Étiquette : prévention

Masquées et dépistées : 50 Rolivaloises appellent à rester mobilisées face au cancer du sein

Informer, sensibiliser, prévenir pour amener le plus grand nombre de femmes à se faire dépister doit demeurer une priorité, malgré la crise sanitaire. C’est le sens de l’appel signé par 50 femmes, issues de tous horizons, toutes investies dans la vie rolivaloise, à l’occasion d’Octobre Rose.

La crise sanitaire qui frappe notre pays et le monde entier va durer. Personne ne conteste plus, personne de censé, qu’il nous faudra, pour plusieurs mois encore, en l’absence d’un médicament ou d’un vaccin efficace, apprendre à vivre avec l’épidémie de Covid-19. Nous avons commencé à le faire en révisant un certain nombre de nos comportements et de nos habitudes.

Il faudra probablement, dans les prochains jours, à Val-de-Reuil comme dans l’ensemble de notre pays, aller plus loin, mieux se protéger et protéger les autres, redoubler de vigilance dans notre vie quotidienne et, hélas, réduire le nombre de nos contacts, de nos sorties, de nos réunions. Le virus, sa dangerosité, sa rapidité de propagation, son imprévisibilité, ne sauraient tolérer la moindre forme de relâchement. Pour y faire face, pour endiguer sa circulation et sa transmission, port du masque obligatoire lors de tous nos déplacements, strict respect de la distanciation sociale et des gestes-barrières, sont nos remparts et nos alliés. Il faut les observer. Il faut les adopter. Il faut les respecter. C’est une nécessité absolue. Pour sauver des vies, ces règles doivent être appliquées partout avec rigueur et fermeté.

Alors qu’une deuxième vague se confirme, parmi les dommages collatéraux créés par la pandémie, une troisième, plus inattendue mais tout aussi brutale, plus sournoise, tout autant meurtrière, si ce n’est plus, semble se lever dans un silence aussi assourdissant qu’inquiétant.

Ne jamais négliger le dépistage du cancer du sein... c'est le sens de l'appel lancé par 50 Rolivaloises à l'ensemble des femmes ; c'est le sens aussi du ruban rose déployé samedi à Val-de-Reuil
Ne jamais négliger le dépistage du cancer du sein… c’est le sens de l’appel lancé par 50 Rolivaloises à l’ensemble des femmes ; c’est le sens aussi du ruban rose déployé samedi à Val-de-Reuil

En France, depuis l’apparition du Covid-19, le nombre de dépistages du cancer du sein a chuté de plus de 10%. En raison des retards pris dans sa détection et du décalage dans le temps de sa prise en charge, la Ligue contre le cancer estime à 30.000 le nombre de cancers non diagnostiqués. Moins de mammographies, moins de diagnostics précoces, c’est  d’ici 4 à 5 ans – un consensus scientifique se dégage pour l’affirmer – des traitements rendus moins performants, des formes de la maladie plus sévères et un risque de surmortalité élevé. Nous reculerions de vingt ans dans la prévention et la guérison. Ce sont des années d’efforts et de progrès dans la recherche, dans les parcours de soins, dans la prévention que nous remettrions en question. Ce sont des milliers de vie qui sont en jeu. Il est urgent d’agir. Le coronavirus ne doit pas faire de victimes supplémentaires chez les femmes dont les cancers seraient diagnostiqués et traités trop tard. 

 C’est la raison pour laquelle, à l’occasion d’Octobre Rose, dans le prolongement des actions déjà portées par la municipalité de Val-de-Reuil et son Maire, nous lançons aujourd’hui cet appel. La bataille engagée contre le coronavirus ne doit pas nous détourner de celle à mener face au cancer du sein. À Val-de-Reuil, dans notre entourage, parmi nos proches, nos amis, nos voisins, nos collègues, un même message doit être rappelé. Informer, sensibiliser, prévenir pour amener le plus grand nombre possible de femmes à se faire dépister doit demeurer une priorité.

