d’une journée toutes les forces vives de la ville !

Bienvenue au forum des associations

Clubs sportifs, associations culturelles et artistiques, sociales, de santé, de solidarité, d’anciens combattants, comités de jumelage, étrangers…, plus de 70 associations en tout genre sont réunies de 11h00 à 17h00 pour faire rayonner la cité contemporaine.

Une édition 2018 largement placée sous le signe de la nouveauté. A commencer par le lieu de la fête : soucieuse de la « décloisonner », de l’ouvrir à l’ensemble de la ville, la municipalité a choisi de quitter, cette année, la plaine Saint-Jean pour se déployer autour de la mairie, symbole citoyen et civique s’il en est. Les stands s’installeront donc à la fois sur l’esplanade de Workington (pelouse de la mairie) et le long la voie de la ferme qui la longe.

Autour, des milliers de visiteurs de tous âges et de tous horizons sont attendus pour découvrir la très large palette des activités de loisirs ou d’engagement proposées à Val-de-Reuil, pour s’initier aux nombreuses disciplines présentées et profiter de démonstrations tous azimuts !

À cette occasion, l’esplanade de Workington se transformera en un immense terrain de jeux où se côtoieront les multiples espaces de démonstrations et le podium … Dès 13h30 et jusqu’à 16h00, se succèderont sans répit initiations et animations de sports collectifs, sports de raquettes, de combat, d’expression, athlétisme, base-ball…, tandis qu’une cascade -c’est le mot adapté et aquatique – d’activités nautiques investira la piscine (nage avec palmes, plongée, natation, kayak…).

 

Un village d’artisanat marocain

Parce que, à Val-de-Reuil, on est sensible à ce que l’ensemble des acteurs rolivalois occupent une place de choix dans cette grande fête, la municipalité mobilise des moyens importants pour permettre à l’ACRI (association de coopération et relations internationales) – dont la vocation est de faire vivre ensemble et en harmonie les différentes communautés – de mener à bien une initiative originale : la venue d’un village d’artisanat marocain.

Ville cosmopolite, ville solidaire, ville multiculturelle, Val-de-Reuil s’ouvrira ses bras à la culture chérifienne qu’elle fera découvrir au plus grand nombre grâce à de nombreux artisans venus de Tanger, Marrakech, Fès ou Casablanca. Ce village unique en son genre prendra ses quartiers devant la mairie et permettra à tous de s’attarder sur ces trésors de calligraphie, ces bijoux, babouches, lanternes, rafia, poteries, maroquinerie et autres objets en bois.

Résultat coloré d’un partenariat entre la Ville de Val-de-Reuil et le ministère du tourisme et de l’artisanat marocain, cette initiative attirera à coup sûr de très nombreux visiteurs, dès son ouverture le vendredi 14 septembre et jusqu’à sa clôture le samedi 22 septembre.

Chaque jour, le village sera ouvert à tous et gratuitement de 10h00 à 20h00. Parmi les temps forts de cette immersion au cœur de la culture marocaine, un exceptionnel défilé de mode aux couleurs du Maroc, proposé à tous les visiteurs le samedi 15 septembre à 16h00.

Spectacles et concerts en fin de journée

Cette grande fête populaire est aussi l’occasion de rassembler tous les Rolivalois, de toutes générations, de toutes cultures, de tous horizons, d’inviter tous les habitants des communes alentour et de plus loin encore à partager un moment festif et convivial, un moment d’évasion.

La fin de journée sera, en effet, consacrée à un concert qui, autour des variétés françaises des années 70 à aujourd’hui, mettra en scène plusieurs chorales renommées de Normandie. La Maîtrise de Seine-Maritime, la chorale de Gasny, Les Copains d’Abord et les chœurs de l’école de musique d’Elbeuf / Pont de l’Arche se produiront ainsi successivement à partir de 17h15 sur la scène installée sur l’esplanade de Workington

Et parce qu’à Val-de-Reuil, on aime plus que tout le partage et la mixité, les 110 choristes seront rejoints vers 18h30 par 250 enfants des centres de loisirs rolivalois pour entonner dans un extraordinaire communion le chant « Nation », du jeune chanteur français Tibz, lequel nous invite à dépasser les frontières pour vivre ensemble, malgré les différences d’origine et d’horizon. C’est un magnifique message de paix tel que Val-de-Reuil sait en produire.

Enfin, pour clore la journée sur une tonalité joyeuse, la compagnie Les P’tits Bras présentera un spectacle de cirque mêlant prouesses de voltige et humour clownesque aux environs de 19h00.

Fête foraine: la cerise sur le gâteau !

Parce que petits et grands affectionnent les fêtes foraines, une dizaine de manèges s’installeront aussi sur l’esplanade de la piscine, dès le vendredi 14 septembre en fin d’après-midi jusqu’à 21h ; feront le bonheur des visiteurs samedi 15 et dimanche 16 septembre de 10h à 21h.

Avec cette Fête de Ville 2018, Val-de-Reuil veut faire plaisir à tous !

L’album photos de la Fête de la Ville

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

A Val-de-Reuil, la rentrée placée sous le signe des nouveautés !

Les 2042 écoliers rolivalois ont repris hier le chemin de l’école. Coup de projecteur sur cette rentrée, ses nouveautés et les moyens déployés par la ville. 

Ce lundi 3 septembre, comme partout en France, les écoliers, collégiens, lycéens et apprentis rolivalois (soir 6000 élèves au total) ont pris le chemin de l’école, plus nombreux encore que les années précédentes.

Val-de-Reuil séduit, Val-de-Reuil grandit, Val-de-Reuil s’épanouit… À tel point que les nouveaux logements commencent à fleurir aux quatre coins de la ville. Cet engouement de plus en plus grand se confirme déjà dans les sept groupes scolaires rolivalois qui accueillent, pour cette rentrée 2018, 2042 élèves de maternelles et d’élémentaires. Soit une cinquantaine de plus que l’an passé.

Une tendance à la fois prometteuse et encourageante pour la municipalité qui voit ici une première belle récompense pour tous ses efforts déployés afin de rendre la ville sans cesse plus attractive : jamais depuis une décennie Val-de-Reuil n’avait compté autant d’écoliers dans ses établissements.

Progression qui n’en est qu’à ses prémices puisque des centaines de nouveaux logements sont déjà annoncés ou en cours de construction.

115 enseignants répartis dans 105 classes

En attendant, la ville a déployé un arsenal de moyens humains, matériels et financiers pour que cette rentrée 2018 se déroule sous les meilleurs auspices dans les 7 groupes scolaires rolivalois ; pour que les 115 enseignants répartis dans 105 classes bénéficient des meilleures conditions pour assurer la classe aux 2042 élèves.

Le maire fidèle au poste

Ce lundi 3 septembre, Marc-Antoine Jamet – comme il le fait chaque année depuis 17 ans – a d’ailleurs poussé la porte de chacune des classes, est venu saluer chacun des enseignants, s’assurant en personne que rien n’entachait les premiers pas dans cette nouvelle année.

Une manière pour le maire de rappeler à chaque représentant de la communauté éducative, à chaque famille, à chaque enfant qu’à Val-de-Reuil où la moitié de la population a moins de 25 ans, où 10 % du budget municipal est consacré aux écoles, l’éducation sera toujours au cœur de ses priorités.

Ce lundi,  les écoliers l’ont promis à Marc-Antoine Jamet : ils seront sages et travailleront beaucoup cette année. Une bonne nouvelle pour les enseignants des 7 groupes scolaires !

Une Rentrée en musique

Ce jour de rentrée 2018 restera également un joli souvenir pour de nombreuses familles. Quelle surprise en effet  pour les 2042 écoliers rolivalois et leurs familles ce lundi 3 septembre de bon matin ! Alors que petits et grands rejoignaient leur école après deux mois de trêve estivale, c’est en musique que chacun d’eux était accueilli devant tous les groupes scolaires de la ville.

Il paraît que la musique adoucit les mœurs… Ce matin-là, elle a en tout cas détendu tout ce petit monde, stressé pour la plupart par cette journée un peu particulière.

Clarinette, saxophone, contrebasse, guitare, flûte traversière… les musiciens ont offert aux familles un intermède musical aussi inattendu qu’apprécié. « C’est une très belle idée. C’est tellement agréable », glissait une maman devant l’école des Dominos où étaient offerts (comme dans les autres écoles) café et viennoiseries en attendant que les enfants rejoignent leur classe. «Ca a vraiment permis de dédramatiser la rentrée », confiait une autre maman devant l’école Coluche en fin de journée.

 Neuf classes de CP et CE1 dédoublées

Cette rentrée 2018, qui prend une dimension toute particulière dans six des sept groupes scolaires de la ville, en est d’ailleurs la plus belle des démonstrations. L’ensemble des établissements rolivalois situés en REP et REP + (tous à l’exception de l’école Léon Blum) bénéficient en effet du dédoublement des classes de CP et CE1, un dispositif prévu par le gouvernement actuel pour favoriser la réussite scolaire des écoliers dès leur plus jeune âge. Désormais, ces écoliers ne seront plus que 12 par classe.

L’an passé déjà, les petits Rolivalois de CP scolarisés à Coluche, Jean Moulin, Pivollet et Cerfs-Volants avaient expérimenté ce nouveau dispositif pour lequel la ville avait consacré des moyens très importants.

Car l’équipe municipale en est convaincue : la réussite éducative des écoliers dépend aussi de l’environnement et des conditions de travail qu’offre la collectivité. C’est la raison pour laquelle la ville a une nouvelle fois mis les bouchées doubles pour que ce dédoublement soit véritablement bénéfique aux écoliers.

Le marathon de l’été

Tout au long de l’été, les services municipaux se sont donc livrés à une véritable course contre la montre pour aménager et équiper les écoles des Dominos, Louise Michel, Pivollet, Coluche, Jean Moulin et des Cerfs-Volants afin d’étendre le dispositif à toutes les classes concernées.

Pas question ici, contrairement à de nombreuses autres communes, d’opter pour des locaux mobiles installées à la va-vite au beau milieu de la cour de récréation, de supprimer des salles d’activités pour aménager des classes, de confiner les enfants – faute de place – dans des espaces réduits.

