Étiquette : développement

RESPONSABLE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE (H/F)

Cadre d’emploi : Ingénieur territorial / Attaché territorial

Les candidatures seront closes le 15 Septembre 2020

Enjeux et Missions

Sous l’autorité du directeur général des services et du directeur général adjoint en charge de l’aménagement et du cadre vie, proche du Maire et rattaché(e) directement à la chef du projet de renouvellement urbain, vous participez à la définition et à la mise en oeuvre des orientations stratégiques en matière d’environnement et de développement durable que vous pilotez, réalisez et évaluez. Vous êtes également en charge de l’adaptation de la politique environnementale locale aux enjeux nationaux. Vos missions principales sont :

Mise en oeuvre des orientations stratégiques

  • Réaliser un diagnostic du territoire ;
  • Conduire une analyse des besoins et traduire la stratégie de la collectivité en un programme d’actions, d’outils, de ressources et d’indicateurs au bénéfice aussi bien des services que des administrés ;
  • Intégrer, dans ses analyses, les problématiques des différents services spécialisés internes et des prestataires extérieurs (publics et privés) ;
  • Rechercher pro-activement tout financement permettant la réalisation des actions envisagées.

Adaptation de la politique environnementale aux enjeux nationaux et locaux

  • Suivre les évolutions règlementaires et les traduire en actions territoriales, déterminer les procédures et les financements correspondants ;
  • Mettre en place des collaborations et relations avec les administrations de l’Etat, ainsi qu’avec les autres collectivités ;
  • Piloter et suivre des programmes de maîtrise des ressources (eau, énergie, espaces naturels, etc.) et des évènements pour informer ;

Coordination, pilotage et évaluation des projets

  • Assister et conseiller les services dans la définition des cahiers des charges et dans la réalisation d’études et évaluations ;
  • Développer et conduire des projets inter et intraservices ;
  • Contribuer aux actions de développement durable de la collectivité ;
  • Communiquer sur les finalités et enjeux des projets ;
  • Animer des groupes de production internes et ouverts ;
  • Conseiller le Maire, l’élue en charge de l’environnement et la direction générale des services

Profil

De formation supérieure Bac +4/5 (Université, école de commerce, école spécialisée dans le secteur du développement durable, école d’ingénieurs, …), vous disposez d’une première expérience au cours de laquelle vous avez démontré vos :

  • Connaissances des acteurs du développement durable et du cadre réglementaire des politiques environnementales ;
  • Bonne connaissance de l’environnement territorial ;
  • Capacité confirmée à manager en transversalité ;
  • Bonnes capacités rédactionnelles, de synthèse, et sens de la communication.

Conditions de recrutement

  • Rémunération statutaire et régime indemnitaire.
  • Création de poste

Merci d’adresser votre candidature

(lettre de motivation + C.V.) avant le 15 Septembre 2020 par courrier

à l’attention de M. LE MAIRE
Mairie de Val-de-Reuil
70, rue Grande BP 604
27106 – VAL-DE-REUIL CEDEX

Pour tout renseignement, contacter M. Julien TRISTANT, Directeur Général des Services, jtristant@valdereuil.fr

Par courriel

Recrutement RESPONSABLE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE (H/F) - Juillet 2020

Soucieuse de la préservation de son environnement, la Ville avec ses 44 000 m² d’espaces verts créés depuis 2001, sa volonté de diversification énergétique, son éco-quartier des Noés, premier du genre de Normandie, construit en 2016, sa base de loisirs, ou encore la mise en place d’éco-pâturage dont l’objectif est de préserver la biodiversité, a fait de la défense de l’environnement une priorité. La municipalité récemment élue a fait de cette problématique un engagement fort de son action.
  • Hidden
  • Non obligatoire
  • Déposer les fichiers ici ou
    Taille max. des fichiers : 128 MB.
      Insérez ici vos fichiers (pdf recommandés)

    Télécharger l’offre

    Partagez :

    Un sac écoresponsable, économique et solidaire

    Une douzaine de jeunes issus de la Garantie Jeunes ont inauguré leur projet d’entreprise « Solid’Bag » en présence des partenaires affiliés.

