Auteur/autrice : Céline Jégu

37 vélos électriques en libre-service pour les Rolivalois

Les stations de vélos électriques en libre-service sont opérationnelles. Depuis quelques jours, les Rolivalois peuvent louer les deux-roues sur les six stations disséminées en ville. Explications. 

24 mn… c’est le temps qu’il faut à Magali, une habitante de la Voie Bachelière, pour rejoindre à pied son domicile depuis la gare de Val-de-Reuil. Un trajet qu’elle effectue plusieurs fois par semaine pour des motifs professionnels.« C’est vrai que c’est un peu long mais ça me fait de l’exercice ». Depuis quelques jours, Magali a trouvé une alternative à la marche sans prendre ni le bus, ni la voiture : la trentenaire rolivaloise a tout simplement opté pour le vélo électrique !

Autant dire que l’arrivée des stations de vélo électrique en libre-service a été pour elle une véritable aubaine : de 25 mn de marche, elle a fait baisser son temps de trajet à 8 mn. « Tout en continuant à faire de l’exercice ».

Disponibles dans six endroits de la ville

Six stations viennent en effet d’être installées par l’Agglomération à Val-de-Reuil (en attendant la septième ces prochains mois près du nouveau complexe Léo Lagrange) : à la gare SNCF, sur la place des Chalands, au stade Jesse Owens, devant le conservatoire de musique et de danse, sur la place des Quatre Saisons et sur le centre commercial des Falaises. C’est ici d’ailleurs que Magali dépose son nouveau bolide – qui se verrouille alors immédiatement sur la borne – avant de rejoindre son domicile situé à quelques minutes seulement à pied.

Cette location de courte durée (24h maximum) ouverte à tous a une ambition majeure : inciter les habitants à laisser la voiture au garage pour les petits trajets et adopter le réflexe vélo.

Un plan global dédié au vélo

« Ce nouveau service s’intègre dans le plan global vélo déployé sur la ville », indiquait Marc-Antoine Jamet, lors de l’inauguration des stations samedi dernier. Un plan qui passe par l’aménagement continu de nouvelles pistes cyclables, à l’image des 400 m de voies dédiées aux deux-roues aménagées cet été sur la route de Louviers.


Forte de ses 12 km de pistes cyclables, la Ville «en comptera 25 d’ici quatre ans », précise le maire qui a fait du développement des mobilités douces l’une des priorités de son mandat.  C’est ainsi qu’un nouveau tronçon sera aménagé avant la fin de l’année au Nord de la Ville entre la voie de l’Orée et la future école Victor Hugo. Sans oublier la création prochaine de la passerelle au-dessus de l’Eure qui permettra de relier la Gare à la Place des 4 Saisons à l’abri de la circulation automobile.

Des voitures 100 % électriques

Dans le même temps, la Ville multiplie les initiatives pour favoriser les déplacements moins polluants. Aux 15 vélos électriques utilisés par les agents municipaux s’ajoutent les toutes nouvelles voitures de service, 100 % électriques, opérationnelles ces prochaines semaines. Elles viendront compléter la flotte actuelle de véhicules utilitaires municipaux (goupils) également électriques.

Comment ça marche ?

  • La location des vélos peut se faire :
        • via l’application Semo vélo – libre-service(une fois à côté du vélo, suivre les instructions sur son téléphone et composer le code de dévérrouillage) ou le site internet semo.ecovelo.mobi. Il faut alors créer un compte ; valider les conditions générales d’utilisation ; sélectionner un forfait et ajouter les coordonnées de sa carte bancaire.
        • via sms (en envoyant le code du vélo au 07 55 53 69 99)
        • via le badge ou carte atoumod.

Toutes les explications sont indiquées sur les stations.

  • Où les retirer, où les déposer ? Les vélos en libre-service peuvent être retirés sur une borne et restitués sur une autre (le verrouillage du vélo se fait immédiatement). La durée maximale de location est de 24h00 (au-delà, des pénalités sont appliquées).
  • Des tarifs variables :
    • 3cts € / minute (1,8 € pour 1h) à l’unité
    • abonnement de 7 € par mois (5 € pour les abonnés Sémo) ou 30 € par an (25 € pour les abonnés Semo) qui permet de profiter des 30 premières minutes gratuites (tarif préférentiel ensuite).
  • Le service est réservé aux plus de 14 ans.

Tous les détails du fonctionnement des vélos électriques en cliquant ici.

Contact : 09 74 59 13 14 du lundi au vendredi de 8h00 à 19h30 ; samedi de 10h00 à 17h00.
Partagez :

Participez aux ateliers de prévention aux cyber-attaques !

De plus en plus d’utilisateurs d’internet sont victimes de cyber-attaques. Pour y faire face, la Ville de Val-de-Reuil propose des ateliers gratuits, ouverts à tous le 15 octobre. 

Labellisé Maison France Services, le CCAS de Val-de-Reuil propose une écoute et un accompagnement personnalisé à ses habitants et aux personnes extérieures à la ville grâce à un guichet unique de services au public. Un dispositif de proximité dont l’ambition est de faciliter le contact avec les organismes publics (tels que Caisse d’allocations familiales, caisse nationale d’assurance maladie, ministère des finances, l’assurance retraite…) et d’apporter une aide précieuse aux usagers dans leurs démarches administratives en ligne.

Pour ses premières portes ouvertes organisées le vendredi 15 octobre de 9h30 à 16h30, la maison France Services de Val-de-Reuil a choisi de consacrer une journée entière à la question de la cyber-sécurité.

Ces douze derniers mois en France, plus de 18 millions de personnes ont été victimes de cyber-attaques en tout genre. Outre les entreprises et les administrations, de nombreux particuliers sont également exposés à ces risques dès lors qu’ils utilisent des services internet via leurs smartphones, tablettes ou ordinateurs.

Des réflexes simples à adopter

C’est la raison pour laquelle la Ville de Val-de-Reuil, avec l’aide de ses conseillers numériques, propose plusieurs ateliers de sensibilisation et de prévention face aux « rebonds de faux sites », « fishings », « intrusions réseau », « hacking », « virus »… Autant de déconvenues qui pourraient être évitées ou tout du moins limitées grâce à des réflexes simples à adopter dans la vie quotidienne (création de mots de passe complexes, comment différencier les outils connectés privés ou publics…).

 

Inscriptions indispensables

Ouvertes à tous sur inscriptions, ces séances gratuites, d’une durée d’une heure (par groupe de 10 participants maximum), permettront de présenter concrètement ce qu’est la cybercriminalité avant d’expliquer en quoi consistent les différentes attaques et de donner à chacun les clés pour mieux les contrer. Elles auront lieu de 10h00 à 11h00 ; de 11h à 12h00 ; de 14h00 à 15h00 ; de 16h00 à 17h00

L’ensemble de la journée permettra par ailleurs à l’équipe de la Maison France Services de faire connaître ses missions et ses partenaires. Aussi, la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) présentera t-elle à partir  de 13h30 son offre de service numérique et de connexion à la personne. En amont, la Carsat sera présente de 9h30 à 11h30 afin d’accueillir et de renseigner le public. En dehors des ateliers, l’entrée est libre toute la journée, sans réservations.

*Pour s’inscrire aux ateliers de sensibilisation, contacter le CCAS de Val-de-Reuil au 02 32 09 51 41 ou ccas@valdereuil.fr.
Partagez :

Incident entre deux familles à Val-de-Reuil

Communiqué de la Ville de Val-de-Reuil 

Dimanche 5 septembre, en fin d’après-midi, aux alentours du Jardin de la Grosse Borne, un différend a opposé deux enfants âgés d’une dizaine d’années. Cette confrontation, à l’origine banale, a dégénéré, du fait de l’intervention d’une partie des parents, en un affrontement entre deux familles.

Un des deux enfants et sa mère semblent avoir été frappés. Le père et mari de ceux-ci, aidés de plusieurs de ses frères, aurait alors riposté blessant plusieurs personnes, dont l’une plus gravement, ce qui a nécessité son hospitalisation au CHU de Rouen. Chacun des camps aurait ensuite mobilisé ses proches pour s’en prendre à l’autre. Des échauffourées, impliquant une petite centaine de personnes, ont eu lieu entre les protagonistes en début de soirée rue de la Renardière et Voie Garance. Un équipage de police nationale, dépêché depuis le commissariat de Val-de-Reuil, est intervenu, mais, face à l’ampleur de l’incident, a dû reculer en faisant usage de gaz lacrymogènes.

Une petite dizaine de policiers municipaux ont pu, par la suite, séparer les opposants et la BAC d’Évreux, venue en renfort, a procédé – après qu’il a reçu des nouvelles rassurantes de son épouse et de son fils hospitalisés aux Feugrais – à l’interpellation du père impliqué, l’ont conduit au commissariat de Val-de-Reuil où il a passé la nuit et a été placé en garde à vue avant d’être déplacé ce matin vers un autre commissariat du département. Policiers et élus sont parvenus, dans l’intervalle, à apaiser les tensions. Le calme est revenu vers 22h30. Une enquête a été ouverte pour permettre d’élucider les circonstances et l’enchaînement des faits. Afin de veiller à la sécurité publique, une demi compagnie de CRS est arrivée cet après-midi sur la Ville pour patrouiller dès cette nuit dans sa partie piétonne.

Le maire de la Commune est resté en contact tout au long de la soirée avec le Préfet de l’Eure, M. Jérôme Filippini, le Directeur Départemental de la Sécurité Publique, M. Olivier Beauchamp, et le nouveau commissaire de Val-de-Reuil, M. Pierre Martinez, afin de s’assurer avec eux que la situation demeurait sous contrôle.

Marc-Antoine JAMET, Maire et Conseiller départemental de Val-de-Reuil, rappelle que : «Nul ne peut se faire justice par lui-même. Les forces de police, seules chargées de faire respecter la Loi et l’ordre républicain, doivent être entourées du plus grand respect et être assistées par chacun. Le Vivre Ensemble rolivalois, miracle paradoxal quand on observe ce que vivent les habitants de nombre de localités comparables à Val-de-Reuil, exige tolérance, bienveillance et compréhension entre tous. C’est ce que j’ai rappelé aujourd’hui à différents groupes de mes concitoyens, choqués ou émus, en souhaitant que les victimes de ces heurts connaissent une convalescence rapide et complète. Il faut que les auteurs des actes de violence qu’ils ont subis soient jugés et punis. Toute personne qui ne comprendrait pas le sens de ces règles s’exclurait de la communauté rolivaloise et trouverait les autorités municipales pour s’opposer à elle. La République ne reconnaît aucune communauté et la Ville ne connaît que des rolivalois tous égaux et tous responsables de leurs actes. La violence n’a pas droit de cité ».

 

Partagez :

Val-de-Reuil : les événements et équipements soumis au pass sanitaire le 21 juillet

Suite aux annonces du Président de la République le 12 juillet et aux décisions prises par le gouvernement en début de semaine, l’ensemble des lieux de loisirs et de culture accueillant plus de 50 personnes sont soumis à la présentation d’un pass sanitaire à compter du 21 juillet.

Aussi la Ville de Val-de-Reuil est-elle contrainte d’adapter dès demain, l’accès à ses événements proposés cet été et certains de ses équipements municipaux.  

 

TROIS SITES CONCERNES

Sont concernés par ce nouveau dispositif sanitaire qui vise à freiner la propagation du virus :

  • Val-de-Reuil Côté Plage installé au jardin sportif, sur la route de Louviers et dans la cour de l’école du Pivollet jusqu’au vendredi 27 août
  • Le festival Cin’Eté organisé chaque soir à la nuit tombée dans la cour de l’ancien collège Pierre Mendès France.
  • La piscine municipale, place aux Jeunes.

A compter de ce mercredi 21 juillet, toutes les personnes de 18 ans et plus munies d’un pass sanitaire pourront avoir accès à ces quatre sites. Cette obligation ne s’appliquera qu’à partir du 30 août pour les jeunes de 12 à 17 ans. Quant aux enfants âgés de moins de 12 ans, ils ne sont pas soumis au pass sanitaire.

 

EN QUOI CONSISTE LE PASS SANITAIRE ?

Le pass sanitaire demandé à l’entrée de chacun de ces sites peut prendre plusieurs formes :

  • Un certificat de vaccination, dès lors que le parcours vaccinal est complet (soit au moins une semaine après la seconde injection)

ou

  • Un test PCR ou antigéniques négatifs de moins de 48 heures (plusieurs pharmacies de la ville proposent des tests antigéniques sur rendez-vous).

ou

  • Un certificat d’immunité au Covid-19 (test PCR ou antigénique positif datant d’au moins 11 jours et de moins de six mois).

Merci de présenter l’une de ces preuves sanitaires, accompagnée d’un justificatif d’identité avec photo aux agents qui vous accueilleront à l’entrée de Val-de-Reuil Côté Plage et de Cin’Eté, à l’accueil de la piscine municipale et du cinéma.

 

LA MEDIATHÈQUE & LE CINÉMA S’ADAPTENT

Afin de permettre aux usagers de la médiathèque d’accéder à l’équipement municipal sans être soumis au pass sanitaire, la Ville de Val-de-Reuil a pris la décision de limiter la capacité d’accueil à 50 personnes maximum à compter de ce mercredi 21 juillet.

