Étiquette : humanitaire

Les Gazelles s’envolent pour le Népal !

Reportée pour cause de COVID-19, l’association G comme Gazelles partira le 24 octobre pour participer à la course solidaire de la Gazelle au Népal. Pendant 10 jours, ces 4 aventurières distribueront 120 kg de fournitures scolaires aux écoliers du pays.

Elles n’y croyaient pas. À la dernière minute, les 4 gazelles ont appris qu’elles pourront enfin partir livrer les 120 kilos (30 kg chacune selon le poids accepté dans l’avion) de fournitures scolaires qu’elles ont récoltés depuis deux ans. Pendant plus d’une semaine, elles participeront à la Gazelle au Népal, une course humanitaire, 100 % féminine. 

“Il y a un gros besoin à cause de la crise sanitaire” 

Leurs valises ne sont pas encore prêtes, leurs congés pas encore posés, mais les quatre coureuses ont déjà la tête au Népal. Créée par cinq copines, l’association G comme Gazelles a vu le jour bien avant la crise sanitaire, le 8 janvier 2019. “Une de nos amies, Delphine, avait participé à la même course en 2018, mais seule. On s’est dit, pourquoi ne pas se lancer ensemble dans cette aventure en collectant des fournitures scolaires pour les écoles Népalaises !” se rappelle l’une des deux Rolivaloises, Stéphanie Dumont Ginfray. 

Pendant plus d’un an, elles ont collecté des centaines de kilos de fournitures données par des associations, habitants, entreprises et collectivités de la Ville et ses environs : “On a eu des dons des tricoteuses rolivaloises, des écoles, de SANOFI… Il y a même des habitants qui nous ont contactés suite aux articles de presse.” 

Une solidarité et une entraide qui ont permis de mener leur projet jusqu’à son terme, ou presque. “On devait partir en 2020, mais les vols aériens étaient complètement arrêtés. On avait un peu perdu l’espoir de partir, je ne pensais pas du tout qu’ils allaient nous contacter. On avait tout rangé dans le placard !” s’exclame Stéphanie Gasse, habitante du Cavé. 

Enfin, après de longs mois d’attente, les quadragénaires s’envoleront à Katmandou capitale économique du Népal vers les Annapurnas, de Pokhara, base de départ des expéditions himalayennes jusqu’à Bandhipur, haut lieu ancestral d’échanges commerciaux entre le Tibet, l’Inde et le Népal, pour parcourir 10 kilomètres par jour en direction d’une école du pays : “Cela peut paraître conséquent, mais après la crise sanitaire, le besoin est encore plus important. Il faut savoir que là-bas, si les enfants n’ont pas de matériel scolaire, ils n’ont pas accès à l’éducation. Nous allons dans des écoles où les enfants passent par les routes les plus dangereuses du monde.” 

7 jours, 7 écoles 

Chaque jour, les gazelles iront à la rencontre des enfants et de leurs enseignants. “On dort à l’hôtel, ensuite on prend le bus pour aller au point de départ et on court jusqu’à l’école pour livrer les fournitures, échanger avec eux et évidemment partager notre culture !” expliquent les deux rolivaloises qui ont hâte de partir pour cette course humanitaire. Une expérience humaine qui va les mener dans plusieurs villes à la rencontre de plusieurs centaines d’habitants : “C’est une mission, on n’est pas là pour faire du tourisme. Si on n’a pas assez de trousses ou de crayons on achètera sur place.” 

En plus des ciseaux, crayons, trousses ou encore cahiers, les quatre amies ont dû lever des fonds pour leur voyage, une partie sera reversée aux orphelinats du pays. “On a lancé une cagnotte en ligne, on a eu des subventions de plusieurs entreprises, des excédents d’associations ainsi qu’une subvention de la Ville de 1 000 euros. On a voulu faire un maximum de choses à Val-de-Reuil. Cet argent va servir à aider les enfants qui n’ont pas de parents” , concluent-elles le cœur serré de quitter leurs familles pendant deux semaines. 

Une fois leur mission achevée, les quatre aventurières viendront raconter leur voyage aux enfants des écoles du département pour les sensibiliser à travers leur récit, un film et des photos prises tout au long de leur séjour. 

Partagez :

La chasse aux canettes

Jusqu’au 17 octobre, la Ville organise plusieurs “clean walk” ouvertes au public ! Emmené par le ploggeur Jérémy Barber, ces balades ont pour objectif de ramasser les déchets de la commune – dont les canettes – afin de reverser de l’argent à une association humanitaire ! 

5 000 canettes, c’est le cap à atteindre. Samedi, la Ville a organisé, la première “clean walk” ouverte au public. À la fin du mois du développement durable, les bénéficies de la collecte de canettes seront reversés a l’ Association Knet partage.

