Étiquette : gare

Les abris vélos enfin installés à la gare !

Excellente nouvelle pour les cyclistes ! L’abri à vélos de la gare de Val-de-Reuil sera opérationnel avant la fin de la semaine : 18 emplacements disponibles dans un premier temps… 16 autres dans le courant de l’été !

IMG_2746

Finis les réverbères transformés en range-vélos ! Le tout nouveau parking de la gare de Val-de-Reuil dispose désormais de son abri vélo. Enfin le bout du tunnel pour tous ces cyclistes qui commençaient à perdre patience !

Après de longs mois d’attente, les travaux menés par la SNCF ont débuté ce lundi. Les ouvriers, qui devraient venir à bout du chantier au plus tard demain, auront finalement mis quatre petits jours pour monter la structure en métal, le long du bâtiment de la gare, et y installer les accroche-vélos.

« L’abri vélo compte deux parties distinctes, toutes deux abritées par un toit : l’une est sécurisée, l’autre non », indique Michel Pison, conducteur de projet à la SNCF et chef d’orchestre de ce chantier. La partie non sécurisée, qui abrite 18 emplacements vélos, est opérationnelle depuis ce matin. Tous les cyclistes peuvent y déposer librement leurs deux-roues.

L’abri sécurisé prêt fin juillet

Encore quelques toutes petites semaines de patience pour utiliser l’abri-vélo sécurisé (16 emplacements). Reste encore à installer le système de déverrouillage de la porte d’accès pour qu’il soit opérationnel. « D’ici fin juillet, tout devrait fonctionner »… au moyen de la carte de transports à puces Atoumod (qui coordonne les réseaux de transports en Haute-Normandie).

De quoi garer son vélo à la gare
De quoi garer son vélo à la gare

Si la SNCF reconnaît que cet équipement a pris beaucoup de retard dans son installation, elle en explique précisément les raisons : « C’est le premier abri vélo de ce type que nous installons en Normandie. Nous avons été contraints de changer de fournisseur car tous nos abris vélos étaient jusqu’alors en bois. Avec l’architecture de la gare de Val-de-Reuil, le bois n’aurait pas été esthétiquement compatible », précise Michel Pison.

Quoi qu’il en soit, plus d’hésitation : sortez les vélos et direction la gare ! Venez découvrir cet équipement flambant neuf dont tant de cyclistes rêvaient depuis des mois…

Partagez :

Ouverture de la nouvelle gare de Val-de-Reuil : le long combat d’une décennie et demi qui s’achève

Le maire de Val-de-Reuil, Marc-Antoine Jamet, entouré d’élus et d’agents de la municipalité, accueillaient ce matin autour d’un café les usagers quotidiens des TER et des Intercités pour l’ouverture de la nouvelle gare SNCF de Val-de-Reuil

 Sécurité, Qualité, Accessibilité pour l’ensemble des usagers

. Un moment convivial pour une ouverture très attendue. Il y a 15 ans, en effet, commençait un combat difficile pour la ville de Val-de-Reuil entre tensions et partenariat : obtenir que la gare SNCF, construite en 1978, gare nationale, soit rénovée ; l’équipement n’a jamais vraiment répondu aux besoins : pas d’ascenseur,  pas de salle d’attente accueillante, des places de parking en nombre insuffisant, une passerelle enjambant les voies qui avait fort mal vieillie. Point de départ et d’arrivée de 500 000 passagers chaque année, elle ne portait même pas en 2001 le nom de sa propre ville.

Ce fut le premier combat du conseil municipal, symbolique : celui du nom : Louis Gallois, alors président de la SNCF, fit procéder au changement de la signalétique des quais et de l’équipement. La gare jusqu’alors hors sol devenait en 2001 la gare de Val-de-Reuil. Toutefois, malgré l’évidence d’un service au public imparfait qui entachait l’image de la SNCF tout autant que celle de la ville et de son agglomération, il fallut que le maire de Val-de-Reuil et son conseil « mouillent la chemise », prennent le taureau par les cornes afin d’obtenir satisfaction.

Le 25 octobre 2005 devant l’assemblée régionale, Mme Anne-Marie Idrac, future présidente de la SNCF, annonce la rénovation de la gare de Val-de-Reuil et en fait l’une des priorités pour la Haute-Normandie. Une étape décisive est franchie. Le constat porté depuis des années par la commune est confirmé.