Le cinéma les Arcades, sur la place des Chalands, a également opté pour une jauge limitée à 49 personnes. Les spectateurs peuvent donc profiter des salles obscures rolivaloises sans pass sanitaire. Le port du masque reste toutefois obligatoire.

 

EXTENSION DU PASS SANITAIRE LE 1ER AOUT

A partir du 1eraoût, une deuxième étape de l’élargissement du pass sanitaire entrera en vigueur. Elle concernera notamment :

  • les bars et restaurants
  • les transports longue distance (train, avion, car)
  • les maisons de retraite
Partagez :

Votre été à Val-de-Reuil : tout le programme des animations !

Cet été à Val-de-Reuil, une profusion d’animations ludiques, festives, culturelles… viendra rythmer vos journées comme vos soirées ! Dès demain, vendredi 9 juillet, plongez-vous dans la magie de l’été : Val-de-Reuil Côté Plage s’ouvre en fanfare pour 7 semaines de plaisirs! 

Il ne manque plus que le soleil et tout est fin prêt pour vous offrir le plus mémorable des étés à Val-de-Reuil. Au jardin sportif, à la piscine, dans la cour de l’ancien collège Pierre Mendès France ou sur l’esplanade de la mairie… ce sera l’embarras du choix pour les petits comme pour les grands.

C’est un temps fort de l’été : Val-de-Reuil Côté Plage revient en force du 9 juillet au 27 août. Profitez du sable blanc, d’une pause sur les transats à l’ombre des parasols, des structures gonflables, manèges, ateliers et animations en tout genre disséminés à l’intérieur du jardin sportif, sur la route de Louviers et dans la cour de l’école du Pivollet.

Ne manquez pas non plus les festivités du 14 juillet, l’incontournable Festival Cin’été, les sorties famille à la mer, les animations à la piscine ou encore les concerts et guinguettes proposées en soirée !

Le guide de l’été, distribué ces prochains jours, est à télécharger ici ou à consulter ci-dessous(précautions sanitaires obligent, quelques modifications ont dû être apportées au guide que vous avez peut-être consulté en ligne ce week-end). On vous attend nombreux tout au long de l’été !

Partagez :

Elections départementales : victoire de Marc-Antoine Jamet et Janick Léger

Avec 70,93 % des voix, le binôme Marc-Antoine Jamet / Janick Léger est sorti vainqueur ce soir de l’élection départementale sur le canton de Val-de-Reuil. Sur notre commune, les deux candidats obtiennent 91,84 % des suffrages.

Les Rolivalois étaient à nouveau appelés aux urnes ce dimanche pour élire leurs représentants au conseil départemental. Pour ce deuxième tour de l’élection, 2119 d’entre eux ont poussé la porte des six bureaux de vote de la commune.

À l’issue d’un duel opposant Marc-Antoine Jamet / Janick Léger et le duo Louis Speybrouck / Béatrice Boudet-Raton, c’est finalement le maire de Val-de-Reuil et la maire de Léry, par ailleurs conseillère départementale sortante qui ont tiré leur épingle du jeu en devançant largement leurs adversaires, totalisant 71,26 % des voix sur l’ensemble du canton (Val-de-Reuil, Amfreville-sous-les-Monts, Connelles, Herqueville, Léry, Le Vaudreuil, Porte de Seine et Poses). Au total, ce sont 3009 électeurs qui ont voté pour le binôme vainqueur contre 1233 pour leurs adversaires.

À Val-de-Reuil où Marc-Antoine Jamet et Janick Léger avaient obtenu – lors du premier tour le dimanche 20 juin – 81,40 % des suffrages avec 1785 voix (contre 3,83 % pour le binôme Louis Speybrouck / Béatrice Boudet-Raton), le binôme a amélioré son score en remportant l’élection par 1890 voix et 91,84 % des suffrages, contre 8,16 % pour le binôme adverse.

Désormais, les nouveaux conseillers départementaux du canton de Val-de-Reuil pour les six ans à venir sont donc Marc-Antoine Jamet et Janick Léger. La séance d’installation du nouveau conseil départemental (46 élus issus de 23 cantons)aura lieu le jeudi 1er juillet.

Élections départementales – Canton de Val-de-Reuil 2ème tour

Élections régionales – Val-de-Reuil 2ème tour

Résultats du 1er tour des élections départementales – Canton de Val-de-Reuil – 20 Juin 2021

Résultats du 1er tour des élections régionales – Commune de Val-de-Reuil – 20 Juin 2021

Retrouvez ici le site du Ministère de l’Intérieur pour les résultats des élections départementales dans l’Eure

Retrouvez ici le site du Ministère de l’Intérieur pour les résultats des élections régionales en Normandie

Partagez :

Un centre de vaccination ouvert au gymnase A.Allais le 30 juin

Un centre de vaccination contre le COVID s’installe au gymnase Alphonse Allais le mercredi 30 juin de 12h à 20h. 300 injections du vaccin Pfizer pourront être réalisées sur l’ensemble de la journée. Ouvert à tous, sur rendez-vous. Explications 

Près d’un Français sur deux a déjà reçu sa première injection de vaccin contre le COVID et 20 % sont aujourd’hui totalement vaccinés. Si la campagne de vaccination s’accélère ces dernières semaines un peu partout en France, le chemin reste encore long pour permettre à l’ensemble des concitoyens concernés d’y avoir accès. Aux difficultés de se déplacer jusqu’aux centres de vaccination, s’ajoutent parfois celles de prendre un rendez-vous via la plateforme numérique Doctolib ou même de trouver un créneau compatible avec ses contraintes personnelles ou professionnelles, dans l’un des centres opérationnels sur le territoire de l’Agglomération, sur le département et même au-delà, sur la région.

C'est avec le vaccin Pfizer que les habitants seront vaccinés le 30 juin
C’est avec le vaccin Pfizer que les habitants seront vaccinés le 30 juin

C’est donc tout naturellement que la Ville de Val-de-Reuil a saisi l’opportunité offerte ces derniers jours par l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’ouvrir un centre de vaccination éphémère au cœur de la plus jeune commune de France. Accessible le mercredi 30 juin de 12h00 à 20h00 au gymnase Alphonse Allais, ce dernier offrira ainsi la possibilité à 300 Rolivalois et habitants des communes alentour, âgés d’au moins 12 ans, de recevoir leur première dose du vaccin Pfizer, sur rendez-vous, sans être contraints de parcourir plusieurs kilomètres ou dizaines de kilomètres. Pour l’administration de la seconde dose de ce même vaccin, le centre de vaccination ouvrira à nouveau ses portes le jeudi 22 juillet de 14h00 à 20h00, au gymnase Alphonse Allais toujours.

Comment réserver ?

L’accès aux créneaux disponibles s’effectue dès aujourd’hui par plusieurs biais :

  • Via la plateforme numérique Doctolib en cliquant ici.
  • Par l’intermédiaire du CCAS pour ceux dont l’utilisation d’internet et de la plateforme Doctolib estun obstacle difficile à surmonterTous les Rolivalois qui ressentent le besoin d’être aidés dans cette démarche sont invités à contacter les équipes du CCAS au 02 32 59 35 05, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h
  • Avec l’aide des travailleurs sociaux qui prendront ces prochaines heures et ces prochains jours, directement attache avec un certain nombre de Rolivalois, qu’ils accompagnent tout au long de l’année.

Si la date de la seconde injection est incompatible avec vos disponibilités, n’hésitez pas à contacter le 02 32 59 35 05 : un créneau vous sera proposé, pour cette seconde dose, dans un des centres de vaccination les plus proches.

Soutien logistique et humain

Outre la mobilisation du personnel municipal autour de la prise de rendez-vous et de l’accès à la vaccination, de nombreux agents de la Ville seront déployés le mercredi 30 juin afin d’apporter un soutien logistique aux médecins et infirmier(e)s mobilisés, que ce soit pour acheminer les doses de vaccins, assurer l’accueil des patients et désinfection continue des locaux.

La Ville s’est par ailleurs engagée – si cette journée était marquée par une très forte affluence – à maintenir autant que nécessaire, les moyens municipaux déployés. L’Agence Régionale de Santé n’exclut pas en effet de renouveler ce dispositif éphémère au cas où la demande s’en ferait ressentir.

Partagez :

Le 21 juin, Val-de-Reuil fête la musique !

La fête de la musique battra son plein lundi soir à Val-de-Reuil. Rendez-vous sur le parking du théâtre de l’Arsenal pour trois heures de concerts pour tous les plaisirs ! 

A Val-de-Reuil, on ne renonce jamais ! Pas question donc pour cette fête de la musique 2021, de faillir à l’esprit « rolivalois ». Si, comme partout en France, la grande majorité des communes de l’Eure a annulé cet événement incontournable marquant l’arrivée de l’été, Val-de-Reuil au contraire a décidé de relever le défi et maintenir les festivités. Lundi, elle sera ainsi la seule ville (de plus de 10 000 habitants) dans notre département à fêter la musique.

Pour offrir aux Rolivalois cet instant magique de convivialité auquel elle est très attachée, la municipalité a une nouvelle fois su s’adapter et faire preuve d’inventivité. Après une édition 2020 où DJ, chanteuses, orchestres classiques et groupes rock avaient investi les toits de la ville afin d’éviter les rassemblements, place cette année au « camion-scène » pour quatre heures de « musique à bord » sur le parking du théâtre de l’Arsenal (les concerts étant interdits dans les rues et les espaces publics).

Entre jazz, soul, pop, rock et electro

Un seul lieu donc ce lundi 21 juin à Val-de-Reuil pour fêter la musique mais une programmation à la fois éclectique, rythmée et haute en couleurs entre 17h30 et 21h30! Une fois n’est pas coutume, c’est confortablement assis (conformément au protocole sanitaire) au pied de cette scène insolite, inondée de projecteurs et de son, que le public pourra embarquer pour une virée musicale entre jazz, soul, pop, rock et électro… avec the Angies, Floo Trio et Brook line.

Et pour permettre à chacun de profiter au mieux de cette soirée exceptionnelle, de se rafraîchir ou se restaurer, deux food-trucks agrémentés de leur terrasse s’installeront dès 17h00 autour de cette immense salle de concert en plein air.

Le programme de la soirée

THE ANGIES ( SOUL / JAZZ )- de 17h30 à 18h45

Visages connus du public Rolivalois, duo aux influences musicales éclectiques, Angie, au chant, et Romuald Boutelier au piano/ clavier, du haut du camion-scène, se livreront pour vous à une performance en « live » et sans filet sur des airs contemporains qui plairont aussi bien aux plus jeunes qu’aux plus grands.

 

FLOO TRIO (POP / ROCK) – de 18h45 à 19h15

Une artiste, une guitare, une voix, voguant sur un répertoire composé de standards revisités, invitant la pop, la folk et le rock… Florence détourne avec charme et malice des titres de Nancy Sinatra, Gossip, Mickael Jackson ou Eurythmics. Lauréate du Concours FIP de la Chanson française, habituée des festivals et des grandes salles de spectacle, Florence, fidèle des évènements Rolivalois, sera ce lundi sur le parking du théâtre, accompagnée de deux musiciens, pour vous faire chanter, danser, et vous apporter joie et gaieté.

 

BROOK LINE (ELECTRO) – de 20h15 à 21h30

Brook Line affiche un début de carrière prometteur. Du Printemps de Bourges aux Transmusicales de Rennes en passant par le Festival Ouest Park du Havre, Hugo Criquioche soulève les foules. Première partie de Rone en 2018, artiste incontournable de la scène électronique, Brook Line proposera un DJ Set doux et envoûtant.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partagez :

Opération Ville Fleurie les 4 et 5 juin : entre distribution de fleurs et animations

L’opération “Ville Fleurie” prend ses quartiers demain vendredi et samedi sur l’esplanade de la mairie. Au programme : distribution de fleurs aux habitants et une moisson d’animations à ne pas manquer ! 

3 fleurs au palmarès… et bientôt en lice pour une quatrième. A Val-de-Reuil, on ne lésine pas sur le fleurissement : avec l’arrivée des beaux jours, partout en ville, les massifs se préparent à reprendre des couleurs. Une partition fleurie qui se partage chaque année avec les habitants. Si bien que vendredi 4 et samedi 5 juin, l’opération Ville Fleurie prend ses quartiers sur le parking de la mairie et ses abords.

Deux jours pendant lesquels la Ville offrira à chaque foyer deux barquettes de dix fleurs, des bulbes issus des plantations de la ville et un pot d’aromatiques(menthe, basilic, persil, coriandre, romarin, sauge, ciboulette…) au choix selon le stock. Une belle occasion pour les Rolivalois de fleurir leur balcon ou leur jardin.

Pour en bénéficier, rien de plus simple : il suffit de se rendre vendredi et samedi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 sur l’esplanade de la mairie, muni d’un justificatif de domicile sur la Ville de moins de trois mois. Pour accueillir tous ces spécialistes à la main verte, l’équipe des services techniques, renforcée de volontaires (bénévoles, collègues et retraités toujours partants) sera épaulée par les élus du conseil municipal. Pour rien au monde, ils ne manqueraient cette occasion annuelle d’échanger recettes botaniques et conseils paysagers. Pendant ces 48 heures, 100 tonnes de compost seront également mises à disposition des habitants, gratuitement, en libre-service.

