Étiquette : valdereuil

Un film pour faire émerger des idées et sensibiliser au réchauffement climatique

Lundi après-midi, une dizaine de jeunes se sont rassemblés à la Mission Locale rolivaloise pour assister à la projection du film “Heulà ça chauffe”. Un documentaire pour sensibiliser et construire un projet autour du développement durable.

À l’occasion de la semaine nationale des Missions Locales, l’antenne rolivaloise se mobilise pour clôturer l’événement ! Lundi, un ciné-débat était organisé pour sensibiliser les jeunes au réchauffement climatique. Vélo, consommation, mobilité… Les adolescents présents ont pu glaner des idées pour leur futur projet.

Création d’un projet

Vélo réalisé l’année dernière

“Cette action vient dans la continuité de celle réalisée l’année dernière. Après la diffusion d’un film, un groupe de jeunes en lien avec l’association IFAIR, a créé un triporteur avec des vélos recyclés”, rappelle Joëlle Lefrançois la directrice-adjointe de la Mission Locale de Val-de-Reuil. Cette année, le film sélectionné est un documentaire d’Erik FRETEL sur le réchauffement climatique en Normandie. Un parfait terrain de jeu selon Benoît Minil coordinateur de la garantie jeune : “On s’est dit que l’action est sympa pour faire naître un projet et les stimuler dans leurs idées.”

En plus de susciter leur imagination, ce dispositif permet aux adolescents de mobiliser toutes leurs compétences. “Si leur projet doit être construit, comme le vélo l’année dernière, ils font de la peinture, du bricolage… Certains peuvent se trouver des vocations”, lance Alexandre Hurel représentant de l’association NR.

À l’issue de la projection, les jeunes ont échangé sur le film tout en proposant leurs problématiques sur divers sujets. Des générations de demain qui ont leur avenir dans leurs mains !

 

Job Dating

La semaine continue jeudi 21 octobre avec un job dating ! De 9h à 12H, 10 agences d’intérim seront présentes au sein de l’établissement. Tous types de contrats (alternance, stage, CDD, intérim…)  seront proposés aux jeunes de 16 à 30 ans ayant des projets professionnels variés.

4 rue Septentrion, 27100 Val-de-Reuil

Entrée libre et gratuite sur présentation d’un Pass Sanitaire.

Plus de renseignement au 02 32 59 76 90.

Partagez :

Les Gazelles s’envolent pour le Népal !

Reportée pour cause de COVID-19, l’association G comme Gazelles partira le 24 octobre pour participer à la course solidaire de la Gazelle au Népal. Pendant 10 jours, ces 4 aventurières distribueront 120 kg de fournitures scolaires aux écoliers du pays.

Elles n’y croyaient pas. À la dernière minute, les 4 gazelles ont appris qu’elles pourront enfin partir livrer les 120 kilos (30 kg chacune selon le poids accepté dans l’avion) de fournitures scolaires qu’elles ont récoltés depuis deux ans. Pendant plus d’une semaine, elles participeront à la Gazelle au Népal, une course humanitaire, 100 % féminine. 

“Il y a un gros besoin à cause de la crise sanitaire” 

Leurs valises ne sont pas encore prêtes, leurs congés pas encore posés, mais les quatre coureuses ont déjà la tête au Népal. Créée par cinq copines, l’association G comme Gazelles a vu le jour bien avant la crise sanitaire, le 8 janvier 2019. “Une de nos amies, Delphine, avait participé à la même course en 2018, mais seule. On s’est dit, pourquoi ne pas se lancer ensemble dans cette aventure en collectant des fournitures scolaires pour les écoles Népalaises !” se rappelle l’une des deux Rolivaloises, Stéphanie Dumont Ginfray. 

Pendant plus d’un an, elles ont collecté des centaines de kilos de fournitures données par des associations, habitants, entreprises et collectivités de la Ville et ses environs : “On a eu des dons des tricoteuses rolivaloises, des écoles, de SANOFI… Il y a même des habitants qui nous ont contactés suite aux articles de presse.” 

Une solidarité et une entraide qui ont permis de mener leur projet jusqu’à son terme, ou presque. “On devait partir en 2020, mais les vols aériens étaient complètement arrêtés. On avait un peu perdu l’espoir de partir, je ne pensais pas du tout qu’ils allaient nous contacter. On avait tout rangé dans le placard !” s’exclame Stéphanie Gasse, habitante du Cavé. 

Enfin, après de longs mois d’attente, les quadragénaires s’envoleront à Katmandou capitale économique du Népal vers les Annapurnas, de Pokhara, base de départ des expéditions himalayennes jusqu’à Bandhipur, haut lieu ancestral d’échanges commerciaux entre le Tibet, l’Inde et le Népal, pour parcourir 10 kilomètres par jour en direction d’une école du pays : “Cela peut paraître conséquent, mais après la crise sanitaire, le besoin est encore plus important. Il faut savoir que là-bas, si les enfants n’ont pas de matériel scolaire, ils n’ont pas accès à l’éducation. Nous allons dans des écoles où les enfants passent par les routes les plus dangereuses du monde.” 

7 jours, 7 écoles 

Chaque jour, les gazelles iront à la rencontre des enfants et de leurs enseignants. “On dort à l’hôtel, ensuite on prend le bus pour aller au point de départ et on court jusqu’à l’école pour livrer les fournitures, échanger avec eux et évidemment partager notre culture !” expliquent les deux rolivaloises qui ont hâte de partir pour cette course humanitaire. Une expérience humaine qui va les mener dans plusieurs villes à la rencontre de plusieurs centaines d’habitants : “C’est une mission, on n’est pas là pour faire du tourisme. Si on n’a pas assez de trousses ou de crayons on achètera sur place.” 

En plus des ciseaux, crayons, trousses ou encore cahiers, les quatre amies ont dû lever des fonds pour leur voyage, une partie sera reversée aux orphelinats du pays. “On a lancé une cagnotte en ligne, on a eu des subventions de plusieurs entreprises, des excédents d’associations ainsi qu’une subvention de la Ville de 1 000 euros. On a voulu faire un maximum de choses à Val-de-Reuil. Cet argent va servir à aider les enfants qui n’ont pas de parents” , concluent-elles le cœur serré de quitter leurs familles pendant deux semaines. 

Une fois leur mission achevée, les quatre aventurières viendront raconter leur voyage aux enfants des écoles du département pour les sensibiliser à travers leur récit, un film et des photos prises tout au long de leur séjour. 

Partagez :

Semaine nationale des Missions Locales : le programme de l’antenne rolivaloise

À l’occasion de la semaine nationale des missions locales, l’antenne rolivaloise organise un ciné-débat et un job dating ! 

Jusqu’au 22 octobre, les 440 missions locales de toute la France sont à l’honneur ! 10 jours d’informations, d’ateliers, de conférences et diverses actions autour de l’accompagnement des jeunes. Comme chaque année, la mission locale de Val-de-Reuil participe à la dynamique nationale en organisant deux événements ! 

Ciné-débat 

Sensibiliser les jeunes au réchauffement climatique à travers le 7ᵉ art. C’est l’objectif de la projection du film “Heulà ça chauffe !” organisé à la mission locale de Val-de-Reuil lundi 18 octobre à 14H. Le documentaire sera suivi d’un débat avec le ploggeur Jérémy Barber ainsi qu’une présentation d’une fabrication de vélo électrique. 

4 rue Septentrion, 27100 Val-de-Reuil

Entrée libre et gratuite sur présentation d’un Pass Sanitaire.

