Masquées et dépistées : 50 Rolivaloises appellent à rester mobilisées face au cancer du sein

Un immense ruban a été déployé samedi sur l'esplanade de la mairie pour rappeler l'importance du dépistage du cancer du sein

Informer, sensibiliser, prévenir pour amener le plus grand nombre de femmes à se faire dépister doit demeurer une priorité, malgré la crise sanitaire. C’est le sens de l’appel signé par 50 femmes, issues de tous horizons, toutes investies dans la vie rolivaloise, à l’occasion d’Octobre Rose.

La crise sanitaire qui frappe notre pays et le monde entier va durer. Personne ne conteste plus, personne de censé, qu’il nous faudra, pour plusieurs mois encore, en l’absence d’un médicament ou d’un vaccin efficace, apprendre à vivre avec l’épidémie de Covid-19. Nous avons commencé à le faire en révisant un certain nombre de nos comportements et de nos habitudes.

Il faudra probablement, dans les prochains jours, à Val-de-Reuil comme dans l’ensemble de notre pays, aller plus loin, mieux se protéger et protéger les autres, redoubler de vigilance dans notre vie quotidienne et, hélas, réduire le nombre de nos contacts, de nos sorties, de nos réunions. Le virus, sa dangerosité, sa rapidité de propagation, son imprévisibilité, ne sauraient tolérer la moindre forme de relâchement. Pour y faire face, pour endiguer sa circulation et sa transmission, port du masque obligatoire lors de tous nos déplacements, strict respect de la distanciation sociale et des gestes-barrières, sont nos remparts et nos alliés. Il faut les observer. Il faut les adopter. Il faut les respecter. C’est une nécessité absolue. Pour sauver des vies, ces règles doivent être appliquées partout avec rigueur et fermeté.

Alors qu’une deuxième vague se confirme, parmi les dommages collatéraux créés par la pandémie, une troisième, plus inattendue mais tout aussi brutale, plus sournoise, tout autant meurtrière, si ce n’est plus, semble se lever dans un silence aussi assourdissant qu’inquiétant.

Ne jamais négliger le dépistage du cancer du sein... c'est le sens de l'appel lancé par 50 Rolivaloises à l'ensemble des femmes ; c'est le sens aussi du ruban rose déployé samedi à Val-de-Reuil
Ne jamais négliger le dépistage du cancer du sein… c’est le sens de l’appel lancé par 50 Rolivaloises à l’ensemble des femmes ; c’est le sens aussi du ruban rose déployé samedi à Val-de-Reuil

En France, depuis l’apparition du Covid-19, le nombre de dépistages du cancer du sein a chuté de plus de 10%. En raison des retards pris dans sa détection et du décalage dans le temps de sa prise en charge, la Ligue contre le cancer estime à 30.000 le nombre de cancers non diagnostiqués. Moins de mammographies, moins de diagnostics précoces, c’est  d’ici 4 à 5 ans – un consensus scientifique se dégage pour l’affirmer – des traitements rendus moins performants, des formes de la maladie plus sévères et un risque de surmortalité élevé. Nous reculerions de vingt ans dans la prévention et la guérison. Ce sont des années d’efforts et de progrès dans la recherche, dans les parcours de soins, dans la prévention que nous remettrions en question. Ce sont des milliers de vie qui sont en jeu. Il est urgent d’agir. Le coronavirus ne doit pas faire de victimes supplémentaires chez les femmes dont les cancers seraient diagnostiqués et traités trop tard. 

 C’est la raison pour laquelle, à l’occasion d’Octobre Rose, dans le prolongement des actions déjà portées par la municipalité de Val-de-Reuil et son Maire, nous lançons aujourd’hui cet appel. La bataille engagée contre le coronavirus ne doit pas nous détourner de celle à mener face au cancer du sein. À Val-de-Reuil, dans notre entourage, parmi nos proches, nos amis, nos voisins, nos collègues, un même message doit être rappelé. Informer, sensibiliser, prévenir pour amener le plus grand nombre possible de femmes à se faire dépister doit demeurer une priorité.

Les campagnes de dons, les manifestations caritatives, la présence des bénévoles sur le terrain pour attirer l’attention de nos concitoyennes sur l’importance du dépistage n’ont pas pu se tenir ou obtenir le même écho qu’à l’habitude. Chacune, à notre place, dans notre entreprise, notre commerce, notre association, notre collectivité, nous devons donc être les ambassadrices de cette grande cause.

Octobre Rose : toutes mobilisées !
Octobre Rose : toutes mobilisées !

Solidaire, généreuse et engagée, Val-de-Reuil se mobilise. Ensemble, sur d’autres combats, face à d’autres maladies, remportant des victoires et permettant de grandes avancées, nous l’avons déjà montré. Ici, dans l’unité et la cohésion citoyenne dont la très grande majorité de nos concitoyens font preuve pour se protéger de l’épidémie, liguons-nous pour faire reculer le cancer du sein. Le cancer n’est pas en quarantaine et notre combat doit se poursuivre malgré la crise. Masquées et dépistées, nous repousserons l’épidémie et continuerons à avancer pour vaincre le cancer du sein.

