Étiquette : rétrospective 2018

Marché de Noël – Décembre 2018 – L’album photos

Retrouvez notre album photos du marché de Noël 2018 !

Notre album photos du Marché de Noël 2018

Marché De Noël – Décembre 2018

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank
Partagez :

Un colis gourmand offert à chaque Senior rolivalois

Les 800 Seniors rolivalois viennent de recevoir leur traditionnel colis de Noël. Une initiative placée sous le signe de la convivialité pendant deux jours à la maison de la jeunesse et des associations. 

Lier convivialité et générosité… c’est le pari que fait chaque année la municipalité de Val-de-Reuil en offrant à ses Aînés leur incontournable colis de Noël. Un panier gourmand composé d’un repas complet de fête pour chacun, complété par des petits présents ; sans oublier la traditionnelle rose pour toutes les dames.

Ils étaient 800, les 13 et 14 décembre, à pousser la porte de la Maison de la Jeunesse et des Associations où les attendaient le maire et son épouse ainsi que les élus du conseil municipal, tous mobilisés pour leur offrir leur colis et partager avec eux ce moment chaleureux.

Des Seniors heureux

Parmi les nombreux convives, Joëlle, une retraitée de 75 ans, très attachée à son cadeau de fin d’année. « Ca fait vraiment plaisir de recevoir ce colis chaque année ; c’est toujours un panier garni de grande qualité, avec des mets très variés ».

Son amie Eliane, 65 ans, découvre quant à elle cette initiative. « Je ne suis concernée que depuis cette année et je trouve cela vraiment sympathique. On a de la chance ici à Val-de-Reuil car ce n’est plus si courant d’offrir des colis».

Les deux amies n’ont pas non plus boudé leur plaisir à partager plusieurs heures de convivialité à la MJA où la remise des colis avait lieu pour la première fois (elle était jusqu’alors organisée à la résidence Espages).

Ambiance baroque à la MJA

Pour cette occasion exceptionnelle, l’équipement municipal avait revêtu ses plus beaux habits baroques tandis que les animations s’y succédaient sans répit. Au menu de ces deux jours de fête : démonstrations de danse, rencontres intergénérationnelles entre la chorale proposée à l’Espages pour tous les Seniors rolivalois et les enfants de l’école Louise Michel venus entonner quelques mélodies pour leurs aînés, animations musicales au rythme de l’orchestre Floo Flock’N Lounge et dégustations de gourmandises en tout genre…

Toutes les images de ces deux jours d’animations

Remise Des Colis Aux 800 Seniors – Noël 2018

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

 

Partagez :

Nos apprentis ont un “immense” talent !

Marion Jouen et Armand Chéron, deux apprentis du CFA de Val-de-Reuil, ont décroché la médaille d’excellence aux olympiades nationales des métiers la semaine dernière. Rencontre avec nos deux jeunes talents. 

Ils étaient quatre… Quatre jeunes, passionnés par la boucherie, l’art floral, la pâtisserie ou la mécanique… Quatre apprentis du CFA rolivalois qualifiés pour se confronter à 600 de leurs camarades venus de toute la France ! A Caen, pendant deux jours et demi (du 29 novembre au 1erdécembre), ils ont vécu au rythme fou des olympiades nationales des métiers. Une compétition nationale à l’issue de laquelle deux d’entre eux ont été récompensés : Armand Chéron (boucherie) et Marion Jouen (art floral) y ont tous deux décroché la médaille d’excellence.

Des mois de préparation

Marion Jouen ou le talent pour l'art floral
Marion Jouen ou le talent pour l’art floral

« Il y avait une très grosse pression », confie Marion (19 ans), heureuse de son résultat et satisfaite du travail qu’elle a réalisée au fil des neuf épreuves qui l’attendaient pendant les deux jours et demi de compétition. Quant à Armand (20 ans), c’est plutôt détendu qu’il s’est soumis à chacune des épreuves. « Même si 16h40 de compétition en deux jours et demi, c’est très fatigant ».

Comme leurs deux autres camarades rolivalois, nos deux médaillés avaient consacré énormément de temps à la préparation de ces olympiades. Marion, qui a obtenu son BP en juin et quitté le CFA depuis (elle travaille aujourd’hui chez un fleuriste à Isneauville), est revenue à plusieurs reprises à Val-de-Reuil pour préparer les épreuves où elle a pu bénéficier des précieux conseils de Charline Pritscaloff, meilleure ouvrier de France.

Armand estime également avoir été bien préparé à cette compétition très sélective. «Ça a été un énorme investissement : il m’a fallu deux mois de préparation en dehors de mon temps de travail pour être prêt aux Olympiades ».

La boucherie, une passion pour Armand Cheron
La boucherie, une passion pour Armand Cheron

Avant sa médaille d’excellence, Armand (titulaire d’un CAP et d’un BP boucherie) avait déjà brillé lors d’autres compétitions tout aussi prestigieuses : le jeune boucher, qui travaille actuellement avec son père à Elbeuf, avait décroché une 5eplace, exceptionnelle, au concours du Meilleur Apprenti de France ! Alors qu’il fait actuellement ses premiers pas en charcuterie (il vient de débuter un CAP), souhaitons-lui qu’il suive un chemin tout aussi couronné de succès et de talents !

Bravo à tous les deux mais aussi à Kathleen Molière (pâtisserie) et Jordan Durecu (technologie automobile) dont le talent leur a permis de se hisser jusqu’aux finales nationales des olympiades des métiers !

 

Partagez :

L’écoquartier des Noés décroche la très convoitée Equerre d’Argent – « aménagement urbain et paysager »

Depuis sa construction, l’écoquartier des Noés est salué tous azimuts ! Il vient à nouveau de remporter un prix national cette semaine: l’Équerre d’argent «catégorie aménagement urbain et paysager».

Un plébiscite ! L’écoquartier des Noés, construit en 2016 à Val-de-Reuil sur les Rives de l’Eure, n’en finit pas de séduire et de fasciner. Premier écoquartier à avoir été labellisé en Normandie, ce programme de 98 logements bioclimatiques, chauffés au bois, à budget maîtrisé; complété d’une écocrèche, de parcelles de culture bio… a toujours fait figure de pionnier et de modèle du genre. A tel point qu’Emmanuelle Cosse, la Ministre du Logement, était venue l’inaugurer en personne début 2017.

Soucieux d’inventer aujourd’hui l’habitat de demain, Marc-Antoine Jamet et son équipe – associés au bailleur Siloge – ont eu l’immense fierté, pour ce projet, de travailler main dans la main avec Philippe Madec, architecte connu et reconnu, pionnier de l’habitat éco-responsable.

Un prix prestigieux

Dans les milieux avertis comme auprès du grand public, cet éco-village unique en son genre ne passe pas inaperçu. Preuve en est le nouveau prix, prestigieux, remporté le 26 novembre  : l’Equerre d’Argent, dans la catégorie « aménagement urbain et paysager ».

Considéré comme le Goncourt de l’Architecture, ce trophée d’exception a été remis à Philippe Madec, son architecte qui a œuvré pour le compte de la Siloge, et Marc-Antoine Jamet, lors d’une cérémonie organisée dans les locaux du conseil économique, social et environnemental (Cese) à Paris.  Vingt-cinq projets – réalisés pour certains par les plus grands architectes du moment – avaient été sélectionnés à travers la France entière (cinq dans la catégorie « aménagement urbain et paysager ») et étaient en lice pour ces Equerres d’Argent 2018.

Une kyrielle de prix

Après le grand prix de la ville durable, le « green solutions awards », après le grand prix de l’aménagement / construction en zones inondables, cette Equerre d’Argent est donc une nouvelle consécration pour l’écoquartier.

Organisé par les publications professionnelles le Moniteur et AMC, ce trophée national est une démonstration supplémentaire de la place de choix qu’occupe désormais Val-de-Reuil dans le paysage architectural et urbanistique français. Quelle fierté de remporter ce trophée exceptionnel où concourrait parmi d’autres Jean Nouvel, l’un des plus architectes les plus influents, à la fois bâtisseur du Louvre d’Abu Dabi, du musée du Quai Branly ou encore du Dentsu Building à Tokyo… !

La compétition s’annonçait particulièrement rude mais Val-de-Reuil, qui a su, au fil des années, faire preuve d’audace et d’inventivité pour se transformer, qui a su s’appuyer sur de nombreux architectes de renom, croyait en ses chances. Le Petit Poucet des Villes de France avait raison d’y croire : le jury, composé notamment d’éminents architectes, présidé par Bernard Plattner (architecte vainqueur de l’Equerre d’Argent 2017 avec le Palais de Justice de Paris), a couronné notre ville.

Et quel plus bel éloge que l’hommage rendu par ce jury à l’Ecoquartier des Noés qui, selon eux, « apporte une réponse à l’urgence écologique et à la nécessité sociale ».

En attendant les Victoires !

 L’écoquartier aura-t-il le même succès aux Victoires du Paysage, équivalent des Victoires de la Musique, où il est nominé parmi 67 projets à travers la France ? Le palmarès sera dévoilé le 6 décembre.

Nos articles concernant le Quartier des Noés

La halle, construite au coeur de l'écoquartier, pourra accueillir divers événements, animations..

La halle voit le jour au coeur de l’écoquartier

Les travaux de construction de la halle, au cœur de l’écoquartier, seront achevés courant octobre. Ce nouvel espace public de ...
Lire La Suite…
L'écoquartier a remporté l'Equerre d'argent "catégorie aménagement urbain et paysager"

L’écoquartier des Noés décroche la très convoitée Equerre d’Argent – « aménagement urbain et paysager »

Depuis sa construction, l'écoquartier des Noés est salué tous azimuts ! Il vient à nouveau de remporter un prix national ...
Lire La Suite…

Les Victoires du Paysage pour l’écoquartier des Noés ?

Vous connaissez les Victoires de la Musique ? Et bien voici, dans un autre domaine, les Victoires du Paysage ! Cerise sur ...
Lire La Suite…
L'asinobus à Val-de-Reuil

Vous connaissez l’asinobus ?

Qu’est-ce que l’asinobus ? L’asinobus est un dispositif d’éco-mobilité identifiable à un ramassage scolaire. Les enfants sont récupérés par un ...
Lire La Suite…
L'écocrèche des Noés

Bienvenue à la crèche des Noés

Première rentrée à l’écocrèche des Noés ! La toute nouvelle crèche municipale, installée dans l’écoquartier, accueille ses premiers occupants depuis lundi ...
Lire La Suite…

La Ministre du Logement à Val-de-Reuil ce vendredi

Val-de-Reuil accueillera Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, ce vendredi 20 janvier toute la matinée. Plusieurs temps ...
Lire La Suite…

Portes ouvertes à l’éco-quartier des Noés

Ce vendredi et ce samedi, Habitat Coopératif de Normandie, en partenariat avec la Ville de Val-de-Reuil, vous propose deux journées ...
Lire La Suite…
projet d'écoquartier Les Noés

Lancement du chantier de l’Eco-quartier

La Ville de Val-de-Reuil et la SILOGE, bailleur social, se sont associées pour proposer aussi bien à des Rolivalois qu’à ...
Lire La Suite…

Brevet et Baccalauréat : félicitations à la promotion 2018 !

Avec le mois de novembre est venu le temps de la traditionnelle remise des diplômes, fruit de longues années de travail pour les collégiens et les lycéens. Petit tour d’horizon des résultats de la promotion 2018 à Val-de-Reuil.

Collège Alphonse Allais : 95,95 % de réussite !

Grande satisfaction pour tous, anciens collégiens, parents et toute l’équipe administrative et enseignante du collège Alphonse Allais vendredi 17 novembre. La promotion 2018  du Diplôme National du Brevet (DNB)  a en effet été exceptionnelle ! D’un point de vue comportemental, comme le soulignait la principale Estelle Morin, mais aussi des résultats avec 95,95% d’admis, alors que le taux de réussite dans le département de l’Eure a été de 86,36 % !

Une cérémonie où se succédaient nominations et applaudissements de parents très fiers venus en nombre récupérer le premier diplôme de leurs enfants. A noter que 81,69% des admis ont décroché une mention dont 35% de très bien, 22,54% de bien et 23,94% d’assez bien.

Lycée Marc Bloch : 19,91 de moyenne pour le major de la promotion !

La semaine suivante c’est la joie des retrouvailles qui imprimait l’ambiance au lycée Marc Bloch. Six mois sans se voir… L’occasion de cette remise du diplôme du Baccalauréat, et du dossier scolaire de l’élève depuis le Cours préparatoire, a permis à chacun de prendre des nouvelles de ses anciens camarades, permis de faire des comparaisons entre les différentes facs, les différents cursus, de revoir ses photos portraits de primaire. Elle a surtout permis d’applaudir à tout rompre les 28 lauréats de la mention très bien pendant la cérémonie organisée à cet effet par le proviseur Joël Garnier et toute  l’équipe pédagogique.

La série Générale a en effet obtenu 93,25 % de réussite (91,10% en moyenne au niveau national) et la série technologique 82,25%. Sur 201 admis, 84 bacheliers ont été reçus avec mention :  28 assez bien, 28 bien et 28 très bien. Félicitations particulières au 3 premiers qui ont obtenu leur diplôme avec plus de 19 de moyenne dont le major de la promotion Adrien Sarg (photo ci-dessus), en série ES, avec 19,91 !

Marc-Antoine Jamet à la dernière promotion du collège Pierre Mendès France : Que chacun d’entre-vous réussisse !

Ambiance solennelle et empreinte d’émotion  un peu plus tard au collège Alphonse Allais qui a accueilli la remise du DNB de la dernière promotion du collège Pierre Mendès France (fermé en juin sur décision du Conseil départemental) devant une assistance très nombreuse. Sur 67 inscrits à l’épreuve, 47 ont été reçus dont 30 avec mention (12 assez bien, 10 bien et 8 très bien).

Marc-Antoine Jamet, maire de la ville, a félicité enseignants, parents  et élèves, prodiguant à ces derniers quelques conseils : « J’espère que vous continuerez ce travail…Vous avez franchi un grand pas. Ce Brevet est une petite feuille mais un grand pas pour vos familles et j’en suis fier pour vous et pour Val-de-Reuil ».  Et d’ajouter « Je suis triste aussi car ce Brevet ne vous est pas remis dans votre collège de proximité…c’était plus d’intérêt général et d’éducation dans le quartier… On a fermé PMF, c’est dommage !  Mais je vais vous dire, je suis surtout heureux et je laisse ma tristesse de côté car ce qui compte pour moi et c’est le plus important : que chacun de vous réussisse ! »

L’enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil

petite enfance crèches enfance jeunesse

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
L’éducation et la formation : une priorité de tous les instants

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

Nos actualités jeunesse

Prendre le temps d’apprendre !

L’association Réseaux d’Échanges Réciproques de Savoirs (RERS) et le service jeunesse de la Ville ont mis en place des temps ...
Lire La Suite…

La Mission Locale rolivaloise a remporté le cyclo-challenge !

Le tour des Missions Locales Normandes a été remporté par Val-de-Reuil ! Après deux semaines de pédalage, de joie et ...
Lire La Suite…

Les Clowns rolivalois font découvrir le Népal aux écoliers

L'équipe des Petites mains a démarré son tour des écoles ! Après avoir fait le tour du Népal l'an dernier, ...
Lire La Suite…

Cap sur le Zoo de la Flèche

La Ville de Val-de-Reuil en partenariat avec Planète Aventure organise une colonie apprenante au zoo de la Flèche (Sarthe) du ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

RESPONSABLE D’ACCUEIL COLLECTIF ÉDUCATIF DE MINEURS (H/F)

Cadre d'emploi : Positionné(e) dans l’organigramme de la Direction Enfance Jeunesse Éducation (DEJE), rattaché(e) au chef de service Péri/Extrascolaire (N+2) ...
Lire La Suite…

1000 MASQUES INCLUSIFS : FAIRE BARRAGE AU VIRUS SANS QUE LE MASQUE NE SOIT UNE BARRIÈRE

La Ville a remis 300 masques inclusifs aux enseignants, ATSEM, AVS, personnels de crèche, agents d’accueil municipaux et CCAS. Sept ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…

La musique au cœur des écoles !

