Étiquette : culture

Derrière le prof, l’artiste !

Vendredi 13 mars prochain, Anaïs Beaudoin et Lucas Ravet, deux professeurs du conservatoire de musique et de danse de Val-de-Reuil présenteront leur pièce « Focus » à la Maison de la Jeunesse et des Associations.

On oublie souvent que sous la peau d’un professeur de musique ou de danse, se cache souvent le visage d’un artiste et ses mondes oniriques. C’est en ce sens que Anaïs Beaudoin et Lucas Ravet, deux enseignants du conservatoire de musique et de danse de Val-de-Reuil ont souhaité présenter aux rolivalois leur création chorégraphique et musicale intitulé « Focus », le vendredi 13 mars prochain à la Maison de la Jeunesse et des Associations. Une œuvre où la musique et la danse se partagent à part égale le premier rôle. « L’idée de cette pièce est de mettre en avant les émotions provoquées par la musique, la danse, et de manière plus générale, ce que l’art permet de voir, ce que cela nous provoque », explique Anaïs Beaudoin à l’origine de cette œuvre artistique qui ne devait se jouer qu’une seule fois. « A la base, cette pièce a été créée pour une seule date, l’année passée à la chapelle Saint-Julien de Petit-Quevilly. Mais, au vu du travail, du temps considérable investi, on s’est dit que c’était dommage de la jouer qu‘une fois ». Une volonté partagée par ses collègues musiciens ainsi que les onze danseurs amateurs. « On s’est rendu compte qu’au final, le vrai travail a débuté à l’issue de notre première représentation », ajoute Lucas Ravet, évoquant les raisons qui les ont poussés à se produire à Val-de-Reuil. « On s’est dit que cela pouvait être intéressant pour les écoles, les élèves à qui nous donnons des cours, de leur permettre d’avoir une autre lecture artistique et aussi de mettre en avant la part d’artiste qui se cache derrière chacun des professeurs ».

Tableaux émotionnels

Ainsi, les enseignants rolivalois accompagnés des onze danseurs amateurs et de Fabien Lenoir, percussionniste enseignant au conservatoire Caux Vallée de Seine (Gravenchon), invitent tous les rolivalois à venir découvrir leur univers dans lequel musique et chorégraphie du corps sont en constante évolution. « On passe de temps suspendus, aériens à des passages plus énergiques, plus enlevé », confie Anaïs Beaudoin qui avec le reste de ses acolytes ont adapté leur représentation aux dimensions et à l’atmosphère de la MJA. « Pour cette représentation, nous avons fait appel Geoffrey Sassin pour faire une création lumière », concluent les deux enseignants rolivalois qui promettent un voyage haut en couleurs où la fusion des styles et des genres ne manquera pas de jouer avec vos sens en dessinant des tableaux émotionnels de haute volée. À noter qu’une présentation du spectacle (behind the scene), se tiendra le mercredi 11 mars 2020 à 14h00 au studio de musiques actuelles du conservatoire de musique et de danse.

Focus
Vendredi 13 mars 2020 à 20h00 à la Maison de la Jeunesse et des Associations
Entrée : libre participation au profit du passeport culturel
Réservation conseillée
E-mail : conservatoire27@yahoo.com
Tel : 02 32 59 45 94

Les actus culture à Val-de-Reuil

Halloween s’invite à la médiathèque !

La médiathèque Le Corbusier propose à tous les enfants de plonger dans l’univers d’Halloween, mercredi 28 octobre 2020, à partir ...
Lire La Suite…

Les Clowns rolivalois font découvrir le Népal aux écoliers

L'équipe des Petites mains a démarré son tour des écoles ! Après avoir fait le tour du Népal l'an dernier, ...
Lire La Suite…

La musique au cœur des écoles !

Près de 300 enfants des écoles rolivaloises ont assisté à la représentation musicale « Où tu vas comme ça ? ...
Lire La Suite…

Le VRASAD investit le cœur de ville !

Samedi 26 septembre prochain, le VRASAD organise, de 14h00 à 16h00, un après-midi sportif et culturel ouvert à tous au niveau ...
Lire La Suite…

la Ville de Val-de-Reuil, avec l’Opéra Rouen Normandie, lance un parcours gratuit de découverte de l’art lyrique

Communiqué de la Ville de Val-de-Reuil  Avec la retransmission de l’œuvre de Richard Wagner, Tannhauser, samedi 3 octobre, au Théâtre de ...
Lire La Suite…

La culture à Val-de-Reuil

Aucune publication trouvée.

 Journée internationale des droits des femmes : la Ville célèbre toutes les Rolivaloises !

Les équipements publics illuminés en rose, l’accès gratuit à la piscine et au cinéma pour toutes les femmes, des roses pour dire merci… La Ville multiplie les initiatives à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes.

Jamais, tant que le combat n’aura pas été gagné, la Ville de Val-de-Reuil ne laissera passer la date du 8 mars sans adresser un signe fort, un signe de solidarité et de respect, aux femmes, de toutes les femmes, d’ici ou d’ailleurs. Jamais, dans la plus jeune commune de France, la journée internationale des droits des femmes ne sera célébrée sans porter avec ferveur un message de soutien, témoignage de la mobilisation rolivaloise au nom de l’égalité et de la solidarité entre les sexes.

Un combat encore long

Alors même que l’on fête les 50 ans de la naissance du mouvement de libération des femmes (MLF), l’actualité rappelle jour après jour que la bataille pour l’égalité entre les femmes et les hommes – que ce soit au travail, en politique ou encore à la maison – sera longue à mener, que la fin du sexisme, des harcèlements, les violences n’est, malheureusement, pas encore proche.

Pour ces raisons, afin de rappeler son engagement en faveur des droits des femmes, la Ville de Val-de-Reuil donne chaque année à la journée du 8 mars une dimension particulière en multipliant les attentions à l’égard des Rolivaloises et des femmes venues d’ailleurs.

Contre les violences faites aux femmes

Ainsi, depuis plusieurs jours, la Ville a réactivé sa campagne de sensibilisation contre la violence faite aux femmes. Afin de dénoncer les féminicides, dont le nombre s’accroît et qui gangrènent notre société, les panneaux d’affichage municipaux délivrent un même message :« chaque morte est un meurtre ». Il rappelle que l’an passé près de 150 femmes ont été assassinées par leur compagnon ou leur ex-compagnon. Nous avons tous un rôle à jouer pour que des vies cessent d’être brisées.

