Étiquette : citoyenneté

LE rendez-vous des parents !

Vendredi 6 décembre, une trentaine de parents se sont rendez-vous à la médiathèque Le Corbusier pour participer au café des parents mis en place par le CCAS.

« Pourquoi les hommes ont ce regard sur les femmes, encore plus qu’hier ? », interroge Brigitte Languepin de l’Association Action Prévention (AAP) à la trentaine de parents venus, vendredi 6 décembre, à la médiathèque Le Corbusier pour participer au café des parents. Un rendez-vous développé dans le cadre du Programme de Réussite Educative (PRE) portée par la Ville et impulsée par la demande de nombreuses mamans qui souhaitaient pouvoir se retrouver après avoir déposé leur(s) enfant(s) à l’école. « Le café des Parents vise à créer des temps d’échange autour de la parentalité, de permettre à chacun de venir exprimer ses difficultés et de trouver des solutions de manière collective », explique Pauline Bonet, réferante parcours PRE du CCAS et Mayide Duman, coordinatrice du CLAS, les deux chevilles ouvrières du dispositif. « Ces temps de rencontres sont organisés tout au long de l’année. Les thématiques abordées sont choisies en fonction des sollicitations qui nous sont remontées ».

Des informations utiles

Ainsi, sous les conseils experts de Brigitte Languepin, les parents réunis ce jour-là ont pu échanger, faire part de témoignages, prendre des informations sur ce fléau encore très présent aujourd’hui. « C’est intéressant, très utile pour informer, mais aussi discuter ensemble. À mon avis, on a besoin de parler sur ce thème, car c’est un sujet qui reste caché dans les maisons », confie Vladymir Proropyel, l’un des participants. « C’est bien de pouvoir échanger avec d’autres personnes et j’ai appris plein de choses sur les droits des femmes », ajoute Safa Madane, qui à l’image des autres participants de la journée n’a pas manqué de remercier Brigitte Languepin pour la qualité de son intervention et les informations précieuses apportées.

Les actus jeunesse à Val-de-Reuil

Val de Reuil_Infos n°18 - Juillet - Août 2020

Val de Reuil_Infos n°18 – Juillet – Août 2020

En une de ce numéro : Cet été, faites le plein d’activités ! - Tous les rendez-vous et toutes les ...
Lire La Suite…

6-15 ans : à chaque semaine, son stage pendant tout l’été !

Il n'est pas trop tard pour inscrire vos enfants sur les nombreux stages à la semaine proposés tout l'été à ...
Lire La Suite…
rejoignez-nous

AUXILIAIRE DE PUERICULTURE DIPLOME (E) D’ETAT (H/F)

Si vous souhaitez déposer une candidature spontanée suivez ce lien. AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE DIPLÔMÉ (E) D’ETAT (H/F) - poste à ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°17 - Mai - Juin -Juillet 2020

Val de Reuil_Infos n°17 – Mai – Juin -Juillet 2020

En une de ce numéro : Pour faire face à l’épidémie, la Ville déploie les grands moyens - 100 mesures ...
Lire La Suite…
Dès 7h30 le matin, les enfants peuvent être accueillis au centre de loisirs de la Trésorerie

Accueillir les enfants des soignants, coûte que coûte !

Le service de garde pour les enfants des professionnels de santé et des forces de l'ordre s'organise à Val-de-Reuil. Reportage ...
Lire La Suite…

Les enfants montrent l’exemple !

 Soan Edeline, Yanis Cheval et Maël Gravy, trois jeunes Rolivalois, ont décidé, un week-end de fin janvier, de troquer leur vélo pour un caddie afin ...
Lire La Suite…

Le cinéma pour tous !

Tous les deuxièmes dimanches de chaque mois, le cinéma Les Arcades propose Cinéma différent, une démarche permettant la mise en ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos n°16 - Février - Avril - Mars 2020

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste - Au stade Jesse Owens, un ...
Lire La Suite…
L'@agence2, qui ouvre une antenne à Evreux début février intègrera deux jeunes Rolivalois

Des jeunes Rolivalois recrutés pour devenir apprentis journalistes

L’@gence2, agence de presse et de formation, s'apprête à recruter deux jeunes Rolivalois pour devenir apprentis-journalistes. Les jeunes intéressés sont ...
Lire La Suite…

L’enfance et la Jeunesse à Val-de-Reuil

petite enfance crèches enfance jeunesse

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
L’éducation et la formation : une priorité de tous les instants

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…
Partagez :

Commémoration du 11 novembre 1918 – 101ème anniversaire

Tous les rolivalois sont invités au monument Mémoire et Paix, lundi 11 novembre 2019 à 10h45 pour célébrer le 101ème anniversaire de l’armistice de la première guerre Mondiale présidé par Marc-Antoine Jamet, le maire de la Ville, en présence de l’ensemble du conseil municipal.

Partagez :

Grand Débat National : aux Vignettes, les détenus ont leur mot à dire !

Le Grand Débat National s’invite en prison. Ainsi, Marc-Antoine Jamet a animé hier une rencontre avec une quarantaine de détenus volontaires. Plus de deux heures d’échanges à la fois passionnants et constructifs. 

En 30 ans de carrière dans l’administration pénitentiaire, Christophe Loy n’avait encore jamais vu cela. Autant dire que le directeur du centre de détention des Vignettes se souviendra longtemps de cet après-midi du 5 mars où, comme partout en France, le Grand Débat National est passé par la prison rolivaloise. Comme tous les citoyens français, les détenus volontaires avaient donc aussi leur mot à dire.

« Finalement, vous êtes une petite ville de 800 habitants à l’intérieur de la ville de Val-de-Reuil ; on vous demande donc aussi votre avis », indiquait d’emblée le directeur avant d’ouvrir le débat.

Débat animé par le maire de Val-de-Reuil

Inscrite dans une véritable démarche de réinsertion, cette initiative avait enthousiasmé Marc-Antoine Jamet qui a volontiers accepté d’animer le débat. Et pas question pour la quarantaine de détenus mobilisés de faire de la figuration. Pendant plus de deux heures, sans le moindre répit et sans la moindre concession, ils ont pris la parole et débattu avec vigueur et détermination de la transition écologique, de la démocratie, de la fiscalité…

« Le problème aujourd’hui, c’est qu’à chaque fois qu’une loi est votée, l’équipe dirigeante qui suit supprime la loi… Il n’y a aucune cohérence et aucun recul. On n’avance pas », se plaignait un détenu en proposant deux solutions : « soit on les empêche de supprimer une loi avant un certain délai ; soit on garde nos dirigeants plus longtemps ».

Les mêmes problématiques qu’à l’extérieur

Et voilà comment la proposition de revenir au septennat du Président fut longuement évoqué ce mardi. « Et pourquoi on ne ferait pas comme aux Etats-Unis : mesurer la confiance au milieu du mandat ? », proposait un autre, convaincu que notre démocratie est à bout de souffle.

« Finalement, beaucoup de réflexions faites ici aujourd’hui rejoignent les sujets évoqués dans les autres débats partout en France », tenait à préciser Christophe Loy en cours de débat. Preuve qu’en liberté ou derrière les murs de la prison, les mêmes problématiques sont partagées par une majorité de citoyens.

Et parmi elles bien évidemment la question des retraites. « Il faut que les impôts et les taxe baissent pour les retraités. Alors que tout augmente dans la vie, le montant des retraites ne suit pas », s’indignait un détenu bientôt à l’âge de la retraite.

Outre la démocratie, le pouvoir d’achat et la fiscalité, les détenus ont également manifesté un intérêt majeur pour l’écologie. « Il faut changer les comportements : rendre les transports gratuits pour moins utiliser la voiture ; favoriser le biocarburant tout en veillant à limiter la déforestation ». Et plus anecdotique : « Supprimer le défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées : c’est une énorme pollution inutile ».

A l’issue de ces deux heures de discussions à bâtons rompus, l’ensemble des propositions faites par les détenus ont été consignées avant d’être transmises à l’Etat… comme lors de chaque débat.

Pourquoi Marc-Antoine Jamet a accepté d’animer ce débat ?

« Plusieurs raisons m’ont immédiatement amené à accepter l’invitation de la direction du Centre de Détention des Vignettes à animer le Grand Débat National  dans l’établissement.

