Étiquette : démocratie

Privatisation d’Aéroports de Paris : le RIP est lancé… à Val-de-Reuil aussi

A compter de ce jour, les Français sont invités à s’exprimer sur la privatisation ou non d’Aéroports de Paris. Un poste informatique est à la disposition de tous à la mairie de Val-de-Reuil pendant 9 mois. Explications. 

Une procédure de référendum d’initiative partagée (RIP) a été lancée début avril par 250 députés et sénateurs, opposés à la privatisation d’Aéroports de Paris. Introduite dans la Constitution de 2008 mais jamais utilisée, cette procédure prend la forme d’une consultation publique des Français, par voie électronique. Pour déposer directement votre soutien à cette proposition de loi référendaire sous forme électronique utilisez le lien suivant : https://www.referendum.interieur.gouv.fr.

Pendant 9 mois, tous les citoyens qui le souhaitent sont donc invités à s’exprimer sur le maintien ou non de la société Aéroports de Paris comme service public national. Si le seuil des 10% du corps électoral est atteint en faveur de l’arrêt de la privatisation (soit 4,7 millions de signatures), le Parlement aura six mois pour examiner la proposition de loi qui sera soumise à référendum par les initiateurs du RIP. Le président de la République devra ensuite organiser ce référendum.

Afin d’organiser la consultation publique, l’Etat a sollicité tous les chef-lieu de canton pour mettre à disposition des citoyens un poste informatique relié à la plateforme numérique dédiée en vue de recueillir leurs voix. Depuis aujourd’hui, jeudi 13 juin, tous les citoyens peuvent donc se rendre à la mairie de Val-de-Reuil aux heures d’ouverture, pour participer à cette grande consultation.

Mode d’emploi

Attention : pour pouvoir voter, vous devez vous munir de votre carte d’identité et de votre carte d’électeur. A défaut, vous serez invités à remplir un document CERFA !

La mairie de Val-de-Reuil est ouverte du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h ; le samedi de 9h00 à 12h00. Tel. 02 32 09 51 51.

Plus d’informations sur le Referendum d’initiative partagée

Le référendum d’initiative partagée est le dispositif prévu par l'article 11 de la Constitution depuis la révision constitutionnelle de 2008. Un référendum portant sur les domaines mentionnés à l'article 11 de la Constitution « peut être organisé à l'initiative d'un cinquième des membres du Parlement, soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales ».

Tout citoyen français inscrit sur la liste électorale de sa commune ou de son consulat peut soutenir des propositions de loi référendaire.

La loi organique prévoit un recueil uniquement sous forme électronique. Un site internet, spécifiquement prévu à cet effet, permet de recueillir ces soutiens. A ce titre, trois modalités de dépôt sont prévues par la loi organique :

  • L’électeur dépose son soutien à la proposition de loi référendaire sur  https://www.referendum.interieur.gouv.fr/ par ses propres moyens (ex : ordinateur, smartphone, tablette, etc) ;
  • L’électeur dépose son soutien à la proposition de loi référendaire sur https://www.referendum.interieur.gouv.fr/ via des points d’accès situés dans la commune la plus peuplée de chaque canton ou au niveau d’une circonscription administrative équivalente et dans les consulats ;
  • L’électeur fait enregistrer électroniquement son soutien présenté sur papier par un agent de la commune la plus peuplée de chaque canton ou par un agent du consulat. Les électeurs ne disposant ni d'une carte nationale d'identité ni d'un passeport ne peuvent être identifiés directement sur le site internet et doivent obligatoirement déposer leur soutien selon cette modalité.

Quand vérifier que votre soutien a été enregistré ?

Après l'enregistrement de votre soutien sur https://www.referendum.interieur.gouv.fr/, le ministère de l'intérieur dispose d'un délai de cinq jours pour valider ou rejeter votre soutien au regard des conditions législatives et réglementaires. S'il est validé, vos nom, prénom(s) et commune sur les listes électorales sont inscrits dans la liste publique des soutiens. Dans le cas des électeurs qui déposent leur soutien en format papier en mairie, circonscription administrative équivalente ou consulat, l'autorité qui recueille votre soutien dispose d'un délai de deux jours pour enregistrer votre soutien sur ce site internet. Au total, un délai de sept jours peut donc s'écouler entre le dépôt de votre soutien en format papier et son inscription sur la liste publique des soutiens s'il est validé.

