Étiquette : 4 fleurs

Ville Fleurie : une mémorable remise des prix !

Ambiance de fête hier soir à la maison de la jeunesse et des associations. Plus de 200 personnes s’étaient parées de leur collier de fleurs pour la grande remise des prix Ville Fleurie. Une soirée pleine de surprises et de chaleur !

Ils se souviendront longtemps de cette soirée ! À peine les Rolivalois avaient-ils franchi les portes de la MJA ce mercredi 16 mai que le ton était donné : collier de fleurs multicolores autour du cou, chemin de pétales pour rejoindre la salle, posters floraux sur chaque pan de mur, senteurs florales et cocktails à base de fleurs… La soirée de remise des prix Ville Fleurie s’annonçait haute en couleurs !

Les 200 Rolivalois ne s’y sont pas trompés. Dans une ambiance de feu, ils ont suivi le palmarès tant attendu, applaudi avec enthousiasme les lauréats « balcons fleuris » et « jardins fleuris » appelés un à un sur scène aux côtés de Marc-Antoine Jamet et son équipe ; aux côtés aussi de Martine Lesage, directrice du jury national des Villes et des Villages Fleuris, d’Emmanuel Besnard, responsable des jardins du musée des impressionnistes de Giverny et du directeur du CFA de Val-de-Reuil qui abrite une section fleuristes.

Les lauréats du concours

Les gagnants ont reçu des bons d'achat et des entrées pour Giverny
Les gagnants ont reçu des bons d’achat et des entrées pour Giverny

Jardins Fleuris

1 – Jacques Cordonnier (voie de la Découverte)

2- Marie-Christine Grolaud (voie de la Pommeraie)

3- Pascal Vigor (rue de la Bucaille

4 – Houng Chap (rue de la Torquette)

5 – Agnès Vatinel (rue du Tertre)

6 – Christine Lebrun (rue Traversière)

7-  Mme De Chiara (voie de la découverte)

8 – Jean-Luc Tampez (voie du Verger)

9 – Michèle Jambu (rue de la Marelle

10 – Bernard Beaufrère (clos des jardins)

Balcons Fleuris

1 – Denise Lechevalier-Mariette (rue du Lierre)

2 – Anita Lavallée (voie de la Découverte)

3 – Fabienne Vanegfflen (rue Traversière)

4 – Henriette Vassault-Houlière (rue Traversière)

5 – Nelly Hul (rue Traversière)

6 – Jessica Mourad (rue Traversière)

7 – Louise Barthélémy (allée des sages)

8 – Joëlle Police (allée des sages)

9 – Monique Tassily (allée des sages)

10 – Jacqueline Lachenée (square du Creuset)

Prix architectural et floral

Le service des espaces verts à l'honneur
Le service des espaces verts à l’honneur

Cette soirée haute en couleurs, en senteurs et en saveurs… a également été l’occasion pour Martine Lesage, directrice du jury national des villes et des villages fleuris de saluer le travail réalisé par l’équipe municipal en matière de fleurissement.

« Lorsqu’avec le jury national, nous avons sillonné la ville en août, nous avons pu admirer des massifs élégants, modernes, réalisés avec plus de 300 variétés différentes », indiquait la directrice. « Nous avons aussi été littéralement séduits par l’architecture originale de la cité ». C’est la raison pour laquelle le jury a décerné à la ville le prix national architectural et floral. « Une marche supplémentaire vers l’obtention de la 4e fleur que vous aurez bientôt, j’en suis sûre », confiait-elle avant de remettre au maire le diplôme accompagnant le prix spécial.

La directrice du jury, rappelant l’importance de la participation des habitants, dans l’obtention du label, a par ailleurs profité de ce moment pour mettre à l’honneur la démarche municipale tant dans la distribution de plants pour permettre à tous ceux qui le souhaitent de fleurir leur chez soi que dans ce concours qui prend à Val de Reuil une dimension particulière.

