Étiquette : solidarité

Bourse aux vêtements d’été

Bourse aux vêtements d’été

Local La Bamboche, voie Dagobert – Samedi 10h00-17h00 -Dimanche 14h00-17h00

Layette, vêtements enfants tous âges, adultes, objets de puériculture vendus à petits prix par l’association Vesti-Val. Dépôt au local jeudi 14 mars de 9h30 à 17h00
*Rens. 06 59 36 21 10

Partagez :

Piscine de Val-de-Reuil : tous à la soirée nordique le 7 décembre !

La piscine  adopte la « nordique attitude » le vendredi 7 décembre. Le principe de l’événement est simple : nager en plein air et au rythme des animations,  dans une eau à 30 °C.  Organisé le jour du téléthon, il sera solidaire en plus d’être festif : chaque entrée sera reversée au Téléthon !

Le toit de la piscine sera ouvert et l'eau chauffée à 30°C
Le toit de la piscine sera ouvert et l’eau chauffée à 30°C

Il se passe toujours quelque chose à la piscine de Val-de-Reuil. En plus de la déferlante d’activités aquatiques proposées chaque semaine à tous les publics, outre les nombreuses compétitions qui s’y succèdent, sans compter le précieux programme d’apprentissage gratuit « j’apprends à nager »… les soirées spéciales se multiplient dans l’équipement municipal au fil de l’année. Le vendredi 7 décembre, l’équipe de la piscine lance ainsi la 4emeédition de sa grande soirée nordique, de 17h30 à 20h30.

Toit ouvert

Au cours de cette soirée, le toit du grand bassin sera grand ouvert afin d’offrir au public le plaisir de nager en plein air, sous les étoiles, comme le font les Suédois, Finlandais, Danois, Islandais et Norvégiens.

Qu’on se rassure : impossible de prendre froid même les témpératures hivernales s’abattaient sur Val-de-Reuil ! L’eau sera chauffée à plus de 30°C et de nombreuses animations proposées sous des jeux de lumières exceptionnels.

 Les animations proposées

Organisée par la Ville de Val-de-Reuil en partenariat avec plusieurs associations sportives (clubs de natation, de plongée et de kayak), la soirée est ouverte à tous les publics, les enfants comme les adultes.

Au programme : parcours pour les plus jeunes (3/8 ans), initiation au kayak de 19h à 20h30 ; baptêmes de plongée de 19h30 à 20h15 ; accès au sauna et au SPA de 17h à 20h30 ; aquapalmes de 18h30 à 19h30… Et pour ceux qui souhaiteraient profiter de ce moment exceptionnel pour ne faire que nager, un couloir leur sera exclusivement dédié.

Sur le plancher des vaches, les animations se poursuivront grâce notamment à des séances de renforcement musculaire à 18h30 et 19h30 (prévoir une tenue : t-shirt et short/legging pour l’activité).

Le VRN porte ce Téléthon 2018

Cette soirée nordique, qui avait connu un immense succès lors de ses précédentes éditions, sera placée sous le signe de la solidarité. Alors que s’ouvrira le vendredi 7 décembre, le 32emeTéléthon, la Ville de Val-de-Reuil et les clubs partenaires ont souhaité associer l’événement qu’ils organisaient à l’opération nationale : la totalité des entrées (tarif piscine) sera donc reversée au Téléthon.

Porté chaque année par une association, le Téléthon sera piloté, pour cette édition 2018, par le Val-de-Reuil Natation (VRN). Le club proposera ainsi, durant toute la soirée nordique, une vente de gâteaux au profit du Téléthon.

Le lendemain, samedi 8 décembre, le club renouvelle sa vente de gâteaux de 9hà 11h30tandis qu’une activité Eveil aquatique (1 € par famille) sera proposée aux familles.

Le badminton mobilisé

A noter par ailleurs la participation du BVRL à ce Téléthon 2018. Vendredi 7 décembre, de 18h00 à 23h00, le club de Badminton organise un « Badmin’thon », rencontre en double composé d’un licencié et d’un non licencié (2 € par joueur), de 18h00 à 23h00.

 

 

 

 

 

 

 

Partagez :

Vendredi 19 octobre c’est la journée anti-gaspi !

En France, les pertes et gaspillages alimentaires représentent 10 millions de tonnes par an. Créée en 2013, la journée de lutte contre la gaspillage alimentaire a pour objectif d’inciter à réduire de 50% les déchets alimentaires. Comment bien conserver ses légumes ? Comment mieux ranger son frigo pour mieux conserver ses aliments ? Quelles sont les choses à savoir sur les dates limites de consommation ? Autant de sujets qui seront abordés vendredi 19 octobre avec l’association Epireuil et ses partenaires.

Atelier culinaire à l'épicerie sociale Epireuil
Atelier culinaire à l’épicerie sociale Epireuil

Ne plus jeter,  le savoir-faire d’Epireuil reconnu

C’est plus qu’une tradition à Epireuil : ne plus jeter est un savoir-faire reconnu, un savoir être ! Etre cuisinier expert du recyclage alimentaire requiert en effet astuces et savoirs, appréhendés grâce aux ateliers de l’épicerie sociale. On y apprend à faire des économies sur son budget alimentaire et à se faire plaisir aussi. Car les mets préparés par toute l’équipe de bénévoles et bénéficiaires sont tout simplement fameux !

Confection de gâteaux anti-gaspi
Confection de gâteaux anti-gaspi

Pour rappel l’association Epireuil est une épicerie sociale qui intervient sur deux pôles principaux : l’aide alimentaire de base aux familles connaissant des difficultés financières passagères. Et l’animation d’ateliers de proximité sociale, propices à l’échange et la convivialité abordant des notions liées à l’équilibre alimentaire et budgétaire.

Depuis sa création en 2005 l’association Epireuil a grandi en savoirs-faire. Elle a été ainsi sélectionnée pour l’appel à projet régional 2017 de lutte contre le gaspillage alimentaire pour son action « Confiboc Partag’Eure » ; elle a été agréée Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale par la Préfecture d’Evreux  et depuis juin dernier elle est lauréate du « Coup de cœur solidaire 2018 » par le jury territorial normand de la Fondation SNCF pour son projet d’expérimentation d’Epicerie Sociale Itinérante.

Détail des animations du vendredi 19 octobre :

Devant et  hall d’entrée du magasin Auchan, place des 4 Saisons, de 10h à 15h30 :

  • Ateliers et informations pour se repérer dans les dates limites de consommation, comment conserver au mieux ses fruits et ses légumes
  • Exposition « Stop au gâchis » pour lutter contre le gaspillage alimentaire
  • Dégustations gratuites de préparations réalisées sur place à partir de restes de frigo ou de placard (bricks de restes, pizzas à partir de restes de baguettes, beignets de coquillettes en version salée et version sucrée, pain perdu, la soupe géante « Disco Soupe », gâteaux anti-gaspi (avec  fruits et légumes), dips et tartinades… Recettes à disposition sur place
  • Dégustation et ventes de confitures solidaires « Confiboc »

A la médiathèque, 88 rue Grande – pour les scolaires le matin, ouverture au public de 13h à 17h30 :

  • Animations, jeux informatiques et de plateaux, exposition « Le gaspillage alimentaire, c’est aussi ton affaire », présentation de livres et vidéos sur le sujet par les bibliothécaires, dégustations de fruits et légumes…

Cette action de sensibilisation est co-organisée par l’épicerie sociale Epireuil, la ville et la médiathèque de Val-de-Reuil, l’Epide, le PIMM’S, Le Groupe SOS – entreprenariat social, les associations ADISSA, R.E.R.S, Resto du Cœur, Lire et Faire Lire et le magasin Auchan.

Partagez :

Passeport culturel : de la musique, de la bienveillance et de la joie

«La musique. C’est un cadeau de la vie. Ça existe pour consoler. Pour récompenser. Ça aide à vivre.» Cette citation de l’écrivain dramaturge Michel Tremblay, les concepteurs du passeport culturel auraient pu la faire leur. Il permet en effet aux mineurs, enfants de familles modestes, l’apprentissage d’un instrument par la prise en charge d’une grande partie des frais d’inscription à l’école de musique.

Passeport Culturel Concert Offenbach
Le premier spectacle du conservatoire cette année : « Une fête chez Offenbach », au profit du passeport culturel – Photo de la répétition

Le passeport culturel est né d’une initiative de l’Association « Maison de la musique Nelly Marcon », association qui prenait ses racines dans la pratique musicale dès les origines de la ville. En 2007, suite à l’expérimentation d’une classe orchestre à l’école Jean Moulin dans le cadre du Contrat Éducatif Local, quelques enfants ravis avaient émis le souhait de s’inscrire à l’école de musique. Certains des parents cependant ne pouvaient assumer cette charge.  Le passeport culturel était né.

Un large consensus et partenariat

Ce dispositif est construit dans le respect des objectifs de la Politique de la ville en tant qu’action visant à réduire les inégalités sociales, prônant l’épanouissement de l’enfant et prenant en compte son temps global (scolaire et péri-scolaire). Pour financer une partie des aides, l’association, présidée par Chantal Mégange (directrice de l’école maternelle  Jean Moulin en 2007), a obtenu depuis son lancement des subventions de L’État, la Direction Régionale des Affaires Culturelles, la Communauté d’Agglomération Seine-Eure. Avec l’appui de la municipalité elle instruit ces dossiers de demandes de subventions… Le Centre Communal d’Action Sociale est quant à lui partie prenante dans le calcul du quotient familial, la veille éducative.

Une ouverture de saison du conservatoire au profit du passeport culturel

L’association et le conservatoire sont bien entendu des partenaires indissociables qui coopèrent au service d’un même objectif : l’accès à une culture musicale et chorégraphique du plus grand nombre. Outre l’aspect financier important, le projet prévoit  un parrainage des enfants pour les guider dans leur démarche d’apprentissage (enseignants de l’association travaillant dans les écoles de Val-de-Reuil et grands élèves des classes instruments, volontaires sur des créneaux péri-scolaires).

Les subventions ne suffisant pas, le complément du financement des aides se fait grâce aux dons des particuliers (en partie déductibles des impôts), aux pratiques collectives musique et chant de l’association et du conservatoire (orchestres symphonique, à corde, d’harmonie ; chorale d’adultes ; percussions classiques, africaines ou urbaines ; ensemble de musique ancienne ; ateliers djembé, de musiques improvisées ou de musique assistée par ordinateur) et grâce à des animations et des concerts. L’ouverture de saison du Conservatoire en est un exemple : elle aura lieu samedi 13 octobre au profit du passeport culturel avec « Une fête chez… Offenbach », une représentation scénique d’extraits d’œuvres de Jacques Offenbach, par les ateliers chant du conservatoire.