Cinq années plus tard, après un grand nombre de courriers aux différents responsables, de réunions à St Lazare, d’interventions de toute nature, de conflits parfois, à la demande de la Ville, Guillaume Pépy, nouveau président de la SNCF, vient à Val-de-Reuil et rencontre en 2010  les partenaires du projet de modernisation. Sa visite est fondatrice. Le projet est enfin définitivement sur rails. La première difficulté rencontrée, la multiplicité de partenaires aux intérêts divers qui avait obligé la ville à jouer les chefs d’orchestre, parait enfin surmontée.

– La SNCF au travers de gare et connexions  pour le bâtiment ;
– Réseau Ferré de France pour les quais et les passerelles ;
– la Région, responsable du transport régional, engagée dans son plan « gares » de modernisation et de travaux d’accessibilité en faveur des personnes handicapées ;
-la CASE au côté de la ville pour les aménagements extérieurs et les parkings

En novembre 2011, le projet de modernisation de la gare est validé par le Président de la région Haute-Normandie, Alain Le Vern.  Sa parole est déterminante. Ce projet s’inscrit désormais dans l’aménagement d’un grand ensemble multimodal et accessible pour tous, de dimension régionale.

Nicolas Mayer-Rossignol, son successeur, a poursuivi ce partenariat et a accru la volonté collective de développer de nouvelles modalités de transport. Cette même année, à la demande de la Ville, est actée avec la Région, la gratuité des 460 places de parking et la première pierre posée en novembre 2014.

L’ouverture de la nouvelle gare ce matin est donc le fruit du travail de conviction menée par Val-de-Reuil qui a réussi à mettre, non sans difficultés, tous les partenaires autour d’une même table pour que notre gare, l’une des les 10 gares régionales les plus importantes en terme de fréquentation, premier visage de la Ville puisse enfin lui ressembler en terme de qualité de modernité et de services. La gare de Val-de-Reuil sera donc plus moderne, plus accessible, plus accueillante, répondant aux critères du développement durable. Elle gagne en convivialité et en services, avec ascenseurs (mis en service début mai), escalier couvert, 460 places de parking, toilettes et distributeur de boisson et friandises.

Pour notre territoire, c’est une victoire. Ce projet historique va changer la vie du demi-million d’usagers qui la fréquentent chaque année. Autant d’étudiants, de salariés, de touristes qui profiteront d’un service public de grande qualité, au juste niveau des ambitions fixées à Val-de-Reuil.

Pour l’emploi et la croissance. Elle est le point d’orgue d’un projet plus global voulu par la municipalité, ce nouveau quartier à l’Est de la Ville qui se crée autour de 4 axes majeurs :
accroître l’activité économique : le projet de 4 bâtiments de 1500m² chacun, porté par SPie Batignolles dans le cadre du quartier numérique de la Caisse des Dépôts et Consignations,  proposant une offre immobilière attractive pour les entreprises du numérique ;
construire de nouveaux logements, locatifs ou en accession : la Chênaie, l’éco village des Noës, dont les premiers logements seront livrés courant avril, et Altitude lotissement.
implanter de nouvelles activités ludiques, sportives et culturelles avec le théâtre de L’Arsenal, ouvert en janvier et d’une capacité de 600 places assises, Toukiland et le futur complexe de futsal ;
privilégier la proximité des services publics : juste à côté du Centre Technique Municipal et de la maison du Département, non loin de la mairie et du CCAS rénové.

Partagez :

Marylise Lebranchu, Ministre de la Décentralisation et de la Fonction Publique, expérimente “Atoumod” à Val-de-Reuil !

C’est en train que Marylise Lebranchu, Ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique, a choisi de faire le trajet entre Rouen et Val-de-Reuil, vendredi 28 novembre, pour expérimenter Atoumod

Marylise Lebranchu en visite à Val-de-Reuil
Marylise Lebranchu en visite à Val-de-Reuil

Un service innovant proposé par la Région Haute-Normandie, qui permet aux usagers d’emprunter les différents modes de déplacement, train, bus, métro, avec une seule carte de transport. C’est un hommage supplémentaire rendu à la plus jeune commune de France qui y est sensible.

