Partager son potager au coeur de la ville !

Longues heures de jardinage pour faire naître le potager partagé (©Laurent Chouquet)

Des aromates et des légumes cultivés par les habitants au pied des immeubles… C’est le projet d’un groupe de Rolivalois, mené grâce au fonds de participation des habitants. Rencontre.

Longues heures de jardinage pour faire naître le potager partagé

Finies les jardinières envahies par les herbes hautes dans les espaces publics des Arcanes 3 (face à la place des Chalands) ! Place désormais à un jardin urbain d’un nouveau genre : le potager partagé.  Depuis l’été, une dizaine de familles profitent ainsi des plaisirs de savourer aromates, radis et salades… cultivés au pied de leur immeuble.

C’est Patricia Laferchoux, habitante du quartier et membre du conseil citoyen, qui la première a lancé l’idée d’une telle initiative. Avec deux autres Rolivaloises – Dominique Chichignoud, Atika El Kouchi -, elle s’est donc attelée dès le printemps à mobiliser ses voisins. « J’ai frappé à toutes les portes pour expliquer le projet aux habitants. Un certain nombre d’entre eux ont tout de suite donné leur accord et choisi quels aromates ils souhaitaient faire pousser ».

De longues heures de jardinage entre voisins

Il faudra attendre le milieu de l’été pour que le projet devienne enfin réalité. Les 10 familles mobilisées retroussent alors leurs manches pour de longues heures de jardinage. « Il a fallu désherber les 12 bacs, travailler la terre pour ensuite seulement planter les aromates et les légumes ». Parents, enfants… toutes les générations ont mis la main à la pâte pour que leur jardin voie le jour.

Jennifer, membre du conseil citoyen, est ravie : “ce projet est génial. A refaire”

Manger sain (tout ce qui est cultivé est exclusivement bio), redécouvrir les joies du jardin, partager un moment de plaisir entre voisins… c’est tout cela à la fois qui fait le grand intérêt de ce projet original. « Cela fonctionne très bien : chacun entretient naturellement les bacs dès qu’il a un moment ; les familles se servent avec parcimonie selon les besoins », poursuit Patricia, ravie d’avoir réussi à mener à bien ce beau projet.

Grâce au fonds de participation des habitants  

Le projet de jardin partagé a pu voir le jour grâce à la mobilisation d’habitants grâce au FPH

Ce jardin partagé n’aurait probablement jamais vu le jour sans le soutien du fonds de participation des habitants (FPH), dispositif dans lequel la ville vient tout juste de s’engager.

Grâce à lui, les Rolivalois peuvent en effet se voir accorder sous certaines conditions des financements pour mener à bien des projets qui renforcent le lien social. Pour ce projet, le FPH a notamment permis d’acheter les outils, le terreau, les aromates, les plants de légumes…

La marche à suivre

Vous avez un projet ? Rendez-vous à la maison des projets (121 rue Grande) pour effectuer vos premières démarches. « Pour être valide, le projet doit être porté par trois personnes minimum, toutes domiciliées à des adresses différentes », indique Irène Fina, responsable de la maison des projets.

L’association de gestion du FPH (composée de trois membres du conseil citoyen) s’assure de la conformité du projet avant la présentation au jury (membres du conseil citoyen / élus et délégué du Préfet) qui donnera son feu vert.

Maison des projets – 121 rue Grande – du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30. 02 32 09 50 11. maisondesprojets@valdereuil.fr