2018 : une année riche et un combat qui continue !

Marc-Antoine Jamet a présenté ses voeux devant 200 personnes hier soir

Marc-Antoine Jamet a présenté ses voeux devant 200 personnes hier soir

C’est devant une salle comble, au collège PMF, que Marc-Antoine Jamet a présenté ses voeux à la communauté éducative. Une cérémonie au cours de laquelle plusieurs annonces importantes ont été faites. Petit tour d’horizon.

Marc-Antoine Jamet a présenté ses voeux devant 200 personnes hier soir
Marc-Antoine Jamet a présenté ses voeux devant 200 personnes hier soir

Difficile pour Marc-Antoine Jamet, comme pour les quelques 200 invités, de masquer leur émotion ce jeudi 11 janvier au collège Pierre Mendès France. Quelques semaines seulement après la décision du conseil départemental de fermer l’établissement rolivalois, le maire de Val-de-Reuil avait choisi de présenter ses vœux à la communauté éducative dans ces lieux mêmes, symbole du combat pour l’éducation et de la résistance contre « l’injustice» et « l’obstination irrationnelle ».

Émotion d’autant plus forte qu’on fêtait justement hier le 111e anniversaire de la naissance de celui qui fut le plus jeune président de conseil général de France, le plus jeune ministre… « Que le plus jeune d’aujourd’hui détruise ce que le plus jeune d’hier a créé… c’est l’ironie de l’histoire », glissait avec amertume Marc-Antoine Jamet, en référence à Sébastien Lecornu, artisan de la fermeture du collège PMF.

Pour votre mobilisation : merci !

Emotion toute particulière au collège PMF pour cette cérémonie 2018
Émotion toute particulière au collège PMF pour cette cérémonie 2018

D’emblée donc, le maire donnait le ton, remerciant chaleureusement toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisés autour de ce combat pour l’éducation : parents, enseignants, principal du Collège PMF mais aussi maires de toute l’agglo, élus de Val-de-Reuil… Sans oublier Jean-Jacques Coquelet, conseiller départemental qui a défendu ardemment ce collège « avec les valeurs de raison, vérité et progrès ».

Pour Marc-Antoine Jamet, pas question de baisser les bras : « Le service public doit se déployer dans les quartiers de grande pauvreté… Nous engageons un recours en justice : j’espère qu’il sera fructueux ».

Si l’Éducation est mise à mal par le département, à Val-de-Reuil, tout est mis en œuvre pour que le meilleur soit donné aux petits Rolivalois et leurs familles. Ainsi, alors que s’ouvre ces prochaines semaines une concertation locale autour de l’organisation des rythmes scolaires à la rentrée prochaine, Marc-Antoine Jamet n’a pas caché son souhait de maintenir la semaine de classe à quatre jours et demi. « Le système actuel a trouvé sa vitesse de croisière ; les familles sont satisfaites. En supprimant le mercredi, nous ferions disparaître 21 jours d’école ; ce qui, à mon sens, serait préjudiciable aux enfants ». Réponse dans les prochaines semaines à l’issue de la concertation.

Cascade de projets et de travaux à l’horizon

De nombreux projets, de nombreux travaux à l'horizon
De nombreux projets, de nombreux travaux à l’horizon

L’année qui débute sera par ailleurs riche en nouveautés, en chantiers, en investissements. A commencer par le dédoublement de cinq nouvelles classes à la rentrée de septembre. « C’est un véritable défi technique, avoue Marc-Antoine Jamet. Cela exige du travail et une grande concertation entre le monde de la mairie et celui de l’école ».

Côté travaux, un vaste plan de sécurisation des établissements sera mis en oeuvre cet été (alarme anti-intrusion, vidéophones, filtres sur vitres…) pour un montant total de 500 000 € ; des travaux d’accessibilité et d’accueil seront menés dans différents établissements (Jean Moulin, Dominos, Pivollet…) entre février et cet été ; la réfection du parvis de Léon Blum et de ses abords sera lancée dans le courant de l’année. Enfin, pour ce qui est de l’école des Cerfs Volants qui doit être reconstruite dans le cadre du futur programme national de renouvellement urbain, « nous nous orientons vers la réalisation d’une nouvelle école à l’ouest de la plaine de Jeux et non sur site».

Côté équipements enfin, la ville poursuit cette année le développement du numérique dans toutes les écoles (tablettes, écrans…).

“Une terre d’innovations”

Jean-Mary Le Chanony a salué le travail de ses équipes
Jean-Mary Le Chanony a salué le travail de ses équipes

Pour tous ces mots, pour tous ces projets, pour toutes ces actions, Jean-Mary Le Chanony a tenu à remercier chaleureusement Marc-Antoine Jamet.  L’inspecteur de l’Education Nationale de la circonscription de Val-de-Reuil n’a ensuite pas manqué de rappeler le contexte difficile de ce début 2018, “les événements douloureux que nous venons de vivre”, “les inquiétudes liées à la fermeture de PMF”… avant de saluer le travail réalisé par la communauté éducative de la circonscription. “Bravo pour ces actions concertées pour le bien-être de l’élève sur l’ensemble de son parcours scolaire, de la maternelle au lycée”.

Jean-Mary Le Chanony a tenu à rappeler à quel point la circonscription était “une terre d’innovations. Nous pouvons en être fiers. Innover, c’est oser !”

Autant de messages finalement passés hier soir qui ne peuvent que réchauffer les coeurs des équipes éducatives, meurtris ces dernières semaines, ces derniers mois par ce combat de tous les instants pour que vive le collège PMF. Soyons en sûrs : aujourd’hui, tout n’est pas fini !