Et pour marquer sa joie d’être hier soir à Val-de-Reuil, Martine Lesage a tenu à remettre à Marc-Antoine Jamet la médaille d’amitié du conseil national des villes et des villages fleuris.

Partagez :

4e fleur : le jury sillonne la ville

Val-de-Reuil décrochera-t-elle sa 4e fleur cette année ? Le jury d’experts national a sillonné la ville ce mercredi après-midi pour évaluer la qualité du cadre de vie rolivalois. Il rendra son verdict début novembre.

Le jury accueilli par les élus et l'équipe des espaces verts
Le jury accueilli par les élus et l’équipe des espaces verts

 Val-de-Reuil s’est lancée cette année un défi de taille : entrer dans le cercle très fermé des villes françaises labellisées 4 fleurs ! Elles ne sont aujourd’hui qu’un peu plus de 200 aux quatre coins du territoire… c’est dire l’exigence du label.

Le jury national, composé de quatre experts, est venu découvrir la ville hier, mercredi. Accueillis à leur arrivée par Marc-Antoine Jamet, ils ont pu se rendre compte à quel point la ville est attachée à son fleurissement, son cadre de vie : “Dans notre ville, longtemps stigmatisée par son entourage, les fleurs que vous nous avez accordés au fil des années nous ont permis d’être mieux intégrés, d’être reconnus et respectés : votre ville est propre et fleurie, nous dit-on régulièrement !”

L’ensemble du cadre de vie jugé

Les serres municipales présentées au jury
Les serres municipales présentées au jury

Pendant plusieurs heures, Martine Lesage (Directrice du CNVVF), Christian Braux (Maire de Saint Cyr en Val), Marc Chevalier (Directeur des Espaces Verts de Saint Jean de Mont) et David Richard (Directeur des Espaces Publics de Quetigny) ont ensuite sillonné le cœur de Val-de-Reuil et ses quartiers périphériques, accompagnés de plusieurs élus rolivalois et agents municipaux.

Si les experts se sont bien évidemment attardés sur le fleurissement, ils ont aussi eu une attention toute particulière sur le mobilier urbain, la propreté de la ville, les façades, la gestion différenciée ; se penchant sur les initiatives mises en place par la ville pour impliquer les habitants… Pas question en effet de se cantonner aux seuls massifs de fleurs : l’obtention du label est une véritable démarche globale dédiée au cadre de vie !

Une candidature exceptionnelle

Quoi qu’il advienne, la candidature de Val-de-Reuil fut pour le jury quelque chose d’exceptionnel : « C’est la première fois qu’une Ville Nouvelle est candidate à la 4e fleur », indiquait Martine Lesage, directrice générale de l’association Ville et Villages fleuries, et présidente du jury, saluant l’initiative.

Si le jury est resté impassible sur sa décision finale, il n’a pas manqué toutefois de saluer la qualité du fleurissement et du bâti rolivalois mais aussi la place prépondérante de la nature dans la ville.

Rencontre avec le Maire Marc-Antoine Jamet
Rencontre avec le Maire Marc-Antoine Jamet

Verdict début novembre

Reste désormais à attendre leur verdict rendu début novembre ! Mais quel que soit le résultat de cette première candidature, ce défi aura au moins permis à Val-de-Reuil de mettre en avant ses atouts « nature » et le talent de son service espaces verts, mobilisé depuis des mois sur ce challenge.

Partagez :

4 fleurs, ça se décide aujourd’hui !

Aujourd’hui dans l’après-midi le jury du Concours des Villes et Villages Fleuris viendra apprécier l’effort entrepris par la Ville et les Rolivalois. Nous saurons ensuite si nous avons décroché la 4ème fleur ! Mais l’esprit sportif des rolivalois implique de les accueillir le mieux possible, et peu importe la météo. Bienvenue au Jury !