Près de 300 enfants des écoles rolivaloises ont assisté à la représentation musicale « Où tu vas comme ça ? ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…

Quand la cantine voit bon, bio et local

À la cantine chaque midi, on met les petits plats dans les grands pour les écoliers rolivalois ! Produits locaux, repas bio, découverte de nouveaux goûts, chasse au gaspi… autant d’ingrédients grâce à qui ce petit monde peut savourer les plaisirs de (bien) manger à la cantine. Pour réussir ce défi, c’est un vrai travail d’équipe qui s’organise en coulisses : de la commission qui choisit les menus aux cuisiniers qui concoctent les repas, en passant par les « dames de la cantine » sans qui rien ne serait possible et les partenaires mobilisés sur les animations… Petit tour d’horizon.

Dossier spécial Restauration municipale – Décembre 2018 – Janvier 2019 Val de Reuil_Infos n°10

 

Les informations concernant l’enfance et la jeunesse

nbsp;

petite enfance crèches enfance jeunesse

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
L’éducation et la formation : une priorité de tous les instants

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

Les actualités concernant l’enfance et la jeunesse

nbsp;

Prendre le temps d’apprendre !

L’association Réseaux d’Échanges Réciproques de Savoirs (RERS) et le service jeunesse de la Ville ont mis en place des temps ...
Lire La Suite…

La Mission Locale rolivaloise a remporté le cyclo-challenge !

Le tour des Missions Locales Normandes a été remporté par Val-de-Reuil ! Après deux semaines de pédalage, de joie et ...
Lire La Suite…

Les Clowns rolivalois font découvrir le Népal aux écoliers

L'équipe des Petites mains a démarré son tour des écoles ! Après avoir fait le tour du Népal l'an dernier, ...
Lire La Suite…

Cap sur le Zoo de la Flèche

La Ville de Val-de-Reuil en partenariat avec Planète Aventure organise une colonie apprenante au zoo de la Flèche (Sarthe) du ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

RESPONSABLE D’ACCUEIL COLLECTIF ÉDUCATIF DE MINEURS (H/F)

Cadre d'emploi : Positionné(e) dans l’organigramme de la Direction Enfance Jeunesse Éducation (DEJE), rattaché(e) au chef de service Péri/Extrascolaire (N+2) ...
Lire La Suite…

1000 MASQUES INCLUSIFS : FAIRE BARRAGE AU VIRUS SANS QUE LE MASQUE NE SOIT UNE BARRIÈRE

La Ville a remis 300 masques inclusifs aux enseignants, ATSEM, AVS, personnels de crèche, agents d’accueil municipaux et CCAS. Sept ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…

La musique au cœur des écoles !

Près de 300 enfants des écoles rolivaloises ont assisté à la représentation musicale « Où tu vas comme ça ? ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…

Maire de Famille

L’hiver commence. Le temps est gris. Il pleut sur Paris. Le parc des expositions de la porte de Versailles n’a jamais été un endroit folichon. Sous les nuages de novembre, il est carrément sinistre. Ses pavillons de plastique, de plexi et de parpaings, regroupés au hasard, ressemblent aux bâtiments d’une zone industrielle ratée. On peut douter qu’un architecte se soit un jour penché sur leur silhouette déglinguée. Le tout ne déparerait pas un paysage post stalinien. Aujourd’hui le béton murmure. Une foule morose se hâte à la recherche d’un abri. Peu de femmes, beaucoup de cheveux blancs, des accents. Les Maires de France sont en congrès. Je suis avec eux.

Le Président de la République ayant fait savoir qu’il était empêché, le Premier ministre doit parler. En politique, Édouard Philippe n’est pas un champignon poussé après la pluie. Une ville, il sait ce que c’est. Au Havre, il a appris. Théoriquement. Pourtant les collègues n’attendent rien de bon de cet après-midi. Un discours pour dire que rien ne va changer ? À quoi bon ! Les conversations sont uniformément désabusées. Ça grogne. Ça se plaint. Ça maugrée. Les collègues qui démissionnent : ceux qui sont fatigués, ceux qui sont découragés, ceux qui perdent pied. Le « métier » n’est plus ce qu’il était.

Marc-Antoine Jamet Maire de Val-de-Reuil
Marc-Antoine Jamet Maire de Val-de-Reuil

Les Maires veulent être aimés. Ils ne sont plus respectés. Les figures républicaines sont dépassées. Gambetta, Jules Ferry, Clemenceau, revenez. Ils sont devenus fous ! Sans l’écharpe, point de reconnaissance. Avec ce n’est guère mieux : « dépêchez-vous ne nous marier, on a prévu une célébration yoga juste après ». Dans les campagnes, dans les petites villes, les Maires n’ont pas choisi de se présenter pour la centaine d’euros que leur rapporte leur indemnité. Le mauvais mousseux leur fait mal au ventre. Comme à tout le monde. Peut-être y sont-ils allés avec un peu d’orgueil, une pincée d’ambition, un petite envie de gloriole, mais, le plus souvent, c’est le goût du collectif, de l’intérêt général, du service public qui les a motivés. Travailler pour les autres, rendre au pays ce qu’il vous a donné, mettre ses compétences et ses idées à disposition d’une commune et la développer. Existe-t-il de plus belle vocation, de mission plus utile ?

Construire une école est un bonheur. Refaire un gymnase est une joie. Transformer un quartier est un défi. Il n’y a pas de travaux ennuyeux ou facile quand il s’agit de moderniser ou d’améliorer. Cyrano, probablement pas le meilleur des gestionnaires, le disait élégamment : « c’est encore plus beau quand c’est difficile ! ». Alors, à tous les collègues, un seul conseil. À tous les maux, un seul remède. Retroussons les manches et allons de l’avant. Pour les habitants.

Alors, bien sûr, les derniers mois ont été rudes. L’impression de ne pas être écouté, de ne pas être considéré, est venue mettre du sel sur des plaies plus anciennes. La montée des agglomérations, trop grandes, trop lointaines, trop techniciennes, sans la moindre responsabilité réelle devant les citoyens, a accéléré le suicide des municipalités. La fin du cumul des mandats a éloigné les députés des réalités et les élus locaux des responsabilités. Les dotations diminuent. Les sujets, la circulation, l’environnement, les jeunes, la culture, sont de plus en plus compliqués. Il devient difficile de construire, d’entretenir ou de réparer un gymnase, une école, une route un cimetière. Dans les Palais Nationaux, les communes, et ce n’est pas d’hier, ne sont plus des priorités. Ce qui a fait le pays, son histoire, sa géographie, sa singularité, est en train de disparaître. La fin  des beffrois et des clochers est programmée. Nos repères disparaissent dans le grand flou uniforme et mondialisé.

Alors on pourrait jeter l’éponge et tout arrêter. Ce n’est pas dans mes gênes. Ce n’est pas dans ma personnalité. J’aime l’optimisme et la volonté. Pas d’états d’âme quand on est au service de la collectivité. On n’en a pas le droit. On n’en a pas le temps. Les nouveaux médias éloignent des habitants ? Il faut donner à tous votre adresse internet, communiquer sur twitter, apprivoiser cette « nouvelle convivialité ». L’esprit de citoyenneté disparaît ? Il faut faire le tour des écoles et voir les petits élèves, à l’invitation de leur institutrice se lever, aller à la rencontre des associations, distribuer médailles et trophées. L’argent vient à manquer ? Il faut aller le chercher là où il est : dans le privé, à l’intercommunalité, dans les crédits exceptionnels comme l’ANRU qui va encore transformer Val-de-Reuil au cours des cinq prochaines années. Le nombre des unions ne cesse de chuter ? Il faut en faire, en mairie, les plus belles des cérémonies. On doute de sa propre utilité ? Il y a assez à faire, par soi-même parfois, dans la sécurité et la propreté, pour ne pas musarder. Les grands projets sont durs à monter ? Occupez-vous en bouchant les trous et en effaçant les tags ou les graffitis. Le manque emploi est le cancer qui ronge la cité ?  N’abandonnez rien, ni le stage pour la jeune fille timide, ni la recommandation pour celui qui roule des biscottos, votre sourire pour les investisseurs et votre disponibilité pour les chefs d’entreprise. La fonction publique est un repoussoir ? Ce n’est pas vrai. Il y a des équipes jeunes, talentueuses, capables.

Construire une école est un bonheur. Refaire un gymnase est une joie. Transformer un quartier est un défi. Il n’y a pas de travaux ennuyeux ou facile quand il s’agit de moderniser ou d’améliorer. Cyrano, probablement pas le meilleur des gestionnaires, le disait élégamment : « c’est encore plus beau quand c’est difficile ! ». Alors, à tous les collègues, un seul conseil. À tous les maux, un seul remède. Retroussons les manches et allons de l’avant. Pour les habitants. Et puis comme toute peine mérite salaire, quand une grand-mère nous salue, avec émotion, ou un enfant nous reconnait, en confiance, rappelonsnous qu’il n’y a pas de plus belle récompense, de plus grand honneur. Je suis un maire de famille. C’est ainsi que je sers Val-de-Reuil.

Marc-Antoine JAMET
Maire de Val-de-Reuil.

 

L’éditorial

 

Voie de l’Epargne : les travaux dans les starting-blocks

Alors que les travaux de transformation de la voie de l’Epargne débutent ces prochains jours, Marc-Antoine Jamet a rencontré  les habitants du quartier samedi matin pour leur présenter le chantier. D’ici 3 mois, ce secteur sera plus sûr, plus agréable, plus fonctionnel. Explications.

Une vingtaine d'habitants sont venus à la rencontre du maire samedi matin devant l'école Léon Blum
Une vingtaine d’habitants sont venus à la rencontre du maire samedi matin devant l’école Léon Blum

Plus que quelques tout petits mois de patience pour les riverains comme les écoliers de Léon Blum… Dès le printemps, la voie de l’Epargne dévoilera son nouveau visage. En attendant, les engins de chantier s’apprêtent à investir les lieux pour cette cure de jouvence tant attendue.

Une vingtaine d’habitants avaient fait le déplacement samedi matin pour connaître l’ensemble des aménagements prévus dans leur rue, faire part de leurs interrogations et espoirs. Une heure durant, Marc-Antoine Jamet, accompagnés des élus et des responsables municipaux, a échangé avec eux autour de cette problématique.

Première bonne nouvelle : la chaussée tout entière depuis la chaussée du Village jusqu’à la voie des Quatre Acres (une rue également refaite jusqu’à la route des Sablons) mais aussi les trottoirs des deux côtés de la rue seront totalement remis à neuf. Dès le début du printemps, piétons et automobilistes pourront y circuler en toute sécurité.

Deuxième bonne nouvelle : le stationnement va sensiblement s’étoffer dans ce quartier résidentiel. « Nous allons créer 20 places supplémentaires en épis, pour répondre aux besoins croissants de l’ensemble des riverains », indiquait le maire devant l’assemblée.

Troisième bonne nouvelle : priorité à la sécurité ! Pour dissuader les automobilistes trop pressés, un plateau surélevé sera aménagé au croisement avec l’allée Pique Sou et un mini-giratoire créé à l’angle des voies de l’Epargne et des Quatre Acres. De nouvelles caméras de vidéo-vigilance sont également prévues dans ce quartier tandis que l’éclairage public sera intensifié, au niveau des passages piétons notamment.

Pas question enfin de redonner une nouvelle vie à cette rue sans réhabiliter le parvis mitoyen de l’école Léon Blum où minéral et végétal y cohabiteront en parfaite harmonie. Que ce soit sur la voie de l’Epargne ou sur le parvis Léon Blum, 25 arbres de grande taille seront plantés (arbres de Judée et poiriers) au total. Enfin, deux jeux pour les petits seront installés sur l’espace vert au niveau de l’allée Pique Sou.

Démarrage des travaux le 26 novembre !

Travaux : les cinq sens de la Voie de l’Orée

Marc-Antoine Jamet a rencontré samedi les riverains de la future voie de l’Orée en cours d’aménagement L’occasion de leur expliquer les tenants et les aboutissants du projet ; de dissiper leurs craintes. Car tout ici a été conçu pour améliorer le cadre de vie des habitants. Explications.  

Rares sont les automobilistes qui empruntent aujourd’hui la voie de l’Orée. Si ce n’est bien-sûr ceux qui travaillent au Data Center d’EDF ou d’Orange, dans les entreprises Cera ou Altix. Pourtant, cette voie sans issue qui part de la chaussée du Vexin et prend fin quelques centaines de mètres plus loin, sera bientôt un axe privilégié de Val-de-Reuil.

Depuis le mois d’octobre, ouvriers et engins de chantier ont investi les lieux. L’objectif ? Prolonger la route sur 1,5 kilomètre pour rejoindre d’abord la chaussée de Ritterhude (au niveau du stade Jesse Owens) et atteindre ensuite la chaussée de la Voie Blanche. Dans le même temps, une nouvelle voie sera créée jusqu’au cimetière.

« Nous allons enfin proposer un accès digne, calme et apaisé au cimetière ; créer un ralentisseur au sommet de la Voie Blanche et une alternative à l’avenue des Falaises… Le tout en développant un large espace de voie verte paysagère », promettait Marc-Antoine Jamet à la cinquantaine de riverains réunis samedi matin au sein même du chantier au dessus de la chaussée de Ritterhude.

1 – Désengorger l’avenue des Falaises

Le maire a d’emblée mis en avant l’un des atouts majeurs de cette nouvelle voie : réduire les embouteillages sur l’avenue des Falaises (seul axe majeur permettant aujourd’hui de traverser Val-de-Reuil d’Est en Ouest) en « supprimant 5 à 10 % du trafic qui, à eux seuls, génèrent 100 % des embouteillages». 

D’ici le printemps, les automobilistes pourront donc emprunter la voie de l’Orée pour rejoindre Val-de-Reuil, Léry ou Poses, depuis la chaussée du Vexin jusqu’à la Voie Blanche.

Un trafic qui restera toutefois limité compte tenu de la configuration de la voie: la chaussée (interdite aux poids-lourds) y sera effet étroite, la vitesse limitée à 50 km/h avec plusieurs plateaux surélevés au fil du trajet tandis qu’un accent particulier mis sur les équipements (nouveaux luminaires, mobilier urbain…). « Nous avons privilégié les luminaires bas pour éviter les rassemblements autour de cette voie et préserver la tranquillité des habitants », signalait le maire durant la rencontre.

2 – Relier le cimetière et la forêt

«Enfin, nous pourrons nous rendre au cimetière depuis la ville». Marc-Antoine Jamet reconnaît qu’aujourd’hui, il n’est pas question de se satisfaire de l’accès très compliqué au cimetière rolivalois, depuis trop longtemps coupé de la ville.

La chaussée de Ritterhude prolongée derrière le stade pour rejoindre le cimetière
La chaussée de Ritterhude prolongée derrière le stade pour rejoindre le cimetière

La future voie de l’Orée se raccordera bientôt à la chaussée de Ritterhude, au-dessus du complexe sportif ; à l’endroit même où verra le jour une nouvelle voie menant directement au cimetière. Nul doute que cet aménagement, complété par un giratoire pour sécuriser le croisement, sera accueilli avec soulagement par les familles souhaitant se rendre au cimetière.

3- Voie Blanche : stop à la vitesse !