Le passeport culturel est né et est resté fort, ancré dans l’ADN des musiciens : la musique doit être  accessible à tous. Elle est née de la bienveillance, de la sollicitude et du plaisir partagé que procure la pratique musicale. Le retour est aussi bienveillant souligne Chantal Mégange : « Il arrive que certains bénéficiaires disent  : pas cette année…d’autres en ont besoin… D’autant que le nombre de bénéficiaires ne cesse de croître : de 10 enfants en 2007 à  65 enfants aidés en 2018. Ce dispositif a permis même à certains, devenus grands, d’avoir envie de poursuivre des études musicales et d’en faire leur métier ! Une victoire de la musique en quelque sorte sur l’âpreté de la vie. »

Renseignements pour bénéficier du passeport culturel ou donner à son profit et/ou réserver pour le concert :

Association Maison de la musique Nelly Marcon
Conservatoire à rayonnement intercommunal Musique & Danse, Val-de-Reuil, Léry, Poses
5 voie Palestre, 27100 Val-de-Reuil
Tél : 02 32 59 45 93
conservatoire27@yahoo.com
https://www.conservatoire-vdrlp.com/

La culture à Val de Reuil

 

La culture

Pour une commune de 16 000 habitants, la vie culturelle de Val-de-Reuil est riche. La ville compte des équipements de qualité : un conservatoire musique & danse à rayonnement intercommunal ...
Lire La Suite…

La Médiathèque Le Corbusier

La culture à Val de Reuil ...
Lire La Suite…

Le conservatoire à rayonnement intercommunal musique & danse

Présentation du Conservatoire à rayonnement Intercommunal Musique & Danse L’école de musique et de danse de Val de Reuil – Léry – Poses a été créée en 1989 grâce à ...
Lire La Suite…

 

L’actualité culturelle

 

Une lycéenne Syrienne remporte un concours national d’écriture en anglais

À tout juste 17 ans, Lobna El Kaisi vient de remporter un concours national d’écriture en langue britannique. Portrait d’une ...
Lire La Suite…
Valdereuil_infos n°26 AVRIL – MAI – JUIN 2022

Valdereuil_infos n°26 AVRIL – MAI – JUIN 2022

En une de ce numéro : Le nouveau complexe Léo Lagrange est ouvert : bienvenue ! - Petite visite guidée ...
Lire La Suite…

En quête de poésie, un jeu de piste autour de l’exposition du FRAC

Un jeu de piste ludique, mystérieux, poétique... c'est ce que propose la Cyberbase rolivaloise autour de “Vivre en Poésie”, l'exposition ...
Lire La Suite…

Venez vous faire tirer les cartes en poésie avec Alice Baude !

Le samedi 26 mars, une jeune artiste, venue de Bretagne, proposera une performance poétique inédite à la Médiathèque ! Une ...
Lire La Suite…
La vie municipale

Conseil municipal du 23 Mars 2022

Retransmission en différé du Conseil Municipal Le conseil municipal a été retransmis en direct le 23 Mars à 20h00 sur ...
Lire La Suite…

Serge Vaguet, passeur de mémoire, passeur d’histoire(s)

Avec ses 58 ans alertes, Serge Vaguet, professeur d’histoire-géographie au lycée Marc Bloch, connaît une autre vie : celle d’écrivain ...
Lire La Suite…

Opération « Confiboc »

Atelier pour apprendre à faire des confitures originales et solidaires qui seront redistribuées à l’épicerie sociale

 

Partager son potager au coeur de la ville !

Des aromates et des légumes cultivés par les habitants au pied des immeubles… C’est le projet d’un groupe de Rolivalois, mené grâce au fonds de participation des habitants. Rencontre.

Longues heures de jardinage pour faire naître le potager partagé

Finies les jardinières envahies par les herbes hautes dans les espaces publics des Arcanes 3 (face à la place des Chalands) ! Place désormais à un jardin urbain d’un nouveau genre : le potager partagé.  Depuis l’été, une dizaine de familles profitent ainsi des plaisirs de savourer aromates, radis et salades… cultivés au pied de leur immeuble.

C’est Patricia Laferchoux, habitante du quartier et membre du conseil citoyen, qui la première a lancé l’idée d’une telle initiative. Avec deux autres Rolivaloises – Dominique Chichignoud, Atika El Kouchi -, elle s’est donc attelée dès le printemps à mobiliser ses voisins. « J’ai frappé à toutes les portes pour expliquer le projet aux habitants. Un certain nombre d’entre eux ont tout de suite donné leur accord et choisi quels aromates ils souhaitaient faire pousser ».

De longues heures de jardinage entre voisins

Il faudra attendre le milieu de l’été pour que le projet devienne enfin réalité. Les 10 familles mobilisées retroussent alors leurs manches pour de longues heures de jardinage. « Il a fallu désherber les 12 bacs, travailler la terre pour ensuite seulement planter les aromates et les légumes ». Parents, enfants… toutes les générations ont mis la main à la pâte pour que leur jardin voie le jour.

Jennifer, membre du conseil citoyen, est ravie : « ce projet est génial. A refaire »

Manger sain (tout ce qui est cultivé est exclusivement bio), redécouvrir les joies du jardin, partager un moment de plaisir entre voisins… c’est tout cela à la fois qui fait le grand intérêt de ce projet original. « Cela fonctionne très bien : chacun entretient naturellement les bacs dès qu’il a un moment ; les familles se servent avec parcimonie selon les besoins », poursuit Patricia, ravie d’avoir réussi à mener à bien ce beau projet.

Grâce au fonds de participation des habitants  

Le projet de jardin partagé a pu voir le jour grâce à la mobilisation d’habitants grâce au FPH

Ce jardin partagé n’aurait probablement jamais vu le jour sans le soutien du fonds de participation des habitants (FPH), dispositif dans lequel la ville vient tout juste de s’engager.

Grâce à lui, les Rolivalois peuvent en effet se voir accorder sous certaines conditions des financements pour mener à bien des projets qui renforcent le lien social. Pour ce projet, le FPH a notamment permis d’acheter les outils, le terreau, les aromates, les plants de légumes…

La marche à suivre

Vous avez un projet ? Rendez-vous à la maison des projets (121 rue Grande) pour effectuer vos premières démarches. « Pour être valide, le projet doit être porté par trois personnes minimum, toutes domiciliées à des adresses différentes », indique Irène Fina, responsable de la maison des projets.

L’association de gestion du FPH (composée de trois membres du conseil citoyen) s’assure de la conformité du projet avant la présentation au jury (membres du conseil citoyen / élus et délégué du Préfet) qui donnera son feu vert.

Maison des projets – 121 rue Grande – du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30. 02 32 09 50 11. maisondesprojets@valdereuil.fr

Zumbathon #4

Pour la 4 ème année, l’association Z-Addict organise un Zumbathon 100 % au profit de l’association l’Oiseau Bleu 27 (en soutien aux autistes et familles d’autistes).

Le prix de l’entrée est fixé à 10€ minimum, vous permettant de DONNER PLUS si vous le souhaitez. Le paiement se fait à l’entrée car vous donnez DIRECTEMENT à L’Oiseau Bleu 27.

Le repas partage 2018 : Un succès !

Vous étiez 994 pour ce repas partage 2018 ! En photos l’ambiance de ce moment de rassemblement rolivalois !

L’album photos

Banquet des Seniors: Les 400 convives ravis !

Le banquet des Seniors a réuni 400 Rolivalois ce mardi. Belle ambiance de fête au rythme des danses russes et des années 80.

400… C’est le nombre de Rolivaloises et Rolivalois de plus de 60 ans invités ce mardi 8 mai à l’incontournable banquet des Seniors organisé par la Ville de Val-de-Reuil. Le stade Jesse Owens avait troqué, pour l’occasion, sa casquette sportive pour enfiler sa plus belle tenue de fête.

Énorme ambiance tout au long de la journée, entre les danseurs de cabaret russes et les rythmes fous de Laure Forestier , son orchestre et ses danseuses qui ont fait voyager les convives au cœur des années 80.

Notre doyenne à l’honneur

Jacqueline Josse, 93 ans, nouvelle doyenne !
Jacqueline Josse, 93 ans, nouvelle doyenne !

Coup de projecteur particulier ce mardi sur Jacqueline Josse qui soufflera ses 94 bougies en août prochain. La doyenne de la fête a été mise à l’honneur par Marc-Antoine Jamet et son équipe, tout comme André Lepetit, qui fêtera ses 85 ans en septembre.

Et grande nouveauté de cette édition 2018 : en guise de bienvenue, tous les nouveaux venus ont été applaudis un à un, sous l’impulsion de monsieur le maire.

Les danseurs de cabaret russe ont fait le spectacle
Les danseurs de cabaret russe ont fait le spectacle

Les grands projets rolivalois

Au final, cette grande journée festive – qui fut un immense succès – aura permis à l’assemblée d’être informés de tous les projets à venir dans leur ville : ouverture imminente du nouveau poste de police, développement des commerces (centre commercial des Falaises et Ilot 14 dont la première pierre sera posée en janvier prochain), aménagement de la voie de l’Orée (qui désengorgera l’avenue des Falaises et permettra l’accès au cimetière), nombreux de proximité, nouvelle étape de la rénovation urbaine…

Nos photos de la journée

Une chasse aux œufs sous le signe du soleil et de la nature

Pour fêter le printemps, la traditionnelle (et très attendue) animation du Collectif Vivre Ensemble a eu lieu mercredi 18 avril sous un magnifique soleil.

Une animation dans un écrin de verdure
Une animation dans un écrin de verdure

Ils étaient plus d’une centaine d’enfants accompagnés d’un parent mercredi 18 avril à la chasse aux œufs organisée par le collectif Vivre Ensemble.   Le lieu choisi, le nouvel éco quartier des Noés, n’est pas anodin : entre les logements à faible consommation énergétique, les jardins participatifs,  cette véritable fête du printemps a été l’occasion pour les plus jeunes de découvrir les bases de l’éco-citoyenneté dans un écrin de verdure.

Une fête du printemps
Une fête du printemps

Après un jeu de mime mené par les animateurs du centre de loisirs Les Œillets Rouges et les jeunes de l’Epide, un questionnaire concocté par  l’association Eco Citoyenneté Rolivaloise leur était en effet proposé.

Apprendre en s'amusant
Apprendre en s’amusant

Une façon intelligente et ludique d’apprendre à bien se comporter envers notre mère nature avant que de goûter les œufs en chocolat fournis par l’épicerie sociale et solidaire Epireuil. Une bien belle réussite pour la première animation de Chantal Fruit, la nouvelle présidente du collectif.

