Étiquette : écoquartier

Les Victoires du Paysage pour l’écoquartier des Noés ?

Vous connaissez les Victoires de la Musique ? Et bien voici, dans un autre domaine, les Victoires du Paysage ! Cerise sur le gâteau : Val-de-Reuil y est nominée. Vous avez jusqu’au 3 novembre pour voter. A vos souris !

L’écoquartier des Noés en lice pour décrocher les Victoires du Paysage

L’écoquartier des Noés n’en finit pas de faire parler de lui. Premier écoquartier labellisé de toute la grande Région Normandie en 2016, lauréat du « Grand Prix Ville Durable » décerné lors du concours Green Solutions Awards 2017 (distinction la plus élevée pour la France), il est à nouveau sous le feu des projecteurs.

Aménagements remarquables

Le voilà en effet nominé avec 67 autres projets à travers la France pour décrocher les Victoires du Paysage ! Organisé à l’initiative de Val’Hor (interprofession de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage), ce concours national récompense les aménagements paysagers jugés remarquables.

Alors qu’un jury d’experts sillonne actuellement la France pour évaluer les finalistes sur le terrain, les citoyens ont également leur mot à dire : les organisateurs du concours ont en effet créé le prix du Public pour ces Victoires du Paysage.

Rolivaloises, Rolivalois, vous aussi, votez pour votre aménagement coup de cœur… Grâce à vous peut-être, avec l’aide des Internautes à travers la France, l’écoquartier des Noés se hissera au sommet des Victoires du Paysage.

Pour cela, ne laissez pas passer la date… Vous avez jusqu’au 3 novembre pour apporter votre voix, d’un seul clic, sur le site internet du Concours. Le verdict sera dévoilé le 6 décembre à Paris lors d’une cérémonie officielle.

COMMENT PARTICIPER ?

Jusqu’au 3 novembre, rendez-vous sur le site www.lesvictoiresdupaysage.com, dans la rubrique « Prix du Public » où les aménagements sont présentés avec photos et texte explicatif. Il suffit de s’inscrire, de voter pour son aménagement paysager préféré et de partager son vote sur les réseaux sociaux pour aider son candidat favori à gagner le Prix du Public 2018 ! De plus, un tirage au sort sera effectué pour récompenser des votants avec de nombreux lots mis en jeu…

Partagez :

La Siloge lance les jardins familiaux des Noés

La Siloge, les Jardins de Neustrie et l’association Éco Citoyenneté Rolivaloise se sont retrouvés fin mai pour lancer les Jardins familiaux des Noés, basés dans l’écovillage et ouvrir ainsi la réservation de 18 parcelles.  Elles ne sont pas encore toutes louées…

Des jardins familiaux au coeur de l'écoquartier
Des jardins familiaux au coeur de l’écoquartier

La Siloge, constructeur du Hameau des Noés, premier éco village de Normandie à être labellisé « Écoquartier », est engagée dans une démarche vertueuse et durable et  propose à ses habitants 18 parcelles de 50 m² avec un récupérateur d’eau pluviale pour deux et la possibilité d’utiliser  le puits avec  pompe manuelle au milieu des jardins pour 50€ par an.

Lancement des Jardins Familiaux des Noés
Lancement des Jardins Familiaux des Noés

Objectif : faciliter le lien social dans ce nouveau quartier et valoriser ce magnifique espace naturel.

Peggy Abert, directrice adjointe de la Siloge précise que « ce sont les premiers jardins familiaux que la Siloge a créés dans l’Eure ; cette opération, qui n’aurait pu se faire sans le soutien de la ville, est une valeur ajoutée pour la vie du programme même et de ses habitants. Si pour le démarrage la location est réservée aux habitants de l’écoquartier, l’idée est que ces jardins soit à terme un lieu en lien avec le reste de la ville, notamment  avec le hameau de l’Andelle et le clos Mathilde. L’essentiel est que la motivation du loueur soit le jardinage écologique. » Pour les novices en jardinage, la Ferme de l’Avenir (association de formation des  Jardins de Neustrie) va détacher deux jours par semaine Chloé Mottet, le mercredi et le samedi toute la journée, pour aider à l’apprentissage des modes écologiques de culture et transmettre aux futurs jardiniers ses savoirs et conseils.

La Maison des jardiniers
La Maison des jardiniers

Une mise en vie du quartier

Pour Philippe Dandeville, directeur général d’Ysos-Les Jardins de Neustrie, dans ce partenariat avec la Siloge  « Il s’agit plus de parler de mise en vie du quartier et d’une nouvelle vision de la place et du rôle des habitants plutôt que de parler d’animation… l’aide apportée par l’association permettra d’apprendre la permaculture et des techniques venues du Japon pour optimiser les mètres carrés et incitera les enfants à expérimenter par eux-mêmes et à se sentir « des pionniers » ;  par ailleurs il y aura une aide matérielle avec  un don de plants bio pour démarrer ». L’écovillage, Philippe Madec, l’architecte, l’avait pensé aussi comme un lieu de lien social. C’est ainsi que près des parcelles a été érigée la « Maison du jardinier », un lieu ouvert mais sécurisé où peuvent  se retrouver enfants et parents, où l’on peut discuter, se mettre à l’abri en cas de pluie… C’est un lieu de choix pour Emilie Desmoulins, présidente de l’association Éco Citoyenneté Rolivaloise (ECR), qui y propose des activités  telle la fête des voisins  et qui invite tous ceux qui souhaiteraient participer ou proposer de nouveaux projets à la contacter. Toujours dans une démarche éco-citoyenne,  l’ECR participe  au nettoyage des berges de l’Eure avec le club Pagaie Passion ainsi qu’à de nombreuses manifestations de la ville.  Alors si vous voulez participer  à la vie du quartier et si le travail écologique de la terre vous intéresse : à vos binettes et plantoirs !