Un giratoire paysager cassera la vitesse en haut de la voie blanche
Un giratoire paysager cassera la vitesse en haut de la voie blanche

Le constat est sans appel : les automobilistes roulent encore trop vite sur la chaussée de la Voie Blanche pourtant traversée par de nombreux piétons. Régulièrement d’ailleurs, la police municipale y verbalise les conducteurs trop pressés.

Bientôt, la vitesse ne sera plus ici qu’un mauvais souvenir : un nouveau giratoire paysager sera aménagé début 2019 à l’entrée de Val-de-Reuil à l’endroit même où débouchera, sur la chaussée de la Voie Blanche, la future Voie de l’Orée. Ce giratoire sera également relié à la petite rue menant au centre équestre.

 4 – Ecologique et rurale

Un air de campagne à la ville… C’est l’une des grandes particularités de la nouvelle voie de l’Orée en liaison permanente avec la forêt.

Cette voie et ses abords, très largement paysagés, ont été conçus pour se fondre dans le paysage. Nul doute que la centaine de cerisiers plantés le long de cet axe donneront un caractère plus champêtre encore à cet aménagement.

« Mon objectif est que vous viviez bien et que vos maisons prennent bien sûr de la valeur », insistait Marc-Antoine Jamet face à des habitants parfois inquiets. Alors que la voie de l’orée passera à 35 mètres des premières habitations, elle sera dissimulée par un merlon très fortement paysager (2m de hauteur) qui protègera à la fois du bruit et de la vue sur la voirie.

L’aménagement fera par ailleurs la part belle aux cyclistes et aux piétons : place bientôt, sur toute sa longueur depuis la chaussée du Vexin jusqu’à la voie Blanche mais aussi le long de la route menant au cimetière, à une piste cyclable et une zone piétonne totalement sécurisées qui feront le bonheur des amoureux de nature, des adeptes des transports doux et des sportifs en tout genre… Et pourquoi pas, pour les salariés des parcs d’activités, laisser la voiture au garage et opter pour le vélo ?

5 –Rapprocher les parcs d’activités

Dans quelques mois, les 350 salariés d’Altitude infrastructures rejoindront la voie de l’Orée (à son extrémité vers la chaussée du Venin) où se construit actuellement le futur siège national de l’entreprise spécialisée dans la fibre optique.

Nul doute donc que cette nouvelle route va renforcer l’attractivité économique du secteur. Une bonne nouvelle pour l’emploi !

TOUT LE DÉTAIL DES TRAVAUX SUR CES PANNEAUX :

 

Un Centenaire baigné de surprises et d’émotion !

C’était il y a 100 ans : le 11 novembre 1918, les canons de la Grande Guerre se taisaient enfin. Ce matin, un siècle plus tard, des centaines de Rolivalois étaient rassemblés pour une commémoration tellement différente des autres.

La cérémonie débute par un retour au 1er aout 1914, jour où l’ordre de la mobilisation générale était donné

1er août 1914 : le tocsin alerte les populations ! Le Président de la République vient d’ordonner la mobilisation générale partout en France !

Ce dimanche matin 11 novembre 2018, avant même de pénétrer dans le monument Mémoire et Paix pour assister à la cérémonie marquant le Centenaire de la Grande Guerre, difficile pour l’assemblée de cacher sa surprise et son émotion.

D’emblée, l’ordre de mobilisation générale reprenait vie sous la voix des comédiens de la Maison de la Poésie. Les centaines de Rolivalois et de citoyens venus d’ailleurs étaient immédiatement replongés dans cette terrible journée de 1914 où tout a basculé.

Les discours de grands hommes de la Guerre rejaillissent pendant la cérémonie

Un cheminement à travers la Grande Guerre … c’est ce qu’a parcouru l’assemblée, au fil de la cérémonie, se laissant porter par le message du président Poincaré, au lendemain de la mobilisation ; par le discours du Premier Ministre britannique David Lloyd Georges prononcé à Glasgow en 1915 ou celui de Georges Clemenceau devant la Chambre des Députés en mars 1918 ; en passant par les propos de Philippe Scheidemann (chef du gouvernement allemand) au Reichtag le 9 novembre 1918, de Ferdinand Foch, le 11 novembre 1918 mais aussi la diatribe de Jean Jaurès contre la guerre…

Et pour donner plus de poids et de puissance à l’émotion du moment, poilus et cavaliers en tenue d’époque avaient pris place de part et d’autre du monument Mémoire et Paix.

Hommage aux Poilus au Monument Mémoire et Paix
Les cavaliers du centre équestre de la Voie Blanche s’associent au Centenaire

Ce Centenaire était aussi et surtout l’occasion, pour Marc-Antoine Jamet et son équipe, de faire rayonner l’amitié entre les peuples. Aux côtés de la municipalité rolivaloise ce matin, Suzanne Geils, maire allemande de Ritterhude (ville avec laquelle la commune est jumelée), Joan Wright, adjointe au maire de Workington, ville anglaise jumelle de Val-de-Reuil. Retenu en Pologne, le maire de Stzum avait adressé un texte lu ce matin au cours de la cérémonie.

Une cérémonie placée sous le signe de l’amitié entre les peuples, avec Suzanne Geils (maire de Ritterhude) et Joan Wright (adjointe au maire de Workington)

Marc-Antoine Jamet ne s’en cachait pas: « Cette cérémonie n’est pas banale. On y parle de guerre et pourtant, elle fait l’apologie de la paix… Elle fête la victoire de la France et de l’Angleterre mais elle réunit fraternellement les délégations de trois grands pays européens qui furent soit vainqueurs, soit vaincus… ».

Pas question pour le maire de Val-de-Reuil de ne pas non plus associer ce matin ces « tirailleurs sénégalais, goumiers marocains, spahis algériens, auxiliaires indochinois ou malgaches » souvent oubliés malgré leur rôle déterminant dans les combats.

Au final, comme Marc-Antoine Jamet l’avait souhaité, ce Centenaire de la Grande Guerre restera sans nul doute gravé dans les mémoires de ces centaines de personnes, de toutes générations, de tous horizons, présentes ce matin à Val-de-Reuil.

Chacun  aura bien-sûr été sensible à ce message empreint d’une grande humanité : «Cette cérémonie n’est pas anodine. Si, dans une vie, il fallait n’en suivre qu’une, c’est à celle-ci qu’il aurait fallu assister, le 11 novembre 2018, car elle marque un siècle d’histoire. Elle est le regard du XXIème siècle, ses craintes et ses découvertes, sur le XXème, ses progrès et ses folies. Elle fait ressurgir l’image de nos grands-parents, pour les plus âgés d’entre nous, de nos arrière-grands-parents, pour les plus jeunes.» 

Les jeunes (Rolivalois) pour la paix

Dans le cadre du grand projet “Les jeunes pour la paix”, 9 jeunes Rolivalois se lancent cette semaine dans la création d’une oeuvre d’art: la statue de la liberté revisitée. 

Vacances artistiques pour 9 jeunes Rolivalois de 11 à 17 ans. Autour d’Aurélien Boiffier, artiste plastiqueur, ces ados découvrent cette semaine les plaisirs de la création en façonnant eux-mêmes une réplique revisitée de la Statue de la Liberté, tout de métal et de bois, haute de plusieurs mètres. Elle trônera bientôt quelque part à Val-de-Reuil.

« Les enfants sont très motivés ; heureux de participer à la création de cette œuvre originale », se réjouit l’artiste qui avait déjà travaillé cet été avec un premier groupe de jeunes Rolivalois.

Un projet citoyen

Cette initiative artistique s’inscrit en effet dans un projet plus global intitulé « les jeunes pour la paix », mené dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre, à l’initiative de l’État.

L’été dernier, 14 jeunes Rolivalois avaient notamment passé une semaine dans les locaux de la Source à la Guéroulde (27) pour y réaliser une première œuvre évoquant un message de paix. Ils avaient également pu assister au défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées, visiter le musée de l’armée de l’air à Evreux…

Au final, ces actions tous azimuts ont permis de sensibiliser les jeunes sur leur rôle primordial au maintien de la paix aujourd’hui !

5 bonnes raisons de prolonger la Voie de l’Orée

Les travaux de prolongement de la voie de l’Orée viennent tout juste de démarrer. Mise en service au printemps prochain, cette nouvelle route multiplie les atouts. Petit tour d’horizon. 

Rares sont les automobilistes qui empruntent aujourd’hui la voie de l’Orée. Si ce n’est bien-sûr ceux qui travaillent au Data Center d’EDF ou d’Orange, chez Altix ou Cera. Pourtant, cette voie sans issue qui part de la chaussée du Vexin et prend fin quelques centaines de mètres plus loin au pied d’un immense champ, sera bientôt un axe stratégique de Val-de-Reuil.

Depuis le 15 octobre, ouvriers et engins de chantier ont investi les lieux pour une transformation en profondeur. L’objectif ? Prolonger la route sur 1,5 kilomètre pour rejoindre d’abord la chaussée de Ritterhude (au-dessus du stade Jesse Owens) et atteindre ensuite la chaussée de la Voie Blanche. Dans le même temps, une nouvelle route sera créée jusqu’au cimetière.

Un chantier qui tenait particulièrement à cœur de Marc-Antoine Jamet, convaincu des nombreux atouts de cette initiative : « Nous allons enfin proposer un accès digne, calme et apaisé au cimetière ; créer un ralentisseur au sommet de la Voie Blanche et une alternative à l’avenue des Falaises… Le tout en développant un espace de voie verte paysagère ».

1 – Désengorger l’avenue des Falaises

De fait, cette nouvelle rue permettra de désengorger et sécuriser l’avenue des Falaises, seul axe majeur permettant aujourd’hui de traverser Val-de-Reuil. D’ici le printemps, les automobilistes pourront donc emprunter la voie de l’Orée pour rejoindre Val-de-Reuil, Léry ou Poses, depuis la chaussée du Vexin.

2 – Relier le cimetière

Depuis la chaussée de Ritterhude, une nouvelle rue rejoindra le cimetière
Depuis la chaussée de Ritterhude, une nouvelle rue rejoindra le cimetière

La future voie de l’Orée se raccordera bientôt à la chaussée de Ritterhude, au-dessus du complexe sportif ; à l’endroit même où verra le jour une nouvelle route menant directement au cimetière, situé à 400 mètres de là. Nul doute que cet aménagement, complété par un giratoire pour fluidifier et sécuriser le croisement, sera accueilli avec satisfaction et soulagement pour les proches des défunts.

3- Voie Blanche : stop à la vitesse !

Le constat est sans appel : les automobilistes roulent trop vite sur la chaussée de la Voie Blanche pourtant traversée par de nombreux piétons. Régulièrement d’ailleurs, la police municipale y verbalise les conducteurs trop pressés. Bientôt, la vitesse ne sera plus ici qu’un mauvais souvenir : un nouveau giratoire sera aménagé dans les prochaines semaines à l’entrée de Val-de-Reuil à l’endroit même où débouchera, sur la chaussée de la Voie Blanche, la future Voie de l’Orée. Ce giratoire sera également relié à la petite rue menant au centre équestre.

Un giratoire sera créé chaussée de la voie blanche, à la sortie de Val-de-Reuil
Un giratoire sera créé chaussée de la voie blanche, à la sortie de Val-de-Reuil

4 – À vos vélos, à vos baskets !

Un air de campagne à la ville… C’est l’une des grandes particularités de la nouvelle voie de l’Orée qui courra bientôt à travers champs. Très largement paysagée (une centaine d’arbres seront plantés entre les deux giratoires), cette route fera la part belle aux cyclistes et aux piétons.

Place bientôt, sur toute sa longueur depuis la chaussée du Vexin jusqu’à la chaussée de Ritterhude mais aussi le long de la route menant au cimetière, à une piste cyclable et une zone piétonne qui feront le bonheur des amoureux de nature, des adeptes des transports doux et des sportifs en tout genre… Depuis la chaussée de la voie Blanche, une voie piétonne et cyclable située à l’écart de la chaussée rejoindra la forêt et le cimetière.

Les salariés des parcs d’activités pourraient même laisser la voiture au garage et opter pour le vélo !

5 –Renforcer les parcs d’activités

Nul doute que cette nouvelle route va renforcer l’attractivité économique du secteur. De nouvelles entreprises s’installeront inéluctablement à proximité de l’usine Cera et du data center d’Orange, situés le long de la voie de l’Orée. Une bonne nouvelle pour l’emploi à Val-de-Reuil.

LE CALENDRIER

Les travaux ont débuté le 15 octobre ; l’ensemble de l’aménagement devrait être opérationnel fin avril au plus tard.

Pour l’heure, les travaux se concentrent sur les zones occupées par les champs. “Nous profitons de la météo clémente de cet automne pour avancer un maximum sur ces zones de champs”, indique le chef de chantier.

Les travaux d’aménagement du giratoire de la Chaussée de la Voie Blanche devraient démarrer début 2019. La route ne sera pas coupée à la circulation : les ouvriers travailleront en effet en demie chaussée.

Les travaux, commencés le 15 octobre, s'achèveront fin avril
Les travaux, commencés le 15 octobre, s’achèveront fin avril

 

 

13 nouveaux heureux propriétaires rue du Triangle !

Les 13 pavillons individuels construits par Amex ont tous trouvé preneur. Ils ont été inaugurés vendredi en présence des nouveaux propriétaires venus de tous horizons. Rencontre. 

Ils sont de plus en plus nombreux à franchir le cap et réaliser leur rêve : devenir propriétaire ! Certains étaient déjà Rolivalois (depuis toujours ou depuis peu), d’autres viennent d’ailleurs et ont délibérément choisi de poser leurs valises à Val-de-Reuil.

Dans les rues de l’Abscisse et de l’Ordonnée, le nouveau programme immobilier construit par Amex en est une belle démonstration. Les 13 pavillons, inaugurés vendredi soir, abritent six familles rolivaloises et 7 autres venues des alentours et de la région rouennaise. Tous ou presque ont acheté là leur premier logement, tout confort.

Maisons avec jardin

« Les maisons disposent de 3 ou 4 chambres pour une surface de 92 à 102m2 ; possèdent toutes un garage et un jardin, à deux pas des écoles et des commerces ». Philippe Chiappe, le gérant du promoteur Amex, reconnaît n’avoir eu aucune difficulté à trouver acquéreur pour ces maisons aux tarifs plutôt abordables (entre 178 000 et 192 000 €). Preuve en est : 18 mois auront suffi entre le lancement de la commercialisation et la livraison des pavillons !

Pour Marc-Antoine Jamet, des programmes comme celui-ci multiplient les atouts. Et parmi eux, « celui de permettre aux Rolivalois d’avoir un parcours complet vers la propriété : beaucoup ont grandi à Val-de-Reuil, ont été locataires à Val-de-Reuil et peuvent désormais y devenir propriétaires ».

Une ville en pleine mutation

Dans le même temps, la ville ne cache pas son plaisir à accueillir de plus en plus d’habitants qui ne viennent pas de Val-de-Reuil. « Cela signifie que l’image de notre ville a évolué : c’est bien là la preuve de son attractivité ». Des propos confirmés par Julien Dugnol, directeur du développement chez Amex. « La Ville est en pleine mutation, c’est un territoire très dynamique dans lequel nous prenons plaisir à travailler ».

Et Amex ne s’y est pas trompé : depuis 4 ans maintenant, le promoteur normand multiplie les programmes immobiliers à Val-de-Reuil, pour tous les budgets. Après une première opération de 4 maisons de ville inaugurée rue des Troubadours en 2016, après ce programme de 13 maisons en 2018,

Amex achève la construction d’une opération immobilière dans le quartier des Noés (7 maisons de ville), et sur la route des Lacs (3 maisons de ville et 11 lots à bâtir), a lancé la commercialisation de 15 maisons voie Bachelière et d’une résidence de standing chaussée du parc (22 pavillons haut de gamme)…

Un développement qui n’a rien d’étonnant pour le président de l’Agglomération Seine-Eure, Bernard Leroy : « Ici, les habitants ont tout pour être heureux ; avec en plus des équipements exceptionnels ».