Chasse aux oeufs
La chasse aux oeufs 2018, première animation de Chantal Fruit,  la nouvelle présidente du Collectif Vivre Ensemble

 

Collectif Vivre Ensemble
Contact :  06 77 68 22 25 ou vivrensemblevdr@gmail.com

Association Eco Citoyenneté Rolivaloise
Contact : 06 84 91 53 73 ou ecocitoyenneterolivaloise@gmail.com

RERS : l’anglais en partage

Ils se retrouvent tous les mardis pour une conversation en anglais. Loin des cours académiques, Suzanne donne de son temps au RERS (Réseau d’Echanges Réciproques de Savoirs) pour aider ceux qui souhaitent se familiariser avec l’anglais oral et écrit dans un esprit de convivialité et d’amitié.

Atelier d'anglais au RERS
Atelier d’anglais au RERS

L’ambiance est studieuse et joyeuse les mardis matin au local du RERS, 114 rue Grande. De 10h00 à 11h00 et de 11h00 à 12h00, deux groupes de 6 personnes s’y succèdent pour converser avec Suzanne Barber, rolivaloise d’origine anglaise.

Différentes motivations

Ils ont poussé la porte du RERS par curiosité intellectuelle, pour voyager  au bout du monde ou dans un pays anglophone et demander leur chemin sans stress, correspondre avec les habitants de nos villes jumelles… bref différentes motivations pour un même but : converser au quotidien dans la langue de Shakespeare. Mis en place en mai 2017, l’atelier a connu un succès immédiat et grandissant obligeant une seconde plage horaire. Un succès à la formule magique : ici  pas de compétition, pas de devoirs… et en prime tout l’esprit de partage qui règne au RERS depuis son origine.

Un esprit de partage

Comme le développe si bien sa présidente Michèle Combes, l’association « accueille les personnes qui le souhaitent sans préjugés, sans questionnement, sans jugement… Le RERS c’est de l’éducation populaire, du militantisme, un lieu de vie. » Un esprit qui se prolonge quelques fois en dehors du local ;  six « apprenties » sont en effet allées au mois de novembre à Eastbourne, de l’autre côté de la Manche «  tâter le terrain » ou, comme le disent si bien les Britanniques,  «To test the waters» !

Le RERS pratique :

Adresse : 114 rue Grande, 27100 Val-de-Reuil
Téléphone : 02 32 59 15 88
Email : combes.m@orange.fr

Les permanences et ateliers :
• Lundi et jeudi, à partir de 14h : couture, crochet tricot
• Mardi de 10h à 11h et 11h à 12h : anglais
• Mardi de 14h à 16h et mercredi de 9h30 à 11h00  : apprentissage du français oral et écrit pour les adultes et le mercredi de 14h à 16h  atelier français pour les enfants (5 à 11 ans)
• Vendredi de 9h30 à 10h30 apprentissage des mathématiques
• vendredi de 10h30 à 11h30 informatique à la médiathèque
• Vendredi de 14h00 à 16h création manuelle avec des matériaux de récupération

Contre le chômage l’union fait la force

Lutter contre le chômage, c’est sa priorité ! Pour permettre à un maximum de Rolivalois de retrouver le chemin de l’emploi, la ville de Val-de-Reuil multiplie jour après jour les initiatives, par le biais notamment de son service municipal de l’emploi. Outil de proximité indispensable, il œuvre en partenariat avec tous les acteurs de l’emploi qui, eux-mêmes déploient un arsenal d’actions. Petit tour d’horizon.

Forum des métiers
Forum des métiers

9h – un mardi de janvier, comme il y en a tant d’autres au CCAS de Val-de-Reuil. Les portes sont à peine ouvertes que c’est déjà l’ébullition au rez de jardin. Pas de répit pour Christine Caron et Christine Potin, chevilles ouvrières du service municipal de l’emploi. C’est ici, en effet, dans les locaux du CCAS, qu’est installé ce service de proximité vers lequel se tournent plusieurs milliers de Rolivalois chaque année.

Créé au début des années 80, cet outil municipal affichait d’emblée son ambition : jouer la carte de la proximité. « Au départ, il permettait aux Rolivalois d’avoir accès, en temps réel, aux offres d’emploi dont disposait l’ANPE, sans avoir à faire des kilomètres », se souvient Patrice Caumont, directeur général adjoint de la mairie, parti en retraite ces dernières semaines.

Preuve de son efficacité, trois décennies plus tard, le service fonctionne toujours à plein régime, et ce malgré le maillage de plus en plus étroit entre les différents acteurs de l’emploi sur l’Agglomération. Reste qu’au fil du temps, cet outil de proximité – qui a permis à bien des Rolivalois de retrouver le chemin de l’emploi – a très largement évolué. Aujourd’hui, Christine Caron et Christine Potin ne se cantonnent plus à la mise en relation entre un emploi et une demande : « Nous suivons beaucoup de gens, soit les plus éloignés de l’emploi, soit empêchés par des freins importants ». Un accompagnement individualisé que les partenaires soutiennent avec conviction.

Si certains ont juste besoin d’un petit coup de pouce pour préparer leur CV ou leur lettre de motivation, d’autres au contraire ont besoin d’un accompagnement plus régulier, plus étroit. Sur l’agenda des deux agents, c’est chaque après-midi le même rituel : les rendez-vous individuels se succèdent, sans répit.

Pour d’autres demandeurs, ce service de proximité permet simplement de consulter les offres d’emploi via les trois ordinateurs mis à disposition en libre accès. Ils sont en moyenne une trentaine le matin à s’installer derrière l’écran à la recherche du sésame qui leur ouvrira les portes d’une nouvelle vie !

Au final, 3400 personnes environ poussent chaque année la porte du service emploi qui multiplie également les initiatives collectives. « Nos actions successives, qui touchent chaque fois des petits groupes, nous prouvent qu’on arrive à faire avancer les choses », soulignent Géraldine Deliencourt et Mohamed Flihou, élus en charge de l’emploi. «Petit à petit, on constate une baisse du chômage ; ce qui nous conforte dans cette politique de l’emploi de proximité ».

L’an passé, le dispositif « Professionn’elles en action » mené avec le CIDFF* pour aider les femmes chargées de famille à trouver un emploi, a rencontré un vif succès. « À l’issue de cette action proposée à 20 Rolivaloises, plus de la moitié ont trouvé un emploi ou une formation ». Christine Caron le confirme : elle sera donc renouvelée cette année.

Auparavant, le service avait aussi participé à Kit’Emploi, 100 chances / 100 emplois, aux États Généraux de l’Emploi qui avaient abouti au lancement du forum des Métiers (lire notre article sur le forum des Métiers 2017 et le rendez-vous prévu en 2018 le 29 Mars prochain). Et les projets fleurissent encore pour ces prochains mois, ces prochaines années.

Service municipal de l’emploi

Au CCAS, place aux Jeunes.
– Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h en accès libre ; sur rendez-vous de 14h à 17h.
Tel. 02 32 09 51 41

En savoir plus

Lire la page consacrée à l’emploi sur notre site
Lire les articles consacrés à l’emploi sur notre site

Le dossier spécial

Télécharger le document
[embeddoc url= »https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2018/02/vdrmag006-dossieremploi.pdf » width= »100% » download= »all » viewer= »google »]

2017 à Val-de-Reuil : la rétrospective

Retrouvez ici la rétrospective des principaux évènements et les principales actualités à Val-de-Reuil en 2017

[display-posts wrapper= »div » id= »12510,12553,12597,12551,12671,12701,12721,12746,12796,12867,12892,12921,12958,12987,13000,13007,13029,13061,13108,13191,13261,13444,13510,13570,13712,12467,13750,13756,13827,13910,13935,13984,14002,14074,14274,15502,15589,15638?15656,15781,15786,16310,16335,16367,16417,16487,16524,16544,17033,17202,17226,17454,17514,17574,17844,17964,18050,18165,18242,18463,18632,18676,18902,28853,28937″ posts_per_page= »-1″ orderby= »date » date_format= »j F, Y » include_excerpt= »true » include_date= »true » image_size= »thumbnail »]

Patrice Caumont : « si cher à toute une ville » !

Après 27 ans passés au service des Rolivalois, Patrice Caumont vient de tirer sa révérence. Rencontre avec celui sans l’aide de qui la plus jeune commune de France aurait un tout autre visage.

Patrice Caumont a oeuvré 27 ans au service des Rolivalois
Patrice Caumont a oeuvré 27 ans au service des Rolivalois

Pas un Rolivalois ou presque qui ne connaisse Patrice Caumont, qui ne l’ait côtoyé, à qui il n’ait tendu la main… « L’ADN de notre ville, le cœur de notre ville : c’est un peu lui !». Marc-Antoine Jamet ne tarit pas d’éloges envers celui qui, pendant 27 années, a contribué à ce que s’épanouisse la plus jeune commune de France, à ce que ses habitants y vivent mieux.

Un couteau suisse pour Val-de-Reuil

À 62 ans, l’heure de la retraite a sonné pour le directeur général adjoint de la mairie, également directeur du CCAS depuis fin 2015. Un homme dont l’immense humanité, le dévouement sans faille et l’exceptionnel sens du travail auront marqué tous ceux qui ont croisé son chemin au fil des décennies.

Considéré comme « un couteau suisse » à Val-de-Reuil, Patrice Caumont y a occupé des postes tous azimuts, s’adossant sans cesse au pilier de sa vie : « l’éducation ». Rien d’étonnant donc à ce que ce soit pour prendre le poste de directeur du centre de l’enfance du Pivollet (école + centre de loisirs + crèche) qu’il rejoint la mairie de Val-de-Reuil, début 1985.

Devant un parterre de collègues et amis, il a tiré sa révérence fin décembre
Devant un parterre de collègues et amis, il a tiré sa révérence fin décembre

Très vite, il prend la direction du service jeunesse – petite enfance – scolaire et prévention de la délinquance. Sous son impulsion, Val-de-Reuil crée le premier conseil municipal des jeunes de l’Eure en 1989, un des premiers conseils de prévention de la délinquance du département. Patrice Caumont oeuvre aussi à la concrétisation du contrat bleu (ex Programme de réussite éducative) qui vaudra la visite du secrétaire d’Etat à la jeunesse et aux sports, Roger Bambuck à la fin des années 90.

Son professionnalisme et son sens du service public profiteront également aux bambins de l’école Coluche en 1993. « Suite à la suppression brutale d’un poste d’enseignant, pendant 6 semaines, j’ai fait la classe en maternelle en complément de mon travail à la mairie », se souvient-il, amusé.