Renseignements :

Siloge
Résidence Voie Blanche 27100  Val-de-Reuil
02 32 59 14 38 https://www.siloge.fr/

Eco Citoyenneté Rolivaloise
1, rue de la Nature 27100 Val-de-Reuil
06 84 91 53 73
ecocitoyenneterolivaloise@gmail.com

Les Jardins de Neustrie
Sente Maraîchère 27100 Val-de-Reuil
02 32 63 08 47
https://www.facebook.com/lesjardinsdeneustrie/

Partagez :

Grand Prix Ville durable pour l’écoquartier des Noés

L’écoquartier des Noés vient de remporter un nouveau prix national : le « Grand Prix Ville Durable » du concours Green Solutions Awards 2017. La distinction la plus élevée pour la France. 

L’écoquartier des Noés vient de remporter un nouveau prix national : le « Grand Prix Ville Durable » du concours Green Solutions Awards 2017. La distinction la plus élevée pour la France
L’écoquartier des Noés vient de remporter un nouveau prix national : le « Grand Prix Ville Durable » du concours Green Solutions Awards 2017. La distinction la plus élevée pour la France

Construction21 vient de dévoiler lors d’une cérémonie à l’Hôtel de Ville de PARIS les lauréats français des Green Solutions Awards 2017. Parmi eux, l’éco-village du Hameau des Noés, 1er éco-quartier labellisé en Normandie, construit par SILOGE, a reçu le « Grand Prix Ville Durable », distinction la plus élevée pour la France. Ce prix récompense l’ambitieuse volonté de la Ville de VAL-DE-REUIL et de SILOGE de proposer un nouveau mode d’habiter, et les 7 années de conception nécessaires à la réalisation de ce quartier unique.

Finale internationale le 15 novembre

Le résultat: un village exemplaire composé de 98 logements passifs chauffés au bois d’approvisionnement local, dont 14 logements en location-accession réalisés avec son partenaire HABITAT COOPERATIF DE NORMANDIE, d’une éco-crèche et d’une cuisine municipale, au sein d’un parc écologique de 4,5 hectares, le tout animé par des activités de jardinage et maraîchage biologique par l’insertion.

Ce titre lui permettra de se confronter, lors d’une finale internationale, aux vainqueurs des autres pays sur cette même catégorie
Ce titre lui permettra de se confronter, lors d’une finale internationale, aux vainqueurs des autres pays sur cette même catégorie

Cette distinction valorise la démarche volontaire de SILOGE en faveur de la réduction de son empreinte écologique, engagée depuis près de 15 ans et formalisée par une stratégie de Responsabilité Sociétale d’Entreprise, impactant aussi bien son activité de construction que sa gestion.

Ce titre lui permettra de se confronter, lors d’une finale internationale, aux vainqueurs des autres pays sur cette même catégorie. La remise des prix aura lieu le 15 novembre 2017 à BONN (Allemagne) lors de la Conférence mondiale sur le climat COP23.

Que sont les Les Green Solutions Awards ?

Concours international organisé par le réseau Construction21, les Green Solutions Awards mettent en avant des bâtiments, des infrastructures et des quartiers exemplaires, contribuant à lutter contre le changement climatique. Répartis en 7 jurys, 36 experts du bâtiment et de la ville durable ont évalué les 79 candidatures françaises dans le but d’en désigner les plus inspirantes. Leurs critères de choix : le caractère innovant et la performance des projets bien sûr, mais aussi la reproductibilité et le coût.
Les jurés ont ainsi été très attentifs au message adressé au marché, les lauréats du concours devant permettre de démontrer aux professionnels qu’il est possible de construire ou rénover autrement.

Respectueux, économe et solidaire

Avec l’éco-village des Noés, SILOGE a en effet souhaité proposer un nouveau mode d’habiter à ses clients : respectueux, économe et solidaire ; mais aussi une nouvelle façon de construire, en impliquant des partenaires innovants et des équipes pluridisciplinaires
Avec l’éco-village des Noés, SILOGE a en effet souhaité proposer un nouveau mode d’habiter à ses clients : respectueux, économe et solidaire ; mais aussi une nouvelle façon de construire, en impliquant des partenaires innovants et des équipes pluridisciplinaires

Avec l’éco-village des Noés, SILOGE a en effet souhaité proposer un nouveau mode d’habiter à ses clients : respectueux, économe et solidaire ; mais aussi une nouvelle façon de construire, en impliquant des partenaires innovants et des équipes pluridisciplinaires de l’Architecture, du Bâtiment et de l’Environnement. Ils ont tous souhaité relever ce défi pour l’avenir, particulièrement l’Atelier d’Architecture Philippe MADEC et l’entreprise mandataire BOUYGUES BATIMENT GRAND OUEST qui a accepté de faire évoluer ses pratiques.
Cette opération, pensée par SILOGE et ses partenaires comme un laboratoire de ce que pourrait être l’habiter de demain, a d’ores et déjà été déclinée sur le département de l’Eure, à travers plusieurs projets d’éco-quartiers, en construction et en réhabilitation.

