Catégorie : Rue de l’activité

Val-de-Reuil accueille “les jardins de Blanche”

C’est au cours d’une rencontre avec les acteurs du territoire qu’a été présentée à l’Arsenal la nouvelle résidence de standing construite ces prochains mois à Val-de-Reuil. Bientôt aux Jardins de Blanche.

« Je voudrais vous parler d’une ville que vous ne connaissez pas encore, d’une ville que j’aime et que vous pouvez aimer. Dans cette ville, il y a les 3 principaux services de l’Etat, ; le 1er pôle industriel de l’Eure et sa plus grande usine ; le plus beau Théâtre de Normandie et une Halle d’athlétisme la plus moderne de la région. La sécurité est mieux assurée que dans toutes les autres de + de 10 000 habitants dans notre département. Dans cette ville, il y a un lycée souvent classé parmi les premiers, le plus grand CFA de l’Ouest français ».  

C’est de sa ville bien-sûr, Val-de-Reuil, dont Marc-Antoine Jamet faisait l’éloge ce mardi 12 juin, en ouverture de la rencontre « Sur notre territoire : quelle attractivité pour les entreprises et leurs collaborateurs ? ».

Comment inciter les cadres à habiter à Val-de-Reuil ?

Pour l’occasion, une centaine de chefs d’entreprises du territoire étaient réunis à l’Arsenal à l’invitation de la ville de Val-de-Reuil, de la société Amex et l’Agglomération Seine-Eure.

En toile de fond de cette rencontre : comment inciter les cadres des entreprises à s’installer sur le territoire, sur la ville ? « Ce n’est plus une question d’image de Val-de-Reuil, indiquait d’emblée Yann Ghafourzadeh, directeur d’Aptar. Aujourd’hui, c’est la qualité de l’offre de logements et les perspectives qu’on offre aux salariés qui les incitent à s’installer ici ».

Quant à Philippe Ivanes, directeur de Sanofi (où 65 % des salariés résident hors de l’agglomération), il en est convaincu : « beaucoup de salariés ignorent la qualité et la diversité des équipements, des services proposés à Val-de-Reuil ».

Bienvenue aux jardins de blanche

Marc-Antoine Jamet présentait mardi les besoins en habitat à combler en habitat
Marc-Antoine Jamet présentait mardi les besoins en habitat à combler en habitat

C’est pour répondre à cette forte attente en logements adaptés que la société Amex et la ville de Val-de-Reuil travaillent main dans la main depuis plusieurs années. Cette collaboration active a donné naissance à une résidence de standing, clé en main, dans la plus jeune commune de France : les jardins de Blanche devraient être livrés fin 2019.

Un petit paradis rolivalois

« Il s’agit d’une résidence de 22 villas avec un jardin privatif spacieux, située à la frontière avec la commune de Léry », indique Julien Dugnol, responsable développement de la société Amex.  « Conçue sur le modèle des grandes résidences de standing avec le concours d’un architecte et d’un paysagiste, elle forme un domaine privilégié à taille humaine, aux espaces clos et délimités mais à la fois ouverts sur l’exceptionnel environnement naturel alentour ».

Des maisons entre 118 m2 et 180 m2
Des maisons entre 118 m2 et 180 m2

Atout indéniable du projet, les futurs propriétaires pourront choisir le volume de leur villa, modulable : 3 ou 4 chambres, avec un séjour élargi, une suite parentale, un garage simple ou double…

Pour tout renseignement, www.lesjardinsdeblanche.fr ou 02 35 18 00 21.

Partagez :

La boulangerie des Noés sort de terre

Une nouvelle boulangerie ouvrira ses portes à Val-de-Reuil à l’automne. Les travaux de construction du bâtiment, à proximité de la gare, débutent actuellement. La première pierre a été posée hier.

La première pierre a été posée hier ! En novembre prochain, après cinq mois de construction, une boulangerie flambant neuve ouvrira ses portes à l’angle de l’avenue des Falaises et de la voie Dagobert (face au collège PMF) à Val-de-Reuil.

« Un emplacement idéal, selon Vincent Thiry, le propriétaire de la boulangerie originaire de Bonnière sur Seine. Non seulement, il se situe le long d’un axe très fréquenté mais en plus, à deux pas d’un lotissement en construction, d’un organisme de formation qui ouvrira ses portes en septembre et de la gare SNCF ».

Dix salariés embauchés

Dès son ouverture à l’automne prochain, la boulangerie des Noés fonctionnera avec une dizaine de salariés : cinq en vente, quatre en production et trois apprentis. Il faut dire que le propriétaire des lieux, un ancien cadre qui a choisi de se lancer dans une reconversion professionnelle, n’a pas lésiné sur les moyens : une ouverture de 6h à 21h, une activité « snacking » en plus de la boulangerie / pâtisserie traditionnelle. « Nous disposerons d’une salle de 35 places pour manger ».

En attendant, Marc-Antoine Jamet ne cachait pas hier son plaisir d’accueillir ce nouveau commerce. « J’ai connu Val-de-Reuil sans boulangerie. Aujourd’hui, la cinquième va ouvrir. C’est bien la preuve que notre ville bouge, qu’elle est en progression, tout comme ce quartier dans lequel vous avez choisi de construire votre commerce ».

Vincent Thiry (à gauche) est le futur propriétaire de la boulangerie
Vincent Thiry (à gauche) est le futur propriétaire de la boulangerie
Partagez :

Alexis Carpentier, directeur d’Auchan : “nous adaptons nos services aux besoins”

Simply Market est devenu Auchan début avril. Alexis Carpentier, son nouveau directeur, nous en explique les raisons et ce qui change pour les clients.