Artisan du renouvellement urbain

Fin des années 90 : changement de cap pour Patrice Caumont. Le service jeunesse sur les rails (« il était cité en exemple dans le Département », rappelle Marc-Antoine Jamet), c’est la politique de la ville que lui confie le maire. Cheville ouvrière des premiers contrats de ville et de la première opération de renouvellement urbain de la ville, il fut aussi artisan du développement de la communauté de communes (aujourd’hui agglomération Seine-Eure).

Pour Marc-Antoine Jamet, Patrice Caumont est irremplaçable
Pour Marc-Antoine Jamet, Patrice Caumont est irremplaçable

En 2008, fort de toutes ces réussites, il quitte temporairement Val-de-Reuil pour mettre son talent à la disposition de la ville des Andelys (où il occupe le poste de directeur général). Il reviendra finalement en 2014 pour devenir directeur général adjoint, mais aussi directeur du CCAS fin 2015. « Vous êtes, Patrice Caumont, le prince du social. Vos territoires sont vastes : l’emploi, le logement, la famille, la politique de la ville, l’aide… », soulignait récemment Marc-Antoine Jamet, rappelant que des milliers de Rolivalois avaient bénéficié du secours de Patrice Caumont. « Je connais effectivement beaucoup d’habitants, beaucoup d’histoires familiales… Pour eux, je suis toujours allé un peu au-delà de l’investissement professionnel ».

Aujourd’hui, Patrice Caumont a donc quitté la mairie vers de nouveaux horizons. « Je pars avec le sentiment d’avoir été utile et ça me rend heureux ». 

Une matinée rien que pour soi !

Se déconnecter du quotidien le temps d’une matinée pour profiter d’une petite pause bien-être : c’est ce qui attendait une cinquantaine de femmes bénéficiaires de l’épicerie sociale Epireuil, tout au long du mois de décembre.

Les salons du 1, rue Pierre Première, transformés en institut de bien-être
Les salons du 1, rue Pierre Première, transformés en institut de bien-être

A peine entrés dans les locaux de la Garantie Jeunes, rue Pierre Première, que le ton est donné.  Accueil chaleureux autour d’un petit encas vitalité, salons aménagés façon cosy… Rien n’a été laissé au hasard pour permettre à chaque invitée de savourer l’expérience 100 % bien-être.

Autant dire que l’initiative – mise sur pied par Béatrice Courbois, éducatrice technique spécialisée à la Mission Locale, avec l’aide d’Epireuil et de quelques jeunes inscrits dans le dispositif Garantie Jeunes – a d’emblée séduit les participantes.

Ce jeudi matin, pour la dernière des quatre matinées bien-être, elles étaient encore une dizaine à s’attarder d’ateliers en ateliers où le mot d’ordre était clair : prendre soin d’elles et se faire plaisir.

Des ateliers tous azimuts

Faire une pause en prenant soin de ses ongles
Faire une pause en prenant soin de ses ongles

Ateliers onglerie, maquillage, coiffure mais aussi découverte de la fabrication de cosmétiques naturels, pause gourmandises ou encore séance de sophrologie avec Isabelle Galpin… il y a en avait pour tous les plaisirs pendant ces quatre matinées de douceur.

« Et cerise sur le gâteau, nous avons transformé notre vestiaire solidaire en vestiaire festif pour permettre à chacune de trouver les tenues parfaites à l’approche des fêtes », glisse Béatrice Courbois.

Pas question enfin pour les participantes de quitter les locaux de la rue Pierre Première sans leur petit kit bien-être offert par l’association Dons Solidaires.

Au final, cette initiative aura non seulement permis à de nombreuses femmes de profiter d’un petit moment « rien que pour elles » et aux jeunes de se mobiliser pour aboutir à la réalisation de ce projet pour le moins original.

Fabriquer ses produits cosmétiques naturels, c’est possible !

Un merveilleux Noël solidaire !

C’est à la MJA et au cinéma que 450 enfants rolivalois se sont retrouvés, à l’initiative du collectif Vivre Ensemble,  le 9 décembre pour le Noël de la Solidarité. Retrouvez ici les images de l’événement.

Les princesses d'un jour à la rencontre des petits Rolivalois
Les princesses d’un jour à la rencontre des petits Rolivalois

Un après-midi féérique… voilà ce qui attendait des centaines de petits Rolivalois samedi 9 décembre pour l’incontournable Noël de la Solidarité. Pour l’occasion, le collectif Vivre Ensemble, à l’initiative de l’événement, avait une nouvelle fois déployé une extraordinaire énergie pour permettre à toutes ces familles invitées de se plonger dans la magie de Noël.

Alors que les plus grands prenaient le chemin du cinéma, les plus jeunes profitaient, dès leur arrivée à la MJA, d’une petite pause maquillage avec Loana et Alvina, les deux filles d’Ilona Bastiaan (décédée brutalement le 26 novembre), très impliquée dans le collectif.

C’est ensuite une séance de contes qui attendait petits grands, suivie du numéro burlesque du clown Tito et d’une belle rencontre avec les princesses d’un jour (issues de la troupe Artistes et Modèles en scène).

Pas question enfin pour les bambins de quitter la MJA sans leur cadeau, leur goûter, leurs petits chocolats… et pour la plupart, sans leur photo avec le Père Noël !

Au final, tous ont quitté la place des Chalands cet après-midi là, des étoiles plein les yeux !

Nos photos

Téléthon 2017 : le programme !

Chaque année, le premier week-end de décembre, près de 5 millions de Français participent au Téléthon. Rejoignez l’élan de solidarité à Val-de-Reuil ! De nombreuses animations co-organisées par les clubs sportifs et le service des sports vous sont proposées les vendredi 8 et samedi 9 décembre

Rejoignez l'élan de solidarité à Val-de-Reuil !
Rejoignez l’élan de solidarité à Val-de-Reuil !

Le programme

VENDREDI 8 DÉCEMBRE
Concours de pétanque en doublette au boulodrome,
route des Falaises
organisé par le Club de pétanque 3ème âge et le Crédit Agricole Normandie Seine-Eure – Inscription à partir de 12h45. Jet du but à 13h30 –(10€/équipe)
Soirée nordique
de 17h00 à 20h30 – Tarif entrée piscine (accès sauna et spa inclus)

Téléthon Soirée Nordique
Téléthon Soirée Nordique
Piscine plein air et eau à 30 °
Animations :
Parcours enfants – de 3 ans de 17h00à 19h00
Initiation Kayak de19h00 à 20h30
Baptême de plongée de 19h00 à 20h15
Gym douce terrestre (apporter short et tee shirt) à 18h30 &19h30
Marche/course nocturne dans les bois : RDV à 20h00 au gymnase du Parc de Sports
Marche de 8 km ouverte aux petits comme aux grands ; course de 7 ou 15 km pour les plus sportifs. Participation fixée à 5 €
Au retour, un moment de convivialité clôturera l’effort : buvette (chocolat chaud, crêpe…) dans le gymnase.
Inscriptions au 06 63 13 31 38 ou 06 82 61 34 50.
Tournoi de FIFA 18, à la Cyberbase Issac Asimov
A partir de 19h00 jusqu’à minuit
Inscription sur place.1€/pers.
Autorisation parentale nécessaire pour les – de 13 ans
Renseignements : 02 32 59 83 94
Tournoi de Futsal et jeux de société au gymnase Léo Lagrange avec la Ferme des Jeunes
A partir de 20h00 jusqu’à minuit
Inscription sur place.1€/pers. Autorisation parentale nécessaire pour les – de 13 ans
Renseignements : 02 32 09 51 31/06 88 09 55 54
L’association sportive KAZOFITNESS s’associe également à cette cause en reversant 2 euros par adhérents participant aux séances les mercredis 29 novembre et 6 décembre ainsi que le lundi 4 décembre 2017. Renseignements : 06 61 93 59 09

SAMEDI  9 DÉCEMBRE
Vente de gâteaux
– au gymnase L.Lagrange de 13h à 21h30 pour le club de basket-ball ;
– au gymnase C.Besson (Louviers) de 14h à 22h pour le club de handball ;
– à la piscine dès 9h00 pour le club de natation activité d’éveil aquatique, entrée 1 € ;
-au gymnase du Parc pour les Gazelles qui organisent un loto à partir de 20h00

*Pour rappel, chacun peut également faire un don en ligne en composant le 36 37 ou sur https://www.afm-telethon.fr/
Retrouvez tous nos articles concernant le Téléthon

Salon des droits – le 5 Décembre 2017

L’Agglomération Seine-Eure et le Conseil Départemental d’Accès au Droit de l’Eure (CDAD), organisent différentes actions destinées à favoriser l’accès aux droits des habitants du territoire.

Le 3ème Salon des Droits se tiendra à Val de Reuil, dans les locaux du Centre EPIDE (193 voie du Futur – Parc d’affaires des Portes), le mardi 5 décembre 2017 de 9h00 à 18h00.

Cette 3ème édition à destination de tous les usagers sera spécialement dédiée aux droits des jeunes de 16 à 25 ans.

Au cours de cette journée, des consultations juridiques individuelles et gratuites seront assurées par des professionnels du droit (avocat et huissier) et des associations spécialisées ( centre d’information sur le droit des femmes et des familles-CIDFF, Association Départementale d’Information du Logement-ADIL, association d’aide aux victimes AVEDE-ACJE ).
Des stands d’information seront également proposés aux usagers pour informer les habitants: CAF, CPAM, CARSAT, Mission Locale, PIMMS (Point Info Médiation Multi Services), services du Conseil Départemental de l’Eure, etc.

Télécharger le flyer du Salon des Droits 2017
[embeddoc url= »https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/11/flyer-salon-des-droits-2017.pdf » width= »100% » download= »all » viewer= »google »]

Vous connaissez l’asinobus ?

Qu’est-ce que l’asinobus ? L’asinobus est un dispositif d’éco-mobilité identifiable à un ramassage scolaire. Les enfants sont récupérés par un animateur et son âne. L’âne accompagne ainsi les enfants, à pied, sur le chemin de l’école en portant leurs sacs.

L'asinobus à Val-de-Reuil
L’asinobus à Val-de-Reuil

Ludique et pédagogique

La présence de l’âne apporte un côté ludique et pédagogique supplémentaire qui attire les enfants et permet à ceux-ci d’être déchargés du poids de leur cartable. Cela permet aussi de responsabiliser les enfants qui doivent s’occuper de l’animal (lui donner à manger lors de l’arrivée à l’école, le caresser …).

Les ânes sont également utilisées lors de l'opération Ville Propre tous les ans au mois de Mai
Les ânes sont également utilisées lors de l’opération Ville Propre tous les ans au mois de Mai

Un transport doux, de multiples points positifs

L’asinobus pérennise l’action de la ville de Val‑de‑Reuil dans une démarche de développement durable, en développant ce mode de transport doux, économiquement viable, socialement rentable et écologiquement responsable dans toutes ses composantes : sociale (attractivité et lien social) ; économique (création d’un emploi aidé à pérenniser et soutien à une association locale relevant de l’Économie Sociale et Solidaire) ; environnementale (respect des sols, économie d’énergie fossile, diminution des gaz à effet de serre).