Sans masquer ces drames, la Ville a choisi de marquer d’espoir la journée internationale des droits des femmes. Dès le vendredi 6 mars à la tombée de la nuit, plusieurs sites importants et symboliques de la Ville Nouvelle s’illumineront de rose : la mairie bien sûr, symbole de liberté, d’égalité et de fraternité ; mais aussi l’hôtel d’entreprises des 4 soleils, parce qu’il est un lieu de la vie économique locale, le hall de la piscine municipale pour affirmer que le sport ne peut être le lieu des abus ; Cinétisme, l’œuvre d’art monumentale de Luis Tomasello, érigée sur la dalle, parce que la Culture doit être accessible à tous et toutes. Chaque soir jusqu’au 9 mars, ces illuminations témoigneront de la mobilisation de la Ville dans tous ces combats.

300 roses pour dire merci !

Les Rolivaloises sont formidables ! C’est le message que Marc-Antoine Jamet et son équipe souhaitent également transmettre à l’aube de ce 8 mars 2020. Comme chaque année, cette date symbolique sera donc l’occasion de dire « Merci » à toutes ces femmes qui, au quotidien, oeuvrent avec beaucoup de cœur et de professionnalisme au sein du service public municipal. La municipalité offrira donc une rose aux 300 agents féminines (66 % des effectifs) de la mairie. Les élus iront à leur rencontre, dans l’ensemble des services, pour leur remettre cette fleur et de leur manifester leur reconnaissance pour le travail accompli.

Accès gratuit à la piscine et au cinéma

Et la Ville va plus loin. Pour remercier les Rolivaloises de la place qu’elles occupent dans la vie de Val-de-Reuil, pour la richesse qu’elles apportent à la plus jeune commune de France, pour la solidarité qu’elles manifestent afin que 70 nationalités pratiquent le Vivre-Ensemble, la municipalité leur offre un accès gratuit (illimité) à la piscine municipale et au cinéma les Arcades, du vendredi 6 mars au lundi 9 mars. Un dispositif qu’elle étend à toutes les femmes, Rolivaloises ou non !

 

Un festival 100 % féminin

La petite équipe du cinéma, dynamique et militante, s’est d’ailleurs elle-même très largement mobilisée autour de la journée internationale des droits des femmes, avec notamment un festival « Rêves de Réalisatrices », qui, pour sa 5e édition, propose quatre jours de films autour de l’égalité, du 6 au 9 mars. Cet événement met en lumières des réalisatrices à travers une programmation exclusivement féminine. Chacun pourra y découvrir des films venus des quatre coins de la planète ; et parmi eux : «Birds of prey, la fabuleuse histoire de Harley Quinn», de Cathy Yan, « Un divan à Tunis», de Manèle Labidi ou encore «Made in Bangladesh», de Rubaiyat Hossain. L’intégralité des séances sera offerte aux femmes ; celle du 8 mars par l’association Pour faire briller le soleil, qui gère le cinéma ; les autres par la Ville.

  

En attendant la Rolivaloise

Ces initiatives ne dissiperont pas notre tristesse d’avoir été contraints, en application du principe de précaution, de reporter la Rolivaloise, cette marche/course 100 % féminine initialement programmée ce dimanche 8 mars. Un avantage toutefois puisque cette année, la journée internationale des Droits des Femmes se prolongera au-delà du 8 mars. Une date sera, en effet, fixée pour permettre aux 2500 participantes, fidèles au rendez-vous, de se retrouver pour promouvoir les droits des femmes, pour lutter contre le cancer du sein et pour le plaisir de se rassembler en toute convivialité.

 

Le festival “Rêves de réalisatrices” revient sur le devant de la scène

La cinquième édition du festival de cinéma Rêves de Réalisatrices organisé par l’association Pour faire briller les étoiles revient du 06 au 09 mars 2020.

Les Femmes réalisatrices n’ont rien à envier à leurs homologues masculins. C’est dans cet état d’esprit que l’association Pour Faire Briller les Étoiles organise, à l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, la 5e édition de « Rêves de réalisatrices », un festival 100% féminin. « Cet événement met en lumières des réalisatrices à travers une programmation exclusivement féminine », explique Jean-Claude Bourbault, le directeur du cinéma Les Arcades faisant part de l’essence de ce rendez-vous. « Depuis toujours, je pense que les femmes et les hommes sont des individus qui à part entière sont capables de développer leur imaginaire et de faire preuve de qualité artistique. En ce sens, j’ai souhaité organiser ce festival en lien avec la journée internationale des droits de la femme. »

Des films venus des quatre coins du monde

Pour cette 5e édition, les curieuses et les curieux pourront découvrir un grand nombre de films venus des quatre coins de la planète. On retrouve ainsi « Birds of prey, la fabuleuse histoire de Harley Quinn », de Cathy Yan, « Un divan à Tunis », de Manèle Labidi ou encore « Made in Bangladesh », de Rubaiyat Hossain. Un film proposé par l’association rouennaise   « Elles font leur cinéma » qui comme chaque année, propose un film suivi d’une discussion. « C’est toujours un plaisir pour nous de prendre part à ce festival, d’autant plus que c’est le seul cinéma indépendant de la région à proposer comme nous ce type de programmation. On en est ravies », souligne Nadège Baillehache, un membre actif de cette association féministe rouennaise.

Les séances offertes aux rolivaloises et leurs amies !

Tout comme l’année passée, les séances sont offertes aux femmes habitant la commune de Val-de-Reuil. « L’intégralité des séances sont offertes aux rolivaloises et leurs amies », poursuit Jean-Claude Bourbault faisant part du soutien de la ville pour réaliser ce genre d’opération. « Le cinéma offre la séance du 8 mars et la ville les autres ».

