Humando s’installe au CCAS

Vendredi 6 décembre 2019, l’Entreprise de Travail Temporaire d’Insertion (ETTI) Humando a inauguré ses nouveaux locaux au sein du CCAS de Val-de-Reuil en présence de Marc-Antoine Jamet, de la sous-préfète Virginie Sené-Rouquier, ainsi que de nombreux partenaires.

Favoriser l’insertion professionnelle, permettre à tous, femmes, hommes, jeunes, seniors de trouver ou retrouver le chemin de l’emploi : telle est la volonté de la Ville qui a inauguré, vendredi 6 décembre, l’ouverture de la première agence HUMANDO de l’Eure au sein du CCAS de Val-de-Reuil. Un nouvel acteur qui vient renforcer l’arsenal de dispositifs présents sur le territoire en faveur de l’emploi pour tous comme 100 chances 100 emplois, la Garantie Jeunes, Professionn’elles en action, Crée ta boîte etc. et dont l’objectif est d’arriver à la création de l’équivalent de 25 temps plein d’ici fin 2020.

Un acteur complémentaire

Spécialisée dans l’insertion professionnelle, cette entreprise propose un recrutement solidaire et responsable tout en ayant l’assurance d’un accompagnement sécurisé et professionnel pour les Rolivalois les plus éloignés de l’emploi. « Notre vocation est de faire en sorte que tout le monde trouve sa place. Nul n’est inemployable », explique Sébastien Moriceau, le directeur opérationnel d’Humando faisant part de leur souhait et de leur besoin de travailler main dans la main avec l’ensemble des acteurs du territoire. « Il n’y pas de réponse uniforme, car elles sont toutes adaptées à l’Humain. En ce sens, l’idée est de travailler en complémentarité avec l’ensemble des acteurs et dispositifs existant sur le territoire afin de permettre à tous de retrouver le chemin de l’emploi ».

Le CCAS, un lieu central pour l’emploi

Une philosophie en adéquation avec celle de la municipalité. « Au cœur de l’accompagnement vers l’emploi, il y a une stratégie municipale globale de lutte contre le chômage qui s’appuie en premier lieu sur la proximité de l’accompagnement, la complémentarité des acteurs de l’emploi et la croissance de nos activités économiques », rappelle Marc-Antoine Jamet, le maire de la Ville soulignant le CCAS comme le service municipal de l’emploi. « Il faut des lieux repérés et identifiés, des incubateurs, des facilitateurs, des accélérateurs et j’ai souhaité que le CCAS en soit un. Nous en avons fait un lieu reconnu et désigné pour favoriser la réussite de chacun ».

En effet, cette année, le CCAS a accueilli, informé, et orienté 1758 rolivalois, a développé 312 accompagnements individualisés et gère 63 coordinations partenariales notamment avec l’organisation du 1er forum de l’Emploi du Département avec 4 500 visiteurs et 180 exposants.

Le chômage en baisse

Une volonté qui porte ces fruits puisque le nombre de demandeurs d’emplois rolivalois est en baisse depuis quelques années déjà. « On note une baisse de 19,06% pour les chômeurs de catégorie A et une baisse de 5,78% pour les chômeurs toutes catégories (ABC) entre septembre 2014 et juin 2019. Côté entreprise, nous avons aujourd’hui 314 entreprises implantés sur le territoire contre 260, il y a 5 ans et 180, il y a 15 ans », a souligné le maire de la plus jeune commune de France, félicitant l’ensemble des acteurs et partenaires pour le travail accompli tout en rappelant que le chemin est encore long et qu’il faut continuer le combat engagé pour l’emploi de tous les rolivalois.

Les actus emploi à Val-de-Reuil

Erreur : la vue 5332e36ezg n’existe pas

L’emploi à Val-de-Reuil

Erreur : la vue 85612622dv n’existe pas
Partagez :

Vous êtes sans connexion