Plus de renseignement au 02 32 59 76 90

Job Dating

Après près de deux ans de crise sanitaire, nombre de jeunes peuvent se sentir désorientés ou inquiets pour leur avenir. C’est pourquoi, la mission locale rolivaloise organise, jeudi 21 octobre, un job dating. De 9h à 12H, 10 agences d’intérim seront présentes au sein de l’établissement. Tous types de contrats (alternance, stage, CDD, intérim…)  seront proposés aux jeunes de 16 à 30 ans ayant des projets professionnels variés. De nombreuses offres d’opérateurs sur machine, des agents de conditionnement, de manœuvres en BTP ou encore de chauffeur livreur seront disponibles.

4 rue Septentrion, 27100 Val-de-Reuil

Entrée libre et gratuite sur présentation d’un Pass Sanitaire.

Plus de renseignement au 02 32 59 76 90.

 

Missions Locales : une mission de service public dédiée aux jeunes

Les 440 Missions Locales poursuivent un objectif : accompagner les jeunes de 16 à 25 ans vers l’emploi et l’autonomie. Pour y parvenir, elles ne s’occupent pas que d’emploi. Formation, logement, santé, accès aux droits : bien des obstacles peuvent se dresser entre un jeune et le marché du travail. Le réseau des Missions Locales est l’unique service public dédié à l’insertion sociale et professionnelle des jeunes de 16 à 25 ans. 

 

 

Partagez :

Mois du développement durable : Les moutons de l’Îlot 14 (vidéo)

Jusqu’au 17 octobre, Val-de-Reuil fait son mois du développement durable ! Un jour, un défi, un portrait, une initiative rolivaloise en faveur de l’environnement ! Aujourd’hui, cap sur l’ilot 14 où 22 moutons se partagent 3 hectares de végétation. Un système d’éco-pâturage par la société Écomouton.

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Tournage et montage : Olivier Bonnet

Rédaction : Coline Lefèvre

Partagez :

Un rêve à portée de main

À seulement 18 ans, Oussama Ajour brille dans le bassin rolivalois. Arrivé en France l’année dernière, ce nageur de talent vise les Jeux Olympiques. Portrait.

Bonnet de bain sur la tête, lunettes sur le nez, Oussama est dans son élément. Trois fois par semaine, ce jeune adolescent s’entraîne d’arrache-pied dans le bassin de la piscine rolivaloise. Son rêve ? Devenir champion Olympique. 

De la Tunisie à Val-de-Reuil 

C’est à seulement 6 ans que le nageur prend conscience de sa passion pour la natation.  “J’ai connu Oussama tout petit, je l’entraîne depuis ses débuts ! Je l’ai laissé à ses 12 ans et je viens de le retrouver. Il a un énorme potentiel, il a toujours été parmi les meilleurs des classements. Il fait 25 m en 10 secondes !”, s’exclame Maher Jellali, entraîneur au club de natation rolivalois depuis plus de 5 ans.

Car avant de briller en Normandie, le jeune homme a fait ses preuves dans son pays natal. Arrivé troisième au championnat d’Afrique du Nord sur le 200 m nage, il s’envole pour Paris à ses 16 ans. “Je suis arrivé en France en mars 2020 dans un club Parisien. J’ai laissé ma famille en Tunisie pour la natation. Au début à Paris puis aujourd’hui à Val-de-Reuil”, explique le nageur qui s’est retrouvé seul dans la capitale. Qualifié en N2, il change de club pour venir dans la commune nouvelle. Soutenu par la Ville et Céline Crouin, la présidente de son nouveau club, il passe son brevet de secouriste et poursuit sa scolarité au lycée Marc Bloch tout en continuant de travailler sa technique et son mental de sportif. “Il est avec nous depuis deux saisons, l’objectif, c’est qu’il arrive en niveau élite puis champion Olympique. Il a une très bonne technique. On va lui donner les moyens de réaliser son rêve”, lance son entraîneur qui va bientôt le faire travailler sur des séances de musculations adaptées.

“Je veux arriver aux JO de 2024”

Un travail qu’Oussama devra poursuivre jusqu’à la dernière ligne droite.“Déjà, je veux maintenir ma position Tunisienne. Ensuite, je vais tout faire pour arriver aux JO 2024 !” projette le jeune homme qui rend hommage à ses proches qu’il appelle tous les jours. Bien entouré, il a toutes les cartes en mains pour réaliser son rêve de sportif et passer son bac cette année ! 

Partagez :

Mois du développement durable : Tuto lessive maison (Vidéo)

Jusqu’au 17 octobre, Val-de-Reuil fait son mois du développement durable ! Un jour, un défi, un portrait, une initiative rolivaloise en faveur de l’environnement ! Aujourd’hui, Erwan Duconseille, responsable aménagement urbain et paysager à la Ville de #valdereuil vous propose un tutoriel pour fabriquer votre propre lessive ! 

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Tournage et montage : Olivier Bonnet Rédaction : Coline Lefèvre

Partagez :

Une fresque pour symboliser le mouvement “Black Lives Matter” au lycée

Des enseignants du lycée Marc Bloch ont récemment inauguré une fresque réalisée par quatre de leurs élèves. Une toile colorée pour lutter contre les discriminations.

Beyoncé, Martin Luther King ou encore Colin Kaepernick, quelques figures militantes du mouvement “Black Lives Matter” sont affichées dans le hall de l’établissement. Un projet réalisé l’année dernière par quatre lycéennes, dont trois Rolivaloises.

“Les élèves peuvent s’affirmer à travers l’art en s’appropriant le monde qui les entoure”

Tout est parti d’une idée. À la rentrée 2020, trois secondes de la classe principale d’Angéline Galampoix sont spontanément venues la voir après les cours. “ Au début, elles avaient un projet autour des discriminations à travers le monde, telles que les violences faites aux femmes, la persécution des Ouïghours… Et puis, elles m’ont montré  le clip de This is America de Donald Glover. On a alors tranché pour une œuvre sur le mouvement Black Lives Matter”, explique la professeure d’anglais, fière du travail accompli par ses élèves. 

L’idée bien ficelée, les trois Rolivaloises devaient mettre la main à la pâte. Mais les difficultés sanitaires sont venues chambouler leur rythme scolaire. Après quelques semaines, une quatrième jeune femme de terminale s’est greffée au projet. “On m’a sollicité pour le côté réalisation technique. J’ai trouvé leur geste très fort, cela montre comment les élèves peuvent s’affirmer à travers l’art en s’appropriant le monde qui les entoure”, souligne Dorian Mercier, professeur d’art plastique. 

S’adapter aux contraintes sanitaires 

Croquis, dessin, remplissage… Les trois lycéennes n’ont pas chômé pour mener leur projet à terme : “Les filles n’avaient pas l’option art plastique, elles ont donné de leur temps libre chaque mois jusqu’à juin.”

En 10 séances, alternant présentiel et distanciel, la toile a pris tout son sens. “C’est elles qui parlent, on a échangé nos idées et développé une relation unique ! C’était une très belle année !”, se ravit l’ensemble du corps enseignant. Accrochée depuis deux semaines, les adolescentes sont fières de leur chef-d’œuvre. Je suis contente de la voir affichée, c’est important pour moi, j’avais un peu peur des critiques. C’était un sujet d’actualité, ça me concerne en plus “, souligne Emmanuelle Malonga accompagnée de sa camarade, Leïla N’djimbi Tchiakya : c’est une sorte de fierté, quand on a eu l’idée, c’était pour sensibiliser les gens. Les élèves passent devant, certains s’arrêtent pour la regarder, cela montre qu’on n’a pas travaillé pour rien. “  Un travail déjà valorisé par leurs camarades des autres sections.  ” Beaucoup de gens sont venus me voir pour me dire qu’elle était belle et pleine de sens” , conclut, Jade Ongouo, 16 ans, qui l’admire pour la première fois dans le hall.

Des graines de talent qui tissent un lien avec la commune nouvelle !