Il m’aurait paru contraire à toutes mes convictions de ne pas considérer l’initiative de citoyens qui, fussent-ils incarcérés, habitent sur le territoire de ma commune et auquel je dois le concours du service public. Il me semble que cette discussion participera, modestement, à une entreprise de réinsertion qu’on reproche suffisamment à l’administration de ne pas assez mettre en œuvre pour ignorer une réunion aussi porteuse de sens.

Ce « Grand Débat » doit permettre aux détenus de connaître et traiter, eux aussi, des questions qui traversent notre société, de s’impliquer dans la vie d’un pays qui est le leur comme le nôtre, d’exercer leur citoyenneté. Ces échanges sont l’occasion de faire remonter les préoccupations, non seulement des détenus, mais également celles de leurs familles et de leurs prochesqui leur rendent visite et qui, d’une certaine façon, ont à partager, au quotidien, leurs conditions d’existence.

Enfin, je voulais témoigner aux fonctionnaires de l’établissement mon respect et mon admiration. Ils doivent être davantage soutenus et accompagnés. C’est aussi la signification de ma présence. Ce constat m’amène à souhaiter que, dans cet établissement particulièrement symbolique, Mme Nicole Belloubet, la Garde des Sceaux, Sébastien Lecornu dans son département, ou mon amie Emmanuelle Wargon, responsable de ce Grand Débat devant le Chef de l’État, se joignent à notre initiative. Ils sont les bienvenus. »

Partagez :

Grand débat national

Dans le cadre du Grand Débat national voulu par le Président de la République, la ville ouvrira à tous la Maison de la Jeunesse et des Associations mardi 5 février à 18h30 pour une réunion d’échanges et de propositions sur les 4 thèmes fixés par l’Etat :

-La transition écologique
-La fiscalité et les dépenses publiques
-La démocratie et la citoyenneté
-L’organisation de l’Etat et des services publics

 

Partagez :

La Siloge lance les jardins familiaux des Noés

La Siloge, les Jardins de Neustrie et l’association Éco Citoyenneté Rolivaloise se sont retrouvés fin mai pour lancer les Jardins familiaux des Noés, basés dans l’écovillage et ouvrir ainsi la réservation de 18 parcelles.  Elles ne sont pas encore toutes louées…

Des jardins familiaux au coeur de l'écoquartier
Des jardins familiaux au coeur de l’écoquartier

La Siloge, constructeur du Hameau des Noés, premier éco village de Normandie à être labellisé « Écoquartier », est engagée dans une démarche vertueuse et durable et  propose à ses habitants 18 parcelles de 50 m² avec un récupérateur d’eau pluviale pour deux et la possibilité d’utiliser  le puits avec  pompe manuelle au milieu des jardins pour 50€ par an.

Lancement des Jardins Familiaux des Noés
Lancement des Jardins Familiaux des Noés

Objectif : faciliter le lien social dans ce nouveau quartier et valoriser ce magnifique espace naturel.

Peggy Abert, directrice adjointe de la Siloge précise que « ce sont les premiers jardins familiaux que la Siloge a créés dans l’Eure ; cette opération, qui n’aurait pu se faire sans le soutien de la ville, est une valeur ajoutée pour la vie du programme même et de ses habitants. Si pour le démarrage la location est réservée aux habitants de l’écoquartier, l’idée est que ces jardins soit à terme un lieu en lien avec le reste de la ville, notamment  avec le hameau de l’Andelle et le clos Mathilde. L’essentiel est que la motivation du loueur soit le jardinage écologique. » Pour les novices en jardinage, la Ferme de l’Avenir (association de formation des  Jardins de Neustrie) va détacher deux jours par semaine Chloé Mottet, le mercredi et le samedi toute la journée, pour aider à l’apprentissage des modes écologiques de culture et transmettre aux futurs jardiniers ses savoirs et conseils.

La Maison des jardiniers
La Maison des jardiniers

Une mise en vie du quartier

Pour Philippe Dandeville, directeur général d’Ysos-Les Jardins de Neustrie, dans ce partenariat avec la Siloge  « Il s’agit plus de parler de mise en vie du quartier et d’une nouvelle vision de la place et du rôle des habitants plutôt que de parler d’animation… l’aide apportée par l’association permettra d’apprendre la permaculture et des techniques venues du Japon pour optimiser les mètres carrés et incitera les enfants à expérimenter par eux-mêmes et à se sentir « des pionniers » ;  par ailleurs il y aura une aide matérielle avec  un don de plants bio pour démarrer ». L’écovillage, Philippe Madec, l’architecte, l’avait pensé aussi comme un lieu de lien social. C’est ainsi que près des parcelles a été érigée la « Maison du jardinier », un lieu ouvert mais sécurisé où peuvent  se retrouver enfants et parents, où l’on peut discuter, se mettre à l’abri en cas de pluie… C’est un lieu de choix pour Emilie Desmoulins, présidente de l’association Éco Citoyenneté Rolivaloise (ECR), qui y propose des activités  telle la fête des voisins  et qui invite tous ceux qui souhaiteraient participer ou proposer de nouveaux projets à la contacter. Toujours dans une démarche éco-citoyenne,  l’ECR participe  au nettoyage des berges de l’Eure avec le club Pagaie Passion ainsi qu’à de nombreuses manifestations de la ville.  Alors si vous voulez participer  à la vie du quartier et si le travail écologique de la terre vous intéresse : à vos binettes et plantoirs !

Renseignements :

Siloge
Résidence Voie Blanche 27100  Val-de-Reuil
02 32 59 14 38 https://www.siloge.fr/

Eco Citoyenneté Rolivaloise
1, rue de la Nature 27100 Val-de-Reuil
06 84 91 53 73
ecocitoyenneterolivaloise@gmail.com

Les Jardins de Neustrie
Sente Maraîchère 27100 Val-de-Reuil
02 32 63 08 47
https://www.facebook.com/lesjardinsdeneustrie/

Partagez :

Les guides pratiques de Val-de-Reuil

Pour que vous disposiez de l’information la plus complète sur Val-de-Reuil, nous mettons en ligne des guides pratiques : L’éducation et la formation, la vie économique et les commerces, les associations, les sports, la vie culturelle, la santé, vous sont ainsi présentés.

Pour les retrouver, les consulter ou les télécharger suivez ce lien

Partagez :

Conseil du 12 Avril 2018

Retransmission en direct du Conseil Municipal

Le Conseil étant convoqué à 19h00 la retransmission débutera dès l’appel des présents.

Ordre du jour

Télécharger l’ordre du jour du Conseil
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2018/04/ODJ12AVRIL.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Partagez :

Conseil du 22 Février 2018 – en direct

Retransmission en direct du Conseil Municipal

Le Conseil étant convoqué à 18h00 la retransmission débutera dès l’appel des présents.

Ordre du jour

Télécharger l’ordre du jour du Conseil
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2018/02/CM-220218-CONVOCATION.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Partagez :

Les associations – guide pratique

Les premiers habitants de la ville se sont très vite « associés ». Ils ont créés des associations de quartiers, de locataires et d’habitants qui jouent un rôle social, de cohésion et d’animation précieux pour la ville. Elles ont été complétées notamment par des associations culturelles et des clubs sportifs autour d’une centaine de disciplines au total. A quand une société d’études savantes ? un club de jeu de go ? un club de dessin ? La municipalité est prête à y travailler avec chacun. Toutes les initiatives en ce sens sont les bienvenues !

Le guide des associations

 

 

Vous retrouvez également ce guide dans notre page les «Associations»
Si vous constatez une imprécision, une correction à apporter, une modification, merci d’utiliser ce formulaire de contact pour nous en informer. Merci de votre participation !

Partagez :

Conseil du 18 Décembre 2017 – en direct

Retransmission en direct du Conseil Municipal

Le Conseil étant convoqué à 19h30 la retransmission débutera dès l’appel des présents.

Ordre du jour

Télécharger l’ordre du jour du Conseil
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/12/Convoc-CM-18-12.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Partagez :

Droits de l’enfant : une journée citoyenne pour découvrir et partager

Journée citoyenne
Journée citoyenne

Dans le cadre de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant, une journée de la citoyenneté était organisée au centre de loisirs de la Trésorerie.

Atelier "Dessine tes droits"
Atelier “Dessine tes droits”

Plus de cent vingt jeunes des classes primaires de la ville fréquentant les centres de loisirs se sont retrouvés mercredi 22 novembre pour découvrir et parler de leurs droits à travers un parcours ludique.