Le Programme

Vendredi 06 mars

20h30 : « BIRDS OF PREY LA FABULEUSE HISTOIRE DE HARLEY QUINN », Cathy Yan

Vous connaissez l’histoire du flic, de l’oiseau chanteur, de la cinglée et de la princesse mafieuse ? BIRDS OF PREY (ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE D’HARLEY QUINN) est une histoire déjantée racontée par Harley en personne – d’une manière dont elle seule a le secret. Lorsque Roman Sionis, l’ennemi le plus abominable – et le plus narcissique – de Gotham, et son fidèle acolyte Zsasz décident de s’en prendre à une certaine Cass, la ville est passée au peigne fin pour retrouver la trace de la jeune fille. Les parcours de Harley, de la Chasseuse, de Black Canary et de Renee Montoya se télescopent et ce quatuor improbable n’a d’autre choix que de faire équipe pour éliminer Roman…

Samedi 07 mars

20h00 : « MADE IN BANGLADESH »,Rubaiyat Hossain

SOIREE SPECIALE (PRIX 4.50 €), en présence du groupe Elles Font Leur Cinéma.
Shimu, 23 ans, travaille dans une usine textile à Dacca, au Bangladesh. Face à des conditions de travail de plus en plus dures, elle décide avec ses collègues de monter un syndicat, malgré les menaces de la direction et le désaccord de son mari. Ensemble, elles iront jusqu’au bout.

Lors de la soirée spéciale « MADE IN BANGLADESH » Tarif unique de 4.50 € pour vous messieurs. Réservation au 02.32.50.67.26 ou par mail cinema.lesarcades@wanadoo.fr, nathalie.cordier2@club-internet.fr.

Dimanche 08 mars

10h30 : « LA REINE DES NEIGES 2 », Jennifer Lee & Chris Rock

Pourquoi Elsa est-elle née avec des pouvoirs magiques ? La jeune fille rêve de l’apprendre, mais la réponse met son royaume en danger. Avec l’aide d’Anna, Kristoff, Olaf et Sven, Elsa entreprend un voyage aussi périlleux qu’extraordinaire.

14h30 : « CHARLIE’S ANGEL », Elizabeth Banks

Les Charlie’s Angels ont toujours assuré la sécurité de leurs clients grâce à leurs compétences hors du commun. L’agence Townsend a maintenant étendu ses activités à l’international, avec les femmes les plus intelligentes, les plus téméraires et les mieux entraînées du monde entier – de multiples équipes de Charlie’s Angels affrontant les missions les plus périlleuses, chacune guidée par son propre Bosley.

17h30 : « MICKEY AND THE BEAR », Annabelle Attanasio

Mickey Peck, une adolescente du Montana, a la lourde responsabilité de s’occuper de son père, un vétéran accro aux opiacés. Quand l’opportunité se présente de quitter pour de bon le foyer, elle fait face à un choix impossible…
(Séance de rattrapage le mardi 10 mars 20h30 hors festival aux prix habituels pour tous)

Lundi 09 mars

20h30 : « UN DIVAN A TUNIS », Manèle Labidi

Après avoir exercé en France, Selma, 35 ans, ouvre son cabinet de psychanalyse dans une banlieue populaire de Tunis. Au lendemain de la Révolution, la demande s’avère importante dans ce pays « schizophrène ». Mais entre ceux qui prennent Freud et sa barbe pour un frère musulman et ceux qui confondent séances tarifées avec “prestations tarifées”, les débuts du cabinet sont mouvementés… Alors que Selma commence enfin à trouver ses marques, elle découvre qu’il lui manque une autorisation indispensable pour continuer d’exercer… (Séance de rattrapage le mardi 10 mars 20h30 hors festival aux prix habituels pour tous).

*Rens.

Cinéma “Les Arcades”,

5 place des Chalands, 27100 Val-de-Reuil

Tel : 02 32 50 67 26

Site internet : https://www.cinemalesarcades.com

courriel : cinema.lesarcades@wanadoo.fr

Les actus culture à Val-de-Reuil

Halloween s’invite à la médiathèque !

La médiathèque Le Corbusier propose à tous les enfants de plonger dans l’univers d’Halloween, mercredi 28 octobre 2020, à partir ...
Lire La Suite…

Les Clowns rolivalois font découvrir le Népal aux écoliers

L'équipe des Petites mains a démarré son tour des écoles ! Après avoir fait le tour du Népal l'an dernier, ...
Lire La Suite…

La musique au cœur des écoles !

Près de 300 enfants des écoles rolivaloises ont assisté à la représentation musicale « Où tu vas comme ça ? ...
Lire La Suite…

Le VRASAD investit le cœur de ville !

Samedi 26 septembre prochain, le VRASAD organise, de 14h00 à 16h00, un après-midi sportif et culturel ouvert à tous au niveau ...
Lire La Suite…

la Ville de Val-de-Reuil, avec l’Opéra Rouen Normandie, lance un parcours gratuit de découverte de l’art lyrique

Communiqué de la Ville de Val-de-Reuil  Avec la retransmission de l’œuvre de Richard Wagner, Tannhauser, samedi 3 octobre, au Théâtre de ...
Lire La Suite…

La culture à Val-de-Reuil

Aucune publication trouvée.

Festival Rêves de Réalisatrices

Séances gratuites pour les femmes du vendredi 06 mars au lundi 09 mars 2020 au cinéma Les Arcades, pour le FESTIVAL RÊVES DE RÉALISATRICES, ainsi qu’en l’honneur de la journée internationale des droits des Femmes. Les films en séance de rattrapage hors période de festival seront aux prix habituels pour tout le monde.