Partagez :

Mois du développement durable : L’épicerie sociale et solidaire EPIREUIL

Jusqu’au 17 octobre, Val-de-Reuil fait son mois du développement durable ! Un jour, un défi, un portrait, une initiative rolivaloise en faveur de l’environnement ! Aujourd’hui, découvrez EPIREUIL, une association qui lutte contre le gaspillage alimentaire.

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Tournage et montage : Olivier Bonnet Rédaction : Coline Lefèvre

Partagez :

Tous sur la ligne d’arrivée du marathon Seine-Eure dimanche !

Le marathon Seine-Eure revient ce dimanche ! Venez encourager les coureurs qui franchiront la ligne d’arrivée rolivaloise ! Zoom sur les animations et la circulation.

Dimanche 10 octobre 2021, amateurs, professionnels ou encore passionnés du footing vont se défouler sur le parcours de la 16e édition du marathon Seine-Eure. Le départ sera donné à Amfreville-sur-Iton à 9H. Après 42,195 kilomètres, les coureurs franchiront la ligne d’arrivée à Val-de-Reuil transformée pour l’occasion en village “arrivée” ! 

 « Nous avons vraiment hâte !” 

Comme chaque année, trois formules sont proposées : un marathon classique, une course en duo ainsi qu’un Ekiden. « Nous avons vraiment hâte ! Tout le monde est impatient d’y être » , se ravit le président du marathon Didier Chevalier en espérant voir le cap des 2 500 marathoniens dépasser cette année. 

Musique, animations et ravitaillement

A partir de 11h15 environ, les premiers sportifs termineront leur course devant la mairie de Val-de-Reuil (une arrivée échelonnée sur plusieurs heures). Un arrêt de chronomètre en beauté au cœur de la commune nouvelle qui sera transformée pour l’occasion en village “arrivée” !  À 11h15 puis à 14h, le groupe Kill The Mangaro du conservatoire de musique, viendra accueillir les coureurs et le public au rythme de morceaux groovie. Des gourmandises de réconfort et des boissons seront offertes. Une petite faim ? Des foodtrucks assouviront les estomacs vides sur l’esplanade de la mairie : La Cang’tin, la Petite Marmite et Crêpe de Sonia. Des stands d’équipements de sport, le comité de jumelage et des animations diverses et variées seront installées sur le village. Le VRAC et l’EAL (clubs d’athétisme rolivalois et loverien) seront également présents pour le plaisir des petits et des grands ! La journée s’achèvera par l’annonce des résultats, suivie d’une remise de médailles exceptionnelle sur le podium !

Le pass sanitaire est obligatoire à l’entrée du village, deux points de contrôle seront installés sur le site. Un bracelet sera délivré aux visiteurs pour permettre d’identifier les personnes ayant validé leur pass. Le pass sanitaire n’est pas soumis au public le long du parcours.

Attention : circulation modifiée dimanche de 5h30 à 17h00

Pour assurer la sécurité des coureurs et des visiteurs ainsi que l’accessibilité aux voies par les habitants, la Ville met en place un système de déviation.  La circulation sur l’avenue des Falaises sera interrompue de la Gare SNCF à la Place des Chalands. L’accès à la Gare SNCF sera possible par la Chaussée des Berges. La route des Sablons sera également fermée à la circulation. La circulation sur la Chaussée de Léry sera fortement modifiée, les habitants sont invités à emprunter la Chaussée des Berges.

La Passe Marinière sera inaccessible aux véhicules, les automobilistes sont invités à garer leurs voitures après la route du Mesnil.

Stationnement interdit du vendredi 8 octobre à partir de 18H jusqu’au dimanche 10 octobre à 16h sur : 

  • La sente Maraichère
  • L’Avenue des Falaises (Chaussée des Berges – Place des Chalands)
  • Le parking de la mairie
  • Le parking de la piscine
  • La Voie de la Ferme

Plan général de circulation du marathon :

Partagez :

Mois du développement durable : Déplante ton slip ! (vidéo)

Jusqu’au 17 octobre, Val-de-Reuil fait son mois du développement durable ! Un jour, un défi, un portrait, une initiative rolivaloise en faveur de l’environnement ! Aujourd’hui, une drôle d’initiative s’est déroulée en juin dernier… En lien avec l’ADEME, un slip a été planté sous la terre rolivaloise ! Après deux mois, il était temps de le retrouver pour évaluer la qualité du sol de la commune nouvelle.

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Avec les témoignages de Stéphanie Rousselin adjointe au maire en charge de la transition écologique et Tanja Guth conseillère municipale chargée de la biodiversité.

Tournage et montage : Olivier Bonnet/ Rédaction : Coline Lefèvre

Partagez :

Une Rolivaloise lauréate du concours Talent des Cités

Virginie Lesage, éducatrice canine rolivaloise vient d’être promue lauréate du concours Talent des cités dans la catégorie création. Une distinction qu’elle a réussie à obtenir grâce au dispositif “crée ta boite”. Retour sur son parcours.

Son anticipation, sa spontanéité et sa créativité… autant de valeurs dont Virginie Lesage peut être fière. À 44 ans, cette Rolivaloise vient d’apprendre qu’elle est lauréate du concours Talents des cités dans la catégorie création. Tombée amoureuse de l’univers canin à ses 20 ans, cette passionnée en a fait son métier au début de l’année 2019.

“Tout a commencé par crée ta boite” 

Habitant la Ville depuis son plus jeune âge, Virginie connaît bien les allées de la commune nouvelle. Après plus de 20 ans dans une entreprise, elle décide de tout lâcher pour changer de domaine d’activité. “Je voulais m’épanouir et vivre de ce que j’aimais, l’éducation canine. J’ai d’abord co-créé le club caniéduc’eure pour parfaire mes connaissances”, explique-t-elle entourée de ses deux bulldogs anglais. Séduite, autodidacte, elle ose se lancer dans cette nouvelle aventure qui la fait vibrer : “tout a commencé avec crée ta boite, j’avais lu un article dans le journal municipal sur ce dispositif. Je me suis dit que c’était l’occasion de me lancer dans l’entrepreneuriat.” La Ville l’appuie en l’aidant à lancer son entreprise et la met en contact avec l’association BGE  :“il m’ont aidée à lancer Bio-Canin, ma boutique en ligne puis Cani-malin, mon activité de comportementaliste.”  Pour compléter son activité, elle se forme en ligne et obtient divers diplômes : secourisme, éducatrice et comportementaliste ainsi qu’une formation de chien de catégorie.

Création de réseau et projet futur

Poussée par l’association et la Ville, Virginie se présente une première fois au concours. À deux doigts d’être finaliste, elle retente sa chance. Le jury se met d’accord, elle devient lauréate régionale : “je n’y crois toujours pas, je suis très fière, je n’aurais jamais pu accomplir cette étape sans l’aide que j’ai reçue.”

Demain, jeudi 7 octobre, elle se rendra à Paris pour représenter la Normandie dans sa catégorie.”Je pourrai parler de mon projet et prendre des contacts. C’est important pour la suite, car j’ai un très gros projet que je suis en train de préparer”, projette la Rolivaloise qui a déjà déposé le nom de cette mystérieuse nouveauté.

Un exemple pour tous les Rolivalois qui veulent entreprendre et vivre de leur passion.

Une méthode basée sur le respect du chien

Les deux activités de Virginie sont complémentaires. De l’accompagnement à l’éducation, en passant par la vente de friandises, la professionnelle met à profit toutes ses compétences : “ma méthode est basée sur le positif, le renforcement, le respect du chien, mais aussi sur sa réflexion. Je fais aussi comprendre au maître. Comme je le dis régulièrement, je ne suis pas là pour éduquer le chien, mais apprendre à l’éduquer et le comprendre.”

Vous aussi vous voulez entreprendre ?

Un projet ? Faites comme Virginie ! Prenez contact avec Dieynaba N’Game ou rendez-vous à la Maison des Projets. Les services de la Ville vous mettront en relation avec les organismes qui feront émerger vos projets. N’attendez plus, appelez au 02 32 09 51 34. 