Les campagnes de dons, les manifestations caritatives, la présence des bénévoles sur le terrain pour attirer l’attention de nos concitoyennes sur l’importance du dépistage n’ont pas pu se tenir ou obtenir le même écho qu’à l’habitude. Chacune, à notre place, dans notre entreprise, notre commerce, notre association, notre collectivité, nous devons donc être les ambassadrices de cette grande cause.

Octobre Rose : toutes mobilisées !
Octobre Rose : toutes mobilisées !

Solidaire, généreuse et engagée, Val-de-Reuil se mobilise. Ensemble, sur d’autres combats, face à d’autres maladies, remportant des victoires et permettant de grandes avancées, nous l’avons déjà montré. Ici, dans l’unité et la cohésion citoyenne dont la très grande majorité de nos concitoyens font preuve pour se protéger de l’épidémie, liguons-nous pour faire reculer le cancer du sein. Le cancer n’est pas en quarantaine et notre combat doit se poursuivre malgré la crise. Masquées et dépistées, nous repousserons l’épidémie et continuerons à avancer pour vaincre le cancer du sein.

 Appel signé par :

• Khadidja AATALLAH, Traiteur à domicile « Les Délices de Khadi »,

• Inci ALTUNTAS, Conseillère municipale de Val-de-Reuil déléguée à la santé et au handicap,

• Agnès ANVER, Directrice de l’école maternelle Le Pivollet

• Béatrice BALUT, Présidente du RERS, Présidente du Conseil des Sages,

• Susanne BARBER, Présidente de l’association de jumelage avec Workington,

• Elodie BARBEY, Directrice des ressources humaines, Ville de Val-de-Reuil,

• Catherine BATAILLE, conseillère municipale de Val-de-Reuil en charge de l’état-civil et de l’accueil des nouveaux habitants,

• Cheree BELLANGER, Responsable du projet de renouvellement urbain, Ville de Val-de-Reuil,

• Fadilla BENAMARA, Adjointe au Maire de Val-de-Reuil en charge du renouvellement urbain et de la relation avec les commerçants,

• Nadia BENAMARA, Présidente de l’Association « Pour faire briller les étoiles »,

• Salma BENHARI, lycéenne, athlète du VRAC,

• Karine BERG, Gérante du « Burger King »de Val-de-Reuil,

• Oriane BOUCHE, Directrice de l’école élémentaire Léon Blum,

• Alexandra CAPOGNA, Commissaire de police, Chef de la circonscription de police Val-de-Reuil/Louviers,

• Sylvie CARDONA-GIL, Directrice d’Adéquation et Formation,

• Céline CROUIN, Présidente du Val-de-Reuil Natation,

• Béatrice DEBOISSY, Conseillère municipale de Val-de-Reuil à l’égalité femmes/hommes et à la réussite éducative

• Sabine DELGAS, Trésorière de l’ASVVP,

• Géraldine DELIENCOURT, Conseillère municipale de Val-de-Reuil en charge des relations avec les entreprises,

• Annie DEMARLY, ancienne directrice de l’école maternelle des Dominos,

• Schéhérazade DENIARD, Directrice du Développement Territorial d’EDF pour Rouen Normandie Métropole et la Normandie et Présidente du PIMMS,

• Christine DESBOIS, Directrice de l’école maternelle Léon Blum,

• Maryline DESLANDES, Adjointe au Maire de Val-de-Reuil en charge de l’action sociale, Vice-Présidente du CCAS

• Rachida DORDAIN, Adjointe au Maire de Val-de-Reuil en charge du sport

• Catherine DUVALLET, Adjointe au Maire de Val-de-Reuil en charge de l’Education,

• Rachel FERAL, Étudiante et mannequin,

• Elise FRIBOULET PERRIER, Présidente de l’Association « Les Poulettes Rolivaloises »,

• Chantal FRUIT, Présidente du Collectif Vivre Ensemble,

• Angélique GEORGE, Artiste-chanteuse, membre du groupe « The Angies »,

• Patricia GUIOT, Présidente de « Envie d’agir », Association de soutien aux familles touchée par le handicap,

• Tanja GUTH, Conseillère municipale de Val-de-Reuil en charge de la biodiversité