« Un coup de cœur »

Impossible pour Amandine Leclerc et Mathieu Dugard de cacher leur impatience. Le jeune couple, heureux parents d’une petite fille de 15 mois, poseront leurs valises dans leur maison en janvier 2019. En attendant, ces habitants de Notre-Dame de Bondeville (76) préparent déjà leur future nouvelle vie. « Nous avons eu le coup de cœur pour la maison et son jardin. C’est un quartier calme, pas loin des commerces. Et puis, nous avons bien compris que Val-de-Reuil était une ville en plein développement ».

Surtout, la petite famille a été attentive aux équipements : « il y a plein de choses à faire ici et côté crèche, il y a du choix. C’était important pour nous ».

« Pas question de quitter Val-de-Reuil »

 « Je suis presque née à Val-de-Reuil, j’ai grandi à Val-de-Reuil ; pas question pour moi de quitter Val-de-Reuil pour acheter ma maison ». Autant dire qu’E.Denli a saisi la balle au bond lorsqu’elle a découvert ce futur programme immobilier : c’est ici qu’elle voulait vivre avec sa famille. Maman de deux jeunes garçons, elle découvre depuis fin août les plaisirs de la vie en pavillon tandis que les enfants savourent les joies de se défouler dans le jardin. Au final, E.Denli l’affirme : « je suis heureuse ! »

Que faire à Val-de-Reuil ?

Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
Val de Reuil sur Instagram

Val de Reuil sur Instagram

Les dernières photos publiées sur Instagram avec le «hashtag» #valdereuil ! ...
Lire La Suite…

L’agenda

Le calendrier des évènements à Val-de-Reuil : sorties, spectacles, sports, culture, pour les enfants, la famille... Tout savoir Retrouvez ici ...
Lire La Suite…
Naturellement Val de Reuil

Val de Reuil en bref

Val de Reuil la plus jeune ville de France, par son rayonnement économique, culturel et sportif, est devenue l’un des ...
Lire La Suite…

L’emploi

L’information, l’accompagnement et la mobilisation d’un réseau d’entreprises voilà le triptyque sur lequel s’appuient Mmes Caron, Potin et De Araujo ...
Lire La Suite…
Le repas partage tous les ans au mois de Juillet

Les associations

La vie associative rolivaloise est riche et variée. De multiples évènements organisés chaque année en sont une démonstration. À quand ...
Lire La Suite…
nos vidéos

La galerie vidéos

Toutes les vidéos de la Ville de Val de Reuil : https://www.youtube.com/embed?listType=playlist&list=UU-C5HPM66cjUQD4KrMLUt3g&layout=gallery Nos articles contenant une vidéo Que faire à ...
Lire La Suite…
nos photos

Les galeries photos

Nos articles contenant une galerie photo (Les fêtes et évènements de Val de Reuil en photos) Que faire à Val ...
Lire La Suite…

L’album photos du Marathon Seine-Eure 2018

Bravo aux 2800 athlètes du marathon Seine-Eure 2018, de l’Ekiden et de la nouvelle épreuve en duo ! Récompenses et podiums se sont succèdés…À l’année prochaine avec tous nos amis des jumelages !

Retrouvez notre album photos

Marathon Seine-Eure 2018

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

L’actualité du sport à Val-de-Reuil

La Mission Locale rolivaloise a remporté le cyclo-challenge !

Le tour des Missions Locales Normandes a été remporté par Val-de-Reuil ! Après deux semaines de pédalage, de joie et ...
Lire La Suite…

Le VRASAD investit le cœur de ville !

Samedi 26 septembre prochain, le VRASAD organise, de 14h00 à 16h00, un après-midi sportif et culturel ouvert à tous au niveau ...
Lire La Suite…

Le bien-être à portée de main !

Adnan Tammar, un jeune auto-entrepreneur Rolivalois a lancé, au début de l'été, son activité de coaching sportif : Tammarfit Le ...
Lire La Suite…

Au Rendez-vous des clubs

Communiqué de la Ville de Val-de-Reuil Dimanche 20 septembre, Stade Jesse Owens, pour s’inscrire et pratiquer une discipline à Val-de-Reuil, ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

EDUCATEUR SPORTIF (H/F)

Cadre d'emploi : Éducateur Sportif spécialité Activité Aquatique Enjeux et Missions Rattaché(e) à la Direction Culture, Evènementiel, Sports, sous la ...
Lire La Suite…
Conseil municipal - gestes barrières

Conseil municipal du 2 Juillet 2020

Retrouvez la retransmission en différé du Conseil municipal du 2 Juillet dernier L’organisation de la séance a pris en compte ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

MAITRE NAGEUR SAUVETEUR (h/f) – été 2020

Ville ludique et sportive, elle a rénové les deux bassins de 25m et le hall d’entrée de sa piscine municipale ...
Lire La Suite…

La piscine municipale rouvre ses portes le samedi 20 juin

La piscine sera à nouveau accessible au public à partir de samedi 20 juin. Compte tenu des mesures de précaution ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…

Le sport à Val-de-Reuil

Le sport à Val-de-Reuil

Les sports

Le sport fait partie de l’ADN, de l’identité, des passions de Val-de-Reuil. Il y a grandi à l’ombre de clubs ...
Lire La Suite…

La piscine

La piscine sera à nouveau accessible au public à partir de samedi 20 juin. Compte tenu des mesures de précaution ...
Lire La Suite…
à Val de Reuil des activités sportives pour tous les goûts et à tout âge

Les activités sportives à Val de Reuil

De nombreuses activités sportives sont proposées par le services des sports de Val-de-Reuil ainsi que par plus de 50 associations ...
Lire La Suite…
Sport santé sur ordonnance

Sport Santé sur ordonnance

Depuis le 1er juin 2017, la Ville de Val-de-Reuil, est engagée dans le dispositif « Sport sur Ordonnance ». A ...
Lire La Suite…
Le stade couvert Jesse Owens en configuration de meeting international

Stade couvert Jesse Owens

Jesse Owens reçoit régulièrement des manifestations diverses (meetings sportifs, colloques, conférences, repas et spectacles). Citons pêle-mêle : le Forum des ...
Lire La Suite…
Une marée rose annoncée sur la ville le dimanche 18 mars

La Rolivaloise

« La Rolivaloise » est une course gratuite exclusivement réservée aux femmes et jeunes filles, à l’occasion de la Journée ...
Lire La Suite…

Karlen B : sa pop urbaine embrase la toile

Quand une artiste rolivaloise met YouTube en ébullition, c’est toute la ville qui vibre au rythme de son talent. A 21 ans, Karlen B, chanteuse de pop urbaine, entame sa carrière sur les chapeaux de roue.

Vous connaissez Karlen Bischoff ? Karlen B ? Peut-être même les deux d’ailleurs ? Dans ce cas, vous le savez aussi :  il s’agit bien d’une seule et même jeune femme… pourtant si différente ! « : Dans la vie, moi Karlen Bischoff, je suis très timide, très réservée. Mais dès que je me mets à chanter, mon deuxième moi surgit : Karlen B ose les choses, dépasse ses limites, se libère ».

10 000 vues en une journée

Difficile en visionnant le clip A Jamais, le premier single de Karlen B, d’imaginer cette jeune femme « introvertie » que tant de gens ont croisée, côtoyée, vue grandir ici, à Val-de-Reuil. Posté fin avril sur la plateforme vidéo You Tube, A Jamais fait immédiatement un carton : le nombre de vues explose ! « Au bout d’une journée, j’avais déjà 10 000 vues ». Sept mois plus tard, elle en compte 300 000 !

Une incroyable percée qui prouve au label indépendant M&B à quel point il avait raison de croire, l’an passé, en notre jeune Rolivaloise de 21 ans aujourd’hui. « Ils se sont intéressés à moi après un concours auquel j’ai répondu sur le réseau social Instagram. Il fallait reprendre une musique de Dadju, le frère de Maître Gims ».

Karlen ne remporte pas le concours mais atteint les 30 000 vues. Il n’en faut pas plus au label pour voir en elle une véritable perle et lui donner sa chance. « J’avais aussi été contactée par la production de The Voice, par la Nouvelle Star… mais j’ai refusé ».

C’est alors le début d’une grande aventure pour l’étudiante rolivaloise, partie à Nîmes poursuivre ses études d’assistante de manager.

Sa passion pour la danse

« J’ai écrit À Jamais en une seule journée, sur un coup de tête… J’ai aussi composé les mélodies ; les premiers retours ont été très positifs. On a décidé de le sortir ». Le 28 avril dernier, la chanteuse faisait donc une entrée tonitruante sur You Tube, faisant partager au passage ses talents de danseuse, sa seconde passion.

Désormais, Karlen B a une feuille de route bien tracée pour atteindre son rêve : vivre de sa musique. « Il n’y a que cela que j’aime ». Autant dire que la jeune artiste travaille dur pour cela, entre les compositions de nouvelles chansons, les répétitions de danse, les séances en studio et les rendez-vous dans les grandes maisons de disque… « Visiblement, je les intéresse. Ils veulent juste que je fasse un peu plus mes preuves avant d’envisager quoi que ce soit avec moi ».

Son rêve : partir en tournée

Karlen B l'annonce sur son compte Instragram : son 2e single sortira le 13 octobre
Karlen B l’annonce sur son compte Instragram : son 2e single sortira le 13 octobre

Aujourd’hui, Karlen B ne cache pas ses ambitions : « Signer avec une maison de disque, sortir un album et partir en tournée et surtout offrir un vrai show à la Karlen B ». Ce qui ne l’empêche pas de garder les pieds sur terre et prendre déjà beaucoup de recul. « C’est un monde de requins, très difficile. Il faut être solide et ne pas avoir peur de l’échec ».

En attendant, l’artiste rolivaloise donne les dernières touches à son deuxième single sortira le 13 octobre : Je m’en vais  aura-t-il le même succès qu’A Jamais ? Verdict dans quelques semaines.

À Jamais, de Karlen B

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Suivre Karlen B sur Instragram : kaarlenb

Rapport d’observations définitives de la Chambre régionale des Comptes – exercices 2012 à 2017

La Ville a fait l’objet d’un examen par la Chambre Régionale des Comptes (CRC) portant sur les exercices 2012 à 2017 qui a donné lieu à un rapport d’observations définitives.

En application des dispositions de l’article L.243-4 du Code des Juridictions Financières, la Ville s’est vue remettre, le 13 septembre 2018, un exemplaire de ce rapport.

Ce rapport a été, conformément aux dispositions de l’article L. 1612-19 du Code Général des Collectivités Territoriales et de l’article L.243-6 du Code des Juridictions Financières présenté par le maire de la commune à son assemblée délibérante dès sa plus proche réunion le 8 Octobre 2018. Et a donné lieu à un débat.

Présentation du rapport

Ce rapport présente des points extrêmement positifs, et comme c’est de coutume lors de cet exercice salutaire, nous oblige, ou préconise des recommandations en vue d’améliorer encore notre gestion.

La Chambre Régionale des Comptes s’est attachée à scruter au-delà du strict aspect comptable, deux secteurs essentiels de notre collectivité : la gestion des ressources humaines, et l’exercice de la compétence en matière scolaire et périscolaire.

LES ASPECTS FINANCIERS ET COMPTABLES

En matière financière, la Chambre constate une situation meilleure en 2016 qu’en 2012 :
• Un excédent brut de fonctionnement (21,5% des produits de fonctionnement) qui s’améliore en raison notamment de l’augmentation des ressources fiscales ;
• Une gestion dynamique de notre dette

Comme l’indique la Chambre, cela nous a permis de réaliser un effort d’investissement de 32 millions d’euros sur la période observée sans augmenter les taux de fiscalité communale. Quelques retraitements comptables ont dû être opérés pour permettre à la Chambre de déterminer la capacité d’autofinancement réelle. Celle-ci a très positivement évolué passant d’un solde négatif de -1,9 million d’€ en 2012, à un résultat positif de +0,5 million d’€ en 2016.

Il est à signaler que les retraitements opérés concernent le remboursement du Bail Emphytéotique Administratif (BEA) qui concernait le Centre Technique Municipal (6,5 millions d’euros), et le Partenariat public privé concernant l’éclairage public et les télécommunications (19,2 millions d’euros).

La Chambre prend acte du fait que notre stratégie était fondée sur l’amélioration de l’autofinancement.

Considérant l’endettement, la Chambre constate :
• Une baisse globale de celui-ci : de 37,4 millions d’euros en 2012 à 35 millions d’euros (-2,4 millions d’euros) en 2016.
• Une gestion épurée des emprunts avec la renégociation des deux emprunts à risque que nous avions identifiés – qui représentaient en 2012 42% du montant de la dette.
• Une nouvelle renégociation de la dette différée auprès de l’État ayant entrainé une baisse des annuités.

La Chambre précise ainsi que la dette « au sens large » a évolué de 56 millions d’euros en 2012 à 44 millions d’euros en 2016 (soit – 12 millions d’euros).

Il nous faudra bien évidemment tenir compte des remarques émises par la Chambre concernant la technique des écritures comptables en ce domaine.

De même en ce qui concerne la mise en place d’un programme pluriannuel d’investissement, avec la mise en place d’autorisations de programme et de crédits de paiement correspondant. Nous avions prévu initialement une mise en place lors de la préparation du Budget Primitif 2018, mais compte tenu de la mise en place de la nouvelle convention avec l’ANRU, concernant le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain, pour lequel nous avons été retenus, et de son incidence financière, nous avons décidé cette mise en place lors des prochains exercices budgétaires.

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

La question de la gestion des ressources met en lumière des problématiques que nous connaissons. La Chambre constate que nos objectifs de maîtrise de la masse salariale et de l’efficience de notre organisation sont attestés par les éléments issus de notre débat d’orientation budgétaire en 2017.

Par ailleurs, la Chambre a constaté les importantes évolutions mises en place au cours des derniers mois :
• Établissement des fiches de poste individualisées ;
• Mise en place des entretiens individualisés avec chacun des agents ;
• Mise à jour de l’organigramme des services.

S’il nous reste à poursuivre le travail initié, notamment concernant la production d’un bilan social annuel, la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) a été mise en place.

Il nous faudra porter un regard particulier sur la gestion des absences en formalisant cette procédure, de même que nous devrons adopter un document unique d’évaluation des risques, document indispensable pour lequel un marché d’assistance à sa réalisation a d’ailleurs été passé en avril 2018, nous permettant de pouvoir le mettre en place dans le courant de l’année 2019. La Chambre rappelle à ce sujet que nous avons procédé à la nomination d’un agent de prévention des risques en mai 2018.

Concernant les effectifs, la Chambre constate une certaine stabilité sur la période, excepté un effort concernant la filière animation Celui-ci résulte de notre volonté d’assurer une éducation de qualité et un milieu propice à l’éducation et au développement des enfants rolivalois. L’organisation des Temps d’Activité Périscolaire en est le parfait exemple. Ainsi 52% des effectifs que nous employons se trouvent dans les services des affaires scolaires, jeunesse et petite enfance.

L’EXERCICE DES COMPETENCES EN MATIERE SCOLAIRE ET PERI-SOLAIRE

La Chambre relève en préambule la jeunesse de la population rolivaloise qui explique notamment le nombre d’équipements scolaires (+ de 30% des immobilisations de la Ville), et le poids des dépenses correspondantes dans nos charges annuelles.