Acteur du développement territorial et 1er constructeur du département de l’Eure, SILOGE s’attache à apporter des réponses concrètes et locales aux enjeux planétaires liés au réchauffement climatique, dans le but de contribuer au bien-vivre de ses habitants.

Partagez :

Cure de jouvence annoncée au Hameau de l’Andelle

La Siloge, propriétaire des 90 logements du Hameau de l’Andelle, prévoit d’importants travaux dans les mois à venir, dans le même esprit que l’écoquartier voisin.

d’importants travaux dans les mois à venir, dans le même esprit que l’écoquartier voisin
d’importants travaux dans les mois à venir, dans le même esprit que l’écoquartier voisin

Les habitants ont leur mot à dire ! C’est dans cette perspective que les responsables de la Siloge accompagnés de Marc-Antoine Jamet, quelques élus et agents municipaux mais aussi l’architecte Philippe Madec qui a conçu l’écoquartier, avaient donné rendez-vous aux locataires du Hameau de l’Andelle samedi, 9 septembre

Logements individuels des années 80

Le bailleur, qui prévoit d’importants travaux autour de ce programme, souhaitait en effet connaître le ressenti de ceux qui vivent au quotidien dans ces 90 logements individuels des années 80 situés aux abords de la route de Léry et à deux pas de l’écoquartier.

les responsables de la Siloge accompagnés de Marc-Antoine Jamet, quelques élus et agents municipaux mais aussi l’architecte Philippe Madec qui a conçu l’écoquartier, avaient donné rendez-vous aux locataires du Hameau de l’Andelle samedi, 9 septembre
les responsables de la Siloge accompagnés de Marc-Antoine Jamet, quelques élus et agents municipaux mais aussi l’architecte Philippe Madec qui a conçu l’écoquartier, avaient donné rendez-vous aux locataires du Hameau de l’Andelle samedi, 9 septembre

« A partir de ce que vous nous ferez remonter, nous travaillerons sur un projet », indiquait d’emblée Peggy Abert, directrice générale adjointe de la Siloge.

Les deux hémisphères d’un quartier

Pour le maire, l’ambition du bailleur est particulièrement louable. « Vous habitez à deux pas de l’écoquartier : l’idée est donc de ne faire qu’un seul et unique quartier à l’Est de la ville. La rue du Lièvre devra devenir un trait d’union entre les deux hémisphères d’un même quartier ». Pendant une heure et demi ce matin-là, toute la troupe a ainsi déambulé dans les rues du quartier, signalant les difficultés, les points à améliorer, faisant des propositions…

Pendant une heure et demi ce matin-là, toute la troupe a ainsi déambulé dans les rues du quartier, signalant les difficultés, les points à améliorer, faisant des propositions
Pendant une heure et demi ce matin-là, toute la troupe a ainsi déambulé dans les rues du quartier, signalant les difficultés, les points à améliorer, faisant des propositions

Réunion publique le 6 octobre

Alors que des travaux d’amélioration des logements sont en cours (fenêtres, portes d’entrée, volets remplacés), « nous souhaitons repenser les espaces extérieurs du hameau de l’Andelle, revoir les espaces piétons, la place de la voiture… en cohérence avec l’écoquartier », insistait Peggy Abert, ravie de l’enthousiasme des habitants à participer à ce diagnostic en marchant.

Rendez-vous désormais le vendredi 6 octobre à 17h30 au CCAS de Val-de-Reuil pour présenter les ébauches de solutions proposées. Tous les habitants de ce quartier sont invités à participer à cette rencontre.

 

 

Partagez :

La visite du 1er Ministre à Val-de-Reuil le 4 mai, en détails

En plus d’inaugurer la nouvelle crèche de Val-de-Reuil le jeudi 4 mai, Bernard Cazeneuve rencontrera la population dès 17h30. Chacune et chacun est invité à se rassembler autour de lui et, symboliquement, autour de la République.

Cazeneuve à Val-de-Reuil
Cazeneuve à Val-de-Reuil

Moins de deux ans après la visite qu’il avait faite à Val-de-Reuil, en tant que Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve a tenu à revenir vers la Ville Nouvelle aux derniers jours de son mandat à Matignon. Il sera ainsi dans la plus jeune commune de France ce jeudi 4 mai à partir de 17h30.

Le Premier Ministre y inaugurera la nouvelle crèche implantée dans le non moins récent éco-quartier des Noés. Fait notable, le chef du Gouvernement a proposé de rencontrer immédiatement, après une très brève cérémonie, la population de la Val-de-Reuil, des communes avoisinantes et, de façon plus générale, tous les Eurois qui voudraient venir à sa rencontre, chacune et chacun étant invités à se rassembler autour de lui et, symboliquement, autour de la République.

L’écocrèche inaugurée

L'éco-crèche des Noés
L’éco-crèche des Noés

La Ville de Val-de-Reuil figurera parmi les tout derniers déplacements du Premier Ministre avant le second tour de l’élection présidentielle. Avant de rejoindre Canteleu et la région rouennaise, le jeudi 4 mai en fin de journée, Bernard Cazeneuve fera halte à Val-de-Reuil pour y inaugurer la nouvelle crèche, implantée au cœur de l’éco-quartier des Noés dont Mme Cosse Ministre du Logement avait pu visiter le chantier presque terminé en janvier dernier.