• Khadika IKHRAZZEN, Présidente du Val-de-Reuil Taekwendo,

• Elise JACOBS, membre du bureau de l’Association des retraités du Val,

• Fatimata KANE, Présidente de l’entreprise KAP-WAN,

• Aurélie LEFEBVRE, Conseillère municipale de Val-de-Reuil en charge de l’action culturelle,

• Clémence LEGAL, Responsable Recrutement et Accompagnement d’HUMANDO ADECCO,

• Janick LÉGER, Conseillère départementale de Val-de-Reuil,

• Noémie LETELLIER, Étudiante à Sciences Po,

• Grace LOUBASSOU, Conseillère municipale de Val-de-Reuil déléguée à la démocratie participative

• Sylvie LOZÉ, Gérante du restaurant SABAIDEE,

• Vanessa MANTSOUAKA MASSALA, Conseillère municipale de Val-de-Reuil en charge des conseils d’école,

• Alexandra MARY, Directrice de l’école élémentaire Le Pivollet,

• Nathalie MBONGO MBAPPÉ, Directrice de l’école maternelle Coluche,

• Chantal MÉGANGE, Présidente de l’association « Maison de la musique Nelly Marcon »,

• Marie MONTMAYEUR, Assistante de direction, Ville de Val-de-Reuil,

• Estelle MORIN, Principale du collège Alphonse Allais,

• Stéphanie MOY, Directrice de l’école Jean Moulin,

• Dieynaba N’GAME, Manager de centre-ville, Ville de Val-de-Reuil,

• Marie NIMIER, écrivaine,

• Nathalie NORMOIS, Présidente du club de gymnastique volontaire « Pleine Form’ »

• Véronique NOEL, Restauratrice, Gérante du « Restaurant Sans Gluten »,

• Natacha PATTE, Directrice de l’épicerie sociale EPIREUIL,

• Claude PIEDNOEL, Médecin retraitée,

• Jeanne POUHÉ, Conseillère municipale de Val-de-Reuil en charge des jumelages, Présidente du comité de jumelage,

• Emmanuelle QUILÈS, Présidente de JANSSEN France,

• Jacqueline RALONTO, Présidente de l’Association malgache de Val-de-Reuil

• Judith RAOUL DUVAL, Responsable du Concours d’équitation de la Ferme de la Motte,

• Lydie ROUSSEAU, ancienne directrice de l’école maternelle Louise Michel

• Stéphanie ROUSSELIN, Adjointe au Maire de Val-de-Reuil en charge de la transition écologique,

• Laurence SAMMARTANO, Gérante de l’entreprise REL AUTOS,

• Nathalie SILVA, Directrice de l’école élémentaire Coluche,

• Marie-France TARDIF, ancienne directrice de l’école maternelle du Pivollet,

• Sandra TERNISIEN, Conseillère municipale de Val-de-Reuil en charge du comité des fêtes,

• Marie-Morgane TRÉMOLLIÈRES, Directrice de la ferme pédagogique Anymania,

• Patricia ULRICH, Directrice du groupe scolaire Les Cerfs-Volants,

• Anne-Cécile VINCENT, conseillère municipale de Val-de-Reuil en charge de la charte municipale environnementale,

• Nathalie YON, Présidente du Val-de-Reuil Olympique Lutte

Partagez :

Un après-midi tout en rose pour sensibiliser au cancer du sein !

Val-de-reuil voit la vie en rose tout au long du mois d’octobre! Dans le cadre de ce dispositif d’intérêt national, la ville et le CHI (Centre Hospitalier Intercommunal Elbeuf-Val-de-reuil-Louviers) organisent, mercredi 14 octobre, un après-midi de sensibilisation autour du cancer du sein à la maison de la jeunesse et des associations.