200 000 € pour le dédoublement

À Val-de-Reuil, 200 000 € viennent d’être consacrés à réaliser les aménagements nécessaires, à financer les équipements à la hauteur des enjeux de la réforme : 77 000 € pour les travaux de peinture, de menuiserie, de séparation, de déplacement et de réaménagement de salles ; 53 200 € pour l’achat de mobilier et de matériel ; 75 000 € pour l’informatique (23 vidéoprojecteurs, 7 classes ipads, 19 postes informatiques…).

Priorité à la sécurité et l’accessibilité

Loin toutefois de se cantonner aux seuls travaux de dédoublement, la ville s’est mobilisée cet été et avant la fin de l’année scolaire précédente autour de nombreux autres chantiers et interventions dans les écoles ; elle poursuivra d’ailleurs sur sa lancée dans les prochaines semaines :

  • des travaux d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite ont notamment été réalisés dans tous les groupes scolaires : pose de rampe d’accès et de rambarde, réfection des nez de marche tandis que le hall d’entrée de l’école des Dominos ainsi que les sanitaires étaient rendus accessibles. Le tout pour un montant total de 472 000 €.
  • le plateau sportif de la cour de l’école Jean Moulin a été rénové tandis que de nombreux travaux de peinture étaient réalisés par les chantiers jeunes dans les différentes cours d’écoles.
  • dans les toutes prochaines semaines, 300 000 € seront consacrés à la sécurisation de l’ensemble des établissements scolaires. A commencer par l’installation de clôtures surélevées pour empêcher toute intrusion intempestive dans chaque école (à l’exception de Louise Michel déjà équipée) mais aussi de vidéophones dont chaque entrée d’école sera bientôt équipée. En attendant, des filtres flagrants (cachant de l’extérieur la vue dans les classes) ont été posés cet été aux fenêtres donnant sur l’espace public.
  • des travaux de réparation de toiture sur les écoles Léon Blum, Pivollet et Louise Michel sont programmées courant septembre.
  • des travaux de modernisation des installations de chauffage et de ventilation dans les écoles pour 97000 €. Cette intervention améliorera le confort des élèves et enseignants tout en s’inscrivant dans une démarche éco-responsable grâce à la mise en place d’équipements moins énergivores.

 

La semaine de 4 jours et demi maintenue

Contrairement à la grande majorité des écoliers du département, les petits Rolivalois reprennent cette année le chemin de l’école 4 jours et demi par semaine. L’intérêt des enfants ayant été son seul et unique guide, la Ville de Val-de-Reuil a en effet choisi, en accord avec l’inspecteur de l’Education Nationale et la majorité des conseils d’école, de maintenir l’organisation actuelle.

Marc-Antoine Jamet et son équipe, particulièrement attachés à la réussite des écoliers rolivalois, issus pour la plupart de familles modestes, se sont appuyés sur un principe incontestable : les journées trop longues, préjudiciables à tous les enfants, le sont plus encore aux enfants issus de familles les plus défavorisées et accroissent les inégalités.

 

L’intérêt des cinq jours

D’autre part, les enfants qui bénéficient de la semaine répartie sur quatre jours et demi, notamment lorsqu’ils proviennent de milieux défavorisés, bénéficient d’un encadrement sur cinq jours, ne sont pas livrés à eux-mêmes, suivent une éducation et un enseignement constants, bénéficient des services municipaux en permanence (restauration, infirmerie, assistantes sociales).

L’éducation étant un facteur de justice sociale pour peu que l’égalité des chances en garantisse    un fonctionnement harmonieux, la décision ne souffrait pas la moindre hésitation.

A Val-de-Reuil, les temps d’activité périscolaire (TAP) fonctionnent particulièrement bien, la ville y consacrant cette année encore des moyens substantiels pour proposer des activités – gratuites – de qualité (370 000 € à la charge de la ville). 70 % des écoliers y participent chaque jour. Ce dispositif repose sur le professionnalisme et le talent des intervenants, que ce soit les animateurs de la ville, les enseignants volontaires, les services municipaux, le conservatoire, les associations ou les intervenants indépendants.

L’enfance et la jeunesse à Val de Reuil

petite enfance crèches enfance jeunesse

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
L’éducation et la formation : une priorité de tous les instants

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

Nos actualités jeunesse

Prendre le temps d’apprendre !

L’association Réseaux d’Échanges Réciproques de Savoirs (RERS) et le service jeunesse de la Ville ont mis en place des temps ...
Lire La Suite…

La Mission Locale rolivaloise a remporté le cyclo-challenge !

Le tour des Missions Locales Normandes a été remporté par Val-de-Reuil ! Après deux semaines de pédalage, de joie et ...
Lire La Suite…

Les Clowns rolivalois font découvrir le Népal aux écoliers

L'équipe des Petites mains a démarré son tour des écoles ! Après avoir fait le tour du Népal l'an dernier, ...
Lire La Suite…

Cap sur le Zoo de la Flèche

La Ville de Val-de-Reuil en partenariat avec Planète Aventure organise une colonie apprenante au zoo de la Flèche (Sarthe) du ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

RESPONSABLE D’ACCUEIL COLLECTIF ÉDUCATIF DE MINEURS (H/F)

Cadre d'emploi : Positionné(e) dans l’organigramme de la Direction Enfance Jeunesse Éducation (DEJE), rattaché(e) au chef de service Péri/Extrascolaire (N+2) ...
Lire La Suite…

1000 MASQUES INCLUSIFS : FAIRE BARRAGE AU VIRUS SANS QUE LE MASQUE NE SOIT UNE BARRIÈRE

La Ville a remis 300 masques inclusifs aux enseignants, ATSEM, AVS, personnels de crèche, agents d’accueil municipaux et CCAS. Sept ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…

La musique au cœur des écoles !

Près de 300 enfants des écoles rolivaloises ont assisté à la représentation musicale « Où tu vas comme ça ? ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…

“Les Effusions” 3ème édition : c’est ce week-end !

Samedi 1er et dimanche 2 septembre plus de 20 évènements artistiques vous attendent sur l’Ile du Roi !
Depuis 3 ans de jeunes artistes , «Les Bourlingueurs», se retrouvent sur la bucolique Ile du Roi pour y créer un des plus attendus rendez-vous créatifs de la rentrée !

Hébergés par la compagnie Beau-Geste et La Factorie, depuis le début du mois d’août, 80 jeunes professionnels (architectes, comédiens, chercheurs, cuisiniers, danseurs, plasticiens, dramaturges, musiciens, scénographes, techniciens, cinéastes) travaillent en effet à construire un lieu onirique, de partage et d’échange, dans lequel le public est invité à déambuler pendant deux jours à l’issue de ces trois semaines de résidence.

«Les Bourlingueurs», comme ils se définissent eux-mêmes, «ce n’est pas un collectif homogène dominé par une seule esthétique mais au contraire une profusion d’équipes et de recherches singulières, un îlot ouvert à la jeune création qui accueille la naissance des aventures les plus variées»… les plus variées qui soient puisque ce ne sont pas moins de 9 pièces de théâtre, 2 spectacles de danse, 3 concerts, 2 expositions de peinture, 3 projections cinématographiques  et UN banquet extraordinaire, le samedi soir avec le public et les artistes, le tout dans une scénographie dé-coiffante qui sont programmées !

Un timing surprise

Volontairement tenu secret, le timing des spectacles ne sera dévoilé  qu’à l’ouverture de la billetterie, sur place,  le samedi 1er à 13h00.
Ce que l’on sait : le premier spectacle commencera samedi à 14h15, le service pour le banquet, artistes et public confondus, se fera  de 19h à 21h ; le dernier spectacle aura lieu vers 23h/minuit pour se poursuivre dans la nuit avec les concerts.
Le dimanche les spectacles auront lieu de 11h à 20h

Les Effusions 2018, le programme
Les Effusions 2018, le programme

Pour participer à cet évènement hors du temps

Réserver sur Internet (30€) :

https://www.helloasso.com/associations/collectif-les-bourlingueurs/evenements/les-effusions-3e-edition

Tarif préférentiel pour les habitants de l’Eure 10 €

Si vous habitez l’Eure (et uniquement) le tarif sera de 10€ en vous présentant à la billetterie sur place le samedi 1er à partir de 13h00 avec un justificatif de domicile.

Le clip du Festival

 

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Une nuit à sillonner les rues de la ville avec Marc-Antoine Jamet

Accompagnés de plusieurs élus et agents municipaux, le maire a de nouveau sillonné la ville une partie de la nuit dernière.  L’objectif ? Veiller à la tranquillité des habitants.

Ils étaient plus de 300 hier sur la pelouse de la piscine. Des jeunes, des moins jeunes, des familles entières venus profiter d’une belle soirée d’été autour du Grand Méchant Renard, un film d’animations projeté en plein air. La magie du festival Cin’été avait encore frappé !

Pendant ce temps, à quelques encablures de là, autres acteurs, autre ambiance : police municipale d’un côté, médiateurs de la ville de l’autre poursuivaient inlassablement leurs rondes sur la dalle et ses alentours, dans les parcs publics, les quartiers périphériques… Comme chaque soir, comme chaque nuit rolivaloise !

Au nom de la tranquillité !

Mais hier soir et une partie de la nuit, les Rolivalois encore dehors à cette heure tardive sont également tombés – au détour d’une rue, au sortir d’un garage ou au pied d’un immeuble – sur un autre petit groupe.

Cette nuit en effet, comme il le fait assez régulièrement, Marc-Antoine Jamet organisait une déambulation nocturne au cœur de la ville. Accompagné de plusieurs élus et agents municipaux, le maire avait un objectif  : préserver au maximum la tranquillité et la sécurité des habitants !

Constats et interventions

Du quartier du Mail au jardin sportif, de la Grosse Borne à la place des Quatre Saisons, en passant par la rue Grande et la rue Traversière… tous sont allés à la rencontre des petits groupes, réunis calmement ça et là ; ont constaté divers soucis d’éclairage public défaillants, de mobiliers urbains détériorés, de déchets amassés dans certaines rues…

Remettre en place un grillage plié, un panneau de rue tombé à terre, ramasser canettes et papiers en tout genre jetés à même le sol… c’est tout cela à la fois auquel s’est attelé le petit groupe, sans relâche.

Pour le reste, de nombreuses interventions sont programmées dans les jours à venir, que ce soit en termes d’éclairage public, de remise en état de mobilier ou encore de réparation des incivilités de certains habitants.

