Les animaux s’invitent à l’Espages !

Une fois par mois, les résidents de l’Espages bénéficient d’ateliers de zoothérapie et reçoivent la visite de nombreux animaux.

L’ambiance était détendue, joviale la semaine passée dans l’enceinte de la résidence Espages qui a reçu la visite de drôles de personnages. Colombes, poules, lapins, cochons d’Inde, chinchillas, chiens, rats, tous étaient réunis pour venir apporter un peu de douceur et de joie dans le cœur des résidents et de leurs proches. « Une fois par mois, nous venons avec nos animaux à la rencontre des résidents », explique l’intervenante Mélanie Boisseau de L’Association de Zoothérapie et d’Éveil par l’Animal (AZEA) basée à Vitry-sous-l’Aigle. « L’objectif est de permettre aux résidents de bénéficier d’un temps de convivialité, de bien-être à travers les relations avec les animaux ».

Oublier les tracas du quotidien

En effet, la présence de l’animal permet de maintenir les personnes âgées en contact avec la réalité en améliorant leurs capacités d’attention, de mémoire ou encore de concentration et de discernement. « Les personnes âgées sont très sensibles. Les animaux sont un bon récepteur qui leur permettent d’oublier les tracas du quotidien et de leur apporter des moments de calme et d’apaisement », précise Christine Lebrun, la directrice de l’Espage soulignant l’intérêt de cette démarche. « C’est une source de bien-être et cela permet aussi de créer des temps conviviaux pour nos résidents et leur famille ».

Des résidents conquis

Une attention et des échanges qui ne manquent pas de ravir le plus grand nombre présent ce jour-là. « C’est très bien ! J’adore les animaux et leur présence nous déstresse. Ils nous donnent beaucoup d’amour et c’est l’occasion de passer un bel après-midi entre copines », confie Monique Tassilly, une résidente de l’établissement. Pour Éric Chamaret, un autre résident, cette visite lui permet de replonger dans sa jeunesse, mais pas seulement. « Autrefois, j’avais pleins d’animaux comme des bengalis, des cochons d’Indes, des pigeons, etc.. C’est très bien ! Ça me change les idées et puis cela me permet aussi de passer du temps avec mon petit-fils ». Un sentiment partagé par le plus grand nombre qui, à l’issue de la visite, n’a qu’une hâte : retrouver leurs nouveaux amis au mois de septembre prochain !