Marché de producteurs, rencontre avec les associations, animations vélo…

De nombreuses animations accompagneront également cette grande opération quasi estivale :

SAMEDI 5 JUIN,  un marché de produits locaux, bio, équitables s’installera sur le site. Aux producteurs, viendront s’ajouter une dizaine d’associations mobilisées autour du développement durable et de l’écologie. Les visiteurs pourront aller à la rencontre des Jardins de Neustrie (association d’insertion et de maraîchage biologique), de profiter des animations nature de l’association « les Petits Pas », des ateliers de transformations d’objets en pots de fleurs par L’Abri, de voir des animaux… et bien d’autres choses encore.

L’opération « Ville Fleurie » se mettra, cette année, à l’heure des deux roues, puisque depuis déjà 3 ans, à l’initiative des Nations Unies, la journée internationale du vélo est célébrée le 3 juin. Une manière de reconnaître officiellement les bienfaits de la bicyclette non seulement sur le corps et la santé, mais aussi sur l’environnement et probablement sur l’esprit. Afin de s’associer à l’événement et promouvoir le développement de ce mode de déplacement écologique, une animation pour petits et grands sera proposée le SAMEDI 5 JUIN sur le parking de la piscine. Entre parcours ludiques et pédagogiques, au guidon de vélos mis à disposition par la Ville, ateliers de réparations vélo pour tous et exposition sur les voies vertes aménagées à Val-de-Reuil et ses environs…, la journée sera l’occasion d’apprendre à rouler mieux et bien.

A la découverte des expositions

La fête ne serait pas complète sans quelques expositions qui seront proposées pendant les deux jours de Ville Fleurie. On appréciera les plus beaux clichés des Rolivalois, tous réalisés ces dernières semaines à l’occasion du concours photos du plus bel arbre lancé par la Ville. Tilleuls, noyers, tulipiers, érables, cerisiers…, autant de géants majestueux à découvrir avant que soit désigné le gagnant du concours samedi 5 juin à 16h30. Profitez-en également pour découvrir le défi lancé par l’ADEME pour mesurer la qualité et la richesse des sols. L’opération subtilement baptisée « Plante ton slip » devrait séduire de nombreux Rolivalois prêts à abandonner un précieux sous-vêtement et sensible à la nature.

Les écoliers, ambassadeurs de notre « Ville Propre »

Comme le veut la tradition dans la plus jeune commune de France, l’opération « Ville Fleurie » s’accompagne d’une autre action, placée sous le signe de l’exemplarité : « Ville Propre ». Ce VENDREDI MATIN 4 JUIN, plus de 900 écoliers rolivalois rappelleront le respect dû à l’environnement. Equipés de gants, vêtus de tee-shirts édités pour l’occasion, ils se lanceront dans une chasse aux papiers, canettes et autres petits déchets jetés sur la voie publique à proximité de leur école. En sensibilisant les plus jeunes, c’est une belle opportunité d’en faire les ambassadeurs d’une ville propre auprès des plus grands.

 

 

Partagez :

4 et 5 juin : Philippe Caubère revisite les Lettres de Mon Moulin, un spectacle inédit et gratuit à Val-de-Reuil !

Ne manquez pas les spectacles exceptionnels signés Philippe Caubère, offerts en plein air les vendredi 4 et samedi 5 juin à Val-de-Reuil. Les réservations sont ouvertes ! 

Un petit goût de liberté retrouvée plane sur Val-de-Reuil… Avec elle, les douces saveurs de la culture déconfinée ! Et si l’on fêtait tous ensemble les retrouvailles avec le spectacle vivant ? Une invitation que Philippe Caubère a immédiatement saisie au vol… pour son plus grand plaisir. C’est à Val-de-Reuil en effet que le comédien aux mille talents fera vibrer le public au rythme des célèbres Lettres de Mon Moulin, d’Alphonse Daudet. Une version revisitée qu’il a imaginée, écrite et mise en scène lui-même.

Seul sur scène, Philippe Caubère donnera ce spectacle inédit, en deux parties, les vendredi 4 et samedi 5 juin prochains à 19h00, en plein air devant les bâtiments des Tréteaux de France, à proximité de la Ferme de la Salle (rue de la Sarcelle). Cerise sur le gâteau, ces deux soirées magiques seront proposées gratuitement à l’ensemble des Rolivalois, habitants des communes alentour mais aussi aux spectateurs venus de plus loin encore.

Les Lettres de Mon Moulin ont bercé votre enfance ? Vous rêvez de faire découvrir à vos proches ces nouvelles au succès colossal ? De les découvrir vous-même ? Ne perdez pas une minute ! Réservez dès aujourd’hui vos places pour vous plonger le temps de deux soirées dans l’univers d’Alphonse Daudet (lire ci-dessous la procédure de réservation). 

Philippe Caubère, qui a donné ce spectacle pour la première fois en juillet 2020 à Avignon, a choisi de jouer ces Lettres de Mon Moulin comme s’il les avait pensées, comme s’il les avait vécues. Tantôt narrateur, tantôt Daudet ou tous ses personnages… le comédien y manie avec brio ces textes burlesques ou graves, écrits pour que tout le monde puisse s’en amuser, s’en émouvoir.

Chacune des deux soirées mettra en scène plusieurs des nouvelles signées Alphonse Daudet pendant plus d’1h30. A découvrir absolument !

Qui est Philippe Caubère ?

Immense comédien, auteur et metteur en scène, Philippe Caubère fut dans les années 70 un des piliers du théâtre du Soleil que dirigeait Ariane Mnouchkine, avant de choisir de voler de ses propres ailes. Depuis, il s’est imposé avec brio autour de pièces culte : Lorenzaccio d’Alfred de Musset ; Les Trois Sœurs de Tchékhov dans une mise en scène d’Otomar Krejca…

Au cinéma, il joue Molière dans le film d’Ariane Mnouchkine en 1977, Joseph Pagnol dans La Gloire de mon père et Le Château de ma mère d’Yves Robert en 1989, Claude Corti dans Truands de Frédéric Schöenderffer en 2005 et Joseph dans le court métrage Ava pas aller bien loin de Thomas Pédeneau en 2014.

Se tournant vers l’écriture, Philippe Caubère crée La Danse du diable, prologue à la saga Le Roman d’un acteur (œuvre autobiographique monumentale, écrite, mise en scène et jouée par lui-même) puis Bac 68, Adieu Ferdinand…

Comment réserver ?

  • Pour réserver, rien de plus simple : adressez un mail à billetterie@theatredelarsenal.fr, en indiquant le nombre de personnes pour lesquelles vous souhaitez réserver et votre numéro de téléphone. Vous pouvez également réserver au 02 32 40 70 40 aux horaires d’ouverture de la billetterie du théâtre (du lundi au vendredi de 11h00 à 18h00). Une fois la réservation effectuée, venez retirer vos billets au théâtre de l’Arsenal avant le 4 juin. Seuls les spectateurs munis d’un ticket pourront accéder au spectacle. 
Partagez :

Déconfinement : ce qui ouvre à Val-de-Reuil le 19 mai

Commerces, terrasses, culture, loisirs… Ce mercredi 19 mai est marqué par de nombreuses réouvertures. Le point sur tout ce que vous pouvez faire et voir à Val-de-Reuil dès demain.

On respire ! Dès demain, mercredi 19 mai, l’étau se desserre sur les restrictions sanitaires. Si l’heure est encore à la prudence, le déconfinement s’organise en douceur. Dans les commerces, les équipements culturels et de loisirs, la vie s’apprête à reprendre progressivement son cours : un petit goût de liberté retrouvée plane sur Val-de-Reuil au moment même où le couvre-feu est repoussé à 21h00.

♦ Réouverture des commerces dits « non essentiels »

Toutes les boutiques de vêtements et de décoration, instituts de beauté, tatoueurs rolivalois… fermés depuis quelques semaines, accueillent à nouveau leurs clients ce mercredi 19 mai, en maintenant un protocole sanitaire adapté.

♦ Réouverture des terrasses

Même si cafés et restaurants devront patienter jusqu’au 9 juin, avant que les clients ne puissent pousser leur porte pour s’installer à l’intérieur, les terrasses reprennent vie dès le 19 mai. Tables et chaises seront installés en extérieur pour accueillir les clients par tables de six personnes maximum.

♦ Réouverture des équipements culturels

  • Cinéma les Arcades :

La petite équipe du cinéma est bien décidée à fêter dignement les retrouvailles avec son public. « Nous avons beaucoup de films que les gens n’ont pas pu voir. Certains, sortis juste avant le confinement, ont remporté des prix : nous les reprogrammons », indique Jérémy Sassin, cheville ouvrière du cinéma rolivalois. Dès 14h30 demain, l’écran de la place des Chalands s’animera à nouveau jusqu’à l’heure du couvre-feu (21h00). Retrouvez tout le programme en cliquant ici :

  • Théâtre de l’Arsenal :

C’est une réouverture en fanfare que propose le théâtre de l’Arsenal ce mercredi 19 mai à 19h00 Une soirée pleine de surprises partagée avec 175 spectateurs (jauge réduite selon le protocole sanitaire) et des milliers d’internautes qui pourront vivre en direct sur Facebook et YouTube (théâtre de l’Arsenal) cette réouverture tout en impromptus artistiques. « Ce ne sera ni un spectacle, ni une fête, ni une réunion de famille mais un peu des trois à la fois », promet l’équipe du théâtre qui donne par ailleurs rendez-vous au grand public le vendredi 17 juin pour découvrir une version revisitée du Petit Prince. Tous les détails en cliquant ici 

  • La Factorie – Maison de la Poésie

« Ca y est : cette fois, c’est officiel. On ouvre ! ». Patrick Verschueren, le directeur de la Factorie-Maison de la Poésie, ne cache pas sa joie à l’idée de retrouver le public. Premier rendez-vous ce jeudi 20 mai à 19h00 autour d’une soirée poétique « en chair et en os » (entrée libre) avant le lancement des dimanches au bord de l’eau le 23 mars (restauration, interventions et parcours poétiques). Détails en cliquant ici 

♦ Réouverture du jardin sportif 

Les grilles du jardin sportif et du square François Mitterrand seront ouvertes dès demain, 19 mai. Petits et grands pourront s’y retrouver dans la limite de 10 personnes par groupe (restrictions jusqu’au 30 juin), que ce soit autour des espaces verts ou des jeux aménagés pour les plus petits. Les parcs de jeux clos des différents quartiers sont eux aussi à nouveau accessibles.

♦ Réouverture des parcs de loisirs

  • Biotropica

La serre tropicale rolivaloise vous accueille dès 9h30 ce mercredi 19 mai. Elle sera ouverte, ces prochaines semaines, du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30 ; le week-end de 9h30 à 19h00 (jauge maximale de 50 % de la capacité d’accueil habituelle et port du masque obligatoire). « Nous recommandons à tous de privilégier les visites en semaine et tôt le matin afin d’éviter les possibles périodes d’affluence », souligne la direction de Biotropica. Les animations et goûters des animaux reprendront quant à eux ultérieurement.

  • Anymania

Bonne nouvelle pour les amoureux des animaux ! Anymania rouvre ses portes ce mercredi 19 mai. En attendant les vacances d’été, la ferme accueille les visiteurs tous les mercredis, samedis, dimanches et jours fériés de 10h00 à 19h00. S’il faudra encore patienter pour profiter des ateliers, il sera possible dès demain de nourrir les animaux.

♦ Réouverture des gymnases pour les mineurs

Il y a comme un air de rentrée sur les gymnases et salles de sport… Désertés pendant de longues semaines, les équipements sportifs couverts de Val-de-Reuil reprennent enfin vie. A peine l’autorisation donnée, la Ville se pliait en quatre pour accueillir à nouveau écoliers, collégiens et lycéens début mai. Aujourd’hui, les clubs sportifs et leurs jeunes licenciés retrouvent le sourire : dès le 19 mai, ils peuvent se dépenser sur leurs terrains de jeu favori. Les adultes devront quant à eux patienter jusqu’au 9 juin pour reprendre leurs entraînements.

 

Nouvelle étape le 9 juin

  • Piscine pour tous

Voilà une nouvelle qui devrait ravir des centaines de Rolivalois. Dès le 9 juin, petits et grands pourront à nouveau savourer les plaisirs de barboter dans le bassin intérieur de la piscine de Val-de-Reuil. D’ici là, le bassin extérieur (ouvert depuis le 8 mars) reste accessible aux nageurs et le bassin intérieur aux scolaires et jeunes licenciés des clubs sportifs.

Dans tous les cas, que ce soit à l’extérieur aujourd’hui ou à l’intérieur à partir du 9 juin, pensez à réserver votre créneau, la capacité d’accueil étant encore réduite selon le protocole sanitaire en vigueur. Pour réserver, cliquez ici .

  • Salles de sports

Les salles de sports rolivaloises pourront rouvrir leurs portes dès le 9 juin.

  • Toukyland

Encore quelques semaines de patience avant de pouvoir retrouver votre parc de jeux couvert rolivalois… Toukyland rouvrira ses portes le mercredi 9 juin. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Facebook : Toukyland Val de Reuil.

