Étudiants : Quelles aides pouvez-vous demander ?

À mesure que la fin de l’année scolaire approche, vient la question du financement des études supérieures. Soucieuse du bien-être de sa jeunesse, la Ville de Val-de-Reuil s’associe au CROUS de Normandie afin d’aider les étudiants dans leurs démarches. Zoom sur les différentes aides existantes. 

Les aides financières rolivaloises

Depuis plusieurs années, la municipalité s’est engagée à aider les étudiants dans leurs études post-bac en créant le Revenu étudiant Rolivalois (RER). Cette aide est attribuée en deux fois, en fonction des besoins et de la situation de la famille : « Cette aide intervient pour les étudiants de moins de 25 ans en post-bac, boursiers et domiciliant sur la commune » précise Sonia Rossignol, responsable du service social du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS). Le maximum attribué est de 1 200 euros, versés en deux fois sur deux ans : « On regarde également si l’étudiant est assidu dans ses études et si sa situation évolue. Auquel cas, on adapte l’aide. » Les non boursiers peuvent également obtenir une aide. Le CCAS rolivalois a mis en place une aide destinée aux étudiants non boursiers, aux étudiants en CAP, BEP ou en formations qualifiantes : « Comme le RER, on évalue la situation du jeune. Cette aide est de 300 euros maximum et ne peut être attribuée qu’une fois par an. Ainsi, personne n’est écarté »

Pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire, Marc-Antoine Jamet, maire de Val-de-Reuil, a annoncé, début février, la mise en place d’une aide exceptionnelle pour les étudiants rolivalois affectés par la crise : « Son objectif est double : compenser la perte de revenus des étudiants privés de stages ou de «job étudiant » et renouer avec des conditions propices à l’apprentissage et à la préparation de leur avenir professionnel. » 

Cette aide est versée, via le CCAS. Son montant est fixé à 250 euros par étudiant. Elle est attribuée, sous condition de ressources, aux jeunes âgés de moins de 25 ans, habitant à Val-de-Reuil ou dont l’un des parents réside dans la commune. Chaque étudiant doit se munir d’un certificat de scolarité en cours de validité dans une école ou une formation post-Baccalauréat.

Vous pouvez déposer votre demande en ligne ici : https://www.valdereuil.fr/la-ville-met-en-place-une-aide-exceptionnelle-de-250-euros-par-etudiant ou demander un rendez-vous au 02.32.09.51.41 ou en écrivant à ccas@valdereuil.fr.

 

La bourse sur critères sociaux

Les bourses sur critères sociaux permettent chaque année d’améliorer la vie des étudiants. Selon plusieurs critères, un étudiant peut toucher entre 1 032 euros jusqu’à 5 679 euros par an, échelonné sur l’année universitaire. Pour en bénéficier, il faut : être âgé de moins de 28 ans au 1er septembre de l’année universitaire (aucune limite d’âge n’est fixée pour les étudiants reconnus en situation de handicap), être inscrit en formation initiale (pas d’apprentissage ou d’alternance) et suivre une formation à temps plein dans un établissement habilité aux boursiers. Pour les étudiants qui n’ont pas la nationalité française, la demande de bourse ne sera acceptée que si l’étudiant bénéficie d’un titre de séjour valide et qu’il est domicilié en France depuis au moins deux ans et rattaché au foyer fiscal de son tuteur légal depuis au moins deux ans. 

Pour faire sa demande, il suffit de remplir un Dossier Social Etudiant (DES) sur messervices.etudiant.gouv.fr et de compléter les informations nécessaires à la constitution de votre dossier. Attention ! La limite de dépôt est fixée au 15 mai 2021 pour faire votre demande ! Une fois ce délai passé, les demandes seront traitées moins rapidement.

Des aides ponctuelles et durables peuvent être accordées aux étudiants présentant de grandes difficultés financières. Pour en connaître les modalités, il est nécessaire de se rapprocher du CROUS de Normandie (https://www.crous-normandie.fr/).