Comment vérifier que votre soutien a été enregistré ?

Vous pouvez vérifier que votre soutien a été enregistré de plusieurs manières : La liste alphabétique des soutiens à une proposition de loi référendaire est disponible en cliquant sur le lien suivant. Les électeurs déposant leur soutien directement sur https://www.referendum.interieur.gouv.fr/ peuvent utiliser la fonction de recherche pour vérifier qu'ils ont bien été, au terme du délai réglementaire, enregistrés en tant que soutien : Ils peuvent utiliser à cet effet le numéro de récépissé qui leur est délivré à l'écran au moment de l'enregistrement de leur soutien en cliquant sur le lien suivant en choisissant la première option "Vous avez un récépissé" Ils peuvent également utiliser le formulaire de recherche par les données d'état-civil, en cliquant sur le lien suivant.
Partagez :

Qui sont les 20 membres du conseil des sages ?

Le nouveau conseil des sages, désormais au grand complet, a été rendu public hier, mercredi 8 mai, lors du banquet des Aînés. Devant plus de 450 convives, les heureux élus sont montés sur scène tour à tour, sous les applaudissements de l’assemblée

.

Ils sont donc 20 désormais à siéger au conseil des sages, cette instance consultative, créée il y a a 17 ans, qui tient particulièrement à coeur du maire, Marc-Antoine Jamet :« A Val-de-Reuil, on pense que l’avis des Seniors est essentiel. C’est pourquoi nous avons décidé de donner une nouvelle vie au Conseil des sages ».

Près de 200 Rolivalois avaient voté le 25 avril
Près de 200 Rolivalois avaient voté le 25 avril

Nouvelle vie et nouvelle légitimité aussi : c’est pourquoi la moitié de ses membres ont été élus par les Rolivalois eux-mêmes. L’élection avait eu lieu le 25 avril dernier à la MJA : tous les habitants de plus de 60 ans, inscrits sur les listes électorales étaient appelés aux urnes. Ce jour-là, les quelque 200 votants ont choisi 10 candidats parmi les 22  en lice pour ce conseil des sages.

Si le dépouillement avait été réalisé le soir-même sous contrôle d’un huissier de justice, le résultat du scrutin avait été gardé sous silence jusqu’à hier. Autant dire que l’impatience était à son comble du côté des seniors !

Voici donc les 10 élus :

Brigitte Balut                               Brigitte Roix                               Lydie Denot                          Patricia Zuera
Elise Jacobs                                  Mark Guillon                              Michel Marc                         Jean-Pierre Perrault
Narifidy Rabezandriny            Christian Protin

Afin de respecter les grands équilibres et assurer une véritable représentation de l’ensemble de la population, Marc-Antoine Jamet et le conseil municipal avaient, quant à eux, la charge de désigner les 10 autres membres qui allaient compléter ce nouveau conseil des sages. Le secret était absolu jusqu’à hier : pas un nom n’avait en effet filtré !

La surprise était donc plus belle encore lorsque le maire a levé le voile hier et proclamé les noms des 10 Sages désignés :

Catherine Bataille                    Jean-François Bezaud                       Françoise Resse                            Serge Hervy
Daniel Bellavoine                     Bayram Lufti                                         Fatoumata Sow                             Chantal Choet
Mokhtar Nekka                         Jocelyne Lemouland

Les 20 noms désormais connus, restait encore à dévoiler l’identité du président(e) de ce Conseil des Sages ; un choix qui revenait à Marc-Antoine Jamet lui-même. Et c’est finalement le choix démocratique qui a guidé la décision du maire : le président serait celui ou celle qui avait obtenu le plus de voix lors de l’élection.

C’est donc Béatrice Balut, 63 ans, qui devient la nouvelle présidente du conseil des sages. Elle succède ainsi à Jean-Pierre Perrault qui occupait le poste depuis près de 10 ans.

Elle sera secondée dans sa tâche par Brigitte Roix, 63 ans, arrivée en tête des suffrages après Béatrice Balut. Elle sera donc la vice-présidente.