A 27 ans, Alexis Carpentier dirige le supermarché rolivalois depuis décembre 2017
A 27 ans, Alexis Carpentier dirige le supermarché rolivalois depuis décembre 2017

Val-de-Reuil Infos : Il y a quelques semaines, l’enseigne « Simply Market », place des 4 saisons, a été décrochée pour la remplacer par « Auchan ». Pourquoi ce changement de nom ?

Alexis Carpentier : Il faut savoir que l’enseigne Simply Market appartient au groupe Auchan qui a décidé de faire disparaître les 260 enseignes Simply Market à travers la France d’ici le mois de juin. Elles seront toutes remplacées par l’enseigne Auchan, pour des questions de visibilité, de notoriété.

VDR Infos : Est-ce que cela a des incidences sur les salariés du supermarché rolivalois ? 

A.C : Absolument aucune. Les 50 salariés, Rolivalois pour la plupart et très attachés à notre enseigne, continuent à travailler dans les mêmes conditions

VDR Infos : Et pour les clients, quelles sont les conséquences ?

A.C : Contrairement à ce qu’il m’est arrivé d’entendre, aucune hausse de prix n’a été pratiquée avec le changement d’enseigne ; les seules conséquences sont positives pour les clients car ils ont davantage de choix dans de nombreux produits et nous avons lancé de nouveaux services.

Davantage de choix et de services depuis le changement d'enseigne
Davantage de choix et de services depuis le changement d’enseigne

VDR Infos : Quels sont ces nouveaux services ?

A.C : Nous essayons d’être à l’écoute permanente de nos clients et d’adapter nos services aux besoins qu’ils nous expriment. C’est pourquoi nous nous lançons désormais dans la fabrication de sandwiches ; dans la vente de viennoiseries à l’unité et de jus d’orange pressé grâce à la machine à jus d’orange dans laquelle nous avons investi.

Nous avons aussi accentué la qualité des fruits et légumes et de tout ce qui concerne la marée comme la boucherie.

VDR Infos : Après le changement d’enseigne, viendra le changement de locaux. Que pouvez-vous nous en dire aujourd’hui ?

A.C : Les Rolivalois ont tous entendu parler je crois de l’arrivée de l’Ilôt 14, ce centre commercial très attendu, qui sera construit de l’autre côté de l’avenue des Falaises. Notre supermarché s’installera sur  ce site et sera entouré de nombreuses boutiques. On espère pouvoir signer fin 2018 et commencer les travaux début 2019. Ce déménagement apportera de la valeur ajoutée au magasin dont la surface de vente sera probablement plus grande. Nous serons plus visibles de la rue également. Bref, nous attendons avec impatience la concrétisation de ce beau projet.

Partagez :

La résidence Raphaël sort de terre, route de Louviers

Les promoteurs se pressent aux portes de Val-de-Reuil. Parmi eux, GFI qui vient de lancer la construction d’une résidence de 36 appartements au dessus du lycée. Livraison dans un an.

Val-de-Reuil a atteint en 2017 un record dans le nombre de permis de construire délivrés ! Preuve d’une attractivité croissante, les investisseurs se pressent nombreux aux portes de la Ville. Des logements, privés pour la plupart, fleurissent dans plusieurs quartiers.

Parmi les dernières opérations, la Résidence Raphaël, programme de logements collectifs porté par GFI (filiale de Nexity) manifeste du retour de ce promoteur sur le territoire rolivalois, preuve s’il en est de sa satisfaction. Sa construction ayant débuté depuis quelques jours, cette résidence – située à deux pas du lycée Marc Bloch, au carrefour de la route de Louviers et de la chaussée de Ritterhude – accueillera 36 nouveaux foyers dans un peu moins d’un an.

Un programme rapidement vendu

En trois mois seulement, le promoteur privé a trouvé acquéreur pour chacun de ces appartements. Outre des primo-accédants qui occuperont leur logement, la plupart des propriétaires ont pu bénéficier des dispositions de la loi Pinel, assurant un avantage fiscal dès lors que le bien acheté est loué (sous conditions).

Pour la Ville de Val-de-Reuil, la résidence Raphaël – c’est le nom donné à ce petit programme collectif et qui explique son allure méditerranéenne – présente un atout de taille : elle propose une offre locative privée pour ces petits logements dont manque actuellement la commune et qui répondront aux besoins croissants des jeunes ou des seniors.

Les 24 T1 de 32 m2 et 11 T2 de 43 m2, répartis dans un bâtiment unique, permettront en effet d’élargir l’offre à destination des jeunes. Situé à quelques centaines de mètres des commerces, à proximité directe des transports publics, doté d’un ascenseur et totalement adapté aux personnes à mobilité réduite, ce programme s’inscrit comme une étape essentielle dans le parcours résidentiel des jeunes Rolivalois, avant de franchir le cap de l’accession à la propriété.

Onze mois de travaux et une nouvelle opération

Les travaux devraient durer un an environ
Les travaux devraient durer un an environ

La construction de ce nouveau programme vient tout juste de débuter. Onze mois de travaux étant nécessaires pour mener à bien cette opération, les premiers occupants s’installeront dans la résidence Raphaël au printemps 2019. En attendant, c’est une belle opportunité pour l’emploi local qu’offre ce chantier : plusieurs entreprises du secteur ont en effet été retenues pour réaliser les travaux.

Convaincu du potentiel de Val-de-Reuil, qui bénéficie d’une géographie privilégiée (au bord de l’A13, à moins d’une demie heure de Rouen et à deux pas de la zone économique la plus importante du département), d’une qualité et diversité d’équipements, GFI travaille, avec l’architecte Manuelle Gautrand, présidente de la société française d’architecture, à une nouvelle opération de 57 logements de même typologie, près de la Gare SNCF.