Ce rendez-vous solennel était inscrit dans la genèse du projet puisque, avant même le démarrage de sa construction, l’Etat avait manifesté un très vif intérêt pour cette réalisation urbaine peu banale mêlant 98 logements bioclimatiques, une crèche municipale, des jardins familiaux, un parc paysager, une chaudière bois et des parcelles de culture bio. Cette attention s’est concrétisée à la fois par un niveau de subventionnement très élevé et par une labellisation comme premier éco-quartier de Normandie.

Un service de proximité, précieux pour les familles

Un service utile aux familles
Un service utile aux familles

L’éco-crèche des Noés, dernier né des équipements publics dans lesquels la Ville de Val-de-Reuil a très fortement investi, avec le soutien de ses partenaires (au premier rang desquels l’Etat), y a ouvert ses portes début avril. Outre son excellence environnementale (choix des matériaux, disposition des ouvertures, orientation du bâtiment), ce nouvel équipement dédié aux tout-petits a permis à la ville d’accroître l’offre et les modes de garde proposées aux familles rolivaloises, singulièrement aux habitants qui sont en train de s’installer dans les 1000 nouveaux logements planifiés entre 2015 et 2020.

C’est donc également pour mettre à l’honneur et saluer une politique familiale et de petite enfance, donc des actions de justice sociale et d’égalité des chances particulièrement volontaristes, que Bernard Cazeneuve a initié cette manifestation.

Dès lors, il était normal que cette visite, organisée à trois jours seulement du second tour de l’élection présidentielle, permette également au Premier Ministre de rappeler aux Eurois la place quotidienne qu’a prise au cours des cinq dernières années l’Etat à leurs côtés.

Jamais un vote n’a été aussi important !

A Val-de-Reuil, ville multiculturelle, ville aux 60 nationalités, ville où la solidarité fait partie, au-delà des difficultés, du quotidien, les tentations d’abstention aux élections existent : avec 65% de participation au premier tour de l’élection présidentielle, la mobilisation des électeurs n’a pas été, dimanche dernier, à la hauteur des espérances.

Même si le Front National y a reculé depuis les Européennes, même s’il enregistre à Val-de-Reuil un score parmi les plus bas du département pour le premier tour de la présidentielle, l’absence de réserves de voix modérées, l’importance a contrario du vote extrême, font craindre le pire pour le second tour. Jamais un vote n’aura été aussi important pour les Rolivalois !

Bernard Cazeneuve
Bernard Cazeneuve

Bernard Cazeneuve aura à cœur de sensibiliser les Rolivalois et les Eurois aux véritables enjeux qui se cachent derrière cette élection. Il saura sans aucun doute mettre en avant la différence fondamentale entre un Etat qui supprimerait toutes les aides aux communes ou à la politique de la ville et un Etat qui continuerait d’accompagner ses investissements.

Venons très nombreux

Parce qu’il ne pourra pas y avoir de meilleur symbole pour la République que la présence du 1er Ministre ce jeudi 4 mai à Val-de-Reuil, Rolivaloises et Rolivalois, habitants de l’agglomération et de plus loin encore sont invités à venir très nombreux jusqu’à l’écoquartier jeudi, pour cette belle inauguration bien-sûr, mais aussi pour écouter Bernard Cazeneuve, élu de la Normandie, défendre notre République, si précieuse, notre démocratie si chère à notre cœur .

Partagez :

Bienvenue à la crèche des Noés

Première rentrée à l’écocrèche des Noés ! La toute nouvelle crèche municipale, installée dans l’écoquartier, accueille ses premiers occupants depuis lundi. Rencontre.

Les adresses, les crèches, le relais d’assistantes maternelles, la maison de l’enfance,contacter le service petite enfance : les infos utiles pour la petite enfance

Difficile d’imaginer qu’ils ne connaissaient pas les lieux il y a quelques jours encore ! Les bambins de la crèche des Noés semblent en effet avoir toujours vécu ici. Et pourtant, depuis lundi, la trentaine de petits Rolivalois accueillis jusque-là au multiaccueil la Ribambelle apprivoisent leur nouveau nid : l’écocrèche installée au cœur de l’écoquartier.

Spacieuse, lumineuse et fonctionnelle

Dessinée par Philippe Madec, architecte spécialiste des écoquartiers, la structure municipale a donc d’emblée conquis ses petits occupants mais aussi leurs familles et les onze agents municipaux qui y travaillent désormais. Il faut dire qu’en plus d’être spacieuse (elle s’étend sur une superficie de 410m2), lumineuse (l’architecte a très largement privilégié la lumière naturelle) et fonctionnelle, elle se distingue par son atmosphère particulièrement chaleureuse.

Les Biscotos, Arc en Ciel et Emeraude

Les petits âgés de 3 mois à 3 ans sont divisés ici en trois sections distinctes, selon leur âge et le type d’accueil. Un premier espace est exclusivement consacré aux enfants accueillis de manière occasionnelle (halte-garderie). Dans ce secteur baptisé « Les Biscotos », les enfants sont accueillis à la demie journée, jusqu’à trois fois par semaine.

Un deuxième espace (avec salle d’activité et dortoir spécifiques), « Arc en Ciel » est dédié aux tout-petits (de 10 semaines à 18 mois) tandis qu’un troisième (baptisé « Émeraude »), conçu sur le même principe, est destiné aux plus grands (18 mois / 3 ans).

Lumineuse spacieuse, & fonctionnelle
Lumineuse spacieuse, & fonctionnelle

La bonne cuisine !