Concours des Villes et Villages Fleuris

Un label recherché

Ce label recherché viendrait consacrer le travail des 12 agents qui composent l’équipe municipale des espaces verts, dont 2 apprentis, et qui ont en charge l’entretien des écoles, la plantation des massifs saisonniers et la création des nouveaux aménagements. Tous les travaux neufs, les plantation d’arbres, les aménagements paysagés suite à des travaux de voirie, les projets de potagers dans les écoles, sont gérés par les agents municipaux. Ils participent aussi à la création de décors éphémères lors des manifestations de la ville.

Tous les massifs de la ville sont imaginés par l’équipe espaces verts. Pour la conception des massifs, aucun thème n’est imposé, de façon à laisser s’exprimer la créativité de chacun. Une seule obligation : se reporter au cercle chromatique pour harmoniser les couleurs et ensuite répartir les quantités en fonction de la hauteur des végétaux. Pour exacerber leur créativité, les agents des espaces verts n’hésitent pas à rencontrer d’autres professionnels, se confronter à d’autres savoir-faire à travers la France.

Le fleurissement saisonnier est organisé autour des points stratégiques d’attrait touristique et de passage : les 2 axes principaux de traversée de la ville et le Parc des Sports. Tous les ans, il est renouvelé à l’automne et au printemps. Ces lieux d’attrait, régulièrement salués par les habitants et les visiteurs, sont amenés à évoluer et à s’étendre à d’autres endroits stratégiques.

Pour ce faire l’entretien des 70 hectares de voiries paysagères, parcs et équipements sportifs sont entretenus par les 3 entreprises de paysage installées sur la commune. L’entretien des arbres est lui aussi confié à une entreprise d’élagage spécialisée. Les berges de l’Eure sont gérées par le service espaces naturels de la Communauté d’Agglomération. En coopération avec le service espaces verts, ils entretiennent et aménagent la ripisylve et la voie Verte sur les 4km que constituent les berges de la rivière traversant la commune.

[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/08/MAG-4-fleurs_VDR_v6.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]

Une ville développée pour un cadre de vie embelli et amélioré
Le label Villes et Villages Fleuris récompense les actions coordonnées par les collectivités locales pour aménager un environnement favorable à la qualité de vie des habitants et à l’accueil des touristes. Le label garantit la qualité de la démarche et valorise les communes qui l’obtiennent. L’attribution du label Villes et Villages Fleuris s’effectue ainsi sur la base d’une série de critères définis par le Comité National des Villes et Villages Fleuris :

– La motivation pour l’obtention du label.

– La démarche globale de valorisation communale par le végétal et de fleurissement.

– Les actions d’animation et de promotion de cette démarche auprès de la population, des touristes et des acteurs pouvant être concernés.

– La présentation du patrimoine végétal et du fleurissement.

– Les modes de gestion mis en place pour entretenir ce patrimoine en respectant les ressources naturelles et la biodiversité.

– Les actions complémentaires mises en oeuvre pour favoriser la qualité des espaces publics (mobilier, voirie, façades, enseignes, propreté…).

– La cohérence des aménagements paysagers et de leur gestion selon les différents lieux de la commune.

[embeddoc url=”https://www.valdereuil.fr/wp-content/uploads/2017/08/villesfleuries10-grilleevaluation-v-communes.pdf” width=”100%” download=”all” viewer=”google”]
Partagez :

Val-de-Reuil en route vers sa 4eme fleur 

La ville de Val-de-Reuil est en compétition pour décrocher sa 4e fleur en 2017. Une nouvelle étape vers l’excellence en matière de fleurissement.

Communiqué de la Ville de Val-de-Reuil

Le fleurissement de Val-de-Reuil est un enjeu stratégique pour sa qualité de vie et son attractivité. Il en va également de sa beauté et, même, de son humanité. Cela n’est pas sans lien avec une politique soucieuse du respect de l’environnement.

