Pierre Portier : Reconnu Maître artisan d’art !


Partagez :

C’est une première à Val-de-Reuil ! En février dernier, le maroquinier Rolivalois Pierre Portier a reçu la plus haute distinction dans son métier ! Il a eu le privilège de devenir Maître artisan d’art ! Ce jeudi 7 décembre, son magnifique chemin parcouru a été mis à l’honneur. 

30 ans après avoir débuté dans la maroquinerie, il se voit décerner le titre de Maître artisan d’art. Une distinction que la Chambre de métiers et de l’artisanat est venue lui remettre ce jeudi ! Ce diplôme, il a pu l’obtenir en cochant toutes les cases des prérogatives !

L’amour des machines…

La magie opère dans l'atelier Portier
La magie opère dans l’atelier Portier

“C’est une immense reconnaissance pour notre travail, cela peut ouvrir encore plus de portes, c’est aussi l’occasion de briser l’amalgame entre les véritables artisans et les industriels”, se ravit le professionnel qui travaille le cuir avec toujours autant de passion. La maison rolivaloise marche à plein régime et les contrats et opportunités ne cessent de tomber chaque semaine : “cette distinction conforte notre positionnement dans le haut de gamme et le luxe.” Sa magie, il l’a commencée en 1986. Le jeune Pierre, alors âgé d’une trentaine d’années, est embauché comme technicien de maintenance dans l’entreprise familiale d’un ami implantée à Incarville : le Cuir du Vaudreuil. “Mon beau-frère, ma sœur et mon frère y travaillaient. J’habitais à côté alors j’étais souvent appelé pour intervenir. C’est comme ça que je me suis intéressé aux machines de maroquinerie, comme la Piero fendeuse ou la fameuse machine à coudre…” , explique-t-il se souvenant du délic qu’il a eu pour le métier alors qu’il n’avait jamais baigné dans le cuir auparavant : “J’ai travaillé en restauration, dans les télécommunications… J’ai fait beaucoup de choses avant de tomber amoureux de la création.”  Conscient de son attrait pour la profession, l’entreprise de son ami étant en liquidation judiciaire, il décide de prendre les rênes de la société et ses 17 salariés en 2001, relevant la tête en gonflant le chiffre d’affaires par trois. Une décennie passe et Pierre Portier veut monter en gamme en lançant son atelier en 2013 à Heudebouville, la griffe Portier prend son essor : « L’idée, c’était de partir avec quelque chose de neuf en formant des jeunes d’une manière plus moderne.Mon nom était très connu alors cela avait du sens. Je voulais tourner vers l’innovation et j’ai commencé à travailler avec la 3D. » À l’étroit, l’équipe commençant à grandir, c’est alors en pleine crise sanitaire que le maroquinier pose ses machines Voie du Futur à Val-de-Reuil.  Dans son atelier de 500m2, Pierre Portier façonne sacs à main, portefeuilles, ceintures et pièces en tous genres pour de grandes maisons de mode parisienne. Avec ses 11 ouvriers dont 3 apprenties en alternance, il ne chôme pas !  Des petites mains qui ont façonné le savoir-faire Portier. “Il faut allier travail manuel aux machines, l’un ne va pas sans l’autre et j’adore échanger avec eux sur de nouvelles idées, de nouvelles pièces, de nouveaux procédés”, souligne notre artisan qui fabrique aussi bien des milliers de pièces à fixer sur les sacs telles que les pattes de fixation pour les anses ou les cordons à l’effigie des grandes marques de luxe que des enveloppes de cartes de grands restaurants ou encore ses propres collections tel son célèbre sac à main Muse à bandoulière qu’il a créé avec Louna Quesney, une ancienne apprentie devenue assistante de développement et production pour la maison.

“Vous faites la renommée de Val-de-Reuil” 

L’artisan rolivalois mêle également plusieurs partenariats dont un avec le sculpteur Romain Reveilhac pour la création de supports divers à base de cuir. Une matière qui fait chavirer le cœur de Pierre depuis toujours : “le cuir est une matière noble, c’est exigeant et on ne peut pas se louper avec.” Du point sellier au rembourrage en passant par les surpiqûres, l’intégralité des créations sont fabriquées sur place avec minutie et exigence.

Médaille de l'Assemblée Nationale à Pierre Portier« Vous avez reçu plus de 150 apprentis, vous voulez l’excellence, vous avez de l’or au bout des mains. Vous êtes à côté de géants comme SANOFI, ORANGE ou encore le bassin d’essai des carènes là où le luxe et l’artisanat y prennent leur sens. Quand la covid nous a tous envahit, c’est ici que les premiers masques sont partis. Vous faites la renommée de Val-de-Reuil”,  a tenu à souligner Marc-Antoine Jamet lors de la remise du titre. Une distinction ne va pas sans l’autre, Philippe Brun, député de la 4ᵉ circonscription de l’Eure, a également remis la médaille de l’Assemblée Nationale à notre premier artisan d’art rolivalois : “Nous honorons également votre épouse et vos employées, nous honorons la transmission qui est, je pense, l’une de vos grandes valeurs et la marque de fabrique de l’artisanat qu’il faut défendre.” Une transmission qui anime Pierre Portier, un exemple selon Pascal Chedeville, le président de la Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Eure : “Pour être Maître artisan, il faut faire du travail de qualité et être reconnu par vos pairs, mais aussi transmettre son savoir-faire et vous le faites à la perfection, vous créez des carrières !” 

Des créations Made In Val-de-Reuil en vente en ligne ! 

Création dans l'atelier Portier Depuis quelques jours, le maroquinier a passé un cap : le lancement de son site e-commerce. Des pièces y sont mises en vente en petite quantité. Une volonté pour le maître artisan qui veut que ses collections restent uniques en restant sur un positionnement haut de gamme qui fait sa notoriété. On retrouve des ceintures, porte-monnaies ou encore des nouvelles pièces tel que le “Emi” faisant référence au prénom de sa petite-fille ou  le petit icône , une petite pièce aux allures britanniques en peau de crocodile et une doublure en peau de chèvre… À découvrir par ici : https://www.atelierportier.fr/categorie/list 

 

Derniers articles parus

Partagez :
Partagez :

Les inscriptions scolaires auront lieu du 1er Février au 21 Juin 2024