L’info en + :

Vous souhaitez éduquer vos compagnons à 4 pattes ?
L’éducatrice et comportementaliste propose une journée de stage avec Cani-Malin , pour les propriétaires de chien de catégorie, le 1 novembre prochain à la Prétentaine. À la fin de la journée, il sera possible de récupérer une attestation d’aptitude.
Réservation obligatoire à l’adresse canimalin27@gmail.com.
Partagez :

Mois du développement durable : L’Île aux Abeilles (vidéo)

Jusqu’au 17 octobre, Val-de-Reuil fait son mois du développement durable ! Un jour, un défi, un portrait, une initiative rolivaloise en faveur de l’environnement ! Aujourd’hui, découvrez l’île aux abeilles, une entreprise rolivaloise qui fabrique du miel 100 % local sur les Terres de la commune nouvelle.

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Tournage et montage : Olivier Bonnet Rédaction : Coline Lefèvre

Partagez :

La Ville fait battre le coeur d’Octobre Rose

Comme chaque année, la Ville de Val-de-Reuil, ses acteurs associatifs, ses habitants et ses entreprises s’engagent tout au long du mois d’octobre pour informer, sensibiliser et prévenir le cancer du sein. Conférences, ateliers, dons…Déroulé du programme rolivalois.

Les campagnes de dons, les manifestations caritatives, les bénévoles sur le terrain… La commune nouvelle ne cesse de s’engager pour sensibiliser à l’importance du dépistage du cancer du sein. Si le dépistage est recommandé pour les femmes de plus de 50 ans, la proportion de dépistage a chuté de 10% au cours de la pandémie de Covid-19. En France, chaque année, ce sont près de 59 000 personnes qui développent un cancer du sein. Pour sauver des vies, ensemble, Rolivalois, Rolivaloises, mobilisons-nous !

Conférence à la MJA

Dans le cadre de ce dispositif d’intérêt national, la Ville et le CHI (Centre Hospitalier Intercommunal Elbeuf-Val-de-reuil-Louviers) organisent, mercredi 13 octobre, un après-midi de sensibilisation autour du cancer du sein à la MJA (maison de la jeunesse et des associations.) 

Les Rolivaloises pourront  profiter de 14h à 14h45 d’une intervention de 5 élèves sages-femmes de l’AESFR (association des élèves sages-femmes du CHU de Rouen). Elles feront un point sur le cancer, le dépistage, la palpation et l’autopalpation du sein avec une démonstration sur un mannequin, les signes évocateurs d’une potentielle tumeur et divers conseils sur l’hérédité et les suivis gynécologiques adaptés. Un rendez-vous incontournable pour mieux comprendre le cancer et comment le repérer. 

En deuxième partie d’après-midi, de 14h45 à 15h30, Marine CABOURG, oncologue médicale, Anne LEFEBURE, chirurgienne gynécologue-obstétricienne, Mouna SAIT, radiologue, Ayse KUTLU, manipulatrice en radiologie et Anne BOURBON, coordinatrice des soins du CHI (Centre Hospitalier Intercommunal Elbeuf-Louviers-Val de Reuil), viendront échanger avec le public autour d’une vidéo sur la visite du service de mammographie et l’intérêt de cet examen.

À noter, la MJA s’engage à accueillir et à garder les enfants des Rolivaloises le temps des ateliers.

Maison des jeunes et des associations, place des Chalands 

Réservation conseillée et renseignements au 06.31.20.63.69

 

Opération “Apportez votre soutien” 

Ne jetez plus vos anciens soutiens-gorge ! Rose, bleu, rouge, vert, de toutes les tailles et toutes les couleurs, donnez-les !  Tout le mois d’octobre, une grande collecte de soutien-gorge est organisée par le CHI afin de sensibiliser la population à l’importance du dépistage du cancer du sein. L’objectif : réaliser une grande banderole de soutiens-gorge sur les sites d’Elbeuf et Louviers.

 Du 13 au 31 octobre, toutes les Rolivaloises sont invitées à participer à la collecte ! Une boîte en bois rose, confectionnée par la Ressourcerie l’Abri, sera mise à disposition dans plusieurs lieux de la Ville(dans un premier temps à la MJA.) À la fin du mois, la délégation du CHI viendra rapporter les dons des Rolivaloises au site d’Elbeuf.

Les soutiens-gorge seront ensuite recyclés par le Lions Club qui reversera les fonds de cette revalorisation de textile au profit du CHI pour améliorer la prise en charge et le confort des patientes atteintes de cancer.

Les dons de l’ASI

Pour valoriser le travail mené par les équipes de l’ASI (association de service intercommunale) tout en créant une action solidaire, des cœurs en tissu, confectionnés par les aides à domiciles et les séniors de l’association, seront offerts au CHI à destination des femmes malades du cancer du sein. Plusieurs ateliers seront également organisés tout au long du mois à l’ESPAGES et hors des murs. (Plus d’informations à venir.)

Atelier de confection de coussins 

Les couturiers et couturières amateurs pourront joindre leur passion pour la création à une action solidaire grâce à EPIREUIL ! Jeudi 7 octobre, à 9 h, l’association rolivaloise organise  un atelier de confection de coussin en forme de cœur à destination des femmes ayant subi une opération du sein. “Les coussins seront envoyés au CHU de Rouen, ils permettent de limiter les douleurs ligamentaires”, explique Natacha Patte, directrice de l’antenne rolivaloise, en précisant que des créneaux pourront être ajoutés tout au long du mois si les participants sont nombreux. 

Inscription au 02.32.50.57.98. 

EPIREUIL Place aux Jeunes à Val-de-Reuil

L’action des commerçants

Plusieurs commerçants rolivalois, s’engagent aussi pour l’association du Ruban rose lors d’une soirée caritative. La totalité de la recette sera complétement reversée à la recherche.

La boutique d’esthétique, Douce Évasion, se mobilise également pour octobre rose. Tout au long du mois, le salon propose une pose de verni permanent de couleur rose (d’autres couleurs sont disponibles)à prix réduit, dont 2 euros sont reversés à la recherche. À chaque achat réalisé, c’est un don pour la recherche et des vies sauvées ! 

Renseignement au 02 32 25 93 03

Partagez :

Mois du développement durable : À dos d’âne avec l’ASINOBUS

Jusqu’au 17 octobre, Val-de-Reuil fait son mois du développement durable ! Un jour, un défi, un portrait, une initiative rolivaloise en faveur de l’environnement ! Aujourd’hui, découvrez l’ASINOBUS ! Chaque jour, des jeunes rolivalois sont transportés jusqu’à leurs classes à dos d’âne.

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Tournage et montage : Olivier Bonnet

Rédaction : Coline Lefevre

Partagez :

Mois du développement durable : Valoriser les biodéchets avec LabNormandie

Jusqu’au 17 octobre, Val-de-Reuil fait son mois du développement durable ! Un jour, un défi, un portrait, une initiative rolivaloise en faveur de l’environnement ! Aujourd’hui, découvrez LabNormandie, une association qui valorise les déchets pour une seconde vie. Implanté au bord de la seine, à la Passe Marinière de Val-de-Reuil, ce laboratoire d’expérimentation sensibilise le public à l’écologie à travers diverses actions. Dont le compostage.

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Avec le témoignage de David Sareiva, fondateur de l’association.

Tournage et montage : Olivier Bonnet

Rédaction : Coline Lefèvre

Partagez :

Une heure de sport juste pour “elles” !

Tous les premiers mercredis du mois, une coach sportive proposera une séance d’Athle-Fit au stade Jesse Owens. Une heure de sport 100% réservée aux femmes ! Première séance le 6 octobre.