Si nous avons connu une baisse de la population scolarisée de 2014 à 2016, on constate depuis 2017 à nouveau une hausse en retrouvant le niveau de 2013. La Chambre note par ailleurs une hausse importante en maternelle depuis 2016. La livraison de nouveaux programmes immobiliers, comme celui du quartier des Noës par exemple, a sans doute permis la venue de familles, couples plutôt jeunes, et donc d’enfants. Comme le relève la Chambre : « Il parait cependant indéniable que les effectifs scolaires croissent à nouveau depuis la rentrée 2015. » et plus loin : « La tendance récente est imputable à la livraison de nouveaux logements sur le territoire communal ».

La Chambre relève des mouvements internes de population scolaire, et des impacts induits sur la carte scolaire. Nous avons entamé une réflexion sur ce sujet. Depuis nous avons choisi la construction d’un nouveau groupe scolaire remplaçant l’actuel groupe des « Cerfs-Volants » qui portera le même nom tout en étant géographiquement positionné différemment, ouvrant ainsi des solutions nouvelles à la question de la carte scolaire.

L’ouverture de 4 classes de très petites sections a ainsi entraîné la création de 3 postes d’ATSEM au cours des 3 dernières années note le rapporteur. Le rapporteur indique à ce sujet la nécessité de mettre en place une formation d’intégration obligatoire et de nous interroger sur la mise en place d’un dispositif de remplacement lors des formations.

En 2014, la part des dépenses représentait 14,5% des dépenses dans les Communes de plus de 10.000 habitants, contre 18% des dépenses réelles, et 16,9% des dépenses totales de fonctionnement à Val-de-Reuil.

La Chambre conclut : « La commune a, grâce à ses importantes ressources financières, mis en place, très tôt, les moyens nécessaires au développement d’une éducation populaire de qualité. »

Enfin le rapporteur termine ses observations sur les dépenses en matière scolaire et périscolaire de la manière suivante : « les choix faits par la Commune, destinés à offrir à un public en difficulté les meilleures chances d’éducation tant au niveau de l’éducation nationale que de l’éducation populaire, entraînent de par les effectifs qu’ils requièrent des coûts importants. C’est un secteur majeur de la politique municipale dont l’organisation mérite d’être étudiée avec soin… »

Les préconisations de la Chambre régionale des Comptes

I – Recommandations
Sur la gestion comptable et financière
1. Instaurer un dispositif de contrôle de gestion ;
2. Faire délibérer le Conseil municipal sur un plan pluriannuel d’investissement.
Sur la gestion des associations
3. Valoriser les aides en nature accordées au secteur associatif.

II – Obligations de faire

Sur la gestion comptable et financière
1. Mettre à jour l’inventaire des immobilisations
2. Respecter la définition des restes à réaliser.

Sur la gestion des ressources humaines
3. Mettre en place le dispositif de formation spécifique des ATSEM ;
4. Réaliser le document unique d’évaluation des risques.

Le rapport d’observations définitives sur la gestion de la commune de Val-de-Reuil – Exercices 2012 à 2017

Télécharger le document

 

40 ans du CFA : deux jours d’animations à la rencontre du public !

Le saviez-vous ? Le CFA de Val-de-Reuil, le plus important de la région, souffle cette semaine ses 40 bougies. Pour fêter cela, ses 1700 apprentis donnent rendez-vous aux Rolivalois mercredi et jeudi.

Tous les métiers enseignés au CFA proposeront des animations le 3 octobre

La notoriété du CFA de Val-de-Reuil a largement dépassé les frontières de la ville, de l’Eure, voire de la Normandie ! Ses performances dans les concours régionaux et nationaux viennent d’ailleurs le confirmer.  Celui qui se présente aujourd’hui comme le plus gros CFA de la Région et l’un des plus importants de France, n’a pas à rougir de son succès.

« Nous sommes un véritable levier contre le chômage des jeunes », confie Patrice Pierre, son directeur. Pour preuve, le taux d’insertion de nos apprentis à 18 mois est de 80 % ». 

Patrice Pierre, le directeur du CFA

45 jeunes Rolivalois

Les métiers de bouche (boucherie, boulangerie, pâtisserie, traiteur), les fleurs, la mécanique automobile, la coiffure, l’hôtellerie / restauration, la vente… autant de secteurs d’activités auxquels l’établissement rolivalois forme ses 1700 jeunes actuellement en formation. Dont 45 de Val-de-Reuil. « Nous proposons 30 formations à 12 métiers, en alternance pour la grande majorité », précise le directeur.

Et les jeunes affluent de partout pour suivre les cours en alternance dans l’établissement rolivalois, qui fête cette année ses 40 ans. C’est en 1978 en effet, quasiment en même temps que la ville elle-même que le CFA a vu le jour, rue du Pas des Heures. De 700 jeunes accueillis à ses débuts, l’établissement a plus que doublé ses effectifs. « Notre internat fait aussi notre force : nous accueillons 650 internes », insiste Patrice Pierre.

Journée portes ouvertes

Les festivités, organisées mercredi 3 et jeudi 4 octobre pour fêter les 40 ans du CFA, inciteront peut-être de jeunes Rolivalois à choisir plus nombreux encore la voie de l’apprentissage.

Toujours est-il que l’établissement a mis les petits plats dans les grands pour cet anniversaire pas comme les autres. En ouvrant d’abord ses portes au grand public ce mercredi 3 octobre de 9h à 12h et de 14h à 17h. Pour l’occasion, chaque section propose pléthore d’animations pour les visiteurs :


– Parcours segway avec le pôle mécanique proposent un parcours de Segway
– Exposition de grands décors floraux avec les apprentis du pôle fleurs
– Course de garçons de café par les apprentis du pôle cuisine – restauration
– L’histoire de la coiffure à travers les époques avec le pôle coiffure
– Un atelier décor de pièces en pain avec les apprentis de boulangers, pâtissiers, chocolatiers
– Découverte de vitrines de concours avec le pôle boucherie – charcuterie traiteur.

Défilé en ville

Le lendemain, jeudi 4 octobre, rendez-vous à partir de 11h devant la mairie de Val-de-Reuil pour suivre le défilé exceptionnel des apprentis du CFA. Plusieurs centaines de jeunes, vêtus en tenue professionnelle, ustensile de circonstance à la main, défileront sur l’avenue des Falaises et la voie Blanche jusqu’au CFA à la manière de la parade des nations lors des jeux olympiques. Une manière de mettre à l’honneur chacune des sections proposées au CFA.

CFA de Val-de-Reuil – 41 rue du Pas des Heures à Val-de-Reuil. www.cfaie.fr

 

L’emploi sur notre site

 

Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? La Ville de Val-de-Reuil accueille en son sein des stagiaires. Malheureusement le nombre de places ...
Lire La Suite…
Carte de Val-de-Reuil

Vie économique : Les commerces, entreprises artisanales et industrielles

Créée en 1975 entre Seine et Eure, rebaptisée Val de Reuil en 1985, la cité rolivaloise, maintenant quatrième ville du ...
Lire La Suite…

L’emploi

L’information, l’accompagnement et la mobilisation d’un réseau d’entreprises voilà le triptyque sur lequel s’appuient Mmes Caron, Potin et De Araujo ...
Lire La Suite…

 

L’actualité de l’emploi

La Mission Locale rolivaloise a remporté le cyclo-challenge !

Le tour des Missions Locales Normandes a été remporté par Val-de-Reuil ! Après deux semaines de pédalage, de joie et ...
Lire La Suite…

Ça pédale dur à la Mission Locale

Du 12 au 21 octobre, les 14 Missions Locales Normandes se défient à coup de pédale. Le cyclo-challenge "Tous en ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

RESPONSABLE D’ACCUEIL COLLECTIF ÉDUCATIF DE MINEURS (H/F)

Cadre d'emploi : Positionné(e) dans l’organigramme de la Direction Enfance Jeunesse Éducation (DEJE), rattaché(e) au chef de service Péri/Extrascolaire (N+2) ...
Lire La Suite…

Transdev forme ses futurs conducteurs de cars

Transdev tiendra une réunion d’information au CCAS, le lundi 12 octobre prochain à 14h00 pour présenter sa formation diplômante de ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…

The “Factory Sport Café” fait une entrée remarquée

Un peu plus de 15  jours après son ouverture, la nouvelle brasserie rolivaloise, installée avenue des Falaises, ne désemplit pas. Rencontre avec son patron, Léo Alvarez.

Démarrage sur les chapeaux de roue pour Léo Alvarez et son équipe ! A peine le gérant du « Factory Sport Café » avait-il levé le rideau de son café / brasserie, implanté au cœur du centre commercial des Falaises, le 3 septembre que déjà les clients affluaient de tous horizons.

Du petit café matinal au verre de fin de soirée en passant par le déjeuner, le dîner, le pot après le lycée ou l’afterwork… Aucun répit ici de 8h à 23h.

Les événements sportifs retransmis

« Nous accueillons des clients de toutes générations, de Val-de-Reuil mais aussi d’ailleurs ; et ce du matin au soir », se réjouit Léo Alvarez qui a ouvert ce pub / restaurant avec son associé Franck Schmitt. Certains posent même leur ordinateur un peu à l’écart de l’agitation et, profitant du wifi, peuvent y travailler en toute tranquillité.

Autre atout des lieux : la retransmission télévisée d’événements sportifs en tout genre. Dont la première était proposée hier soir, mardi 18 septembre, pour le match de football PSG / Liverpool : « Une quarantaine de clients étaient devant l’écran tout au long de la soirée ; c’était très sympa ».

Huit salariés recrutés

Pour faire tourner cette ambitieuse machine, Léo Alvarez et Franck Schmitt ont recruté huit salariés en cuisine et en salle, « dont la grande majorité viennent de Val-de-Reuil et des environs ».

Autant dire qu’avec 110 places à l’intérieur et 80 places en terrasse, on ne chôme pas à la « Factory Sport Brasserie » où les derniers calages se mettent en place.  « Dès vendredi, le système informatique sera totalement opérationnel. Si bien que les délais d’attente seront beaucoup moins longs », confie Léo Alvarez, fatigué mais heureux de cette nouvelle aventure rolivaloise.

« Cela fait 3 ans que je travaille sur ce projet sur Val-de-Reuil. J’étais certain que c’était un lieu idéal pour ouvrir une pub / brasserie ». Et en termes d’établissements de ce type, Léo Alvarez en connaît un rayon : lui qui ouvrait en 1994 un bar / tabac / PMU à Evreux, suivi quelques années plus tard d’un pub. En 2004, c’est au Vaudreuil qu’il jetait son dévolu en achetant le bar des Sports. Un établissement qu’il possède toujours aujourd’hui avec son fils.

Et 15 jours après son ouverture, force est de constater que Léo avait raison : le concept séduit, l’emplacement est stratégique. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si certaines journées, The Factory Sport Brasserie dépasse les 200 couverts !

Factory Sport Brasserie – centre commercial des Falaises – avenue des Falaises à Val-de-Reuil. Ouvert tous les jours (sauf le dimanche) de 8h à 23h – minuit le  week-end. 02 32 61 27 95

L’Arsenal lève le rideau sur sa saison

J-3 avant l’ouverture de la saison 2018-2019 à l’Arsenal. Rendez-vous le jeudi 20 septembre à 19h au théâtre pour une présentation haute en couleurs. Petit aperçu de ce qui nous attend cette année. 

Pour rien au monde, Dominique Boivin et Jean-Yves Lazennec ne voudraient manquer ce moment. Comme chaque année, les deux directeurs de l’Arsenal ont mis les petits plats dans les grands pour la soirée de présentation de la saison.

Le public qui poussera la porte du théâtre ce jeudi 20 septembre ne devraient pas être déçus : Dominique Boivin et Jean-Yves Lazennec auront préparé des impromptus artistiques et présenteront les spectacles qu’ils ont vus et choisis pour vous, évoqueront les moments forts de cette saison 4 et vous parleront plus largement du projet artistique qu’ils portent sur l’ensemble du territoire.

Ce sera aussi l’occasion de vous proposer quelques découvertes et rencontres surprenantes pour faire de cette soirée un moment de fête et de plaisir.

Un théâtre qui attire les foules

Un moment de fête à la hauteur du succès de ce théâtre dont le rideau s’est levé pour la première fois en 2015. Aujourd’hui, ce n’est plus un secret pour personne : « Ca va bien, très bien même », résume simplement Jean-Yves Lazennec, metteur et scène et co-directeur de l’équipement culturel rolivalois.

Un public croissant, fidèle, de tous horizons… Autant dire que le théâtre de l’Arsenal a le vent en poupe. Les spectateurs viennent en effet de partout pour découvrir les trésors artistiques présentés ici : aux Rolivalois et habitants de l’agglomération s’ajoutent, nombreux, des spectateurs venus de plus loin dans le département voire même de la région.

Au final, « nous avons atteint les 20 000 spectateurs la saison passée ; soit une hausse de 25 % par rapport à l’année précédente », précise Dominique Boivin, chorégraphe et autre co-directeur.

Des femmes, de la musique…

Un chiffre qui pourrait bien grimper encore en flèche cette année, grâce à une programmation à la fois étonnante et éclectique. Du cirque au théâtre, de la danse à l’humour en passant par la musique, il y en aura pour tous les goûts et toutes les générations. « Cette saison aura plusieurs particularités : une large place accordée à la diversité, beaucoup de femmes sur le plateau et une part plus importante pour la musique », signale Jean-Yves Lazennec.

Jane Birkin brillera ainsi sur la scène de l’Arsenal en février, accompagnée de l’orchestre symphonique de Québec, dans un répertoire Gainsbourg.

Jane Birkin en février au théâtre de l’Arsenal

Autres performances musicales inédites : « femmes, femmes, femmes », trois jeunes chanteuses a capella qui revisiteront la chanson française ; « rien ne se passe jamais comme prévu », du théâtre musical avec Camelia Jordana ou encore « Cosmo 69 », un concert spectacle acrobatique inédit ; « my ladys rock », danse et musique hommage aux femmes dans le rock…

Coup de projecteur aussi sur la diversité avec « Flammes », spectacle poétique qui réunira dix jeunes femmes de tous horizons ; avec « we love arabs », rencontre entre danse et théâtre, entre Israéliens et Palestiniens ; avec « Danser Casa », spectacle de hip hop aux accents marocains…

DANSER CASA copyright Yoriyas

Parce qu’à l’Arsenal, on aime sortir des sentiers battus, offrir au public de l’insolite, de l’exceptionnel… les spectateurs rolivalois pourront découvrir aussi « l’Homme de Hus », une pièce de théâtre rare, poignante dont la seule représentation française sera jouée à l’Arsenal avant une tournée en Amérique du Sud ; mais aussi « Hansel et Gretel », cinéma spectacle – adaptation du conte à l’envers…

Un spectacle à la piscine

Attirer de nouveaux publics, c’est aussi l’ambition des deux directeurs qui tentent l’aventure hors les murs. Et si vous veniez au théâtre en maillot de bain, installés sur les gradins de la piscine ? C’est ce que l’Arsenal propose avec « Aegri Somnia” , un événement à ne pas manquer (places limitées) en mai.

AEGRI SOMNIA. Une calenture de Jean Lambert-wild.  ©Tristan Jeanne-Valès

Et si la scène de l’Arsenal se déplaçait à la médiathèque le temps d’un spectacle sur les Abeilles ? On vous avait prévenu … La saison qui s’ouvre sera étonnante ! Et encore, vous n’en avez ici qu’un aperçu !

Toujours plus proches, dans leur nouveau poste !

Ils sont au contact permanent des Rolivalois : de jour comme de nuit, les neuf policiers municipaux veillent à la sécurité et la tranquillité des habitants. Installés depuis le début de l’été dans leur nouveau poste, place aux Jeunes, ils peuvent désormais exercer leurs missions avec plus encore d’efficacité et de réactivité. Sans compter qu’autour d’eux, les initiatives se multiplient pour que chacun vive mieux à Val-de-Reuil.