400 logements fin 2018

Notons par ailleurs que 400 maisons et appartements devraient avoir été livrés à Val-de-Reuil à la fin 2018. Pas un quartier ou presque n’échappe à ce mouvement : que ce soit le domaine des Noés, face au collège Pierre Mendès France, la chaussée du Parc à proximité de Léry, des lots à bâtir au Cavé, de coquettes maisons de ville voie Pythagore et voie Bachelière….

Nos derniers articles concernant le logement

rejoignez-nous

AGENT ADMINISTRATIF SERVICE LOGEMENT DU CCAS (H/F)

Cadre d'emploi : Adjoint administratif Enjeux et Missions Sous l’autorité du Directeur du CCAS, vous accueillez les administrés, identifiez la ...
Lire La Suite…
Conseil municipal

Conseil Municipal du 30 Septembre 2019

Ordre du jour Télécharger l'ordre du jour du Conseil Retransmission en différé du Conseil Municipal https://www.youtube.com/watch?v=1URBz-ZHq34&live=1 Jusqu’à présent nous utilisions ...
Lire La Suite…
Conseil municipal

Conseil municipal du 1er Juillet 2019

Ordre du jour Télécharger l'ordre du jour du Conseil Retransmission en différé du Conseil Municipal https://www.youtube.com/watch?v=uhfyqb1ICq8&live=1 Jusqu’à présent nous utilisions ...
Lire La Suite…
Conseil municipal

Conseil du 27 Mai 2019

Ordre du jour Télécharger l'ordre du jour du Conseil Retransmission en direct du Conseil Municipal Jusqu’à présent nous utilisions un ...
Lire La Suite…
Vincent Thiry (à gauche) est le futur propriétaire de la boulangerie

Comment peut-on être Rolivalois ?

Souvent on me demande pourquoi tant de gens veulent, désormais, acheter une maison et devenir propriétaires à Val-de-Reuil ? Nous ...
Lire La Suite…
Les jardins de Blanche, une résidence de standing de 22 villas

Val-de-Reuil accueille “les jardins de Blanche”

C'est au cours d'une rencontre avec les acteurs du territoire qu'a été présentée à l'Arsenal la nouvelle résidence de standing ...
Lire La Suite…
Inauguration de l'agence Siloge en présence de nombreuses personnalités

Siloge : une nouvelle agence et une nouvelle résidence !  

Le bailleur social Siloge inaugurait vendredi les locaux de sa nouvelle agence, chaussée de la Voie Blanche, ainsi que le ...
Lire La Suite…
La résidence Raphaël et ses 36 appartements

La résidence Raphaël sort de terre, route de Louviers

Les promoteurs se pressent aux portes de Val-de-Reuil. Parmi eux, GFI qui vient de lancer la construction d'une résidence de ...
Lire La Suite…
Plus de 700 personnes au théâtre de l'Arsenal hier soir

Salle comble pour des voeux mémorables !

Une foule immense assistait hier aux voeux de Marc-Antoine Jamet au théâtre de l’Arsenal. En plus d'être chaleureuse, la cérémonie ...
Lire La Suite…
Le développement de la ville se poursuit

2017 année record pour l’immobilier à Val de Reuil

C’est confirmé, 2017 sera une année record pour l'immobilier à Val-de-Reuil, probablement très en tête pour le département de l'Eure ...
Lire La Suite…

La Ministre du logement dans la dynamique de Val-de-Reuil

La Ministre du Logement et de l’Habitat Durable s’est longuement arrêtée à Val-de-Reuil le 20 janvier. L’occasion pour elle de ...
Lire La Suite…

La Ministre du Logement à Val-de-Reuil ce vendredi

Val-de-Reuil accueillera Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, ce vendredi 20 janvier toute la matinée. Plusieurs temps ...
Lire La Suite…

Heureux propriétaires !

Quatre maisons en accession à la propriété viennent tout juste d’être livrées rue des Troubadours. D’autres suivront dans les prochains ...
Lire La Suite…

Ouverture de la nouvelle gare de Val-de-Reuil : le long combat d’une décennie et demi qui s’achève

Le maire de Val-de-Reuil, Marc-Antoine Jamet, entouré d’élus et d'agents de la municipalité, accueillaient ce matin autour d’un café les ...
Lire La Suite…

Vente de terrains à Val-de-Reuil : un million d’euros pour la Ville

Au cours du Conseil municipal du 24 novembre 2015, la Ville de Val-de-Reuil a vendu plus de 100.000 m² de ...
Lire La Suite…

500 partenaires au Voeux de Marc-Antoine Jamet

10 priorités pour Val-de-Reuil, et un tour d'horizon de l'année à venir : l'intervention de Marc-Antoine Jamet devant les partenaires ...
Lire La Suite…
Quartier du Mail (suite) : Présentation cour des Mousquetaires du projet de restructuration par Eure-Habitat

Première étape du PNRU2 : Val-de-Reuil reçoit la Ministre en charge de la Politique de la Ville

Val-de-Reuil a été retenue parmi les 200 sites à « enjeu national » qui vont bénéficier du Nouveau Plan National ...
Lire La Suite…

Jamais deux sans trois : Val-de-Reuil parmi les 200 quartiers prioritaires du nouveau programme national de renouvellement urbain !