Au final, une conclusion s’impose :  c’est une nuit plutôt calme qu’a vécue Val-de-Reuil cette nuit. A la grande satisfaction de Marc-Antoine Jamet qui prévu de renouveler très bientôt cette opération nocturne. Une initiative particulièrement utile qui permet également d’avoir un autre regard sur la ville. (à lire également : la sécurité à Val de Reuil)

Nos articles concernant la sécurité à Val de Reuil

 

Conseil municipal - gestes barrières

Conseil municipal du 5 Octobre 2020

Retrouvez la retransmission en différé du Conseil municipal du 2 Juillet dernier L’organisation de la séance a pris en compte ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AGENT DE POLICE MUNICIPALE (H/F)

Cadre d'emploi : Fonctionnaire de catégorie C (Gardien de police ou Brigadier) Enjeux et Missions Placé(e) sous l’autorité du Maire ...
Lire La Suite…
Toute la journée, les agents multiplient les patrouilles à pied ou en voiture

La police municipale sur tous les fronts

Ils sont toute l’année en première ligne, de jour comme de nuit, du lundi au dimanche. En dépit du confinement, ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…

Vœux de Marc-Antoine Jamet et de la Municipalité le 16 Janvier 2020 à 18h30

Le 16 Janvier à 18h30 au Théâtre de l'Arsenal, Marc Antoine Jamet, Maire, et le Conseil municipal vous présenteront leurs ...
Lire La Suite…

Un nouveau commandant chez les pompiers

À l’occasion de la Sainte-Barbe, le capitaine John Drieu a confié le commandement du centre d’incendie et de secours Val-de-Reuil/Louviers ...
Lire La Suite…

 

Le repas partage 2018 : Un succès !

Vous étiez 994 pour ce repas partage 2018 ! En photos l’ambiance de ce moment de rassemblement rolivalois !

L’album photos

Repas Partage 2018

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

Val-de-Reuil accueille “les jardins de Blanche”

C’est au cours d’une rencontre avec les acteurs du territoire qu’a été présentée à l’Arsenal la nouvelle résidence de standing construite ces prochains mois à Val-de-Reuil. Bientôt aux Jardins de Blanche.

« Je voudrais vous parler d’une ville que vous ne connaissez pas encore, d’une ville que j’aime et que vous pouvez aimer. Dans cette ville, il y a les 3 principaux services de l’Etat, ; le 1er pôle industriel de l’Eure et sa plus grande usine ; le plus beau Théâtre de Normandie et une Halle d’athlétisme la plus moderne de la région. La sécurité est mieux assurée que dans toutes les autres de + de 10 000 habitants dans notre département. Dans cette ville, il y a un lycée souvent classé parmi les premiers, le plus grand CFA de l’Ouest français ».  

C’est de sa ville bien-sûr, Val-de-Reuil, dont Marc-Antoine Jamet faisait l’éloge ce mardi 12 juin, en ouverture de la rencontre « Sur notre territoire : quelle attractivité pour les entreprises et leurs collaborateurs ? ».

Comment inciter les cadres à habiter à Val-de-Reuil ?

Pour l’occasion, une centaine de chefs d’entreprises du territoire étaient réunis à l’Arsenal à l’invitation de la ville de Val-de-Reuil, de la société Amex et l’Agglomération Seine-Eure.

En toile de fond de cette rencontre : comment inciter les cadres des entreprises à s’installer sur le territoire, sur la ville ? « Ce n’est plus une question d’image de Val-de-Reuil, indiquait d’emblée Yann Ghafourzadeh, directeur d’Aptar. Aujourd’hui, c’est la qualité de l’offre de logements et les perspectives qu’on offre aux salariés qui les incitent à s’installer ici ».

Quant à Philippe Ivanes, directeur de Sanofi (où 65 % des salariés résident hors de l’agglomération), il en est convaincu : « beaucoup de salariés ignorent la qualité et la diversité des équipements, des services proposés à Val-de-Reuil ».

Bienvenue aux jardins de blanche

Marc-Antoine Jamet présentait mardi les besoins en habitat à combler en habitat
Marc-Antoine Jamet présentait mardi les besoins en habitat à combler en habitat

C’est pour répondre à cette forte attente en logements adaptés que la société Amex et la ville de Val-de-Reuil travaillent main dans la main depuis plusieurs années. Cette collaboration active a donné naissance à une résidence de standing, clé en main, dans la plus jeune commune de France : les jardins de Blanche devraient être livrés fin 2019.

Un petit paradis rolivalois

« Il s’agit d’une résidence de 22 villas avec un jardin privatif spacieux, située à la frontière avec la commune de Léry », indique Julien Dugnol, responsable développement de la société Amex.  « Conçue sur le modèle des grandes résidences de standing avec le concours d’un architecte et d’un paysagiste, elle forme un domaine privilégié à taille humaine, aux espaces clos et délimités mais à la fois ouverts sur l’exceptionnel environnement naturel alentour ».

Des maisons entre 118 m2 et 180 m2
Des maisons entre 118 m2 et 180 m2

Atout indéniable du projet, les futurs propriétaires pourront choisir le volume de leur villa, modulable : 3 ou 4 chambres, avec un séjour élargi, une suite parentale, un garage simple ou double…

Pour tout renseignement, www.lesjardinsdeblanche.fr ou 02 35 18 00 21.

Siloge : une nouvelle agence et une nouvelle résidence !  

Le bailleur social Siloge inaugurait vendredi les locaux de sa nouvelle agence, chaussée de la Voie Blanche, ainsi que le programme immobilier qui l’accompagne.

Oubliés les locaux de la place des Quatre Saisons ! Depuis quelques semaines, c’est au pied de la nouvelle résidence Voie Blanche, située chaussée de la Voie Blanche, que le bailleur social Siloge a ouvert son agence rolivaloise.

« L’agence Siloge de Val-de-Reuil gère aujourd’hui près de 2300 logements (NDLR : dont 420 dans la commune) contre 1600 il y a quelques années », soulignait d’emblée son président, Pierre Bibet, lors de l’inauguration. Autant dire que les locaux d’origine, implantés en cœur de ville, avaient atteint leurs limites.

De meilleures conditions d’accueil

Une agence fonctionnelle et confortable
Une agence fonctionnelle et confortable

Siloge a donc profité de la construction de son nouveau programme de logements pour y adjoindre, en rez de chaussée, son agence rolivaloise qui gère une partie du parc de l’Eure. Le 3e bailleur de la commune reçoit désormais les locataires dans des locaux spacieux, adaptés aux exigences actuelles, propices à la confidentialité et équipés d’un espace libre-service intégrant une borne interactive reliée au site internet du bailleur.

Pour mieux les accueillir, la Siloge a recruté deux agents supplémentaires pour épauler les huit salariés rolivalois déjà en poste.

 

Protection de l’environnement

Côté municipalité, la satisfaction est de mise : « Depuis 2012, nous travaillions ensemble sur ce projet immobilier qui répond totalement à notre objectif de mixité sociale », indiquait Catherine Duvallet, première adjointe au maire de Val-de-Reuil. De fait, la résidence Voie Blanche, composée de deux bâtiments d’architecture contemporaine, propose à la fois 10 appartements (6 T2 et 4 T3) en location gérés par la Siloge et 10 appartements privés en accession à la propriété.

S’il se distingue par ses hautes performances thermiques et ses équipements économes, le programme contribue ainsi à réduire les gaz à effets de serre et les charges des occupants. Quant aux logements, répartis sur deux étages, ils disposent tous d’un balcon spacieux et pour les locataires qui le souhaitent, d’une place de parking extérieure et d’une cave sur palier.

La résidence Raphaël sort de terre, route de Louviers

Les promoteurs se pressent aux portes de Val-de-Reuil. Parmi eux, GFI qui vient de lancer la construction d’une résidence de 36 appartements au dessus du lycée. Livraison dans un an.

Val-de-Reuil a atteint en 2017 un record dans le nombre de permis de construire délivrés ! Preuve d’une attractivité croissante, les investisseurs se pressent nombreux aux portes de la Ville. Des logements, privés pour la plupart, fleurissent dans plusieurs quartiers.

Parmi les dernières opérations, la Résidence Raphaël, programme de logements collectifs porté par GFI (filiale de Nexity) manifeste du retour de ce promoteur sur le territoire rolivalois, preuve s’il en est de sa satisfaction. Sa construction ayant débuté depuis quelques jours, cette résidence – située à deux pas du lycée Marc Bloch, au carrefour de la route de Louviers et de la chaussée de Ritterhude – accueillera 36 nouveaux foyers dans un peu moins d’un an.

Un programme rapidement vendu

En trois mois seulement, le promoteur privé a trouvé acquéreur pour chacun de ces appartements. Outre des primo-accédants qui occuperont leur logement, la plupart des propriétaires ont pu bénéficier des dispositions de la loi Pinel, assurant un avantage fiscal dès lors que le bien acheté est loué (sous conditions).

Pour la Ville de Val-de-Reuil, la résidence Raphaël – c’est le nom donné à ce petit programme collectif et qui explique son allure méditerranéenne – présente un atout de taille : elle propose une offre locative privée pour ces petits logements dont manque actuellement la commune et qui répondront aux besoins croissants des jeunes ou des seniors.

Les 24 T1 de 32 m2 et 11 T2 de 43 m2, répartis dans un bâtiment unique, permettront en effet d’élargir l’offre à destination des jeunes. Situé à quelques centaines de mètres des commerces, à proximité directe des transports publics, doté d’un ascenseur et totalement adapté aux personnes à mobilité réduite, ce programme s’inscrit comme une étape essentielle dans le parcours résidentiel des jeunes Rolivalois, avant de franchir le cap de l’accession à la propriété.

Onze mois de travaux et une nouvelle opération

Les travaux devraient durer un an environ
Les travaux devraient durer un an environ

La construction de ce nouveau programme vient tout juste de débuter. Onze mois de travaux étant nécessaires pour mener à bien cette opération, les premiers occupants s’installeront dans la résidence Raphaël au printemps 2019. En attendant, c’est une belle opportunité pour l’emploi local qu’offre ce chantier : plusieurs entreprises du secteur ont en effet été retenues pour réaliser les travaux.

Convaincu du potentiel de Val-de-Reuil, qui bénéficie d’une géographie privilégiée (au bord de l’A13, à moins d’une demie heure de Rouen et à deux pas de la zone économique la plus importante du département), d’une qualité et diversité d’équipements, GFI travaille, avec l’architecte Manuelle Gautrand, présidente de la société française d’architecture, à une nouvelle opération de 57 logements de même typologie, près de la Gare SNCF.