Dossier spécial Police Municipale – Septembre 2018 Val de Reuil_Infos n°9

 

Nos articles concernant la sécurité

&nbps;

Conseil municipal - gestes barrières

Conseil municipal du 5 Octobre 2020

Retrouvez la retransmission en différé du Conseil municipal du 2 Juillet dernier L’organisation de la séance a pris en compte ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AGENT DE POLICE MUNICIPALE (H/F)

Cadre d'emploi : Fonctionnaire de catégorie C (Gardien de police ou Brigadier) Enjeux et Missions Placé(e) sous l’autorité du Maire ...
Lire La Suite…
Toute la journée, les agents multiplient les patrouilles à pied ou en voiture

La police municipale sur tous les fronts

Ils sont toute l’année en première ligne, de jour comme de nuit, du lundi au dimanche. En dépit du confinement, ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…

Vœux de Marc-Antoine Jamet et de la Municipalité le 16 Janvier 2020 à 18h30

Le 16 Janvier à 18h30 au Théâtre de l'Arsenal, Marc Antoine Jamet, Maire, et le Conseil municipal vous présenteront leurs ...
Lire La Suite…

Un nouveau commandant chez les pompiers

À l’occasion de la Sainte-Barbe, le capitaine John Drieu a confié le commandement du centre d’incendie et de secours Val-de-Reuil/Louviers ...
Lire La Suite…
 

Une certaine idée de Val-de-Reuil

Le Général de Gaulle avait deux ou trois défauts qui, peu à peu, le rendirent antipathique à une majorité de ses contemporains. Il était, par sa naissance, par son éducation, par son milieu, un fieffé conservateur, endurci par les épreuves, affligé d’un caractère rancunier, parfois cruel. Ses opposants éprouvèrent la dureté, pour ne pas dire la brutalité, de ses méthodes, son goût pour la vengeance, davantage encore que pour la revanche, son peu d’inclination pour la piété, la miséricorde, l’indulgence. Ses ennemis, ceux de 1940 ou, même, ceux de 1958, ceux de 1944 et, sur un autre registre, ceux de 1962, n’incitaient guère à la compréhension ou à la clémence. Il est vrai. Plus d’une fois il fut leur cible. Il n’empêche. Soldat valeureux, mais politicien rusé, son esprit alerte jusque dans la vieillesse était au service, à la fois, de la République qu’il releva, en la plaçant à l’ombre de sa gloire, et d’une intelligence imbue d’elle-même, obsédé par la postérité de son oeuvre, par la trace qu’il laisserait dans l’Histoire. Tout était chez lui paradoxe et, peut-être, est-ce aussi en cela qu’il était exceptionnel.

Marcher seul ou presque, avec l’aide de camp Flohic et tante Yvonne, dans les landes de la verte Irlande pour oublier, furieux et méprisant, le congé que le peuple lui avait donné, ne manquait pas de panache, de désintéressement, de cran. Serrer la main du dictateur Franco par la simple curiosité de n’avoir pu le rencontrer auparavant relevait d’une insupportable légèreté que, à un autre, on n’aurait pas pardonnée. La démocratie autour de la méditerranée s’accommode mal, en général, des fraternités de képi et des amitiés de casernes. Lillois devenu lorrain, il aurait pu y songer.

Mais, quand il s’agissait, non plus de lui, mais de la France, il avait quasi invariablement conscience de ce qu’impose l’honneur et qu’exige la grandeur. De la générosité, du courage, des idées. Ajoutons-y un don pour l’écriture et le sens de la formule qui lui permirent de s’affirmer avec talent comme le premier commentateur et le meilleur mémorialiste de ses propres actes. Un peu comme si Jésus s’était passé des évangélistes ou Napoléon de Las Cases. Directement du producteur au consommateur. Des gestes à la Geste. Le genre incite, dans la plupart des cas, sauf schizophrénie grave, l’auteur à faire preuve d’une grande écoute respectueuse, voire d’une particulière bienveillance à l’égard de son principal personnage. L’homme de Colombey n’en manqua pas et se donna dans la plupart des cas le beau rôle, s’attribuant dans ses mémoires ce que l’Histoire ne lui avait pas donné, s’y montrant ingrat pour ceux qui l’avaient aidé à Londres ou à Alger. Au fil de la plume comme au fil de l’épée, on n’est jamais mieux servi que par soi-même.

Quand bien même il n’aurait pas toujours été à la hauteur de la légende qu’il s’est forgée, ses mots, parce qu’ils étaient forts, parce qu’ils étaient drôles, parce qu’ils étaient vrais, tournent encore dans nos têtes : l’Europe et les « cabris », Mai 68 et la « chienlit », le « quarteron » et les putschistes. Chacun s’en souvient.

La résistance en politique, pour De Gaulle, c’était d’avoir su faire face «avec un mépris de fer (…) aux dérisoires imputations (…) dont nous fûmes comblés, sans jamais en être accablés (…) par la tourbe des intrigants mal satisfaits ».

Pourtant, c’est une autre phrase de l’homme du 18 juin qui me revient quand je songe aux difficultés que vivent les Rolivalois et leur municipalité. Prononcée à Épinal, en septembre 1946, si mes souvenirs sont exacts, elle veut décrire ce qu’est l’esprit de résistance. La résistance en politique, pour De Gaulle, c’était d’avoir su faire face «avec un mépris de fer (…) aux dérisoires imputations (…) dont nous fûmes comblés, sans jamais en être accablés (…) par la tourbe des intrigants mal satisfaits ». J’aime cette définition et, parce qu’un respect infini est dû à eux qui ont souffert ou combattu, sans évidemment m’imaginer une seule seconde que nous affrontons des événements semblables à ceux qui divisèrent, en parts très inégales, la France entre héros, collaborateurs et attentistes, je la fais mienne.

Nous avons été « comblés » de cadeaux empoisonnés depuis quelques années. La manière honteuse avec laquelle le département a fermé le collège Pierre Mendès-France restera dans les annales de l’infamie. L’agglomération, de son côté, a pour Louviers la passion anachronique d’une jeune fille timide pour un vieillard fatigué tentant quotidiennement de raviver sa flamme sous une pluie de millions. Sans se rendre compte de son hostilité, elle nous montre que nous ne sommes pas son fils préféré. Les responsables de la région ont choisi d’aider prioritairement leurs amis et ne font pas mystère de ne pas compter les quartiers de grande précarité parmi ces derniers. Il n’est pas jusqu’au Gouvernement qui n’a pour la politique de la Ville, comme pour celles du logement et du bâtiment, qu’une attention limitée que vient à peine tempérer « le plan anti pauvreté».

Notre fierté est donc de ne pas en être « accablés » et de continuer à marcher, à réussir, à avancer.

Notre fierté est donc de ne pas en être « accablés » et de continuer à marcher, à réussir, à avancer. Une rentrée réussie avec un record historique battu pour ce qui est des élèves accueillis, des dizaines de logements qui surgissent un peu partout, mieux conçus, mieux construits que ceux d’avant, attirant des jeunes, des familles, des propriétaires, un centre commercial qui se développe en entrée de Ville, un autre qui va se construire sur l’Îlot 14, des entreprises qui s’agrandissent ou s’implantent, nous maintenant en tête des territoires industriels de l’Eure, un nombre inédit de boulangeries, une école, les nouveaux cerfs-volants, et un complexe sportif, le nouveau Léo Lagrange, dont l’ANRU vient d’autoriser le début des travaux, une démographie dynamique, l’axe structurant qu’entreprend l’intercommunalité et une alternative à l’Avenue des falaises par la voie de l’Orée dont le chantier commence, une vie associative, sportive et culturelle exceptionnelle.

Où veux-je en venir ? A la certitude que, en dépit des médiocres et des méchants, je me suis toujours fait une « certaine idée » de Val-de-Reuil et que, si nous sommes travailleurs, unis et fiers de notre identité, rien ne peut nous arriver ? Ce serait probablement prétentieux. Ce ne serait pas totalement inexact.

Marc-Antoine JAMET
Maire de Val-de-Reuil.

L’éditorial

 

Emploi : un coup de pouce pour les jeunes !

Vous avez entre 18 et 30 ans ? Vous cherchez un emploi ? Venez rejoindre le dispositif 100 chances, 100 emplois qui débute le 20 septembre. Une belle opportunité pour mieux s’intégrer dans le monde professionnel !

C’est un fait : trouver un emploi et s’insérer dans le monde du travail quand on est jeune et sans qualification relève souvent du parcours du combattant.

Rien n’est pourtant irrémédiable… c’est le message que fait aujourd’hui passer la ville de Val-de-Reuil qui relance, avec l’entreprise Schneider Electric et SOS Interim, le dispositif 100 chances, 100 emplois. Son objectif : réduire le chômage des 18-30 ans les moins qualifiés en leur donnant les clés indispensables à leur réussite.

Des débouchés à l’issue du dispositif

Créé en 2004 à l’échelle nationale, et mis en œuvre sur l’agglomération entre 2015 et 2017, ce dispositif a fait ses preuves. « 70 % des jeunes mobilisés ont quitté le dispositif avec une sortie positive : CDI, CDD, mission d’intérim de plus de six mois, formation… », rappelle Céline Bachelin, directrice des ressources humaines de Schneider Electric.

C’est pourquoi la ville de Val-de-Reuil a décidé de porter ce nouveau dispositif basé sur le partenariat très fort avec les entreprises. « Une cinquantaine d’entreprises du secteur jouent le jeu et des parrains se mobilisent pour accompagner les jeunes tout au long du parcours », indique pour sa part Allal El Ouerdighi, directeur du CCAS de Val-de-Reuil.

Une aubaine pour les jeunes qui bénéficient des conseils de leur parrain et de ses contacts, visitent des entreprises, peuvent effectuer des stages, profitent d’entretiens conseils avec des chefs d’entreprises…

Marc-Antoine Jamet a signé une convention avec les dirigeants de Schneider Electric et SOS Interim pour mettre en place ce dispositif

Comment ça marche ?

Pour intégrer ce dispositif, rien de plus simple : les jeunes sont d’abord conviés à une réunion d’information. S’ils sont partants, rendez-vous la semaine suivante pour 4 à 5 jours d’accompagnement intensif.

« Ils feront alors des entretiens d’embauche à blanc et recevront des conseils sur ce qui est bien, ce qui ne l’est pas, présenteront leur CV qu’ils retravailleront pendant la semaine… », précise Mélanie Charon, directrice de SOS Interim. La motivation sera également évaluée, les codes sociaux à adopter travaillés, le projet professionnel affiné…

Dernière étape de ce SAS, une présentation orale la semaine suivante devant le comité des acteurs économiques (CAE). Là, en fonction des projets, les parrains se positionneront autour du jeune pour un « coaching » régulier jusqu’à ce qu’il vole de ses propres ailes.

« Nous avons prévu plusieurs sessions pour toucher un maximum de jeunes », signale Céline Bachelin. La première a lieu dans les prochains jours : réunion d’information le 20 septembre avant le dispositif d’accompagnement  prévu du lundi 24 au vendredi 28 septembre et oral le 2 octobre (seconde session en décembre)

*Les jeunes  intéressés doivent contacter le service municipal de l’emploi – CCAS de Val-de-Reuil au 02 32 09 51 43 dès maintenant. 

Adresser un courriel à la cellule «Emploi»

[contact-form-7 id=”38388″ title=”V4_poleemploi_ccas”]

L’emploi sur notre site

 

Crée ta boîte

Rolivalois, crée ta boîte !

Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
Lire La Suite…
candidature spontanée

Envoyer une candidature spontanée

Vous recherchez un stage ? La Ville de Val-de-Reuil accueille en son sein des stagiaires. Malheureusement le nombre de places ...
Lire La Suite…
Carte de Val-de-Reuil

Vie économique : Les commerces, entreprises artisanales et industrielles

Créée en 1975 entre Seine et Eure, rebaptisée Val de Reuil en 1985, la cité rolivaloise, maintenant quatrième ville du ...
Lire La Suite…

L’emploi

L’information, l’accompagnement et la mobilisation d’un réseau d’entreprises voilà le triptyque sur lequel s’appuient Mmes Caron, Potin et De Araujo ...
Lire La Suite…

 

L’actualité de l’emploi

La Mission Locale rolivaloise a remporté le cyclo-challenge !

Le tour des Missions Locales Normandes a été remporté par Val-de-Reuil ! Après deux semaines de pédalage, de joie et ...
Lire La Suite…

Ça pédale dur à la Mission Locale

Du 12 au 21 octobre, les 14 Missions Locales Normandes se défient à coup de pédale. Le cyclo-challenge "Tous en ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

RESPONSABLE D’ACCUEIL COLLECTIF ÉDUCATIF DE MINEURS (H/F)

Cadre d'emploi : Positionné(e) dans l’organigramme de la Direction Enfance Jeunesse Éducation (DEJE), rattaché(e) au chef de service Péri/Extrascolaire (N+2) ...
Lire La Suite…

Transdev forme ses futurs conducteurs de cars

Transdev tiendra une réunion d’information au CCAS, le lundi 12 octobre prochain à 14h00 pour présenter sa formation diplômante de ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…

A Val-de-Reuil, la rentrée placée sous le signe des nouveautés !

Les 2042 écoliers rolivalois ont repris hier le chemin de l’école. Coup de projecteur sur cette rentrée, ses nouveautés et les moyens déployés par la ville. 

Ce lundi 3 septembre, comme partout en France, les écoliers, collégiens, lycéens et apprentis rolivalois (soir 6000 élèves au total) ont pris le chemin de l’école, plus nombreux encore que les années précédentes.

Val-de-Reuil séduit, Val-de-Reuil grandit, Val-de-Reuil s’épanouit… À tel point que les nouveaux logements commencent à fleurir aux quatre coins de la ville. Cet engouement de plus en plus grand se confirme déjà dans les sept groupes scolaires rolivalois qui accueillent, pour cette rentrée 2018, 2042 élèves de maternelles et d’élémentaires. Soit une cinquantaine de plus que l’an passé.

Une tendance à la fois prometteuse et encourageante pour la municipalité qui voit ici une première belle récompense pour tous ses efforts déployés afin de rendre la ville sans cesse plus attractive : jamais depuis une décennie Val-de-Reuil n’avait compté autant d’écoliers dans ses établissements.

Progression qui n’en est qu’à ses prémices puisque des centaines de nouveaux logements sont déjà annoncés ou en cours de construction.

115 enseignants répartis dans 105 classes

En attendant, la ville a déployé un arsenal de moyens humains, matériels et financiers pour que cette rentrée 2018 se déroule sous les meilleurs auspices dans les 7 groupes scolaires rolivalois ; pour que les 115 enseignants répartis dans 105 classes bénéficient des meilleures conditions pour assurer la classe aux 2042 élèves.

Le maire fidèle au poste

Ce lundi 3 septembre, Marc-Antoine Jamet – comme il le fait chaque année depuis 17 ans – a d’ailleurs poussé la porte de chacune des classes, est venu saluer chacun des enseignants, s’assurant en personne que rien n’entachait les premiers pas dans cette nouvelle année.

Une manière pour le maire de rappeler à chaque représentant de la communauté éducative, à chaque famille, à chaque enfant qu’à Val-de-Reuil où la moitié de la population a moins de 25 ans, où 10 % du budget municipal est consacré aux écoles, l’éducation sera toujours au cœur de ses priorités.

Ce lundi,  les écoliers l’ont promis à Marc-Antoine Jamet : ils seront sages et travailleront beaucoup cette année. Une bonne nouvelle pour les enseignants des 7 groupes scolaires !