Atoumod, Marylise Lebranchu, et Val-de-Reuil
Atoumod, Marylise Lebranchu, et Val-de-Reuil

La gare de Val-de-Reuil, 4ème gare régionale, qui accueille plusieurs milliers de voyageurs par jour, est donc une nouvelle fois à l’honneur, quelques jours après la pose de la première pierre et le lancement des travaux de rénovation de ses nouveaux bâtiments. Deux ascenseurs ont déjà été installés pour créer une véritable accessibilité aux quais. Un grand pôle d’échange multimodal sera bientôt mis à disposition des voyageurs, le nombre de places de parking gratuites doublé pour atteindre 463 emplacements et les quais ainsi que la passerelle rénovés. Pour plus d’information lire : les transports en commun à Val-de-Reuil

La modernisation de la gare s’inscrit dans le projet de développement de la ville, à l’image de l’éco-quartier qui, se construisant à proximité, proposera un mode d’habitat plus respectueux de l’environnement. Situé sur 4,9 hectares, il comprendra 98 logements dont 14 en location-accession, une éco-crèche de 30 places, un parc écologique avec une maison de jardiniers et un magasin bio, gérés par une entreprise locale d’insertion.

La mobilité à l'honneur avec cette visite
La mobilité à l’honneur avec cette visite

A l’occasion de cette visite, Marylise Lebranchu a tenu une conférence de presse dans les locaux du nouveau Centre technique Municipal de Val-de-Reuil, au cœur de son sujet, celui de la décentralisation, celui de la mise en commun des compétences des talents et des énergies, celui du partenariat vertueux entre Conseil régional/Etat/Entreprises/Collectivités locales au service de tous. Déploiement de la fibre numérique, plan national de rénovation urbaine, constitution de nouveaux cantons, maison des services publics, les sujets rolivalois ne manquent pas.

Après Rouen, la veille où les deux présidents de Région Nicolas Mayer-Rossignol et Laurent Beauvais ont déjà hissé symboliquement le drapeau de la Normandie réunifiée, et Val-de-Reuil, la Ministre était attendue à Caen pour présenter aux élus les principales mesures du projet de loi pour une Nouvelle Organisation Territoriale de la République qui sera examiné au Sénat à partir de la mi-décembre.

Partagez :

La 1ère pierre de la nouvelle gare SNCF posée !

Le 13 novembre 2014, la première pierre de la nouvelle gare SNCF de Val-de-Reuil a été posée avec tous les partenaires qui ont contribué à sa « rénovation-reconstruction »

La 1ère pierre de la gare est posée !
La 1ère pierre de la gare est posée !

Etat, Région, Département, Agglomération Seine-Eure et Ville de Val-de-Reuil, SNCF et RFF se sont unis pour le bien commun. Au-delà des 1300 usagers de la gare de Val-de-Reuil qui l’empruntent chaque jour, c’est tout un territoire, une Région qui vont bénéficier de ce projet historique qui change la vie et la Ville.

Plus moderne, plus accessible, plus accueillante, répondant aux critères du développement durable, gagnant en convivialité et en services (ascenseurs, escalier couvert, 460 places de parking gratuites, commerces…), elle sera le point d’orgue d’un projet plus global voulu par la municipalité. Un nouveau quartier à l’Est de la Ville se créé en effet autour d’elle.

Un nouveau quartier avec :
une activité économique accrue : 4 bâtiments de 1500m² chacun, projet porté par SPie Batignolles dans le cadre du quartier numérique de la Caisse des Dépôts et Consignations  proposant une offre immobilière attractive pour les entreprises du numérique ;
des logements, locatifs ou en accession, la Chênaie, l’éco village des Noës, Altitude lotissement, dont le classement récent en zone « B2 » récompense le fruit de l’effort massif de rénovation urbaine mené à Val-de-Reuil. Promoteurs et investisseurs avaient fui et déserté la Ville à la fin des années 1990. Ils reviennent avec la réussite de l’opération de renouvellement urbain, puisque 1 000 nouveaux logements ont été créés depuis 2001.
des activités ludiques, sportives et culturelles avec le théâtre de L’Arsenal d’une capacité de 550 places assises, réalisé par l’architecte Jean-François Bodin, qui ouvrira ses portes au second semestre 2015, avec Toukiland et le futur complexe de futsal ;
des services publics à proximité avec le Centre Technique Municipal, la maison du département, la mairie et le CCAS rénové….

La ville rejoint sa gare dans ce projet d’intérêt général et d’avenir répondant aux attentes et aux besoins des usagers de Val-de-Reuil et de son agglomération et renoue ainsi avec le « projet initial » de l’aube des années 1970. Pas décisif vers les 20 000 habitants, cette nouvelle gare c’est une nouvelle page de l’histoire. Val-de-Reuil continue d’entrer en confiance et en exemplarité dans le XXIème siècle.

