Les médiateurs sont à l’écoute des rolivalois

Insertion,problèmes de voisinage, incivilités, envie de discuter…. Toutes les doléances des Rolivalois réunies à deux endroits  !

Nouveau local pour les médiateurs de nuit

Briser les codes grâce au dialogue dans le nouveau local des médiateurs de nuit. C’est le défi que s’est fixé Veasna Pich, responsable de l’équipe. Avec deux autres médiateurs, il assure chaque matin des permanences à leur nouveau local rue Grande. « On a vu que les gens, et en particulier les jeunes de 17 à 25 ans, avaient du mal à passer la porte des institutions de la ville. Souvent, ils ont une vision erronée des agents et des conseillers. Tandis que nous, ils nous connaissent ! » En effet, tous les soirs c’est le même rituel pour les médiateurs : vers 23h, ils sillonnent les quartiers pour discuter avec les jeunes rolivalois qui ne sont pas chez eux. « On se déplace pour parler avec ces jeunes gens et éviter les conflits » explique-t-il, heureux d’ouvrir ce lieu de partage qui renforce son travail de terrain. « La porte est ouverte à tous. Ils peuvent venir prendre un café et parler de leurs problèmes. On les écoute en sortant du contexte formel. L’objectif est de comprendre leur rythme de vie. Mais nous souhaitons également leur expliquer ce que la ville peut faire pour les aider, les diriger vers les bons dispositifs ». Les trois agents souhaitent, que passer la porte de la mission locale ou du CCAS devienne un réflexe pour les jeunes.  Sans rendez-vous, la porte du local est ouverte du lundi au vendredi (hors mercredi) de 9h30 à 12h30. « On n’est pas un bureau des plaintes, juste un lieu de discussion. Les sujets sont très variés, on peut traiter de l’insertion professionnelle, des problèmes familiaux ou encore de la parentalité » souligne Veasna, qui projette d’organiser des ateliers. Plus d’infos l’adresse : mediateurs@valdereuil.fr ou au numéro 06 68 24 46 99.

Permanence tous les jeudis à la maison des projets

Pour les sujets qui touchent à l’urbanisme, les bailleurs ou encore les problèmes de voisinage, rendez-vous au nouveau point relai médiation. Depuis 2019, cinq points étaient ouverts aux habitants pour recueillir leurs doléances. Cette année, c’est la maison des projets centralise l’ensemble des demandes.“On a lancé 5 points dans toute la ville en avril 2019. Il y en avait un du côté du quartier du Mail, au Cavé ou encore au niveau de la Prétentaine.” explique Mohamed Atif le responsable médiation du CCAS. Au fil des semaines, les Rolivalois ont commencé à se faire rare grâce à l’efficacité des agents : “l’affluence s’est peu à peu réduite car les problèmes se réglaient au fur et à mesure. Finalement, très peu d’infos ont été remontées sur certains quartiers. Par exemple, du côté de la Prétentaine, beaucoup se plaignaient de la vitesse des véhicules la nuit. On a donc installé un ralentisseur.” 

Tout en continuant à répondre aux Rolivalois, la mairie a donc décidé de choisir un seul et unique point stratégique : « La rue Grande est un lieu de passage qui permet de tout centraliser. Si les habitants ont un problème, ils viennent directement sur la dalle pour le régler à la maison des projets » explique Mohamed Atif le responsable médiation du CCAS. Tous les jeudis de 9h30 à 12h30, deux agents se chargent de recueillir les problèmes des administrés pour faire remonter au plus vite les informations afin de les régler le plus rapidement possible : « L’info est directement reportée aux services concernés, certains problèmes peuvent même être réglés dans la journée ! » Ainsi, en allant chercher sa baguette, se faire une nouvelle couleur ou en se baladant, il est désormais possible de régler son problème de quartier en même temps !

Partagez :

Vous êtes sans connexion