Val-de-Reuil en route vers sa 4eme fleur 

La ville de Val-de-Reuil est en compétition pour décrocher sa 4e fleur en 2017. Une nouvelle étape vers l’excellence en matière de fleurissement.

Communiqué de la Ville de Val-de-Reuil

Le fleurissement de Val-de-Reuil est un enjeu stratégique pour sa qualité de vie et son attractivité. Il en va également de sa beauté et, même, de son humanité. Cela n’est pas sans lien avec une politique soucieuse du respect de l’environnement.

Aussi Marc-Antoine Jamet et son équipe se sont-ils engagés, avec enthousiasme et conviction, voici 15 ans, dans une démarche continue d’amélioration des espaces publics (création de squares, verdissement de carrefours, places, édifices publics, ronds-points, décoration de l’avenue des falaises), démarche toujours reconnue, souvent saluée et, parfois même, récompensée dont chacun, habitants ou voisins de la Ville, constate aujourd’hui les résultats.

Ces actions ont pu être complétées par des initiatives privées (parc devant l’éco-quartier et PMF) ou en contrepartie de concessions (parc que va livrer CEMEX le long de la chaussée de l’Andelle entre prison et gare). On ne s’étonnera donc pas que plusieurs grandes entreprises d’aménagement d’espaces verts (Valois, Id Verde, Atalian…) aient décidé d’installer avec leurs emplois, leur agence départementale ou régionale dans la commune.

C’est pourquoi Val-de-Reuil fait partie des rares villes françaises à avoir réussi une ascension quasi fulgurante dans l’univers des « villes et villages fleuris », label de notoriété nationale.  De fait, à peine adhérait-elle au dispositif en 2005 qu’elle décrochait sa première fleur en 2006, puis sa deuxième en 2009 et sa 3eme en 2012. Un palmarès exceptionnel qui, à lui seul, témoigne de la place primordiale que la municipalité, par ailleurs « ville numérique » accorde à l’aménagement paysager dans la transformation urbaine. Ce qui était gris devait devenir vert, car une ville qui séduit est une ville où l’on respire !

La belle ascension ne devrait pas s’arrêter là ! Val-de-Reuil, ville à la campagne, ville entre le fleuve et la forêt, vient de gravir une marche supplémentaire vers la 4e fleur qui pourrait lui être décernée en 2017. Après avoir récemment visité la ville, le jury régional vient en effet de confirmer qu’il proposait sa candidature au jury national.

Ces experts estiment, en effet, que la ville possède aujourd’hui tous les atouts pour décrocher ce « Graal ». La décision finale sera connue en fin d’été 2017.

Après Lyons-la-Forêt et Pont-Audemer, Val-de-Reuil pourrait donc être la troisième commune de l’Eure à décrocher cette récompense mythique… et mieux encore, la première ville de plus de 10 000 habitants. Elle entrerait alors dans le cercle très fermé des 226 villes françaises labellisées « 4 fleurs ».

Cette nouvelle étape vers l’excellence est une formidable reconnaissance pour le travail des services techniques, des 14 femmes et hommes en charge des espaces verts (dont trois jeunes en contrat d’alternance). Toute l’année, sous l’autorité de Christophe Prestot, les agents municipaux – épaulés par les partenaires privés que sont Pinson Paysage, ID Verde et Valois  – oeuvrent au fleurissement de la ville, mais aussi à l’entretien des 70 hectares répartis sur toute la commune et des 3200 arbres (30 variétés différentes).

Les jardiniers municipaux procèdent ainsi chaque année à la plantation de 50 000 plantes annuelles et bisannuelles pour le fleurissement saisonnier (automne/hiver et printemps/été), soit plus de 300 variétés différentes ; de 25000 bulbes pour le fleurissement printanier ; 300 arbustes ; 50 arbres ; 500 vivaces…

Les moyens (véhicules, matériels) leur ont été donnés. C’est aussi et surtout un défi de taille qui attend la ville de Val-de-Reuil ces prochains mois. Car au-delà du fleurissement, le jury évalue, dans sa grille de notation, tout ce qui fait la force de la ville ; que ce soit les aménagements urbains, la propreté de la ville, l’entretien des façades, l’effacement des réseaux, l’harmonisation du mobilier urbain ou encore l’animation de la ville… Autant de critères sur lesquels Val-de-Reuil travaille ardemment depuis de longues années et qui semblent aujourd’hui d’excellents indicateurs pour une nouvelle labellisation en 2017 !

Partagez :

Vous êtes sans connexion