Allier écologie et humanitaire

Le point de rendez-vous était fixé sous la halle de l’écoquartier. Gants aux mains, sacs-poubelles prêts, baskets aux pieds, et c’est parti pour deux heures de marche à travers le quartier à la quête de déchets et surtout, de canettes ! “C’est un défi qui est lancé dans toute la France, à la base, c’est 500 000 canettes. Je pense que réduire à 5 000 pour Val-de-Reuil est correct. C’est une action simple et formidable ! Les canettes qu’on ramasse vont être revendues à un ferrailleur. À la fin du mois, on va reverser cet argent à l’association Knet partage”, explique Jérémy Barber. Cet organisme a déjà récolté plus de 43 millions de canettes, représentant près de 86 000 euros ! Une aide précieuse pour les bénévoles qui œuvrent pour les enfants atteints de maladies orphelines, rares et vulnérables, à travers divers projets : AFM Téléthon, association Grégory Lemarchal, le Secours populaire…

Un geste à la fois écologique et caritatif qui a touché sa mère, Suzanne, qui est venue profiter du soleil d’automne pour ramasser les déchets : “Il faut que les gens franchissent le pas de donner de leur temps, c’est bien de soutenir par des paroles, mais les gestes sont aussi importants. En plus, aujourd’hui il fait beau ! » 

Et même les petits s’y mettent ! Comme William qui s’interroge dans quel sac jeter un emballage de chewing-gum. “C’est important de leur montrer dès leur plus jeune âge. Ce sont les nouvelles générations qui peuvent changer les choses.” souligne Jérémy en trouvant six canettes derrière l’observatoire à oiseaux. 

À la fin de la journée, deux sacs de 100 litres étaient à moitié remplis de déchets et 18 canettes ont été ramassées ! 

Une opération citoyenne qui permet de réaliser un cycle vertueux tout en induisant une pédagogie et une prise de conscience pour contribuer à un meilleur respect de l’environnement !

Le saviez-vous ?

La canette est l’un des déchets que l’on trouve le plus en France. Elles mettent plus de 200 ans à se dégrader dans la nature, alors qu’elles sont 100 % recyclables. On estime le prix à l’unité d’une canette vide à environ 0,2 centime. Si le défi est relevé, plus de 5 000 euros seront reversés à l’association ! 

Prochains parcours de Clean Walk :

Le samedi 9 octobre de 14h à 16h : départ devant le lycée Marc Bloch

Le samedi 16 octobre de 14h à 16h : départ au Parc Sud (terrain de foot)

Partagez :

La Croix-Rouge française vient à la rencontre des Rolivalois

Du 6 septembre au 2 octobre 2021, la Croix-Rouge Française viendra à la rencontre des habitants de Val-de-Reuil pour trouver de nouveaux soutiens réguliers.

La Croix-Rouge française lance une campagne de sensibilisation auprès du grand public. Durant cette
période, les équipes de l’association viendront à la porte des habitants de Val-de-Reuil pour leur présenter leurs actions menées pour soliciter de nouveaux soutiens réguliers et donateurs.

Porte-à-porte du 6 septembre au 2 octobre 2021

De 10h à 20h du lundi au vendredi et de 10h à 18h le samedi, les équipes de l’association viendront frapper aux portes des Rolivalois.
Par mesure de sécurité, ils seront identifiables grâce à un badge et une tenue aux couleurs de la Croix-Rouge. Chaque personne portera un badge de distanciation sociale et sera porteur d’une lettre de mandat de la Croix-Rouge française.

Un “Code de conduite” a été signé par chaque ambassadeur pour suivre les règles à suivre sur l’hygiène, la distanciation sociale et l’assainissement, basées sur les conseils les plus récents du gouvernement. Ces consignes seront régulièrement révisées pour s’assurer qu’elles sont conformes aux meilleures pratiques actuelles.

Qu’est ce qu’un don solidaire régulier ?

Ponctuel ou régulier, le don vous permet d’exprimer votre engagement et votre générosité, en aidant une cause qui vous tient à cœur. Faire des dons solidaires réguliers à la Croix-Rouge française revient à vous engager durablement aux côtés de l’association.

Secourisme, lutte contre la précarité et l’exclusion, aide alimentaire, matérielle et sanitaire pour les personnes les plus démunies, accompagnement et soins aux personnes âgées et en situation de handicap… Les dons permettent de mener à bien toutes leurs missions, qu’il s’agisse de prévention des risques, d’aide aux plus démunis ou de protection des plus vulnérables.

La Croix-Rouge plus de 157 ans de solidarité

Depuis toujours, la Croix-Rouge française s’engage sur tous les fronts pour prévenir et apaiser les souffrances : aide alimentaire et vestimentaire, samu social, lutte contre l’isolement des personnes âgées, Haltes Répit Détente, Alzheimer, postes de secours, Croix-Rouge sur Roues (dispositif mobile d’accompagnement social), actions à l’international… Toujours reconnues parfois aussi méconnues, les actions menées au quotidien par la Croix-Rouge au sein de ses 1 000 unités locales par ses 60 000 bénévoles sont multiples et très étendues.

Partagez :

Vous êtes sans connexion