 

Les Rolivalois et Rolivaloises pourront  profiter de 15h à 16h d’un “café des parents”. Cinq étudiantes sages-femmes et Virginie Jupin, coordinatrice de la ligue du cancer de l’Eure viendront animer le café. Elles feront un point sur le cancer, la palpation et l’autopalpation du sein avec une démonstration sur un mannequin. Un rendez-vous incontournable pour mieux comprendre le cancer et comment le repérer.
En deuxième partie d’après-midi, de 16h à 18h, Ayse Kutlu, manipulatrice en radiologie, viendra présenter l’examen de dépistage du cancer du sein au public à travers un diaporama et une petite vidéo. Un temps d’échange avec la praticienne sera également proposé à la fin de la séance. L’oncologue, Marine Cabourd, et l’obstétricienne et chef de service gynécologie du CHI, Anne Lefébure viendront ensuite rappeler l’importance du dépistage en répondant aux questions du public à l’aide de supports visuels.
À noter, la MJA s’engage à accueillir et à garder les enfants, de 3 ans et plus, des Rolivaloises le temps des ateliers.
 
Maison des jeunes et des associations, place des Chalands
Réservation obligatoire et renseignements au 06.31.20.63.69

 

Partagez :

MJA – “Vagues à Larmes”, Cie Six pied sur terre

Créée en 2006,La compagnie de théâtre “Six Pieds sur Terre” propose de découvrir son spectacle “Vagues à Larmes”, une pièce ayant pour objectif de sensibiliser le plus grand nombre et de lutter contre la radicalisation. A l’issue de la pièce, un débat axé sur l’estime et la connaissance de soi, la manipulation et les dérives sectaires sera mis en place.

Réservation au 06 75 26 12 51

Synopsis:

Leïla, 17 ans, apprend que son petit ami s’apprêtait à commettre une action terroriste lorsqu’il a été arrêté. Elle n’avait rien soupçonné, pas plus que sa sœur Sarah (19 ans) avec qui elle vit. Leïla affirme que jamais elle-même ne pourrait être manipulée. Sarah relève le défi dans l’anonymat d’internet. Leïla plonge sans questionnement dans la cause imaginée par sa soeur (une association armée pour la défense des animaux).

En parallèle et incarnées par les comédiens, on suit les émotions primaires de Leïla : la colère, la tristesse, la peur et la joie ; 4 personnages drôles et hauts en couleur qui travailleront pendant tout le spectacle à leur réconciliation afin d’augmenter l’estime de soi de Leïla et lui permettre de reculer face à la violence dans laquelle elle s’engageait.

 

Partagez :

Les dents, c’est important !

Près de 140 enfants issus des classes de grande section des écoles de Val-de-Reuil se sont rendus au CCAS, mardi 3 décembre 2019, pour une matinée de dépistage et de sensibilisation aux soins bucco-dentaire.

Comment bien se brosser les dents ? Comment se forment les caries ? Des questions auxquelles les enfants issus des classes de grande section des 7 écoles primaires de la Ville ont désormais toutes les réponses. Et pour cause, le CCAS avait organisé, mardi 3 décembre 2019, en partenariat avec l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD) et la Caisse Primaire d’Assurance-Maladie (CPAM) une matinée de dépistage et de sensibilisation aux soins bucco-dentaire à l’attention des enfants, mais aussi de leurs parents.

Les soins pour tous

« Il s’agit de sensibiliser les enfants et leurs familles à l’hygiène et la santé bucco-dentaires, de leur apprendre les bonnes pratiques alimentaires pour protéger leurs dents et de rappeler à chacun la nécessité de consulter régulièrement un dentiste », explique Maryline Niaux, la vice-présidente du CCAS faisant part de cette action santé développée, chaque année, dans le cadre du Programme de Réussite Educative portée par la ville.

Dépistage gratuit

Ce fut l’occasion également pour la CPAM de l’Eure de faire part de son dispositif « MT’Dents ». « Ce dispositif national permet aux enfants (3, 6, 9, 12, 15, 18, 21 et 25 ans) de bénéficier d’un dépistage bucco-dentaire gratuit et, si besoin, la prise en charge par l’assurance-maladie des frais liés aux soins », explique Mélanie Muru, chargée de prévention à la CPAM de l’Eure. « A l’aube de chaque anniversaire, nous envoyons un courrier aux parents des enfants afin de leur rappeler l’existence de cette aide ». En effet, en moyenne seul 30% des courriers envoyés ont un retour des parents.