Voir le reportage de la chaîne Equidia

Ce reportage valorise, et explique le partenariat entre la Ville de Val-de-Reuil, la SILOGE et l’association du Chemin du Halage mis en place dans l’éco-quartier des Noés. C’est un quartier où il fait bon vivre avec de nombreux espaces publics partagés. Une crèche, des jardins partagés et un espace dédié à l’horticulture biologique et cultivé par le biais d’une association de réinsertion , mais aussi à venir une halle avec un magasin commercialisant des produits bio ainsi qu’une blanchisserie coopérative. L’asinobus qui accompagne les enfants à l’école s’intègre à l’éco-village et l’on peut voir les ânes paître régulièrement dans les champs qui leur sont réservés.

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Le chemin du Halage

C’est l’association «Chemin du Halage» dirigée par Madame Solveig Rassat qui réalise ce service indispensable aux enfants sur notre territoire. Cette association sociale et solidaire a pour objet de valoriser « l’énergie animale », c’est-à-dire l’utilisation du cheval et de l’âne, comme une énergie durable et renouvelable. Elle promeut cette énergie dans les domaines de l’agriculture, du tourisme et de la gestion des services publics (déchets, espaces naturels…). Les animaux sont alors des transporteurs ou des accompagnateurs.Pour tous renseignements complémentaires :
LE CHEMIN du HALAGE
TRACTION ANIMALE en Normandie
29, rue des Moulins
27 590 Pîtres
06 79 23 54 48 lecheminduhalage@free.fr

Une journée de fête pour les 10 ans d’Epireuil

L’Epicerie sociale « Epireuil », qui agit sans relâche au service des plus démunis, a fêté ses 10 ans ce vendredi. Au menu : cascade d’animations et de rendez-vous au fil de la journée. 

C’était au mois d’août 2007, en plein cœur de l’été… L’épicerie sociale Epireuil voyait le jour au coeur de la dalle. La nouvelle structure révolutionnait alors le fonctionnement de l’aide alimentaire à Val-de-Reuil et dans les communes environnantes. Elle allait devenir un exemple. Il y était question non plus seulement de consommation, mais aussi de dignité. Désormais, les familles dans le besoin pourraient faire des courses, choisir leurs aliments, aller dans un magasin, à moindre coût et en bénéficiant également de conseils d’économie familiale, d’une entraide amicale, d’un soutien moral.

900 personnes aidées en 2016

Dix ans plus tard, Epireuil continue de prouver jour après jour à quel point elle est devenue précieuse pour nombre de nos concitoyens. L’an passé, ce sont près de 330 familles et 900 personnes qui ont ainsi été aidées par l’épicerie solidaire.

Pour Annick Gascher, qui préside l’association, c’est avant tout « une histoire de personnes »

« Aujourd’hui, c’est bien l’aventure humaine que cette épicerie a généré que nous fêtons tous ensemble », insistait Annick Gascher, la présidente, lors de l’inauguration officielle. Nous avons fait nôtre cette devise : faire avec, faire ensemble, construire ensemble ».  

Devant une centaine de personnes – bénévoles, responsables des structures sociales, élus, institutions, habitants… -, tous les partenaires se sont exprimés pour manifester leur soutien à Epireuil.

« Fraternité et solidarité »

A commencer par Marc-Antoine Jamet pour qui cet anniversaire  « est d’abord celui de la reconnaissance pour l’action exceptionnelle menée au service des familles en difficulté. Avec l’épicerie sociale, nous avons des valeurs en commun, fraternité et solidarité, mais aussi des buts partagés : faire reculer la pauvreté, la détresse, la faim, ces fléaux qui, dans une Nation riche, au 21ème siècle sont une honte.  Dès lors, il y a ceux qui détournent les yeux et ceux qui ne l’accepteront jamais. Val-de-Reuil fait partie des seconds ».

Marc-Antoine Jamet est fier d’avoir toujours soutenu cette épicerie sociale

La municipalité de Val-de-Reuil, sensible au formidable travail effectué par une petite équipe de permanents et des dizaines de bénévoles, à l’accompagnement et à l’écoute qu’ils ont apportés à des milliers de Rolivalois, se rappelle avoir posé la première pierre de cette aventure, puis d’avoir concrètement contribué à en élever de nombreuses autres permettant le développement de cette initiative exceptionnelle.

45 000 € de subvention par an

C’est autour du CCAS de la Ville Nouvelle et de celle qui en était alors la directrice, Marie-Pierre Dumont, soutenue avec détermination par une élue, Michèle Combes, que ce projet est devenu réalité. Depuis, la ville de Val-de-Reuil verse chaque année une subvention de 45 000 € à Epireuil pour lui permettre d’assurer ses missions.

Bernard Leroy, le président de l’Agglomération ; Daniel Jubert, conseiller départemental, Bruno Questel, député et Anne Frakowiack, la nouvelle sous-préfète ont salué également l’action d’Epireuil. La représentante de l’Etat se voulant par ailleurs rassurante. « Vous disposez de trois emplois aidés : ils ne seront pas remis en cause ». 

Outre cette cérémonie officielle avec les partenaires, ce 10e anniversaire a été dignement fêté dans la convivialité : entre ateliers pour les enfants, repas partagé, conférence-débat, spectacle… Epireuil peut être fier de cet anniversaire hors du commun.

Les animations en images:

 

 

Epireuil fête ses 10 ans le 29 septembre

10 août 2007 : l’épicerie sociale Epireuil ouvrait ses portes. 10 ans plus tard, la structure a plus que jamais sa raison d’être. Rendez-vous le vendredi 29 septembre pour fêter son 10e anniversaire. Nombreuses animations. 

Epireuil fête ses 10 ans !
Epireuil fête ses 10 ans !

Permettre l’accès à des produits alimentaires à moindre coût pour les plus précaires, proposer des ateliers d’animation et de création ouverts à tous les habitants pour favoriser les liens sociaux et le vivre-ensemble… voilà le projet qu’au début des années 2000, habitants, élus, travailleurs sociaux, représentants associatifs… commencent à dessiner. Le concept d’épicerie sociale est déjà dans tous les esprits.

En Juin 2005, l’association Epireuil est constituée pour mettre en œuvre le projet. Elle se donne pour objet de :

  •    Contribuer à assurer les besoins alimentaires des habitants en situation précaire ;
  •    Permettre aux bénéficiaires d’être acteurs du projet de l’association ;
  •    Privilégier une organisation qui permette de valoriser les compétences dans le respect de chacun ;
  •    Développer des actions d’insertion.

Le 10 août 2007, l’épicerie sociale voit enfin le jour à Val-de-Reuil.

Une aide alimentaire participative

10 ans plus tard, l’accompagnement par l’alimentation demeure toujours au cœur du projet associatif
10 ans plus tard, l’accompagnement par l’alimentation demeure toujours au cœur du projet associatif
>

10 ans plus tard, l’accompagnement par l’alimentation demeure toujours au cœur du projet associatif. Le libre choix des denrées, la participation, l’accompagnement des publics, le respect des réglementations en vigueur en matière de sécurité alimentaire et de traçabilité des denrées, le travail en réseau ainsi que l’implication des bénéficiaires, des bénévoles et des administrateurs de l’association sont des fondamentaux autour desquels l’aide alimentaire participative se construit au quotidien.

L’Epicerie Sociale s’est, au cours de ces 10 ans, développée et structurée ; l’offre de produits s’est diversifiée, avec une équipe de professionnels pour garantir la dynamique et le respect des obligations réglementaires.

Le programme du 29 septembre

Le programme de la fête d'Epireuil
Pour ses 10 ans, Epireuil a choisi d’organiser un grand moment de convivialité et de partage. Il aura lieu le vendredi 29 septembre.

La journée sera articulée autour de 4 temps forts:

« MANGER », un spectacle burlesque musical
« MANGER », un spectacle burlesque musical
  • le matin : expositions, mur d’expression, stands partenariaux, conférence-débat avec ATD Quart Monde « L’alimentation, un droit pour tous ? » à 9h30 à la MJA.
  •  le midi : un repas partagé autour d’un buffet du monde sur la plaine Saint-Jean – inscriptions au 02.32.50.57.98. Apporter un dessert de votre choix.
  •  l’après-midi : des stands d’animation ludiques autour de la thématique Alimentation – à la médiathèque et sur la dalle.
  • ·le soir : « MANGER », un spectacle burlesque musical interprété par la compagnie ZYGOMATIC (spectacle sélectionné par le festival Off d’Avignon 2017) – à 20h00 à la MJA. Participation 9 € / personne, prix solidaire. règlement par avance adressé par chèque à l’ordre de l’Association.

42 jeunes Rolivalois sur les chantiers jeunes

A Val-de-Reuil, sans attendre 18 ans, on peut décrocher un premier job d’été. A chaque vacance scolaire, la Ville recrute des jeunes Rolivalois pour participer aux chantiers solidaires. Depuis le 10 juillet, 42 jeunes de 16 à 20 ans travaillent trois semaines durant à l’embellissement de la ville. 

42 jeunes Rolivalois sur les chantiers jeunes
42 jeunes Rolivalois sur les chantiers jeunes

Une chose est sûre : à Val-de-Reuil, les vacances scolaires ne riment pas avec « ne rien faire » ! Tout au long de l’année, plusieurs dizaines de jeunes Rolivalois de 16 à 20 ans – lycéens pour une très grande majorité d’entre eux, à la recherche d’un emploi pour d’autres – prennent la direction du travail chaque matin pendant deux à trois semaines. Avec à la clé, un premier salaire.

Immersion dans l’univers du travail

Depuis 2011, la Ville de Val-de-Reuil organise ces chantiers jeunes (en partenariat avec plusieurs des bailleurs de la commune) pendant chacune des périodes de vacances scolaires. L’objectif est de donner l’occasion à un nombre maximum de jeunes de s’immerger pour la première fois dans l’univers du travail, avec ses rites, ses contraintes et ses horaires, tout en réalisant des travaux pour leur ville.

Le bilan de l’opération est éloquent : d’année en année, le dispositif séduit davantage de Rolivalois. Alors que, en 2016, 78 lycéens (garçons et filles) avaient participé à cette belle aventure sur la totalité de l’année, pendant ces seules vacances d’été 2017, ce sont 42 jeunes Rolivalois ont été recrutés. Ces jeunes filles et ces jeunes garçons ont débuté leur mission le 10 juillet et l’achèveront le 28 juillet prochain.