Exposition Eco citoyenne
Exposition Eco citoyenne

Expositions sur les droits et l’éco-citoyenneté, débat sur la libre expression, fresque collective sur les dix droits fondamentaux, stand mémoire et ateliers des Francas étaient ainsi proposés à leur curiosité bien naturelle de jeune citoyen.

Atelier mémoire
Atelier mémoire avec Valentin Desmoulins et les souvenirs de son arrière grand-père

 

Le 20 novembre 1989 en effet le monde, à travers les Nations Unies, faisait une promesse aux enfants : faire tout ce qui est en notre pouvoir pour affirmer, protéger et promouvoir leurs droits. Ratifiée par 191 pays, la Convention Internationale des Droits de l’Enfant affirme qu’il n’est pas seulement un être fragile qu’il faut protéger mais que c’est une personne qui a le droit de survivre et grandir, d’apprendre et s’épanouir, d’être éduqué, soigné, protégé, logé, quel que soit l’endroit du monde où il est né, qu’il a le droit de faire entendre sa voix et atteindre son plein potentiel… mais aussi le droit de s’amuser.

Les Droits en images
Atelier “Les droits en images”

Ce texte très important n’est pourtant pas suffisant. Il reste beaucoup à faire pour que ces droits deviennent une réalité et en premier lieu créer les conditions sociales, économiques et culturelles afin que tous puissent y accéder : une priorité affirmée à Val-de-Reuil mercredi encore, par un après-midi ensoleillé, avec des valeurs et un goûter partagés.

Fresque
Fresque sur les droits réalisée par les enfants
Partagez :

Les habitants au coeur de la rénovation urbaine

Les habitants et les acteurs de la ville sont associés à la construction de la future rénovation urbaine. Le cabinet chargé de l’étude urbaine est actuellement en ville et multiplie les rencontres. 

Rencontre avec le conseil citoyen pour la réalisation de l’étude urbaine

« Quand on travaille sur une ville, on ne peut pas mener un projet correctement en restant dans son bureau ». C’est pourquoi Magali Volkwein, directrice du pôle urbanisme chez Devillers & Associés, accompagnée d’un architecte urbaniste, de deux paysagistes, deux sociologues, deux programmistes et un ingénieur viennent de poser leurs valises pour trois jours à Val-de-Reuil.

Objectif ? S’imprégner de la ville et rencontrer ses habitants, ses professionnels… pour réaliser le plus pertinente étude urbaine qu’elle doit réaliser dans le cadre du futur NPNRU.

Tester les idées

L’équipe entière du cabinet parisien Devillers & Associés travaille depuis quelques semaines déjà sur le dossier ; ils sont déjà venus à Val-de-Reuil « et nous serons là encore quelques mois. Il faut que nous sentions la ville et que nous testions nos idées ».

Particularité de son séminaire rolivalois ces jours-ci : c’est une immersion totale dans la vie rolivaloise à laquelle se prête l’équipe de professionnels.

Balade urbaine

Arrivés mercredi matin, ils ont débuté leur séminaire par une balade urbaine en compagnie de représentants de la ville, des bailleurs et de l’Etat. « Nous avons besoin de savoir quels sont les endroits où il y a des problèmes ; de comprendre un peu mieux le rapport entre la dalle et le reste de la ville qu’on peut appeler le sol », précise Magali Volkwein.

Déambulation en ville pour comprendre son fonctionnement et identifier les problèmes

Place ensuite aux ateliers techniques autour de la dalle, des équipements scolaires, des équipements sportifs… avant de rencontrer mercredi et jeudi en fin de journée associations et habitants.

Les habitants ont la parole

Hier soir, c’est avec le conseil citoyen que le cabinet avait rendez-vous. Un moment de très riches échanges autour de trois orientations : le vivre ensemble ; la poursuite du réaménagement de la dalle et l’harmonisation des différents quartiers…

Le cabinet chargée de l’étude urbaine donne la parole aux habitants

Pendant près de deux heures, les habitants ont notamment donné leur vision de la dalle, son évolution, les raisons de son déclin, les solutions qu’ils imaginent pour la faire revivre… A charge maintenant pour le cabinet de se nourrir de toutes ces réflexions pour proposer le scénario le plus adapté pour bâtir les grands chantiers de la future rénovation urbaine.

Partagez :

Premier job, premier salaire…

Cinq lycéens rolivalois ont troqué leur sac de cours pour une tenue de chantier le temps des vacances. Bienvenue aux chantiers jeunes initiés par la Ville. Rencontre.

Les chantiers jeunes à Val de Reuil
Les chantiers jeunes à Val de Reuil

À Val-de-Reuil, vacances scolaires ne riment pas toujours avec « ne rien faire » ! Tout au long de l’année, plusieurs dizaines de Rolivalois de 16 à 20 ans, lycéens en très grande majorité, prennent la direction du boulot chaque matin pendant deux à trois semaines. Avec à la clé, leur premier salaire.

Depuis 2011, la Ville de Val-de-Reuil organise ces chantiers jeunes (en partenariat avec les bailleurs) pendant chaque période de vacances scolaires. L’objectif ? Permettre à un maximum de jeunes une première immersion dans l’univers du travail tout en réalisant des travaux pour leur ville.  Un dispositif qui, d’année en année, séduit de nombreux Rolivalois. Ainsi, l’an passé, 78 lycéens (garçons et filles) avaient participé à cette belle aventure.

Travaux de peinture

Depuis lundi, Davis (18 ans), Léa (17 ans), Kaoutar (16 ans), Svinh (18 ans) et Nassim (19 ans), sont sur le pont. Les cinq lycéens ont troqué leur sac de cours pour une tenue de chantier et c’est parti pour deux semaines sous le signe de la peinture. Entre la rénovation d’un appartement à la résidence Espages, des parties communes d’un immeuble collectif et de la bibliothèque de l’école des Cerfs-Volants… pas le temps de chômer pour nos jeunes travailleurs, plutôt motivés par cette première expérience très éloignée de leur quotidien scolaire.

« Les chantiers jeunes consistent essentiellement en des travaux de peinture, extérieurs et intérieurs », indique Mohamed Atif, responsable du pôle médiation à la mairie et référent des chantiers jeunes. Aux beaux jours, les jeunes font également des travaux de nettoyage ».

Tout travail méritant salaire, chaque jeune gagne, à l’issue de ses deux ou trois semaines de travail, reçoit un salaire équivalent au montant du smic horaire (ils travaillent 35h par semaine).

Pas étonnant donc que ce dispositif attire de nombreux volontaires. « Nous recevons beaucoup de demandes. Mais nous essayons de répondre favorablement à tous les jeunes », conclut Mohamed Atif. A bon entendeur.

« Motivant de travailler pour sa ville »

Des trvaux qui impliquent dans la vie de la commune
Des travaux qui impliquent dans la vie de la commune

Davis, 18 ans, élève de Terminale à Marc Bloch, passe ses vacances d’hiver le pinceau à la main. « Je suis vraiment content d’avoir été retenu ». C’est la deuxième fois en deux ans qu’il participe à ce chantier : « La première fois, j’avais 16 ans. A cet âge-là, c’est impossible de trouver un petit boulot. Heureusement que la ville nous propose ce chantier ».

À l’époque, Davis avait été affecté à des travaux de peinture en ville. « Ensuite, à chaque fois que je passais devant, j’étais vraiment fier de me dire que c’était moi qui avais fait ça. En fait, c’est très motivant de travailler pour sa ville ».

Léa, 17 ans, participait pour la première fois aux chantiers jeunes en février. « Je voulais le faire parce que j’ai besoin de gagner de l’argent pour m’acheter une voiture quand j’aurais mon permis ». Comme Davis, Léa est ravie de cette expérience. « On travaille dans une bonne ambiance et on apprend plein de choses sur les travaux de peinture, de rénovation ». Voilà de quoi se motiver pour se lever tôt, même en vacances !

Mode d’emploi

Les chantiers jeunes sont exclusivement réservés aux jeunes Rolivalois, âgés de 16 à 20 ans. Pour postuler, il est obligatoire de n’avoir encore jamais participé à un chantier jeune. Ensuite, il suffit de rédiger une lettre de motivation adressée à Monsieur le Maire de Val-de-Reuil et de la déposer au CCAS de la ville. Une liste de pièces justificatives à fournir est alors remise au postulant.
Pour écrire à Monsieur le Maire :
Monsieur le Maire
Mairie de Val de Reuil
70 Rue Grande
27100 Val-de-Reuil
Les sessions 2017 : du 10 au 21 avril ; du 10 au 28 juillet ; du 23 octobre au 3 novembre ; du 26 décembre au 5 janvier 2018.
Pour adresser un courriel

[contact-form-7 id=”5576″ title=”Médiation”]
Partagez :

Jeunesse : quel menu pour les vacances ?

