Fermeture des salles de sport : Les clubs s’adaptent !

Même si les espaces de sports couverts ont fermé leurs portes, les clubs rolivalois continuent d’exercer leurs activités. Visio, mails, exercices en plein air… Tout est fait pour continuer à pratiquer !

Plus de salles, mais pleins d’idées. Depuis que les espaces de sports couverts sont fermés pour endiguer l’épidémie de COVID-19, les clubs rolivalois continuent de pratiquer avec leurs licenciés. Une multitude d’adaptations pour ne pas perdre le lien.

Des séances en plein air pour le Val-de-Reuil Olympique Lutte

Le Val-de-Reuil Olympique Lutte (VROL) met tout en œuvre pour préserver le capital santé de ses adhérents. Depuis mars 2020, le club a, petit à petit, mis en place plusieurs activités. Habituellement, les sportifs pratiquent la lutte au gymnase Léo Lagrange, qui a été contraint de fermer selon les consignes sanitaires. « On a repris nos séances en sans contact pour garder du lien. On partage des vidéos de notre fédération sur facebook où l’on réalise aussi des séances avec nos entraîneurs. » souligne Natalia Yon la présidente du club, qui a instauré un programme en extérieur chaque week-end : « On propose un circuit de Wrestling training ouvert à tous. Un entraînement basé sur des mouvements de lutte qui se déroule en petits groupes sans contact physique. Il permet de maintenir une bonne forme physique pour prévenir les blessures et améliorer la santé des pratiquants. On a également transformé notre programme de remise en forme en plein air. » Tous les dimanches, le club met en place quatre ateliers santé ouverts à cinq participants maximum : « Il y a de la marche active, du fractionné, du footing ou encore de la course plus poussée. Ce sont nos retrouvailles dominicales ! » s’exclame la présidente qui compte bien faire perdurer ces séances en extérieur.

Des ateliers de remise en forme pour le club de Kung Fu

L’extérieur, c’est aussi ce qu’a choisi Jocelyn Dur qui propose des ateliers de remise en forme avec son club de Kung Fu : «Habituellement, on exerçait dans le dojo du gymnase Léo Lagrange. De ce fait, j’ai proposé pendant la première semaine des vacances scolaires des cours en extérieur d’une durée maximum de 2 heures par jour, permettant de faire des révisions aussi bien techniques que du réveil musculaire. Je fais aussi de la relaxation». 

Rester en forme avant la réouverture de la piscine

Céline Crouin a tout mis en œuvre pour que ses nageurs restent en forme. « Nous avons trouvé des solutions avec la passion du sport. En novembre, les mercredis et les samedis après-midi, nous faisions un petit jogging, en forêt, histoire de ne pas oublier l’effort. Nous avions également à notre disposition la piste du stade Bernard Amsalem» explique la présidente du club de natation rolivalois qui pourra bientôt reprendre le chemin de la piscine municipale : «c’est une très bonne nouvelle que la piscine rouvre ! Je remercie, la municipalité, Monsieur le Maire et toute son équipe d’avoir effectué ce changement qui est important pour les Rolivalois. Pouvoir reprendre le chemin du bassin, c’est avant tout un soulagement moral.»

Le Judo des 2 Riv garde le contact en visio

Avec ses 161 adhérents, le Judo des 2 Riv use du wifi ! Depuis plusieurs mois, le club réalise une partie de ses cours en viso.  « Pour les enfants et les adultes qui ne travaillent pas, on pratique tous les mercredis sur la cour extérieure du boulodrome. Afin de remplacer le partenaire, on utilise un élastique que l’on accroche aux poteaux.  Pour les adultes qui travaillent, on fait des cours sur zoom à 18H. Et en plus des vidéos réalisées par les professeurs sont envoyés par mail à tous. C’est difficile mais ça crée du lien et on ne perd pas la main ! » explique Éric Delannoy le président de l’association en insistant sur le fait que les activités sont réalisées en toute sécurité.

 

Modern street art donne cours à distance en attendant les beaux jours

Côté danse, les adhérents de Modern street art n’ont pas mis les pieds à la Prétentaine depuis novembre. « Je fais mes séances en visio et dès que la météo sera meilleure j’espère pouvoir faire mes séances en extérieur ! » lance son président, Pol Chanthou.

L’entraîneur du squash se met en scène pour ses licenciés

Le VRTS (Val-de-Reuil Tennis Squash) propose également des cours à distance. «Jusqu’à la mi-janvier on a proposé des séances d’endurance avec un échauffement en visio tous les mercredis à 18h sur zoom. Ça a permis de créer une dynamique de groupe», lance Alexandre Marteau fraîchement nommé entraîneur du squash. «Récemment, j’ai mis en place des plans d’entraînement sur 6 semaines en extérieur. J’envoyais des fiches d’exercices par mail aux licenciés et ils pouvaient avoir accès à des vidéos youtube qui me mettent en scène pour montrer les exercices. J’ai aussi créé un groupe whatsapp pour garder le lien avec eux». Depuis le week-end dernier, le club initie petits et grands au Pickleball, un sport de raquette venu d’Amérique du Nord et qui se joue sur un terrain de badminton avec une raquette de ping-pong et un filet de tennis, ainsi qu’au Street Racket (tennis de rue). «On utilise pour cela l’ancien skate park. Tous les samedis et dimanches de 14h à 17h des groupes se relaient pour jouer aux deux sports. On demande aux gens de s’inscrire sur des créneaux horaires pour limiter le nombre de personnes sur le terrain», précise le fan de raquette qui pense continuer ces deux nouvelles pratiques par la suite.

Une preuve qu’à Val-de-Reuil, le sport peut être pratiqué en toute situation !

Partagez :

Vous êtes sans connexion