Les aides spécifiques

Selon les situations et les études, les étudiants peuvent faire des demandes personnalisées au CROUS de Normandie. Parmi ces aides, on trouve la bourse au mérite pour les jeunes bacheliers boursiers ayant obtenu leur bac avec une mention très bien. Versée en 9 mensualités, cette aide de 900 euros vient compléter la bourse sur critères sociaux. Pour les étudiants en second cycle, on retrouve l’aide à la mobilité Master. D’un montant de 1 000 €, cette aide est réservée aux étudiants boursiers inscrits en première année du diplôme national de master dans une région académique différente de celle où ils ont obtenu leur licence.

 

Enfin, on retrouve l’aide à la mobilité Parcoursup. Il s’agit d’une aide forfaitaire de 500€ pour les futurs étudiants qui ont bénéficié d’une bourse de lycée en 2020/2021 et qui souhaitent s’inscrire, via Parcoursup, dans une formation située hors de leur académie de résidence.

 

Les aides pour étudier à l’étranger

Envie de bouger ? De voyager ? L’aide à la mobilité internationale est attribuée aux étudiants souhaitant suivre une formation supérieure à l’étranger dans le cadre d’un programme d’échanges ou effectuer un stage international.  D’un montant mensuel de 400 €, elle est accordée sur une période comprise entre 2 et 9 mois. Dans le même esprit, l’allocation Erasmus + peut-être attribuée aux étudiants effectuant une partie de leurs études (de trois mois à un an) dans un autre établissement européen dans le cadre d’un échange inter-établissement. Pour en savoir plus, il suffit de se rapprocher du service des relations internationales des établissements d’enseignement supérieur.

Les aides au logement

Un lieu d’étude trop loin ? Une envie d’indépendance ? Le CROUS de Normandie permet aux boursiers de bénéficier de places dans des logements spécialement réservés aux étudiants. Comme pour la bourse sur critères sociaux, la demande de logement se fait par le DSE. En mai, les premières demandes de vœux peuvent être réalisées sur le site trouverunlogement.lescrous.fr Les attributions sont rendues publiques en juin. Dès le 8 juillet, la plateforme ouvre aux étudiants non boursiers. En plus des loyers réduits du CROUS, la CAF (caisse d’allocations familiales) permet aux jeunes locataires de bénéficier des APL (Aide personnalisée au logement) en constituant un dossier auprès de la caisse la plus proche (Evreux pour les rolivalois), voir sur le site de la CAF «Étudiants comment réduire votre loyer» : https://www.caf.fr/allocataires/vies-de-famille/jeune-ou-etudiant/aides-au-logement/etudiants-comment-reduire-votre-loyer

Les aides pour les apprenti(e) s

Non éligibles aux bourses, les étudiants en alternances peuvent bénéficier d’aides significatives. Depuis le 1er janvier 2019, la loi “Avenir Professionnel” a mis en place une aide au permis de conduire. Le montant de cette aide est fixé à 500€.

Pour l’avoir, il faut avoir au moins 18 ans et être titulaire d’un contrat d’apprentissage en cours d’exécution. La demande est à déposer auprès de votre Centre de formation des apprentis (CFA).  En plus de l’APL, l’Etat accorde aussi l’aide Mobili-Jeune. Il s’agit d’une subvention permettant de prendre en charge une partie du loyer. Elle se situe entre 10€ et 100€, chaque mois, pendant un an. Enfin, les apprentis peuvent faire une demande de « prime d’activité » à la CAF pour obtenir une allocation destinée à soutenir le pouvoir d’achat des travailleurs modestes, elle s’adresse également aux jeunes ayant entre 18 et 25 ans, mais n’est versée que sous certaines conditions. Pour en bénéficier, il faut gagner plus de 893,25 euros net par mois (soit 78% du smic net) et avoir travaillé au moins trois mois précédant la demande.

Cette liste n’inclut pas les aides individualisées selon les établissements. L’ensemble des aides sont attribuées selon des critères. Seul l’organisme (le CCAS, le CROUS ou la CAF) peut décider, par une commission, si l’étudiant est éligible à sa demande.

Partagez :

Vous êtes sans connexion