Dernières heures de classe avant les congés d’hiver. Déjà, dans les centres de loisirs comme à la piscine, les vacances se préparent pour accueillir les petits et jeunes Rolivalois. Coup d’envoi des activités ce lundi 13 février.

Bientôt les vacances
Bientôt les vacances

C’est déjà l’effervescence chez les animateurs ! Le compte à rebours a démarré avant le rush de l’hiver. Dès lundi matin, 350 enfants rejoindront les différents centres de loisirs de la ville. Des petits Rolivalois qui s’adonneront tous les matins à des activités sportives, séances piscines, activités manuelles… tandis que l’après-midi sera consacrée aux grands jeux, tournois, danse, chant, musique, pâtisserie, ateliers spécifiques…

Mais l’activité phare de ces vacances d’hiver se concentrera évidemment sur la préparation du grand carnaval prévu le samedi 18 mars sur le thème du Fantastique. Au programme donc : fabrication des chars et des costumes dans chacun des centres.

Carnaval 2017
Carnaval 2017

Sorties en tout genre

Pour tous les âges
Pour tous les âges

Ce qui n’empêchera pas non plus une cascade de sorties en tout genre. Petit tour d’horizon des différentes virées programmées pendant ces deux semaines de congés sur le secteur primaire :
– Mardi 14 février : La Trésorerie- Naturospace Honfleur
– Mercredi 15 février : Cerfs-volants Bowling de Grand Quevilly
– Jeudi 16 février : Voie-blanche  /  La Trésorerie -Ferme de Navarre + Bowling Louviers
– Vendredi 17 février : Les Œillets rouges -Panorama XXL (Rouen) + jardin des plantes
– Lundi 20 février : Voie Blanche   / La Trésorerie – Royal Kid Evreux
– Mardi 21 février : Tous les centres- Grand jeu Inter centre à  Andé
– Mercredi 22 février : Cerfs-volants- Biotropica
– Jeudi 23 février : Les Œillets rouges-  Muséum d’histoire naturelle (Rouen) + jardin des plantes.

Sorties en pagaille
Sorties en pagaille

Pluie d’activités pour les 12-18 ans

Du côté de la Ferme des Jeunes et de l’Elephant, les 12-18 ans ne seront pas en reste : jeux de société, ping-pong, baby-foot, veillées à thème, préparation du bonhomme CARNAVAL avec le centre des Dominos, équitation en forêt de bord ; mais aussi accès internet, jeux d’échec, pâtisserie, photos, vidéo et radio numérique ; ou encore instruments de musique à la disposition des jeunes (batterie, guitare, basse, clavier)…

À noter les activités sportives tous les jours de 10h00 à 12h00 dans les gymnases (basket, foot, volley, Badminton, ping pong…) et la possibilité pour les jeunes d’aller à la piscine municipale de 17h00 à 18h30 tous les jours. A moins qu’ils ne préfèrent s’initier aux échecs tous les jours de 17h30 à 18h30.
– Chaque jour également de 14h à 17h : activités au gymnase Léo Lagrange.
– Amateurs de capoeira ? Rendez-vous les mardi 14 et mercredi 15 en matinée !
– Sans oublier bien-sûr les sorties en minibus organisées au fil des vacances.

Et en soirée ?

Les structures restent ouvertes en soirées les lundi et jeudi de 20h00 à 21h45
Deux soirées spéciales sont par ailleurs organisées pendant les congés :
Soirées foot (repas + match PSG / Barcelone) le mardi 14 février à 19h30 à la ferme des jeunes et à l’éléphant. Match Real / Naples le mercredi 15 février à 21h00
Soirée jeux de société à l’éléphant et ferme des jeunes le mercredi 22 février à 20h00

Pour s’inscrire

Pour les centres de loisirs primaires, les inscriptions se font directement au service jeunesse (mairie de Val-de-Reuil). Renseignements au 02 32 09 36 74
Pour la ferme des Jeunes et l’éléphant, les inscriptions se font directement dans les deux structures et la carte d’adhésion est à retirer au service jeunesse.

Vacances aquatiques avec le service des sports

En février, vacances vont rimer avec ambiance pour les petits Rolivalois ! En plus des centres de loisirs, le service des sports propose un menu aquatique copieux à la piscine municipale :
stage « j’apprends à nager » (10 heures d’apprentissage de la natation pour permettre à tous les enfants entrant en 6e de savoir nager). Renseignements sur les inscriptions et les horaires au service des sports (02 32 59 42 12) ou à la piscine (02 32 59 19 70).
– Mercredi 15 février de 14h à 17h : parcours aventure, parcours aménagé dans le petit bassin, passage sous des cordes, dans des cerceaux, par-dessus des tapis… Ouvert à tous
– Du 14 au 17 février : stage aqua phobie. Sur réservation à la piscine.
– Mercredi 22 février de 14h à 17h : animation défis type intervilles, jeux de précision, jeux de joutes… Ouvert à tous.

Partagez :

Mylène Patinaux ou la passion du foot !

On peut être une femme et se frayer une belle place dans le monde du football. A 30 ans, Mylène Patinaux dirige l’école de football de l’ASVVP. Rencontre.

Mylène Patineaux
Mylène Patinaux

Mylène Patinaux a la passion du ballon rond ! Et une chose est sûre : dans ce monde encore très masculin, la Rolivaloise a su trouver sa place avec brio : à 30 ans, elle dirige en effet l’école de football de l’ASVVP (association sportive Val-de-Reuil / Le Vaudreuil / Poses) et ses 130 jeunes licenciés.

« C’est vrai qu’au départ, certains sont surpris d’avoir une femme en face d’eux ; ce n’est pas si courant. Mais très vite, ça rassure les parents de confier leur petit à une femme et les enfants se sentent facilement en confiance ».

“J’aime le côté éducatif”

Du temps pour les footballeurs en herbe
Du temps pour les footballeurs en herbe

Très investie auprès du club, Mylène ne compte plus les heures passées chaque semaine au chevet des footballeurs en herbe. « J’y suis tous les mercredis après-midi, deux soirs par semaine et j’accompagne les jeunes en match les samedis ».

Un formidable engagement dont elle ne se lasse pas. « On a tendance à beaucoup penser football sous le prisme de l’argent. Moi, ce que j’aime, c’est le côté éducatif avec les enfants ; leur transmettre l’esprit d’équipe et les valeurs du sport ; les voir évoluer… tout cela, c’est très enrichissant ».

Une équipe féminine en projet

Jamais à court d’ambition, la jeune femme a même aujourd’hui de nouveaux projets pour son sport de prédilection. « J’aimerais beaucoup développer le football féminin au sein du club. En fait, pouvoir recréer une équipe de filles ». Plusieurs jeunes filles sont actuellement licenciées à l’ASVVP mais elles jouent exclusivement avec les garçons. Avis aux demoiselles donc :  l’ASVVP vous ouvre les bras !

Si elle parvient à bout de son projet, Mylène Patinaux bouclerait ainsi la boucle ! Elle qui avait rejoint l’ASVVP à l’âge de 14 ans pour créer, avec quelques amies, une équipe féminine à Val-de-Reuil. « Pendant 8 ans, j’ai joué dans l’équipe féminine du club ». Avant que celle-ci ne disparaisse et que Mylène débute sa nouvelle vie.

« La dernière année, on m’a proposé de donner un coup de main pour encadrer les jeunes »
« La dernière année, on m’a proposé de donner un coup de main pour encadrer les jeunes »

Salariée puis bénévole

« La dernière année, on m’a proposé de donner un coup de main pour encadrer les jeunes ». Une révélation pour notre footballeuse chevronnée qui n’hésite pas alors à suivre toutes les formations nécessaires. Si bien qu’elle sera finalement recrutée comme salariée du club pendant deux ans avant de poursuivre son engagement comme bénévole. Au final, aucun doute : Mylène Patinaux a bel et bien le football dans la peau !
Renseignements au 02 32 59 34 72.

Partagez :

2016 : l’élan citoyen à Val-de-Reuil !

Avec plus de 900 nouvelles inscriptions sur les listes électorales en 2016, la ville de Val-de-Reuil vient de connaître un extraordinaire élan citoyen. Et un quasi-record !