  • Réouverture des restaurants et bars en intérieur

Prendre un verre, déjeuner ou dîner en intérieur sera possible à compter du 9 juin. Ce jour-là, cafés et restaurants ouvriront à nouveau leurs salles à la clientèle. Attention toutefois, chaque table devra compter 6 convives au maximum.

  • Couvre feu à 23h00

A partir de cette date, nouvel horaire de couvre-feu, décalé de 21h00 (à compter du 19 mai), à 23h00. Il faudra attendre le 30 juin pour voir la suppression définitive du couvre-feu.

Partagez :

Un chêne du château de Versailles prend racine à Val-de-Reuil

Un chêne, descendant du doyen des arbres du château de Versailles, vient d’être offert à la Ville de Val-de-Reuil. Pour l’occasion, Catherine Pégard, la présidente du château, est venue en personne participer à sa mise en terre le 8 mai. 

Jamais encore un arbre du château de Versailles n’avait voyagé hors du domaine. C’est dire la fierté de Val-de-Reuil d’inaugurer cette grande première. Depuis le 8 mai, un descendant direct du doyen des arbres admirables du parc royal, planté en 1670, a pris racine dans la dernière-née des villes des France, devant l’entrée de l’ancien château du Vaudreuil, face au Parc Sud.

Si ce chêne, témoin privilégié de trois siècles d’histoire, n’est aujourd’hui encore qu’une toute jeune pousse, nul doute qu’il est promis ici à un bel avenir. « Je suis sûre il va bien vivre et grandir à Val-de-Reuil car le climat normand est très sain », confiait Catherine Pégard, présidente du château de Versailles, venue en personne participer à la plantation de cet arbre exceptionnel qu’elle a souhaité offrir à Marc-Antoine Jamet.

Une aventure débutée dans les coulisses du domaine national de Trianon lorsque Alain Baraton, jardinier en chef du Parc de Versailles, prenait l’initiative il y a quelques années de reproduire les arbres les plus admirables parmi les 350 000 que comptent les jardins. « Nous avons alors créé une pépinière où poussent les petits de ces arbres historiques », souligne Catherine Pégard. Le premier d’entre eux à prendre son envol sera donc désormais rolivalois ; comme le symbole de l’union entre les deux communes aux liens insoupçonnés.

Première et dernière nées des villes nouvelles

“Versailles et Val-de-Reuil sont toutes deux des villes nouvelles”, rappelait Marc-Antoine Jamet. La première, créée en 1673 autour du château conçu pour émerveiller le monde; la seconde à partir de 1970. “Chacune à sa façon est le reflet de son époque. 300 ans et 50 km séparent la première et la dernière née des villes nouvelles”. 

Ce samedi 8 mai, c’est donc de manière décisive qu’elles se sont rapprochées autour de ce chêne planté sur un site tout aussi symbolique pour les deux communes : l’entrée de l’ancien château du Vaudreuil, détruit en 1945. Peut-être l’ignoriez-vous mais les jardins de notre joyau local disparu furent dessinés, comme ceux du château de Versailles, par André Lenôtre, “roi des jardiniers et jardinier du Roi”.

Quant à la présidente du Château de Versailles, elle entretient elle-même une relation toute particulière avec Val-de-Reuil. « Lorsque j’étais étudiante à l’université de Rouen, j’ai travaillé avec l’un de mes enseignants sur les plans de la future ville de Val-de-Reuil. C’est donc avec un réel plaisir que je vous offre aujourd’hui cet arbre que nous allons planter ensemble ».

Un arbre qui est donc aujourd’hui confié aux soins des jardiniers rolivalois qui s’assureront jour après jour de sa bonne croissance et de son acclimatation à son nouvel environnement. « Parce qu’il est un monument de notre histoire collective et un bien précieux pour préserver notre planète, nous y veillerons comme à la prunelle de nos yeux », assurait Marc-Antoine Jamet, pelle à la main ce samedi 8 mai.

 

Partagez :

Fête de l’Europe : la déclaration commune des maires de Val-de-Reuil, Sztum et Ritterhude

Ce dimanche 9 mai, c’est la fête de l’Europe ! Une belle occasion pour les maires de Val-de-Reuil et ses deux villes jumelles Sztum(Pologne) et Ritterhude (Allemagne) de rappeler l’intensité des liens qui unissent les trois communes et la volonté d’aller plus loin encore dans leurs projets communs.A découvrir ici la déclaration commune de Marc-Antoine Jamet, Suzanne Geils et Leszek Tabor

Partagez :

A Val-de-Reuil, la culture crève l’écran : découvrez le programme du 10 au 14 mai

A Val-de-Reuil, la culture crève l’écran ! Chaque soir de la semaine, à 18h30, la poésie, la musique, la danse, le théâtre… s’invitent chez vous. Pour faire vivre la culture, la Ville de Val-de-Reuil et ses partenaires culturels vous offrent cette parenthèse artistique en attendant de retrouver vos salles de spectacle. Retrouvez ici le programme de la semaine prochaine diffusé sur notre page Facebook Val de Reuil Infos : 

  • LUNDI 10 MAI 

SOIREE POETIQUE AVEC HORTENSE RAYNAL – La Factorie

Hortense Raynal a été professeure de lettres puis artiste entre La Ciotat, Paris et Estaing. Issue d’un milieu rural au coeur de l’Aveyron, elle conserve un grand attachement à ses origines – et son accent ! – qui lui fournissent de la matière de création. Sa formation théâtrale se fait avec Lionel Parlier et la Compagnie des Xylophages. Grande «expérimenteuse», elle touche à la photographie et à la vidéo, au théâtre et à la poésie. La lecture à voix haute, théâtralisée, est un de ses domaines favoris pour faire vivre ses mots, ses fragments écrits, sur scène. Poétesse et artiste, elle est donc «poétiste». Elle donne également des ateliers d’écriture pour adulte et enregistre un podcast qui a vocation à propager la poésie par le média sonore. Ainsi, le podcast «Poésie à voix haute» est disponible à l’écoute sur Spotify.

Interventions au centre de détention Les Vignettes de Val-de-Reuil, au CHI Elbeuf-Louviers-Val-de-Reuil et devant des classes en immersion à la Factorie. Hortense Raynal était en résidence à la Factorie du 7 au 18 décembre 2020.

  • MARDI 11 MAI

 LA PORTE DES REVES – Théâtre de l’Arsenal 

A travers le spectacle “La porte des rêves”, le danseur Samuel Faccioli de la compagnie “La Vouivre” a souhaité aborder avec les élèves de CP de l’école des Dominos les thèmes de la légèreté, du rêve, du sommeil, pour faire écho à leur attention de petits spectateurs. Un spectacle qui se déroule tout en douceur et en silence. Des notions rares et donc essentielles à mettre en partage avec le jeune public. Ce spectacle a été présenté le samedi 26 mai 2018 dans le cadre de l’événement annuel “Danse en territoires”.

 

  • MERCREDI 12 MAI

KIRIKOU – Ateliers Cin’Eté

Film d’animation réalisé par le groupe de Moussa Sall, intervenant cinéma au sein des ateliers du Cin’Eté. La technique utilisée fut celle du « stopmotion » c’est-à-dire la constitution d’un film image par image. Les dessins, tous réalisés par des enfants de Val-de-Reuil, ont aussi intégrés de la même façon. Le but de ce film est de partir à la découverte de différents peuples du continent africain.

 

  • JEUDI 13 MAI  –

SOIREE POETIQUE « EN ATTENDANT L’HISTOIRE » de NANS VINCENT – La Factorie

Gentleman aux allures de dandy, accompagné de ses machines et sa guitare, Nans Vincent mélange savamment l’electro-pop, la chanson et les infra-basses, pour habiller en couleur sa poésie. Nans Vincent se révèle en 2018 avec son premier album, Ça va mieux, Merci. De lieux intimistes en passant par le Festival du Bout du Monde, les premières parties de La Rue Kétanou au Cabaret Sauvage, Les Têtes Raides au Bataclan ou encore Debout sur le Zinc et Cali prochainement, il écume la France avec plus de 150 dates. A seulement 24 ans, il prépare son second album, En attendant l’histoire, qu’il présente cette année, dans un seul-en-scène électro à texte et à danser. Nans Vincent était en résidence à la Factorie du 7 au 18 décembre 2020.

 

  • VENDREDI 14 MAI

VOYAGE EN MINUSCULE – par les ateliers Cin’Eté

Chaque année, à la fin du Festival Cin’Eté, un grand concours est organisé entre les différents ateliers avec tous les intervenants et les enfants. Les participants votent pour élire le meilleur film. Celui-ci fut réalisé par le groupe de Nicolas Racanier, intervenant dans les ateliers Cin’Eté. C’est un hommage au film « Chéri j’ai rétréci les gosses », et a gagné la palme rolivaloise à l’applaudimètre en 2018.

 

Partagez :

Val-de-Reuil commémore le bicentenaire de la mort de Napoléon

Venez découvrir, à l’occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon, l’exposition en 16 tableaux géants, qui jalonne la chaussée de la Voie de la Blanche jusqu’à la fin de l’été. Retrouvez également chaque jour sur les réseaux de la Ville une de ses citations célèbres.

« La victoire marchera au pas de charge. L’aigle, portant les couleurs nationales, volera, de clocher en clocher, jusqu’aux tours de Notre-Dame »… On connaît la proclamation exaltée que Napoléon, évadé de l’île d’Elbe, fit, à l’aube des Cents-Jours, en débarquant à Golfe-Juan pour reprendre aux Bourbon un pouvoir qui lui échappera définitivement à Waterloo. Napoléon mourut ensuite au milieu des océans, le 5 mai 1821, sur la petite île de Sainte-Hélène, après six ans de captivité sous l’œil de son féroce geôlier, le gouverneur britannique Hudson-Lowe.

« L’aigle ira de clocher en clocher jusqu’aux cloches de Notre-Dame » : C’est sous ce titre que Val-de-Reuil célèbrera, avec ses ombres et ses lumières, le bicentenaire de la mort de l’homme qui repose aux Invalides, lieutenant d’artillerie tout juste né français, général vendémiaire mettant un terme à la «Grande Révolution», conquérant revenu d’Égypte et d’Italie, soldat factieux portant le coup d’État de Brumaire, Premier Consul visionnaire, Empereur des Français sacré par le Pape, stratège vainqueur d’Austerlitz, ennemi soumis par l’hiver russe et la coalition des nations, souverain battu et prisonnier des Anglais.

Pour les uns, il a construit les fondations d’une France moderne fixant non seulement son organisation administrative, mais aussi, parmi tant d’autres choses, le rôle de sa culture, la force de son université, les règles qui encadrent notre vie en société. Pour les autres, il aura précipité des générations de jeunes français dans l’enfer des batailles, rétablit l’esclavage et fondé un régime autoritaire.

Le parcours de celui qui fit trembler l’Europe

En 16 tableaux disposés jusqu’à la fin de l’été tout au long de la Voie Blanche et 60 citations diffusés sur les réseaux sociaux, Val-de-Reuil rappellera, de la « Bataille de boules de neige au collège de Brienne » aux « Adieux de Fontainebleau » le parcours de ce « corse aux cheveux plats », pauvre et insulaire, qui gouverna la France et fit trembler l’Europe.

Pour Marc-Antoine Jamet : « Les grands hommes qui ont fait notre Histoire sont les repères de l’avenir. On peut (ou on doit) avoir une lecture critique de Louis XIV, de Napoléon ou du Général de Gaulle. Mais il faut également, aimant la France et y vivant, avoir une connaissance de leurs hauts faits, de la vision qu’il avait de notre pays, de la place qu’ils lui ont donné dans le monde. Au-delà de leurs échecs et de leurs succès, ils sont la mesure d’un engagement, d’une ambition et d’une espérance. Autant qu’une aventure personnelle, ils ont entraîné un peuple tout entier dans un destin collectif qui l’a transformé et façonné. Cette chanson de geste, cette légende des siècles, c’est celle qui fait notre singularité et notre identité. Il est bon que nous l’entretenions, que nous la diffusions, que nous l’apprenions. Aux Grands Hommes, la Patrie reconnaissante. ».

 

Partagez :

Maria Lao – avec le théâtre de l’Arsenal

Ce soir, le théâtre de l’Arsenal nous plonge dans l’expérience unique qu’ont vécue 30 habitants du territoire avec le chorégraphe Daniel Larrieu. Il ont appris une courte pièce dansée au sol qu’ils ont présenté en mai 2019 sur la scène du théâtre dans le cadre de l’événement “danse en territoires”.

Partagez :

Concours photos du plus bel arbre

La Ville de Val-de-Reuil lance dès aujourd’hui le concours du plus bel arbre. Faites-nous partager votre coup de coeur en participant à ce grand jeu ouvert à tous jusqu’au 23 mai ! 

Des platanes, des tilleuls, des érables, tulipiers de Virginie, féviers d’Amérique, cerisiers… en cœur de ville comme dans les quartiers, Val-de-Reuil est peuplée de milliers d’arbres.

Saviez-vous que certains s’y dressent fièrement depuis près d’un siècle, quand la ville n’était alors qu’une vaste campagne ? Pour avoir un petit aperçu de la majesté de nos doyens, n’hésitez pas à faire un petit détour par l’allée des Sages ou la place du Temps Libre…

Et pourquoi pas, si le cœur vous en dit, jeter un œil plus aiguisé sur chacun de ces arbres qui ornent parcs et jardins, trottoirs et espaces verts ? Pour vous encourager, la Ville organise dès aujourd’hui un jeu-concours du plus bel arbre, ouvert à tous les Rolivalois.