Des parents et des enfants conquis

Une démarche, une matinée, qui n’a pas manqué de plaire aux plus petits comme aux plus grands. « C’est très intéressant pour nous, parents ainsi que pour nos enfants, car elle nous rappelle l’importance de prendre régulièrement rendez-vous chez le dentiste, mais aussi de prendre connaissance des différents dispositifs mis en place pour faciliter la prise en charge des consultations et des soins », confie Siham Amroui venue accompagner son fils Walid, 5 ans, ravi lui aussi. « C’est très bien, car on apprend à mieux soigner nos dents ».

Le sucre, le fléau des dents

Enfin, ce fut l’occasion pour les dentistes de rappeler le danger du sucre. « Le sucre, c’est une catastrophe pour les dents », rappelle le Dr Michel Marais, l’un des trois dentistes présents revenant sur le principal agent responsable des caries. « La flore microbienne est très importante dans la bouche. Ces derniers se nourrissent de sucre et recrachent de l’acide qui attaque et abîme les dents. C’est comme ça que naissent les caries ». À noter que la CPAM mène tout au long de l’année des actions de ce genre auprès de tous les publics. « Nous intervenons de l’école maternelle jusqu’aux maisons de retraite », conclue le Dr Michel Marais, qui en compagnie de ses confrères prend plaisir à apporter son aide pour de meilleures dents demain.

Les actus jeunesse à Val-de-Reuil

Devenez explorateur de votre quartier !

La Ville lance une grande opération participative à la découverte de la faune sauvage qui foisonne à Val-de-Reuil. Jusqu'au 16 ...
Lire La Suite…

Des chantiers jeunes au commissariat

Comme à chaque congés scolaires, les chantiers jeunes reprennent du service. Pour la première fois, les peintres en herbe ont ...
Lire La Suite…

20 petits Rolivalois à l’école cette semaine !

Tout au long de la semaine, l'école Coluche accueille les enfants des personnels mobilisés dans la gestion de la crise, ...
Lire La Suite…

A la chasse aux œufs avec les Poulettes Rolivaloises !

Les Poulettes Rolivaloises organisent jusqu'au 4 avril un grand jeu de chasse aux œufs au sein de leur poulailler de l’écoquartier. Un ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le 31 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, une école entière de Val-de-Reuil et plusieurs classes de maternelles, élémentaires, ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi des classes fermées le mardi 30 mars à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil sont actuellement fermées sur décision de l'Agence ...
Lire La Suite…

Bulletin de suivi quotidien des classes fermées à Val-de-Reuil

Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil viennent d'être fermées par l'Agence Régionale de ...
Lire La Suite…

Retour vers 2050 !

Plus de 450 élèves ont participé au E-forum de l'éducation aux médias et à l'information organisé par la circonscription de ...
Lire La Suite…

Des architectes en devenir !

Une vingtaine de jeunes Rolivalois ont reçu des mains du collectif Yakafokon leur diplôme d'architectes junior et des lettres de ...
Lire La Suite…

L’enfance et la Jeunesse à Val-de-Reuil

enfance, jeunesse, petite enfance - infos utiles

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer, ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
Les écoles à Val-de-Reuil

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…

Atelier de prévention Internet

Atelier de prévention « Safer Internet Day 2019, ensemble pour un meilleur Internet »

Atelier de prévention pour encourager les comportements responsables en ligne. Les réseaux sociaux sans danger, la protection de la vie privée, l’addiction aux jeux vidéo, le cyber harcèlement  seront des thèmes abordés, organisés autour de quizz, de vidéos, l’objectif des ateliers est d’amener les participants à partager et échanger.
Ateliers ouverts à tous les cybercitoyens de plus de 8 ans (sur inscription)

 

Atelier de prévention Internet

Atelier de prévention « Safer Internet Day 2019, ensemble pour un meilleur Internet »

Atelier de prévention pour encourager les comportements responsables en ligne. Les réseaux sociaux sans danger, la protection de la vie privée, l’addiction aux jeux vidéo, le cyber harcèlement  seront des thèmes abordés, organisés autour de quizz, de vidéos, l’objectif des ateliers est d’amener les participants à partager et échanger.
Ateliers ouverts à tous les cybercitoyens de plus de 8 ans (sur inscription)

 

Maintien de l’ordre public à Val-de-Reuil

Après les incidents qui ont émaillé la nuit du 14 au 15 juillet, Marc-Antoine Jamet promet la plus grande fermeté envers les trublions. Toutes les forces sont mobilisées pour que revienne le calme.