    Des sacs ont été distribués aux partenaires

    Solid’Bag, « Solid pour la solidité, la solidarité et Bag pour le côté cool ! », ont confié la dizaine de jeunes de la mission locale de Val-de-Reuil-Andelle lors de l’inauguration de leur projet d’entreprise Solid’Bag, lundi 25 mars 2019 dans les locaux de la Garantie Jeunes, en présence des différents partenaires affiliés. Pour l’occasion une exposition et une remise de sacs 100 % écoresponsables, économiques et solidaires ont été mis en place et il y en avait pour tous les goûts.

    Au service de l’environnement

    Pour l’occasion une exposition et une remise des sacs 100 % écoresponsable, économique et solidaire a été mis en place et il y en avait pour tous les goûts.« Nous confectionnons des sacs/cabas à partir, principalement, de matières recyclées comme des papiers journaux, ou bien des livres illustrés, ou encore des bâches publicitaires qui nous sont fournies par différents organismes généreux et bienveillants tels que les associations Abri ou encore Epireuil », précise Gwen Oréal, l’une des douze jeunes issus de la Garantie Jeunes ayant participé à la création de cette entité éphémère. « Une partie de nos créations est redistribuée à nos partenaires et une autre est destinée à la revente », poursuit-elle témoignant de sa méconnaissance et de la découverte du milieu de l’Économie Sociale et Solidaire. « C’est une expérience extrêmement enrichissante. On découvre et on apprend un grand nombre de compétences. Et puis c’est utile et agréable, donc ce n’est que positif ».

    La vie d’entreprise

    Elle a tout d'une vraie petite entrepriseEn effet, de la conception à la réalisation en passant par la production, la communication, la vente ou encore la collecte de recyclables, ces jeunes entrepreneurs gèrent tout de A à Z. « On fait de la découpe de bâches et d’images recyclées, de la décoration, de la couture, des impressions 3d, du graphisme, de la communication, de l’assemblage, de la création des motifs etc. », détaille Romain Koleno un autre jeune participant à cette aventure humaine et solidaire. « J’aime beaucoup le travail en équipe et c’est important de développer des actions pour la préservation de notre environnement ».

    Développer ses qualités

    Nous confectionnons des sacs/cabas à partir, principalement, de matières recycléesUn sentiment partagé par un grand nombre de ses collègues qui ne manquent pas de souligner également les bénéfices tirés de cette expérience d’un point de vue plus personnel comme l’évoque Bodiel Demba. « Cette expérience m’a permis de me surpasser et d’affronter ma timidité. C’était un véritable challenge et cela me servira beaucoup dans ma vie professionnelle à venir ». Une expérience que les jeunes ne sont pas près d’oublier. Ils présenteront leur entreprise le 19 mai prochain au Conseil Régional de Normandie.

    Programme d’action éducative et citoyenne du conseil régional de Normandie

    Béatrice Courbois entourée de quelques jeunes participant au projet
    Béatrice Courbois entourée de quelques jeunes participant au projet