Ces jeunes, qui travaillent 7 heures par jour du lundi au vendredi, sont rémunérés sur la base du SMIC horaire
Ces jeunes, qui travaillent 7 heures par jour du lundi au vendredi, sont rémunérés sur la base du SMIC horaire

En partenariat avec les bailleurs

Contrairement à de nombreuses autres communes, la Ville de Val-de-Reuil fait le choix de les employer pendant trois semaines consécutives (deux semaines pendant l’année) afin de leur assurer un salaire suffisant pour mener à bien leurs projets (permis de conduire, études…). Ces jeunes, qui travaillent 7 heures par jour du lundi au vendredi, sont rémunérés sur la base du SMIC horaire.

Réalisés en partenariat avec les différents bailleurs que sont IBS, le Foyer Stéphanais, Eure Habitat et la Siloge (des conventions ont été signées entre la ville et les bailleurs qui subventionnent ce dispositif), les chantiers jeunes interviennent aux quatre coins de la ville, en intérieur comme en extérieur. Les jeunes s’attellent ainsi à repeindre les parties communes et les cages d’escaliers de cinq immeubles gérés par IBS, rue Grande ; le parking en sous-sol de l’immeuble les Cascades, sur la Voie Blanche, géré par Eure Habitat ; les escaliers et les entrées des bâtiments Eure Habitat, rue de la Châtellenie…

Les jeunes s’attellent ainsi à repeindre les parties communes et les cages d’escaliers de cinq immeubles gérés par IBS, rue Grande
Les jeunes s’attellent ainsi à repeindre les parties communes et les cages d’escaliers de cinq immeubles gérés par IBS, rue Grande

La saison est également propice aux travaux dans les écoles : peinture extérieure à l’école des Cerfs-Volants, sur le mobilier à l’école des Dominos, au centre de loisirs Léon Blum… sans oublier bien-sûr tous ces travaux de peinture et de nettoyage un peu partout en ville : murets du CCAS, stade Jesse Owens, effacement de graffiti à la Garancière…

Ambassadeurs de la ville

En réalisant des travaux visibles pour la population et dans l’espace public, sous la direction des services techniques, du service jeunesse, de la médiation, entourés d’adultes qui les encadrent, les conseillent et les forment, les jeunes « travailleurs » deviennent de véritables ambassadeurs de la ville et contribuent à limiter les dégradations qui peuvent être commises par d’autres jeunes que parfois ils connaissent. Preuve que les chantiers jeunes participent activement et efficacement du vivre ensemble à Val-de-Reuil !

les jeunes « travailleurs » deviennent de véritables ambassadeurs de la ville et contribuent à limiter les dégradations qui peuvent être commises par d’autres jeunes que parfois ils connaissent
les jeunes « travailleurs » deviennent de véritables ambassadeurs de la ville et contribuent à limiter les dégradations qui peuvent être commises par d’autres jeunes que parfois ils connaissent

Ils contribuent aussi à développer l’apprentissage de la citoyenneté et le sens des responsabilités. Le dispositif a en effet l’immense avantage d’initier ces adolescents et ces jeunes adultes à la discipline, à la cohésion, au respect des règles… Autant de valeurs indispensables dans la vie active et dans la société en général.

Avec ces chantiers jeunes, la ville de Val-de-Reuil adresse un message d’espoir et de confiance à ces jeunes qui sont l’avenir de notre ville, de notre société.

Mode d’emploi

Les chantiers jeunes sont exclusivement réservés aux jeunes Rolivalois, âgés de 16 à 20 ans. Pour postuler, il est obligatoire de n’avoir encore jamais participé à un chantier jeune. Ensuite, il suffit de rédiger une lettre de motivation adressée à Monsieur le Maire de Val-de-Reuil et de la déposer au CCAS de la ville. Une liste de pièces justificatives à fournir est alors remise au postulant.

Pour écrire à Monsieur le Maire :
Monsieur le Maire
Mairie de Val de Reuil
70 Rue Grande
27100 Val-de-Reuil

Un concert solidaire pour Arthur

Soyons nombreux au concert solidaire des Sur Mesures samedi à la Factorie. Un rendez-vous musical exceptionnel au profit de l’association Un rêve pour Arthur.

Un concert pour Arthur
Un concert pour Arthur

Arthur est un petit bonhomme de 4 ans au visage d’ange ! Atteint d’une grave maladie neurologique, due à une mutation génétique très rare (CDKL5), Arthur a non seulement un important retard de développement psychomoteur mais il est en plus victime d’intenses crises d’épilepsie quotidiennes, ne voit pas, ne communique pas, ne tient pas sa tête.

Thérapies très coûteuses

C’est pour aider sa famille à faire face aux frais liés à sa pathologie qu’a été créée l’association « Un rêve pour Arthur ». Plusieurs thérapies (à Barcelone notamment où Arthur se rend six semaines par an) peuvent en effet aider le petit garçon à progresser, mais elles sont coûteuses et non prises en charge par la sécurité sociale.

 Concert des Sur Mesures

Un concert des "Sur Mesures"
Un concert des « Sur Mesures »

La mobilisation s’organise autour de l’association en vue de trouver des fonds pour Arthur. Ainsi, ce samedi 8 avril, un concert solidaire est organisé à la Factorie (Ile du Roi à Val-de-Reuil).

Les Sur Mesures, un groupe de jazz composé de 8 musiciens, allieront bonne humeur, dynamisme et répertoire Dixieland / New Orleans. Le style enjoué des pièces promet de séduire le public.
Le concert a lieu à 20h00 – participation libre aux frais.
Rens. La Factorie au 02 32 59 41 85
www.unrevepourarthur.fr

Téléthon : vers un nouveau défi !

4 mois après l’exceptionnelle mobilisation rolivaloise pour le Telethon, l’AFM organisait samedi ses assises régionales à Val-de-Reuil. Le maire a annoncé sa volonté de relever le défi en 2017.

Relever le défi
Relever le défi

Val-de-Reuil accueillait samedi ses 1eres assises régionales du Téléthon. Pour l’occasion, une soixantaine de bénévoles, de délégations et représentants des services régionaux des Hauts de France et de la Normandie s’étaient donnés rendez-vous le temps d’une journée au stade Jesse Owens.

Superbe collecte

L’association avait donc choisi de revenir dans la plus jeune commune de France, quatre mois après la formidable mobilisation rolivaloise pour le Téléthon 2016. Début décembre, notre ville avait été retenue pour l’opération « 100 villes, 100 défis » diffusée sur France 2 pendant l’opération. Un millier de personnes s’étaient alors réunies sur l’esplanade de la mairie pour former le logo géant du Téléthon.

« Pour ce téléthon 2016, Val-de-Reuil avait également réalisé une superbe collecte », confie Marie-Christine Loys, administratrice nationale de l’AFM Téléthon.

Une réussite en 2016 pour le Téléthon à Val-de-Reuil
Une réussite en 2016 pour le Téléthon à Val-de-Reuil

Rendez-vous en 2017 !

Rejoints par Marc-Antoine Jamet pendant leurs travaux, les participants ont à nouveau reçu l’entier soutien du maire de Val-de-Reuil.

« Notre ville est généreuse, solidaire, engagée. L’entraide fait partie de son ADN ». Ce Téléthon 2016 en a apporté, pour le maire, une nouvelle preuve. « Je voudrais que notre ville continue à être dans cette chaîne de l’espoir. Qu’on mène un autre défi pour le Téléthon 2017 ».
Rendez-vous est donc déjà pris pour début décembre 2017 !

Une Rolivaloise phénoménale

Le défi était osé : il a été relevé au-delà de toutes les espérances ! Plus de 2400 femmes ont pris le départ de la Rolivaloise ce dimanche matin. Une fête dédiée aux femmes qui restera dans les annales.

Une incroyable marée rose s’est abattue sur Val-de-Reuil ce dimanche matin. Jeunes ou moins jeunes, sportives ou non, seules ou en famille, entre amies, entre collègues, de toutes les cultures… Elles venaient de partout, ces femmes pour participer à la 11e édition de la Rolivaloise. Si bien que lorsque le starter du départ a retenti, elles étaient plus de 2400 à s’élancer sur les parcours de 3 km, 5 km ou 10 km.

Chacune avait ce matin une bien belle raison de courir ou de marcher sur cette Rolivaloise : les unes pour soutenir le dépistage du cancer du sein, les autres pour les droits des femmes; d’autres pour le plaisir de se retrouver ou encore pour revendiquer leur soutien à la candidature de Paris aux JO 2024. Car la marraine de cette édition 2017 n’est autre que l’ambassadrice de la candidature de la capitale française pour ces jeux olympiques.

Sarah Ourahmoune, la marraine dans la course

Sarah Ouhramoune dans la course
Sarah Ouhramoune dans la course

Sarah Ourahmoune, vice-championne olympique de Boxe aux JO de Rio l’an passé, était ce matin à Val-de-Reuil, parmi les participantes. « Pour la première fois, la marraine courra la Rolivaloise avec vous », indiquait Marc-Antoine Jamet juste avant le coup d’envoi de la course. Sarah Ourahmoune, qui portait le dossard n°1, a en effet couru 5 km.

La Tour Eiffel de Paris 2024 en signe de ralliement
La Tour Eiffel de Paris 2024 en signe de ralliement

« C’est beau, c’est impressionnant cette marée humaine », confiait-elle en observant, émue, la foule quelques minutes avant le départ et juste avant le geste collectif qu’elle a invité les participantes à réaliser, en soutien à Paris 2024 : « c’est la Tour Eiffel en langage des signes », signalait la championne. Et la boxeuse a pu constater, comme chacun ce matin, la richesse de la Rolivaloise, par la diversité de ses participantes.

Maya, 4 mois et demi

La plus jeune particpante, Maya 4 mois et demi
La plus jeune particpante, Maya 4 mois et demi

Ce matin, la plus jeune était sans aucun doute la petite Maya, 4 mois et demi, dont le landau était recouvert du tee-shirt rose de la Rolivaloise. Pas question pour sa maman, Anaïs, de manquer l’événement. « Cela fait 6 ans que je cours la Rolivaloise. Et même si j’ai quitté Val-de-Reuil pour Boulogne sur Mer, je tenais absolument à être là aujourd’hui. C’est notre course: on ne peut pas la manquer. Et je voulais que la première course de ma fille soit celle-ci « .

Le collège Alphonse Allais en force

Et le Collège Alphonse Allais participait !
Et le Collège Alphonse Allais participait !

Dans la  foule également, Estelle Morin, principale du collège Alphonse Allais et son adjointe Gaëlle Gouriou. « Nous tenions à accompagner notre équipe d’élèves et d’enseignantes engagées sur la course. C’est un événement formidable : faire sortir les femmes, être solidaires, apprendre à se connaître… le tout dans une ambiance conviviale et sympathique ».