  • Vendredi 06 mars 20h30 : « BIRDS OF PREY LA FABULEUSE HISTOIRE DE HARLEY QUINN » Vous connaissez l’histoire du flic, de l’oiseau chanteur, de la cinglée et de la princesse mafieuse ? BIRDS OF PREY (ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE D’HARLEY QUINN) est une histoire déjantée racontée par Harley en personne – d’une manière dont elle seule a le secret. Lorsque Roman Sionis, l’ennemi le plus abominable – et le plus narcissique – de Gotham, et son fidèle acolyte Zsasz décident de s’en prendre à une certaine Cass, la ville est passée au peigne fin pour retrouver la trace de la jeune fille. Les parcours de Harley, de la Chasseuse, de Black Canary et de Renee Montoya se télescopent et ce quatuor improbable n’a d’autre choix que de faire équipe pour éliminer Roman…
  • Samedi 07 mars 20h00 : EN SOIREE SPECIALE (Tarif unique de 4.50 € pour vous messieurs) « MADE IN BANGLADESH » En présence du groupe Elles Font Leur Cinéma. Shimu, 23 ans, travaille dans une usine textile à Dacca, au Bangladesh. Face à des conditions de travail de plus en plus dures, elle décide avec ses collègues de monter un syndicat, malgré les menaces de la direction et le désaccord de son mari. Ensemble, elles iront jusqu’au bout.
  • Dimanche 08 mars :
    • 10h30 « LA REINE DES NEIGES 2 » Pourquoi Elsa est-elle née avec des pouvoirs magiques ? La jeune fille rêve de l’apprendre, mais la réponse met son royaume en danger. Avec l’aide d’Anna, Kristoff, Olaf et Sven, Elsa entreprend un voyage aussi périlleux qu’extraordinaire.
    • 14h30 « CHARLIE’S ANGEL » Les Charlie’s Angels ont toujours assuré la sécurité de leurs clients grâce à leurs compétences hors du commun. L’agence Townsend a maintenant étendu ses activités à l’international, avec les femmes les plus intelligentes, les plus téméraires et les mieux entraînées du monde entier – de multiples équipes de Charlie’s Angels affrontant les missions les plus périlleuses, chacune guidée par son propre Bosley.
    • 17h30 « MICKEY AND THE BEAR » Mickey Peck, une adolescente du Montana, a la lourde responsabilité de s’occuper de son père, un vétéran accro aux opiacés. Quand l’opportunité se présente de quitter pour de bon le foyer, elle fait face à un choix impossible…

    (Séance de rattrapage le mardi 10 mars 20h30 hors festival aux prix habituels pour tous)

  • Lundi 09 mars 20h30 : « UN DIVAN A TUNIS » Après avoir exercé en France, Selma, 35 ans, ouvre son cabinet de psychanalyse dans une banlieue populaire de Tunis. Au lendemain de la Révolution, la demande s’avère importante dans ce pays « schizophrène ». Mais entre ceux qui prennent Freud et sa barbe pour un frère musulman et ceux qui confondent séances tarifées avec “prestations tarifées”, les débuts du cabinet sont mouvementés… Alors que Selma commence enfin à trouver ses marques, elle découvre qu’il lui manque une autorisation indispensable pour continuer d’exercer…
    (Séance de rattrapage le mardi 10 mars 20h30 hors festival aux prix habituels pour tous)

Réservation au 02.32.50.67.26 ou par mail cinema.lesarcades@wanadoo.fr, nathalie.cordier2@club-internet.fr.
L’Équipe de « Pour Faire Briller Les Étoiles » souhaite vous retrouver nombreux lors de ce festival.

Conseil municipal du 10 Février 2020

Retransmission en direct à partir de 19h du Conseil municipal. À l’ordre du jour ce soir : le Budget Primitif 2020

Ordre du jour

Télécharger l’ordre du jour du Conseil

 

Retransmission en direct du Conseil Municipal

Pour suivre la vidéo sur YouTube en direct : https://youtu.be/6qjQY7f3ljo

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Jusqu’à présent nous utilisions un système de diffusion en direct via le site. Cependant depuis quelque temps le nombre de connexions simultanées étaient trop importantes pour permettre aux utilisateurs d’avoir une connexion de qualité (soit absence d’images, soit sauts de diffusion, soit même absence totale d’image et de son). Par exemple lors du dernier conseil des « pointes » à plus de 250 connexions simultanées ont été enregistrées ce qui dépassait largement la capacité de diffusion en direct admissible sur notre site.

Le cinéma pour tous !

Tous les deuxièmes dimanches de chaque mois, le cinéma Les Arcades propose Cinéma différent, une démarche permettant la mise en place de séances adaptées aux personnes en situation de handicap.

Aller au cinéma, cela peut paraître banal pour un grand nombre de personne, mais l’histoire se complique lorsque l’on souffre d’un handicap et notamment lorsque celui-ci est d’ordre mental. Les conditions d’accueil, la peur, la gêne peuvent souvent prendre le dessus et dissuader toute envie de franchir la porte d’une maison du 7e art. C’est en ce sens que le cinéma Les Arcades de Val-de-Reuil proposera à partir du mois de février 2020 Cinéma Différent, une démarche permettant des projections adaptées aux personnes en situation de handicap tous les deuxièmes dimanches de chaque mois, à 10h30.

« Le concept existe déjà, mais l’idée est de permettre l’accueil de personnes en situation de handicap notamment mental comme l’autisme et les troubles du comportement », explique Nadia Benamara, la présidente de l’association Pour Faire Briller les Étoiles, en charge de la gestion du cinéma rolivalois. Elle souligne également le caractère inclusif de l’opération. « Ces séances sont bien sûr ouvertes à tous car l’objectif, comme depuis toujours ici, est de mettre des actions en place pour favoriser le vivre ensemble et l’acceptation de tous au-delà de nos différences ».

Projection sur-mesure

Ainsi, les futurs spectateurs pourront découvrir, prochainement, une salle entièrement adaptée aux contraintes de chacun avec comme par exemple la présence d’une lumière tamisée pour faciliter la circulation dans la salle, des sous-titres, un son modéré, etc. « Les parents ainsi que des bénévoles seront là pour accueillir, rassurer, encadrer les publics accueillis », ajoute la présidente du cinéma rolivalois faisant part également de la mise en place d’un tarif unique fixée à 3€50 pour les adultes et 2€50 pour les enfants. À noter également que les personnes assistants à ces séances pourront également participer à la programmation de ces temps cinématographique ouverts à tous.

Cinéma Les Arcades :

5 Place des Chalands, 27100 Val-de-Reuil

Tel : 02 32 59 60 02

Cinéma différent : Tous les deuxièmes dimanches de chaque mois à 10h30.

1ère séance, dimanche 9 février à 10h30 avec le film : ” L’extraordinaire voyage de Marona”, Damian Anca

Synopsis :

Victime d’un accident, Marona, une petite chienne, se remémore les différents maîtres qu’elle a connus et aimés tout au long de sa vie. Par son empathie sans faille, sa vie devient une leçon d’amour.

Merci d’accepter le cookie YouTube pour voir cette vidéo. Vous allez accèder à un contenu fourni par YouTube.

Politique de confidentialité de YouTube

Si vous acceptez votre choix sera sauvegardé et le contenu de la page mis à jour.

Les actus culture à Val-de-Reuil

Halloween s’invite à la médiathèque !