    « Solid’Bag répond à un appel à projets du Conseil Régional de Normandie autour de la thématique entreprendre en Économie Sociale et Solidaire », explique Christine Ranou, la directrice de la mission locale Val-de-Reuil-Andelle à l’égard de ce projet impliquant douze jeunes bénéficiant du dispositif Garantie Jeunes. « L’idée est mettre les jeunes en situation de micro entreprise, de leur faire découvrir le champ de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) et du développement durable », poursuit-elle soulignant le soutien de la Chambre Régionale  d’Économie Sociale et Solidaire (CRESS) dans l’accompagnement de ces jeunes entrepreneurs à réaliser ce projet d’entreprise initiée par Béatrice Courbois, conseillère technique à la mission locale. « Cela  faisait trois ans que j’avais cette idée en tête », confie la porteuse de projet. « Lorsque la région Normandie a lancé un appel au projet en ESS, nous avons saisi cette opportunité pour mettre cette idée en application avec les jeunes. » Une initiative qui n’a pas manqué de faire des émules parmi les jeunes de la mission locale. « Lorsque j’ai proposé cette idée, les jeunes ont très vite adhéré », conclut Béatrice Courbois qui n’a pas manqué de féliciter le travail et l’engagement de ces jeunes entrepreneurs en devenir.

    Plus d’informations :

    Si vous souhaitez acheter un sac (5euros) ou faire un don, contactez : Solid’Bag

    Solid’Bag
    1 rue Pierre Première
    27100 Val-de-Reuil
    Courriel : solidbag27@gmail.com

    Les actus emploi à Val-de-Reuil

    Mardi 28 août, pas moins de deux préfets avant que Val-de-Reuil ne change de visage

    A la veille de l'été, alors qu'il inspectait le centre de la deuxième chance (EPIDE) implanté dans la ville nouvelle, ...
    Lire La Suite…

    Un nouveau commerce de fleurs à Val de Reuil

    Dites-le avec des fleurs ! Une nouvelle enseigne, Val Flowers, a ouvert ses portes au 104 rue Grande (en face ...
    Lire La Suite…

    Développement de l’activité cosmétique à Val de Reuil

    La défense et la création d’emplois à l’honneur Le 19/20 de France 3 Haute-Normandie a ouvert, ce vendredi, avec deux ...
    Lire La Suite…
    Le datacenter de Val-de-Reuil dans le réseau mondial

    Le futur datacenter de Val de Reuil

    Le futur datacenter de Val de Reuil prévu pour juin 2012 viendra compléter la liste des 6 datacenters existants interconnectés ...
    Lire La Suite…

    Les Clouets une réussite économique

    Les Clouets attirent les dragons ! Le rond-point des Clouets avait mauvaise figure. Talus herbeux informe, bas-côtés douteux, environnement glauque ...
    Lire La Suite…

    L’emploi à Val-de-Reuil

    En recherche d'emploi ?

    L’emploi

    La Ville de Val-de-Reuil a pour priorité la lutte pour l'emploi. De nombreuses actions sont mises en place, retrouvez ici ...
    Lire La Suite…
    candidature spontanée

    Envoyer une candidature spontanée

    Vous recherchez un stage ? Merci de postuler en suivant ce lien : https://www.valdereuil.fr/vous-recherchez-un-stage Vous souhaitez déposer une candidature spontanée ...
    Lire La Suite…
    Crée ta boîte

    Rolivalois, crée ta boîte !

    Vous êtes Rolivalois et voulez monter votre entreprise ? Avec Crée ta boîte, vous êtes guidés au fil de votre ...
    Lire La Suite…

     

    Val2Bio entre en scène le 10 avril

    C’est entre les murs du centre commercial des Falaises qu’ouvrira Val2Bio, le mercredi 10 avril prochain. Premier magasin rolivalois entièrement dédié aux produits bio et locaux, il devrait attirer des clients de tous horizons. 

    J-8 pour la petite équipe de Val2Bio ! Autant dire que c’est l’effervescence du côté de la future boutique bio rolivaloise, première du nom :  dès 10h00 le 10 avril, les premiers clients franchiront les portes du magasin,  blotti au coeur du centre commercial des Falaises.