Une Rentrée en musique

Ce jour de rentrée 2018 restera également un joli souvenir pour de nombreuses familles. Quelle surprise en effet  pour les 2042 écoliers rolivalois et leurs familles ce lundi 3 septembre de bon matin ! Alors que petits et grands rejoignaient leur école après deux mois de trêve estivale, c’est en musique que chacun d’eux était accueilli devant tous les groupes scolaires de la ville.

Il paraît que la musique adoucit les mœurs… Ce matin-là, elle a en tout cas détendu tout ce petit monde, stressé pour la plupart par cette journée un peu particulière.

Clarinette, saxophone, contrebasse, guitare, flûte traversière… les musiciens ont offert aux familles un intermède musical aussi inattendu qu’apprécié. « C’est une très belle idée. C’est tellement agréable », glissait une maman devant l’école des Dominos où étaient offerts (comme dans les autres écoles) café et viennoiseries en attendant que les enfants rejoignent leur classe. «Ca a vraiment permis de dédramatiser la rentrée », confiait une autre maman devant l’école Coluche en fin de journée.

 Neuf classes de CP et CE1 dédoublées

Cette rentrée 2018, qui prend une dimension toute particulière dans six des sept groupes scolaires de la ville, en est d’ailleurs la plus belle des démonstrations. L’ensemble des établissements rolivalois situés en REP et REP + (tous à l’exception de l’école Léon Blum) bénéficient en effet du dédoublement des classes de CP et CE1, un dispositif prévu par le gouvernement actuel pour favoriser la réussite scolaire des écoliers dès leur plus jeune âge. Désormais, ces écoliers ne seront plus que 12 par classe.

L’an passé déjà, les petits Rolivalois de CP scolarisés à Coluche, Jean Moulin, Pivollet et Cerfs-Volants avaient expérimenté ce nouveau dispositif pour lequel la ville avait consacré des moyens très importants.

Car l’équipe municipale en est convaincue : la réussite éducative des écoliers dépend aussi de l’environnement et des conditions de travail qu’offre la collectivité. C’est la raison pour laquelle la ville a une nouvelle fois mis les bouchées doubles pour que ce dédoublement soit véritablement bénéfique aux écoliers.

Le marathon de l’été

Tout au long de l’été, les services municipaux se sont donc livrés à une véritable course contre la montre pour aménager et équiper les écoles des Dominos, Louise Michel, Pivollet, Coluche, Jean Moulin et des Cerfs-Volants afin d’étendre le dispositif à toutes les classes concernées.

Pas question ici, contrairement à de nombreuses autres communes, d’opter pour des locaux mobiles installées à la va-vite au beau milieu de la cour de récréation, de supprimer des salles d’activités pour aménager des classes, de confiner les enfants – faute de place – dans des espaces réduits.

200 000 € pour le dédoublement

À Val-de-Reuil, 200 000 € viennent d’être consacrés à réaliser les aménagements nécessaires, à financer les équipements à la hauteur des enjeux de la réforme : 77 000 € pour les travaux de peinture, de menuiserie, de séparation, de déplacement et de réaménagement de salles ; 53 200 € pour l’achat de mobilier et de matériel ; 75 000 € pour l’informatique (23 vidéoprojecteurs, 7 classes ipads, 19 postes informatiques…).

Priorité à la sécurité et l’accessibilité

Loin toutefois de se cantonner aux seuls travaux de dédoublement, la ville s’est mobilisée cet été et avant la fin de l’année scolaire précédente autour de nombreux autres chantiers et interventions dans les écoles ; elle poursuivra d’ailleurs sur sa lancée dans les prochaines semaines :

  • des travaux d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite ont notamment été réalisés dans tous les groupes scolaires : pose de rampe d’accès et de rambarde, réfection des nez de marche tandis que le hall d’entrée de l’école des Dominos ainsi que les sanitaires étaient rendus accessibles. Le tout pour un montant total de 472 000 €.
  • le plateau sportif de la cour de l’école Jean Moulin a été rénové tandis que de nombreux travaux de peinture étaient réalisés par les chantiers jeunes dans les différentes cours d’écoles.
  • dans les toutes prochaines semaines, 300 000 € seront consacrés à la sécurisation de l’ensemble des établissements scolaires. A commencer par l’installation de clôtures surélevées pour empêcher toute intrusion intempestive dans chaque école (à l’exception de Louise Michel déjà équipée) mais aussi de vidéophones dont chaque entrée d’école sera bientôt équipée. En attendant, des filtres flagrants (cachant de l’extérieur la vue dans les classes) ont été posés cet été aux fenêtres donnant sur l’espace public.
  • des travaux de réparation de toiture sur les écoles Léon Blum, Pivollet et Louise Michel sont programmées courant septembre.
  • des travaux de modernisation des installations de chauffage et de ventilation dans les écoles pour 97000 €. Cette intervention améliorera le confort des élèves et enseignants tout en s’inscrivant dans une démarche éco-responsable grâce à la mise en place d’équipements moins énergivores.

 

La semaine de 4 jours et demi maintenue

Contrairement à la grande majorité des écoliers du département, les petits Rolivalois reprennent cette année le chemin de l’école 4 jours et demi par semaine. L’intérêt des enfants ayant été son seul et unique guide, la Ville de Val-de-Reuil a en effet choisi, en accord avec l’inspecteur de l’Education Nationale et la majorité des conseils d’école, de maintenir l’organisation actuelle.

Marc-Antoine Jamet et son équipe, particulièrement attachés à la réussite des écoliers rolivalois, issus pour la plupart de familles modestes, se sont appuyés sur un principe incontestable : les journées trop longues, préjudiciables à tous les enfants, le sont plus encore aux enfants issus de familles les plus défavorisées et accroissent les inégalités.

 

L’intérêt des cinq jours

D’autre part, les enfants qui bénéficient de la semaine répartie sur quatre jours et demi, notamment lorsqu’ils proviennent de milieux défavorisés, bénéficient d’un encadrement sur cinq jours, ne sont pas livrés à eux-mêmes, suivent une éducation et un enseignement constants, bénéficient des services municipaux en permanence (restauration, infirmerie, assistantes sociales).

L’éducation étant un facteur de justice sociale pour peu que l’égalité des chances en garantisse    un fonctionnement harmonieux, la décision ne souffrait pas la moindre hésitation.

A Val-de-Reuil, les temps d’activité périscolaire (TAP) fonctionnent particulièrement bien, la ville y consacrant cette année encore des moyens substantiels pour proposer des activités – gratuites – de qualité (370 000 € à la charge de la ville). 70 % des écoliers y participent chaque jour. Ce dispositif repose sur le professionnalisme et le talent des intervenants, que ce soit les animateurs de la ville, les enseignants volontaires, les services municipaux, le conservatoire, les associations ou les intervenants indépendants.

L’enfance et la jeunesse à Val de Reuil

petite enfance crèches enfance jeunesse

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
L’éducation et la formation : une priorité de tous les instants

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

Nos actualités jeunesse

Prendre le temps d’apprendre !

L’association Réseaux d’Échanges Réciproques de Savoirs (RERS) et le service jeunesse de la Ville ont mis en place des temps ...
Lire La Suite…

La Mission Locale rolivaloise a remporté le cyclo-challenge !

Le tour des Missions Locales Normandes a été remporté par Val-de-Reuil ! Après deux semaines de pédalage, de joie et ...
Lire La Suite…

Les Clowns rolivalois font découvrir le Népal aux écoliers

L'équipe des Petites mains a démarré son tour des écoles ! Après avoir fait le tour du Népal l'an dernier, ...
Lire La Suite…

Cap sur le Zoo de la Flèche

La Ville de Val-de-Reuil en partenariat avec Planète Aventure organise une colonie apprenante au zoo de la Flèche (Sarthe) du ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

RESPONSABLE D’ACCUEIL COLLECTIF ÉDUCATIF DE MINEURS (H/F)

Cadre d'emploi : Positionné(e) dans l’organigramme de la Direction Enfance Jeunesse Éducation (DEJE), rattaché(e) au chef de service Péri/Extrascolaire (N+2) ...
Lire La Suite…

1000 MASQUES INCLUSIFS : FAIRE BARRAGE AU VIRUS SANS QUE LE MASQUE NE SOIT UNE BARRIÈRE

La Ville a remis 300 masques inclusifs aux enseignants, ATSEM, AVS, personnels de crèche, agents d’accueil municipaux et CCAS. Sept ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

ANIMATEUR EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS (H/F) – Septembre 2020

Postes à pourvoir dans les meilleurs délais dans le cadre de contrats de remplacement Enjeux et Missions Rattaché(e) au directeur ...
Lire La Suite…

La musique au cœur des écoles !

Près de 300 enfants des écoles rolivaloises ont assisté à la représentation musicale « Où tu vas comme ça ? ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°19 - SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOVEMBRE 2020

Valdereuil_infos n°19 – SEPTEMBRE – OCTOBRE – NOVEMBRE 2020

En une de ce numéro : Pleins feux sur la rentrée ! - Travaux, équipements, activités : Un budget exceptionnel ...
Lire La Suite…

“Les Effusions” 3ème édition : c’est ce week-end !

Samedi 1er et dimanche 2 septembre plus de 20 évènements artistiques vous attendent sur l’Ile du Roi !
Depuis 3 ans de jeunes artistes , «Les Bourlingueurs», se retrouvent sur la bucolique Ile du Roi pour y créer un des plus attendus rendez-vous créatifs de la rentrée !

Hébergés par la compagnie Beau-Geste et La Factorie, depuis le début du mois d’août, 80 jeunes professionnels (architectes, comédiens, chercheurs, cuisiniers, danseurs, plasticiens, dramaturges, musiciens, scénographes, techniciens, cinéastes) travaillent en effet à construire un lieu onirique, de partage et d’échange, dans lequel le public est invité à déambuler pendant deux jours à l’issue de ces trois semaines de résidence.

«Les Bourlingueurs», comme ils se définissent eux-mêmes, «ce n’est pas un collectif homogène dominé par une seule esthétique mais au contraire une profusion d’équipes et de recherches singulières, un îlot ouvert à la jeune création qui accueille la naissance des aventures les plus variées»… les plus variées qui soient puisque ce ne sont pas moins de 9 pièces de théâtre, 2 spectacles de danse, 3 concerts, 2 expositions de peinture, 3 projections cinématographiques  et UN banquet extraordinaire, le samedi soir avec le public et les artistes, le tout dans une scénographie dé-coiffante qui sont programmées !

Un timing surprise

Volontairement tenu secret, le timing des spectacles ne sera dévoilé  qu’à l’ouverture de la billetterie, sur place,  le samedi 1er à 13h00.
Ce que l’on sait : le premier spectacle commencera samedi à 14h15, le service pour le banquet, artistes et public confondus, se fera  de 19h à 21h ; le dernier spectacle aura lieu vers 23h/minuit pour se poursuivre dans la nuit avec les concerts.
Le dimanche les spectacles auront lieu de 11h à 20h

Les Effusions 2018, le programme
Les Effusions 2018, le programme

Pour participer à cet évènement hors du temps

Réserver sur Internet (30€) :

https://www.helloasso.com/associations/collectif-les-bourlingueurs/evenements/les-effusions-3e-edition

Tarif préférentiel pour les habitants de l’Eure 10 €

Si vous habitez l’Eure (et uniquement) le tarif sera de 10€ en vous présentant à la billetterie sur place le samedi 1er à partir de 13h00 avec un justificatif de domicile.

Le clip du Festival

 

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Fête de la Grosse Borne : retour en images

Instaurée il y a quelques années par le regretté Bernard Cancalon, la Fête de la Grosse Borne a battu un record d’affluence cette année. Retour en images sur ce moment de partage et de convivialité qui a rassemblé presque 200 personnes,  enfants des accueils de loisirs et  familles du quartier.

Fête de la Grosse Borne 2018
Fête de la Grosse Borne 2018

Les  services municipaux,  jeunesse, sports et techniques, avaient mis les petit plats dans les grands mardi 14 août pour la traditionnelle fête du quartier de la Grosse Borne.

Tir à l'arc
Tir à l’arc

Olympiades, spectacles des centres de loisirs, goûter partagé ont ainsi ravi les Rolivalois, petits et grands, qui s’en sont donnés à coeur-joie tout  l’après midi…

Fête de la Grosse Borne
Les élus ont aussi apprécié les activités de cette jolie fête

… jusque dans la soirée où une centaine ont joué les prolongations et  apprécié un spectacle humoristique et le barbecue préparé avec attention par les Jardins Familiaux.

Barbecue et spectacle humoristique
Barbecue et spectacle humoristique ont clôturé la fête

 

Nos photos

Fête De La Grosse Borne

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

Une nuit à sillonner les rues de la ville avec Marc-Antoine Jamet

Accompagnés de plusieurs élus et agents municipaux, le maire a de nouveau sillonné la ville une partie de la nuit dernière.  L’objectif ? Veiller à la tranquillité des habitants.

Ils étaient plus de 300 hier sur la pelouse de la piscine. Des jeunes, des moins jeunes, des familles entières venus profiter d’une belle soirée d’été autour du Grand Méchant Renard, un film d’animations projeté en plein air. La magie du festival Cin’été avait encore frappé !

Pendant ce temps, à quelques encablures de là, autres acteurs, autre ambiance : police municipale d’un côté, médiateurs de la ville de l’autre poursuivaient inlassablement leurs rondes sur la dalle et ses alentours, dans les parcs publics, les quartiers périphériques… Comme chaque soir, comme chaque nuit rolivaloise !

Au nom de la tranquillité !

Mais hier soir et une partie de la nuit, les Rolivalois encore dehors à cette heure tardive sont également tombés – au détour d’une rue, au sortir d’un garage ou au pied d’un immeuble – sur un autre petit groupe.

Cette nuit en effet, comme il le fait assez régulièrement, Marc-Antoine Jamet organisait une déambulation nocturne au cœur de la ville. Accompagné de plusieurs élus et agents municipaux, le maire avait un objectif  : préserver au maximum la tranquillité et la sécurité des habitants !

Constats et interventions

Du quartier du Mail au jardin sportif, de la Grosse Borne à la place des Quatre Saisons, en passant par la rue Grande et la rue Traversière… tous sont allés à la rencontre des petits groupes, réunis calmement ça et là ; ont constaté divers soucis d’éclairage public défaillants, de mobiliers urbains détériorés, de déchets amassés dans certaines rues…

Remettre en place un grillage plié, un panneau de rue tombé à terre, ramasser canettes et papiers en tout genre jetés à même le sol… c’est tout cela à la fois auquel s’est attelé le petit groupe, sans relâche.

Pour le reste, de nombreuses interventions sont programmées dans les jours à venir, que ce soit en termes d’éclairage public, de remise en état de mobilier ou encore de réparation des incivilités de certains habitants.

Au final, une conclusion s’impose :  c’est une nuit plutôt calme qu’a vécue Val-de-Reuil cette nuit. A la grande satisfaction de Marc-Antoine Jamet qui prévu de renouveler très bientôt cette opération nocturne. Une initiative particulièrement utile qui permet également d’avoir un autre regard sur la ville. (à lire également : la sécurité à Val de Reuil)

Nos articles concernant la sécurité à Val de Reuil

 

Conseil municipal - gestes barrières

Conseil municipal du 5 Octobre 2020

Retrouvez la retransmission en différé du Conseil municipal du 2 Juillet dernier L’organisation de la séance a pris en compte ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AGENT DE POLICE MUNICIPALE (H/F)

Cadre d'emploi : Fonctionnaire de catégorie C (Gardien de police ou Brigadier) Enjeux et Missions Placé(e) sous l’autorité du Maire ...
Lire La Suite…
Toute la journée, les agents multiplient les patrouilles à pied ou en voiture

La police municipale sur tous les fronts

Ils sont toute l’année en première ligne, de jour comme de nuit, du lundi au dimanche. En dépit du confinement, ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…

Vœux de Marc-Antoine Jamet et de la Municipalité le 16 Janvier 2020 à 18h30

Le 16 Janvier à 18h30 au Théâtre de l'Arsenal, Marc Antoine Jamet, Maire, et le Conseil municipal vous présenteront leurs ...
Lire La Suite…

Un nouveau commandant chez les pompiers

À l’occasion de la Sainte-Barbe, le capitaine John Drieu a confié le commandement du centre d’incendie et de secours Val-de-Reuil/Louviers ...
Lire La Suite…

 

Maintien de l’ordre public à Val-de-Reuil

Après les incidents qui ont émaillé la nuit du 14 au 15 juillet, Marc-Antoine Jamet promet la plus grande fermeté envers les trublions. Toutes les forces sont mobilisées pour que revienne le calme.