La médiathèque Le Corbusier propose à tous les enfants de plonger dans l’univers d’Halloween, mercredi 28 octobre 2020, à partir ...
Lire La Suite…

Les Clowns rolivalois font découvrir le Népal aux écoliers

L'équipe des Petites mains a démarré son tour des écoles ! Après avoir fait le tour du Népal l'an dernier, ...
Lire La Suite…

La musique au cœur des écoles !

Près de 300 enfants des écoles rolivaloises ont assisté à la représentation musicale « Où tu vas comme ça ? ...
Lire La Suite…

Le VRASAD investit le cœur de ville !

Samedi 26 septembre prochain, le VRASAD organise, de 14h00 à 16h00, un après-midi sportif et culturel ouvert à tous au niveau ...
Lire La Suite…

la Ville de Val-de-Reuil, avec l’Opéra Rouen Normandie, lance un parcours gratuit de découverte de l’art lyrique

Communiqué de la Ville de Val-de-Reuil  Avec la retransmission de l’œuvre de Richard Wagner, Tannhauser, samedi 3 octobre, au Théâtre de ...
Lire La Suite…

La culture à Val-de-Reuil

Aucune publication trouvée.

Val de Reuil_Infos n°16 – Février – Avril – Mars 2020

En une de ce numéro : Le terrain de football synthétique entre en piste – Au stade Jesse Owens, un équipement moderne pour jouer par tous les temps

à lire également

* Page 6 Coup d’envoi pour le terrain de football synthétique
* Page 8 1000 arbres de plus pour Val-de-Reuil
* Page 9 L’avenue des Falaises new look
* Page 11 Attention, travaux !
* Page 11 Le magasin ACTION dans les starting blocks
* Page 13 Avec la procureure, priorité à la sécurité
* Page 14 Le nouveau visage de la rue Grande
* Page 17 Humando : objectif emploi !
* Page 19 À l’école, c’est petit déj bio
* Page 23 DOSSIER SPÉCIAL – Les jeunes Rolivalois prennent la plume autour du développement durable
* Page 29 Toutes à la Rolivaloise le 8 mars
* Page 30 Carnaval, à vos costumes !
* Page 30 Le meeting d’athlétisme en piste
* Page 34 À la Cyberbase, le numérique pour tous

Votre magazine

Télécharger votre magazine

 

Votre magazine Val de Reuil_Infos

Val de Reuil_Infos N°11 Février - Mars 2019

Val de Reuil_Infos N°11 Février – Mars 2019

En une de ce numéro : À la rencontre de Rolivaloises d’exception : Interviewées par des jeunes Rolivalois, cinq femmes ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°10 Décembre 2018 - Janvier 2019

Val de Reuil_Infos N°10 Décembre 2018 – Janvier 2019

Unis autour du Centenaire de la Grande Guerre Mémoire, amitié et avenir main dans la main à Val-de-Reuil à lire également ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°9 Septembre – Octobre – Novembre 2018

Val de Reuil_Infos N°9 Septembre – Octobre – Novembre 2018

En une de ce numéro Police municipale : le nouveau poste en service : «Accueil, vidéo-vigilance, équipements : un outil ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°8 Juin-Juillet-Août 2018

Val de Reuil_Infos N°8 Juin-Juillet-Août 2018

En une de ce numéro 4 grands chantiers majeurs qui démarrent «L’Anru a donné son feu vert pour leur démarrage, ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_Infos N°7 Avril-Mai-Juin 2018

Val de Reuil_Infos N°7 Avril-Mai-Juin 2018

En une de ce numéro L’Espages à l’heure des montres connectées «Un dispositif inédit au poignet des Seniors rolivalois» à ...
Lire La Suite…
Val de Reuil_infos Février-Mars 2018 - n°6

Val de Reuil_Infos N°6 Février-Mars-Avril 2018

En une de ce numéro Rénovation urbaine: la maison des projets ouverte «Un lieu d’échanges, d’informations pour tous les Rolivalois» ...
Lire La Suite…
Val de Reuil Infos Novembre-Décembre 2017 Janvier 2018

Val de Reuil_Infos N°5 Novembre-Décembre 2017 Janvier 2018

En une de ce numéro Dans les starting blocks pour Paris 2024 «Des équipements en pointe et un vivier de ...
Lire La Suite…
Val de Reuil Infos Automne 2017

Val de Reuil_Infos N°4 Automne 2017

En une de ce numéro Une rentrée pleine de nouveautés ! «La ville déploie les grands moyens pour ses écoles» ...
Lire La Suite…
Val de Reuil Infos Juin-Juillet-Août 2017

Val de Reuil_Infos N°3 Juin-Juillet-Août 2017

En une de ce numéro 10 bonnes raisons de passer l’été à Val-de-Reuil «Les activités et rendez-vous à ne pas ...
Lire La Suite…

MJA – “Vagues à Larmes”, Cie Six pied sur terre

Créée en 2006,La compagnie de théâtre “Six Pieds sur Terre” propose de découvrir son spectacle “Vagues à Larmes”, une pièce ayant pour objectif de sensibiliser le plus grand nombre et de lutter contre la radicalisation. A l’issue de la pièce, un débat axé sur l’estime et la connaissance de soi, la manipulation et les dérives sectaires sera mis en place.

Réservation au 06 75 26 12 51

Synopsis:

Leïla, 17 ans, apprend que son petit ami s’apprêtait à commettre une action terroriste lorsqu’il a été arrêté. Elle n’avait rien soupçonné, pas plus que sa sœur Sarah (19 ans) avec qui elle vit. Leïla affirme que jamais elle-même ne pourrait être manipulée. Sarah relève le défi dans l’anonymat d’internet. Leïla plonge sans questionnement dans la cause imaginée par sa soeur (une association armée pour la défense des animaux).

En parallèle et incarnées par les comédiens, on suit les émotions primaires de Leïla : la colère, la tristesse, la peur et la joie ; 4 personnages drôles et hauts en couleur qui travailleront pendant tout le spectacle à leur réconciliation afin d’augmenter l’estime de soi de Leïla et lui permettre de reculer face à la violence dans laquelle elle s’engageait.

 

Théâtre de l’Arsenal – “La petite casserole d’Anatole”, Cie MARIZIBILL

Spectacle jeune public à partir de 3 ans.

