L’Arsenal lève le rideau sur sa saison

Rendez-vous jeudi 20 septembre à 19h00 au théâtre de l'Arsenal

J-3 avant l’ouverture de la saison 2018-2019 à l’Arsenal. Rendez-vous le jeudi 20 septembre à 19h au théâtre pour une présentation haute en couleurs. Petit aperçu de ce qui nous attend cette année. 

Rendez-vous jeudi 20 septembre à 19h00 au théâtre de l’Arsenal

Pour rien au monde, Dominique Boivin et Jean-Yves Lazennec ne voudraient manquer ce moment. Comme chaque année, les deux directeurs de l’Arsenal ont mis les petits plats dans les grands pour la soirée de présentation de la saison.

Le public qui poussera la porte du théâtre ce jeudi 20 septembre ne devraient pas être déçus : Dominique Boivin et Jean-Yves Lazennec auront préparé des impromptus artistiques et présenteront les spectacles qu’ils ont vus et choisis pour vous, évoqueront les moments forts de cette saison 4 et vous parleront plus largement du projet artistique qu’ils portent sur l’ensemble du territoire.

Ce sera aussi l’occasion de vous proposer quelques découvertes et rencontres surprenantes pour faire de cette soirée un moment de fête et de plaisir.

Un théâtre qui attire les foules

Un moment de fête à la hauteur du succès de ce théâtre dont le rideau s’est levé pour la première fois en 2015. Aujourd’hui, ce n’est plus un secret pour personne : « Ca va bien, très bien même », résume simplement Jean-Yves Lazennec, metteur et scène et co-directeur de l’équipement culturel rolivalois.

Un public croissant, fidèle, de tous horizons… Autant dire que le théâtre de l’Arsenal a le vent en poupe. Les spectateurs viennent en effet de partout pour découvrir les trésors artistiques présentés ici : aux Rolivalois et habitants de l’agglomération s’ajoutent, nombreux, des spectateurs venus de plus loin dans le département voire même de la région.

Au final, « nous avons atteint les 20 000 spectateurs la saison passée ; soit une hausse de 25 % par rapport à l’année précédente », précise Dominique Boivin, chorégraphe et autre co-directeur.

Des femmes, de la musique…

Un chiffre qui pourrait bien grimper encore en flèche cette année, grâce à une programmation à la fois étonnante et éclectique. Du cirque au théâtre, de la danse à l’humour en passant par la musique, il y en aura pour tous les goûts et toutes les générations. « Cette saison aura plusieurs particularités : une large place accordée à la diversité, beaucoup de femmes sur le plateau et une part plus importante pour la musique », signale Jean-Yves Lazennec.

Jane Birkin brillera ainsi sur la scène de l’Arsenal en février, accompagnée de l’orchestre symphonique de Québec, dans un répertoire Gainsbourg.

Jane Birkin en février au théâtre de l’Arsenal

Autres performances musicales inédites : « femmes, femmes, femmes », trois jeunes chanteuses a capella qui revisiteront la chanson française ; « rien ne se passe jamais comme prévu », du théâtre musical avec Camelia Jordana ou encore « Cosmo 69 », un concert spectacle acrobatique inédit ; « my ladys rock », danse et musique hommage aux femmes dans le rock…

Coup de projecteur aussi sur la diversité avec « Flammes », spectacle poétique qui réunira dix jeunes femmes de tous horizons ; avec « we love arabs », rencontre entre danse et théâtre, entre Israéliens et Palestiniens ; avec « Danser Casa », spectacle de hip hop aux accents marocains…

DANSER CASA copyright Yoriyas

Parce qu’à l’Arsenal, on aime sortir des sentiers battus, offrir au public de l’insolite, de l’exceptionnel… les spectateurs rolivalois pourront découvrir aussi « l’Homme de Hus », une pièce de théâtre rare, poignante dont la seule représentation française sera jouée à l’Arsenal avant une tournée en Amérique du Sud ; mais aussi « Hansel et Gretel », cinéma spectacle – adaptation du conte à l’envers…

Un spectacle à la piscine

Attirer de nouveaux publics, c’est aussi l’ambition des deux directeurs qui tentent l’aventure hors les murs. Et si vous veniez au théâtre en maillot de bain, installés sur les gradins de la piscine ? C’est ce que l’Arsenal propose avec « Aegri Somnia” , un événement à ne pas manquer (places limitées) en mai.

AEGRI SOMNIA. Une calenture de Jean Lambert-wild.  ©Tristan Jeanne-Valès

Et si la scène de l’Arsenal se déplaçait à la médiathèque le temps d’un spectacle sur les Abeilles ? On vous avait prévenu … La saison qui s’ouvre sera étonnante ! Et encore, vous n’en avez ici qu’un aperçu !