Les festivités organisées à Val-de-Reuil autour de la fête nationale les 13 et 14 juillet se sont déroulées sans le moindre incident. Près de 6000 personnes ont assisté au Parc Sud au plus beau des feux d’artifices vendredi soir. Nous avons également accueilli dimanche nos amis allemands de Ritterhude et sénégalais de Danthiady, le matin, au Monument Mémoire et Paix, devant une assistance très importante, et, l’après-midi, à l’Ile du Roy, avec 350 de nos concitoyens.

La nuit qui a suivi a cependant connu plusieurs incidents au sein du germe de Ville. Un groupe de jeunes, dont la bêtise le dispute à la lâcheté, ont tenté de causer des troubles à partir de 23 heures provoquant treize départs de feu. La plupart d’entre eux ont eu pour « victimes » les palmiers du jardin sportif et des poubelles. Malheureusement, le local de l’entreprise ODS située en bordure de la commune de Léry, dont viendraient certains incendiaires, a été rendu inutilisable.

Intervention des forces de l’ordre

Dès les premiers incidents nocturnes, pompiers et policiers sont intervenus, coordonnés par le Commissaire Daubigny avec l’aide de notre remarquable adjoint à la sécurité Dominique Lego. Marc-Antoine Jamet a personnellement joint le directeur de la sécurité publique pour demander des renforts dès 23h30 et le Préfet de l’Eure 15 minutes plus tard. Celui-ci a immédiatement proposé de se rendre dans notre commune où il est arrivé 40 minutes après.

Les élus de la ville et les médiateurs municipaux, qui interviennent à la tombée de nuit auprès des Rolivalois, se sont déployés pour maintenir le calme dispersant progressivement les trublions. La présence policière importante a permis, ensuite, de circonscrire les débordements. La plupart des fauteurs de trouble, bien que cagoulés, ont été repérés par le système de vidéo-vigilance. Un travail d’identification est en cours afin de procéder à leur interpellation.

Les décisions fermes de Marc-Antoine Jamet

Marc-Antoine Jamet a d’emblée pris plusieurs décisions. Il nous les détaille ici :

  1. J’ai donné pour instructions, dimanche matin, aux services municipaux, de se mobiliser pour déblayer les conséquences des incidents tandis qu’une société spécialisée dans la collecte des déchets intervenait pour évacuer les poubelles du week-end stockées sur la voie publique.
  2. J’ai évidemment maintenu l’ouverture d’une fan zone au Gymnase Alphonse Allais pour permettre l’accueil de nombreux supporters qui ont regardé tranquillement le match de l’équipe de France.
  3. J’ai demandé, pour la nuit du 15 au 16 juillet, aux forces de l’ordre et à nos médiateurs de rester mobilisés. Une trentaine de policiers du commissariat de police de Val-de-Reuil patrouilleront et seront épaulés par des effectifs de même taille en réserve.
  4. Je souhaite que Mme la Procureure de la République, dont j’apprécie particulièrement la résolution et la fermeté, requiert les sanctions les plus lourdes contre ce groupe de jeunes. J’entends des peines de prison immédiates.
  5. J’étudie les moyens de faire payer aux parents des mineurs interpellés les réparations. Ils n’auront plus accès aux aides municipales. S’ils habitent dans le logement social, leur expulsiion est demandée.
  6. J’avertis solennellement ceux qui diffusent actuellement des images anciennes sur des incidents intervenus dans d’autres localités ou pays, assortis de ce qu’il convient d’appeler par leur nom des fausses nouvelles ou « fake news » que je défendrais contre eux les intérêts de la commune y compris devant les tribunaux s’il le faut.

Ces troubles, isolés, interviennent alors même que les faits de délinquance ont fortement reculé à Val-de-Reuil, comme l’a officiellement annoncé le commissaire de police Julien Daubigny dans le cadre du Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance du 11 juillet 2018.

Cin’été 2018 : « Quand l’écran s’animera … mon chien sifflera 3 fois »

La 17e édition du festival Cin’Eté entre en scène samedi 14 juillet. Organisée par l’association Sous le soleil exactement, en partenariat avec la Ville de Val-de-Reuil, Cin’Eté propose 33 projections de films en plein air à la tombée de la nuit ; mais aussi des ateliers cinéma ouverts aux jeunes, en journée, pendant un mois.

Cin'été 33 films gratuits projetés à la tombée de la nuit
Cin’été 33 films gratuits projetés à la tombée de la nuit

« Se faire une toile à la belle étoile », c’est désormais une tradition estivale bien ancrée à Val-de-Reuil. Depuis 17 ans maintenant, des centaines de Rolivalois se rassemblent chaque soir entre le 14 juillet et le 15 août, dès la tombée de la nuit, sur l’esplanade de la piscine (au pied de la rue Grande), pour découvrir l’un des 33 films proposés dans le cadre du festival de cinéma Cin’été.

Mis sur pied en 2002 pour permettre aux habitants de la plus jeune commune de France, quelle que soit leur génération, leur connaissance du septième art, leurs moyens financiers, de se rassembler autour d’un événement fédérateur, mais aussi comme un élément de tranquillité publique en centre-ville qu’il anime, Cin’Eté n’a cessé de monter en puissance au fil des années.

Aujourd’hui, les spectateurs viennent parfois de loin pour profiter des plaisirs d’une séance de cinéma en plein air qui reste une lanterne magique allumée dans l’obscurité urbaine.

« Quand l’écran s’animera … mon chien sifflera 3 fois »

Le thème du festival et sa dénomination annuelle sont, comme d’habitude, sortis de l’imagination fertile de l’adjoint rolivalois à la culture, Jean-Claude Bourbault et, si vous trouvez un certain hermétisme dans son titre, ne vous étonnez pas : c’est la règle !

Côté programmation, les 33 films à l’affiche ont été minutieusement choisis. Certains d’entre eux sont issus d’une sélection proposée par un groupe de jeunes rolivalois qui, lors d’ateliers organisés tout au long de l’année (Cin’Etudes), sélectionnent les films qu’ils aimeraient voir projetés.

Une chose est sûre : Cin’Eté aura tout des grands festivals : un écran géant de 12 mètres x 10 mètres installé sur la pelouse de la piscine sur lequel seront projetées, pendant 33 jours, ces pépites du 7e art, un projecteur numérique de dernière génération (utilisé dans les cinémas), un village de toile pour limiter les désagréments de l’humidité nocturne, une sonorisation professionnelle mais aussi un tapis rouge déployé à l’entrée de l’esplanade…

Un festival gratuit pour le public

Parce que la ville de Val-de-Reuil et l’association Sous le Soleil Exactement sont particulièrement attachées à défendre le principe de l’égal accès à la culture de tous, les deux partenaires ont mis un point d’honneur à proposer aux spectateurs une programmation de qualité, certes, mais aussi gratuite. Mieux encore, pour favoriser davantage encore la convivialité, café et thé seront offerts au public à leur arrivée !

Ateliers d’initiation

Pas question pour autant de faire de Cin’Eté un festival à « consommer » ! L’événement estival se doit, rolivalois oblige, de faire largement participer les habitants. Chaque jour, pendant toute la durée de Cin’Eté, des ateliers d’initiation aux métiers du cinéma seront proposés aux jeunes dès 8 ans.

Pilotés par des réalisateurs et cinéastes chevronnés ces ateliers permettent aux participants de découvrir et d’apprivoiser toutes les phases de conception d’un film (de l’écriture de l’histoire à la réalisation du film en passant par la transformation en scenario). Renseignements au 02 32 50 67 26 ou 06 03 90 73 66.

TOUT LE PROGRAMME DE CINETE

Télécharger le programme de Cin’été
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2018/07/flyerprogrammation2018-vfin.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Annie Demarly, militante de l’éducation nationale et de la ville, prend sa retraite

Le hall était plein à craquer mardi 3 juillet pour le départ de la directrice de l’école maternelle des Dominos Annie Demarly. Une bien belle cérémonie à laquelle s’étaient associés tous ses collègues et nombre de personnalités de la ville.

En tout premier lieu le maire,  Marc-Antoine Jamet, qui lui a rendu un vibrant hommage et vu en elle “une militante de Val-de-Reuil, de l’éducation nationale et de la laïcité républicaine”.

Annie Demarly a reçu la médaille de la Ville
Annie Demarly a reçu la médaille de la Ville

Militante, Annie Demarly l’est depuis de nombreuses années. De l’éducation nationale, chacun a pu en effet admirer son engagement tout au long de sa carrière, qu’elle a presque entièrement faite dans les écoles de Val-de-Reuil,  envers et pour les enfants qu’elle a choyé comme les siens, envers les parents qu’elle a su accompagner parfois dans des situations difficiles et envers ses collègues et ATSEM avec qui elle a toujours travaillé avec respect et générosité.

De jolies surprises attendaient la nouvelle retraitée
De jolies et sympathiques surprises, concoctées par ses collègues et amis, attendaient la nouvelle retraitée…émue

Une militante de la ville en ce qu’elle n’a pas hésité, malgré un emploi du temps chargé, à mener à bien plusieurs projets et engagements. Elle a été tout à la fois membre active de l’association de jumelage franco-allemand de 1998 à 2009 ; à l’origine et présidente de l’association locale “Lire et Faire Lire” et a organisé dans ce cadre, de 2002 à 2011, l’intervention de lecteurs bénévoles dans différentes écoles de la circonscription de Val-de-Reuil ; membre active de l’association “A.V.E.C” (Association de la Circonscription de Val-de-Reuil pour l’Education et la Culture) dont elle est présidente depuis 2015 ; a initié et mené depuis 17 ans le projet culturel “Le prix des Incorruptibles”. Une militante de la ville qui souhaite d’ailleurs  continuer, encouragée par Marc-Antoine Jamet “Notre ville vous dit bravo, merci et, surtout, continuez. On a besoin de vous”!

Annie Demarly, une femme heureuse, une retraitée active et honorée
Annie Demarly, une femme heureuse, une future retraitée active et honorée

Val-de-Reuil côté Plage pose sa serviette au jardin sportif du 3 au 12 juillet

Val-de-Reuil Côté Plage débarque en force. Sous ce mot d’ordre estival, du 3 au 12 juillet, le jardin sportif se transforme en station balnéaire où se succèderont pendant 10 jours une cascade d’animations.

Des vacances à la carte ! C’est ce que propose en effet la ville de Val-de-Reuil à tous les Rolivalois, quel que soit leur âge et leurs envies.

Il y a d’abord les festivités du 13 juillet qui, dès 21h00 feront la part belle au rêve grâce à une retraite aux flambeaux depuis la place des Chalands, suivies par un envol féérique de dizaines de lanternes lumineuses, en guise de préambule au grand feu d’artifice accompagné d’un ballet d’eau inédit qui sera tiré à 23h00 du parc Sud.

Le lendemain, la fête Nationale sera placée sous le signe de l’amitié entre les peuples : on y fêtera notamment les 20 ans de la coopération décentralisée avec le village de Danthiady au Sénégal (une centaine de nos amis originaire de cette localité proche du grand fleuve Sénégal dont le chef du village, seront présents) à 10h45 au Monument Mémoire et Paix ; et on y accueillera une fidèle amie allemande, la Maire de Ritterhude, ville jumelle. Cette belle fête, intense en émotions, se poursuivra autour d’un pique-nique sur l’herbe sur l’Ile du Roi.

Cin'Eté du 14 juillet au 15 août
Cin’Eté du 14 juillet au 15 août

Il y aura ensuite le festival Cin’été (33 films diffusés gratuitement sur la pelouse de la piscine chaque soir, à la tombée de la nuit) organisé en partenariat avec l’association Sous le Soleil exactement du 14 juillet au 15 août.

Il y aura enfin les nombreuses animations proposées à la médiathèque, à la cyberbase, à la piscine, dans le jardin de la Grosse Borne le 14 août (journée entière d’animations pour petits et grands)… Sans parler du service des sports qui met à nouveau les bouchées doubles pour cet été 2018.

Un rendez-vous familial

Du 3 au 12 juillet, Val-de-Reuil côté Plage pose sa serviette au jardin sportif pour un programme très familial.


Un petit air de station balnéaire va donc planer sur le parc public du Germe de Ville pendant ces 10 jours. 50m3 de sable fin y attendent les visiteurs chaque jour de 15h00 à 20h00 : chacun pourra y venir comme il veut, quand il veut et participer à ce qu’il veut ! Concept plus ludique, moins cadré, il répond à une demande de plus en plus forte des jeunes de bénéficier d’un espace de respiration pendant leurs vacances.

Une cascade d’activités sur le sable

Pendant toute la durée de Val-de-Reuil côté Plage, les éducateurs sportifs de la ville animeront des parties de beach soccer, rugby sable et autres jeux estivaux tandis qu’un festival de structures gonflables viendra agrémenter l’événement. Et parmi les nouveautés de cette édition 2018, le bac à sable et la structure gonflable exclusivement dédiés aux tout-petits.

Pour cette deuxième édition de Val-de-Reuil Côté Plage, les partenaires se multiplient au fil des jours. A commencer par le comité départemental d’athlétisme qui propose, les mercredi 4, jeudi 5 et vendredi 6 juillet des initiations pour tous à l’athlétisme.

La médiathèque sort également de ses murs et met à disposition des Rolivalois un espace lecture avec de nombreux ouvrages pour petits et grands. Les bibliothécaires animeront par ailleurs chaque mercredi (4 juillet et 11 juillet) de 15h00 à 16h00 un atelier de lectures d’histoire pour les petits.

Montée en puissance du 09 au 12 juillet

Du 09 au 12 juillet, quand tous les petits Rolivalois auront rangé leur cartable, les éducateurs sportifs – parfaitement échauffés et préparés – feront face à une belle affluence au jardin sportif. Ils seront alors épaulés par les animateurs du service jeunesse qui proposeront chaque jour une grande variété d’ateliers manuels : fabrication de bateaux, de cerfs-volants, de moulins à vent, de colliers de fleurs…

Que les adultes soient rassurés ! La Ville ne les a pas oubliés pendant cette belle opération estivale. Envie de faire une petite pause, bercés par un fond musical, baignés de soleil ou à l’ombre des arbres ? Les transats seront à la disposition de tous de 15h00 à 20h00 au jardin sportif.

Trois soirées de concert

Et parce que dans la plus jeune commune de France, on aime prolonger les plaisirs des belles rencontres, Val-de-Reuil côté Plage jouera les prolongations le vendredi 6 juillet jusqu’à 22h00. Ne manquez pas la soirée concert avec les groupes ORB, Rose ans Tones et Broken Arms ; soirée au cours de laquelle un food truck vous permettra également de vous restaurer. Cette soirée inédite ouvrira la porte à un week-end musical : samedi 7 et dimanche 8 juillet, pour clore chacune des journées, des groupes musicaux se produiront de 18h00 à 20h00.

Au final, on a tous une bonne raison d’aller au jardin sportif du 3 au 12 juillet !

 

 

Vous êtes sans connexion