Anatole traîne toujours derrière lui sa petite casserole, qui se coince partout et l’empêche d’avancer. Un jour, il en a assez. Il décide de se cacher. Mais heureusement, les choses ne sont pas si simples… Anatole et sa casserole, c’est surtout une autre façon d’être au monde, de le voir et de le regarder, une autre façon, drôle, bizarre et poétique, de le traverser.

Il est à la traîne, souvent à côté de la plaque, mais il est aussi en avance, là où les autres ont oublié d’être. Mais Anatole et sa casserole, c’est aussi chacun de nous, traînant ce qui nous encombre et nous embarrasse et qu’ilfaut bien apprendre à apprivoiser. Et ainsi, la sienne est peut-être juste un peu plus encombrante, mais son parcours est bien semblable au nôtre : réaliser qu’un défaut est souvent une qualité mal aimée.

Théâtre de l’Arsenal – “Inconsolable(s)”, Nadège Cathelineau et Julien Frégé / Groupe Chiendent

Si tu me quittes, est-ce que je peux venir aussi ? Il et Elle. Un couple, un duo, une équipe. Ensemble dans la vie, ensemble au théâtre. Sur scène, ils jouent la séparation, mettent en danger publiquement ce qu’ils ont de plus précieux : l’amour de l’autre.

Le jeu s’accélère, les règles leur échappent, fiction et réel se confondent. Dans un décor qui lui aussi se disloque, leur équilibre psychique est mis à mal. Lui et Elle, errants, angoissés, stupéfaits, amusés, font l’expérience du danger. Inspirés par Stig Dagerman, l’un des écrivains suédois les plus importants des années 1940, Nadège Cathelineau et Julien Frégé passent par la rupture amoureuse pour raconter la solitude de deux individus, engloutis dans le jeu de l’individualisme et de la représentation. Le jeu de leur séparation nous amuse et nous terrifie : jusqu’où iront-ils ensemble ?

L’accueil de ce spectacle bénéficie du dispositif de soutien à la diffusion “Tournée territoriale de création” de l’ODIA Normandie

A partir de 15 ans.

Théâtre de l’Arsenal – “Murmures Machines”, Les Vibrants Défricheurs

Concert pour deux musiciens dompteurs de machines et voix enregistrées. Ce grand chahut poétique de machines ne ressemble à aucun autre. Plus d’une cinquantaine d’instruments de musique automates s’animent un à un comme par magie ! Les deux musiciens complices, l’un au basson, l’autre à l’orgue, partagent mélodies et rythmiques avec les mini-pianos, violons, cloches, coucous-suisses, casseroles et jouets mécanisés.

Des voix enregistrées fredonnantes, vocalistes et chantantes se glissent dans ces sonorités des plus inouïes. Ensemble, machines, musiciens et voix enregistrées, sonnent, crissent, croassent, tintinnabulent, murmurent, retentissent, s’esclaffent et résonnent, chacun à leur manière. Un hymne à la musique telle une symphonie de jouets soulignant ici qu’il n’y a pas de hiérarchie entre notes et sons, entre mélodies et bruits.

A partir de 5 ans.

Théâtre de l’Arsenal – “Ce que nous dansons personne ne peut nous le prendre”, Charlotte Rousseau / La Presque Compagnie

Danser malgré tout, sa danse, une danse personnelle, intuitive, entre rage et douceur, individuellement ou collectivement. Se relever après le chaos, résister coûte que coûte, seul ou en groupe, en dépit de l’effroi des catastrophes passées et futures et de l’absurdité du monde…

Malgré les menaces qui planent au-dessus de nos têtes nous sommes là et nous le revendiquons. Être là, pleinement, entier, le corps sincère et particulier, seul avec les autres. Et nous opposerons finalement à la noirceur d’un monde chaotique, le simple goût de vivre l’élan, la joie du mouvement, l’énergie, l’envie de la survie et en dépit de tout, l’envie de continuer, de témoigner à notre manière et d’imposer notre présence au monde coûte que coûte. Résister est l’enjeu, faire est l’argument, avoir un corps manifeste est le postulat.

Perfomance chorégraphique participative in situ avec les élèves de 3ème du Collège le Hamelet de Louviers

Théâtre de l’Arsenal – “Espaece”, une pièce d’Aurélien Bory

Nourri d’influences plastiques, littéraires, circassiennes et cinématographiques, Aurélien Bory ne cesse de créer des objets de scène riches en surprises. Avec cette nouvelle création inspirée du livre Espèces d’espaces de Georges Perec, Aurélien Bory nous offre une nouvelle fois un théâtre physique et composite fortement porté par un espace scénique monumental. Au centre du plateau, un gigantesque mur en ardoise articulé.

Comme les pages d’un livre, il se plie, se déplie, il enferme ou libère les cinq comédiens qui, peu à peu, vont s’approprier ce « vide scénique ». Ils vont occuper littéralement l’espace, horizontalement, verticalement, dans une approche constante du défi des lois physiques. Leur performance tend bientôt à l’euphorie collective. C’est virtuose, c’est drôle et tellement surprenant !

Et si, finalement, tout se résumait en une phrase, à l’explicit du livre de Georges Perec : « Vivre, c’est passer d’un espace à un autre, en essayant le plus possible de ne pas se cogner ».

Théâtre de l’Arsenal – “Chiquenaudes / Romance en stuc”, Daniel Larrieu

Deux pièces aux antipodes : la 1ère muette, Chiquenaudes, légère et bondissante qui a contribué à caractériser Daniel Larrieu comme un chorégraphe drôle à l’esprit BD tandis que la seconde, Romance en Stuc, enroulée autour d’un récit aux accents oniriques, tutoyant le romantisme.

Réactiver la danse des années 80 avec les corps d’aujourd’hui. Transmettre un « ici et maintenant ». On voit d’abord le caractère fugace des signes précis et silencieux de Chiquenaudes , conçue pour le Concours de Bagnolet en 1982. Puis la fresque théâtrale de Romance en Stuc, créée en 1985 pour le Cloître des Célestins en Avignon, une chorégraphie qui s’enroule autour d’un récit et qui expérimente la mise en scène d’un choeur antique dansé. Que reste-t-il d’une danse après une vie ? Quelles sont ses traces encore à l’oeuvre dans les corps ? Comment permettre à de nouveaux individus de les accueillir ? Comment faire pour ne pas assister, sous nos yeux ébahis à leur dissolution ?