Partagez :
A Val-de-Reuil, demain se construit déjà aujourd’hui

A Val-de-Reuil, demain se construit déjà aujourd’hui

TRAVAUX EN COURS ET A VENIR

Le futur Théâtre de l'Arsenal
Le futur Théâtre de l’Arsenal
Le CCAS totalement rénové
Le CCAS totalement rénové
Un gare plus sûre, accessible et moderne
Un gare plus sûre, accessible et moderne
Un espace de loisirs "C Gonflé"
Un espace de loisirs “C Gonflé”
La rénovation des immeubles du quartier de la gare et rue Grande
La rénovation des immeubles du quartier de la gare et rue Grande
La construction, en entrée de ville, de 8 commerces et 20 logements supplémentaires
La construction, en entrée de ville, de 8 commerces et 20 logements supplémentaires
La construction de 32 nouvelles maisons individuelles
La construction de 32 nouvelles maisons individuelles
La construction d'une nouvelle maison pour la santé avec une pharmacie
La construction d’une nouvelle maison pour la santé avec une pharmacie
La construction d'un éco-quartier avec 98 logements, une crèche, un parc écologique, une halle de marché bio
La construction d’un éco-quartier avec 98 logements, une crèche, un parc écologique, une halle de marché bio
Après la rénovation totale des bassins, création d'un nouvel espace d'accueil à la piscine
Après la rénovation totale des bassins, création d’un nouvel espace d’accueil à la piscine
La construction d'un nouveau poste de police municipale sur la dalle
La construction d’un nouveau poste de police municipale sur la dalle

TRAVAUX ACHEVÉS :

– Rénovation de la rue Grande
– Rénovation du parvis de la mairie
– Voirie de la rue du Pas des Heures
– Rénovation du secteur Cour d’Ariane
– Résidentialisation des immeubles D – rue Septentrion
– Résidentialisation des immeubles K – rue de Pas des Heures
– Entretien de la piscine (1ère tranche)
– Les « Ateliers de Val-de-Reuil », centre technique municipal
– L’hôtel d’entreprises – ancien Foyer des 4 Soleils
– Le nouveau local du canoë-kayak, voie Marmaille

Télécharger les brochures

[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2011/10/Chantier-av_ap-3vert_bd1.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2011/10/Chantier-av_ap-3vert_suite-400×300-71.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]
[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2011/10/Chantier-av_ap-3vert_suite_235x235.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Partagez :
La rénovation de la gare de Val-de-Reuil peut commencer

La rénovation de la gare de Val-de-Reuil peut commencer

Beaucoup de mails, de lettres, de blogs ont récemment servi de véhicules à des contre-vérités, des inexactitudes, des mensonges sur l’avenir de la gare de Val-de-Reuil. Plus on s’approchait du moment de vérité où ces supercheries et leurs auteurs allaient être démasqués et plus ils s’enfermaient dans l’irréalité, un peu comme ces généraux des âges passés qui manœuvraient des armées sur une carte sans que personne n’ose leur dire qu’elles avaient depuis belle lurette disparu. il n’en demeure pas moins que la rumeur est toujours insidieuse et que certains, ne pouvant imaginer qu’un tel galimatias avait pour raison les élections législatives qui auront lieu dans six mois, se laissaient parfois prendre.

La Région Haute-Normandie a donc dû publier lundi 7 novembre 2011 un communiqué confirmant que la gare de Val-de-Reuil sera intégralement rénovée.

Des points importants sont repris dans ce texte qui confirment ce que disait les partisans du projet : le maintien de la présence humaine aux guichets sera une condition de la signature convention Région-SNCF, la création d’ascenseurs à forte capacité apportera enfin une réponse aux difficultés des mères de familles, des personnes à mobilité réduite, des gens âgés (c’est un programme que la Case ne financera pas), l’hypothèse des escaliers mécaniques est écartée compte tenu de leur coût, des délais qu’ils exigent, de leur dangerosité, de leur non réponse aux justes exigences des personnes handicapées et de leur absence de dimension HQE. L’aménagement des alentours à commencer par les parkings sera fait rapidement. Un plan de financement a été validé qui voit la commune de Val-de-Reuil financer autant cet équipement que RFF, fournir un quart des ressources que consentiront les collectivités situées sur le territoire de l’établissement public intercommunal et participer à deux phases de ce chantier qui en compte trois, comme la Région. La Ville assurera notamment une véritable sécurité à la gare en l’incluant dans son dispositif de vidéo vigilance et en y installant un éclairage neuf.

Les trois conditions pour accélérer la rénovation de la gare sont donc remplies. Elle a désormais un projet, un calendrier et un budget. C’est une excellente nouvelle pour les habitants de toutes les communes de l’agglomération.

Partagez :

Vous êtes sans connexion