Il est des tournants qu'une Ville doit savoir prendre, qu'elle ne peut pas manquer qu'elle n'a pas le droit de ...
Lire La Suite…
Depuis le 1er octobre, Val-de-Reuil est intégré dans le dispositif dit « B2 » de la loi de défiscalisation en faveur de l'immobilier locatif

Immobilier : investir à Val-de-Reuil, à partir du 1er octobre, c’est encore plus facile et plus avantageux

Après que la Municipalité en a défendu le principe auprès de la Ministre du logement, Val-de-Reuil bénéficie depuis le 1er ...
Lire La Suite…
Depuis le 1er octobre, Val-de-Reuil est intégré dans le dispositif dit « B2 » de la loi de défiscalisation en faveur de l'immobilier locatif

A Val-de-Reuil, les primo-accédants à la propriété ne paieront plus que 5,5% de TVA

Depuis le 1er octobre, Val-de-Reuil est intégré dans le dispositif dit « B2 » de la loi de défiscalisation en ...
Lire La Suite…
Partagez :

“27 Forever”, une boutique à découvrir !

27 Forever, nouvelle boutique de prêt à porter et de chaussures, vient d’ouvrir ses portes à Val-de-Reuil. Hommes, femmes, enfants peuvent y trouver leur bonheur à des prix accessibles.

Christelle Choquené et sa vendeuse, Laurie, accueillent leurs nouveaux clients à 27 Forever
Christelle Choquené et sa vendeuse, Laurie, accueillent leurs nouveaux clients à 27 Forever

10 ans maintenant qu’elle a découvert Val-de-Reuil et pas question pour elle de changer de paysage. A tel point que Christelle Choquené a décidé d’y ouvrir son propre commerce.

Depuis mercredi, sa boutique de prêt à porter « 27 forever » accueille ses clients au 1 bis rue de l’Equerre (à proximité de Top Déco), dans un commerce très éclectique : « Je ne suis ni un commerce discount ni une boutique haut de gamme mais je propose des vêtements et des chaussures à prix accessibles ; modernes pour certains, classiques pour d’autres ; avec un choix important de grandes tailles », confie la gérante, ravie de l’engouement que suscite l’ouverture de sa boutique. Quelques grandes marques sont également disponibles au fil des rayons, en déstockage pour certaines.

Des clients de tous horizons

Depuis son ouverture mercredi, les clients se pressent donc dans la nouvelle boutique rolivaloise. Des hommes, des femmes, des enfants… venus de Val-de-Reuil mais pas seulement. « C’est aussi cela mon ambition : en plus de proposer une nouvelle offre aux Rolivalois, j’ai bien l’intention de faire venir ici des clients des communes environnantes et de plus loin même ».

Christelle Choquené a une solide expérience dans le commerce
Christelle Choquené a une solide expérience dans le commerce

L’étude de marché qu’elle a réalisée avant d’ouvrir sa boutique a achevé de la convaincre de l’intérêt de son projet. « La demande en chaussures et en prêt à porter est très importante ici ». Une aubaine donc pour cette Havraise d’origine, diplômée en commerce, qui a posé ses valises à Val-de-Reuil en 2008. « J’ai été recrutée comme responsable du magasin Chausse Prix de 2008 jusqu’à sa fermeture en 2015 ». Christelle Choquené est alors recrutée par Top Discount, sur le même site… Jusqu’à décider de voler de ses propres ailes et d’ouvrir sa boutique.

“Une ville qui a beaucoup évolué”

« Je connais très bien les clients de Val-de-Reuil. Je m’y sens bien, j’avais vraiment envie de rester ici », glisse t-elle pour justifier son choix. « Val-de-Reuil est une ville qui a beaucoup évolué et qui ne demande qu’à être redynamisée en termes de commerces ».

Une enseigne faite pour durer...
Une enseigne faite pour durer…

Pour mener à bien sa nouvelle aventure, la gérante a déjà recruté une salariée (avec qui elle travaillait déjà depuis plusieurs années) et un apprenti. « A terme, je voudrais embaucher un autre salarié encore ». Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Christelle a nommé sa boutique ainsi : « 27 pour le département, et Forever parce que j’ai bien l’intention de m’installer ici pour très longtemps ». A bon entendeur.

27 forever – 1 bis voie de l’Equerre à Val-de-Reuil (à proximité de Top Déco). Ouvert le lundi de 14h à 19h, du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h et deux dimanches par mois (ouverture le dimanche 8 avril). Tel. 02 32 59 80 64.

 

Partagez :

Le bio aura bientôt sa boutique à Val-de-Reuil !

Un magasin bio et local s’installera à Val-de-Reuil d’ici fin 2018. En attendant, ses concepteurs lancent un questionnaire pour mieux s’adapter aux besoins de la clientèle. On compte sur vous !

Val2Bio ouvrira avant la fin de l'année à val-de-Reuil
Val2Bio ouvrira avant la fin de l’année à val-de-Reuil

Bonne nouvelle pour les amateurs de produits locaux et bios ! Dans quelques mois, « Val2Bio » leur ouvrira les bras sur la zone commerciale des Falaises à Val-de-Reuil.

«Il s’agira d’une épicerie bio où l’on trouvera un maximum de produits locaux et normands. Notre objectif étant de développer les circuits courts et de favoriser les producteurs locaux», indique Valérie Auvray, l’une des fondatrices de Val2bio. « De plus, les produits seront éthiquessolidaires et écoresponsables afin que le consommateur puisse avoir une totale confiance dans nos produits :fruits, légumes, épicerie salée, sucrée, viande, volailles, charcuterie, produits laitiers, produits halal, surgelés, boissons, compléments alimentaires, produits cosmétiques et d’hygiène, d’entretien ». 