Les festivités organisées à Val-de-Reuil autour de la fête nationale les 13 et 14 juillet se sont déroulées sans le moindre incident. Près de 6000 personnes ont assisté au Parc Sud au plus beau des feux d’artifices vendredi soir. Nous avons également accueilli dimanche nos amis allemands de Ritterhude et sénégalais de Danthiady, le matin, au Monument Mémoire et Paix, devant une assistance très importante, et, l’après-midi, à l’Ile du Roy, avec 350 de nos concitoyens.

La nuit qui a suivi a cependant connu plusieurs incidents au sein du germe de Ville. Un groupe de jeunes, dont la bêtise le dispute à la lâcheté, ont tenté de causer des troubles à partir de 23 heures provoquant treize départs de feu. La plupart d’entre eux ont eu pour « victimes » les palmiers du jardin sportif et des poubelles. Malheureusement, le local de l’entreprise ODS située en bordure de la commune de Léry, dont viendraient certains incendiaires, a été rendu inutilisable.

Intervention des forces de l’ordre

Dès les premiers incidents nocturnes, pompiers et policiers sont intervenus, coordonnés par le Commissaire Daubigny avec l’aide de notre remarquable adjoint à la sécurité Dominique Lego. Marc-Antoine Jamet a personnellement joint le directeur de la sécurité publique pour demander des renforts dès 23h30 et le Préfet de l’Eure 15 minutes plus tard. Celui-ci a immédiatement proposé de se rendre dans notre commune où il est arrivé 40 minutes après.

Les élus de la ville et les médiateurs municipaux, qui interviennent à la tombée de nuit auprès des Rolivalois, se sont déployés pour maintenir le calme dispersant progressivement les trublions. La présence policière importante a permis, ensuite, de circonscrire les débordements. La plupart des fauteurs de trouble, bien que cagoulés, ont été repérés par le système de vidéo-vigilance. Un travail d’identification est en cours afin de procéder à leur interpellation.

Les décisions fermes de Marc-Antoine Jamet

Marc-Antoine Jamet a d’emblée pris plusieurs décisions. Il nous les détaille ici :

  1. J’ai donné pour instructions, dimanche matin, aux services municipaux, de se mobiliser pour déblayer les conséquences des incidents tandis qu’une société spécialisée dans la collecte des déchets intervenait pour évacuer les poubelles du week-end stockées sur la voie publique.
  2. J’ai évidemment maintenu l’ouverture d’une fan zone au Gymnase Alphonse Allais pour permettre l’accueil de nombreux supporters qui ont regardé tranquillement le match de l’équipe de France.
  3. J’ai demandé, pour la nuit du 15 au 16 juillet, aux forces de l’ordre et à nos médiateurs de rester mobilisés. Une trentaine de policiers du commissariat de police de Val-de-Reuil patrouilleront et seront épaulés par des effectifs de même taille en réserve.
  4. Je souhaite que Mme la Procureure de la République, dont j’apprécie particulièrement la résolution et la fermeté, requiert les sanctions les plus lourdes contre ce groupe de jeunes. J’entends des peines de prison immédiates.
  5. J’étudie les moyens de faire payer aux parents des mineurs interpellés les réparations. Ils n’auront plus accès aux aides municipales. S’ils habitent dans le logement social, leur expulsiion est demandée.
  6. J’avertis solennellement ceux qui diffusent actuellement des images anciennes sur des incidents intervenus dans d’autres localités ou pays, assortis de ce qu’il convient d’appeler par leur nom des fausses nouvelles ou « fake news » que je défendrais contre eux les intérêts de la commune y compris devant les tribunaux s’il le faut.

