Chantiers jeunes : pour le 40ème été rolivalois, 40 jeunes embellissent la Ville !

Du 6 au 24 juillet 2015, ils embellissent la Ville. Une quarantaine de jeunes, encadrés par six adultes du pôle médiation dirigé par Mohamed Atif, travaillent, souvent pour la première fois, sur un « Chantier jeunes »

Payés au Smic, ces jeunes, âgés minimum de 16 ans, ont été recrutés  par le Centre Communal d’Actions Sociales (CCAS), sous la houlette de Bernard Cancalon, son Vice-président, conseiller municipal délégué en charge du logement, de la vie des quartiers et de la démocratie de proximité.

Les chantiers jeunes sont un dispositif qui permet de réparer, embellir, rénover des imperfections repérées lors des « diagnostics en marchant » sur le terrain avec le service de Gestion Urbaine de proximité (GUP). Sont également prévus des travaux dans les écoles, des petits plus en extérieur, après consultations des directeurs des écoles, qui agrémenteront la vie des élèves et de leurs professeurs ou bien des travaux, en lien avec les bailleurs sociaux, pour la plus grande joie des locataires qui leur réservent toujours un très bon accueil. Pour ces chantiers, le budget s’élève à 86 000 €. Il est financé à 50 % par la commune et 50 % par les partenaires extérieurs liés à la politique de la ville dont certains bailleurs sociaux.

A pied d’œuvre de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00, ravitaillées en eau, casquettes, tee-shirts ou combinaisons fournis par la mairie, six équipes mixtes se répartissent les travaux :
–    Trois équipes pour la rénovation des peintures de cages d’escaliers en concertation avec les bailleurs sociaux : une dans les logements IBS, cour Ariane ; une chez Eure Habitat, aux Arcanes 3 ;  une autre au Foyer Stéphanais, en face du gymnase Léo Lagrange ;
–    Une équipe pour la réfection de la peinture des vestiaires du gymnase et de la main courante tout autour du stade  Léo Lagrange ;
–    Une équipe pour le traçage de jeux au sol, de couloirs d’athlétisme ou de terrain de basket dans les écoles de la Ville ;
–    Enfin une sixième équipe, « volante », est affectée au débroussaillage, taillage de buissons, désherbage et nettoyage sur les autres chantiers.

Pendant la période d’été mais aussi lors des vacances de Toussaint et de Printemps, ces chantiers jeunes sont une expérience renouvelée depuis trois ans, dans un terme gagnant-gagnant pour la Ville et pour ceux qui ont besoin d’un petit coup de pouce, d’un pied à l’étrier et parfois d’une seconde chance.

Partagez :

Vous êtes sans connexion