400 logements fin 2018

Notons par ailleurs que 400 maisons et appartements devraient avoir été livrés à Val-de-Reuil à la fin 2018. Pas un quartier ou presque n’échappe à ce mouvement : que ce soit le domaine des Noés, face au collège Pierre Mendès France, la chaussée du Parc à proximité de Léry, des lots à bâtir au Cavé, de coquettes maisons de ville voie Pythagore et voie Bachelière….

Nos derniers articles concernant le logement

rejoignez-nous

AGENT ADMINISTRATIF SERVICE LOGEMENT DU CCAS (H/F)

Cadre d'emploi : Adjoint administratif Enjeux et Missions Sous l’autorité du Directeur du CCAS, vous accueillez les administrés, identifiez la ...
Lire La Suite…
Conseil municipal

Conseil Municipal du 30 Septembre 2019

Ordre du jour Télécharger l'ordre du jour du Conseil Retransmission en différé du Conseil Municipal https://www.youtube.com/watch?v=1URBz-ZHq34&live=1 Jusqu’à présent nous utilisions ...
Lire La Suite…
Conseil municipal

Conseil municipal du 1er Juillet 2019

Ordre du jour Télécharger l'ordre du jour du Conseil Retransmission en différé du Conseil Municipal https://www.youtube.com/watch?v=uhfyqb1ICq8&live=1 Jusqu’à présent nous utilisions ...
Lire La Suite…
Conseil municipal

Conseil du 27 Mai 2019

Ordre du jour Télécharger l'ordre du jour du Conseil Retransmission en direct du Conseil Municipal Jusqu’à présent nous utilisions un ...
Lire La Suite…
Vincent Thiry (à gauche) est le futur propriétaire de la boulangerie

Comment peut-on être Rolivalois ?

Souvent on me demande pourquoi tant de gens veulent, désormais, acheter une maison et devenir propriétaires à Val-de-Reuil ? Nous ...
Lire La Suite…
Les jardins de Blanche, une résidence de standing de 22 villas

Val-de-Reuil accueille “les jardins de Blanche”

C'est au cours d'une rencontre avec les acteurs du territoire qu'a été présentée à l'Arsenal la nouvelle résidence de standing ...
Lire La Suite…
Inauguration de l'agence Siloge en présence de nombreuses personnalités

Siloge : une nouvelle agence et une nouvelle résidence !  

Le bailleur social Siloge inaugurait vendredi les locaux de sa nouvelle agence, chaussée de la Voie Blanche, ainsi que le ...
Lire La Suite…
La résidence Raphaël et ses 36 appartements

La résidence Raphaël sort de terre, route de Louviers

Les promoteurs se pressent aux portes de Val-de-Reuil. Parmi eux, GFI qui vient de lancer la construction d'une résidence de ...
Lire La Suite…
Plus de 700 personnes au théâtre de l'Arsenal hier soir

Salle comble pour des voeux mémorables !

Une foule immense assistait hier aux voeux de Marc-Antoine Jamet au théâtre de l’Arsenal. En plus d'être chaleureuse, la cérémonie ...
Lire La Suite…
Le développement de la ville se poursuit

2017 année record pour l’immobilier à Val de Reuil

C’est confirmé, 2017 sera une année record pour l'immobilier à Val-de-Reuil, probablement très en tête pour le département de l'Eure ...
Lire La Suite…

La Ministre du logement dans la dynamique de Val-de-Reuil

La Ministre du Logement et de l’Habitat Durable s’est longuement arrêtée à Val-de-Reuil le 20 janvier. L’occasion pour elle de ...
Lire La Suite…

La Ministre du Logement à Val-de-Reuil ce vendredi

Val-de-Reuil accueillera Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, ce vendredi 20 janvier toute la matinée. Plusieurs temps ...
Lire La Suite…

Heureux propriétaires !

Quatre maisons en accession à la propriété viennent tout juste d’être livrées rue des Troubadours. D’autres suivront dans les prochains ...
Lire La Suite…

Ouverture de la nouvelle gare de Val-de-Reuil : le long combat d’une décennie et demi qui s’achève

Le maire de Val-de-Reuil, Marc-Antoine Jamet, entouré d’élus et d'agents de la municipalité, accueillaient ce matin autour d’un café les ...
Lire La Suite…

Vente de terrains à Val-de-Reuil : un million d’euros pour la Ville

Au cours du Conseil municipal du 24 novembre 2015, la Ville de Val-de-Reuil a vendu plus de 100.000 m² de ...
Lire La Suite…

500 partenaires au Voeux de Marc-Antoine Jamet

10 priorités pour Val-de-Reuil, et un tour d'horizon de l'année à venir : l'intervention de Marc-Antoine Jamet devant les partenaires ...
Lire La Suite…
Quartier du Mail (suite) : Présentation cour des Mousquetaires du projet de restructuration par Eure-Habitat

Première étape du PNRU2 : Val-de-Reuil reçoit la Ministre en charge de la Politique de la Ville

Val-de-Reuil a été retenue parmi les 200 sites à « enjeu national » qui vont bénéficier du Nouveau Plan National ...
Lire La Suite…

Jamais deux sans trois : Val-de-Reuil parmi les 200 quartiers prioritaires du nouveau programme national de renouvellement urbain !

Il est des tournants qu'une Ville doit savoir prendre, qu'elle ne peut pas manquer qu'elle n'a pas le droit de ...
Lire La Suite…
Depuis le 1er octobre, Val-de-Reuil est intégré dans le dispositif dit « B2 » de la loi de défiscalisation en faveur de l'immobilier locatif

Immobilier : investir à Val-de-Reuil, à partir du 1er octobre, c’est encore plus facile et plus avantageux

Après que la Municipalité en a défendu le principe auprès de la Ministre du logement, Val-de-Reuil bénéficie depuis le 1er ...
Lire La Suite…
Depuis le 1er octobre, Val-de-Reuil est intégré dans le dispositif dit « B2 » de la loi de défiscalisation en faveur de l'immobilier locatif

A Val-de-Reuil, les primo-accédants à la propriété ne paieront plus que 5,5% de TVA

Depuis le 1er octobre, Val-de-Reuil est intégré dans le dispositif dit « B2 » de la loi de défiscalisation en ...
Lire La Suite…

Anymania, un incroyable chantier “participatif” !

Grâce au chantier participatif, la ferme découverte Anymania prend forme jour après jour au coeur de Val-de-Reuil. Vous souhaitez participer ? Les portes vous sont grandes ouvertes.

Pas de répit sur le chantier d’Anymania ! Six mois maintenant que l’immense espace naturel, blotti derrière le théâtre de l’Arsenal est transformé en véritable fourmilière. Objectif : donner vie d’ici un an à une ferme découverte unique en son genre, à deux pas du cœur de ville.

Pour cela, Marie-Morgane Trémollières, cheville ouvrière du projet, a mis en place un dispositif inédit : les chantiers participatifs.

Des Parisiens enthousiastes

Un groupe parisien sur le site cette semaine
Un groupe parisien sur le site cette semaine

Cette semaine, c’est un petit groupe parisien qui a posé ses valises à Val-de-Reuil pour participer à l’aventure. Gilles et Amel, tous deux éducateurs de prévention,  ont ainsi emmené quatre jeunes garçons de 14 et 15 ans. Pour eux, ce chantier est une aubaine. « C’est important d’apprendre à nos jeunes à donner d’eux-mêmes, à faire du bénévolat », indique Amel, heureuse de cette semaine de dépaysement à une heure seulement de Paris.

Une chose est sûre : Boubakar, Junior, Cherif et Massiré sont enchantés de leur séjour rolivalois. « On a installé des grillages, on a libéré des passages envahis par des branches… On est dans la nature et ça me plaît. C’est la première fois que je fais un truc pareil », confiait Boubakar, tout en donnant à manger aux trois cochons d’ores et déjà installés sur le site.

Les Rolivalois mobilisés

Les 10 hectares de terrain ont été défrichés
Les 10 hectares de terrain ont été défrichés

Comme eux, des dizaines de personnes se relaient depuis six mois sur le chantier d’Anymania, dont la transformation est, de jour en jour, plus impressionnante. « Nous recevons beaucoup de personnes de Val-de-Reuil mais aussi des institutions spécialisées (NDLR : institut médico-pédagogique le Moulin Vert par exemple)… Il y a une belle mobilisation ».

Un engouement qui fait chaud au cœur de Marie-Morgane Trémollières pour qui l’hiver a été particulièrement rude. « Les conditions météo nous ont fait prendre pas mal de retard. Il faut maintenant mettre le paquet ».

1500 arbres bientôt plantés

Après avoir défriché les 10 hectares envahis par les broussailles, avoir avoir abattu les nombreux arbres morts, les équipes de bénévoles se sont attaqués à la pose des clôtures. « Nous avons 750 poteaux à planter tout autour du site et 1600 sur la totalité du parc ».

Dans quelques semaines, tous les cheminements à l’intérieur de la ferme seront achevés et les 1500 nouveaux arbres plantés. « Dès lors, nous commencerons la construction des bâtiments ».

Aucun répit sur le chantier depuis 6 mois
Aucun répit sur le chantier depuis 6 mois

Autant dire que Marie-Morgane Trémollières a plus que jamais besoin de bénévoles pour l’aider dans cette tâche monumentale ! D’autant que les animaux commencent petit à petit à rejoindre le site. « Nous avons déjà 1 cochon corse et deux cochons vietnamiens sur le site et dans un mois arriveront 8 chèvres, 2 poneys nains, 2 boucs chamoisés, 2 alpagas et 1 lama ».

Comment participer ?

Et si vous aussi vous consacriez une heure, une journée ou une semaine de votre temps libre à participer à ce beau projet à la fois pédagogique, écologique et touristique ? En contrepartie, pour vous remercier de votre investissement, Anymania vous offrira « un pass annuel illimité à la ferme, dès son ouverture, pour 10 participations au chantier ».

N’hésitez pas à contacter Marie-Morgane Trémollières au 06 03 15 98 50 ou ferme@anymania.fr.

Ahmed : du Kenya à Val-de-Reuil !