Ces troubles, isolés, interviennent alors même que les faits de délinquance ont fortement reculé à Val-de-Reuil, comme l’a officiellement annoncé le commissaire de police Julien Daubigny dans le cadre du Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance du 11 juillet 2018.

Fête des dents : la prévention avec le sourire

Après une semaine d’ateliers dans les écoles, les 270 écoliers des grandes sections rolivaloises ont bénéficié d’un examen bucco-dentaire gratuit au CCAS. La Fête des dents, une expérience unique dans l’Eure.

Fête des dents 2018
La Fête des dents à Val-de-Reuil : une expérience unique dans l’Eure

“Je n’ai rien ! Trop de la chance!” Sada a fini son premier examen bucco-dentaire et d’un “Ça ne fait pas mal !” rassure ses camarades de grande section de l’école Coluche. Comme lui, mardi 13 février, 270 écoliers des grandes sections de la ville sont venus, avec leurs professeurs et bien souvent leurs parents, au CCAS où était organisé un examen bucco-dentaire gratuit. A l’initiative, le pôle socio-éducatif du CCAS en partenariat avec l’UFSBD (Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire), la CPAM, l’éducation nationale.

Explication du dispositif M'T Dents par l'Assurence Maladie
Explication du dispositif M’T Dents par l’Assurance Maladie

Une prévention en amont du dispositif “M’T tes dents”

Pour Amélie David, représentant l’ Assurance Maladie, cette animation est particulièrement intéressante dans le sens où elle complète en amont le dispositif “M’T tes dents”, octroyant une visite gratuite chez le dentiste tous les ans aux 6-21 ans  et permettant aux parents d’en prendre connaissance de vive voix.

Des parents satisfaits

De plus en plus nombreux chaque année les parents sont venus en nombre. La fête des dents existe en effet depuis 2014 et a prouvé sa pérennité.  Coralie, la maman de Djewell, résume parfaitement le sentiment général : “ cette première approche douce des soins dentaires permet à mon petit garçon d’avoir moins d’appréhensions…d’être plus serein”. Pour certains cela permet aussi “d’avoir connaissance de l’état de la dentition, le nombre qu’il reste de dents de lait, et si les “vraies dents” sont bien implantées.”

Dépistage dentaire pour Djewell accompagné de sa maman Coralie
Dépistage dentaire pour Djewell accompagné de sa maman Coralie

Des professionnels au coeur de l’action

Sensibiliser les enfants à l’hygiène bucco-dentaire, à un brossage régulier, dépister d’éventuels problèmes en amont, rassurer et donner aux enfants une première approche ludique des soins dentaire est le principal objectif de l’Union Française pour la Santé Bucco-dentaire dont quatre dentistes adhérents étaient présents. Un seul regret : qu’elle ne se fasse pas dans toutes les communes. En effet à Val-de-Reuil est la seule à proposer cette manifestation dans l’Eure !

Dentiste, Michel Marais, examine Amel 5 ans
Dentiste, Michel Marais, examine Amel 5 ans

Le reportage de France 3 Normandie

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

L’Union Française pour la Santé Bucco-dentaire

Union Française pour la Santé Bucco-dentaire

Belaïd Bekkouche, responsable du Pôle socio-éducatif du CCAS, enregistre les enfants avant leur passage avec le dentiste
Belaïd Bekkouche, responsable du Pôle socio-éducatif du CCAS, enregistre les enfants avant leur passage avec le dentiste

“Fête des dents” : des écoliers rolivalois sensibilisés à l’hygiène bucco-dentaire

Le constat se vérifie hélas chaque année : trop d’enfants ont les dents abîmées à leur entrée en Cours Préparatoire. Pour remédier à cette situation alarmante, la Ville de Val-de-Reuil lance une vaste action de sensibilisation à destination des familles, ce dès le plus jeune âge, en organisant la fête des dents dans toutes les écoles maternelles de Val-de-Reuil. Cette manifestation se conclura par une journée de dépistage, en partenariat avec plusieurs dentistes, le mardi 13 février.