 Appel signé par :

• Khadidja AATALLAH, Traiteur à domicile « Les Délices de Khadi »,

• Inci ALTUNTAS, Conseillère municipale de Val-de-Reuil déléguée à la santé et au handicap,

• Agnès ANVER, Directrice de l’école maternelle Le Pivollet

• Béatrice BALUT, Présidente du RERS, Présidente du Conseil des Sages,

• Susanne BARBER, Présidente de l’association de jumelage avec Workington,

• Elodie BARBEY, Directrice des ressources humaines, Ville de Val-de-Reuil,

• Catherine BATAILLE, conseillère municipale de Val-de-Reuil en charge de l’état-civil et de l’accueil des nouveaux habitants,

• Cheree BELLANGER, Responsable du projet de renouvellement urbain, Ville de Val-de-Reuil,

• Fadilla BENAMARA, Adjointe au Maire de Val-de-Reuil en charge du renouvellement urbain et de la relation avec les commerçants,

• Nadia BENAMARA, Présidente de l’Association « Pour faire briller les étoiles »,

• Salma BENHARI, lycéenne, athlète du VRAC,

• Karine BERG, Gérante du « Burger King »de Val-de-Reuil,

• Oriane BOUCHE, Directrice de l’école élémentaire Léon Blum,

• Alexandra CAPOGNA, Commissaire de police, Chef de la circonscription de police Val-de-Reuil/Louviers,

• Sylvie CARDONA-GIL, Directrice d’Adéquation et Formation,

• Céline CROUIN, Présidente du Val-de-Reuil Natation,

• Béatrice DEBOISSY, Conseillère municipale de Val-de-Reuil à l’égalité femmes/hommes et à la réussite éducative

• Sabine DELGAS, Trésorière de l’ASVVP,

• Géraldine DELIENCOURT, Conseillère municipale de Val-de-Reuil en charge des relations avec les entreprises,

• Annie DEMARLY, ancienne directrice de l’école maternelle des Dominos,

• Schéhérazade DENIARD, Directrice du Développement Territorial d’EDF pour Rouen Normandie Métropole et la Normandie et Présidente du PIMMS,

• Christine DESBOIS, Directrice de l’école maternelle Léon Blum,

• Maryline DESLANDES, Adjointe au Maire de Val-de-Reuil en charge de l’action sociale, Vice-Présidente du CCAS

• Rachida DORDAIN, Adjointe au Maire de Val-de-Reuil en charge du sport

• Catherine DUVALLET, Adjointe au Maire de Val-de-Reuil en charge de l’Education,

• Rachel FERAL, Étudiante et mannequin,

• Elise FRIBOULET PERRIER, Présidente de l’Association « Les Poulettes Rolivaloises »,

• Chantal FRUIT, Présidente du Collectif Vivre Ensemble,

• Angélique GEORGE, Artiste-chanteuse, membre du groupe « The Angies »,

• Patricia GUIOT, Présidente de « Envie d’agir », Association de soutien aux familles touchée par le handicap,

• Tanja GUTH, Conseillère municipale de Val-de-Reuil en charge de la biodiversité

• Khadika IKHRAZZEN, Présidente du Val-de-Reuil Taekwendo,

• Elise JACOBS, membre du bureau de l’Association des retraités du Val,

• Fatimata KANE, Présidente de l’entreprise KAP-WAN,

• Aurélie LEFEBVRE, Conseillère municipale de Val-de-Reuil en charge de l’action culturelle,

• Clémence LEGAL, Responsable Recrutement et Accompagnement d’HUMANDO ADECCO,

• Janick LÉGER, Conseillère départementale de Val-de-Reuil,

• Noémie LETELLIER, Étudiante à Sciences Po,

• Grace LOUBASSOU, Conseillère municipale de Val-de-Reuil déléguée à la démocratie participative

• Sylvie LOZÉ, Gérante du restaurant SABAIDEE,

• Vanessa MANTSOUAKA MASSALA, Conseillère municipale de Val-de-Reuil en charge des conseils d’école,

• Alexandra MARY, Directrice de l’école élémentaire Le Pivollet,

• Nathalie MBONGO MBAPPÉ, Directrice de l’école maternelle Coluche,

• Chantal MÉGANGE, Présidente de l’association « Maison de la musique Nelly Marcon »,

• Marie MONTMAYEUR, Assistante de direction, Ville de Val-de-Reuil,

• Estelle MORIN, Principale du collège Alphonse Allais,

• Stéphanie MOY, Directrice de l’école Jean Moulin,

• Dieynaba N’GAME, Manager de centre-ville, Ville de Val-de-Reuil,

• Marie NIMIER, écrivaine,

• Nathalie NORMOIS, Présidente du club de gymnastique volontaire « Pleine Form’ »

• Véronique NOEL, Restauratrice, Gérante du « Restaurant Sans Gluten »,

• Natacha PATTE, Directrice de l’épicerie sociale EPIREUIL,

• Claude PIEDNOEL, Médecin retraitée,

• Jeanne POUHÉ, Conseillère municipale de Val-de-Reuil en charge des jumelages, Présidente du comité de jumelage,

• Emmanuelle QUILÈS, Présidente de JANSSEN France,

• Jacqueline RALONTO, Présidente de l’Association malgache de Val-de-Reuil

• Judith RAOUL DUVAL, Responsable du Concours d’équitation de la Ferme de la Motte,

• Lydie ROUSSEAU, ancienne directrice de l’école maternelle Louise Michel

• Stéphanie ROUSSELIN, Adjointe au Maire de Val-de-Reuil en charge de la transition écologique,

• Laurence SAMMARTANO, Gérante de l’entreprise REL AUTOS,

• Nathalie SILVA, Directrice de l’école élémentaire Coluche,

• Marie-France TARDIF, ancienne directrice de l’école maternelle du Pivollet,

• Sandra TERNISIEN, Conseillère municipale de Val-de-Reuil en charge du comité des fêtes,

• Marie-Morgane TRÉMOLLIÈRES, Directrice de la ferme pédagogique Anymania,

• Patricia ULRICH, Directrice du groupe scolaire Les Cerfs-Volants,

• Anne-Cécile VINCENT, conseillère municipale de Val-de-Reuil en charge de la charte municipale environnementale,

• Nathalie YON, Présidente du Val-de-Reuil Olympique Lutte

Partagez :

Vous êtes sans connexion