Vous avez jusqu’au 23 mai pour jeter votre dévolu sur celui qui aura fait chavirer votre cœur, le photographier de la manière qu’il vous plaira et l’envoyer à l’adresse mail suivante : environnement@valdereuil.fr. Attention : celui-ci doit se trouver sur la voie publique et non dans votre jardin !

N’oubliez pas dans votre message d’indiquer vos coordonnées et l’endroit où l’on peut admirer votre favori.

Une exposition des plus belles photos sera présentée début juin lors d’un événement que vous attendez tous… et sur lequel nous vous en dirons plus ces prochains jours ! Patience…

Concours photo du plus bel arbre

Faites-nous partager votre coup de coeur en participant à ce grand jeu ouvert à tous jusqu’au 23 mai !
  • Hidden
  • Déposer les fichiers ici ou
    Taille max. des fichiers : 128 MB.

    Partagez :

    Juste à temps / Dance is music – par le Théâtre de l’Arsenal

    Ce soir, direction le Théâtre de l’Arsenal où les collégiens de Montaigne sont montés sur scène en 2018 pour présenter deux créations inédites réalisées avec la danseuse Delphine Caron, le musicien Stéphane Norbert et le danseur Hip-Hop Brice Ipoli. Au programme : “juste à temps” et “dance is music”. Bon spectacle !
    Partagez :

    Devenez explorateur de votre quartier !

    La Ville lance une grande opération participative à la découverte de la faune sauvage qui foisonne à Val-de-Reuil. Jusqu’au 16 mai prochain, devenez explorateur de votre quartier ! Explications. 

    Vous n’y avez peut-être jamais prêté attention ! Et pourtant, dans nos rues, dans nos jardins, sur nos balcons… des centaines de petites bêtes vivent paisiblement sous nos yeux. Comme nous autres citadins, la ville est leur lieu de vie quotidien. Oiseaux en tout genre, papillons, petits rongeurs ou insectes… « Leur présence est un excellent indicateur de la qualité du cadre de vie », indique Anne Lehelloco, responsable du développement durable à la mairie de Val-de-Reuil.

    Et si, en ces temps confinés, vous profitiez de l’occasion pour vous transformer en « explorateurs de votre quartier » ? Seuls ou en famille, partez à la découverte de toute cette faune sauvage, parfois invisible, qui nous accompagne tout au long du printemps.

    Le principe est simple : téléchargez ou imprimez le formulaire sur lequel ont été identifiées – photos à l’appui – toutes ces espèces qui, peut-être, ont élu domicile à Val-de-Reuil (pour les Rolivalois dépourvus d’imprimante, le formulaire est disponible à l’accueil de la mairie, aux horaires d’ouverture).

    Le formulaire

    Une cartographie par quartier…

    Vous reconnaissez une « Belle Dame » ou une « Ecaille chinée », ces papillons multicolores qui agitent leurs ailes avec grâce et légèreté… vous apercevez un « pinson des arbres » ou une « mésange bleue » posés élégamment sur une branche… A moins que ce ne soit un hérisson ou un écureuil roux qui vous surprenne dans votre quête : cochez leur présence sur la feuille d’inventaire. « Cette opération participative nous permettra d’avoir une idée plus précise de la faune présente sur la ville. Grâce à ses résultats, nous pourrons établir une cartographie par quartier ». Avant de lancer un plan d’action pour la protection, la sauvegarde et la mise en valeur de cette faune sauvage.

    L’expérience débute dès aujourd’hui pour s’achever le dimanche 16 mai. Une fois votre inventaire réalisé, vous pourrez transmettre le formulaire (accompagné de photos si vous le souhaitez) à l’adresse suivante : environnement@valdereuil.fr ou le déposer à l’accueil de la mairie le lundi 17 mai au plus tard.

    … Avant une exposition début juin

    Dès lors, une analyse des résultats sera réalisée pour aboutir à une exposition présentée début juin à Val-de-Reuil (plus de détails dans les prochains jours). Envie de vous lancer dans l’aventure ? Ouvrez les yeux et tendez l’oreille… Le jeu en vaut la chandelle !

    Partagez :

    Tous au e-forum de l’emploi le jeudi 8 avril !

    Demandeurs d’emploi, lycéens, étudiants, futurs apprentis ou alternants, venez rencontrer, sans vous déplacer, 150 recruteurs, entreprises, partenaires de l’emploi, de la formation et de l’orientation réunis au e-forum de l’emploi de Val-de-Reuil ce jeudi 8 avril.

    Rendez-vous incontournable pour les professionnels et les personnes à la recherche d’un emploi, le Forum de l’Emploi de Val-de-Reuil signe son grand retour ce jeudi 8 avril avec une édition 100% digitale et connectée. Pour la Ville de Val-de-Reuil, à l’initiative de ce nouveau format, la lutte contre le chômage est une priorité absolue.

    Ainsi, dans le contexte sanitaire actuel, la municipalité a souhaité, pour le maintenir et le préserver, avec le soutien de l’Etat, de l’Agglomération Seine-Eure, de Pole Emploi et Cap Emploi, faire basculer ce rendez-vous en version numérique.

    Cette année, il sera entièrement virtuel et se déroulera à distance, de manière dématérialisée, à partir d’un site internet développé spécialement pour recevoir cette nouvelle édition : www.eforumemploivaldereuil.fr

    Tout ce que vous propose le e-forum de l’emploi

    Naviguer d’un stand à l’autre pour se renseigner, échanger avec un recruteur, solliciter un entretien virtuel, assister à des conférences ou suivre des séances de coaching en ligne, le tout en restant chez soi, à l’aide d’un PC ou d’un simple smartphone, telles sont les différentes fonctionnalités auxquelles tout visiteur pourra avoir accès.

    Jeudi 8 avril ( et vendredi 9 avril pour les scolaires ), quand vous le souhaitez, où que vous soyez, de Val-de-Reuil, de Louviers, d’Evreux ou de plus loin, connectez-vous et rencontrez, sur des stands virtuels, habillés et aménagés aux couleurs de chaque société, près de 150 partenaires, entreprises, organismes de formation, acteurs de l’emploi et de l’insertion professionnelle de l’Agglomération Seine-Eure et du territoire normand.

    Tous les secteurs d’activité représentés

    De la logistique à la cosmétique, de la pharmacie aux métiers du luxe, des transports au BTP en passant par les espaces verts, le commerce, les loisirs, la restauration, le numérique, l’intérim ou encore la santé et les services à la personne, tous les secteurs d’activité seront représentés avec la présence active des entreprises qui, attachées à la tenue de l’évènement, participent au dynamisme et à l’attractivité économique du territoire. Elles y présenteront leurs métiers, leurs perspectives de développement et leurs offres de recrutement. Plusieurs centaines d’offres d’emploi, de stage ou d’alternance seront ainsi mises en ligne et accessibles à tous les participants.

    Avec l’appui technique de la société EN PERSONNE VIRTUAL, 1ère agence française d’évènements virtuels, sélectionnée par la Ville pour l’accompagner dans le développement et la mise en ligne de ce nouvel outil, tout a été envisagé pour faciliter la participation du plus grand nombre de sociétés et collectivités.

    Répondre à toutes vos questions

    Quels sont les métiers du territoire ? Comment peuvent-ils s’intégrer dans un projet professionnel ? Comment bien se former pour accéder à ces métiers ? Comment se démarquer lors d’un entretien ou dans la rédaction de son CV ? C’est à ces questions et bien d’autres encore que le forum pourra répondre. De très nombreuses fonctionnalités seront proposées gratuitement : espace de discussion privée avec des recruteurs des entreprises partenaires, entretiens virtuels, conférences en direct et tutoriels de coaching.

    Mode d’emploi pour échanger en direct avec les recruteurs :

    Plusieurs centaines de postes seront à pourvoir parmi les entreprises présentes au forum. Ils rassembleront tout type de qualifications, de contrats, de domaines d’activité pour que, quels que soient votre parcours, votre projet, vos qualifications ou vos compétences, vous puissiez trouver sur ce grand salon l’offre la mieux adaptée à vos attentes et à vos besoins.

    Si vous souhaitez postuler à une ou plusieurs offres d’emploi, vous pourrez déposer votre CV et votre lettre de motivation directement sur le stand de l’entreprise à l’origine de l’annonce et sollicitez un rendez-vous individuel avec un recruteur qui, sur un chat ou en visio-conférence, vous répondra personnellement (voir illustration ci-dessus).

    Trois web-conférences interactives en direct

    Le e-forum de l’emploi propose également trois web-conférences interactives, gratuites et en direct, accessibles depuis le site eforumemploivaldereuil.fr. Elle seront animées par trois conférenciers confirmés :

    • BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL : AMÉLIORER SES RELATIONS PROFESSIONNELLES EN COMMUNIQUANT POSITIVEMENT 

    JEUDI 8 AVRIL -10H00

    Par Aude MILESI, Ancienne cadre de santé, Conférencière, consultante et formatrice en stratégies de communication

    • SAVOIR SE VALORISER ET SE RACONTER AUPRÈS D’UN RECRUTEUR OU L’ART DE SE PRÉSENTER EN 7 SECONDES 

    JEUDI 8 AVRIL – 11H00

    Par Véronique LEROY, Conférencière, formatrice en prise de parole en public, professeur à l’IPAG – École de commerce et de management de Paris et Nice

    • RÉUSSIR SON ENTRETIEN DE RECRUTEMENT 

    JEUDI 8 AVRIL – 15H00

    Par Jean-Ange LALLICAN, Conférencier, Maitre de conférence en management et gestion des ressources humaines à l’Université de Rennes

    Partagez :

    Chez Angany à Val-de-Reuil, bientôt un traitement contre le Covid ?

    Le laboratoire de recherche rolivalois Angany annonce développer un traitement à base d’anticorps monoclonaux capable de neutraliser le Covid. Un produit à la fois préventif et curatif auquel ses équipes croient beaucoup. 

    Une course contre la montre… Sans répit. Voilà le quotidien des sept chercheurs du laboratoire rolivalois Angany, situé voie de l’Innovation. Depuis plusieurs mois, à l’abri des regards, ces hommes et ces femmes ont fait de la lutte contre le covid leur priorité.

    Si bien qu’un an seulement après le lancement de ses premiers travaux, cette filiale de la société franco-canadienne Angany-Inc, habituellement spécialisée dans le traitement des allergies (lire ci-dessous), vient d’annoncer des avancées significatives dans la lutte contre la maladie.

    « Nous avons développé un produit basé sur des anticorps monoclonaux qui permet à la fois de traiter et prévenir les effets du Covid et de s’adapter aux différentes formes de mutations du virus »,annonce Véronique Gomord, co-fondatrice avec Loïc Faye du laboratoire Angany, directrice scientifique du groupe et ancienne chercheuse au CNRS.

    Réduire les hospitalisations et les décès

    Véronique Gomord espère obtenir les financements pour démarrer les essais cliniques
    Véronique Gomord espère obtenir les financements pour démarrer les essais cliniques

    Concrètement, ce cocktail d’anticorps, développé à partir de plantes, pourrait permettre de réduire drastiquement les formes graves du Covid et ainsi limiter les hospitalisations et les décès. Les premières doses pourraient être ciblées vers les personnels soignants et malades immuno-déprimés qui présenteraient une comorbidité importante.

    Après avoir franchi une à une les différentes étapes de développement de son traitement, le laboratoire rolivalois est aujourd’hui arrivé aux portes des essais cliniques. « Nous avons la possibilité de rentrer dans la bataille et de pouvoir apporter beaucoup face au virus. Reste qu’à ce stade, nous avons besoin des aides financières indispensables pour aller plus loin », précise Véronique Gomord.

    Les discussions sont actuellement en cours avec les gouvernements français et canadiens (une équipe du Ministère des Finances est attendue ces prochains jours à Val-de-Reuil) alors même que le gouvernement britannique a déjà manifesté son intérêt pour le processus développé par Angany. Si les chercheurs obtiennent les financements nécessaires pour mener les essais cliniques, les produits « pourraient être commercialisables en 7 à 10 mois ».

    Un espoir dans la lutte contre le Covid

    Des anticorps produits à partir d'une plante dans laquelle a été introduit un gêne particulier.
    Des anticorps produits à partir d’une plante dans laquelle a été introduit un gêne particulier.

    Au final, Angany en est convaincu : « appuyée par une équipe de chercheurs prestigieux, l’avancée d’Angany pour la production de COVID-NAbs peut contribuer de façon déterminante à la résolution de la crise socio-sanitaire et économique actuelle », indique la société franco-canadienne dans un communiqué. Un espoir dans la lutte contre le virus qui a déjà fait près de 100 000 morts en France depuis un peu plus d’un an.

    Angany, spécialiste des allergies

    Société pharmaceutique émergente franco-canadienne, Angany s’est attaqué aux défis spécifiques de l’allergie pour inventer une nouvelle génération de produits pharmaceutiques.Son but : permettre aux personnes affectées par toutes sortes d’allergies de retrouver leur vie.