Dans quelques semaines, les repas de l’ensemble des enfants seront préparés sur place, dans cette cuisine ultramoderne de 100m2 en cours d’installation. La Ville de Val-de-Reuil, très attachée à proposer une nourriture de qualité aux petits Rolivalois, a en effet souhaité aménager ici une « unité de diététique infantile » répondant aux normes les plus strictes, où la priorité sera donnée aux circuits courts et aux produits bio.

Trois agents municipaux y concocteront 75 à 80 repas quotidiens, servis aux enfants des Noës mais aussi à ceux de la crèche du Pivollet où ils seront acheminés chaque jour, en liaison froide.

La capacité d’accueil doublée

Une capacité d'accueil doublée
Une capacité d’accueil doublée

Bien au-delà d’offrir des conditions d’accueil optimales à ses jeunes occupants, l’écocrèche va aussi permettre de changer la vie de bien des familles, aujourd’hui confrontées aux difficultés de trouver une solution de garde pour leurs enfants.

En ouvrant cette nouvelle structure, la ville de Val-de-Reuil avait pour ambition d’accroître son offre d’accueil des jeunes enfants. La crèche des Noës dispose ainsi d’une capacité d’accueil de 30 berceaux (ce qui représente un total de plus d’une centaine d’enfants sur l’année), soit quasiment le double de la capacité d’accueil de la Ribambelle.

Et parce que les besoins en accueil occasionnel sont bien plus importants à Val-de-Reuil que dans de nombreuses autres communes (pour répondre aux besoins des familles qui ne travaillent pas mais qui, ponctuellement, ont besoin de temps), la crèche dispose non plus de 5 places de halte-garderie mais de 10 places désormais.

Des espaces adaptés
Des espaces adaptés

Une offre de garde très diversifiée

Au final, ces 30 berceaux des Noës viennent s’ajouter aux 55 places de la crèche du Pivollet (82 enfants à l’année), aux 27 places de la crèche familiale (extension à 30 places à compter du mois de septembre 2017), aux 91 assistants maternels actifs répertoriés au relais assistants maternels de la ville (pour 237 enfants) mais aussi à Parent’Aise, ce lieu d’accueil parents / enfants très prisé des familles.

L’enfance et la jeunesse à Val de Reuil : Infos pratiques

petite enfance crèches enfance jeunesse

Inscriptions, tarifs, prix, paiements des services enfance & jeunesse

Inscrire son enfant en crèche, à l'école, dans un centre de loisirs, à la restauration scolaire, connaître les tarifs, payer ...
Lire La Suite…
La maison de l'enfance

Crèches, Relais d’assistantes maternelles, la Parent’aise

Les adresses, les crèches, le relais d'assistantes maternelles, la maison de l'enfance, les infos utiles pour la petite enfance La ...
Lire La Suite…
Pour tous les jeunes rolivalois(es)

Centres de loisirs de 3 à 25 ans

Infos utiles sur les lieux d'accueil jeunesse qui reçoivent les jeunes âgés de 3 à 25 ans, dans 9 lieux, ...
Lire La Suite…
La cyberbase Isaac Asimov à Val de Reuil

La cyberbase

L’objet d’une cyber-base est d’initier, des débutants aux plus confirmés, aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dans ...
Lire La Suite…
L’éducation et la formation : une priorité de tous les instants

L’éducation et la formation

Chaque année, la ville consacre 10 % du budget municipal aux écoles. Rentrée scolaire : ce que les établissements scolaires ...
Lire La Suite…
menu de la cantine

Le menu des cantines

L'enfance et la jeunesse à Val-de-Reuil Nos actualités sur l'enfance et la jeunesse ...
Lire La Suite…
Partagez :

La Ministre du logement dans la dynamique de Val-de-Reuil

La Ministre du Logement et de l’Habitat Durable s’est longuement arrêtée à Val-de-Reuil le 20 janvier. L’occasion pour elle de  sillonner la ville à la découverte des grands chantiers et projets mais aussi d’inaugurer l’écoquartier.

Sous le soleil de Val-de-Reuil
Sous le soleil de Val-de-Reuil

Jamais encore Emmanuelle Cosse n’avait foulé le sol rolivalois. C’est finalement une visite de plusieurs heures que la Ministre du logement et de l’Habitat Durable avait programmée dans la plus jeune commune de France le vendredi 20 janvier.

Et qu’importe le froid glacial de cette matinée d’hiver, elle s’est volontiers prêtée à une longue déambulation à travers la ville ; à commencer par un passage dans le quartier du Mail qui sera totalement reconfiguré dans le cadre de la prochaine opération de renouvellement urbain pour laquelle la ville a été retenue. «Il faut casser ici le sentiment d’enfermement”», indiquait Marc-Antoine Jamet.

15 ans de rénovation urbaine

Direction ensuite le gymnase Léo Lagrange dont la rénovation est également prévue dans le futur PNRU. Ici, Emmanuelle Cosse a pu découvrir un vaste panorama des réalisations menées au cours des 15 ans de rénovation urbaine. « Nous sommes parvenus à changer l’image globale de la ville ; à améliorer le cadre de vie », insistait le maire heureux de pouvoir bientôt achever cette transformation…

Une transformation dont Marc-Antoine Jamet rêve également pour la co-propriété La Garancière : une de ses grandes priorités ! Depuis de longues années, la ville et ses partenaires se mobilisent en effet pour trouver les financements nécessaires à la réhabilitation de ce bâtiment de 68 logements, construit dans les années 70 autour du Jardin de la Grosse Borne et très fortement dégradé.