Animations et ateliers en tout genre

Créée sous forme de SCOP (société coopérative et participative), la boutique rolivaloise – dont l’ouverture est annoncée pour l’automne – fera également la part belle à la convivialité et au partage. « Nous avons prévu d’y proposer des animations régulières, comme des ateliers autour du bien-être, de l’alimentation ou de la fabrication de produits en tout genre mais aussi des conférences et des expositions… ». Sans oublier l’espace bar, l’espace détente, un coin enfant… pour permettre à chacun de s’y sentir bien !

En attendant, Valérie Auvray et ses partenaires ont bien l’intention de s’adapter aux besoins de leur future clientèle. Ils ont donc lancé un questionnaire en ligne qui leur permettra de mieux cibler les attentes des uns et des autres.

Ils ont besoin de vous ! Pour participer à cette enquête, rien de plus simple : cliquez ici et prenez quelques petites minutes pour répondre à ce questionnaire. Merci !

Partagez :

Le forum des métiers attire les foules

Affluence record hier au 4e forum des métiers, de l’emploi et de la formation : 4000 visiteurs sont venus à la rencontre des 160 exposants. 350 offres d’emploi étaient proposées.

Ils sont chaque année de plus en plus nombreux à répondre présents ! D’une cinquantaine d’exposants il y a quatre ans maintenant, ils étaient près de 160 ce jeudi au stade Jesse Owens pour le grand rendez-vous rolivalois de l’emploi.

Ce 4e forum des métiers, de l’emploi, de la formation mais aussi de l’orientation a tenu toutes ses promesses. Dès l’ouverture, le stade était littéralement pris d’assaut par des centaines de visiteurs, de tous âges, de tous profils, de tous horizons.

Nombreux postes à pourvoir

De nombreuses entreprises étaient venues avec des offres d'emploi
De nombreuses entreprises étaient venues avec des offres d’emploi

« C’est une aubaine d’avoir autant d’entreprises dans un même lieu », confie Valérie, une habitante de Saint-Pierre-du-Vauvray en recherche d’emploi, venue avec quelques CV. « Après tout, peut-être que ce sera ma chance aujourd’hui ». Et c’est bien là tout l’intérêt de ce rendez-vous.

En plus de permettre à chacun de découvrir les métiers du territoire, en plus de découvrir les formations pour y prétendre, la grande majorité des entreprises présentes hier disposaient de postes à pourvoir. « Au total, pas moins de 350 offres d’emploi étaient proposées sur ce forum », indique Géraldine Deliencourt, élue rolivaloise en charge de l’emploi, ravie du succès de ce rendez-vous.

Tous les secteurs d’activités

Bâtiment, sécurité, services à la personne, social, pharmacie, logistique, automobile, chimie, métiers du luxe, des espaces verts ou de la propreté, mais aussi agences d’interim… c’est une vaste palette d’activités et de métiers qui étaient proposées aux visiteurs au fil de la journée.

speed coaching avec NQT
speed coaching avec NQT

Et pour donner davantage de chance encore aux demandeurs d’emploi, l’association NQT (nos quartiers ont du talent), dont la mission est d’aider les jeunes diplômés à trouver un emploi, proposaient des speed coaching permettant à chacun de travailler leur entretien d’embauche avec des professionnels des entreprises.

Forum de l’orientation

2000 collégiens présents à Jesse Owens
2000 collégiens présents à Jesse Owens

Pour la première fois également cette année, le forum accueillait près de 2000 collégiens de 3e du territoire venus participer au forum de l’orientation. Un espace spécifique était dédié aux lycées, aux CFA et aux différentes formations qui pourraient intéresser les jeunes. Des ados qui ont également pu rencontrer de nombreuses entreprises et découvrir de nouveaux métiers.

Marc-Antoine Jamet n’a pas caché sa satisfaction devant le succès de ce rendez-vous. « Vous êtes de plus en plus nombreux, de plus en plus fidèles, de plus en plus actifs : merci ! Ce que vous faites n’est pas inutiles : le chômage recule sur notre territoire. Il a même baissé de 12 % chez les moins de 25 ans ». Et le maire de rappeler toutefois qu’à Val-de-Reuil, le chemin est encore long et que la ville – dont le service municipal de l’emploi mène une tâche colossale et multiplie les projets – a besoin de l’aide de tous.

Marc-Antoine Jamet, ravi du succès de ce forum
Marc-Antoine Jamet, ravi du succès de ce forum

« Nous sommes le premier pôle économique du département. Plus de 1000 emplois ont été créés en 2017 », insistait pour sa part Bernard Leroy, le président de l’Agglo seine-Eure, ravi de voir autant de monde à Val-de-Reuil ce jeudi.

Quant à la sous-préfète Anne Frackowiak-Jacobs, elle s’est laissée porter par le vent d’optimisme qui soufflait au stade Jesse Owens hier avant de rappeler le rôle fondamental des partenaires de l’emploi. « A nous de répondre à ce besoin qu’on forme les demandeurs d’emploi et les jeunes en priorité ».

démonstrations en tout genre ce jeudi 29 mars
démonstrations en tout genre ce jeudi 29 mars
Partagez :

Une place dans les métiers du luxe pour les Rolivalois

25 Rolivalois ont rejoint hier le village de l’institut des Métiers d’excellence à Clichy. Plusieurs d’entre eux pourraient bientôt intégrer une formation dans les métiers du luxe.

