Marwa, 13 ans, championne de taekwendo !

Graine de championne

Dans la famille Ikhrazzen, le Taekwendo est dans les gènes. Après Hassan le père, après Soulaiman le fils, c’est Marwa, la fille qui met le feu sur les tatamis. Rencontre.

Graine de championne
Graine de championne

A peine 14 ans et déjà un palmarès exceptionnel ! Licenciée du club de Taekwendo de Val-de-Reuil, Marwa Ikhrazzen ne compte plus les titres : en plus des nombreux opens remportés un peu partout en France en 2015 et 2016, elle a décroché la 2e place au championnat de France cadette à Lyon avant de s’imposer au championnat et à la coupe de Normandie en décembre dernier.

Acteur sportif normand

Des performances époustouflantes qui lui ont valu tous les honneurs du comité régional olympique et sportif français (CROS), lequel vient de lui décerner le titre d’acteur sportif normand du 4e trimestre 2016 !

Une belle récompense pour cette jeune athlète que plus rien ne semble aujourd’hui pouvoir arrêter. « Mon objectif : c’est la première place au championnat de France, en avril à Lyon ». Ce titre en poche, c’est le billet pour les championnats du Monde en octobre prochain en Australie que Marwa décrocherait. Autant dire que la collégienne, qui soufflera ses 14 bougies en mars, a décidé de mettre les bouchées doubles pour y parvenir. « Je m’entraîne encore plus que d’habitude : l’enjeu est énorme ».

Sur les pas de son père

Hassan Ikhrazzen, à la fois son père et son coach, est tout aussi déterminé à emmener Marwa au zénith… Comme pour son fils Soulaiman il y a quelques années (champion de France à 12 ans), il est particulièrement fier que sa fille marche sur ses propres pas, lui qui a mené une brillante carrière internationale (champion du monde arabe, champion d’Afrique, 4e au championnat du Monde en 2009, 6e aux jeux olympiques de Sidney…).

« Marwa a envie : elle s’entraîne tous les jours, pendant au moins deux heures et demi après les cours, à Val-de-Reuil mais aussi à Clichy et à Champigny ». En fonction de ses performances en avril, elle pourrait d’ailleurs même être sélectionnée pour rejoindre l’INSEP (centre d’excellence du sport de haut niveau en France) l’an prochain.

Un club qui monte

En attendant, c’est déjà une véritable championne que Val-de-Reuil compte parmi ses sportifs. Un parcours d’exception qui motive aussi les autres licenciés du plus jeune club normand. « J’ai créé ce club il y a 3 ans maintenant et nous avons déjà plus de 80 licenciés », se réjouit Hassan Ikhrazzen également président du TKD VDR. Des enfants dès l’âge de 4 ans mais aussi des adultes (le doyen a 73 ans), des hommes mais aussi des femmes (une équipe féminine de self défense a été créée l’an passé) font vivre ce club, un des meilleurs de Normandie en termes de résultats. « En 2016, nous avons décroché 17 médailles sur l’open international de Normandie : ce qui fait de nous le meilleur club de la région ». Et le club n’a pas dit son dernier mot !

Partagez :

Vous êtes sans connexion