Faute de moyens financiers, la plupart des propriétaires sont dans l’incapacité d’assurer le financement du ravalement de la façade, des travaux de chauffage et d’isolation…

Des solutions pour la Garancière

Interpellée sur le sujet alors qu’elle se rendait sur le site de la Garancière, la Ministre a pris le problème à bras le corps. « Je demande au Préfet de réunir rapidement tous les partenaires, collectivités et propriétaires pour accélérer le dispositif », a-t-elle assuré aux propriétaires présents ce matin-là avant de s’engager à prendre personnellement attache auprès de l’ANAH (agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) pour qu’elle s’investisse dans ce dossier.

Une bonne nouvelle donc pour la Ville très impliquée pour trouver une solution rapide à ce problème mais aussi pour les habitants qui pourraient bientôt voir le bout du tunnel. « Ses propos nous rassurent. On espère maintenant que les choses vont aller vite », confie Mohamed Boukhssaye, un des membres du conseil syndical de la Garancière.

Un message que la Ministre a clairement fait sien: « Il faut agir vite », a –t-elle conclu ! (lire tout le détail sur la Garancière sur www.valdereuil.fr dès lundi).

1000 nouveaux logements

Agir vite, c’est justement le credo des investisseurs privés de plus en plus présents sur Val de Reuil où 1000 nouveaux logements devraient très prochainement fleurir. C’est à  l’Hôtel d’entreprises des 4 soleils, qu’ont ainsi été présentés à Emmanuelle Cosse les nombreux programmes immobiliers privés prévus. Amex, Altitudes, Nexity… sont mobilisés autour de ces chantiers tous azimuts « qui permettront de favoriser plus encore la mixité et inciter les salariés des parcs d’activités à s’installer à Val-de-Reuil », précisait le maire.

C’est finalement à l’écoquartier des Noés, inauguré en fin de matinée, que la Ministre a salué l’action municipale : « Je suis convaincue que le dynamisme de la ville et l’envie de faire avancer les projets explique pourquoi d’aussi grands architectes sont venus ici ». Philippe Madec, qui a dessiné l’écoquartier des Noés, fait partie de ceux-là.

Ecoquartier des Noés: «Un site extraordinaire»

Une chose est sûre: la ministre a véritablement été séduite par l’écoquartier : « Il fait partie des rares écoquartiers labellisés en France. C’est un site paysager extraordinaire ». Après avoir visité l’un de ses logements et rencontré ses occupants, Emmanuelle Cosse n’a pas manqué de saluer la qualité des usages de ces espaces, l’architecture comme la dimension écologique des logements, le développement de l’horticulture bio…

Pas étonnant donc qu’il soit la fierté de Marc-Antoine Jamet et de son équipe. « Nous sommes fiers notamment de sa mixité : les gens qui vivent ici viennent de Val-de-Reuil ou d’ailleurs, sont en accession à la propriété ou en location ; sont mélangés à la crèche et au parc écologique… ». Fiers aussi de la reconnaissance de tous les partenaires qui ont contribué au financement de ce programme d’exception.

Autant dire que cet écoquartier restera longtemps dans les mémoires. « C’est le premier quartier écologique du département et le premier écoquartier labellisé dans la région », indiquait Pierre Bibet, président de la Siloge. Un quartier tellement hors du commun que 8 ans auront été nécessaires pour venir à bout du projet.

Les photos

Partagez :

La Ministre du Logement à Val-de-Reuil ce vendredi

Val-de-Reuil accueillera Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, ce vendredi 20 janvier toute la matinée.

Val de Reuil va accueillir Emmanuelle Cosse
Val de Reuil va accueillir Emmanuelle Cosse

Plusieurs temps forts marqueront cette visite.

Cette visite ministérielle dans la plus jeune commune de France, est une manière de saluer la forte dynamique urbaine de la ville qui, après avoir construit 1000 logements et en avoir rénové 3000 autres au cours des dix dernières années, s’apprête à en construire 1000 de plus.

Déambulation dans le quartier du Mail
Aux alentours de 9h30, accompagnée de Marc-Antoine Jamet, la Ministre quittera la mairie où elle aura été accueillie par le Conseil Municipal pour rejoindre le gymnase Léo Lagrange, équipement sportif dont la réhabilitation est prévue et qui situé à la jonction du quartier du Mail et de celui du Parc au cœur de l’opération de PNRU2, plan national de renouvellement urbain (PNRU) 2e génération dotée de 50 millions d’Euros pour laquelle la ville de Val-de-Reuil a été retenue avec deux cents autres candidats dans la France entière. Le bilan des deux premières opérations de renouvellement urbain dont, à hauteur de 35 millions d’euros d’abord, puis de 100 millions d’euros ensuite, a bénéficié Val-de-Reuil depuis le début des années 2000 sera présenté à la Ministre.

Les conséquences favorables de cette opération sur les conditions et le cadre de vie des habitants, sur la mixité sociale et architecturale de la Commune seront évidemment mises en avant, comme les investissements associés qui ont permis l’amélioration de la sécurité et de la propreté, la création d’espaces publics de qualité, la réhabilitation et la modernisation environnementale du Parc Social, le développement de nouveaux quartiers en entrée et en sortie de Ville.… Les principaux projets de la maquette PNRU2 lui seront également présentés, ainsi qu’un point sur l’avancement du projet.