Une campagne citoyenne qui porte ses fruits
Une campagne citoyenne qui porte ses fruits

Jamais – excepté en 2006 (année où la France se préparait au scrutin présidentiel qui suivait le choc du 21 avril 2002) – la ville de Val-de-Reuil ne s’était trouvée face à pareil afflux de ses habitants pour remplir leur devoir électoral. En 2015 par exemple, seuls 290 nouveaux électeurs avaient été inscrits.

400 en moins d’une semaine

Si la moitié des nouvelles inscriptions 2016 ont été enregistrées en flux constant au fil des mois, le service municipal à la population a enregistré un pic exceptionnel les tout derniers jours de l’année avec près de 400 nouvelles inscriptions en moins d’une semaine.

Ce constat particulièrement encourageant est une belle preuve que la citoyenneté est de plus en plus active dans la plus jeune commune de France, que les Rolivalois sont de plus en plus nombreux à avoir pris conscience que s’ils ne participaient pas aux choix importants de notre société, d’autres le feraient à leur place.

Qui sont-ils ? 

Alors que la France entière s’apprête à élire son président puis ses députés, de nombreux Rolivalois –  de tous âges – s’inscrivaient pour la première fois sur les listes électorales, dont certains venant tout juste d’acquérir la nationalité française. L’autre forte proportion de nouveaux électeurs concernait des Rolivalois récemment installés dans la commune.

Si ce pic d’inscriptions se justifie en grande partie par les échéances électorales imminentes et l’enjeu qu’elles représentent, la ville de Val-de-Reuil a également joué un rôle majeur dans ces inscriptions en masse.

Pour susciter cet enthousiasme citoyen, elle a ainsi mené en fin d’année une vaste campagne d’affichage et de sensibilisation pour l’inscription sur les listes électorales, sous forme de clin d’œil, mettant en scène des Rolivalois. Ces immenses affiches ont été déployées un peu partout en ville.

Un courrier à tous les foyers

Dans le même temps, un courrier de Marc-Antoine Jamet, rappelant l’importance du vote, a été diffusé à l’ensemble des foyers rolivalois. « Plus nous serons nombreux à voter, plus nous serons respectés dans notre agglomération, notre département, notre région. C’est aussi une manière de mieux s’intégrer, de davantage participer, d’être acteur au sein de la population rolivaloise », écrivait le maire à ses administrés.

8000 électeurs

Au total, 8000 Rolivalois environ (un chiffre approximatif du fait de la refonte de la liste électorale actuellement en cours) sont inscrits sur les listes électorales. Un nombre d’électeurs qui pourrait être plus important encore si de nombreux habitants n’étaient pas confrontés à des difficultés sociales, des déménagements fréquents avant d’arriver à Val-de-Reuil… Sans compter qu’un certain nombre de Rolivalois ne disposent pas la nationalité française (la ville abrite 60 nationalités). Reste que ce nombre d’électeurs devrait sensiblement s’accroître ces prochaines années puisque près de 35 % de la population a aujourd’hui moins de 18 ans.

Partagez :

Le service élections pris d’assaut

C’est l’effervescence à la mairie de Val-de-Reuil. Depuis près d’une semaine, des dizaines et des dizaines de Rolivalois affluent chaque jour pour s’inscrire sur les listes électorales.

Marie-Edith Langlet, responsable du service, en est convaincue : le pic n’a pas encore été atteint. La montée en puissance devrait être plus significative encore dans les prochaines heures. « Nous nous attendons d’ailleurs à une ruée samedi matin, dernier jour pour s’inscrire sur les listes ».

Une campagne citoyenne qui porte ses fruits
Une campagne citoyenne qui porte ses fruits

Arrivée récente à Val-de-Reuil, changement d’adresse à l’intérieur de la commune, première inscription… on rencontre ici à toutes les situations. « Même si nous avons davantage cette année d’inscriptions dues à des déménagements ».

Scrutin présidentiel en avril

Côté nouvelles inscriptions, le service municipal reçoit chaque jour des citoyens de tous âges. Jeunes ou moins jeunes, il n’est jamais trop tard pour s’inscrire et participer au vote. « Parmi ces premières inscriptions, certains viennent aussi d’être naturalisés français récemment ».

Tous ces nouveaux inscrits voteront donc pour la première fois en avril prochain pour l’élection présidentielle. Un scrutin qui chaque fois fait exploser les inscriptions de dernière minute sur les listes électorales.

Solution de secours 

Vous n’êtes pas encore inscrit ? Vous avez déménagé et n’avez pas encore effectué votre changement d’adresse ? Il n’est pas trop tard : vous avez trois jours encore pour y remédier.
Rendez-vous à la mairie de Val-de-Reuil avec une pièce d’identité et un justificatif de domicile de moins de trois mois jusqu’à samedi 31 décembre – 12 h 00.
Et si vous manquez l’heure limite, pas de panique ! Il vous reste encore une solution jusqu’à minuit ce soir là : l’inscription par internet.
Mairie de Val-de-Reuil : ouverte le jeudi 29 et le vendredi 30 décembre de 9h à 12h et de 13h30 à 18h / le samedi 31 décembre de 9h à 12h.

Partagez :

Listes électorales : inscrivez-vous avant le 31 décembre !

Pour pouvoir voter à Val-de-Reuil en 2017, il faut être inscrit sur les listes électorales de la ville. Si ce n’est pas le cas, vous avez jusqu’au 31 décembre pour le faire. Alors, rendez-vous à la mairie dès maintenant.

En 2017, les Rolivalois comme tous les Français seront appelés quatre fois aux urnes : les dimanches 23 avril et 7 mai pour l’élection présidentielle, les dimanches 11 et 18 juin pour les élections législatives.

Mais pour avoir le droit de voter à Val-de-Reuil lors de ces scrutins, encore faut-il être inscrit sur les listes électorales rolivaloises. Si ce n’est pas le cas, vous avez jusqu’au 31 décembre pour le faire.  Et si vous avez un doute, contactez la mairie, on vous dira !

Qui peut voter ?

Tous les citoyens de nationalité française âgés de 18 ans à la veille du scrutin ont le droit de voter s’ils jouissent de leurs droits civils et civiques.

 Suis-je inscrit sur les listes électorales ?

Pour voter ici, il faut donc obligatoirement être inscrit sur les listes électorales de Val-de-Reuil. L’inscription est automatique pour les jeunes de 18 ans. En dehors de cette situation, l’inscription sur les listes doit faire l’objet d’une démarche volontaire.

Si vous avez déménagé dans le courant de l’année, pensez à bien venir vous inscrire sur les listes de Val-de-Reuil. Et si vous ne l’avez jamais fait encore, il n’est pas trop tard… On peut s’inscrire à tout âge !

Comment s’inscrire?

Il faut fournir trois pièces pour la prise en charge de votre dossier:
– Le formulaire de demande d’inscription complété. Celui-ci est disponible à la mairie ou téléchargeable sur le site service-public.fr
– La photocopie d’une pièce d’identité récente ou périmée depuis moins d’un an.
– Un justificatif de domicile de moins de trois mois (facture de gaz, de téléphone fixe ou d’électricité) à votre nom. Ou des pièces qui justifient que vous payez depuis au moins cinq ans des impôts locaux dans cette ville.

Quelques exceptions…

Comme dans toute règle, il existe des exceptions qui vous permettent de vous inscrire après le 31 décembre si vous voulez voter en 2017:
– Les jeunes atteignant l’âge de 18 ans entre le 1er mars et la veille de l’élection
– Les personnes qui déménagent pour des motifs professionnels, les fonctionnaires admis à la retraite après le 1er janvier
– Les militaires retournant à la vie civile après le 1er janvier
– Les personnes ayant acquis de la nationalité française après le 1er janvier
– Les personnes recouvrant l’exercice du droit de vote après le 1er janvier.

Concrètement

Venez jusqu’à la mairie avant le 31 décembre 2016.
Elle est ouverte du lundi au vendredi de 8h30 à 18h00 et le samedi de 9h à 12h.
Tel. 02 32 09 51 51.
etat-civil@valdereuil.fr

Partagez :

Laïcité: les lycéens ont soif de débats

9 décembre : journée nationale de la laïcité. L’occasion pour les lycéens de Marc Bloch de se lancer dans un débat passionné autour de cette question. Débat auquel assistait ce matin la Rectrice de l’Académie.