“Sport pour elles”, c’est le nom de la nouvelle discipline qui vient d’arriver au Parc des Sports. Tous les premiers mercredis du mois, jusqu’en juin 2022, Margot Chiaia du comité départemental d’athlétisme de l’Eure, animera une heure d’Athle-Fit au stade Jesse Owens. Des sessions uniquement destinées à la gente féminine. La première séance se tiendra mercredi 6 octobre !

Qu’est ce que l’Athle-Fit ?

Lancée en septembre, l’Athle-Fit est une activité physique qui mêle à la fois les bases fondamentales de l’athlétisme et des exercices de renforcement musculaire et cardio. Une pratique fun et moderne qui ne nécessite aucune tenue ou matériel en particulier. Seule une bouteille d’eau et une serviette suffiront pour ce training mensuel ! Ce projet a pour ambition d’intégrer les femmes de tout âge dans une nouvelle pratique sportive. “Quel que soit l’âge ou son niveau sportif, toutes les femmes qui souhaitent se remettre en forme ou simplement la garder sont invitées à participer “, souligne Florian Desjardin, responsable sportif du comité.

Plus de renseignements :

Mercredi 6 octobre de 18h30 à 19h30 au stade Jesse Owens, 2 Chaussée de Ritterhude à Val-de-Reuil. Gratuit, ouvert à toutes (Pass sanitaire obligatoire).  Inscription fortement conseillée  à l’adresse athletismedeleure@gmail.com.

Partagez :

Journée mondiale du végétarisme : recette de steak végétal aux pois chiches

En cette journée mondiale du végétarisme, la Ville de Val-de-Reuil vous propose une recette simple et peu couteuse de steak végétal ! Une alternative à la viande et au poisson à consommer sans modération !

Ingrédients pour 4 steaks

  • 150 de pois chiches secs (ou 250 g déjà cuits en conserve)
  • 1 oignon jaune
  • 10 cl de crème végétale (soja ou amandes)
  • 2 à 3 cuil. à soupe de fécule de maïs
  • Huile de tournesol
  • 1 cuil. à café de curcuma
  • 1 cuil. à café d’ail semoule
  • Sel
  • Poivre

Coût : Environ 1,75€ pour 4 steaks

Préparation de la recette

La veille, préparer les pois chiches en les laissant tremper toute la nuit dans deux fois leur volume d’eau. Cette astuce permettra de réduire le temps de cuisson, mais aussi d’améliorer leur digestibilité.

Après, au minimum 12h de trempage, bien égoutter les pois chiches et les mettre à cuire 1h30 dans 3 volumes d’eau non salée.

Dans une poêle à part, faire dorer l’oignon dans de l’huile de tournesol.

Dans un mixer, mettre les oignons dorés, les pois chiches cuits, la crème végétale, l’ail semoule et le curcuma. Mixer (pas trop finement.) Verser le contenu dans un saladier et ajouter la fécule.

Mettre deux cuillères à soupe du mélange dans une poêle huilée bien chaude et aplatir de manière à former un steak d’environ 1cm d’épaisseur. Laisser cuire à feu moyen 3 à 4 minutes de chaque côté.

Saler, poivrer et servir.

Les bienfaits du pois chiche

Le pois chiche est le champion de la protéine : dans 100g de pois chiches, on trouve 19g de protéines ! (contre 22g dans 100g de poulet par exemple). Il est également riche en fibres, c’est une excellente source de manganèse. Il contient également du cuivre, du zinc, du magnésium et du sélénium, ainsi que plusieurs vitamines du groupe B.

De plus, le pois chiche regorge de trésors : son jus de cuisson est très riche en albumine, cette protéine qu’on retrouve également dans les blancs d’œuf et qui permet de monter les blancs en neige. Aussi, ne jetez pas ce jus, montez-le en neige au batteur pour créer de la mousse au chocolat, des meringues ou encore des macarons 😉

Pour l’environnement, le pois chiche est peu gourmand en eau. Il peut pousser sur des terres sèches. De plus, il n’a pas besoin d’apports d’azote. Son cycle est court : semé en mars, il se récolte fin juillet-début août. Il sécrète de l’acide malique qui déplaît aux insectes et le protège ainsi de leurs ravages : pas besoin de produits phytosanitaires.

Bon appétit !

Partagez :

Le Trouvère : un opéra gratuit ce samedi à l’Arsenal

Un opéra gratuit sur grand écran au théâtre de l’Arsenal : c’est ce que vous propose ce samedi 2 octobre l’opéra de Rouen et la Ville de Val-de-Reuil. Venez découvrir le Trouvère de Verdi dans une version futuriste inédite !

Vous n’avez jamais vu d’opéra ? Commencez par Le Trouvère. Ce conseil est celui de l’Opéra de Rouen Normandie qui, depuis trois ans maintenant, a noué un étroit partenariat avec la Ville de Val-de-Reuil. Après le grand concert de l’orchestre symphonique en juin 2019 au stade Jesse Owens, après les diffusions sur grand écran de Tannhaüser, Mme Butterfly et le Barbier de Séville entre 2018 et 2020, les concerts de cuivres cet été…, partons à la découverte du chef d’œuvre de Verdi le samedi 2 octobre à 18h00 sur grand écran au théâtre de l’Arsenal. Un événement proposé gratuitement en direct du théâtre des Arts où l’orchestre de l’opéra interprète une version inédite et étincelante explorant la mémoire.

Ce samedi à Val-de-Reuil, vous allez donc en prendre plein les oreilles autour de ce véritable ouragan musical dans lequel les voix sont portées par l’incandescence ! Des chœurs impressionnants, des mélodies sensuelles, une orchestration inspirée… et pour couronner le tout, une incroyable mise en scène futuriste signée Clara Deloeuil.

Le Trouvère version 2021 s’appuie sur une scénographie et des costumes originaux mais aussi des vidéos avec nombreux effets spéciaux, nous envoyant au fil de la représentation dans les quartiers de Rouen…

Ne manquez pas le rendez-vous : réservez dès aujourd’hui vos places en téléphonant au 02 32 40 70 40 ! C’est à 18h00 ce samedi 2 octobre au théâtre de l’Arsenal. Frissons garantis !

*Samedi 2 octobre à 18h00 – théâtre de l’Arsenal. Réservations au 02 32 40 70 40. Gratuit.

Partagez :

ÉPIREUIL revient avec sa deuxième fête de la soupe !

Après le succès de sa première édition l’an passé, l’association ÉPIREUIL lance sa deuxième fête de la soupe, vendredi 1er octobre. Poireaux, carottes, navets, curry… Il y en aura pour tous les goûts et tous les bols !

La pluie tombe, les feuilles brunissent, les températures chutent… L’automne est bel est bien de retour !  Quoi de mieux que de démarrer la saison avec une bonne soupe !  ÉPIREUIL propose un après-midi de partage autour d’un potage ! Vendredi 1er octobre, plusieurs animations sont proposées sur la place des 4 Saisons.

Dégustation & jeux

Pour sensibiliser le public contre le gaspillage alimentaire, l’association rolivaloise ne manque pas d’idées. Dès 14h, petits et grands pourront venir participer à des quizz autour du gaspillage alimentaire.  Contrairement à l’an passé, seule l’association concoctera les soupes. “On a eu un contre-temps, on va préparer cinq soupes différentes et plusieurs jeux sur la conservation des aliments, les dates limites de consommation…” souligne Natacha Patte, la directrice d’ÉPIREUIL.

Vers 16h30, préparez vos bols et cuillères ! Une dégustation conviviale sera proposée jusqu’en début de soirée. Un événement automnal à ne pas manquer !