Stéphanie et Sophie
Stéphanie et Sophie

Stéphanie et Sophie, deux habitantes de Louviers et Evreux, ont été très sensibles aux causes défendues par la Rolivaloise. Pour la première fois, elles ont donc pris le chemin de Val-de-Reuil pour une petite sortie entre copines. « C’est la première fois que l’on participe mais certainement pas la dernière. Nous serons là l’année prochaine: le parcours est très sympa et l’ambiance est très chaleureuse ». 

Cascades d’animations

Une cascade d'animations
Une cascade d’animations

Nul doute que la cascade d’animations proposées sur le village aura contribué à cette ambiance de feu. Entre les démonstrations de Zumba, l’échauffement en musique, les ateliers de musculation mais aussi les séances de maquillages par des artistes professionnelles, le spectacle de feu et de bulles géantes ou encore les multiples stands tenus par les associations… les participantes n’avaient que l’embarras du choix.

Un village paré pour l'évènement qui enflammait les participantes
Un village paré pour l’évènement qui enflammait les participantes

Des participantes qui ont quitté Val-de-Reuil ce midi, une rose à la main. En gentlemen, les organisateurs ont en effet offert à toutes les femmes une fleur à l’arrivée de la course. Les premières de chaque course ont également été récompensées d’un trophée et de cadeaux :

5 km – 1 : Solène Billard ; 2 : Sandrine Prochasson; 3 : Hélène Tessier.
10 km – 1 : Laetitia Morice ; 2 : Sandrine Blain-Ibos; 3 : Alexia Vantol.
Tout comme l’équipe la plus nombreuse de cette 11e édition: Il s’agit de l’équipe « Coeur Battant », composée de plus de 130 personnes. Elle était menée par la très dynamique Nadia Benamara.

4400 € à la ligue contre le cancer

La Rolivaloise c'est aussi la générosité pour une grande cause
La Rolivaloise c’est aussi la générosité pour une grande cause

Enfin, avant de se quitter, Marc-Antoine Jamet a remis à Nanou Dessaux, la présidente départementale de la ligue contre le cancer, un chèque de 4400 €. Un chèque bien plus conséquent que les autres années puisque lié au nombre de participantes. « Bravo pour votre courage et votre motivation », les a ainsi félicité Nanou Dessaux.

Au final, cette Rolivaloise 2017 restera gravée dans les mémoires! A l’année prochaine, plus nombreuses encore…

Toutes les photos de l’évènement

L’actualité du sport à Val-de-Reuil

Présentation des vœux de Marc-Antoine Jamet et de la Municipalité pour l’année 2022

Bienvenue en 2022 ! Quelques jours après le lever de rideau sur cette nouvelle année, Marc-Antoine Jamet et le conseil ...
Lire La Suite…

Un mini-meeting d’athlétisme pour les collégiens !

Mercredi après-midi, la piste du stade Jesse Owens accueillait son premier mini-meeting ! Un événement semblable au Meeting de l’Eure ...
Lire La Suite…
VDR Infos N°24 - Décembre 2021 - janvier 2022

Valdereuil_infos n°24 – DECEMBRE 2021 – JANVIER 2022

En une de ce numéro : Retrouvons ensemble la féerie de Noël ! - La ville scintille de mille feux ...
Lire La Suite…

Sport pour « elles » (vidéo)

"Sport pour elles", c’est le nom de la nouvelle discipline qui vient d’arriver à Val-de-Reuil. Tous les premiers mercredis du ...
Lire La Suite…
La vie municipale

Conseil Municipal du 18 Octobre 2021

L’organisation de la séance prend en compte le respect des gestes barrières et les recommandations émises par le gouvernement dans ...
Lire La Suite…

Les Gazelles s’envolent pour le Népal !

Reportée pour cause de COVID-19, l’association G comme Gazelles partira le 24 octobre pour participer à la course solidaire de ...
Lire La Suite…

Un rêve à portée de main

À seulement 18 ans, Oussama Ajour brille dans le bassin rolivalois. Arrivé en France l'année dernière, ce nageur de talent ...
Lire La Suite…

Les amis polonais de Sztum brillent sur la ligne d’arrivée du Marathon

Arrivés depuis vendredi dernier, 16 habitants de Sztum, la ville jumelée avec Val-de-Reuil, ont participé au marathon Seine-Eure. Entre amitiés ...
Lire La Suite…

Tous sur la ligne d’arrivée du marathon Seine-Eure dimanche !

Le marathon Seine-Eure revient ce dimanche ! Venez encourager les coureurs qui franchiront la ligne d'arrivée rolivaloise ! Zoom sur ...
Lire La Suite…

Le sport à Val-de-Reuil

Les sports

Le sport fait partie de l’ADN, de l’identité, des passions de Val-de-Reuil. Il y a grandi à l’ombre de clubs prestigieux ou dynamiques (le VRAC pour l’athlétisme, l’ASVVP pour le ...
Lire La Suite…

La piscine Alice Milliat

La piscine Alice Milliat de Val-de-Reuil est couverte, et située à proximité de la mairie. Elle est équipée de deux bassins de natation de 25 mètres. Et est accessible aux ...
Lire La Suite…

Stade couvert Jesse Owens

Jesse Owens reçoit régulièrement des manifestations diverses (meetings sportifs, colloques, conférences, repas et spectacles). Citons pêle-mêle : le Forum des Métiers (chaque année), Festivart (depuis 2017) organisé par la Chambre ...
Lire La Suite…

Rolivaloise : un festival d’animations

Dernière ligne droite avant le grand départ de la Rolivaloise ce dimanche 12 mars. Encore un tout petit effort : le défi des 2024 participantes est plus que jamais à portée de main. Pour elles, c’est un incroyable cocktail d’animations qui a été concocté toute la matinée.

Rolivaloise 2016
Rolivaloise 2016

Il n’y a aucun doute, les femmes aiment la Rolivaloise. Chaque jour, elles s’inscrivent par centaines pour participer à cette marche / course 100 % féminine organisée à Val-de-Reuil quelques jours seulement après la journée internationale du droit des femmes.

Les organisateurs s’attendent d’ailleurs, comme à l’accoutumée, à connaître un impressionnant pic d’inscriptions, ces prochains jours. Les retardataires pourront même encore s’inscrire le samedi 11 mars de 14h à 18h sur l’esplanade de la mairie de Val-de-Reuil, voire le matin même de l’événement, entre 8h et 10h10.

Une large palette de parcours possibles !

Pour cette édition 2017, le défi est immense ! Il s’agit en effet de réunir 2024 participantes sur la ligne de départ à 10h30. Des femmes qui pourront choisir de marcher 3 ou 5 km ou de courir 5 ou 10 km ; et pour la première fois depuis 11 ans, un parcours d’1 km dédié aux familles a été tracé. Il permettra aux petites filles (mais aussi – et c’est l’exception – aux petits garçons) et à leurs mamans de participer eux aussi à la Rolivaloise.

2024 participantes donc en soutien à la candidature de Paris aux jeux olympiques de 2024 ! Pour l’occasion, la marraine de cette 11e Rolivaloise n’est autre que Sarah Ourahmoune, championne olympique de boxe et ambassadrice de Paris 2024. La boxeuse internationale sera à Val-de-Reuil ce dimanche dès le début de la matinée.

Elle participera ainsi au grand échauffement en musique organisé à 10h15 et – elle y tient tout particulièrement – prendra le départ de la Rolivaloise, au milieu de toutes les participantes, sur le parcours 10 km.

Grande fête sur le Village  

Mais au-delà du défi sportif, la Rolivaloise sera, dimanche, une immense fête féminine mais aussi familiale. Aussi le village de la Rolivaloise, où les hommes sont bien évidemment les bienvenus, sera-t-il extrêmement riche en animations. Des dizaines d’associations, de structures en tout genre, de professionnels du bien-être et de la forme réunis le temps de la matinée, rendront l’événement plus incontournable encore. Parmi eux, des artistes maquilleurs qui, au travers d’un stand MAKE UP FOR EVER, offriront aux participantes un moment de détente et de beauté.

Les ateliers et démonstrations se succèderont au fil des heures : dès 9h et jusqu’à midi, l’haltérophilie club de Louviers proposera des initiations au banc couché et aux haltères ; les associations SportXtrem et Crossfit Rollon, des parcours de remise en forme ; le duo Soulawesi, une grande animation musicale (de 9h à 9h45 et de 10h45 à 11h15) ; l’association de Muay Thai rolivaloise, une démonstration de boxe à 9h45 ; l’association Z’Addict, une animation zumba…

Sans oublier la démonstration de hula-hoop par l’association Powerhoop et enfin, clou du spectacle : la compagnie Akasha proposera un époustouflant spectacle de jonglerie, spectacles de feu, bulles géantes et échasses pour clore l’événement de 11h15 à 12h00.

Ambiance de fête enfin sur le parcours où le groupe Agogo Percussions accompagnera les femmes dans leur effort.   Mais aussi la veille où la Rolivaloise prend, à la piscine, quelques longueurs d’avance.

A la piscine le 11 mars

Au sein des bassins : Aqua training (circuit comprenant un atelier vélo, deux ateliers haltères, un atelier step)  roulement sur chaque atelier combinant du cardio training, du renforcement musculaire et un effet drainant. 1 session de 15h à 15h45 (20 places) / 1 session de 16h30 à 17h15 (20 places). Les inscriptions se feront à l’accueil de la piscine ( place aux Jeunes, 27100 Val-de-Reuil – 02.32.59.19.70). Tarif : Prix d’une entrée piscine.

À la cafétéria de la piscine : Atelier Wogi en compagnie de LM BE WELL de 15h00 à 15h45  (W pour wellness, O pour oxygénation, G pour gymnastique, I pour imagée) Une activité douce qui stimule tous les muscles du corps grâce à des enchaînements physiques effectués plusieurs fois et qui permet d’augmenter la dépense énergétique, d’améliorer la tonicité et la souplesse et de se libérer du stress. Danse sensitive de 15h à 16h45.

Inscrivez-vous !

Au final, que vous soyez sportive ou non, jeune ou moins jeune, Rolivaloise ou non, seule ou en groupe… la Rolivaloise est forcément pour vous ! Venez plonger dans cette ambiance de fête si propre à l’événement, unique en son genre. Et pour celles qui le souhaitent, une garderie est même proposée aux enfants pendant la marche / course.

Alors, n’hésitez plus, venez rejoindre la Rolivaloise ce dimanche 12 mars. L’inscription est gratuite (mais obligatoire) : www.larolivaloise.valdereuil.fr / 02 32 59 42 12.