    Ainsi, elle débutera sous peu les essais cliniques portant sur son premier candidat-vaccin pour traiter l’allergie aux chats, qui sera ensuite suivi d’un candidat-vaccin en traitement de l’allergie à l’arachide (cacahuète).

     

     

    Partagez :

    Les nouvelles mesures déployées pour prévenir et lutter contre la délinquance

    Réuni mercredi, le conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance a été l’occasion de présenter les nouveaux outils déployés en matière de sécurité. Du groupe de suivi nominatif au déploiement de nouvelles caméras en passant par la hausse des effectifs de police municipale et nationale… Présentation des mesures mises en oeuvre.

    Entre la baisse de la délinquance, la hausse des affaires résolues et la collaboration active entre police municipale et nationale… A Val-de-Reuil, le bilan de l’année 2020 est plutôt encourageant sur le front de la sécurité. Chiffres à l’appui, la commissaire Alexandra Capogna, à la tête du commissariat de police, va même plus loin encore dans ses conclusions : « 35 % des faits relevés sur l’ensemble de la circonscription de police(NDLR : 5 communes au total) étant commis à Val-de-Reuil, nous avons bien la preuve qu’il n’y a pas ici plus de délinquance qu’ailleurs. Je dirais même qu’il fait bon vivre à Val-de-Reuil ».

    Si la Ville a enregistré en 2020 une légère hausse des atteintes aux biens (vols, dégradations…) principalement due à une série de vols avec effractions commis en tout début d’année dernière à Val-de-Reuil et dans les communes alentour, les atteintes à l’intégrité physique (violences en tout genre) affichent quant à elles une baisse significative de plus de 11 %.

    Dans le même temps, « nous avons commencé à démanteler la petite équipe responsable des vols en série de début 2020 ». Sans compter l’arrestation en flagrant délit, en fin d’année, des auteurs de nombreux vols sur la plateforme colis de la Poste.

    Nul doute que les 10 nouveaux policiers affectés depuis quelques semaines pour la plupart au service enquête du commissariat rolivalois permettront de résoudre d’autres affaires encore. C’est en tout cas l’ambition clairement affichée par Alexandra Capogna. A la grande satisfaction de Marc-Antoine Jamet dont les multiples sollicitations auprès du Ministre de l’Intérieur pour remédier au sous-effectif du commissariat ont finalement porté leurs fruits.

    Le CLSPD, outil de prévention et de lutte contre la délinquance

    « La sécurité est une œuvre commune sur tout le territoire », indiquait d’emblée le maire de Val-de-Reuil en ouverture du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance réuni mercredi au gymnase Alphonse Allais. Autour de la table ce matin-là avaient pris place l’ensemble des acteurs mobilisés sur la ville; que ce soit la Procureure de la République, la sous-préfète des Andelys, la commissaire de police, le directeur départemental des services de l’éducation nationale (DDASEN) et les principales des 4 collèges du secteur ou encore les bailleurs sociaux et services municipaux… L’objectif : travailler main dans la main pour renforcer la prévention et la lutte contre la délinquance.

    Réactivité, efficacité grâce au groupe de suivi nominatif

    Si bien que ce CLSPD a été l’occasion de présenter les nouveaux outils, projets et initiatives qui seront développés au fil des semaines et des mois à venir. A commencer par la mise en place d’un « groupe de suivi nominatif » dédié aux jeunes exposés à la délinquance. « Il s’agit d’avoir une approche individualisée des situations », précise Virginie Sené Ruquier, sous-préfète des Andelys. « Concrètement, nous allons établir une liste de jeunes rolivalois qui risquent de basculer dans la délinquance ». Identifiés à partir des informations remontées par les différents acteurs mobilisés sur le terrain, ces jeunes feront chacun l’objet d’un suivi personnalisé « pour les orienter vers une autre trajectoire ». A Val-de-Reuil, on estime à une trentaine le nombre de jeunes – dont certains ont tendance à semer le trouble sur la ville – qui seront intégrés au sein de ce groupe, « lequel permettra d’apporter les réponses les plus adéquates possibles pour les neutraliser », insiste Dominique Puechmaille, Procureure de la République d’Evreux.

    Les policiers municipaux plus nombreux

    Dans le même temps, la Ville mobilise d’importants moyens au nom de la sécurité et la tranquillité publiques. Parmi eux, le renforcement des effectifs de police municipale qui se poursuivra cette année encore. « Il y a 10 ans, nous ne comptions à Val-de-Reuil que 6 policiers municipaux ; dans les prochains mois, ils seront treize », rappelle Marc-Antoine Jamet. Après l’arrivée l’an passé de deux nouveaux agents, deux recrues supplémentaires viendront encore rejoindre cette année les rangs de la police municipale. Mobilisés sept jours sur sept, multipliant les patrouilles de jour comme de nuit, ces policiers assurent au quotidien une mission de proximité sur l’ensemble de la ville. « Pour plus d’efficacité et de réactivité, nos policiers travaillent en étroite et permanente collaboration avec leurs homologues de la police nationale », se réjouit le maire.

    De nouvelles caméras déployées

    Autre dispositif déployé par la Ville depuis de longues années et étendu au fil des mois : la vidéovigilance. Aujourd’hui, Val-de-Reuil dispose de 65 caméras réparties sur les lieux stratégiques de la commune. Elles seront très bientôt complétées par 20 nouvelles caméras à reconnaissance de plaques d’immatriculation. « Cela permettra d’identifier immédiatement les véhicules volés », confirme Julien Tristant, directeur général des services de la mairie. Deux caméras « nomades », qui pourront être déplacées en fonction des événements et des problématiques rencontrées, viendront également s’ajouter cette année à l’ensemble du dispositif. Tandis que le bailleur social IBS annonce l’installation de 300 caméras dans ses nombreux halls d’immeubles rolivalois.

    Mutualisation avec les communes

    Pour Marc-Antoine Jamet, il s’agit là d’une évidence : ” la délinquance ne s’arrête pas aux limites administratives de la commune”.  Les faits constatés il y a quelques mois(vols avec effraction à Val-de-Reuil et dans les communes alentour) confirment d’ailleurs que les frontières entre Léry, Poses ou encore le Vaudreuil sont indéniablement poreuses. D’où la proposition du maire de Val-de-Reuil faite ce mercredi aux maires des communes voisines, d’organiser une forme de mutualisation qui permettrait à la police municipale rolivaloise d’intervenir, ponctuellement sur les communes environnantes. Une main tendue accueillie avec le plus grand intérêt par la plupart des maires.

    Au final, de nombreuses mesures concrètes – saluées par la Procureure de la République elle-même – ont été présentées ce mercredi tout au long du conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance.  “Solutions, informations, coopération pourrait être le slogan de ce CLSPD”, concluait Marc-Antoine Jamet.

     

     

    Partagez :

    Bulletin de suivi des classes fermées le 31 mars à Val-de-Reuil

    Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, une école entière de Val-de-Reuil et plusieurs classes de maternelles, élémentaires, du collège et du lycée sont actuellement fermées sur décision de l’Agence Régionale de Santé. Le point sur la situation ce mercredi 31 mars. 

    Face à la recrudescence des contaminations au sein des établissements scolaires, le Ministère de l’Education Nationale a pris la décision de renforcer le protocole sanitaire dans l’ensemble des écoles de l’Eure comme des 18 autres départements français confinés. Un protocole qui s’applique donc désormais à tous les établissements (écoles, collèges, lycée) de Val-de-Reuil.

    Concrètement, chacune des classes où un cas positif a été détecté après le vendredi 27 mars, est contrainte de fermer ses portes. Tous ses élèves, considérés comme cas contact, doivent immédiatement s’isoler à la maison pendant une durée de 7 jours et réaliser un test de dépistage avant de pouvoir revenir à l’école.

    Dans notre commune, plusieurs classes sont aujourd’hui fermées sur décision de l’Agence Régionale de Santé. A charge pour l’Education Nationale de faire appliquer cette mesure.

    Voici la liste des classes aujourd’hui concernées ; liste quotidiennement mise à jour car susceptible d’évoluer tout au long de la semaine : 

    ECOLE LEON BLUM  

    • Fermeture d’1 classe maternelle :

      • Classe de Grande Section de Mme Crasnier jusqu’au 31 mars inclus
    • Pas de fermeture en élémentaire  

    ECOLE COLUCHE

    • Fermeture de 3 classes maternelles

      • Sont concernées l’ensemble des classes de grande section, à savoir celles de Mme N’Bongo, M.Lanoes, Mme Suzeau jusqu’au 2 avril inclus
    • Fermeture d’une classe élémentaire

      • Classe de CM1 / CM2 de Mme Silva jusqu’au 6 avril inclus.

    ECOLE DES DOMINOS

    • Fermeture de deux classes de Petite / moyenne section

      • Classe de Mme Arrieula jusqu’au 2 avril inclus
      • Classe de Mme Lambert jusqu’au 6 avril inclus
    • Fermeture d’une classe élémentaire

      • Classe de Mme Hermeline jusqu’au 2 avril inclus 

    ECOLE DU PIVOLLET 

    • Fermeture d’une classe de petite / moyenne section

      • classe de Mme Delgas jusqu’au 2 avril inclus
    • Pas de fermeture de classe en élémentaire

    Les écoliers de CM1/CM2 de Mme Thevenin ne sont pas accueillis cette semaine en raison de l’absence de leur enseignante. L’enseignement est assuré à distance et un accueil proposé dans le cadre du service minimum d’accueil pour les enfants dont les parents travaillent. Retour en classe le mardi 6 avril.

    JEAN MOULIN

    • Pas de fermeture de classe en maternelle

    • Pas de fermeture de classe en élémentaire 

    LOUISE MICHEL 

    • Fermeture de l’ensemble de l’école maternelle

      • Suite à la détection de cas positifs ou cas contacts lors des tests salivaires, les 7 classes de maternelle sont fermées jusqu’au 7 avril inclus.
    • Fermeture de deux classes élémentaires

      • Classe de CE1 de Mme Bouteleux jusqu’au 7 avril inclus
      • Classe de CE1 de Mme Abdallah jusqu’au 7 avril inclus

    CERFS VOLANTS

    • Pas de fermeture de classe en maternelle

    • Pas de fermeture de classe en élémentaire

    COLLEGE ALPHONSE ALLAIS

    • Fermeture d’une classe

      • Classe ULIS jusqu’au 5 avril inclus

     LYCEE MARC BLOCH

    • Fermeture d’une classe
      • Classe de seconde jusqu’au 6 avril inclus

     

    Partagez :

    Bulletin de suivi des classes fermées le mardi 30 mars à Val-de-Reuil

    Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil sont actuellement fermées sur décision de l’Agence Régionale de Santé. Le point sur la situation ce mardi 30 mars. 

    Face à la recrudescence des contaminations au sein des établissements scolaires, le Ministère de l’Education Nationale a pris la décision de renforcer le protocole sanitaire dans l’ensemble des écoles de l’Eure comme des 18 autres départements français confinés. Un protocole qui s’applique donc désormais à tous les établissements (écoles, collèges, lycée) de Val-de-Reuil.

    Concrètement, chacune des classes où un cas positif a été détecté après le vendredi 27 mars, est contrainte de fermer ses portes. Tous ses élèves, considérés comme cas contact, doivent immédiatement s’isoler à la maison pendant une durée de 7 jours et réaliser un test de dépistage avant de pouvoir revenir à l’école.

    Dans notre commune, plusieurs classes sont aujourd’hui fermées sur décision de l’Agence Régionale de Santé. A charge pour l’Education Nationale de faire appliquer cette mesure.

    Voici la liste des classes aujourd’hui concernées ; liste qui sera quotidiennement mise à jour car susceptible d’évoluer tout au long de la semaine : 

    ECOLE LEON BLUM  

    • Fermeture de 2 classes maternelles :

      • Classe de Petite Section / Moyenne Section de Mme Desbois jusqu’au 30 mars.
      • Classe de Grande Section de Mme Crasnier jusqu’au 2 avril
    • Pas de fermeture en élémentaire  

    ECOLE COLUCHE

    • Fermeture de 3 classes maternelles

      • Sont concernées l’ensemble des classes de grande section, à savoir celles de Mme N’Bongo, M.Lanoes, Mme Suzeau jusqu’au 2 avril inclus
    • Fermeture d’une classe élémentaire

      • Classe de CM1 / CM2 de Mme Silva jusqu’au 6 avril inclus.

    ECOLE DES DOMINOS

    • Fermeture de deux classes de Petite / moyenne section

      • Classe de Mme Arrieula jusqu’au 2 avril inclus
      • Classe de Mme Lambert jusqu’au 6 avril inclus
    • Fermeture d’une classe élémentaire

      • Classe de Mme Hermeline jusqu’au 2 avril inclus 

    ECOLE DU PIVOLLET 

    • Fermeture d’une classe de petite / moyenne section

      • classe de Mme Delgas jusqu’au 2 avril inclus

    Hormis la classe de petite section de Mme Pugin, tous les autres écoliers de maternelle ne sont pas accueillis à l’école en raison de l’absence des enseignants. Seul un service minimum d’accueil est assuré pour les enfants dont les parents travaillent. Dès demain, 31 mars, ces élèves retrouveront le chemin de l’école du Pivollet.