Sur la place des Quatre Saisons (à l’entrée d’Auchan)

Plus de renseignements au 02.32.50.57.98

Les rendez-vous d’automne

Tout au long du mois, ÉPIREUIL propose plusieurs ateliers :

  • Le 4 Octobre : Sensibilisation sur le Recyclage sur les temps de distribution (14h – 15h30)
  • Le 7 Octobre : Fabrication de coussins cœur pour les femmes opérées du cancer du sein (9h – 11h)
  • Le 27 Octobre et le 3 Novembre : Atelier Famille (8h/ 8H30)

 

Partagez :

Mois du développement durable : Tutoriel pour fabriquer des bombes à graines (vidéo)

Jusqu’au 17 octobre, Val-de-Reuil fait son mois du développement durable ! Un jour, un défi, un portrait, une initiative rolivaloise en faveur de l’environnement ! Aujourd’hui, Erwan Duconseille, responsable aménagement urbain et paysager à la Ville de #valdereuil vous propose un tutoriel pour fabriquer des bombes à graines

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.


Tournage et montage : Olivier Bonnet

Rédaction : Coline Lefèvre 

Twitter : @valdereuil_info

Facebook : Val-de-Reuil infos 

Instagram @val_de_reuil

https://www.valdereuil.fr

Mairie de Val-de-Reuil

Partagez :

Mois du développement durable : Le label de l’école Louise Michel (vidéo)

Jusqu’au 17 octobre, Val-de-Reuil fait son mois du développement durable ! Un jour, un défi, un portrait, une initiative rolivaloise en faveur de l’environnement ! Aujourd’hui, découvrez le label de “école et développement durable” de l’école Louise Michel.

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Tournage et montage : Olivier Bonnet

Rédaction : Coline Lefèvre 

Twitter : @valdereuil_info

Facebook : Val-de-Reuil infos 

Instagram @val_de_reuil

 

Partagez :

Un couple de champions de la marche

Ils marchent ensemble depuis leur rencontre ,le 29 août dernier, deux licenciés du VRAC ont décroché deux places sur le podium du championnat de France de marche athlétique. Rencontre. 

Main dans la main, baskets aux pieds, leurs médailles autour du cou, Vanessa et Cédric Denisselle sont fiers de porter les couleurs du VRAC (Val-de-Reuil athlétique club). Ce couple de marcheurs a brillé lors du championnat de France Master qui s’est déroulé à Chalon-sur-Saône fin août. 

“À chaque fois je suis arrivée deuxième et là, championne de France !”

Leur chronomètre est monté en flèche. Une première place pour madame aux 10km marche et une deuxième place pour monsieur sur 5 000m marche homme. Un beau cadeau pour les deux amoureux qui ne s’attendaient pas à un score pareil. ” Je suis vraiment contente, c’est la troisième fois que je participe à un championnat national. À chaque fois, je suis arrivée deuxième et là, championne de France !”, se félicite Vanessa qui, pour une fois, n’avait pas d’objectif chronométré en tête : “je me suis surtout focalisée sur mon adversaire qui était derrière moi.” Son mari, quant à lui, n’avait pas prévu de participer. Arrivé avec sa bien aimée la veille, il a enfilé un dossard. Sans trop d’entrainement, il a réussi à décrocher la seconde place de sa catégorie. “Je suis vraiment heureux d’avoir pu concourir, c’était un peu une surprise. En plus, c’est la première fois que je participe à un championnat national.” se ravit l’athlète de 38 ans qui s’est seulement mis à la marche en 2018. “Avant il était un coureur, il est licencié au VRAC depuis de nombreuses années. Il a débuté la marche à peu près quand je suis arrivée au club en 2017”, explique sa compagne. 

Une victoire qui est peut-être due aux encouragements de leurs trois filles présentes pour les encourager. “Elles nous ont donné de l’énergie, je me suis dépassé !”, souligne Vanessa qui peut brandir fièrement sa médaille de championne de France. Les deux trentenaires s’envolent vers de nouveaux objectifs : Pour Vanessa, en octobre pour un nouveau tour en élite. 

 

Partagez :

Val-de-Reuil fait son mois du développement durable : Programme de la semaine (vidéo)

Du 20 septembre au 17 octobre, Val-de-Reuil fait son mois du développement durable ! Un jour, un défi, un portrait, une initiative rolivaloise en faveur de l’environnement ! Découvrez le programme du mois avec Stéphanie Rousselin, adjointe au maire en charge de la transition écologique.

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Partagez :

Venez encourager les cyclistes du Triathlon des 2 Amants ce dimanche 19 septembre !

À l’occasion de la première édition du Triathlon des 2 amants, 500 cyclistes feront un détour sur l’Avenue des Falaises jusqu’à la place des Chalands. Deux kilomètres de spectacle en plein air ouvert à tous !

Les fans de cyclisme seront servis dimanche ! La Ville a l’honneur d’accueillir les participants du Triathlon des 2 amants. De 9h30 à 17h, des centaines de coureurs de renommée dévaleront l’Avenue des Falaises à la force de leurs mollets pour un virage exceptionnel sur la place des Chalands. 

Un détour spectaculaire plein de surprise 

La météo prévoit du soleil, et ça tombe bien, car les sportifs auront besoin de vitamines pour l’étape rolivaloise ! Dès 9h, après un passage à la nage dans le lac de Poses, plus de 500 coureurs enclencheront leurs pédales au départ de la Base de Loisirs de Léry-Poses. Deux tranches du parcours longue distance feront étape dans la commune nouvelle. Les premiers cyclistes passeront entre 9h30 et 13h30, le plus sensationnel est attendu l’après-midi pour l’épreuve de sprint : environ 250 sont inscrit de 16h20 à 17H.

Après l’annulation de l’événement l’an dernier, le club Team Val’Eure de Gaillon est heureux de pouvoir lancer cette première édition qui rassemblera des amateurs, mais également des athlètes régionaux qui ont brillé sur les podiums nationaux. Après un ravitaillement mérité, les cyclistes feront demi-tour sur un virage serré sur la place des Chalands, avant de repartir en direction de leur point de départ. Ils termineront leur course en posant leurs casques et en chaussant leurs baskets pour une course à pied autour du lac. Tout au long des étapes, les participants décrocheront des bracelets en fonction de leurs performances.

Courses juniors 

Les inscriptions sont fermées pour les courses adultes, mais il n’est pas trop tard pour les enfants de 8 à 11 ans et de 12 à 15 ans ! Un mini Triathlon est spécialement organisé par le club pour les jeunes athlètes de 10h15 à 10h45 à la Base de loisirs de Léry-Poses. (inscription en ligne sur https://triathlon2amants.com)

Un événement à ne pas manquer et une bonne raison de s’entrainer sur les 15 kilomètres de pistes cyclables de Val-de-Reuil avant le grand départ dimanche !

Organisation de la circulation de 7h à 19h

Pour assurer la sécurité des coureurs et des visiteurs ainsi que l’accessibilité aux voies par les habitants, la Ville met en place un système de déviation. La Route des Falaises sera fermée à partir de la Gare SNCF jusqu’à la Place des Chalands. Afin d’accéder au parking de la gare, une déviation sera mise en place en double sens en passant par la Chaussée des Berges. L’accès aux espaces situés sur l’Avenue des Falaises jusqu’à la Place des Chalands sera possible Route de Seine. 

Retrouvez le plan en détail ci-dessous : 

 

Partagez :

Une nouvelle proviseure au Lycée Marc Bloch !

Depuis la rentrée, une nouvelle proviseure a pris ses fonctions au lycée Marc Bloch. À 55 ans, Thi-Hoa-Phuong Lefèvre a déjà plusieurs projets en tête. Portrait.

L’année scolaire débute avec quelques nouveautés. Dans les classes, Thi-Hoa Phuong Lefevre s’est présentée aux 750 élèves du lycée Marc Bloch. Cette Mont-Saint-Aignanaise vient succéder à Joël Garnier, à la direction de l’établissement. 