Les lycéens de Marc Bloch affichent et assument leurs convictions ! Et autant dire qu’en matière de laïcité, ils sont intarissables… Pendant une heure entière ce vendredi matin, une quarantaine d’élèves de Terminale ont soutenu le débat, les uns clamant haut et fort leur adhésion au principe de laïcité quand d’autres considéraient celle-ci comme une atteinte aux libertés.

Extraordinaire réflexion collective

Un formidable exercice réalisé sous les yeux de Nicole Ménager, Rectrice de l’Académie de Rouen. « Je suis ravie de voir que la valeur fondamentale de la République vous interpelle. Vous m’impressionnez énormément », leur a-t-telle confié à l’issue de leur prestation.

Qu’ils s’appellent Paul, Amila, Abdoul-Bek, Jamiu, Marie… tous ont ainsi défendu avec brio leur opinion ce matin, dans une extraordinaire réflexion collective. Du burkini à la tolérance ; du port du voile au multiculturalisme ; de la montée de l’Extrême Droite à la stigmatisation de l’Islam… autant de thèmes qui font l’actualité décortiqués ce vendredi matin. « Ce fut un débat passionné de grands orateurs. Vous avez tenu des propos très mûrs et très adultes », reconnaissait pour sa part le maire de Val-de-Reuil, Marc-Antoine Jamet.

Café-tabou

Un débat qui s’inscrit dans la démarche très volontariste du lycée Marc Bloch pour susciter la réflexion collective et l’ouverture d’esprit. Les élèves ont ainsi profité de la présence de la Rectrice pour présenter leur atelier « café-tabou », un lieu d’échange et de confrontation d’idées entre élèves.

« Le premier café-tabou, ouvert à tous les élèves volontaires, a eu lieu le 1er décembre dernier. Nous avions également choisi le thème de la laïcité », indique Bernard Chambré, enseignant mobilisé sur le projet.

Abdoul-Bek, élève de Terminale, originaire de Tchétchénie (il a rejoint la France en 2004 avec sa famille, réfugiée politique), est séduit par ce café-tabou. « C’est important de s’ouvrir sur ce qui nous entoure ; de confronter nos idées. Nous sommes tous différents et nous avons des regards différents sur les choses ».

Kévin, élève de seconde, est tout aussi emballé : « On y parle de sujets qu’on ne peut pas aborder en cours. C’est intéressant d’avoir l’avis des autres élèves sur le sujet ».

Le prochain café-tabou, programmé en janvier, traitera de l’intégration. Un sujet qui tient particulièrement à cœur de Jamiu, élève de Terminale, arrivé du Nigeria il y a 3 ans. Nul doute que la mixité vécue au quotidien à Marc Bloch offrira des débats et des réflexions particulièrement riches et pertinentes.

Ateliers Sciences Po

Aussi pertinentes probablement que celles développées lors des ateliers hebdomadaires Sciences Po. Chaque vendredi après-midi, les élèves volontaires se rassemblent pour mieux s’informer de l’actualité, développer et confronter leurs idées sur cette actualité ; ils y travaillent des dossiers, y  rencontrent des experts tels que Thomas Legrand, journaliste politique sur France Inter, qui se déplace à Val-de-Reuil ce vendredi 9 décembre.

« Cet atelier est très utile pour ceux qui veulent intégrer une grande école, de type Science Po mais aussi pour ceux qui souhaitent simplement pousser leurs idées », signale l’enseignante responsable de l’atelier. Une sorte de cours de gym, comme l’indiquait Marc-Antoine Jamet “qui va vous donner des muscles et du souffle pour ce qui vous attend ensuite”.

Au final, le lycée Marc Bloch n’a pas failli ce matin à sa réputation : celle d’être le berceau de jeunes talents envers qui tout est mis en œuvre pour qu’ils s’épanouissent. Pour preuve, depuis la signature de la convention entre le lycée et Sciences Po Paris en 2008, ce sont 17 lycéens rolivalois qui ont rejoint la grande école parisienne !

Partagez :

L’effervescence au cross de l’EPIDE

Dans des conditions hivernales mais par un temps sec, les équipes des collectivités territoriales, des entreprises locales, du lycée Marc BLOCH et des EPIDE du Nord de la France ont répondu présents pour cette 19ème édition du cross de l’EPIDE organisé le 1er décembre dernier.

Dans le but de rassembler les acteurs du territoire, d’avoir un mélange socio-culturel et socio-professionnel, cette course va dans le sens de l’exemplarité à l’image de la participation de Roland JOANNIC directeur de la DGA du Bassin des Carènes, du commandant Jean-Frédéric DELAUNE et du Lieutenant Nicolas BOUYDRON du SDIS de Louviers/Val de Reuil. Ils ont couru avec les jeunes volontaires des EPIDE Brétigny sur Orge, Compiègne, Doullens et Val de Reuil et le lycée Marc BLOCH.

170 coureurs ont pris le départ pour parcourir 5 kilomètres. Une course où l’esprit d’équipe est primordial car les 4 premiers hommes et la 1ère féminine de chaque équipe comptent dans le classement par équipe. Avec énormément d’envie de bien faire, les lycéens ont réussi à remporter le challenge par équipe pour la 1ère fois succédant à la mairie de Val de Reuil.

Résultats

– Individuel masculin scratch – 1er  : JALIER Quentin (Team Foulée); 2ème : RENAULT Julien (Team Foulée);   3ème GASCHET Christophe (DGA Bassin des Carènes).
– Individuel féminine scratch – 1ère : EXILIE Ingrid (Pompiers Val de Reuil); 2ème : MOMOT Clotilde (Lycée Marc BLOCH); 3ème : CHENAIS Fanny (EPIDE de Brétigny).
– Individuel masculin volontaire d’insertion – 1er : BAUVOIR Rayan (EPIDE de Val de Reuil); 2ème : TOUMBOU Ali (EPIDE Val de Reuil); 3ème : LEGRAND Anthony (EPIDE de Doullens).
– Individuel féminine volontaire d’insertion –  1ère : HENAIS Fanny (EPIDE de Brétigny); 2ème : GOMEZ Lisa (EPIDE de Brétigny); 3ème : DIANKA Henda (EPIDE de Compiègne)
– Classement par équipes – 1er : Lycée Marc BLOCH ; 2ème : DGA Bassin des Carènes ; 3ème : EPIDE Val de Reuil               4ème EPIDE Pompiers ;  5ème EPIDE Brétigny sur Orge; 6ème EPIDE Compiègne ; 7ème Team Foulée ; 8ème : EPIDE de Doullens.

Partagez :

La citoyenneté en action

La citoyenneté attire les foules ! Pas moins de 400 personnes ont ainsi poussé les portes de la MJA pour participer aux deux journées de la citoyenneté organisées mardi et mercredi. Après « Djihad », le spectacle « événement » joué mardi devant une salle comble composée de jeunes de l’EPIDE et de différentes structures, de familles et de nombreux partenaires de la ville, place aux plus jeunes mercredi après-midi.

Spectacles expositions, jeux…

Le temps de quelques heures, la MJA s’est ainsi transformée en joyeuse fourmilière, envahie par une nuée d’enfants des centres de loisirs et de familles venus partager ce grand rendez-vous mis sur pied pour fêter la journée internationale des droits de l’enfant.

Spectacles des enfants pour les enfants (danse, musique…), expositions, jeux de pistes, interventions… autant d’animations qui ont fait de ce mercredi après-midi un véritable festival de la citoyenneté.

La solidarité en première ligne

Citoyenneté y rimait également avec solidarité. Aussi la rencontre avec Bruno Desbuleaux, l’un des responsables nationaux de l’AFM Téléthon, s’est-elle avérée pleine d’émotion lorsqu’une pluie de questions préparées par les enfants s’est abattue sur la MJA : le Téléthon, pour quoi faire ? Quelles sont les maladies concernées ?  Comment récolter de l’argent ? Le métier de chercheur, c’est quoi ?

Jury d’un jour

Et pour donner plus de piment encore à cet après-midi d’exception, le jeune public a pu troquer son costume d’invité pour revêtir celui de « juré » du concours d’affiches, cartes postales, totems… lancé par les Francas. Une quarantaine de productions réalisées par des enfants de 6 à 12 ans de tout le département étaient affichées hier à la MJE et soumises au vote des jeunes Rolivalois.

