Colette Salamone : 33 ans au service de l’emploi

C'est pour récompenser sa carrière entière que service de l'emploi que Colette Salamone a été décorée

Directrice de Pôle Emploi Val-de-Reuil / Louviers pendant 12 ans, Colette Salamone a œuvré toute sa carrière au service de l’emploi. Pour cela, elle vient de recevoir les insignes de chevalier dans l’ordre national du mérite.

C'est pour récompenser sa carrière entière que service de l'emploi que Colette Salamone a été décorée
C’est pour récompenser sa carrière entière au service de l’emploi que Colette Salamone a été décorée

Un parcours exemplaire… voilà comment pourrait se résumer la carrière de Colette Salamone, figure emblématique de Pôle Emploi dans la région.

Quelques mois après avoir rejoint la direction générale de l’établissement public chargé de l’emploi, à Paris, celle qui occupa pendant 12 ans la direction de l’agence de Val-de-Reuil / Louviers, a choisi de revenir dans la plus jeune commune de France pour vivre cet événement unique dans sa vie : se voir décerner la croix de chevalier de l’ordre national du mérite. Une distinction remise vendredi soir par Marc-Antoine Jamet, l’un de ses deux parrains (le second étant Jean-Salem Sakkriou, délégué du Préfet de l’Eure).

Une carrière débutée en 1984

Colette Salamone a gravi les échelons au fil des années
Colette Salamone a gravi les échelons au fil des années

Et c’est bel et bien pour rendre hommage et récompenser son investissement à l’égard « de l’emploi durable et du service public » que Colette Salamone a été décorée. Elle qui, dès 1984, débutait sa carrière à l’ANPE où elle a, depuis, gravi tous les échelons de l’entreprise. D’abord agent administratif à la direction générale puis dans différentes agences de la région, elle devient responsable d’équipe à Elbeuf puis animatrice d’équipe dans les agences de Rouen et d’Elbeuf.

« Performante, fiable, inventive, pleine de ténacité, nourrie d’un sens de l’effort extraordinaire »… autant de qualités relevées par Jean-Salem Sakkriou, qui ont conduit sa hiérarchie à lui confier la direction de l’agence de Val-de-Reuil / Louviers, en 2005. Elle y restera jusqu’en mars 2017.

A Val-de-Reuil comme à Louviers, Colette Salamone laissera le souvenir d’une femme « pleine de talents et de qualité », d’une femme « d’action » dont le travail « a toujours été d’être au service du travail des autres », rappelait Marc-Antoine Jamet.

Mobilisée autour du nouveau site rolivalois d’Hermès

Aujourd’hui âgée de 56 ans, Colette Salamone restera dans l’esprit de chacun ici comme l’une des chevilles ouvrières du recrutement des 50 premiers artisans-maroquiniers sur le nouveau site rolivalois Hermès ouvert ces derniers mois ; elle aura également permis la concrétisation d’une formation aux métiers de la batellerie montée grâce à un partenariat avec l’antenne du Cnam de Val-de-Reuil notamment.

Partenaire privilégié de la ville de Val-de-Reuil et de son service municipal de l’emploi, Colette Salamone a également apporté son concours précieux à la mise en place du kit emploi (financement d’actions vers le retour à l’emploi durable), à l’organisation des états généraux de l’emploi à Val-de-Reuil (qui ont abouti sur le forum des métiers et de l’emploi)…

« Vous avez contribué à ramener 2474 personnes vers l’emploi », insistait le maire de Val-de-Reuil. « Et ramener quelqu’un vers l’emploi, c’est le ramener vers la vie ».

Marc-Antoine Jamet lui a remis les insignes de chevalier de l'ordre national du mérite
Marc-Antoine Jamet lui a remis les insignes de chevalier de l’ordre national du mérite

Émue par toutes ces louanges, touchée « par ces mérites que j’ignorais posséder », Colette Salamone a donc reçu ce vendredi soir les insignes de chevalier de l’ordre national du mérite, entourée de sa famille, de ses proches, de nombreux collaborateurs à Pôle Emploi mais aussi des différents partenaires avec qui elle a œuvré pendant toutes ces années et d’Alice Rozier, ancienne sous-préfète des Andelys et aujourd’hui sous-préfète honoraire.

Les représentants de l’association de l’ordre national du mérite, de l’Eure et de Seine-Maritime et de l’Eure participaient également à cette cérémonie haute en couleurs, organisée dans l’enceinte du restaurant rolivalois La Ferme.

Partagez :

Vous êtes sans connexion