Enseignante puis principale 

Née au Vietnam, Thi-Hoa-Phuong est arrivée en France dans les années 80. Toute jeune, elle fait ses études au Havre, puis à l’université de Rouen où elle ressort diplômée d’un Master de chimie. “J’ai toujours su que je voulais enseigner” , souligne-t-elle se rappelant de ses premiers pas dans l’éducation nationale au lycée Jean-Rostand de Mantes-la-Jolie.

Après avoir fait ses armes en tant que professeur de sciences physiques au Lycée Sanghor d’Évreux, Thi-Hoa-Phuong s’est lancée dans la formation des enseignants dans un IUFM (Institut universitaire de formation des maîtres) : “J’ai arrêté, car le contact avec les jeunes me manquait, j’ai donc commencé en adjointe à la direction du lycée Pierre Corneille de Rouen puis au collège d’Isneauville. En 2014, je suis devenue principale au collège Le Roumois de Routot.”  Jusqu’à l’année dernière, où elle dirigeait le collège Henri Dunant d’Evreux qu’elle a laissé, fière d’avoir tissé des liens entre l’établissement et les entités locales. “J’aime bien bouger, ouvrir les yeux et les oreilles pour m’adapter. C’est enrichissant, ça permet de développer des compétences professionnelles et humaines riches de sens.”

“Je veux faire rayonner le lycée et les élèves à l’extérieur” 

 Pour cette nouvelle année scolaire, elle a décidé de revenir dans sa ville de cœur qu’elle a quitté il y a 30 ans : “ Le lycée Marc Bloch de Val-de-Reuil était dans mes premiers vœux ! J’ai vu sa construction, je suis arrivée aux débuts de la ville, revenir ici est un pur plaisir”. 

Le 2 septembre, elle a posé ses dossiers dans son nouveau bureau prête à faire la rencontre des jeunes à la quête de leur bien-être : « J’ai plusieurs idées en tête. Je veux surtout faire rayonner le lycée dans le contexte local, pour qu’il soit plus visible de l’extérieur. Je veux valoriser le travail des élèves en tissant des liens avec les acteurs locaux !” Des associations aux collectivités, en passant par les entreprises et les médias, Thi-Hoa-Phuong travaille déjà à la création de partenariats qui permettront aux jeunes de se développer à l’intérieur du lycée, mais également en dehors des salles de classe : “Je veux donner un sens aux études des jeunes, les faire réussir tout en mettant en place des actions externes. Si un jeune participe à une compétition de sport par exemple, je viendrais le voir. Il faut qu’il soit pris en considération. Surtout dans le contexte actuel.” 

Le contact, la coopération, l’humain… des valeurs que cette nouvelle proviseure compte bien renforcer à Marc Bloch. Comme un lien commun avec la commune nouvelle…

 

Partagez :

Apprendre à nager tout au long de l’année

Pendant les vacances ou en période scolaire, la Ville propose aux enfants des stages de natation gratuits. Un dispositif national ouvert aux jeunes âgés de 4 à 12 ans résidant à Val-de-Reuil et ses alentours. 

Connaître les techniques de nage, prendre confiance, découvrir le milieu aquatique… Tout au long de l’année, la ville de Val-de-Reuil déploie le dispositif national “j’apprends à nager”. Des stages de natation gratuits sont proposés aux jeunes enfants de la ville et des communes environnantes. 

“Je vais pouvoir rentrer en sixième en sachant nager !” 

À la piscine, les bassins s’agitent. Sarah est en plein apprentissage de la brasse. “On part sur le dos ! Mettez vos lunettes”, lance Benoît Lechêne, l’un des maîtres-nageurs de la piscine rolivaloise. Pendant 45 minutes, une dizaine d’enfants se sont élancés dans l’eau. Comme Jules qui était heureux de pouvoir maîtriser le crawl sur le dos : “Je vais pouvoir rentrer en sixième en sachant nager !”  Frite dans les mains, Nadia n’a pas échappé au conseil du professeur de natation : “Le but, c’est qu’ils aient une aisance aquatique, on voit avec eux les premiers apprentissages, la maîtrise de stabilité…” 

À l’issue du stage de deux semaines, les enfants âgés de 7 à 12 ans ont pu passer le test d’aisance aquatique afin de valider leurs compétences. 

Cet été, ils étaient plus de soixante à avoir profité du dispositif, tous prêts pour plonger vers la rentrée !

 Comment s’inscrire ?

Deux formules d’apprentissage existent : une pour les enfants âgés de 4 à 6 ans et une autre pour ceux âgés de 7 à 12 ans. Chaque session comprend dix séances de 45 minutes et sont ouvertes à 15 enfants pour la section 7 – 12 ans et de 10 places pour les 4 – 6 ans. Le déroulement des sessions durant les périodes scolaires s’étalent sur les mercredis de 14h15 à 15h15 pour les 7 – 12 ans, les vendredis de 16h45 à 17h45 et les samedis matin de 11h00 à 12h00 pour les 4 – 6 ans. Pour les périodes de vacances, les sessions sont regroupées sous forme de stage s’étalant sur deux semaines. Une seule participation par an est possible. Renseignements et inscriptions sur www.valdereuil.fr ou à l’accueil de la piscine :  Place aux Jeunes, 27100 à Val-de-Reuil/ 02 32 59 19 70 

 

Partagez :

Déclaration de Marc-Antoine JAMET Maire et Conseiller départemental de Val-de-Reuil

Déclaration de Marc-Antoine JAMET Maire et Conseiller départemental de Val-de-Reuil

 

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partagez :

Les clubs vous donnent rendez-vous ce samedi 11 septembre !

Renouer avec l’activité sportive ou découvrir d’autres disciplines ; c’est la mission du forum des associations sportives de Val-de-Reuil qui fait sa rentrée ! De 13h30 à 18h, venez à la rencontre des clubs de sport : animations, démonstrations, inscriptions… Il y en aura pour tous les goûts et tous les âges ! 

Ce samedi 11 septembre, de 13h30 à 18h00, près de 40 clubs sportifs deVal-de-Reuil, représentant une soixantaine de disciplines, vous donnent rendez-vous au Stade Jesse Owens ! Envie de faire du foot ? De la danse ? De la gym ? Riche de son maillage associatif, la Ville permet aux Rolivalois et aux habitants des communes voisines de venir découvrir ses activités sportives ainsi que ses associations sociales et solidaires.

 

                                                                     Démonstrations et animations

L’été est terminé, place à la reprise du sport ! En amateur, débutant, ou en compétiteur, petits et grands pourront choisir le ou les sports qu’ils voudront faire cette année. Pour faciliter les choix de chacun, les entraîneurs, présidents et licenciés seront présents tout au long de la journée pour parler de leurs disciplines. Du VRAC (Val-de-Reuil athlétique club) au FCVR (Football club de Val-de-Reuil) en passant par le VRTS, le BVRL ou encore le club de plongée, ils seront tous au rendez-vous pour offrir une rentrée sportive de qualité. Venez vous essayer au tir au but ou au badminton, à la gym ou à l’athlétisme ! Afin de faciliter les choix, parfois compliqués, et de lever les doutes des indécis, des démonstrations seront organisées au pied des stands ou dans les espaces du parc des sports.

Village loisirs

À l’entrée : place aux loisirs ! Origami, ateliers graphique et structures gonflables vous accueilleront sur l’espace extérieur du stade Jesse Owens. Organisé par l’association Val Mix Cité, ce village loisirs, ouvert à tous, permettra de créer du lien entre les nouveaux licenciés, les futurs adhérents des clubs et même les membres du bureau !

Pour venir en toute sécurité, prise de température, lavage des mains, respect de la distanciation physique et port du masque devront naturellement être respectés. Le pass sanitaire est obligatoire pour accéder au forum (Parcours vaccinal complet ou test négatif de moins de 72h).

