Les Clouets une réussite économique


Partagez :

Les Clouets attirent les dragons !

Le rond-point des Clouets avait mauvaise figure. Talus herbeux informe, bas-côtés douteux, environnement glauque. En quelques années, il aura changé de visage. Depuis que la Ville a repris la maîtrise de son urbanisme, elle a d’abord voulu transformer le parc des Saules, de la zone logistique assez triste, recouverte de bâtiments incohérents, qu’il était malheureusement devenu, en parc hôtelier, de services et de restauration.

Pari gagné, le Mercure est resté un “trois étoiles”, ce qu’il était menacé de ne plus être, et construit actuellement, une grue en témoigne, treize chambres supplémentaires. Les Baladins se sont considérablement développés grâce au talent de la famille Noguéra. Un “Première classe” va ouvrir ses 70 chambres dans 6 mois surgi du sol par la baguette de deux “investisseusses” audacieuses. Tous les hôteliers ont fait des efforts… Les Clouets sont devenus le deuxième réservoir de chambres de l’Eure, le lieu d’accueil des sportifs du stade Jesse Owens, des artiste des Chalands, demain des visiteurs de Biotropica, et un complément utile aux établissements de Rouen.

Côté restauration, même embellie. A côté du Buffalo Grill, après que Mac Donald a installé son nouveau concept, en premier à Val-de-Reuil, voici quelques années, Courte Paille, l’excellent Poivre Rouge et La Pataterie ont précédé Pizza delle Arte qui ouvrira bientôt et peut être un “gastronomique” qui s’installerait non loin de Maillot. Pas moins intéressantes furent les implantations d’une clinique vétérinaire, d’un établissement de formation affilié à la “cosmetic valley” et d’un cabinet d’experts comptables.

Des emplois, des emplois, des emplois, de la croissance et des activités… Sans parler du tourisme pour faire plaisir à Jean-Pierre Auger. La CASE a fait une jolie création paysagère sur les côtés. Il restait à la ville avec un fonds de concours intercommunal à réhabiliter le rond-point. Ce fût chose faite l’année dernière avec la plantation de quelques beaux lampadaires et la reprise des trottoirs et terre-pleins.

Mais comment orienter nos visiteurs et donner une identité à cet endroit qui n’est jamais que le centre de Seine-Eure, entre Louviers et Val-de-Reuil, au milieu de nos 100.000 habitants et des 10.000 emplois des parcs d’activités, non loin de l’autoroute qui traverse le Grand Paris pour aller vers la mer et et de la plus grande usine du département ? C’était il y a un an. Nous pensions tous au Japon durement frappé par une triple catastrophe. L’idée d’un “jardin japonais”, comme celui que nous avions -enfants- dans de petits pots, tranquillement est née. Les lanternes nippones d’abord sont arrivées et ont produit leur petit effet à tel point que nous les avons scellées profondément. Phyto a aménagé un amas de roches et de pins comme si on était à Tokyo. Restait le principal. L’entreprise Sauvage, qu’on ne savait pas avoir des accointances asiatiques, a fabriqué un torii, cette porte rouge traditionnelle placée à l’entrée des villages traditionnels japonais.

C’est un clin d’oeil à l’histoire de la ville et aux difficultés qu’elle a surmontées. La légende veut, en effet, que le Torii attire les dragons divins qui ne peuvent passer que sous son porche pour entrer dans la ville (au sommet des gratte-ciels chinois, à HongKong, à Shanghai, on trouve des portes identiques), ce qui les détourne d’autres “cibles” potentielles.

A Val-de-Reuil, pour se préserver des dragons, nous avons donc posé cette porte (-bonheur) qui écarte le mauvais oeil… Celui qui entre dans la ville nouvelle, habitant ou entrepreneur, est ainsi protégé. Il ira son chemin dans une ville paisible, heureuse, où il fait bon vivre. Et puis Val-de-Reuil est une ville cosmopolite, diverse, aux multiples origines, européennes, africaines comme asiatiques. Cette porte le rappelle avec fierté. On se demande même si nous n’organiserons pas une  cérémonie shintoïste, foin de laïcité, pour l’inauguration officielle de ce rond-point, au printemps.

Derniers articles parus

Partagez :
Partagez :

Les inscriptions scolaires auront lieu du 1er Février au 21 Juin 2024