    Une caverne d’Ali Baba du Bio

    En attendant, pendant que les ouvriers s’affairent aux derniers travaux extérieurs du bâtiment, les étagères se remplissent sans relâche d’heure en heure. Biscuits, thé, café, vin, huile, miel, céréales, féculents, conserves de fruits et de légumes… il suffit de sillonner les allées de cette caverne d’Ali Baba du Bio pour avoir un petit aperçu de ce qu’on trouvera ici dans 8 jours exactement : c’est-à-dire tout ! « Effectivement, tout ce dont vous avez besoin au quotidien se trouve dans notre boutique », confirme Valérie Auvray, responsable communication de Val2Bio.

    Priorité aux producteurs locaux

    De l’entrée au dessert, de la viande aux produits laitiers, des légumes de saison à la bière locale, en passant par le pain, les condiments mais aussi les produits d’hygiène et de première nécessité… Les responsables de Val2Bio ont pensé à tout ; chaque produit ou presque étant estampillé bio et/ou local. « Ici, nous donnons toujours la priorité au local. Pour cela, nous travaillons avec une trentaine de producteurs locaux (NDLR : dans un périmètre de 50 km à la ronde). Et quand ce n’est pas possible, nous privilégions des produits français et de petits producteurs ». 

    Val2Bio, c’est aussi un premier pas vers le 0 déchet : le vrac sera ainsi légion dans cette boutique de 250 m2 où oeuvreront au quotidien trois salariés.  « Nous aurons beaucoup de denrées en vrac pour limiter les emballages. Les gens pourront venir avec leurs bocaux et acheter riz, céréales, infusions, café, thé… en vrac », précise Valérie Auvray, impatiente d’ouvrir les portes de la nouvelle antre du bio.

    Retenons donc bien la date : mercredi 10 avril !

    suivre Val2Bio sur Facebook

    L’actualité des commerces à Val-de-Reuil

     

    Aucune publication trouvée.
     

    2017 année record pour l’immobilier à Val de Reuil

    C’est confirmé, 2017 sera une année record pour l’immobilier à Val-de-Reuil, probablement très en tête pour le département de l’Eure.

    Le développement de la ville se poursuit
    Le développement de la ville se poursuit

    Les permis déposés représentent un total de 59.184m², soit 9.000m² de plus que notre précédent record de 2007.

    L’activité économique en pointe
    Xcrusher, chez Sopréma, à Val-de-Reuil, sera un bâtiment à "énergie positive" faisant appel à la géothermie, à des ruches, et des technologies de pointe respectueuses de l'environnement
    Photo du projet du Cabinet d’architecte Robinson pour X-Crusher

    Dans la montée de l’immobilier rolivalois, l’activité représente 35.248m², on note entre autres, le bâtiment Linkcity, la 2ème tranche du data center Orange (voir la présentation du data center) , 5 permis pour Sanofi représentant 2.600m²), l’extension du bâtiment de fabrication de macarons d’Auzou et l’arrivée d’une start-up « x crusher » Soprema si innovante qu’elle devrait faire parler.Et qui sera un bâtiment à “énergie positive” faisant appel à la géothermie et permettant des prises de chargements électriques pour les véhicules des salariés. 4 ruches sont installées et tout est prévu pour rendre leur usine la plus «verte» possible (Projet du Cabinet d’architectes Robinson).

    Le logement en flèche

    Énorme percée du logement à Val de Reuil avec 19.895m² (record absolu) pour 177 logements (tranche 1/2 d’Altitude, tranche 1 de la Comminière, 13 maisons Amex Courtine, 15 maisons Amex Bachelière, 14 maisons Amex Clos Guillaume et 82 pour 3 permis Amex au nord de la Ville dont une résidence de luxe.

    Dans la mesure où le rythme de vente est soutenu à Val-de-Reuil, la tendance devrait se confirmer en 2018 avec 275 logements (tranche 2, 3, 4 de la Comminière, tranche 3 d’Altitude, tranche 2 voie Bachelière dont 3 maisons COMEPOS, tranche 2 et 3 du Parc et, la tranche 2 Mon Veto.

    Les commerces et l’artisanat : pas en reste !