Ahmed, volontaire kenyan de 22 ans
Ahmed, volontaire kenyan de 22 ans

Depuis quelques jours, Marie-Morgane Trémollières bénéficie d’une aide pour le moins précieuse. Ahmed, un Kenyan de 22 ans, vient en effet de rejoindre le chantier pour six mois dans le cadre d’un service volontaire international.

« C’est la première fois que je viens en Europe », confie Ahmed, ravi de participer au chantier. C’est très enrichissant ; j’apprends la langue, je suis utile à un projet et je vais pouvoir découvrir la France ».

Ahmed séjournera dans la famille de Marie-Morgane jusqu’en octobre. Et dès cet été, il sera rejoint par une autre volontaire : Alexandra, une jeune femme russe d’une vingtaine d’années qui passera deux mois sur le chantier.

Anymania, c’est quoi ?

La ferme découverte Anymania permettra de découvrir ou redécouvrir l’univers agricole. De très nombreux animaux y seront installés (basse-cour, chevaux en tout genre, animaux de la ferme…), en liberté, au contact les uns des autres. Ils pourront être approchés et caressés par les visiteurs qui le souhaitent.

Des visiteurs qui pourront également s’occuper des animaux, participer à la traite des vaches, à la tonte des moutons, à la fabrication de beurre, de pain, au filage de la laine…

Elle ouvrira ses portes en avril 2019 au cœur de Val-de-Reuil.

Le forum des métiers attire les foules

Affluence record hier au 4e forum des métiers, de l’emploi et de la formation : 4000 visiteurs sont venus à la rencontre des 160 exposants. 350 offres d’emploi étaient proposées.

Ils sont chaque année de plus en plus nombreux à répondre présents ! D’une cinquantaine d’exposants il y a quatre ans maintenant, ils étaient près de 160 ce jeudi au stade Jesse Owens pour le grand rendez-vous rolivalois de l’emploi.

Ce 4e forum des métiers, de l’emploi, de la formation mais aussi de l’orientation a tenu toutes ses promesses. Dès l’ouverture, le stade était littéralement pris d’assaut par des centaines de visiteurs, de tous âges, de tous profils, de tous horizons.

Nombreux postes à pourvoir

De nombreuses entreprises étaient venues avec des offres d'emploi
De nombreuses entreprises étaient venues avec des offres d’emploi

« C’est une aubaine d’avoir autant d’entreprises dans un même lieu », confie Valérie, une habitante de Saint-Pierre-du-Vauvray en recherche d’emploi, venue avec quelques CV. « Après tout, peut-être que ce sera ma chance aujourd’hui ». Et c’est bien là tout l’intérêt de ce rendez-vous.

En plus de permettre à chacun de découvrir les métiers du territoire, en plus de découvrir les formations pour y prétendre, la grande majorité des entreprises présentes hier disposaient de postes à pourvoir. « Au total, pas moins de 350 offres d’emploi étaient proposées sur ce forum », indique Géraldine Deliencourt, élue rolivaloise en charge de l’emploi, ravie du succès de ce rendez-vous.

Tous les secteurs d’activités

Bâtiment, sécurité, services à la personne, social, pharmacie, logistique, automobile, chimie, métiers du luxe, des espaces verts ou de la propreté, mais aussi agences d’interim… c’est une vaste palette d’activités et de métiers qui étaient proposées aux visiteurs au fil de la journée.

speed coaching avec NQT
speed coaching avec NQT

Et pour donner davantage de chance encore aux demandeurs d’emploi, l’association NQT (nos quartiers ont du talent), dont la mission est d’aider les jeunes diplômés à trouver un emploi, proposaient des speed coaching permettant à chacun de travailler leur entretien d’embauche avec des professionnels des entreprises.

Forum de l’orientation

2000 collégiens présents à Jesse Owens
2000 collégiens présents à Jesse Owens

Pour la première fois également cette année, le forum accueillait près de 2000 collégiens de 3e du territoire venus participer au forum de l’orientation. Un espace spécifique était dédié aux lycées, aux CFA et aux différentes formations qui pourraient intéresser les jeunes. Des ados qui ont également pu rencontrer de nombreuses entreprises et découvrir de nouveaux métiers.

Marc-Antoine Jamet n’a pas caché sa satisfaction devant le succès de ce rendez-vous. « Vous êtes de plus en plus nombreux, de plus en plus fidèles, de plus en plus actifs : merci ! Ce que vous faites n’est pas inutiles : le chômage recule sur notre territoire. Il a même baissé de 12 % chez les moins de 25 ans ». Et le maire de rappeler toutefois qu’à Val-de-Reuil, le chemin est encore long et que la ville – dont le service municipal de l’emploi mène une tâche colossale et multiplie les projets – a besoin de l’aide de tous.

Marc-Antoine Jamet, ravi du succès de ce forum
Marc-Antoine Jamet, ravi du succès de ce forum

« Nous sommes le premier pôle économique du département. Plus de 1000 emplois ont été créés en 2017 », insistait pour sa part Bernard Leroy, le président de l’Agglo seine-Eure, ravi de voir autant de monde à Val-de-Reuil ce jeudi.

Quant à la sous-préfète Anne Frackowiak-Jacobs, elle s’est laissée porter par le vent d’optimisme qui soufflait au stade Jesse Owens hier avant de rappeler le rôle fondamental des partenaires de l’emploi. « A nous de répondre à ce besoin qu’on forme les demandeurs d’emploi et les jeunes en priorité ».

démonstrations en tout genre ce jeudi 29 mars
démonstrations en tout genre ce jeudi 29 mars

Salle comble pour des voeux mémorables !

Une foule immense assistait hier aux voeux de Marc-Antoine Jamet au théâtre de l’Arsenal. En plus d’être chaleureuse, la cérémonie oscillait entre humour et gravité, ironie et sincérité, bilans et perspectives.

C’est un rituel qu’ils sont nombreux à ne pas vouloir manquer. Habitants, personnalités politiques, corps constitués, partenaires de la ville : tous s’étaient massés dans la grande salle de théâtre hier soir pour l’incontournable cérémonie des vœux du maire de Val-de-Reuil.

Accueillis par une compagnie de chant lyrique qui a littéralement subjugué l’assemblée, les quelque 700 invités étaient d’emblée mis dans l’ambiance de la soirée : chaleureuse et unique ! La suite des événements l’a confirmée !

Hervé Lofidi à l’honneur

Hervé Lofidi ovationné par le public
Hervé Lofidi ovationné par le public

À peine monté sur scène, Marc-Antoine Jamet s’éclipsait quelques minutes pour laisser place à un spectacle insolite : une retransmission expresse d’un combat de boxe ! Mais pas n’importe lequel ; celui qui, samedi soir, allait mener Hervé Lofidi, notre boxeur rolivalois, sur la plus haute marche du podium français. Il a en effet été sacré champion de France lourd-léger à l’issue de sa revanche contre Siril Makiadi sur le ring de Levallois Perret. Une retransmission qui a provoqué dans le public de l’Arsenal une explosion de joie et d’applaudissements lorsque notre boxeur a mis KO son adversaire.

Explosion plus intense encore quand Marc-Antoine Jamet a appelé sur scène notre « héros » rolivalois, qui n’aurait manqué, pour rien au monde, cette soirée des vœux 2018. Et c’est muni de sa ceinture de champion de France qu’Hervé Lofidi a été acclamé par l’assemblée avant de remercier sa ville pour son soutien sans faille.

Quand Fatima fait monter les larmes

Le témoignage de Fatima, petite fille syrienne
Le témoignage de Fatima, petite fille syrienne

Et quel plus beau message d’humanité et de fraternité que la scène qui allait suivre alors. Entre Marc-Antoine Jamet et Hervé Lofidi, se postait Fatima, cette petite Syrienne réfugiée à Val-de-Reuil, qui par ses mots poignants, racontant son histoire, a baigné le public d’émotion : « Je t’aime la France ; je t’aime Messieurs, dames » a conclu la petite fille sous une déferlante d’applaudissements.

Message d’humanité aussi porté par Marc-Antoine Jamet : « félicitons-nous des combats silencieux que nous remportons et que nous oublions de fêter. Tous les jours, nous avons de quoi nous réjouir ». Se réjouir de tous ces champions que la ville cultive, de ces hommes et ces femmes qui se mobilisent pour que la vie soit plus belle ici, à Val-de-Reuil.

 Val-de-Reuil se porte de mieux en mieux

Val-de-Reuil est devenue attractive
Val-de-Reuil est devenue attractive

La plus jeune commune de France est devenue attractive : tout le confirme. « Se rappelle t-on que depuis 18 ans, on n’augmente pas les impôts, qu’on rembourse la dette diminuée de moitié en presque deux décennies, que nos investissements sont colossaux… ? ».

Aujourd’hui, les chiffres parlent d’eux même. Jamais autant de permis de construire n’ont été délivrés qu’en 2017, les entreprises prospèrent : « Sanofi, en engageant 170 millions € devient la première fabrique mondiale de vaccins ; Hermès, au rond-point du Fantôme, marche sereinement vers les 200 emplois ; Orange va construire un second data center ; Soprema implante une start-up ultra innovante qui dévorera le bitume et le goudron pour le recycler en matériaux recyclables… » 

PMF : le combat n’est pas fini

Les combats de toute une ville
Les combats de toute une ville

Face à toutes ces victoires, la colère envers le Conseil départemental est encore plus grande ! « Avec la honteuse décision du Département de fermer PMF, nous avons perdu une bataille mais pas la guerre », soulignait Marc-Antoine Jamet faisant référence aux recours déposés devant la justice.

Le maire de Val-de-Reuil ne peut oublier ce jour de septembre 2015 où Sébastien Lecornu lui avait promis qu’il ne fermerait pas le collège rolivalois « Parce qu’ils préfèrent la gabegie et l’incompétence, la direction exclusivement masculine du département s’est enfoncée dans son incompétence », martelait-il avant d’adresser sa reconnaissance aux 36 maires de l’agglomération qui l’ont soutenu dans son combat pour sauver PMF.

