Egalité des chances : Val-de-Reuil offre 8 ordinateurs à de jeunes rolivalois méritants

La remise des ordinateurs aux collégiens avec Marc-Antoine Jamet et Catherine Duvallet

La remise des ordinateurs aux collégiens avec Marc-Antoine Jamet et Catherine Duvallet

L’opération « un ordinateur pour chaque collégien » permet, pour la deuxième année consécutive, de doter des élèves d’un ordinateur, après qu’ils ont suivi une formation à l’utilisation de l’informatique dont la pratique autant que la maîtrise représentent un indiscutable atout pour leur réussite

La remise des ordinateurs aux collégiens avec Marc-Antoine Jamet et Catherine Duvallet
La remise des ordinateurs aux collégiens avec Marc-Antoine Jamet et Catherine Duvallet

Cette année 8 élèves bénéficieront de ce projet. Ils ont été sélectionnés à partir de plusieurs critères : les ressources des familles mais aussi leur mérite et leur comportement par leurs principaux de collèges, Mme Sophie Bourdin du collège Alphonse Allais (5 élèves, collège en REP+), M. Hocine Benhedane, Principal au collège Pierre Mendès-France (1 élève collège en REP) et M. Philippe Galimand, du collège Montaigne (2 élèves).

Dans une ville particulièrement jeune comme Val-de-Reuil – les 0-17 ans représentant un tiers de la population totale (32%) contre 24% dans l’Eure ; 23% en Haute-Normandie et 21% en France – l’éducation est et restera le premier budget, le premier poste.

Accompagner – soutenir – aider les élèves tout au long de leurs parcours à l’école c’est la mission que s’est donnée la commune. Dès 2005, elle s’est engagée dans un programme de réussite éducative (PRE) pour assurer une véritable égalité des chances entre tous les élèves.

Val-de-Reuil est, comme sur bien des sujets, une ville pionnière. L’éducation en est le premier. Elle l’est avec la réforme des rythmes scolaires en l’initiant dès 2013, permettant ainsi à 70% des écoliers de pratiquer une activité extrascolaire (contre 10% avant la réforme).

Cette année, la commune a une nouvelle fois pu compter sur le soutien de l’Etat (ACSé) qui a accordé une subvention de 110 000€ pour le PRE, ce qui porte à plus d’un million d’euros les financements cumulés depuis plus de dix ans. La ville quant à elle y a consacré à ce jour 1,6 millions d’euros. C’est un outil essentiel que nous devons encourager. Ce projet, piloté par Catherine Duvallet, 1ère adjointe en charge de l’éducation, la formation et la petite enfance, comprend 4 axes : la santé et la prévention, l’ouverture culturelle, la réduction de la fracture numérique et la lutte contre le décrochage scolaire.

Pour l’année 2016, la commune accentuera son action sur la citoyenneté et la laïcité s’orientant sur le travail réalisé par le comité interministériel pour l’égalité et la citoyenneté. 60 mesures y avaient été décidées autour de 3 grandes thématiques : « Vivre dans la République », « La République pour tous » et « La République au quotidien ».

La commune devait répondre à un double défi. Un défi républicain donc mais aussi et en même temps le défi de la transition numérique guidés par un engagement : offrir à tous les mêmes chances de réussite dans leur parcours. Ecoles, collèges, lycée, l’ensemble des établissements scolaires de la commune sont désormais connectés au très haut débit. 2 écoles sont équipées de tablettes numériques (Coluche et Léon Blum) et 3 autres vont suivre (Dominos, Pivollet, Louise Michel). La commune n’entend pas s’arrêter là puisqu’elle prévoit de connecter chaque foyer à la fibre optique et d’offrir une offre sociale d’accès à Internet à tarifs réduits à tous ses habitants.