Rolivaloise : toutes ensemble contre le cancer du sein !

Dimanche 12 mars 2017 : 2024 femmes engagées dans la 11ème édition de la ROLIVALOISE ? C’est le défi lancé à Val-de-Reuil. Alors pas d’hésitation : soyons très nombreuses ce jour-là pour marcher ou courir pour un meilleur dépistage du cancer du sein !

Rolivaloise 2017 avec Sarah Ouhramoune
Rolivaloise 2017 avec Sarah Ouhramoune

Le pari est osé. Il sera pourtant tenté. A Val-de-Reuil, pour la 11ème Rolivaloise, cette course (ou cette marche) unique réservée aux femmes, l’objectif du mouvement sportif sera de rassembler 2024 femmes lorsque le starter donnera à 10h30 devant la mairie de Val-de-Reuil le signal du départ.

Avec une volonté bien sûr : celle de développer l’information sur le dépistage du cancer du sein et de faire reculer cette maladie. Avec une envie : celle d’inscrire cette cause qui nous rassemble tous dans la dynamique de PARIS 2024 grâce à la présence d’une marraine étincelante de victoires : la boxeuse Sarah Ourahmoune, médaillée aux JO de Rio et, évidemment, ambassadrice de la capitale pour l’organisation des Jeux Olympiques 100 ans après ceux de Pierre de Coubertin. Que de  symboles ! Que de raisons de s’engager !

 Chaque participante aura son tee shirt rose

La petite course est devenue grande ! De 50 participantes en 2005, la Rolivaloise a atteint, l’an passé, un record de participation avec plus de 1500 femmes réunies sur la ligne de départ, avenue des falaises.

Vêtues des fameux tee-shirts roses de la lutte contre le cancer du sein, mis à la disposition de toutes les coureuses, cette année comme les précédentes, par la Ville de Val-de-Reuil, chaque participante affichera ainsi un soutien déterminé au dépistage de cette maladie, objectif premier et prioritaire de ce rendez-vous unique organisé depuis plus d’une décennie.

Subvention selon le nombre d’engagées

Une subvention spéciale sera remise à la ligue contre le cancer calculée, comme c’est la tradition, sur le nombre d’engagées. Venez donc nombreuses… Dimanche 12 mars, un défi supplémentaire s’ajoutera à ceux des années précédentes. Il est lancé à toutes les femmes de la région : quel formidable symbole ce serait que de parvenir à réunir 2024 femmes, de tout âge, de toute origine, de toute motivation, pour la  Rolivaloise 2017 !

Pourquoi 2024 participantes ?

Sarah Ourahmoune marraine de La Rolivaloise 2017
Sarah Ourahmoune marraine de La Rolivaloise 2017

2024, c’est en effet un chiffre fétiche pour Sarah Ourahmoune, particulièrement émue d’avoir été choisie par Val-de-Reuil, après l’extraordinaire championne des paralympiques 2016, Marie-Amélie Lefur, la princesse burundaise Esther Kamatari, égérie de Guerlain, et la ministre des sports Valérie Fourneyron, pour être la marraine de cette 11e édition.

La boxeuse, médaillée d’argent aux jeux olympiques de Rio, est une des ambassadrices-phare les plus actives  de la candidature de Paris pour les jeux olympiques de 2024, dont elle porte l’image dans le premier film envoyé au CIO. Avec elle, comme elle, soutenons tous (toutes) cette candidature, en réunissant le plus grand nombre de coureuses et de marcheuses à Val-de-Reuil, soyons 2024 le dimanche 12 mars !

Toutes les femmes ont leur place sur la Rolivaloise

Ce chiffre est parfaitement atteignable. Toutes les femmes, sans la moindre exception, quels que soient leur âge, leur condition physique, leur commune, sont les bienvenues sur le parcours de la Rolivaloise, qui – il faut le rappeler – n’est pas qu’une course, mais aussi une marche plébiscitée chaque année.

Marcher ou courir : à chacune de choisir !

Qu’importe, en effet, que vous soyez sportive ou non ! Venez comme vous êtes ce dimanche 12 mars à la Rolivaloise : seules, en famille, entre amies, entre collègues…Et choisissez parmi les trois parcours possibles : 3 km marche ; 5 km course ; 10 km course sur des parcours nouveaux, simples et parfaitement sécurisés… Argument supplémentaire pour ne pas manquer ce rendez-vous 100 % féminin, cette marche/course est 100 % gratuite.

Vous l’aurez compris : la Rolivaloise 2017 sera plus que jamais une fête placée sous le signe de la femme, sous le signe des femmes.
QUATRE TRÈS BONNES RAISONS DE PARTICIPER A LA ROLIVALOISE
La Rolivaloise est une marche / course unique en son genre. Chacun y choisit sa distance, son allure En cela réside sa réussite chaque année.
Une date symbolique. Chaque année, la Rolivaloise est organisée au plus près de la journée internationale des femmes, fixée le 8 mars. Nous fêterons cette année le 40e anniversaire de cette journée. L’occasion d’être plus nombreuses encore pour revendiquer le droit, l’égalité et la place des femmes dans la société ! De nombreuses associations oeuvrant au nom des droits des femmes sont partenaires de la Rolivaloises. Parmi elles, le CIDFF (centre d’information sur le droit des femmes et des familles).
Soutenons le dépistage du cancer du sein. Le cancer du sein est le plus fréquent des cancers. Une femme sur 8 y est confrontée au cours de sa vie. S’il est détecté tôt, il peut être guéri neuf fois sur dix. La Rolivaloise, organisée en partenariat avec l’association DECAD’E (dépistage organisé dans le département de l’Eure), se veut aussi une vitrine de cette sensibilisation.
Des femmes dans toute leur diversité. Jeunes et moins jeunes, sportives ou non, femmes issues de tous horizons, de toutes cultures, de toutes conditions sociales…, la Rolivaloise est fière de rassembler autour d’elle les femmes dans toute leur diversité.  Elle transmet donc un message d’unité et de solidarité. Elle est une rencontre. C’est aussi ce qui en fait la richesse.
Paris 2024. Sarah Ourahmoune a choisi d’être ambassadrice de la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques de 2024. La Ville de Val-de-Reuil soutient aussi cette candidature qui, si elle était validée, serait une formidable opportunité pour le territoire, pour la ville et son attractivité. Les équipements rolivalois (halle régionale d’athlétisme par exemple) seraient dans le dispositif de préparation aux jeux olympiques des délégations étrangères.

REJOIGNEZ-NOUS ET INSCRIVEZ-VOUS SANS TARDER

L’inscription à la Rolivaloise est 100 % gratuite, mais elle reste, pour une question d’organisation obligatoire. Ne tardez plus !
Rendez-vous sur www.larolivaloise.valdereuil.fr ou téléphonez au 02.32.59 42.12.

Sarah Ourahmoune, marraine de la Rolivaloise

Sarah Ourahmoune, la boxeuse, médaillée olympique à Rio, sera la marraine de la 11e édition de la Rolivaloise le dimanche 12 mars. Les inscriptions sont ouvertes. Ne manquez pas l’événement.

Rolivaloise 2017 avec Sarah Ouhramoune
Rolivaloise 2017 avec Sarah Ouhramoune

Depuis plus de 10 ans, Val-de-Reuil organise, autour de la Journée Internationale des droits de la femme, une course unique en son genre : la Rolivaloise.

Unique parce qu’elle est exclusivement dédiée aux femmes. Unique parce qu’elle s’adresse aussi bien aux athlètes confirmées qu’aux joggeuses du dimanche. Unique parce qu’on peut s’y inscrire quels que soient son âge ou sa condition. Unique parce qu’il s’agit en y participant de développer le dépistage du cancer du sein. Unique parce qu’elle séduit un nombre chaque année de plus en plus grand d’engagées.

Elle rayonne désormais au-delà des frontières de la ville, de l’Agglomération Seine-Eure, voire du département. Tant et si bien que, dimanche 12 mars prochain, à 10h30, ce sont plus de 1500 participantes qui sont attendues au départ de la 11e édition.

Porter les couleurs et les valeurs de la Rolivaloise

Preuve supplémentaire de l’engouement qu’elle suscite, cette course unique attire des marraines d’exception. Venues d’horizons différents, à chaque édition, elles portent haut les couleurs et les valeurs de la Rolivaloise.

Après plusieurs athlètes de renom comme Muriel Hurtis, Anne Gaëlle Retout ou Marie-Amélie Lefur qui se couvrit d’or aux Jeux Paralympiques, après la Ministre des Sports elle-même, Valérie Fourneyron ou la princesse burundaise Esther Kamatari, égérie de Guerlain, c’est la boxeuse Sarah Ourahmoune qui parrainera la 11ème Rolivaloise dimanche 12 mars 2017.

Cette sportive remarquable a fait vibrer le cœur de millions de Français dans la chaleur du mois d’août aux Jeux Olympiques de Rio en y décrochant, sur le ring, une extraordinaire médaille d’argent. A 35 ans, Sarah Ourahmoune, aujourd’hui, a définitivement raccroché les gants, concluant une carrière exceptionnelle : 10 fois championne de France jusqu’en 2016, championne du monde en 2008, médaillée de bronze au Championnat du Monde 2011, médaillée d’argent au Championnat d’Europe 2011…

Paris 2024

Désormais, Sarah Ourahmoune mène un autre combat aussi grand, aussi beau, plus collectif peut-être, celui de Paris 2024, puisque la boxeuse est ambassadrice de la candidature de la capitale pour accueillir les jeux olympiques cent ans après ceux que Coubertin y organisa. La Rolivaloise est une étape sur la route des Jeux qui seront attribués à Lima en septembre prochain. Notre course doit montrer l’union de la Normandie, comme du reste du pays, avec Paris et en cela réside la signification de la présence de Sarah. C’est pourquoi cette 11ème édition doit voir exploser le nombre de participantes.

Jeunes ou moins jeunes, sportives ou non, toutes les femmes, les jeunes filles, les petites filles peuvent s’aligner sur le parcours de cette course peu commune, vitrine des droits des femmes et instrument au service de la lutte contre le cancer du sein ! 3 km, 5 km ou 10 km, à chacune sa distance, à chacune son rythme ! Certaines choisiront de courir, d’autres de marcher… qu’importe puisqu’il s’agit avant tout de se rassembler autour de la cause des femmes.

Alors n’ayez plus aucune hésitation, foncez et venez vous inscrire pour participer à la 11e Rolivaloise et contribuer à ce bel élan 100 % féminin. Ah une dernière chose : l’inscription est gratuite.
Renseignements et inscriptions sur www.larolivaloise.fr ou auprès du service des sports de la ville de Val-de-Reuil au 02 32 59 42 12

Vous êtes sans connexion