Village de l'IME : à la découverte des formations et métiers d'exception
Village de l’IME : à la découverte des formations et métiers d’exception

Bijouterie-joaillerie, maroquinerie, métiers de la mode, conseiller de vente, design… les métiers du luxe recrutent en France ! Pour les atteindre, diverses formations diplômantes sont proposées, pour tous les niveaux scolaires (du CAP au Master 2)

90 % des diplômés placés

Hier mardi 16 janvier, l’institut des métiers d’excellence LVMH ouvrait les portes de son village IME à Clichy sous Bois. Un salon ouvert aux élèves, aux parents, aux demandeurs d’emploi… Sa vocation ? Faire découvrir la vaste palette de formations aux métiers d’exception proposée par l’IME et ses 12 écoles partenaires. Fort d’un taux de réussite aux différentes formations (en alternance) de l’ordre de 96 %, l’IME est en effet largement reconnu sur le marché de luxe : 90 % des diplômés trouvent une place dans les différentes filières métiers.

Marc-Antoine Jamet a accueilli les Rolivalois avec les maires de Clichy et Montfermeil
Marc-Antoine Jamet a accueilli les Rolivalois avec les maires de Clichy et Montfermeil

25 Rolivalois étaient donc du voyage hier et ont pu pousser la porte de ce salon hors du commun où se côtoyaient une quarantaine de partenaires présentant les différents métiers, les différentes formations… Autant dire que le petit groupe est rentré à Val-de-Reuil en soirée, enchanté de cette journée, très productive et positive pour nombre d’entre eux.

Saloua et le design

Saloua (à droite) espère décrocher son ticket pour une formation en design
Saloua (à droite) espère décrocher son ticket pour une formation en design

Saloua, 28 ans, décoratrice au Maroc pendant quelques années, a un objectif depuis son arrivée en France : exercer sa profession initiale. Pour cela, elle a besoin d’une formation. « J’ai pu entrer en contact avec les responsables d’une formation de Design retals. Ils doivent me recontacter ces prochains jours mais je vais probablement pouvoir intégrer leur formation dès le mois de septembre ».

Hamidou décroche un entretien

Entretien dès ce mercredi pour Hamidou
Entretien dès ce mercredi pour Hamidou

Hamidou, 30 ans, a d’emblée pu décrocher un entretien téléphonique pour ce mercredi 17 janvier. « J’ai toujours rêvé de travailler dans les métiers du luxe. J’ai postulé à deux reprises déjà mais ça n’a pas abouti ». Cette fois, après un contact direct avec les équipes de recrutement de la formation qu’il vise, l’issue pourrait être différente. « De cet entretien, pourrait découler mon entrée dans une école dès septembre, en alternance ».

Autant dire qu’Hamidou était sur un petit nuage hier soir, au retour de Clichy et attendait impatiemment cet appel téléphonique qui pourrait bientôt changer sa vie.

David chez les Compagnons du Devoir.

David a choisi les Compagnons du Devoir. Nouveau contact ce week-end
David a choisi les Compagnons du Devoir. Nouveau contact ce week-end

Changer sa vie… c’est aussi le sentiment que David, 40 ans, avait au retour du village de l’IME hier. « Ancien intermittent, je voulais me convertir dans la maroquinerie. J’ai eu un contact formidable avec les compagnons du devoir pour un CAP sur un ou deux ans ». Dès ce week-end, David participera aux journées portes ouvertes en région parisienne, dans l’espoir de faire partie des futurs apprentis.

Guido : un profil qui séduit

Les recruteurs attendent le CV de Guido
Les recruteurs attendent le CV de Guido

Quant à Guido, 25 ans, il a pu profiter de nombreux conseils pour peaufiner son CV, sur la manière de bien appréhender un entretien de recrutement. “Ils m’ont dit que j’avais un profil intéressant dans la vente et me demandent de leur renvoyer mon CV dès que je l’aurais corrigé”. Pour lui aussi, cette journée aura été exceptionnelle.

Au final, tous les participants ou presque ont su saisir cette formidable opportunité de pénétrer dans ce village de l’IME. Nous les suivrons au fil des semaines et des mois pour connaître l’avancée de leur projet !

Partagez :

2017 année record pour l’immobilier à Val de Reuil

C’est confirmé, 2017 sera une année record pour l’immobilier à Val-de-Reuil, probablement très en tête pour le département de l’Eure.

Le développement de la ville se poursuit
Le développement de la ville se poursuit

Les permis déposés représentent un total de 59.184m², soit 9.000m² de plus que notre précédent record de 2007.

L’activité économique en pointe
Xcrusher, chez Sopréma, à Val-de-Reuil, sera un bâtiment à "énergie positive" faisant appel à la géothermie, à des ruches, et des technologies de pointe respectueuses de l'environnement
Photo du projet du Cabinet d’architecte Robinson pour X-Crusher

Dans la montée de l’immobilier rolivalois, l’activité représente 35.248m², on note entre autres, le bâtiment Linkcity, la 2ème tranche du data center Orange (voir la présentation du data center) , 5 permis pour Sanofi représentant 2.600m²), l’extension du bâtiment de fabrication de macarons d’Auzou et l’arrivée d’une start-up « x crusher » Soprema si innovante qu’elle devrait faire parler.Et qui sera un bâtiment à “énergie positive” faisant appel à la géothermie et permettant des prises de chargements électriques pour les véhicules des salariés. 4 ruches sont installées et tout est prévu pour rendre leur usine la plus «verte» possible (Projet du Cabinet d’architectes Robinson).

Le logement en flèche

Énorme percée du logement à Val de Reuil avec 19.895m² (record absolu) pour 177 logements (tranche 1/2 d’Altitude, tranche 1 de la Comminière, 13 maisons Amex Courtine, 15 maisons Amex Bachelière, 14 maisons Amex Clos Guillaume et 82 pour 3 permis Amex au nord de la Ville dont une résidence de luxe.