Théâtre de l’Arsenal – “100 millions qui tombent…”, d’après Georges Feydeau / Collectif Les Bâtards dorés

100 millions qui tombent… est une pièce en trois actes, inachevée de Georges Feydeau. Dans le salon de Paulette, cocotte entretenue, se succèdent valets, maquereaux, amants, maris et princes déchus. Au sein de cette intrigue de boulevard survoltée, les petits personnages vont, viennent et s’agitent. Soudainement, les relations sociales se trouvent bouleversées quand Isidore, le domestique de Paulette apprend qu’il vient d’hériter de cent millions…

Dans cette nouvelle création, le collectif des Bâtards dorés, lauréat du Festival Impatience 2017 avec Méduse (prix du jury et prix du public) fait un nouveau pas de côté. Il empoigne à bras le corps la mécanique implacable de Feydeau pour imaginer le dernier acte que l’auteur n’a jamais pu écrire. Il se saisit de cette opportunité avec un malin plaisir, pour dérégler peu à peu l’intrigue en amenant le public vers une mise à nue progressive de la machine théâtrale !

Théâtre de l’Arsenal – “La face cachée du plateau”, Compagnie des Dramaticules

Comment un metteur en scène utilise-t-il les possibilités techniques et scéniques du plateau ? Jérémie Le Louët dévoile aux spectateurs tout ce qui contribue à donner du sens à une création, en dehors du texte lui-même : la lumière, le son et la direction d’acteurs. Il ne s’agit pas d’assister au montage d’un décor ni au réglage des projecteurs mais d’explorer concrètement la palette des possibilités techniques et scéniques qui s’offrent à un metteur en scène lors de la création d’un spectacle. Accompagné de Simon Denis à la régie et de Jonathan Frajenberg, comédien, Jérémie Le Louët fait varier sur le plateau les paramètres de lumière, de son et les contraintes de jeu, pour amener les spectateurs à comprendre les choix effectués et leurs enjeux dans l’adaptation d’une oeuvre à la scène. Il nous livre une conférence-spectacle passionnante qui est aussi une véritable initiation aux métiers techniques du spectacle vivant.

Conservatoire de musique et de danse – “Mon Beau Quartet”

Concert du groupe “Mon beau quartet” avec la participation des élèves instrumentistes du conservatoire. Les élèves ayant assisté en amont à plusieurs master-class se produiront sur scène avec le groupe autour d’un répertoire jazz et musiques du monde. Projet conduit par Lucas Ravet. Entrée sur réservation. Libre participation au profit du passeport culturel.

*Rens. 02 32 59 45 93

Soirée de clôture du Printemps des poètes

Pour conclure l’événement national du Printemps des Poètes, la poète Ada Mondès nous livrera ses « récits de voyage ». La soirée se poursuivra par la traditionnelle scène ouverte, cette fois autour de Boris Vian. Pour finir, récital de poche « Enivrez-vous » d’après Charles Baudelaire, interprété par Karinn Helbert et Patrick Verschueren.

*Rens et réservation au 02 32 59 41 85 ou par E-mail : contact@factorie.fr

Théâtre de l’Arsenal – “Cabaret acrobatique”, Etienne Rochefort / Jann Gallois / Karim Messaoud

Vestiges #2 Maxime Cozic matérialise sous nos yeux, à l’état pur, ce que peuvent être la liquidité, la fluidité ou toutes ces énergies reptiliennes qui subsistent en nous. Ces mouvements coulent comme de l’eau. Et si certaines prouesses acrobatiques peuvent impressionner dans cette forme, nous le sommes tout autant par de simple mouvement de bras tant l’état de corps est maitrisé. C’est en cela que réside toute sa virtuosité.

Compact Véritable performance technique et poétique, Jann Gallois axe ici son travail autour d’une seule et unique contrainte : le contact extrême et permanent. Avec une écriture millimétrée voir presque architecturale, elle imbrique deux corps se retrouvant emmêlés l’un dans l’autre et pousse à l’extême la notion de contact pour questionner sur le fondement des relations entre deux êtres.

Acte II – “K” L’envie première est de travailler autour d’un sol rebondissant et d’étudier des gestes de gens qui tentent de reprendre possession d’eux même, de retrouver une emprise sur le réel. Entre désir et peur, une ode délicate à la curiosité pour les petits comme pour les grands.

conservatoire de musique et de danse – « Focus »

le conservatoire de musique et de danse de Val de Reuil, Léry, Poses accueillera une création chorégraphique et musicale le Vendredi 13 mars à 20 h à la Maison de la jeunesse et des Associations. Entrée sur réservation au 02 32 59 45 94 / conservatoire27@yahoo.com

Cette création chorégraphique et musicale est née d’une envie d’assembler deux univers artistiques : la musique et la danse. Les assembler, les faire correspondre, les laisser s’apprivoiser et tisser des liens pour s’exprimer autour d’une thématique commune forment les rouages de ce travail.

L’artiste regarde le monde dans lequel il crée…

Quelle vision l’artiste invite-t-il le spectateur à emprunter ? Quel chemin de questionnement et d’observation du monde cela convoque-t-il ?

Le propos et la démarche d’un artiste ont un rapport direct avec la vision qu’il porte sur le monde, en donnant à voir à travers son propre FOCUS …

Cette thématique offre une dimension graphique et symbolique à cet objet chorégraphique et musical.

La création transdisciplinaire de ce projet est le fruit d’un collectif guidé par l’étroite collaboration entre 3 artistes : Anaïs Beaudoin pour la danse, Fabien Lenoir, batteur et percussionniste, et Lucas Ravet, multi-instrumentiste électronique.

11 danseuses adultes amateurs participent à ce projet. 