1000 logements à venir
Alors que le potentiel économique de Val-de-Reuil, à bien des titres poumon industriel de l’Agglomération, est largement reconnu, les salariés des entreprises concernées habitent encore peu la Ville. La Ministre viendra donc soutenir les différents projets immobiliers (Nexity, Amex, Altitude Logements, Siloge), souvent des programmes privés et en accession à la propriété, qui verront le jour d’ici 2020 (déjà lancés pour certains).

Parmi ceux-ci, plusieurs opérations véritablement innovantes seront présentées, en avant-première, à la Ministre devant l’Hôtel d’entreprises des Quatre Soleils. Il s’agit de convaincre les jeunes ménages, les salariés, représentants les classes moyennes de s’installer à Val-de-Reuil.

Cette dynamique, outre qu’elle favorisera la mixité sociale et l’accroissement démographique d’une Ville qui espère atteindre les 20000 habitants en 2020/2025, réduira davantage encore la part de logements sociaux à Val-de-Reuil sans en chasser un seul locataire. Portée à un maximum de 93% en 2000, l’objectif est de la faire passer de 63 % aujourd’hui à 50 % ou mains.

La Garancière au coeur de la visite
La copropriété de La Garancière, sur le Germe de Ville, sera également un moment important. Depuis de longues années, la ville et ses partenaires, singulièrement IBS, se mobilisent pour trouver les financements nécessaires à la réhabilitation de ce bâtiment de 68 logements, construit dans les années 70 autour du Jardin de la Grosse Borne et très fortement dégradé. Faute de capacité de financement de ses propriétaires privés, un plan de sauvegarde – établi en 2008 sans avoir pu aboutir – vient d’être relancé.

Le Maire de Val-de-Reuil, Marc-Antoine Jamet, appelle tous les partenaires à se regrouper, avec l’aide de l’Etat, pour sortir de cet impasse. Réunis autour de la ministre ce vendredi, ces différents acteurs (que sont la Ville, l’Agglomération Seine-Eure, l’Immobilière Basse Seine et le syndicat de copropriété) présenteront les solutions envisagées.

Inauguration de l’écoquartier
L’inauguration de l’écoquartier des Noés se fera peu après 11h. Ce programme a déjà attiré l’attention de la Ministre puisqu’en décembre, elle avait personnellement remis à la municipalité, qui venait de remporter dans la semaine précédente deux autres prix nationaux d’urbanisme, le label « écoquartier » qu’elle a attribué aux Noés.

Premier écoquartier labellisé dans l’ensemble de la grande Normandie, celui-ci abrite 98 logements bioclimatiques chauffés par une chaudière collective au bois, une crèche municipale de 30 berceaux, des parcelles de culture bio… autour d’un immense parc écologique en bordure de la rivière Eure. Ce programme, dont la dernière tranche a été livrée fin novembre, a été conçu par l’architecte Philippe Madec, construit par la société Quille pour le compte de la Siloge, sous l’impulsion de la ville de Val-de-Reuil. C’est donc un véritable projet d’équipe au cœur de la dynamique du développement durable.

L’écoquartier des Noés a également la particularité de remettre l’agriculture au cœur de la ville : l’association Ysos y cultive en effet quatre parcelles de fruits et légumes bio, dans le cadre de chantiers d’insertion. Emmanuelle Cosse pourra ainsi découvrir dans la Cité contemporaine plusieurs des aspects fondamentaux d’une politique de développement social et économique qu’elle défend avec force et conviction au sein du Gouvernement.

Partagez :

Portes ouvertes à l’éco-quartier des Noés

Ce vendredi et ce samedi, Habitat Coopératif de Normandie, en partenariat avec la Ville de Val-de-Reuil, vous propose deux journées portes ouvertes de son éco-quartier des Noés.

Au programme notamment la visite des logements du parc de logements le plus écologique du département de l’Eure. Les équipes d’Habitat Coopératif de Normandie vous attendent pendant deux jours de 10 heures à 18 heures rue du Lièvre à Val-de-Reuil.

Partagez :

Lancement du chantier de l’Eco-quartier

projet d'écoquartier Les Noés
projet d’écoquartier Les Noés

La Ville de Val-de-Reuil et la SILOGE, bailleur social, se sont associées pour proposer aussi bien à des Rolivalois qu’à de nouveaux habitants, entre gare et mairie, sous la houlette et avec le talent de l’architecte/urbaniste Philippe Madec, spécialiste reconnu des éco-quartiers, un nouveau mode d’habitation respectueux de l’environnement : l’éco-village des Noés. Grâce à l’aide du Conseil Général et du Conseil Régional, s’inscrivant – parmi les premiers en France – dans la liste des terrains mis à disposition des collectivités locales par l’Etat, cette réalisation est le fruit d’un large partenariat.

S’étendant sur 4,9 hectares, il rassemblera 98 logements écologiques, parfois sur pilotis, dans un esprit de village et renforcera l’extension, déjà engagée, de Val-de-Reuil vers sa façade naturelle : les rives de l’Eure. Ce lancement de chantier est l’aboutissement de 4 années d’imagination et de travail. Le marché entre le bailleur et l’entreprise Quille permettra de démarrer l’opération. Il sera signé, sous la présidence du Maire de Val-de-Reuil, ce vendredi 31 janvier 2014 à 14h30 en salle du Conseil.