Dans la mesure où le rythme de vente est soutenu à Val-de-Reuil, la tendance devrait se confirmer en 2018 avec 275 logements (tranche 2, 3, 4 de la Comminière, tranche 3 d’Altitude, tranche 2 voie Bachelière dont 3 maisons COMEPOS, tranche 2 et 3 du Parc et, la tranche 2 Mon Veto.

Les commerces et l’artisanat : pas en reste !

La partie commerce avec 3.741m² confirme la pression dans ce domaine et l’attente de l’ilot 14. En témoignent l’extension du centre commercial des Falaises mais également la concession Citroën/Opel DUBREUIL ou la boulangerie des Noës.

Partagez :

Emmanuel Cauchy, dépanneur et vendeur d’électroménager rénové

Emmanuel Cauchy vient de créer sa propre société de dépannage et de vente d’électroménager rénové. Un concept à la fois écologique et économique !

Emmanuel Cauchy un réparateur proche de chez vous
Emmanuel Cauchy un réparateur proche de chez vous

L’électroménager n’a plus aucun secret pour lui ! Depuis près de 30 ans, Emmanuel Cauchy installe, livre, vend, répare, décortique les lave-linge, sèche-linge, lave-vaisselle…

Après avoir aiguisé son talent dans de nombreuses enseignes de la région, c’est tout naturellement que le Rolivalois, âgé de 50 ans, a décidé de voler de ses propres ailes. En février, il a créé ELR, sa société de dépannage et vente d’électroménager rénové.

« Je récupère gratuitement chez les particuliers des appareils dont ils se débarrassent : soit parce qu’ils ne fonctionnent plus, soit parce qu’ils sont trop vétustes ».

Une deuxième vie pour les appareils

C’est là que commence le travail chirurgical d’Emmanuel Cauchy : « je teste chaque appareil pour trouver la panne. Si celle-ci n’est pas irrémédiable, je répare et teste à nouveau jusqu’à ce que le produit soit 100 % fiable ». Et voilà comment l’électroménager débute sa deuxième vie ! « Je revends alors l’appareil rénové à un prix défiant toute concurrence ». En moyenne, un quart de son prix d’origine !

Besoin d’une nouvelle machine à laver ou d’un nouveau lave-vaisselle à moindre coût ? Contactez Emmanuel Cauchy qui pourra vous proposer un de ses produits remis à neuf.

Dépannage à moindre coût

Hormis la vente d’appareils, ce « chirurgien » de l’électroménager propose aussi ses services de dépanneur. Il se déplace à domicile et, dans la grande majorité des cas, remplace la pièce défectueuse par une pièce détachée récupérée d’un ancien appareil qu’il n’a pu remettre en service. Efficace et moins cher !

Depuis quelques mois qu’il a commencé sa nouvelle activité, Emmanuel Cauchy est un homme épanoui. « Je fais ce que j’aime ; je travaille chez moi et je rends service à de nombreuses personnes ». A moyen terme, le Rolivalois pourrait même ouvrir un magasin où il exposerait tous ces appareils remis en service.

En attendant, que ce soit pour un dépannage, pour acheter un appareil électroménager rénové ou pour se débarrasser d’un appareil en panne, un seul numéro : 06 38 68 41 90.

Partagez :

Ostéopathe : ces mains qui soignent

Anaïs Legrix est une nouvelle ostéopathe installée à Val-de-Reuil. Dans son cabinet de la rue du Pas des Heures, elle reçoit tous les publics, du nourrisson au senior… Rencontre.

Une nouvelle ostéopathe
Une nouvelle ostéopathe

24 ans et déjà un solide bagage professionnel ! Ostéopathe installée à Val-de-Reuil depuis l’automne, Anaïs Legrix ne cache pas sa satisfaction : ses patients ont déjà pris leurs habitudes dans son cabinet de l’Hôtel d’entreprises des 4 soleils.

Des expériences multiples

Il faut dire que la jeune praticienne, originaire d’Andé, a déjà largement fait ses preuves. Après une formation de 5 ans à Cachan (école spécialisée en ostéopathie et biomécanique et agréée par la Ministère de la Santé), Anaïs Legrix a multiplié les expériences dans des hôpitaux parisiens, maisons de retraite, établissements pour handicapés mais aussi dans des entreprises auprès des salariés (elle est notamment intervenue auprès des salariés de Renault Cléon, Aptar le Neubourg)…

Au final, elle connaît tous les publics, du nourrisson à la personne âgée, en passant par les enfants, les adultes, les publics spécifiques… « C’est dans la diversité que je me plais ; c’est aussi pour cela que j’ai eu envie d’ouvrir mon propre cabinet ».

Quant au choix de s’installer à Val-de-Reuil, l’ostéopathe n’y va pas par quatre chemins : « Je trouve que c’est une ville très dynamique, très agréable ; il s’y passe toujours beaucoup de choses ».

Du lundi au samedi, Anaïs legrix reçoit ses patients, sur rendez-vous, pour toutes sortes de pathologies : des maux de dos aux entorses, des tendinites aux maux de tête, en passant par des problèmes nerveux, digestifs, gynécologiques, ORL…  « En fait, l’ostéopathie intervient dès lors qu’il y a un problème d’ordre mécanique ».

Anaïs Legrix, ostéopathe biométrique – 14 rue du Pas des Heures. Consultations du lundi au samedi sur rendez-vous – 06 74 42 86 07.

Partagez :

Un boucher traditionnel sur le marché

Le marché rolivalois du vendredi accueille depuis trois mois maintenant un boucher traditionnel. Très attaché à la qualité et la traçabilité, Richard Devlis se fournit exclusivement chez les éleveurs locaux.