L’info en +  : Le pass’Sport 

Proposé par le CNOSF, le pass’Sport est une aide de 50 euros délivrée à l’inscription dans un club affilié à une fédération sportive. Ce coup de pouce concerne les jeunes âgés de 6 à 17 ans qui bénéficient : soit de l’allocation de rentrée scolaire, soit de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ou de l’allocation aux adultes handicapés. (Demande directe auprès du club)

 

 

Partagez :

Des purificateurs d’air en expérimentation à la cantine

À l’occasion de la rentrée scolaire, la Ville de Val-de-Reuil s’est associée à la société rolivaloise Erlab pour expérimenter sept purificateurs d’air dans le réfectoire de l’école Louise Michel. Explications.

Une rentrée scolaire à l’ère des nouveautés ! Pour soutenir son économie locale, la Ville mène régulièrement des partenariats avec ses entreprises. Depuis le début de la pandémie de COVID-19, Val-de-Reuil se mobilise sans relâche pour faire face au virus. Après les campagnes de distribution de masques, de dépistages gratuits ou encore la campagne de vaccination, la Ville a décidé d’investir 15 000 euros dans des purificateurs d’air, installés dans le restaurant scolaire de l’école Louise Michel. Une innovation révolutionnaire à l’initiative de la société rolivaloise Erlab reconnue à l’international et leader mondial des systèmes de filtration d’air. 

Piéger les virus

“Avant la mise en place, nous avons effectué une étude avec des médecins et des épidémiologistes. La cantine de Louise Michel est une pièce avec un gros volume. Il fallait donc un dispositif qui puisse couvrir l’intégralité des zones occupées”, explique Cédric Herry, directeur de la recherche et développement d’Erlab. Au-dessus des têtes des écoliers, en plein repas de rentrée, sept purificateurs prénommés “Halo P” sont alignés au dessus de chacune des tables. Discrets et autonomes, ces dispositifs captent les particules émises par les gouttelettes rejetées lors d’une conversation dans les lieux clos. “Ici, il y a plus de brassages que dans d’autres endroits de l’école. Chaque hotte vient aspirer l’air par un aérosol. Ensuite,un filtre vient piéger les bactéries et les virus. Cela permet de créer un halo d’air au-dessus de chaque table” , indique Antoine Hauville, directeur général de la firme, en précisant que de nombreux tests biologiques ont été effectués, prouvant l’efficacité de ce dispositif crée en 2013 et adapté en 2020 avec un filtre HEPA H14, permettant de vaincre le Strascov2 (la souche du COVID19): “une société Américaine nommée ARE Lab, a simulé une contamination dans une chambre étanche avec une bactérie proche de l’épidémie virale avec et sans le Halo. Au bout de 90 minutes, 99,999 % de l’air infecté était éliminé.”

“Un suivi hebdomadaire sera diffusé.” 

Pour connaître l’efficacité des purificateurs, des analyses seront réalisées toutes les semaines.“Ce suivi hebdomadaire sera diffusé pour voir l’activité des pics de pollution. La modernité du bâtiment et sa haute efficacité énergétique viennent accentuer l’efficience de cette expérimentation”, confient les deux dirigeants d’Erlab qui ont été reçus, la semaine dernière, à l’Élysée par Celia Agostini et Lucile Poivert, les conseillères d’Agnes Pannier-Runacher, Ministre en Charge de l’Industrie. Prochainement, c’est dans le cabinet d’Olivier Véran que l’entreprise Rolivaloise sera reçue pour présenter ses solutions.  

“Cette fabrication rolivaloise, cette force normande doit être impulsée. Ce partenariat est gagnant-gagnant, leurs produits sont de haute technicité avec une exigence et des qualifications de haut niveau. Nous voulons montrer que le savoir-faire rolivalois peut profiter au plus grand nombre en implantant les premiers purificateurs dans un lieu public”, souligne Marc-Antoine Jamet qui prévoit d’étendre l’installation, si les tests sont concluants, aux six autres écoles de la Ville à partir de la rentrée 2022. 

En attendant, d’autres purificateurs vont être installés dans les lieux où le port du masque est impossible comme des crèches et des cabinets dentaires du canton. 

Économie d’énergie

La Haute Autorité de Santé Publique indique qu’il faut privilégier le renouvellement de l’air à raison de 5 à 6 fois par heure. La possibilité de cette action est impossible, notamment dans les pièces aux volumes denses. Dans les 150 m2 de la cantine de l’école, les sept purificateurs d’air ne consomment que 3 000kwh, soit à peine 450 euros par an. “ L’objectif des 7 dispositifs est d’apporter une équivalence de renouveau de l’air en 24h pour avoir la même proportion qu’en ouvrant des fenêtres plusieurs fois. C’est un avantage surtout en hiver”,  précisent les deux scientifiques. 

Erlab en chiffres

Implantée à Val-de-Reuil depuis 1995, riche de sa fabrication locale, 70% du chiffre d’affaires d’Erlab provient de l’exportation de ses innovations. De la Chine aux États Unis, près de 250 salariés travaillent pour la société de recherche et développement, dont 200 uniquement au pôle production et 20 au département de recherche et développement du siège rolivalois . Aujourd’hui, elle détient 20 brevets internationaux. 

Plus d’informations : https://halo.erlab.com/fr/ 

Partagez :

La Croix-Rouge française vient à la rencontre des Rolivalois

Du 6 septembre au 2 octobre 2021, la Croix-Rouge Française viendra à la rencontre des habitants de Val-de-Reuil pour trouver de nouveaux soutiens réguliers.

La Croix-Rouge française lance une campagne de sensibilisation auprès du grand public. Durant cette
période, les équipes de l’association viendront à la porte des habitants de Val-de-Reuil pour leur présenter leurs actions menées pour soliciter de nouveaux soutiens réguliers et donateurs.

Porte-à-porte du 6 septembre au 2 octobre 2021

De 10h à 20h du lundi au vendredi et de 10h à 18h le samedi, les équipes de l’association viendront frapper aux portes des Rolivalois.
Par mesure de sécurité, ils seront identifiables grâce à un badge et une tenue aux couleurs de la Croix-Rouge. Chaque personne portera un badge de distanciation sociale et sera porteur d’une lettre de mandat de la Croix-Rouge française.

Un “Code de conduite” a été signé par chaque ambassadeur pour suivre les règles à suivre sur l’hygiène, la distanciation sociale et l’assainissement, basées sur les conseils les plus récents du gouvernement. Ces consignes seront régulièrement révisées pour s’assurer qu’elles sont conformes aux meilleures pratiques actuelles.

Qu’est ce qu’un don solidaire régulier ?

Ponctuel ou régulier, le don vous permet d’exprimer votre engagement et votre générosité, en aidant une cause qui vous tient à cœur. Faire des dons solidaires réguliers à la Croix-Rouge française revient à vous engager durablement aux côtés de l’association.

Secourisme, lutte contre la précarité et l’exclusion, aide alimentaire, matérielle et sanitaire pour les personnes les plus démunies, accompagnement et soins aux personnes âgées et en situation de handicap… Les dons permettent de mener à bien toutes leurs missions, qu’il s’agisse de prévention des risques, d’aide aux plus démunis ou de protection des plus vulnérables.

La Croix-Rouge plus de 157 ans de solidarité

Depuis toujours, la Croix-Rouge française s’engage sur tous les fronts pour prévenir et apaiser les souffrances : aide alimentaire et vestimentaire, samu social, lutte contre l’isolement des personnes âgées, Haltes Répit Détente, Alzheimer, postes de secours, Croix-Rouge sur Roues (dispositif mobile d’accompagnement social), actions à l’international… Toujours reconnues parfois aussi méconnues, les actions menées au quotidien par la Croix-Rouge au sein de ses 1 000 unités locales par ses 60 000 bénévoles sont multiples et très étendues.

Partagez :

Vous êtes sans connexion