    • Pas de fermeture de classe en élémentaire

    Les écoliers de CM1/CM2 de Mme Thevenin ne sont pas accueillis cette semaine en raison de l’absence de leur enseignante. L’enseignement est assuré à distance et un accueil proposé dans le cadre du service minimum d’accueil pour les enfants dont les parents travaillent. Retour en classe le mardi 6 avril.

    JEAN MOULIN

    • Pas de fermeture de classe en maternelle

    En revanche, en raison de l’absence des trois enseignantes de Grande Section, les élèves de ce niveau ne sont pas accueillis à l’école jusqu’au 31 mars inclus. Un accueil est toutefois assuré pour les enfants dont les parents travaillent. 

    • Pas de fermeture de classe en élémentaire 

    LOUISE MICHEL 

    • Pas de fermeture de classe en maternelle

    • Pas de fermeture de classe en élémentaire

    CERFS VOLANTS

    • Pas de fermeture de classe en maternelle

    • Pas de fermeture de classe en élémentaire

    COLLEGE ALPHONSE ALLAIS

    • Fermeture d’une classe

      • Classe ULIS jusqu’au 5 avril inclus

     LYCEE MARC BLOCH

    • Fermeture d’une classe
      • Classe de seconde jusqu’au 6 avril inclus

     

    Partagez :

    Bulletin de suivi quotidien des classes fermées à Val-de-Reuil

    Suite au renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, plusieurs classes de Val-de-Reuil viennent d’être fermées par l’Agence Régionale de Santé. Le point sur la situation ce lundi 29 mars. 

    Face à la recrudescence des contaminations au sein des établissements scolaires, le Ministère de l’Education Nationale a pris la décision, en fin de semaine, de renforcer le protocole sanitaire dans l’ensemble des écoles de l’Eure comme des 18 autres départements français confinés. Un protocole qui s’applique donc désormais à tous les établissements (écoles, collèges, lycée) de Val-de-Reuil.

    Concrètement, chacune des classes où un cas positif a été détecté après le vendredi 27 mars, est contrainte de fermer ses portes. Tous ses élèves, considérés comme cas contact, doivent immédiatement s’isoler à la maison pendant une durée de 7 jours et réaliser un test de dépistage avant de pouvoir revenir à l’école.

    Dans notre commune, plusieurs classes maternelles et élémentaires sont aujourd’hui fermées sur décision de l’Agence Régionale de Santé. A charge pour l’Education Nationale de faire appliquer cette mesure.

    Voici la liste des classes aujourd’hui concernées ; liste qui sera quotidiennement mise à jour car susceptible d’évoluer tout au long de la semaine : 

    ECOLE LEON BLUM  

    • Fermeture de 2 classes maternelles :

      • Classe de Petite Section / Moyenne Section de Mme Desbois jusqu’au 30 mars.
      • Classe de Grande Section de Mme Crasnier jusqu’au 2 avril
    • Pas de fermeture en élémentaire  

    ECOLE COLUCHE

    • Fermeture de 3 classes maternelles

      • Sont concernées l’ensemble des classes de grande section, à savoir celles de Mme N’Bongo, M.Lanoes, Mme Suzeau jusqu’au 2 avril inclus
    • Fermeture d’une classe élémentaire

      • Classe de CM1 / CM2 de Mme Silva jusqu’au 6 avril inclus.

    ECOLE DES DOMINOS

    • Fermeture d’une classe de Petite / moyenne section

      • Classe de Mme Arrieula jusqu’au 2 avril inclus
    • Fermeture d’une classe élémentaire

      • Classe de Mme Hermeline jusqu’au 2 avril inclus 

    ECOLE DU PIVOLLET 

    • Fermeture d’une classe de petite / moyenne section

      • classe de Mme Delgas jusqu’au 2 avril inclus

    Hormis la classe de petite section de Mme Pugin, tous les autres écoliers de maternelle ne sont pas accueillis à l’école cette semaine en raison de l’absence des enseignants. Seul un service minimum d’accueil est assuré pour les enfants dont les parents ont des contraintes professionnelles.

    • Pas de fermeture de classe en élémentaire

    Les écoliers de CM1/CM2 de Mme Thevenin ne sont pas accueillis cette semaine en raison de l’absence de leur enseignante. L’enseignement est assuré à distance et un accueil proposé dans le cadre du service minimum d’accueil pour les enfants dont les parents travaillent. Retour en classe le mardi 6 avril.

    JEAN MOULIN

    • Pas de fermeture de classe en maternelle

    En revanche, en raison de l’absence des trois enseignantes de Grande Section, les élèves de ce niveau ne sont pas accueillis à l’école jusqu’au 31 mars inclus. Un accueil est toutefois assuré pour les enfants dont les parents travaillent. 

    • Pas de fermeture de classe en élémentaire 

    LOUISE MICHEL 

    • Pas de fermeture de classe en maternelle

    • Pas de fermeture de classe en élémentaire

    CERFS VOLANTS

    • Pas de fermeture de classe en maternelle

    • Pas de fermeture de classe en élémentaire

     

    Partagez :

    Les tests salivaires déployés dans toutes les écoles de la ville

    La campagne de tests salivaires a débuté mardi pour les élèves de toutes les écoles de Val-de-Reuil. Objectif : rompre au plus vite la chaîne de contamination.

    Des chiffres qui flambent… Depuis plusieurs semaines, tous les indicateurs virent au rouge sur le département de l’Eure où l’épidémie enregistre une envolée exceptionnelle. Val-de-Reuil, n’échappe pas au phénomène. Confrontée à un pic de contamination et à une augmentation fulgurante des cas contact, la ville s’organise pour faire face. « Dans les écoles, dans les services de la mairie, les entreprises de la ville…toutes les sonnettes s’agitent en même temps. Le nombre de personnes contaminées et de cas contacts grimpe en flèche. Particulièrement depuis une semaine », confirme Marc-Antoine Jamet quijour après jour, suit de très près l’évolution de la situation sanitaire ; reste en contact étroit avec les autorités de santé ; multiplie démarches et initiatives pour tenter de freiner la progression de l’épidémie sur notre territoire.

    Les biologistes d’école en école

    Des salles aménagées pour effectuer les tests dans les écoles
    Des salles aménagées pour effectuer les tests dans les écoles

    C’est ainsi que depuis mardi, d’importants moyens sont déployés dans les écoles rolivaloises où une vaste campagne de tests salivaires à destination  des écoliers a débuté. L’objectif ? Renforcer le dépistage et rompre le plus rapidement possible la chaîne de contamination.

    Après les écoliers de Léon Blum en début de semaine, l’opération se poursuit ce jeudi à Coluche et demain, vendredi aux Dominos. Sur la demande du maire, l’Agence Régionale de Santé a finalement accepté que l’ensemble des autres écoles de la ville bénéficient des mêmes tests. Ces derniers seront réalisés dans le courant de la semaine prochaine.

    Moins désagréables que les tests PCR, plus simples à réaliser auprès des plus jeunes, ces prélèvements salivaires effectués sous le contrôle des biologistes du laboratoire Bio Eure Seine, permettent en quelques heures de déterminer si un enfant est contaminé.

    « Seuls les élèves dont les familles ont donné leur autorisation peuvent être testés. S’ils ne sont pas obligatoires, ils sont malgré tout conseillés compte tenu du nombre de contaminations grandissant dans les écoles », indique Catherine Duvallet, première adjointe en charge de l’Education.

    Une languette sous la langue

    Carole, maman de la petite Théa, n’a d’ailleurs pas hésité une seconde : « C’est vrai qu’on est inquiets pour nos enfants : on constate qu’il y a de plus en plus de cas à l’école. Pouvoir les tester sans leur imposer l’écouvillon dans la narine est vraiment rassurant ». Rien de traumatisant en effet dans ce prélèvement que certains ont même accueilli comme un jeu ! « C’est comme si tu avais une sucette dans la bouche », expliquent inlassablement les biologistes à leurs jeunes patients. La salive est en effet prélevée à l’aide d’une languette glissée sous la langue pendant quelques secondes et le tour est joué… Suivant !

    Dans chacune des écoles, classe après classe, les élèves se succèdent sans répit sous les tentes installées dans les cours d’école ou dans des salles spécifiques aménagées pour l’occasion. Avec une rapidité et une efficacité déconcertantes.

    Reste ensuite à attendre le résultat des tests, disponible en moins de 24h00 auprès du laboratoire Bio Eure-Seine.  « Les codes d’accès permettant aux familles, et à elles seules, d’obtenir les résultats du test de leur enfant sont glissés chaque soir dans les cahiers de liaison », précise Catherine Duvallet. Il suffit alors simplement de se connecter sur le site internet du laboratoire.

    Tests PCR gratuits jusqu’au 16 avril

    Le centre de dépistage a été installé au 9020 voie des Clouets
    Le centre de dépistage a été installé au 9020 voie des Clouets

    Pour les Rolivalois qui souhaiteraient également se faire dépister, la campagne de tests (PCR) gratuits initialement prévue jusqu’à demain, vendredi 26 mars, dans les anciens locaux d’Altitude Infrastructure, au 9020 voie des Clouets, se poursuit jusqu’au 16 avril. “Les chiffres de l’ARS sont glaçants : dans l’agglomération Seine-Eure, le taux d’incidence est passé de 410 pour 100 000 habitants la semaine dernière à 575 cette semaine ; avec un taux de positivité de 10 %. Si bien que nous laissons le centre ouvert pour trois semaines de plus”, confiait hier Marc-Antoine Jamet.

    Volontairement installé au cœur des parcs d’activités pour permettre aux salariés des entreprises alentour d’être testés à deux pas de leur lieu de travail, ce centre a reçu depuis son ouverture le 16 mars plusieurs centaines de personnes. Il n’est donc pas trop tard pour participer à cette campagne proposée sans ordonnance et sans rendez-vous, du lundi au vendredi de 10h00 à 17h00.

     

    Partagez :

    Couvre-feu : dans la nuit rolivaloise, les élus sillonnent la ville

    Une quarantaine d’élus et d’agents municipaux ont arpenté les rues de Val-de-Reuil lundi soir pour sensibiliser les Rolivalois au respect du couvre-feu. Une action pédagogique que Marc-Antoine Jamet a promis de renouveler. Reportage.

    Lundi 22 mars – 19h00 : l’heure du couvre-feu à Val-de-Reuil comme partout en France. Plus de sorties autorisées pour un bol d’air, pour quelques courses ou pour saluer son voisin. Hormis pour des motifs « impérieux » (déplacements professionnels ou raisons de santé…), un seul mot d’ordre : chacun à la maison !

    « Depuis plusieurs jours, les contaminations sont de plus en plus nombreuses à Val-de-Reuil ; les sonnettes s’agitent de toutes parts dans plusieurs écoles ». Marc-Antoine Jamet ne s’en cache pas : « il y a vraiment nécessité que chacun fasse un effort et respecte scrupuleusement les règles du confinement qui n’est pas forcément compris, on le voit bien ».

    Une quarantaine d'élus et d'agents municipaux mobilisés pour arpenter la ville hier soir
    Une quarantaine d’élus et d’agents municipaux mobilisés pour arpenter la ville hier soir

     

    Présence massive sur le terrain

    Le maire de Val-de-Reuil a donc décidé de jouer la carte de la pédagogie ce lundi soir en conduisant une vaste opération de sensibilisation au respect du confinement. Essentiel selon lui pour faire barrage à l’épidémie et pouvoir rêver, bientôt, à une vie « normale ».

    Ce soir-là, autour de lui, une quarantaine d’élus et d’agents municipaux. Plan de ville à la main, par petits groupes, l’équipe de volontaires se disperse aux quatre coins de la ville, suivant chacune un trajet bien défini.

    Du Parc Sud à l’école Jean Moulin, de la Prétentaine à l’écoquartier en passant par le cœur de ville, la place Odin ou encore l’avenue des Falaises… pendant près de deux heures, des dizaines de rues sont passées à la loupe. « L’objectif est de s’assurer que le couvre-feu est respecté, d’échanger avec les Rolivalois qui pourraient encore être dehors à cette heure ; de leur expliquer la nécessité de suivre les consignes », insiste Marc-Antoine Jamet.

    “Allez, au dodo ! “

    Après quelques minutes de déambulation, le premier constat est plutôt rassurant : les rues sont quasiment désertes ; seuls quelques jeunes tapent encore la balle dans la voie Boréale ; quand d’autres profitent de la fraîcheur du soir pour prolonger la journée à deux pas de leur domicile, du côté de la Prétentaine ; ou donnent quelques derniers coups de pédale dans le quartier de la Grosse Borne.

    « C’est l’heure de rentrer maintenant ! » ; « allez, au dodo », glisse malicieusement le maire avant de s’assurer que la porte de la maison se referme bien derrière ces ados un peu réticents à suivre les consignes mais compréhensifs malgré tout lorsque l’intérêt de se protéger et de protéger les autres leur est patiemment expliqué.

    “Nos Rolivalois sont exemplaires”

    A quelques centaines de mètres de là, du côté de la voie de l’Euclide, la satisfaction se lit sur tous les visages. « Nos Rolivalois sont exemplaires », souligne Catherine Bataille, élue en charge de l’Etat Civil, en s’éloignant de la rue déserte.