Aussi Marc-Antoine Jamet et son équipe se sont-ils engagés, avec enthousiasme et conviction, voici 15 ans, dans une démarche continue d’amélioration des espaces publics (création de squares, verdissement de carrefours, places, édifices publics, ronds-points, décoration de l’avenue des falaises), démarche toujours reconnue, souvent saluée et, parfois même, récompensée dont chacun, habitants ou voisins de la Ville, constate aujourd’hui les résultats.

Ces actions ont pu être complétées par des initiatives privées (parc devant l’éco-quartier et PMF) ou en contrepartie de concessions (parc que va livrer CEMEX le long de la chaussée de l’Andelle entre prison et gare). On ne s’étonnera donc pas que plusieurs grandes entreprises d’aménagement d’espaces verts (Valois, Id Verde, Atalian…) aient décidé d’installer avec leurs emplois, leur agence départementale ou régionale dans la commune.

C’est pourquoi Val-de-Reuil fait partie des rares villes françaises à avoir réussi une ascension quasi fulgurante dans l’univers des « villes et villages fleuris », label de notoriété nationale.  De fait, à peine adhérait-elle au dispositif en 2005 qu’elle décrochait sa première fleur en 2006, puis sa deuxième en 2009 et sa 3eme en 2012. Un palmarès exceptionnel qui, à lui seul, témoigne de la place primordiale que la municipalité, par ailleurs « ville numérique » accorde à l’aménagement paysager dans la transformation urbaine. Ce qui était gris devait devenir vert, car une ville qui séduit est une ville où l’on respire !

La belle ascension ne devrait pas s’arrêter là ! Val-de-Reuil, ville à la campagne, ville entre le fleuve et la forêt, vient de gravir une marche supplémentaire vers la 4e fleur qui pourrait lui être décernée en 2017. Après avoir récemment visité la ville, le jury régional vient en effet de confirmer qu’il proposait sa candidature au jury national.

Ces experts estiment, en effet, que la ville possède aujourd’hui tous les atouts pour décrocher ce « Graal ». La décision finale sera connue en fin d’été 2017.

Après Lyons-la-Forêt et Pont-Audemer, Val-de-Reuil pourrait donc être la troisième commune de l’Eure à décrocher cette récompense mythique… et mieux encore, la première ville de plus de 10 000 habitants. Elle entrerait alors dans le cercle très fermé des 226 villes françaises labellisées « 4 fleurs ».

Cette nouvelle étape vers l’excellence est une formidable reconnaissance pour le travail des services techniques, des 14 femmes et hommes en charge des espaces verts (dont trois jeunes en contrat d’alternance). Toute l’année, sous l’autorité de Christophe Prestot, les agents municipaux – épaulés par les partenaires privés que sont Pinson Paysage, ID Verde et Valois  – oeuvrent au fleurissement de la ville, mais aussi à l’entretien des 70 hectares répartis sur toute la commune et des 3200 arbres (30 variétés différentes).

Les jardiniers municipaux procèdent ainsi chaque année à la plantation de 50 000 plantes annuelles et bisannuelles pour le fleurissement saisonnier (automne/hiver et printemps/été), soit plus de 300 variétés différentes ; de 25000 bulbes pour le fleurissement printanier ; 300 arbustes ; 50 arbres ; 500 vivaces…

Les moyens (véhicules, matériels) leur ont été donnés. C’est aussi et surtout un défi de taille qui attend la ville de Val-de-Reuil ces prochains mois. Car au-delà du fleurissement, le jury évalue, dans sa grille de notation, tout ce qui fait la force de la ville ; que ce soit les aménagements urbains, la propreté de la ville, l’entretien des façades, l’effacement des réseaux, l’harmonisation du mobilier urbain ou encore l’animation de la ville… Autant de critères sur lesquels Val-de-Reuil travaille ardemment depuis de longues années et qui semblent aujourd’hui d’excellents indicateurs pour une nouvelle labellisation en 2017 !

Partagez :

Vous êtes sans connexion