    La partie commerce avec 3.741m² confirme la pression dans ce domaine et l’attente de l’ilot 14. En témoignent l’extension du centre commercial des Falaises mais également la concession Citroën/Opel DUBREUIL ou la boulangerie des Noës.

    Heureux propriétaires !

    Quatre maisons en accession à la propriété viennent tout juste d’être livrées rue des Troubadours. D’autres suivront dans les prochains mois.

    Devenir propriétaire d’un logement neuf à Val-de-Reuil, c’est possible ! Et cette tendance devrait largement se confirmer dans les mois et les années à venir. En première ligne notamment, la société Amex qui vient de livrer quatre premières maisons (en VEFA) avant de lancer d’autres programmes dans les semaines à venir. Le constructeur local répond ainsi à l’ambition municipale de diversifier au maximum l’offre de logements sur la ville.

    Des maisons pour primo-accédants

    Ce vendredi 4 novembre, l’ambiance était plutôt à la fête du côté de la rue des Troubadours où Marc-Antoine Jamet, le maire de la ville, remettait officiellement les clés à l’une des quatre familles nouvellement propriétaires. « Nous sommes vraiment heureux d’avoir pu acheter cette maison », confiait le père de famille, locataire rolivalois depuis de nombreuses années. Elle est très fonctionnelle pour un prix vraiment raisonnable ».

    C’est là en effet l’un des atouts majeurs de ces logements. Destinées aux primo-accédants, ces maisons de type 4 (85m2) avec garage et jardin privatif ont été vendues 165 000 euros (grâce notamment à une TVA à taux réduit). Autant dire que le constructeur a trouvé acquéreur en un temps record. Et pas uniquement des Rolivalois !

    Preuve que la ville attire des familles venues de tous horizons, trois des quatre nouveaux propriétaires viennent en effet de Grand-Quevilly, Saint-Etienne-du-Vauvray et Heudebouville.

    « Rassurer, réparer, relancer »

    Pour Marc-Antoine Jamet, cette situation est le résultat d’une trilogie à laquelle s’est attelée la municipalité depuis son arrivée : « Il a d’abord fallu rassurer puis réparer avant de relancer ». Rassurer car, il y a 15 ans, le nombre de permis de construire déposés était proche de 0. « Grâce à l’opération de renouvellement urbain, nous avons réussi à créer une dynamique ».

    Réparer car au fil des années, la ville a fait de la rénovation de ses équipements public, son cheval de bataille. Objectif : les rendre plus fonctionnels, plus adaptés et confortables !

    Relancer enfin en diversifiant l’offre de logements, en menant des projets stratégiques comme celui de la rue des Troubadours qui permet non seulement d’offrir son premier chez-soi à plusieurs familles tout en « remplissant des dents creuses » disséminées sur la ville. De fait, les maisons de la rue des Troubadours été construites sur un espace inoccupé d’environ 1300 m2 coincé entre plusieurs programmes de logements.

    27 autres maisons

    Aujourd’hui, la dynamique est donc en marche : de nouvelles maisons en accession à la propriété verront prochainement le jour à Val-de-Reuil. D’ici le début de l’année 2017, la société Amex lancera la construction du Clos de l’Olivier, une résidence de 14 lots à bâtir (dot trois maisons du même type que la rue des Troubadours) à l’emplacement du foyer des Horizons, route des Lacs. Dans le même temps, elle engagera un autre programme, rue Courtine : 13 maisons (8 de type 4 et 5 de type 5) réparties sur des terrains de 400 m2 chacun.

    Des programmes signés Amex qui viennent s’ajouter aux nombreuses opérations programmées d’ici 2018 sur la ville : pas moins de 350 logements en accession à la propriété (dont 77 lots à bâtir aux Noés, 35 logements chaussée de Rittehude…)  et locatifs privés devraient ainsi sortir de terre aux quatre coins de Val-de-Reuil.

    Vous êtes sans connexion