Les dix œuvres retenues rejoindront Nancy début décembre pour participer à la phase finale « nationale » du concours « Agis pour tes droits » (le nom des lauréats sera connu dans la journée).

Partagez :

“Djihad”, entre rires et larmes !

Une chose est sûre : cette première des deux journées de la citoyenneté 2016 aura marqué les esprits hier mardi à la MJA. Devant une salle comble, les comédiens de la pièce « Djihad », écrite par Ismaël Saïdi, ont littéralement subjugué leur public au fil de l’odyssée tragi-comique de ces trois Bruxellois candides partis faire le Djihad.

Maniant l’humour et la dérision avec une grande finesse, usant des clichés à la perfection tout en pointant les préjugés sur l’Islam, les artistes ont su provoquer de francs éclats de rire dans la salle pour mieux emmener les spectateurs à la tragédie finale et sur un profond message de tolérance : « Regarde les gens autour de toi, ils sont comme nous. Leur sang a la même couleur, leurs larmes le même goût ».

Un plébiscite

A en juger l’intensité des applaudissements lorsque les lumières se sont rallumées, à observer les yeux rougis de nombreux  spectateurs tiraillés entre rire et  larmes… la pièce – qui était jouée hier pour la 210e fois – a une nouvelle fois réussi son pari.

Mis sur pied par l’EPIDE, en partenariat avec la ville de Val-de-Reuil, ce premier rendez-vous des journées de la citoyenneté a pris une dimension plus profonde encore à l’issue du spectacle lorsque les comédiens ont pris le temps d’échanger avec le public et d’expliquer leur parti pris. «Lorsque cette pièce a été écrite, en août 2014, nous étions bien avant les attentats. Elle se voulait une réaction à des propos de Marine Le Pen », indique l’auteur. Djihad a ensuite pris une dimension nouvelle dès janvier 2015 après les premiers attentats.

Outil de déradicalisation

Encensée par les critiques, louée par le public, la pièce a finalement été déclarée d’utilité publique par le Ministère de l’Education Nationale belge. En France, elle est reconnue outil de déradicalisation. “Le Ministère a débloqué un budget pour permettre aux écoles de voir ce spectacle”, expliquent les comédiens. Si bien qu’aujourd’hui « Djihad » parcourt  la France entière, suscitant chaque jour un engouement de plus en plus fort.

Partagez :

Pleins feux sur les journées de la citoyenneté !

Les journées de la citoyenneté auront lieu les mardi 22 et mercredi 23 novembre à la maison de la jeunesse et des associations de Val-de-Reuil. Deux jours d’actions tous azimuts vers les scolaires, les jeunes et le grand public organisés dans le cadre de la journée internationale des droits de l’enfant. Tout un programme !

Communiqué de la ville de Val-de-Reuil

Le 20 novembre, dans quelques jours, ce sera dans le monde entier la journée internationale des droits de l’enfant, une cause noble, une cause universelle que la Ville de Val-de-Reuil défend sans relâche.

Dans ses 14 écoles, ses trois collèges, son lycée et son CFA, sont accueillis plus de 5000 élèves. La commune a donc toujours eu à cœur de soutenir cette initiative citoyenne, menant des actions de sensibilisation tous azimuts et organisant chaque année une conférence-débat sur les droits des plus petits, animée par un élu municipal, dans tous les établissements scolaires.

Alors que l’actualité rappelle tristement ce que veut dire le mot maltraitance soulignant dans un fait divers affreux la responsabilité des adultes, parfois mêmes des parents, dans la souffrance des enfants.

2016 sera un millésime essentiel pour la sensibilisation et l’information des enfants de la plus jeune commune de France puisque les mardi 22 et mercredi 23 novembre 2016 se tiendront des « Journées de la citoyenneté » à la Maison de la Jeunesse et des Associations (MJA) de Val-de-Reuil.

Pour l’occasion, la Ville et l’EPIDE ont choisi d’unir leurs forces en proposant, le mardi 22 novembre un programme riche en rencontres, qui débutera, à 14h00, par une pièce de théâtre consacrée à la lutte contre la radicalisation.

Djihad : une pièce de théâtre contre la radicalisation
Djihad : une pièce de théâtre contre la radicalisation

« Djihad » de Ismaël Saidi, sera jouée à la MJA devant les jeunes de l’EPIDE et des collégiens, mais aussi pour le grand public. Elle sera suivie d’une conférence-débat où seront abordées sans tabou les questions que soulèvent l’endoctrinement et l’embrigadement des jeunes, souvent à travers internet, par le fondamentalisme et l’extrémisme dont la France, singulièrement la Normandie, a malheureusement eu à connaître certaines des manifestations les plus cruelles.

Le mercredi 23 novembre à partir de 14h00, place sera faite aux enfants des centres de loisirs et, là encore, au grand public (parents, enfants, habitants…) pour une demi-journée entièrement consacrée à l’expression et aux droits de l’enfant.

Trois expositions viendront nourrir cette après-midi : exposition de prévention de l’INPES (institut national de prévention et d’éducation pour la santé) affiches sur les droits de l’enfant présentées par les Francas et concours d’affiches « Agis pour tes droits » réalisées par les enfants des centres de loisirs. A 14h00, un jeu de piste sera organisé à travers ces trois expositions à la maison de la jeunesse et des associations.

A 14h30, un moment fort permettra de sensibiliser chacun à la lutte contre les maladies génétiques, avant les deux journées de mobilisation qu’organisent les associations de la Commune les 2 et 3 décembre prochain dans le cadre du Téléthon. Bruno Desbuleux, directeur des opérations réseaux AFM Téléthon, sera en effet, à Val-de-Reuil et, entre lui et tous les enfants qui auront pu inscrire leurs interrogations sur les mains colorées réalisées pour le Téléthon, se mettra en place un jeu de questions/réponses.

Puis à partir de 15h00 se succéderont des démonstrations de hip-hop et de double dutch, ainsi que des auditions d’enfants du conservatoire municipal de musique et de danse, le SIEM

Enfin à 16h00, aura lieu à la MJA un débat autour de la laïcité sous l’égide de la ligue de l’enseignement, à 16h30, une présentation des productions d’enfants des centres de loisirs (poèmes, saynètes…), avant que, à 16h45, soit désigné le lauréat du grand concours d’affiches.
Les journées de la citoyenneté sont gratuites, ouvertes à tous dans la limite des places disponibles.
Renseignements au 06 88 09 61 69

Partagez :

Concours des Jardins et balcons fleuris : une remise des prix sous le signe de l’engagement

La remise des prix du concours des jardins et balcons fleuris 2015 qui se tenait pour la 37ème année consécutive le 12 mai dernier était l’occasion de remercier les participants pour leur engagement envers la Ville dans une démarche à la fois participative et citoyenne

remise des prix

Ce fut l’occasion aussi pour Marc-Antoine Jamet, maire de Val-de-Reuil, de rappeler le fort investissement de la municipalité depuis 15 ans pour l’entretien et l’accroissement d’espaces verts, vecteur de tranquillité et de convivialité dans la Ville, la rendant ainsi plus accueillante et attractive.

Pour cela, ce sont plus d’1,5 millions d’euros qui sont consacrées chaque année dans l’entretien de 70 ha d’espaces verts dont 3200 arbres (700 élagués chaque année), la propreté de la voirie, avec ODS Propreté, et le fleurissement.  Derrière cet investissement, des hommes et des femmes d’engagement et de talent : les équipes municipales sous la conduite d’Erwan Duconseille et Christophe Prestot ainsi que celles des prestataires ID Verde, Vallois et Pinson. C’est aussi une vigilance quotidienne avec le travail de l’équipe de la GUP (Gestion Urbaine de Proximité) et des médiateurs par le biais des diagnostics en marchant.

En quelques chiffres une ville fleurie et arborée, c’est un patrimoine de 40 000 plantes constitué de 300 espèces et variétés différentes ; la plantation annuelle de 25 000 bulbes, 500 arbustes et 50 arbres.  Et les résultats sont visibles, tangibles : en 2006, obtention de la première fleur ; en 2009, la deuxième ; en 2012 la troisième. La participation croissante des habitants à Ville Fleurie puisque ce sont désormais plus de 60 000 plants qui sont distribués chaque année à 2300 foyers.
Bientôt deux nouveaux parcs écologiques seront crées,  le premier en voie d’achèvement au cœur de l’éco-quartier des Noés, le second en partenariat avec la CEMEX et qui devrait s’achever à l’horizon 2018.