Un boucher traditionnel sur le marché
Un boucher traditionnel sur le marché

Richard Devlis est « un gamin du coin », comme il aime à le rappeler. Il a grandi à Val-de-Reuil, a usé les bancs de l’école à Val-de-Reuil et depuis, il ne s’est jamais vraiment séparé de sa ville. S’il habite aujourd’hui à Poses, il vient chaque vendredi après-midi depuis trois mois, sur la place des Quatre Saisons à la rencontre des Rolivalois. Pas question pour lui de manquer le marché de sa ville natale. À 35 ans, Richard Devlis est artisan boucher. A son compte depuis quelques mois mais boucher depuis toujours, comme son père avant lui.

« J’ai une particularité : je ne vends que de la viande locale. Tout ce qu’il y a dans mon camion, je l’ai acheté vivant dans le département ». En contact direct avec les éleveurs locaux, il sélectionne la viande « sur pied », l’achemine à l’abattoir puis direction son laboratoire à Val-de-Reuil. « C’est un laboratoire aux normes, contrôlé, entièrement équipé pour la boucherie », précise-t-il d’emblée.

On l’aura compris : la boucherie traditionnelle, c’est son créneau ! Un créneau qu’on ne trouvait pas encore sur le marché rolivalois. « Il y avait un boucher hallal mais pas de boucher traditionnel. Je trouvais ça dommage, il faut de tout ».
Richard Boucherie est donc présent tous les vendredis sur la place des Quatre Saisons, à côté du nouveau fromager, installé ici depuis la semaine dernière.

Partagez :

Nouveauté : un fromager sur le marché !

Du commerce au fromage, il n’y a qu’un pas. A 42 ans, Frédéric Tanneur vient de lancer son commerce de fromages fermiers et au lait cru. Il est sur le marché de Val-de-Reuil chaque mercredi et chaque vendredi. Rencontre.

Un fromager sur le marché
Un fromager sur le marché

Agréable surprise mercredi dernier pour les clients du marché. Pour la première fois depuis bien longtemps, un fromager installait son étal sur la place des Quatre Saisons. Et il l’a promis : il reviendra chaque semaine.

Une chose est sûre : blottis dans sa vitrine réfrigérée, les fromages donnent l’eau à la bouche. Du Neufchâtel, de l’emmental, du comté, de la tomme, du chèvre… et bien d’autres spécialités de France et d’ailleurs sont proposées à la vente. « Ce sont tous des fromages de haute qualité. Des AOC, des AOP… au lait cru et fermier », précise Frédéric Tanneur, le fromager venu de la région rouennaise.

A 42 ans, le commerçant vient tout juste de se lancer dans cette belle aventure. Amoureux de bon fromage depuis toujours, celui qui se présente comme un épicurien, a choisi de faire le grand saut après un licenciement économique. Il était alors cadre commercial dans une grande multinationale.

« Pour l’instant, je fais exclusivement les marchés. On m’a conseillé celui de Val-de-Reuil car il draine beaucoup de monde ». Vous pouvez retrouver Frédéric Tanneur chaque mercredi et chaque vendredi sur la place des Quatre Saisons. A découvrir absolument !

Partagez :

Au royaume des fleurs

Val-de-Reuil abrite depuis quelques semaines son premier fleuriste. Installé place des 4 saisons, Alexandre Olivier vous accueille dans «le jardin d’Alex ».

Le Jardin d'Alex : suivez les fleurs
Le Jardin d’Alex : suivez les fleurs

Bonne nouvelle pour les Rolivalois ! Plus besoin de quitter la ville pour acheter un bouquet de fleurs : depuis le mois de décembre, Alexandre Olivier vole à votre secours. A 34 ans, cet habitant d’Andé vient tout juste d’ouvrir sa boutique de fleurs au pied du nouvel immeuble de la Siloge, place des Quatre Saisons. « Ce local libre était une belle opportunité pour moi… j’ignore pourquoi mais il n’y avait jusque-là aucun fleuriste à Val-de-Reuil ».

Une caverne d’Ali Baba

Autant dire que Le jardin d’Alex (c’est ainsi qu’il a baptisé sa boutique) est une véritable caverne d’Ali Baba végétale. Ici, on trouve de tout et Alexandre Olivier répond à toutes vos exigences : « Je vends des plantes, des fleurs à l’unité, des bouquets et toutes sortes de compositions florales. Ce que j’aime par-dessus tout, c’est accessoiriser les bouquets pour des événementiels particuliers ».

Quelques semaines après son ouverture, le nouveau fleuriste est ravi de l’accueil que lui réservent les Rolivalois. « On me dit très souvent : enfin, un fleuriste. Ca manquait vraiment ici ».

Faire de sa passion son métier

Des réactions qui le confortent particulièrement dans ses nouveaux choix de vie. Car s’il est passionné par les fleurs depuis de longues années, Alexandre Olivier n’avait jamais encore plongé dans le grand bain. Auparavant salarié dans la câblerie électrique, c’est à la fermeture de son entreprise qu’il s’est lancé dans ce pari osé. « Je suis heureux maintenant de pouvoir lier ma passion et mon métier ».

Alors, un seul conseil : rendez-vous au jardin d’Alex, place des 4 saisons !
Ouvert les lundi, mardi et jeudi de 9h30 à 19h, le mercredi et le dimanche de 9h30 à 13h30, le vendredi et le samedi de 9h30 à 19h30. Tel. 06 26 19 63 13

Partagez :

Vous êtes sans connexion