La construction de la première tranche débutera en mai 2014 avec 34 logements, la chaufferie et le parc écologique, complémentaire de celui  -entièrement aménagé- que CEMEX rendra dans deux ans à la Ville, pour une livraison en janvier 2016. Une seconde tranche comprenant 64 logements, une crèche, une place de marché, une maison des jardiniers permettant une activité de maraîchage biologique installée et développée en coeur du quartier, débutera en janvier 2015 pour une livraison mars 2016. Les logements, de type mixtes individuels et collectifs, isolés ou reliés, en accession ou en location, favoriseront la citoyenneté et la convivialité. Les équipements permettront de renforcer la mixité sociale de la plus jeune commune de France.

Les choix architecturaux, de forme contemporaine, s’intégreront avec soin aux quartiers les plus proches et leurs habitants seront associés au processus d’aménagements (liaisons, accès, etc.). Les choix énergétiques, les matériaux utilisés (souvent le bois), seront les plus modernes, s’inscrivant dans les objectifs de division par 4 des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050, objectifs prévus par le Grenelle de l’environnement. Cette conception permettra un faible niveau de charges pour leurs occupants et de baisser encore, dans la prolongation des travaux de rénovation énergétique des logements réalisés dans le cadre du renouvellement urbain, la facture énergétique des Rolivalois.

Avec cette signature, Val-de-Reuil, citoyenne, agréable et responsable, franchit un nouveau pas vers la ville de demain et continue d’innover, continue d’avancer.

Partagez :
A Val-de-Reuil, demain se construit déjà aujourd’hui

A Val-de-Reuil, demain se construit déjà aujourd’hui

TRAVAUX EN COURS ET A VENIR

Le futur Théâtre de l'Arsenal
Le futur Théâtre de l’Arsenal
Le CCAS totalement rénové
Le CCAS totalement rénové
Un gare plus sûre, accessible et moderne
Un gare plus sûre, accessible et moderne
Un espace de loisirs "C Gonflé"
Un espace de loisirs “C Gonflé”
La rénovation des immeubles du quartier de la gare et rue Grande
La rénovation des immeubles du quartier de la gare et rue Grande
La construction, en entrée de ville, de 8 commerces et 20 logements supplémentaires
La construction, en entrée de ville, de 8 commerces et 20 logements supplémentaires
La construction de 32 nouvelles maisons individuelles
La construction de 32 nouvelles maisons individuelles
La construction d'une nouvelle maison pour la santé avec une pharmacie
La construction d’une nouvelle maison pour la santé avec une pharmacie
La construction d'un éco-quartier avec 98 logements, une crèche, un parc écologique, une halle de marché bio
La construction d’un éco-quartier avec 98 logements, une crèche, un parc écologique, une halle de marché bio
Après la rénovation totale des bassins, création d'un nouvel espace d'accueil à la piscine
Après la rénovation totale des bassins, création d’un nouvel espace d’accueil à la piscine
La construction d'un nouveau poste de police municipale sur la dalle
La construction d’un nouveau poste de police municipale sur la dalle

TRAVAUX ACHEVÉS :

– Rénovation de la rue Grande
– Rénovation du parvis de la mairie
– Voirie de la rue du Pas des Heures
– Rénovation du secteur Cour d’Ariane
– Résidentialisation des immeubles D – rue Septentrion
– Résidentialisation des immeubles K – rue de Pas des Heures
– Entretien de la piscine (1ère tranche)
– Les « Ateliers de Val-de-Reuil », centre technique municipal
– L’hôtel d’entreprises – ancien Foyer des 4 Soleils
– Le nouveau local du canoë-kayak, voie Marmaille

Télécharger les brochures

[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2011/10/Chantier-av_ap-3vert_bd1.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”] [embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2011/10/Chantier-av_ap-3vert_suite-400×300-71.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”] [embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2011/10/Chantier-av_ap-3vert_suite_235x235.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]
Partagez :
Visite de Dominique Sorain, Préfet de l’Eure

Visite de Dominique Sorain, Préfet de l’Eure

Visite de Dominique Sorain, Préfet de l’Eure, dans la plus jeune commune de France.

La longue visite de la ville, notamment du périmètre de l’ANRU (ici photo du tour de dalle), que le représentant de l’Etat avait tenu à inscrire dès le premier jour de son agenda 2012,  a permis de présenter les différentes opérations qui ont conduit à la réussite du projet mené depuis dix ans (rénovation de la moitié du parc de  logements de la commune, résidentialisations multiples, chauffage durable et économique, rénovation de très nombreux espaces et équipements publics, etc.) et les enjeux d’un second programme de rénovation urbaine sur Val-de-Reuil (réhabilitation du quartier du Mail, développement du commerce, emplois nouveaux…) qui prolongerait cette action.

Le Préfet a noté le taux d’achèvement des travaux de la ville nouvelle qui est de 95% et qui justifie que Val-de-Reuil est aujourd’hui chargée par l’ANRU de rédiger un « Plan stratégique local », visant à définir avec les habitants le scénario de développement urbain qui pourrait faire l’objet d’un second plan avec de nouveaux crédits du Ministère de la Ville. Val-de-Reuil est à ce jour la seule ville de France à avoir entamé cette démarche.

Les élus rolivalois ont également échangé avec le Préfet sur les dossiers en cours, dont l’internat d’excellence, la situation de M’Real et de Tyco. Ils ont enfin présenté le nouveau quartier qui s’étendra de la mairie jusqu’à la gare avec un éco-village de 100 logements, un espace résidentiel de 60 lots à construire, le futur théâtre de l’Arsenal, les nouveaux ateliers municipaux et une surface commerciale.

 

Partagez :

Vous êtes sans connexion