Prix des jardins 2015

1    DE CHIARA Gilbert
2    CORDONNIER Jacques
3    DELAFOSSE Jean-Louis
4    CHAP Houng
5    GROLAUD Stéphane
6    VIGOR Nicole
7    BELLANGER François
8    TIONCK Hermine
9    FRANCES Ginette
10    BEAUFRERE Bernard

Marc-Antoine Jamet remet le 1er prix des jardins fleuris à Gilbert De Chiara
Marc-Antoine Jamet remet le 1er prix des jardins fleuris à Gilbert De Chiara
Prix des balcons 2015

1    GOSSE Laurent
2    LACHENEE Jacqueline
3    LECHEVALIER MARIETTE
4    LEFEVRE André
5    TASSILY Monique
6    VASSAULT HOULIERE
7    DUBOIS Yvette
8    POLICE Joëlle
9    HUEL Nelly
10    LECOUVREUR Daniel

Laurent Gosse reçoit le 1er prix des balcons fleuris
Laurent Gosse reçoit le 1er prix des balcons fleuris

Partagez :

Embellir la Ville avec “Ville Fleurie, Ville Propre” !

La Ville avec l’opération « Ville Fleurie » permet aux Rolivalois de bénéficier gratuitement de 20 plants de fleurs annuelles, constitués de variétés telles que Bégonia, Surfinia, Zinnia, Œillets d’Inde ou de Chine, Calcéolaire et bien d’autres encore !

Ville fleurie 2016
Ville fleurie 2016

Lors de la distribution place des Chalands, les habitants sont invités à s’inscrire au « Concours des Jardins Fleuris ». Chaque année, ce sont une centaine de participants qui sont récompensés lors de la remise des prix, en bons d’achats utilisable chez les commerçants de la ville. Ville fleurie, c’est aussi une manifestation qui permet aux familles de découvrir, sur les stands installés place des Chalands, diverses activités liés aux espaces verts. Notamment, les entreprises partenaires de la ville comme IdVerde, Vallois et Pinson Paysage,  des associations comme les jardins familiaux ou Epireuil et d’autres services de la ville, tel le service Jeunesse au travers d’activités pour les plus jeunes.

Ville fleurie c’est aussi le vendredi matin, une opération propreté avec 500 écoliers,  associations, partenaires, les services municipaux et tous les habitants volontaires pour le traditionnel grand nettoyage de printemps et ramassage citoyen, sur des circuits organisés, dans les rues et à travers les espaces publics de Val-de-Reuil.

Toutes les photos

Partagez :

L’école des Dominos une nouvelle fois primée

Pour la seconde année consécutive des élèves de la classe CM1/CM2 de l’école élémentaire Les Dominos se sont rendus avec leurs professeurs Gilles Fleury et Laurent Avenel au rectorat de Rouen pour y recevoir le prix du jury dans le cadre du concours « Mobilisons-nous contre le harcèlement ».

«Victy» un film réalisé par les éléves de CM1/CM2 de l’écolé élémentaire «Les Dominos»
[google-drive-embed url=”https://drive.google.com/file/d/1xskATHuV7USjfLwpBQrO2c_UhiknkswC/preview?usp=drivesdk” title=”victy.mp4″ icon=”https://drive-thirdparty.googleusercontent.com/16/type/video/mp4″ width=”100%” height=”400″ style=”embed”]

Véritable « coup de cœur » du jury, la vidéo réalisée par les élèves, adoptant le format d’un véritable journal télévisé, a reçu le premier prix des mains du nouveau Recteur de l’Académie de Rouen Nicole Ménager et de Philippe Fatras, Directeur académique des services de l’éducation nationale (DASEN). Un prix qui leur permettra de représenter la Normandie au concours national qui aura lieu en avril prochain.

Marc-Antoine Jamet félicite « ces journalistes en herbe pour le travail réalisé qui permettra, sans nul doute – la municipalité en assurera le relais auprès de l’ensemble des écoles de la commune – d’éveiller les jeunes consciences et de lutter de manière pédagogique et efficace contre les dangers du harcèlement à l’école ».

Partagez :

Des centaines de Rolivalois chantent la République

Mercredi 13 janvier 2016 les élèves des chorales des collèges Alphonse Allais, Pierre Mendès France et Michel de Montaigne ont chanté pour la République en hommage aux victimes des attentats

Ils chantent pour la République
Ils chantent pour la République

Cette manifestation solidaire et citoyenne soutenue par la Ville représentée par Catherine Duvallet 1ère adjointe, le corps enseignant et l’académie a levé la salle comble lors de l’interprétation de la Marseillaise.

Une Marseillaise émouvante

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Décorée pour l’occasion, la nouvelle Maison de la Jeunesse et des Associations (anciennement théâtre des Chalands) arborait une charte de la Laïcité, illustrée par des bulles de couleur rédigée par des écoliers et collégiens. Accueillis par Marc-Antoine Jamet, le maire de la commune, élèves et enseignants ont déposé cette charte qui peut désormais être vue dans le hall d’accueil de la mairie.

La charte de la Laïcité dans le hall de l'Hôtel de Ville
La charte de la Laïcité dans le hall de l’Hôtel de Ville
Le diaporama sur les valeurs de la République

Télécharger le document 1ère partie
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2016/02/Diaporama-long-13-Janvier-2016Part1.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”] Télécharger le document 2ème partie
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2016/02/Diaporama-long-2-13-Janvier-2016.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Les dessins des lycéens de Marc Bloch en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015

Télécharger le document
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2016/02/marc_blochDessinsHommage.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

 

Chansons Pour La République – 13 Janvier 2016

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank
Partagez :

Cross de l’Epide : tous courageux et exemplaires vers un objectif commun…franchir la ligne d’arrivée !

La 17ème édition du cross de l’EPIDE de Val de Reuil s’est vue exceptionnelle mardi 8 décembre 2015 tant par la qualité de ses participants que par sa diversité sociale et professionnelle

Le cross de l'EPIDE 2015
Le cross de l’EPIDE 2015

La DGA du bassin des carènes ; la BA105 d’Evreux ; les pompiers de Val de Reuil/Louviers ; les entrepreneurs Seine Eure ; Team Foulées ; les mairies de Sotteville les Rouen ; d’Elbeuf ; de Val-de-Reuil, 2 équipes du lycée Marc BLOCH ainsi que les EPIDE d’Alençon, de Brétigny sur Orge ; Cambrai ; Combrée ; Compiègne ; Doullens et Montry… soit 195 participants : record battu !

Cette manifestation, aujourd’hui reconnue et appréciée dans la région auprès des entreprises locales et des élus territoriaux, met en valeur  auprès des jeunes volontaires de l’EPIDE le goût de l’effort et le dépassement de soi. Malgré des conditions climatiques difficiles tous ont poursuivi leurs efforts afin de finir la course ! Félicitations à l’équipe de la DGA du bassin des Carènes  qui a remporté le trophée cette année et le remettra en jeu pour la 18ème édition en juin 2016.

Partagez :

Elections régionales : les résultats à Val-de-Reuil

Un dimanche électoral de Régionales à Val-de-Reuil

Jour de vote
Jour de vote
Résultats du second tour

Télécharger le document
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2015/12/20151213Regionales2ndT1.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Résultats du premier tour

Télécharger le document
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2015/12/2015VDRRegionales1T.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Partagez :

Cinéma Les Arcades : “Trop noire pour être française”, soirée spéciale en présence de la réalisatrice

Vendredi 06 novembre 2015 à 20h00, une soirée spéciale autour du film “TROP NOIRE POUR ETRE FRANCAISE”, vous est proposée au Cinéma Les Arcades, place des Chalands

Approximativement, car les statistiques dites “ethniques” sont proscrites, les Français à la peau noire seraient 3,3 millions. Lointains descendants des esclaves des Antilles ou des “indigènes” de l’empire colonial français d’Afrique, ils constituent une minorité souvent discriminée.

Métisse élevée dans les beaux quartiers parisiens, fille d’une femme politique ivoirienne et petite-fille d’Alphonse Boni, un Noir devenu magistrat de la République française dans les années 1930, Isabelle Boni-Claverie se penche sur ce qui bloque l’ascension sociale des Français à la peau noire et la reconnaissance à part entière de leur citoyenneté.
La séance se fera en présence de la réalisatrice de ce documentaire, Isabelle Boni-Claverie.
Entrée gratuite.

Partagez :

Vous êtes sans connexion