Création chorégraphique : Anaïs BEAUDOIN 

Création musicale et interprétation : Fabien LENOIR et Lucas RAVET

Création lumière : Geoffrey SASSIN
 

Interprétation : Aude Bellenger, Anne-Laure Elias, Maëlle Gentil, Charline Hacquebart, Caroline Jean, Nelly Leveillé, Christine Monti, Emeline Piquet, Audrey Prougent, Nolwenn Rose, Mathilde Tebaldi

Théâtre de l’Arsenal – « Le Petit Chaperon rouge », Joël Pommerat/ Cie Louis Brouillard

Joël Pommerat traverse le conte de Charles Perrault avec la plus grande simplicité et vérité. Entre désir et peur, une ode délicate à la curiosité pour les petits comme pour les grands. Auteur de spectacles, connu dans le monde entier, Joël Pommerat a transformé le célèbre récit populaire en un conte moderne et délicieusement effrayant. Une petite fille s’ennuie face à sa maman surbookée : la voici partie dans la forêt, à la rencontre de ses peurs mais aussi d’elle-même… Dans un univers d’ombres et de lumières où le moindre son suffit à nous faire sursauter, Joël Pommerat compose une vraie merveille de spectacle ; deux comédiennes y tiennent tous les rôles, sous la houlette d’un narrateur tirant avec délice les ficelles de l’histoire. Un spectacle à savourer… et même à dévorer de toutes ses dents !

Molière du meilleur spectacle jeune public

Les soirées du Collectif Ephéméride

L’association Le Collectif Éphéméride propose une soirée conviviale autour d’une scène ouverte. Le principe : venir avec sa voix et le soir même, dire « Je souhaite participer » et c’est parti…  La scène ouverte n’est pas que musicale, elle est là aussi pour déclamer, slamer, chanter, danser, jouer, montrer & partager.

Restauration et boissons proposées sur place (Bières des deux Amants, planches charcuterie ou fromages etc.)

Ouverture du Printemps des poètes à la Factorie

Vernissage de l’exposition du peintre Christophe Ronel qui se tiendra à la Factorie pendant toute la durée du Printemps des Poètes (du 7 au 23 mars). Rencontre-lecture avec le poète Yoland Simon à l’occasion de la sortie de son recueil Le Bestiaire. Spectacle Contre les bêtes, d’après un poème de Jacques Rebotier, interprété par Arno Feffer.

*Rens et réservation au 02 32 59 41 85 ou par E-mail : contact@factorie.fr
https://factorie.fr/le-printemps-des-poetes-2020/

Théâtre de l’Arsenal – « Une des dernières soirées de carnaval », de Goldoni Cie Les Petits Champs

N’attendez, ici, aucune intrigue spectaculaire, mais plutôt la matière joyeuse et clairvoyante de ce qui fait la vie en société. La comédie de Carlo Goldoni nous conduit chez un tisserand de Venise, le dernier jour du Carnaval, qui marque aussi la fin de la saison théâtrale. Zamaria a convié chez lui quelques amis. On joue aux cartes. On dîne. On rit. On danse. On parle d’amour. Et on pose la question de l’exil… Sociétaire de la Comédie-Française, Clément Hervieu-Léger signe un élégant spectacle en costumes d’époque, qui creuse les rapports complexes régissant toute société.
« Le théâtre de Goldoni est un théâtre de troupe, déclare le metteur en scène. Il n’y a pas ici de premiers ou de seconds rôles. Il n’y a que des individus qui tâchent de vivre ensemble. » Faisant preuve d’une étonnante acuité sociologique, Une des dernières soirées de Carnaval est l’une des pièces les plus audacieuses de Goldoni.

Spectacle en co-accueil avec le Tangram – Scène Nationale

*Rens. 02.32.40.70.40 ou sur www.theatredelarsenal.fr

Théâtre de l’Arsenal – “Fratries”, Le Fil Rouge Théâtre

Quatre femmes explorent la thématique riche et intemporelle de la fratrie. Elles sondent par le chant, le jeu et le mouvement ce qui, dans la fraternité, nous façonne. Un fil de souvenirs, tissé de fables et de réalités, nous entraine à l’aventure. À partir du CE2. 2 représentations : 10h00 et 14h00.

*Rens 02.32.40.70.40 ou sur www.theatredelarsenal.fr

Théâtre de l’Arsenal – “GUS”,Sébastien Barrier

Sébastien Barrier est un des plus incroyables conteurs du moment, de ceux que l’on pourrait écouter des heures sans jamais se lasser. Une invitation pour tous à une méditation joyeuse, musicale et ludique sur le rapport aux autres la tendresse et l’écoute… Brillant et inattendu ! Pourquoi faut-il toujours expliquer le truc ? Dévoiler, bousiller la surprise, risquer de tuer l’amour ? Après tout, les gosses, vous n’êtes pas stupides, et si vos parents, eux, ne comprennent pas, vous leur ferez un dessin. S’il faut vous donner envie de venir disons que Gus c’est le portrait d’un chat boiteux, pas hypercool, un rien zinzin, bancal, limite dangereux, un peu con sur les bords même, parfois. Mais à le côtoyer de plus près, à faire un peu mieux connaissance, vous verrez que, sans lui trouver trop d’excuses, on finit par comprendre comment il a viré chelou, voire même par croire qu’il pourrait bien changer. Si Gus, un jour, arrivait à s’aimer, peut-être qu’on parviendrait à l’aimer nous aussi. On verra…

Théâtre de l’Arsenal – “Journée focus : danse et mythologie”, Nadine Beaulieu / Claude Brumachon / Rosita Boisseau

Icare raconte l’être dansé, l’être emprisonné dans sa pesanteur terrestre et sa condition impérieuse, l’homme dans son animalité qu’il chérit et rejette, l’homme oiseau — évidemment on y pense — l’homme rapace, l’homme sirène, l’homme acrobate, face au risque, face au vide, face à l’habit, à son histoire et finalement confronté à la sagesse. Si ce spectacle laisse une sensation de plénitude c’est qu’il y a dans Icare une liberté inconnue sur terre. La recherche absolue de la liberté.

Vulcain, l’échancrure du secret Dans ce solo, imaginé pour et avec Philippe Priasso, Nadine Beaulieu fait apparaître au plateau l’intimité d’un parcours de danseur, les sources de son imaginaire créatif. Nadine Beaulieu et Philippe Priasso réinventent ici au plateau une cosmogonie personnelle déployée par la mise en dialogue paradoxale de la délicatesse du vocabulaire gestuel et l’énergie tellurique propre au danseur.

Conférence Journaliste et critique française de la danse, auteure d’expositions, de films et d’essais sur la danse contemporaine, Rosita Boisseau est l’une des meilleures spécialistes de l’histoire et des styles chorégraphiques. En écho aux spectacles Icare et Vulcain, Rosita Boisseau vous convie à un temps d’échanges et de discussions sur

Vous êtes sans connexion