Priorité à l’éducation

Loin de se laisser abattre par cette première défaite, le combat continue… Combat pour améliorer la ville et changer la vie. Combat pour l’éducation pour lequel les efforts sont constants. « Le programme 2018 est un des plus importants que nous ayons expérimentés » : travaux colossaux d’accessibilité et de sécurité (2 millions €), réhabilitations importantes à Coluche, Jean Moulin, Dominos, crèche du Pivollet, davantage de numériques dans les écoles…

L’Ilôt 14 arrive

salle archi-comble
salle archi-comble

Le combat, c’est aussi vers le commerce qu’il se tourne ! « On m’annonce les premières grues de l’Ilôt 14 fin 2018 ». Autre accélération en cette année 2018 : la future rénovation urbaine pour laquelle la ville a été retenue. La feuille de route est fixée : « Une nouvelle école des cerfs-volants, un nouveau gymnase Léo Lagrange, les quartiers du mail et du parc refaits, une liaison facilitée vers la gare et la reprise des délaissés de l’ANRU ».

Au final, pendant une bonne heure, Marc-Antoine Jamet aura réussi à emmener son auditoire sur les chemins de l’humour et de la gravité, de l’ironie et de la sincérité, des bilans et des perspectives.

Une place dans les métiers du luxe pour les Rolivalois

25 Rolivalois ont rejoint hier le village de l’institut des Métiers d’excellence à Clichy. Plusieurs d’entre eux pourraient bientôt intégrer une formation dans les métiers du luxe.

Village de l'IME : à la découverte des formations et métiers d'exception
Village de l’IME : à la découverte des formations et métiers d’exception

Bijouterie-joaillerie, maroquinerie, métiers de la mode, conseiller de vente, design… les métiers du luxe recrutent en France ! Pour les atteindre, diverses formations diplômantes sont proposées, pour tous les niveaux scolaires (du CAP au Master 2)

90 % des diplômés placés

Hier mardi 16 janvier, l’institut des métiers d’excellence LVMH ouvrait les portes de son village IME à Clichy sous Bois. Un salon ouvert aux élèves, aux parents, aux demandeurs d’emploi… Sa vocation ? Faire découvrir la vaste palette de formations aux métiers d’exception proposée par l’IME et ses 12 écoles partenaires. Fort d’un taux de réussite aux différentes formations (en alternance) de l’ordre de 96 %, l’IME est en effet largement reconnu sur le marché de luxe : 90 % des diplômés trouvent une place dans les différentes filières métiers.

Marc-Antoine Jamet a accueilli les Rolivalois avec les maires de Clichy et Montfermeil
Marc-Antoine Jamet a accueilli les Rolivalois avec les maires de Clichy et Montfermeil

25 Rolivalois étaient donc du voyage hier et ont pu pousser la porte de ce salon hors du commun où se côtoyaient une quarantaine de partenaires présentant les différents métiers, les différentes formations… Autant dire que le petit groupe est rentré à Val-de-Reuil en soirée, enchanté de cette journée, très productive et positive pour nombre d’entre eux.

Saloua et le design

Saloua (à droite) espère décrocher son ticket pour une formation en design
Saloua (à droite) espère décrocher son ticket pour une formation en design

Saloua, 28 ans, décoratrice au Maroc pendant quelques années, a un objectif depuis son arrivée en France : exercer sa profession initiale. Pour cela, elle a besoin d’une formation. « J’ai pu entrer en contact avec les responsables d’une formation de Design retals. Ils doivent me recontacter ces prochains jours mais je vais probablement pouvoir intégrer leur formation dès le mois de septembre ».

Hamidou décroche un entretien

Entretien dès ce mercredi pour Hamidou
Entretien dès ce mercredi pour Hamidou

Hamidou, 30 ans, a d’emblée pu décrocher un entretien téléphonique pour ce mercredi 17 janvier. « J’ai toujours rêvé de travailler dans les métiers du luxe. J’ai postulé à deux reprises déjà mais ça n’a pas abouti ». Cette fois, après un contact direct avec les équipes de recrutement de la formation qu’il vise, l’issue pourrait être différente. « De cet entretien, pourrait découler mon entrée dans une école dès septembre, en alternance ».

Autant dire qu’Hamidou était sur un petit nuage hier soir, au retour de Clichy et attendait impatiemment cet appel téléphonique qui pourrait bientôt changer sa vie.

David chez les Compagnons du Devoir.

David a choisi les Compagnons du Devoir. Nouveau contact ce week-end
David a choisi les Compagnons du Devoir. Nouveau contact ce week-end

Changer sa vie… c’est aussi le sentiment que David, 40 ans, avait au retour du village de l’IME hier. « Ancien intermittent, je voulais me convertir dans la maroquinerie. J’ai eu un contact formidable avec les compagnons du devoir pour un CAP sur un ou deux ans ». Dès ce week-end, David participera aux journées portes ouvertes en région parisienne, dans l’espoir de faire partie des futurs apprentis.

Guido : un profil qui séduit

Les recruteurs attendent le CV de Guido
Les recruteurs attendent le CV de Guido

Quant à Guido, 25 ans, il a pu profiter de nombreux conseils pour peaufiner son CV, sur la manière de bien appréhender un entretien de recrutement. “Ils m’ont dit que j’avais un profil intéressant dans la vente et me demandent de leur renvoyer mon CV dès que je l’aurais corrigé”. Pour lui aussi, cette journée aura été exceptionnelle.

Au final, tous les participants ou presque ont su saisir cette formidable opportunité de pénétrer dans ce village de l’IME. Nous les suivrons au fil des semaines et des mois pour connaître l’avancée de leur projet !

2018 : une année riche et un combat qui continue !

C’est devant une salle comble, au collège PMF, que Marc-Antoine Jamet a présenté ses voeux à la communauté éducative. Une cérémonie au cours de laquelle plusieurs annonces importantes ont été faites. Petit tour d’horizon.

Marc-Antoine Jamet a présenté ses voeux devant 200 personnes hier soir
Marc-Antoine Jamet a présenté ses voeux devant 200 personnes hier soir

Difficile pour Marc-Antoine Jamet, comme pour les quelques 200 invités, de masquer leur émotion ce jeudi 11 janvier au collège Pierre Mendès France. Quelques semaines seulement après la décision du conseil départemental de fermer l’établissement rolivalois, le maire de Val-de-Reuil avait choisi de présenter ses vœux à la communauté éducative dans ces lieux mêmes, symbole du combat pour l’éducation et de la résistance contre « l’injustice» et « l’obstination irrationnelle ».

Émotion d’autant plus forte qu’on fêtait justement hier le 111e anniversaire de la naissance de celui qui fut le plus jeune président de conseil général de France, le plus jeune ministre… « Que le plus jeune d’aujourd’hui détruise ce que le plus jeune d’hier a créé… c’est l’ironie de l’histoire », glissait avec amertume Marc-Antoine Jamet, en référence à Sébastien Lecornu, artisan de la fermeture du collège PMF.

Pour votre mobilisation : merci !

Emotion toute particulière au collège PMF pour cette cérémonie 2018
Émotion toute particulière au collège PMF pour cette cérémonie 2018

D’emblée donc, le maire donnait le ton, remerciant chaleureusement toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisés autour de ce combat pour l’éducation : parents, enseignants, principal du Collège PMF mais aussi maires de toute l’agglo, élus de Val-de-Reuil… Sans oublier Jean-Jacques Coquelet, conseiller départemental qui a défendu ardemment ce collège « avec les valeurs de raison, vérité et progrès ».

Pour Marc-Antoine Jamet, pas question de baisser les bras : « Le service public doit se déployer dans les quartiers de grande pauvreté… Nous engageons un recours en justice : j’espère qu’il sera fructueux ».

Si l’Éducation est mise à mal par le département, à Val-de-Reuil, tout est mis en œuvre pour que le meilleur soit donné aux petits Rolivalois et leurs familles. Ainsi, alors que s’ouvre ces prochaines semaines une concertation locale autour de l’organisation des rythmes scolaires à la rentrée prochaine, Marc-Antoine Jamet n’a pas caché son souhait de maintenir la semaine de classe à quatre jours et demi. « Le système actuel a trouvé sa vitesse de croisière ; les familles sont satisfaites. En supprimant le mercredi, nous ferions disparaître 21 jours d’école ; ce qui, à mon sens, serait préjudiciable aux enfants ». Réponse dans les prochaines semaines à l’issue de la concertation.

Cascade de projets et de travaux à l’horizon

De nombreux projets, de nombreux travaux à l'horizon
De nombreux projets, de nombreux travaux à l’horizon

L’année qui débute sera par ailleurs riche en nouveautés, en chantiers, en investissements. A commencer par le dédoublement de cinq nouvelles classes à la rentrée de septembre. « C’est un véritable défi technique, avoue Marc-Antoine Jamet. Cela exige du travail et une grande concertation entre le monde de la mairie et celui de l’école ».

Côté travaux, un vaste plan de sécurisation des établissements sera mis en oeuvre cet été (alarme anti-intrusion, vidéophones, filtres sur vitres…) pour un montant total de 500 000 € ; des travaux d’accessibilité et d’accueil seront menés dans différents établissements (Jean Moulin, Dominos, Pivollet…) entre février et cet été ; la réfection du parvis de Léon Blum et de ses abords sera lancée dans le courant de l’année. Enfin, pour ce qui est de l’école des Cerfs Volants qui doit être reconstruite dans le cadre du futur programme national de renouvellement urbain, « nous nous orientons vers la réalisation d’une nouvelle école à l’ouest de la plaine de Jeux et non sur site».

Côté équipements enfin, la ville poursuit cette année le développement du numérique dans toutes les écoles (tablettes, écrans…).

“Une terre d’innovations”

Jean-Mary Le Chanony a salué le travail de ses équipes
Jean-Mary Le Chanony a salué le travail de ses équipes

Pour tous ces mots, pour tous ces projets, pour toutes ces actions, Jean-Mary Le Chanony a tenu à remercier chaleureusement Marc-Antoine Jamet.  L’inspecteur de l’Education Nationale de la circonscription de Val-de-Reuil n’a ensuite pas manqué de rappeler le contexte difficile de ce début 2018, “les événements douloureux que nous venons de vivre”, “les inquiétudes liées à la fermeture de PMF”… avant de saluer le travail réalisé par la communauté éducative de la circonscription. “Bravo pour ces actions concertées pour le bien-être de l’élève sur l’ensemble de son parcours scolaire, de la maternelle au lycée”.

Jean-Mary Le Chanony a tenu à rappeler à quel point la circonscription était “une terre d’innovations. Nous pouvons en être fiers. Innover, c’est oser !”