    Il faudra attendre le croisement de la rue des Fleurs pour rencontrer un petit groupe de jeunes. « Bonjour messieurs, que faites-vous dehors à cette heure-ci ? », interroge Dominique Lego. « On rentre chez nous. Monsieur Balut (NDLR : élu en charge des associations)nous a déjà dit de rentrer », répond poliment le jeune homme en se dirigeant vers son domicile.

    Bilan unanime

    A chaque élu son quartier en ce premier lundi de confinement
    A chaque élu son quartier en ce premier lundi de confinement

    A l’issue de ces deux heures de déambulation nocturne, le bilan semble partagé par l’ensemble des groupes. “A part quelques irréductibles, nous avons rencontré des personnes très compréhensives et reconnaissantes des mises en garde aimables que nous leur avons faites. Globalement la ville était tranquille : les Rolivalois jouent le jeu et c’est une bonne chose », se réjouissent ainsi Fadilla Benamara et Daniel Gassa, deux des élus mobilisés entre la place Odin et l’allée des Sages.

    Convaincu du bien fondé d’une telle opération, Marc-Antoine Jamet l’a promis hier soir : rendez-vous sera à nouveau donné très prochainement pour renouveler cette déambulation qui vise avant tout à faire de la pédagogie.

     

    Retour en images :

     

     

    Partagez :

    Jusqu’à vendredi, venez vous faire dépister gratuitement !

    La campagne de test gratuit au Covid 19 bat son plein voie des Clouets. Une semaine après son lancement, 350 personnes ont déjà été dépistées. L’opération se poursuit jusqu’au 26 mars. Ouvert à tous. 

    300 entreprises ! De l’industrie pharmaceutique à la logistique, du secteur du luxe à la cosmétique en passant par les télécommunications, les espaces verts ou encore la propreté publique… Val-de-Reuil est une véritable ruche industrielle où convergent quotidiennement plus de 13 000 travailleurs venus de tous horizons.

    Confrontés comme partout à la recrudescence des contaminations au Covid 19, ils sont nombreux chaque jour depuis une semaine à prendre la direction du 9020, voie des Clouets. C’est ici, dans les anciens locaux de l’entreprise Altitude Infrastructure, que l’Agence Régionale de Santé, soutenue et accompagnée par la Ville de Val-de-Reuil, a installé son centre de dépistage, au plus près du lieu de travail de ces milliers de femmes et d’hommes. Dix jours pendant lesquels chaque salarié mais aussi chaque Rolivalois, chaque habitant des communes alentour peut, sans rendez-vous et sans ordonnance, participer à cette nouvelle campagne de test gratuit.

    “Un moyen rapide de savoir”

    Des tests sans rendez-vous, sans ordonnance ; des résultats rapides.
    Des tests sans rendez-vous, sans ordonnance ; des résultats rapides.

    Guillaume, 40 ans, chaudronnier à Val-de-Reuil, n’a pas hésité une seconde à pousser la porte de l’ancienne entreprise investie jusqu’au 26 mars par une équipe de biologistes. « Il y a eu un cas COVID dans notre entreprise donc j’ai voulu m’assurer que tout va bien pour moi. C’est un moyen rapide de savoir si l’on est positif ou pas et, du coup, de gagner en rapidité ».

    Accueilli par un agent municipal dépêché par la Ville pour épauler les biologistes, Guillaume n’aura eu qu’à remplir un questionnaire de quelques minutes, présenter sa carte vitale et sa pièce d’identité, suivre le chemin fléché dans le respect des précautions sanitaires avant de disparaître quelques toutes petites minutes dans la salle de prélèvement. « Tout est parfait : l’accueil est chaleureux, c’est rapide, très bien expliqué et les agents sont à l’écoute ».

    Encore quelques heures de patience et le chaudronnier rolivalois pourra consulter les résultats de son test naso-pharyngé sur un espace sécurisé du site internet du laboratoire Bio Seine-Eure. « Les résultats des tests sont acheminés deux fois par jour jusqu’au laboratoire », souligne Myldred Hardy, médiateur Covid au sein de la fédération française de sauvetage et de secourisme mobilisée sur l’opération pour réaliser les tests PCR. « Les personnes testées le matin peuvent ainsi obtenir leurs résultats le soir même et les personnes testées l’après-midi, le lendemain matin ».

    Ouvert à tous, sans restrictions

    Les anciens locaux d'Altitude Infrastructure transformés en centre de dépistage
    Les anciens locaux d’Altitude Infrastructure transformés en centre de dépistage

    A l’issue de la première semaine de dépistage commencée le 16 mars, plus de 350 personnes avaient déjà fait le déplacement. Des salariés des entreprises de la zone d’activités mais pas seulement : « Ce centre de dépistage est ouvert à tous, qu’on soit travailleur ou non ; enfant ou adulte », précise-t-on à la mairie de Val-de-Reuil.

    Une véritable aubaine pour Pascal, un habitant de Surville, soulagé à l’idée de pouvoir rapidement lever le doute sur son état de santé. « Une personne de ma famille ayant été testé positif, ma femme et moi avons choisi par précaution de nous faire dépister. Le fait que le dispositif soit rapide est important pour nous, car il nous fallait savoir au plus vite pour nous rassurer ».

    Une excellente manière de se protéger et protégez les autres !

    Comme Pascal, Guillaume, Emmanuelle, Valérie, Vincent, Sacha et tant d’autres… n’hésitez plus ! Rendez-vous au 9020 voie des Clouets (face à l’entreprise Loxam et à 100 mètres du centre de secours) pour un dépistage rapide, gratuit, sans ordonnance et sans rendez-vous, tous les jours de 10h00 à 17h00 jusqu’au vendredi 26 mars.
    Partagez :

    Toutes à la Rolivaloise ! Une édition 2021 inédite, virtuelle et connectée…

    La Rolivaloise est de retour, du 20 au 28 Mars, sur 5 ou 10 kilomètres, ou plus si vous le souhaitez… Une version virtuelle et connectée ouverte à tous les femmes ! Inscrivez-vous dès aujourd’hui et participez à la lutte contre le cancer !

    Une vague rose unique en son genre qui déferle sur la ville … C’est le spectacle qu’offre chaque année le désormais incontournable rendez-vous rolivalois du mois de mars, Vous l’aurez deviné : il s’agit bien de la Rolivaloise, cette marche / course 100 % féminine qui rassemble plus de 2500 participantes de toutes générations, de tous horizons.

    Pour rien au monde, les « aficionadas » de cette rencontre festive, sportive et solidaire dont l’ambition est de promouvoir les droits des femmes, lutter contre le cancer du sein et savourer le plaisir de se retrouver ne manqueraient cette date marquée d’une pierre blanche.

    Après l’annulation de l’édition 2020, programmée à quelques jours du premier confinement, et malgré les règles sanitaires qu’imposent aujourd’hui la pandémie, il était hors de question cette année d’annuler l’événement. La Ville de Val-de-Reuil a donc rivalisé d’imagination pour permettre aux milliers de femmes adeptes du rendez-vous de prendre le départ de la Rolivaloise 2021… en toute sécurité ! Et c’est avec le plus grand des plaisirs que la municipalité vous propose une version revisitée de la Rolivaloise.

    Du 20 au 28 mars : une semaine de challenge

    Du samedi 20 au dimanche 28 mars, toutes les femmes, quels que soient leur âge et leur niveau de pratique sportive, Rolivaloises, habitantes de Val-de-Reuil, des communes voisines et de plus loin encore, salariées de nos parcs d’activité, seront ainsi invitées à participer à un grand challenge virtuel, connecté et solidaire.

    Comment s’inscrire ?

    Dès aujourd’hui, seule ou en équipe, à partir d’une application développée sur Internet et disponible sur le site de « La Rolivaloise » : larolivaloise.valdereuil.fr, coureuses ou marcheuses peuvent s’inscrire sur la distance de leur choix avec un principe : pour 1 € kilomètre parcouru, 1 € sera reversé au profit de la recherche contre le cancer.

    Laissez vous guider : la procédure d’inscription est simple, rapide et efficace ! Une fois inscrite, vous recevrez une notification confirmant votre participation. Vous serez également informée ces prochains jours des dates et lieu de retrait de vos tee-shirts collector.

     

    Quel parcours ?

    Au départ d’un parcours inédit, depuis la Mairie, longeant la Promenade des Tilleuls, passant à travers le Parc Sud, remontant les berges de l’Eure avant de plonger au cœur du parc arboré de l’éco-quartier, il suffira aux participantes d’activer leur chronomètre, leur smartphone, leur montre connectée ou leur application de course à pied, puis, une fois le parcours terminé, d’enregistrer leurs données sur l’application en utilisant leur téléphone ou leur clavier.

    Le parcours d’une distance totale de 5 km (à effectuer une ou plusieurs fois selon vos envies) est disponible en téléchargement sur le site internet de la Rolivaloise (larolivaloise.valdereuil.fr) ou en cliquant sur le plan ci contre.

    Au nom de la lutte contre le cancer du sein

    Pour les férues de course à pied, impatientes de retrouver, après un an d’interruption, la ligne de départ d’une compétition, ce sera le plaisir de se mesurer à distance aux autres participantes, de suivre en temps réel l’évolution de leur classement.

    Pour les autres, ce sera la joie de prendre part à une action participative, d’entraîner amis, famille, collègues et voisins au service d’une grande et juste cause. Toutes, engagées, seront ainsi les ambassadrices de la lutte contre le cancer du sein. Depuis plus d’un an, les campagnes de dons, les manifestations caritatives, l’action des bénévoles sur le terrain afin d’attirer l’attention des femmes sur l’importance du dépistage, n’ont pas pu se tenir ou obtenir leur écho habituel. La bataille engagée contre le coronavirus ne doit pas nous détourner des autres combats.

    Ensemble, liguons-nous pour faire reculer le cancer du sein en incitant le plus grand nombre de femmes à participer à la nouvelle édition de « la Rolivaloise ».
    RENDEZ-VOUS SUR larolivaloise.valdereuil.fr POUR VOUS INSCRIRE ET POUR OBTENIR TOUTES LES INFORMATIONS NECESSAIRES SUR LA ROLIVALOISE. POSSIBILITÉ ÉGALEMENT DE CONTACTER LE 02 32 59 42 12 POUR PLUS DE DETAILS.

    Partagez :

    Sur l’avenue des Falaises, 40 photos-portraits de femmes exceptionnelles à découvrir !

    Une exposition de 40 photos-portraits de femmes qui changent notre monde comme notre ville a pris ses quartiers sur l’Avenue des Falaises. A découvrir absolument jusque fin mars au fil d’une balade inédite.

    Elles sont cheffes d’entreprise, commerçantes, enseignantes, étudiantes, sportives, infirmières, responsables associatives, dirigeantes d’organisations internationales, fonctionnaires, cheffes de gouvernement, chercheuses… Toutes ces femmes ont un point commun : elles sont des modèles et des exemples de réussite dans le monde ou dans la ville.

    Jusqu’à la fin du mois, Rolivalois et voisins de la plus jeune commune de France peuvent découvrir le long de l’avenue des Falaises, ces 40 femmes qui agissent concrètement pour le bien commun, la non-discrimination et l’avenir.

    Des visages qui changent nos vies

    À l’échelle de notre planète, elles défendent la démocratie, font avancer la science ou imaginent une autre économie, mettent leur notoriété au service de la lutte contre les violences, nous mobilisent pour sauver la terre, sa biodiversité, son climat.

    De Kamala Harris, Vice-Présidente des Etats-Unis d’Amérique, à Esther Duflo, Prix Nobel d’Economie, de Greta Thunberg, militante contre le réchauffement global, à Naomi Osaka, numéro 2 mondiale de tennis engagée dans le mouvement « Black Lives Matter »… 20 portraits de ces femmes qui inspirent notre société sont exposés à côté de 20 autres qui, chaque jour, permettent à Val-de-Reuil de changer et de progresser.

    Virginie Sene-Rouquier, Sous-préfète des Andelys, Alexandra Capogna, Commissaire de police de Val-de-Reuil/Louviers, Béatrice Deboissy, enseignante et conseillère municipale à l’égalité entre les femmes et les hommes, Louisa Bellaghoune, Directrice de l’Association d’aide aux personnes dépendantes, Anaelle Pain, Gérante de la Boulangerie « Aux 4 Saisons », Delphine Magnye, Directrice de l’EPIDE, Inès Duhautoy, Directrice adjointe du Centre de Détention des Vignettes ou Marwa Ikrazzen, vice-championne d’Europe espoirs de Taekwendo… autant de figures  qui aident Val-de-Reuil à se transformer et à se renouveler.

    L’avenue des Falaises rebaptisée

    Au travers de cette exposition inédite d’immenses portraits installés sur l’artère principale de Val-de-Reuil, la municipalité a souhaité célébrer et saluer ces femmes auprès d’un large public.

    Sur son parcours, l’Avenue des Falaises a été renommée « Avenue de l’Égalité entre les Femmes et les Hommes ».

    L'avenue des Falaises rebaptisée Avenue de l'Egalité entre les Femmes et les Hommes
    L’avenue des Falaises rebaptisée Avenue de l’Egalité entre les Femmes et les Hommes
    Partagez :

    Vous êtes sans connexion