Comment bien se brosser les dents ?
Comment bien se brosser les dents ? Démonstration à l’école Louise Michel

 L’accès aux soins pour tous est une problématique essentielle aux Rolivalois et à leur municipalité. Parce qu’elle est particulièrement attachée à réduire les inégalités en matière de santé, la Ville lance cette année une action ciblée auprès des plus jeunes. Il s’agit de sensibiliser les enfants et leurs familles à l’hygiène et la santé bucco-dentaire ; de leur rappeler la nécessité de consulter régulièrement un dentiste ; de leur apprendre les bonnes pratiques alimentaires pour protéger leurs dents…

Une semaine d’ateliers ludiques et pédagogiques

Toutes les familles reçoivent un courrier de l’Assurance Maladie, à l’approche des 6 ans de leur enfant, proposant un dépistage bucco-dentaire gratuit et, si besoin, la prise en charge des frais liés aux soins. On constate que de nombreuses familles n’y donnent malheureusement pas suite. Si bien qu’en arrivant en classe de CP, trop d’enfants ont des dents cariées. La plupart n’ont jamais encore consulté de dentiste.

C’est pour mettre un terme à cette carence en prévention et en soins que la Ville a décidé d’inscrire la santé bucco-dentaire parmi les actions-phare de son programme de réussite éducative (PRE). Pour la 5e année consécutive, le pôle socio-éducatif du CCAS organise donc la fête des dents auprès des élèves de grande section de maternelle. En clôture de celle-ci, tous les écoliers concernés bénéficieront d’une séance de dépistage bucco-dentaire menée par des dentistes partenaires de l’opération.

Comment bien manger pour préserver mes dents ?
Comment bien manger pour préserver mes dents ? Atelier à l’école Louise Michel

Du 29 janvier au 7 février dernier, les sept écoles maternelles de la ville ont participé à cette grande « Fête des Dents » : plusieurs ateliers à la fois ludiques et pédagogiques ont été menés par les équipes du service socio-éducatif et Mme Nora Cuegniet la coordinatrice du réseau REP et REP+. Ils se sont rendus chaque jour dans les établissements scolaires. Pourquoi faut-il se brosser les dents ? Comment bien les brosser ? Comment bien manger pour préserver ses dents ? Autant de questions auxquelles la fête des dents a apporté des réponses efficaces et pragmatiques.

Pourquoi faut-il se brosser les dents ?
Pourquoi faut-il se brosser les dents ? Atelier-discussion avec des écoliers à Louise Michel

Une journée de dépistage avec les dentistes

C’est à l’issue de ces ateliers de sensibilisation et de prévention qu’une grande journée de dépistage est proposée le mardi 13 février au CCAS de Val-de-Reuil de 9h00 à 15h00. Les 270 écoliers de grande section viendront à la rencontre des trois dentistes du syndicat national de santé bucco-dentaire mobilisés ce jour-là. Ils effectueront un bilan qu’ils remettront ensuite aux parents.

Parce que la ville et ses partenaires ont la ferme ambition que ces initiatives soient réellement suivies d’effet, un travail sera effectué par les enseignants de CP dès la rentrée de septembre pour reprendre et compléter les informations. De la même manière, l’infirmière, le médecin scolaire mais aussi la médiatrice école-famille du pôle socio-éducatif relanceront les familles des enfants dépistés, proposeront des accompagnements individuels dans la démarche de soins.

La santé

Structures de proximité et prévention sont deux préoccupations dans la commune. De nombreux médecins généralistes, infirmiers et spécialistes sont présents sur la ville ainsi qu’un centre de planification et d’éducation familiale. Côté prévention, des actions éducatives en matière de bonne alimentation, de communication avec autrui, d’usage raisonnable des nouvelles technologies sont mises en œuvre de façon régulière par des professionnels en milieu scolaire.

Le guide de la santé

Vous retrouvez également ce guide dans notre page «Santé»
Si vous constatez une imprécision, une correction à apporter, une modification, merci d’utiliser ce formulaire de contact pour nous en informer. Merci de votre participation !

Vous êtes sans connexion