Autant de messages finalement passés hier soir qui ne peuvent que réchauffer les coeurs des équipes éducatives, meurtris ces dernières semaines, ces derniers mois par ce combat de tous les instants pour que vive le collège PMF. Soyons en sûrs : aujourd’hui, tout n’est pas fini !

2017 année record pour l’immobilier à Val de Reuil

C’est confirmé, 2017 sera une année record pour l’immobilier à Val-de-Reuil, probablement très en tête pour le département de l’Eure.

Le développement de la ville se poursuit
Le développement de la ville se poursuit

Les permis déposés représentent un total de 59.184m², soit 9.000m² de plus que notre précédent record de 2007.

L’activité économique en pointe
Xcrusher, chez Sopréma, à Val-de-Reuil, sera un bâtiment à "énergie positive" faisant appel à la géothermie, à des ruches, et des technologies de pointe respectueuses de l'environnement
Photo du projet du Cabinet d’architecte Robinson pour X-Crusher

Dans la montée de l’immobilier rolivalois, l’activité représente 35.248m², on note entre autres, le bâtiment Linkcity, la 2ème tranche du data center Orange (voir la présentation du data center) , 5 permis pour Sanofi représentant 2.600m²), l’extension du bâtiment de fabrication de macarons d’Auzou et l’arrivée d’une start-up « x crusher » Soprema si innovante qu’elle devrait faire parler.Et qui sera un bâtiment à “énergie positive” faisant appel à la géothermie et permettant des prises de chargements électriques pour les véhicules des salariés. 4 ruches sont installées et tout est prévu pour rendre leur usine la plus «verte» possible (Projet du Cabinet d’architectes Robinson).

Le logement en flèche

Énorme percée du logement à Val de Reuil avec 19.895m² (record absolu) pour 177 logements (tranche 1/2 d’Altitude, tranche 1 de la Comminière, 13 maisons Amex Courtine, 15 maisons Amex Bachelière, 14 maisons Amex Clos Guillaume et 82 pour 3 permis Amex au nord de la Ville dont une résidence de luxe.

Dans la mesure où le rythme de vente est soutenu à Val-de-Reuil, la tendance devrait se confirmer en 2018 avec 275 logements (tranche 2, 3, 4 de la Comminière, tranche 3 d’Altitude, tranche 2 voie Bachelière dont 3 maisons COMEPOS, tranche 2 et 3 du Parc et, la tranche 2 Mon Veto.

Les commerces et l’artisanat : pas en reste !

La partie commerce avec 3.741m² confirme la pression dans ce domaine et l’attente de l’ilot 14. En témoignent l’extension du centre commercial des Falaises mais également la concession Citroën/Opel DUBREUIL ou la boulangerie des Noës.

60 minutes pour s’évader !

Un an maintenant que « Time Block » a pris ses quartiers à Val-de-Reuil. Depuis, l’unique « Live Escape Game » de l’Eure propose une aventure unique, à vivre à plusieurs !

Time Block - 60 minutes pour s'évader
Time Block – 60 minutes pour s’évader

Le concept fait fureur aux quatre coins de France ! Les jeux d’évasion grandeur nature, autrement appelés « Live Escape Games » fleurissent dans toutes les grandes villes de l’hexagone… Partout, le principe est le même : vous et votre équipe disposez d’une heure pour vous échapper d’une pièce où vous êtes enfermés. Comment ? En résolvant des énigmes grandeur nature ! Pas besoin d’user de ses muscles pour s’en sortir… un seul maître-mot : réfléchir ensemble !

un seul maître-mot : réfléchir ensemble !

Dans l’Eure, les Live Escape Games sont encore des perles rares ! Il n’en existe en fait qu’un seul… et c’est à Val-de-Reuil qu’il a ouvert ses portes l’an passé. « Le lieu était stratégique et mûrement réfléchi», confient Aurore Peeters et Arnaud Egot, les deux associés de ce projet. «Nous sommes au bord de l’A13, entre Rouen et la région parisienne, à la croisée de plusieurs villes et au cœur d’une très grande zone d’activités économiques ». Aucun souci de stationnement pour les joueurs, des restaurants et pubs à deux pas de Time Block, tout est fait ici pour faciliter la vie des clients venus de tous horizons !

Du hangar initial qu’ils ont investi courant 2016 ne reste plus aujourd’hui que l’emballage. A l’intérieur, c’est un royaume du jeu unique en son genre qu’il ont créé. « Nous avons d’abord ouvert une première salle baptisée The Time machine », indique Aurore Peeters. Un voyage en quête d’une machine à remonter dans le temps qui a disparu. À charge pour les joueurs de mettre la main sur elle ! « Ils ont 60 mn pour sauver l’humanité ». Forts du succès de cette première salle, la petite équipe de Time Block vient tout juste de créer une deuxième salle : La légende des cités d’or, référence au célèbre dessin animé. Dans un décor de musée d’Amérique latine, les joueurs devront retrouver le professeur Jones, disparu depuis 6 mois… en 60 minutes seulement !

Pour novices comme pour spécialistes

Amoureux des jeux de rôles de très longue date, les deux associés ont eux-mêmes inventé les différents scénarios, élaboré eux-mêmes les énigmes… qu’ils livrent à la sagacité de leurs clients de plus en plus nombreux, de plus en plus éclectiques. Car si certains joueurs sont de véritables spécialistes de telles expériences et prennent le jeu très au sérieux, d’autres viennent simplement passer un bon moment entre amis.

« Le live Escape Game s’adresse vraiment à tout le monde, pourvu que les joueurs se soient constitués en équipes de 3 à 6 personnes », précise Arnaud Egot.

Envie de tester les énigmes de Time Block ?
Le lieu est ouvert du mardi au dimanche de 10h30 à 23h30.
Réservations obligatoires sur www.timeblock.fr.
Tarifs : 80 € par équipe en heures creuses / 100 € en heures pleines.
* 11 voie du Testelet à Val-de-Reuil
Voir les avis sur Timeblock sur Tripadvisor

Les entreprises aussi

L’équipe de Time Block s’est aussi spécialisée dans le « team building ». De nombreuses entreprises font appel à leurs services pour favoriser le travail et la cohésion d’équipe, resserrer les liens entre collaborateurs… « Nous travaillons avec des partenaires extérieurs pour proposer, dans nos locaux ou ailleurs, des prestations sur mesure ». En plus de la privatisation du Live espace Game, ils proposent des séances de jeux de rôle, des initiations théâtrales, de la magie, des ateliers de bien-être, de dessins ; autour du travailler ensemble… « Notre localisation géographique est un énorme atout pour ce genre de prestations », confie Aurore Peeters.

Sanofi investit 170 millions d’€ à Val-de-Reuil

Une nouvelle unité de production de vaccins contre la grippe se construit chez Sanofi à Val-de-Reuil. Opérationnelle en 2022, elle renforcera la position de leader mondial de l’entreprise en vaccins contre la grippe saisonnière. 

Première pierre du futur site
Première pierre du futur site

Sanofi, un des leaders mondiaux dans l’approvisionnement des vaccins contre la grippe saisonnière, investit 170 millions d’euros pour l’agrandissement de son site de production de vaccins de Val de Reuil. Une nouvelle unité qui lui permettra d’augmenter l’approvisionnement de VaxigripTetra® jusqu’à 70 pays sur six continents. 

« La grippe représente toujours un enjeu majeur de santé publique dans le monde, entraînant de graves complications, des hospitalisations et des décès, en particulier pour certaines personnes à haut risque », a déclaré David Loew, Vice-Président Exécutif de Sanofi et Responsable de Sanofi Pasteur. « En tant que leader mondial des vaccins contre la grippe, cet agrandissement renforce la capacité de Sanofi Pasteur dans sa lutte contre ce problème de santé publique sous-estimé. »

Seul producteur de vaccin anti-grippal en France

« Ce projet combine l’expertise de nos collaborateurs avec notre savoir-faire industriel de pointe, et illustre notre engagement à fournir des solutions d’excellence », a indiqué Philippe Luscan, Vice-Président Exécutif, Affaires industrielles mondiales de Sanofi.« Notre investissement souligne la volonté de Sanofi de renforcer notre puissance industrielle en France, avec un centre majeur de production de vaccins contre la grippe dédié aux marchés mondiaux. »

La nouvelle installation de Val de Reuil sera le seul site de ce type en France, Sanofi Pasteur étant le seul producteur de vaccin antigrippal dans le pays.

Cet investissement représente l’une des grandes dépenses réalisées par Sanofi ces dernières années pour améliorer et augmenter ses capacités de production de vaccins en France, aux États-Unis et au Mexique.

Le groupe prévoit que l’agrandissement sera achevé d’ici à 2021, sous réserve de l’obtention de l’approbation des autorités sanitaires compétentes, et commencera à produire des vaccins dans cette nouvelle unité en 2022.

Début de la production en 2022
Début de la production en 2022

Zoom sur le site de production

Le site de Val de Reuil est leader mondial dans la production de vaccins contre la grippe. Créé en 1973 en Normandie, il couvre toutes les étapes de la fabrication de vaccins : la production d’antigène, la formulation, les différentes phases de la préparation pharmaceutique (remplissage, inspection et conditionnement) et les contrôles de qualité.

Le site comprend également la plate-forme logistique internationale de distribution des vaccins de Sanofi Pasteur, d’où sont expédiées chaque année dans le monde entier environ 900 millions de doses de vaccin.

900 millions de doses de vaccins par an
900 millions de doses de vaccins par an

La grippe : une infection virale très répandue

La grippe saisonnière est une infection virale aigüe provoquée par les virus grippaux. Elle se propage facilement d’une personne à l’autre et circule à travers le monde tout au long de l’année. La grippe saisonnière se caractérise par l’apparition brutale d’une forte fièvre, de toux (généralement sèche), de céphalées, de douleurs musculaires et articulaires, de malaise général, de maux de gorge et d’écoulement nasal. La toux peut être grave et durer jusqu’à 2 semaines et plus.

La plupart des sujets guérissent en une semaine sans avoir besoin de traitement médical. Mais la grippe peut entraîner des complications graves ou même la mort chez les personnes à haut risque. Le plus haut risque de complications concerne les femmes enceintes, les enfants de 6 à 59 mois, les personnes âgées et les individus de tout âge présentant certaines affections chroniques, telles que le diabète, le VIH/sida, l’asthme, ou des cardiopathies ou pneumopathies chroniques.

