Rachel Féral : son rêve de top model se réalise !

Collégienne à Alphonse Allais, Rachel Féral s’est envolée en Inde pendant trois mois pour réaliser son rêve : devenir mannequin. Tout juste rentrée à Val-de-Reuil, elle confie avoir vécu une expérience magique.

Rachel Féral a pu réaliser son rêve : devenir top model !
Rachel Féral a pu réaliser son rêve : devenir top model !

Difficile de retrouver son quotidien d’ado, sa vie de collégienne quand on vient de vivre pareille aventure ! Depuis jeudi soir dernier, qu’elle a posé le pied sur le tarmac de l’aéroport de Paris, Rachel Féral essaie de réapprendre à vivre, un peu comme avant ;  comme avant de s’envoler à l’autre bout du monde où elle vient de passer les 3 mois les plus palpitants de sa vie… loin de sa famille, loin de ses amis, loin de sa vie occidentale.

Un contrat dans une agence indienne

Être mannequin, c’est la passion de cette jeune Rolivaloise de 15 ans ! Autant dire que ce contrat de 3 mois décroché dans une agence en Inde s’est avéré pour elle une chance extraordinaire : 3 mois pour apprivoiser le métier de top model… Le rêve de tant de jeunes filles.

« En juin dernier, j’ai participé au concours de mannequin normand Top New Face Mode. La lauréate remportait un contrat de 3 mois en Inde », se souvient Rachel. Ce soir-là, la jeune Rolivaloise ne remporte pas le concours. Et pourtant, cette soirée marquera le début d’une incroyable aventure. « Début novembre, j’ai reçu un appel de New Face Mode. La gagnante s’était désistée et le jury s’est à nouveau réuni pour décerner le titre à une autre candidate : c’était moi ! ». A la clé pour Rachel, ce séjour inédit en Inde, dans une toute jeune agence dont elle sera le premier mannequin.

Trois mois inoubliables en Inde pour Rachel
Trois mois inoubliables en Inde pour Rachel

« Je partais vers l’inconnu »

Avec le soutien de sa famille (un peu abasourdie sur le moment par cette annonce impromptue), avec l’assentiment du collège, Rachel s’envolera 15 jours plus tard à plus de 6500 km de Val-de-Reuil… « J’étais très excitée et angoissée aussi. Je partais vers l’inconnu ». Même si ses parents – Carole et Fabrice Féral – avaient tout organisé pour que le séjour de leur fille, qui n’avait pas encore soufflé ses 15 bougies, se déroule en toute sécurité. « Elle était sous la responsabilité de la directrice de l’agence, chez qui elle était logée », confie Carole Féral, sa maman, qui est restée en contact quotidien avec sa fille pendant 3 mois. Nous avons aussi pris nos dispositions pour nous envoler immédiatement vers l’Inde en cas de besoin ».

Dès lors, s’enchaînent pour la jeune Rachel quelques semaines inoubliables à un rythme incroyablement effréné. « Des shootings étaient organisés quasiment tous les jours, notamment pour des collections de prêt à porter pour le e-commerce : il m’arrivait régulièrement de mettre 100 tenues différentes par jour ».  

Défilé avec Miss India

Défilé avec Miss India
Défilé avec Miss India

Entre castings, shootings et défilés… peu de répit pour notre jeune collégienne dont le quotidien est aussi rythmé par ces longues heures passées sur les routes ou parfois dans les avions pour de nouveaux shootings, par la fatigue des journées très denses mais aussi par ces instants de bonheur unique, tel que ce défilé en compagnie de Miss India avec laquelle elle eut même la chance de partager l’affiche de l’événement.

« À l’extérieur, les gens pensent que c’est un monde de paillettes où tout est facile. Ils ne se rendent pas compte que c’est difficile, fatigant. Il faut apprendre à rester professionnelle dans tous les castings même quand on n’a pas le moral, quand ça ne va pas ». Rachel a ainsi appris à prendre sur elle pendant ces premières semaines, difficiles, à l’autre bout du monde, loin de sa famille, de ses repères…

« J’ai vraiment aimé ces 3 mois »

Rachel est rentrée plus motivée que jamais
Rachel est rentrée plus motivée que jamais

La jeune Rolivaloise a aussi découvert un monde du « chacun pour soi ». Les mannequins entre elles sont parfois méchantes, cruelles… « On comprend vite qu’il n’y a pas d’amitié qui compte ».

Et pourtant, malgré ces difficultés, Rachel est rentrée plus motivée que jamais. « J’ai vraiment aimé ces trois mois ; j’ai aimé ce milieu où j’ai appris des tas de choses. Je vais me donner à fond pour essayer de continuer dans cette voie (NDLR: Rachel sera désormais notamment ambassadrice de New face Mode)… Même si je compte bien privilégier mes études ».  

La jeune fille a aussi pris conscience, pendant ces quelques semaines, de sa chance de vivre dans le confort occidental. « J’ai vu la misère telle que je ne l’avais jamais vue, la pauvreté dans les rues, devant moi. C’est assez traumatisant ». Sans compter les conditions de vie parfois spartiates. « Nous sommes partis une semaine, loin de New Delhi. Là où je logeais, il n’y avait pas d’eau chaude et des cafards dans la salle de bains… »

« Nous sommes très fiers d’elle »

Ambassadrice de New Face Mode
Ambassadrice de New Face Mode

Aujourd’hui, quelques jours après avoir retrouvé sa famille et son quotidien, Rachel a donc repris sa vie de collégienne. Non sans quelques difficultés. « Mes journées me semblent tellement calmes ; j’étais habituée à être en permanence en activité, à bosser tout le temps ». En attendant, la jeune fille est rentrée avec un atout substantiel : après trois mois à pratiquer l’anglais au quotidien, elle le parle aujourd’hui couramment !

Quant à ses parents, ils ne cachent pas leur fierté. « Nous l’avons laissée partir car elle est bien dans sa tête; elle est très respectueuse, nous lui faisons confiance », confie son papa, Fabrice. « Nous sommes très fiers d’elle : elle nous impressionne par sa capacité à s’adapter, à gérer des situations pas toujours faciles ». 

Itinéraire d’une jeune top model

Il y a quelques toutes petites années encore, personne dans la famille Féral n’imaginait le chemin que prendrait leur dernière fille Rachel. Mais il est des rencontres dans la vie qui peuvent tout simplement bouleverser le cours des choses !

« C’est vrai que depuis toute petite, j’aimais les déguisements. Assez jeune, j’aimais regarder les défilés de mode ». Jusqu’à cette intervention de Nadia Benamara, enthousiasmée par la beauté de Rachel, qui a permis la rencontre avec Artistes et Modèles en scène. Nous sommes en 2015 : Rachel fait ses premiers pas avec cette association normande.

« J’ai participé au salon gourmand de Rouen fin 2016 ; les gens de New Face Model m’ont repérée et m’ont demandé de participer au concours ». Après trois mois de répétitions hebdomadaires, vient la soirée tant attendue… Rachel ne remporte pas le concours mais attire l’oeil du jury qui revient finalement vers elle un peu plus de 4 mois plus tard. Direction l’Inde…

Partagez :

Vous êtes sans connexion