 

À l’issue du prochain conseil municipal (le 27 mai) où seront officiellement actés les membres du conseil des Sages, nos 20 représentants pourront se mettre au travail !

Partagez :

Elections au conseil des sages : les Seniors mobilisés !

Près de 200 Rolivalois ont répondu à l’appel des urnes hier pour élire le nouveau conseil des sages. Encore quelques jours de patience avant la proclamation des résultats : verdict annoncé le 8 mai lors du banquet des aînés. Explications.  

 « A voté » ! Toute la journée d’hier, ces deux mots ont résonné sans relâche entre les murs de la Maison de la Jeunesse et des Associations.  A tout juste un mois des élections européennes, une partie des électeurs rolivalois sont déjà passés par l’isoloir pour un scrutin tout à fait inédit : l’élection du conseil des sages.

« C’est la première fois qu’une partie de ce conseil – composé de seniors rolivalois – est élu, confiait récemment le maire. Jusqu’alors, j’en choisissais tous les membres. Ce n’était ni sain, ni adapté aux temps que nous vivons. Il fallait lui donner plus de visibilité pour plus de crédibilité et de légitimité ».

Le maire ravi de l’enthousiasme

Près de 200 personnes ont pris part au vote hier
Près de 200 personnes ont pris part au vote hier

Preuve que la formule a séduit les Rolivalois concernés : 22 seniors se sont d’emblée portés candidats… pour 10 places à pourvoir. « Pour respecter les grands équilibres et permettre que chacun se sente représenté, j’en nommerai dix autres », précise le maire, ravi de l’enthousiasme des seniors. L’ensemble du conseil, composé de 20 membres, sera connu dès le 8 mai, lors du traditionnel banquet des aînés.

En attendant, ces premières élections avaient lieu hier. Tous les Rolivalois de plus de 60 ans, inscrits sur les listes électorales, pouvaient prendre part au vote ; ils ont finalement été près de 200 à se prêter au jeu.

Ce qu’ils en pensent

 Ambiance festive et conviviale tout au long de la journée
Ambiance festive et conviviale tout au long de la journée

Des électeurs plutôt enjoués par cette initiative hors du commun. « C’est formidable de pouvoir apporter notre contribution à la vie de notre commune, glisse Hervé, 65 ans. La mairie fait beaucoup de choses de son côté, mais là, on nous donne l’occasion de donner notre avis en dehors des élections. C’est une très bonne chose ».

Un engouement partagé par Joëlle, une habitante de la Voie de la Nation. « C’est pour moi quelque chose de très important ; peut-être que ce conseil peut faire avancer encore un peu plus la ville ». Quant au choix des candidats, la septuagénaire ne s’en cache pas. « J’ai essayé de choisir des candidats des différents quartiers pour que ce soit plus représentatif de la ville ».

A l’issue de cette journée à la fois citoyenne et festive (un orchestre animait l’après-midi tandis que viennoiseries et pâtisseries étaient offertes aux électeurs toute la journée), les portes du bureau se sont fermées à 18h00 pour laisser place au dépouillement… à huis clos. Dans un souci de transparence, celui-ci s’est malgré tout effectué sous contrôle de Maître Thiery, huissier de justice.

Patience jusqu’au 8 mai

« Dix candidats ont été élus par leurs pairs ; leurs noms seront dévoilés le 8 mai, en même temps que ceux que je nommerai », indique le maire. Encore quelques jours de patience donc, pour les candidats comme pour les électeurs, avant de connaître le nom de ceux qui les représenteront dès les prochaines semaines. « D’ici un mois, nous pourrons consulter cette vingtaine d’esprits pondérés pour insuffler un peu de leurs vertus dans notre travail d’élus au service quotidien des Rolivalois ». Un sacré programme !

Partagez :

Grand débat national

Dans le cadre du Grand Débat national voulu par le Président de la République, la ville ouvrira à tous la Maison de la Jeunesse et des Associations mardi 5 février à 18h30 pour une réunion d’échanges et de propositions sur les 4 thèmes fixés par l’Etat :

-La transition écologique
-La fiscalité et les dépenses publiques
-La démocratie et la citoyenneté
-L’organisation de l’Etat et des services publics

 

Partagez :

Vous êtes sans connexion