D’après les estimations de l’OMS, le taux d’attaque annuel de la grippe est estimé à 5-10% chez l’adulte et à 20-30% chez l’enfant. Au niveau mondial, ces épidémies annuelles sont responsables d’environ 3 à 5 millions de cas de maladies graves, et 250 000 à 500 000 décès.

Quatre sites de production dans le monde

Sanofi Pasteur produit chaque année 200 millions de doses de vaccin contre la grippe saisonnière sur ses quatre sites : Swiftwater (Pennsylvanie, États-Unis), Val de Reuil (France), Ocoyoacac (Mexique) et Shenzhen (Chine). Les vaccins contre la grippe saisonnière de Sanofi Pasteur sont homologués et distribués dans plus de 150 pays. Plus de 3,5 milliards de doses de vaccins contre la grippe saisonnière de Sanofi Pasteur ont été distribuées dans le monde au cours des 60 dernières années.

Anymania, une ferme-découverte au coeur de Val-de-Reuil

Val-de-Reuil abritera bientôt, à deux pas du cœur de ville, une ferme découverte hors du commun. Pour sa construction lancée le mois prochain, un chantier participatif est proposé à tous.

Une centaine d’animaux seront rassemblés à l’intérieur de la ferme découverte qui s’étendra sur 10 hectares

Les plaisirs de la ferme au beau milieu de la ville : voilà ce qui attend les Rolivalois ces prochains mois. Chevaux, vaches, chèvres, moutons, cochons… une centaine d’animaux de la ferme s’installeront dans leur nouveau nid douillet – un terrain de 10 hectares situé derrière le théâtre de l’Arsenal – d’ici avril 2019 : bienvenue chez Anymania !

De la traite des vaches à la tonte des moutons

A mi-chemin entre ferme pédagogique et parc animalier, la future ferme-découverte devrait faire le bonheur des petits comme des grands. Chacun pourra y découvrir (ou redécouvrir) l’univers agricole. « Nous y proposerons de nombreux ateliers participatifs : les visiteurs pourront s’occuper des animaux, participer à la traite des vaches, la tonte des moutons, la fabrication de beurre et de pain, le filage de la laine… », indique Marie-Morgane Trémollières, initiatrice de ce projet hors du commun.

Marc-Antoine Jamet (à droite) a été séduit par le projet

Depuis deux ans maintenant, la ville de Val-de-Reuil accompagne la jeune femme, âgée de 27 ans, pour donner vie à sa ferme. « C’est un projet parfait, confie Marc-Antoine Jamet, séduit par le concept. Non seulement, il apporte une pierre supplémentaire à l’offre en divertissements, loisirs et environnement que propose notre ville mais il donnera en plus un nouveau but de promenade aux habitants tout en favorisant le développement durable et en apportant une autre vision de l’animal que celle de Biotropica ».

Au coeur de la vie rolivaloise

Autre atout fondamental d’Anymania : sa localisation, à deux pas du cœur de ville. Située face au quartier du Mail, derrière le théâtre de l’Arsenal et le parc de jeux Toukyland, au bord de la rivière Eure… la ferme découverte fera véritablement partie du quotidien des Rolivalois.

« Installer ma ferme dans une zone rurbaine est une chance extraordinaire », précise Marie-Morgane Trémollières qui a bien l’intention d’intégrer les habitants de toutes générations dans ce projet, de fédérer les écoles, les centres de loisirs du territoire…

Priorité aux animaux en difficulté !

A l’intérieur de la ferme, les pensionnaires seront tous bichonnés : élevés en liberté, au contact les uns des autres, nourris à la demande, ils pourront être approchés et caressés par les visiteurs s’ils le souhaitent…

« C’était le principe même de notre projet : que les animaux se sentent bien et qu’il y ait une vraie interaction avec les visiteurs », souligne la jeune femme, tout en insistant sur le fait que la plupart des  animaux d’Anymania auront été recueillis par l’association Les Ailes d’Anymania, structure porteuse du projet. “Notre volonté est de sensibiliser à la diversité : on donnera la priorité à des animaux qui ont eu moins de chances dans la vie”. 

La diversité, c’est aussi le leitmotiv de Marie-Morgane Trémollières dans le domaine de l’emploi. Dès l’ouverture de sa ferme en avril 2019, quatre personnes y seront salariées : “80 % de notre personnel sera en situation de handicap”. 

Un grand chantier participatif

En attendant ce grand jour d’avril 2019, la jeune femme lance un appel à toutes les bonnes volontés. L’aménagement de la ferme débute ces prochaines semaines et prendra la forme – très actuelle – d’un chantier participatif. “A la fois pour des raisons économiques car il nous était impossible de financer un chantier traditionnel mais aussi parce qu’Anymania répond aux principes de l’économie sociale et solidaire”. 

Marie-Morgane Trémollières espère donc mobiliser un maximum de bénévoles autour de ce chantier d’un an et demi. Des bénévoles qu’Anymania a bien l’intention de récompenser à leur juste valeur. “Après 10 participations au chantier, les bénévoles se verront remettre un pass annuel illimité à la ferme dès son ouverture”. 

Le chantier participatif sera découpé en plusieurs phases :

Novembre / décembre 2017 : nettoyage de la forêt et du terrain, clôture du site, plantation de haies

Décembre 2017 à mars 2018 : gros oeuvre

Mars à mai 2018 : construction des bâtiments

Juin 2018 à avril 2019 : aménagement de la ferme découverte (allées, parkings, abris…)

“Les enfants pourront également participer à des ateliers pour fabriquer et décorer les petits abris des animaux”. 

Vous aussi, vous souhaitez participer au chantier ? Contactez d’ores et déjà Marie-Morgane Trémollières à ferme@anymania.fr ou au 06 03 15 98 50. 

Toutes les informations sur le flyer ci-dessous :
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/10/Flyer-Chantier.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Val-de-Reuil lauréate catégorie innovation

La Ville de Val-de-Reuil a été retenue pour faire partie du « Club ANRU+ » en étant lauréate du volet « Innover ».

Dispositif d’accompagnement renforcé sur l’innovation et l’investissement économique, le « Club ANRU+ » réunira les lauréats des volets « Innover » et « Investir », les collectivités d’ores et déjà accompagnées par le PIA « Ville durable et solidaire » ainsi que leurs partenaires, mais aussi 24 des 74 candidats à l’AMI « ANRU+ ».

Val de Reuil lauréate de l'appel à projet ANRU+ Innover Val de Reuil lauréate de l’appel à projet ANRU+ Innover

Ce sont au total plus de 60 collectivités du NPNRU qui intégreront ce Club et ses groupes de travail thématiques (développement économique, urbanisme éphémère, économie circulaire, performance énergétique, mobilité, approche égalitaire de l’urbanisme, santé, diversification fonctionnelle…). Ils bénéficieront de temps collectifs d’expertise, d’échanges, de réflexions, pour accompagner la réalisation des opérations d’innovation et d’investissement privé, et enrichir la culture de l’innovation dans le renouvellement urbain. Lire sur le site l’Agence Nationale pour la rénovation urbaine

[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/07/Com_Presse_Laureats_ANRU-_06-07-2017.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Le raid de tous les défis !

177 km à pied autour du golfe du Morbihan : c’est le défi qu’ont relevé 5 des 13 coureurs de l’association Pleine Form qui participaient le week-end dernier à  l’Ultra Marin Raid golfe du Morbihan. Les autres ont choisi 29 km de marche nordique et 36 km de raid. 

Ils ont représenté Val de Reuil lors du raid ultra-marin du Morbihan
Ils ont représenté Val de Reuil lors du raid ultra-marin du Morbihan

37 heures et demi de marche sans jamais fermer les yeux ! Sylvie Gallet, Fabien Bance et Gérard Lebègue (36 heures) se souviendront longtemps de l’Ultra Marin Raid Golfe du Morbihan et ses 177 km à avaler sur leurs deux pieds !

Licenciés de l’association rolivaloise Pleine Form*, les trois sportifs s’étaient lancés dans cette aventure de l’extrême avec deux autres amis du club : Philippe Leleu et Jean-Claude Plichet que de terribles ampoules ont malheureusement contraints à l’abandon.

Du vendredi soir au dimanche matin

« C’était notre première participation », indique Sylvie Gallet, présidente de l’association, ravie de cette expérience inédite. « Nous avons pris le départ du port de Vannes vendredi soir à 18h pour arriver dimanche matin au même endroit ».

à l'arrivée après 37 heures sans répit !
à l’arrivée après 37 heures sans répit !

37 heures sans le moindre répit, sans la moindre sieste… « On ne savait pas comment nous arriverions à gérer le sommeil au-delà de 24 heures. Finalement, nous avons bien tenu le coup ».

Pour y parvenir, le petit groupe s’était soumis à une préparation particulièrement rigoureuse, depuis plusieurs mois. « Nous avons beaucoup marché et couru en forêt de Bord, par temps ensoleillé pour essayer de reproduire les conditions du Morbihan ; sans oublier la préparation alimentaire pour certains d’entre nous », précise la présidente.

Des paysages exceptionnels

Autant d’efforts que la joyeuse troupe ne regrette pas aujourd’hui. Car en plus de l’incroyable défi sportif qu’ils ont relevé, les ultra-trailers rolivalois se sont délectés de paysages exceptionnels. « C’était magnifique ; je n’oublierai pas ces sentiers côtiers sauvages, ces couleurs extraordinaires la nuit ».

Une préparation rigoureuse mais le bonheur de découvrir des odeurs, des paysages, même de nuit !
Une préparation rigoureuse mais le bonheur de découvrir des odeurs, des paysages, même de nuit !
Des paysages qui ont tout autant séduit le reste de la troupe. D’autres sportifs rolivalois avaient en effet choisi de participer, à leur façon, à ce raid unique en son genre :

  • Nathalie Normois et Chantal Choët ont pris le départ des 29 km de marche nordique.
  • Christine Levasseur, Micheline & Christian Vallée et Jean-Paul Roix se sont attaqués à la ronde des Douaniers: les 36 km de raid à travers le golfe.

*L’association Pleine Form est active depuis 30 ans à Val-de-Reuil. Dédiée au multisports, elle propose non seulement de la musculation, du renforcement musculaire mais aussi du taï chi, de la course à pied, de la marche… Elle compte aujourd’hui 85 adhérents. club.pleineform@laposte.net

Vous êtes sans connexion